2076. Côte est des Etats-Unis. Megalopolis est le centre névralgique d'une guerre géo-politique mondiale depuis qu'un attentat biologique en 2026 a divisé l'humanité en deux populations bien distinctes : ceux qui se battent pour le futur, et ceux qui font avec le présent.
NAVIGATION

Partagez | 
 

 [CLOS] [Nick/Angie] What else ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Angela Foster
avatar
Octobre 2075

Il s’était passé environ quinze jours, depuis ma démonstration de violon dans le parc de l’hôpital. Quinze jours depuis que j’avais dérangé Nick dans son travail et qu’il m’avait rejointe pour discuter. Quand jours pendant lesquels je n’avais pas eu d’animation de programmée avec les enfants. Et vous savez quoi ? Ca m’avait manqué. D’une part parce que j’aimais bien les enfants, et d’autre part parce que j’avais plutôt bien apprécié ma « rencontre » avec Nick. Et, autant être honnête, j’avais très envie de le revoir. C’était aussi un peu pour ça que j’attendais la prochaine animation avec impatience. Et ce jour a fini par arriver.

L’animation se déroula comme d’habitude, sans heurts. Cette fois, on avait juste pris le temps de chanter un peu. Certains enfants se révélaient être de vrais talents. Je m’étais donné le défi de monter une petite chorale avec eux, vous savez, le genre de chorale avec plusieurs voix, comme dans cette série télévisée qui avait eu du succès au début du siècle. Et… bah, on avait des débuts difficiles mais bon, ça n’était que le début. En tout cas, les enfants se prenaient au jeu, c’était le principal.

A la fin de l’animation, avant de quitter l’hôpital, je m’arrêtai au comptoir de Meili pour discuter un peu avec elle. Bon, ok, en fait, je lui demandai, clairement, de but en blanc, si Nick avait quelque chose de prévu dans l’immédiat. Quand elle me répondit que non, j’esquissai un sourire et secouai la tête tandis qu’elle me demandait si elle devait le prévenir que je voulais le voir. Non, je ne voulais pas qu’elle le prévienne, je voulais lui faire une petite surprise. Mais avant d’aller le voir, j’avais un truc à faire.

Je sortis de l’hôpital et allai acheter deux cafés à emporter au Starbucks au coin de la rue. Et je retournai à l’hôpital, direction l’aile de pédiatrie où je savais que Nick avait son bureau parce que j’avais demandé à Meili. La jeune femme m’adressa un regard intrigué quand elle me vit passer à nouveau devant elle, mais elle ne dit rien. Je vis, cependant, un petit sourire se dessiner sur ses lèvres tandis que je me tournais vers elle pour la regarder.

La porte du bureau de Nick était fermée et c’était le silence total derrière. Mais je savais qu’il était là, Meili me l’avait dit. J’hésitai deux secondes cependant avant de frapper. Mais mon hésitation fut vite dissipée par le souvenir de ce qu’il m’avait dit l’autre fois. A savoir, de demander à Meili de le déranger la prochaine fois que je reviendrais. Alors…

Je levai le poing, frappai trois coups et entrai quand il m’y invita.

- Bonjour, Meili m’a dit que je pouvais avancer. Je ne vous dérange pas ?

Et je lui adressai mon plus beau sourire avant d’indiquer les deux gobelets à café dans ma main.

- Nous avions parlé de prendre un café la prochaine fois que je viendrais, des fois qu’il aurait oublié, et je me suis laissé dire que celui de la cafétéria de l’hôpital n’était pas fameux. Alors j’en ai pris au coin de la rue.


Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t596-angela-angie-foster-healer http://forum.childrenofluxaeterna.com/t602-angie-foster
Nick Doroty
avatar
L’après-midi était bien avancée mais la soirée encore un peu loin. Nick était plongé dans son travail, comme de coutume. Aujourd’hui il s’occupait des petits patients pour lesquels il prévoyait un retour à domicile entre deux soins invasifs. Il partait du principe que les enfants étaient toujours mieux chez eux et que le fait d’être dans un environnement chaleureux et aimant contribuait autant à leur guérison que les médicaments.
Lorsque Angela frappa à la porte de son bureau, il ne leva même pas le nez de son holo-écran et se contenta de bougonner un « entrez », déjà grincheux à l’idée qu’on puisse le déranger pour quelque chose que Meili pourrait surement régler ou auquel elle pourrait répondre mieux que lui.
Pourtant quand la blondinette entra dans le bureau avec ses deux cafés à la main, son air surpris fit rapidement place à un sourire chaleureux.

- Oh Angela ! c’est gentil de passer !

Il rangea ses papiers avec précipitation pour donner un peu d’ordre à son bureau en bordel.

- Je suis désolé… si j’avais su que vous veniez…

Nick avisa les cafés qu’elle tenait dans la main et haussa un sourcil interrogateur.

- Une judicieuse initiative. Le café ici n’est pas terrible mais je crois que vous l’avez déjà gouté il me semble.

Il se leva pour lui tenir la porte et l’inviter à entrer. Rapidement il trouva une autre chaise vacante et l’installa juste en vis-à-vis de la sienne. Nick interrompit ses gestes et s’adressa à Angela avec surprise.

- Il y avait une animation cet après-midi ?

Pour ce qu’il connaissait l’emploi du temps du service… il n’était même pas fichu de se souvenir du sien propre.
Revenir en haut Aller en bas
Angela Foster
avatar
Le voir s’affairer comme ça pour ranger son bureau me fit rire.

- Ne vous en faites pas ! Vous travaillez beaucoup, c’est normal que vous ayez un bureau encombré ! Vous n’avez pas vu l’état du mien !

Ni de ma chambre en général. Je n’étais pas hyper maniaque du rangement. Les partitions côtoyaient le linge sale, le matos d’escalade et mes affaires de cours. David aimait à dire qu’une vache y retrouverait pas son veau, mais moi, je trouvais toujours ce que je cherchais. Ce n’était pas un simple bazar, c’était un bazar organisé !

Je lui adressai un sourire quand il se leva pour me tenir la porte.

- Et en plus vous êtes galant ! Décidément, vous avez toutes les qualités Docteur Dorothy.

J’acquiesçai quand il me rappela que j’avais déjà goûté le café. C’était vrai, je m’étonnais qu’il s’en souvienne. Il nous avait invitées Sky et moi à la fin de notre première animation. Je déposai les cafés sur son bureau et m’installai sur la chaise qu’il m’avait proposée.

- Oui. J’ai fais chanter les enfants.

Je fis une pause et, quand je pris conscience du double sens de mes paroles, je me repris aussitôt.

- Euh, littéralement je veux dire ! J’ai remarqué que certains d’entre eux avaient une très belle voix. J’essaie de voir si on pourrait pas monter une petite chorale et faire un spectacle à Noël. Je pense que ça pourrait être sympa.

Je lui adressai un doux sourire.

- Vous êtes tellement débordé que vous ne connaissez même pas le programme des enfants ?


Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t596-angela-angie-foster-healer http://forum.childrenofluxaeterna.com/t602-angie-foster
Nick Doroty
avatar
Sa dernière remarque le prit au dépourvu mais elle avait la délicatesse de lui fournir une excuse dans l’interrogation. Toutefois Nick était d’une honnêteté crasse (certain dirait stupidité) aussi il ne sauta pas sur l’occasion qu’elle lui offrait de ne pas passer pour un imbécile. Il eut un petit rire gêné et répondit.

- Je ne suis pas sûr que ce soit une question de quantité de travail. Il y a des choses que je ne retiens pas. J’avoue que je laisse le soin de s’occuper de la vie de l’aile pédiatrique aux soignants et au personnel administratif.

Il retourna à son fauteuil après avoir invité Angela d’une main à s’asseoir dans la chaise débarrassée.

- Voyons le bon côté des choses, j’ai la surprise comme les enfants !

Excuse bidon oui, mais qui en valait bien une autre. En tous cas ce n’était pas complètement faux. D’ailleurs, depuis le petit interlude de violon sous les arbres, il ne pouvait s’empêcher de jeter un petit coup d’œil à chaque fois qu’il passait devant la salle d’animation.

- En tous cas c’est une bonne idée que de prévoir quelque chose pour Noël, malheureusement certains devront rester ici même si j’essaie de permettre à un maximum de rentrer pour les fêtes de fin d’années.

Nick éteignit son holo-écran et tassa les quelques dossiers papier qu’il avait laissé ouvert, avant de glisser le tas dans un angle de son large bureau.

- Alors vous vous êtes dit « allons sortir le pauvre docteur de son travail incommensurable » après avoir passé l’après-midi avec les enfants malades ? Vous êtes une vraie sainte ! ou alors d’une gentillesse rare !

Il ne se départit pas de son sourire finalement bien heureux qu’elle ait pris cette décision de venir le voir avec du café, même s’il préférait le thé. Il aurait tout loisir de le lui dire. Plus tard.

- Vous venez seule maintenant ? l’adolescente qui vous accompagnait la première fois a eu peur ?
Revenir en haut Aller en bas
Angela Foster
avatar
Sa réponse eut le mérite de me faire sourire davantage. Je pouvais comprendre qu’il ne s’intéresse pas à tout, et qu’il ne retienne que certaines choses, tout le monde était comme ça, n’est-ce pas ? On ne retenait que ce qui nous intéressait, le reste entrait par une oreille et ressortait par l’autre. Mais j’avoue que le coup de la surprise, j’aimais sa façon de voir les choses. D’autant qu’à l’entendre, c’était plutôt un genre de surprise qu’il appréciait. Je me surpris à me dire que c’était rassurant.

- J’espère que ce n’est pas une trop mauvaise surprise.

Il enchaina sur mon idée de chorale et j’acquiesçai doucement.

- Les enfants étaient enthousiastes quand je leur en ai parlé en tous cas. Même si j’espère que la majorité d’entre eux pourra rentrer. Cela permettra au moins à ceux qui resteront de passer quelques heures un peu plus joyeuses. Je ne suis pas pédiatre, mais je me dis que la bonne humeur ne leur fait pas de mal. Peut-être même que ça peut aider à améliorer leur état ?

Disons que c’était ma façon à moi, d’aider ces enfants. J’avais une autre façon, aussi, de les aider. Mais j’avais prévu d’attendre encore un peu avant d’en parler à Nick.

Je me laissai aller contre le dossier de la chaise tandis qu’il reprenait la parole. Ses compliments me tirèrent un nouveau rire. Oui, j’étais généralement bon public quand j’étais de bonne humeur. Et aujourd’hui, je l’étais. C’était étrange, c’était comme si j’avais attendu ce moment depuis le début de la semaine et maintenant que j’y étais, j’étais bien.

- Oh non, je ne suis pas une sainte ! Autant être franche, je l’ai fait surtout parce que j’y ai un intérêt et que l’idée de vous revoir me plaisait !

N’y voyez là aucune avance. J’étais juste franche tout simplement. Je disais ce que je pensais au moment où je le pensais. Je n’avais pas particulièrement d’arrière pensée et il n’y avait là aucune tentative de quoique ce soit. Quoique, parler sans retenue donne parfois beaucoup d’indications sur des choses dont on n’a pas encore forcément conscience.

- Vous savez… je crois que Sky n’avait pas eu le choix pour la première séance. Elle était venue un peu à contre-cœur. Elle a été cool avec les enfants et a mené l’animation avec autant d’enthousiasme que moi, mais en réalité, elle n’avait pas vraiment envie d’être là.

J’aurais pu avoir l’air gênée ou un peu déçue, mais j’avais dit ça avec détachement. En réalité, je me moquais bien de l’idée qu’il pouvait avoir de Sky. Je m’étais pas mal détachée de l’adolescente depuis ma dernière discussion avec Alex.

- Vous auriez préféré que je continue de venir avec elle ?


Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t596-angela-angie-foster-healer http://forum.childrenofluxaeterna.com/t602-angie-foster
Nick Doroty
avatar
Nick sourit à Angela quand elle évoqua le sort des enfants.

- Tout ce qui contribue à leur faire penser à autre chose que leur maladie et qui leur apporte assez de joie pour qu’ils en oublient les médicaments est bon à prendre.

Il se pencha en avant les coudes sur les genoux

- Il y a pas loin d’un siècle, un médecin un peu farfelu soignait ses patients, adultes compris, avec un nez rouge. Vous savez ces petits pastiches que les clown portent ? ca faisait rire les malades de le voir faire l’imbécile. Très scientifiquement, il avait remarqué que cela contribuait à améliorer leur état de santé et l’efficacité des traitements. Il avait ouvert une voie qui a depuis été très exploitée. Beaucoup d’études se sont penchées sur la question depuis et beaucoup ont démontré que le moral influençait l’état de santé et que la joie ou la bonne humeur avait un effet dopant sur les traitements. D’une certaine manière Angela, vous êtes l’une de nos plus efficaces infirmières !

D’un index il indiqua les deux cafés sur le bureau. Il en prit un et tendit l’autre à la jeune femme. Qu’elle puisse avouer aussi spontanément que de le revoir lui faisait plaisir agrandit son sourire et surement qu’il aurait pu en rougir. Surement qu’il en a rougi un peu. Et il s’en voulut aussitôt, se trouvant particulièrement stupide de réagir comme un adolescent attardé.

- Ca me fait plaisir aussi de vous voir Angela.

Il venait de rater une occasion de se taire et en eut pleinement conscience. Nick se racla la gorge, le sujet de Sky tombant à point nommé finalement.

- Non je ne disais pas ça pour que vous reveniez avec elle. Je ne la mettrai pas dehors si elle vous accompagnait bien sûr mais je ne pense pas que sa présence soit indispensable à ces enfants.

Il n’avait pas vraiment d’arguments à lui avancer mais ce qu’il avait perçu de l’adolescente et ce qu’il savait d’elle ne l’incitait pas franchement à la laisser approcher de ses petits protégés. En bon médecin attentif qu’il était toutefois, il ne put s’empêcher d’interroger Angela.

- Elle va mieux d’ailleurs ?
Revenir en haut Aller en bas
Angela Foster
avatar
Le commentaire sur mon efficacité me fit rougir. Oui, carrément. Et comme j’avais la peau plutôt pâle généralement, on pouvait difficilement le manquer. Mais hey, j’étais une fille et ce genre de compliments me touchait toujours un peu. Sans compter que je n’y étais pas particulièrement habituée.

- Une sorte de thérapie par le rire, c’est ça ? Ca me dit quelque chose, j’en ai entendu parler je crois. Mais je ne sais plus où.

Probablement à la fac, ou pendant une discussion avec mon père. A moins que ce ne soit dans un film ? Avec David, on aimait bien regarder des vieux films du siècle dernier. Ca nous changeait de ces idioties qui passaient tout le temps à la télé.

- Mais si mes interventions apportent réellement quelque chose à ces enfants, vous m’en voyez ravie. J’aimerais tellement faire plus.

Mais les enfants présents dans cet hôpital souffraient de maux pour lesquels je ne pouvais rien. Et quand bien même j’aurais pu, ça aurait été trop risqué d’utiliser mon pouvoir pour les soigner alors qu’ils étaient suivis par des médecins qui n’auraient pas manqué de se poser des questions. Je préférais agir de façon plus discrète. Mais je lui en parlerai plus tard.

La question à propos de la santé de Sky me fit hausser les épaules.

- A vrai dire, je ne sais pas trop. Je suppose que oui.

Je grimaçai légèrement, consciente que ce genre de réponse était étrange, au vu de la bonne entente que nous avions la première fois que nous étions venues. Mais c’était vrai, et je n’avais aucune raison de mentir à Nick.

- Pour être franche, je ne la vois plus.


Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t596-angela-angie-foster-healer http://forum.childrenofluxaeterna.com/t602-angie-foster
Nick Doroty
avatar
Nick but une gorgée de café. Même s’il n’en était pas fan, il devait reconnaitre qu’il n’avait rien à voir avec la boisson du distributeur. D’une certaine manière, il appréciait même l’amertume du breuvage qui là, pour le moment, lui convenait parfaitement.
Il écouta Angela, encourageant ses mots avec ses sourires.
Elle était d’une agréable compagnie et avait au moins le mérite de le détourner un peu de son travail forcené. D’après Deniz, il ne savait pas s’amuser. Ce qu’il avait traduit par « se détendre » même s’il ne pensait pas vraiment que la jeune fille ait une vision aussi sage du verbe.
Angela n’avait donc plus de contacts avec l’adolescente.

- C’est étonnant. Vu la rigueur que vous mettez à venir régulièrement apporter votre bienveillance à ces enfants, j’aurais pensé que vous accordiez tout autant d’attention si ce n’est plus à une adolescente en grande difficulté.

Il soupira en haussant les épaules.

- C’est une pensionnaire du Casino… un passé difficile… et une propension à ne pas avoir de limites y compris pour elle-même. Votre influence ne pourrait être que bénéfique pour elle.

Après réflexion, Nick ouvrit les yeux grands et ajouta avec lassitude.

- Vous savez je pense que Sunny Sullivan consacre beaucoup trop d’attention à cette gamine. Vous avez peut-être bien raison. Après tout, elle est assez grande pour se prendre en main maintenant c’est sans doute inutile que vous perdiez votre temps.

Le parti pris est quelque chose d’assez sournois. Concrètement, il n’y avait pas vraiment de différences entre une Deniz et une Sky, à la différence près que la première était peut-être émotionnellement plus instable si on se fiait à son dossier psychiatrique. Nick, lui, vous aurait dit que la nuance était de taille. Il n’avait aucune compassion pour Sky si ce n’est celle qu’il accordait habituellement à ses patients.

- Il est temps qu’elle grandisse. Ce serait bon pour tout le monde… et ca évitera sans doute qu’on m’appelle à pas d’heure parce qu’elle est enfin rentrée dans un état de santé pitoyable après avoir disparue une semaine, comme ca !

Il rit doucement et fit la moue.

- Etre parent doit demander un effort de patience considérable…
Revenir en haut Aller en bas
Angela Foster
avatar
Je grimaçai à nouveau en entendant les paroles de Nick. Il avait raison, j’essayais d’aider les enfants de l’hôpital autant que je le pouvais, j’aurais dû faire de même avec Sky. Je baissai la tête et me passai une main sur la nuque, consciente que je ne donnais pas une très bonne image de moi. J’avais baissé les bras avec Sky, alors qu’elle avait besoin d’aide, c’était certain. Ca avait été une décision assez difficile à prendre, confrontée entre mon désir de l’aider malgré tout et les mises en gardes d’Alex. Et j’avais fini par choisir de le suivre lui, parce que je savais que, quelque part, il avait raison. Mais je me sentais tout de même coupable d’avoir abandonné l’adolescente comme ça. Quand bien même je savais que c’était mieux pour moi.

Et peut-être parce que les paroles de Nick faisaient écho avec ce sentiment de culpabilité, je ressentis ses paroles comme une espèce de reproche quand bien même ce n’en était certainement pas un. En fait, si j’avais été un peu moins centrée sur mes propres pensées, j’aurais sûrement pu me rendre compte qu’il ne portait pas vraiment Sky dans son cœur. Mais en attendant, je ressentis le besoin de me justifier, ce que je fis.

- Je crois que Sky réellement besoin d’aide et je pense que l’influence et l’attention dont Sunny fait preuve à son égard ne peuvent que lui être bénéfique. J’ai essayé de l’aider vous savez mais… elle a un sens des valeurs totalement biaisé, et une certaine habileté à s’attirer des ennuis et à entraîner ceux qui l’accompagnent. Sa dernière idée a failli me coûter la vie. Je n’ai pas les épaules pour gérer une adolescente comme elle. J’ai préféré reprendre mes distances…

Je relevai les yeux sur Nick et je crois qu’il aurait pu lire dans mon regard à quel point j’étais désolée de tout ça. Mais je n’avais pas vraiment eu le choix. Alex me l’avait fait comprendre. Il fallait que je me détache de tous ces gens qui me tiraient vers le bas. Et Sky en faisait partie. Sa remarque sur le rôle de parents me fit hocher la tête.

- J’admire ceux qui parviennent à élever des enfants équilibrés. Surtout dans le contexte actuel. J'espère être à la hauteur quand mon tour viendra.

Mais j'en doutais sincèrement. Je m'en sortais avec les enfants de l'hôpital parce que je ne les voyais que quelques heures par-ci par-là et parce que ce n'étaient pas des enfants difficiles.


Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t596-angela-angie-foster-healer http://forum.childrenofluxaeterna.com/t602-angie-foster
Nick Doroty
avatar
Nick hocha la tête et approuva.

- Oh ca c’est sûr ! l’adolescence c’est une période vraiment difficile. On n’a pas tous la chance d’avoir été un fils de bonne famille bien silencieux et obéissant j’imagine.

Le médecin se tourna vers la fenêtre et resta pensif quelques secondes. Le visage sérieux. Puis il revint vers Angela.

- Le temps se gâte c’est dommage. J’espère qu’il ne va pas faire froid trop vite. Au moins maintenant je saurais où trouver du bon café !

C’était déstabilisant pour lui de se retrouver en tête tête avec une jeune femme. D’autant plus qu’elle n’était ni curieuse, ni bavarde. Il avait été content d’avoir au moins commun avec elle, une connaissance commune, même ténue, mais qui lui aurait permis d’entretenir la conversation, d’en savoir un peu plus sur ce qu’elle pensait ou bien ce qu’elle était. Mais il avait fait fausse route.
Pour être complètement honnête, ce genre d’exercice lui était assez étranger.
Quand il était jeune, il était d’office placé aux côtés de jolies jeunes filles par sa mère qui espérait que l’une d’entre elle serait assez peu farouche pour le sortir de son mutisme. Ca avait fonctionné. Parfois. Peu. Ce n’est pas pour autant qu’il en avait tiré des leçons ou appris quoi que ce soit.
Alors face à une Angela certes jolie et souriante mais peu encline à la conversation, il ne sentit un peu maladroit.
Nick la regarda et lui sourit malgré tout.
Revenir en haut Aller en bas
Angela Foster
avatar
A la remarque sur le temps et le café, je me contentai d’acquiescer et de lui adresser un sourire. Je crus ressentir une sorte de gêne dans sa façon d’être. J’avais conscience que c’était probablement mon discours au sujet de Sky qui avait créé ça et je ne savais pas comment réparer le malaise. Le silence s’installa, quelques secondes. Je tendis la main pour prendre mon café et en bus une gorgée. Et je décidai qu’il était temps de lui parler d’autre chose.

- Il y a une chose dont j’aurais aimé vous parler. Une idée qui m’est venue après notre conversation de l'autre jour.

Je reposai mon café et me penchai en avant, hésitant quelques peu à continuer, cherchant comment amener ce que j’avais envie de lui dire.

- Il y a, dans le quartier où je travaille, une sorte de dispensaire. Un centre où les familles peuvent venir pour se faire soigner gratuitement. Vous savez, je suppose, que dans la ville basse, bon nombre de familles n’ont pas les moyens de payer des frais médicaux. J’y vais régulièrement et je les aide comme je peux.

Je me mis à jouer avec mes mains. Ce que je m’apprêtais à lui demander, c’était un sacré service quand même. Je n’étais pas sûre d’avoir le droit de lui demander une telle chose.

- Certains des enfants que nous voyons sont très malades et il y a des cas qui dépassent mes compétences. Et je me sens totalement impuissante à les aider.

Entendez par-là que mon pouvoir était impuissant à les soigner. Soit parce qu’ils ne souffraient pas de maladies virales ou bactériennes, ou simplement parce qu’il n’était pas encore assez fort pour ça.

- Le médecin qui donnait des consultations jusqu’à présent est parti sans la moindre explication. Nous n’arrivons pas à en trouver un autre qui accepte de venir jusqu’en ville basse pour soigner des enfants gratuitement. Et nous manquons cruellement de moyens humains. Alors…

Je relevai les yeux vers lui et plongeai mon regard dans le sien.

- Je sais que vous être débordé de travail et que ça ne vous apportera rien, financièrement parlant. Mais je sais aussi que vous aimez les enfants et que vous êtes passionné par votre travail. Et vous m’avez dit vous-même qu’il fallait prendre soin des enfants parce qu’ils étaient notre avenir. Je suppose que vous êtes d’accord pour dire qu’il faut s’occuper de tous les enfants, y compris de ceux qui n’ont pas les moyens de venir dans cet hôpital ?

C’était à son cœur, à son âme que je m’adressais, clairement. Parce que je voulais croire que je ne m’étais pas trompée sur son compte et que c’était quelqu’un de bien.

- J’ai conscience de vous en demander beaucoup trop. Et je comprendrais parfaitement que vous refusiez.

Mais j’espérais qu’il n’en ferait rien. Parce que je voulais vraiment aider ces enfants. Et puis, ce serait aussi une occasion de passer un peu de temps avec lui.

- Après tout, vous ne me connaissez pas, vous ne pouvez pas être sûr que je ne vous emmènerai pas dans je ne sais quel traquenard…


Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t596-angela-angie-foster-healer http://forum.childrenofluxaeterna.com/t602-angie-foster
Nick Doroty
avatar
Il ne s’était pas trompé sur le caractère de la jeune blonde. Une sainte non mais presque. Il se demandait pourquoi elle n’avait pas orienté ses choix professionnels vers des causes altruistes ou sociales. La microbiologie, du peu qu’il en savait, n’avait rien de particulièrement chaleureux. Il y avait beaucoup d’autres chemins possibles et qui auraient mieux correspondu à ses aspirations mais elle avait choisi ce domaine.
Cela l’étonna.

- Pourquoi avoir choisi une voie scientifique. Visiblement vous êtes faite pour consacrer du temps et de l’énergie aux autres.
Vous travaillez dans un bar, vous faites des études mais… les enfants et leur sort ?


Il ouvrit la main qui ne tenait pas le café et il hocha la tête.

- Le dispensaire oui… pourquoi pas. Je peux au moins faire l’effort d’y assurer une consultation une fois de temps en temps.

Nick but une gorgée de café.

- Si je vous rends ce service vous accepteriez de m’en rendre un en retour ?
Revenir en haut Aller en bas
Angela Foster
avatar
Sa question me fit pencher la tête. Je réfléchis quelques secondes avant de lui répondre.

- Les sciences, c'était ce que je préférais à l'école. C'était la matière dans laquelle je m'en sortais le mieux. Mes professeurs disaient que j'avais du potentiel, que je pouvais aller loin. J'imagine qu'ils m'ont influencée dans mon choix. Et puis, je crois que j'étais ambitieuse, je voulais aider les gens à grande échelle. Je me disais que peut-être qu'en devenant chercheuse, j'arriverai à mettre la main sur un truc, à créer un remède ou un truc du genre.

Je me passai la main sur la nuque et relevai la tête avec un sourire.

- Je peux vous confier un secret ? Je me pose de plus en plus fréquemment la question de savoir si je dois poursuivre dans cette voie. Je me découvre de nouvelles aspirations, de nouvelles envies. Mais j'ai peur de le regretter si j'abandonne maintenant. J'ai tellement travaillé pour en être où j'en suis maintenant que quelque part, ça serait comme une sorte d'échec. Et puis, c'est un sujet qui m'intéresse vraiment.

Mon sourire s'agrandit.

- Je ne veux pas être obligée de choisir l'un au détriment de l'autre. Alors je mène les deux de front. J'ai conscience qu'un jour, je n'y arriverai plus, mais j'espère pouvoir continuer autant que possible.

Je penchai à nouveau la tête sur le côté.

- Vous devez sûrement  savoir ce que c'est, d'avoir deux chemins qui s'offrent à vous et de ne pas savoir lequel prendre parce que les deux vous tentent autant l'un que l'autre.

Mais qui sait s'il n'avait pas raison, au fond. La microbiologie, ça faisait des années que j'avais choisi cette voie. Beaucoup de choses s'étaient passées depuis ce temps-là, j'avais évolué, j'avais changé. Est-ce qu'il n'était pas temps, désormais, de voir que les choix de l'Angela que j'étais alors ne correspondaient plus vraiment à ceux de l'Angela que j'étais devenue ? Pour autant, je n'en avais pas encore conscience.

Quand il finit par accepter de venir nous aider au dispensaire, je lui adressai le sourire le plus chaleureux qu'il m'était donné de faire. Un sourire qui venait du fond du cœur. Je ne m'étais pas trompée sur son compte, c'était quelqu'un de bien. Et je l'appréciais beaucoup. Alors quand il me demanda si j'étais prête à lui rendre l'ascenseur...

- Oui, bien sûr ! Ce que vous voulez, autant que vous le voudrez, ça sera avec plaisir !

Vous l'avez vu l'enthousiasme là ? Non, attendez, il se voyait comme le nez au milieu de la figure !

- Je ne sais pas comment je pourrais suffisamment vous remercier.


Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t596-angela-angie-foster-healer http://forum.childrenofluxaeterna.com/t602-angie-foster
Nick Doroty
avatar
Nick écoutait Angela. Elle avait une facilité à se livrer, à raconter son histoire et ses ressentis. Il l’enviait quelque part. Il aurait aimé le faire aussi aisément même s’il devait reconnaître qu’à son contact, il était bien moins avare de mots que de coutume, y compris sur sa propre vie. C’était curieux le hasard des rencontres… et finalement l’alchimie entre deux personnes. Angela était une femme douce et apaisante. Elle détournait assez son attention pour qu’il ait plaisir à lui consacrer du temps quelle que soit la masse de travail qui l’attendait et lorsqu’elle était en sa présence, il ne se sentait même pas coupable. Une fille gentille et sans prise de tête. Ca lui changeait de sa blonde habituelle qui lui avait foutu en l’air toute sa vie bien rangée.
Après coup, il se demanda si son idée était vraiment bonne mais il espérait avoir bien cerné la jeune femme. Si c’était le cas, alors elle pourrait avoir une bonne influence.

- Ce serait dommage que vous abandonniez oui. Vous êtes presque au terme de ce projet alors ne baissez pas les bras. Par contre, une fois terminé, rien ne vous empêche de vous reposer la question.

Il sourit à sa remarque sur les deux chemins.

- J’ai bien peur de vous décevoir Angela. Ma vie a toujours été simple. Je ne suis pas vraiment un homme qui aime les complications alors la plupart du temps j’évite les choix cornéliens. Ce n’est pas par gout mais plutôt par aspiration.

L’enthousiasme qu’elle mettait à accéder à sa requête le fit rire et il hocha la tête.

- Ne vous emballez pas ca risque d’être plus compliqué qu’il ne semble.

Il soupira, posa le café sur son bureau et croisa les doigts devant lui.

- Il y a une jeune femme dont je m’occupe qui est un peu perdue en ce moment. Elle essaie de se stabiliser de trouver sa voie et elle y met beaucoup d’énergie mais… j’ai le sentiment que vous êtes le genre de personne qui aurait une influence plus que bénéfique sur elle. Si vous étiez d’accord, j’aurais aimé vous la présenter pour que vous puissiez passer un peu de temps ensemble. Rien de bien sorcier mais… la sortir un peu de sa routine, partager quelques moments, des trucs de… filles ? Vous voyez ?
Revenir en haut Aller en bas
Angela Foster
avatar
Il y avait un truc qui me plaisait bien chez Nick, un truc que j'avais du mal à trouver chez les autres hommes qui m'entouraient, il ne me rabaissait pas, il m'encourageait. Bon, ok, il ne me connaissait pas, et il ne savait pas vraiment qui j'étais, ni ce que j'étais, mais il aurait pu, comme Alex, me dire que mes études ne servaient à rien. Il aurait pu, me balancer que je perdais mon temps pour une utopie. Mais non, il m'encourageait. Probablement par politesse, mais j'osais espérer qu'il pensait vraiment tout ce qu'il me disait.

Quand il m’avoua avoir toujours eu une vie plutôt simple, loin de montrer de la déception, je posais un regard doux sur lui, et lui souris.

- Je vous envie. Ce doit être agréable de ne pas avoir besoin de se poser trop de questions, de toujours savoir où on va, de ne pas craindre qu’arrive un jour où on regrettera ses choix.

Et j’étais sincère. Parce que vous voulez mon avis ? Chaque choix que j’avais fait, à un moment donné de ma vie, j’avais fini par le regretter. Et j’espérais que ça ne soit jamais le cas pour le dernier.

J’écoutai sa proposition avec attention, ne pouvant m’empêcher de ressentir un léger pincement au cœur que j’étais bien incapable de m’expliquer tandis qu’il me parlait de cette jeune femme. Pour autant, je ne m’attendais absolument pas à ce qu’il me demande quelque chose comme ça, aussi, lorsqu’il eut terminé, j’eus un léger moment de flottement, juste une seconde ou deux, le temps que je percute. Mais ma réponse, elle, arriva d’elle-même sans que j’ai réellement besoin d’y réfléchir.

- Oui, bien sûr. Ce sera avec plaisir. Je ne suis pas certaine d’être la personne la mieux placée pour tout ce qui est des « trucs de filles », j’esquissai un légère grimace en prononçant ces mots, mais si vous pensez que je suis en mesure de l’aider, alors oui, sans hésitation.

Pourvu que ce ne soit pas une nouvelle Sky en puissance.

- Quel âge a-t-elle ? Vous croyez qu’on pourrait s’entendre ?

Idiote, comment aurait-il pu répondre à cette dernière question ? Il ne me connaissait pas ! Je relevai néanmoins les yeux sur lui et lui adressai un nouveau sourire.

- Vous êtes quelqu’un de bien, Docteur Doroty, je m’étonne que vous soyez encore célibataire.

Je sais, un jour, il faudra vraiment que j’apprenne à me retenir de dire tout ce que je pense au moment où je le pense.


Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t596-angela-angie-foster-healer http://forum.childrenofluxaeterna.com/t602-angie-foster
Nick Doroty
avatar
Qu’elles s’entendent bien ca… ils n’en savaient trop rien mais il n’allait pas décourager Angela pour si peu. Après tout il ne pouvait s’empêcher de se dire que si c’était le cas, sa vie retrouverait un peu de calme, même si ce n’était que pour quelques heures.
En revanche quand elle le complimenta et qu’elle fit état de son célibat, elle trouva juste les mots qu’il fallait pour le déstabiliser. Il rougit ouvertement et détourna la tête en direction de son café qu’il attrapa avec avidité. Après en avoir bu assez pour retrouver sa contenance, il se racla la gorge et reprit la conversation là où lui l’avait laissée. Il esquiva prudemment le sujet qu’Angela avait mis sur la table avec une spontanéité désarmante.

- Donc oui, en fait je ne sais pas comment vous vous entendrez mais rien ne vous oblige à l’apprécier. Je fais… une expérience ? Je n’attends rien de votre part, faites ce que vous pouvez. Disons que… si ca fonctionnait, vous me rendrez un grand service. Incommensurable.

Il soupira, eut un petit sourire gêné, et haussa les épaules.

- On peut l’appeler, vous feriez déjà connaissance, non ? Je sais qu’elle n’a pas trop d’occupation la journée et elle sera ravie de nous rejoindre. Qu’en pensez-vous ?
Revenir en haut Aller en bas
Angela Foster
avatar
Je ne m'attendais pas à ce qu'il me réponde. En fait, après avoir sorti ma superbe remarque, je m'étais rendu compte de ce que je venais de dire, et de la façon dont ça aurait pu être interprété, même si, pour ma part, il n'y avait rien à interpréter. J'avais alors baissé la tête pour dissimuler la teinte rosée que venaient de prendre mes propres joues, ne voyant pas de ce fait, que Nick avait eu plus ou moins la même réaction que moi.

Lorsqu'il reprit la parole, ignorant ouvertement mes dernières paroles, je relevai la tête, soulagée qu'il n'en parle pas.

- Incommensurable ? Vous êtes sûr de ne pas exagérer un peu ?

Je ne saurais dire ce que sa nouvelle proposition déclencha comme réaction chez moi. Je crois que quelque part, pour une raison que je ne m'expliquais pas, j'étais un peu déçue. J'appréciais notre petit tête à tête, et je n'avais pas envie de le voir se terminer. Je pris sur moi cependant et acquiesçai.

- Oui, d'accord, c'est une bonne idée. Et demain, je vous emmène au dispensaire, si vous êtes disponible. Que vous voyiez un peu dans quoi vous mettez les pieds avant de vraiment accepter.

Loin de moi l'idée de le décourager, mais je ne voulais pas non plus qu'il se sente obligé de me rendre ce service. Il ne me devait rien.

- Ecoutez, je ferai mon possible pour que ça marche. Vous savez, j'ai baissé les bras avec Sky, mais je me sens coupable de ne pas avoir essayé de faire plus.

En même temps, je crois que quand on en arrive à un point où notre vie est potentiellement en danger, mieux vaut savoir reprendre ses distances et arrêter les frais.

- Vous avez dit tout à l'heure qu'elle avait disparu pendant une semaine ? Vous savez ce qui s'est passé ?


Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t596-angela-angie-foster-healer http://forum.childrenofluxaeterna.com/t602-angie-foster
Nick Doroty
avatar
Nick fut soulagé qu’Angela accepte et non il n’exagérait rien. Pas de son point de vue en tous cas. Il se sentit de lui expliquer un peu pourquoi il avait choisi ce terme.

- Peut-être que le terme est un peu fort mais… je suis un homme de paix et autant vous dire que j’apprécie de savourer des moments de calme. Juste profiter de l’instante. Il y a des personnes qui ne savent pas. Cette jeune femme est de celles là.

Il s’apprêtait à décrocher son téléphone mais se souvint que de la faire venir à l’hôpital n’était pas vraiment une bonne idée. Autant éviter de l’exposer pour le moment, il y avait un peu trop de monde et Nick savait que chaque personne qui venait lui rendre visite était scrupuleusement identifiée par Meili. Surtout celles du sexe féminin.

- On va attendre un peu. Vous savez quoi ? Nous pourrions aller à ce dispensaire, vous me présenterez et je me ferai une idée ! Nous retrouverons Deniz là-bas – C’est son nom. Nous pourrons continuer de discuter en chemin… cela vous va ? Et comme ca nous faisons d’une pierre deux coups !

Il lui adressa un sourire lumineux ravi de son idée. Nick ne doutait pas de la bonne volonté d’Angela et encore moins de sa compassion. Elle lui en fit la démonstration en revenant sur le sujet de l’adolescente perdue.

- Je ne suis même pas sûr qu’ils le sachent au Casino ! Elle est partie une nuit et est revenue comme une fleur une semaine après dans la soirée. C’est tout ce qu’on m’a dit. Elle était dans un sale état alors ils se sont inquiétés et ont souhaité un avis médical. Dénutrie, déshydratée, un énorme hématome sur la mâchoire. On aurait dit qu’elle avait été séquestrée. Enfin ce n’est pas non plus comme si elle avait été bavarde, ce n’est qu’une supposition ! J’y suis allée parce qu’elle est mineure mais je n’ai pas fait le suivi. J’ai préféré faire passer son dossier à un collègue. Je n’en ai pas su plus…

Il haussa les épaules. Ses connaissances s’arrêtaient là et il n’avait aucune raison de mentir à Angela.
Revenir en haut Aller en bas
Angela Foster
avatar
J’enregistrai les informations qu’il me donnait sur Deniz (maintenant, je savais son nom) au fur et à mesure qu’il parlait. Une jeune femme qui ne savait pas profiter de l’instant ? Ok, je verrais ce que je pouvais faire de ce côté. Si ça pouvait permettre de rendre sa tranquillité à Nick, je trouverais bien une idée.

L’idée de Nick était excellente. Je m’étonnais de ne pas y avoir pensé plus tôt. C’était une idée tellement excellente qu’elle me fit marquer un temps d’arrêt, le temps que je l’analyse. Qui sait, peut-être que j’arriverais à motiver Deniz à se joindre à notre cause. Si cette jeune femme était vraiment paumée, aider les autres pourrait peut-être l’aider à reprendre pied. Ça avait marché pour moi, progressivement. Ça m’avait donné un nouveau but, la sensation de me rendre vraiment utile. J’avais un don, je soignais les gens, et je le mettais au profit de la population. Ça avait quelque chose de gratifiant sur le plan personnel, ça occupait l’esprit et ça aidait à relativiser.

J’acquiesçai avec un grand sourire.

- Oui, d’accord, ça me va, bien sûr. C’est même une idée meilleure que la première.

Et tout ça, c’était sans compter que la nouvelle idée de Nick me permettait de le voir un peu plus longtemps. Et j’appréciais. Sa compagnie avait quelque chose de naturel, d’apaisant. Il était gentil et prévenant, et nous avions des centres d’intérêts communs. Enfin, au moins un. Et puis, c’était le premier homme que je rencontrais depuis longtemps, avec lequel je pouvais passer du temps sans que le sujet de mon pouvoir ou de mon changement de statut ne revienne sur le tapis. Et ça faisait du bien.

- Attendez, je vous donne l’adresse du centre pour Deniz.

Je sortis un bout de papier de mon sac à dos, piquai un crayon sur le bureau de Nick et lui tendis le papier lorsque j’eus fini.

- Vous êtes sûr que ça ne vous dérange pas ? Meili m’a dit que vous n’aviez pas de rendez-vous dans l’immédiat, mais je sais que vous avez beaucoup de travail, oui, j’avais bien remarqué les piles de dossiers qu’il avait rapidement refermés quand j’étais entrée, et je ne voudrais pas abuser de votre temps.

Quant à Sky, je n’ajoutai rien de plus, mais une lueur d’inquiétude passa dans mon regard quelques secondes avant que je ne baisse la tête. Sky était une jeune fille qui, à mon avis, méritait de s’en sortir. Et ça me désolait de savoir qu’elle se mettait toujours dans des situations qui lui attiraient les ennuis. Mais qu’est-ce que je pouvais y faire ? Je n’avais pas les capacités de la ramener dans le droit chemin. David aurait su quoi faire, certainement, mais je n’étais pas mon frère, quand bien même je faisais mon possible pour lui ressembler.


Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t596-angela-angie-foster-healer http://forum.childrenofluxaeterna.com/t602-angie-foster
Nick Doroty
avatar
Nick se leva et prit le café qu’il n’avait pas terminé dans une main. Il invita Angela à le suivre.

- Ne vous inquiétez pas il n’y a aucune urgence. Je peux tout à faire repousser à plus tard mon travail, cela peut attendre. Je n’avais rien de prévu pour la soirée, elle sera maintenant occupée.

Il prit une veste accroché à une patère près de la porte puis sortit dans le couloir non sans avoir refermé à clé le bureau derrière lui. Ils passèrent devant Meili qui s’affairait sur son holo-écran.

- Je reviens dans la soirée, Meili. Si y’a une urgence je gar mon HP sur moi.

La secrétaire enregistra l’information avec le sourire non sans jeter un regard entendu à Angela. Ca allait papoter dans les coulisses…
Exceptionnellement ce matin-là, il avait pris sa voiture. Sans doute le destin qui avait été de la partie. Habituellement, il se déplaçait avec les transports en commun, bien moins onéreux mais surtout plus pratique pour éviter les embouteillages.

- Vous faites mon co-pilote ? je vous ramènerai après notre petite visite ne vous inquiétez pas.

Autant profiter un peu du trajet pour bavarder, terminer ce café et en savoir un peu plus sur ce dispensaire. Ce qu’il fit. Lorsqu’ils parvinrent à destination, Nick s’éloigna de la voiture pour tenter de joindre Deniz. Il était sûr qu’elle était à la maison mais il avait toujours un doute, celui qui lui disait qu’elle avait peut-être pris la décision de retourner d’où elle était venue.
Quand elle décrocha, ils échangèrent quelques mots. L’échange fut court et il revint vers Angela le sourire aux lèvres.

- Elle nous rejoint. Autant que je reste avec vous pour faire connaissance ce sera plus facile. J’ai conscience de vous demander beaucoup, vous savez.

Il glissa les mains dans les poches de son jean et avisa le petit bâtiment.

- On y va ?
Revenir en haut Aller en bas
Angela Foster
avatar
J’avais emboité le pas de Nick avec un sourire. Quand nous étions passés devant Meili, je m’étais arrêtée, l’espace d’une seconde, pour récupérer mon casque et mon blouson que je laissais toujours derrière son bureau pour ne pas avoir à les trimballer à l’intérieur de la salle d’animation. Alors que je lui adressai un sourire pour lui souhaiter une bonne soirée, je surpris le regard qu’elle me lança. Un regard étrange, comme si elle savait des choses que j’ignorais, comme si elle voyait quelque chose que je ne voyais pas. Je fronçai légèrement les sourcils et continuai mon chemin.

Le trajet se déroula sans grand rebondissement. Ce n’était pas ce qu’on lui demandait en même temps. Nick voulu en savoir plus à propos du dispensaire et je lui répondis du mieux que je pouvais. L’équipe était composée de 5 personnes, moi y compris, toutes bénévoles et nous nous relayions pour pouvoir assurer une ouverture tout au long de la journée. Ca ne faisait pas longtemps que j’étais arrivée, un mois tout au plus, mais j’avais été accueillie à bras ouverts, d’autant plus quand ils avaient su que j’avais quelques connaissances dans ce domaine (même si ils ignoraient de quel genre). Dans un endroit comme celui-ci, toute bonne volonté était bonne à prendre. Et depuis que le médecin était parti, les autres bénévoles ne s’en sortaient plus. L’établissement était ouvert à tous et nous dispensions des soins gratuits, dans la limite de nos capacités, évidemment. Nos « patients » étaient principalement des enfants dont la santé résistait mal à la vie que certains pouvaient avoir dans la ville basse. La plupart des cas n’étaient pas trop méchants, mais il y en avait certains pour lesquels nous étions totalement impuissants. Et puis, il y avait aussi les petites blessures en tous genres, qui nécessitaient quelques points de suture.

Arrivés au dispensaire, je laissai Nick passer son coup de fil et attendis patiemment qu’il me rejoigne devant la porte.

- Non, ne vous en faites pas. Comparé à ce que, moi, je vous demande, ça n’est rien. Vous savez, ça compte beaucoup pour moi et je vous suis infiniment reconnaissante de bien vouloir nous aider. Alors tout ce que vous pourrez me demander, ça ne sera jamais suffisant pour vous remercier.

J’ouvris la porte du bâtiment et le précédai dans une petite pièce, assez sombre à cause du manque d’ouvertures. C’était une sorte de salle d’attente, avec des chaises disposées un peu partout. Beaucoup étaient déjà occupée d’ailleurs. A l’angle de cette pièce, un escalier qui permettait de monter à l’étage, dans d’anciennes chambres que nous utilisions pour être un peu plus tranquilles avec les patients. Et dans un autre angle, Lauren, une femme brune, environ la quarantaine, s’occupait d’accueillir les gens. Elle faisait office de secrétaire, c’était la seule qui restât là toute la journée (elle n’avait pas besoin, comme le reste de l’équipe, d’avoir un travail qui lui permette de dîner et de payer son loyer).

- Angie ! Tu n’étais pas censée passer ce soir. Mais tu tombes bien. Anya a appelé, elle est clouée au lit avec de la fièvre, elle pense qu’elle a attrapé la grippe, l’épidémie commence… Du coup, Dominic est tout seul et…

Elle me montra la salle d’un geste et je compris parfaitement ce qu’il signifiait : trop de monde pour une personne seule. Puis elle releva les yeux sur Nick.

- Bonjour, on peut faire quelque chose pour vous ?

Elle n’avait pas dû voir que nous étions entrés ensemble.

- Lauren, je te présente Nick Doroty, il n’est pas impossible qu’il vienne nous aider de temps en temps. Il est pédiatre.

Le regard de Lauren s’illumina soudainement et elle détailla Nick comme s’il était la perle rare.

- Un médecin ? Un vrai ?

Quand je vous disais qu’on manquait cruellement de moyens humains. Des pas se firent entendre dans l’escalier et un homme apparut, suivi aussitôt par une jeune femme qui tenait un enfant dans ses bras.

- Voilà, il faudrait que vous changiez son pansement tous les deux jours et que vous reveniez nous voir la semaine prochaine pour qu’on retire les points.
- Dominic ! Angie nous a ramené un pédiatre !

L’interpellé tourna aussitôt la tête et s’approcha de nous, tendant la main pour serrer chaudement celle de Nick.

- Dominic Spencer. Si vous saviez depuis combien de temps nous attendons qu’un vrai médecin se joigne à nous.

Quand je vous disais qu’on avait vraiment besoin de lui !


Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t596-angela-angie-foster-healer http://forum.childrenofluxaeterna.com/t602-angie-foster
Nick Doroty
avatar
Nick suivit Angela qui se chargea des présentations. Il se montra attentif et cordial, constatant de visu ce qu’elle lui en avait décrit. Toutefois, n’étant jamais vraiment sorti du carcan de son service il avait du mal à comprendre pourquoi ces gens préféraient se rendre dans un dispensaire au fonctionnement difficile plutôt que directement aux urgences Rosenberg.
L’hôpital c’était installé dans la ville basse justement pour être au plus près des populations en difficulté. Mais qui était-il pour en juger ? il se demanda qui pouvait financer le peu de moyens dont il disposait.
Là n’était pas la question cependant. Les bénévoles faisaient ce qu’ils pouvaient et avec sérieux. Il n’épilogua pas sur ses compétences et son diplôme (oui oui, un vrai), mais leur promis de venir leur donner un coup de main de temps en temps.
Sa charge de travail ne lui permettait pas de faire beaucoup mais il leur assura qu’il se tiendrait à une permanence une journée tous les 15 jours. Pour les plus petits malades, s’il ne pouvait rien faire sur place, il ferait lui-même le lien avec Rosenberg.

Angela avait plutôt l’air dans son élément. Elle devait avoir un sacré emploi du temps elle aussi, bien chargé.

- Le café doit être votre boisson préférée, non ? lui demanda-t-il en riant une fois qu’ils furent de nouveau tous les deux. J’avoue être impressionné par votre dévouement. Si vous mettez autant dans votre emploi de barmaid, votre patron doit être content d’avoir mis la main sur une perle rare.

Nick regarda Angela avec une petite moue amusé.

- Continuez vos études. La médecine, les sciences en général, ont besoin de gens comme vous. C’est sincère.

Il aurait sans doute aimé lui en dire plus ou bien se montrer plus expansif mais c’était tellement loin des relations qu’il entretenait habituellement avec les gens qu’il se sentait maladroit.
Finalement, qu’une autre tête blonde bien connue qui avait envahi récemment sa maison se pointe dans son champ de vision lui donna l’occasion de dissiper sa gêne.

- Oh justement ! voilà Deniz. Venez que je vous présente…

Nick s’éloigna du dispensaire, entrainant Angie à sa suite. Il s’approcha alors de la jeune femme qui semblait les chercher du regard.

- Deniz ? On est là !

Il se tourna vers sa pourvoyeuse de café et posa sa main sur son bras pour qu’elle approche.

- Voici Angela !

Inutile de dire qu’il fit exprès de ne pas préciser ce qu’elle était exactement. Lui-même ne le savait pas vraiment.

- Tu peux avoir confiance, elle est adorable. J’ai pensé que ca te changerait les idées de rencontrer un peu des têtes nouvelles et vu que moi je ne sais pas… comment tu dis déjà ?... « m’amuser » ! Voilà.
Revenir en haut Aller en bas
Deniz Raven
avatar
Les chercher du regard, c'était un doux euphémisme. Pour de vrai, Denise se demandait ce qu'elle faisait là. Quand il avait appelé, le 'court moment' était en fait celui que Nick avait bien voulu lui accorder. Autrement dit : il lui avait raccroché au nez alors qu'elle n'avait pas fini de parler. Selon elle, c'était dommage, elle était en train de lui dire que la voisine d'à côté avait flanqué son mec dehors pour lui laisser la voie libre. Elle avait un fils, déjà, mais ce n'est pas le genre de détail qui freine Denise...

A défaut d'être foncièrement intelligente, la jeune femme avait tout de même un fort instinct de survie à n'en pas rendre Sky jalouse. Elle était un poil plus grande que cette dernière également, plus massive. Sky était tout en nerf, Denise avait son poids en avantage, ce que les hommes aiment appeler... Des formes, c'est ça ? Et bien elle en avait. Depuis des semaines, elle faisait toutefois profil bas, courbait l'échine et évitait les endroits peuplés. Le dispensaire était gavé de gens pouvant la reconnaître, elle se demandait bien ce que Nick pouvait penser pour la faire venir ici.

Elle portait un pull à capuche sur son leggings, les mains dans la poche kangourou. Une vraie blonde oui, des cheveux d'or et d'immenses yeux bleus avec des lèvres pulpeuses et un petit nez en trompette. Denise fait partie de ces filles qu'on trouve vraiment jolies, une certaine beauté naturelle. Mais qui sont également l'archétype même de la pétasse du lycée. Parfaite jusqu'à ce qu'on écorche la surface. Et la sienne avait des griffures sur toutes les briques, ce qui expliquait un style de mode assez basique pour ne pas dire médiocre et une absence totale de maquillage, lui donnant un air un peu malade. Pour autant, ça n'enlevait rien à sa beauté relative. Peut-être même que certains la trouvaient d'autant plus jolie en 'vrai'.

Denise a... étudié la dite Angela de haut en bas. Véritablement, sans se cacher. Elle aurait bien demandé si c'était sa nouvelle conquête, alors qu'elle le croyait de plus en plus gay, mais l'endroit lui collait la chair de poule. Elle a regardé ensuite autour d'elle, rentrant la tête dans les épaules. Mais quand Nick a repris, elle lui a grimacé en pleine face. Etait-il vraiment en train de dire qu'il avait trouvé quelqu'un à qui la refiler pour qu'il puisse aller LUI s'amuser avec son tourne disque ?

D'ordinaire, Denise est quelqu'un de souriant, même avec les inconnus. Mais l'endroit la mettait plus que mal à l'aise. En fait, elle pensait qu'il voulait lui faire faire quelque chose. Une prise de sang, donner son sang, ou ce qu'elle en savait. A défaut d'être peureuse, Denise est craintive. Elle a dévisagé Nick, puis Angela et Nick.

"Ok, c'est quoi l'embrouille ? T'as vu c't'endroit ? Même la mort déprime là-dedans. Et donc, tu m'as faite venir pour que je m'amuse à quoi ?"



‎"La forêt est belle, profonde et sombre,
Mais j'ai tant de promesses à tenir,
Et avant de m'endormir,
Il y a tellement de chemins encore à parcourir.
"
- Robert Frost
Revenir en haut Aller en bas
Angela Foster
avatar
J’avais laissé à Dominic le soin de présenter l’établissement, son fonctionnement et tout le tremblement à Nick. Après tout, Dominic était le fondateur de cet endroit. Ca remontait à quoi ? 20 ans, je crois, d’après les dires de Lauren. Il avait même payé l’équipement de sa poche. Le strict minimum, bien sûr, de toute façon, il ne pouvait pas plus. Et aujourd’hui, toute notre installation était devenue plutôt obsolète comparée à tout ce que les médecins actuels avaient sous la main dans les hôpitaux. Mais on faisait avec. Et on mettait de l’argent chaque mois dans le pot commun pour le loyer et les dépenses de fonctionnement. En somme, on perdait de l’argent et on travaillait bénévolement, mais on était gagnants sur le plan humain.

Tandis que Dominic faisait faire le tour à Nick, j’en avais profité pour aider comme je le pouvais, remplaçant mon « collègue » au pied levé. J’avais eu le temps de soigner une grippe (dont je ressentirai les premiers symptômes d’ici une petite heure environ, heureusement qu’il y avait un chat au bar !) et de faire un pansement pour un adulte qui s’était brûlé avec une casserole d’eau bouillante.

Et puis Dominic et Nick était revenus. Et j’avais reporté mon attention sur le pédiatre. Sa question sur le café me tira un sourire. En réalité, je préférais la bière, mais je n’eus pas le temps de le corriger. Son compliment m’alla droit au cœur, me faisant rougir au passage.

- Je ne sais pas, il n’en parle pas. En même temps, il ne peut pas vraiment me virer, une partie de ce bar m’appartient.

Je haussai les épaules.

- Et je n’ai rien d’exceptionnel vous savez. Je fais ce que je peux, du mieux que je peux. Vous faites pareil.

N’y voyez là aucune fausse modestie, j’avais juste tendance à me sous-estimer un brin.

Je détournai mon regard de lui tandis qu’il changeait de sujet, et je le suivis jusqu’à l’extérieur. Deniz s’avança vers nous et je remarquai tout de suite qu’elle était tellement plus jolie que moi. Un instant je songeais que face à elle, je n’aurais aucune chance. Je sentis son regard sur moi, comme si elle m’étudiait sous toutes les coutures et c’était assez perturbant. Néanmoins, je pris le parti d’être le plus ouverte possible et ne cherchai pas à me soustraire à son regard.

Quand Nick m’incita à m’avancer avant de me présenter, j’affichai un doux sourire sur mon visage. La jeune femme semblait méfiante, je pouvais la comprendre, et je voulais la mettre en confiance.

- Bonjour !

Et là, elle se mit à parler. J’échangeai un regard avec Nick. Je ne m’attendais pas à une telle réaction, je devais l’avouer. Ca allait être peut-être plus difficile que je ne le pensais.

- C’est un dispensaire, on y accueille les gens qui n’ont pas les moyens de se payer des soins à l’hôpital. C’est… pas très gay, j’en conviens, mais on fait ce qu’on peut avec les moyens qu’on a. Et on aide les gens, c'est le plus important.

J’interrogeai à nouveau Nick du regard. Etait-ce du à ma présence ou Deniz était-elle toujours aussi méfiante ?


Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t596-angela-angie-foster-healer http://forum.childrenofluxaeterna.com/t602-angie-foster
Nick Doroty
avatar
Nick soupira. Définitivement elle l’épuisait.

- C’est pour ca que je t’avais dit DEVANT le dispensaire et pas DANS le dispensaire.

Inutile d’insister de toutes manières Deniz n’entendait que ce qu’elle voulait. Il avait espérait qu’elle se montre quand même un peu plus avenante, elle qui savait mettre en avant ses qualités. De fait, il jeta un regard désolé à Angela qui l’interrogeait des yeux.
Il prit les devants pour quitter l’endroit avant que la jeune fille fasse un scandale.
Nick salua Dominic et lui assura sa prochaine date de présence, puis il fit le tour du personnel disponible pour les remercier de leur accueil.
Une fois les politesses d’usage dispensées, il entraina Deniz par le bras à le suivre sur l’extérieur.

- Je pensais que sortir de la maison t’aurais fait plaisir. Je ne t’oblige à rien, si tu veux rentrer…

Il remit les mains dans ses poches en soupirant puis se tourna vers Angela. Il lui adressa un charmant sourire.

- Quitte à disposer d’un peu de temps, autant en profiter non ? Vous voudriez aller vous balader quelque part ?
Revenir en haut Aller en bas
Deniz Raven
avatar
L'un comme l'autre... Denise aurait bien éclaté de rire. Elle s'est retenue, toutefois, le son coincé dans sa gorge. Dire ça à quelqu'un comme Denise, c'était ironique, elle qui avait tout fait pour qu'on ne l'aide pas. Elle a soupiré, toujours amusée, et a regardé Nick. Soudain, elle a cru comprendre quelque chose et elle a écarquillé les yeux. La bouche grande ouverte, elle a aspiré l'air comme si c'était la première fois.

"Oh mon dieu ! C'est pour ça que tu m'as fait venir !"

Elle s'est mise à rire en regardant Angela... Puis à nouveau Nick. Et le torrent s'est échappé de sa gorge.

"Tu veux que je fasse le chaperon ! Parce que tu as peur des femmes ! Y en a enfin une qui te plaît, alors tu demandes mon aide ! Okaiiiii ! Suffisait de le dire, voyons ! Alors, d'abord, tu l'emmènes dans un café, tu vois, vous faites connaissance, et puis tu la balades sur une promenade au bord de la mer avec une glace, tu vois ? Tu marches avec elle, tu finiras par lui prendre la main et BOOM !"

Elle a frappé dans ses mains, toute sourire.

"Je te fais pas un dessin pour conclure, Nicky. Okay ?"

Elle a tapoté son épaule.

"Okay. T'es un grand garçon, je vais pas te la tenir, alors... Je vais me contenter de te donner un coup de pouce."

Elle s'est tournée vers Angela, son sourire ultra bright commercial et elle a brandi ses pouces.

"Le Best au masculin, fille, fonce."



‎"La forêt est belle, profonde et sombre,
Mais j'ai tant de promesses à tenir,
Et avant de m'endormir,
Il y a tellement de chemins encore à parcourir.
"
- Robert Frost
Revenir en haut Aller en bas
Angela Foster
avatar
C’est alors que Nick, en homme poli qu’il était, salua Dominic et les autres, les assura qu’il allait revenir. Ils avaient même fixé une date ! J’aurais osé, je lui aurais sauté au cou je crois. Vous n’imaginez pas ce que ça représentait d’avoir un vrai médecin dans l’équipe. Ces malades allaient enfin avoir une vraie chance de s’en sortir, pour les plus atteints.

Et puis il fit sortir Deniz et je les suivis à l’extérieur, m’excusant auprès de mes collègues de ne pas rester plus longtemps. Mais je venais de leur ramener un médecin alors c’est tout juste s’ils ne me poussèrent pas à l’extérieur pour que je profite de ma soirée, arguant que pour une fois, je pourrais m’occuper de moi. Je leur adressai un sourire, leur promis de revenir demain et refermai la porte derrière moi au moment où Nick expliquait à Deniz qu’elle n’était pas obligée de rester.

Ca m’étonnait un peu. Il l’avait fait venir pour que je la rencontre, non ? Que je sympathise avec elle et que j’essaie de l’aider. Comment je pouvais faire tout ça s’il la renvoyait déjà chez elle ? Quand il se tourna vers moi, avec son si beau sourire, je bégayai, un peu surprise. J’avoue, j’étais un peu perdue dans la manœuvre là.

- Euh… oui, pourquoi pas…

J’avoue que la suite, je ne m’y attendais absolument pas. Deniz a totalement changé d’attitude, en un battement de cil. De méfiante, elle a pris une expression amusée, son regard se posant successivement sur Nick et moi. Manifestement, elle venait de faire un lien, lequel aucune idée, mais ça l’amusait.

Et puis soudain, tout s’est éclairci tandis qu’elle se remettait à parler. Et… Je la regardai, totalement ébahie. Attendez une minute, mais de quoi elle parlait ? Comment avait-elle pu en venir à cette conclusion ? Je jetai un regard à Nick et… rougis. Et merde.

- C’est pas…

Non, ce n’était pas, même si l’idée ne m’aurait pas déplu, autant être honnête. Mais je n’eus pas l’occasion de terminer ma phrase, Deniz avait repris la parole, donnant moult conseils à Nick. Conseils qui, je devais l’avouer, étaient plutôt bons. Hey, j’étais une fille comme les autres au fond, j’avais beau m’en défendre, j’aimais bien les balades au bord de la mer main dans la main… Oui, je sais, j’avais dit à Alex que je n’aimais pas le romantisme et bah j’avais menti, oui, ça faisait partie du « masque », vous voyez ?

Je profitai que Deniz était de dos pour lever les mains, l’air impuissante et interroger Nick du regard. Pour le coup, la jeune femme me semblait plus sympathique, même si j’avais du mal à suivre le fil de ses pensées.

Lorsqu’elle se tourna à nouveau vers moi pour me donner le conseil absolu, je haussai un sourcil et finis par acquiescer.

- Euh… d’accord. Merci ? Mais c’est pas ce que vous croyez.

Ok, le genre de phrase que typiquement on ne croyait jamais, même quand c’était vrai. Je relevai les yeux vers Nick et secouai la tête. Il attendait quoi pour démentir lui aussi ?


Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t596-angela-angie-foster-healer http://forum.childrenofluxaeterna.com/t602-angie-foster
Nick Doroty
avatar
Il écouta. Sérieusement, très attentivement. C’est tout du moins l’impression qu’il donna, habitué aux bavasseries de la jeune blonde. D’ailleurs il y accorda à peu près la même importance qu’à cette histoire de voisine qui avait mis dehors son fils. Ou quelque chose du genre.
Quand elle eut terminé son spectacle son et lumières, il se tourna vers elle et lui dit gentiment.

- T’as fini ? On peut y aller maintenant ?

A l’adresse d’Angela.

- Ne faites pas attention Angie. Deniz est du genre à aimer les histoires. Vous savez ces films romantiques ? Tu en regardes combien par jour en ce moment ? demanda-t-il très sérieusement à la jeune fille en haussant les sourcils.

Il savait qu’elle occupait une grande partie de ses journées devant l’holo-écran. Ca ne l’empêchait pas de se montrer serviable et de faire sa part du travail, mais elle devait laisser défiler les images pour lui tenir compagnie.
A bien y réfléchir d’ailleurs, il se demandait ce qu’elle faisait vraiment de ses journées.
Il reprit pour Angela sur le ton de la confidence

- C’est pour ca que je vous ai demandé ce service. Lui changer les idées…

Nick sortir les mains dans ses poches et tourna ses yeux vers Deniz

- Tu te fais toujours des idées incroyables sur tout. Angela est une amie, dit-il en tendant la main vers elle.

Enfin « amie » était un bien grand mot, ils ne se connaissaient pas non plus énormément.

- Enfin bon peut-être pas une amie…

Donc ?

- Une connaissance…

Non pas seulement.

- Un peu plus qu’une connaissance…

Surement.

- … et nous nous entendons bien.

Oui tout simplement. Voilà. Comme ca. Sauf que le regard de Deniz lui laissait entendre tellement d’autres choses qu’il fronça les sourcils et eut la désagréable sensation de s’enfoncer en voulant s’expliquer.
Bon.
Il remit les mains dans ses poches et lui demanda dans un demi-sourire qui se voulait très convaincu

- J’ai ma soirée, un cinéma ?
Revenir en haut Aller en bas
Deniz Raven
avatar
"Hein ?! Non, mais c'est FAUX !"

C'était vrai, Denise regardait la télé toute la journée parce qu'elle ne savait pas quoi faire de ses journées. Elle s'ennuyait mais elle avait aussi un peu peur de mettre un pied dehors, surtout sans Nick. Qui sait qui pourrait la retrouver. Déjà, qu'elle soit venue jusque là sans râler était un effort. Elle avait râlé, oui, mais pas devant lui. Non, face à lui, elle n'était qu'une façade d'humour et de débilités. Même à lui, elle ne voulait pas montrer ses faiblesses. Elle l'avait fait une fois, c'était suffisant, il n'avait pas besoin d'en savoir plus. Devant la télé, peut-être, mais devant des comédies romantiques, sûrement pas. Des dessins animés, oui, beaucoup, des émissions politiques, un peu - oui c'est curieux, je sais - et beaucoup d'émissions de vente et de débats économiques. Des jeux télévisés aussi, du moment qu'il y avait des énigmes complexes avec des chiffres. Les chiffres, les nombres, les montants - surtout gros - c'était le dada de Denise.

Cela dit, plus Nick s'enfonçait, plus elle souriait. Ca n'avait rien de méchant, c'était bien ça le pire. Elle était presque attendrie. C'était bien le seul avec qui elle montrait ce sourire. Lui, et une bande de certains copains à une certaine époque certainement révolue.

"Moi je crois rien. Je vois, c'est tout. Et je vois que tu rougis."

Elle a brandi son index vers les pommettes de Nick en rentrant la tête dans les épaules. Elle le trouvait mignon, vraiment. Elle aurait eu 10 ans de plus, elle aurait probablement mis Angela sur la touche pour conserver sa place. Mais elle n'était pas stupide, elle savait encore reconnaître une cause perdue. Et Nick en était une. Pour elle, en tout cas. Mine de rien, son invitation lui a réchauffé le coeur. Elle a porté ses mains à son coeur.

"Et tu veux passer ta soirée avec moi en me présentant ta nouvelle copine ! Je vais pleurer !"

Elle tuerait quiconque tenterait de la faire avouer, mais oui, que Nick l'inclut dans son temps libre, c'était quelque chose de cher à ses yeux. Il n'en a probablement jamais eu conscience tellement elle en rajoutait. Elle s'est tournée alors vers Angela.

"C'est quoi ton truc ? Oublie ce qu'il dit, moi les comédies romantiques, ,ça me fait chier, je m'endors en moins de 20min. Il dit ça parce que comme ça, il a la paix. C'est quand on parie sur le programme, il gagne souvent, c'est marrant, non ? Bon d'accord, ça m'arrive de le laisser gagner parce que comme ça J'AI la paix. Mais je préfère les trucs d'action, tu vois ? Où ça castagne dur."

Et au moins, au cinéma, on voyait pas sa tête. Elle n'avait aucunement idée qu'elle était face à la soeur de l'agent dont elle avait ruiné la voiture dans un fossé...

"Han, Nicky, j'ai vu, y a un nouveau film qui va sortir, c'est genre une course de voitures comme les vieux Need for Speed, tu sais ? Tu m'emmènerais conduire un jour au Sanctuaire ? Tu sais que j'adore la vitesse ! J'ai entendu dire qu'ils en faisaient là-bas de temps en temps !!"



‎"La forêt est belle, profonde et sombre,
Mais j'ai tant de promesses à tenir,
Et avant de m'endormir,
Il y a tellement de chemins encore à parcourir.
"
- Robert Frost
Revenir en haut Aller en bas
Angela Foster
avatar
Contrairement à ce que j'aurais cru, Nick réagit plutôt bien face au discours de la jeune femme. Il l'écouta tranquillement, jusqu'au bout, sans ciller, et attendit qu'elle ait terminé avant de prendre la parole, l'air de rien, avec un zeste de désinvolture même (qui aurait pu me vexer d'ailleurs, si j'avais espéré que Deniz dise vrai). A le voir, il semblait avoir l'habitude que la jeune femme se fasse des films de ce genre régulièrement et ça n'avait pas l'air de le perturber plus que ça.

Quand il se tourna vers moi pour excuser le discours de Deniz, je me contentai d'acquiescer avec un sourire.

- Oui, je comprends.

En fait, non, pas des masses. Entre un film romantique et la réalité, y'avait quand même un sacré monde. Je veux dire, qu'est-ce qui avait pu lui laisser penser qu'il aurait pu y avoir quelque chose entre Nick et moi ? Elle venait seulement d'arriver et il ne me semblait pas avoir dit quoique ce soit pouvant être interprété de cette manière, pour une fois.

Et puis Nick se chargea de démentir et... mouais, pas hyper convaincant. Je le regardai avec un sourcil haussé. "Pas une amie" ? "Plus qu'une connaissance" ? Le moins qu'on puisse dire, c'est que ça n'était pas très clair. Et si je n’avais pas été la personne concernée par l’histoire, je ne l’aurais certainement pas cru. Et Deniz ne sembla pas le croire non plus. Et pour être honnête, je n’eus pas le courage de démentir cette fois. Elle ne m’aurait pas cru, à moins que je lui mette mon mec sous le nez, ce qui n’était pas une bonne idée, puisque je n’en avais pas.

La question sur le cinéma, j’avoue, je ne pensais pas qu’elle s’adressait à moi alors sur le coup, je n’ai rien répondu. Ce n’est que quand Deniz a commencé à me demander ce que j’aimais comme genre de films que je me suis posé la question. Si elle m’en avait laissé le temps, je lui aurais répondu que pour ma part, j’aimais beaucoup les « vieux films » enfin eux du siècle dernier ou du début du siècle quoi. Mais elle ne m’en laissa pas le temps. Tout juste réussis-je à glisser un…

- Je crois que c’était seulement à vous qu’il le proposait.

Pourquoi est-ce qu’il m’aurait proposé un ciné ? On n’était pas tellement amis, pas encore. On en était encore au stade ou on faisait connaissance, le ciné n’est pas le meilleur endroit pour faire connaissance avec quelqu’un…

Et puis elle embraya sur les courses de voitures au sanctuaire.

- C’est pas un peu dangereux ce genre de courses ? Et pas très légal non plus ?

Regardez qui cause ? J’avais été la première à sauter sur l’occasion lorsqu’on me l’avait proposé…


Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t596-angela-angie-foster-healer http://forum.childrenofluxaeterna.com/t602-angie-foster
Nick Doroty
avatar
Cinema ou autre, en fait il s’en fichait bien mais il était le seul à essayer de proposer quelque chose. Quelque chose qui ne soit pas rocambolesque parce qu’en la matière, Deniz excellait.
Il leva les yeux au ciel à la remarque de la jeune femme sur ses soi-disant rougeurs. Inutile de répondre il sait qu’il s’enfoncerait un peu plus. Heureusement, elle avait une fâcheuse tendance à ne pas se concentrer plus de 5 secondes sur un même sujet.
Elle embraya sur les courses de voitures.

- Angela a raison. C’est dangereux et c’est pour ca que ca se fait surement au Sactuaire. D’ailleurs évite de mettre les pieds au Sanctuaire tout court.

Il fronça les sourcils.

- Je ne suis pas certain, qui plus est, que ce soit bien judicieux de faire quelque chose d’illégal. Si ca l’est c’est que ca a surement une bonne raison de l’être.

Nick se tourna vers Angela en l’invitant du regard à soutenir ses arguments. Peut-être que Deniz l’écouterait, elle, parce qu’il était évident que l’avis de Nick était juste une douce musique à ses oreilles mais à peu près rien d’autres. Visiblement, elle le menait en bateau. Et visiblement c’est tout juste s’il s’en rendait compte.
Revenir en haut Aller en bas
Deniz Raven
avatar
[HJ : explosé de rire ]

Deniz les a regardés, l'un après l'autre. Elle s'est même posé la question si elle avait bien fait de venir. A les voir tous les deux, c'était Mme et Mr Teresa.

"Vraiment ? Vous allez me servir votre speech de jeunes adultes genre, 'c'est MAAAAAAAAAAAL'. Ca va, passez-moi la chanson, j'en ai vu d'autres, vous sortez d'où, franchement ? A part faits l'un pour l'autre, je vois pas trop."

Dans ces moments-là que Sky lui manquait atrocement.

"C'est pas dangereux si on sait conduire. Et rien n'est illégal au Sanctuaire, c'est juste un autre monde ! Vous pouvez vraiment pas comprendre. En fait, je suis à deux doigts de vous laisser vous éclater tous les deux avec vos tasses de thé et votre petit doigt levé, le cul bien flanqué dans vos canapés super safes de vie tranquille. Pendant que moi !"

Elle s'est désignée des index sur la poitrine.

"Je vais aller m'amuser avec ceux qui savent encore picoler un peu en espérant que Dieu me tombe pas sur le coin de la tronche parce que je commence à en avoir marre de la jouer coolos."

Elle a observé Nick, avec ce même regard qui savait qu'il avait raison, mais qu'elle avait juste besoin de s'exprimer, de se dégourdir la langue deux minutes. Elle a soupiré, son sourire totalement évanoui. Elle détestait qu'il ait raison, elle savait qu'il était aussi comme ça pour la protéger, même s'il ne l'aimait pas beaucoup. Elle ne se faisait pas mille illusions, non plus.

"J'en ai marre de me la couler douce, okay ?" Elle a écarquillé les yeux en levant les mains. "Monsieur Même-les-auto-tamponneuses-c'est-dangereux !!! Ca te ferait pas de mal de te secouer de temps en temps, tu sais ça ? Je dis ça, c'est pour ton bien. Ca va, c'est encore légal la fête foraine ? Je peux monter sur la grande roue ? Au moins j'y verrai un bout de Sanctuaire, ça me fera voir autre chose que ton tourne disques."

Elle était un peu injuste, c'est vrai. Mais je crois que le temps avait eu raison de sa patience et que si les choses ne bougeaient pas rapidement, elle s'y serait collée elle-même. Elle a secoué la tête en soupirant, rendant les armes aux pieds de Nick, les bras croisés.

"La vache, c'était peut-être une garce, mais elle avait au moins le mérite de savoir s'amuser. Légal ou pas."



‎"La forêt est belle, profonde et sombre,
Mais j'ai tant de promesses à tenir,
Et avant de m'endormir,
Il y a tellement de chemins encore à parcourir.
"
- Robert Frost
Revenir en haut Aller en bas
Angela Foster
avatar
Inutile de mettre les sous-titres pour expliquer la signification du regard de Nick, je le compris aussitôt et embrayai.

- Bien sûr que ça a une raison d’être illégal. C’est dangereux, pas seulement pour les pilotes, mais aussi pour ceux qui pourraient croiser la route des concurrents. Les accidents, dans ce genre de courses, laissent rarement l’occasion de s’en sortir indemne… ou de s’en sortir tout court d’ailleurs.

Mon dieu, s’il savait que j’avais moi-même participé à une de ces courses, et que je savais précisément de quoi je parlais…

La réaction de Deniz suite à ça m’a coupé le sifflet. Elle était… vous savez à qui elle me faisait penser, là, en cet instant précis ? A Sky. Mon regard s'assombrit quelques secondes avant que je me mette à parler.

- J’ai failli perdre la vie dans l’une de ces courses.

Bon, ça c’était dit. Pas sûr que Nick accepte de me revoir après ça, mais il m’avait demandé d’aider Deniz, non ? Et quelque chose me disait que pour aider Deniz, il fallait l’apprivoiser en lui faisant comprendre que je n’étais pas si parfaite qu’elle se l’imaginait.

- Mais pas parce que je ne maitrisais pas mon véhicule. Il arrive que les concurrents face auxquels on se retrouve n’accordent pas la moindre importance à votre vie. Ils ne connaissent pas de règles, ils vous éjecteront dans le décor si ça peut leur permettre de gagner et tant pis si vous restez sur le carreau.

Mais je n’étais pas certaine qu’elle ait entendu ce que je venais de lui dire, elle était montée sur ses grands chevaux et se permettait de commenter nos vies comme si elle les connaissait. Ok, elle connaissait peut-être celle de Nick, mais pas la mienne. Je n’ajoutai rien cependant, me contentant de la regarder, l’air grave, jetant un regard à Nick au passage. Bon sang, il avait raison, ça n’allait pas être de la tarte.

Mais alors qu’elle se mettait à parler de Nick d’une façon qui me semblait carrément déplacée et plutôt injuste, je ne pus m’empêcher d’intervenir, pour essayer de calmer le jeu.

- Ecoutez, si vous aimez la vitesse, je connais un circuit un peu plus sécurisé que le sanctuaire où on peut faire des courses sans risquer de se prendre une voiture qui déboucherait de nulle part. C’est dans la ville médiane, un circuit fermé sur lequel on ne peut entrer que si on connait le propriétaire...

Pas sûr que ça serait du goût de Nick non plus, mais réfléchissez-y, il m’avait demandé de m’occuper de Deniz, pas vrai ? Et pour ce faire, il était préférable que je m’entende bien avec elle, non ? Sinon, elle n’accepterait jamais de passer du temps avec moi. Alors, ben… je lui proposais des choses susceptibles de l’intéresser. Et puis, remettre quelqu’un dans le droit chemin, ça se fait progressivement. On ne peut pas demander à quelqu’un de changer du tout au tout, de renoncer à ce qu’il était sans transition. Ce que je proposais moi, c’était le début de cette transition. Nous passions de courses illégales et dangereuses à courses légales et relativement sécurisées, c’était déjà ça.

Je jetai un nouveau regard à Nick. Pitié, je l'aimais bien, dites moi que je n'avais pas encore tout gâché !


Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t596-angela-angie-foster-healer http://forum.childrenofluxaeterna.com/t602-angie-foster
Nick Doroty
avatar
Deniz pouvait bien dire ce qu’elle voulait, Nick était encore assez grand garçon pour savoir quel genre de vie il voulait mener. Et si cette dernière était monastique c’est lui que ca regardait. Qu’elle inclut Angela dans le moule lui tira un froncement de sourcils. La jeune femme ne connaissait pas plus Angie que lui et la juger prestement était cavalier.
Deniz passait d’un extrême à l’autre, réclamant des courses de voitures illégales et des tours de grande roue juste après.
Il y avait peut-être un juste milieu à trouver.
C’est Angela qui prit les devants et Nick lui en fut particulièrement reconnaissant.
Il ne s’était pas trompé à son sujet. Elle était pleine de bonne volonté et mettait du cœur à satisfaire sa requête.
C’est peut-être pour cette raison qu’il ne dit rien quand elle avoua elle-même avoir participé à ce genre d’événements. Il ouvrit la bouche et les yeux de surprise, mais se tut.
Il préféra se tourner vers Deniz

- Je ne suis pas certain que tu aies vraiment envie de mettre ta vie en jeu même pour t’amuser, non ?

Angela ne manquait pas de ressources toutefois et la proposition qu’elle fit, même si ce n’était clairement pas le genre d’attraction qui emballait Nick, avait au moins le mérite d’offrir un compromis raisonnable à la blonde.

- Ca me semble bien, dit-il en essayant de mettre un maximum d’entrain dans cette remarque.

Toutefois, il se tourna vers Angela et, peiné, lui dit

- Je suis navré que vous ayez pu être en danger de mort à cause de tels inconscients. Il serait bon que les autorités commencent à s’intéresser au Sanctuaire…

Il se radoucit, si tant est que ce fut possible plus encore et sourit à Deniz

- Allez... pour une fois que je n'ai pas très envie de travailler...
Revenir en haut Aller en bas
Deniz Raven
avatar
Mettre sa vie en danger, ça non, ce n'était pas le genre de Denise.

"Non..."

Encore que les dires d'une étrangère ne lui firent ni chaud ni froid. Elle s'est contentée de la regarder, le front légèrement plissé à l'écoute. Mais c'était trop facile 'J'ai fait ça, ne le fais pas.' Denise est le genre de fille à vouloir faire ses propres expériences et ne pas se fier à celles des autres. Surtout ceux qu'elle ne connait pas. Je pense même surtout qu'elle ne l'a pas cru. Denise possédait toujours ce gros problème de confiance. En dehors de Nick ? Tout le monde récoltait son indifférence. Quant à son opinion du Sanctuaire, elle s'est bien gardée de les contredire, ils avaient visiblement leur idée bien arrêtée sur le sujet.

"Mais ça a toujours l'air plus drôle que votre cinéma..."

La proposition d'Angela l'a faite ciller. La même chose qu'au Sanctuaire mais dans un endroit fermé de la Ville Médiane. Ok, moins de monde, des entrées... Elle a regardé Nick en réfléchissant. S'il s'adoucissait, il jouait surtout sur sa corde sensible. Elle a soupiré et a fini par sourire en dodelinant de la tête, ses yeux virant d'un côté puis de l'autre. Elle a abdiqué.

"D'accord..." Il a souri un peu plus, son visage s'illuminant. "Ouais, okay... Ca a l'air marrant." Et elle a brandi son index sur lui. "Mais à condition que tu participes aussi, Nicky !"



‎"La forêt est belle, profonde et sombre,
Mais j'ai tant de promesses à tenir,
Et avant de m'endormir,
Il y a tellement de chemins encore à parcourir.
"
- Robert Frost
Revenir en haut Aller en bas
Angela Foster
avatar
Sur le coup, Nick ne fit pas le moindre commentaire à propos de ma participation à ce genre de course, et je lui en étais reconnaissante. Pour autant, je n’arrivais pas à dire si c’était bon signe ou pas. Quoiqu’il en soit, on était cohérent dans nos propos, l’un et l’autre, solidaires même. Comme doivent l’être deux parents face à leur enfant. Ok, comparaison à chier, je suis d’accord, je ne sais même pas pourquoi elle m’est venue à l’esprit.

L’avantage de mon aveu, en tout cas, c’est que Deniz semblait commencer à lâcher prise. Pour ce qui était de la course au Sanctuaire en tout cas. Pour le reste, je ne savais pas, elle n’en parla pas.

Mais quand Nick trouva ma proposition « bien », j’avoue que moi, j’ai tiqué. Il trouvait ça bien ? Vraiment ? Hey, si c’était vrai, je n’avais peut-être pas encore réussi à le faire fuir. Bonne nouvelle ! Et c’est là qu’il revint sur ma participation. Je relevai les yeux vers lui et secouai la tête.

- C’était de ma faute, je n’aurais jamais dû accepter d’y participer. Je n’imaginais pas que les autres concurrents étaient aussi dangereux. Je pensais qu’ils respectaient les règles les plus élémentaires. Ca m’a servi de leçon.

Et j’acquiesçai, d’un air déterminé. Oh oui, ça m’avait servi de leçon. C’était une erreur que je n’étais pas prête de refaire. Vous savez quoi, petit à petit dans ma tête, les paroles d’Alex avaient fait leur chemin. J’avais pris conscience qu’il fallait que je me calme, vraiment, que je n’avais rien à prouver à personne, que je n’avais pas à donner l’illusion d’être une dure à cuire sans la moindre peu, parce qu’au fond, ça n’était pas le cas. Alex était vraiment quelqu’un de bien lui aussi, il arrivait à m’ouvrir les yeux, c’était douloureux, mais c’était pour mon bien, n’est-ce pas ?

Je reportai mon attention sur Deniz tandis que Nick essayait de la convaincre avec force… douceur ? Et lorsque la jeune femme accepta, un franc sourire se dessina sur mon visage.

- Et bien si tout le monde est d’accord, on y va. j'appelle le patron tout de suite pour lui dire qu'on arrive et lui demander si le circuit est dispo.

Je m'éloignai de quelques mètres et sortis mon téléphone de ma poche. Le patron, je n'irais pas jusqu'à dire que c'était un de mes amis, mais je le connaissais bien, il nous arrivait souvent d'aller nous amuser sur son circuit avec mes amis. On se faisait des petites courses de moto vraiment sympa, avec toujours le même enjeu : celui qui perdait paierait la tournée.

Au bout de quelques minutes de bavardage avec le gérant du circuit, je raccrochai et revins vers mes compagnons du jour, le sourire aux lèvres.

- C'est bon, la piste est à nous. Généralement, on y va avec son propre véhicule, mais il a quelques voitures à disposition au cas où. Ce qui m'amène à vous poser une question : Est-ce qu’on a le choix de son véhicule ? Parce que si c’est le cas, j’aimerais récupérer ma moto avant d’y aller.

Oui, non, ça, c’était une chose pour laquelle Alex n’aurait pas le dernier mot. Cette moto, moi je l’aimais bien, elle me donnait un sentiment de liberté que je n’avais pas quand j’étais enfermée dans l’habitacle d’une voiture. Et puis, elle était quand même sacrément pratique pour les embouteillages.


Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t596-angela-angie-foster-healer http://forum.childrenofluxaeterna.com/t602-angie-foster
Nick Doroty
avatar
Il n’avait pas eu du tout l’intention de participer. Quand bien même il était prêt à faire des efforts pour Angela et Deniz, ce genre de truc n’était pas de son goût. La vitesse très peu pour lui, il était plutôt du genre « qui veut partir à point ménage sa monture ». Quelque chose du genre.
D’ailleurs, sa voiture n’avait rien d’une bête de course. Une petite citadine fonctionnelle, propre, rien à voir avec un truc tape-à-l’œil piège à gonzesses.
Nick se tourna vers Angie

- On va repasser par l’hôpital vous pourrez récupérer votre moto. J’en profiterai pour prendre un peu de travail que je ferai chez moi ce soir, ca nous laissera plus de temps. Et puis vous nous ouvrirez la route, je ne savais même pas qu’il y avait ce genre de circuit dans le coin.

Puis à l’adresse de Deniz

- Allez viens !

Il n’était pas vraiment dupe et avait bien remarqué que si la jeune femme se montrait docile c’était uniquement pour se montrer aimable avec lui. Malgré tout, il la connaissait bien, et depuis longtemps. Deniz pouvait être charmante et absolument adorable quand elle le voulait et c’était bien là-dessus qu’il comptait. Est-ce parce qu’il avait répondu présent quand elle était venue solliciter son aide ou bien parce qu’elle le considérait différemment des autres ? toujours est-il qu’elle était conciliante avec lui et qu’il essayait de lui rendre la monnaie de ses efforts du mieux qu’il pouvait. Si Angela et elles pouvaient s’entendre, il en serait plus que ravie, autant pour qu’elle ait enfin une relation saine avec quelqu’un d’autre que pour sa propre tranquillité.
Une fois installés dans la voiture, Nick prit le chemin de l’hôpital.
Il ne voulut pas ouvrir la conversation le temps du trajet, laissant ce soin à Deniz si elle le voulait. Il craignait de s’engager sur des sujets dont il n’arriverait pas à se dépêtre.
Revenir en haut Aller en bas
Deniz Raven
avatar
Denise a toujours eu une façon... Particulière... de penser, de voir les choses, de surmonter les obstacles et d'avancer. En un sens, c'est une battante, une vraie. Je n'ai jamais vu quelqu'un autant essayer de mourir sans jamais y parvenir tant l'instinct de survie est fort. Beaucoup de sérieux dépressifs ne se seraient jamais réveillés de ces tentatives. Nick le savait, chaque fois que Denise avait attenté à sa vie, elle avait, on ne sait comment, survécu. Rien à voir avec un pouvoir, Yu, ou ce que vous voulez, non, une simple et réelle force de la nature. Le jour où elle a réalisé l'incohérence de sa vie, à savoir qu'elle ne voulait pas mourir comme elle le pensait, mais qu'elle voulait vivre, tout a changé.

Aussi, face aux dires d'Angela, elle a balayé l'air d'une main, non contente de faire remarquer qu'on ne parlait plus de ça et qu'il n'était plus utile de lui faire éternellement la leçon, elle était stupide, mais pas bouchée.

"Ouais, bah à ce que je vois, t'es vivante, donc tout va bien, non ? C'est le Sanctuaire, quoi... Si je vais là-bas, je m'attends pas à des règles strictes et encore moins à du légal, alors..."

Elle a haussé les épaules. Ne dites jamais à Denise qu'elle vous rappelle Sky, c'est probablement le meilleur moyen de la vexer. Et par vexer, j'entends... Offenser. Encore qu'au fond d'elle, elle en demeure toujours profondément jalouse. Elle a regardé Angela appeler le patron et a haussé un sourcil.

"C'est légal tout ça ?"

C'était aussi une fausse stupide, mais une vraie merdeuse, le titre de chieuse étant déjà pourvu. Et à sa question, Denise a hésité.

"Euuuuuuh, je pense pas que Nicky ici présent serait pour utiliser sa tire dans un truc pareil. Ca coûte cher les pneus, et il est pédiatre, pas chirurgien."

L'argent, c'est un sujet sérieux pour Denise. Elle avait déjà fait remarquer à son 'ami' qu'il était sous payé, traité passablement comme une merde, à faire un job de merde. Elle lui avait surtout dit plus d'une fois combien il méritait mieux. Et ça, elle le pensait. Un jour, elle lui avait même glissé innocemment qu'il devrait penser à ouvrir son propre cabinet... Comme cette femme et son Casino qui réalisait son rêve. Elle l'avait lu dans le Post. A l'époque, ça l'avait bien faite marrer, mais en voyant Nick... Elle n'avait pas encore trouvé comment le remercier, mais elle cherchait activement.

Assise à l'arrière dans la voiture, Denise s'est accrochée aux sièges devant en s'avançant pour les voir.

"Bon et alors, tu viens d'où, tu fais quoi dans la vie ? T'as une moto, c'est ça ? C'est quoi le truc, c'est pour sentir un truc entre tes jambes ? Ouais, je comprends, ça me manque un peu aussi, je dois avouer, mais bon, on fait avec ce qu'on a. T'as quel âge ? En vrai, t'es une grosse rebelle, c'est ça ?"

Elle a regardé Nick, sans sourire, elle était profondément sérieuse.

"Quoi ?"



‎"La forêt est belle, profonde et sombre,
Mais j'ai tant de promesses à tenir,
Et avant de m'endormir,
Il y a tellement de chemins encore à parcourir.
"
- Robert Frost
Revenir en haut Aller en bas
Angela Foster
avatar
- Oui c'est légal.

Evidemment que ça l'était. Vous croyez quoi ? Que j'aurais proposé un truc illégal à la protégée de Nick en sa présence ? Non, attendez, même s'il avait été absent, je ne l'aurais pas fait. Certes, je flirtais parfois avec la limite, mais je le faisais de moins en moins et je n'entraînais personne avec moi.

- Vous n'avez jamais fait de karting ? C'est le même principe. Sauf qu'on paye pas l'entrée. Mais ça, c'est parce que je connais le patron.

A la réponse de Nick, j'acquiesçai et lui adressai un sourire. Direction l'hôpital donc, parfait. Si je devais faire la course avec Deniz, je préférais avoir ma moto. La dernière fois que j'avais conduit une voiture... disons que la voiture n'avait pas survécu. Et il faut croire que j'étais un peu superstitieuse sur les bords. Je n'avais jamais repris le métro non plus.

Je m'installai dans la voiture de Nick et là commença l'avalanche de question. Ok, je ne m'attendais clairement pas à être bombardée comme ça. Il faut croire que Deniz avait envie de savoir à qui elle avait affaire. Je pouvais la comprendre. A l'allusion, je haussai un sourcil et me retournai sur mon siège pour lui lancer un regard du style "t'es sérieuse là ?". Il y avait un petit côté dérangeant dans ses questions, il manquait le projecteur braqué sur moi et j'aurais pu me croire à un interrogatoire de police. Je suis sûre que David aurait pu procéder de cette manière si je n'avais pas déjà été sûre qu'il était beaucoup plus subtil. Je me forçai à sourire malgré tout et entrepris de répondre à ses questions dans l'ordre.

- J'habite dans la Médiane et je suis serveuse et étudiante. Entre autres choses. Oui, j'ai une moto et non, c'est pas pour ça.

J'aurais pu lui balancer que j'avais pas besoin de la moto pour ça. Il y a un an, ça aurait été vrai, mais maintenant, c'était juste un pur mensonge.

- C'est plutôt pour la sensation de liberté, et c'est pratique en ville, ce qui ne gâte rien. J'ai 26 ans, je crois. Et pour ce qui est d'être une rebelle, ça dépend. C'est quoi une rebelle pour toi ?

Je me tournai vers Nick et l'interrogeai du regard.

- Vous diriez que je suis une rebelle, vous ?

Question stupide, il ne me connaissait pas. Mais on n'allait tout de même pas le laisser en dehors de la conversation !

- Et je suppose que tu ne m'en voudras pas si je te retourne tes questions ?


Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t596-angela-angie-foster-healer http://forum.childrenofluxaeterna.com/t602-angie-foster
Nick Doroty
avatar
Du Deniz dans toute sa splendeur. Nick n’en attendait pas moins d’elle en termes de provocation mais il avait secrètement espéré qu’elle attendrait au moins d’être seule avec Angela pour son petit numéro. Il ne ferma pas les yeux, non, il conduisait. C’aurait été très con. Il se contenta de soupirer juste après son « Quoi ? ».

- Ne vous sentez pas obligé de répondre Angela !

Autant essayer de préserver encore un peu la blonde. Au fond il se demandait s’il avait vraiment eu une bonne idée. Sans doute que s’il n’avait pas vu la jeune femme avec Sky il n’y aurait même pas pensé mais la façon dont elle avait parlé de l’adolescente et du peu qu’il avait vu de leur fonctionnement, il lui avait semblé qu’Angela saurait comment s’y prendre avec Deniz. Il avait juste mésestimé sa colocataire.
Toutefois, Angie répondit avec sincérité et une désarmante spontanéité. Cela le rassura et le détendit aussi.
Si elle était une rebelle ? Ca le fit rire

- Grands Dieux, non ! Sauf votre respect, j’ai l’impression que vous avez assez de plomb dans la tête pour avoir passé cette étape. N’est-ce pas ce que vous m’aviez dit d’ailleurs ?

Il réfléchit et ajouta.

- Je pense qu’il y a plein de manières d’être rebelle et ca ne veut pas nécessairement dire tout envoyer en l’air n’importe comment. Si on regarde la façon dont j’ai refusé la voie que mes parents m’avaient toute tracée, j’ai moi aussi été un rebelle non ?

Dans le rétroviseur il guettait la réaction de Deniz. Savoir si elle allait répondre elle aussi aux questions que lui retournaient Angela avec autant de sincérité. Il espérait quand même que… pas trop.
Revenir en haut Aller en bas
Deniz Raven
avatar
"Je suis à pied, je m'en sens encore plus libre."

Elle a haussé les épaules.

"Pour moi, un rebelle, c'est quelqu'un qui fait pas ce qu'on lui dit de faire, juste par esprit de contradiction."

Tant qu'on ne lui demandait si elle se sentait elle-même rebelle... Mais si Nick devait avoir une copine, autant qu'elle ait du plomb dans la tête, oui. Elle y veillerait. Jusque là, elle préférait Meili. Ou même Sunny du Casino. Cette petite chatte ronronnante aurait été parfaitement en accord avec Nick, elle en était persuadée. Elle se disait qu'un jour, elle tenterait. A ses yeux, la solitude de Nick était un véritable gâchis. Il faut croire qu'elle l'appréciait bien plus qu'elle ne le laissait entrevoir. Elle l'a désigné d'un index en regardant Angela.

"Ca, c'est pas être rebelle, c'est être un résistant."

Denise adore poser des questions, mais y répondre... beaucoup moins, vous vous en têtes rendue compte à vos dépends. Elle s'est donc contentée de hausser les épaules.

"J'suis étudiante aussi, en économie. Et je viens de Megalopolis. Mes parents sont partis en voyage alors je reste avec tonton Nicky ! Ils renouvellent leurs voeux, un truc comme ça, bref, ça leur prend du temps pour se retrouver seuls. Moi j'aime pas être seule, donc, je me fais chier. Mais genre... Vraiment. Je tourne en rond sur ma chaise, je me lamente et tout... Et mes potes sont chiants à mourir. Ils font que des trucs légaux et tout ça..."

Mensonges avec parcimonie. Est-ce que Nick avait eu une bonne idée ? Absolument pas. Il n'avait même pas idée de ce qu'il avait fait.



‎"La forêt est belle, profonde et sombre,
Mais j'ai tant de promesses à tenir,
Et avant de m'endormir,
Il y a tellement de chemins encore à parcourir.
"
- Robert Frost
Revenir en haut Aller en bas
Angela Foster
avatar
Vous savez quoi, je ne m'attendais vraiment pas à ce que ma question le fasse rire. J'imaginais lui tirer tout juste un petit sourire. Sa réponse aurait pu me vexer, moi qui avait toujours essayé d'être "rebelle". Mais ce ne fut pas le cas. J'esquissai un sourire et baissai la tête. Juste quelques secondes, avant de me retourner vers Deniz pour l'entendre donner sa version des faits.

- Mais est-ce qu'être résistant n'est pas aussi une forme de rébellion ? Je veux dire, le résistant se dresse contre quelque chose qu'on cherche à lui imposer et qui ne lui plait pas. Ce n'est pas une simple question d'esprit de contradiction. Je crois que le véritable rebelle est celui qui a le courage de se rebeller contre l'ordre établi parce qu'il sait qu'il existe mieux ailleurs.

Je haussai les épaules et me laissai à nouveau aller contre le dossier de mon fauteuil.

- Enfin, c'est comme ça que je vois les choses en tout cas. Donc partant de ce principe, oui, vous êtes un peu un rebelle.

J'écoutai les réponses de Deniz avec attention tandis qu'elle me décrivait sa petite vie banale et ennuyante avec des potes tout aussi banals et ennuyants. Quand elle eut fini de parler, je penchai la tête sur le côté et fronçai les sourcils.

- Qu'est-ce que tu as contre la légalité ? A t'entendre on dirait que c'est un sujet tabou, que c'est juste naze. Pourtant il y a des tas de trucs vraiment sympas qu'on peut faire en toute légalité.

Oui, bon, y'avait aussi plein de trucs pas très légaux qui étaient également super sympas, mais mieux valait ne pas en parler ici.

- D'une manière ou d'une autre, la vie finit toujours par nous faire payer toutes les erreurs et toutes les choses pas très légales qu'on a faites. Et quand ça nous arrive, on regrette carrément, fait moi confiance.


Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t596-angela-angie-foster-healer http://forum.childrenofluxaeterna.com/t602-angie-foster
Nick Doroty
avatar
On pouvait lui accorder une chose, c’est que si ses mensonges en temps normal auraient eu le don de le contrarier, pour la peine ils contribuèrent à ce qu’il se détende. Elle disait les choses avec tellement de simplicité que rien ne laissait entendre qu’elles puissent être inventées de toute pièce. Il n’aimait pas devoir mentir et il espérait sincèrement que le temps ou Deniz pourrait s’exposer sans craindre pour son avenir viendrait bientôt.
Ils arrivèrent sur le parking de l’hôpital et Nick eut la courtoisie de se garer près de la moto d’Angela.
Avant qu’elle ne sorte, il lui adressa un sourire

- J’espère quand même que la vie n’a pas été trop dure avec vos erreurs, Angela. On en fait tous, c’est humain. Et quel est celui qui n’a jamais appris en réussissant à chaque fois ? c’est l’obstination dans l’erreur qui ne mérite aucune compassion. C’est de la bêtise.

Et en se retournant il s’adressa à Deniz

- Si tu veux passer devant !

Il aurait aimé ajouter « mais tu évites de me casser les oreilles avec ton bavardage » mais définitivement, Nick était incapable de se montrer désagréable. Il préférait subir que prévenir. Trop bon trop con comme on dit.
Revenir en haut Aller en bas
Deniz Raven
avatar
Denise n'a pas pu s'empêcher de rire aux dires d'Angela. A ses yeux, elle était très drôle. Si Nick pensait que la jouer "sainte" avec elle, qu'il s'agisse de lui ou d'un autre, permettrait de l'apaiser, c'était très mal la connaître. Donner des leçons à quelqu'un est le meilleur moyen de les inciter à en faire leur propre expérience. Et Denise est une jeune femme d'expérience qui n'attend pas qu'on lui apprenne la vie. Elle la prend.

Elle s'est laissée retomber dans le fond du siège arrière en regardant par la vitre. Elle a secoué la tête avec un demi sourire blasé.

"Ouais, ce que tu veux."

Et puis elle a tourné la tête vers Angela. Puisqu'elle lui posait la question, elle ne s'est pas gênée pour lui répondre.

"Ca me fait chier. J'ai rien contre la légalité. Je trouve juste que la prôner, comme si c'était ZE truc à faire, ça me gonfle, les gens coincés. Genre, t'as jamais piqué une sucette à la caisse ? Ou taper dans le portemonnaie de ta vioque un jour de beau temps qu'elle était sortie et qu'un billet dépassait ? Vas-y, ose dire qu'un jour, un mec t'a rendu plus de monnaie qu'il aurait dû et tu lui as rendu tellement t'es honnête. Je suis pas une hypocrite. Je suis peut-être chiante, mais je suis encore pas hypocrite."

Le coup de la vie et du karma, en revanche, elle l'a mal pris et Angela s'est mangé un regard d'outre tombe avec la mâchoire serrée. Avec Denise, c'est ou tout blanc, ou tout noir. C'est souvent difficile à vivre, d'ailleurs, mais quand on le sait, on apprend à ne pas trop s'en formaliser. Par respect pour Nick, en tout cas, elle n'a rien dit, évitant de rentrer dans le conflit ce qui, connaissant Denise, était un effort des plus considérables.

"T'inquiète, je te fais confiance, l'amie."

A peine Angela avait ouvert la porte pour sortir qu'elle s'est glissée entre les sièges pour prendre sa place et s'installer lourdement, un coude contre la vitre, et en silence. De cette manière, elle a marqué son profond désaccord et sa mauvaise humeur. Une fois seuls, elle ne s'est pas pour autant excusée, elle a levé un pied sur le tableau de bord face à elle et a posé son menton sur son avant bras plié. Après quelques minutes de route, elle a glissé d'une voix bougon :

"On ira dire à The Cure que ce sont des rebelles, qu'ils finiront par payer leur illégalité. Je les entends bien se marrer d'ici."

Angela pouvait se féliciter d'une chose : elle avait fermé le clapet de Denise. Mais de là à être une bonne chose pour la suite...



‎"La forêt est belle, profonde et sombre,
Mais j'ai tant de promesses à tenir,
Et avant de m'endormir,
Il y a tellement de chemins encore à parcourir.
"
- Robert Frost
Revenir en haut Aller en bas
Angela Foster
avatar
Face au discours de Deniz, mon expression s'assombrit progressivement et je gardai le silence. J'aurais pu lui dire que j'avais fait bien pire que voler des sucettes dans un supermarché. Mais ce n'était ni le lieu, ni le moment. Et je n'avais pas l'intention de m'étendre sur mes frasques passées. C'était du passé, je n'en étais pas fière, j'essayai de rectifier le tir, point bar.

Le regard qu'elle me lança ensuite n'augurait rien de bon. Ouais, bah je crois qu'en fait, elle ne m'appréciait pas des masses la Deniz. Et quelque part, ça me désolait. Parce que j'avais envie de rendre ce service à Nick. Si elle avait vraiment besoin d'aide pour se remettre sur les rails, j'étais prête à lui apporter la mienne. Mais ça ne marcherait pas si elle n'y mettait pas un peu de bone volonté.

Je gardai le silence pendant le reste du trajet, le coude posé sur le rebord de la fenêtre, le regard tourné vers l'extérieur. Je sentais la fatigue commencer à me tomber dessus, conséquence des journées de malade que je m'enfilai. Et je commençai à avoir mal au crâne aussi. Je ne m'étais toujours pas débarrassée de cette grippe... Il aurait été beaucoup plus raisonnable pour moi que je trouve une excuse et que je m'en aille avant que le virus ne se déclare totalement, mais je ne voulais pas que Nick croit que je les fuyais, lui et Deniz.

Au moment de sortir de la voiture, quand il me lança cette phrase, je relevai les yeux sur lui. Toute trace de sourire avait disparu et je crois que j'étais plus pâle qu'avant aussi.

- Elle l'a été.

Oh que oui, elle l'avait été, entre le glioblastome et Peter, je crois qu'on pouvait dire qu'elle m'avait bien fait payer.

- Mais je suis plus forte qu'elle.

Non, pas à proprement parler, je n'étais pas très forte, mais j'avais tenu bon. Je n'étais peut-être pas encore parvenue à surmonter tout ça, mais je faisais des progrès chaque jour.

Et sans même jeter un regard à Deniz, je sortis de la voiture pour me diriger vers ma moto.

Le trajet entre l'hôpital et le circuit était relativement court. En arrivant là-bas, j'avais retrouvé le sourire (la force de la persuasion) et je retirai mon casque en m'avançant vers le patron qui se tenait à l'entrée du circuit.

- Salut Landry.

Il était pas vieux ce patron, la petite trentaine, tout au plus. Et plutôt mignon qui plus est.

- On peut y aller ?
- Ouais. La piste est toute à vous. Tu rentres avec ta bécane ?
- Ouep.
- Et tes amis ?
- Elle va prendre une de tes voitures, et je crois que Nick préfère rester dans les gradins.
- Ca roule, amusez-vous bien.

Et il ouvrit le portail du circuit. Je m'engouffrai à l'intérieur et attendis que Nick et Deniz m'aient rejointe.  C'était un grand circuit, type formule 1, en extérieur. A ce que j'avais compris, le circuit datait de quelques dizaines d'années, quand un type de la haute avait acheté un quartier de la Médiane entier et l'avait fait raser pour se construire ce circuit, pour s'amuser. Le type avait fini par faire faillite, et le circuit était maintenant entre les mains de Landry qui en avait une espèce de circuit de Karting, on réservait à l'avance, on venait et on avait le droit de faire quelques tours de piste avec le véhicule de notre choix.

Dans un coin se trouvaient les voitures à disposition des clients, de vieilles caisses retapées à neuf. Je les indiquai à Deniz d'un geste de la main.

- Vas-y, choisis la tienne.


Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t596-angela-angie-foster-healer http://forum.childrenofluxaeterna.com/t602-angie-foster
Nick Doroty
avatar
Nick se concentra sur la route. Visiblement Deniz n’avait pas envie de parler mais vu la teneur de la conversation précédente, cela ne l’étonnait pas.
Quand ils furent arrivés à destination, il soupira et se tourna vers elle.

- C’est une fille bien. Elle est vraiment adorable et pleine de bonne volonté. Je sais bien que c’est surement pas le genre de personnes que tu côtoies d’habitude mais peut-être que tu devrais lui laisser une chance, non ?

C’était dit gentiment et quelque part sous-entendait ce que lui pensait d’Angela. Il avait espéré que ca puisse coller entre elles, misant sur la volonté de Deniz de changer de vie et de peut-être prendre de bonnes décisions.
Nick fit un petit sourire timide pour amadouer la jeune fille puis coupa le moteur et descendit de la voiture.
Le circuit était étonnant mais bien entretenu. Comme avait pu le supposer Angela, il prit la direction des gradins, espérant vraiment échapper à la volonté de Deniz.
Conduire à pleine vitesse n’était clairement pas sa passion. Les sensations fortes lui filaient toujours un peu la trouille. Il en préférait d’autres, plus douces et moins violentes, mais toutes aussi intenses, alors qu’il avait pu mettre la main sur des places exceptionnelles pour un opéra. Bien qu’il soit grand amateur de Mozart, son opéra préféré restait La Wally d'Alfredo Catalani. Opéra maudit qui vit son auteur mourir l’année juste après sa création.
Angela avait pris les devants et semblait ici comme chez elle. Comme partout où elle l’avait accompagné d’ailleurs. Il se dit que son caractère doux et conciliant n’y était sans doute pas pour rien. Qui pouvait vraiment ne pas aimer cette jeune femme ?
Revenir en haut Aller en bas
Deniz Raven
avatar
Qui ? Denise. Pourtant, elle aimait tout le monde. Mais cette constante s'était brisée depuis plusieurs mois et la division était d'autant plus marquée depuis qu'elle côtoyait Nick. Sans le savoir, Angela avait tapé précisément là où il ne fallait pas. Encore une fois, avec Denise, c'est ou tout noir, ou tout blanc. Mais il y avait quand même du positif dans tout ça : Nick. A son petit discours, elle l'a regardé, l'oeil noir et les lèvres pincées. Elle lui aurait bien dit des choses, mais parce que c'est lui et qu'il représentait son seul et unique allié... Ami, même, elle se pliait en quatre. Pour lui, mais pour personne d'autre. Avec lui, elle était vraiment elle-même, sans masque. Elle a grimacé en prenant une voix nasillarde, imitant Angela.

"La vie nous fait payer nos erreurs !" Regard qui tue. Puis nouvelle imitation exagérée. "On finit par le regretter."

Elle a grimacé d'une façon plus dégoûtée que moqueuse.

"Tu lui as dit quoi au juste pour qu'elle me prenne pour une demeurée à me la jouer 'C'est maaaaaal, tu peux pas faire çaaaaa !' ? Genre c'est à moi qu'on va apprendre les retours de bâtons ? Qu'est-ce ça peut me faire de lui donner une chance ? Pourquoi faire ?!"

Elle a secoué la tête. Et encore, s'ils avaient été vraiment seuls, elle lui aurait fait la totale.

"Pourquoi tu m'as faite venir ? Si tu sais que c'est pas mon genre, qu'est-ce que ça peut me foutre qu'elle soit mignonne ? C'est ta copine, pas la mienne. Mais tu sais quoi, Nick ?" Elle a levé une main quand il a coupé le moteur. "Pour toi, parce que je t'aime, je vais être la plus adorable de toutes les gonzesses que t'as jamais connues. Je vais te la mettre dans ton plumard, la rebelle, tout ce que tu veux ! Regarde-moi."

Et elle s'est extirpée de la voiture non sans claquer la portière derrière elle. En général, quand elle l'appelait par son prénom sans y mettre de paillette ni de gloss... C'est un petit peu quand elle ne m'appelle pas Marshmallow. C'est qu'elle m'en veut.

Denise a poussé un profond soupir en redressant la fermeture éclair de son hoodie jusqu'à sa gorge. Au moins, ici, il y avait peu de monde. Elle a rejoint Angela avec son plus beau sourire avant de choisir une petite américaine longiligne. Pour le coup, elle a laissé Nick prendre la tangente. Au moins, ils ne se disputeraient pas dans la voiture. Il n'est pas exclu qu'en plus de se sentir jugée, autant par lui que par Angela, elle n'ait pas ressenti une certaine pointe de jalousie. Je sais que parfois, elle peut inquiéter et faire peur les gens car Denise a ce complexe de l'abandon. Si Angela était aussi adorable et bien que le disait Nick, alors il aurait tôt fait de la bazarder. Je ne pense pas que Denize aurait survécu à une déception de plus.

"J'espère que tu sais conduire ton engin ! C'est un vrai Rebelle de la Résistance qui m'a appris à conduire il y a quelques années."

En plus de son sourire, elle lui a posé la main sur l'épaule avec amitié. Ah ça, des masques, Denise en a plus d'un, adaptable à toutes les situations qu'elle rencontrait. Elle pouvait EFFECTIVEMENT être la plus adorable des jeunes femmes.

"Ca fait longtemps que tu conduis à moto ? T'aimes pas les voitures ?"



‎"La forêt est belle, profonde et sombre,
Mais j'ai tant de promesses à tenir,
Et avant de m'endormir,
Il y a tellement de chemins encore à parcourir.
"
- Robert Frost
Revenir en haut Aller en bas
Angela Foster
avatar
Landry était venu me rejoindre pendant que Nick et Deniz discutaient dans la voiture. On s'entendait bien, lui et moi. Il faut dire qu'on se connaissait depuis un petit paquet d'années maintenant. Je vous ai dit que c'était un ami de David ? Enfin, avant. Ils étaient au lycée ensemble. Avec Nick Volsky ils formaient une sorte de trio inséparable. Je les surnommais les trois mousquetaires. Et puis David et Nick étaient partis à l'armée et s'étaient éloignés de Landry. Et puis Nick était mort.

Il s'éloigna tandis que Deniz jetait son dévolu sur une américaine. Landry assistait toujours à toutes les courses qui avaient lieu, au cas où il y aurait un problème. Ca faisait partie de son boulot. Aussi prit-il place dans les gradins également, non loin de Nick.

Pour ma part, je reportai mon attention sur Deniz lorsque la jeune femme revint vers moi, le sourire aux lèvres. Et vous savez quoi, quelque chose me disait que son sourire sonnait faux. Mais peut-être que je me trompais.

- On va vite le savoir.

Je le savais déjà. De même que je savais qu'avec ce genre de bolide, lancé à pleine vitesse, je n'avais pas vraiment le droit à l'erreur. Ma Ninja était puissante, maniable, mais légère. Elle nécessitait une vraie maîtrise dans le cadre d'une course. Et ma foi, je n'avais jamais eu de réel accident. Après, on n'est jamais à l'abri d'une erreur.

Je m'avançais vers ma moto lorsque sa question me parvint aux oreilles.

- Ca fait quelques années ouais. C'est pas que j'aime pas les voitures, mais je préfère les motos. C'est plus maniable, plus puissant aussi. La mienne est taillée pour la course sur circuit, elle décolle au quart de tour. C'est... grisant.

Et je lui adressai un franc sourire. Elle aimait la vitesse, moi aussi. On avait au moins un point en commun.

- Tu veux faire un ou deux tours de chauffe avant ou tu te sens prête à en découdre tout de suite ?


Dans les gradins, Landry s'intéressait un peu à Nick. Il faut dire que des hommes dans les gradins et des filles sur la piste, il avait pas tellement l'habitude, généralement, c'était plutôt l'inverse.

- Vous n'aviez pas envie de participer ? Une course à deux, c'est moins marrant qu'à trois. Je m'appelle Landry Thompson au fait.

Et il tendit la main à Nick. Le moins qu'on puisse dire, c'est qu'il n'était pas timide.

- Ca fait longtemps que vous connaissez Angie ? Elle vient régulièrement ici, mais je vous avais jamais vu parmi ses amis.


Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t596-angela-angie-foster-healer http://forum.childrenofluxaeterna.com/t602-angie-foster
Nick Doroty
avatar
Nick avait choisi la prudence donc. Le directeur du circuit état venu jusqu’à lui pour se présenter personnellement et lui tenir compagnie. Poliment, il lui serra la main et se présenta.

- Nick Doroty, enchanté.

L’homme avait l’air courtois et plutôt avenant. Les courants d’air le frigorifiaient sur ses gradins et Nick referma sa veste avant de coller les mains dans ses poches, espérant que ce serait suffisant pour combattre le froid. Il eut été bien mieux chez lui, avec un peu de thé, de musique dans son sofa.
Qu’importe. Il avait mesurait combien c’était difficile pour Deniz de rester enfermer et il était prêt à faire cet effort pour elle. Qui plus est, à la lumière des derniers mots qu’elle avait eu dans la voiture, il mesurait son erreur de jugement et les efforts auxquels Angela consentait pour la jeune fille. Il n’en fut que plus reconnaissant à la blonde.
Nick prit bonne note de présenter ses excuse à Angie et s’il voulait la paix sous son propre toit, à Deniz aussi.
Il fit bonne figure quand il se tourna vers Larry

- On travaille ensemble. Enfin… elle est bénévole dans l’hôpital où je travaille. Je suis pédiatre. On se connait depuis peu…

Il hocha la tête avant de reporter son regard sur le circuit proprement dit.

- La vitesse, les voitures… c’est pas trop mon truc. Je laisse ca aux filles, elles ont l’air de vouloir se faire plaisir.

Nick hésita mais se dit que cet homme devait en savoir plus sur le sujet qu’ils avaient abordé

- Vous avez entendu parler des courses de voitures du Sanctuaire ?
Revenir en haut Aller en bas
Deniz Raven
avatar
Denise a ri et son comportement était différent que dans la voiture. Elle était... Avenante et son sourire charmant.

"Les motos, c'est pas trop mon truc, j'ai peur de me vautrer au moindre virage. Avec une voiture, j'ai les quatre roues bien ancrées au sol ! Tout ce qui me m'arriver c'est à cause de quelqu'un d'autre." Elle a balayé l'air d'une main "Cela dit, j'ai pas de voiture, je suis à pieds ou alors dans les transports." Qu'elle ne payait pas. "J'ai pas les moyens et puis à Megalopolis, on s'en fout. Tu lui as donné un nom à ta bécane ?"

S'intéresser aux autres, ce n'est pas un problème pour elle. Qu'il s'agisse de faire connaissance, ou bien de trouver la bête qui mord, ça ne fait aucune différence pour elle. Elle aime simplement savoir à qui elle parle. Et pour le coup, elle parle pour deux.

Denise s'est bien gardée de lui dire - par respect pour Nick - que faire la course avec une moto, c'était profondément déséquilibré. Mais si d'habitude elle courait pour gagner, ce n'était pas tout à fait le cas, ici. Dans toute cette situation bancale, Angela avait tout de même vu juste sur une chose : le circuit détendait Denise dans le sens où ça la défoulait un peu. Risquer sa vie aurait pu lui coûter très cher et elle n'était pas encore sortie des eaux troubles. D'ailleurs, au moment où elle s'est retrouvée à ouvrir la portière pour se mettre au volant... Elle a hésité. Denise n'est pas un as du volant, Roswell lui a appris à conduire, oui, c'est sûr, mais ça n'a jamais été sa tasse de café. Elle avait laissé ça à Maren et lui et elle s'était contentée de ses pieds avec Bip. Même quand son père avait proposé de lui offrir une voiture, elle avait dit non. S'enfermer dans une cage de métal, en voilà une idée.

A la place, elle s'est redressée, toute sourire et a regardé Angela.

"On y va ?"

Et elle a agité une main pour faire coucou à Nick sur les gradins, lui montrant toute sa bonne volonté.



‎"La forêt est belle, profonde et sombre,
Mais j'ai tant de promesses à tenir,
Et avant de m'endormir,
Il y a tellement de chemins encore à parcourir.
"
- Robert Frost
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
[CLOS] [Nick/Angie] What else ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Children of Lux Aeterna :: MEGALOPOLIS :: Ville médiane-