2076. Côte est des Etats-Unis. Megalopolis est le centre névralgique d'une guerre géo-politique mondiale depuis qu'un attentat biologique en 2026 a divisé l'humanité en deux populations bien distinctes : ceux qui se battent pour le futur, et ceux qui font avec le présent.
NAVIGATION

Partagez | 
 

 [CLOS] [Liberation] If we burn...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Jason Israel
avatar
Fin Juillet 2075

Entre les soupçons de Gen et ceux d'Eve, Jason ne savait plus que ni trop quoi penser. Il avait donc décidé, avec Eve, de rassembler tout le monde ailleurs qu'au Saloon. Pour plusieurs raisons.

La première étant que le Saloon se remarquait facilement.
La seconde, ils étaient un peu nombreux, un attroupement au Saloon aurait pu attirer, éventuellement, l'attention.
La troisième, si des membres de l'Underground savaient où les trouver - et qui sait avoir placé des mouchards, Jason s'en excuserait mais contrairement à Abel et Gen, il n'avait aucune valeur sûre sur qui compter pour être rassuré sur ce point - au moins ici, personne ne surprendrait ce qu'ils avaient à dire et ce n'était pas rien.
La dernière… Jason avait proposé un endroit plus neutre que le Saloon où on pouvait se désintéresser de la conversation en cours : chambre à l'étage pour claquer la porte, arsenal pour attraper des armes, alcool et bar pour faire part de sa neutralité lorsqu'on appelait à l'ouverture d'opinion.

L'endroit qu'il avait choisi était un bout de falaise, au bout du monde du Sanctuaire. Ils étaient à bien deux heures du centre de la Ville Haute - Shuttle compris - et au moins une heure du centre de la Ville Basse. En contre bas, l'Hudson coulait avant d'aller se perdre dans les terres. On y voyait même la forêt.

Jason gara le Hummer à quelques mètres du bord de la falaise et laissa Annie et Libby en descendre avant de les imiter. Peu adepte de la hauteur, Jason s'approcha pour voir plus bas avant de s'éloigner. Ils étaient les premiers mais les autres ne tarderaient probablement pas.


"I'm not good at everything.
I'm just doing my best at everything.
I don't wanna be the next anybody.
I just wanna be me."
Revenir en haut Aller en bas
Samaël
avatar
If we burn
Feat. Liberation.


Au moins, le désert en fin de journée, il fait moins chaud.
Sam avait fait tout ce trajet à moto depuis son appartement de la ville haute et si ça n'avait pas été pour cette raison bien précise il aurait probablement râlé au sujet du prix du carburant. Mais pas cette fois. Des choses devaient être dites, devaient être discutées, c'était un fait établit. Et le choix de Jason en ce qui concerne le lieu en disait bien long. Cette fois pas moyen de jouer la neutralité derrière son comptoir, cette fois... C'était participer ou sauter.

Sam laissa sa moto à côté du hummer de Jason et les rejoignit à pieds sur la courte distance qui les séparait. Annie et Libby étaient avec lui et attendaient l'arrivée des autres. - Bonsoir les enfants. - Avait-il dit en approchant. Un regard, un sourire, et Sam alla jusqu'à la falaise. De là il pouvait voir l'eau s'écouler et le son du courant remonter. Que ne donnerait-il pas pour quelques heures dans cette forêt au loin... Se retournant pour observer les autres, Sam se laissa glisser en position assise, en tailleur, au bord de la pointe de la falaise. Ça faisait très... Vieux sage des montagnes en médiation. - Vous êtes arrivés y'a longtemps? - Faudrait pas qu'en plus ils aient poiroté une heure.


« That's what we do! We fight for it! We fight for... Things! Like chicken! I love chicken. » - Samaël
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t652-samael-observateur-shifter http://forum.childrenofluxaeterna.com/t657-samael http://ectraconcept.tumblr.com
Gen Caleb
avatar
Si Bogdan osait traiter ma caravane de tas de ferraille, j'aimais autant ne pas savoir ce qu'il aurait pensé de ma voiture. Mais aussi pourrie et rouillée qu'elle soit, elle me menait toujours fidèlement à destination, alors je n'allais pas me plaindre.

Surtout que je n'avais pas de compte bancaire pour en racheter une autre.

Je me suis garée non loin du lieu de rendez-vous, faisant le reste de la distance à pied: à cette heure, il faisait plutôt bon au Sanctuaire. Non pas que moi, j'aie l'habitude de me plaindre de la chaleur ou du soleil. Lorsque je suis arrivée, Jason, Libby et Annie étaient déjà là, ainsi que Samaël qui semblait tout juste débarquer comme moi. J'ai relevé mes lunettes solaires sur le dessus de ma tête.

"Bonsoir. Quelqu'un d'autre que nous a confirmé qu'il se pointait ?"

Quelqu'un d'autre sous-entendait surtout Abel, pour être honnête. Il me semblait qu'il devrait être là - il me semblait même qu'il aurait dû demander cette réunion au lieu de Jason, et il y avait un bon moment de ça déjà.


"Those who make peaceful revolution impossible will make violent revolution inevitable."

Revenir en haut Aller en bas
Eden
avatar
Le pick-up rouge roulait à bonne allure, Eve le conduisait d’une main sûre. Marlene était à son côté tandis que Levi prenait ses aises sur le siège d’à côté, un bras plié en dehors de la portière. Ils avaient un peu de retard. Sur la route, le vieux pick-up avait fait des siennes. Eve et Levi avaient trifouillé sous le capot pour trouver d’où pouvait bien venir la panne, mais tout semblait normal et Marlene avait redémarré sans peine lorsqu’Eve le lui avait demandé. L’utilitaire était si vieux, allez donc savoir ce qui s’était passé…

Eve ralentit l’allure en arrivant près du lieu du rendez-vous, une falaise semble-t-il. Ils purent apercevoir un hummer et une moto, garés l’un à côté de l’autre. Eve gara le pick-up non loin et tous trois en sortirent bientôt. Ils se dirigèrent vers le petit groupe qui attendait non loin de là et Marlene les salua en s’approchant d’eux. L’endroit était parfait, calme et désert. Aucun intrus à proximité et une forêt s’étendait devant ses yeux, en contrebas de la falaise.
Revenir en haut Aller en bas
Eve
avatar
Je suis descendu à mon tour non sans claquer la portière de mon pickup qui commençait à me chauffer les ovaires. J'observais déjà les premiers arrivés. Ou plutôt, je me rendis compte qu'il ne manquait plus qu'Abel à l'appel.
L'idée de Jason de se réunir dans un lieu neutre et plus sûr que le saloon lui avait paru être la meilleure option pour ce qui allait se dérouler. J'étais nerveuse, et pas qu'un peu.

Samael s'était encore isolée. Si je pouvais comprendre l'envie de se retrouver seul, je ne comprenais pas pourquoi il ne le faisait pas seulement quand il était chez lui. Si nous étions là, ce n'était pas pour se retrouver tous aux quatre coins de la falaise en se regardant en chien de faïence.
J'ai lancé joyeusement.

- Salut tout le monde !

Je me suis alors approchée de Jason pour me mettre à sa hauteur.

- On a eu un soucis sur la route, ma caisse fait encore des siennes. J'ai forcé un sourire, gênée par ce que j'allais demander, et puis, nous étions déjà en retard sur le planning. Tu veux qu'on commence? Abel rattrapera en cours..


Revenir en haut Aller en bas
Jason Israel
avatar
Jason regarda tout le monde arriver, adossé contre une des portières du Hummer. Libby était clairement de mauvaise humeur, elle le faisait sentir mais ne disait rien pour autant. Plus loyale encore que Jason à Abel, il y avait Libby. Mais quand celui-ci était entre elle et Marlene, il était encore plus silencieux que sourd. Voilà qui n'allait pas être pratique. Il scruta la rousse, puis la latino avant de répondit à Eve.

"Non, on peut commencer, Abel connaît les sujets. Il avait dit qu'une course le mettrait sûrement en retard."

"Et donc ? C'est à quel propos ?"

Libby s'approcha en ouvrant les bras. Si Jason, Eve et Gen avaient déjà discuté, ce n'était pas le cas pour les autres. Le Candidat se redressa et se plaça un peu plus au centre des autres pour être mieux entendu de tout le monde.

"Cela fait six mois que Jericho a donné sa vie pour que deux d'entre vous puissent continuer la leur. Nous le regrettons, nous avons traversé une période sombre, Jericho était le premier d'entre nous à tomber au combat en servant notre cause. Il a été pleuré, honoré et constitue aujourd'hui l'emblème de ce que nous sommes. Nous formons une famille, tous. Plus ou moins proches, nous sommes ensemble sur ce chemin et nous avançons, oh oui, nous avançons mais lentement. Cela fait plus de six mois en revanche que des secrets sèment une gangrène dans nos rangs et ça suffit. Cette fois, nous jouons ensemble, selon les règles. Liberation n'est plus Liberation depuis des mois et c'est sans compter sur la mort de l'un des piliers fondateurs de ce mouvement. Aujourd'hui, nous allons poser cartes sur table. Plus de secrets, plus de non dits. Info pour info."

Levi s'était assis sur le capot de la voiture d'Eve et croisé les doigts, appuyé sur ses genoux. Libby avait les bras serrés sur sa poitrine, le regard méfiant sur Jason et Annie n'osait pas regarder qui que ce soit, les yeux perdus dans l'horizon.

"Pendant que Eve se trouvait à l'Underground, elle a rencontré un Cyber, Archibald Akton. De par son amnésie, le groupe a fait le nécessaire pour trouver son identité, jusqu'à réussir. Il a fini par regrouper des extraits vidéos du soir de la mort de Stenton a recoupé des informations entre Abel et Eve, jusqu'à une des leaders de l'Underground. Sur ces vidéos, on y voit aussi sûrement Gen et Libby quelque part. Ainsi que Garin. Ca fait pas moins de 5 membres de Liberation dont le visage a été capturé. Regardez-vous et comptez-vous."

"Jericho avait fini par trouver les mêmes informations."

"Oui, à la demande d'Abel. Jericho a mis plus de temps car il n'est pas un Cyber, mais le problème c'est que quand Abel a demandé à Marlene de retrouver sa trace... Plus rien. Disparu. Où qu'il soit, il a en sa possession des informations sur nous tous. Mais ce n'est pas tout. Eve n'a pas été rendue par l'oeuvre du Saint Esprit. Quelqu'un, à L'Underground, sait où nous sommes et connaît plus de l'un de nous."

Il regarda Eve, puis Gen et se retourna face aux autres en inspirant profondément.

"Le Saloon... N'est plus un endroit sûr. Et ce n'est que le début d'une longue liste. Pas de jugement, pas de critique. Info pour info. Qui... Ici a des liens avec l'Underground ?"

Il ne leva pas la main, ce n'était pas son cas. Pas plus que Annie, Libby ou même Levi qui demeurèrent silencieux.


"I'm not good at everything.
I'm just doing my best at everything.
I don't wanna be the next anybody.
I just wanna be me."
Revenir en haut Aller en bas
Gen Caleb
avatar
[Gen était pas sur place pour Stenton, elle a take down la sécurité !]

Si j'étais plutôt stoïque lorsque Jason parlait de Jericho... quand ça a commencé à parler de l'Underground, je grinçais mentalement des dents. Parce qu'on avait l'air fin, avec un Cyber à l'affiliation douteuse qui se baladait avec des informations sur plus de la moitié d'entre nous. Parce que je savais pertinemment qui nous avait rendu Eve, et que j'avais beau être contente de la revoir, l'intervention de Maddison dans notre vie, je la digérais passablement mal. Parce que...

Parce que moi aussi, d'une certaine façon, j'avais un lien avec l'Underground. Et que je me voyais mal le dire à Abel après ce que je lui avais dit sur Maddison. Mais maintenant qu'Abel n'était pas là, peut-être que je pouvais en profiter ? Je me suis mordue la lèvre inférieure. Bogdan n'était pas n'importe qui. Bogdan était quelqu'un en qui Abel avait confiance. Bogdan avait connu Abel et Eve avant que Liberation ne voit le jour. Une partie de moi voulait le garder à moi toute seule... une autre partie était d'accord avec Jason qu'on ne pouvait pas continuer d'exister en se mentant et en se cachant des informations.

J'ai pris une lente inspiration, j'ai rassemblé mon courage, et j'ai fait un pas vers l'avant.

"Je ne suis pas la seule ici à le connaître, mais... je pense bien être la seule à avoir un contact avec lui depuis qu'il est parti."

Une autre profonde inspiration: ouuuuh, vous avez vu comment il était intéressant, ce sol ???

"J'ai vu Bogdan. Récemment."

J'ai relevé les yeux vers Jason, plantant mon regard dans le sien.

"Bogdan était avec nous avant l'assassinat de Stenton. Il... son pouvoir... Bogdan ne pourrait pas nous vendre même s'il le voulait."

Et surtout, ce serait fait depuis longtemps.


"Those who make peaceful revolution impossible will make violent revolution inevitable."

Revenir en haut Aller en bas
Eden
avatar
Suite à  la proposition d’Eve de débuter sans le principal intéressé, Jason explicita clairement le motif de leur réunion. Il résuma les événements passés au sein de Libération depuis quelques mois et semblait penser que certains gardaient pour eux certaines informations et cela ne pouvait continuer ainsi. Marlene avait choisi ce groupe autant qu’il l’avait choisie et elle ne le laisserait pas imploser sans rien faire ou ne rien dire.

Jason explicita davantage ses inquiétudes au sujet de leurs identités. Mandatée par Abel, elle avait cherché elle aussi les informations dont il parlait sur la toile, mais elles avaient disparues sans laisser de traces… Cela lui fit froid dans le dos. Elle ressentit les picotements caractéristiques de la frayeur à être découverte et peut être déjà surveillée. Malgré elle, elle regarda les alentours puis revint vers le groupe.

Bien campée sur ses pieds, Marlene attendait que quelqu’un réponde à la question de Jason. Pour sa part, elle ne connaissait personne de l’Underground ou même d’ailleurs… Elle ne pouvait parler pour Levi et d’ailleurs, il parlerait pour lui-même. Un peu mal à l’aise, Gen finit par faire un pas en avant. Elle révéla qu’elle avait un contact avec Bogdan et qu’elle l’avait vu il y avait peu. C’était déjà un début. Si tout le monde s’y mettait, peut être pourraient-ils percevoir ce dont certains avaient laissé filtrer d’eux, à défaut ou à dessein… Sa réflexion finale cependant l’agaça. Comment pouvait-elle dire que Bogdan ne révèlerait rien sur eux, qu’est-ce que Gen savait d’autre qu’elle ne disait pas ? Ça commençait à bien faire ! Elle sortit de sa réserve, un peu brutale comme à chaque fois que la moutarde lui montait au nez.

- Que veux-tu dire par « Il ne pourrait pas nous vendre même s’il le voulait » ! Je commence à en avoir marre de ces non-dits ! Comment peux-tu t’engager pour lui et dire cela ? Y a-t-il quelque chose que tu ne nous dises pas à son propos ?
Revenir en haut Aller en bas
Samaël
avatar
If we burn
Feat. Liberation.


La conversation prenait un tournant décisif, autant que Libération à vrai dire. Abel n'était pas là, en retard, et Jason prenait la barre, de quoi exposer aux autres les sujets qui les préoccupaient, tous. Sam toujours assit au bord du vide mais tout de même avec le groupe écouta tout ça sans dire un mot, ne faisait que regarder le visage de Libby, de Gen, d'Eve, de Marlène et de Jason au fil de ses mots. C'était clair pour tout le monde que le secret détruisait la confiance et à l'évidence Libération se fissurait de l'intérieur. La révélation qu'un Cyber soit en possession des têtes de certains des membres dérangea Sam. S'il n'était pas directement concerné par cette menace, il restait néanmoins membre de cette faction et ça le touchait tout autant. Pourquoi personne n'avait-il tenté d'entrer en contact avec lui? Voir ce qu'il avait? Essayer de négocier la récupération des images et par la même son silence?

Et puis un nouveau tournant fut prit et l'Undeground fut clairement mit sur la table. Sam n'avait jamais compris pourquoi de simples divergences d'opinions pouvaient justifier une guerre de l'ombre. Si leurs buts étaient les mêmes, pourquoi se mettre des bâtons dans les roues? Il n'y avait pas besoin de s'entendre pour coopérer. Un objectif commun suffisait. La demande sans arrière pensée de Jason de révéler les connexions à l'Undeground était justifiée selon ce raisonnement de suspicion et Sam allait parler de Maddison lorsque Gen prit la parole, évoquant ce Bogdan déjà nommé lors du débriefing houleux après les émeutes de Janvier. L'intervention nerveuse de Marlène brisa le calme tendu et Sam parla sur le ton posé et pas condescendant qu'on lui connait. - Marlène? Avec un peu plus de calme et un peu moins de coffre? Gen, tu peux nous en dire plus? - Ce genre de ton n'aiderait certainement pas à la conversation surtout en voyant la tête de Libby qui pouvait virer au rouge à tout moment. Ils n'étaient pas là pour se taper dessus, encore, mais justement pour tout éclaircir.


« That's what we do! We fight for it! We fight for... Things! Like chicken! I love chicken. » - Samaël
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t652-samael-observateur-shifter http://forum.childrenofluxaeterna.com/t657-samael http://ectraconcept.tumblr.com
Eve
avatar
J'ai bien senti l'agacement de Libby et elle ne s'en cachait pas, jamais. Il n'était pas possible de se tromper avec elle, c'était pratique, blanc ou noir, jamais gris. Mais de mon côté je n'étais pas mal non plus, mais j'arrivais à intérioriser. J'étais surtout anxieuse.
Lorsque Jason ouvrit les festivités, il démarra sur la perte de Jericho. J'ai baissé la tête, ses paroles étaient pour moi un dernier hommage, pas qu'on ne l'oublierait, surtout avec le symbole qu'il était devenu, mais il fallait laisser ça derrière nous, aller de l'avant avec les deux nouveaux membres qu'ils nous a donné en héritage, en quelque sorte.

Je ne pouvais pas non plus ne pas m'en vouloir. Archibald, c'était de ma faute. J'avais laissé entrer ce loup dans la bergerie. Non, ce n'était pas ça, Archibald était un mec bien. Je lui ai juste demandé de chercher qui j'étais, et il l'avais tellement bien fait qu'aujourd'hui, il en savait beaucoup trop sur nous. En fait, j'ai quand même foutu un sacré merdier au sein de l'underground et Libération. J'aimerai tant me racheter.

Il était temps maintenant de jouer carte sur table, je m'y étais préparée, je n'étais pas blanche comme neige et je crois bien que je n'étais pas la seule, ou simplement que je l'espérai égoïstement. Alors que j'allais faire le premier pas, Gen avait été plus rapide. Elle avait revu Bogdan. Je l'avais moi aussi vu à l'underground, disons quand ma mémoire m'a permis de remettre un nom et des souvenirs sur ce visage. J'avais préféré me taire. Il avait été loyal et ne nous avait jamais trahi alors qu'il aurait pu nous mettre genou à terre. Donc, il était des plus naturel de me taire sur ce qui nous liait, qui il était avant qu'il n'atterrisse là-bas.

Je n'ai cependant pas montré mon étonnement, cela aurait été selon moi, une manière de la juger, nous n'étions pas là pour ça. Et quand Marlène a fait sa Marlène, et Sam le modérateur qui voulait en savoir plus, j'ai levé la main comme pour calmer le jeu et j'ai à mon tour fait un pas. Nous ne devions pas nous éparpiller, nous éloigner de la question de Jason.

- De par ma situation, vous vous doutez que j'ai un lien avec tout l'underground. Cependant pour la majorité, je ne suis plus que Sam ou l'amnésique qui s'est enfuie. Sauf que... J'ai inspiré profondément avant de reprendre, sans baissr mon regard, je les ai regardé un par un tandis que je continuais, d'une voix haute et sûr.
Les trois leaders de l'Underground connaissent mon identité, pour eux, je suis bien Eve de Libération et peut être même la soeur du Leader, Abel. Il y a aussi Bogdan qui m'a reconnu je n'ai pas de doute là dessus, mais il n'est jamais venu me voir, pour se protéger ? Peut être me protéger? Je n'en sais rien.
Ce qui fait quatre personnes, elles savent qui je suis en plus de ce Cyber. Deux d'entre elles, peut être même plus maintenant, savent où nous trouver, connaissent le saloon. Combien de membres encore de l'underground connaissent mon nom ? Je l'ignore...


J'ai refait un pas en avant.

- Je vais parler au nom d'Abel puisqu'il n'est pas là, il ne pourra que confirmer lorsqu'il sera parmi nous. Il entretient une relation amoureuse depuis plus de deux ans avec un des leader de l'underground. Il connait Bogdan, il a rencontrer un second leader, celui qu'il a rencontrer pour cette fameuse collaboration avortée. Ces deux personnes savent où nous trouver...
Et avant que vous me balanciez que moi aussi je sais où les trouver... Oui, peut être. Oui je sais. Mais je ne connais que deux entrées qui ont été condamnées, les mesures de sécurité ont été renforcées. On s'est chargé de me le faire savoir. Qui encore ?


Je n'avais pas besoin d'en dire plus, surtout qu'on sortait encore du sujet de départ. Mais j'ai préféré mettre directement la situation au clair. Nous étions plus vulnérables qu'ils ne l'étaient. Je me suis reculée pour laisser les autres s'exprimer, si d'autres liens existaient.


Revenir en haut Aller en bas
Samaël
avatar
If we burn
Feat. Liberation.


Sam posa son regard sur Eve lorsqu'elle prit la parole. Evidemment c'était probablement elle qui en savait le plus sur l'Undeground et qui avait le plus de liens avec eux. Serait-elle capable d'utiliser ça par la suite et trahir sa gratitude pour l'avoir aidé? Aucune idée. Pour autant, la petite histoire sur Abel à la fin de son intervention fit tiquer Sam et s'il avait déjà compris avant, ça ne faisait que confirmer ses hypothèses. - Et je connais la dite relation amoureuse. - Maddison, Slider de son état. Ses autres contacts avec Reese ou Maze, tout ça n'était que secondaire, ils n'étaient pas de véritable liens. Seulement des rencontres au hasard dans un monde trop petit pour eux tous.


« That's what we do! We fight for it! We fight for... Things! Like chicken! I love chicken. » - Samaël
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t652-samael-observateur-shifter http://forum.childrenofluxaeterna.com/t657-samael http://ectraconcept.tumblr.com
Gen Caleb
avatar
J'ai haussé un sourcil et je me suis mordu la langue bien, bien fort lorsque Marlene s'est énervée. "L'expression 'quand on sait pas on ferme sa gueule', ça te parle ?" Déjà, Samaël avait une approche plus diplomatique et donc, plus appréciable. J'ai pris une grande respiration pour me calmer. Le but de cette réunion n'était après tout pas de se tirer dans les pattes. Le but était de mettre cartes sur table une fois pour toute. "Bogdan était avec nous au tout début. Il est parti quelques jours avant l'exécution de Stenton. Bogdan connaît Libby, Abel, Eve, Garin et moi. Il connaît le saloon. Il sait très bien que Jericho n'est pas Abel et donc qu'Abel est toujours vivant, mais il ne dira rien."

J'ai croisé les bras. "Ça fait un bon moment, maintenant. S'il avait voulu nous mettre dans la merde, ce serait fait depuis longtemps. Et même dans l'éventualité absolument ridicule où Bogdan se ferait piéger, je peux vous garantir que les gens qui mèneront les interrogatoires, Listeners ou pas, vont s'arracher les cheveux et se jeter du haut d'un pont avant d'obtenir quoi que ce soit de lui. Bogdan ment... parfaitement. Même à un Listener. C'est son pouvoir. Les mensonges de Bogdan sont tellement parfaits que je suis convaincue qu'il se croit lui-même la moitié du temps. Et comme dire la vérité trop souvent le rend malade, même s'il le VOULAIT, il aurait de fortes chances de leur mentir. Et contrairement à d'autres, personne n'a fait le lien entre lui et nous."

Et quand je disais D'AUTRES, veuillez bien entendre "Maddison DeLuca".

"On n'a pas à s'inquiéter de lui. Surtout que je ne lui dis rien, je ne suis pas idiote non plus."


"Those who make peaceful revolution impossible will make violent revolution inevitable."

Revenir en haut Aller en bas
Jason Israel
avatar
Jason cligna des yeux. Il avait posé une simple question et tout le monde commença à s'enflammer. Il y avait bien plus de liens entre les deux factions qu'il ne le pensait. Il ouvrit la bouche mais tout le monde parlait à sa place. Et Eve prit la parole. Quand il eut fini, il acquiesça mais ne fut pas au bout de ses surprises. Il tourna la tête vers Samaël et ouvrit les mains, mais Gen reprenait. Jason inspira profondément et leva une main devant elle.

"Hey !"

Contre toute attente, il prit la défense de Marlene. Si Gen cachait encore des choses, première choquée par les secrets d'Abel, alors il ne la jugea pas en bonne position pour l'ouvrir avec si peu de délicatesse.

"Nous ne sommes pas là pour ça alors tout le monde range ses armes. Tu es en train de dire qu'il peut donc mentir ! Même à toi ! C'est rassurant, Gen ! Elle marque un point ! J'en ai par dessus la tête des non dites ! Depuis quand Bogdan a-t-il repris contact avec Liberation ? Je ne le connais pas mais j'en ai suffisamment entendu parler quand je suis arrivé pour savoir que c'est un pseudo sujet tabou et ça suffit ! Tu n'en sais rien si le lien entre lui et nous n'a pas été établi, tu n'as pas été là-bas pour le vérifier."

Le visage fermé et sévère, Jason regarda Eve.

"Il ne t'a peut-être pas reconnue, ou pas vendue, ou que sais-je encore, mais on est là à en parler. Il y a donc du mouvement du côté de l'Underground. Depuis quand, Gen ? Pourquoi ?"

Alors qu'il la fixait, les yeux sombres de reproches, un courant d'air léger passa dans le cou de Gen, coulant comme un frisson glacé dans sa colonne vertébrale. Que Sam en sache plus qu'il n'en disait intrigua toutefois Jason. Il reprit d'une voix plus calme.

"D'accord, trois personnes, quatre en comptant Abel, ont des relations avec l'Underground. C'est à peu de choses près la moitié d'entre nous."

Par respect pour Eve, il décida de ne pas aborder le sujet de Garin de lui-même et essaya d'abord d'en finir par ce qu'il y avait de plus facile.

"Quelle est cette histoire de Cyber, pourquoi est-il si connecté à nous ? Est-ce que c'était celui qui était avec vous ?"

En posant cette question, il regarda Sam et Gen, faisant référence à leur dernière mission où ils avaient rencontré l'Underground. Il reviendrait à la collaboration avortée… Plus tard.


"I'm not good at everything.
I'm just doing my best at everything.
I don't wanna be the next anybody.
I just wanna be me."
Revenir en haut Aller en bas
Samaël
avatar
If we burn
Feat. Liberation.


Sam haussa les épaules. Clairement il n'en savait rien. - Aucune idée. Maddison était la seule a avoir quelqu'un dans une oreillette. Cela dit il semblait avoir quelques ennuis de son côté. - Les ralentissements, les silences radios impromptus... Ce n'était qu'une déduction mais c'était cohérent. Si le type dans l'oreillette était un cyber allié, peut être ses déconvenues se trouvaient-elles être ce Cyber dont au final ils ne savaient pas grand chose. - A croire que ce type bosse pour tout le monde...


« That's what we do! We fight for it! We fight for... Things! Like chicken! I love chicken. » - Samaël
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t652-samael-observateur-shifter http://forum.childrenofluxaeterna.com/t657-samael http://ectraconcept.tumblr.com
Eden
avatar
Samaël lui demanda d’y aller mollo. Manifestement, Gen n’appréciait pas sa demande d’explication, mais à vrai dire elle s’en fichait bien et la boucler n’était pas une option envisageable. Elle répliqua immédiatement :

- Je ne suis pas là pour  « fermer ma gueule » comme tu dis ou alors, c’est que je me suis trompée de réunion...

On était là pour tout se dire, non ? Si on l’avait conviée ici pour hocher gentiment de la tête et faire risette, ça n’allait pas être possible. Autant tourner le dos et s’en aller tout de suite.

Eve fit un pas en avant et prit la parole. Elle leur expliqua les relations qu’elle avait ou qu’elle avait entretenues avec l’Underground. Marlene haussa un sourcil quand elle aborda la question de la relation amoureuse d’Abel avec un leader de l’Underground depuis quelques années. Samaël indiqua qu’il connaissait la personne en question. Ce qui la frappa fut que leur incognito n’était qu’un leurre, un joli eldorado auprès duquel ils courraient mais qui était tout sauf une réalité. Finalement, il semblait qu’il y ait beaucoup de liens entre les deux factions, trop pour que ce ne soit qu’un hasard… La logique augurait deux options. Primo, un rapprochement des deux factions pour n’en devenir plus qu’une. Deuzio, une séparation plus nette et une meilleure vigilance de chacun pour garantir leur sécurité à tous. Ces points devraient être tranchés dans le futur.

Gen entra davantage dans les détails. Le Bogdan en question était un menteur professionnel et elle certifia qu’il ne divulguerait rien sur eux. L’inquiétude qui lui vint immédiatement fut qu’il était possible qu’il le fasse si un jour il devait choisir entre sa peau et la leur. Qui pouvait certifier avec exactitude son silence à leur endroit ? De plus qui disait menteur… Jason n’avait pas tort. Il pouvait bien lui mentir à elle aussi ! Elle en resta pantoise.

Jason rebondit ensuite sur le sujet du cyber qui avait en sa possession beaucoup d’informations à leur propos. Il était temps d’inverser la tendance et d’en découvrir davantage sur lui. Son identité, l’ampleur de ses connaissances et bien entendu les buts qu’il poursuivait.

- Je ne sais pas ce qui est le plus inquiétant : les liens avec l’underground ou ce cyber qui a collecté autant de renseignements sur nous. Je pense que c’est à notre tour d’en savoir plus sur lui et je ne vois qu’une solution : autant utiliser les liens de ceux qui en ont ici avec l’Underground pour arriver jusqu’au cyber…

Elle était bien désolée de demander cela à Eve, Gen, Samaël puis à Abel lorsque ce dernier arriverait, mais y avait-il une autre solution ?
Revenir en haut Aller en bas
Gen Caleb
avatar
J'ai fixé Jason du regard. "Bogdan connaît cinq d'entres nous depuis le début ! Il connaît nos noms, nos visages, le saloon, il sait où on habite - tu crois pas que s'il voulait nous nuire, ce serait fait depuis longtemps ? Eve était à l'Underground, elle était amnésique, tu crois pas que s'il avait voulu, il aurait pu leur dire qu'ils avaient chez eux un membre de Liberation ? Mais il ne l'a PAS fait !" J'ai secoué la tête. Ça m'apprendrait à être honnête, aussi.

On devrait tous prendre exemple sur Bogdan, parfois.

"Si Abel ne s'est pas inquiété de le savoir dans la nature, pourquoi toi tu t'inquiéterais ? Pourquoi nous on s'inquiéterait ? Bogdan ne nous cherche pas, il n'a pas repris contact avec Liberation, il a repris contact avec moi. Juste... avec moi, d'accord ?" J'ai regardé Marlene droit dans les yeux. "Bogdan est venu me voir et ça n'avait rien à voir avec Liberation et l'Underground. Il est hors de question que je me serve de lui et que je le mêle à quoi que ce soit."

J'ai pris une profonde inspiration. Parlons de choses qui fâchaient moins. "Je ne sais pas si c'est ce Cyber qui était avec Maddison dans le labo. Quiconque l'assistait était un Cyber très puissant, mais je ne sais pas si c'était le même qui a recoupé les informations sur nous."


"Those who make peaceful revolution impossible will make violent revolution inevitable."

Revenir en haut Aller en bas
Jason Israel
avatar
Jason inspira profondément et s'avança entre les deux jeunes femmes, une main de chaque côté en les regardant tour à tour. Personne ne s'en prenait à Marlene. Il était le seul à y avoir droit. Elle était sa tête de turc à lui, et Gen était l'exemple de Liberation. Ou du moins, c'était ce qu'il avait attendu d'elle, pas la voir reproduire les erreurs d'Abel, juste par vengeance. Il reprit d'une voix très calme.

"Nous sommes là pour poser les problèmes à plat, pas pour nous battre et commettre à nouveau ces mêmes erreurs qui nous ont divisés à force de les taire. Qu'il sorte de l'ombre après plus de deux ans de silence radio, et tu le crois quand il te dit qu'il est venu juste pour toi ?"

Il espérait sincèrement qu'elle n'agisse pas par vengeance contre Abel.

"Je trouve juste qu'il a un plutôt un bon timing. En tout cas, c'est rassurant de voir que vous connaissez tous la même personne jusqu'à la nommer par son prénom."

Il soupira, sous le signe de la réflexion. Il ne voulait pas se montrer menaçant envers Gen, pas comme leur retour du parvis, mais simplement l'amener à se poser les bonnes questions et à retrouver la lucidité qu'il lui connaissait.

"Il est déjà mêlé à tout ça, Gen. Il s'est invité tout seul. C'est ce que j'essaye de te dire."

Libby sortit de l'ombre pour prendre la parole. Comme d'habitude, ce fut court, net et précis et sans appel, et sans l'once d'un sentiment ou d'une émotion, froid et factuel. Comme l'aurait fait Abel, mais avec plus de poitrine, et moins de poils aux pattes.

"Aussi contre cette idée que je le suis, Bogdan ou un autre, tout autant d'accord avec les arguments de Jason… Gen a raison. Il ne fera rien."

"Comment tu peux en être aussi certaine ?"

"Il ne ferait jamais de mal à Gen, encore moins à Abel ou Eve. De plus, il est à l'Underground, dumbass. Ce gars est un Bisounours enrobé de guimauve. Peu importe. Il n'a jamais représenté un danger pour Liberation, contrairement à Garin, qui, si on me demande mon avis, est une menace bien moins négligeable qu'il serait sérieusement temps de prendre en considération." Elle ouvrit une main et regarda tout le groupe, comme pour remonter un historique. "Pour une raison inconnue, le gars crève dans le désert et revient trois mois plus tard en faisant passer Jericho pour Abel afin qu'on le croit mort ? Mais il ne vient pas jusqu'à nous ? Il fait passer des messages par Annie et…" Elle fit une moue dubitative. "C'est tout ? On n'agit pas ? Je n'ai rien contre Garin, qu'on ne se méprenne pas. J'aimerais juste qu'on se concentre sur nos véritables zones d'ombres."

Levi haussa les sourcils.

"Le Cyber avec des images de ta tête en train de tuer un homme politique n'est pas une zone assez ombragée pour toi ?"

En regardant Jason, Libby sortit son index de sous un bras pour désigner son comparse, de façon quelque peu ironique, comme si elle cherchait à faire une liste de courses.

"Ouais, en plus de ça."


"I'm not good at everything.
I'm just doing my best at everything.
I don't wanna be the next anybody.
I just wanna be me."
Revenir en haut Aller en bas
Samaël
avatar
If we burn
Feat. Liberation.


Sam passa de Gen à Jason jusqu'à finir par Libby qui ouvrait enfin la bouche. - Si on s'accord sur un degré suffisant de certitude quand à savoir si Bogdan n'est pas un danger, Garin reste un point sombre. En tout cas pour moi. Je sais vaguement ce qui s'est passé avec lui et ce que je sais, c'est qu'on sait pas vraiment ce qu'il trafique. - Et c'était pas faux. Sam était arrivé après le départ forcé de Garin. Il était censé être mort et par l'opération du saint esprit il était bien en vie. Un Jésus moderne. Toujours est-il que son intervention pour couvrir Liberation avait été pratique mais étrangement impromptue. Pourquoi avait-il fait ça? - Garin, ce Cyber... D'autres. On a tous du monde qui nous court après, que ce soit chacun de notre côté ou en rapport avec ce qu'on représente ici et on laisse beaucoup trop de traces. Il faudrait peut être commencer à faire les ménages des squelettes dans nos placards. -  A savoir véritablement éclaircir ces points d'ombres qui leurs faisaient cruellement défaut. Arrêter d'attendre de voir et passer à l'offensive. Chercher, traquer, et régler les problèmes. Effectivement ils n'avaient pas toutes les informations pour agir correctement mais ces informations, quelqu'un devait bien les avoir.


« That's what we do! We fight for it! We fight for... Things! Like chicken! I love chicken. » - Samaël
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t652-samael-observateur-shifter http://forum.childrenofluxaeterna.com/t657-samael http://ectraconcept.tumblr.com
Eve
avatar
Je les ai laissé se crêper le chignon. J’étais déjà intervenue une fois tout en tentant de calmer les ardeurs, mais je sentais déjà Jason bouillir, enfin si on considérait que Jason pouvait bouillir intérieurement, pour le coup c’était vraiment une expression.
Et les sujets s’enchainaient. Bogdan, Garin, Maddie et son cyber…
Ce Cyber en question ne pouvait être celui qui nous posait problème. Je savais l’underground plutôt bien lotie à ce niveau, et là, je pouvais les éclairer. J’ai repris la parole, mon ton encore une fois était posé mais ferme, chose qui n’avait jamais été auparavant, ou je ne m’en étais jamais rendu compte.

- Evan. Le cyber avec qui était en contact Maddison ne pouvait être qu’Evan. Elle est une cyber, une positive qui a fusionnée avec le réseau lors de sa mort. Elle protège l’underground, je les envie de l’avoir, elle est très puissante. Cela ne pouvait être qu’elle, puisque Archibald avait disparu subitement bien avant que je ne rentre parmi vous. Je ne l’ai plus revu pratiquement au moment où Maddison m’avait mise en garde à propos d’Archi, qu’il avait un dossier contre nous, que je devais m’éloigner de lui, qu'il était le genre vraiment pas fréquentable.

Pour ne pas dire « si tu tiens à la vie, arrête de le voir. » En même temps, j’ai sorti mon portable de la poche et consulté si j’avais un message ou un appel manqué d’Abel, mais rien, j’ai alors grimacé en regardant Jason qui comprendrait. Je l’ai remis dans la poche arrière de mon jean et j’ai continué.

- Abel m’a fait part que, lors de cette mission, Evan s’était battue contre un cyber et avait failli y rester. Je crois qu’il n’est pas nécessaire de vous dire de qui il s’agissait, de vous faire un dessin au risque d’insulter votre intelligence.

Dans mon regard, c’était clair, je voulais la peau d’Archi. Peu importe comment nous allions nous y prendre, on devait le stopper. Je savais aussi qu’il ne pouvait survivre à mon pouvoir, il en avait fait l’expérience, eut un avant goût bien malgré moi. Plus encore si nous arrivions à l’empêcher d’accéder à un réseau, de fusionner tout comme Evan avant que son corps ne le lâche, là c'était du tout cuit. Mais l'affaire serait loin d'être aussi simple.

Je me suis passée la main sur la gorge, la suite n’allait pas être la plus simple, je vous confie même que j’ai une seconde, hésité à me jeter dans le vide, au sens propre. La blessure était encore vive, trop. Mais j’étais forte, j’avais supporté des douleurs bien plus dures. Surtout après ce que Libby venait de balancer sur lui. Encore une qui avait oublié d’avoir une opinion autre que celle d’Abel sur le sujet Garin. Oui, je suis de mauvaise foi, mais ils le sont aussi non ? J’ai apporté LA vérité, et je sens qu’Annie allait bientôt réclamer une Téna, je n’allais pas la laisser taire CETTE vérité ! Sans m’énerver, mais encore plus déterminée qu’une armée de valkyries en furie, j’ai enchainé.

- La raison de la mort de Garin n’est pas inconnue. Abel l’a tué par ce qu’il avait merdé. Garin s’est fait avoir lors d’un contrôle, ce qui aurait pu nous arriver, à n’importe qui ! Sauf que cela à mal tourné, le FBI avait ses empruntes, la CIA serait vite remonté à lui et donc à nous, si Abel n’avait pas essuyé la merde. Il a tué Garin pour cette faute qui avait été réglée puis l’a abandonné entre deux poubelles.

J’ai regardé Annie froidement, je ne l’ai pas lâché une seconde du regard.

- J’ai vu Garin récemment. J’ai réussi à le contacter grâce à Marlène qui a pu me trouver son numéro. Garin est venu chez moi, il m’a demandée de le suivre, qu’on parte ensemble au bout du monde et vivre pour nous. J’ai refusé, j’ai regardé Gen pour le coup, de la même façon que j’avais regardé Annie, pour qu’elle comprenne le message, avec Bogdan, j’ai« forcé » la rupture.
Je ne sais où il est, je n’ai plus aucun contact et je n’en veux pas, je lui ai aussi promis que je n’hésiterai pas à obéir à Abel s’il me donnait un ordre.


Je lui ai promis de le tuer si je le devais. J’espérais surtout ne pas avoir à le faire, parce que je me savais incapable d’obéir à cet ordre.
Je suis revenue sur Annie en fronçant les sourcils, je me suis approchée d’elle lentement mais pas menaçante, pas encore…

- J’ai un message pour toi, de la part de Garin.  « Je ne t’en veux pas ». Dis moi Annie, que voulait-il dire ? As-tu toi aussi des choses à nous raconter ?

Je suis restée plantée devant elle. J’étais à deux doigts de demander à Gen d’aller trifouiller dans son crâne.


Revenir en haut Aller en bas
Jason Israel
avatar
Jason savait que le sujet arriverait tôt ou tard. Comme il savait que le séjour d'Eve à l'Underground porterait stratégiquement ses fruits un jour ou l'autre. Jusque là, elle avait surtout été en "convalescence". Il ne sut dire si toutes ces informations le dérangeaient parce qu'il se sentait à découvert, ou bien parce que cela signifiait qu'ils allaient devoir réellement passer à l'action, bien plus sérieusement, comme ce qu'était censée être Liberation, une piqure de rappel.

"Comment Abel sait-il ça ?"

Quant au reste, si Eve pensait que tout le monde écouterait gentiment, elle s'était trompée. Libby fut la première à réagir. Elle décroisa les bras, ouvrit les lèvres et ses yeux s'agrandirent un peu plus.

"Quoi ?!" Comme Jason, elle offrait à Abel une loyauté sans faille. Ce dernier leva une main et Levi glissa du capot de sa voiture pour se rapprocher. Le petit cercle autour des membres de Liberation se resserrait. Que Abel ait pu éliminer un de ses propres hommes, à couvert, c'était quelque chose que personne n'avait imaginé. Pas même Jason. "Garin a toujours été malade et a succombé à l'une de ses crises !"

"Il faut croire que non."

Libby prit une voix aiguë et blessée.

"C'est absurde ! Abel ne ferait jamais une chose pareille !"

"Et bien il l'a fait."

"Comment peux-tu en être certain ?!"

Alors que Eve délivrait son message, Jason regarda Annie, suivi par Libby. La cadette recula d'un pas. Elle n'avait pas dit un mot depuis le début et son visage était blanc comme neige, d'habitude légèrement halé. Elle regarda chaque membre, attendant de l'aide, mais évita Gen. Si elle ignorait l'art subtil de la torture made in Eve, elle savait que Gen n'hésiterait pas une seconde à la faire parler. Son menton commença à trembler. Elle était prise au piège. Jason avait ce regard qui n'appelait aucune condition et elle sentit à son tour quelque chose de frais lui couler dans le dos, comme un frisson. Son talon buta sur un petit rocher bien enfoncé dans le sol et elle s'immobilisa. Les mots d'Eve l'avaient atteinte en plein coeur et dans son regard, les larmes commençaient à la submerger.

Annie n'était pas comme eux, elle n'avait rien d'une guerrière, ni d'une survivante, elle était le soutien de Liberation, elle gardait tous les secrets qu'on lui donnait et les laissait vivre, chacun. Le frisson glacé laissa place à une bise chaleureuse au creux de son cou. Cette fois, pourtant, Jason ne serait pas là pour l'aider. Il semblait du côté d'Eve, comme chaque fois qu'il appuyait Abel. Libby la dévisageait sans comprendre mais la première était à deux doigts de la tuer.

"Je suis désolée !" Et l'attente s'interrompit. Elle ne chercha même pas à se défendre, c'était un secret si lourd, qu'elle portait depuis si longtemps. "Je ne voulais pas ! Il m'a faite jurer de ne rien dire, il savait que vous ne comprendriez pas !"

"Qu'on ne comprendrait pas quoi, Annie !"

"Je suis tellement désolée ! Je suis allée le voir un matin, dans sa caravane, et il était blessé, gravement, on lui avait tiré dans la jambe et son pouvoir avait fait le reste, en le plongeant dans un état critique, alors j'ai appelé Abel à l'aide parce qu'il ne se réveillait pas ! J'avais si peur ! J'aimais Garin plus que n'importe lequel d'entre vous, c'était mon ami à moi aussi ! Abel a réussi à le réveiller mais ils ont commencé à se disputer. Garin tenait à peine debout et c'est là que Abel a compris que quelque chose clochait. Quand il lui a demandé qui avait tiré, il a parlé de la descente du FBI sur les quais et c'et là que je l'ai vue." Elle déglutit, cherchant du courage pour continuer. "Une balle. Mais neuve. Je ne sais pas pourquoi mais Garin n'avait pas pris l'arme, juste les balles pour éviter que le FBI continue de lui tirer dessus. Garin n'est pas un tueur, il déteste les armes à feu, il a refusé de tuer Stenton, ce n'est pas pour rien ! Mais Abel y a vu autre chose et quand il a relevé un regard menaçant sur lui, Garin s'est servi de moi comme bouclier. Et puis c'est allé si vite ! J'ai hurlé, je leur ai dit d'arrêter de se battre, mais Abel a pris le dessus et il a commencé à le noyer." Parler lui devenait de plus en plus difficile. "Je n'ai pas réussi à l'en empêcher ! Garin était si lourd ! Il pesait une tonne, il nous a fallu des heures pour le mettre dans le coffre. Mais il était mort, Eve ! Son coeur ne battait plus, je le jure !" Si Annie avait voulu s'effondrer au sol, quelque chose la retenait et la maintenait droite. "Je suis tellement désolée Eve, c'est ma faute, j'aurais dû l'en empêcher ! Il m'a fait jurer de ne rien dire. C'était pour nous, la CIA serait remontée jusqu'à nous ! En s'arrêtant à un corps, ils n'auraient pas cherché plus loin."

Annie ne cessait de pleurer et ses paroles étaient parfois difficiles à suivre. Elle suppliait Eve du regard de la pardonner, mais maintenant qu'elle avait commencé, elle n'arrivait plus à s'arrêter.

"Le lendemain matin, je suis retournée en Ville Basse, je ne sais pas comment je comptais le soulever à moi seule, mais je voulais le ramener à la maison. Mais il n'était plus là et aucun journal n'en a parlé. Il avait disparu. Je suis restée dans sa caravane quelques jours, pour l'attendre, je savais qu'il reviendrait ! Le lendemain, ou surlendemain, j'ai été réveillée par un bruit, il y avait quelqu'un dans la caravane. J'ai voulu me précipiter mais ce n'était pas lui. C'était une femme. Une blonde qui semblait chercher quelque chose jusqu'à ce qu'elle le trouve. Je me suis cachée, elle ne m'a pas vue. Elle a pris les carnets de Garin. Tous. Et elle est partie."

Annie porta alors son regard sur Jason et déglutit à nouveau. "C'était Angela." Jason haussa les sourcils et se rapprocha d'elle, mais pour la première fois, elle eut peur. Elle se souvenait de sa réaction envers Libby après la mort de Jericho. "C'est tout ce que je sais ! Elle est venue, elle a pris les carnets, et elle est partie ! Je n'ai plus revu Garin, j'ignore comment il a survécu mais son pouvoir ne le permettait pas de ce que je savais ! Il faut me croire !"

Libby et Gen se souvenaient probablement d'elle et de l'une de ces dernières soirées où ils étaient tous réunis dans un bar de la Ville Basse, peu de temps après que Eve ait rejoint l'Underground. C'était une soirée comme les autres, sauf qu'ils étaient ensemble, et qu'ils avaient un peu bu, comme des personnes normales, avec le sentiment de passer un moment normal, juste entre amis.

"Génial, maintenant, une de tes conquêtes de Megalopolis sait où nous trouver aussi ?!"
"Ca commence à faire beaucoup de monde."

Garin et Jason s'étaient charriés au sujet d'Angela. Le deuxième avait tenté un rendez-vous avec elle, mais elle avait jeté son dévolu plutôt sur le premier. Libby enrageait intérieurement. Jason la regarda et lui répondit d'une voix posée, il ne chercha même pas à se défendre, ce n'était absolument pas le sujet, encore moins le moment.

"Je ne suis pas sûr qu'elle savait que Garin était de Liberation. Mais je sais qu'elle l'a protégé. Je l'ai suivie jusqu'à ce qu'elle me conduise à Garin quand j'ai su qu'il était toujours en vie. Je l'ai trouvé dans une maison de la Ville Médiane, à l'est et il ne vit pas seul, mais ce n'est pas Angela. J'y suis retourné il y a quelque jour… Il a déménagé, sûrement quand Eve a repris contact avec lui. C'est un couple chinois qui vit là-bas, maintenant. Où qu'il soit, Garin sait se cacher."

Les larmes d'Annie reprirent de plus belle et elle secoua la tête.

"Je suis désolée…" Quelque chose enveloppa ses épaules. "Je ne voulais pas… Je te demande pardon Eve !"

Sur ses épaules, deux mains robustes s'étaient posées et petit à petit, un homme apparut dans son dos. Le genre grand, d'un certain âge dirait Samaël avec les cheveux un peu en bataille et une barbe pas fraîche. Il resserra Annie contre lui que les larmes aveuglaient et alors qu'elle croyait à Levi, elle se laissa aller dans les bras de l'inconnu. En tout cas, pour tous, il était inconnu.

Libby réagit au quart de tour et s'approcha en dégainant une arme initialement coincée à l'arrière de sa ceinture, et elle visage le nouvel arrivant, se plaçant aux côtés de Jason. Son arme à lui était dans la voiture. Il avait songé, à tort, qu'ils n'en auraient pas besoin. Mais c'était en comptant sur Libby.

Les yeux bleus électriques de l'homme passèrent des uns aux autres, forçant même un arrêt sur Eve. Même alors que Jason lui faisait dos, Marlene put à son tour sentir ce frisson glacé lui courir dans la nuque.

"Il faut parfois commettre la mauvaise action, pour la bonne raison."

Sa voix était rauque mais avait quelque chose de doux. Annie releva les yeux sur lui et les écarquilla en comprenant qu'il ne s'agissait pas de Levi. Elle recula alors, s'éloignant de lui pour rejoindre les autres. Il ne portait rien de très affriolant, un pantalon noir, un t-shirt noir sous un pull noir et une veste frontline noire, parfaitement assortis à ses cheveux et en adéquation avec son air macabre. Pourtant, un léger sourire vint soulever le coin de ses lèvres. Les entrées en scène, il adorait ça, il était certain que celle-ci serait parmi les plus notables !


"I'm not good at everything.
I'm just doing my best at everything.
I don't wanna be the next anybody.
I just wanna be me."
Revenir en haut Aller en bas
Gen Caleb
avatar
[!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! twilight11 twilight11 twilight11 ]

Alors que je m'apprêtais à demander à Jason pourquoi Bogdan ne pouvait pas être venu juste pour moi - sous-entendu que c'était impensable - Libby est intervenue, mentionnant Garin. "Oui ! Là !" Je l'ai pointée, parce qu'elle avait raison et que je voudrais bien qu'on change de sujet. "Garin qui ne vient pas nous voir mais qui se souvient assez de nous pour faire passer Jericho pour Abel dans la presse, LÀ, c'est un vrai problème sur lequel on devrait se concentrer !"

Puis est venue la confession d'Eve. Si je n'avais pas de mal à croire qu'elle ait repris contact avec Garin... le reste, j'avais du mal à l'avaler. Pour le coup, j'étais avec Libby - j'avais du mal à croire qu'Abel ait fait une chose pareille, et dans le dos du groupe, en plus. "Et comment on sait que c'est vrai ? Comment on sait que c'est pas juste Garin qui veut foutre la merde ?" Mais à la confession d'Annie... plus de doute à avoir. Elle était visiblement bouleversée - quel intérêt avait-elle à mentir ? "Oh, wow." J'ai secoué la tête et j'ai fait quelques pas pour m'éloigner légèrement, me détournant du groupe un instant. Je la croyais: mais j'avais du mal à le digérer. J'ai ramené mon attention sur le groupe lorsque j'ai entendu une voix inconnue au bataillon.

J'ai froncé les sourcils. "Et vous êtes ?!" Sous-entendu, qu'est-ce que tu fous là toi ?


"Those who make peaceful revolution impossible will make violent revolution inevitable."

Revenir en haut Aller en bas
Samaël
avatar
If we burn
Feat. Liberation.


C'était comme si un mur c'était levé face à Annie, la jeune Annie, toujours si discrètes et bonne. Toujours là, présente et réconfortante. Elle était la preuve vivante que Libération n'était pas que combat et sang. Et pour la première fois peut être elle était véritablement au centre de l'attention et probablement pas comme elle le voudrait. Garin avait fait une erreur et Abel avait dû faire le ménage. Qu'avait-il dit juste avant? Oui, c'est ça, du ménage. Et pour que tout fonctionne correctement, le ménage devait aussi être fait à l'intérieur. Pour autant il garda ce commentaire pour lui, rares seraient ceux qui comprendraient ce raisonnement en l'état actuel des choses. Cela étant dit, le fait que Garin soit toujours vivant était en soit une énigme. Comment avait-il pu ressusciter... L'enfant perdu de l'époque pourrait être plus qu'une coïncidence?

Pour l'heure Annie s'effondrait en excuse et Abel n'était pas là pour s'expliquer lui même. Il y avait effectivement beaucoup trop de secrets dans leurs rang et le secret d'une silhouette se dévoilait enfin. Deux mains, deux bras forts et le corps d'un homme d'un certain âge s'offrirent à leur vu, enserrant doucement Annie. Un inconnu, étrange et étranger. Sam flasha immédiatement, jumpant de sa position assise au bord de la falaise pour apparaître juste devant lui et Annie, un flingue chargé et armé récupéré du hummer de Jason, précisément rivé sur le visage aux yeux électriques. Gen venait de poser la question importante, il n'allait pas répéter. C'était qui ce type?!


« That's what we do! We fight for it! We fight for... Things! Like chicken! I love chicken. » - Samaël
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t652-samael-observateur-shifter http://forum.childrenofluxaeterna.com/t657-samael http://ectraconcept.tumblr.com
Eve
avatar
Abel n’avait parlé à personne, sauf à moi évidemment. J’étais peut être en convalescence, mais il fallait croire que certaine choses ne pouvaient m’être cachées. Evidemment, si je sortais dans une phrase « Abel a dit » ou « selon Abel », forcément ça clignotait dans le cerveau de Jason qui souhaitait en savoir d’avantage.

- Abel devait rencontrer un leader de l’underground. Il était question d’une éventuelle alliance entre nos deux factions, pour maitriser le Cyber. Cette rencontre n’a pu avoir lieu, c’est Maddison qui lui avait filé le message et cette info, histoire de nous appâter je dirai.

Et mon laïus sur Abel et Garin n’avait pas convaincu Libby ni Gen, c’est le contraire qui m’aurait étonnée…
Lorsque j’ai vu Annie se décomposer en lui délivrant le message, en plus des regards pesants des autres membres, j’ai compris qu’il n’en faudrait pas plus pour qu’elle crache le morceau. Et quel morceau. J’avais beau déjà connaître la vérité, mais les détails qu’Annie apportait m’ont littéralement pétrifiés à m’en couper le souffle. Mon regard n’était pas celui d’une femme qui en voulait à la jeune Annie, mais celle de femme amoureuse qui apprenait pour la première fois, la mort de son grand amour. Est-ce que j’en voulais à Annie, peut être, mais c’était plus le geste d’Abel que son silence qui m’avait blessée.
Je lui ai apportée le détail qui lui manquait, aux autres aussi, même si celui-ci s’avérait incertain. Ma voix, avec mon étonnement, n’était pas tremblante, ni plus fragile, je m’étais reprise quasi instantanément.

- C’est certainement un positif qui l’a ramené à la vie, il n’a pas su m’expliquer comment, ni qui… J’ai haussé les épaules. Il était trop mal pour s’en souvenir. J’ai reposé mon regard sur Annie, non je ne lui en voulais pas, elle devait juste me laisser le temps de digérer tout ça, nous aurions vite l’occasion de nous « réconcilier ».

Par contre cette histoire de blonde qui était venue chercher les affaires de Garin dans sa caravane, ça… Ça me foutait en rogne. Savoir qu’une pétasse avait fouillé dans les effets personnels de mon mec… Et en plus, une conquête de Jason… De mieux en mieux. Dans dix minutes nous nous rendrons compte que tout Mégapolis connaissait le saloon… J’en ai levé les bras d’exaspération en levant le nez au ciel, aux paroles justifiées de Libby…

Annie s’excusa une fois de plus et pour réponse j’ai pointé rapidement mon flingue sur elle, enfin, sur l’espèce de croque-mort derrière qui posait ses mains sur elle. Gen demanda avec un certain calme son identité, pour ma part, j’ai gueulé sur lui alors qu’il posait avec insistance son regard sur moi.

- Tu fais encore un pas, je te plombe le crâne…

Et nous étions trois sur cet abruti…


Revenir en haut Aller en bas
Eden
avatar
Jason mit un point final à l’échange de gentillesses. Elle posa son regard sur lui, étonnée de la position qu’il adoptait envers elle et qui tranchait avec celle qu’il avait il y avait encore peu de temps, mais hocha la tête à sa demande.

Le sujet sur les intentions de Bogdan semblait clos lorsque Libby brisa le silence pour prendre la parole sur le sujet de Garin et soutint Gen. Cependant, il semblait qu’il y ait des choses inexpliquées dans cette histoire, trop pour qu’ils en aient une vision nette quant aux tenants et aboutissements. C’était quoi cette histoire de gars mort dans le désert et qui réapparaissait par le biais d’Annie ? Elle hocha la tête une nouvelle fois lorsque Samaël fit part de son opinion. Oui, il l’inquiétait tout autant que ses motivations. Il lui faudrait certainement faire quelques recherches sur lui, mais pas seulement, sur l’ensemble des noms qui avaient été cités. En tous les cas, ça ne mangerait pas de pain de travailler à leur sécurité à tous.
Les révélations n’en finissaient plus de faire surface. Après avoir écouté Gen et sa répugnance  évidente à utiliser Bogdan, le sujet bascula sur le cyber. Eve rebondit sur le sujet, en s’étendant sur les cybers qu’elle connaissait que l’Underground avait ou avait eu à sa disposition. La disparition d’une personne nommé Archibald et d’un dossier qu’il avait constitué sur Libération la glaça. Et si c’était lui, le cyber en question ? Elle préférait cette option et écarter l’hypothèse d’un autre cyber qui aurait lui aussi réuni des informations sur eux. Cela ferait beaucoup…

- Eve, aurais-tu des informations supplémentaires sur cet Archibald ?

Eve enchaîna avec les circonstances de la mort de Garin. Elle pouvait comprendre qu’il se soit laissé prendre dans un contrôle de routine, mais qu’Abel, leur leader, ait tenté de le supprimer comme ça et sans rien leur dire ensuite… Libby avait peine à le croire, mais il semblait que ce soit la réalité. Cela ressemblait fort à de la trahison. En tous les cas, ces méthodes ne plaisaient pas du tout à Marlene. Elle ne servirait pareilles pratiques, ça c’était certain.

Annie était mal à l’aise. Pâle comme un linge, elle scruta les membres du groupe, sauf Gen. Craignait-elle que cette dernière ne viole ses pensées ? Elle eut un moment de silence et se lança et ce qu’elle dit fit l’effet d’une bombe. Elle si gentille, toujours à aider les autres, était complètement bouleversée. Bon, il semblait que le mort était maintenant redevenu vivant. Eve pensait à l’action d’un positif et à bien y réfléchir, y avait-il d’autre explication ? Mais cette Angela qui l’avait aidé, c’était qui ? Une de plus qui les connaissait. Marlene soupira. Il était temps que cette discussion ait lieu. Combien de temps auraient ils continués tous à jouer ce jeu de dupes ? Annie sanglotait maintenant. Elle allait aller vers elle quand un inconnu parut et la prit dans ses bras pour la consoler et lui sortit une phrase genre de celles qu’on trouvait dans les petits gâteaux chinois de la chance. Tranquille, il les scuta tous du regard, Marlene ne le quittait pas des yeux. Ce gars, elle l’avait déjà vu, c’était certain ! Elle cherchait le souvenir de ce visage et de cette silhouette dans sa mémoire tandis que les autres se positionnaient dans des positions de défense. Gen brisa le silence la première en lui demandant clairement ce qu’il foutait là, puis Eve. Sa sommation était sans appel. Ils étaient tous tendus, tournés en un même mouvement vers cet homme qui sortait de l’ombre. Marlene n’avait quant à elle pas bougé, toute à l’observation des traits de l’inconnu. Elle répondit calmement :

- J’ai déjà vu sa tête quelque part...

Elle tortura sa cervelle. Son nom, elle l’avait lu, c’était certain ! Elle se mordilla la lèvre.

- Sa tête était mise à prix sur l’Infranet, mais je ne me rappelle pas son nom mais ça va me revenir… Il est recherché et je crois qu’il a tout le beau monde à ses trousses.
Revenir en haut Aller en bas
Zaan Lareck
avatar
Zaan resta impassible à la première arme levée : Libby. A la seconde, il grimaça : Samaël.

"Encore ?"

Il sembla presque déçu. Et il soupira lorsque la troisième arme se leva vers lui : Eve. D'une voix basse et moitié morte, il leva les mains en reddition lentement.

"Ca va devenir une habitude dans cette ville ?"

Mais aux dires de Marlene, un rictus se dessina sur ses lèvres, fier et amusé. Pourtant, l'humour n'était pas vraiment son fort, mais il voyait Liberation d'un oeil paternel et quand ils faisaient du bon boulot, comme maintenant, il ne pouvait qu'en éprouver de la fierté et une grande affection. Ce qu'il fit taire.

"Aaahh, je vois qu'on révise par ici."

Les affiches de Most Wanted renforçaient bien le mythe. Mais il avait bien changé depuis, ses traits étaient nettement plus creusés, ses yeux plus clairs, une peau plus marquée, mais quand il souriait, la démence était la même. Il reporta son regard sur Samaël, qui était le plus proche de lui.

"Vous pouvez baisser vos armes... Je suis là en ami. Je viens pour Abel."

Sur l'arme d'Eve, quelque chose fit pression pour la forcer à la baisser, tenant fermement son canon.


Revenir en haut Aller en bas
Butterfly Effect
avatar
Le membre 'Zaan Lareck' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Quitte ou double' :


Revenir en haut Aller en bas
Samaël
avatar
If we burn
Feat. Liberation.


Sam fixa l'homme, un sourire passablement amusé étirant ses lèvres. - Ah bah si tu dis être un ami alors, pourquoi est-ce qu'on s'inquiète. Tu veux pas un tapis rouge aussi en passant? Qui es-tu. - Ils étaient pas du tout réuni ici justement parce que la confiance ça se donne n'importe comment. Ce type allait devoir montrer patte blanche avant toute chose.


« That's what we do! We fight for it! We fight for... Things! Like chicken! I love chicken. » - Samaël
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t652-samael-observateur-shifter http://forum.childrenofluxaeterna.com/t657-samael http://ectraconcept.tumblr.com
Zaan Lareck
avatar
Je lance des dés pour Gen.


Revenir en haut Aller en bas
Butterfly Effect
avatar
Le membre 'Zaan Lareck' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'DECK Liberation' :


Revenir en haut Aller en bas
Eden
avatar
A la vue des armes braquées sur lui, l’inconnu leva les mains. Il croisa son regard lorsqu’elle indiqua qu’elle l’avait déjà vu et que son identité lui reviendrait. Il ne s’en offusqua pas et c’était même le contraire, déclarant qu’ils avaient révisé !? Elle haussa un sourcil. Tenait-il ainsi de l’histoire pour qu’il s’attende à ce qu’on le connaisse ? Sa cervelle tournait à plein régime. Elle tentait de se rappeler les visages aperçus sur les affiches des personnes recherchées et publiées sur l’Infranet. Cette coupe de visage… Ces yeux…

L’homme quant à lui semblait prendre les choses avec désinvolture, voire une certaine fierté. Son attitude était plus qu’étrange… Il déclara tout à trac qu’il venait en ami. Tout à coup, son identité lui revint à l’esprit. Elle avait fait des recherches sur lui après avoir vu son visage mis à prix… Elle comprenait mieux son attitude... Marlene fit quelques pas et répondit, grillant la politesse à l’inconnu qui n’en était plus tout à fait un :

- Je sais qui vous êtes. Vous êtes Zaan Lareck ! Vous êtes recherché pour des actes terroristes, des meurtres également et vous avez disparu de la circulation il y a quelques années… Je résume un poil, mais je crois que c’est ça, non ? Etes-vous au courant que la CIA, le FBI mais aussi le MSS sont à vos trousses ?

Il venait de dire qu’il venait pour Abel. Le sujet tombait à pic… Il était en retard, soit, mais là ce n’était plus vraiment un retard ! Marlene commençait à s’inquiéter. Elle espéra qu’il n’avait pas d’ennuis en ce moment même.

- D’ailleurs, le sujet tombe à pic ! Il compte nous rejoindre, Abel ?
Revenir en haut Aller en bas
Eve
avatar
Comme ça le petit rigolo qui avait trouvé amusant d'arriver comme un cheveux sur la soupe était recherché. J'avais beau réfléchir... Sa tronche ne me revenait pas, dans les deux sens du terme. J'ignorais qui il était, jamais vu. J'ai souri en coin à la réflexion de Sam.

- Un ami ouè... Et pourquoi je ne te connais pas ? Si tu viens pour Abel, tu vois il n'est pas là. Qu'est ce que tu lui veux ?

Ce qui n'excluait pas pour l'intrus l'obligation de se présenter évidemment. Sauf que Marlène se souvenait visiblement de lui... Zaan Larek. Je crois que j'avais vu son avis de recherche à l'underground, mais ça ne me parlait pas plus que ça. Ainsi donc il était un des hommes les plus rechercher... J'ai repointé mon flingue sur lui mais pour une raison inconnue, il me forçait à baisser son canon, comme si une pression était exercée dessus. J'ai froncé les sourcils en regardant le mec puis j'ai gueulé encore...

- C'est quoi ça ?! Eh ! Arrête ça tout de suite ou je vais te le faire regretter !

Encore un qui aimait faire chier son monde avec son pouvoir. Il commençait à me courir sur le haricot le corbeau, j'allais vite le calmer en lui pompant Yu comme il me pompait le jonc.


Revenir en haut Aller en bas
Gen Caleb
avatar
Je l'étudiais du regard, intriguée. Il ne mentait pas, et je ne sentais aucune mauvaise intention venant de lui. Et quelque chose me disait que s'il avait eu des mauvaises intentions, on se serait faits griller sur place tous autant qu'on était avant de s'en rendre compte. Et lorsque Marlene a parlé... ça a tilté dans ma tête. Oui, je l'avais vu. Des centaines de fois, même. Tous les jours quand je rentrais au travail à la CIA. Enfin... j'avais vu des estimations de ce qu'il devait être. J'ai esquissé un sourire en coin. "Hi. I'm a big fan." Allez, un peu de légèreté, c'était tendu comme un string sur un cul obèse, ici. "Vous savez que vous avez les cheveux plus longs, sur les portraits robot ?" La remarque de Marlene m'a fait rire légèrement. "Oui, je pense qu'il est au courant."

Je me suis retournée vers Eve, qui était la plus ouvertement hostile - et de loin. Doucement, j'ai mis ma main sur la sienne, lui faisant baisser son arme. "Tout doux, Eve. C'est bon." J'ai regardé les autres. "Baissez vos armes. Il ne nous veut pas de mal. Non..." Doucement, j'ai fait baisser son arme à Libby, et j'ai levé les yeux vers Zaan avec un léger sourire. "Il est ce qu'on veut être quand on va être grands."


"Those who make peaceful revolution impossible will make violent revolution inevitable."

Revenir en haut Aller en bas
Butterfly Effect
avatar
Nouvelle tentative.


Revenir en haut Aller en bas
Butterfly Effect
avatar
Le membre 'Butterfly Effect' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Quitte ou double' :


Revenir en haut Aller en bas
Zaan Lareck
avatar
Zaan haussa les sourcils à la menace de Samaël, mais il ne répondit pas.

Il les avisa les uns après les autres, son sourire s'estompant. De tous, il ne connaissait qu'un seul pouvoir et c'était bien sûr le pire qu'on puisse lui infliger. En reportant les yeux sur Samaël, Zaan tourna un peu plus ses mains pour lui offrir ses paumes crépitantes d'un vert émeraude, résonnant étrangement en une lumière cristalline dans ses yeux. C'était autant une façon de lui dire qu'il était des leurs que de lui faire serrer les fesses au jeune premier - qui lui rappelait quelqu'un, d'ailleurs.

Libby fronça les sourcils en regardant Marlene. Elle aussi connaissait ce nom mais pas du MSS. Plutôt de la même manière : quelques recherches de curiosités. En près de 20 ans, Zaan Lareck était le genre fantôme à qui on attribuait pas mal d'attentants et autres "exécutions" comme Liberation en avait déjà commis une. Se savait-il recherché ? Dans le chaos général, Eve put entendre un léger rire. Levi, probablement dans son dos. Zaan ne répondit toujours pas, laissant aux membres le soin délicat de recoller les morceaux ensemble.

Toutefois, il allait répondre à Marlene quand il se sentit légèrement… saoul. Mais sans l'ivresse et l'alcool. Les petits éclairs crépitants disparurent de ses paumes, lentement mais sûrement. S'il n'en montra rien, son rythme cardiaque s'accéléra et il serra les dents en fixant Eve. Il ne plaisantait pas pour le coup et s'il ne la tua pas sur le champ, c'est uniquement parce que ce n'était pas là son but, ni sa volonté. Loin de là.

Gen intervint et qui que ce soit cette donzelle aux cheveux sombres, il l'en remercia silencieusement. Jason appela au calme, une nouvelle fois, mais quelque chose lui dit que Eve ne l'écouterait pas. Libby n'eut même pas besoin de l'ordre de Gen pour baisser son arme. Encore qu'elle ne la rangea pas non plus. Faut pas déconner. On lui a demandé de la baisser, pas de rengainer. Il sentit alors son pouvoir revenir doucement et le soulagement lui tira une expiration satisfaite. Entre ses dents, il lui répondit.

"Dans le genre têtue…"

L'arme quitta les mains d'Eve d'un geste vif, comme si on lui arrachait. Et celle-ci disparut. Zaan baissa enfin les mains et reporta son attention sur Marlene.

"Non. Je l'ai envoyé en mission. Un peu loin. J'avais besoin de lui de façon plutôt urgente mais il prendra contact avec vous dès qu'il sera arrivé."

Il les détailla l'un après l'autre. Levi demeura bien silencieux, tout comme Jason, d'ailleurs, c'était pourtant aussi peu commun pour l'un comme pour l'autre. Si Libby restait la même, Annie s'était cachée derrière tout le groupe dont Samaël avait pris les devants. C'est sur ce dernier que Zaan porta enfin son regard aussi vide que le sien. Oui, Samaël lui rappelait quelqu'un. Lui-même.

"J'ai toute l'attention, maintenant ?"


Revenir en haut Aller en bas
Samaël
avatar
If we burn
Feat. Liberation.


Sam ne quitta pas une seule seconde Zaan du regard et lorsque les étincelles verdoyantes apparurent aux creux de ses mains, son regard n'en devint que plus perçant. Pas révulsé, pas apeuré, juste perçant. L'intervention de Marlène apporta quelques éclaircissements bienvenues et l'action visible d'Eve ne ravit pas plus Samaël qu'elle ne l'inquiéta. Enfin, lorsque Gen et Jason appelèrent à baisser les armes, Sam ne bougea pas. Lorsque les autres obtempérèrent, il ne cilla pas. Ça dura peut être une seconde avant qu'il ne laisse l'arme pivoter autour de son index, s'en remettant à la majorité. Il avait envoyé Abel en mission? Depuis quand prenait-il des ordres?

« J'ai toute l'attention, maintenant ? » - Sam croisa le regard de Zaan sans s'en sentir intimidé plus que ça. Fourrant le flingue dans son dos, le sourire qu'il lança en guise de réponse était autant amusé qu'agacé. Pour autant, il s'écarta et retourna au bord de sa falaise non sans un commentaire piquant. - C'était pas le but de la manœuvre?


« That's what we do! We fight for it! We fight for... Things! Like chicken! I love chicken. » - Samaël
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t652-samael-observateur-shifter http://forum.childrenofluxaeterna.com/t657-samael http://ectraconcept.tumblr.com
Gen Caleb
avatar
J'ai haussé un sourcil. "Parce qu'Abel prend des ordres, maintenant ?" C'était nouveau, ça, tiens. Et sans nous en parler, soit dit en passant. Enfin, après Maddison, Garin et que sais-je encore, on n'en était plus à ça près. Mon regard a coulissé vers Eve. "Tu sais, quand il reviendra de mission, ton frère aura sérieusement des choses à nous expliquer à tous."

Puis je me suis tournée vers Zaan, l'étudiant du regard. "Pourquoi êtes-vous ici ? Je doute que l'homme le plus recherché par toutes les agences possibles et imaginables soit par hasard en train de faire une balance santé dans le Sanctuaire, je me trompe ?"


"Those who make peaceful revolution impossible will make violent revolution inevitable."

Revenir en haut Aller en bas
Eve
avatar
J'ai jeté un regard noir à Zaan, s'il me trouvait têtue, il allait trouver d'autres sérieux candidats ici pour le titre...
Mon arme m'avait été comme arrachée, et j'ai froncé les sourcils.

- C'est quoi s'bordel !? Rends mon arme !

Non seulement mon arme m'avait été retirée mais en plus elle avait disparue ! Si Zaan attendait de l'attention, j'étais là à tourner sur moi même à chercher, sur la défensive à ne plus rien comprendre. Une oreille distraite, Sam et Gen prenaient les choses en main. J'ai répondu à Gen, plus concentrée sur mon arme disparue que sur elle.

- Il devait nous rejoindre, pas partir en mission pour ce que j'en sais.

Je me suis calmée, pas très rassurée je dois avouer. Ce Zaan, tout ami qu'il se prétendait être ne m'inspirait pas, mais pas du tout... Ma seule préoccupation était Abel maintenant.

- Où est Abel?


Revenir en haut Aller en bas
Zaan Lareck
avatar
Zaan ne répondit pas à Samaël. Pour tout dire, il s'en désintéressa même. Libby n'avait même pas besoin d'ouvrir la bouche, Gen le faisait pour elle. Même distantes l'une de l'autre, sans tellement d'atomes crochus particuliers, elles fonctionnaient en tandem, sans même forcer. Un peu comme avec Jason. Finalement, Libby s'accordait et s'adaptait un peu à tout le monde, attendant l'ordre final de tirer. Et puisque les autres faisaient l'interrogatoire, Jason resta auprès de la rouquine pour superviser.

"Je ne pense pas être recherché par le Mossad. Je ne leur ai rien fait." Il fit une moue. "De mémoire."

Mais Zaan n'était pas connu spécialement pour sa patience. Quand bien même il ne s'énervait pas outre mesure, il faisait sentir son agacement.

"Non, Brunette, j'ai jugé plus prioritaire de venir en aide à un groupe en faction au bord de l'extinction, que vos simples querelles d'amoureux." Il haussa les sourcils. "Parce que c'est de ça que vous avez l'air, de l'extérieur, oui."

Provocant et insolent, son comportement ne serait pas apprécié, mais c'était volontaire, il n'était pas là pour se faire aimer. Mais il ne s'intéressa pas non plus à Eve qui cherchait son arme. Il garda son regard sur Gen. Pour l'instant, sa petite préférée restait Marlene. Sans elle, les autres ne l'auraient pas reconnu et... Il avait sa fierté. Du moins, aujourd'hui.

"Je ne donne pas d'ordre. A personne. Et je ne suis pas non plus là pour vous en donner mais pour... Disons un échange de bons procédés."

A ces mots, Jason se rapprocha pour faire front commun avec Eve, les bras croisés. Zaan tourna les yeux vers cette dernière et celle-ci aurait pu jurer qu'il lui souriait.

"Abel va bien." Pour le moment. Puis, il commença à se détendre, faisant quelques pas. "Il y a quelques mois, Liberation est venu en aide à une faction en Arabie Saoudite, l'Aube. Similaire à Liberation, ils tentent de se défaire de l'Oppression Chinoise depuis quelques années. Quand la CIA a failli leur mettre la main dessus, vous êtes intervenus. Du moins..." Il leva un index. "Votre Sandman s'y est rendu. Le debrief a été rendu à Abel par Shiri, la leader de l'Aube, assurant la bonne réussite de la mission et la destruction d'un disque de données comportant toutes les informations de l'Aube, y compris les contacts de Liberation."

Jason, Libby et Annie froncèrent les sourcils.

"A quel moment est-ce que ça répond à la question ?"

"L'Aube est de plus en plus faible et perd du terrain. Il n'a pas voulu que vous veniez avec lui. La CIA et le MSS ont plusieurs chambres là-bas, et vous êtes tous plus ou moins recherchés." Un éclair amusé illumina sa pupille. "Oh regardez, je ne suis pas le seul !" Et il reprit son sérieux. "L'Aube, c'est ce qui vous attend si vous ne réagissez pas."

Peut-être ne disait-il pas tout. Mais il n'est pas fou, non plus. Il n'avait pas confiance en tous les membres de Liberation, il n'était pas question de larguer tout ce qu'il savait, juste pour se faire apprécier.

"L'Underground est loin d'être votre préoccupation prioritaire, vous n'auriez jamais dû les sous estimer, maintenant vous êtes à deux doigts de perdre un allié potentiel en vous fermant des portes qui pourraient être, éventuellement, ouvertes un jour. Ils sont plus nombreux, plus forts et mieux protégés. Mais vous avez la volonté, le cran et les bons moyens de vous battre. Vous avez du pain sur la planche si vous souhaitez vraiment changer les choses. Vous n'êtes pas nombreux. Il est peut-être temps de commencer à voir plus grand, non ?"


Revenir en haut Aller en bas
Samaël
avatar
If we burn
Feat. Liberation.


Sam étouffa un sourire lorsque Zaan s'exclama qu'il n'était pas si seul à être recherché par des agences. Pourquoi ça le faisait rire? Aucune idée, fallait pas chercher. Au moins il avait été discret. Abel était donc en Arabie, aidant une cellule similaire à la leur à se maintenir à flot. Enfin, si on croyait ce que disait Zaan qui pouvait tout autant inventer cette histoire. La seule chose cohérente était le retard d'Abel qui pourrait s'expliquer par ça mais pourquoi ne les avait-il pas prévenu d'une façon ou d'une autre? Il ne voulait pas que l'un d'eux viennent avec lui, soit, mais si Zaan leur expliquait ça, l'information était relayée quand même, donc ça changeait pas grand chose... Un coup de fil aurait fait le job.

Et puis Zaan revint sur le sujet de l'Undeground. Leur conseillait-il une alliance? Était-ce par nécessité ou par stratégie? Sam ne dirait pas non à l'idée d'une alliance mais il dirait certainement non à une guerre inutile et sans le moindre sens contre l'Undeground. Pour autant, et on pourrait l’appeler suspicieux ou parano mais un détail l'intriguait. - Quoi que tes arguments me semblent convaincants... - On fait de la politique? On en est où du temps de parole? - En quoi notre survie t’intéresse tant? Pourquoi risquer ta liberté pour venir nous voir? - Après tout effectivement, et même s'il s'y prenait très bien pour s'en sortir, il était recherché par tout le monde et sortir de l'ombre était un risque, lui comme d'autres en connaissaient certaines ficelles. Pourquoi Liberation l’intéressait-il à ce point?


« That's what we do! We fight for it! We fight for... Things! Like chicken! I love chicken. » - Samaël
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t652-samael-observateur-shifter http://forum.childrenofluxaeterna.com/t657-samael http://ectraconcept.tumblr.com
Gen Caleb
avatar
J'ai laissé échapper un léger rire. "Oui, bien sûr, les Bisounours vont s'allier à nous, parce que ce qu'on pense et ce qu'on fait entre totalement dans leur ligne de pensée." Du sarcasme, où ça ? "Je dirais pas non à leurs ressources..." J'étais pas stupide non plus ! "Mais je doute fortement qu'ils veuillent de nous. Nous ne pensons pas pareil. Je ne dis pas qu'ils doivent être nos ennemis, parce qu'ils ne le sont pas... mais nous pensons et agissons différemment." Je me souvenais la réaction de Maddison lorsque Samaël avait liquidé les gardes en sortant de sa cage de verre: je doutais fort que quiconque à l'Underground approuve nos actions.

J'ai tiqué sur autre chose, par contre. "Garin ? Garin était en Arabie - et vous avez envoyé Abel là-bas ? Alors qu'Abel est supposé avoir tué Garin ? Et qui plus est, vous avez envoyé Abel résoudre les problèmes d'autres personnes ? Vous devez VRAIMENT nous regarder de loin, alors..." Oui, j'étais la seule à trouver que ça puait, ou quoi ? J'ai regardé les autres. "Et si... ce que Garin avait fait en faisant passer Jericho pour Abel dans les journaux... si c'était pas pour le couvrir, mais pour envoyer un message ?" On avait pensé que la personne qui avait fait ça voulait nous couvrir, ou nous aider: mais si ça venait de Garin, ça prenait une toute autre tournure...


"Those who make peaceful revolution impossible will make violent revolution inevitable."

Revenir en haut Aller en bas
Eden
avatar
Les questions fusaient les unes à la suite des autres et c’était bien normal. Croyait-il qu’ils allaient tous lui donner leur confiance comme ça ? Elle sourit à la vue de son petit numéro. Ses intentions étaient claires. Il voulait à la fois leur montrer qu’il était des leurs et aussi les impressionner… Il prit bientôt la parole, répondant à son gré aux questions qui pleuvaient, ou pas, et indiqua qu’il venait pour leur venir en aide au… vu de leurs querelles d’amoureux? Pour le coup, Marlene resta observer la scène. Cela ne la concernait pas…

Zann Lareck continua sur l’absence d’Abel. Visiblement, il avait été appelé à des affaires urgentes ailleurs. Elle demeura vigilante. Tout de même, il aurait pu le leur dire de vive voix. C’était quoi cette façon de faire ! Elle raccrocha à son monologue. Cela était assez cohérent au vu de l’aide que le groupe avait apportée à l’Aube… Il devint soudain ironique en indiquant qu’ils étaient eux-mêmes recherchés et qu’Abel n’avait pas voulu prendre de risques… Marlene haussa un sourcil. Avait-il été froissé lorsqu’elle lui avait dit qu’il était recherché par les principales agences et même l’une des plus discrètes d’entre toutes ? En tous les cas, l’ironie lui allait mal.

Les propos suivants la rendirent circonspectes. Zaan Lareck leur conseillait-il de s’allier avec l’Underground ? Leurs méthodes et leur philosophie n’étaient pas en accord, même si désormais tous savaient les liens qui existaient entre les deux factions. Cela avait-il rendu leur groupe si fragile qu’il soit impératif de s’allier pour ne pas disparaître ? Cette idée instillée par un inconnu, même si connu des médias, distilla de la méfiance chez Marlene.

- Si je vois les intérêts à pareille fusion, j’en perçois aussi les limites, voire les inconvénients… Comme dit Gen, on n’est pas issu du même mouvement et nos idées sont différentes. Doit-on ainsi se laisser absorber ou par alliés, vous sous-entendez davantage une « collaboration » active? Cette question est importante et ce qui me chiffonne, c’est qu’Abel n’est même pas là pour donner son avis…

La réflexion de Gen était intéressante et méritait qu’on la considère quelque peu.
Revenir en haut Aller en bas
Eve
avatar
Abel parti, il n'avait pas pris la peine de me prévenir et ça, je trouvais que ça puait presque la merde. Et ce gars, ce Zaan qui faisait son petit malin en nous expliquant les raisons du départ... précipité? de mon frère. Garin s'était donc chargé d'une mission, ça me filait mal au crâne et j'ai préféré garder cette information de côté.
Jason maintenant près de moi, je me sentais mieux, soutenue même mais presque nue sans Abel et cette saleté de flingue qui avait disparue. J'ai soutenu le regard de l'homme en noir en lui demandant.

- Je ne suis pas obligée de vous croire sur parole, rien ne me prouve qu'Abel est toujours en vie, donnez moi cette preuve maintenant... Et rendez-moi mon arme !

Il m'avait chauffée en me snobant une première fois pour une demande sensiblement similaire. Mais il n'y avait pas que cela. Gen... Bordel Gen, elle ne pouvait pas se concentrer sur l'essentiel ?Je lui ai lancé un regard froid tout comme le ton, histoire qu'elle comprenne bien qu'elle devait la fermer si elle ne savait pas rester concentrée.

- Arrête de dire tes conneries Gen, Garin n'est pas le sujet ! Passe à autre chose !

Et j'ai repris pour tous et en réponse pour Marlène au passage, montrer aussi le fond de ma pensée sur cette alliance, même si cela ne me plaisait guère devant ce soit-disant ami.

- Nous devions vous parler de cette alliance avec l'underground ici même avec Abel. Abel a reçu une demande de rencontre avec un leader de l'underground, justement pour une éventuelle alliance. Abel n'avait pas d'avis arrêté à ce propos et il ne souhaitait pas prendre de décision avant de connaître votre avis.

Je les ai tous regardés un par un, il fallait qu'ils comprennent que c'était une décision décisive comme l'avait souligné Zaan. Et c'était aussi important pour moi que de me faire entendre.

- L'underground est une mine d'informations dont vous ignorez tous, vous n'imaginez pas le nombre qu'ils peuvent être. Ils sont organisés à l'intérieur, tous ou presque travaillent ou ont une activité à l'extérieur comme flic, médecin, étudiant, garde du corps, serveur, bénévole et j'en passe. Chacune de ces personnes est une  source d'informations, même la plus infime entendue dans une soirée trop arrosée peut dénouer un gros paquet de noeuds qui nous empêcherait d'avancer... Imaginez ce que nous pourrions en tirer... Je les ai vu faire. Nous n'avons rien de tout ça ! j'ai tendu les mains en levant les yeux avant de les poser sur Marlène. Bon sang, et leur Cyber, imagine Marlène, travailler avec une nana qui te trouve plus rapidement que n'importe quelle bécane dopée, en quelques minutes, une info que tu trouverais en plusieurs jours...

Je suis un peu redescendue, mon enthousiasme me faisait perdre le fil et ma crédibilité.

Ils sont plus nombreux, organisés, tellement armés qu'ils pourraient faire disparaitre la ville en faisant tout péter. Nous n'avons pas les mêmes méthodes, mais le fond est identique. Nous avons l'avantage de bien les connaitre maintenant.

J'ai froncé les sourcils encore, j'appuyais chacun des mots pour qu'ils comprennent combien j'avais raison, que ma vision n'était pas utopique.

Nos sommes trop petits, il faut nous étendre, recruter ! Recruter nos intermédiaires, tous ces mecs qui bossent pour nous dans l'ombre et je sais que nous en avons qui tiennent la route ! Fiables ! Il ne nous faut pas laisser ces potentiels nous échapper.
Nous devons rallier tous ceux qui croient en nous. Souvenez-vous lorsque la mort d'Abel a été officialisée, souvenez-vous de toutes ces personnes, ces milliers de soutiens ! Autant d'armes ralliées à notre cause ! La menace grandissante que nous serions pour tous ces grands pourris de la ville !


J'ai marqué un temps.

Nous devons nous étendre, j'ai des envies de grandeur pour Libération, elle est forte et crainte, autant aimée que détestée. Ce n'est pas assez, elle doit être un soulèvement massif, nous devons tous les faire trembler, même quand on ne parle pas de nous, ils ne doivent plus se sentir en sécurité, même aux chiottes, plus jamais...

J'ai reculé d'un pas pour laisser la place à qui voulait parler.

Libération c'est cet avenir là, elle ne doit pas rester ce qu'elle est aujourd'hui ou nous allons droit dans le mur, il faut évoluer, voilà ma vision des choses.


Revenir en haut Aller en bas
Gen Caleb
avatar
J'ai haussé un sourcil à l'intervention d'Eve. "Je ne crois pas que ce soit des conneries, moi. Je trouve que Garin est plutôt à l'ordre du jour, ce n'est pas parce que tu as ou avais des sentiments pour lui que ça change !" J'ai levé les yeux vers elle, croisant les bras. "Écoute bien. Tu crois vraiment qu'après ce qu'il t'a raconté, il ne veut pas sa revenge ? Excuse-moi, mais moi-même si Abel m'avait noyée en me laissant pour morte entre deux poubelles dans les tréfonds de la Ville Basse, je peux te dire que je voudrais sa tête encadrée au-dessus de ma cheminée !" Si seulement j'avais une cheminée, bien sûr.

J'ai pointé Zaan du doigt. "Monsieur Ennemi Public Numéro Un vient d'envoyer Abel résoudre les problèmes d'un groupe similaire au nôtre, problèmes qui leur arrivent justement alors que Garin rôdait dans les parages - alors excuse-moi si je pense que ça mérite qu'on s'y attarde trois secondes ! Qu'est-ce qu'on sait de ce qui anime Garin, maintenant ? S'il était de notre côté, il serait revenu vers nous, mais il ne l'a pas fait ! Il n'a même pas cherché à te contacter toi... c'est toi qui a dû aller vers lui, lui, il restait terré dans son coin ! Est-ce qu'il est pour l'Aube maintenant ? Qu'est-ce qu'il foutrait à l'autre bout du monde. comment il a su qu'ils existent ? Est-ce qu'il s'est allié, de son plein gré ou non, à une agence quelconque avec nous et surtout Abel comme cible ? On... n'en... sait... rien. Et personnellement, ce n'est pas le genre d'incertitudes qui me plaisent. Quand à s'allier à l'Underground, ou à se rapprocher de tous nos contacts et supporters..."

J'ai inspiré un bon coup. "Tu nous a bien regardés, Eve ? On est tous... recherchés quelque part. Libby, Jason, toi, moi... tu crois pas que la CIA veut ravoir sa Listener ? Tu crois pas que le MSS veut ravoir ses agents de torture ? Le plus de gens seront en contact direct avec nous, et le plus de gens connaîtront nos têtes, le plus en danger on sera. Et ce n'est pas parce que plusieurs supportent nos idées et nous donnent un coup de main à certains moments qu'ils sont capables de faire ce qu'on fait et d'être ce qu'on est. Et l'Underground... j'ai été témoin, en quelque sorte, de la Cyber dont tu parles - enfin, je suppose que c'était elle. Je ne sais pas... comment Samaël et moi serions sortis de ce laboratoire sans son aide."

Il fallait l'avouer, après tout. Sans l'aide d'Evan, j'aurais été repérée bien avant. Et j'aurais fort risqué de respirer un bon coup de ce gaz, puisque c'était elle qui avait ouvert le chemin à Maddison pour les masques. À voir l'effet que le gaz avait eu sur Maddison, même en petite quantité, je pense que ça aurait mal fini. "Mais quand on a sorti Samaël de sa jolie petite cage de verre et qu'il a buté le premier garde qui passait, tout ce que Maddison pensait... c'était que peut-être cet homme avait une famille, peut-être qu'il était innocent dans toute cette histoire. Samaël et moi, on pensait à descendre ceux qu'on croisait. On pensait à sortir, oui, mais on pensait aussi... vengeance. Pas eux. C'est la différence entre eux et nous. J'admire leurs ressources et je ne les sous-estime pas - plus maintenant. Mais je ne crois pas qu'on soit compatibles. Bogdan nous a quitté avant même qu'on exécute Stenton, et depuis qu'il est là, il n'a pas bougé. Pour moi, ça explique clairement la différence entre les deux.

J'ai regardé Eve droit dans les yeux. "Avant de répondre à l'appel de Liberation... avant de vous contacter, toi et Abel... j'ai tenté de faire venir avec moi un Candidat échappé de la CIA. Ce que j'avais vu en lui, comme Abel, ça avait fait bouger ma vision des choses et j'ai cru, à tort, qu'il me suivrait. Tu l'as rencontré à l'Underground." J'ai esquissé un léger sourire. "Maze. J'ai vraiment cru qu'il serait enclin à me suivre ici, tu sais. Mais il avait son propre combat, déjà. Pour lui, mieux valait offrir refuge à ceux qui en ont besoin que de lutter pour que ce besoin ne soit jamais créé. L'idéologie de l'Underground et la nôtre... c'est comme l'eau et l'huile, ça ne se mélange pas."


"Those who make peaceful revolution impossible will make violent revolution inevitable."

Revenir en haut Aller en bas
Jason Israel
avatar
Zaan roula franchement des yeux. Il en aurait bien placé une concernant Garin, mais il n'en eut pas le temps. Et comme il n'était pas du genre à interrompre, il préféra attendre que tout le monde se taise. Avait-il vraiment eu le temps de s'expliquer tout court ? Il les laissa finir. A la place, il étira un fin sourire sur ses lèvres en écoutant Eve. C'était ça qu'il voulait. C'est pour ça qu'il était là. Et elle répondait exactement comme il l'avait espéré.

Jason sentait le ton monter. Notamment entre Gen et Eve. Ca, c'était nouveau. Mais cette dernière était remontée et il acquiesça doucement. Ils en avaient déjà un peu parlé ensemble mais cette fois, c'était pour de vrai, du concret, du réel. Son petit coeur battait fort, tout à coup.

Cependant, Zaan haussa un index.

"Je n'ai jamais dit que l'Aube avait des ennuis à cause de ton Garin." Quand elle le pointa du doigt, il se tut en baissant les yeux. "Okay."

Jason haussa d'un ton pour répondre à Gen.

"Garin n'est pas resté inactif, Gen ! Et s'il ne l'a pas contactée, c'est peut-être parce qu'il ne la savait pas de retour, tu y as pensé à ça ?! Si on ne peut pas entrer dans l'Underground, je ne vois pas comment il pourrait y arriver, à moins d'en faire partie maintenant ce qui, le connaissant, m'étonnerait."

"Est-ce qu'on peut vraiment dire qu'on connaît Garin, maintenant ?"

Annie sortit de l'ombre pour faire face à Gen à son tour.

"Oh la ferme ! Garin est resté dans l'ombre pour rester en vie, Gen, tu comprends pas ça ?! S'il avait voulu se venger, il l'aurait déjà fait. Ca te vient pas à l'esprit qu'il a peut-être protégé Liberation tout court ?! Faire passer un mort pour le leader d'un groupe extrêmement recherché, et donc couper la moitié des traces qui conduisaient à Abel de ce fait… Moi je trouve ça plutôt sympa ! Garin n'est pas le diable ! Il a pas voulu tuer Stenton et maintenant, t'as peur pour Abel ?"

"Si Abel avait essayé de me tuer, je me ferais tout petit, tant que je n'ai pas de quoi l'éliminer. Ou alors j'irais écraser des chaises longues sous les cocotiers, loin d'ici. Il est prudent ton gars, Gen. Et intelligent à ce que je vous écoute. S'il avait repris contact avec Eve et que l'un de nous l'avait vu, tu crois qu'Abel aurait fait quoi ?"

Libby vit rouge en se rapprochant de Gen.

"Tu rabats des mecs d'Underground vers nous maintenant ?" Elle regarda Eve. "Pour ma part, c'est NIET !" Et elle reporta son attention sur Gen, le regard menaçant alors que celle-ci parlait de faire rejoindre. "Que ce soit clair entre toi et moi, Gen. Bogdan n'est pas moins une menace que Garin. On le tolère parce qu'on le connaît, encore qu'aujourd'hui, on n'est plus très nombreux. Mais mensonge ou pas, je lui donne pas deux minutes de retenue face à une Dreamer comme moi pour fouiller sa mémoire et nous conduire qui tu veux pas voir directement jusqu'ici. Alors excuse-moi, mais même si Bogdan n'est pas un danger pour nous directement, quelqu'un connaissant son affiliation peut le rendre encore plus dangereux que Garin." Elle grimaça doucement en plissant le nez et penchant la tête. "Tu ne comprends pas ce qui se passe ?"

Et puis elle se tourna d'un coup vers Zaan, rangeant son arme, comme si elle s'apprêtait à partir..

"Où est-il ?"

"Qui ?"

"Abel, fait pas le con, avec moi, j'en ai rien à foutre que tu sois recherché ! Tu me fais pas peur."

Zaan ne cilla même pas ni ne réagit. Il regarda brièvement sa montre.

"A l'aéroport, je pense."

Elle manqua un rire.

"A l'a… Oui, bien sûr. Je vais le trouver."

Et elle tourna les talons.

"Je viens avec toi."

Levi se rapprocha de Libby.

"Tant mieux. J'ai besoin d'une tire."

Jason regarda à droite et à gauche.

"Wow, hey !! Doucement !" Jason l'attrapa par le coude. "Libby, qu'est-ce que tu fais ?!"

"Je vais le retrouver. Il part pas sans moi. C'est hors de question. Peu importe où c'est, j'en ai rien à carrer. J'ai besoin de quitter cette ville, de toute façon."

"Mais..."

Et elle se libéra un peu sèchement de son étreinte en lui envoyant un regard de braise.


"I'm not good at everything.
I'm just doing my best at everything.
I don't wanna be the next anybody.
I just wanna be me."
Revenir en haut Aller en bas
Samaël
avatar
If we burn
Feat. Liberation.


Sam resta silencieux durant les échanges quelques peux houleux de ses compatriotes. Comme d'habitude quoi, même si intérieurement il voyait l'acte de vengeance décrit par Gen comme une erreur de sa part. Plutôt que de parler il gardait Zaan en vu, ou plutôt il l'observait sans la moindre discrétion, rien à foutre qu'il le remarque ou pas, cherchant à déceler le fond de sa pensée dans son regard. Même si on pouvait lui accorder que son intervention avait boosté leur conversation, il n'en demeurait pas moins l'équivalent d'un cheveu sur une soupe brûlante. Eve prônait l'alliance, Gen expliquait pourquoi c'était impossible, Jason faisait l'arbitre, Et si Marlène, Levi et Annie apportaient de l'eau au moulin c'est bien Libby qui imposa un silence étrange et pesant. Sam s'était raidi quand il avait entendu le ton qu'elle employé, quand il avait vu son regard. Il avait délaissé son observation de Zaan pour poser son regard sur elle, sentant clairement la détermination dans sa voix. L'échange entre elle et Zaan fut des plus bref et sa décision sans appel.

Sam ne fit pas un geste, sentant la tension au dessus de leurs épaules. Il n'avait pas les arguments pour la retenir. Était-ce sa loyauté envers Abel qui la poussait à le suivre? Ou était-ce une forme de dégoût envers ceux qui restaient? Peut être la Liberation qui se profilait ne lui convenait plus suffisamment pour qu'elle y participe. Et elle n'était pas seul à partir. Levi la suivait? Pourquoi? Laissait-il sa nièce seule? Quoi qu'elle ne soit pas une enfant abandonnée, il s'était toujours montré protecteur envers elle. Marlène le suivrait-elle? Sam observait tour à tour ceux qui restaient, Jason, Marlène mais aussi Gen, Eve et Annie. Il en vint à poser son regard sur Zaan: il ne comptait pas le blâmer pour ça. Pour autant il s'attendait à ce qu'il rebondisse sur ce départ, d'une façon ou d'une autre, relancer la conversation. Pour la première fois depuis longtemps Sam ne savait pas quoi dire. Il n'y avait pas à encourager ou à consoler. Il aurait juste voulu dire quelque chose pour recentrer tout le monde, pour aider ou relancer leur conversation mais les mots ne voulaient pas venir sur sa langue liée et puis même, ce n'était clairement pas le moment. Comment pourrait-il froidement revenir à leurs sujets alors que deux de leurs membres venaient tout simplement de partir. Pour autant allaient-ils attendre? Faire un deuil ou quelque chose du genre? Probablement pas. Peut être attendre une minute, le temps que le calme revienne...


« That's what we do! We fight for it! We fight for... Things! Like chicken! I love chicken. » - Samaël
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t652-samael-observateur-shifter http://forum.childrenofluxaeterna.com/t657-samael http://ectraconcept.tumblr.com
Eve
avatar
J’allais répondre à Gen mais les autres s’en était chargé pour moi.  Jason et surtout Annie… je crois que je ne l’avais jamais vu comme ça, je ne pensais pas qu’elle pourrait demander avec aussi peu de tact à quelqu’un de … La fermer ! Annie ? Sérieusement ? Si je ne l’avais pas entendue moi-même, je ne l’aurai jamais cru si on me l’avait rapporté.
Je savais qu’elle appréciait bien plus qu’elle ne le laissait entendre, qu’elle le défendrait toujours, qu’elle avait peut être le béguin pour lui, ce qui expliquerait cette « explosion »
Il n’était pas question d’envenimer les choses, concernant Garin du moins.

J’ai regardé tout autour de moi encore, en marmonnant entre les dents, mes yeux scrutaient partout sans rien voir.

- C’est quoi ce merdier…

Je suis revenue sur Gen en restant sur mes gardes.

- Mais Gen… Est-ce que tu m’as entendue dire qu’on allait se balader dans les quartiers habillés commes des hommes sandwich avec comme slogan «  I’m Liberation, Shoot me ! ». Je te parle des réseaux sociaux, de passer des messages sur les forums, appeler au soulèvement en piratant les médias par exemple ! Placarder des affiches, mener des actions fortes ! Arrête de sous-estimer tout ceux qui nous soutiennent. Nous avons les moyens de les galvaniser. Imagine la gueule du MSS, de tous ces enfoirés de la ville.

J’ai secoué la tête à croire qu’ils le faisaient exprès de ne pas comprendre ou qu’ils étaient tous devenus trop cons ou trop frileux.

- On n’en a rien à foutre des états d’âme de Maddison. C’est une alliance que nous devrons définir avec eux, en discuter ensemble et trouver des compromis. Nous pouvons œuvrer ensemble et continuer seuls là où ils s’arrêteront. Nous gagnerons toujours du temps en avançant un peu avec eux et arriver à nos objectifs sur le terrain sans eux, comme nous savons le faire.
Ah tiens, ta liste s’allonge, il n’y a plus que Bogdan dans tes potes de l’underground, des soucis de mémoire ? Encore des choses à cacher ?

J’aurai voulu jouer sur l’ironie, mais j’en étais incapable.

J’ai soudainement levé les bras en tournant le dos à tout le monde tout en gueulant.

- Non mais, comment tu sais ça ? Arrête ! Arrête ça ! Tout de suite !

Et voilà que Libby pète son cable. Il fallait croire qu’elle ne pouvait vivre sans Abel celle-là. Sans compter sur Levi… On allait finir à combien là ? Deux ? Je suis revenue vers le groupe passablement furax.

- Bordel Libby tu restes là ! T’arrêtes tes conneries, on a besoin de toi ici. Levi… C’est quoi le problème là vous deux ?


J’ai regardé Zaan puis Samael qui ne disait rien quand il n’était pas seul dans son coin.

- Putain Samael tu devrais te décaler légèrement sur ta droite, tu risques de foutre en l’air ton bronzage. Faut que je te mette un coup de pied au cul pour que tu donnes ton avis ou tu veux te casser aussi ? profite on a un convoi !

Je lui ai fait signe de suivre le mouvement, autant en profiter s’il voulait. Puis je m’en suis prise à Zaan. Puis j'ai soupiré en passant à autre chose.Vous nous enlevez notre leader déjà qu'on n'est pas nombreux, merci.

j'ai désigné Libby et Levi.


Revenir en haut Aller en bas
Zaan Lareck
avatar
Zaan fronça les sourcils en voyant Eve se mettre à crier en tournant sur elle-même. Elle s'énervait et ce n'était pas uniquement à cause de Liberation, il en était certain. S'il remarquait que Samaël le fixait, en tout cas, il ne s'en montra pas gêné. Il garda néanmoins le silence, il n'était pas là pour interférer avec Liberation, juste pour porter un message. Et quand elle eut terminé son laïus, Libby l'attrapa par le bras, sévèrement pour la rapprocher d'elle, plantant son regard dans le sien.

De profil, à part le physique, on aurait dit deux soeurs jumelles. Les mêmes positions, la même détermination dans le regard, cette même volonté guerrière qui n'a rien à perdre sinon la vie. Les lèvres pincées, Libby la fixa de nombreuses secondes, la respiration profonde.

"Regarde-moi. Ecoute-moi bien, je ne te le dirai qu'une fois. Tu n'as pas besoin de moi, tu as Samaël pour faire des trous dans des têtes. Tu n'as pas non plus besoin de Levi, tu as Gen et Jason pour assurer tes arrières. Abel est parti tout seul là-bas et lui, en revanche, il aura besoin de renforts, quoi qu'il en dise. Mon job ici est terminé. Le MSS me cherche ?" Elle rapprocha son visage d'Eve et elle siffla entre ses dents. "Laisse-les me trouver." Son regard s'adoucit doucement. "Toi, tu restes ici. Tu nettoies ce merdier et tu le fais bien. Montre-leur qui tu es, montrez-leur... qui vous êtes et de quel Yu vous êtes faits. Apporte-leur cette putain de révolution, tu le feras avec plus de classe et moins de sang que moi. Brûle cette vermine, qu'il n'en reste que des os pour les charognards. T'occupes pas de nous. Ne laisse personne te dire quoi faire, fais-le, c'est tout. Et ne laisse personne vous trouver."

Et soudain, Libby prit Eve dans ses bras en la serrant contre elle, plus fort probablement qu'elle ne l'aurait voulu. Les démonstrations d'affection, ce n'était pas tellement son genre, mais ce jour-là, Liberation prenait un tournant décisif. Libby s'attarda au cou de son amie - et soeur et puis, elle lui glissa à l'oreille.

"Tu es Liberation, maintenant."

Levi se dandina doucement avec un sourire en coin alors qu'il détaillait la proximité des deux filles.

"Sympa..."

Et il se mangea un coup de coude. Libby se défit de l'étreinte aussi brutalement qu'elle ne l'avait imposée et elle tourna les talons, tirant Levi d'un coup par le t-shirt pour qu'il suive.

"On va chercher l'Islandais par la peau des couilles et on revient !"

Néanmoins, l'aîné s'attarda quelques secondes supplémentaires avec Marlene. Pendant que tout le monde avait les yeux rivés ailleurs, Zaan bougea. En fait, il se plaça à côté d'Eve et inspira profondément.

"Je ne t'enlève rien du tout. C'était son idée. Ca a toujours été... Son idée. Tout ce qu'il fait, il le fait pour toi. Et tout ce que Liberation fera désormais, ce sera avec toi et grâce à toi."


Revenir en haut Aller en bas
Samaël
avatar
If we burn
Feat. Liberation.


Sam détourna son regard de Zaan pour le poser sur Eve qui craquait complètement. Il la fixa, une seconde, puis fit un pas pour se décaler légèrement sur la droite sans la lâcher un seul moment du regard. Ceci fait, il répondit plus verbalement. - J'ai déjà dit tout à l'heure que c'était une bonne idée. - Ok, c'était peut être sous-entendu, mais il l'avait dit. - Tu veux quoi? Un grand tableau blanc avec des graphiques, des proportionnalités et des post-it partout? J'ai pas besoin de m'étendre des lustres sur le sujet pour te dire ça et on a pas les bases nécessairement à l'heure actuelle pour polémiquer sur la probabilité ou non de cette alliance, il faut qu'on rencontre l'Underground pour ça. Maintenant si tu veux que je parte, je pars, mais ne m'agresse pas moi sous prétexte que toi tu ne peux pas garder ton calme. - Crier sur tout le monde n'était pas une solution. Clairement Sam n’appréciait pas le ton de la jeune femme. S'il était silencieux comme à son habitude ce n'était pas par manque d’intérêt, c'était juste comme ça, depuis toujours. Il avait dit ça sèchement mais de façon moins cinglante qu'il aurait aimé le faire, croyez le ou non, mais c'était pas vraiment productif à l'heure actuelle. En même sa réflexion ne l'était pas plus, enfin presque.

On manque cruellement d'informations et surtout on est clairement trop exposé. Tu veux mon avis, Eve? On devrait déjà commencer par trouver un nouvel endroit où s'établir, discret mais pratique. Secret, et n'en parler à personne cette fois. Ensuite il faudrait qu'on trouve Garin et qu'on établisse la nature de ses intentions. Et seulement là, on se rapprochera de l'Undeground pour négocier cette alliance. Si on fait pas d'abord le ménage chez nous, une alliance... - Il lança un regard à Zaan. - ... ou même une expansion nous écraserons à coup sûr. - On ne construit pas quelque chose sur des fondements pourris, ou tout s'écroule. - Faudrait penser à pas brûler les étapes. - Prioriser. Jvais pas vous faire un dessis.


« That's what we do! We fight for it! We fight for... Things! Like chicken! I love chicken. » - Samaël
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t652-samael-observateur-shifter http://forum.childrenofluxaeterna.com/t657-samael http://ectraconcept.tumblr.com
Eden
avatar
Après un bref intermède à propos d’une arme qui avait disparu et qui rendit Eve complètement hystérique, la discussion bascula sur l’alliance éventuelle avec l’underground. Eve défendait ses positions et posait ses pions sur l’échiquier, un à un. Marlene comprenait bien ses motivations. Elle savait qu’elle avait naguère appartenu à ce groupe et ses propositions n’étaient pas moins qu’alléchantes. Zaan semblait boire du petit lait. Il l’agaça. Samaël semblait aussi d’accord sur l’option proposée, mais le ton d’Eve commençait à lui courir. La jeune femme tentait de garder une position plus neutre. Elle voulait décider en son intime confiance et sans vouloir répondre positivement à un bellâtre pour récolter un bon point. Si on lui demandait clairement, elle refuserait l’opportunité. Ses idées se rapprochaient de celles de Gen et elle n’avait pas honte de le dire. N’était-on pas là pour être francs et honnêtes?

- Je ne suis pas prête, Eve, à jeter aux orties ce pourquoi nous nous battons pour bosser plus facilement… Si je me range à ton avis, ce sera pour des raisons solides. Elle reprit, plus douce, comprends-tu, mon amie ?

Le fait que la majeure partie de leur groupe était connue de l’Underground allait dans son sens, bien entendu. C’était un problème qu’une alliance règlerait certainement et cela l’inquièterait moins. Cependant, une alliance amènerait son lot de perturbations. Déjà il fallait voir ce qu’elle avait ramassé avec Jason depuis six mois qu’elle était là, qu’est-ce que ça serait pour tout un groupe ! Et la dynamique de groupe ? Le positionnement du leadership ? Bon sang, s’ils voulaient tous travailler dans le même sens, ça risquerait d’être sacrément coton !

Samaël révéla ce qu’il pensait et semblait aussi songer qu’à vouloir aller trop vite, le risque était que tout tombe à l’eau. Elle hocha la tête quand il suggéra de trouver de nouveaux endroits. Elle, ne se sentait plus vraiment en sécurité et déjà qu’il ne lui fallait pas beaucoup pour se terrer dans son trou… Il fallait prospecter et trouver des endroits sûrs et inconnus de ceux de l’Underground.

Eve reprit sur l’alliance à envisager. Apparemment, elle était prête à envisager plusieurs options, donc ne se bornerait pas à une fusion.
Et c’était reparti pour un tour pour le sujet Garin… Chacun réagissait et ne se gênait pas pour donner son avis quand Libby décida tout à trac qu’elle partait rejoindre Abel. Levi répondit ensuite qu’il allait l’accompagner. Mais l’accompagner où ? A l’aéroport ou partait-il avec elle rejoindre Abel? Cette perspective la glaça. Libby fit ses recommandations à Eve et l’impression générale fut qu’un flambeau avait été remis. Oui, cela ressemblait bien à des adieux et à un passage de relai, cautionné par Zaan Lareck. Marlene en fut désemparée. Intégrer si difficilement ce groupe et le voilà amputé d’une partie de ses membres. Elle s’avança vers Levi et lui dit :

- Que veux-tu dire par là, Levi ? Tu l’accompagnes à l’aéroport ou tu t’en va toi aussi ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
[CLOS] [Liberation] If we burn...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Children of Lux Aeterna :: ZONES DE NON DROIT :: Le Sanctuaire-