2076. Côte est des Etats-Unis. Megalopolis est le centre névralgique d'une guerre géo-politique mondiale depuis qu'un attentat biologique en 2026 a divisé l'humanité en deux populations bien distinctes : ceux qui se battent pour le futur, et ceux qui font avec le présent.
NAVIGATION

Partagez | 
 

 [MISSION - Terminée] [Amber] Have you heard about the Big Bang theory ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Amber Trent
avatar
Me voilà avec un ennemi de l’état, simplement parce que j’ai décidé de partir en mission solo et m’éloigner de Mégalopolis pendant un temps. Je n’ai aucune idée de la durée que cela prendra, ce que je sais c’est que j’y retournerai lorsque je me sentirai prête. Si je suis là où je suis, au Missouri, c’est parce j’ai voulu renouer des liens familiaux que j’avais perdu de ma mémoire. Le seul soucis c’est que mon père est ce que certaine personnes qualifieraient comme quelqu’un de mauvais. Mais il n’est pas mauvais, il est juste compliqué. Cela fait près de six mois que j’ai décidé de le suivre. Aucun jours ne se ressemblent. Nous allons de villes en villes, et nous ne restons rarement plus de quatre semaines au même endroit.  

Ma vie a changé d’un tour à 360° degrés et je dois l’avouer, je ne me suis jamais sentie aussi libre. Pourtant, je ne me sentais pas non plus comme dans une prison à l’Underground, j’y étais juste à l’étroit, limitée. Maintenant plus que jamais je comprend que ne suis pas faite pour les endroits étriqués. J’ai besoin d’espace et de pouvoir sentir la terre ou le sable sous mes doigts, le soleil toucher ma peau et le vent dans mes cheveux.

Je m’étais également éloignée de la technologie qui était devenu omniprésente. Pour dire, je ne vérifiais mes e-mail qu’une fois pas semaine sur mon Hydraphone première génération. Fort heureusement, le jour où j’avais choisi de le faire tombait à pic avec celui où Sharleen m’avait contacté. Ça me faisait encore bizarre de la savoir à la tête de Sliders et non Maddison. Je me surprenais même à me demander où elle était et ce qu’elle faisait. En finissant de boire mon Frapuccino à la terrasse d’un snackbar, je prenais le temps de réfléchir à ma réponse.

[SMS] Bonjour Sharleen. I’m in ! Je te tiendrai au courant de mes avancées.

Déjà dans un premier temps. Je devais trouvé une parade. Si je voulais impressionner une bande de geeks, avec mon short et débardeur, il fallait que moi même je n’en ai pas l’air d’une. Alors avant d’aller à la start-up, j’ai fait une halte au magasin de vêtements le plus proche pour trouver quelque chose de plus « corporate » autrement dit : une robe cintrée bleue marine arrivant au dessus des genoux et des escarpins. Cela aurait été une tenu typique lorsque je travaillais à la Walkman. Il ne manquait plus qu’une veste de tailleur, mais étant donné la chaleur ici à Saint-Louis, je m’en suis abstenue.

EforLife, se trouvait dans le centre-ville, non loin de la grande Arche. Les petits malins avaient dégoté de la place dans un incubateur de start-ups qui en regroupaient plusieurs dans un même bâtiment. Qui tenait rien à rien.


SUCCÈS : Si ils sont prêts à me recevoir : BINGO ! Je peux tenter une approche directe.
ÉCHEC : Si non, il va falloir user de plus de patience et probablement les contacter ultérieurement pour avoir un rendez-vous.



[HRP : Pas encore habituée à utiliser beaucoup de dés, alors j’y vais molo pour l’instant.]




"We all have our time machines.
Some take us back, they're called memories.
Some take us forward, they're called dreams.”
Revenir en haut Aller en bas
http://musheeboom.bittersweet-art.net/blog/
Amber Trent
avatar
Jet de dés




"We all have our time machines.
Some take us back, they're called memories.
Some take us forward, they're called dreams.”
Revenir en haut Aller en bas
http://musheeboom.bittersweet-art.net/blog/
Butterfly Effect
avatar
Le membre 'Amber Trent' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Quitte ou double' :


Revenir en haut Aller en bas
Sharleen ODonnell
avatar
Coup de téléphone de la journée. Sharleen a laissé un message. Sa voix douce, comme toujours, prend quelques nouvelles.

" Bonjour Amber. Je suis contente que tu sois bien arrivée. Tu me diras si le coin est joli je ne crois pas y être déjà allée... Ici c'est la routine. Tu nous manques bien un peu mais on sait que tu n'es pas si loin de nous, hein ?
Allez... je ne t'embête pas longtemps. Je voulais te donner quelques informations.
Evan a fini de compiler ce que nous avions sur nos petits amis geeks. Ils n'ont rien à cacher visiblement ce sont des messieurs tout le monde mais on voulait quand même s'assurer qu'ils ne traînaient pas quelques casseroles.
Tous les trois ont une petite copine. Les filles se connaissent bien apparemment. Ils ont fait leurs études ensemble. Deux d’entre elles ont trouvé du travail un peu loin et ne rentrent que le week-end mais la copine de Trevor, la tête du groupe, travaille comme secrétaire avec eux. Elle a préféré rester aux côtés de son copain et c’est elle qui a géré toute la paperasse. Elle s’appelle April Mornay. Si des fois ca peut t’aider…
Sache aussi que Zackary est positif. On n’a pas su déterminer quel était son don et Evan a trouvé ca par hasard. Y’a un truc qui cloche d’ailleurs mais elle ne m’a pas donné plus de détails, je pense qu’elle n’en a pas. Ils ont du tout faire pour le cacher mais autant que tu sois prévenue.
Voilà, si tu as besoin d’autres infos ou si tu as des questions, n’hésite pas à m’appeler. Bon courage ma belle !
Et ne t’inquiète pas. Si ca marche pas, ce n’est pas vital pour nous. A bientôt. »


Revenir en haut Aller en bas
Amber Trent
avatar
J’étais retournée dans l’hôtel où je logeais avec mon père. Il n’étais pas là, nous avions tendance à nous retrouver le soir. J’ai pris du temps pour analyser la situation et faire mes recherches sur l’infranet. J’avais besoin de savoir qui composait cette équipe. Juste après être passé un coca et des snack au drugstore d’à côté, Sharleen m’avait laisser un message.

[Message Vocal] Bonjour Sharleen. Justement je voulais t’appeler. Ici tout va pour le mieux, même si je reconnais ne pas avoir pris la solution de facilité en ce qui concerne ma sécurité. Mais ça va, on est prudents. Dis à Maze et Logan que tout va bien. Maddie aussi. Je pense souvent à vous.
Dès que j’ai vu ton email aujourd’hui, je suis allée voir sur place parce que je voulais me faire une meilleure idée. Mais malheureusement, il n’y avait personne. Ce que tu me dis là est vraiment intéressant, je vais devoir réfléchir à une autre façon de les appréhender. Sans doute un peu moins stricte, j’étais partie pour être aussi convaincante que n’importe que agent de la Waleman. En y réfléchissant,il faudrait mieux que ça soit l’inverse. Je vais chercher le max d’infos sur chaque membre de cette équipe et tenter d’obtenir un rendez-vous.


Et si j’essayais une approche un peu plus "à la cool » ? Après tout ils sont aussi jeunes que moi. Le contact ne devrait pas être trop formel. J’ai alors chercher sur quel réseau social ils étaient le plus actifs. April me semblait être la meilleur personne à contacter en premier.

[Tweet privé] Bonjour, j'aimerais collaborer avec vous. Je pense que vous être vraiment prometteur et innovant. Serait-il possible d'entrer en contact et de se voir pour en discuter ?

De cette manière, mon profil indiquait que je travaillais en tant qu’assistant dans le domaine Cybernétique sans pour autant parler de la Waleman ni de l’Underground.




"We all have our time machines.
Some take us back, they're called memories.
Some take us forward, they're called dreams.”
Revenir en haut Aller en bas
http://musheeboom.bittersweet-art.net/blog/
Amber Trent
avatar
Sans m’en rendre compte je me suis endormie le nez collé sur le bureau. Je ne m’étais pas rendue compte que mes recherches m’avaient totalement absorbée pour le reste de la nuit. C’est dire j’avais seulement grignoté des frites avec un coca. À mon réveil j’étais emmitouflée dans une couverture. Doucement j’ai levé la tête, ma nuque était tendue due à la position. En me relevant pour regarder autour de moi, je m’aperçue qu’à nouveau j’étais toute seule. Pourtant, j’avais eu la preuve de sa présence. Pourquoi était-il si occupé ces derniers temps au point de ne pas m’en parler ? Je me suis levée pour aller chercher un latté avant de vérifier si je n’avais pas reçu de message. Par chance, on avait répondu à mon message privé et on me disait que je pouvais venir à leur studio de développement.

J’ai plus ou moins répété ce que j’avais fait hier, à l’exception que je m’étais habillée d’une manière moins formelle : jean, t-shirt blanc avec une veste noire cintrée. Après m’être présenter à l’interphone, j’entrais enfin dans l’antre de la geekerie, mais un peu plus ordonnée que je ne l’imaginais, je dois l’admettre.

En effet, de l’extérieur le bâtiment était simplement fait de brique, avec un toit en pente, un peu comme un entrepôt mais en clairement plus petit. A l’intérieur, c’était ce qu’on appelait un "open space » où tout était disposé de manière à pouvoir travailler de manière collaborative. Il y avait un espace cafétéria-détente, un autre pour prototype où l’on trouvait des établis avec des boites à outils et des imprimantes 4D et un espace regroupant des stations de travail. Cela avait l’air chaleureux, le lieu en lui même était blanc mais il y avait des couleurs vives dans tout ce qui était lié à la décoration. Geek mais classy.

A l’entrée je me suis attardée sur un tableau noir. Il était d’un matière que je ne connaissais pas. Il était tactile mais en même temps on pouvait écrire dessus à la craie car il avait cette texture proche de l’ardoise. Dessus, il y avait la citation du jour, le trombinoscope de l’équipe (que j’ai essayé de mémoriser), des dessins et des photos.

« Bonjour, je suppose que vous êtes là pour l’interview ? » une voix m’a demandée.




"We all have our time machines.
Some take us back, they're called memories.
Some take us forward, they're called dreams.”
Revenir en haut Aller en bas
http://musheeboom.bittersweet-art.net/blog/
Amber Trent
avatar
J’ai levé le nez et je me suis retournée. C’était April qui me regardait en souriant.

« Bonjour. En quelque sorte oui. » lui ai-je répondu.
« Et bien je peux te proposer un café ou un thé et on peut en discuter juste ici. » Elle a désigné le coin détente. Il y avait un canapé, trois fauteuils et des poufs. Chacun étaient dépareillés et de couleurs pétantes sauf pour le canapés qui était en cuir vieilli.
« Avec plaisir. Amber, enchanté. » Je lui ai tendue la main, mais à ma surprise, elle l’a enfermée dans la sienne.
« Oh pas de ça voyons. Pas la peine de toutes ces formalités. On a peut près le même âge. Tu verras qu’ici on est des bosseurs mais on est détenus. Vas-y assis toi, je vais te servir. »

J’ai plissé des yeux. Je n’avais expérimenté que la méthode Waleman en terme de coaching, là c’était un tout autre monde. « Oup, déformation professionnelle. Disons que je n’ai jamais été dans une start-up. Tout ça est vraiment nouveau pour moi. C’est justement aussi pourquoi je suis venue. Vous avez prouvé qu’en revenant aux anciennes façons de faire, comme Google il y a 80 ans, on pouvait y arriver. Qu’est-ce qui vous, votre équipe, a poussé à faire ça ? »
« Je crois qu’on avait envie de sortir des carcans que nos études nous avaient imposés et faire quelque chose qui nous ressemble plus. »
« À bas la patriarche, c’est ce que vous avez voulu dire. » J’ai rigolé doucement alors qu’elle me donnait un café.
« Pas à ce point, mais il y a de ça oui. J’aurais plutôt dit : "révolutionnaires". » Elle s’est rattrapée sur ses paroles alors qu’elle se plaçait devant moi. « Dans le sens marketing de la chose. On veut trouver des solutions qui aident vraiment les gens dans leur vie de tous les jours. On est plus altruiste. On pense d’abord aux autres. On étudie quels utilisateurs on veut viser de manière très instinctive et intuitive. »
J’ai froncé les sourcils : « C’est à dire ? ».
« On ne se base pas sur des études de marché. On va directement au contact des gens. On cherches des témoignages et on cherche à comprendre qui ils sont et leurs problèmes. Plutôt que d’imposer un usage aux utilisateurs, nous faisons l’inverse. Je dirais que c’est un processus beaucoup plus organique. »
« Un peu à contre courant dans votre état d’esprit non ? »
« Oui mais je pense que c’est ce qui a marché. On a su réutiliser ce qui marchait avant nous et on l’a réadapter au monde actuel. Et sincèrement, c’est tellement agréable de travailler dans cet environnement. On ne fait pas des choses à la chaine. On fait des choses auxquels on croit. Et ça, c’est ce qui a mon sens fait toute la différence. »

Plus j’en apprenais, plus je me disais que leur état d’esprit était plus proche de l’Underground que de la Waleman. Cela allait être moins intriqué. A l’intérieur je relâchais la tension que j’avais accumulé. Peut-être que le canapé et le café aidaient aussi.




"We all have our time machines.
Some take us back, they're called memories.
Some take us forward, they're called dreams.”
Revenir en haut Aller en bas
http://musheeboom.bittersweet-art.net/blog/
Amber Trent
avatar
« Oh je vois. C’est plutôt inspirant. Toutes les start-ups ne peuvent pas en dire autant. Et que pensez-vous des leaders dans le domaine ? La Waleman particulièrement ? »
« Mmh. Je ne peux pas parler pour tout le monde. Personnellement, je les trouve assez intimidants, mais je suis sûre que certains de mes collègues rêveraient de  travailler pour eux, ce serait-ce que pour les moyens qu’ils ont. Je ne suis pas trop sûre de quoi penser de leur éthique. Il y a beaucoup de rumeurs qui courent comme quoi ils feraient des choses pas très net. Ils ont même fait des propositions pour nous racheter mais pour l’instant, on ne s’est pas prononcé. »
« Qu’est-ce qui vous en a empêché ? »
«  Les divergences d’opinions et de visions de voir les choses. On ne pense pas au profit d'argent dans un premier temps, mais plutôt au bien commun. On pense qu’en proposant une source d’énergie plus propre et facile d’accès on peut améliorer le monde. Particulièrement dans les pays qui sont dans le besoin. J’ai l’impression que la Walkman veut nous manger plus qu’autre chose. J’ai un peu peur de ce qu’ils pourraient faire notre « bébé ». On est vraiment très attaché à ce qu’on a créé tu comprends. D’ailleurs, tu voudrais voir ? »  

«Bien sûr ! » A cet instant, mes yeux ont brillé d’intérêt encore plus fortement. April s’est levée et m’a guidé jusqu’au Lab. Il y avait une grande table blanche avec des outils posés. Trevor et Zachary, les deux ingénieurs étaient en train de discuter en train de manipuler des pièces d’un mécanisme. Ils ont relevé la tête et leur visage se sont éclairé d’un sourire alors qu’ils me saluaient. »
« Je présente à Amber ce que l’ont fait car elle aimerait collaborer avec nous. Elle travaille pour association à Mégalopolis. »
«  Quel genre ? » s’est enquit Trevor, tout en enlevant ses lunettes.
« Dans le genre aide à la personne. »
«  Ah tiens, on a jamais fait ça pour l’instant. »
« Nous avons des personnes qui cherchent refuge et on leur donne un toit où se protéger. J’avoue que votre projet de batterie nouvelle génération nous intéresse vraiment parce que l’ont cherche à être autosuffisant en terme de ressources énergétiques. » C’était relativement rentre-dedans mais je ne pouvais pas me permettre de transformer la réalité pour la rendre plus vendeuse. « Du coup quand April m’a dut que vous aimeriez travailler pour des pays en manque de développement et bien j’ai tout de suite penser qu’on pourrait trouver un terrain d’entante. Et pour tout vous avouer ma directrice aimerait vraiment investir sur vous.»

Les trois membres de EforLife se sont regardé tour à tour.






"We all have our time machines.
Some take us back, they're called memories.
Some take us forward, they're called dreams.”
Revenir en haut Aller en bas
http://musheeboom.bittersweet-art.net/blog/
Amber Trent
avatar
[Je me suis trompée dans les dès. Il faudrait effacer le message d'avant. ]

SUCCES :  Unanimement, ils acceptent et désirent entrer en contact avec Sharleen pour un éventuel rendez-vous.
SUCCES/ECHEC : April et Trevor sont vraiment partant pour tenter l’expérience. Zachary est plus sur la réserve et les met en garde.
ECHEC/SUCCES : Seulement April est partante. Elle tante de convaincre Trevor et Zachary. Trevor est un peu plus ouvert pour entrer en contact avec Charleen et voir se qu’elle a proposer.
ECHECS : Ils refusent car pour l’instant il ne se sente pas prêts pour un investissement de la sorte. Par contre ils sont partant pour vendre quantité réduite de batteries dans un premier temps.




"We all have our time machines.
Some take us back, they're called memories.
Some take us forward, they're called dreams.”
Revenir en haut Aller en bas
http://musheeboom.bittersweet-art.net/blog/
Butterfly Effect
avatar
Le membre 'Amber Trent' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Quitte ou double' :


Revenir en haut Aller en bas
Amber Trent
avatar


« Pourquoi pas oui ! » a répondu Trevor. « Il faudrait qu’on en apprenne un peu plus sur vous bien sûr. Mais cela me semble être une cause honorable. Je crois vraiment à tout ce qui est humanitaire. »
« Je vais en parler à qui de droit et je verrai avec April pour un rendez-vous. Par contre, il y a de grande chance que cela se fasse à distance, via visio-conf sans doute. »
« Alors là. Comme tu peux le voir. Ce n’est pas un souci pour nous. »

[ … ]

J’avais passé le reste de l’après-midi à discuter avec eux. On peut dire que je me suis fait plaisir, mon côté geek ressortant par moments lorsque l’on touchait des choses un peu plus techniques.

Un peu plus tard, alors que j’étais sur le chemin du retour.

[Message Vocal] Bonjour Sharleen. J’ai une bonne nouvelle à t’annoncer. Ils ont un état d’esprit qui est compatible avec le nôtre. Ils ont vraiment envie de faire d' améliorer le monde et ils ne sont pas très rassurer de ce que la Waleman pourrait faire avec une pareille ressource. Je n’ai rien signé pour l’instant mais ils ne sont pas contre à ce que tu investisses. Ils voudraient nous connaître un peu plus. Tu penses que c’est possible ? Je leur ai parlé de faire une conférence à distance pour te contacter. En tout cas, je pense qu-

À ce moment-là j’ouvrais la porte de la chambre du motel. Je vis mon père ensanglanté.

[Message Vocal] C’est dans la poche.

Il était assis sur l'un des lits et en train de panser une plaie sur son ventre.
J'ai laissé tomber mon telephone, prise de choc.
« Rappelle-moi quand tu peux. » j'ai lâché à Sharleen.

« Sérieusement ? » je gardais encore une expression horrifiée. Je n'étais pas vraiment accoutumée à la vue du sang. " Ok je ne vais pas te demander ce qui s'est passé. Je n'ai pas envie de savoir la réponse. Du moins pas maintenant. " Encore un autre fool's errands.

« De la pure défense, si ça peut te rassurer. C'était "tire" ou "soit tiré" . Sauf que je n'ai plus les mêmes réflexes qu'il y a vingt ans. »
« Non ça ne me rassure pas. A vrai dire, je ne sais pas quoi penser tellement je suis obnubilée par tes entrailles qui se répandent sur la moquette. »
« Quoi?! Ne me dit pas que tu n'as jamais- ? » Il a coupé sa phrase en réalisant à quel point j'étais devenue pâle.
« Si mais quand c'est un membre de ta propre famille c'est toujours pire. »
« Tu ne vas pas tourner de l'oeil. Si ? » il était en train d'essayer d'enrouler une bande mais je n'étais pas sûre qu'il se soit correctement occupé de la blessure.
« Laisse-moi regarder. »
« Je n'ai pas envie que tu me vomisses dessus tu sais. »
« Mais non. C'était sur l'instant du moment. » Je me suis approchée et j'ai décalé le bandage. Je pouvais sentir qu'il se sentait coupable comme un gamin en flagrant délis.

Je l'ai regardé alors que je cherchais du fil et une aiguille dans le kit. « Pas assez de cran pour le faire tout seul ? »
« Non je pensais que c'était inutile. Du moins la dernière fois ça l'était. »
« Chut. Arrête de faire le grand fort qui a tout vu. Tu n'as pas d'hyperrégénération que je sache. »
« À un certain degré oui. »
« Aha. Très drôle. » Surtout quand on sait que c’est un pyromane.

« Tu sais ce que ça veut dire ? » m’a-t-il demandé.
« Mmh... Que ça risque de s'infecter parce qu'il n'y a pas de points de suture ! » J’ai regardé Chase incrédule alors que je venais de venais de finir de remettre le pansement en place après avoir refermé la plaie.
Mais cette fois son ton était sérieux : " Qu'on va devoir partir d'ici. «




"We all have our time machines.
Some take us back, they're called memories.
Some take us forward, they're called dreams.”
Revenir en haut Aller en bas
http://musheeboom.bittersweet-art.net/blog/
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
[MISSION - Terminée] [Amber] Have you heard about the Big Bang theory ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Children of Lux Aeterna :: ARCHIVES :: Children of Lux Aeterna :: [ÉPISODE 0] Missions-