2076. Côte est des Etats-Unis. Megalopolis est le centre névralgique d'une guerre géo-politique mondiale depuis qu'un attentat biologique en 2026 a divisé l'humanité en deux populations bien distinctes : ceux qui se battent pour le futur, et ceux qui font avec le présent.
NAVIGATION

Partagez | 
 

 [CLOS] [Oblivion/Sky] I still haven't found what i'm looking for

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Sky Cervantes
avatar
Septembre 2075

Le coup de téléphone de Hyun l’avait plongée dans une angoisse terrible, un maelstrom de sentiments qui juxtaposait colère, peur, excitation et déterminisme.
La nuit avait été agitée mais lui avait permis de penser avec rationalité quand elle s’était levée au petit matin.
Il lui fallait bien commencer par quelqu’un ou quelque chose et Sky se fia à sa première idée, peut-être pas la plus brillante mais la seule qu’elle eut dans l’immédiat, à savoir que Hyun avait pu être suivi ou observé. Encore fallait-il qu’on l’ait retrouvé pour ca, mais elle ne s’attendait pas à avoir toutes les réponses du premier coup. Et peut-être se trompait-elle. Dans un premier temps, elle pensait à deux personnes. Garin et Tibor. Elle s’occuperait du premier plus tard.

Comme de coutume, Sky se prépara pour le lycée. Elle ne modifia rien à ses habitudes, si ce n’est qu’avant de quitter sa chambre et de partir, elle mit à la fenêtre le signal convenu avec son ange gardien.
Il comprendrait et la trouverait.






She's from a different world
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t908-sky-cervantes-cyberpathe http://forum.childrenofluxaeterna.com/t909-sky-cervantes
Tibor Bruusgaard
avatar
Tibor ne répondit pas à l'appel très rapidement. La première et principale raison étant qu'il ne venait plus aussi souvent qu'au début, et la seconde, conséquence de la première, Sky ayant confirmé sa bonne santé en retrouvant son caractère que tout le monde lui connaissait. Il ne se sentait donc plus "nécessaire" à Sky. Le petit drapeau resta donc trois jours à sa fenêtre avant qu'il ne s'infiltre dans le casino, invisible jusqu'à sa chambre après avoir compté les étages et les fenêtres.

Il attendit qu'elle rentre en admirant la vue, l'épaule contre le mur. Celle-ci avait enfin guéri et il se sentait enfin mieux depuis plusieurs jours. Il avait retrouvé toutes ses capacités et ne se sentait plus aussi impuissant ni faible. C'était bien quelque chose qu'il ne supportait pas. Et avec ce rétablissement, sa confiance était également revenue. Il commençait à connaître la ville, maintenant, il avait retrouvé Six et avait un moyen - même un peu bancal - de joindre Bogdan en cas de besoin. Le MMS n'était pas sa cible, à Megalopolis, mais en avait-il eu une un jour, à part la survie et son évasion pour la liberté ?

Il attendit qu'elle ait fermé la porte de sa chambre derrière elle et il se décolla de la fenêtre pour la regarder, redevenant visible à ses yeux. Ce qui ne changeait pas, cependant, c'était son look !

"Tout va bien ?"

C'est que malgré tout, il ne pouvait s'empêcher de s'inquiéter pour l'adolescente. Elle avait le chic pour s'attirer des ennuis plus gros que son coeur.



You never know
the true value of a moment...

UNTIL IT BECOMES A MEMORY.
Revenir en haut Aller en bas
Sky Cervantes
avatar
Non seulement Sky referma derrière elle mais quand il apparut, elle prit la peine de tourner le pêne comme elle le fit avec Garin. Les mauvaises surprises quand elles pouvaient être évitées…
La donzelle jeta négligemment son sac de cours sur son lit et s’avança vers le blondinet avec un large sourire.
Elle le bouscula gentiment en guise de bonjour.

- Tout va bien t’inquiète pas…

Sky soupira et son sourire fit place au visage grave et soucieux qu’on lui connaissait peu.

- J’sais bien qu’on n’a pas eu l’occasion d’aborder le sujet mais j’imagine que c’est quand même inévitable.

Tout en parlant, elle alla fouiller sur son petit bureau à la recherche d’une sucette pour elle et pour lui. Quand elle mit la main dessus elle la lui offrit avant de déballer la sienne.

- La clé holographique que voulait Zaan a été piquée.

Inutile de faire des ronds de jambe, plus le temps passait et plus elle prenait le risque de ne pas la retrouver. Tibor manquait de mémoire mais pas de jugeote.

- Je l’avais rendue au chinois parce que je ne voulais pas garder un truc aussi dangereux. J’ai pensé qu’il saurait la mettre en lieu sur parce que d’autres que Six ou Zaan la voudraient bien cette clé et pas pour l’ajouter à leur collection privée.

Sky s’assit sur son lit en tailleur et cala la sucette dans sa bouche. Elle réfléchit quelques instants avant de reprendre.

- Celui ou celle qui l’a piquée connaissait la planque. Rien de sophistiqué, juste une cache… maline. J’me trompe peut-être mais si elle a pu être volée, c’est que le mec ou la nana savait exactement où chercher.

Jusqu’ici seulement une énumération des faits. Il fallait bien que le moment où elle se jette à l’eau arrive.

- J’dois savoir où est cette clé, entre les mains de qui elle est. Et comme je sais que t’es du genre à savoir des choses… comme ca… mine de rien… t’as entendu parler d’un truc ?






She's from a different world
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t908-sky-cervantes-cyberpathe http://forum.childrenofluxaeterna.com/t909-sky-cervantes
Tibor Bruusgaard
avatar
Pas eu l'occasion d'en parler ? De son trou à rat ? Il haussa un sourcil mais le sujet de la clé le laissa finalement perplexe. Il la dévisagea sans rien dire, l'air passablement surpris. En dehors de ça, il n'eut aucune autre expression. Pas plus de surprise que d'interrogation ou même de désolation. Pour le coup, sa mémoire fonctionnait même plutôt bien.

"Ce que je sais, c'est ce que je cherche. Il m'arrive d'entendre des choses parce que je suis au bon endroit au bon moment, mais..." Il secoua la tête sans la quitter des yeux. "Non. Je n'ai plus jamais entendu parler de cette clé. Six n'en parle pas non plus. Et Liberation non plus, sinon elle le saurait et chercherait à la récupérer. Elle n'aime pas beaucoup Liberation."

Il fronça d'un coup les sourcils.

"Tu es toujours en lien avec ce Chinois ? Celui après lequel Six en avait ? L'agent du MSS ? Il perd la clé, c'est à toi qu'il demande de la trouver ?!"

Si Tibor avait de l'humour, il aurait probablement ri. Mais la blague était un concept oublié pour lui.



You never know
the true value of a moment...

UNTIL IT BECOMES A MEMORY.
Revenir en haut Aller en bas
Sky Cervantes
avatar
Sky suçotait la sucrerie, perplexe. Elle avait envisagé que Six lui aurait dit quelque chose à ce sujet si elle savait mais elle s’interrogeait surtout sur le degré d’initiative de Tibor. Pour Sky, c’était une énigme ce type. Ca lui convenait assez bien comme ca mais… c’était une variable inconnue à prendre en considération.
Ses questions en tous cas ne manquaient pas de pertinence.
Elle se laissa tomber sur son lit, les jambes toujours croisées, mais observa le plafond. Ca l’inspirait, comme toujours quand elle devait réfléchir.

- J’avais pas l’intention de rester en contact avec lui.

Ca c’était vrai. Si Hyun n’était pas revenu à elle, elle n’aurait certainement pas fait le premier pas.

- C’est lui qui est venu vers moi. Cette clé, il veut pas la filer au MSS. Il veut la laisser à Six. Il préfère faire confiance à leur intérêt commun qu’aux mecs de son camp.

Elle fronça les sourcils.

- J’pense qu’il roule pour lui plus pour que n’importe qui d’autre.

Sky se redressa et posa ses yeux clairs sur Tibor.

- Il faut que je retrouve cette clé. Il sait que j’en suis capable et que Six m’aidera. Et… il m’a semblé que de lui laisser la clé en garde, elle accepterait. Après tout elle l’a bien fait pour son frangin, non ?






She's from a different world
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t908-sky-cervantes-cyberpathe http://forum.childrenofluxaeterna.com/t909-sky-cervantes
Tibor Bruusgaard
avatar
Cette fois, Tibor ne masqua pas sa surprise. Un agent du MSS ferait confiance à Six pour protéger des informations de la plus haute importance ? Ses doigts cessèrent de jouer avec la sucette qu'il avait acceptée de Sky sans la porter à sa bouche. Finalement, il fronça les sourcils.

"J'avoue avoir du mal à le suivre. Ce que je sais, c'est que tu as sûrement mieux à faire qu'écouter le bla bla inconstant d'un agent du MSS. Travailler pour lui ne t'amènera à rien. Si tu ne souhaitais pas le retrouver... Pourquoi tu le laisses te mener ? Ca ne fera que t'attirer des ennuis et quelque chose me dit que tu es suffisamment grande pour les trouver toute seule. Et s'il roule pour lui-même comme tu dis, alors il se sert de toi. Tu peux le conduire à Six."

Bogdan par la même idée. Et à lui-même mais il se garda bien de le dire. En réalité, tout ce qui pouvait s'approcher de lui de près comme de loin, il le taisait. Sky connaissait ses problèmes de mémoire, c'était bien plus qu'il n'aurait accepté d'en dire à qui que ce soit d'autre. Il l'avait plutôt gratifiée d'un secret de valeur pour lui, comme un paiement pour ses propres secrets.

"Cette histoire de clé volée, tu es certaine qu'elle est vraie ? Pour ce que tu en sais, il peut très bien te retourner le cerveau. Ils font ça très bien, tu sais ? Tu ne fais pas ça gratuitement. C'est quoi ton deal ?"



You never know
the true value of a moment...

UNTIL IT BECOMES A MEMORY.
Revenir en haut Aller en bas
Sky Cervantes
avatar
Elle garda le silence. Longtemps. Elle observait Tibor, sa sucette dans la bouche comme une gamine mal élevée et si ses yeux restaient fixes, son petit cerveau, lui, pédalait comme un forcené.
Quand elle ouvrit la bouche, c’est comme si elle se relâchait après un effort intense. Sky bascula sur le côté, sa sucette à la main.

- Je travaille toujours que pour moi Tibor-sans-H, juste que parfois j’ai des intérêts communs avec d’autres.

Elle se frotta le nez avec la paume avant de reprendre.

- Cette histoire est vraie ouais. J’peux pas te le prouver mais si y’a bien un truc dont je suis à peu près sure, c’est que ce type c’est pas le genre à trouver drôle de me raconter des conneries pareilles. Il a surtout pas besoin de raconter des conneries. T’as vu par tes yeux comment il a résisté à Six !

Elle leva une main en l’air et fit la moue

- Par téléphone. Il me l’a dit par téléphone, leur pouvoir ca marche pas avec un HP. Donc non il m’a pas retourné le cerveau.

Sky bascula de nouveau sur le dos pour observer le plafond. Elle remit sa sucette dans la bouche et croisa les mains sur son ventre. Elle ne savait pas vraiment quel degré de confiance accorder à Tibor. Certes il lui avait sauvé la vie et ca suffisait amplement à ses yeux pour qu’elle s’expose pour lui, qu’elle prenne des risques pour lui. Mais à vouloir trop en dire, c’est elle qu’elle risquait de mettre en danger. Bordel dans cette histoire elle avait tellement peu de cartes en main que les quelques dont elle disposait elle ne voulait pas les gâcher sur une mise trop juste.

- Il faut que je retrouve cette putain clé. Pour le reste… on verra plus tard.

Elle hésita mais ajouta

- N’en parle pas à Six s’il te plait. J’le ferai plus tard quand j’aurais réfléchi.

Sky pencha la tête vers lui avec un sourire mutin

- J’te le demande pour la forme parce que j’sais bien que t’es pas un grand bavard hein ?






She's from a different world
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t908-sky-cervantes-cyberpathe http://forum.childrenofluxaeterna.com/t909-sky-cervantes
Tibor Bruusgaard
avatar
Tibor la dévisagea en silence, de la même manière qu'elle. C'était comme s'ils se sondaient l'un l'autre. Leur seule divergence, finalement, c'était cette clé. Tibor l'avait toujours voulue pour lui et Sky lui avait soufflée sous le nez. Ce n'était pourtant pas pour ça qu'il l'avait gardée à l'oeil. Au bout d'un temps, il finit par acquiescer lentement.

"Okay..." Il laissa passer une ou deux respirations. "Non, je ne lui dirai rien. Six veut cette clé. Ce n'est pas dans ton intérêt de te transformer en cible. Je pense que tu as suffisamment de paires d'yeux sur tes fesses pour ne pas en rajouter. Ils n'ont pas tous besoin d'un don pour te faire faire un 360°."

A nouveau après un temps, il fronça les sourcils. Elle ne l'avait pas appelé juste pour savoir s'il avait entendu dire quelque chose. Il lui sembla comme si elle avait une autre question. Il n'osait plus bouger, c'était comme si elle avait quelque chose à lui demander, un doute qu'elle n'osait exprimer. Il se sentait presque pris au piège par une gamine de 17 ans. Il n'aimait pas ça du tout, d'ailleurs.

"Qu'est-ce que tu vas faire pour trouver cette clé ?"



You never know
the true value of a moment...

UNTIL IT BECOMES A MEMORY.
Revenir en haut Aller en bas
Sky Cervantes
avatar
Sky soupira. Ca pour sûr, c’était de bien bonne question et même du haut de son jeune âge elle savait reconnaître une situation merdique quand elle en voyait une. Elle n’avait pas 40 pistes qui s’offraient à elle et ce qui lui mettait la pression surtout, c’est que tôt ou tard elle savait qu’elle devrait s’exposer. Et ce qu’elle avait espéré dans ce commissariat de police, c’est qu’il y aurait toujours un maximum de distance entre elle et cette clé.

- Je sais tout ca d’jà… mais y’a des gens en qui j’ai plus envie d’avoir confiance que d’autres.

Actuellement ? À part Garin il ne devait bien y avoir que Maze qui avait toute sa confiance et elle garda dans un coin de sa tête cette option. Ce qu’elle ne savait pas, c’était le degré de ses liens avec l’Underground et surtout ce qu’il avait fait des informations qu’elle lui avait données et ce qu’il ferait de celles qu’elle pourrait éventuellement lui fournir à l’avenir. Une variable tout aussi inconnue que Tibor.

- Je sais pas par où commencer. J’ai d’abord pensé à toi parce que je me suis dit que tu étais là ce jour là.

Elle lui sourit, amusée.

- J’aurais jamais pensé qu’on en vienne à discuter comme ca un jour, d’ailleurs. Tu peux me croire que j’aurais tout fait pour t’éviter parce que j’étais bien certaine que si tu me mettais la main d’ssus j’avais autant à craindre de toi que du chinois. C’pas pour rien que je me suis équipée, tu vois ?

Elle ouvrit grand les yeux et rit ouvertement

- J’me demande ce que ca aurait donné sur toi si t’avais tâté de mes lames…

Puis retrouvant son sérieux, elle se redressa pour lui faire face.

- J’ai pas vraiment d’idée comment je vais m’y prendre. J’vais d’abord faire le tour des personnes qui ont peut-être des infos, mais ca va être vite vu. Après…

Elle haussa les épaules.

- J’vais fouiller les réseaux, ce qui traine ou ce qui circule comme rumeurs… y’a pas milles possibilités. Soit celui qui l’a piqué se planque parce qu’il ne veut pas que son contenu soit dévoilé, soit il cherche à l’ouvrir. Si c’est la deuxième option, ca m’arrange pas vraiment mais ca l’obligerait à sortir de son trou. Et donc… à s’exposer.

Sky fit rouler la sucette sur sa langue et demanda

- Tu pensais à quelque chose ?






She's from a different world
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t908-sky-cervantes-cyberpathe http://forum.childrenofluxaeterna.com/t909-sky-cervantes
Tibor Bruusgaard
avatar
Encore une fois, Tibor resta parfaitement hermétique à l'humour de Sky. S'il avait été un éducateur, son regard aurait dit 'Ca suffit, Sky.' Mais il n'était ni un éducateur, ni un parent, ni même un ami proche. Qui plus est, l'éducation n'était pas spécialement son fort. Il fronça à peine les sourcils - encore plus si c'était possible - à la mention de ses lames. Cette fille était plus qu'un danger public, elle était dangereuse. Tout simplement et quelque chose lui disait qu'elle savait très bien s'en servir. Une intuition. Sky n'était pas du genre vantarde. Elle n'exposait que ce dont elle était capable. Elle avait la provocation facile, oui, à n'en point douter, mais au-delà de ça... Et bien elle lui rappelait un peu Six au même âge. Sans peur ni reproche. Il n'était pas difficile de comprendre comment les deux pouvaient s'entendre et à la fois se disputer sauvagement.

Il connaissait l'histoire de Six et les raisons de qui elle était aujourd'hui, mais Sky demeurait une énigme. Tibor se demanda soudainement ce qui avait pu pousser une jeune fille pareille à se plonger dans des histoires pareilles. Jusque là, il n'avait cru qu'à une simple adolescente comme les autres dans les rues. Il comprit qu'elle était bien au-delà de ça.

Il joua avec sa chaîne son t-shirt, comme à chaque fois qu'il se sentait un peu nerveux. C'était comme si elle lui collait à la peau. Il ignora ses petites mises en garde subtiles et ses doutes pour se concentrer sur ce qui le chagrinait réellement.

"Qu'est-ce que tu entends par... S'exposer ?"

Quelque chose dans cette phrase le gênait. Ca n'arrangeait pas Sky et ça forcerait le gars à s'exposer ? Pourquoi et comment ? Il hésita encore à dire quelque chose. La blondinette avait raison, Tibor savait beaucoup de choses mais à l'heure actuelle, il s'en serait volontiers passé depuis qu'il avait réalisé à quel point tout était lié. Et il ignorait encore à quel point... Sky était pile au milieu.



You never know
the true value of a moment...

UNTIL IT BECOMES A MEMORY.
Revenir en haut Aller en bas
Sky Cervantes
avatar
La sucette interrompit son manège.
Le temps suspendit son vol.
Et les heures propices blablabla. Aussi.
En fait on n’entendait plus que leur respiration, celle un brin nerveuse de Tibor, et celle imperturbable de Sky. Un vague bruit de fond leur rappelait où ils se trouvaient.
Les lacs placides de ses yeux se firent polaires soudainement. C’est pas pour autant qu’elle changea d’attitude. Elle lui adressa même un grand sourire amusé.
Au fond d’elle, bien bien bien au fond, elle était tout de même incrédule. Même si elle n’en laissait rien paraître à Tibor. Aurait-elle pu taper juste du premier coup ?
Sky se racla la gorge et regarda un point dans le vide au-delà de l’épaule de son vis-à-vis.

- Et ben disons que si ce petit malin cherche à l’ouvrir, va falloir qu’il aille chercher le chinois lui-même. Mais ce qu’il pourrait savoir du chinois l’obligerait à prendre des risques. C’est une chose de l’observer en loucedé pour savoir où il a planqué cette clé, s’en est une autre de le faire baver d’ssus. Tu vois ?

Elle fit un petit geste de la main pour appuyer ses propos puis elle attrapa la sucette qu’elle observa avant de s’adresser à elle.

- A moins qu’il ait trouvé un moyen d’le faire sans risques… mais franchement, j’en doute. Possible aussi qu’il ait piqué cette clé pour quelqu’un d’autre.

Sky releva les yeux sur Tibor.

- T’en penses quoi ?






She's from a different world
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t908-sky-cervantes-cyberpathe http://forum.childrenofluxaeterna.com/t909-sky-cervantes
Tibor Bruusgaard
avatar
Tibor se frotta la nuque avant d'ouvrir les bras.

"Qu'est-ce que j'en sais ? Tu as l'air de penser que je sais tout ou presque !"

Il s'épaule contre le montant de la fenêtre et observa à nouveau la vue en jouant cette fois avec l'un de ses bracelets. Il tirait et tournait le cuir entre ses doigts, seule démonstration de sa nervosité quand son visage n'affichait rien. Plus que le fait de voir Sky jouer au plus fort avec ses copains derrière un volant, elle se trouvait au milieu d'un conflit qui n'était absolument pas le sien. Tibor réfléchit une seconde, puis deux, pesant le pour et le contre.

"J'en pense que..."

C'est qu'on demandait rarement à Tibor ce qu'il en pensait depuis de longues années. Et puis, à sa manière, il soupira, le souffle à peine perceptible.

"Liberation le cherche, ton Chinois." Il tourna à nouveau la tête vers elle. "Et ton copain. Ils savent pour la clé et ils la cherchent. C'est comme ça que j'ai entendu le nom de ta copine. Ils savent qu'elle connait Garin et ils n'hésiteront pas à passer par elle si ce n'est pas déjà fait. De ce que je sais, pour l'instant, tout le monde ignore ton lien avec tout ce beau monde. Liberation ignorait que j'étais là, alors..."

Tibor lâcha son bracelet et se redressa pour secouer la tête. Elle demandait ce qu'il en pensait...

"Je pense que pour le moment, tu devrais éviter tout contact avec eux. Le temps qu'on retrouve la clé et que ça se tasse..."



You never know
the true value of a moment...

UNTIL IT BECOMES A MEMORY.
Revenir en haut Aller en bas
Sky Cervantes
avatar
Et bien on avançait. Petitement mais on avançait. Sky n’avait pas encore posé la question qui avait jailli comme une balle fulgurante dans sa tête tandis qu’elle observait Tibor. Au moins, il lui délivrait quelques informations qui n’étaient pas dénuées d’intérêt.
A la mention de Libération, elle rit. Sincèrement, un peu désabusée peut-être. Elle-même avait collé l’Underground dans cette histoire.
Elle poussa un soupire pour contenir son rire.

- Mais… quel… merdier !

Et repartit à se bidonner.
Sky secoua la tête quand elle s’eut calmée et regarda le jeune homme.

- Comment ils sont au jus de cette histoire de clé, Libération ? Et pourquoi ils cherchent Garin, c’est quoi le rapport ?

Sky savait ce qui unissait Hyun et Garin mais ce dernier n’avait pourtant rien à voir avec la clé. Certes il était au courant parce qu’elle le lui avait dit, mais de base, il n’avait rien à faire dans cette histoire.
Alors quoi ? Quel lien faisait Libération entre les deux ? Qu’ils aient su pour Angela ne l’étonnait pas vraiment. Les deux se voyaient régulièrement. Par contre, qu’ils ignorent ses propres liens avec lui était un bon point dans l’immédiat. Plus que du MSS ou de Hyun, ils devraient se montrer prudents pour Libération.

- J’ai pas de contacts avec eux. J’ai voulu faire connaissance avec le geek qui leur sert de vigie sur les réseaux mais le gars est assez fermé. On n’a rien parlé d’autres que de conneries sans conséquences.

Sky se leva, mit la sucette dans sa bouche et les mains dans les poches de son jeans. Elle alla se poser à côté du jeune homme pour contempler elle aussi la vue sur l’océan.

- L’underground est au courant. J’ai pris un protecteur chez eux. Un mec bien, sur et… j’ai confiance en lui. Il m’a cherchée pendant cette semaine, tu sais ?

Elle tourna ses yeux clairs vers lui et lui sourit doucement, le bâton de la sucette au coin des lèvres.

- C’est toi qu'as la clé Tibor-sans-H ?






She's from a different world
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t908-sky-cervantes-cyberpathe http://forum.childrenofluxaeterna.com/t909-sky-cervantes
Tibor Bruusgaard
avatar
"Parce que ton copain est de Liberation et que sa disparition a laissé plus de questions qu'il ne le pense. Je ne sais pas comment, mais ils ont dû faire le lien avec ton Chinois. Et le MSS est la cible préférée de Liberation."

Tibor s'arrêta là. Il en avait déjà trop dit et autant que Sky ne lui faisait pas pleinement confiance, il se méfiait d'elle, tout comme il se méfiait du monde entier, du reste. Tibor n'était pas du genre à avoir confiance en qui que ce soit. Il prenait les choses comme elles lui venaient et se faisait parfois un peu juge des situations. Quant à l'Underground, il ne cilla pas ni ne réagit à part pour une chose, qu'il traita avec peut-être une note de reproche dans la voix.

"Peut-être mais ce n'est pas lui qui t'a trouvée."

Il soupira et secoua la tête à nouveau. Quel merdier, c'était bien le mot. A sa question, il fronça les sourcils et porta ses yeux dans les siens. Avait-il la clé ? Sky était déjà du genre à fourrer son nez où il ne fallait pas, même sans le savoir, et elle cherchait en plus à porter une telle information dans son cerveau, accessible à des Psy comme Six Hyun ? Quoiqu'elle cherche réellement, c'était synonyme de danger. Il grimaça légèrement et secoua un peu plus la tête.

"Non ! Pourquoi est-ce que je l'aurais ?!"

Quand bien même ce serait le cas... Sky pensait-elle réellement qu'il le lui dirait ?



You never know
the true value of a moment...

UNTIL IT BECOMES A MEMORY.
Revenir en haut Aller en bas
Sky Cervantes
avatar
- Etait…

Il ne pouvait pas jouer sur les deux tableaux. Pas même lui. Garin ne pouvait pas être de Libération et du MSS en même temps. Il ne lui avait jamais dit ouvertement en avoir été… au même titre qu’il ne lui avait jamais dit être un agent chinois non plus en fait. Toutefois il avait laissé entendre qu’il avait eu des liens avec eux.
L’entendre de la bouche de Tibor, ouvertement, crument… elle ne sut pas vraiment identifier ce que ca remuait en elle. Un peu comme lorsque Hyun avait évoqué son recrutement. Sky avait l’impression que tous ces gens s’invitaient dans leur relation avec lui sans qu’elle leur en ait donné l’autorisation, piétinant toutes les précautions et les délicatesses dont elle avait jalonné leur parcours intime. C’était exaspérant.

- Nope c’est pas lui qui m’a trouvée. Crois pas que j’ai oublié qui l’a fait.

Elle eut un petit sourire en coin

- J’me cache mieux que je regarde par-dessus mon épaule, on peut pas me le reprocher. Pas toi en tous cas, hein ?

Il n’empêche qu’il n’avait pas répondu à sa question. Il ne lui avait pas dit comment Libération était au courant pour la clé alors que même le MSS la cherchait. Et cette petite esquive suffit à convaincre Sky qu’elle ne pouvait se fier à tout ce que disait Tibor et surtout, ce qu’il ne lui disait pas. Mais après tout, ils ne se connaissaient pas vraiment. Une dette de sang ne fait pas de vous les meilleurs amis du monde.
Elle soupira. S’il la détenait il ne le lui avouerait pas et pour le coup, il la plongeait dans un dilemme encore plus grand.

- Je dois savoir qui l’a.

Comment lui faire comprendre l’importance de cette information sans balancer la seule chose sur laquelle elle avait encore un peu d’emprise ?

- J’la veux pas. J’m’en fous de ce qu’elle contient, j’saurais pas qu’en faire de toutes manières… juste… je dois savoir. C’est une question vitale, j’peux pas prendre ce risque…






She's from a different world
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t908-sky-cervantes-cyberpathe http://forum.childrenofluxaeterna.com/t909-sky-cervantes
Tibor Bruusgaard
avatar
"Etait, est... Ca n'a pas tellement d'importance, il est visiblement très vif dans l'esprit de Liberation, son nom a été prononcé plus d'une fois. Mais j'ai perdu le contact avec eux, alors, je ne sais pas où ils en sont de leurs recherches. Juste, quand j'ai vu tes deux meilleurs amis, je me suis demandé comment tu faisais pour te retrouver là-dedans à chaque fois."

Il haussa les épaules. Dans le genre, Tibor n'était pas non plus du style à donner des conseils ou des avertissements tels que 'Fais attention à toi'. C'était inutile, stupide, et hypocrite. Mais sur l'instant, il lui sembla que ce fut la meilleure chose à dire.

"Je m'inquiète pour toi, c'est tout."

Si ce n'était pas un aveu d'or, ce n'était rien. Tibor qui ne disait jamais rien se trouvait toujours un peu plus bavard avec Sky. Ca n'avait rien à voir avec son expérience, ou ce qu'elle lui faisait, il la considérait comme une innocente, finalement. Avec un passif difficile, mais à ses yeux, c'était monnaie courante, de nos jours. Sky n'était pas plus extraordinaire qu'une autre, pour lui. Elle n'avait juste pas sa place ici.  C'était stupide de vouloir la protéger parce qu'en réalité, il s'en fichait pas mal. Mais il avait un "ami" dans chaque camp et c'était suffisant à lui tourner la tête. Quelque chose lui dit qu'à moment, Sky aurait peut-être besoin d'un élément neutre. Soit pour empêcher Six de s'en prendre à elle - et il la connaissait suffisamment pour savoir que Hyun se plantait royalement. Soit pour empêcher Bogdan d'arriver à elle et de l'abreuver de sa bonne bravoure et de ses bonnes idées de gentil petit fantôme de la forêt des ombres avec sa bonne morale. Soit pour empêcher Eve... Et bien pour empêcher Eve de la tuer.

"Je ne te reproche rien, tu ne juges pas ma vie, je ne juge pas la tienne. Tu es une grande fille. Tu m'as demandé ce que j'en pensais..."

Cependant, Tibor n'était pas Six, mais il savait encore percevoir les troubles entre le mensonge et la vérité.

"Quel risque ? Pourquoi tu as besoin de savoir qui détient cette clé, Sky ?"



You never know
the true value of a moment...

UNTIL IT BECOMES A MEMORY.
Revenir en haut Aller en bas
Sky Cervantes
avatar
La voilà bien avancée. Au moins elle savait maintenant d’où Tibor a entendu parler d’Angela et de Garin. Elle savait aussi qu’il s’était approché de Libération mais n’y était pas resté. Pourquoi ? Pour quoi y être allé ? Qu’il n’y soit pas resté ne l’étonnait pas du peu qu’elle percevait de son caractère…
Sky aurait pu lui répondre qu’elle ne cherchait pas à « se retrouver là-dedans » mais que c’était toujours les circonstances qui l’y menaient. C’était vrai. En revanche, elle ne faisait rien pour fuir et continuait de se battre. Excepté le choc provoqué par la rupture avec Garin, elle n’avait même jamais cessé.

- Beaucoup de gens s’inquiètent pour moi. C’est trop tard pour ça.

Ses yeux clairs trahissaient toutes ces incertitudes qui n’arrêtaient pas de tourner dans sa tête depuis le coup de fil d’Hyun mais elle ne voulait pas que Tibor en fasse les frais.

- Mais c’est gentil… qu’tu t’inquiètes pour moi. J’dois être une privilégiée

Renouant avec son caractère taquin elle lui adressa un clin d’œil. Sky restait persuadée que Tibor en savait bien plus sur la clé qu’il ne le lui dirait spontanément mais elle n’était pas non plus certaine qu’il se montrerait plus bavard si elle lui avouait pourquoi elle devait absolument en connaître l’emplacement. Au contraire, sa prudence, son aveu d’inquiétude… il resterait hermétique pour la protéger.

- J’ai parfois l’impression que tout le monde voudrait me mettre sous une cloche de verre pour que je ne vois rien, n’entende rien, ne dise rien. Que je sois protégée pour que je puisse faire des conneries d’adolescente et que je me tienne éloignée des affaires des grands.

Elle eut un petit rire sec. L’ironie ? c’est que le seul qui ne prenait pas cette peine et qui était prêt à investir sur ce qu’elle était, était le seul dont elle se défiait. Hyun ne voulait pas la mettre sous cloche, bien au contraire.

- C’est con je sais.

Elle attrapa sa sucette et la fit rouler entre ses doigts pour l’aider à réfléchir tout en observant l’océan au-delà de la fenêtre.

- Est-ce que tu serais prêt à me croire sur parole Tibor-sans-H ?

Sky se tourna vers lui.

- J’ai besoin de savoir parce que ma vie est peut-être liée à cette clé mais je ne te dirais pas pourquoi. J’ai mis les pieds dans un tas de fumier sans le savoir. Parce je me souvenais de Six, de sa gentillesse et de l’amitié que j’avais pour elle, j’me suis précipitée à son secours. Sauf que la fille hystérique qu’j’ai trouvée là-bas n’avait rien à voir avec celle de mon souvenir. Et parce que le type qui état ligoté sur une chaise m’avait sauvée la vie à un moment où j’avais même pas conscience d’être en danger de mort. J’ai fait un choix. De merde. Mais un choix quand même alors là tu vois, j’essaie d’l’assumer jusqu’au bout.

Elle soupira.

- Cette clé peut me tuer. Tu voudrais pas savoir où est le truc qui risque de t’envoyer de l’autre côté, toi ?






She's from a different world
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t908-sky-cervantes-cyberpathe http://forum.childrenofluxaeterna.com/t909-sky-cervantes
Tibor Bruusgaard
avatar
Sky parlait trop ou pas assez. Tibor serait obligé de parler cette fois. Au moins, un peu. Il ne la quitta pas des yeux et il était tendu, tous ses muscles en alerte, comme s'il s'apprêtait à fuir au moindre coup de vent. C'était potentiellement la seule chose réellement visible : sa respiration qui soulevait sa poitrine sous son t-shirt.

"Ce n'est pas ton combat. Ni ta guerre. Tu n'es même pas un pion sur l'échiquier. Si des gens cherchent à te protéger, c'est uniquement parce que tu n'as pas voulu ce qui t'arrive. C'est la seule et unique raison. De deux choses l'une, ou bien ton Chinois t'a dressée comme un gentil chien qui obéit en faisant appel à tes peurs, ou bien tu t'es engagée volontairement. Quelque chose me dit, à ton ton... Que c'est la première solution. Quant au reste..."

Il s'approcha d'elle, sans la quitter des yeux. Peut-être parce qu'elle était importante pour lui, ou par respect pour ses désirs de vérité, mais il se sentit obligé de défendre Six. Il prit alors une voix plus douce et plus conciliante. Il parla même plus bas, comme si qui que ce soit pouvait les entendre.

"J'ai connu Six quand elle n'était qu'une adolescente craintive, terrorisée, seule... Tu regardes ton passé et ta vie avec des yeux tristes en te jurant que ça n'arrivera plus jamais. Tu ne peux pas t'empêcher de le revivre dans des cauchemars, parfois dans la rue, tu crois apercevoir des fantômes de ta vie révolue alors que tu t'étais jurée de ne plus y penser. Ca te hante, même quand tout est fini. Tu as beau te dire que plus personne ne te fera jamais du mal comme on t'en a fait subir, mais la vérité, c'est que c'est trop tard. C'est en toi, ça fait partie de toi à jamais. Le type qui t'a sauvé la vie... A ruiné la sienne. La fille que toi et moi avons connue est toujours là. Elle a juste... Evolué, elle s'est adaptée. Comme toi. Comme moi."

Il secoua doucement la tête, l'air désolé.

"Ne pénalise pas ceux pour qui tu existes, sous prétexte qu'ils ont fait une erreur. Ou alors tu finiras très vite très seule ou très morte. Et toi comme moi, ce n'est pas ce qu'on veut. Le peu de confiance que tu as en moi, tu peux l'avoir en elle. Et la confiance que je te donne est la même que Six. Je ne te dis pas ce que tu dois faire. Je te dis ce que tu peux faire comme des possibilités, des éventualités, autant de chemins que tu peux emprunter."

Il la dévisagea longuement avant de continuer, sans lâcher son ton calme.

"Ma propre histoire a peut-être fait de moi un kamikaze, je ne me contenterais pas de vouloir savoir qui détient un tel pouvoir sur ma vie, je voudrais le trouver et le détruire. Je te crois toujours. Tu peux me dire en quoi cette misérable clé peut te tuer. La question est : est-ce que toi, tu me crois ?"



You never know
the true value of a moment...

UNTIL IT BECOMES A MEMORY.
Revenir en haut Aller en bas
Sky Cervantes
avatar
Elle observa longuement Tibor. Encore une fois. Ce n’était pas de la curiosité ou de la stupeur. Son long discours avait de quoi surprendre oui mais c’est pas comme si c’était le premier qui lui faisait le coup. Il faudrait qu’elle se penche sur la question de savoir ce qui suscite chez ceux qu’elle croise autant d’envie de lui parler et de lui accorder leur confiance. Un don qu’elle ignorait ? C’était pratique dans une certaine mesure. Dans une autre en revanche…

- J’sais pas qui je dois croire Tibor, parce que tout le monde me fait confiance mais tout le monde me dit jamais qu’un bout de vérité. C’est une technique je maîtrise bien tu peux me croire. On ne risque pas d’être pris en flagrant délit de mensonge et pour esquiver c’est quand même vachement pratique.

Elle inspira profondément et longuement. Son front était soucieux et la sucette n’arrêtait pas de danser la gigue dans sa bouche.

- Six a souffert. Toi aussi. Surement au-delà de ce que j’pourrais imaginer, hein ? Après tout c’est le MSS... Ok. J’comprends pourquoi elle s’est comportée comme ca avec le chinois ca roule. Parfait. Et t’sais quoi ? j’vais pas rentrer dans le concours de quiqui qu’a le plus souffert parce qu’on s’en branle. J’ai vu, j’ai jugé et j’ai pris une décision. C’est ce qu’on fait tous, tout le temps.

Sky tourna le dos à la fenêtre et s’appuya sur le rebord. Elle s’absorba dans la contemplation de ses boots.

- J’ai eu peur oui. Il l’a utilisé c’est vrai. Mais j’suis pas une adolescente craintive, terrorisée et seule moi. Je l’ai été petite fille et j’en suis plus une. Il a eu droit à son petit retour de manivelle imprévu… mais ca te regarde pas. J’en suis plus prisonnière en tous cas maintenant.

Elle releva les yeux sur lui.

- Tu sais, mes fantômes sont pas forcément en chair et en os et des fois ils me sautent à la gueule quand je m’y attends pas. J’en ai fait l’expérience y’a pas si longtemps… juste avant que tu m’trouves.

Et quoi ? C’est pas pour ca qu’elle avançait là, maintenant.

- Alors d’accord. C’est pas ma guerre, j’suis pas un pion, j’ai rien à foutre ici. J’ai entendu et j’suis d’accord. Sauf que c’est pas le cas. Ca l’est plus parce que je suis dedans jusqu’au cou. Alors Tibor-sans-H j’ai deux possibilités. Pas 40 comme t’as l’air de le penser. Soit je crie et je hurle au scandale en pleurant et souhaitant que l’un de tous ceux qui veulent que mon bien me sorte de là, soit je respire, je garde la tête hors du tas de merde et j’assure comme une grande la protection de mon petit cul.

Elle leva une main, paume vers le plafond.

- Cette clé, entre de mauvaises mains, est une arme chargée directement sur ma tempe. Je bute le chinois pour le remercier de ca ? ok… et après ? je bute le détenteur dès que je le trouve ? ok… et après ? La CIA veut cette clé, le MSS aussi, Le chinois, Libération, Zaan, Six et moi. Surement d’autres voudront se joindre à la fête.
Je veux pas cette clé. Je veux savoir où elle est. C’est tout.


Sky garda ses yeux plantés dans ceux de Tibor en laissant filer quelques secondes de silence. Elle se mordilla la lèvre et ajouta sur le ton de la confidence

- … et pour ça j’accorderai bien ma confiance à Six, oui, comme l’a fait Ros. C’est moi qui lui en parlerai.






She's from a different world
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t908-sky-cervantes-cyberpathe http://forum.childrenofluxaeterna.com/t909-sky-cervantes
Tibor Bruusgaard
avatar
Tibor leva une main et reprit son ton habituel. Du moins, une voix normal et son visage exprima une certaine lassitude, mais ça n'avait rien à voir avec de l'agacement. Plus de l'ennui de ne pas réussir à se faire comprendre tellement la communication sociale n'était pas son fort.

"Ce n'est pas ce que j'ai voulu dire ! Je ne cherche pas à minimiser ton expérience au profit de celle des autres, et encore moins la mienne. J'ai connu des temps sombres, vraiment moches, oui, mais comme toi. C'est ce que j'essaye de te faire comprendre. Je suis pas doué, je le reconnais, je veux juste dire..."

Il soupira en cherchant ses mots.

"Je veux te faire comprendre que Six ou moi, on est comme toi. Et que tu es comme nous. Six ne remet pas en cause ton action. Tu as agi, très bien. Juste... Je t'explique que son comportement n'était pas incohérent et que tu ne devrais peut-être pas lui en tenir rigueur. Mais... Peut-être que..."

Il se passa une main sur le nez. Peut-être que Six l'inquiétait bien plus que Sky. Ce ne serait pas incohérent compte tenu qu'il connaissait mieux la première que la seconde.

"C'est ce que je veux dire. Elle était comme toi avant et elle a grandi. Comme toi. Elle s'est accommodée, elle a juste décidé d'agir. Qui sait, peut-être que tu prendras le même chemin."

Il la suivit du regard jusqu'à la fenêtre et ne parut absolument pas désolé quand il reprit.

"Je ne te fais pas confiance plus que ça, Sky. Tu te trompes ou tu te donnes plus de valeur que tu n'en as à mes yeux. Tu mens comme tu respires, sauf quand ça t'arrange pas. Et tu ne dois pas non plus me faire confiance plus que nécessaire."

En la dévisageant, il hésita. Longuement. Si elle réfléchissait à cent à l'heure, c'était également son cas. Et il lui sembla pressentir un léger danger lui frissonner dans le bas du dos. Une intuition par anticipation. Que la CIA se trouve d'un coup mêlée ne lui dit rien qui vaille. Il poursuivit comme dans un souffle...

"Tu sais ce qu'elle contient. Tu as trouvé un moyen de l'ouvrir ou bien le Chinois t'a mise dans la confidence et tu sais. C'est pour ça que tu as peur. Tu es son pion sur son échiquier."

Il lui sembla que porter tant de secrets était un peu trop lourd pour une jeune fille de 17 ans. Pas qu'il ait porté moins à son âge, mais c'était encore évitable à un certain point. Il apparut cependant à Tibor que ce point était révolu. Plus que jusqu'au cou... Sky n'aurait pas le choix que d'agir à un moment donné. Elle savait qu'il savait des choses et elle savait qu'il ne disait pas tout. Peut-être même mentait-il sur certains détails, en extrapolait-il d'autres ? Il en était de même pour elle.

"C'est pas grave de crier, tu sais ?"



You never know
the true value of a moment...

UNTIL IT BECOMES A MEMORY.
Revenir en haut Aller en bas
Sky Cervantes
avatar
Sky posa une main sur son épaule. Elle ne s’appuya pas contre lui, pas vraiment, mais hocha la tête.

- Te bile pas j’ai compris ce que tu voulais dire. Et t’as surement raison, j’vous ressemble plus que j’veux bien l’admettre. Juste… ca fout un peu les j’tons non ?

Elle lui sourit gentiment, le ton taquin pour alléger la conversation qu’elle commençait à trouver pesante et dont elle ne savait plus vraiment sur quel pied l’aborder.

- T’sais quoi Tibor-sans-H ? J’mens jamais, j’ai pas assez bonne mémoire, mais j’réclame pas ta confiance. On s’connait pas vraiment alors… bah peut-être qu’il faut qu’on garde nos distances hein ? ou qu’on se laisse un peu de temps…

Mais elle le prit dans ses bras pour lui faire un gros câlin. Inutile qu’il essaie d’esquiver elle ne lui laissa pas cette opportunité. Elle se pencha alors sur son oreille pour lui murmurer

- Tu ‘mas sauvé la vie quand j’étais trop mal pour comprendre ce que je faisais. On a tous un moment de faiblesse pas vrai ? Tu l’as dit pour Six. Pareil pour moi. Alors tu penses qu’j’suis une menteuse, peut-être, mais j’suis loyale. J’te dois la vie et c’est donnant donnant.

Elle soupira mais sans s’écarter de lui. Puis, comme si elle avait pris une décision, elle releva la tête pour le regarder dans les yeux.

- Je sais ce qu’elle contient oui. Et toi tu me promets que cette clé ne quittera pas tes mains ou celles de Six.






She's from a different world
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t908-sky-cervantes-cyberpathe http://forum.childrenofluxaeterna.com/t909-sky-cervantes
Tibor Bruusgaard
avatar
"Non, c'est pas ce que je voulais dire non plus..."

Il abandonna en laissant sa tête tomber. Peut-être ne mentait-elle pas clairement avec des mots, mais il était certain que son corps mentait. Elle ne disait pas tout. Et elle avait bien raison, d'ailleurs. Cela dit, il pensait que la distance était déjà établie. L'étreinte le pris plus que par surprise et il écarquilla les yeux, sans savoir quoi faire de ses mains. Il resta les bras levés avec le coeur battant et la suprême envie... de la dégager vite fait.

"Tu ne me dois rien du tout."

Les sourcils froncés, et pour le coup agacé de cette proximité dont il aimerait bien se défaire. D'ailleurs, il posa ses mains sur ses épaules pour la reculer. Non, à n'en point douter, sa bulle vitale était plus large que la moyenne. Et il secoua la tête.

"Je ne suis pas doué pour les promesses... Qu'est-ce qui te fait croire que je sais où elle est ? Je t'ai dit que je ne l'avais pas."



You never know
the true value of a moment...

UNTIL IT BECOMES A MEMORY.
Revenir en haut Aller en bas
Sky Cervantes
avatar
Il la repoussa doucement. Elle s’étonna même qu’il ait mis autant de temps à le faire. Peut-être que c’était un des premiers effets de sa socialisation, ne pas réagir sur le vif aux marques d’affection ou de sympathie.
Sky sourit. Un sourire satisfait. Un peu comme vous lancez un coup de sonde et que le résultat est à la hauteur de ce que vous espériez.

- Si je te le dois. Que ca te plaise ou non.

Le ton était sans appel. Même si elle lui avait dit le contraire de toutes manières elle savait pertinemment que si les circonstances se présentaient de lui sauver la mise elle le ferait. Elle l’avait fait pour Hyun, quoi qu’il en dise. Alors elle le ferait pour Tibor.
Elle n’esquissa pas de mouvement pour dégager ses mains de ses épaules mais ne se départit pas de son sourire pour autant.

- Ok et bah on va dire que je comprends rien à ce que tu racontes alors. A moins que ce soit l’inverse, hein ? T’as l’air d’y tenir.

Sky hocha la tête.

- Y’a même pas besoin de te mettre des baffes Tibor-sans-H. Je le sais c’est tout. Tu l’as pas mais tu sais où elle est. De la même manière que tu sais que je ne te dis pas tout, même si j’m’en suis pas vraiment cachée.

Elle secoua la tête et eut un petit rire amusé

- Et puis regarde-toi ! suffit de te faire un calin pour te torturer. J’aurais pu te mettre mon poing dans la figure mais j’ai pas de doutes que tu me mettrais ma race en deux temps trois mouvements. Mais un calin ? t’es sur les dents !

Sky s’écarta de lui et termina la sucette avant de jeter le bâton nonchalamment sur son petit bureau. Elle recouvra son sérieux et prit quelques secondes pour réfléchir. Silencieusement elle observa Tibor.

- Pas doué pour les promesses…

Tibor ne lui délivrerait jamais ses intentions quant à la clé. Ca elle en était certaine. L’autre certitude était que Six lui arracherait ses secrets si c’était avec elle qu’elle tentait de négocier. Six ne prendrait aucun risque. Et l’inconnu dans cette équation : quel était le degré de lien et de loyauté de Tibor à Six ?
Elle croisa les bras sur sa poitrine et fronça les sourcils.

- Un deal ? Tu veux quoi ?






She's from a different world
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t908-sky-cervantes-cyberpathe http://forum.childrenofluxaeterna.com/t909-sky-cervantes
Tibor Bruusgaard
avatar
Elle marquait un point. Chaque marque d'affection avait plus d'effet sur Tibor que n'importe quelle torture. Six avait bien tenté un jour, ça lui avait bizarre aussi ! Il grimaça légèrement, n'appréciant que moyennement d'être pris à son propre piège, aussi stupide qu'un simple câlin.

"Pourquoi tu dis toujours Tibor sans H ?"

Ca commençait à lui taper sur le système, aussi. Il avait retrouvé son prénom et ce qui allait avec, ce n'était pas pour le voir déformé à tout bout de champ. Qui plus est, il était possible que ce soit ce dont il se souvienne le plus que son prénom de base. Quant à la suite, il fronça à nouveau les sourcils - plus que d'habitude.

Si elle voulait qu'il sache où elle était, tant mieux pour elle. Mais il ne voyait pas ce qui la laissait penser ça.

"Un deal ? Quel deal ?"



You never know
the true value of a moment...

UNTIL IT BECOMES A MEMORY.
Revenir en haut Aller en bas
Sky Cervantes
avatar
Sky ne mesurait pas toujours que ces petits jeux pouvaient avoir un impact plus important que ce qu’elle supposait. Tibor était fragile. Pas au sens où on l’entendait habituellement. Quand elle riait de sa « socialisation » elle ne comprenait sans doute pas à quel point c’était un véritable effort pour lui.
Elle haussa les sourcils de surprise quand il lui retourna la question sur son nom.

- Euh… j’sais pas. J’ai trouvé ca mignon…

C’était vrai. Elle avait trouvé ca touchant et finalement drôle. C’était presque devenu un running gag pour elle.

- Désolée. J’voyais pas où on pouvait mettre un H dans Tibor alors ca m’a fait marrer. Mais j’vais arrêter…

Elle se passerait de cette vanne là et qui plus est, elle n’avait pas envie de taquiner Tibor. Ca relevait d’un niveau plus élevé de socialisation qu’il n’avait pas encore atteint.

- Tu me dis que t’es pas doué pour les promesses alors je te propose un deal, un marché, un échange. Tu me dis ce que tu veux et si je peux te le donner, en échange tu m’assures que la clé reste dans les mains de Six.

Sky soupira fortement et ouvrit les mains

- Ok, j’suis à poil là, tu vois ? en fait j’suis dos au mur et je sais que tu sais ! Ca me rend dingue alors j’te propose un deal parce que j’ai rien d’autre ! Je peux plus quitter l’échiquier, c’est trop tard. Même si toi, le chinois, sœur sourire-béat ou Murphy voulaient me protéger. C’est… mort. Tu sais le pire ? dit-elle en tendant la main vers l’océan, c’est que même si je me jetais du haut de ces falaises là maintenant, ca foutrait quand même la merde.
Alors tu veux quoi ?







She's from a different world
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t908-sky-cervantes-cyberpathe http://forum.childrenofluxaeterna.com/t909-sky-cervantes
Tibor Bruusgaard
avatar
"C'était... Une blague."

Il dit ça sans sourire, ni trop rire, peu certain de comment répondre. Il avait fait une blague, mais n'avait pas songé que quelqu'un y aurait mordu. Encore moins elle. Il aurait plutôt pensé qu'elles'en serait moquée et n'aurait même pas trouvé ça drôle et plutôt prétentieux.

"Je... Quelle partie de 'Je n'ai rien' tu ne comprends pas ?"

Il soupira finalement et secoua la tête avant de s'asseoir sur le rebord de fenêtre. En fait, elle l'épuisait. Six avait la patience pour ce genre de joujou, pas lui. Ok, donc, il savait où elle était. Admettons. La donner à Six ? La bonne blague. Sûrement pas.

"Je veux que tu me dises en quoi elle est liée à toi, cette clé. Et ce qu'elle contient. Et que je tu ne te jettes pas de la falaise, j'ai peur d'être en retard, cette fois."

Encore une fois, il l'aimait bien. Et même, il sourit, content de sa... blague.

"Tu me dis ce que je veux savoir et je t'assure que personne ne t'atteindra. Ni Six, ni ton chinois, ni Liberation."



You never know
the true value of a moment...

UNTIL IT BECOMES A MEMORY.
Revenir en haut Aller en bas
Sky Cervantes
avatar
Une vanne.
Sky rit

- Et ben j’crois que c’est toi qui vas me donner des cours de communication alors. En même temps, j’ai une excuse. On fait pas trop la différence entre un Tibor joyeux, un Tibor en colère, un Tibor qui plaisante et un Tibor exaspéré. Ou pas trop ?

Elle reprit son sérieux.

- J’ai compris que tu ne l’avais pas Tibor mais tu sais où elle est. C’est déjà mieux que moi.

Sky ne manqua pas sa petite saillie sur les falaises pour le coup et ca lui arracha un autre sourire. Définitivement, elle avait beau savoir qu’au jeu du « je te tiens, tu me tiens » il se démerdait plutôt bien, elle n’arrivait pas à se mettre en colère contre lui. Et le fait qu’en plus elle ne se l’expliquait pas la mettait d’autant plus en rage.
Elle garda quelques secondes de silence avant de dire d’une traite :

- Des documents qui prouvent la préparation d’un second bombardement. Et je suis la seule à pouvoir ouvrir cette clé. Ce n’est plus le chinois.

Et maintenant que c’était dit, elle espérait vraiment qu’elle n’aurait pas à le regretter. Tibor frayait un peu trop près de Six à son goût mais elle misait sur le caractère taciturne et anguille du jeune homme. C’était sa seule carte et elle venait de la lui montrer.






She's from a different world
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t908-sky-cervantes-cyberpathe http://forum.childrenofluxaeterna.com/t909-sky-cervantes
Tibor Bruusgaard
avatar
Il n'en revint pas de ce qu'il entendait. S'il comprenait à demi mot, à savoir que son ADN pouvait ouvrir la clé, il s'immobilisa. Aucun sourire à nouveau, son visage demeura parfaitement neutre, désespéramment affligé, et une voix monocorde.

"Tu ne sais vraiment pas quand t'arrêter, hein ?"

Il secoua la tête et regarda par-dessus son épaule en se grattant un coin de l'oeil, las. Il admira la vue à nouveau sans rien ajouter de plus. Il ne savait pas vraiment quoi rajouter. Malgré tout, il réfléchit, à toute vitesse, le regard perdu sur l'horizon. C'était un bel endroit, bien plus calme que la Ville Basse où régnait Six. C'était aussi plus agréable que le Sanctuaire. Il repensa à tous ces scénarios et toutes ces options avec lesquelles il pouvait jouer.

"Tu es bien, ici." Il caressa un montant de la fenêtre et tapota doucement le mur. "C'est sécuritaire, on veille sur toi. Pas de barreaux aux fenêtres, de l'air frais. Une couverture en hiver, une douche froide en été... C'est tellement mieux que ton repaire de louve blessée..." Il laissa passer un temps énigmatique. Tibor, donc. "J'ai quelque chose à te demander."

Il laissa sa main retomber sur sa cuisse et reprit son jeu avec ses bracelets, faisant tourner l'un d'entre eux, vert émeraude, entre ses doigts. Jusqu'à preuve du contraire, Tibor ne parlait jamais pour ne rien dire et il avait toujours une idée derrière la tête.

"Tu ne t'es jamais demandée comment je me rendais invisible ? Comment... Six fait partie des seules personnes à pouvoir me voir ?"



You never know
the true value of a moment...

UNTIL IT BECOMES A MEMORY.
Revenir en haut Aller en bas
Sky Cervantes
avatar
Sky expira bruyamment et haussa les épaules.

- C’est un point de vue. Perso j’dirais plutôt que tu sais pas jusqu’où j’peux aller. Mais ca revient au même surement…

Elle délaissa Tibor et la fenêtre pour retourner vers son lit. Dessus elle renversa son sac de cours. D’un côté elle prit livre et feuillets pour les poser sur le bureau, de l’autre elle farfouilla dans son bric à brac. De dos elle lui répondit.

- Mon repaire c’est MON repaire justement. Ici c’est peut-être mieux mais n’empêche que personne m’a trouvée là-bas. Alors moi j’préfère.

Elle jeta deux trois stylos en vrac qui allèrent rejoindre les cahiers. Dans une main elle tenait une autre sucette mais elle ne fit pas mine de la déballer. A sa dernière question elle se retourna à moitié en haussant les sourcils.

- J’t’aurais bien répondu « information inutile » mais vu que t’en causes, j’imagine que non ? Six te repère parce qu’elle a l’habitude, vous avez grandi ensemble…

Il n’avait pas donné sa part du marché. Toujours pas. Et Sky… commençait à se tendre. Et ses interrogations n'avaient rien à voir avec les pouvoirs de Tibor. « Si vis pacem… » comme on disait.






She's from a different world
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t908-sky-cervantes-cyberpathe http://forum.childrenofluxaeterna.com/t909-sky-cervantes
Tibor Bruusgaard
avatar
"Pas exactement, non."

Tibor tira un sourire en coin. C'était mignon de penser qu'ils étaient si proches, mais l'histoire était sûrement plus compliquée que ça. Il secoua doucement la tête.

"Elle se souvient de moi."

En ce qui le concernait, il avait eu ce qu'il voulait pour leur "deal" si vraiment Sky y tenait. Mais il ne ferait pas affaire avec une adolescente, pas pour ça. Il ne s'agissait pas réellement de son forfait, elle avait un peu joué de malchance. Il reprit doucement.

"Six a la capacité de voir à travers un voile, ce qui est vrai, ce qui existe. J'ai le pouvoir de me rendre... Inexistant. Je peux m'effacer de ta mémoire. Je peux faire en sorte que tu m'oublies totalement. Quand je disparais, je ne suis pas juste invisible. Je n'existe seulement pas à tes yeux, c'est tout. Même si je suis bien là."

Et il se tourna un peu plus vers elle en lâchant son bracelet pour croiser ses doigts.

"J'en pense que tu sais beaucoup de choses et que ça te ronge. Peut-être même que ça t'empêche parfois de dormir, ou même de juste bien dormir. Six ou ton chinois ou n'importe quel Seeker ou autre Psy capable de faire la différence entre e mensonge et la vérité, ne pourrait t'atteindre de cette manière. On pourrait t'interroger, tu ne t'en souviendrais juste pas. Tu ne pourrais donc pas mentir. Tu protégerais les tiens mais aussi toi-même. Je peux t'aider à oublier tout ce que tu sais. J'effacerais la clé de ta mémoire... Et moi avec."



You never know
the true value of a moment...

UNTIL IT BECOMES A MEMORY.
Revenir en haut Aller en bas
Sky Cervantes
avatar
Sky se retourna totalement pendant qu’il parlait puis s’assit sur son lit sans le quitter des yeux. Elle pencha légèrement le buste en arrière en prenant appui sur ses poignets.

- Je vois. Sauf que c’est pas possible.

Elle tourna la tête, cherchant ses mots.

- J’sais pas comment te l’expliquer alors j’vais prendre une image et j’espère qu’on va pas encore se la jouer « on se comprend pas ». T’imagine une rivière ? elle coule et tout, tranquille. Au milieu y’a un gros caillou. La rivière le contourne des deux côtés. Puis toi tu te pointes et tu te dis « j’vais enlever ce gros caillou la rivière coulera mieux ». Sur le principe t’as raison. Sauf que la terre dessous, les herbes autour… tout en fait, s’est adapté à ce gros caillou. Tu l’enlèves ? ok. La rivière reprend sa route… mais pas tout à fait. Il y a toujours ces traces qui restent et qui prouvent qu’un jour y’a eu un caillou.

Elle garda quelques secondes de silence.

- J’ai été franche et visiblement j’me suis trompée. Ok, une erreur de jugement. Sauf que tu sais absolument pas qui… et je veux dire « la totalité de qui »… est au courant pour cette clé, de quelle manière jusqu’à quel point. Parce que t’es peut-être malin mais tous les deux, c’est un peu comme si on regardait un même tableau mais avec un angle différent. Y’a des choses que je sais et pas toi, et des choses que tu sais et pas moi.

Sky se redressa et observa sa sucette avant de continuer.

- J’ai vraiment cru que tu pourrais m’aider mais c’est pas grave. J’me démerderai. Comme d’hab. Tu peux penser ce que tu veux d’moi. Tu peux te croire plus fort et plus sage aussi c’est sans doute vrai… mais je t’en ai trop dit pour que je prenne le risque que tu sois le seul à savoir. Si tu m’avais dit avant, avant que je te parle, alors oui j’aurais peut-être accepté que t’effaces certains trucs de ma mémoire. Maintenant c’est trop tard.

Elle avait l’air soudainement plus vieille que son âge quand elle lui demanda

- Tu vas le faire quand même ?






She's from a different world
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t908-sky-cervantes-cyberpathe http://forum.childrenofluxaeterna.com/t909-sky-cervantes
Tibor Bruusgaard
avatar
Tibor soupira doucement.

"Je n'essaye pas d'être plus fort que toi ou quoi que ce soit, j'essaye de t'aider avec les moyens dont je dispose qui ne sont pas très nombreux. Si tu ne veux pas de mon aide, ça m'est égal. Il faut que tu comprennes ça."

Il ouvrit les mains et haussa les épaules avant de croiser les doigts à nouveau.

"C'est une proposition. Je te propose de tout me dire pour qu'ensuite je puisse t'enlever ce poids de tes épaules. Je sais bien que si un PSY se mettait à creuser, il trouverait un moyen de raviver ta mémoire. Mais ça diminuera considérablement les soupçons autour de toi. Je vais essayer de t'expliquer les choses différemment."

Il se redressa, plantant ses deux pieds dans le sol et il tira sa chaîne de son cou jusqu'à la faire passer au-dessus de sa tête et la sortir de sous son t-shirt.

"J'ai une très mauvaise mémoire, paradoxalement et finalement, c'est cohérent. Alors j'ai des moyens de me souvenir des choses importantes avant que mon cerveau ne les oublie, tout simplement de la même façon que mon prénom alors que les gens ont commencé à m'appeler d'une autre manière."

Au bout de la chaîne, il présenta l'holoclé, brillante, comme neuve et sans une rayure. Il s'accouda à nouveau sur un genou et il dévisagea Sky une seconde.

"Maintenant que tu sais que je l'ai, tu vas faire quoi ? Mentir à Six ? C'est pas possible. Mentir à l'Underground ? Ils ont leur propre Six. Le dire à ton chinois ? Je l'attends si ça lui fait plaisir. Si Six te pose la question... Tu lui répondras quoi ? Que tu ne sais pas ? Que c'est moi qui l'aie ? Et après ? Retour à la case départ..."

Il secoua lentement la tête.

"Ton caillou a touché le fond à présent."

D'un geste plus fluide, il repassa la chaîne autour de son cou.

"Autant j'aimerais te faire oublier tout ça, moi surtout, autant je respecte que tu veuilles tout garder frais dans ton esprit."



You never know
the true value of a moment...

UNTIL IT BECOMES A MEMORY.
Revenir en haut Aller en bas
Sky Cervantes
avatar
Elle hocha la tête doucement, comme un pantin de bois, quand elle vit la clé autour de son lien, partagée entre l’exultation d’avoir tapé juste et la frustration d’être confronté à un problème de plus.

- Merci de vouloir m’aider et crois bien qu’j’apprécie. Vraiment j’veux dire…

Sky digéra ce qu’il lui disait tout en essayant de réfléchir rapidement.

- Je ne pensais pas à un PSY quand je parlais de l’environnement qui s’adapte mais oui… ca doit être une possibilité. Mais y’a des gens pas PSY qui poseront des questions et qui seront pas trop cons non plus pour savoir qui a bien pu me laver le cerveau. Ils comprendront vite d’où ca vient. T’as surement les moyens de te défendre mais jusqu’à quand ?

Elle eut un sourire un peu amer avant d’ajouter

- Et désolée mais actuellement le truc que tu devrais effacer c’est surtout ce que je viens de te dire parce que celui qui fricotte le plus avec Six, c’est pas moi hein. Pourquoi tu voudrais qu’elle me pose plus de questions maintenant qu’avant ? J’ai menti à personne. J’ai toujours dit la vérité à qui que ce soit.

Sky commença à balancer les pieds pour accompagner ses pensées.

- Personne à part Hyun, toi et moi ne sait que la clé a disparu. Hyun m’a demandée de la chercher, pas de la lui rendre. De fait, tout ce beau monde est bien certain que c’est lui qui a la clé puisque j’ai dit à tout ce beau monde que je le lui avais rendu. Ce qui est on ne peut plus vrai.

C’était difficile de réfléchir rationnellement. Se prémunir des PSY étaient une quasi impossibilité. Même avec de l’entraînement, on finissait par céder. D’après ce que lui disait Tibor, même en oubliant, il restait des traces. Alors ?... elle séchait.

- J’ai pas d’idées. Là maintenant j’ai rien qui me vient.

Sky dévisagea Tibor et lui dit d’un ton grave.

- Je sais juste que t’as eu ma vie entre tes mains une fois et j’trouve ca bien suffisant. Alors pas deux. Tu veux en faire quoi ? Juste la garder pour toi ou la donner ?






She's from a different world
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t908-sky-cervantes-cyberpathe http://forum.childrenofluxaeterna.com/t909-sky-cervantes
Tibor Bruusgaard
avatar
Tibor pouffa de rire. Oui, madame.

"Pourquoi tu crois que tout est une question de vie ou de mort pour toi ?"

Il poussa sur ses genoux pour se relever.

"C'est toi qui parlais d'aller lui parler et de vouloir lui donner la clé, non? C'est gentil de t'inquiéter pour Six et moi mais j'ai disparu de sa vie pendant 10 ans, je peux encore le faire. Et qui plus est..."

Il haussa les sourcils.

"Je la bats toujours au corps à corps, quoiqu'elle t'en dise."

Il joua à nouveau avec le pendentif, qui avait repris sa place sous son t-shirt, pendant qu'elle posait sa question. Ce qu'il comptait en faire ? Elle pensait réellement qu'il lui dirait ? Pour le reste, elle n'était pas assez stupide pour qu'il l'insulte en faisant comme si elle ne comprenait rien.

"Pour commencer, je vais la changer de cachette. Ensuite, le gars de la vidéo parlait déjà d'un bombardement. Alors j'imagine que soit tu ne sais pas ce qu'elle contient, soit tu ne veux pas me le dire. Et c'est très bien, je comprends."



You never know
the true value of a moment...

UNTIL IT BECOMES A MEMORY.
Revenir en haut Aller en bas
Sky Cervantes
avatar
Ca le faisait rire ? Tant mieux.
Sky, elle ne se marrait pas mais… cette réaction incongrue la projeta dans une réflexion profonde, une idée qu’elle avait négligée jusque-là.

- Tu me les casses à vouloir me faire passer pour une menteuse alors que t’as juste à me demander de cracher dessus pour l’ouvrir, là, maintenant. Toi aussi tu sauras ce qu’il y a dedans, non ?

Elle soupira et laissa la tête tomber sur sa poitrine puis elle attrapa ses cahiers de cours, un livre et s’installa sur son lit pour commencer son travail.

- Non mais en fait t’as raison. Putain mais t’as grave raison mais j’avais même pas mesuré à quel point. J’suis trop trop conne.

Sky prit un stylo et releva les yeux sur Tibor.

- Sérieusement mais qu’est-ce que j’en ai à foutre ? j’en ai rien à carrer de ce qui y’a dans cette clé. Ca me regarde même pas. Et tout le monde veut l’ouvrir ? bah qu’ils se gênent pas ! j’les y aiderai même. Après tout… j’vois pas pourquoi j’raconterai des cracks à Six ! ou à n’importe qui d’autre. C’est toi qui as les emmerdes maintenant, pas moi. Mais ils auront même pas besoin d’un psy pour fouiller dans mon cerveau, ils auront juste à me poser des questions parce que je vois pas quelle vraie bonne raison j’aurais à pas répondre.

Elle haussa les épaules, indifférente

- Franchement ? pourquoi je garderai ce secret qui n’en est même pas un vu que tout le monde est au courant ! Même pas je risque ma vie, t’as raison ! J’ai carrément dramatisé en fait… Non puis j’ai d’autres objectifs carrément plus tripant qui méritent toute mon énergie.

Sky sourit doucement

- Tu gèreras ca très bien, j’en suis sure. En tous cas merci d’être venu.






She's from a different world
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t908-sky-cervantes-cyberpathe http://forum.childrenofluxaeterna.com/t909-sky-cervantes
Tibor Bruusgaard
avatar
Il ouvrit la bouche, ne sachant que dire. Honnêtement, peut-être que ça lui courrait sur les nerfs autant qu'elle ! Ca commençait à faire un moment qu'il était dans cette pièce avec elle, plus qu'ils n'avaient partagé sans qu'elle ne soit à moitié comateuse. Mais il ne dit rien. Quoiqu'il dise, il n'arriverait pas à s'exprimer sans que ce soit détourné. Surtout alors qu'elle devint lucide. Il haussa les sourcils en l'écoutant.

"Parce que si je te le demandais... Tu le ferais ?!"

Selon lui, jamais elle n'oserait faire une chose pareille. Mais peut-être se mettait-il plus que le doigt dans l'oeil ! Elle commençait enfin à comprendre, cela dit, et il ne la coupa dans sa révélation. Bien sûr qu'elles'en fichait de la clé, elle n'était qu'un accessoire ! C'est ce qu'il tentait de lui dire depuis des heures ! Quel intérêt avait-elle a protéger cette clé ? Quel intérêt avait-elle eu à s'enfuir avec ? Tout ça n'avait été que de la loyauté envers ce chinois. Lui-même, finalement, agissait comme elle. A la différence que l'information, il saurait quoi en faire. Lentement, il sortit la clé de sous son t-shirt.

"Donc euh... Tu veux bien l'ouvrir ?" Il se rappela une parole de Six... "S'il te plaît ?"



You never know
the true value of a moment...

UNTIL IT BECOMES A MEMORY.
Revenir en haut Aller en bas
Sky Cervantes
avatar
Et quitte à aller jusqu’au bout de sa refléxion, autant l’assumer dans les actes, non ? Sky savait que si elle en entrainait un autre dans cette merde et bien… ca diluait les conséquences. Question mathématique et les chiffres c’était son truc.
Elle posa tout son attirail de lycée sur la table de chevet à côté d’une sucette encore emballée qui trônait fièrement dans un soliflore, poussa le contenu de son sac un peu à l’écart sur le lit – toujours à portée quand même – et tendit la main.

- Donne. Tu lis le chinois j’espère ? Les documents sont en chinois. A part le testament de Ros mais ça t’étais là.

Histoire que Tibor ne doute pas, elle ajouta

- J’me barrai pas avec cette fois, promis.

Puis elle fronça les sourcils

- T’es conscient que tu pourras pas faire machine arrière après ca hein ? j’me doute que tu t’en branles mais vu tout le blabla que tu m’as sorti sur ce qu’on a dans la tête après et tout et tout… c’est mon rôle de … de…

Elle prit une voix grave et caverneuse et dit

- …de Zuul… es-tu le maitre de la clé ?

Fou comme quand on partageait les emmerdes on se sentait vachement plus soulagée !






She's from a different world
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t908-sky-cervantes-cyberpathe http://forum.childrenofluxaeterna.com/t909-sky-cervantes
Tibor Bruusgaard
avatar
"Je me débrouille..."

Six le parlait mieux que lui. Bogdan encore mieux. Mais il n'avait pas oublié les ordres qu'on lui avait donnés et toutes ces choses qu'on lui avait dites qu'il avait associées à cette langue. Bizarrement, son cerveau n'en avait pas fait un rejet, c'était presque devenu une arme. Il la trouva mignonne pour son avertissement mais presque tristement, il lui répondit en souriant.

"Oui, mais moi, c'est ma guerre. La machine arrière, c'est plutôt une crainte quand on voudrait avancer."

Il lui tendit la clé et la laissa faire.

"Je n'ai aucune idée de quoi tu parles, mais je crois que c'est censé être drôle ?"

Pour un peu, il rirait juste pour la forme et par politesse. Au lieu de ça, il se contenta de lui sourire en relevant les yeux dans les siens. Il s'assit à côté d'elle cette fois et attendit que la clé s'ouvre face à eux. Roswell s'imposa à nouveau à eux et Tibor glissa un regard à Sky, comme pour juger de sa réaction. Six n'avait pas tellement parlé de lui mais il avait toutefois compris qu'elle lui portait une certaine affection. Sûrement la même que Sky.

Quand arrivèrent les informations, Tibor fronça les sourcils, glissant ses doigts d'un dossier à l'autre en essayant de comprendre et de faire des liens, le tout en un temps relativement court. Ses lèvres s'entrouvrirent le temps qu'il capte toutes les informations avec le coeur battant. Il se retint à chaque fois de dire un mot, ne voulant pas impliquer Sky dans ce cinéma. Cependant, il s'octroya tout de même un commentaire.

"Je crois que tu avais raison en disant que ton chinois roulait peut-être pour lui-même."

Tout ce cirque lui prit cependant de longues minutes. Il aurait bien aimé avoir un chinois pour l'aider dans certaines traductions, mais il se contenta de déductions. Il fit glisser quelques cartes montrant le Moyen-Orient ainsi que certaines villes principales du côté de la Turquie et il fronça d'autant plus les sourcils en se souvenant du départ d'Abel subit. Au bout d'un moment, il frotta la clé sur son pantalon et celle-ci s'éteignit. Dans le creux de sa main, il l'observa quelques secondes, puis il la replaça autour de son cou avant de baisser la tête en acquiesçant.

"Merci." Puis, il la regarda. "Tu es sûre de vouloir tout garder en tête ?"



You never know
the true value of a moment...

UNTIL IT BECOMES A MEMORY.
Revenir en haut Aller en bas
Sky Cervantes
avatar
Sky se décala vers le bazar de son sac qui gisait sur son lit dans le dos de Tibor pour lui laisser plus d’aisance. A distance, elle observa elle aussi les documents. Cette fois-ci, elle avait le temps. Elle comprenait rien au chinois mais de la même manière qu’elle avait pu retrouver la carte pour Maze, elle observa les autres. Peut-être que l’apparition de Jericho avait plus ému Six mais de ce qu’elle s’en souvenait, de par leur âge ils avaient sans doute étaient plus proches. Pour sa part, la surprise n’étant plus, elle ne réagit pas vraiment à sa vue. Juste… ca lui fit bizarre, la renvoyant finalement à une époque qui lui semblait lointaine et révolue.
Elle ne se fatigua même pas à poser des questions à Tibor sachant pertinemment qu’il agirait comme tous les autres. La curiosité l’aurait poussée à lui demander de préciser ses pensées à défaut de lui expliquer mais… moins t’en sais blablablabla. Ce qui fondamentalement était de la connerie pure puisqu’elle avait personnellement fait l’expérience amère de ce qu’amenaient les silences, mais elle n’avait pas envie d’ergoter. Au moins elle pourrait raconter à tout le monde qu’elle n’était plus dans la mouise, tout le monde serait soulagé et sans doute même qu’elle aurait droit à des félicitations. Si elle restait sage, peut-être même des sucettes.
Une fois qu’il eut pris connaissance de ce qu’il voulait, il remit la clé au tour de son cou. Sky reprit sa place à ses côtés puis soupira à sa question. Elle lui rendit un sourire las.

- Mon caillou est resté trop longtemps dans la rivière, Tibor. Et que j’sache c’est toujours moi qui peux l’ouvrir pour l’instant. Et vu que je risque pas grand-chose c’est pas utile en plus, non ?






She's from a different world
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t908-sky-cervantes-cyberpathe http://forum.childrenofluxaeterna.com/t909-sky-cervantes
Tibor Bruusgaard
avatar
Lentement il acquiesça.

"Considère ta dette envers moi effacée."

Et les dettes, surtout envers lui, il n'aimait pas ça. C'était trop d'importance pour sa petite vie insignifiante. A lui seul, il ne changerait pas le monde. Pour lui, ils formaient un groupe, depuis des années, même encore aujourd'hui. Ils étaient un groupe éclaté mais ce n'était pas trop grave, il avait déjà retrouvé Six et savait où se trouvait Bogdan même s'il ignorait comment le joindre pour le moment. Eve avait-elle fait passer son message ? Impossible de le savoir, celle-ci ayant également disparu. Peut-être se mettrait-il en quête des autres, maintenant qu'il savait un peu plus ce qu'il se passait.

"Dans ce cas, tu ne risques pas de me revoir de si tôt."

Puis, il se leva, après lui avoir offert un faible sourire, n'étant pas franchement capable de rire aux éclats ou d'étirer plus que ça ses lèvres.

"Essaye de rester loin des ennuis si tu ne les cherches pas."



You never know
the true value of a moment...

UNTIL IT BECOMES A MEMORY.
Revenir en haut Aller en bas
Sky Cervantes
avatar
Sky sourit quand il lui parla de sa dette.

- Oh ca c’est à moi d’en juger hein, pas toi. Mais si ca te permet de pas flipper à cette idée, te gêne pas…

Elle eut un vague geste de la main qui pouvait être tout aussi bien un « au revoir » qu’un « j’m’en fous ».

- Vaya con dios ! J’espère que y’aura pas trop de morts à ta guerre parce que quand même c’est toujours embêtant ca, les morts…

Sky se leva de son lit et alla déverrouiller la porte de sa chambre. L’heure du dîner approchait, bientôt il faudrait qu’elle la quitte elle aussi.

- Rester loin des ennuis, oui.

Elle hocha la tête, très sérieusement, en observant un point vague au-delà de l’épaule de Tibor.

- J’devrais ramener un A à mon prochain devoir de Maths. Je cartonne en espagnol, ce qui est surprenant mais pas tant que ca finalement, et j’envisage de prendre théâtre en option puisqu'il m’en faut une pour mon diplôme de fin d’année. Sunny devrait pouvoir me trouver un petit travail dans un drugstore ou dans une entreprise sociale à la con pour que je me paie mon permis de conduire et si tout va bien l’année prochaine quand j’aurai 18 ans je serai même autorisée à sortir dans un bar le soir avec mon petit copain et qu’on rigole de supers vannes de jeunes autour d’un soda. Trop chouette.

Sky le regarda dans les yeux et lui décocha un sourire éclatant.

- Reviens me voir dans 10 ans je te présenterai mes enfants, mon boulot de merde et je te ferai faire le tour de notre petit jardin de notre toute nouvelle maison sur les falaises qu’on se sera payé avec un crédit à vie.

Elle s’écarta de la porte, les mains dans les poches de son jean.

- Et comme ca j’serai restée loin des emmerdes.

Puis Sky rit franchement, d’un rire sans joie.

- Ma vie entière est un tas de merde. Et toi-même tu l’as dit que j’étais comme Six. Elle a 30 ans, vois le résultat. Allez casse toi Tibor-sans-H…






She's from a different world
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t908-sky-cervantes-cyberpathe http://forum.childrenofluxaeterna.com/t909-sky-cervantes
Tibor Bruusgaard
avatar
"C'est une guerre. Il y a toujours des morts."

Il la sentit amère, mais il lui sembla que c'était aussi un peu, quelque part, une constance chez elle. Il ne s'en formalisa aucunement et la suivit jusqu'à la porte avant de se positionner sur le pas de la porte, encore visible. Il baissa la tête vers elle. Si elle riait, ce n'était pas son cas, mais qui s'en serait étonné ? Il la dévisagea de longues secondes.

"Six est quelqu'un de bien."

Et ça, c'était quelque chose qu'il pensait bien sincèrement. Quant à se casser, il ne se fit pas prier. Il disparut sous ses yeux, sans autre forme de procès, la laissant avec un goût intriguant pendant quelques secondes à se demander ce qu'elle fait là et si ça lui arrive souvent de parler seule. Pour autant, il ne s'était pas soustrait à sa mémoire, ce n'était qu'un effet second de sa disparition lorsqu'elle était si vive et bien lucide.

Laisser Sky avec son souvenir, ce n'était pas du tout pour lui plaire, mais effacer la mémoire de quelqu'un qui ne le veut pas lui déplaisait bien plus encore. Quoiqu'il en soit, il devrait rester loin d'elle pour le moment. D'ailleurs, ils n'avaient plus grand chose à voir ensemble, de ce qu'il pouvait observer.



You never know
the true value of a moment...

UNTIL IT BECOMES A MEMORY.
Revenir en haut Aller en bas
Sky Cervantes
avatar
Pour autant la donzelle ne se faisait pas d'illusions. Elle détestait l'idée qu'il puisse effacer des souvenirs tout autant qu'un Hyun ou qu'une Six viennent lui arracher ce qu'elle avait dans la tête. D'aucuns diraient "rien".
Deux précautions valaient mieux qu'une toutefois hein ? Elle rageait encore au dîner que son HP l'ait plantée et que la batterie ait été vide. Elle avait juste pu contempler Tibor en train de s'approprier le contenu de la clé, spectatrice impuissante. Ca lui avait mis les nerfs clairement et elle avait à peine pu le dissimuler dans ses propos tandis qu'il partait.
Restait toujours à assurer ses arrières au bénéfice du doute. Il lui avait bien dit qu'il ne la reverrait pas de si tôt mais pour ce qu'il en savait ! Alors oui, elle devait assurer ses arrières et prendre une précaution peut-être inutile, mais elle non plus ne connaissait pas l'avenir.

Les jours suivants elle appliqua le seul conseil vraiment utile qu'il lui ait jamais donné et Sky regarda par-dessus son épaule, tout le temps, mettant en place toute la stratégie qu'elle avait déployée pour approcher Garin. Son objectif : sa planque.
Quand elle fut certaine de ne pas avoir été suivie jusqu'à sa tanière, elle enregistra tout le compte-rendu de son entretien avec Tibor sur son interface holo portable, celle qu'elle planquait dans le trou après le sol talqué. Pour le coup, elle la dissimula mieux encore derrière les gravats du mur pour qu'elle ne soit pas visible même si un opportun se sentait de venir fouiller ses affaires. Et le fichier qui était intitulé "SiTuPerdsLaBoule" fut clos avec un mot de passe qui ne résisterait sans doute pas à un hacker assidu mais découragerait un curieux. Elle verrait ce qu'elle ferait de ce fichier à moyen terme.

[HJ : ok pour moi]






She's from a different world
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t908-sky-cervantes-cyberpathe http://forum.childrenofluxaeterna.com/t909-sky-cervantes
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
[CLOS] [Oblivion/Sky] I still haven't found what i'm looking for
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Children of Lux Aeterna :: MEGALOPOLIS :: Ville médiane-