2076. Côte est des Etats-Unis. Megalopolis est le centre névralgique d'une guerre géo-politique mondiale depuis qu'un attentat biologique en 2026 a divisé l'humanité en deux populations bien distinctes : ceux qui se battent pour le futur, et ceux qui font avec le présent.
NAVIGATION

Partagez | 
 

 [CLOS] [Nick/Angie] Die Zauberflöte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Angela Foster
avatar
C'était le genre de coïncidence qui me faisaient rire à chaque fois. Ca arrivait tellement souvent ce genre de chose. Quand on discutait avec les gens, il y avait toujours un moment où on se rendait compte qu'on avait un point commun. Parfois c'était une connaissance, parfois juste un lieu. C'était marrant de constater à quel point le monde était petit.

- Une chance que vous ne m'ayez pas remarquée à l'époque. Je ne suis pas sûre qu'on aurait été amis !

J'écoutai la suite avec attention. Nick me révélait des choses de son enfance que j'avais légèrement entrevues mais pas réellement comprises, je crois. Il m'avait déjà parlé de sa famille assez distante, et en même temps, il avait décrit sa mère comme une femme adorable. Je baissai la tête, comprenant que s'il avait eu des chances auxquelles je n'avais pas eu droit, l'inverse était vrai aussi. Dire que j'en avais fait baver à mes parents. Je ne savais pas, à l'époque, la chance que j'avais d'avoir une famille comme la mienne.

J'esquissai un sourire tandis qu'il se félicitait et abondai dans son sens.

- Vous vous débrouillez même très bien.

Mais la suite le fit s'éclipser légèrement, mon sourire.

- Nick, je... Je baissai les yeux un peu gênée et secouai la tête. C'est très gentil, merci, et ça me touche que vous pensiez ça mais....Je relevai la tête et plongeai mon regard dans le sien. Ils avaient pris une teinte un peu plus triste, mais je n'avais aucun contrôle là-dessus. David disait toujours qu'ils étaient le miroir de mes pensées et qu'ils ne mentaient jamais, il avait certainement raison. Vous n'êtes pas objectif. Je ne dis pas que vous n'êtes pas sincère mais c'est ce que vous vous dites maintenant. Seulement vous n'avez pas suffisamment d'éléments de comparaison encore. Des rencontres, vous en ferez d'autres. Des plus belles et plus intéressantes aussi. Et plus dignes de vous.

Je tentai de dissiper le froid que je sentais s'installer par ma faute en esquissant un sourire et en prenant un air plus enjoué.

- Je ne suis qu'une personne parmi tant d'autres, je n'ai rien d'exceptionnel !


Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t596-angela-angie-foster-healer http://forum.childrenofluxaeterna.com/t602-angie-foster
Nick Doroty
avatar
Son discours lui fit froncer les sourcils. Non seulement de lui parler de lui l’avait incitée à prendre de la distance (grossière erreur, s’était-il dit, mais trop tard), mais voilà que maintenant elle faisait machine arrière.
S’était-il trompé ? Il avait pourtant eu l’impression qu’Angela était contente de passer du temps avec lui. S’il avait été audacieux, il aurait même dit que le plaisir qu’il prenait à partager ces moments privilégiés avec elle était réciproque. Comment avait-il pu se fourvoyer à ce point ?
Nick s’en trouva soudainement gêné. Il espérait qu’elle n’ait pas mal interprété ses intentions pour la peine et qu’il ne l’avait pas offusquée, il en serait mortifié. Il n’avait pas eu la goujaterie de lui demander si son cœur battait déjà pour un autre quand bien même serait-elle célibataire, mais il se dit qu’il n’aurait pas dû considérer comme acquis que son état matrimonial laissait entrevoir la possibilité d’un flirt.
Nick baissa le nez et confus, répondit.

- Je suis navré Angela, je ne voulais pas vous mettre mal à l’aise. J’ai pensé…


Pensé quoi au juste ? Que cette jolie fille d’une douceur incroyable était toute disposée à sortir de son antre un ours, certes éduqué, mais asocial ?

- J’ai pensé… je ne sais pas… enfin je voulais dire...

Il soupira.
Il s’enfonçait.
Il but un verre d’eau pour se laisser quelques instants et reprit avec plus de calme en évitant de croiser son regard.

- Je voulais partager un bon moment avec vous, vous connaître et vous laisser me connaître. Je ne voulais pas que vous pensiez que j’attendais autre chose de vous.

Se rendant compte de ce qu’il venait de dire il se récria en levant les mains

- Enfin si vous vouliez bien sur ! Je ne vous le demandais pas mais si vous aviez envie de... enfin…

Il rendit les armes et bredouilla.

- Je m’enfonce. Je suis désolé.

Définitivement il ne savait pas s’y prendre avec les femmes. Ni ses collègues ni celles qui se montraient assez prévenantes et douces pour accepter une invitation impromptue. En fait, il se pourrait bien que sa mère ait raison. Ca le déprima.
Son assiette sous les yeux il se dit que c’était le moment idéal pour changer de sujet.
Nick attrapa ses couverts et sourit de nouveau.

- Alors ? Comment trouvez-vous votre plat ?
Revenir en haut Aller en bas
Angela Foster
avatar
Je l'écoutais, fronçant les sourcils en entendant son discours pour le moins confus. J'avais secoué la tête à deux moments, quand il avait parlé de me mettre mal à l'aise, parce que ce n'était pas vraiment le cas (j'avais juste été un peu gênée par ses paroles, mais c'était déjà passé). Et quand il avait parlé de mes pensées à propos de ses intentions. Je ne les avais pas eues ces pensées, tout simplement parce que je n'avais pas osé les avoir.

Je baissai les yeux sur mon assiette tandis qu'il changeait de sujet, mais ce qu'elle contenait m'intéressait guère à ce moment précis, quand bien même c'était délicieux. Je relevai les yeux sur lui et l'interrogeai du regard.

- Je suis en train de la remettre, c'est ça ? Mon armure ? Je savais que ça arriverait !


Je soupirai et me laissai aller contre le dossier de ma chaise.

- Nick, je suis désolée. Je n'avais pas l'intention de reprendre mes distances. C'est juste que...


Je me redressai et me penchai légèrement dans sa direction pour pouvoir lui parler sans que tout le restaurant n'entende ce que j'avais à lui dire.

- J'aime passer du temps avec vous, à tel point qu'à chacune de nos rencontres, j'ai la sensation qu'elles sont passées trop vite. J'ai envie de vous connaitre d'avantage. C'est pour ça que je suis là, que j'ai accepté votre invitation ce soir, je voulais découvrir votre univers.  Mais quand vous m'avez dit que vous aviez grandi dans la ville Haute et que vous aviez été dans ces universités... Je soupirai une nouvelle fois et détournai le regard. Je ne suis qu'une petite serveuse dans un bar de la ville basse. J'ai fait mes études à Mégalopolis parce que c'était la seule université qui m'acceptait et je n'ai obtenu mon master que parce que j'ai bénéficié de l'indulgence du jury. Je n'aurais pas mon doctorat, parce que je n'en ai plus les capacités. Je ne suis pas la moitié de ce que vous méritez, je... J'esquissai un sourire désabusé. Je ne sais même pas comment cette idée a pu me traverser l'esprit, mais je ne voulais pas me faire d'illusions. Je suis désolée, je ne voulais pas vous donner l'impression que je ne m'intéressais pas à vous. Ce n'est pas le cas.

Là, pour le coup, j'étais mal à l'aise. Comment ne pas l'être avec tout ce que je venais de lâcher ? Mais c'en était au point que je n'osais même plus le regarder. En fait, si je n'avais été au milieu d'un restaurant bondé, je crois que j'aurais purement et simplement pris la fuite.


Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t596-angela-angie-foster-healer http://forum.childrenofluxaeterna.com/t602-angie-foster
Nick Doroty
avatar
Si elle remettait son armure ? Peut-être. Il ne savait pas ce qu’elle entendait vraiment par là mais visiblement il venait de le vivre s’il en jugeait par ce qu’elle lui disait à l’instant.
Angela avait vraiment l’air désolée et il se sentit encore plus ridicule de l’avoir poussé dans des retranchements qu’elle n’avait peut-être pas voulu aborder.
Il lui répondit avec un sourire chaleureux pour essayer de détendre l’atmosphère après son aveu mais il ne parvenait pas à comprendre cette volonté absolue de les placer dans deux mondes différents et d’estimer qu’elle n’avait pas à mettre les pieds dans le sien, qu’elle n’en était pas signe. C’était stupide selon lui, et allait plutôt à l’encontre de ce qu’elle lui avait dit sur sa curiosité à connaître les gens et d’aller vers les autres.

- Angie je ne sais pas ce qui vous pousse à imaginer que certaines personnes sont dignes de moi ou non. Je ne sais même pas quels sont les critères que vous utilisez pour ca mais si ce sont ceux que vous me citez là… pardonnez moi mais… c’est stupide.

Il secoua la tête sans se départir de son sourire de peur qu’elle interprète mal de nouveau ses propos.

- J’aime aussi passer du temps avec vous sinon je ne serai pas là. Je serai chez moi avec mon thé et ma musique sans personne avec qui les partager. Juste, Angela… sans être vraiment un vieux crouton encore, j’ai assez d’expérience et je suis assez vieux pour juger par moi-même qui est digne ou non de faire partie de mon entourage. Sans vouloir vous offenser.

Nick garda quelques secondes de silence et s’arrangea pour capter le regard de la jeune femme qui devenait fuyante.

- Vous avez assez à faire avec vos propres choix si j’entends bien ce que vous me dites alors laissez-moi faire les miens d’accords ? Et puis… donnez-moi un peu l’opportunité de voir autre chose que tout ce que je vous ai raconté, votre musique, votre bar, votre Megalopolis, votre… euh… doctorat ?

Juste une petite pointe d’humour ne pouvait pas nuire.
Revenir en haut Aller en bas
Angela Foster
avatar
C'était comme s'il savait toujours précisément ce que j'avais besoin d'entendre. C'était impressionnant, un brin inquiétant, mais surtout franchement rassurant. La seule chose que j'attendais de lui même si je n'en avais pas vraiment conscience, c'était qu'il me rassure. J'avais toujours eu cette impression que j'étais assez insignifiante et ça s'était pas mal empiré ces dernières semaines suite à l'entretien que j'avais eu avec mon directeur de thèse et qui m'avait amenée à reconsidérer mon avenir. Il est évident que je n'avouerais jamais ça à quelqu'un, pas même à moi-même, mais j'avais terriblement besoin qu'on me fasse comprendre que je n'étais pas aussi "nulle" que je le pensais. Et c'était justement ce que Nick était en train de faire avec ses paroles, son sourire, son attention.

Sa pointe d'humour me tira un sourire et je secouai la tête.

- Mon doctorat ? Il vous faudra attendre au moins 3 ans pour le voir, à condition que je le termine. Vous êtes sûr que vous voulez que je vous le montre ?

Je soupirai, conservant néanmoins mon sourire et me redressai, sans le quitter des yeux.

- Où étiez-vous pendant tout ce temps ?


Ca, c'était dit. C'était sorti tout seul, mais c'était dit. Mais je passai rapidement à autre chose. L'intervention de Nick avait aussi eu ça de bon qu'elle avait réchauffé l'atmosphère, comme ça, d'un coup. Bon ok, le fait que je passe facilement d'un extrême à l'autre y était aussi pour quelque chose. C'était l'une des choses que je ne m'expliquais pas et qui avait toujours fait rire mon frère ça, ma capacité de passer de la colère à l'amusement en un clin d'oeil.

- Bon, pour le doctorat, ça me semble un peu compliqué, mais pour le reste, ça devrait être possible. A condition que "l'échange" soit réciproque. Je vous montre mon univers, et vous continuez à me montrer le votre. Si on s'approprie chacun l'univers de l'autre, j'aurais plus de facilité à vous faire... comment le dire de façon assez détendue ?... dégringoler de l'estrade sur laquelle je vous ai placée. Vous avez de la chance, avec cette soirée, vous avez une longueur d'avance.

Suite à quoi, je l'interrogeai du regard.

- Je préfère vous prévenir tout de suite, ça signifie qu'il vous faudra me supporter encore un certain temps ET que vous devrez vous forcer à sortir du boulot plus tôt. Alors, qu'est-ce que vous en dites ?


Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t596-angela-angie-foster-healer http://forum.childrenofluxaeterna.com/t602-angie-foster
Nick Doroty
avatar
Avec Angela, Nick avait fait preuve de toute l’audace dont il était capable. Autant dire que si elle aimait le genre aventurier/baroudeur qui vous embarque dans les surprises les plus inattendues, c’était raté. Cependant, si on mettait son initiative en perspective, si on prenait le temps de regarder à quel point sa vie sentimental avait pu être un désert (à la fois par manque d’intérêt et par frilosité), ce repas au restaurant après cet opéra était le summum de toute son expérience avec la gente féminine.
De fait, elle pouvait se considérer comme chanceuse.
C’est aussi pour cette raison qu’il ne se montrait pas entreprenant mais qu’il restait sur ce qu’il savait faire de mieux : rassurer. Il voulait s’assurer qu’Angela pourrait toujours choisir de rester ou non, de se livrer ou non mais sans jamais dénigrer sa personne et les qualités qu’l entrevoyait chez elle. Et qui lui plaisaient oui, parce qu’elles lui correspondaient. La réciproque semblait être vraie pour l’instant.

- Oui votre thèse m’intéresse. S’il y a bien une chose que je sais faire c’est lire les pages les plus fastidieuses et les plus spécialisées sur un sujet terriblement pointu et ennuyeux pour le commun des mortel

Il roula des yeux dans un effet comique avant de retrouver son sérieux à ce qu’elle lui proposait comme marché. Ca lui convenait oui. Malgré tout, malgré ce qui menaçait de les séparer, il avait envie d’en savoir plus sur cette jeune femme. Pourtant, s’il avait du la juger sur ses fréquentations dès leur première rencontre, il ne lui aurait pas accordé beaucoup de crédit. Il se demandait encore ce qu’elle pouvait faire avec une adolescente aussi perdue que la protégée de Sunny Sullivan.

- C’est entendu. Je retrouve des horaires raisonnables et vous en profitez pour jouer les guides privilégiés dans ma découverte du vrai monde.

Nick termina son plat et constata en tournant la tête sur la vitrine que la neige tombait toujours doucement.
Revenir en haut Aller en bas
Angela Foster
avatar
Je me mis à rire en jouant avec ma fourchette.

- Je n'irai pas jusqu'à dire que c'est le vrai monde ! Cela dit, il est réel, oui. Tout comme le votre.

Je pris une gorgée de mon verre d'eau et repris la parole.

- Ok, alors, ça vaut ce que ça vaut et vous avez certainement d'autres projets mais...

Je relevai les yeux sur lui et esquissai un sourire.

- Si ça vous dit, vous pourriez peut-être venir passer la veillée de Noël avec nous ? Ca sera une soirée toute simple. On chantera des chants de Noël accompagnés par David au piano en attendant que la dinde préparée avec amour par ma mère finisse de cuire et on finira la soirée à boire du chocolat chaud confortablement installés devant la cheminée pendant que mon père nous lira le Cantique de Noël de Dickens, en entier.

Je reposai mon verre et me laissai aller contre le dossier de ma chaise.

- J'ai conscience que ce n'est pas un programme très attrayant et je comprendrai parfaitement que vous préfériez décliner l'invitation. Mais c'est la tradition des Foster et on sera ravis de la partager avec vous. Et si je dois vous montrer mon univers, je crois que c'est par là que je peux commencer.

Je me redressai pour reprendre ma fourchette.

- Mais on n'est pas encore à la veille de Noël alors vous avez tout votre temps pour prendre une décision. Pour l'heure, on est ici, dans la Ville Haute, dans votre univers. Et quitte à être là, j'aimerais beaucoup qu'on aille voir la vue dont vous me parliez tout à l'heure. En plus, je jetai un coup d'oeil en direction de la fenêtre, Mégalopolis sous la neige, ça doit être assez féerique, non ?


Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t596-angela-angie-foster-healer http://forum.childrenofluxaeterna.com/t602-angie-foster
Nick Doroty
avatar
Si elle avait pris ses distances quelques minutes auparavant la voilà qui l’invitait carrément à sa fête de famille. Ca le fit rire.

- Je suis désolé Angie mais pour cette année j’ai pris d’autres engagements ailleurs mais c’eut été avec plaisir. Nous aurons d’autres occasions j’imagine…

Il secoua la tête toujours en proie à son sourire. La serveuse arriva pour débarrasser les assiettes et leur proposer un dessert. Nick refusa poliment mais laissa à Angela le loisir d’accepter si elle le souhaitait.
Une fois la jeune fille partie, ils reprirent leur conversation.

- On peut commencer par la visite du Shuttle oui, je pense que nous ne serons pas les seuls à avoir eu cette idée si la neige persiste.

Nick revint toutefois sur la fête familiale qu’elle avait évoquée

- Je vois que la tradition est un incontournable des fêtes de noël chez les Foster. Ca doit être quelque chose ! J’imagine qu’en tant qu’irlandais c’est important pour vous. Il y a d’autres événements au cours de l’année, des rassemblements familiaux de ce genre auxquels vous n’échappez pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Angela Foster
avatar
J'acquiesçai face à son refus. Je m'y attendais. Après tout, Noël est quelque chose qu'on passe en famille, non ? Pourquoi irait-on le passer dans une famille qui nous est inconnue alors qu'on a la nôtre ? Alors oui, j'étais un peu déçue, mais je m'efforçai de ne pas le montrer. En revanche, je devais dire qu'il y avait quelque chose qui m'intriguait dans ses paroles. "D'autres occasions" ? De quoi ? De fêter Noël ensemble ? Mais ça n'arrivait qu'une fois dans l'année ! Ca conjugué au fait que bien que je lui avais dit que ma thèse ne serait terminée que dans trois ans, il voulait quand même la voir, j'avoue ça me faisait bizarre. Mais peut-être que je me faisais des idées et qu'il n'avait songé à rien de particulier en disant ça.

- Comme vous voudrez, mais vous ne savez pas ce que vous manquez !

Je ris à mon tour. Et reculai pour laisser la serveuse approcher. Je refusai également le dessert, estimant avoir déjà suffisamment manger pour ce soir. Je n'étais pas une grosse mangeuse de base et je n'étais pas très desserts non plus. En dehors de quelques exceptions. Et puis, pour être tout à fait franche, je n'étais pas sûre d'avoir les moyens pour me payer un dessert en plus d'un plat. On avait beau être dans un restaurant sympa et plutôt simple, on était quand même dans la ville haute...

- "Commencer par le shuttle" ? Parce que vous avez l'intention de faire encore autre chose après ? Non pas que l'idée me déplaise, au contraire, mais s'il continue à neiger comme ça, on risque d'avoir quelques difficultés à rentrer...

A l'extérieur, il neigeait un peu plus fort, et on pouvait voir que ça commençait à rester. Bon ok, il en fallait encore pas mal pour bloquer les rues de Megalopolis, mais en quelques heures, ça pouvait aller assez vite.

Je reportai mon attention sur Nick alors qu'il revenait sur le sujet des traditions familiales.

- Ben, vous savez, c'est pas tant le fait d'être irlandais ou catholiques. Parce que oui, comme la majorité des Irlandais, nous sommes catholiques même si aujourd'hui, au grand dam de nos parents, David et moi nous affirmons plutôt non-croyants. Alors oui, c'est vrai, on a grandit dans la tradition irlandaise et catholiques, mais c'est pas tant lié à des événements, c'est plutôt la culture, le mode de vie en règle générale. Mais en fait, nos traditions, c'est surtout un trucs de Foster je crois.

Je secouai la tête avec un sourire.

- Mon père a grandit avec toutes sortes de traditions familiales qu'il nous a transmise à son tour. Alors oui, il y a Noël, et la Saint Patrick, mais il y a aussi les anniversaires, la tradition du dimanche, celle du premier jour des grandes vacances et celle de la première neige de l'année !

Je me mis à rire en indiquant l'extérieur. Ce soir, c'était la première neige de l'année.

- C'étaient juste des prétextes à passer du temps ensemble en fait ! Mais, enfin, vous savez comment ça se passe, les enfants grandissent, s'éloignent et les traditions se perdent. Aujourd'hui, il ne nous reste plus que Noël, et celle-là mon père est pas prêt de la lâcher, et la Saint Patrick, parce que même si on est pas tous ensemble ce jour-là, nous sommes irlandais, il faudrait pas l'oublier !


Je partis d'un nouveau rire et secouai la tête avant de reposer les yeux sur lui.

- Et vous alors ? Vous devez bien avoir des traditions dans votre famille, non ? Toute famille en a, au moins une. Vous faites quoi à Noël ?


Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t596-angela-angie-foster-healer http://forum.childrenofluxaeterna.com/t602-angie-foster
Nick Doroty
avatar
Les traditions ne manquaient non plus de son côté. C’était même un mot que son père affectionnait particulièrement en bon conservateur qui se respecte. Pour les Doroty, les traditions avaient bien trop tendance à se perdre alors celle de la famille devaient être préservées coute que coute.
Nick hocha la tête.

- Oui chez nous aussi il y a des coutumes ancestrales que ma mère s’emploie à sauvegarder. J’ai longtemps pensé qu’elle le faisait pour mon père mais en fait je crois qu’elle le fait pour elle. Thanksgiving et Nöel sont des fêtes qu’elle met beaucoup de soins à préparer et auxquelles elle ne déroge pas. Si je lui faisait faux bon, il me faudrait au moins toute une décennie pour rattraper la maladresse.

Il en rit doucement avant de préciser.

- Le soir de Noël on reste en famille, tous les trois. Parfois certains de mes cousins viennent nous rejoindre mais c’est surtout l’occasion d’écouter mon père nous faire un rappel de ses points de vue. On écoute sagement sans intervenir surtout. Ensuite le lendemain, le reste de la famille nous rejoint pour les festivités. En général c’est plus décontracté. Toujours très conventionnel bien sûr mais moins…. assommant.

Nick écarta les mains pour appuyer ses propos. Tandis qu’il parlait, la serveuse s’approchait avec une petite tablette holo portable. Il lui présenta son poignet qui fut scanné en une seconde à peine. Des yeux elle vérifia rapidement ce qui s’affichait sur son holo-écran puis disparut après leur avoir adressé un sourire et souhaité une bonne fin de soirée.

- La saint-patrick ? Ca c’est intéressant ! Au mois de mars c’est ca ? et bien si d’ici là vous n’avez pas fui ou que je ne vous ai pas fait fuir, je serai ravi de découvrir cette fête traditionnelle irlandaise à vos côtés ! On y va ?


Nick s’était levé et avait accompagné la chaise d’Angela pour qu’elle le suive. Une fois qu’ils furent de nouveau chaudement habillés pour affronter l’extérieur, il prit les devants pour lui ouvrir la voie et, dans la rue légèrement blanchie par les premières neiges, prendre la direction de l’avant dernière station du Shuttle, celle qui conduisit directement à l’Observatoire.
Revenir en haut Aller en bas
Angela Foster
avatar
Je l'écoutai me raconter sa propre tradition de Noël avec un sourire. J'aimais quand il me parlait de lui. Il me livrait un peu de lui-même et c'était agréable. Je veux dire, il aurait pu très bien ne pas répondre franchement ou alors de façon très succincte, ça m'était arrivé déjà de me retrouver avec des hommes qui ne parlaient pas beaucoup parce qu'ils étaient trop timides pour le faire. Mais Nick parlait et j'aimais ça. Et puis, j'aimais bien le son de sa voix aussi.

Quand la serveuse s'approcha je m'écartai légèrement et allai pour lui présenter mon poignet moi aussi, pour payer ma part. Mais elle s'éloigna avant que j'en ai eu le temps, nous adressant un sourire et nous souhaitant une bonne soirée. Je reportai mon regard sur Nick et tentai de protester.

- Nick, vous n'aviez pas à...

Mais ma voix se perdit dans la sienne, parce qu'il était déjà reparti sur notre conversation. Et quand j'entendis ce qu'il me disait, je suis désolée, mais sur le coup, je ne parvins pas à m'empêcher de rire à tel point que j'en oubliai ma protestation.

- Pardonnez-moi, mais j'ai beaucoup de mal à vous imaginer au milieu d'une Saint Patrick. Mais je serais très curieuse de voir ça alors d'accord, je vous y emmènerai.

C'était pas de sa faute, c'est juste qu'il m'apparaissait comme quelqu'un d'assez sérieux, trop sérieux peut-être pour ce genre de fête. Cela dit, n'avait-il pas dit qu'étudiant, il n'était pas si sérieux que ça ? Il pouvait certainement me surprendre.

Je lui adressai un sourire tandis qu'il m'invitait à me lever à mon tour et enfilai mon manteau. J'avais hâte de voir cette vue dont il m'avait parlé, de prendre le shuttle en revanche, beaucoup moins. Depuis l'accident de métro, je m'étais toujours débrouillée pour éviter les transports en commun. C'était idiot, le genre de petite peur totalement irrationnelle, c'était pas parce que je m'étais retrouvée dans un accident une fois que ça se reproduirait, mais ce genre de peur s'accroche tant qu'on n'est pas complètement rassuré. Bon, ce n'était pas non plus la peur panique du noir que j'avais. Mais c'était tout de même une sorte d'angoisse qui faisait battre mon coeur un peu plus vite. J'aurais aimé dire que j'avais été capable de n'en rien montrer,mais je crois que ce serait un mensonge. Néanmoins, j'essayais de donner le change, en continuant de parler.

- Mais dites moi, je repense à votre tradition de Noël et à votre mère qui vous en voudrait terriblement si vous manquiez une veillée. Et si la personne qui partagera votre vie est aussi attachée à ses propres traditions que vos parents aux leurs ? Va-t-il falloir qu'elle se batte avec vos parents pour vous avoir aussi un peu pour elle ?


J'esquissai un sourire. Rien de méchant dans cette question, tout juste un peu de taquinerie peut-être.

Le trajet en shuttle fut, heureusement, très court et je respirai à nouveau normalement lorsque nous en sortîmes. Je levai alors les yeux vers la tour de l'observatoire (enfin, je suppose que c'est une tour ?) et marquai un temps d'arrêt, juste quelques secondes, le temps de me faire une idée de la hauteur qu'elle avait et de la vue qu'il y aurait de là-haut. Et, dans un geste totalement irréfléchi, j'attrapai soudain Nick par la main pour l'entraîner à ma suite en direction du dernier étage.


Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t596-angela-angie-foster-healer http://forum.childrenofluxaeterna.com/t602-angie-foster
Nick Doroty
avatar
Megalopolis ne dormait jamais et le pressentiment de Nick s’avéra juste. Beaucoup d’autres personnes avaient eu la même idée et la dernière station du Shuttle était encore fréquentée. Quand ils pénétrèrent dans ce petit bijou de technologie, Nick sentit la réticence d’Angela mais ne sut l’expliquer. Comme elle n’en disait rien et reprenait leur conversation, il ne posa pas de question et fit comme si de rien n’était.
Le trajet fut effectivement court puisque, dans ce sens, le train n’allait que jusqu’à la tour d’observation. Il y arrivait directement même, dans un but purement touristique.
A la sortie de la garde, un large et long couloir aménagé conduisait la foule de curieux jusqu’à la plate-forme dans une immense bulle de verre. Enfin du verre… pour ce qu’il en savait, ca pouvait bien être autre chose. Surement d’ailleurs.
Tandis qu’ils avançaient dans le vaste espace clos en suivant le flot de gens, il sentit la main d’Angie se glisser dans la sienne. Non seulement il ne protesta pas mais il resserra ses doigts autour des siens. Cela faisait une éternité qu’il n’avait pas donné la main à qui que ce soit. Un enfant oui, pour le rassurer pendant les soins parfois… mais la main d’une jeune femme…

Lorsqu’ils arrivèrent à destination le spectacle était aussi grandiose que promis. Des garde-corps maintenaient la foule à l’intérieur de la plateforme qui s’élevait bien au-dessus de la ville. Le regard profitait du ciel au-dessus de leur tête mais plongeait jusqu’à la ville basse et bien au-delà sur l’océan. Plus loin, quelques rares lumières bien moins brillantes indiquaient l’emplacement du sanctuaire, un lieu dont Nick avait entendu parler mais dans lequel il n’avait jamais mis les pieds.
Doucement, il attira Angela vers l’extrémité de l’observatoire, en direction de la ville Haute et de son faste.

- C’est vraiment magnifique.

Il releva la tête pour observer le ciel mais les nuages l’empêcher de voir les étoiles. La neige semblait tourbillonner en tombant sur eux et disparaitre comme par magie dès qu’elle touchait une sorte de plafond invisible. Il ne faisait pas froid ici. Ils ne sentaient pas même le vent qui, à cette hauteur, devait pourtant souffler assez pour vous emporter.

- Le jour où je devrais partager Noël avec quelqu’un d’autre que mes parents, je n’hésiterai pas à imposer quelques-unes de mes conditions à ma mère. Je ne sais pas de la contrariété de déroger à ses règles ou de la joie que je lui présente enfin une jeune femme quel sentiment l’emportera. C’est un pari à faire…


Il rit doucement à cette idée.
Revenir en haut Aller en bas
Angela Foster
avatar
Nick avait eu raison, il y avait beaucoup de monde à se diriger, comme nous, vers l'observatoire. Quelque part, je trouvais ça un peu dommage, qu'il y ait tant de gens, je veux dire. Ce que j'appréciais particulièrement quand je montais sur le toit de mon "refuge" en ville basse pour regarder la vue, c'était la tranquillité, le fait d'être seule et de pouvoir admirer la vue qui s'étendait à mes pieds sans personne pour venir me déranger. Mais en même temps, je me raisonnais en me disant que c'était normal. C'était la ville haute, un point d'observation connu de beaucoup de gens, ça n'avait rien d'étonnant.

Je conservai la main de Nick dans la mienne durant tout le trajet jusqu'à la bulle. D'une part parce que je n'avais pas envie de le perdre dans la foule, même si bon, on n'aurait aucune difficulté à se retrouver. Mais aussi parce que, quelque part, c'était comme si je le tirais par la main, comme pour arriver plus vite au bout du couloir, pour voir plus vite la ville s'étaler sous mes yeux.

Mais une fois arrivés au coeur de l'observatoire, avec Megalopolis qui s'étendait à perte de vue quelque soit le côté où on regardait, avec le ciel au-dessus de nos têtes, j'oubliai les gens qui m'entouraient. Y compris Nick, j'ai un peu honte de l'avouer. Mais il me rappela vite sa présence lorsque je sentis sa main m'attirer doucement vers le bout de l'observatoire.

- C'est même plus que ça.

Je levai les yeux sur lui avec un sourire avant de reporter mon attention sur la vue qui se dévoilait sous mes yeux. De mon "refuge", on apercevait tout juste la ville haute, qui se distinguait du reste, au loin, à l'horizon, telle une boule de lumière. Ici, on était au cœur de la lumière et forcément, la vue était différente. Époustouflante. J'aurais pu rester des heures à la regarder.

- Je me demande jusqu'où on voit en plein jour. Mais ça ne doit pas être aussi joli. Les lumières dans la nuit, ça donne un côté un peu féerique.

Je n'avais toujours pas lâché la main de Nick et je la bougeai, de façon à pouvoir la prendre au creux de mes deux mains. Je n'avais pas vraiment conscience de ce que je faisais et de l'effet que ça pourrait avoir sur Nick. Mais j'étais comme ça, je faisais passer bien plus de choses à travers mes gestes qu'avec mes mots. Et j'étais plutôt tactile comme fille, j'avais une certaine facilité à toucher les gens ou à les prendre dans mes bras quand je les appréciais.

C'était étonnant cet endroit. Nous étions dans une sorte de bulle de verre, mais on ne voyait pas vraiment les parois ni le plafond. On aurait pu se croire en plein air, à la différence qu'on ne sentait pas le vent, ni le froid.

Son rire me fit à nouveau lever les yeux sur lui.

- Si je me souviens bien ce que vous m'avez dit l'autre fois, votre mère attend avec impatience que vous trouviez quelqu'un, non ? Si c'est vraiment le cas, la joie sera la plus forte. Songez qu'en plus, avec sa capacité à rêver, en quelques secondes, elle s'imaginera entourée de petits enfants qu'elle pourra gâter. A mon avis, elle ne vous en voudra même pas de déroger à la règle de temps en temps ! Peut-être même qu'elle vous y encouragerait ? Pour être sûre d'avoir ses petits enfants...


Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t596-angela-angie-foster-healer http://forum.childrenofluxaeterna.com/t602-angie-foster
Nick Doroty
avatar
Nick rit de sa remarque. Oui à bien y réfléchir, elle avait même surement raison.

- Certainement ! Je crois qu’elle accepterait quelques sacrifices pour une cause comme celle-là. Sans doute la seule d’ailleurs.


Même si les gestes d’Angela le surprenaient, il ne protesta pas et se laissa guider. C’était dans sa nature c’est vrai mais c’était aussi agréable de ne pas avoir à se creuser la tête pour savoir s’il devait agir comme ci ou comme ca ou s’il ne faisait pas un impair. Il se contentait de la suivre tant dans la conversation que dans leurs pérégrinations.
La vue était telle que, comme elle, il en oublia la foule qui les entourait et le brouhaha ambiant des commentaires émerveillés. Pour qui jetait un coup d’œil, il noterait la présence de nombre de couple qui venait sans doute ici pour trouver un espace romantique. C’était le lot de tous les points de vue, non ? Le plaisir des yeux allié au plaisir des sens.

- Vous n’étiez vraiment jamais venue ici ? La ville Haute vous effraie à ce point ?

L’entrée de cette partie de Megalopolis était assez jalousement gardée, il ne le savait que trop bien. Les douanes étaient difficiles à passer pour qui était dans l’illégalité ou avait eu maille à partir avec la justice. Au nom de la sécurité, on sélectionnait les passants. Pourtant le flot touristique incessant n’empêchait pas la ville de s’exposer et de se montrer fière de ses atouts.

- Alors ? Est-ce que ca vaut la vue que vous aviez de votre observatoire en ville basse ?
Revenir en haut Aller en bas
Angela Foster
avatar
- En fin de compte, il y a des choses pour lesquelles les mères sont toutes pareilles.

J'esquissai un sourire et reportai mon attention sur la vue. J'essayais de me repérer dans l'espace. Mais la ville médiane et la ville basse étaient trop loin pur que je puisse reconnaître les bâtiments les plus notables. Et je ne connaissais pas assez la ville haute. Je n'arrivais même pas à repérer l'Opéra.

- Ce n'est pas qu'elle m'effraie. Enfin, je ne sais pas trop. Elle a quelque chose d'impressionnant et de presque inaccessible. Mais je ne saurais pas expliquer pourquoi. J'étais curieuse de la voir, mais je n'ai jamais osé. Pas toute seule. Et puis, j'avais peur d'être déçue aussi, je crois. J'ai tellement entendu David en parler. Et je crois qu'il ne la porte pas particulièrement dans son cœur.

Je ne détachai mes yeux de la vue que pour adresser un sourire un peu désolé à Nick. Je sentais qu'il aimait cette partie de la ville et quelque part, je me sentais un peu honteuse d'avoir eu des à priori relativement négatifs alors que je ne la connaissais même pas.

- Disons que les deux sont différentes. On n'y voit pas la ville de la même façon. Quand on est dans la ville basse, la ville haute nous parait lointaine, comme inaccessible, et pourtant, on sait qu'elle est là et elle devient une sorte d'objectif.


Je penchai légèrement la tête avant de continuer.

- Mais pour être honnête, je dois avouer que je préfère celle de la ville basse. Mais j'ai une histoire particulière avec cet endroit donc c'est difficile de le détrôner. Et puis, on s'y sent plus libres, et seul au monde aussi !

J'eus un petit rire tandis que mon regard se détachait de la vue pour  se poser sur les gens qui nous entouraient. Principalement des couples tiens, d'ailleurs. C'est vrai que c'était un endroit magnifique à découvrir à deux...

- En fait, ce point de vue se trouve sur le toit d'un immeuble abandonné. On y est en plein air et pas enfermés dans une bulle comme ici. D'où la sensation de liberté. Et je crois bien être la seule à le connaitre, du coup, j'y suis toujours tranquille.

Je relevai les yeux vers Nick avant de lui indiquer la ville haute qui s'étendait sous mes yeux.

- J'ai beaucoup de mal à me repérer. Où sommes-nous par rapport à l'Opéra ?


Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t596-angela-angie-foster-healer http://forum.childrenofluxaeterna.com/t602-angie-foster
Nick Doroty
avatar
Pour sa part, en ville basse, avant de se sentir libre il ne sentirait pas en sécurité surtout. Il se demandait comment, au vu des circonstances et des faits, Angela pouvait à ce point favoriser sa perception des choses au point de s’estimer plus libre et plus « en paix » dans ces quartiers.
Il n’en dit rien et garda ses réflexions pour lui. Elle-même ne se sentait pas à l’aise en ville Haute, non ?

- La bulle a au moins l’avantage de nous protéger du froid et du vent à cette hauteur et de nous laisser pleinement profiter du point de vue. C’est peut-être moins naturel mais on ne peut pas complètement nier les avantages de la technologie. Le monde entier nous envie ce point de vue vous savez ? Depuis la tour Eiffel et Paris on n’a rien fait de mieux à ce qu’on dit…

C’était juste une rumeur qu’il colportait avec amusement parce qu’honnêtement, il n’en savait absolument rien.
A sa question, Nick se rapprocha des gardes fous et entraina Angela avec lui. Il posa sa main libre sur la barrière invisible.

- Là, la tour la plus haute qui clignote, dit-il en montrant du doigt un building qui brillait plus que les autres, c’est la tour satellite. C’est une sorte d’émetteur géant. Toutes les communications passent par elle. Quand on plonge vers la droite, légèrement en direction de l’est, on trouve la place de la Liberté et l’Opéra. Si vous regardez bien, l’espace est plus large quoique toujours aussi lumineux.

Il laissa à Angela le temps de suivre ses descriptions. Sa main continuait sa visiste guidée.

- Plus au Nord vous avez la médiane. Là, regardez on aperçoit l’extrémité de l’Océan. Juste au bout de cette petite avancée rocheuse il y’a le Casino. A cette heure ses lumières sont éteintes mais il fut une époque où elles brillaient plus que tout autre bâtiment. Par ici, vous avez le campus et l’université.

Son bras se décala vers le nord encore mais pour voir la suite, il fallait que eux aussi bougent. Nick entraina Angela de l’autre côté de l’observatoire et continua sur sa lancée.

- Là-bas, les lumières moins intenses ce sont celles de la ville basse… et si vous vous décalez légèrement vers l’ouest, ce que vous pouvez apercevoir avec une bonne vue, c’est le Sanctuaire.

Mais pour être franc on ne le voyait pas vraiment. Tout juste Nick connaissait-il bien sa géographie.
Revenir en haut Aller en bas
Angela Foster
avatar
- Quoi, vous n'aimez pas sentir le vent sur vos joues et la neige qui fond doucement sur votre nez ?

C'était la première réflexion qui m'était venue. Et je l'avais dit avec un petit sourire espiègle, bien loin de toute moquerie ou ironie. Si je commençais à le charrier, c'était plus que bon signe, ça signifiait que j'étais vraiment à l'aise avec lui.

- Mais si le monde entier nous l'envie, je devrais peut-être l'envisager autrement. Cela dit, je n'y peux rien, l'autre fait partie de mon histoire, ça lui donne une valeur plus affective. Il faudrait que je vive quelque chose d'assez fort en lien avec celle-ci pour qu'elle puisse rivaliser.


J'esquissai un nouveau sourire et reportai mon attention sur la vue tandis qu'il me la décrivait petit à petit. Je buvais ses paroles. Je me révélai, finalement, plus curieuse que je ne l'aurais cru. Je le suivis alors qu'il me guidait ici et là à l'intérieur de la bulle. C'était un très bon guide.

- Elle a l'air si loin, si insignifiante. Ca fait bizarre de la voir de ce point de vue là.


Je parlais de la ville basse bien sûr.

- Vous voyez cet immeuble-là, au bord de l'océan  ? On en devine tout juste la silhouette.

Je tendis la main dans la direction dont je parlais. Une masse sombre se découpait sur le ciel, mais il fallait vraiment se concentrer pour la voir parce qu'elle n'était pas beaucoup éclairée par le peu de lumières qui se voyaient de la ville basse. Personnellement, je la devinais parce que je savais qu'elle était là, mais Nick la voyait-il également ?

- Elle est là, la vue dont je vous parlais. On est pas aussi haut qu'ici, et il faut bien avouer que la vue n'est pas aussi impressionnante. Mais la ville est beaucoup moins éclairée là-bas, et quand on est là-haut, on est complètement dans le noir. On a l'océan à perte de vue, on ne voit pas la misère de la ville basse comme en plein jour. J'aime y aller quand j'ai besoin de réfléchir ou d'être seule. Comme personne ne le connait, je sais qu'on ne viendra pas m'y chercher. Et cet endroit a un effet apaisant sur moi. On s'y sent coupé du monde, c'est agréable.


Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t596-angela-angie-foster-healer http://forum.childrenofluxaeterna.com/t602-angie-foster
Nick Doroty
avatar
Nick observa la ville basse au commentaire d’Angela. C’était vrai que les disparités sociales se reflétaient jusque dans les lumières des quartiers. Même d’ici on avait l’impression de mieux voir les ruines que la vie pourtant bouillonnante de cette partie de la cité. Nick, comme beaucoup de personnes ayant grandi dans la haute, en avait une opinion peu flatteuse.
Son esprit s’était ouvert au contact des gens de la médiane mais la ville basse restait encore un lieu inconnu pour lui dans lequel il se contentait de faire sa part de bénévolat comme il l’avait promis à Angie. Pour le reste, moins il y mettait les pieds, mieux il se portait.
La silhouette qu’elle lui désignait se confondait avec les autres bâtiments mais il hocha quand même la tête avec un sourire.

- C’est assez paradoxal de trouver la paix dans une ville en proie à la guerre civile si j’en crois les rumeurs. Deux gangs s’y battent quotidiennement et on ne compte même plus les morts… comme s’il n’y avait pas assez de la drogue pour y faire des ravages.


Même en haute on entendait parler de la bataille rangée entre Six et Itembe mais si le nom des deux chefs de gang était tombé dans la masse d’informations, tout le monde avait bien retenu qu’il était devenu dangereux, même pour les autorités, de mettre un pied dans certains quartiers.

- Vous n’avez pas peur quand vous y aller ? Le bar dans lequel vous travaillez n’est-il pas dans la ville basse ?

Revenir en haut Aller en bas
Angela Foster
avatar
Réprimant un frisson, je relâchai la main de Nick pour resserrer mon manteau autour de moi. Ok, ici, on ne sentait pas le vent, mais je vous rappelle que je n'avais qu'une robe sans manche et un manteau pas aussi chaud que mon bon vieux blouson de moto.

- Si, c'est le cas. Mais il n'est pas dans un quartier sensible. On entend beaucoup de choses sur la ville basse, principalement les mauvaises. On nous ressasse l'insécurité, la violence, la guerre des gangs, à force, on finit par croire que toute la ville basse est un vrai coupe-gorge. Mais ce n'est pas le cas. On ne risque pas sa vie à chaque coin de rue. Il y a certains quartiers très dangereux, en effet. Je vous déconseille de mettre les pieds dans le Queens, quelqu'en soit la raison. Mais il y a d'autres quartiers, la majorité en fait, plus calmes.

J'esquissai un sourire et haussai les épaules.

- Alors oui, d'accord, il y a un peu plus d'insécurité que dans la ville haute ou la médiane, on ne peut pas le nier. Mais si vous prenez le quartier où je travaille... Je réfléchis quelques secondes, cherchant des exemples pour lui prouver que tout n'était pas si noir... Vous n'êtes pas à l'abri de vous faire insulter, ou draguer ouvertement et très lourdement si vous êtes une fille, ou encore de tomber au milieu d'une bagarre de sortie de bar, mais il y a surtout des gens qui essaient de s'en sortir comme ils peuvent avec les moyens qu'ils ont. Il y a des enfants qui jouent au foot dans la rue, des jeunes qui traînent assis dans un coin à discuter de leurs rêves. Il y a aussi beaucoup d'entraide entre les habitants. Chacun rêve d'un monde meilleur et fait ce qu'il peut pour l'atteindre. La plupart des gens sont là-bas parce qu'ils n'ont pas les moyens de se payer un logement dans la médiane, mais ils triment autant qu'ils peuvent, en espérant qu'un jour, leurs enfants, eux, pourront quitter la ville basse.

Je soupirai avant de me détourner de la vue pour plonger mon regard dans celui de Nick.

- Nous ne sommes pas si différents de la majorité des gens qui vivent là-bas vous savez. Nous sommes juste des privilégiés, nous avons eu la chance de naître au bon endroit, dans des familles qui avaient les moyens de nous élever correctement. Nous avons du travail, qui nous permet d'assumer notre train de vie. J'eus un petit rire tandis que je pensais à ma propre situation. Ou un frère qui a un bon salaire et qui accepte de payer l'intégralité du loyer.Mon sourire se dissipa légèrement tandis que je continuai. Mais songez qu'il ne faudrait pas grand chose pour que nous nous retrouvions dans la ville basse. Et justement parce que nous avons la chance de ne pas y être, je crois qu'on n'a pas le droit de la regarder avec mépris.

Je penchai la tête et réprimai un nouveau frisson avant de sourire plus chaleureusement à Nick.

- Je suis désolée, j'ai tendance à toujours essayer de voir le bon côté des choses. Je ne peux pas m'en empêcher. David m'accuse toujours d'être une idéaliste irrécupérable. Et je commence à croire qu'il a raison.


Je levai les mains en signe d'impuissance et me mis à rire.


Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t596-angela-angie-foster-healer http://forum.childrenofluxaeterna.com/t602-angie-foster
Nick Doroty
avatar
Cela ne l’étonnait pas vraiment ce que lui disait Angela. Il n’aimait peut-être pas cette partie là de la ville mais elle faisait pourtant partie de Megalopolis. Nick était bien placé pour savoir que les médias et les autorités ne donnaient jamais qu’une vision étriquée des choses. Il en avait fait les frais il y a peu. Deniz surtout. C’est pour ca qu’il écouta attentivement Angela, avec complaisance, et qu’il hocha la tête à ce qu’elle argumentait.
Bien qu’elle se sente particulièrement touchée par le sujet et qu’elle y déployait une énergie folle, il remarqua qu’elle avait froid. La température était pourtant clémente ici mais peut-être qu’elle était frileuse, pour ce qu’il savait d’elle. Par galanterie et parce qu’il était rudement bien élevé, il se délesta de sa propre veste pour la lui poser sur les épaules.
C’était d’un cliché absolu mais il n’avait pas d’idée plus originale.

- Ne vous méprenez pas, je n’ai aucun mépris pour les gens habitant la ville basse. Des questions sans doute et plutôt pas mal de préjugés c’est vrai, mais j’y mets rarement les pieds et je n’ai comme informations que celle que les médias veulent bien nous donner.

Il lui sourit doucement avec une mine désolée. Cela valait tout ce qu’il était capable de lui donner en excuses pour le moment.

- Définitivement, il va vous falloir être patiente avec moi j’en ai peur. J’ai quelques lacunes dans certains domaines qui restent à combler. La ville basse n’est que le premier. En fait… je suis bourré de défauts !

Il rit à sa propre remarque et ajouta sur un ton théâtral.

- Vous aviez raison ! Fuyez tant que vous le pouvez encore Angela. Remettez donc votre armure !

Sa voix mourut dans sa gorge puis il hocha lentement la tête.

- Votre optimiste est agréable. Ca change un peu de la morosité perpétuelle des gens qui m'entoure. J'aime bien cet optimisme.
Revenir en haut Aller en bas
Angela Foster
avatar
Je commençais à avoir un peu froid, oui, mais je ne pensais pas que ce fut aussi visible. J'écarquillai les yeux tandis que Nick retirai sa veste et la posai sur mes épaules. Non, il en existait encore, des hommes comme ça, dans cette ville ? Je devais dire que j'étais agréablement surprise. Bon sang, mais où est-ce qu'il se cachait depuis tout ce temps ? J'avais beau avoir juré à Alex que je n'aimais pas le romantisme, j'avais menti. En réalité, j'étais touchée à chaque fois qu'un homme m'accordait une petite attention de ce genre. Etre au centre des attentions d'un homme, c'était quelque chose que j'avais oublié, et pourtant c'était tellement agréable. Aussi agréable que la chaleur de sa veste que je sentais à travers mon manteau et qui me réchauffait. Je sentis le rouge me monter aux joues et baissai la tête pour le cacher.

- Merci.

J'avais envie de protester cependant, parce que mince, c'était gentil de sa part, mais c'était lui qui allait avoir froid maintenant. Mais je fus bien incapable de le faire sur le moment. D'une part parce que j'étais trop troublée. Et d'autre part parce qu'il était déjà en train de me répondre. Et sa tirade me fit rire.

- Non, je refuse de fuir ! Pas cette fois. J'en ai marre. Vous êtes bourré de défauts ? Ca tombe bien, moi aussi. C'est ce qui vous rend intéressant. Si vous étiez parfait, vous m'horripileriez ! Et s'il y a des choses que je peux vous apprendre ou auxquelles je peux vous initier, ce n'est pas plus mal. J'ai au moins ça pour me donner un peu d'intérêt !


Mon rire s'estompa mais mon sourire subsista, rayonnant. N'importe qui nous aurait regardé à ce moment là ne se serait pas beaucoup trompé sur le sens de mon sourire et ce qu'il exprimait. J'étais dans un endroit magnifique, bien au chaud emmitouflée dans un manteau qui n'était pas à moi (et qui sentait son odeur !), avec un homme que j'appréciais particulièrement. Qu'est-ce que j'aurais pu demander de mieux ?

Lorsqu'il rebondit sur mon optimisme, j'acquiesçai, touchée qu'il ose me dire de but en blanc qu'il l'aimait.

- Il a été mis à rude épreuve ces dernières années, mais il résiste. Je suis contente qu'il y ait au moins une personne qui l'apprécie ! Mais, Nick, je m'en veux un peu. Vous n'allez pas avoir froid ? Je m'en voudrai si vous tombez malade à cause de moi.


Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t596-angela-angie-foster-healer http://forum.childrenofluxaeterna.com/t602-angie-foster
Nick Doroty
avatar
Qu’elle s’inquiète qu’il tombe malade ? Ca le fit rire de nouveau.

- Je suis médecin vous l’oubliez ! Si je suis malade je devrais pouvoir me soigner.


Nick tombait rarement malade. L’avantage de travailler avec une foule de bambins c’est qu’au bout de la dizaine de varicelle, la centaine de laryngite et la millième grippe, vous aviez des défenses immunitaires qui relevaient presque d’une habilité de Yu. Il n’échappait pas aux coups de froid, certes, mais il était de bonne constitution.

- Il se fait tard de toutes manières et on ne va pas tarder à devoir rentrer…

L’observatoire ne fermait jamais, géré la plupart du temps par intelligence artificielle. Megalopolis ne dormait jamais de toutes manières, et particulièrement la ville Haute.
Nick redevint sérieux quand ses pensées se firent plus pragmatiques.

- J’ai passé une excellente soirée en votre compagnie Angela. Vraiment… ca ne m’était pas arrivé depuis longtemps de ne pas passer ma soirée à regarder ma montre.

D’une main il indiqua le point de vue et sourit

- Premier point de notre liste : check !

Puis il quitta le garde-fou et dans un réflexe qui l’étonna lui-même, tendit son bras à la jeune femme pour qu’elle s’y suspende.

- Il va nous falloir retourner à la station pour trouver des taxis… nous pourrions peut-être déjà voir quand est-ce que nous aurions un moment commun pour que vous me fassiez découvrir votre point de vue à vous ? En ville Basse ?
Revenir en haut Aller en bas
Angela Foster
avatar
Il était médecin, oui, c'est vrai. Mais ça n'était pas tellement rassurant en soi. Les médecins étaient toujours les derniers à reconnaître le fait qu'ils étaient malades quand c'était le cas. Enfin, mon père était comme ça.

Quand il annonça qu'il était tard, je relevai les yeux sur lui, un peu surprise. Il était si tard que ça ? Je n'avais pas vu le temps passer. Sans même lui demander son avis, je pris son bras et relevai sa manche pour pouvoir voir sa montre et avoir une idée de l'heure qu'il était réellement.

- Mon dieu, il est déjà cette heure-là ? J'avais dit à David que je ne rentrerai pas trop tard. Je ne pensais pas que vous me proposeriez de prolonger la soirée après l'opéra. J'espère qu'il ne s'inquiète pas trop.


J'esquissai une grimace mais de toute façon, qu'est-ce que je pouvais y faire ? Je n'avais même pas emporté mon portable donc je ne pouvais même pas le prévenir. Je relevai les yeux sur Nick. Il avait raison, il était tard, mais je me sentais tellement bien en cet instant précis, j'aurais voulu que cette soirée dure une éternité. Je lui adressai un sourire rayonnant tandis qu'il mettait des mots sur mes pensées. C'était agréable de savoir que c'était réciproque.

- Et ce n'est que la première d'une loooongue série de soirées merveilleuses, laissai-je échapper en riant.

Ca aurait été un autre homme, j'aurais certainement dit ça en nouant mes bras autour de son cou avant de l'embrasser. Mais fort heureusement, ma raison m'empêcha de le faire. C'eut été déplacé, plutôt gênant et je doute qu'il aurait apprécié. Au lieu de ça, je haussai les épaules et retrouvai un air un brin plus sérieux.

- Enfin, j'espère.

J'aurais pu ajouter "si ça vous tente", mais il avait déjà plusieurs fois fait allusion au fait que oui, c'était une idée susceptible de l'intéresser. A moi, maintenant, de faire en sorte qu'il continue à apprécier le temps passé en ma présence. Défi de taille pour quelqu'un qui se cantonnait habituellement aux rencontres d'un soir.

Je me suspendis à son bras, comme il m'y invitait et jetai un dernier regard à la vue avant de m'en détourner complètement.

- C'est à dire que... je n'ai jamais emmené personne voir cette vue. C'est mon endroit à moi, celui où je vais quand je n'ai pas envie qu'on me retrouve. Je ne tiens pas particulièrement à ce que le secret soit éventé... Je fis une légère pause, le temps de réfléchir, juste deux secondes... Vous n'en parlerez à personne ? Je peux vous faire confiance ? Peut-être que je ferai mieux de vous bander les yeux le temps du trajet ?

J'esquissai un petit sourire mutin. Autant les deux premières questions étaient sincères, autant la dernière, c'était juste une plaisanterie. Je n'en ferai rien, évidemment, à moins qu'il ne décide de jouer le jeu.

- On pourrait y aller quand j'aurai ma réponse de la caserne ? Comme ça, si je suis prise, on pourra fêter la bonne nouvelle. Et si je ne le suis pas, vous pourrez me remonter le moral suite à cet échec cuisant.


Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t596-angela-angie-foster-healer http://forum.childrenofluxaeterna.com/t602-angie-foster
Nick Doroty
avatar
Tant de secret pour une vue ? Nick comprit qu’elle plaisantait mais il décida de jouer le jeu tout en conservant un sourire amusé. Lentement, il avançait dans le couloir en direction du Schuttle comme si lui aussi repoussait l’instant de la séparation.

- Vous n’aurez pas besoin de me tuer une fois que vous m’aurez tout dit, promis. Je garderai le silence même sous la torture.


Son idée était bonne d’en faire un lieu de consécration. Déjà que ce serait une première pour lui de mettre les pieds dans la ville basse en dehors du dispensaire alors autant que ce soit pour une bonne raison.
Il hocha la tête.

- D’accord ! On verra ca quand vous aurez votre réponse. Mais si la réponse est négative, promettez-moi de ne pas le prendre trop à cœur non plus. Si vous n’avez pas cette opportunité, une autre se présentera j’en suis sûr !

Le flot de touristes s’était clairsemé avec l’heure tardive et ils ne furent pas bousculer pour trouver leur place dans le train flamboyant. Le trajet fut plus court qu’il ne l’aurait souhaité et déjà il la raccompagnait vers un taxi. Nick attendit le tout dernier moment pour récupérer sa veste de ses épaules.
C’était toujours l’instant gênant où ne savait pas trop quoi dire avant de se quitter. Il s’en tint aux grands classiques et finalement assez pertinents.

- J’ai passé une excellente soirée Angela. Merci encore…
Revenir en haut Aller en bas
Angela Foster
avatar
- Là, je crois que vous m'en demandez trop. C'est une chose que je ne peux pas vous promettre. Je sais que vous avez raison, ça ne sera pas la fin du monde, je roulais des yeux pour appuyer mes dires, mais ça me tient déjà à coeur et je ne vois pas trop ce que je pourrais faire d'autre.  

Bon, j'exagérais un peu, c'est vrai. Ce n'était pas comme si je n'avais pas de solution de rechange. Je veux, dire, effectivement, si l'unité de sauvetage refusait ma candidature, je serai profondément déçue parce que j'avais la sensation qu'elle était là-bas, ma place. Mais j'aurais toujours la possibilité de demander à Alex d'augmenter mes heures au bar. Je ne me retrouverai pas sans rien, en somme.

C'était étrange, cette façon que le temps avait de se jouer de nous. Le fait de savoir que la fin de la soirée était proche, c'était comme si le temps s'accélérait, comme pour amener cette fin encore plus vite. Je n'aimais pas cette sensation. Le trajet en schuttle avait été trop rapide et le taxi était déjà là ! Heureusement que l'idée de le revoir prochainement venait contrebalancer tout ça.

Je le laissai récupérer sa veste et me tournai vers lui pour le saluer.

- Merci à vous. Ca faisait longtemps que je n'avais pas passé un moment aussi agréable. Je tendis la main pour prendre la sienne. Ca fait du bien.

Je relevai les yeux sur lui, lui adressai un sourire et me hissai sur la pointe des pieds pour déposer un baiser sur sa joue.

- Bonne nuit Nick. A bientôt.

Je "redescendis" sur terre et m'écartai de lui, ne lâchant sa main que lorsqu'il ne me fut plus possible de la tenir et m'engouffrai dans le taxi.




[C'est bon pour moi]


Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t596-angela-angie-foster-healer http://forum.childrenofluxaeterna.com/t602-angie-foster
Nick Doroty
avatar
Comme elle lui tendait la main pour prendre la sienne, Nick la lui donna sans rechigner profitant de ce contact opportun avant de la laisser s’engouffrer dans le taxi. Il ne s’attendait pas à cette marque d’affection spontanée qu’elle lui montra en lui embrassant la joue.
Ca le prit de court. Pour autant il ressentit une drôle de sensation dans son cœur qu’il n’avait plus connu depuis longtemps. Ca le déstabilisa assez pour que ce soit lui qui, cette fois ci, rougit légèrement.
Il rit un peu gêné, maladroit de ne savoir que répondre à cette marque d’attention inattendue mais déjà Angela grimpait dans le taxi.
Tandis qu’il regardait la voiture s’éloignait, il se surprit à se découvrir impatient de leur prochaine rencontre.

[Finito.]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
[CLOS] [Nick/Angie] Die Zauberflöte
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Children of Lux Aeterna :: MEGALOPOLIS :: Ville médiane-