2076. Côte est des Etats-Unis. Megalopolis est le centre névralgique d'une guerre géo-politique mondiale depuis qu'un attentat biologique en 2026 a divisé l'humanité en deux populations bien distinctes : ceux qui se battent pour le futur, et ceux qui font avec le présent.
NAVIGATION

Partagez | 
 

 [Alex/Wu] Le guerrier au repos

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Alex Peterson
avatar
Février 2076

J'étais content de rendre le camion. Ato l'a rentré après m'avoir déposé à côté de ma voiture. Enfin, si on peut appeler ça une voiture. C'est un break. C'était le Bronco de ma grand mère, je l'ai depuis que je sais conduire, et je refuse de m'en séparer. Il ne tient que par une couple de câbles entre les essieux et le moteur. Chouette, nan ? Bref, ça sentait déjà le vieux cuir qui grince, la rouille de la portière qui couine, c'était le même bleu céruléen depuis le début, bref... Ma bagnole.

Je l'avoue, je me sentais un peu mal à l'aise, tout seul avec ce chinois sur ma banquette passager. Alors pour passer le temps - en plus de tapoter mon volant des pouces pour passer le temps - j'ai voulu entretenir la conversation. Lexy habitait de l'autre côté de la Basse, à cette heure-ci, c'était bien une vingtaine de minutes. Il en restait donc un peu plus de 10.

"Et sinon, euh... Ca fait longtemps que t'es arrivé en ville ?" Je me suis éclairci la gorge. "Tu t'y plais ?"

Je sais y faire avec les filles, oui, peut-être, je suis d'accord, admettons, pourquoi pas. Mais, comment dire... "Tu vis toujours chez tes mutants" avec un p'tit chinois... Je suis pas gay, non plus.



"The secret to happiness with men ?
Lower your expectations.
Because deep down, in my heart... I know Big Foot is real."
Revenir en haut Aller en bas
Wu Peng
avatar
Wu trouve la voiture rassurante de par sa vieillesse et sa banalité. Pendant les quelques minutes de silence, les yeux rives sur les voitures qui passent, il fait le point : trahison parentale, fuite du préparatoire, arts martiaux et un seul contact : son maitre, fuite de Chine et de Turquie, arrivée à megalopolis, action anti-systeme avec Alex et Lucy, surprise de constater qu'ils se chargent de lui sans demander de gages de sa part.
Et doucement vient cette question qu'on ne lui avait jamais posé : ça fait longtemps que tu es en ville, tu t'y plait?

- Avant on était deux dans le désert...

Wu reste le regard dans le vague et deux voitures passent avant qu'il ne continue.

- Je viens d'arriver et c'est grand ici j'ai du mal à trouver ma place dans ce foutoir.
Tu sais que les gens s'agglutinent dans le métro tous les jours, ici?
J'ai vu ça l'autre jour.


Au feu, Wu regarde le conducteur, à peu près persuadé d'être encore pris pour un fou.
Un clochard toque à la vitre coté Wu et l'asiatique lui fait des gros yeux et lui montre que son sabre est prêt à être dégainé. Le mec déguerpi et Wu rigole un peu de la bonne vanne qu'il vient de lui faire.

Pour la fin de la route il pose son sabre en équilibre sur son pied et joue à le laisser en équilibre. Alex sera étonné de voir que le sabre oscille très peu même quand le Bronco heurte un nid de poule.
Revenir en haut Aller en bas
Alex Peterson
avatar
Il était pas bavard, mais il était pas non plus extrêmement farouche. Ca a permis un petit échange. J'ai beau être Candidat, quand j'en vois un autre, je me demande toujours d'où il vient et quelle est son histoire. Si je peux un peu deviner la sienne, c'est uniquement parce que j'ai connu quelqu'un dans son cas. Eve. Sauf qu'elle n'avait rien de très asiatique, cette grande brune aux yeux bleus glacés. J'ai acquiescé en écoutant.

"Dans le désert ! C'est bien ça ! Les Appalaches ou l'Arizona ?"

Le Sahara, Gobi... Nan. Moi, je pensais à l'Arizona. C'est tout à fait normal ! Sa pseudo innocence - qui me faisait penser à un gamin à moitié autiste - m'a fait doucement rire et j'ai acquiescé en lui adressant quelques sourires.

"Oui, j'ai remarqué, aussi. C'est pour ça que j'ai une voiture."

Pauvre clodo. Je reconnais que ça m'a fait rire. Wu ne doit pas aimer être importuné plus que moi. Sauf qu'en le voyant jouer avec son sabre, j'y ai posé une main pour le baisser.

"Hey, fais pas tes trucs dans ma bagnole. On est peut-être pas en Ville Haute, mais y a quand même une milice et des drones qui surveillent le quartier."

Je lui en est indiqué un qui passait dans la rue perpendiculaire en volant doucement à plusieurs mètres du sol. On avait pas du tout la même sécurité qu'ailleurs. Les flics s'en foutaient un peu de la Basse. Enfin, les autres flics des autres villes. Heureusement, on avait nos unités. Des durs à cuire, si vous voulez mon avis. Mais pas assez pour aller fourrer leur nez du côté du Queens. Pour ça, je crois qu'il faudrait plus d'effectifs, plus téméraires. Mais doucement, la Basse cherchait l'indépendance de Megalopolis. Et inversement ! Une guerre civile nous menaçait, je vous le dis, moi.

Quand on est arrivés devant le bâtiment de chez Lexy, elle nous attendait en bas, sur le trottoir, serrant une chaude veste contre sa poitrine. Une femme de taille moyenne, de jolies formes - mais je ne suis pas objectif - avec de longs cheveux bouclés châtains aux mèches blondes et noires. Une vraie tigresse ! Et un piercing au nez. Elle arborait un style un peu rock n roll, j'adorais ça. Le temps que je gare le Bronco, elle a ouvert les bras, l'air peu commode qui ne lui allait pas du tout et elle a contourné la voiture pour venir m'ouvrir.

"Qu'est-ce que tu foutais ? Merci de me prévenir !"
"Jack t'a pas appelée ?"
"Si, mais t'es assez grand pour faire les choses toi-même, non ?"
"Mais, je conduisais !"

Elle s'est penchée pour voir Wu de l'autre côté et elle a fini par acquiescer en se redressant.

"Dépêchez-vous, je me les gèle !"

Lexy a toujours gardé ce petit accent dans la voix. Certains l'associaient à des origines allemandes, mais il n'en était rien. Le nouveau quartier de Lexy était plutôt calme, je dois dire. Elle n'avait à nouveau pas choisi de beaux immeubles mais il y avait un poste de police pas très loin. On est enfin montés chez elle et quand elle a fermé la porte derrière nous, je me suis aperçu qu'il y avait quelqu'un chez elle. Une jeune femme, plus petite qu'elle, plus menue, aussi. Blonde avec des lunettes que je n'avais jamais vue. Jolie comme un coeur, si j'ose dire.

"Sa... Lut."

Elle a agité timidement une main pour nous saluer et Lexy nous a rapidement présentés.

"Amy. C'est une amie à moi."

Au moins, il faisait bon dans l'appartement et j'étais toujours assez étonné de voir à quel point Lexy était... Bordélique. Il y avait des journaux partout, des antiquités, des fringues et son amie au milieu détonait clairement. Elle semblait si... Si ! Pour un peu, on aurait dit une secrétaire. Une assistante sociale au milieu d'un groupe de squatteurs à bien nous regarder tous les trois.

"Je vais chercher de quoi m'occuper de son poignet. Installez-vous, Amy vous fera du café."

Et Lexy a disparu vers la salle de bain.



"The secret to happiness with men ?
Lower your expectations.
Because deep down, in my heart... I know Big Foot is real."
Revenir en haut Aller en bas
Wu Peng
avatar
C'était du désert Mongol que venait Wu et la conversation n'eu guère le temps d'aller plus loin pour aujourd'hui car ils arrivaient à destination. Wu se tut après l'interdiction de jouer au sabre volant.

Pour Wu, le premier contact avec Lexy est la vision fugace de son décolleté. Il rougit instantanément. Décidément le guerrier des steppes n'est pas très mature et a beaucoup de choses à découvrir !

- Moi c'est Wu moi c'est Wu bon.. bonjour

Et le chinois surgit en trombe auprès de la jeune femme. Un petit dérapage pour stopper son élan enthousiaste et le voilà droit comme un I, sabre dans le dos, en train de faire une révérence à mains jointes à Lexy. Il regarde Lexy avec les yeux grands ouverts, cependant, il baissera la tête timidement si elle le regarde.

- Vous êtes géniaux ici à Megalopolis...

Il entrent dans l'appartement.

- ... En chine c'est différent, tout le monde cherche le profit à tout prix, il n'y a que ça qui compte. Ça et la nation.


Il regarde Amy qui contraste fortement avec les personnages détendus, les vieilles voitures et les lieux bordéliques qui avaient rassuré Wu jusque là. Il se crispe mais elle est décrite comme amie alors il lui fait une révérence à main jointes à elle aussi et, non sans l'observer avec méfiance, il se jette dans le canapé.

Grand sourire, il s'affale complétement. Avec des yeux rêveurs il suit la démarche Lexy lorsqu'elle sort vers la salle de bain. Il ferme les yeux sur l'image de la belle illuminée par le halo provenant de la salle de bain. Il est complétement détendu, un sourire niais au visage.
A peine les yeux fermés qu'il les ouvre de nouveau.

- Amy, enchanté moi c'est Wu. S'il te plait, tu crois que je pourrais avoir un truc à manger avec le café ?
Revenir en haut Aller en bas
Alex Peterson
avatar
Le petit chinois avait le don d'attirer la sympathie. Regardez les filles... Elles ne le quittaient plus des yeux et je parie qu'elles n'avaient qu'une envie : lui tirer les joues avant de lui offrir des bonbons. Quand il a suivi Lexy des yeux jusqu'à la salle de bain, j'ai haussé les sourcils et j'ai penché la tête jusqu'à ce qu'il la voit, histoire de lui faire comprendre... De regarder ailleurs. Et puis quoi encore ?

Amy a accédé à sa requête en sursautant, je crois qu'elle ne s'y attendait pas. Elle a imité sa révérence avant de partir dans la cuisine préparer un plateau. Lexy est revenue avec tout son attirail et s'est assise sur la table basse, en face de Wu. J'ai pris place dans un fauteuil pour la regarder disposer compresses et alcool. A croire qu'elle avait fait ça toute sa vie... Ce qui en fait c'était plutôt le cas.

Quand Amy est revenue avec le plateau, elle s'est assise à côté de moi, sur l'accoudoir et elle a croisé les jambes... Qu'elle avait drôlement plus longues que je le pensais. Lexy a relevé ses cheveux en un chignon maladroit et a commencé à tâter le poignet de Wu entre ses doigts plein de bagues. Dans la pièce, on n'a plus entendu que ses bracelets jouer entre eux. Le temps qu'elle estime précisément l'emplacement de la puce, elle a entretenu la conversation avec le chinois.

"C'est quoi ta tolérance à la douleur, Senseï ?"

Elle s'est redressée pour attraper son scalpel... Avec un grand sourire.



"The secret to happiness with men ?
Lower your expectations.
Because deep down, in my heart... I know Big Foot is real."
Revenir en haut Aller en bas
Wu Peng
avatar
Wu sourit à Alex quand il lui signifie d’arrêter de mater Lexy. Il lui sourit l'air de dire : regarde comme c'est beau toi aussi.
Les deux filles arrivent avec leurs plateaux respectifs et il se redresse.

- Merci Amy *groumpf*

D'un geste vif et avec un regard reconnaissant pour la blonde il enfourne un gâteau. En pleine bouchée il s’arrête et regarde Lexy dans les yeux un instant avant de lui répondre, la bouche toujours pleine.

- Tu peux y aller !

Il avale enfin sa bouchée, jette un regard au scalpel et aux trois personnes qui lui font face.

- Vous pourrez m'expliquer qui vous êtes et pourquoi vous faites tout ça pour moi, après?

Puis il prend un grande respiration, il est prêt.
Revenir en haut Aller en bas
Alex Peterson
avatar
J'ai ri.

"J'aime l'humour de ce mec. Il attend que tu l'ouvres comme une truite pour te demander qui t'es."
"La ferme, Bones."
"Quoi, je dis juste qu'il a de la confiance à revendre."

Tout le monde adore Lexy. Elle avait ce côté rassurant, la barroudeuse au sourire angélique, une voix douce, un rire communicatif et le genre à ne faire que ce qui est juste. Quand vous êtes dans le doute, appelez Lexy. Si vous avez un problème, appelez Lexy. Jusque là, ça a plutôt bien marché pour moi. En répondant à Wu, elle a gardé son pouce sur son poignet, afin de ne pas perdre la puce.

"Je pensais que tu voulais juste te faire retirer ce bidule de ton bras... pas te faire des amis."

Ah et son humour. J'adore son humour. Il est aussi naze que le mien. Sinon plus. Elle ne s'est pas départie de son sourire en se penchant sur son poignet pour opérer. A croire qu'elle faisait ça toute sa vie.

"Je suis serveuse. C'est moi qui répare les bobos de ces messieurs lorsqu'ils se font piquer par un moustique."
"On aurait tort de considérer ces vampires comme de simples insectes, vraiment."
"Quand j'ai du temps libre, je vais m'occuper de quelques foyers de la ville. Je suis bénévole à la Croix Rouge, ce qui explique mes petits..."

Si Lexy avait besoin d'un scalpel, c'était assez déroutant de voir ce qu'elle en faisait. Autrement dit, elle a à peine touché la peau. C'était un travail bigrement minutieux. Je suis toujours épaté de voir la taille de ces puces électro magnétiques... Le pire, c'était de voir à quel point elle ne tremblait pas d'un iota.

"...Atouts." Elle a reposé le scalpel à côté d'elle pour le remplacer par une sorte de petite pierre noire et rugueuse. "Ca va picoter, ne bouge surtout pas."

Elle l'a placée sur son poignet, au niveau de la fine entaille et Wu a pu sentir quelque chose dans son bras. C'est là que Lexy s'est dépêchée et que Amy s'est penchée vers eux avec un couvercle de bocal pour réceptionner la puce. Comment une chose si petite pouvait avoir autant de filaments. Ces derniers étaient tout recroquevillés comme les pattes d'une araignée blessée. Amy l'a levée au niveau de ses yeux pour l'étudier. Elle l'a même pincée entre deux doigts pour s'assurer qu'elle était entière. Pendant ce temps, Lexy a posé un petit pansement sur le poignet de Wu.

"Les gens croient toujours qu'on peut l'arracher comme ça, mais la vérité, c'est qu'elle s'enroule autour de tes muscles et os." Pendant qu'elle lui parlait, Lexy lui expliquait en lui faisant les gestes. "C'est comme ça que la puce peut savoir si tu vas bien et envoyer tes signes vitaux en cas d'urgence, ce qui fait gagner beaucoup de temps dans les hôpitaux, en plus des données. Avant de la retirer, il faut l'assommer, perturber son signal. Comme elle n'a pas été arrachée brutalement, c'est comme si... Tu étais mort. J'ai simulé un AVC sur ta puce !"
"Sauf que sa puce aura eu le temps de sonner l'alerte. Et de donner les coordonnées d'ici."
"Si des chinois débarquent en bas de l'immeuble sans s'être annoncés, je le saurai et j'aurai le temps de filer."
"Je vais ramener celle-ci chez moi ! Je suis curieuse de voir comment travaillent les chinois. Je n'ai jamais pu étudier ce modèle !"
"Amy travaille pour un associé de la Waleman, en Ville Haute. Elle a accès à certaines ressources cybernétiques inestimables."
"On aurait tort de croire que tout le monde à la Waleman sont des pourris. A dire vrai, il y a même des gens qui font un boulot remarquable pour sauver des vies ! Je comprends pourquoi on ne les aime pas, mais c'est une mauvaise publicité que de croire que la Waleman est vraiment un ennemi notoire. Ils font vraiment de gros progrès et... Enfin bref... Je me tais. Pardon."
"Et pour répondre à ta dernière questions, je crois que si on le fait... C'est parce qu'on le peut."
"Bienvenue à Megalopolis, John Woo !" Fière de sa blague, Lexy s'est redressée avec un rire. "Avouez, elle était bonne..."



"The secret to happiness with men ?
Lower your expectations.
Because deep down, in my heart... I know Big Foot is real."
Revenir en haut Aller en bas
Wu Peng
avatar
Wu écoute Lexy avidement, s'en est presque gênant. C'est comme un regard d'enfant : intense, sans arrière pensée. Il trésaille à peine pendant l'opération. Une fois qu'elle est partie elle est plutôt bavarde et Wu ne l’interrompt pas. Il regarde sa puce avec étonnement.

- C'est quoi ta pierre noire ? Ça tue les gens virtuellement !!

La puce passe dans les mains d'Amy et bien qu'elle ai emmené des gâteaux, Wu semble toujours un peu réticent envers elle. Il se penche vers Lexy pour lui chuchoter sans discrétion quelques mots :

- On peut lui faire confiance, pour ma puce ? C'est quoi l'homme baleine ?

Finalement on lui souhaite bienvenue et Wu rit à la blague même s'il ne l'a pas bien comprise. En fin de rire il sourit.

- Merci à vous je crois que mon avenir va être meilleur sans cette puce. Vous pouvez compter sur moi pour n'importe quoi. Moi et mon sabre on sera là pour vous.

Se disant le voilà debout en train de commencer à ranger l'appartement de Lexy. Il commence par entasser les habits dans un coin. Il tombe sur des sous-vêtements et devient tout rose de nouveau. Il s'en débarrasse vite fait en les jetant sur le tas, l'air honteux.
Revenir en haut Aller en bas
Alex Peterson
avatar
Lexy a pouffé de rire et secoué la tête.

"Non, c'est juste un matériau qui entre en conflit avec l'électronique. C'est un tour de physique, si tu préfères, ça n'a rien de magique. C'est de la science !"
"L'homme baleine ?"

Il m'a fallu du temps pour comprendre. Et j'ai éclaté de rire. Ce Wu était un sacré numéro. Lexy n'a pas perdu son sourire et Amy a réajusté ses lunettes sur son nez en se demandant ce qu'il y avait de si drôle. A sa décharge, tout le monde connaissait la Waleman, ici. On vivait dans notre cuvette depuis si longtemps qu'on en oubliait que le commun des mortels pouvait ne pas connaître.

"Oui, on peut lui faire confiance, tu ne crains rien avec nous. Amy est un petit génie et c'est la personne la plus adorable que je connaisse. Elle est juste possédée par la science. C'est son pouvoir magique à elle !"

Pendant que je discutais avec Lexy de ce que je prévoyais pour Wu - contacter H, faire faire une fausse identité etc... - Wu s'est aventuré dans l'appartement et Amy a gardé les yeux rivés sur le sabre.

"Il est magnifique ! Je peux ?"



"The secret to happiness with men ?
Lower your expectations.
Because deep down, in my heart... I know Big Foot is real."
Revenir en haut Aller en bas
Wu Peng
avatar
Visiblement ils n'avaient pas vraiment besoin des services de Wu pour l'instant. Au moins le chinois se faisait'il une place parmi eux et l'ambiance était détendue.

Néanmoins ils avaient pris sa demande sur l'homme baleine pour une blague et personne n'avait répondu...
Et maintenant ils discutaient assez sérieusement et, les regards ne trompent pas, Wu compris qu'ils parlaient de lui.

Il jette un oeil à Bones et Lexy puis se reporte sur Amy qui vise son sabre.
Il lui montre volontiers son arme. Elle est fonctionnelle et très peu décorée, en trés bon état mais un peu crasseuse. La lame brille de façon inégale et oscille de l'argenté au noir. La garde est sobre et le manche est entouré d'une bandelette blanche qui a noirci au contact des mains de Wu.
Il jette un nouveau regard vers Bones et Lexy mais reste avec Amy.

- Oui tu peux.

Il lui tend le sabre à plat et la regarde le manipuler. Encore un regard vers les deux et il se sent piégé, ne pouvant pas aller leur demander de quoi ils parlent et y donner son avis si ça le concerne...
Il se reporte sur Amy et lui sourit.

- Je pourrais t'apprendre si ça t’intéresse.
Revenir en haut Aller en bas
Alex Peterson
avatar
On ne disait franchement rien de plus que d'habitude. Lexy avait le bras long, dans son domaine, elle connaissait pas mal de gens pouvant passer sous les tables sans être vu. Il y avait Lexy la serveuse et Lexy la baroudeuse. Je dois admettre que c'était vraiment sexy. Pour moi, en tout cas ! Et en parlant de sexy, quand j'ai vu Amy soulever l'arme avec délicatesse, j'ai haussé un sourcil. Lexy m'a imité en se retournant pour voir son amie se lever, détaillant la lame des yeux avec un sourire sur les lèvres.

Quand Wu a proposé de lui apprendre, au même moment, elle a eu un geste du poignet pour faire tourner l'épée et j'ai écarquillé les yeux en me reculant. Lexy a eu le même réflexe et on s'est confondus dans une injure de surprise. Elle en est carrément montée sur mes genoux, s'appuyant sur le dossier du fauteuil et a fixé Amy avec des yeux aussi ronds que les miens.

"WOW !"
"Je pense que ça devrait aller."
"C'est quoi ton but, nous tuer ?"
"Non, j'admire la beauté des armes !"
"Et depuis quand c'est ton truc ? Je croyais que c'était l'électronique !"
"Si vous me connaissiez mieux, vous sauriez que j'aime tout. Mon ex est un sumo ceinture noire de Jujitsu... Je vis à Chinatown !" Elle a haussé les épaules en regardant Wu et lui a fait un petit clin d'oeil en rougissant. "Une fille doit apprendre à se défendre et à se battre avec ce qu'elle a sous la main, pas vrai ?" Elle a reporté son attention sur la lame, passant son pouce sur le métal froid. "Elle est vraiment magnifique. D'où vient-elle ? Elle a un nom ?"

Un nom ?! J'ai avancé le menton, les sourcils hauts. Mon grand père avait donné un nom à sa péniche, ouais, d'accord, mais... Une arme ? Il l'aurait gravé où... Sur le rasoir ?!



"The secret to happiness with men ?
Lower your expectations.
Because deep down, in my heart... I know Big Foot is real."
Revenir en haut Aller en bas
Wu Peng
avatar
Dés la prise en main du sabre, Wu su qu'il s'était trompé sur Amy. Derrière ses grandes lunettes et son air clean se cachait une amatrice d'arts martiaux.

Wu est soudainement pris d'une vivacité éclair, reculant légèrement pour prendre la mesure de la blonde, être prêt à bondir, juste au cas où.
Il garde et accentue même son sourire vers la femme qui vient de le surprendre car il reconnait la fluidité de l'initié et apprécie la vue des mouvements qu'il passe tellement de temps à parfaire. C'est un sourire complice et les joues de l'asiatique rosisses à nouveau.

- Oui, une fille doit savoir se battre et je serais heureux d'échanger quelques mouvements avec toi.

Wu attrape le parapluie de Lexy et met en garde Amy. Aucune animosité dans son regard, juste la joie du mouvement partagé. Il feint une attaque et laisse la jeune femme s'en prendre à lui. Les armes ne s'entrechoquent même pas.

- Mon sabre n'a pas de nom, c'est moi, c'est ...

Esquivant une bravade de la blonde, il saute sur le canapé.

-... le prolongement de mon bras. Mon maître me l'a forgée en Mongolie.

Le jeune asiatique attaque à son tour. Malgré son arme inappropriée il surpasse la belle de son talent et, anticipant son recul, il accélère soudainement le tempo de son attaque. Il tourne autour du bras porteur du sabre. Il prend la main d'Amy qui tient le sabre pour lui signifier la fin du combat et jette le parapluie.

Il est maintenant tout proche d'elle, sa main ferme mais douce tient la main de la jeune femme. Son visage est clair, apaisé et heureux.

- Merci pour ces mouvements, Amy. Je serais ravi de t'en apprendre d'autres plus tard. Tu peux me retrouver au Emperor Delice dans le Queens... Mais si tu me joins par le réseau on peut se retrouver dans un endroit calme pour s'entrainer.
Revenir en haut Aller en bas
Alex Peterson
avatar
Avec Lexy, on les a regardés faire et on a été soufflés par leur maîtrise respective. Bien sûr, Wu était meilleur, probablement né avec ce don pour les armes. C'était la première fois que je voyais Amy et, pour moi, elle avait tout de la fille sage, la petite assistante informatique. Si en plus elle bossait à la Waleman, je n'imaginais que des tenues classes pour elle. Etrangement, la regarder manier ce sabre ne m'a pas tellement étonné. Lexy en avait la mâchoire au sol, par contre.

Les yeux d'Amy se sont agrandis à la mention de la Mongolie et j'ai cru voir des étoiles dans ses yeux. Je ne connaissais pas cette fille, mais je savais déjà que je préférais m'en tenir éloigné. Elle avait tout de la fille riche... Connaissant Lexy, c'était assez étonnant qu'elles se connaissent, cela dit, mais pourquoi pas.

"Je n'y manquerai pas, Wu !" Amy l'a salué comme il se doit et lui a rendu sa lame. "L'Empire Delice, c'est dans le Chinatown du Queens, non ? Je connais bien, j'ai habité là-bas un temps ! Maintenant, je vis dans celui du District 1, c'est plus proche pour prendre le Shuttle et aller travailler tous les matins !"

Elle se met à rire et je mets fin à leur petit entretien intime en me levant.

"En parlant de Chinatown, je vais le ramener." Puis, à Amy, sur un ton d'avertissement : "Tu devrais éloigner cette puce d'ici. On sait pas si elle émet encore. N'oublie pas de la détruire quand tu auras fini de l'analyser pour... La science."

Je n'oubliais pas que Wu restait avant tout un agent du MSS et qu'ils étaient de plus en plus nombreux à se dévoiler récemment. Si je n'étais pas méfiant, personne ne le serait. Lexy et Amy, ce n'était pas H et je trouvais que je les avais déjà bien suffisamment impliquée là-dedans. Ce n'était pas juste, mais sans savoir où se cachait H, je m'étais rabattu sur un plan B en attendant. Je doute que H aurait accepté, d'ailleurs. Ca aurait été s'exposer à quelqu'un et jusque là, aucun d'entre nous n'avait même entendu sa voix, ne connaissions son nom, nous ne savions rien.



"The secret to happiness with men ?
Lower your expectations.
Because deep down, in my heart... I know Big Foot is real."
Revenir en haut Aller en bas
Wu Peng
avatar
Wu acquiesce quand Amy parle de leurs chinatown respectifs. Il rit avec elle.

Voilà une journée qui restera dans ses mémoires et il sait qu'elle va changer sa vie. Aujourd'hui il a gagné la fin de sa fuite, des compagnons, probablement des amis et peut-être l'amour...
Il est temps de rentrer et Bones intervient dans ce sens.

- Encore merci à vous, on se reverra.

Il leur fait un nouveau salut traditionnel puis d'une main il stoppe Bones qui se dirigeait vers la sortie.

- Tu as assez fait pour moi aujourd'hui Bones. Je vais rentrer à pied.

Et l'asiatique sourit à Lexy et Amy avant d'ouvrir la porte pour partir. Un dernier clin d'oeil pour Amy et le voilà dehors.

[HJ: on peut clore si Wu n'est pas retenu.]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
[Alex/Wu] Le guerrier au repos
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Children of Lux Aeterna :: MEGALOPOLIS :: Ville basse-