2076. Côte est des Etats-Unis. Megalopolis est le centre névralgique d'une guerre géo-politique mondiale depuis qu'un attentat biologique en 2026 a divisé l'humanité en deux populations bien distinctes : ceux qui se battent pour le futur, et ceux qui font avec le présent.
NAVIGATION

Partagez | 
 

 [CLOS] [Alex/Angie] A new beginning

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Angela Foster
avatar
Janvier 2076

J’avais réussi.

Ca y est, j’y étais, à mon nouveau départ. Je l’avais cherché durant toute l’année écoulée. Je me promettais de repartir du bon pied, sur de bonnes bases, et ça ne menait jamais nulle part. Je me plantais de direction, je m’enfonçais plus que je ne m’en sortais. Mais cette fois, c’était la bonne. J’avais un bon pressentiment. Et j’étais bien décidée à filer droit, à ne plus déconner. Si je voulais y arriver, alors ça ne tenait qu’à moi.

Cette nouvelle année commençait très bien pour moi. L’unité de sauvetage avait répondu à ma candidature. Ils avaient accepté de me prendre « à l’essai ». J’avais une semaine pour leur prouver que je pouvais être un bon élément pour eux. Une semaine pendant lesquelles j’avais été soumise à des tests d’aptitudes tant physique que psychologiques, une semaine pendant laquelle j’avais été envoyée sur le terrain pour des interventions simples, pour voir comment je réagissais de manière générale. La semaine venait tout juste de se terminer, et le verdict était tombé. Dès lundi, j’intégrerai l’équipe n°4, celle de Tom et de son frère Dean. Il ne me manquait plus qu’une chose pour compléter mon dossier, l’autorisation de mon patron actuel à quitter le boulot en cas d’urgence. Mais je ne pensais pas que ce serait un problème.

Autant être honnête, j’étais heureuse, tellement heureuse que j’avais envie de le crier sur les toits. J’avais l’intention d’aller l’annoncer à Nick dans la soirée. C’était ce qu’on s’était dit la dernière fois qu’on s’était vus, que quelque soit la réponse, on se verrait le jour où je l’aurais. Je voulais lui faire la surprise, me pointer dans mon uniforme de secouriste et le laisser réaliser. Et par chance, c’était mon soir de congé au bar. Mais à l’heure où je sortis de la caserne, il était encore trop tôt pour le forcer à sortir de l’hôpital.

Il y avait une autre personne à qui j’avais envie d’en parler tout de suite : Alex. Et pas uniquement parce que c’était mon patron et qu’il fallait qu’il me signe mon papier. Parce que c’était Alex, tout simplement. Parce que j’étais contente de moi et que je voulais partager ça avec lui. Le bar était sur mon chemin entre la caserne et l’hôpital, aussi décidai-je d’y faire une halte en passant.

Je commençai par chercher Alex à l’intérieur du bar et du club, mais l’un et l’autre n’allaient pas ouvrir avant une bonne heure et, ne le voyant pas, je supposais qu’il n’était pas encore descendu. Je sais ce que vous vous dites, il aurait pu ne pas être chez lui, mais sa voiture était là alors, avec un peu de chance, lui aussi. Je gravis les escaliers qui menaient à son appartement d’un pas léger, rajustai ma veste (je devais avouer que l’uniforme me plaisait, bleu marine avec des bandes rouges sur les manches, le mot « rescue » en gros dans le dos, il n’était certes pas très féminin, mais je me sentais bien dedans), resserrai ma queue de cheval (hey, ça serait la première fois qu’il me verrait avec les cheveux attachés !) et frappai à sa porte.

- Salut Alex ! J’ai une super nouvelle à t’annoncer, t’as deux minutes ?


Le tout avec une voix enthousiaste et le sourire jusqu’aux oreilles.


Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t596-angela-angie-foster-healer http://forum.childrenofluxaeterna.com/t602-angie-foster
Alex Peterson
avatar
Qu'avais-je de mieux à faire sur mon jour de repos ? J'avais mille choses à faire qui n'avaient rien à voir avec le club, ni les unes, ni les autres. A commencer par ces fichus papiers que je refusais de signer. Un ami était venu me rendre visite également, et pour une fois, ce n'était pas pour les livraisons. Il nous arrivait de nous voir, tout de même ne dehors du travail... Et des réseaux. Jack et moi buvions une bière en discutant de mes fameux papiers, lorsque j'ai entendu Angela frapper à la porte. Jack m'a regardé me lever avant de reporter les yeux sur le dossier.

J'ai ouvert en me disant qu'elle était rudement en avance et quand je l'ai vue, attifée de son uniforme bleu, j'ai froncé les sourcils.

"Tu... T'es engagée chez les Pompiers ?"

Je me suis décalé pour la laisser entrer. La première idée qui m'est venue, c'est 'Elle veut démissionner'. J'ai levé une main en refermant derrière elle.

"Tu sais, que pour ça, c'est plutôt Matt..."

Concrètement, Angela n'était plus mon employée, contrairement à Yuna. Elle ne me devait plus rien. Encore moins une lettre de démission. Jack a levé une main pour saluer Angela. Avec un grand sourire. Ce barbu robuste était pas beaucoup plus âgé que moi, finalement, mais il en imposait clairement plus. Nos caractères se ressemblaient plutôt pas mal, cependant.

"Salut..."

Le temps de voir Angela, j'en avais oublié mon invité. Je me suis tourné vers lui, puis vers Angela.

"Ah oui... Angela, Jack... Un ami. Jack, Angela, une serveuse du bar avec Lexy.
"Hin, la fameuse..."

J'ai souri en riant légèrement et j'ai passé une main dans le dos d'Angela.

"Tu veux boire quelque chose ?"



"The secret to happiness with men ?
Lower your expectations.
Because deep down, in my heart... I know Big Foot is real."
Revenir en haut Aller en bas
Angela Foster
avatar
Mon sourire s'agrandit en entendant sa question et je me hissai sur la pointe des pieds pour déposer un baiser fugace sur sa joue en lui passant à côté.

- Matt ? Je reposai mes talons au sol et lui adressai un regard interrogateur. Pour s'engager chez les pompiers ? Ouais, il serait pas mal dans l'uniforme et il a un petit côté protecteur de la veuve et de l'orphelin. Mais il travaille pas déjà à temps plein ? Il ne songe tout de même pas à quitter le bar, si ?

Un mouvement attira mon attention, et une vois aussi, que je ne connaissais pas encore. Alex n'était pas seul. Zut, j'aurais peut-être dû l'appeler avant de venir, m'assurer qu'il était dispo. J'adressai un sourire à l'inconnu qui, très vite, n'en fit plus vraiment un. Quoi ? Je connaissais son nom, ce n'était plus un total inconnu ! Et pour répondre à la réaction de Jack en apprenant qui j'étais, j'esquissai une révérence on ne pouvait plus théâtrale.

- En chair et en os.

Je me relevai et me tournai vers Alex.

- Ca serait pas de refus. Enfin, si je dérange pas. Je peux repasser demain sinon.

Et puis, mon regard passa de Jack à Alex puis de nouveau à Jack.

- Mais pourquoi "fameuse" ? Me serais-je fait une réputation en dehors du bar ?

Mes yeux s'écarquillèrent dans une expression tout aussi théâtrale que la révérence.

- Bonne ou mauvaise ? Ne me dites pas qu'Alex vous a raconté. Je relevai les yeux sur le principal intéressé. Alex, t'as pas fait ça ?! Je sais que j'aurais pas dû lui vider sa bière sur la tête à ce type, c'était pas professionnel. Mais il arrêtait pas de m'attraper à chaque fois que je lui passais à côté, c'était lourd ! Mon regard revint sur Jack. Je peux ?

J'indiquai la place libre sur le canapé à côté de lui, et je m'y laissai choir avant même qu'il m'ait donné une réponse. Je sais, c'était malpoli mais bah tant pis.

- Et pour répondre à ta question, non, c'est pas chez les pompiers, c'est chez les secouristes. Moins de feu, moins de risques pour nous, mais des interventions tout aussi délicates. Mais c'est vrai que c'est quasiment la même chose. Y'a juste la couleur de l'uniforme qui change. Vous êtes sûrs que je dérange pas ? Sinon, je peux repasser, c'est vraiment pas un problème !


Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t596-angela-angie-foster-healer http://forum.childrenofluxaeterna.com/t602-angie-foster
Alex Peterson
avatar
Angela était dans ses bons jours, ce qui n'était pas pour me déplaire, finalement. Je la préférais pimpante, comme ça qu'à moitié dépressive comme la plupart du temps.

"Raconter ?"

Je ne peux pas dire que j'avais véritablement raconté des choses sur Angela. Jack savait, mais il était le seul. Parce qu'on se disait tout et que quand il s'agissait de se raconter des trucs de mecs, on faisait pas dans la dentelle. Avec Matt, ce n'était pas pareil. Qui plus est, Matt, Angie et moi travaillons ensemble, je ne voulais pas non plus que ça se sache de trop, même si... Avouons-le, bonjour la discrétion.

En attendant, Jack a éclaté de rire. C'était typiquement le genre de situation qui le faisait marrer.

"En bien, ne t'en fais pas. Je connais Alex depuis des années, Lexy aussi et disons que, ses serveuses..."
"Sont toujours des femmes honorables."

Jack a ri dans le goulot de sa bière et j'en ai tendu une à Angela.

"Disons qu'il sait les choisir, c'est un peu l'attraction."
"On a un copain qui adore venir ici pour voir les nouvelles serveuses. A chaque fois qu'il passe, tu n'es pas là." J'ai haussé une épaule avec un sourire. "Il est un peu frustré."
"Quand il va savoir que je l'ai pas loupée..."

J'ai soupiré en souriant et je me suis gratté l'arcade.

"Garde-le pour toi si tu veux avoir la paix." J'ai invité Angela à s'installer à la table basse avec nous alors que Jack rangeait mes papiers dessous. "Non, tu ne nous déranges pas."
"Tu as vraiment inondé un client de bière ? Fantastique."

Tout était bon à rumeurs pour Jack. Surtout quand celui que ça lui donnait des billes pour se payer la tête des autres. Depuis la chute de Liberation, on s'autorisait plus de retrouvailles, plus d'informations persos... On avait un peu comme l'impression qu'à présent, Liberation, c'était nous. Nos moyens, nos méthodes, nos valeurs, mais les gens continuaient de venir sur les réseaux pour demander de l'aide et ils nous trouvaient toujours. On était pas du genre à les laisser tomber.

Portant ma bière à mes lèvres, je me suis réinstallé dans le fond du canapé en regardant Angela.

"Les secouristes ?"

Je n'ai même pas été étonné, en fait. C'était... Assez logique. Sans compter sur la curiosité de Jack qui s'est penché légèrement par-dessus la table.

"C'est quoi, une vocation ? Tu fais une formation, pour ça ? Mais du coup, tu vas quitter le bar, non ?"



"The secret to happiness with men ?
Lower your expectations.
Because deep down, in my heart... I know Big Foot is real."
Revenir en haut Aller en bas
Angela Foster
avatar
J'attrapai la bière qu'Alex me tendait et le levai pour appuyer ses dires. "Des femmes honorables". Ouais, merci Alex.

- Frustré ? Attendez une minute. Je levai les mains pour réclamer un temps de pause. Alex, j'ai un planning fixe et il n'a pas changé depuis un an. Comment ton pote se débrouille pour jamais tomber en même temps que moi ? Je suis là 6 soirs sur 7 ! Je fronçais les sourcils et me penchai légèrement vers Alex, le regard inquisiteur. C'est, genre, un grand-père qui sort plus dès qu'il fait nuit ? Ou alors t'as délibérément menti sur mes horaires ?

Quand à ce que disait Jack à propos d'Alex qui savait choisir ses serveuses, je sais pas, j'étais pas convaincue. Avec ma dégaine, j'étais pas persuadée que j'étais le genre de fille qu'on embauche pour son physique.

Je portai ma bière à ma bouche avant de rire en entendant la question de Jack.

- Ouais, vraiment ! T'aurais vu sa tête, ça l'a refroidit direct. C'est ce qui arrive quand on m'emmerde. C'était de sa faute aussi. Il m'empêchait de bosser et il avait les mains clairement baladeuses !

Je haussai les épaules et me laissai aller contre le dossier du canapé. Ce que j'aimais bien, chez Alex, parmi un tas d'autre chose, c'est qu'il y avait toujours de la bière chez lui. C'était chouette. Je relevai les yeux sur lui quand il reprit la parole.

- Oui, les secouristes. Tu sais, ceux qui interviennent sur le terrain quand il y a des accidents, pour évacuer les blessés.Désolée Alex, j'avais pas pu m'en empêcher. Y'a une base à quelques rues d'ici. Ca te surprend tant que ça ?

Ca avait de quoi, au moins un petit peu, c'était pas pour ça que j'étais en train d'étudier, en théorie.

- Ah non, non, je levai les mains en signe de protestation, il est pas question que je quitte le bar. J'adore cet endroit ! Non, je vais faire les deux. Le bar n'occupe que mes soirées et mes dimanches, le secourisme prendra mes journées. J'ai calculé mes horaires, ça devrait être compatible. Le seul hic qu'il y aura, c'est si on m'appelle en renfort un soir. Faudra que je quitte le service en plein milieu, mais ça n'arrivera quasiment jamais, vu que j'ai un autre boulot, c'est pas moi qu'on appellera en premier. Ça me fait penser...Je me tortillai pour sortir une feuille de papier pliée en quatre de ma poche arrière. Il faudrait que mon patron me signe cette autorisation. Je sais jamais, techniquement, c'est toi ou Matt ? Parce que c'est toi qui m'a embauchée, mais c'est Matt qui gère le bar maintenant...

Je posai la feuille sur la table basse, devant Alex et me tournai vers Jack.

- Je ne sais pas si c'est ma vocation, mais c'est vraiment ce que j'ai envie de faire. Et j'ai la sensation qu'elle est là, ma place. Quant à la formation, oui et non en fait. J'ai pas fait de super grosse formation estampillée "secourisme". Mais j'ai les bases, tu sais, le truc amateur qu'on peut passer là, le brevet ou je sais pas quoi, qui nous apprend les gestes minimum. Bref, j'ai ce truc-là. Et j'ai de bonnes connaissances en médecine aussi. Je suis bénévole dans un dispensaire depuis quelques mois, j'y soigne toute sorte de malades ou de blessés, en plus de mes cours, je pars pas avec rien dans les poches. Sans compter que je maîtrise déjà un peu de technique.

Je haussai les épaules et lui adressai un sourire.

- Quoiqu'il en soit, je viens de passer une semaine à faire des tests d'aptitudes physiques, des mises en condition, et ils m'ont fait signer mon contrat ce soir, donc ils doivent se dire que je suis pas une totale incompétente. Même s'il va falloir que je m'améliore sérieusement niveau physique. Et toi, tu fais quoi de tes journées ?


Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t596-angela-angie-foster-healer http://forum.childrenofluxaeterna.com/t602-angie-foster
Alex Peterson
avatar
"Et bien... Il a une vie ?"

Jack a pouffé de rire dans sa bouteille. Il fallait avouer que c'était comique d'imaginer ce type avoir une vie, vu celle qu'il menait. A commencer par le fait qu'il ne travaillait pas.

"Déjà, si Lexy n'est pas là, il ne vient pas. Ensuite, il est du genre très occupé le soir, si tu vois ce que je veux dire."
"Il est possible que tu aies également menti sur ses horaires."
"C'est en effet une des possibilités..."

J'ai pris son papier et l'ai étudié avant de le reposer sur la table avec un sourire en coin.

"Un an bientôt et tu ne t'es toujours pas mis en tête que je ne suis plus ton patron... Je donnerai à Matt, ne t'en fais pas."

En l'écoutant, Jack hochait la tête minutieusement. C'était quelque chose de magique, ce type était capable de s'intéresser à tout et tout le monde. Sa curiosité était on ne pouvait plus sincère, qui plus est. C'était quelque chose que j'aimais énormément chez lui. Derrière ses airs bourrus et rentre-dedans, ça restait tout de même un homme largement sous estimé.

"Ce que je fais dans la vie ? Je livre le bar et le club, pour commencer. Je suis le distributeur d'Alex depuis des années !" Entre autres choses... "Mais j'ai un frère à Chicago qui est pompier aussi, donc je vois très bien ce que tu veux dire."

Pour ma part, je suis resté sceptique. J'avais un rôle de merde depuis le départ, autant que je l'assume.

"Comment vas-tu concilier tes études, ton travail ici et ton secourisme ? Tu as envisagé de dormir aux feux rouges ?" Je me suis désigné d'une main. "Pendant des mois, j'ai assuré des heures de malade, et j'ai cru tomber un jour et plus me relever. Tu es sûre de vouloir te plonger dans tout ça ? Parce que, jusqu'à preuve du contraire, il me semble que tu as aussi une vie à mener. Comment tu vas réussir à tout faire ?"



"The secret to happiness with men ?
Lower your expectations.
Because deep down, in my heart... I know Big Foot is real."
Revenir en haut Aller en bas
Angela Foster
avatar
- Bah tu sais... Je levai les yeux au plafond et haussai les épaules. Je me suis habituée à te voir comme mon patron. Les habitudes ont la peau dure comme on dit. Mais hey, ça devrait te flatter ! Si t'avais été un patron exécrable, t'en fait pas que j'aurais vite imprimé que c'était plus toi !

Je portai ma bière à mes lèvres en riant. Non, on aura beau dire ce qu'on voudra, même si techniquement, je n'avais plus vraiment de compte à rendre à Alex, je le verrais toujours au-dessus de moi, hiérarchiquement parlant.

- Mais sérieux, ça fait déjà un an ? La vache, je l'ai pas vue passer cette année !


Et en même temps, je n'étais pas mécontente qu'elle soit terminée. Quelle année pourrie !

Adossée contre le canapé, j'écoutais Jack avec la même attention qu'il avait eue à mon égard. Quand il annonça qu'il faisait partie des fournisseurs du bar, mon regard s'éclaira d'une lueur de compréhension.

- D'où le fait que tu connaisses Alex et Lexy depuis des années !

J'allais rebondir sur les paroles de Jack, mais Alex me prit de vitesse. Je me mis à tourner ma bouteille de bière entre mes mains et haussai les épaules.

- Ben tu sais, je suis en doctorat maintenant, je n'ai plus de cours à suivre. Il faut juste que je fasse mes recherches et que je rédige ma thèse, mais je suis libre de m'organiser comme je veux. Et ça ira, je serai pas si débordée que ça. J'aurais mes deux jours de congés par semaine et des vacances. Et j'ai pas non plus des horaires de dingue au bar. Je vais avoir le temps de me reposer. Et d'étudier aussi, t'en fais pas. Même si je commence à me demander si c'est pas une perte de temps en fait. Et puis, je sais pas, c'est juste une idée en l'air pour l'instant, j'y ai pas tellement réfléchi, mais je me dis que je pourrais peut-être déménager. Me rapprocher du bar et de la base. Ca me permettrait de passer moins de temps sur les routes et ça serait toujours ça de gagné aussi.

Je secouai la tête et lui adressai un sourire.

- Allez, franchement, tu commences à me connaitre maintenant, non ? J'aime avoir un emploi du temps bien chargé. Et j'ai de l'énergie à revendre !

Je me tournai vers Jack et l'interrogeai en désignant Alex avec le goulot de ma bouteille.

- Avec toi aussi il lui arrive d'être rabat-joie ? Ou je suis une privilégiée ?


Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t596-angela-angie-foster-healer http://forum.childrenofluxaeterna.com/t602-angie-foster
Alex Peterson
avatar
J'ai souri. Ca faisait presque un an, oui. Et je reconnais que l'année avait été pas mal pourrie, en effet. Pour moi, elle avait surtout été chargée. Très chargée. Sûrement la pire depuis des années. J'ai fait beaucoup de choses, j'en ai ressenti beaucoup d'autres... Jack a acquiescé à nos connaissances.

"J'ai connu Alex avant. Il est sorti avec la soeur de ma femme. C'est un peu mon beau-frère, quoi..."

J'ai acquiescé à l'emploi du temps d'Angela pour changer de sujet.

"Déménager, c'est une bonne chose, oui. Surtout quand tu finis tard, j'aime pas te laisser rentrer comme ça... Matt ramène Lexy, au moins."

Ce qui lui permettrait également de quitter un peu le cocon de son frère et qu'elle devienne indépendante. Ca aussi, c'était pas du luxe. Ma foi, elle savait encore ce qu'elle faisait et puis, disons-le, c'était pas mon problème. En ce qui me concernait, j'avais le même depuis des semaines... Mois.

"Les études, c'est jamais une perte de temps quand on sait ce qu'on veut faire. Tu fais quoi, comme études ?" On aurait dit un vieux croulant à l'écouter... Donner des conseils comme ça, ça lui donnait un air étrange. J'aurais dû y être habitué, depuis, mais... non. Et bien sûr, il a ri. "Non, tu es une privilégiée. Cela dit, il n'est pas rabat-joie. Alex a toujours aimé envisager tous les aspects d'une même situation lorsqu'il s'agit de prendre une décision. Vois plutôt ça comme... Quelqu'un qui veille. Sur toi ou un autre, peu importe."
"Je pense vendre le club."

J'ai relevé la tête pour aviser leur regard. Jack avait la bouche ouverte, comme s'il ne croyait pas ce que je disais.

"Excuse-moi, j'ai cru t'entendre dire que tu voulais renoncer à ton rêve, je me suis sûrement trop branlé, ça m'a rendu sourd. Tu peux répéter ?"

J'ai porté mon attention sur Angela en jouant avec ma bouteille dans mes mains, et j'ai haussé les épaules.



"The secret to happiness with men ?
Lower your expectations.
Because deep down, in my heart... I know Big Foot is real."
Revenir en haut Aller en bas
Angela Foster
avatar
Je haussai un sourcil perplexe en entendant Alex et ses inquiétudes. Il ne me semblait pas l'avoir déjà entendu en parler.

- Quoi ? T'as peur qu'il m'arrive quelque chose pendant le trajet ? Mon regard s'adoucit et je penchai la tête sur le côté. Ooh c'est trop mignon ! Je me redressai pour déposer une bise sur sa joue et repris ma position initiale.Mais faut pas tu sais. Si je sentais que j'étais trop fatiguée pour rentrer, je vous demanderais la permission de squatter, à Matt ou à toi. Je pris une nouvelle gorgée de ma bière. Mais je sais pas trop. Je me dis que ça me ferait pas de mal de bouger, d'avoir mon chez moi, d'être tranquille. Mais je me suis habituée à la présence de David. Quelque part, c'est rassurant de le savoir à la maison. Enfin, c'est pas comme si je pourrais pas y retourner quand il me manquerait trop... Et je haussai les épaules pour conclure ce sujet d'un nouvelle rasade de bière.

Et puis je tournai la tête vers Jack.

- Microbiologie. Je prépare une thèse sur les épidémies qu'on pensait éradiquées mais qui réapparaissent suite à la mutation du virus ou de la bactérie qui est à l'origine de la maladie. C'est... complexe et certainement ennuyeux pour quiconque ne s'intéresse pas au sujet.


Je haussai les épaules. En ce qui me concernait, c'était un sujet passionnant. Mais j'avais pas mal réfléchi à mon avenir ces derniers temps. Et j'avais revu mon programme. Je vous mentirai si je disais que cette remise en question n'avait aucun lien avec le rendez-vous que j'avais eu avec mon directeur de thèse fin novembre. Il prétendait que je n'avais plus le niveau intellectuel nécessaire pour la réalisation d'une thèse qui tienne la route. C'était difficile à accepter, mais je devais reconnaître qu'il avait probablement raison. La tumeur avait fait des ravages.

La déclaration d'Alex me fit l'effet d'une bombe. J'écarquillai les yeux sous la surprise et ouvris la bouche durant quelques secondes, avant de me reprendre. Quelques secondes durant lesquelles Jack avait exprimé une bonne partie de ce que je pensais.

- Alex, t'es pas sérieux ? Tu t'es battu pendant des mois pour l'ouverture du club. T'as réussi à en faire un endroit qui attire du monde. C'était quelque chose dont tu avais envie depuis longtemps. Pourquoi tu veux le vendre? Et tu ferais quoi après ?


Pitié, ne me dites pas qu'il avait vraiment l'intention de le faire. Je commençais à penser à toute sorte de choses. La pire que j'imaginais, c'était qu'il s'en aille, que je ne le revoie plus jamais. Je plongeai mon regard dans le sien.

- Qu'est-ce qui se passe ?


Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t596-angela-angie-foster-healer http://forum.childrenofluxaeterna.com/t602-angie-foster
Alex Peterson
avatar
"Ce n'est pas que j'ai peur..." J'ai soupiré quand Angela m'a embrassé et j'ai roulé des yeux en ouvrant les mains. "Je trouve que c'est loin, oui. Et que en effet, ça serait bien que tu aies un truc à toi, c'est tout. Ca reste Megalopolis et Jack et moi, on est bien placés pour savoir que ça craint."

Jack a acquiescé, les yeux ronds pour confirmer mes dires. Entre la Marina et Liberation, on avait eu l'occasion de voir des trucs drôlement moches que beaucoup de gens se disaient "Non, pas à moi, pas dans cette ville !" C'est marrant, mais le "rêve américain" n'était jamais mort. Il avait muté sur environ un siècle, mais... Quoiqu'il arrive, les gens se sentent toujours en sécurité aux USA. Ils croient toujours et implacablement... Au pouvoir des USA sur le monde. C'est dingue.

"Et il se passe rien, je crois que..." J'ai haussé les épaules à nouveau. "J'ai réalisé que ce n'était pas ça, mon rêve."
"Tu devrais en parler avec Lexy."
"C'est bien parce que j'en ai parlé avec elle que j'ai réalisé ça. Je continuerai de travailler, juste, je ne serai plus le gérant, je n'aurai plus à me farcir 60h par semaines, qu'on vienne toquer à ma porte jour et nuit pour tel ou tel truc ! Je viens, je bosse, je pars !"
"Euh.. Est-ce que ça à voir avec Ava ?"

J'ai regardé Angela et je sais pas pourquoi, je me suis senti coupable, d'une certaine manière. J'ai ouvert la bouche et agrandi les yeux avant de secouer la tête.

"J'ai envie de donner une seconde chance à mon mariage ! J'ai 30 ans, bientôt 31, j'ai manqué la majorité de l'enfance de ma gamine, elle a 10 ans et quand elle m'a vu, elle m'a même pas reconnu ! Tout ce que j'ai, ce sont quatre murs et des emmerdes avec Liberation !"
"Dude..."
"Elle sait, Jack. C'est pas le problème."

Jack m'a regardé. Puis, Angela et j'ai balayé l'air d'une main.

"Et Liberation mort, tout ce qui me reste, ce sont quatre murs."



"The secret to happiness with men ?
Lower your expectations.
Because deep down, in my heart... I know Big Foot is real."
Revenir en haut Aller en bas
Angela Foster
avatar
Sa réponse était plus qu’étonnante et me fis froncer les sourcils. Il y avait un truc que j'avais du mal à suivre. Mégalopolis était dangereuse. Ok, on était d'accord, même si, personnellement, je touchais du bois. Mais malgré le fait qu'elle soit dangereuse, il pensait que c'était pas une mauvaise idée que je vienne m'installer, toute seule, au coeur de la ville basse alors que là où j'étais, dans la médiane, j'avais un agent du FBI pour veiller sur moi. C'était pas un peu contradictoire ? J'esquissai un sourire narquois et pris une gorgée de bière mais ne relevai pas. Au moins, je savais à qui demander pour porter mes cartons !

Je l'écoutai, nous expliquer cette prise de conscience qu'il avait eue à propos du club. J'étais bien placée pour le comprendre. Je venais de vivre la même expérience. Parfois, quand on obtient ce qu'on veut, on se rend compte que ce n'était pas vraiment ce qu'on voulait. C'était mon cas avec mes études. J'avais rêvé de les reprendre, pendant trois ans c'était le truc que je voulais vraiment et qui me semblait hors d'atteinte. Mais maintenant que c'était fait, je me rendais compte qu'entre temps j'avais évolué et que j'aspirais à autre chose. Et c'était sans parler du fait que je n'étais probablement plus apte à l'atteindre, de toutes façons.

Je devais bien avouer que le fait de l'entendre dire qu'il ne voulait simplement plus être le patron du club mais qu'il continuerait à y travailler, j'avoue, je me suis sentie soulagée. Sincèrement. Le pire auquel j'avais pensé s'était écarté.

- Ava ?

Mon regard passe de Jack à Alex et quand je croisai le regard de ce dernier, je compris que ça n'allait pas forcément me plaire. En fait, je me trompais, le pire que j'imaginais n'était pas tout à fait le pire qui pouvait arriver. Enfin de mon point de vue. Parce que de celui d'Alex, les choses étaient autrement différentes, évidemment.

Le moins qu'on puisse dire, c'est qu'il jouait à l'ascenseur émotionnel. Surprise, inquiétude, soulagement, douleur. Ça, c'était le parcours que je venais d'effectuer en quelques secondes. Sous l'effet de l'annonce, j'avais baissé les yeux sur ma bouteille de bière et je m'étais mise à la tourner frénétiquement entre mes mains.

- Et nous ?

Ma voix était un peu moins assurée que tout à l'heure, c'est vous dire l'effet que ça avait eu sur moi. Je me forçai à relever les yeux sur lui cependant, à ne rien montrer, même si je savais qu'il ne serait pas dupe. Aucun des deux ne seraient dupes, mes yeux étaient criants de vérité. Je m'éclaircis la gorge avant de reprendre.

- Et Matt ? Et Lexy ? Combien de fois il m'avait balancé que je n'étais pas l'un ni l'autre, j'aurais dû l'écouter en me faire une raison, ça aurait été bien plus simple.Tu dis que tu n'as plus que quatre murs mais, je croyais que tu tenais à eux, qu'ils étaient ta famille aussi.

Je soupirai et relevai les pieds pour replier mes jambes devant moi et joignis mes mains autour de la bière, au-dessus de mes genoux.

- Je savais pas que t'avais aussi une fille. Retourner vers elles, c'est sûrement une bonne décision.

Je le pensais, vraiment, mais bon sang ce que ça faisait mal. Je décidai de repartir sur un sujet un peu plus neutre (encore que), mais qui avait également attiré mon attention.

- Y'a plus de Libération ?


Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t596-angela-angie-foster-healer http://forum.childrenofluxaeterna.com/t602-angie-foster
Alex Peterson
avatar
Je l'ai vu dans ses yeux, mais qu'est-ce que je pouvais dire ? J'ai ouvert un peu plus la bouche et Jack a gardé le silence, son regard allant d'Angela à moi.

"Et nous ?"

J'ai haussé les sourcils. Je n'avais jamais rien promis à Angela. Bon sang, je lui avais même dit que j'étais toujours marié. Je n'avais parlé de ma fille qu'à Matt, c'est vrai, mais en même temps, Angela n'était pas quelqu'un à qui j'allais facilement parler. J'avais voulu être réglo avec elle et je lui avais parlé de ma femme, avec laquelle je partageais toujours un papier officiel et un nom. Quant à ma fille, je n'avais pas eu le temps qu'elle était déjà à califourchon sur moi ! C'était ça qu'elle entendait par "et nous ?". J'ai dégluti en gardant mes pensées pour moi-même. Jack m'offrait un balcon de sécurité.

"Et quoi, Matt et Lexy ?! Qu'est-ce que ça veut dire ?"

Même son explication m'a fait écarquiller les yeux.

"Matt et Lexy ne sont pas des choses matérielles, Angie ! Ils ne sont pas des choses que j'ai accomplies. Ils SONT ma famille, je tiens à eux plus qu'à ma vie, sois bien certaine de ça. Qu'est-ce que ça peut changer que je veuille sauver ma famille ? Tu savais que j'avais une femme, Angie, je te l'ai dit. Et je me souviens très clairement du jour où je t'en ai parlé. Mais non, je ne parle pas de ma fille ouvertement, non."

Jack a suivi la pente d'Angela en lui répondant.

"Liberation s'est dissoute il y a plusieurs semaines."
"Mois."
"Oui, si tu veux. Tu ne le savais pas ?"

Même si pendant plusieurs semaines, elle a eu chaud aux fesses...



"The secret to happiness with men ?
Lower your expectations.
Because deep down, in my heart... I know Big Foot is real."
Revenir en haut Aller en bas
Angela Foster
avatar
C'était pas de ça que je parlais, quand j'avais dit "et nous". C'était pas de lui et de moi. Je savais que je n'avais rien à attendre de lui même si j'espérais désespérément le contraire. Non, le "et nous", c'était nous, ses collègues, ses amis, ceux qui l'appréciaient. Et puis très vite, je m'étais sortie du lot, c'était pour ça que je n'avais parlé que de Matt et Lexy par la suite.

- C'est pas ça que je voulais dire.
Je soupirai et secouai la tête cherchant mes mots pour m'exprimer un peu mieux. Tu disais que tu n'avais plus rien, mais c'est faux. Tu nous as, nous. Matt, Lexy, tes amis. Tu as ta femme, ta fille. Evidemment que ce n'est pas du matériel. Mais à la fin de ta vie, quand tu seras vieux et tout croulant, et que tu feras le point sur ce que tu as et ce que tu as fait de ta vie, qu'est-ce qui te paraîtra le plus important ? Le matériel, ou les gens qui t'entourent ? Je secouai la tête avant de reprendre. Qu'est-ce qu'on en a faire à que t'as que quatre murs ? T'as des gens qui t'entourent, qui t'aiment et qui tiennent à toi. C'est le principal, non ? Et oui, je savais que t'avais une femme. J'ai peut-être une mémoire défaillante, mais ce genre d'infos, en général, je les oublie pas. Mais pourquoi tu me dis ça ?

Je posai à nouveau mon regard sur lui.

- Tu crois que je vais t'empêcher de retourner vers ta famille ? Pourquoi je ferai ça ? C'est la meilleure chose qui pourrait t'arriver. Je détournai le regard pour cacher cette lueur qui s'installait. Et t'as pas de compte à me rendre.

Même si, entre nous, on ne dit pas à une fille que ce qu'elle cache derrière son masque nous plait  si on veut être clair avec elle sur le fait qu'il ne se passera jamais rien. Mais bon, passons, ce qui était fait, était fait.

Je relevai les yeux sur Jack à la place, pour secouer la tête en réponse à sa question.

- Non, je savais pas. J'imagine qu'il n'a pas jugé utile de me mettre au courant. Même si, bon, j'aurais aimé le savoir quand même, ça m'aurait évité de trop m'inquiéter pour rien. Qu'est-ce qui s'est passé ?


Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t596-angela-angie-foster-healer http://forum.childrenofluxaeterna.com/t602-angie-foster
Alex Peterson
avatar
"Admettons que ça ne me suffise pas. Que j'ai envie de créer un truc de mes propres mains, que j'ai envie qu'il reste autre chose de moi qu'un club de strip tease !"

Jack a pouffé de rire, mais j'ai gardé mon sérieux, les mains ouvertes vers Angela. Si son frère lui suffisait, tant mieux, en soi !

"Je n'ai pas dit que tu m'en empêcherais. Même si tu essayais, de toute façon, tu n'y arriverais pas. Je dis que je ne vois pas le rapport entre le fait de vouloir renouer avec ma famille, et les gens que j'aime. Tu mènes ta vie comme tu l'entends, je fais pareil. Que tu veuilles devenir secouriste en suivant tes études m'a peut-être semblé un frein pour le bar, mais je peux me tromper ! En tout état de cause, je n'ai absolument pas remis en cause ce que ça signifiait pour Matt et toi ou pour toi et moi ! Ce sont deux choses totalement différentes. Je ne comprends pas ce que tu veux dire par là."
"Angie pense peut-être que tu vas quitter la ville ? Repartir à Boston ?"
"Non, je... Ce n'est pas la question, pour le moment. Si ça se trouve, Ava ne voudra rien savoir et fera faire une ordonnance de plus contre moi. J'en sais rien, rien n'est fait ! C'est pas comme si j'allais disparaître demain, non plus."

Par contre, j'ai ri pour Liberation. Je me suis passé une main sur le visage et j'ai acquiescé.

"Non, je ne t'ai rien dit parce que ça ne te regarde pas." J'ai levé une main avant qu'elle ne me réponde. "Je t'ai dit que je m'en occupais. J'ai pas dit que je te mettrais au parfum de leur vie ! J'ai dit m'en occuper pour t'avertir de faire gaffe à toi, à qui tu parlais et qui tu voyais, comme la petite blondasse du Casino. Le fait que le groupe soit dissout n'enlève rien au fait que les membres sont toujours dans la nature."

Jack m'a montré d'un pouce.

"Ca, c'est vrai."
"Il s'est passé que... Et bien que ça s'est fini, c'est tout, je ne leur ai pas demandé des comptes. Ca ne veut pas non plus dire que tu ne risques plus rien.



"The secret to happiness with men ?
Lower your expectations.
Because deep down, in my heart... I know Big Foot is real."
Revenir en haut Aller en bas
Angela Foster
avatar
- Mais je ne te parlais pas de...

Je levai les yeux au ciel, totalement incrédule. Je venais pourtant de lui réexpliquer, mais manifestement, y'avait un truc qui passait pas. Mais en même temps, c'était toujours comme ça entre nous, non ? La majorité des conversations sérieuses qu'on avait tournaient en dialogue de sourds et ça partait en vrille jusqu'à ce que l'un de nous deux baisse les bras. Et cette fois, ce fut moi.

- Laisse tomber. Ca sert à rien. Oublie ce que j'ai dit, c'était une remarque totalement inutile et vide de sens.

Bon, ok, pas pour moi, je savais ce que j'avais voulu dire et de quoi je voulais parler précisément. Mais je préférais laisser couler, je n'avais pas envie de me disputer avec Alex. Et je fus reconnaissante à Jack quand il vint à mon secours. Bon ok, ce n'était pas non plus ça que je voulais dire. Mais il n'avait pas totalement tort, j'y avais effectivement pensé. Je relevai les yeux sur Alex pour écouter ce qu'il avait à dire et la réponse fut loin de me rassurer. Il fallait pourtant que je me fasse une raison. Encore une fois, je m'étais attachée à la mauvaise personne. Nick devait avoir raison, j'avais la poisse. Peter était mort, Garin me détestait et Alex ne me voyait pas autrement que comme une collègue de boulot. Quoiqu'il en soit, ça faisait mal.

J'écoutai les paroles d'Alex à propos de Libération en fronçant les sourcils. Pendant quelques secondes, j'avais cru entrevoir la fin de cette histoire, mais c'était idiot de ma part. Et incroyablement naïf. Ca ne se terminerait jamais. Je ne pus cependant m'empêcher de jeter un regard inquiet à Jack alors qu'Alex concluait que le risque pour moi n'était pas encore écarté.

- Alex... de quoi est-ce que tu parles ?

C'est vrai quoi, je ne savais pas qui était Jack au fond. Et le fait qu'Alex dise de but en blanc devant lui que je pouvais avoir des ennuis avec eux, c'était bizarre. Surtout venant d'Alex.

- J'ai rien à voir avec Libération, moi...

Je fronçai les sourcils à l'attention d'Alex et esquissai un infime geste, presque imperceptible, en direction de Jack, l'air de dire "qu'est-ce qui te prend d'en parler devant lui ?"


Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t596-angela-angie-foster-healer http://forum.childrenofluxaeterna.com/t602-angie-foster
Alex Peterson
avatar
J'avais horreur de parler de ma femme avec Angela. Ca ne me semblait pas juste, c'était déplacé, c'était comme... Si elle ou moi n'étions pas à notre place. Ca me rendait dingue ! C'était injuste, mais j'avais tellement l'impression de la faire courir depuis des mois. A un moment, il aurait bien fallu que je lui en parle, non ? Bref. Ca m'énervait. Qu'on change de sujet, c'était parfait. Sauf que Liberation... C'était pire. J'ai louché. De ça, j'étais sûr qu'on en avait déjà parlé. Je me suis raclé la gorge. Terrain glissant, bonjour...

"Je... Sais pas trop, mais c'était chaud pour toi à un moment donné. Je joue la sûreté ! Je veux juste m'assurer que tout est rentré dans l'ordre, tu vois ?"

Jack a regardé Angela, puis moi. On avait tellement l'habitude d'être deux qu'on oubliait parfois que certains ne nous connaissaient pas ensemble. Il a regardé sa montre.

"Ohlala, regardez-moi ça ! Je dois emmener Harry faire ses courses et passer chercher la gamine chez la nounou !" Il s'est levé en faisant tomber les dernières gouttes de sa bière dans sa bouche. "Je voudrais pas que Madame gueule encore ce soir. Ca réveille toujours la petite, c'est chiant, je peux pas jouer après, tout ça... Doggie finit par m'appeler pour savoir où je suis et c'est ma femme qu'il réveille ! Bref... Encore un jour pour sauver le monde de l'apocalypse."

Il a fait un clin d'oeil à Angela et lui a tendu la main.

"Je suis content de t'avoir rencontrée ! Alex m'avait déjà parlé de toi, mais j'avais hâte de mettre un visage sur le nom."



"The secret to happiness with men ?
Lower your expectations.
Because deep down, in my heart... I know Big Foot is real."
Revenir en haut Aller en bas
Angela Foster
avatar
- Chaud pour moi ?

Mon regard passa à nouveau d'Alex à Jack et je fronçai les sourcils, mimant l'incompréhension. J'avais espéré qu'Alex aurait compris la signification de mon regard, mais manifestement, ce n'était pas le cas. Et il continuait sur sa lancée. Je n'aimais pas particulièrement jouer les imbéciles, mais c'était la seule solution que j'avais trouvée pour essayer de détourner l'attention de Jack, pour qu'il ne se doute pas qu'il y avait quelque chose de louche avec moi.

- Je suis désolée Alex, mais je ne vois absolument pas de quoi tu parles. T'es sûr que tu confonds pas avec une autre ?


Je m'efforçai d'adopter un ton aussi indifférent que possible et portai ma bière à mes lèvres pour me donner de la contenance. Mais c'est le moment que choisit Jack pour prendre congé. Je relevai les yeux vers lui, un peu étonnée, un brin parano aussi. Cette excuse pour s'en aller, justement maintenant, c'était bizarre. Quelque part, je m'en voulais. Je me disais que si j'étais pas venue, il serait certainement encore en train de parler avec Alex. Et en même temps, j'étais soulagée qu'il prenne la décision de s'en aller de lui-même. Il aurait pu être curieux et rester pour comprendre à quoi Alex faisait référence.

Je lui adressai un sourire et me redressai dans le canapé pour attraper sa main, affectant de faire semblant de ne pas m'être rendu compte que son excuse était certainement bidon.

- C'était un plaisir pour moi aussi. J'espère qu'on se reverra !

J'attendis qu'il soit sorti de l'appartement avant de me retourner vers Alex.

- Tu peux m'expliquer à quoi tu jouais ? Je croyais que tout ça devait rester secret. Et toi, tu sors devant lui que je pourrais avoir des ennuis avec Libération ? Et t'insistes en plus quand je nie toute relation avec eux !

Il n'y avait là aucun reproche, juste une réelle incompréhension. Alex m'avait tellement fait la morale à ce sujet, comme quoi il ne fallait surtout pas que j'en parle. Il venait de le refaire d'ailleurs, arguant que les types de Libération se baladaient toujours en ville.

- Est-ce que j'aurais loupé un truc ? Ou alors, j'ai mal compris ce que tu m'as dit ?


Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t596-angela-angie-foster-healer http://forum.childrenofluxaeterna.com/t602-angie-foster
Alex Peterson
avatar
J'ai haussé les sourcils en serrant la main de Jack avant qu'il ne parte. Si seulement son excuse était bidon... Il aurait dû partir depuis près d'une demie heure, mais était resté par curiosité de connaître un peu Angela. Quand on a été seuls, j'ai compris l'incompréhension de la jeune femme et j'ai ri.

"Parce que tu croyais sincèrement que je travaillais seul ?" J'ai secoué la tête en souriant. "Angie, j'apprécie que tu m'imagines si fort, mais... si Matt est mon associé au bar, Jack... c'est... Mon partenaire au crime, si je puis dire ? Je le connais depuis 15 ans, on a toujours travaillé ensemble. En travaillant à la marina, il a accès à certaines informations. Les gens parlent. C'est tout."

J'ai ouvert les mains.

"Je suis désolé, je ne voulais pas te mettre dans l'embarras. Jack ne sait pas tout, mais quand Liberation nous demande quelque chose, il est toujours aux premières loges."

Je ne voulais pas lui dire que je disais tout à Jack, et uniquement à lui. Les autres n'avaient pas le tiers de ce qui se passait réellement à Liberation. Mais il me fallait un allié, quelqu'un avec qui réfléchir et me poser les bonnes questions. Jack était cette personne. Mais compte tenu de ce que j'avais dit à Angela, j'ai songé que peut-être, elle n'aurait pas compris mon point de vue. Je veux dire par là qu'elle ne connaissait pas ce domaine. J'y étais confronté depuis tellement d'années, elle n'était finalement qu'une civile. Menacée, qui plus est.

"Si un jour je ne suis pas là et que tu as besoin de quoi que ce soit, tu peux te tourner vers lui, il te répondra."



"The secret to happiness with men ?
Lower your expectations.
Because deep down, in my heart... I know Big Foot is real."
Revenir en haut Aller en bas
Angela Foster
avatar
Sur le moment, je ne compris pas tellement ce qu'il y avait de risible dans ce que je venais de dire. Non mais sérieux, il m'engueulait comme du poisson pourri à chaque fois que je commettais une légère imprudence et lui, il balançait presque que j'étais recherchée par Libération et ça le faisait marrer ? Il y avait quoi dans sa bière ? C'était pourtant la même bouteille que la mienne, non ? Je levai d'ailleurs la mienne à hauteur des yeux pour examiner la liste des ingrédients de plus près.

Et puis l'explication tomba et je soupirai en me laissant aller de nouveau contre le dossier.

- Oh la vache, Alex ! T'aurais pu me le dire plus tôt. J'ai dû passer pour une sacrée imbécile à faire semblant de pas comprendre un mot de ce que tu disais ! Je sais que je suis blonde mais là quand même, c'était un peu trop gros. Il doit bien se marrer maintenant. Je crois que je l'ai mérité, le "fameuse" pour le coup.

Je roulai des yeux et me débarrassai de mes chaussures pour m'asseoir en tailleur. Oui, je sais, j'avais peut-être un peu trop tendance à me sentir comme chez moi chez Alex, mais il me le dirait si ça le dérangeait, non ?

- Je sais pas trop ce que j'imaginais en fait. Je savais que Libération, c'était pas toi tout seul, qu'il y avait d'autres membres. Mais tu avais tellement insisté sur le fait que Libération représentait un vrai danger pour moi que je pensais que tu n'en avais parlé à personne d'autre dans le groupe. Mais je te fais confiance alors... si t'as confiance en lui, moi aussi.

Je baissai la tête et me mis à tourner ma bière entre mes mains. C'était con, ce geste qui trahissait toutes mes inquiétudes et dont je n'avais même pas conscience.

- Qu'est-ce qu'il sait de moi au juste et de ma situation ? Tu lui as tout expliqué ou tu as laissé des zones d'ombre ?

Non parce que si un jour, comme le disait Alex, c'était vers lui que je devais me tourner, autant que je sache l'étendue de ses connaissances, que je prenne pas le risque de lui en dire trop.


Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t596-angela-angie-foster-healer http://forum.childrenofluxaeterna.com/t602-angie-foster
Alex Peterson
avatar
J'ai haussé les épaules, secouant doucement la tête.

"Il sait à peu près tout ce que je sais, que tu détiens des informations que Liberation cherche, que j'ai hébergé le leader de Liberation pendant quelques temps et que du coup, il a fallu faire attention. Mais Angie, je ne suis pas de Liberation, je ne l'ai jamais été. Je les ai aidés, oui, j'ai accédé à certaines requêtes, j'ai fait quelques boulots, mais je n'ai jamais voulu être membre à part entière. Quand ils m'ont demandé, j'ai dit non. Pour Matt, pour le bar, pour... Ma fille. J'aurais pu dire oui, j'en aurais appris plus sur toi, mais c'était dangereux. Je leur ai menti à ton sujet et j'ai pas voulu savoir ce qu'ils auraient fait quand ils l'auraient compris. Je ne leur ai jamais dit ton nom, mais ils sont doués, donc..."

J'ai soupiré en haussant les sourcils.

"Ils ont disparu, ils ne sont plus là, ils ne répondent plus, leur leader a filé... Je reste méfiant, au cas où. Jack a un oeil sur la marina, moi sur nos contacts les plus fréquents des fois qu'on entende quelque chose."

Et puis j'ai ri.

"Ne t'en fais pas pour Jack, il en a vu d'autres. C'est quelqu'un de discret. Je n'en ai parlé qu'à lui. Pas que je n'ai pas confiance en les autres, mais une seule personne, ça suffit pour m'aider."



"The secret to happiness with men ?
Lower your expectations.
Because deep down, in my heart... I know Big Foot is real."
Revenir en haut Aller en bas
Angela Foster
avatar
- Tu as hébergé le leader de Libération ?

J'écarquillai les yeux sous la surprise. Les rouages de mon cerveau se remirent en marche (c'est une façon de parler, hein ? ils ne s'arrêtent jamais vraiment), et je commençai à me rappeler de cette fille qui avait bossé quelque temps au bar, comment elle s'appelait déjà ?

- Cette fille.. rah, décidément, son nom m'échappait,... qui n'est resté que quelques semaines au bar, c'était elle ?

Je relevai les yeux sur Alex guettant la réponse sur son visage. Et à ce moment-là, je pris conscience de deux choses. La première, c'est que si c'était elle, j'avais vraiment eu chaud aux fesses pour le coup. Il aurait suffi du moindre faux pas pour qu'elle me tombe dessus. Et moi qui me servait du chat de Matt pour me vider des maladies que je récupérai occasionnellement au dispensaire quand je n'avais pas le temps de repasser à la maison avant le service. Bon cela dit, ça pouvait passer pour un truc complètement anodin, une fille qui aime les chats, c'est pas tellement rare. La deuxième chose que je venais de tilter, c'était la situation dans laquelle Alex s'était retrouvé : coincé entre deux feux, en quelque sorte.

- C'est pour ça que tu voulais que je quitte le bar ! Pourquoi tu ne me l'as pas dit ? J'aurais compris, je serais partie. Ta sécurité m'importe plus que le bar, quand bien même j'y suis très attachée. Tu aurais pu avoir de gros ennuis à cause de moi. Alex, je suis désolée.

Je reposai ma bière sur la table pour serrer mes genoux contre moi. Alex se mit à rire et moi, ,lentement, j'acquiesçai.

- Ok pour Jack. De toute façon, il est déjà au courant alors je suppose que je n'ai pas d'autre choix que de lui faire confiance.

J'hésitai une seconde ou deux avant de reprendre la parole.

- Tu crois qu'ils pourraient encore être en ville ? S'ils ne répondent plus, s'ils sont disparus... peut-être qu'ils sont partis, complètement ?


Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t596-angela-angie-foster-healer http://forum.childrenofluxaeterna.com/t602-angie-foster
Alex Peterson
avatar
"Elle n'était pas au bar, mais au club. C'est un pacte que j'ai passé avec Matt. Je garde Liberation de mon côté et lui de l'autre."

Je n'étais pas assez déloyal pour lui vendre l'Underground sur un plateau. J'estimais qu'Angela en savait déjà beaucoup trop pour une civile de son genre qui n'avait pas toujours forcément conscience de ce qui se passait en ville.

"Je te l'ai dit, ils n'avaient pas ton nom." J'ai posé ma bière sur la table. "Liberation a connu un coup dur, ils avaient besoin de se mettre au vert. Je leur ai fourni des faux papiers et ils ont pris asile chez moi quelques temps, histoire de se relever. Le forfait accompli, ils ont disparu, comme c'était convenu. J'ai à nouveau dit non pour les rejoindre et c'était fini."

J'ai balayé l'air d'une main.

"Ne t'en fais pas pour moi, ils savaient que je n'aurais rien dit. C'est pour ça que j'avais également arrangé tes horaires sur les plannings pour que tu sois le moins possible en sa présence." J'ai haussé les épaules et croisé les doigts en la dévisageant. "Je t'ai dit que je m'occupais de toi. Tu as sincèrement cru que je parlais 'au cas où' ? Tu n'as pas à être désolée. C'est mon travail."

Je lui ai souri avant de tendre la main pour donner un léger coup à son genou.

"C'est pas un peu con de te convertir alors que tu arrives à la fin de tes études ? Tu fais quoi de ton grand discours sur la possibilité de changer des choses et de découvrir des vaccins ?"



"The secret to happiness with men ?
Lower your expectations.
Because deep down, in my heart... I know Big Foot is real."
Revenir en haut Aller en bas
Angela Foster
avatar
J'esquissai un léger sourire pour répondre au sien. Il avait beau dire ce qu'il voulait, je continuerai à m'inquiéter pour lui. C'était quelque chose que je ne pouvais pas contrôler. Je tenais à lui, tout simplement. Et je ne voulais pas qu'il lui arrive quoique ce soit. Si en plus c'était de ma faute, je ne me le pardonnerai pas.

J'accueilli le changement de sujet avec soulagement. Parler de Libération, même si là, pour l'instant, ça se passait bien, c'était toujours un peu délicat. Et je n'avais pas envie de me prendre la tête avec lui. Pas encore.

- J'y crois toujours, mais disons que j'ai revu mes priorités.

Je me redressai légèrement avant de continuer.

- J'ai refait le point y'a quelques mois sur ma vie, sur moi. Je viens de passer une année particulièrement pourrie. Pire que quand j'étais malade parce que là au moins, je savais qui j'étais et vers quoi j'allais. La première chose que j'ai faite, quand j'ai compris que je n'avais plus rien à craindre de la tumeur, ça été de reprendre ma vie là où je l'avais arrêtée. Mais je me demande si c'était pas une erreur. Petite pause. Je te fais la version longue ou la courte ? Allez, on part sur la longue, je serai pas capable de m'en tenir à la courte de toute façon.

Je me remis en tailleur et me tournai vers Alex, de façon à l'avoir toujours dans mon champ de vision.

- Y'a plusieurs qui me font douter de l'intérêt que j'ai à continuer mes études. D'abord parce que c'était le rêve de l'Angie d'avant. Mais il s'est passé tellement de choses ces dernières années, j'en ai bavé, j'ai grandi, enfin j'espère, et en tout cas j'ai changé. Et mes rêves aussi. J'ai toujours envie d'aider les autres, mais si le cancer m'a bien appris quelque chose, c'est que la vie est courte. Trop courte. J'ai pas envie d'attendre pendant des années des résultats qui, il ne faut pas se leurrer, ne viendront probablement pas. Je ne suis pas assez intelligente pour ça.

Je baissai les yeux avant de continuer, c'était, à mon sens, la raison la plus difficile à exprimer.

- J'ai eu un entretien avec mon directeur de thèse. Il m'a clairement dit que si j'avais réussi à valider mon master, c'était parce que j'avais bénéficié de l'indulgence du jury. Ils étaient au courant pour mes trois années de pause en plein milieu et pour la raison. Et ils l'ont pris en compte. Mais s'ils avaient dû me juger comme un étudiant lambda, j'aurais échoué. Il s'avère que la tumeur a fait des dégâts plus importants qu'il n'y parait. Je n'imprime plus aussi bien et je ne réfléchis plus comme avant. Je ne suis plus l'étudiante brillante et prometteuse que j'étais. Je voulais pas le reconnaître, mais je m'en suis rendue compte tout au long de l'année. J'ai galéré, alors qu'avant tout ça m'était naturel.

Je relevai les yeux sur Alex et haussai les épaules.

- Il faut que je l'accepte et que je passe à autre chose.


Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t596-angela-angie-foster-healer http://forum.childrenofluxaeterna.com/t602-angie-foster
Alex Peterson
avatar
Je l'ai écoutée, je n'ai rien dit, et puis j'ai inspiré.

"Donc, si je comprends bien..." J'ai joint mes mains. "Tu as fait tout ça pour rien ?"

Elle m'avait tapissé le club de valeurs, que ses études étaient la raison qui l'avaient poussée à devenir Candidate et maintenant, elle laissait tomber parce que ça appartenait à l'Angie d'avant ? J'avais toujours énormément de mal à suivre cette fille. J'ai l'impression qu'elle n'avait aucune idée de ce qu'elle faisait. Quel était le rapport entre être serveuse - ce qu'elle aimait - la biothechnologie - dont elle voulait faire son avenir - et le secourisme - une nouvelle vocation ?

"J'ai du mal à te suivre. Enfin, si, je comprends ce que tu veux dire. On a tous quelque chose qui nous est arrivé et qui a cassé la courbe de notre vie en deux, nous faisant prendre une autre direction. Je n'ai jamais fait d'études, je n'ai jamais aimé ça, je me suis marié jeune, j'ai eu ma fille jeune, j'ai eu d'autres choses à penser en tête, j'ai revu ma vie entière à ce moment-là."

Ca et la mort de mon beau père. Que j'avais provoquée.

"Je trouve juste ça dommage de t'être donné tant de mal... Pour en arriver là à changer radicalement d'option et de revenir à quelque chose de beaucoup plus terre à terre. C'est une bonne chose, ne te méprends pas dans ce que je veux dire. Pour moi, le secourisme, c'est tout de même bien plus cohérent et concret que tout ce que tu m'as dit sur la biotechnologie. On a besoin de gens dans la rue pour aider les nôtres avant de nourrir la population de rêves et d'espoirs qu'ils n'auront jamais le temps de voir parce qu'ils seront morts d'ici à ce que les labos aient des résultats concrets. De là à ce qu'ils soient concluants, Angie, c'est... Je comprends que c'est important et qu'il en faut... Mais j'ai toujours l'impression que c'est du vent parce que je vois rien venir."



"The secret to happiness with men ?
Lower your expectations.
Because deep down, in my heart... I know Big Foot is real."
Revenir en haut Aller en bas
Angela Foster
avatar
A la première remarque d'Alex, je baissai la tête un peu honteuse. Il n'avait pas tort, encore une fois, j'avais fait beaucoup de choses, qui ne servaient à rien. J'étais abonnée à ce genre de truc. Je passais mon temps à prendre les mauvaises décisions et à revenir en arrière. Les yeux fixés sur mes jambes croisées devant moi, je me mis à jouer avec l'une des fermetures qui permettaient de resserrer le bas de mon pantalon.

- J'ai cru que reprendre ma vie d'avant était vraiment ce que je voulais. Et ça l'était, je veux dire, au moment où je me suis réinscrite à la fac, j'étais sûre de moi. Mais...

Je secouai la tête. C'était une erreur, et je venais déjà de le dire. A quoi bon me répéter ?

- Du vent ? Je fronçai les sourcils et relevai les yeux. Je ne sais pas. Ce que je sais, c'est que j'ai envie de faire quelque chose de bien de ma vie. J'ai envie d'être utile à quelque chose. J'utilise mon pouvoir pour soigner des gens au dispensaire, mais ça ne me semblait pas suffisant. On m'a donné une deuxième chance, je veux pas la gâcher.

Je soupirai et reportai mon attention sur ma petite fermeture éclair. Fermée, ouverte, fermée, ouverte. Elle faisait ce petit bruit caractéristique qui devait être super chiant à force, mais que je n'entendais même pas.

- Tu sais, quand il y a eu l'accident de métro ? La première réaction que j'ai eue, ça été la panique. Il y avait des blessés partout, les gens hurlaient, beaucoup étaient morts. C'était l'enfer et on était coincés là-dedans. Et puis, j'ai commencé à réfléchir, à chercher une solution pour sortir de là, à m'occuper des blessés et j'ai oublié d'avoir peur. C'était... comme si je faisais vraiment ce pour quoi j'étais faite, j'avais la sensation d'être à ma place. J'ai ressenti la même chose lorsque j'ai aidé à évacuer l'hôpital pendant le tremblement de terre.

Je relevai les yeux sur Alex avant de continuer.

- Cette année, j'ai enchaîné les mauvaises décisions, c'est comme si j'étais tombée au fond d'un trou et que je ne savais pas comment en sortir. J'ai besoin d'un nouveau départ. J'ai fait le ménage dans ma vie, revu mes priorités. J'ai viré les choses qui me paraissaient moins importantes et les gens qui me faisaient plus de mal qu'autre chose. J'ai envie de croire que cette fois c'est bon, je sors du trou. Et je crois que j'ai trouvé ma place dans le secourisme. Je vais agir, vraiment, pour aider les gens, sauver des vies. J'aimerai faire beaucoup plus. Elle n'a pas disparu, cette fille qui rêve d'un monde meilleur. Un monde où je pourrais m'affirmer clairement comme étant ce que je suis, candidate et fière de l'être, sans avoir à craindre les conséquences que ça pourrait avoir. Mais je sais pas comment faire pour l'obtenir.

J'esquissai un sourire et haussai les épaules.

- Alex, ça doit te paraître idiot mais... j'ai envie de me battre pour que ce monde meilleur arrive. Même si je ne sais pas comment m'y prendre. Je me dis que sauver des vies, c'est peut-être déjà un bon début ? Mais peut-être que tu pourrais me guider ? Je sais pas, me donner des pistes ? Avec Libération, tu te bats pour une cause...


Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t596-angela-angie-foster-healer http://forum.childrenofluxaeterna.com/t602-angie-foster
Alex Peterson
avatar
Angela était en pleine prise de conscience. Le genre de trucs qu'on lui souhaitait depuis des mois. J'ai soupiré et j'ai passé une main sur mon visage avant de lui répondre.

"Angie... Je défends une cause qui est la mienne. Parce que j'y crois, parce que je suis concerné. Parce que le peu que je fais, je veux que ma gamine grandisse dans un monde meilleur, dans lequel j'aurais participé, pour lequel j'aurais oeuvré. Mais c'est ma cause, pas la tienne. Je peux pas te dire quoi faire, je suis pas dans ta tête. C'est à toi de te poser les bonnes questions, d'obtenir tes propres réponses, de savoir ce que tu veux, pourquoi, pour qui."

J'ai haussé les épaules.

"Tu as décidé de devenir secouriste, c'est déjà une bonne chose, mais si tu attends des autres qu'ils te disent quoi faire de ta vie, t'as intérêt de te lever tôt."

J'ai levé une main, sans trop savoir quoi dire de plus.

"Je ne sais pas ce que tu attends de moi exactement. Mais pour le moment, tu es la seule à avoir les réponses à tes questions. Et euh... Je pense pas que Liberation soit l'une d'elles !"



"The secret to happiness with men ?
Lower your expectations.
Because deep down, in my heart... I know Big Foot is real."
Revenir en haut Aller en bas
Angela Foster
avatar
Je laissai échapper un petit rire et secouai la tête.

- Non, c'est clair. C'est pas vraiment à Libération que je pensais non plus. Ils représentent toujours une menace pour moi, non ? Je sais que je suis pas très futée, mais je suis pas assez idiote pour me jeter dans la gueule du loup. Enfin...

Je relevai les yeux sur lui. Me jeter dans la gueule du loup, est-ce que je ne l'avais pas déjà fait en accordant ma confiance à Alex et en lui parlant de tout ça ? J'avais conscience que je prenais des risques en lui parlant, déjà la première fois. Et je ne savais pas encore qu'il était précisément du côté de ceux qu'il fallait que j'évite. Maintenant, je le savais, et pourtant, je continuais à lui parler. Mais Libération ou pas, ça restait Alex.

- Si en fait, parce que c'est déjà fait. Mais je recommencerai pas. Non, en fait, je me disais juste qu'étant affilié à Libération, t'avais peut-être entendu parler d'autres groupes, de gens, qui menaient un combat plus proche de mes convictions ?

Je secouai la tête et soupirai en reprenant ma bière sur la table et en me ré-adossant au canapé.

- C'est pas grave. Je vais utiliser mon don, mes compétences au service de ma propre cause. Et si je ne dois être qu'une petite goutte d'eau dans cette ville, au moins ferai-je ce que je pense bien en mon âme et conscience. Et puis qui sait ? Une petite goutte, plus une autre, plus une autre, à force, ça peut finir par faire un océan.

Et rien ne résistait à l'océan. Il prenait, grondait, pouvait se montrer dévastateur, il était fort, puissant. J'aimais bien cette image. J'esquissai un sourire et pris une gorgée.

- Quant à ce que j'attends de toi, j'en sais rien. Une partie de moi voudrait que rien ne change. Que je puisse continuer à te parler en toute confiance, quand ça va bien et quand ça va mal. Que tu sois mon ami, mon soutien, que je puisse continuer à me tourner vers toi quand j'ai besoin d'aide et de conseils.


Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t596-angela-angie-foster-healer http://forum.childrenofluxaeterna.com/t602-angie-foster
Alex Peterson
avatar
"Je bouge pas, Angie. Je suis toujours là."

J'avais comme l'impression de la trahir. Enfin, à son comportement, c'était comme si. Je voulais retrouver ma femme - qui à ce moment-là ne voulait même pas entendre mon simple nom - et à l'entendre, c'était un peu comme si ça allait tout changer. J'ai ressenti comme une amertume dans les poumons, mais je n'en ai rien dit, ni montré. J'ai croisé mes doigts, accoudé à mes genoux et j'ai secoué la tête en haussant les sourcils.

"Je connais l'Underground, qui sont pro-Positifs, The Cure, qui sont pro-Négatifs... Il y a un autre groupe qui grandit à l'est de la ville, sur les ruines de Long Island. Ils se font appeler l'Enclave, menés par une sorte de justicier, vengeur masqué ou je sais pas quoi. Il se fait appeler Six, j'ai entendu dire et a pour mission de débarrasser la Basse des gangs, trafics de drogues... Les Maliens, en particulier. J'ai bossé une fois avec eux. L'Enclave, je veux dire. Quoique les Maliens aussi, en fait. Je bosse avec ceux qui payent."

J'étais pas certain de ses convictions alors je ne lui ai pas montré un groupe plus qu'un autre, je me suis contenté de lui dire ce qui existait en ville. Comme je lui avais dit, elle seule connaissait son combat. Je connaissais tous les groupes, d'une certaine manière, j'étais plus à même de répondre à ses questions sans pour autant lui donner toutes les réponses. Un peu comme un personnage de quête épique dans l'avancement de sa légende. Avec moi, elle faisait son choix, mais je ne lui indiquais aucun chemin précis. C'était un peu l'histoire de ma relation avec Angela...



"The secret to happiness with men ?
Lower your expectations.
Because deep down, in my heart... I know Big Foot is real."
Revenir en haut Aller en bas
Angela Foster
avatar
- Ok.

Il était toujours là, oui. Dans un sens, c'était rassurant. Parce que j'avais du mal, désormais, à imaginer un monde dans lequel je n'aurais plus Alex pour me guider, m'aider à me poser les bonnes questions. Considération purement égoïste, je vous l'accorde. Seulement dans l'autre sens, c'était peut-être un peu problématique aussi. Parce qu'il fallait que j'accepte l'idée qu'il ne s'intéressait pas à moi, enfin pas comme je l'aurais souhaité. Et je n'étais pas certaine que garder un contact aussi étroit avec lui allait m'y aider.

Les yeux baissés sur ma bière, j'écoutai ce qu'il avait à me dire avec attention, ça avait au moins le mérite de me détourner de mes interrogations. L'Underground était un nom qui me disait quelque chose, je l'avais entendu quelque fois, au détour d'une conversation. The Cure en revanche, ne me disait rien. Mais ça nous faisait un pro-positif, un pro-négatif. Et au milieu, y'avait rien ? Un groupe qui militerait pour la reconnaissance des deux en même temps. Je sais, l'égalité, c'est un truc bidon, cependant, j'y croyais. J'étais persuadée que si on accordait aux positifs cette considération qu'ils demandaient, le droit d'avoir les mêmes droits que les négatifs, ils seraient beaucoup mieux acceptés par la population parce qu'ils seraient moins dans la revendication et la révolte. Et j'étais persuadée que si on s'intéressait aux négatifs autant qu'aux positifs, ils se sentiraient moins "délaissés", "oubliés", et ils ressentiraient moins d'hostilités vis-à-vis de ceux dont certains pensaient qu'il étaient là pour leur nuire. Je vous l'ai dit, j'étais une idéaliste irrécupérable. Mais un peu d'optimisme ne faisait pas de mal dans cette ville, non ? Si j'avais envie de rêver, tant que je ne promettais de paradis à personne, c'était moi que ça regardait, non ?

Je tiquai cependant en entendant le nom de Six et relevai brusquement les yeux sur Alex. L'Enclave, ça ne me disait rien non plus, mais comme le disait Alex, c'était un groupe émergent. En revanche, Six... Non seulement j'avais entendu parler d'elle, mais je savais qui c'était, je l'avais déjà vue, je lui avais parlé. Je l'avais appréciée, même. Et Itembe avait su se servir de ça contre moi. Aussi, quand Alex mentionna les maliens...

- Les Maliens ? C'est une plaisanterie ? Non, Alex, dit moi que ce n'est pas vrai ! Tu n'as pas bossé pour ce salopard d'Itembe !


Ok, Angie, calme-toi, c'est pas le moment de péter un câble, t'as sûrement mal compris, il y a forcément une explication logique à tout ça. Je pris une profonde inspiration et repris, plus calmement.

- Alex, tu sais qu'Itembe, c'est, genre, la pire ordure que je connaisse sur cette terre ? Garin a côté, c'est de la pâté pour chats ! Itembe est un vrai malade. Il est sadique, sans pitié. Il tue les gens sans le moindre état d'âme. Ce mec c'est... je réprimai un frisson... le diable en personne ! S'il te plait, dis moi que tu n'as pas fait ça. Tu n'as pas pu travailler pour un type pareil. Pas toi. Ou alors, tu savais pas c'était lui.


Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t596-angela-angie-foster-healer http://forum.childrenofluxaeterna.com/t602-angie-foster
Alex Peterson
avatar
"J'ai travaillé pour lui une ou deux fois, oui." J'ai levé une main. "Note que je veux même pas savoir comment tu le connais."

J'ai soupiré en me redressant. Qu'on soit très clairs. Mes activités extra-professionnels, ce qu'en pensait Angela, j'en avais rien à foutre. Je faisais ça depuis des années et sa petite morale en deux phrases ne m'a absolument pas atteint. Si je tombais en disgrâce dans son estime, je m'en fichais également. Je savais pourquoi je faisais tout ça, et en fait, j'ai réalisé que surtout, en parler avec elle était une grossière erreur. Aussi, je me suis contenté d'une dernière réflexion avant de clore le sujet.

"Il faut parfois sacrifier un peu de son égo pour obtenir des informations capitales. Itembe est ce qu'il est, mais il a la main mise sur un paquet de fric et une bonne partie de la ville."

J'ai jamais prétendu être un saint. J'ai toujours dit le contraire, d'ailleurs. Elle n'a jamais voulu m'écouter, surtout.

"Je vaux pas mieux qu'Itembe, je le cache mieux et je suis plus intelligent, c'est tout. Je me calme pour plein de raisons, je me suis calmé pour ces raisons. Je n'ai plus eu de contacts avec lui depuis plusieurs mois. Soit il sait que je roule pour Liberation, soit il n'a pas eu besoin de mes services."

J'ai haussé les épaules.

"C'est Megalopolis, Angie. C'est pas la cité des anges. Ici, on vit pas, on survit, et parfois, il faut savoir baisser le froc pour obtenir ce qu'on veut, ce qui, dans ton cas, pourrait peut-être te sauver la mise. Itembe cherche étrangement une petite blonde à sucettes qui adore se trouver des ennuis. Comme tu la connais, Itembe t'a sûrement dans le pif. Ce sont sûrement des informations que je pourrais éventuellement obtenir contre un bon service."



"The secret to happiness with men ?
Lower your expectations.
Because deep down, in my heart... I know Big Foot is real."
Revenir en haut Aller en bas
Angela Foster
avatar
- Alex...

Je n'aimais pas ce que j'entendais. Non, clairement pas. Alex était quelqu'un de bien. Il m'affirmait régulièrement le contraire, mais je le savais. Je le voyais à son regard, à sa façon de se comporter avec moi, de me protéger, prenant le risque que tout cela lui retombe dessus.

- Il y a une énorme différence entre toi et Itembe.

J'en étais persuadée, et il ne pourrait pas dire le contraire. De ce que je comprenais de ses paroles, collaborer avec Itembe servait un but bien plus important que le simple fait d'aider les Maliens. Quelque chose en rapport avec Libération et ce qu'Alex combattait peut-être ? Je mourrais d'envie de lui en poser la question. Mais quelque chose me disait que ce n'était pas la meilleure idée que je pourrais avoir.

Lorsqu'il reprit la parole pour m'annoncer qu'il fallait également que je me méfie d'Itembe parce qu'il n'était pas impossible que je sois dans son collimateur, je ne pus m'empêcher de laisser échapper un rire ironique.

- Ouais, ça, j'avais pas besoin de toi pour le savoir. Figure toi que mon froc, je l'ai déjà baissé, littéralement. J'ai même fait plus que ça, mais il faut croire que je suis pas son genre parce que ça m'a pas sauvé la mise pour autant. Il m'a déjà demandé de lui livrer Sky. Mais c'est pas elle qu'il veut. Enfin, si, mais pas seulement. Il veut Six. Et il se trouve que Sky est une grande amie de Six. Elle me l'a même présentée. C'est comme ça qu'Itembe a fait le lien entre nous trois.

Je secouai la tête et eut un nouveau rire qui n'avait rien de joyeux.

- Décidément. Libération, Itembé... Il semblerait que je sois une sorte de clef pour pas mal de monde.


Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t596-angela-angie-foster-healer http://forum.childrenofluxaeterna.com/t602-angie-foster
Alex Peterson
avatar
"Je n'ai pas prétendu être comme lui..."

Je ne savais pas comment réagir. J'avais envie de me lever et de tout casser, de me lever et d'aller tout lui casser, ou juste de lui mettre une grande gifle à elle parce qu'elle ne m'avait rien dit ni ne m'avait appelé, ni... Mais en fait, pourquoi est-ce que je réagissais comme ça ? J'en sais rien, pour moi, Angela n'avait rien pour se défendre sinon une chance de cocu à chaque fois. Avec tout ce qui lui était arrivé, c'était incroyable comme elle s'en sortait bien.

"Si pour toi, être une clé signifie être un point de pression, alors oui. Tu es une clé, Angie. Félicitations."

Je la dévisageais, ahuri, le temps de compiler toutes les informations dans mon esprit. Et puis, j'ai explosé.

"Mais ça va pas bien ?! C'était quand, ça ?! Depuis quand tu connais Six ?!" J'ai levé les mains en montant le ton. "Pourquoi est-ce que je me casse le cul à trouver des informations pouvant te porter préjudice quand toi, t'en as tellement rien à foutre que tu files droit dans les ennuis." J'ai allongé mon bras. "Et que je suis sûr... T'as dit merci à Sky pour la course. Sérieusement, Angie ? La prochaine fois, sois honnête avec moi, quand je te demande de me promettre de m'appeler au moindre problème, réponds-moi juste 'va te faire mettre, Alex, je suis assez grande pour me défendre toute seule.'" J'ai grimacé. "C'est pour ça que t'as fini à l'hosto l'autre jour ?" J'ai haussé les sourcils. "ENCORE ?!"

Je me suis levé et j'ai inspiré profondément et je me suis passé une main sur le visage.

"Bon sang, Angela !"



"The secret to happiness with men ?
Lower your expectations.
Because deep down, in my heart... I know Big Foot is real."
Revenir en haut Aller en bas
Angela Foster
avatar
J'esquissai une moue peu enthousiaste.

- Mouais, je suis pas fan de cette situation.

Et j'allais pour prendre une nouvelle gorgée de bière lorsqu'Alex explosa. Sur le coup, cela me fit sursauter et je manquai de renverser le reste de ma bière sur mon uniforme tout neuf, mais je parvins à éviter les dégâts et quand bien même, c'était le cadet de mes soucis. Je reportai mon regard sur Alex et le fixai de l'air ahuri de celle qui ne comprend pas vraiment ce qui se passe. Du moins, au départ. Mais très vite, je compris le pourquoi du comment de sa réaction.

- Alex, je...

Ok Angie, comment tu t'es démerdée pour te fourrer dans une situation pareille encore une fois ? Est-ce que toutes mes soirées avec Alex devaient forcément se passer comme ça, avec un clash en plein milieu ?

- Je savais pas que c'était Six, j'avais aucune idée de qui elle était. Sky me l'a présentée le jour de la course comme étant une amie à elle. C'est la seule et unique fois que je l'ai vue. Je suis même pas sûre que je la reconnaîtrais si je la croisais dans la rue. Et je savais pas ce que représentait Six avant que tu m'en parles ce soir. Quant à Itembe, c'est un mauvais concours de circonstances, je te jure.

Je levai les mains devant moi, comme pour me protéger et l'exhorter au calme à la fois, du moins quand je n'avais pas fini.

- Un de mes amis a eu un problème de drogue y'a quelques temps et j'étais avec lui quand Itembe lui a demandé des comptes. Un de ses hommes m'a reconnue, il m'avait vue à la course avec Sky et Six. Itembe veut Six, il est prêt à tout pour l'avoir. Quand il a compris que je ne connaissais pas suffisamment Six pour l'attirer, il m'a demandé de lui livrer Sky en échange de la vie de mon ami et pour me convaincre d'accepter, il s'en est pris à lui. Je savais pas quoi faire, il avait gardé Tom en otage et il m'avait promis de... je fermai les yeux, j'étais incapable de terminer cette phrase. A chaque fois que j'y pensais, je revoyais cette image d'Itembe coupant l'oreille de Tom avant de me la balancer sur la poitrine comme une chaussette sale. Il m'avait dit que si quelqu'un d'autre que Sky ou moi approchait du bâtiment, il tuerait Tom sans hésiter. Ils se servaient de lui contre moi, pour me pousser à faire ce qu'ils me demandaient, et je voulais pas qu'il lui arrive quoique ce soit d'autre par ma faute. J'étais complètement paniquée et j'arrivais pas à réfléchir correctement. Je suis allée voir Sky avec l'intention de la livrer.

A la fin de mon récit, je baissai la tête sur ma bière, j'étais presque prête à recevoir la foudre qui ne manquerait pas de me tomber dessus. Je l'avais mérité cela dit, j'en étais pleinement consciente. Mais avant, j'avais une dernière petite chose à ajouter.

- J'ai songé à t'appeler, mais j'avais peur qu'il l'apprenne et qu'il tue Tom. J'avais peur aussi de t'impliquer et que ça tourne mal. Ils avaient déjà Tom pour faire pression sur moi. Alex, je sais que j'avais promis de t'appeler en cas de besoin et je suis pas assez grande pour me débrouiller toute seule, mais je n'aurais pas supporté qu'il t'arrive quelque chose à cause de moi.

Je relevai les yeux sur lui et le suppliai du regard. Je méritais sa colère, j'en étais parfaitement conscience. Mais je n'avais pas voulu que les choses se passent comme ça.


Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t596-angela-angie-foster-healer http://forum.childrenofluxaeterna.com/t602-angie-foster
Alex Peterson
avatar
J'ai porté ma main à ma bouche. Si j'ai fait mine de réfléchir, c'était surtout pour éviter de l'ouvrir.

Je suis pas fan de Sky. Pour moi, cette gamine était un véritable nid à merdes. Mais en écoutant Angela, je n'ai pensé qu'à une chose. Elle était prête à la vendre à un type qu'elle venait de me décrire comme un gros sadique, en me chiant une pendule comme quoi, non, je ne pouvais briser son illusion comme ça, que, non, je ne pouvais pas bosser avec Itembe. Pour sauver son mec et elle-même par la même occasion. Je me suis demandé à quel moment elle avait fait son choix et quels étaient les pours et les contres. Mais une seule chose me crevait le cerveau... Comment Angela aurait pu survivre avec la mort de Sky sur la conscience ?

WAIT A MINUTE !

J'ai écarquillé les yeux. La gamine que Itembe cherchait. La petite blonde à sucettes. C'était Sky ?! Je suis pas un monstre. J'ai bon espoir que ma femme accepte de me reprendre. Une gamine de 17 ans, même Sky, n'a rien à faire avec Itembe. Non, ce qui me mettait en rage, dans une fureur extrême que je tentais, de toutes mes forces, de garder à l'intérieur de moi, paraissant surtout dépité et exaspéré par Angela... C'était qu'elle ne m'avait tout simplement pas contacté. Encore une fois, elle avait voulu se la faire en solo, pensant s'en sortir et encore une fois, son échec ne lui servirait pas de leçon.

Je savais que l'enfoncer encore plus ne servirait à rien. Je savais que j'en avais plus que marre, que j'étais excédé par son comportement, mais j'ai voulu faire bonne figure. Parce que je savais qu'accabler quelqu'un était totalement contre-productif, surtout pour des faits révolus. J'ai retiré ma main de ma bouche, mais je n'ai pas pu empêcher mes traits de se durcir.

"Je t'ai dit que j'aidais fréquemment Liberation, que j'étais en contact avec eux. Je t'ai également dit que ça faisait des années que je faisais ça. Que c'était mon métier. Je te l'ai dit comme une confidence, parce que je t'ai fait confiance. Je t'ai dit un secret, pour te montrer qu'en cas de besoin, j'étais là."

J'ai levé une main.

"Contrairement à Sky qui, jusque là, ne t'a attiré uniquement que des ennuis, à la pelle. Une pauvre gamine qui a failli te tuer ! Tu aurais pu y rester. Je t'ai dit ce dont j'étais capable. Je t'ai dit tout ce que je pouvais faire pour toi. J'ai le bras long, Angie !"

En fait, ce qui me foutait encore plus hors de moi, c'était de voir à quel point je me démenais pour Angela, qui se fichait pas mal des efforts que je maintenais pour la garder en sécurité quand elle allait jouer avec Satan une fois le dos tourné. J'aurais dû la considérer comme une simple serveuse. Dès le départ, j'aurais jamais dû m'en mêler. Je faisais tout pour elle. Je l'avais protégée de Liberation, j'avais TOUJOURS été là pour elle. Pour TOUS ses problèmes. Dès qu'elle avait été mal, j'avais été là. En fait, Angela ne venait me voir que lorsque c'était trop tard et moi, je rattrapais le coche comme je pouvais.

C'était 1000 fois plus que ce que je n'avais jamais fait pour ma propre femme. Ma propre fille. Cette dernière, c'était la personne la plus importante de ma vive. Si je mettais un gramme d'efforts de ce que je faisais pour Angela, pour sauvegarder mon mariage, mon couple et ma famille... J'en serais pas là. Mais encore une fois : qui s'en préoccupait ? C'est pour ça que j'ai parlé d'une voix calme. Le plus calme que je pouvais nonobstant le fait de la rage qui coulait dans mes veines à ce moment-là.

"Quand tu veux sauver quelqu'un...  Tu fais tout ce que tu peux. Tout ce qui est en ton pouvoir. Peu importe les conséquences, peu importe le sacrifice. Ne me prends pas pour un novice, ne crois pas que je n'ai pas traversé des chemins très sombres. Je sais comment me protéger. Mais seule. Face à Itembe, c'est un MIRACLE que tu sois encore en vie. Et la gamine avec ! Je ne serai pas venu seul, Angela. Je ne viens... Jamais... Seul. Alors. La prochaine fois - parce qu'il y aura une prochaine fois, il y a TOUJOURS une prochaine fois avec toi - tu... M'appelles. Est-ce que je suis clair ?"

C'était le plus calme que je pouvais faire.



"The secret to happiness with men ?
Lower your expectations.
Because deep down, in my heart... I know Big Foot is real."
Revenir en haut Aller en bas
Angela Foster
avatar
- Alex...

Je relevai les yeux sur lui. Je savais qu'il était en colère contre moi et je la méritais, ne serait-ce que parce que je lui avais fait une promesse que je n'avais pas tenue. Une promesse qu'il me demandait de renouveler, encore une fois. Pour autant, je n'étais pas sûre de pouvoir la faire cette promesse. Pas aussi facilement, pas comme ça.

Je fermai les yeux et soupirai. Le fait est que je n'avais pas réellement conscience de ce qu'il était en mesure de faire, des moyens qu'il pouvait déployer pour m'aider. Il me disait qu'il avait le bras longs, des contact, qu'il avait l'habitude de situations comme celles-ci, qu'il bossait avec Libération. Oui, d'accord, mais je n'étais pas hyper au courant des actions de Libération. je ne savais pas ce qu'il faisait pour eux. Je n'arrivais simplement pas à imaginer la portée qu'Alex pouvait avoir.

Il n'y avait pas que ça. Vous le savez déjà, j'avais dû admettre le fait que je ressentais quelque chose d'extrêmement fort, de particulier, pour Alex. Et, mais ça, je l'avais déjà dit, je ne voulais pas qu'il lui arrive quoique ce soit par ma faute. Il avait beau dire, il n'en restait pas moins un être de chair, qui pouvait être blessé ou tué. J'avais déjà perdu Peter, je ne voulais pas prendre le risque de perdre Alex aussi. Je n'étais pas sûre de pouvoir me relever si ça arrivait.

- Pourquoi ? Mon regard se posa à nouveau sur lui. Pourquoi je devrais faire ça ? Pourquoi est-ce que tu devrais prendre des risques pour m'aider ? Tu as une famille, des gens qui comptent sur toi, qui ont besoin de toi et tu te bats pour une cause juste. Pas moi. Alors pourquoi est-ce que je devrais mettre ta vie en danger pour m'aider à sauver la mienne ? Elle n'a pas plus de valeur.

J'étais consciente que cette question ne lui plairait pas. Mais je ne la posais pas pour lui. Je la posais pour moi. Parce que je voulais comprendre. J'avais toujours ce sentiment que la vie des autres était plus importante que la mienne. C'était ancré en moi. Je ne sais pas comment il m'était venu, est-ce que c'était de famille ? (David était un peu pareil) Est-ce que c'était lié à ce que nous avions vécu ? Je n'avais pas de réponses à ces questions, mais ce que je savais, en revanche, c'est que celui qui voudrait m'aider à me débarrasser de ce sentiment allait devoir faire preuve d'une obstination légendaire et d'une patience à toute épreuve.

- Réponds à cette question, aussi sincèrement que possible. Ne me dis pas ce que j'ai envie ou besoin d'entendre, dis moi ce que tu penses vraiment. Et ensuite, quelle que soit ta réponse, je te promettrai de toujours t'appeler, quoi qu'il arrive, quelle que soit la situation ou l'heure. Toi et seulement toi. Ou Jack, si tu n'es pas là. Je te le promettrai et je m'y tiendrai.


Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t596-angela-angie-foster-healer http://forum.childrenofluxaeterna.com/t602-angie-foster
Alex Peterson
avatar
Elle voulait que je dise quelque chose. J'ignorais ce que c'était, mais je savais qu'elle attendait quelque chose de moi. J'ai été sincère. Mais... Je ne suis pas sûr que ma réponse soit celle à laquelle elle s'était attendue.

"Parce que c'est ce que je fais. Ce que Liberation fait, ce que l'Underground fait, ce que font les gens de cette ville et ils ne réfléchissent pas. On le peut. Alors on le fait. Tu ne mets pas ma vie en danger. Je décide de mes actions, je fais mes choix et je n'ai besoin de personne pour me les dicter. Je n'ai jamais attendu que qui que ce soit me dise quoi faire."

Quant au reste... Je me suis levé et j'ai mis mes mains dans mes poches et me suis rapproché de la porte.

"Maintenant, si pour toi, m'appeler en cas de problème est une promesse... Alors ne te fais pas mal à ne pas la tenir. Moi ou un autre, je me fiche pas mal de l'exclusivité. Si je fais ça, c'est pour toi. Pas pour moi."

Je n'ai jamais eu besoin d'une raison particulière pour aider quelqu'un. Angela ou une autre.

"Si tu as besoin, appelle quelqu'un qui peut t'aider. La survie, c'est ce qui compte réellement dans cette ville."



"The secret to happiness with men ?
Lower your expectations.
Because deep down, in my heart... I know Big Foot is real."
Revenir en haut Aller en bas
Angela Foster
avatar
J'avais espéré une autre sorte de réponse. Une réponse peut-être plus personnelle ? Pour autant, je lui avais demandé d'être sincère et j'avais la sensation qu'il l'était. Il fallait que je me rende à l'évidence. Je n'étais qu'une fille parmi tant d'autres et il aurait certainement agi de même avec n'importe qui d'autre. Je n'avais pas de réelle importance pour lui. J'avais cru le contraire pourtant. Même s'il m'avait toujours dit que je n'étais pas Matt ni Lexy, il m'avait semblé que je pouvais compter un petit peu quand même à ses yeux. La prise de conscience était assez douloureuse.

- Tu sais très bien que si je devais appeler quelqu'un, c'est toi que j'appellerai. Parce que je ne vois pas vers qui d'autre je pourrais me tourner.

Ce n'était pas tout à fait vrai. J'avais aussi David. Mon frère retournerait ciel et terre pour moi, je le savais. Mais je me refusai à l'impliquer. Il faisait partie des forces de l'ordres, je ne voulais pas qu'il s'attire des ennuis à cause de moi.

- Pourquoi c'est toujours toi que je viens voir quand j'ai un souci, à ton avis ?

Je relevai les yeux sur lui et haussai les épaules.

- C'est marrant, parce que c'est aussi toi que je viens voir en premier quand j'ai une bonne nouvelle...

Je secouai la tête, me morigénant intérieurement. J'avais conscience que mon regard en disait long sur ce que je ressentais pour lui et la raison pour laquelle c'était toujours vers lui que je venais. Mais il fallait que j'arrête de le regarder comme ça. Que j'arrête même de le considérer comme ça.

- Alex... quand est-ce qu'on arrêtera de survivre ? Quand est-ce qu'on pourra se mettre à vivre, tout simplement ?


Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t596-angela-angie-foster-healer http://forum.childrenofluxaeterna.com/t602-angie-foster
Alex Peterson
avatar
J'ai secoué la tête et me suis frotté un oeil d'une main.

"Tu m'appelles quand c'est trop tard et que je ne peux rien faire pour toi. Tu dis que c'est moi qui tu appelleras... Sauf que quand tu es réellement dans les ennuis, tu n'y penses pas. Je sais pas comment le prendre, mais je dois t'avouer que je n'ai pas envie de prendre tout ça très au sérieux."

Cette impression de gâchis me tordait l'estomac. J'avais donné plus d'importance, porté plus d'attention à Angela en moins d'un an... Qu'en 5 ans de vie avec ma femme. Je me trouvais scandaleux. Quant à ses bonnes nouvelles, il me semblait que c'était la première fois qu'elle le faisait. Et qu'elle avait besoin de faire signer un papier. J'avais vraiment du mal à la croire... Je m'en voulais de penser comme ça, mais je m'en voulais encore plus pour d'autres choses.

Quant à vivre... Je ne suis pas du genre qui vit dans les fables et les contes de fée. Je n'ai jamais cru à ces trucs. Je sais que je veux ma femme ET continuer d'oeuvrer pour la ville. Je sais que je ne peux pas me ranger totalement, avoir une maison avec un jardin, jouer avec un chien un dimanche ensoleillé... Et ne pas penser à tout ce que je peux faire pour les miens. Disons-le, j'ai rien contre les Négatifs, mais je me fous pas mal de savoir ce qu'ils pensent. Ils ont un gouvernement pour les aider alors, si je n'ai pas le temps, qu'ils se tournent vers lui. Ils ne sont pas ma priorité.

"On vivra quand on nous laissera vivre en paix. Autant dire, pas demain."



"The secret to happiness with men ?
Lower your expectations.
Because deep down, in my heart... I know Big Foot is real."
Revenir en haut Aller en bas
Angela Foster
avatar
- Pas pensé ?

J'écarquillai les yeux, abasourdie par ce que j'entendais. Et quand je repris la parole, je m'efforçai de garder un ton calme.

- Je te trouve un peu injuste. On dirait que tu crois que je les cherche délibérément les ennuis. Mais c'est pourtant pas le cas. Ils me tombent dessus au moment où je m'y attends le moins. Quand je commence tout juste à me relever du dernier pépin, bam, en voilà un autre qui arrive. Tu crois quoi ? Si j'avais la capacité de les prévoir, je t'appellerais avant d'être dedans, sois en sûr. Sauf que c'est pas le cas. Je suis pas devin. Mais t'aurais voulu que je fasse quoi ? Que j'arrête les coups en leur disant "attendez deux minutes, faut que j'appelle quelqu'un ?"

J'ouvris les mains d'un air impuissant. Ma voix était un peu montée dans les aigus sur la fin, comme je le faisais quand j'étais perdue. Je baissai les mains et j'enchaînais sans lui laisser le temps de répondre quoique ce soit.

- Pour Itembe, j'ai fait une erreur, je le reconnais. J'aurais dû t'appeler quand j'en ai eu l'occasion.  Mais je ne voulais pas qu'il t'arrive quelque chose. Je suis désolée, je t'ai sous-estimé. Tu ne peux tout de même pas me reprocher d'avoir voulu te protéger ? Pourquoi est-ce que toi tu pourrais le faire pour n'importe qui, et que moi je n'aurais même pas le droit d'essayer de protéger ceux que j'aime ? Parce que je t'aime, Alex, que tu le veuilles ou non et c'est quelque chose que tu ne pourras pas changer.

Je baissai les yeux et secouai la tête.

- Je sais que tu ne me croiras pas, mais j'en veux pas de tous ces ennuis. Sauf qu'on m'a pas demandé mon avis. Ce que je veux, moi, c'est continuer à vivre ma vie, me battre pour ce en quoi je crois sans craindre continuellement de tomber sur la mauvaise personne. J'ai déjà Libération et Itembe sur le dos et je suis prête à parier que Garin n'hésiterait pas une seule seconde à s'en prendre à moi si jamais je le recroisais. Et je commence à craindre que les Chinois ne s'y mettent eux aussi depuis que j'ai cessé d'aller aux rendez-vous qu'ils me donnaient. J'en ai marre, Alex, j'ai déjà pas les épaules pour porter tout ça alors dis-moi, pourquoi est-ce que je chercherais les emmerdes ? C'est comme si l'univers se foutait de moi. Comme s'il voulait se débarrasser de moi et qu'il changeait d'avis au dernier moment.


Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t596-angela-angie-foster-healer http://forum.childrenofluxaeterna.com/t602-angie-foster
Alex Peterson
avatar
Je n'ai rien dit. Personne ne cherchait les ennuis, non, mais elle ne faisait rien pour les éviter, ça c'était certain. Je commençais même à craindre pour le bar, pour être tout à fait honnête. Aussi, pour lui éviter ça, je n'ai rien dit. J'ai fourré mes mains dans mes poches, et j'ai haussé les épaules. Alors par contre, le coup des chinois, j'ai ri. Honnêtement, j'ai presque éclaté de rire en regardant ailleurs et me passant une main sur la bouche.

"Tu cherches pas les ennuis, mais tu défies ouvertement les gens qui t'ont sauvé la vie."

Et j'ai encore ri. C'était nerveux. Elle n'allait plus aux rendez-vous du MSS. Chapeau Angela, tu fais très très fort. J'ai calmé mon rire et j'ai reniflé en me raclant la gorge. Qu'elle m'aime, je n'en avais aucun doute. Et je n'ai pas non plus eu envie de lui dire que si moi je la protégeais, c'était surtout parce que je le pouvais. Angela ne possédait aucun contact, sinon ça se saurait. C'était grossier, mais à mes yeux, elle n'était ni plus ni moins qu'une serveuse. J'étais d'autant plus grossier que Angela me voyait d'une manière que je ne pouvais pas lui renvoyer. C'était triste, mais qu'est-ce que j'y pouvais. Je suis pas un mauvais bougre et des nanas, j'en ai fait pleurer plus d'une. Je suis pas un mec facile, j'ai beaucoup de choses en tête et je suis pas désolé d'avoir des priorités. Pas non plus que la vie m'ait rendu plus abrupte et plus fort. Je n'étais pas comme Angela. Je n'avais pas besoin de vivre. J'avais besoin de survivre.

Elle avait voulu être Candidate et depuis lors... La pilule n'était toujours pas passée. Vraiment pas. J'ai haussé les sourcils et secoué la tête.

"J'en sais rien. Mais je crois que si tu veux la paix, vivre tranquille et ne plus survivre, c'est pas à Megalopolis que tu le pourras. Quant à Liberation, c'est fini et pour Itembe, sache qu'il n'agit jamais hors du Queens. C'est un gars qui respecte ses territoires et ceux des autres. Donc si j'ai qu'un conseil : t'approches pas de ces Districts là, c'est tout."



"The secret to happiness with men ?
Lower your expectations.
Because deep down, in my heart... I know Big Foot is real."
Revenir en haut Aller en bas
Angela Foster
avatar
Je dois avouer que sa réaction m'a surprise, beaucoup. Je ne m'attendais pas à ce qu'il se mette à rire, comme ça. Pas après ce que je venais de lui dire. Ca me fit l'effet d'un coup de poing, mais je m'efforçai de n'en rien montrer. Au lieu de ça, je relevai les yeux sur lui en fronçant les sourcils.

- Tu m'as toujours dit de me méfier des Chinois. Que tu n'aimais pas savoir que j'étais entre leurs mains. Et maintenant que je te dis que je veux rompre tout contact avec eux, tu me ris au nez ?Je vais bien, ma situation est stable. Chaque rendez-vous ne sert qu'à confirmer ça. Pourquoi est-ce que je devrais continuer à les voir ? Je les ai remercié de tout ce qu'ils avaient fait pour moi et je leur ai fait part de mon attention de ne plus y aller puisque désormais, ça ne servait à rien. Je leur ai dit que puisque j'allais bien, je n'allais pas leur faire perdre leur temps alors qu'ils pourraient se préoccuper d'autres cas que le mien. Et je leur ai promis de les recontacter si toutefois ma situation évoluait. Ils m'ont fait savoir que ça ne leur plaisait pas du tout, mais ils ne peuvent pas m'étudier contre ma volonté. Ils vont certainement être chiants pendant quelques temps et puis ils vont baisser les bras. En quoi ça devrait m'apporter des problèmes ?

Je ne quittais pas Alex du regard. Quelque chose me disait qu'il me manquait un élément pour bien comprendre la réaction d'Alex.

- Qui c'est, ces Chinois ?


Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t596-angela-angie-foster-healer http://forum.childrenofluxaeterna.com/t602-angie-foster
Alex Peterson
avatar
"Je ris, c'est nerveux, Angie. Vraiment."

Nerveux, mais pas du tout dans le bon sens. Elle était si innocente, j'avais tellement de mal à y croire, en fait ! Je veux dire, on vous fait devenir Candidate et vous n'avez aucune méfiance ? A ce niveau-là, Angela frôlait la bêtise. J'ai porté mes mains à ma bouche pour me contenir et je me suis éclairci la gorge avant de reprendre.

"J'ai aucune preuve, alors je vais pas m'avancer à dire qui je pense qu'ils sont. Mon avis, c'est que pour posséder une technologie comme celle qu'ils t'ont offerte, c'est que ces mecs savent ce qu'ils font, et avec quoi ils jouent. A savoir, pourquoi pas, j'en sais rien... Les mêmes qui ont changé la face du monde comme nos grands parents le connaissait ? C'était la Chine, Angie, tu suivais en cours d'histoire ?"

J'ai secoué la tête et je me suis remis à rire nerveusement. Je me suis passé une main dans les cheveux et je me suis réinstallé dans mon fauteuil.

"Si je connecte tous les points entre ce que j'ai entendu et ce que tu m'as dit, ne pas aller à leurs rendez-vous est la pire chose que tu puisses faire. Moi, honnêtement, si je voulais éviter les ennuis ?" A défaut de leur avoir dit non au bon moment... "Je ferais ce qu'ils me disent. Bien sûr que non ça me plaît pas de te savoir là-bas ! Mais tu as fait ton choix, Angela ! Et de ça, je ne peux pas te protéger ! Encore un exemple du fait que tu viens me parler quand le méfait est déjà accompli et qu'ensuite, tu as besoin d'aide."

Avait-elle seulement retenu mon histoire ? Je ne me souvenais plus clairement si je lui avais dite en entier, mais je savais que j'avais bien insisté sur le fait que pour ma part, je n'avais pas été volontaire. Du tout.

"Ca ne fait pas tilt dans ta tête ? Quand tu te répètes ce que tu as vécu et traversé, qui tu as eu en face... Ca n'a jamais percuté ta tête... Que tu étais en danger depuis le départ parce que ton pote Garin t'y avais foutue les deux pieds dedans avec fierté ? Parce que bien sûr, lui, il est net et transparent comme mon holoécran."

J'ai levé l'index pour désigner son front.

"Réfléchis deux secondes et dis-moi que tu vois dans quelle merde tu es. Et qu'à défaut de chercher à t'en sortir, tu t'y enfonces chaque jour un peu plus ?"



"The secret to happiness with men ?
Lower your expectations.
Because deep down, in my heart... I know Big Foot is real."
Revenir en haut Aller en bas
Angela Foster
avatar
Je commençai par secouer la tête.

- J'avais plutôt tendance à les sécher ceux-là en fait. Mais je sais ce qui s'est passé avec la Chine. Mais c'était y'a longtemps. Je veux dire, on n'était même pas nés à l'époque, et les Chinois auxquels j'ai eu affaire non plus. Est-ce qu'on doit forcément continuer à leur en vouloir ? Ils n'ont peut-être pas les mêmes opinions que leurs prédécesseurs. Et si c'étaient simplement des scientifiques qui cherchaient réellement à trouver un moyen d'utiliser Yu à des fins médicales ? Est-ce qu'on ne peut pas leur laisser le bénéfice du doute ? Je veux dire, ici aussi on a des scientifiques qui font des recherches sur Yu...

Je vous l'ai dit, j'étais une optimiste irrécupérable. Je ne pouvais pas m'empêcher de croire en la nature bonne et généreuse de l'être humaine. Il fallait que je donne sa chance à tout le monde, que je leur cherche des excuses, des circonstances atténuantes, c'était plus fort que moi. Je faisais ça avec tout le monde. Je n'étais pas sûre qu'Alex apprécie ma façon de voir les choses mais ça faisait partie de moi et c'était comme ça qu'on m'avait élevée, alors qu'est-ce que je pouvais y faire ?

- Alex je...

J'allais lui dire que c'était un mauvais exemple. En l'occurrence, on m'avait plus ou moins mise devant le fait presque accompli. Quand j'avais embarqué pour la Colombie, je n'avais pas la moindre idée de ce qu'on allait me faire. On ne me l'avait annoncé que là-bas et je n'avais eu, en tout et pour tout, que 24 heures pour prendre ma décision. Alors certes, j'aurais pu appeler Alex, mais on n'était pas aussi proches que maintenant à l'époque. Je veux dire, je l'aimais bien, mais je ne lui parlais pas autant que maintenant. Ou du moins pas de sujets aussi sérieux. D'ailleurs, quand on y repense bien, à la base, je n'avais pas l'intention du tout de lui dire que j'étais devenue une candidate. Mais il l'avait compris à travers mes non-dits et m'avait tiré les vers du nez.

Je ne dis rien, cependant, consciente que ça ne ferait probablement qu'ajouter de l'huile sur le feu et que c'était inutile. Nous n'avions pas besoin de ça. Nous avions déjà une telle facilité à monter dans les tours... Quand il eut terminé de parler, je gardai le silence quelques secondes, le temps de digérer tout ça. De trouver quoi lui répondre aussi. Je n'avais pas envie de lui mentir, mais la question, c'était aussi "est ce que je me mentais à moi-même depuis le début ?"

- Plus j'en apprends sur la situation, plus je m'en rends compte.

Je me passai la main dans les cheveux pour me donner une contenance, mais en réalité, j'étais dépitée.

- J'avais confiance en Garin. Ca faisait quelque temps qu'on se connaissait, il vivait chez moi. J'avais l'impression qu'on se ressemblait, qu'on se comprenait lui et moi et qu'il tenait à moi. Je n'imaginais pas qu'il pourrait faire quoique ce soit qui pourrait me nuire. Pas après ce qu'on avait vécu ensemble. J'ai été stupide.

Je relevai les yeux sur Alex.

- J'ai l'impression que quelque soit la décision que je prends, il se passe toujours l'inverse de ce que je voulais. Je me suis dit que si je voulais éviter les problèmes, alors peut-être qu'il fallait que j'élimine de ma vie les choses et les gens qui pouvaient me créer des problèmes. Je n'ai pas eu besoin de toi pour apprendre à ne plus mettre les pieds dans le Queen's. J'ai viré Garin et sa blondasse de ma vie en me disant qu'ils risquaient de m'apporter plus de mal que de bien, mais aujourd'hui, la situation avec eux est pire que jamais. Je pensais qu'en maintenant les Chinois à distance, j'allais me mettre à l'abri des problèmes qu'ils auraient pu me créer mais tu sembles dire que ça serait pire si je faisais ça.

Je haussai les épaules et me remis à jouer avec la petite fermeture de mon bas de pantalon.

- Peut-être que Matt a raison. Peut-être que je continue à m'auto-détruire sans vraiment en avoir conscience. C'est probablement parce que je me sens coupable d'être encore là alors que d'autres qui valaient bien mieux que moi sont partis. Je sais que je devrais pas penser ça, on en a déjà parlé, mais je n'arrive pas à me débarrasser de cette sensation. Je n'arrive pas à trouver ma place. Si j'arrive à la trouver dans le secourisme, alors peut-être que ça m'aidera à changer d'avis.


Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t596-angela-angie-foster-healer http://forum.childrenofluxaeterna.com/t602-angie-foster
Alex Peterson
avatar
Je sais pas pour Matt, mais je me souviens que moi-même j'avais fait part à Angela de mes propres craintes quant à son auto-destruction. Et elle m'avait regardé avec ses grands yeux, comme si je disais des conneries et que tout était faux.

J'ai soupiré en me frottant le visage.

"Angela." Je me suis gratté la tête. "Quand on accepte de quitter le pays pour devenir Candidate, le tout orchestré par des Chinois et un mec à la confiance douteuse, si on a un minimum de jugeote, on se doute bien que c'est pas net !" J'ai ouvert les mains. "Je n'arrive pas à comprendre pourquoi j'ai besoin de t'expliquer ça. Je croyais que tu connaissais les risques quand tu as accepté cette foutue exposition !"

J'ai inspiré profondément.

"Qu'est-ce que tu crois ? Que je suis sorti d'affaire moi-même ? J'ai même pas été volontaire, on m'a exposé contre une somme d'argent et on m'a implanté une puce avec un numéro. Ceux qui m'ont exposé savent où je suis et ce que je fais de ma vie. Un jour, ils viendront peut-être me trouver pour réclamer leur dû. Ils ont peut-être mené les expériences qu'ils voulaient avant de me libérer officiellement, mais je suis pas à l'abri. Je le sais. Ca devrait t'être évident aussi. Et les miens, ils étaient même pas chinois !"

J'ai haussé les épaules.

"Je ne vais pas te répéter ce que je t'ai déjà dit mille fois. A chaque fois, c'est pareil. Prends ta vie en main, Angela. Pour de bon. Les secouristes, c'est très bien. Renforce-toi, un peu. Tes chinois, je crois pas un mot de ce qu'ils disent. Ils t'embobinent. Ils te font miroiter des trucs pour que ton volontariat perdure."

Et puis, j'ai secoué la tête.

"Non, mais imagine, c'est ton cancer. On te fait suivre un traitement, et puis un jour, tu te dis que tout va bien, que tu sens rien... Que t'as pas mal, que le traitement marche. Alors, tu dis fuck aux médecins. Juste comme ça. Parce que t'as envie, ça t'est passé par la tête, tu t'es dit 'Je m'en fous'. T'as pas réfléchi, juste, pourquoi faire, je vais bien ! En gros, c'est un peu ça. Et donc, tu vas plus aux rendez-vous, plus personne ne suit l'évolution de ton traitement, ni de ta tumeur... Quelques jours, semaines, mois et puis, un jour... Tu t'effondres, mais tu sais pas pourquoi. Tu as arrêté le traitement, la tumeur est devenue plus virulente et cette fois, on ne peut plus rien pour toi. Simplement parce que t'as fait ta tête de mule. Tu m'as dit toi-même que la tumeur était toujours là, juste que Yu l'avait emprisonnée. Moi, ce que j'en pense... C'est que t'es toujours pas sortie d'affaire. Alors chinois ou pas, ces connards te maintiennent en vie et que si un jour, ils ont envie de revenir sur leur parole, juste comme ça, parce que ce sont des têtes de mule, ils hésiteront pas."

J'ai haussé les sourcils avec une mine désolée et je me suis levé en récupérant les bouteilles pour aller les jeter.

"Tu devrais retourner à ces rendez-vous. Si tu veux vraiment faire quelque chose pour les autres, tu devrais te servir de ces rendez-vous comme d'une source utile d'informations." Je me suis retourné vers elle. "Ca t'a même pas traversé l'esprit ? Tu as une mine d'or à ta disposition et... Tu poses aucune question ? Tu ne TE poses aucune question ? Tu sais, c'est pas pour rien que Liberation t'a remarquée. C'est pas uniquement parce que t'as un lien avec Garin ou Sky. Mais aussi parce que j'ai parlé d'un laboratoire de chinois qui exposait des gens comme toi pour faire des expériences. J'ai peut-être pas dit ton nom, mais c'est le genre d'ennemis que Liberation, ou même l'Underground, l'Enclave, et surtout The Cure, visent. Tu cherchais une raison de te battre, un truc, quelque chose que tu pourrais apporter. Tu l'as sous le pif depuis des mois."

Ca m'attristait d'une certaine manière. Vraiment. Parce que j'étais tellement furieux que je n'arrivais pas à me raisonner, je n'arrivais pas à changer de comportement. Je savais que je n'aurais pas dû lui parler comme ça ou la regarder comme ça. Elle attendait autre chose de moi. Mais je ne sais pas, j'étais... Hors de moi. J'aurais été payé TRÈS CHER pour une infiltration pareille. Et même sans parler d'argent. L'idée même de pouvoir faire tomber ce labo... Pourquoi cela m'importait-il plus qu'à Angela ?

"Tu regrettes ?"
J'ai fourré mes mains dans mes poches, en la regardant, les fesses appuyées contre mon comptoir. "Ton exposition. Tu regrettes ?"



"The secret to happiness with men ?
Lower your expectations.
Because deep down, in my heart... I know Big Foot is real."
Revenir en haut Aller en bas
Angela Foster
avatar
La tête baissée, j'avais écouté le discours d'Alex sans chercher à l'interrompre. Pourtant, ses paroles ne m'avaient pas laissée insensible, j'y avais même réagi, à ma manière.

Lorsqu'il avait évoqué sa propre exposition, j'avais relevé la tête et je l'avais fixé les sourcils froncés. Je savais qu'il n'avait pas été volontaire, qu'on l'avait pris quand il était petit, qu'on l'avait exposé, qu'on lui avait fait croire qu'il était malade et qu'on ne lui avait jamais vraiment expliqué la situation. Je savais également qu'il avait découvert son pouvoir dans la douleur et qu'il s'y était entraîné d'une façon que je n'osais même pas imaginer même si je me doutais de ce qu'il avait dû faire pour ça. Mais dans ma naïveté, je n'avais pas imaginé une seule seconde que ceux qui l'avaient exposé puissent revenir le chercher. Je pensais qu'il était libre maintenant, qu'il pouvait vivre sa vie. Il avait le bar, libération, sa femme, sa fille, c'était loin de cette vie de fugitif dont Garin m'avait brièvement parlé.

Quand il avait fait un parallèle avec mon cancer pour m'expliquer la stupidité de ma réaction face aux Chinois, j'avais baissé la tête et fermé les yeux. Il avait raison, le parallèle était tout à fait pertinent, mais il ne savait pas que c'était précisément ce que j'avais fait, déjà. Face au cancer, j'avais baissé les bras, purement et simplement. Durant quelques mois, j'avais cessé de suivre mon traitement, parce qu'il était totalement inefficace et que je ne supportais plus qu'on me vende de l'espoir pour me le reprendre. Alors j'avais arrêté, tout bonnement. Puisque je devais mourir de toute façon, à quoi ça servait de retarder toujours ce moment ? On ne me guérirait pas. Il avait fallu que David s'en mêle, et de la façon la plus bâtarde qui soit (désolée David), pour que j'accepte d'y retourner. Je l'avais détesté pendant des jours, et puis je lui avais pardonné. Malgré tout, il restait mon frère.

Quant à me servir de mes rendez-vous pour collecter des informations sur les Chinois, il fallait bien que j'avoue que ça ne m'était même pas venu à l'esprit. Dans ma naïveté, je n'avais pas imaginé que ces Chinois puissent être autre chose que des scientifiques agissant pour le bien de l'humanité. Pourquoi m'auraient-ils soignée autrement ? Je m'étais pliée à leurs expériences, j'avais accepté d'être exposée parce que je me disais que ça ferait avancer leur rechercher et que ça pourrait en aider d'autre que moi. Une infime partie de moi se disait que c'était peut-être aussi parce qu'inconsciemment, j'avais espéré ne pas me réveiller.

Sa dernière question rencontra un silence, pendant quelques secondes, le temps que je réfléchisse à ce que j'allais répondre. Je pris une profonde inspiration et me lançai finalement.

- Je ne sais pas trop. Je ne peux pas regretter d'être devenue candidate. Mon pouvoir me permet d'aider concrètement les gens. Et je m'en sers autant que je peux. C'est pour ça que je vais au dispensaire. Pour l'instant je ne soigne que des maladies pas trop graves, mais c'est déjà ça, et les Chinois disent que mon pouvoir va évoluer.

Je soupirai et me laissai aller contre le dossier du canapé.

- Mais pour autant, depuis que j'ai été exposée, je me sens... mal. Je n'arrive plus à savoir qui je suis. J'ai la sensation qu'on attend de moi que je me comporte d'une façon précise, mais je n'ai jamais appris à être autre chose qu'une négative. A chaque fois que je sors de chez toi après une de nos discussions, je me dis que cette fois, c'est la bonne, je vais reprendre ma vie en main et qu'avec tes conseils, je vais y arriver. Je n'ai pas envie de te décevoir Alex. Vraiment pas. Mais à chaque fois, je me plante. Je retombe dans ces travers que j'avais avant et qui me semblaient d'autant plus naturels que c'était ce que je faisais depuis des années. J'aimerais pouvoir me réfugier derrière ce masque que j'avais, mais il s'effrite chaque jour davantage.

Je me passai une main sur le visage et secouai la tête.

- Quand je pense que j'ai mis moins de temps à sortir de la drogue que j'en mets à retrouver mon identité...


Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t596-angela-angie-foster-healer http://forum.childrenofluxaeterna.com/t602-angie-foster
Alex Peterson
avatar
Je me suis laissé retomber dans le dossier du fauteuil en jouant avec mes doigts. Bien sûr qu'elle doutait, bien sûr qu'elle ne pouvait pas me donner une réponse négative claire. Angela n'était jamais sûre d'elle, ça ne changerait sûrement jamais. Je me suis frotté un oeil et j'ai soupiré.

"N'essaye pas de pas me décevoir, tu t'en fous de ce que je pense. Avance pour toi, arrête de chercher l'approbation de truc ou de machin. Il serait temps que tu vives par toi-même. Ca t'aiderait déjà de commencer par là. De t'affirmer, de cesser à ce point de te dévaloriser. T'es une Candidate, maintenant. Alors tu assumes. Va jusqu'au bout des choses. T'arrêtes pas en chemin parce que ça te plaît pas ou parce que, comme quand on disait que les maths ça servait à rien à l'école, les chinois servent plus à rien. Toi-même tu le dis, ton pouvoir va évoluer. C'est moche à dire, mais ils sont les mieux placés pour t'aider, tu vois ! Alors, si tu leur fais faux bond, ils vont te laisser tomber et t'auras vraiment tout perdu, ce jour-là."

J'ai secoué la tête en regardant ailleurs. Je lui avais déjà dit tout ça, plusieurs fois. Elle revenait vers moi avec les mêmes doutes, les mêmes craintes et j'en suis venu à me demander si vraiment je lui donnais de bons conseils ! J'avais tellement l'habitude d'être entouré de gens qui ne demandent rien, qui ne me demandent rien... Matt ne se confiait qu'une fois par an, Lexy cachait bien son jeu, Yuna... Et bien c'était Yuna ! Du coup, est-ce que j'étais vraiment qualifié ? Aucune idée. J'ai soupiré.

"Il en dit quoi, ton frère."



"The secret to happiness with men ?
Lower your expectations.
Because deep down, in my heart... I know Big Foot is real."
Revenir en haut Aller en bas
Angela Foster
avatar
Je haussai les épaules et secouai la tête.

- Il ne s'étend pas beaucoup sur le sujet. Je crois qu'il n'est pas très à l'aise avec ça. Il m'a dit que je n'avais pas besoin de changer si je n'en avais pas envie. Que je pouvais très bien continuer ma vie comme si de rien n'était. Que je n'avais pas besoin d'essayer de devenir quelqu'un d'autre. Il m'a dit qu'il fallait que je reste moi-même, que je fasse ce que j'aime et que ma place m’apparaîtra naturellement. Il a aussi beaucoup insisté sur le fait qu'il ne fallait surtout pas que j'aille à l'encontre de mes idées et des mes opinions. Parce que quoiqu'il arrive, je serai toujours toute seule face à ma conscience.

La conscience, c'était quelque chose qui revenait souvent dans les discours de David. Il ne m'avait jamais parlé de son expérience militaire. A chaque fois que je lui posais des questions, je me heurtais à un mur de silence. Il balayait la question en changeant de sujet ou en me disant qu'il n'avait rien d'intéressant à en dire. Mais je crois qu'il n'avait pas la conscience tranquille. Il faisait souvent des cauchemars lui aussi, se réveillait en sursaut. Quelque chose me disait qu'ils étaient d'une toute autre nature que les miens, plus violents, plus vicieux. Il m'avait dit, il y a un certain temps, qu'il voyait une sorte de psy en lien avec son travail. J'espérais qu'elle pouvait l'aider à se libérer de tout ce qui l'entravait.

- Je crois qu'il s'inquiète beaucoup aussi. Mais il refuse de le montrer. Et quand je lui pose la question, il me dit que ça n'a aucun rapport avec moi et qu'il ne faut pas que je m'en fasse, que ça lui passera. Et j'arrive jamais à savoir si c'est vrai ou non. Mon frère est un excellent comédien.


Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t596-angela-angie-foster-healer http://forum.childrenofluxaeterna.com/t602-angie-foster
Alex Peterson
avatar
Je me suis massé la nuque avec une moue convaincue, puis, je l'ai regardée en haussant les épaules, impuissant.

"Alors, je pense que tout ça, tu devrais en parler avec lui. Plus qu'avec moi. Je pense pas être la personne la plus à même de t'aider et peut-être qu'il te comprendra mieux que moi. Moi..." J'ai soupiré en baissant les yeux. "Je ne suis pas objectif. Je ne cautionne pas ton choix de volontariat, j'ai beaucoup de mal à comprendre, je ne vais pas te mentir, je suis honnête. Après tout, il est du FBI, il est plus à même de te protéger s'il le faut."

Je me suis frotté les mains distraitement.

"Tu dois continuer ces rendez-vous. Il faut que tu joues le jeu, tu as voulu en être, tu dois aller jusqu'au bout de ce que tu entreprends, si tu veux vraiment avancer et trouver ta place. Abandonner quand quelque chose ne te plaît, ça ne t'amènera nulle part. Vis par toi-même, tu trouveras ta voie toute seule, pas parce que quelqu'un t'a dit ça c'est mieux. Commence par assurer en tant que secouriste. Fais ton job. Viens travailler ici, tu arrives, tu fais ton shift, tu rentres. Tes études, ton deuxième boulot. Et c'est tout. Ton rendez-vous mensuel comme il se doit pour s'assurer que tout va bien et tu te concentres. Fais un peu de vide, prends du recul sur ta vie et fais plus attention à tes fréquentations. Ton copain, la gamine ou ton pote le Candidat, quoiqu'il arrive, ça te mène direct au trou. Si j'étais toi, je commencerais par là. Mais sans vouloir me répéter : vis par toi-même, pas parce que truc ou machin te dit de faire ça."



"The secret to happiness with men ?
Lower your expectations.
Because deep down, in my heart... I know Big Foot is real."
Revenir en haut Aller en bas
Angela Foster
avatar
Alors qu'il me conseillait de me tourner vers David plutôt que lui, je ne pus m'empêcher de secouer la tête.

- J'en reviens forcément là, hein ? A me mettre sous la protection de mon frère, à compter sur lui, encore en toujours, comme je le fais depuis presque 27 ans.
Je relevai mes genoux et les serrai contre moi avant de hausser les épaules. Non, je ne vais pas lui en parler. Il est plus que temps que j'apprenne à cme débrouiller sans David. Je lui ai déjà suffisamment gâché la vie comme ça. Il mérite d'être tranquille maintenant.

Je savais que David avait déjà sacrifié énormément de choses pour moi. Et la plus grosse de toutes, ce sacrifice que je n'avais appris que récemment parce qu'il ne parlait que rarement de lui, c'était Emily. David était un peu comme moi, un peu comme la moitié des habitants de cette planète je pense, il rêvait de recontrer la femme de sa vie et de fonder une famille. Et ça n'arriverait pas tant qu'il devrait continuer à veilleir sur sa petite soeur jour et nuit comme c'était le cas actuellement.

- Tu sais quoi ?
Je me reposai mes pieds sur le sol, frappai mes cuisses et me levai du canapé. Tu as raison. Il est temps que je me reprenne une bonne fois pour toutes. Je vais me donner à fond dans le secourisme, continuer mes études jusqu'à prouver au professeur Cooper que je peux le faire et continuer à servir les gens correctement au bar.

Je fis quelques pas et m'éloignai un peu du canapé.

- Cette Angie, là,
j'indiquai d'un geste la place où j'étais encore assise quelques secondes plus tôt. Je veux plus la revoir, jamais. Si ça te dérange pas je vais la laisser chez toi, t'auras qu'à la virer quand je serai partie. Et je viendrai plus t'embêter avec mes états d'âme, tu seras tranquille. Si j'ai des questions à propos de mon pouvoir, j'en parlerai à mon Chinois, même si je l'aime moins que Hyun.

Je sortis de la poche de mon pantalon une casquette de la même couleur que mon uniforme avec le mot "rescue" écris au dessus de la visière. J'arrangeai ma queue de cheval de façon à ce qu'elle ne me gêne pas avec ma casquette et adressai un sourire à Alex.

- Maintenant, si tu le permets, il y a quelqu'un d'autre à qui je voudrai montrer mon uniforme.

L'espace de quelques secondes je me demandai si Lexy lui avait parlé de Nick. Elle le savait, c'était à elle que j'avais demandé conseil pour ma tenue pour l'Opéra, on avait acheté ma robe ensemble.

- Au fait, tu m'as pas dit. Il me va bien, non ?


Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t596-angela-angie-foster-healer http://forum.childrenofluxaeterna.com/t602-angie-foster
Alex Peterson
avatar
Elle ne voulait pas aller voir son frère ni vivre à ses dépends, mais elle se tournait vers moi. Dans les deux cas, elle ne vivait pas par elle-même, c'était bien ce que je disais. Elle a dû se rendre compte de ses propos parce qu'elle m'a fait sursauter. Ce regain de bonne humeur m'a sorti d'une torpeur sous estimée.

Je l'ai observée faire sans rien dire parce que disons le clairement, elle me faisait un peu peur. Elle m'en faisait des promesses et je ne demandais qu'à voir les résultats. Je ne sais pas si j'ai aidé, mais si c'est le cas, c'était avec plaisir. J'ai relevé les yeux sur elle pour étudier son uniforme et j'ai commencé à sourire doucement en acquiesçant.

"Il te va très bien, oui."

Je savais même pas qu'il existait ce type. Si Lexy le connaissait, elle ne m'en avait rien dit. Il faut dire qu'en général, on parlait de tout, sauf des copains d'Angela. Ni même d'Angela, en y réfléchissant. En tout cas, en ce moment, nous avions d'autres sujets en tête et ce qui se passait entre Lexy et Angela restaient entre elles. Moi je suis un gars. Et les gars, faire les boutiques pour une robe d'opéra... Très peu.

"Si tu cherches Matt, il ne travaille pas, ce soir. Lexy le remplace."

A qui d'autre aurait-elle envie de montrer son uniforme ?



"The secret to happiness with men ?
Lower your expectations.
Because deep down, in my heart... I know Big Foot is real."
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
[CLOS] [Alex/Angie] A new beginning
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Children of Lux Aeterna :: MEGALOPOLIS :: Ville basse :: "MAGIC ALICE" Bar et Night Club-