2076. Côte est des Etats-Unis. Megalopolis est le centre névralgique d'une guerre géo-politique mondiale depuis qu'un attentat biologique en 2026 a divisé l'humanité en deux populations bien distinctes : ceux qui se battent pour le futur, et ceux qui font avec le présent.
NAVIGATION

Partagez | 
 

 [CLOS] [Jason/Eve] Le Dernier Sacrifice

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Jason Israel
avatar
Juin 2075

Jason n'a pas fait le chemin tout de suite, pour la simple et bonne raison que Annie l'en a empêché. Il avait pourtant bien noté le comportement d'Eve, ou son absence de comportement, du moins. Elle semblait dépourvue de vie. Le troisième jour, Jason n'écouta pas Annie. Il lui répondit même quelque peu de façon agacée qu'elle laisse tranquille. Ce n'était pas vraiment son genre d'attendre là sans rien faire. Libby - dans son art secret du manque de tact - avait essayé de parler à Eve. Puis Annie… Jason avait demandé à Gen de ne rien faire avant qu'il n'ait essayé. Il y tenait. Il ne savait pas trop pourquoi, mais il y tenait.

Un sentiment le gardait en otage depuis plusieurs longues semaines, la culpabilité. Sa réaction à la mort de Jericho avait pris un long moment avant de se tasser. S'il avait fait amande honorable auprès de Libby, leur entente restait encore assez fragile. Mais chaque fois qu'il pouvait se racheter auprès d'un des membres de Liberation - à commencer par Gen - il le faisait. Eve n'en faisait pas vraiment partie, mais après tout, il ne l'avait pas cherchée quand elle avait été récupérée par l'Underground. Avec le recul, il s'en est voulu d'avoir laisser Abel faire. Mais ce sentiment, il n'en souffla mot à personne.

Doucement, il toqua à la porte de sa caravane.

"Eve ? Je vais aller en ville grignoter une glace, tu veux venir avec moi ?"

Il savait qu'elle était là. Il avait vu une ombre passer par la fenêtre en arrivant.

"Il fait un peu meilleur en ville. C'est difficile à croire, mais c'est vrai. Quelque chose avec l'air marin et des couloirs de vent qui traversent entre les immeubles."


"I'm not good at everything.
I'm just doing my best at everything.
I don't wanna be the next anybody.
I just wanna be me."
Revenir en haut Aller en bas
Eve
avatar
Les jours passaient comme des semaines. Ma rupture avec Garin était encore trop neuve, c'était le troisième jour. J'avais les yeux comme des culs de poules. L'absence de sommeil, passer mes journées et mes nuits à pleurer, je ne mangeais plus, j'arrivais à peine à avaler une gorgée d'eau, n'aidaient en rien.

Les filles s'inquiétaient, elles défilaient dans la caravane. Je les renvoyais gentiment chez elles. Mais le troisième jour, alors que j'avais tout juste pris la décision de prendre une douche qui attendait depuis l'avant veille, Jason venait tenter sa chance. Une balade en ville... Vraiment?
Je n'étais pas lavée, encore moins coiffée, je trainais en shorty et débardeur dépareillés.

Je me dirigeais dans ma chambre, je ne lui ai pas répondu tout de suite, je me suis d'abord glissée dans mon lit. J'ai répondu suffisamment fort pour qu'il m'entende.

- Fous moi la paix !

Rien de méchant, je n'avais rien contre Jason. Il me connaissait bien, nous parlions très souvent ensemble, il ne le prendrait pas pour lui. Je voulais seulement être seule.


Revenir en haut Aller en bas
Jason Israel
avatar
Jason soupira en baissant la tête. Non pas d'exaspération mais plutôt de désolation. Il frappa à nouveau.

"Eve…"

Jason n'était pas quelqu'un de bavard, pour autant fut-il attentionné. Depuis 6 mois, maintenant, qu'elle était revenue, il n'avait quasiment pas posé de questions. Il fermait les yeux sur pas mal d'incohérences, à commencer par Garin. Sa relation avec Marlene était encore conflictuelle pour ce qu'il en savait, mais il ferait un effort… Plus tard.

Mais Eve était quelqu'un de particulier, pour lui. Ils se connaissaient depuis un moment maintenant, et elle lui avait manqué, leurs discussions, son humour… Et depuis qu'elle était revenue, il ne lui semblait pas l'avoir encore vraiment retrouvée. Il ne lui sembla pas que son amie était rentrée à la maison, encore.

"Parle-moi…"


"I'm not good at everything.
I'm just doing my best at everything.
I don't wanna be the next anybody.
I just wanna be me."
Revenir en haut Aller en bas
Eve
avatar
J'ai pesté silencieusement dans mon oreiller quand il est revenu à la charge. Mais bon sang que j'étais faible ! Enfin, ce n'était pas vraiment de la faiblesse, juste que c'était Jason...
Et Jason, voilà, je ne pouvais pas le renvoyer, c'était plus fort que moi. Si j'avais du choisir un frère, je l'aurai désigné sans aucune hésitation.
J'ai pesté une nouvelle fois, il voulait parler, Jason voulait toujours parler mais au final, c'est lui qui écoutait, toujours, sans juger, jamais. Je l'estimais, non, je l'aimais pour ça.

Je me suis levée en attrapant des fringues au hasard pour me cacher dans la minuscule salle d'eau en lui répondant.

- Il reste du café si tu veux !

Ça, c'était une invitation à entrer, sauf que, lorsque Jason poserait les yeux sur la bouilloire et le pot à café, il s'apercevrait qu'il était simplement de corvée, il ne restait que le marc.
Je me suis déshabillée et me suis regardée dans le miroir en tirant sur mes pommettes... Je faisais peur mais j'en avais juste rien à foutre. J'ai pris ma douche et mon temps, simplement par ce que j'ai encore fondu en larme et il fallait mieux que ça se passe sous la douche que devant Jason. Mais vu comment j'ai été discrète, malgré moi... Et j'ai laissé couler l'eau sur ma tête baissée et je ne bougeais plus.

Je ne sais pas combien de temps je suis restée dessous, mais je n'en décollais plus. Je ne sais pas si c'était par manque d'envie, ou que je ne voulais pas me retrouver face à Jason. Il allait trouver le temps long.


Revenir en haut Aller en bas
Jason Israel
avatar
Jason franchit le seuil et jeta un oeil à la machine à café. Là, tout de suite, non, mais il songea surtout qu'elle en voudrait peut-être. Aussi, il se mit à la tâche en l'attendant. Et l'attente fut longue. Assis sur la banquette, il patienta quelques instants. Et quand il en eut marre - malgré sa patience - il se leva pour s'épauler contre la paroi de la salle de bain.

"Eve… Est-ce que ça va ?"

La réponse était évidente, mais il fallait bien commencer quelque part.

"Je sais que tout est différent depuis que tu es rentrée, je sais ce que c'est que d'ouvrir les yeux un jour et de se rendre compte que tout ce qu'on savait jusque là n'a plus le même son. Tout ça demande un temps d'adaptation."

Cela pouvait être plusieurs choses. La perturbation exercée sur Liberation depuis près de 6 mois, l'absence de Garin, une profonde fatigue aussi, peut-être. Une dispute avec Abel ? Une remontée violente de souvenirs… Concernant Garin, Jason avait ses propres questions mais qu'il ne souhaita pas partager avec Eve tout de suite. D'une part car il lui manquait des informations, d'autre part car revenait à douter d'Annie et de ses révélations. Quant à son retour… Il ne voulait pas la mettre en porte à faux.

"Parle avec moi."


"I'm not good at everything.
I'm just doing my best at everything.
I don't wanna be the next anybody.
I just wanna be me."
Revenir en haut Aller en bas
Eve
avatar
Comment j'allais ? Si j'en avais eu la force, j'aurai ri nerveusement. La réponse était tellement évidente, que j'ai préféré ne pas insulter son intelligence.
Je me suis passée la main sur le visage pour essuyer l'eau, mais quand on a la tête sous le pommeau... Autant dire que c'était un geste nerveux.

Jason était gentil, mais là déjà, son speech me pétait littéralement les ovaires. J'ai fermé les yeux pour ne pas exploser, mais fallait bien que j'exulte. Malheureusement, c'est Jason qui allait en faire les frais.

- Tu dis que des conneries ! Tu comprends que dalle ! Tu ne peux PAS comprendre ! Arrête !

Je me suis mordue les lèvres, c'était la première fois que je m'emportais avec Jason. Je m'en voulais déjà. Je me suis excusée aussitôt, ma voix était plus posée. Mais ils se succédaient tous à ma porte, à me questionner, essayer de me rendre le sourire, à m'emmerder pour faire simple.

- Pardonne moi... Mais... Tu ne sais rien Jason...

J'ai réfléchi, je ne voulais pas me confier, raconter ce qui s'était passé... De toute façon je ne savais pas par où commencer.

- Je suis la reine des connes... J'ai soufflé pour recracher l'eau de ma bouche. Vraiment... j'en ai plein le c... dos.

Je n'étais jamais vulgaire, quand je l'étais, c'était signe que j'étais excédée.


Revenir en haut Aller en bas
Jason Israel
avatar
Jason soupira à nouveau. Ah, c'est sûr que si elle ne disait rien, personne ne pourrait comprendre. Mais il garda tout ça pour lui. Eve était en peine et son but n'était pas d'aller contre elle. Même lorsqu'elle s'excusa, il secoua la tête, quand bien même elle ne le voyait pas. Il serait bien mal placé de la juger ainsi quand lui-même avait été plus qu'odieux avec Gen et Libby, alors submergé par la colère et le chagrin.

"Dis-moi, alors."

Il releva la tête pour regarder la porte.

"Tu n'es pas la reine des cons, Eve. Je t'ai fait du café, sors et on en parle. Tu ne vas pas rester enfermée dans ta douche toute ta vie." Il soupira à nouveau… "Tu m'as manquée, tu sais ?"

C'était peut-être un peu décalé comme ça, mais c'était ce qu'il ressentait. Quand bien même Jason n'était pas un grand bavard, il n'était pas non plus privé d'émotions et il ne restait pas sans les exprimer. A sa manière, bien sûr.


"I'm not good at everything.
I'm just doing my best at everything.
I don't wanna be the next anybody.
I just wanna be me."
Revenir en haut Aller en bas
Eve
avatar
J'ai abandonné l'idée de le faire poireauter. J'étais bien tranquille sous la douche, personne ne serait venu me chercher là-dedans, pas Jason en tout cas, bien trop puritain le garçon.
Je suis restée silencieuse, j'ai arrêté l'eau avant d'attraper ma serviette et m'enrouler dedans.
J'ai hésité avant de sortir, mes cheveux gouttaient sur ma peau et juste à l'idée d'un tête à tête avec Jason, j'étais mal à l'aise, il n'allait pas me foutre la paix aussi facilement.

Je suis tout de même sortie et j'ai senti le café qu'il avait préparé. J'aimais le café, mais je préférais plus que tout son odeur. Je ne sais pas si cela vient de mon enfance, mais son odeur avait toujours eu un effet réconfortant sur moi... Cependant, je n'en avais pas du tout envie.

Je me suis retrouvée face à ce gaillard et je me suis approchée de lui. j'avais une tête d'enterrement, je n'allais pas sourire, je n'allais pas afficher le masque qu'on aurait voulu que je porte. J'ai entouré son cou d'un bras, ma tête collée à la sienne, mon autre main tenait la serviette pour ne pas me retrouver complètement à poil devant lui.

- Tu m'aurais manquée si je n'avais pas oublié que tu existais.

Et les autres aussi.

Je l'ai finalement lâché pour me rendre dans la chambre, foutant de l'eau partout sur mon passage. J'avais oublié les vêtements que je m'étais mis de côté, j'en ai enfilé d'autre pour le coup. Je n'ai rien dit de plus.

Puis je suis réapparue dans mon pantalon de jogging gris trop grand, un t-shirt miteux qui n'avait plus de forme ni vraiment sa couleur blanche d'origine, mes cheveux gouttaient toujours, en fait je ne m'étais pas essuyée. Je me suis assise sur la banquette et je l'ai regardé avec mes yeux de panda.

- Je vais bien tu vois, tu peux partir et rassurer Abel. Dis lui aussi qu'il peut bouger son cul s'il veut des nouvelles, qu'il arrête d'envoyer ses éclaireurs.

En plus édulcoré dans la bouche de Jason.


Revenir en haut Aller en bas
Jason Israel
avatar
Quand elle sortit enfin, Jason se recula d'un pas. Il ne s'était pas non plus attendu à la voir à moitié nue, enroulée dans une serviette. Pourtant, il ne réagit pas. Il ne la jugea même pas des pieds à la tête, son regard fixant le sien. Sans qu'il ne sache trop pourquoi, les filles ne l'intéressaient pas tellement. Ou du moins, quand c'était le cas, il était simplement amoureux. Chose qui n'était arrivée qu'une fois. Et demi si on comptait son attirance pour Libby qui n'était qu'un doux rêve. Mais Eve, c'était… Et bien disons qu'elle portait bien son nom mais qu'il ne s'appelait pas Adam. Si on lui avait demandé, il aurait peut-être, éventuellement, reconnu qu'il s'était forcé à ne pas baisser les yeux pour imaginer ce qui pouvait, éventuellement, se trouver sous la serviette.

De toute façon, déjà Eve s'enroulait d'un bras autour de lui. Il l'encercla à son tour, une main soutenant la serviette dans son dos. Il soupira contre elle en appréciant l'étreinte. Mais si c'était aussi facile, il se douta que cela cachait autre chose. Il la laissa se libérer, non sans lui avoir embrassé la tempe avant qu'elle se défile. Jason n'osa pas imaginer Eve comme une jeune soeur, mais elle s'en approchait. Même si elle avait trempé son t-shirt, il ne releva pas. Il l'attendit près du café, dos à l'évier, les mains tenant le bord et il la regarda revenir et s'installer, comme si de rien n'était.

"Je ne suis pas un éclaireur. Encore moins un toutou cafteur d'Abel comme tu sembles l'insinuer. Je viens parce que je l'ai décidé, pas parce qu'on me l'a demandé. Parce que tu m'intéresses et que je m'inquiète pour toi. Ne te fiche pas de moi, Eve, je ne suis pas stupide."

Il s'éloigna de l'évier et vint s'asseoir en face d'elle sur la banquette en croisant les bras sur la table.

"Tu me parlais avant, qu'est-ce qui a changé ? Tu as peur que je cafte ? Comme si c'était mon genre ?"


"I'm not good at everything.
I'm just doing my best at everything.
I don't wanna be the next anybody.
I just wanna be me."
Revenir en haut Aller en bas
Eve
avatar
J'ai joint mes mains, et mis les coudes sur la table. Mes yeux ne le quittaient plus alors que mes poings venaient taper nerveusement contre mon nez. Je l'écoutais se défendre de ne pas être que le petit rapporteur d'Abel. Bon j'y suis allée peut être un peu fort, mais dans le fond, je le pensais même si je le savais sincère, qu'il m'appréciait réellement.

- Moui... Je ne suis pas certaine que tu arriverais à garder sous silence ce que je pourrais te dire.


J'ai caché mon visage dans mes mains en inspirant très fort. Les larmes me montaient déjà. Je me détestais dans cet état, incapable de contrôler mon chagrin. Si je n'ai pas pleuré depuis une bonne décennie, je crois que j'ai largement rattrapé mon retard. J'ai tenté de me contenir mais déjà mes épaules étaient secouées par les sanglots retenus qui ne demandaient qu'à exploser. Puis j'ai soufflé profondément en posant mes mains sur la table, les yeux rougis, j'ai pu reprendre.

- Ce qui a changé? Tout.. Dis moi Jason, en qui je peux avoir confiance aujourd'hui ? Une confiance aveugle, celle où tu n'as pas peur de tourner le dos et de te prendre un coup de couteau.

Au sens propre et figuré évidemment.

- Est-ce qu'on peut avoir confiance, même en nous, tous ?

Je me suis affalée sur le canapé en secouant la tête pour réponse. Je n'avais plus confiance en Libération, oui, j'en étais arrivé là. Peut être sous la colère, le désespoir, mais c'était là. Moi-même je m'étonnais. Est ce que ça passerait ? J'espérais encore.


Revenir en haut Aller en bas
Jason Israel
avatar
Jason était sensible à sa peine et il plissa le front en se forçant à ne pas la déranger. Quant à sa question, elle sembla le poignarder en plein coeur. Il aurait voulu lui répondre "Moi" mais quelque chose l'en empêcha. A la place, il commença par secouer la tête doucement, puis, plus franchement. Il tendit une main pour attraper la sienne mais déjà elle s'affalait sur la banquette. Il fit mine de croiser les bras en se penchant vers elle et haussa les épaules, désolé.

"Je suis désolé, Eve. Personne, j'en ai bien peur. Je me pose sensiblement la même question."

Il ouvrit la bouche, hésita en inspirant profondément. Il fixa Eve, pensant à la seule chose qui - selon lui dans l'ignorance - pourrait la réconforter. Il hésita encore et lâcha finalement d'une voix lente.

"Je sais où est Garin… Mais… Je suis d'accord avec Abel pour dire que ses petits jeux de gentil fantôme ne me disent rien qui vaille. Mais je peux t'y conduire. Si tu y tiens." Puis, il s'emballa légèrement. "Tu ne dois dire ça à personne, je ne l'ai pas dit même à Annie. Mais je sais où il se trouve."

Au moment où il avait commencé à parler, il fut certain de dire une bêtise. Non à cause de la réaction d'Eve, mais plutôt de dévoiler ce secret qu'il protégeait depuis un moment. Il n'en avait pas soufflé mot même à Gen. Mais si cela pouvait adoucir la peine d'Eve, alors il lui offrirait bien ça. Quand bien même Abel avait raison de ne pas aimer sa façon de faire. Même pour Jason, Garin restait un danger.


"I'm not good at everything.
I'm just doing my best at everything.
I don't wanna be the next anybody.
I just wanna be me."
Revenir en haut Aller en bas
Eve
avatar
Je crois que mes yeux ont du sortir de leur orbite quand il a avoué savoir où se trouvait Garin. J'ai même secoué une main pour lui faire comprendre "tu vois, tu es bien le petit toutou d'Abel". Mais c'était de la mauvaise foi pure et simple.
Il savait où se trouvait Garin et avait jugé pas nécessaire de m'en faire part jusque là?
J'ai serré les dents, je me suis sentie une nouvelle fois trahie par un des miens.

- Et tu ne m'en parles que maintenant ?!

J'ai tapé le plat de ma main sur la table, j'étais furax.

- Je me posais mille et une questions, me demandant s'il était vraiment mort ou non, et toi tu ne m'en as rien dit? Mais bon sang Jason ! tu...

J'ai passé mes mains sur le visage pour me calmer en inspirant profondément jusqu'à gonfler entièrement mes poumons. C'était fait de toute manière, je ne pouvais pas revenir arrière et l'info qu'il me donnait était maintenant bien fade par rapport à ce que j'allais lui révéler.

- Je ne veux pas savoir où il se trouve, je dirai même qu'il n'y s'y trouve plus au moment où je te parle.

Garin avait dû changer de numéro et de planque. En trois jours, et après nos presque Adieux, il serait très étonnant qu'il soit resté au même endroit. J'ai hésité à poursuivre, Jason s'en est certainement rendu compte.

- Je l'ai contacté par téléphone il y a quelque temps déjà. J'ai ravalé ma salive, ma gorge se serrait. Il est venu ici me voir... Il y a trois jours.

J'ai d'abord observé sa réaction.


Revenir en haut Aller en bas
Jason Israel
avatar
Jason se redressa et agita les mains.

"Eve ! Je l'ai découvert il y a quelques jours à peine, je ne sais juste pas encore quoi faire de cette information. Calme-toi !" Les sourcils froncés, il continua. "On a tous eu un choc en apprenant la mort de Garin, Annie la première. Mais on sait qu'il est vivant depuis janvier. On ignore comment mais il a survécu, mais je suis étonné que Abel n'ait pas encore demandé à ce qu'on parte à sa recherche, alors… J'y suis allé moi-même."

La bouche ouverte, il l'écouta en se demandant pourquoi ils se disputaient. Se disputaient-ils seulement ? Puis il écarquilla les yeux à la nouvelle. En fait, deux choses l'étonnaient. La première, que Garin court encore les rues en gambadant comme une gazelle pas effrayée. La seconde, qu'il n'ait pas cherché à entrer en contact avec Eve. Uniquement avec Annie. Il avait mis ça sur le compte de son ignorance : il ne savait probablement pas que Eve était rentrée depuis. Il cligna des paupières, surpris tout de même.

"Tu… Eve…"

Mais son âme moralisatrice a repris le dessus.

"Tu aurais dû en parler ! Garin est une bombe pour Liberation et il se balade en ville avec tout ce qu'il sait de nous, il représente une menace, ce n'est pas très malin. Je comprends pourquoi tu l'as fait, mais Eve, et s'il s'était servi de toi ?"

Il prenait une mauvaise pente, il en était parfaitement conscient, aussi il secoua la tête pour se reprendre.

"Je suis désolé, ce n'est pas ce que j'ai voulu dire, je n'ai pas voulu insulter tes sentiments, ni les siens. Je dis juste…"

Il se passa une main sur le visage et soupira. Le moral d'Eve devait être au plus bas à cause de Garin, mais restait à savoir pourquoi exactement. Il rouvrit les yeux sur elle en tendant la main vers la sienne. L'affection de Jason pour Eve était visible, personne n'aurait osé dire le contraire.

"Qu'est-ce qui s'est passé ?"


"I'm not good at everything.
I'm just doing my best at everything.
I don't wanna be the next anybody.
I just wanna be me."
Revenir en haut Aller en bas
Eve
avatar
J'ai secoué la tête en croisant les bras lorsqu'il se justifia. Puis j'ai répondu sur le même ton en le pointant du doigt.

- Tu aurais du venir m'en parler aussitôt ! Tu aurais du venir me demander de chercher avec toi ! Mais tu ne l'as pas fait ! Mais c'est quoi votre problème à tous ?! Je ne vous reconnais plus, vous cachez tout et à tous ! J'ai haussé les épaules. Ça me dépasse...

Là ce sont mes yeux qui se sont arrondis, il pouvait bien jouer le moralisateur le petit soldat d'Abel.

- Et tu oses me faire la morale ? Tu te paies ma tête là ? Jamais tu entends ! JAMAIS Garin ne se servirait de moi ! Vous pouvez lui trouver tous les défauts qui vous plaisent, Garin est loin d'être un enfoiré ! Il a toujours été sincère et fidèle envers moi et libération ! Tout comme ses sentiments pour moi.

J'ai regardé ses mains tendues vers moi, j'ai hésité de longues secondes et j'y ai finalement glissé les miennes en fermant les yeux. J'ai réfléchi, et puis je me suis lancée dans une brève explication, un peu embrouillée, il y avait tant à dire.

- Après notre contact téléphonique, je te passe les détails, il a cédé pour venir me voir. Il... Il voulait que je parte, avec lui. Loin de tout, lui et moi. Les larmes ont commencé à monter. J'étais fébrile mais j'arrivais encore à les contenir. Il venait me chercher si je le souhaitais. J'ai refusé de le suivre, il a refusé de rester avec moi, je n'ai pas besoin de t'expliquer pourquoi.

J'ai serré ses mains dans les miennes.

-Il était venu me dire au revoir, autant te dire que nous nous sommes quittés fâchés. Je peux le comprendre. Je préfère rester avec Abel malgré ce qu'il lui a fait, ce que je ne cautionne pas pour autant, plutôt que de m'enfuir avec lui.

Mes yeux dans les siens, je parlais difficilement, je m'étais remise à pleurer doucement.

- Je l'ai laissé partir pour le protéger... Je voulais partir, je le veux encore, mais avec moi à ses côtés, Abel nous traquera jusqu'à ce que l'un des deux tombe. J'ai reniflé. De toute façon ça arrivera tôt ou tard, crois moi. Ils vont continuer à jouer ensemble jusqu'au jour où l'un aura le dessus sur l'autre. Abel voudra finir ce qu'il n'a pas vraiment réussi la première fois, Garin voudra sa revanche.

Je l'ai supplié du regard d'être honnête avec moi.

- Est-ce que tu savais toi aussi, qu'Abel l'avait tué ?

Dis-moi non je t'en supplie, ou je vous quitte tous...


Revenir en haut Aller en bas
Jason Israel
avatar
"Je suis désolé d'avoir dit ça, d'accord ?" Ce n'était pas dans ses habitudes de hausser le ton mais l'idée de se disputer avec Eve le rendait nerveux. "Je te demande pardon…"

Il referma ses mains dans les siennes et pencha la tête en essayant de la suivre, les sourcils froncés. Il resserra ses doigts dans les siens et commença à secouer la tête. En réalité, elle commençait à parler si vite qu'il avait tôt fait de lire sur ses lèvres pour combler les blancs.

"M'expliquer quoi ? De quoi est-ce que tu parles ?"

Il ne lui fallut pas longtemps pour avoir la réponse et Jason devint livide, malgré sa peau sombre. Son visage se décomposa et avec lui, le silence se fit entendre. L'habitacle de la caravane devint grisâtre, comme si on avait posé un voile sur la carrosserie pour diffuser la lumière du jour. Alors qu'il était redevenu sourd, son regard ne lâcha pas celui d'Eve. Elle venait de combler le trou béant causé par la mort de Garin. Par loyauté et confiance, Jason n'avait pas posé de questions. Il avait bien noté le changement de comportement d'Annie mais avait mis ça sur le choc. Lentement, il secoua la tête, refusant de la croire et ses doigts glissèrent des mains de la jeune femme.

Il eut soudain du mal à respirer et se leva dans le silence qu'il avait fait tomber sur eux pour aller se servir un verre d'eau. Celui-ci plein, il le posa sur l'évier et regarda Eve, encore interdit. Elle était aussi sourde que lui dans ce silence et pouvait se réjouir d'avoir un aperçu de sa vie avant. Il leva les mains pour parler, sachant qu'elle le comprendrait car il lui avait appris.

"Pourquoi ? Ca n'a pas de sens !"


"I'm not good at everything.
I'm just doing my best at everything.
I don't wanna be the next anybody.
I just wanna be me."
Revenir en haut Aller en bas
Eve
avatar
J'ai perçu le malaise de Jason. Je fus presque soulagée de voir qu'il n'en savait rien, mais qui donc était au courant à part Abel, Garin et moi ? Certainement Annie, avec le message que je devais lui faire passer, cela avait certainement un lien. J'ai cru que Jason allait me claquer dans les pattes, je ne m'étais pas totalement trompée.

Nous nous sommes vite retrouvés dans "son univers". J'aurai pu facilement mettre fin à tout ça, mais la surdité de Jason faisait parti de lui, son pouvoir était directement lié à quelque chose émanant de son passé, je veux dire, avant YU. Même si j'étais pour tout libération, une chieuse qui s'amusait régulièrement à éteindre de pouvoir de l'un ou de l'autre, je ne me suis jamais amusée à le faire sur Jason. C'était trop personnel chez lui, trop important. Si j'endormais son pouvoir, c'était seulement à sa demande, pour le soulager du poids, rien de plus.

Toute désagréable qu'était pour moi cette expérience, j'ai pris sur moi. Il était rare que je me fasse submerger par le pouvoir d'un autre, et celui-ci était quand même assez déroutant.
J'ai du me concentrer bien plus encore lorsqu'il usa de ses mains pour communiquer. Jason m'avait appris parce que je le lui avais demandé, et à chaque fois que cela se produisait, je me rendais compte combien il devait être difficile pour lui de suivre nos conversations lorsque nous nous lâchions tous. D'après lui je n'étais pas mauvaise, mais j'étais bien plus lente que lui, mon "vocabulaire" parfois boiteux ou hésitant.

- A ton avis ? Simplement par ce que c'est Garin ! J'ai réfléchi à comment j'allais m'y prendre pour continuer. Garin s'est fait attraper par le FBI, ils avaient ses empruntes. La CIA serait rapidement remonté jusqu'à lui, à nous... Je te passe la suite. Abel a pu... j'ai hésité couper les liens pour que ça n'arrive pas. Je n'étais pas sûr d'être clair. Je me suis frottée le front. Disons que, la connerie faite, moi absente, il n'en a pas fallu plus pour qu'Abel lui fasse la peau. Il l'a abandonné entre deux poubelles...

Je l'ai regardé, mes yeux réclamaient de l'aide. J'avais besoin de son soutien, j'espérais vraiment qu'il se mette de mon côté, qu'il comprenne simplement.

- N'importe qui aurait pu se faire prendre, et je suis certaine que mon frère aurait tout fait pour arranger l'affaire. Dans le pire des cas, il aurait pousser une gueulante pas possible contre nous, mais il n'aurait jamais tué qui que ce soit pour ça... Il l'a fait parce que justement, c'était Garin. Tu ne crois pas?

C'était éprouvant, j'étais lente et mauvaise, j'ai laissé tomber mes mains, je le regardais, simplement.


Revenir en haut Aller en bas
Jason Israel
avatar
Jason se concentra sur ses mains, les sourcils froncés. Il avait du mal à la comprendre. FBI, CIA… Peu patient, Jason fit taire son pouvoir, rendant subitement le son aux oreilles d'Eve et le soleil aux fenêtres.

"Abel ne ferait jamais une chose pareille, ça n'a pas de sens. On aurait quitté la ville, on serait allé ailleurs. Tuer Garin ne sert à rien ! Comment est-il revenu ?! Annie a dit qu'il avait fait une de ses crises. C'était si violent qu'elle n'a rien pu faire, il s'est effondré au sol. Tu sais comment il avait de la peine à respirer. Abel a dit qu'il avait fusionné très vite avec le sable. Tu crois qui… Ton frère ou un fugitif ?!"

Il revint vers elle et s'assit à ses côtés, le visage sans mots. Il ne savait quoi en penser ses traits n'exprimaient que de l'incompréhension.

"Si c'est ça, alors pourquoi n'est-il pas simplement revenu parmi nous ?"

Il posa la question mais elle était plus pour lui-même. Il se passa une main sur la tête.

"Non. C'est impossible. Abel ne ferait jamais une chose pareille. Il n'a jamais aimé Garin, mais pas au point de le tuer. Pourquoi il ne tue pas ce Bogdan aussi, alors !"

Il regarda à nouveau Eve et l'étudia, le front soucieux et les sourcils froncés. En même temps, Garin était amoureux d'Eve, ça il le savait, ces deux là étaient inséparables. Il ne pouvait s'empêcher de la croire. Elle et Garin.

"Je ne sais pas, c'est… Tu es sûre ? C'est une accusation sérieuse."

Autant que celle de lier Abel à l'Underground. Il secoua lentement la tête.

"Gen et toi, vous…" Il regarda ailleurs.


"I'm not good at everything.
I'm just doing my best at everything.
I don't wanna be the next anybody.
I just wanna be me."
Revenir en haut Aller en bas
Eve
avatar
Le retour à la normale était tout aussi désagréable que la surdité, j'ai même été gênée par la soudaine luminosité. Il faut dire aussi que Jason n'avait pas pris de gants, sur le coup de la colère surement. Et là le petit chocoboy commençait vraiment à me courir sur le haricot. Heureusement pour lui, il n'y avait rien à porté de main, je crois que je le lui aurai balancé au visage.

- Garin n'est pas un fugitif ! Il est la victime ! Tu crois que ça m'amuse d'accuser mon frère ? Abel est l'homme de ma vie, je n'ai pas envie de rire. Arrête de le mettre sur un piédestal Jason, il n'est pas Dieu !

J'ai serré les dents.

- A ton avis comment s'y est pris Abel ? Garin s'est étouffé, comment ? Réfléchis deux secondes...
Garin avait un message pour Annie, je suis certaine qu'elle connait les moindre détails.


Pour revenir à sa question.

- Un positif l'a ramené à la vie, il n'a pas su m'en dire plus. Et sincèrement Jason, est-ce-que tu reviendrais auprès de ton bourreau ? Et je n'étais plus là... Pourquoi revenir?

J'en avais marre de devoir toujours défendre Garin, ou de me justifier. Ce que Abel disait était pour la plupart des prophéties, ou la vérité qu'ils croyaient aveuglément... Ils se seraient tous jetés d'un pont s'il leur disait que c'était pour leur bien. Je me demandais si j'étais la seule à avoir un cerveau parfois.
Puis j'ai froncé les sourcils.

- Quoi Gen et moi ?


Revenir en haut Aller en bas
Jason Israel
avatar
Jason commença à s'énerver également, mais ce n'était sûrement pas contre Eve.

"Ce n'est pas un dieu, mais c'est notre leader et j'ai foi en son jugement ! S'il a fait ça, il devait avoir de bonnes raisons et je pense que Garin ne te dit pas tout ! S'il t'aime vraiment autant qu'il le dit, alors il ne te dit pas tout, Eve, pour te protéger. C'est ce que j'aurais fait ! Annie ne sait rien, je lui ai demandé !"

Il ne lui avait demandé qu'une fois, pourtant, il n'avait pas insisté et se rendit compte que c'était par peur de la réponse. Il détourna le regard et réfléchit. Devait-il parler à Eve ? Elle venait de le faire. Elle avait pris un risque en parlant de Garin, même le sachant ouvertement loyal envers Abel. Elle aurait pu manquer de confiance. Au lieu de ça, elle lui a prouvé sa confiance en lui et il ne serait pas homme à ne pas le prendre en considération.

"Gen a découvert des choses. Notamment que Abel entretient une relation avec une femme de l'Underground. Une leader, elle pense, d'après ce qu'elle a vu."

Il tourna les yeux vers elle.

"Pendant qu'Abel la soignait, en janvier, elle a eu des flash et m'en a parlé mais elle m'a fait promettre de ne rien dire. On s'est disputés à cause de ça, mais je… Je me dispute avec tout le monde depuis des mois."

Il secoua la tête et se laissa retomber dans le fond de la banquette à côté d'Eve.

"Mais je crois que Gen en sait plus qu'elle ne m'en a dit. Je sais qu'elle a parlé avec Abel, mais je l'ai laissée y aller seule. Nous n'en avons jamais reparlé. Je n'ai pas voulu."


"I'm not good at everything.
I'm just doing my best at everything.
I don't wanna be the next anybody.
I just wanna be me."
Revenir en haut Aller en bas
Eve
avatar
Notre ton montait, mais nous n'étions pas l'un contre l'autre, nous défendions chacun notre paroisse. Je me suis tout de même demandée si Jason ne cherchait pas la cogne. Non, c'était malgré tout un pacifiste, et je ne le voyais pas lever la main sur moi, de même que je n'aurai pu le faire. Cependant je n'allais pas courber le dos aussi facilement.

- Si tu as encore foi en Abel, alors tu te fous royalement le doigt dans l'oeil ! Il nous a tous trahi en abattant un des nôtres, qu'importe ce que Garin avait pu faire, puisque tu mets en cause ses actes. On ne refroidit pas un des siens comme ça, pour ses propres intérêts en les faisant passer pour ceux Libération ! JAMAIS !

Je commençais à mettre l'intégrité d'Abel en doute, il divisait nos membres à petit feu. Selon moi, il ne jouait plus le rôle de leader. Je ne disais rien, j'ai simplement observé et senti le malaise durant ces six mois. C'était mon frère, je l'aimais plus que ma propre vie, et justement par amour, pour ce que nous étions ensemble, et avec tout Libération, son bébé, je ne pouvais plus le laisser tout foutre en l'air. Jason justement, mettait le doigt sur un autre problème. Si j'avais amorcé une bombe, il allait tout faire péter. Je n'ai même pas caché qu'il n'y avait aucun effet de surprise en ce qui me concernait.

Jason est venu s'affalé près de moi, je me suis rapprochée de lui et posé ma tête sur son épaule comme j'aimais le faire lorsque nous nous retrouvions le soir avant une mission. Nous nous mettions un peu à part, pour parler, se réconforter et se donner un peu de bien avant la tempête. J'ai fourni les informations qui lui manquaient posément, les yeux dans le vide.

- Maddison Deluca. Leader du quartier Slider. Positive. Baraquée comme un mec, Flic. Elle m'a fait chier comme pas possible quand j'étais à l'underground, elle voulait absolument trouver mon pouvoir. Elle l'a fait. Elle m'a protégée pour qu'on ne découvre pas qui j'étais. Si je suis ici, c'est en grande partie grâce à elle. Elle l'a surement fait pour Abel, mais j'ose croire qu'elle l'a fait aussi pour moi. C'est elle qui m'a fait sortir, avec un autre leader, c'est elle qui m'a rendue ma vie.

Maze, Reese aussi, mais pour le moment, je préférais garder toutes les informations pour moi. Si Jason persévérait dans son mutisme et adoration pour son leader, je devais me garder quelques cartes en temps voulu. Si pour Abel l'Underground c'était l'entrejambe de Maddie et ce qu'elle voulait bien lui raconter, moi j'étais au coeur même de l'organisation, et ça, c'était non négligeable. Jason comprendrait que j'étais au courant de tout, que j'en avais encore largement sous le pied.

- Abel fait passer sa gonzesse avant nous. Il ne nous demande plus rien, ne nous écoute plus, il agit seul, prend les décisions seul. Ce n'est plus possible, ça va lui péter à la tronche tôt ou tard.

Je n'ai pas bougé, je me sentais bien tout à coup.


Revenir en haut Aller en bas
Jason Israel
avatar
Jason ferma les yeux en calant sa tête contre la sienne et se rendit compte qu'elle lui avait manqué bien plus qu'il ne le pensait. Annie était sa meilleure amie, ils vivaient ensemble depuis un long moment maintenant et passaient du bon temps ensemble. Il était un peu son chauffeur, il l'aidait dans ses cours… Annie était un oasis dans son désert émotionnel. Mais Eve était plus adulte, plus grande, là où il protégeait Annie, il lui apparaissait souvent que Eve le protégeait, lui, même si elle ne s'en rendait pas compte. Il était physiquement incapable de s'énerver contre elle et il lui semblait toujours plus simple de parler avec elle qu'avec n'importe qui d'autre à Liberation.

"Jericho serait là, il éclaterait de rire à une blague pareille."

Jason encaissa le choc sans rien dire de plus. Il n'avait jamais vraiment jugé l'Underground comme un ennemi potentiel, plus comme… Un autre Liberation, plus doux et plus gentil, plus étendu, moins focalisé sur une seule cible. Ils représentaient la majorité silencieuse des Positifs où Liberation s'élevait pour parler au nom de ceux qui n'osaient pas. Aussi, il n'avait aucun avis arrêté sur eux. Il ne l'aimait pas plus qu'il ne les aimait, il ne les connaissait simplement pas. Ni les uns, ni les autres. Malgré tout, il savait une chose : c'est que si dans les affaires, l'Underground peut être traité comme un interlocuteur intéressant, les relations entre factions finissent toujours par causer des problèmes. Il en avait fait les frais, plusieurs années auparavant. Garin en était mort, d'une certaine façon, Gen en souffrait, et maintenant Abel. Il soupira. S'il aimait être seul, sans femme s'entend, c'était pour cette raison. Il ne se fit même pas de mal à penser à Jericho et Libby et à la souffrance de cette dernière.

"Je…"

Il releva la tête pour coincer celle d'Eve dans son cou et regarda par la vitre, passant son bras autour de son épaule.

"Je n'aime pas ça. Ca fait des mois que je parle d'un mauvais pressentiment…"

Et au bout d'un temps, il lui souffla.

"Je suis navré pour Garin…"

Pour le reste, il avait besoin de réfléchir, de peser le pour et le contre. Il ne pouvait se retourner contre Abel, c'était impossible, ce n'était pas dans son caractère. Il n'en avait pas peur, il était simplement convaincu qu'Abel faisait les bons choix, parfois les plus durs, mais nécessaires. Il ne put s'ôter de l'esprit que si Abel a tué Garin, alors il l'a fait car cela était nécessaire.


"I'm not good at everything.
I'm just doing my best at everything.
I don't wanna be the next anybody.
I just wanna be me."
Revenir en haut Aller en bas
Eve
avatar
Si cela ferait rire Jericho, moi pas.  Même si je montais moins dans les tours, le contact avec Jason aidant, je n'acceptais pas de le voir buter ainsi, persuadé du bienfondé des actes d'Abel que je trouvais inadmissible. Certainement aveuglée pour ma part, par la "disparition" de Garin, du vide qu'il me laissait derrière lui.

- Sauf qu'il n'est plus là pour en rire. Et c'est à toi que je parle.

Je me suis calée en fermant les yeux, si Jasonv renait à ne plus bouger ou à ne plus parler, je crois que je me serai endormie si je m'étais laissée aller. Mais je ne pouvais pas rester là à ne rien faire. je ne pouvais accepter de laisser au bord de la route ceux qui oseraient sauter en marche et les autres tomber dans le précipice.

- Quel mauvais présentiment ? Pose-toi vraiment la question... Je n'aime pas plus cette situation crois-moi. Jamais je n'aurai pensé en arriver là. Ça me parait tellement surréaliste. Je...

J'ai soupiré en le serrant encore.

- Je dois mettre Abel en garde, je dois dire aux autres d'arrêter avec tous ces non-dits, secrets... On est une famille bon sang. Avec les même idéaux, les mêmes objectifs, la même hargne qui nous anime...

Je n'ai pas rebondi à sa dernière phrase, s'il était désolé, ce n'était pas pour l'intéressé, juste pour moi. Je ne voulais la pitié de personne et même si se sentir soutenue était un moteur non négligeable pour remonter la pente, j'étais suffisamment forte pour passer ce mauvais cap.

- Pourquoi ? Pourquoi en est-on là Jason ? Explique-moi. Je t'en supplie, si tu connais la réponse éclaire-moi. Pourquoi est-ce que j'ai peur pour l'avenir de Libération ? J'ai l'impression que nous butons là où nous étions les plus forts auparavant.


Revenir en haut Aller en bas
Jason Israel
avatar
Se poser la bonne question ? C'était impossible. Il ne voulait pas. Alors il se redressa, légèrement, son épaule toujours contre celle d'Eve et il baissa la tête.

"Je ne sais pas, peut-être que la mort de Jericho l'a affecté plus qu'il ne veut bien le montrer. Je doute que cette femme passe avant nous, il y a plus que ça. J'ai peur de l'avenir de Liberation aussi, mais depuis plus longtemps. Pour moi, Jericho a été un premier présage et nous entrons dans une période difficile et sombre. Tu doutes, Gen doute, je doute…"

Il inspira profondément en regardant autour de lui la caravane. Il détestait ce qui lui traversa l'esprit, mais Jason n'était pas à proprement parler homme d'initiative. Il était bien trop réfléchis pour ça. Non pas qu'il manqua d'assurance, ni de confiance en lui. Mais il jugeait que ce n'était pas sa décision. En tout cas, pas ici.

"Qu'est-ce que tu comptes faire ?"

Il tourna la tête pour la regarder sans se dérober.

"Tu sais qu'il ne répondra pas. Et même s'il le fait, il se braquera. Il ne te dira jamais ouvertement qu'il a tué Garin ou alors il te dira qu'il l'a fait pour la survie de Liberation, peu importe la vérité. J'apprécie Garin, Eve… Mais il n'a jamais eu sa place ici. Il n'est pas comme nous. Si tu veux obtenir la vérité, tu vas devoir la trouver toi-même. Es-tu prête à t'élever contre ton propre frère ? Parce qu'il n'y aura pas de retour possible. Abel est un homme de secret, ce n'est pas d'aujourd'hui, la seule différence c'est qu'à présent, ses secrets nous menacent tous. Nous sommes à un tournant de notre histoire et plus qu'Abel, je veux ce qu'il y a de mieux pour Liberation, que notre message ne s'arrête pas à de simples partisans. Nous étions forts avant et nous le sommes toujours. On a juste besoin d'une nouvelle cible pour nous remettre en selle."


"I'm not good at everything.
I'm just doing my best at everything.
I don't wanna be the next anybody.
I just wanna be me."
Revenir en haut Aller en bas
Eve
avatar
Abel affecté par la mort de Jericho, j'avais envie de rire, mais par respect pour le défunt son honneur et sa bravoure, je ne le ferai pas. Pour Maddie, le temps nous donnera la réponse et il était hors de question que j'agisse la concernant. Quant aux doutes...

- Si tu doutes, que Gen doute, moi même... Jason... Qui sait si d'autres ne doutent pas? Il n'y a plus aucune communication entre nous.

J'ai secoué la tête en haussant les épaules à sa question. Qu'est ce que j'allais faire? Je voulais tout et rien. Si je laissais courir, nous allions droit dans le mur. Si j'agissais, c'était pour frapper fort, frapper les esprits et secouer Abel si cela était encore possible.

- Je ne suis pas sûr de ce que je vais faire... Enfin si mais...

Je me suis redressée face à lui, mais mes yeux se posèrent sur le cordon de mon jogging pourri que j'enroulais maintenant sur mon index en l'écoutant. J'ai une nouvelle fois haussé les épaules, puis je l'ai regardé.

- Je pense être celle qui peut s'élever contre mon frère oui, je le connais mieux que personne, je peux faire en sorte que Libération reste forte, je peux même la faire grandir je peux tout faire, mais je ne peux le faire seule, et je ne peux m'élever contre lui et tous les autres, il me faut le soutien de TOUS.

J'ai insisté lourdement en relevant les sourcils sans le quitter une seconde du regard pour lui faire comprendre. J'avais besoin de Jason à mes côtés, plus que n'importe qui et je devais avouer, plus que Garin même.

- Vous êtes tous des volontaires, vous êtes Libération, je ne peux rien imposer. Je pense réunir tout le monde. Mettre tout à plat et j'espère que nous pourrons partir sur de bonnes bases. C'est ça que je veux pour nous.


Et là, j'ai prié tous les Dieux de cette fichue Terre...


Revenir en haut Aller en bas
Jason Israel
avatar
Le coeur de jason se mit à battre plus fort. Eve mettait les pieds dans le plat, il n'était pas habitué. Il déglutit et hésita.

"Eve…"

Et puis il soupira. Il se passa une main sur le visage et eut une sorte de gémissement fatigué.

"D'accord. Mais il ne s'agit pas de s'élever contre Abel. Je veux dire, pour Liberation, ce n'est pas ça que l'on veut. Il faut rendre à Liberation ce que nous sommes. On a besoin d'Abel. Rappelle-lui… Rappelle-lui juste qui est Liberation. Et s'il ne veut pas s'en souvenir, alors, je serai là pour le faire."

Sous entendu - mais il n'osa pas le formuler alors qu'il détaillait Eve de la tête au pied comme s'il jaugeait d'une princesse guerrière Viking - il nommerait Eve à la tête de Liberation. Mais non, il n'osa pas le dire à voix haute. C'était accepter d'abandonner Abel, et c'était toujours hors de question. Néanmoins, s'il le fallait, en dernier recours...

Il posa sa main sur sa cuisse pour lui tapoter.

"On a du pain sur la planche. Tu es sûre que ça va aller ?"

Et il ne faisait plus référence à Abel, mais bien à Garin. Il était venu ici à la base pour comprendre ce qui lui arrivait et y faire quelque chose, si c'était possible. Et Jason n'était toujours pas certain que ce problème soit réglé.


"I'm not good at everything.
I'm just doing my best at everything.
I don't wanna be the next anybody.
I just wanna be me."
Revenir en haut Aller en bas
Eve
avatar
J'ai secoué la tête. Il était hors de question de renverser Abel, il n'était pas question de faire un putsch. Abel était trop important chez Libération, il n'était pas qu'un leader, il était tout un symbole.

- Non, je ne parlais de nous élever contre lui, je veux juste nous faire entendre, qu'il nous entende, qu'il nous parle. Je veux retrouver mon leader, ma famille, Libération. Rien de plus. Je voudrais que tu m'aides pour ça.

J'ai forcé un sourire lorsqu'il me tapota la cuisse. Sourire que j'ai rapidement perdu. Par ce que non, ça n'allait pas, ça n'irait pas et je ne savais pas combien de temps je mettrai pour me remettre de cette séparation. Je détestais que l'on vienne me parler, qu'on me demande comment j'allais. Mais quand je me retrouvais seule, je me sentais comme en pleine chute libre, une chute sans fin qui finirait par me tuer tant elle me soulevait le coeur dans ma poitrine.

J'ai levé mes yeux sur lui, le regard en détresse. Mes lèvres tremblaient et les larmes revenaient déjà. Penser à Garin était insupportable, penser que je ne le reverrai plus jamais l'était encore plus. Quand je fermais les yeux, je ne voyais de son visage, que la dernière expression qu'il avait lorsqu'il est parti sans un mot. Je ne pouvais plus le voir autrement. Je voulais me souvenir de son sourire, je n'y parvenais pas. Ma voix eut du mal à sortir, je lui ai dit avant de m'effondrer dans ses bras.

- J'aimerai tellement qu'il soit avec moi... Je voudrai qu'il soit là...

Et la douleur est remontée, mon corps était secoué par les sanglots qui m'envahissaient trop pour que je puisse les retenir. J'ai complètement craqué, je perdais le contrôle.


Revenir en haut Aller en bas
Jason Israel
avatar
Jason acquiesça. C'était bien plus son discours que le précédent. Avec ça, il était entièrement d'accord.

"Je t'aiderai. Je serai là, oui."

Et très rapidement, il retrouva cette même fille qu'il aimait temps. Qui était plus qu'une petite soeur pour lui. Elle était... Une sorte d'âme soeur. Chaque peine qu'elle ressentait, il était comme connecté à elle, obligé de le ressentir également. Alors il ne tarda pas à la prendre dans un bras pour la serrer contre lui.

"Je sais, ma loutre. Je sais."

Il lui caressa les cheveux, sa joue contre son front. Autant il avait du mal à comprendre les relations humaines, à fortiori amoureux, autant il en comprenait totalement l'importance pour les autres. Il s'évitait bien des ennuis de la sorte, mais il ne demandait bien à personne de suivre le même chemin que lui. Il berça doucement Eve en la gardant contre lui. Peu importe ce qui s'était passé entre ces deux là, il était là pour elle, même en restant méfiant de Garin. Il ne pouvait même pas lui dire que le responsable paierait pour cet affront...

"Mais gardons ça pour nous, pour le moment."

Jason était catholique. Parlez-lui de renaissance, de résurrection, de... mort vivant... Soyez certain qu'à défaut de mentir, il se gardera bien de vous dire qu'il n'y croit pas une seule seconde. En ce sens, il épargna à Eve un discours sur le fait que Garin puisse tout simplement... Raconter n'importe quoi pour renverser Abel personnellement.


"I'm not good at everything.
I'm just doing my best at everything.
I don't wanna be the next anybody.
I just wanna be me."
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
[CLOS] [Jason/Eve] Le Dernier Sacrifice
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Children of Lux Aeterna :: ZONES DE NON DROIT :: Le Sanctuaire-