2076. Côte est des Etats-Unis. Megalopolis est le centre névralgique d'une guerre géo-politique mondiale depuis qu'un attentat biologique en 2026 a divisé l'humanité en deux populations bien distinctes : ceux qui se battent pour le futur, et ceux qui font avec le présent.
NAVIGATION

Partagez | 
 

 [MISSION - Abandonnée] [Matt/Angie] Et la terre se mit à trembler...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Angela Foster
avatar
Août 2075

Depuis que j’étais « guérie » et que j’avais repris les cours, j’avais plus ou moins laissé tomber le bénévolat à l’hôpital. Je n’avais plus le temps pour ça. Et puis, avec la mort de Jonathan en mars dernier, je n’avais plus tellement le courage d’y retourner. Jonathan n’avait que 11 ans. C’était le dernier de mon « groupe ». Je veux dire par là, qu’il était là, quand j’avais commencé les séances de chimio il y a plus de trois ans maintenant. Et c’était le seul, de tous ceux présents ce jour-là, à être encore en vie. Ca m’avait foutu un sacré coup au moral quand je l’avais appris. De la tristesse, et de la culpabilité aussi, parce que moi, j’avais eu de la chance…

Et puis, j’étais retournée à l’hôpital avec Sky, nous y avions animé un après-midi chants auprès des enfants malades. Ca avait été vraiment sympa, et je m’étais rendu compte à quel point ça m’avait manqué, en fait, le bénévolat. Parce que finalement, malgré la maladie, nous passions de bons moments ensemble. Alors, j’avais décidé d’y retourner, régulièrement.

Ce jour-là, je tenais compagnie à un groupe d’enfants. Depuis quelques jours, l’hôpital était en proie à quelques problèmes techniques, électriquement parlant. Les générateurs prenaient le secours lorsque le courant se perdait, mais les patients sentaient quand même les micro-coupures. Et cela les rendaient nerveux. Les plus âgés, ceux qui avaient vécu Autumn, semblaient se remémorer ce moment. Les plus jeunes étaient perturbés par les coupures. Se retrouver plongés dans le noir, sans raison aucune, ne serait-ce que quelques minutes, mais de plus en plus régulièrement, ça n’était pas facile, quand on était petit et qu’on avait peur du noir. Je devais avouer que moi-même, je n’en menais pas large. Peur panique du noir, vous vous souvenez ?

Alors je m’étais équipée d’une lampe torche et j’essayais de les apaiser en leur lisant le Magicien d’Oz.

- « La sorcière du Nord dit à Dorothée: - Je ne sais pas où se trouve le Kansas, car je n’ai encore jamais entendu parler de ce pays. Mais, dites-moi, est-ce que c’est un pays civilisé ? - Oh oui, répliqua Dorothée. - Alors, tout s’explique. Dans les pays civilisés… »
- Angie ?

Je relevai la tête dans la direction d’où venait mon nom et posai les yeux sur un petit garçon, tout juste éclairé par le faisceau de ma lampe torche.

- Oui Timothy ?
- Quand est-ce que la lumière revient ?
- Je ne sais pas. Mais ça ne sera pas très long, ne t’en fais pas. Mais c’est plus marrant avec la lampe torche non ? Ca donne une ambiance plus mystérieuse, tu n’es pas d’accord ?
- C’était quoi ça ?

La voix d’une petite fille venait de s’élever, à l’autre bout de la pièce, une voix inquiète.

- « Ca » quoi ?
- Le bruit…
- Quel bruit ?
- Dans le couloir, un bruit de métal.
- Sûrement une infirmière qui passe avec un chariot. On continue ? « Dans les pays civilisés, je crois bien qu’il ne reste plus de sorcières, ni de magiciens, ni d’enchanteresses, ni d’enchanteurs. Par contre, voyez-vous, le pays d’Oz n’a jamais été civilisé, car nous sommes coupés du reste du monde. C’est pourquoi il existe encore des sorcières et des magiciens parmi nous. - Quels sont ces magiciens ? demanda Dorothée ? - Oz est le seul grand magicien, répondit la sorcière dans un chuchotement. Il a plus de pouvoirs que nous tous réunis. Il vit dans la cité d’Emeraude… »

Nous continuâmes la lecture quelques minutes encore quand je ressentis une légère vibration sous mes pieds.

- Angie ? c’est quoi ça ?

Les enfants la sentaient aussi, la vibration. Et quelques uns commençaient à poser des questions d’une voix inquiète.

- Je ne sais pas. Restez là, je vais voir.

Je me levai, posai mon livre sur ma chaise, et sortis dans le couloir non sans avoir remis ma lampe torche entre les mains de Timothy au préalable. Ils avaient peur du noir. Moi aussi, mais j’étais une adulte, je pouvais faire un effort non ?


Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t596-angela-angie-foster-healer http://forum.childrenofluxaeterna.com/t602-angie-foster
Matthew Ethan Dare
avatar
Je n'étais pas un habitué des costards-cravate avouons-le, pour le côté bien coiffé malgré ce qu'on pouvait en penser je connaissais déjà mieux quoique ait pu craindre Echo. C'est donc attifé comme un pingouin superviseur d'US Elect que je me rendis à l'hôpital.

Je n'avais plus mis les pieds dans un hôpital depuis... eh bien, avant même mon arrivée à Megalopolis et j'étais donc loin de connaître celui-ci dans les moindres recoins. Heureusement je m'y connaissais bien mieux en électricité et en machinerie et j'espérais trouver d'où venait la déperdition d'énergie assez rapidement. Je n'avais pas le choix de toute façon, ma présence ne s'expliquerait pas à répétition et j'étais limité en temps.

Je pris une inspiration et entrai dans l'hôpital puis me dirigeai directement vers l'accueil, une chance qu'il n'y ait presque personne en attente devant. Je profitai que la première personne parte pour me glisser à l'avant en m'excusant brièvement auprès de ceux qui attendaient leur tour et m'adressai à l'hôtesse.

- "Markus McCoy d'US Elect, je suis ici pour les coupures de courant. Vous pourriez m'indiquer la salle des machines ?"

Etait-ce l'assurance dont je faisais preuve ou la grosse problématique des coupures de courant dans un hôpital qui lui fait me répondre si aisément sans poser plus de question ? Toujours était-il que je fus vite renseigné.

- "Prenez le couloir à droite jusqu'aux escaliers et descendez au -1, je vais prévenir le technicien pour qu'il vous rejoigne."

Je la laissai donc retourner à son travail avec quelques mots poli et me dirigeai dans la direction indiquée qui se trouvait être d'après les panneaux l'aile de cancérologie. J'avais à peine entamé le couloir que je sentis une secousse sous mes pieds que me fit stopper net. Je relevai mes yeux à l'entente d'un bruit métallique et regardai l'étagère sur ma droite qui finissait de trembler, le matériel placé dessus oscillant au même rythme. Je m'étais renseigné sur l'hôpital, je savais pour Automn ainsi que son impact sur le personnel des années après le séisme. Vous voulez que je vous dise ? Ca faisait froid dans le dos. Je repris ma marche à un rythme plus rapide et avalai les couloirs. Quand la dame de l'accueil m'avait dit de suivre le couloir de droite elle ne m'avait pas précisé que cette aile était immense et qu'il me faudrait emprunté plus d'un couloir. J'étais arrivé dans ce qui ressemblait à la partie du service réservée aux enfants au vu des salles quand une secousse  plus importante fit vibrer le sol et les lumières de secours qui parsemaient le couloir. Entre ça et le noir dans lequel devait être plus ou moins plongés les enfants de l'hôpital je ne donnais pas cher de leur calme. Déjà que je trouvais ça flippant moi-même... Ca donnait presque envie de courir.

Je suivis les indications mal éclairées et tournai dans la direction des escaliers, la lumière vacillante j'eus à peine le temps d'apercevoir une silhouette que je percutai quelqu'un. Ayant à peine eu le temps d'anticiper je la rattrapai de justesse de peur qu'elle ne tombe et la tint contre moi le temps que la lumière de secours indiquant les escaliers se rallume après un moment de flottement et chasse une petite partie de la pénombre.

- "Désolé, je ne vous ai pas fait mal ?"

Je me reculai un peu et baissai mon regard sur son visage que je pouvais maintenant distinguer.

- "Angela ?!"

Surpris je l'étais, je ne m'attendais pas à la croiser là et encore moins à la recevoir dans mes bras.


Revenir en haut Aller en bas
Angela Foster
avatar
Qu’on se le dise, je ne faisais pas la fière dans ce couloir plongé dans le noir. Je regrettais même d’avoir laissé ma lampe torche aux enfants. Vous savez pourquoi j’ai une peur panique du noir ? Parce qu’on ne sait jamais ce qui peut vous arriver. Et s’il y avait quelqu’un derrière vous ? Un espèce de monstre, qui vous guettait et que vous ne pourriez même pas voir venir ? Oui, je sais, j’étais un peu parano. Non, en fait, ma peur du noir était surtout dû à un film d’horreur que j’avais vu quand j’étais peut-être un peu trop jeune. C’était une histoire de virus qui transformait les gens en zombies carnivores qui attaquaient les humains sains qui, du coup, se transformaient aussi en zombies. Vous voyez le genre ? Bref, maintenant, j’avais peur du noir.

- Il y a quelqu’un ?

J’en avais d’autant plus peur quand ce n’était pas moi qui étais à l’origine du dit-noir. Et quand j’entrai dans un endroit dont je ne pouvais pas vérifier la « sécurité ». Bref, en un mot, je n’en menais pas large. Aussi, quand je me sentis percutée par un truc venu de nulle part, et quand ce truc me rattrapa pour me faire prisonnière, j’eus, pour premier reflexe, de me débattre. Jusqu’à ce que la chose se mette à parler (ce qui ne prit, en fait, qu’une ou deux secondes). Une voix qui m’était familière.

Les lumières des issues de secours se rallumèrent et dissipèrent légèrement la pénombre, suffisamment pour que je vois que la chose en question était un homme. Et qu’il semblait me connaitre d’ailleurs. Mais, moi, dans la pénombre, je ne l’aurais pas reconnu s’il n’y avait pas eu sa voix.

- Matt ?!! C’est bien toi ?

Faut dire qu’il n’était pas habillé, ni coiffé comme d’habitude…

- Qu’est-ce que tu fais là ? Est-ce que ça va ?


Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t596-angela-angie-foster-healer http://forum.childrenofluxaeterna.com/t602-angie-foster
Matthew Ethan Dare
avatar
De toutes les personnes que j'aurais pu croiser -inconnues de préférence- il avait fallu que je tombe sur Angela. Quelqu'un qui me connaissait et qui n'était pas de l'Underground quoi.

Je posai mes mains sur le haut de ses bras, presque à ses épaules et la serrai sans toutefois lui faire de mal.

- "Markus." - Puis plus bas – "Mais oui c'est moi. »

Je réfléchis un instant. Ce que je faisais là... Lui répondre ? Mentir ? Pas le temps.

- "Je vais bien et toi ?"

A ce moment là le sol se mit à trembler à nouveau, entraînant carrément l'étagère à roulettes à avancer d'un centimètre. On commençait à entendre les gens s'affoler... Et bientôt dans un des couloirs qui donnait sur le nôtre le personnel médical s'activa, certains passèrent même près de nous sans nous apercevoir ou en ne nous donnant à peine un coup d'oeil.

- "Il faut évacuer, on a prévenu d'autres hôpitaux ils nous envoient des ambulances."
- "Suffisamment  pour tous nos patients ?"
- "On attend encore des nouvelles des derniers."

Une aide-soignante les rejoint plus loin, déjà nous n'entendons plus aussi bien.

- "Evelyn ! On nous attend au bloc 3 !"

Un de ses collègues l'attrape par le poignet alors qu'elle file.

- "Il y a encore du monde au bloc ?"
- "Il y a des opérations en cours partout."

Ravalement d'air.

- "Pourvu que l'électricité tienne jusque là..."

Ils étaient tous partis et nous encore dans le couloir. J'avais pâli, la bouche entrouverte en entendant la conversation. Je levai la tête alors que la lumière faiblissait puis revenait sous une baisse de tension, je ne pouvais pas rester là à ne rien faire, mission ou pas.

Je plantai mes yeux dans ceux d'Angela dans la pénombre, les lumières de secours éclairant assez pour qu'on se voit, et lui dis, l'air décidé :

- "Ne reste pas là Angela c'est trop dangereux. Pars."

En espérant que notre tête brûlée n'était pas là pour visiter une personne alitée...

Je la quittai là sans plus de mots et me précipitai aux portes menant au sous-sol, dévalant les escaliers à tire d'aile, du moins autant que le faible éclairage me le permettait.


Revenir en haut Aller en bas
Angela Foster
avatar
- Je…

A cet instant, le sol se mit à trembler de nouveau. Et cette fois, je pus, sans aucun problème ressentir la secousse. Et surtout, l’analyser. Là où je n’avais perçu tout à l’heure qu’une légère vibration dans le sol, ici, c’était clairement un tremblement de terre. En un instant, mon esprit occulta le reste. Comme le fait que Matt prétende maintenant s’appeler Markus. Ce qui, entre nous, était… bizarre. Mais ce n’était pas le moment de lui poser la question, vraiment pas.

L’hôpital se mettait en mouvement. J’entendais résonner dans les couloirs les bruits confus de gens que la panique commence à gagner. Ceux qui se souvenaient du précédent tremblement de terre savaient que ça avait commencé comme ça. Je m’en rappelais aussi. L’hôpital lui-même s’en souvenait. Je veux dire, le bâtiment en lui-même, ses murs, ses fondations, toute son installation. Il avait été touché par Autumn, et bien sûr, les failles les plus visibles et les plus accessibles avaient été réparées. Mais les fondations n’avaient jamais été vraiment consolidées. Et elles avaient déjà été fragilisées par Autumn.

Tandis que tout cela faisait route dans ma tête, quelques membres du personnel soignant nous passèrent à côté, nous frôlant presque, sans même s’arrêter ou sembler remarquer notre présence. Ils parlaient d’évacuer l’hôpital. Etait-ce donc si grave que ça ? Je ravalai ma salive et levai les yeux vers Matt, même si je ne parvenais pas vraiment à distinguer son regard. Autour de nous les infirmiers et aides-soignants continuaient à parler de l’évacuation et moi, je ne pensais qu’à une chose. Et si la vibration que j’avais ressenti quelques minutes plus tôt n’était qu’une alerte annonçant cette deuxième secousse. Et si cette deuxième secousse n’était elle-même qu’une amorce pour une secousse bien plus importante ?

Au même moment, Matt s’agita. Angela… Il ne m’appelait jamais comme ça. Je sentis l’urgence dans sa voix, alors qu’il me pressait de partir avant de me planter au milieu du couloir. Il ne prenait pas la direction de la sortie. Mais qu’est-ce qu’il faisait ?

- Matt ?

Et puis ça me frappa.

- Mon dieu, les enfants !

Ils étaient sous ma responsabilité. Le personnel savait qu’ils étaient avec moi. Et si, dans la panique, ils les oubliaient ? Je ne pouvais pas partir sans m’assurer qu’ils étaient hors de danger, hors de l’hôpital.

Je retournai en trombe dans la pièce où je les avais laissés.

- Angie ! Qu’est-ce qui se passe, c’est quoi tout ce bruit ?

Les pauvres avaient senti la secousse aussi et s’ils étaient trop jeunes pour se rappeler d’Autumn, ils savaient néanmoins ce qu’était un tremblement, ils en avaient déjà vu aux infos. Et ils en savaient assez pour avoir peur. Il fallait que je les rassure.

- Tout va bien les enfants.

Ok, première chose à faire, réaffirmer ma voix, parce que si je disais que tout allait bien avec une voix tremblante, aucun d’eux n’allait me croire et ce serait pire.

- Ecoutez, ce n’est qu’un petit tremblement de terre d’accord ? Il ne va rien nous arriver. Mais par mesure de sécurité, il faut que nous sortions de l’hôpital. Alors…

Je récupérai la lampe torche que j’avais confiée à Timothy et éclairai les enfants.

- Vous allez me suivre jusqu’à dehors. On va rester tous ensemble.
- Et si on se perd ?
- On ne se perdra pas Johanna. On va tous se donner la main et on ne va pas se lâcher tant que nous ne serons pas dehors. D’accord ? Allez, venez maintenant.

Je continuai à les éclairer, le temps qu’ils se rassemblent auprès de moi.

- Marc peut pas se lever. Il est tombé par terre et il arrive pas à se mettre debout, il tremble.

Marc était un petit garçon de tout juste dix ans, hospitalisé pour une pneumonie. Son état s’était assez amélioré pour qu’il puisse assister à la lecture, mais les médecins craignaient une rechute.

- Je vais le porter, mettez-vous près de la porte et attendez moi.

Je m’approchai du petit garçon et tentai de le soulever. Mais bon sang, même si j’arrivais à le faire décoller du sol, je n’arriverais jamais à le porter jusqu’à l’extérieur !

- Allez Marc, aide-moi !

J’effleurai son front, il était brûlant de fièvre. Pas étonnant qu’il n’arrive pas à se relever ! Les enfants, près de la porte, commençaient à s’affoler et moi, et moi, je ne voyais qu’une seule solution pour emmener Marc.

Je mobilisai mon pouvoir et posai la main sur le bras dénudé du petit garçon.

guérison:
 

En cas de succès : Nombre d'heures avant que le virus ne m'affecte si je ne l'ai pas rejeté avant (dé de 6) = 2 heures


Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t596-angela-angie-foster-healer http://forum.childrenofluxaeterna.com/t602-angie-foster
Butterfly Effect
avatar
Le membre 'Angela Foster' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Quitte ou double' :


--------------------------------

#2 'Dé de 6' : 2


Revenir en haut Aller en bas
Matthew Ethan Dare
avatar
Je me retrouvai rapidement dans un couloir sombre avec à peine de quoi éclairer les panneaux qui s'offraient à moi, à partir de là je ne pus que ralentir, passant d'une porte à une autre en cherchant celle marquée "machinerie". Puis je me traitai d'idiot, le tremblement de terre m'avait fait perdre un instant ma bonne réflexion. Je n'avais pas besoin de passer de portes en portes, mon pouvoir me faisait ressentir les sources d'énergie proches comme des halos d'énergie, pour trouver la salle des machines il me suffisait de courir vers la plus grosses, une comme ça si je ne m'étais pas laissé envahir par les événements se voyait comme... un bûcher funéraire au milieu d'une salle vide plongée dans le noir. Je repris ma course en me laissant guider par mon don, tournant dans un couloir et un autre, je connaissais la direction mais je ne savais pas quel chemin prendre. Quand j'arrivai finalement la salle était fermée, l'ingénieur se faisait attendre mais plus pour longtemps car j'entendais quelqu'un se précipiter dans ma direction et quelque chose me disait qu'il avait emprunté un chemin plus bref.

Soudainement il fut là, ça m'aura au moins éviter de forcer la serrure.

- "C'est vous le gars d'US Elec' ?"

J'opinai.

- "Markus McCoy, vous pouvez ouvrir ? On a besoin de nous là haut."

Ce qu'il fit, complètement essoufflé par sa course.

La machinerie était immense et renfermait des groupes électrogènes de taille, nombreux. Certains fonctionnaient à toute vapeur, d'autres semblaient osciller et certains étaient carrément éteint. Et il allait falloir relancer tout ça ?

Je pris une inspiration et me tournai vers mon collègue de fortune.

- "Vous savez quels sont ceux dédiés aux blocs et aux machines vitales ?"

En espérant que ces dernières soient reliées à un circuit à part. Et les ascenseurs, ils ne pourraient pas faire sortir tous les malades sans ça. En plein tremblement...

- "Les ascenseurs ?"

Tu sais ou tu sais pas ? Tu veux ou tu veux pas ?:
 


Revenir en haut Aller en bas
Butterfly Effect
avatar
Le membre 'Matthew Ethan Dare' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Quitte ou double' :


Revenir en haut Aller en bas
Angela Foster
avatar
- Est-ce que ça va Marc ? Tu peux marcher ?

Dans la pénombre, j’aidai le petit garçon à se relever et le guidai vers la porte où nous attendaient toujours les autres enfants.

- Oui, ça va mieux. Comment t’as fait ça ?

J’esquissai une moue embarrassée qu’il ne pouvait pas voir et secouai la tête.

- Je n’ai rien fait.

Je n’aimais pas mentir en règle général, encore moins aux enfants. Mais il y avait certaine chose que je ne pouvais pas divulguer, à commencer par mon pouvoir. Sachant que ma réponse n’allait probablement pas satisfaire le petit garçon, je préférai prendre les devants pour l’empêcher de m’en poser d’autres.

- Allez les enfants, tout le monde est là ?

Quelle question idiote, vous croyez que s’il en manquait un, il allait crier « non, je suis pas là » du fond de la pièce ? Sans compter que dans le noir, les enfants ne se voyaient pas vraiment, ils ne pouvaient pas savoir si leurs copains étaient avec nous. J’éclairai leurs têtes, une à une, avec ma lampe torche, le temps de les compter. 15, ok, le compte était bon.

- Bon, maintenant, on va sortir tranquillement de l’hôpital. Il n’y a pas de lumière dans les couloirs et je ne veux pas vous perdre. Alors vous allez vous mettre à la queue leu leu et mettre vos mains sur les épaules de celui qui est devant vous. Et surtout, vous ne le lâchez pas.

Je continuai à les éclairer le temps de vérifier qu’ils respectaient bien la consigne. Et je vins prendre la main de Timothy, qui était en tête de file.

- C’est parti. Si vous lâchez celui qui est devant vous, surtout, vous le dites pour qu’on s’arrête.

Dans le couloir, c’était l’effervescence. Le personnel hospitalier s’efforçait d’évacuer dans le calme, pour éviter la panique. Mais force était de constater que ça ne marchait pas. Ca ne marchait jamais. Les patients, inquiets suite au tremblement de terre et qui ne pouvaient pas bouger de leur lit hurlaient pour qu’on vienne les chercher. Des infirmiers passèrent à côté de nous, encadrant un groupe de malades suffisamment en forme pour marcher seuls jusqu’à la sortie. Pendant tout le temps que dura le trajet jusqu’à l’extérieur, je ne pus arriver qu’à un seul constat. L’hôpital était plein, et l’équipe allait avoir besoin d’aide.

Nous finîmes par atteindre l’extérieur. Des ambulances arrivaient déjà pour emmener tout le monde vers un autre hôpital. Au milieu de tout ce capharnaüm se tenait une personne, calepin à la main, qui pointait les départs des patients. C’est qu’il ne fallait pas les perdre. Et il ne fallait surtout pas en oublier à l’intérieur. Sans lâcher la main de Timothy, je guidai les enfants jusqu’à elle.

- Ok les enfants, cette infirmière va cocher vos noms avant de vous faire monter dans une ambulance. Vous allez allez dans un autre hôpital. Ne vous en faites pas, tout ira très bien.

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t596-angela-angie-foster-healer http://forum.childrenofluxaeterna.com/t602-angie-foster
Butterfly Effect
avatar
Le membre 'Angela Foster' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Quitte ou double' :


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
[MISSION - Abandonnée] [Matt/Angie] Et la terre se mit à trembler...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Children of Lux Aeterna :: ARCHIVES :: Children of Lux Aeterna :: [ÉPISODE 0] Missions-