2076. Côte est des Etats-Unis. Megalopolis est le centre névralgique d'une guerre géo-politique mondiale depuis qu'un attentat biologique en 2026 a divisé l'humanité en deux populations bien distinctes : ceux qui se battent pour le futur, et ceux qui font avec le présent.
NAVIGATION

Partagez | 
 

 [Bogdan/Nick/Angie] A vot' bon coeur m'sieurs-dames

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Angela Foster
avatar
Nous n'eûmes pas tellement le temps d'épiloguer plus. La soirée prenait déjà un nouveau virage, entrant dans une nouvelle phase. Enfin, c'est que j'avais l'impression je crois. Mais je suis loin d'être une spécialiste. Comme tout le monde, je tournai mon regard vers Madame Doroty alors qu'elle remontait sur scène. Elle prit le temps de remercier tous les donateurs avant d'annoncer la somme qu'elle avait réuni pour notre projet. Une somme phénoménale, à laquelle je ne m'attendais absolument pas.

J'écarquillai les yeux sous la surprise et commençai à applaudir avec un bon train de retard tellement je n'en revenais pas. Tant d'argent ?  Etait-ce possible ? C'était tellement plus que tout ce que j'avais jamais possédé, tous mes salaires mis bout à bout, j'en étais presque sûre. Largement suffisant en tout cas pour la réalisation du projet. Et tout ça sans avoir eu besoin de jouer la comédie avec Nick, comme Angélique et Bogdan voulaient que je le fasse. une fois que j'eus réalisé et repris contenance, je leur adressai d'ailleurs, à l'un et à l'autre, un regard de défi, l'air de dire "vous voyez ça ? Vous vous trompiez, je n'ai pas eu à me vendre pour ça". Mais peut-être l'avais-je fait quand même, sans en avoir vraiment conscience...

Puis vint le moment, beaucoup trop tôt, où Angélique vint me prendre par le bras pour m'emmener faire le tour des tables. Est-ce que j'étais prête ?

- Oui, je vous suis.

Non bien sûr que non ! Enfin, si, mais disons que je n'avais pas la moindre envie de me prêter à cet exercice ! J'adressai à Nick un regard qui se voulait presque un appel au secours. Il n'allait pas me laisser toute seule avec la rousse, n'est-ce pas ? Et bah si... Alors qu'on s'éloignait, il se leva à son tour, pour aller retrouver sa mère, laissant Bogdan seul à la table.

Je m'efforçai de masquer le ressentiment que ses conseils me donnèrent et je la suivis, de table en table. J'avais l'impression d'être une de ces maikos qui suivent leurs "grandes sœurs" docilement et se contentent de sourire alors que les geishas expérimentées vendent les charmes de leurs petites sœurs à leurs clients habituels. C'est vous dire l'estime de moi-même qu'elle me forçait presque à avoir à ce moment-là. Je fus cependant souriante, aimable, et aussi naturelle que possible. Je refusais de laisser Angélique me dicter ma conduite. J'étais ce que j'étais. Et ça n'avait pas empêché les gens de donner.

Le calvaire prit finalement fin et alors que nous venions de saluer la dernière table, je me tournai vers Angélique pour la remercier de sa patience.

- Merci d'avoir fait ce tour de tables avec moi, Mademoiselle Kendricks. Si vous voulez bien m'excuser je... J'indiquai la porte donnant accès aux balcons... J'ai besoin de prendre l'air.

Comme si ça pouvait l'intéresser. En attendant, il fallait que je sorte, que je souffle un peu, que je respire. C'était nécessaire si je voulais aller au bout de cette soirée.


Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t596-angela-angie-foster-healer http://forum.childrenofluxaeterna.com/t602-angie-foster
Nick Doroty
avatar
La petite parade avait sans doute été éprouvante pour Angela mais la rouquine était plutôt satisfaite du résultat. A vrai dire, les convives s’étaient montrés curieux de faire la connaissance de la jeune blonde mais aucun n’avait poussé trop loin son intérêt à la mettre mal à l’aise. L’ensemble avait conservé assez de courtoisie et de retenue pour que l’épreuve passe plutôt bien.
Lorsque la donzelle voulut prendre l’air, Angélique lui adressa un sourire et hocha brièvement la tête.

- Allez donc, vous avez rempli votre part du contrat pour ce soir, dit-elle en tournant les yeux vers Madame Doroty. Les questions ne vous incomberont pas, j’en ferai les frais.

Elle reprit un air grave et en fronçant les sourcils ajouta :

- N’oubliez pas ce que je vous ai proposé, ou le soutien que vous a offert Bogdan. Malgré les apparences, l’un comme l’autre nous possédons de sérieux arguments et tous ne tiennent pas dans notre sourire ou dans notre prestance. Il y a des combats qui méritent d’être menés et ceux-là ont tout notre support.

Ceci étant dit, elle libéra Angela pour s’éloigner elle aussi et retourner à ses mondanités, l’essence même de son activité. Qui plus est, elle avait donné son accord au roumain pour une danse, il lui fallait donc d’abord s’acquitter de ses obligations. Le travail avant le plaisir.
Nick attendit que la rousse ait délaissé la jeune femme pour revenir près d’elle. Il n’avait aucune envie de recroiser la mondaine qui ne cessait de le mettre soit mal à l’aise, soit en colère et son tempérament modéré lui suggérait plutôt l’esquive à la parade.
Il rejoignit Angela sur le balcon malgré la fraicheur de l’air.

- Tout va bien ? Elle ne vous a pas dévoré finalement ?
demanda-t-il doucement.

Il s’essayait à l’humour pour détendre l’atmosphère pesante de la soirée même si celle-ci s’était avérée un vrai succès au regard de leurs objectifs.

- Ma mère est ravie et elle me dit de vous remercier pour ce que vous avez fait. Elle souhaiterait vous inviter à prendre le thé demain si vous pouviez vous libérer un instant pour faire le bilan du gala. Je lui ai dit que je vous en parlerai mais… n’y voyez aucune obligation surtout.

Il observa un instant la vue de Philadelphia qui brillait comme un joyau dans les ténèbres de la nuit.

- Je suis désolé de vous avoir imposé ça, reprit-il. J’aurais dû mieux vous préparer… vous prévenir en tous cas. Je m’en veux un peu…
Revenir en haut Aller en bas
Angela Foster
avatar
L'air frais me faisait du bien. Même s'il faisait un peu froid (bon ok, carrément froid en fait). Mais j'avais la sensation d'être un poisson hors de son bocal et sortir dehors, c'était comme si je replongeais dans mon bocal, momentanément. Le regard fixé sur la ville haute qui s'étalait sous mes yeux, je repensais aux paroles d'Angélique en me frottant les bras pour lutter contre le froid. Quelque part, elle m'intriguait, autant qu'elle me "rebutait". Nous étions à des milliers de kilomètres l'une de l'autre, que ce soit dans notre façon d'être ou dans notre façon de penser. Mais quelque chose me disait, malgré tout, qu'elle n'était pas vraiment ce qu'elle disait être. Pas plus que Bogdan d'ailleurs.

Je me détournai de la ville haute pour suivre le jeune homme des yeux. Il évoluait à l'intérieur de la pièce, allant de tables en tables lui aussi. Semblant préférer la conversation des femmes d'ailleurs. Encore que de là où j'étais, je ne pouvais être sûre de rien.

J'adressai un sourire à Nick alors qu'il me rejoignait sur le balcon. Il était une bouffée d'oxygène à lui tout seul. Et sa présence, combinée à l'air frais qui m'environnait me faisait du bien.

- Il semblerait que j'ai survécu. Mais la soirée n'est pas terminée.

Encore qu'à mon avis, le pire était passé. Le dîner était terminé, le tour de tables également. Maintenant les gens allaient se mettre à danser, discuter entre eux, oublier de s'interroger sur moi, sur l'éventualité d'un "nous".

- Demain ?

La proposition de Madame Doroty m'étonnait un peu. C'était si rapide. Je ne m'attendais pas à ce qu'elle veuille me revoir si vite. A vrai dire je n'avais même pas pensé qu'un bilan puisse être nécessaire. Mais après tout, madame Doroty était plus au fait de ce qui se faisait ou pas que moi.

- Oui, d'accord. Ce sera avec plaisir. Votre mère est vraiment adorable.

Et elle avait toujours été gentille avec moi à chacune de nos rencontres. Jamais elle n'avait dit ou fait quoique ce soit qui aurait pu m'amener à penser que je n'étais pas assez bien.

Les excuses de Nick me tirèrent un nouveau sourire et je secouai la tête.

- Vous n'avez pas à vous excuser. J'aurais dû me douter que ça se passerait comme ça. Je n'imaginais pas que ça serait à ce point, par contre. Je ne m'attendais pas à ce qu'on essaye de me convaincre d'être quelqu'un d'autre, même si c'est juste pour une soirée.

Je reportai mon regard sur lui et détaillai son visage. Comme à chaque fois, je ne pouvais m'empêcher d'apprécier le bleu de ses yeux, les fossettes de son sourire, la gentillesse de son regard.

- Merci de m'avoir soutenue. Même si je sais que vous n'étiez pas forcément d'accord avec ma façon de penser, vous avez quand même toujours été de mon côté. C'était très gentil de votre part.

Mon regard se posa à nouveau sur Bogdan qui évoluait toujours de table en table. Fronçant légèrement les sourcils, je changeai de sujet.

- Vous l'aviez déjà rencontré auparavant ?

J'indiquai le jeune homme d'un signe du menton. Il m'intriguait presque autant qu'Angélique, sinon plus. Et je devais bien avouer que j'étais curieuse.



[HJ : Bogdan, n'hésite pas à nous rejoindre sur le balcon si tu veux. Ca serait marrant que tu nous interrompes pendant qu'on parle de toi ^^]


Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t596-angela-angie-foster-healer http://forum.childrenofluxaeterna.com/t602-angie-foster
Bogdan Lupescu
avatar
Je passe de table en table, comme pour m'assurer que tout le monde s'amuse et apprécie la soirée. Je retrouve des têtes connues, qui me conduisent à des têtes inconnues et ainsi, je vogue de personnalités en personnalités, un sourire vissé sur les lèvres. Plus que je ne parle, j'incite les gens à me parler d'eux, je leur pose des questions, d'où ils viennent, qui a fabriqué ce si joli bijou, qui est le créateur de cette robe, leurs goûts musicaux, s'ils sont à Megalopolis depuis longtemps, je parle cuisine, femme, enfant, je m'intéresse plus à eux que leur propre conjoint. Certains ont même compris qui je suis... Et ce que je suis. Pour les autres - un mensonge ou quatre, quelle importance ?

Je n'ai plus de nausées, ni de maux de ventre, le sang ne bat plus contre mes tempes à cause de mon allergie à la vérité, mais il tambourine en se requinquant grâce à mes mensonges. Je suis charmant et je le sais, j'en joue plus que de raison, je ne cesse de sourire, j'ai la main douce et délicate sur les épaules en les effleurant, comme un geste de protection et je compatis - vu de l'extérieur - à tous leurs malheurs - de riches.

Je me sens clairement mieux et alors que j'approche du balcon pour parler à une de mes connaissances, j'entrevois Cendrillon et son prince, en amoureux. Je ne peux pas me dégager aussi impunément, aussi, je me contente de rester à proximité et je laisse le photographe nous prendre en photo lors d'une accolade à rendre Brad Pitt jaloux. Je n'essaye pas d'écouter la conversation des tourtereaux - avec tout ce bruit, c'est impossible - mais si j'avais eu une super-ouïe, j'aurais tendu l'oreille !


Dear Dad,
I think about you every day. The end of your world. The beginning of mine. Six billion lights that went out in six months. Six billion lives lost to a mystery. All the mothers, fathers, sisters, brothers over the age of innocence. Of fifteen years full of missing you.
But I keep you alive in my words.
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t944-bogdan-lupescu-listener http://forum.childrenofluxaeterna.com/t945-bogdan-la-iele-lupescu
Nick Doroty
avatar
Il y a longtemps que Nick n’accordait plus vraiment d’importance aux rencontres qu’il pouvait faire dans ce genre de soirées. La plupart se résumait à des amis de son père, soit d’acariâtres grippe-sous qui badinaient avec les cotations boursières, soient de réputés chirurgiens qui voyaient dans leur activité plus d’intérêt lucratif que scientifique. Certains envisageaient même des postes politiques ou nourrissaient des ambitions sénatoriales. Quoiqu’ils en disent, de Carter à Mogdawi, rien, de son point de vue, n’avait vraiment changé. Surtout en ce qui concernait la question des positifs.
Nick tourna la tête en direction du jeune roumain quand Angela attira son attention sur lui. D’un premier instinct il le prenait réellement pour ce qu’il paraissait, un gigolo de plus dans l’escarcelle des courtisans des nantis, mais son discours laissait entendre bien plus.
Le médecin haussa les épaules et fit une petite moue.

- Non. J’ai beau me creuser la tête je ne me souviens pas l’avoir déjà rencontré. Son nom ne me dit rien non plus…

Il adressa un sourire à la jeune femme avant de compléter ses réflexions.

- Peut-être mon père me l’a-t-il présenté au cours d’un de ses diners. Il travaille dans la finances c’est tout à fait le genre de sujet qui le passionne. Ou alors à l’Opéra ? Même si je n’y avais pas mis les pieds depuis longtemps c’est pas impossible qu’on s’y soit croisé. J’ai plus d’une fois aperçu mademoiselle Kendricks là-bas… peut-être l’accompagnait-il sans ce que je n’y accorde vraiment d’importance.

Il en doutait cependant. Bien que le roumain ne soit pas aussi clinquant que la rouquine, il passait difficilement inaperçu. Nick se dit que s’il l’avait croisé, il s’en souviendrait surement. Ou pas.

- Pourquoi ? En dehors du fait qu’il est exaspérant il y a quelque chose chez lui qui mérite qu’on le connaisse ?

C’était une boutade bassement proférée tandis que l’intéressé n’était pas avec eux. Un petit coup de griffe discret dont il n’aurait jamais connaissance ne pouvait nuire non ?

- J’espère que vous n’avez pas attaché trop d’importance à ce qu’ils vous ont dit Angela. Laissez ces gens dans leur monde, ce n’est pas le nôtre. Pas celui que j’ai choisi en tous cas…

Revenir en haut Aller en bas
Angela Foster
avatar
- Il n'est pas si exaspérant...

Je baissai les yeux, dissimulant difficilement le petit sourire qui naissait sur mes lèvres alors que Nick me donnait son opinion. J'avais beau dire, j'étais plutôt d'accord avec mon compagnon pour le coup. Oui, Bogdan avait un côté exaspérant. Beau gosse, grande gueule, je n'avais pas tellement apprécié ses remarques et ses jugements à mon égard. Pour autant, ce n'était pas tellement dans ma nature de vraiment détester quelqu'un. Je crois que vous en avez déjà eu la preuve en lisant ma réconciliation avec Sky. Même Garin, je n'arrivais pas à le détester, je lui trouvais des circonstances atténuantes...

- Bon, d'accord, il l'est, un peu. Mais pas autant qu'Angélique. Elle est...

Je levai les mains, fermai les poings en levant les yeux au ciel pour mimer l'horripilation.

- Qu'est-ce que les hommes peuvent bien lui trouver ?

C'était une simple question rhétorique, bien sûr, je n'attendais pas vraiment de réponse de la part de Nick. Je me souvenais de cette fois à l'Opéra, où nous l'avions aperçue de loin, bien entourée. Un peu comme maintenant d'ailleurs, à y regarder de plus près. Bon, d'accord, elle était jolie, vraiment, et très élégante. Elle avait certainement de très bons contacts, mais ça ne faisait pas tout, n'est-ce pas ?

- En tout cas, il semble s'intéresser vraiment au projet.

C'était du moins l'impression que j'avais eue. Il avait eu cette réaction, dès le départ, quand Madame Doroty lui avait expliqué dans les grandes lignes pourquoi il se trouvait à cette soirée. Et rien de ce que nous avions pu échanger ensuite ne semblait l'avoir détourné de cette envie première de participer.

- J'ai l'impression qu'ils sont plutôt rares dans son cas dans cette salle...

Mon regard se posa sur le principal intéressé alors qu'il arrivait sur le balcon, lui aussi. En très bonne compagnie, lui aussi. Angélique semblait l'avoir laissé tomber pour vaquer à ses propres occupations, mais il n'avait pas l'air trop en peine. Il devait certainement connaitre autant de monde qu'elle dans cette salle.

La suite me fit reporter mon attention sur Nick.

- Et ce n'est clairement pas le mien non plus. Et j'étais contente de savoir qu'il s'en était détaché, lui aussi. Parce qu'à vrai dire, ses parents l'avaient élevé dans ce monde là, non ? Ne vous en faites pas pour moi, ça ira.

Ma voix était peut-être à peine assez assurée pour être vraiment convaincante. J'avais tendance à prendre trop les choses à cœur. J'avais déjà démontré que je pouvais être capable d'essayer de devenir quelqu'un d'autre pour être ce qu'on attendait de moi (sans jamais y parvenir pour autant pour d'ailleurs, me causant finalement plus d'ennuis qu'autre chose). Et dans ce cas présent, être ce qu'on attendait que je sois aurait certainement été la meilleure solution pour atteindre mes objectifs. Du moins à en croire Angélique et Bogdan. Sauf que c'était précisément ce que je n'avais pas envie d'être.

- En attendant, je ne suis pas prête de remettre les pieds dans ce genre de soirée !

Mon regard se reporta sur Bogdan et sa nouvelle conquête et je fronçai légèrement les sourcils.

- Je croyais qu'il était marié ?

Se serait-il comporté de la même manière si sa femme avait été présente ? Pas sûr...


Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t596-angela-angie-foster-healer http://forum.childrenofluxaeterna.com/t602-angie-foster
Nick Doroty
avatar
Nick secoua la tête en direction d’Angela quand elle aborda le sujet d’Angélique. Il ne la connaissait pas. Elle faisait partie des meubles, de toutes les soirées, proche du maire et de certaines personnes influentes mais c’est tout ce qu’il en savait. Le reste n’était que rumeurs… curieuses rumeurs

- Il se dit qu’elle a des compétences que personnes d’autres n’a. Je veux dire… les hommes s’intéressent à elle pour une de ses particularités, une pour laquelle ils sont visiblement prêts à payer. M’en demandez pas plus, je n’en sais pas plus. Ce ne sont que des bruits de couloirs.

Il tourna les yeux du côté de Bogdan.

- Celui-là en sait certainement plus, si ca vous intéresse, vous pourriez le passer à la question, dit-il dans un petit rire sec amusé.


La seule chose digne de son intérêt ce soir, en dehors d’Angela, n’était que leur projet commun. Et là-dessus, il ne pouvait qu’approuver les propos de la jeune femme.

- Oui ils ont l’air intéressé et je pense que c’est sincère. Mademoiselle Kendricks est réputée aussi pour ses soutiens financiers importants à certaines œuvres caritatives ou politiques. Parfois même elle fait du mécénat. Je ne sais pas encore pour Monsieur Lupescu mais je peux me renseigner pour voir s’il est solide et si ses propositions de soutien sont crédibles….

Il haussa les épaules pour accompagner ses propos.
Tandis qu’elle attirait son attention sur le comportement dudit jeune homme, Nick l’observa quelques instants avant de hocher la tête.

- L’un n’empêche pas l’autre j’imagine. Il peut être marié et jouer les jolis cœurs, chacun voit midi à sa montre.

Il fronça les sourcils avant de se tourner de nouveau vers Angela.

- … mais mademoiselle Kendricks est aussi et avant tout une courtisane… j’imagine que ses « collègues » ne doivent pas vraiment s’éloigner de ce type d’activité, non ?

Loin de lui de vouloir juger qui que ce soit mais il se devait bien de remettre quelques pendules à l’heure.
Revenir en haut Aller en bas
Angela Foster
avatar
- Des compétences ?

Je fronçai les sourcils et cherchai Angélique du regard par la fenêtre. Je sentais comme un sous-entendu derrière les paroles de Nick, mais je devais me tromper, ça ne pouvait pas être ça. Alors que j'allais demander un peu plus de précisions à Nick, celui-ci me coupa l'herbe sous le pied, affirmant clairement ne rien savoir de plus. Bon, ben tant pis, ça resterait un mystère.

J'esquissai un sourire alors qu'il m'indiquait Bogdan, me suggérant de l'interroger lui, plutôt, parce qu'il en savait certainement plus. Je n'en ferai rien, bien sûr. J'étais curieuse, mais pas à ce point. Quand à savoir si le Chicagoan était fiable...

- S'il accompagne Mademoiselle Kendricks, je suppose que c'est le cas. Une femme comme elle ne s'embarrasserait pas d'un homme qui risquerait de nuire à sa réputation s'il se révélait être d'une fiabilité douteuse, n'est-ce pas ? Elle a certainement travaillé dur pour en arriver là où elle est aujourd'hui, elle ne laisserait probablement pas qui que ce soit ruiner ses efforts.

Et en ça, je devais bien avouer que je ferais comme elle si j'étais à sa place. Mais je n'y étais pas, et je n'avais pas l'ambition d'y être. Cela dit, mes envies à moi avaient beau être moins élevées, elles ne m'en tenaient pas moins à cœur.

Mon regard passa de Bogdan à Nick lorsque celui-ci supposa que le comportement de Bogdan pouvait être "normal". Ce n'était probablement pas ce qu'il avait voulu dire, mais notez que le doute était aisé.

- Vous imaginez ?

Je n'eus pas le temps de porter ma réflexion plus avant que Nick me confiait déjà ce qu'il pensait des deux énergumènes.

- Vous n'avez pas l'air de les porter dans votre cœur. Ils n'ont même pas droit au bénéfice du doute ? Mon regard passa rapidement sur Bogdan. Nos yeux ne voient peut-être pas la réalité.

Je haussai les épaules et réprimai un frisson.

- Je devrais peut-être retourner à l'intérieur avant de tomber malade. Vous venez ?

Alors qu'on se mettait à bouger, je repensai à sa réflexion à propos du comportement de Bogdan.

- Mais dites-moi...

Je me détournai légèrement de mon chemin pour faire face à Nick, avec un sourire amusé, marchant à reculons. C'était surtout un brin de provocation qui s'y lisait, encore que la réponse à la question que je m'apprêtais à poser m'intéressait pas mal.  

- Vous pourriez, vous, venir à ce genre de soirée et tourner autour des femmes qui sont présentes tout en sachant que votre femme vous attend à la maison, probablement avec impatience même ?

Et... arriva ce qui arrive forcément à un moment ou à un autre quand on marche sans regarder où on va : la collision. Quelques fois, c'était avec un lampadaire ou une poubelle. Là, ce fut avec Bogdan... Peut-être que j'aurais dû me poser la question de savoir s'il avait pu entendre ma question, mais sur l'instant, j'eus plutôt le réflexe de chercher à garder mon équilibre, fortement compromis par les talons et la robe... Ouais, c'était pas gagné !


Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t596-angela-angie-foster-healer http://forum.childrenofluxaeterna.com/t602-angie-foster
Bogdan Lupescu
avatar
J'ai toujours été un mec discret. Peu importe la situation, j'ai toujours fait en sorte qu'on ne me remarque pas, qu'on n'interroge pas sur moi. J'ai toujours voulu être... Incognito, comme tout le monde, invisible. Difficile quand on a ma gueule de vache sacrée - encore que les années m'ont un peu adoucit la vie -, encore plus quand on évolue dans des sphères comme celle-ci. Si j'avais pu deviner qu'Angela s'intéresserait autant à moi, je te garantis que j'aurais plus facilement fermé ma gueule. Je crois que, d'une certaine manière, je m'ennuie dans ma vie. Il s'y passe pas grand chose et le peu qui s'y passe, c'est positif, ce sont des bonnes choses. Enfin... Pas toutes. Mais d'une manière générale. Même le décès de ma mère j'en viens à ne pas le trouver négatif. Je crois que j'avais besoin de fermer un livre que ma mère gardait encore bien grand ouvert. Qu'elle ne soit plus dans mon paysage me permet de passer au tome suivant. Dans un sens, ça me flanque la frousse, j'ignore ce qui va arriver maintenant, mais j'en suis d'autant plus curieux. Tout peut m'arriver.

Je penche en avant en sentant quelqu'un me rentrer dedans. Pour le coup, le photographe a loupé son cliché.

Est-ce que Bogdan entend les derniers mots d'Angela : ÉCHEC

Je hausse les sourcils en me retournant pour voir sur le chemin de qui je me trouvais et là, la surprise. J'ignore ce qui me fait penser ça, mais j'ai comme l'impression qu'Angela est le genre de personne à se confondre en excuse et à rendre plus mal à l'aise la "victime" qu'elle ne peut l'être. Aussi, je prends les devants en lançant un regard à Nick, comme si je venais moi-même de leur rentrer dedans.

"Mademoiselle Foster ! Venez avec moi. Venez ! Justement, j'allais venir vous chercher."

Je passe mon bras autour de ses épaules et la rapproche de moi pour la présenter aux personnes qui se trouvent à mes côtés.

"Je vous présente Cal Fairbanks, le Procureur de Polis District, et sa fille aînée, Eloise, ainsi que sa soeur, Carol Lewis, secrétaire à la défense. Ce sont des amis de longue date à qui j'ai parlé de votre projet et ils seraient également intéressés pour se joindre à vous !"

"Les causes de Bogdan sont en général les nôtres !"

Elle est mignonne, cette secrétaire d'état. C'est la première fois que je la vois, mais je dois dire que si j'avais 10 ans de plus, je la dévorerais du regard. Chose qui, en revanche, ne semble pas la déranger quand il s'agit de moi ! Tant mieux. J'adore faire d'une pierre deux coups dans mon travail.


Dear Dad,
I think about you every day. The end of your world. The beginning of mine. Six billion lights that went out in six months. Six billion lives lost to a mystery. All the mothers, fathers, sisters, brothers over the age of innocence. Of fifteen years full of missing you.
But I keep you alive in my words.
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t944-bogdan-lupescu-listener http://forum.childrenofluxaeterna.com/t945-bogdan-la-iele-lupescu
Butterfly Effect
avatar
Le membre 'Bogdan Lupescu' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Quitte ou double' :


Revenir en haut Aller en bas
Nick Doroty
avatar
Nick suivit Angela sans rechigner. Passer cette fin de soirée sur le balcon n'était pas vraiment dans ses perspectives. Cela l'étonnait surtout que la jeune femme attache autant d'importance au comportement du couple dans la mesure où cela n'interférait en rien avec leur volonté de participer au projet.
Elle marchait à reculons, ayant certainement le goût du risque puisque du peu qu'il avait pu en voir, elle ne maîtrisait pas vraiment les talons et la robe longue. De fait, ce qui devait arriver, arriva et avant même qu'il ait pu ouvrir la bouche pour la prévenir, elle bousculait le roumain.
Si Angela aurait pu se confondre en excuses il ne lui en laissa pas le temps, l'entrainant déjà avec lui pour la présenter à d'autres huiles du moment. Là encore, Nick ne les connaissaient pas, si ce n'est de vue. Aux regards qu'on lui adressa, il comprit que eux savaient qui il était. Encore une bonne occasion de sentir poindre la contrariété.
Poliment, il les salua aussi et fit mine de ne pas tenir compte de leurs savoirs en se présentant de lui-même dans une solide poignée de main.
Bogdan a prit les choses en mains et déjà Angela est introduite dans le cercle restreint du groupe, s'en retrouvant par la même occasion légèrement mis de côté.
Nick s'en trouva presque soulagé malgré lui et il se pencha sur l'oreille d'Angela.

- On se retrouve plus tard pour une danse que vous m'avez promis. Je vous laisse en bonne compagnie.

Sans attendre les protestations qui ne manqueraient sans doute pas, du moins de la part de la jeune femme, il s'écarta avec un bref signe de tête poli en guise de salut pour ces dignes représentants de la Justice Mégapolitaine.
Revenir en haut Aller en bas
Angela Foster
avatar
Je parvins à ne pas tomber, mais je n'aurais su dire par quel miracle.

- Oh, pardon !

Mon équilibre rétabli, je me retournai vers ma victime pour, d'une part, voir qui j'avais bousculé, et d'autre part, m'excuser de façon un peu plus adéquate. Et son visage apparut devant mes yeux. Oh non, pas lui ! Sérieusement ? Il fallait que je bouscule quelqu'un pas inadvertance et que ce soit lui ? Mais pourquoi ? Je savais pourtant qu'il était sur ce balcon, pas très loin, mais j'étais loin de penser à lui quand j'avais senti l'obstacle dans mon dos, il fallait bien l'avouer.

Il ne me laissa pas le temps d'ajouter quoique ce soit. Il prit les devants, coupant court à mes excuses, semblant finalement trouver dans cette bousculade un bon prétexte pour m'adresser à nouveau la parole.

- Ah oui ? répondis-je, un peu surprise alors qu'il m'annonçait qu'il voulait me voir, justement.

Surprise, je le fus tout autant lorsque je sentis son bras m'entourer les épaules. Je jetai un regard à Nick, le genre de regard qui semblait le supplier de ne pas me laisser seule.  Regard qu'il ne comprit manifestement pas puisqu'il s'excusa à son tour avec de s'éloigner.

- Nick, atten... trop tard... dez.

Il était déjà parti. Je reportai mon attention sur les personnes que Bogdan me présentait, l'une après l'autre. Mon regard s'arrêta sur les visages de chacun, tandis que j'enregistrai les informations que Bogdan me donnait. Les noms de Cal Fairbanks et de Carol Lewis ne m'étaient pas totalement inconnus, évidemment.

Je m'écartai de Bogdan, pas beaucoup, mais suffisamment pour me débarrasse de son bras sur mes épaules. Pas tellement que ça me dérangeait en règle générale, mais là, oui. Je n'aurais su dire pourquoi. Parce que c'était Bogdan, tout simplement, et que je n'arrivais pas à me mettre d'accord avec moi-même sur ce qu'il m'inspirait. J'adressai cependant un sourire charmant à Monsieur Fairbanks et aux femmes à ses côtés.

- C'est rassurant de savoir que des personnes influentes s'intéressent à des causes comme celle-ci. Votre soutien est plus que le bienvenu. Merci.

J'esquissai un nouveau sourire. Ce genre d'exercice me mettait relativement mal à l'aise. C'est marrant, parce qu'on aurait été dans un bar avec une bière à la main, je crois que les choses auraient été totalement différentes. C'est idiot quand même, comme l'environnement dans lequel on se trouve peut avoir une influence sur notre façon de ressentir les choses.

- Et donc vous soutenez régulièrement d'autres causes avec Monsieur Lupescu ? Quel genre de causes ?

Me regardez pas comme ça, il fallait bien que je dise quelque chose, non ? Et c'était tout ce qui m'était venu.


Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t596-angela-angie-foster-healer http://forum.childrenofluxaeterna.com/t602-angie-foster
Bogdan Lupescu
avatar
Je suis Nick du regard et fronce légèrement les sourcils. C'est son projet à lui aussi, non ? Peu m'importe, il me fallait trouver Angela un peu seule, c'est le moment. Je préfère laisser Cal répondre à ma place. Après tout, il connaît mon pouvoir.

"Nous en partageons une, en effet", répond-il à Angela avec un sourire en lâchant son verre d'une main pour me désigner. "Notamment, la cause Positive, principale guerre civile de cette ville. Je reçois des dizaines de dossiers opposant des Positifs et des négatifs, tous les jours. Et mes confrères adorent se décharger des Positifs contre Positifs sur moi. Pour eux, c'est un peu... Le sale boulot."

Je souris doucement en regardant Angela. Je suis autant curieux de sa réaction que de sa réponse.

"On offre des cookies à ceux qui rejoignent le club."

Cal rit à son tour et acquiesce, les lèvres étirées dans un sourire.

"Nous avons besoin de plus de personnes comme vous, Angela. Nous ne serons jamais assez pour faire entendre l'égalité des Positifs au sein de cette société. Et vous n'imaginez pas combien de Positifs arpentent les rues ou sont confinés dans des foyers, sans parler des rejets de l'adoption... L'époque de Rosenberg est révolue et nous assistons presque à une régression des mentalités. Les gens partent du principe que c'était mieux avant au lieu de se résoudre à avancer avec ce que l'Histoire nous apporte au fur et à mesure. Après tout, chaque Positif nait être humain, comme les autres."
"Êtes-vous Positive, mademoiselle Foster ?"

Je hausse un sourcil en regardant la secrétaire d'état. Même moi, je ne pense pas que j'aurais osé une telle question. Il n'y a que les Négatifs pour être si curieux. Je me demande si Cal lui a parlé de moi et de l'Underground. Je me demande si elle sait que je suis Positif, n'ayant jamais dit que j'étais Candidat, sauf à Maze et les autres leaders. Si oui, lui a-t-il dit de quoi je suis capable ?


Dear Dad,
I think about you every day. The end of your world. The beginning of mine. Six billion lights that went out in six months. Six billion lives lost to a mystery. All the mothers, fathers, sisters, brothers over the age of innocence. Of fifteen years full of missing you.
But I keep you alive in my words.
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t944-bogdan-lupescu-listener http://forum.childrenofluxaeterna.com/t945-bogdan-la-iele-lupescu
Nick Doroty
avatar
Chat échaudé craint l’eau froide comme on dit. Ce n’est pas parce que Nick n’avait pas envie de faire la conversation à des représentants de la justice du cru qu’il considérait à bien des égards avec autant de circonspection qu’il accordait aux financiers, qu’il avait l’intention de leur livrer Angela en pâture.

Jet de dés #1 :
Succès : Il entend la conversation
Echec : Il n’entend rien

Ses yeux revenaient constamment sur le petit groupe tandis qu’il se livrer à quelques bavardages de circonstances avec une amie de Madame Doroty qui mourrait d’envie de savoir qui était la jeune blonde à qui il avait tenu compagnie toute la soirée sans pour autant oser le demander ouvertement. Il n’avait qu’une seule hâte en fait. Que tout ceci se termine rapidement.
Angela n’avait pas l’air des plus à l’aise mais pourtant, Bogdan ne disait rien. Le trio avait sans doute sa propre version de la conversation gênante.
Nick sourit à sa vis-à-vis et reprit pour elle les termes de leur objectifs pour ce gala de charité, s’étalant un peu plus qu’il n’avait coutume de faire sur son travail en pédiatrie tant pour apaiser une curiosité peu discrète que pour émouvoir un peu plus.
Cela sembla fonctionner.
Il espérait ainsi pouvoir retourner vers Angela mais la rouquine refit son apparition et cette fois-ci, Angélique sembla plus prête à s’intéresser à Nick qu’elle ne l’avait fait jusqu’à maintenant. En quelques sourires bien placés et phrases percutantes, elle avait recalé la rombière et l’avait renvoyé dans ses pénates. Elle avait champ libre pour une conversation avec le médecin. Et si on en jugeait par son comportement, elle avait beaucoup à lui dire visiblement, et à lui demander.
Revenir en haut Aller en bas
Butterfly Effect
avatar
Le membre 'Nick Doroty' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Quitte ou double' :
Revenir en haut Aller en bas
Angela Foster
avatar
Ce fut Mr Fairbanks qui me répondit, et le moins qu'on puisse dire, c'est que je ne m'attendais pas à ce qu'il aborde ce sujet. C'était idiot, mais comme beaucoup de gens, j'avais souvent tendance à juger mes interlocuteurs un peu trop vite. A leur attitude et leurs paroles, je me faisais une opinion d'eux. Quelque fois elle était bonne, souvent je me trompais. David était meilleur que moi à ce petit "jeu". Aussi, que Bogdan puisse s'intéresser à la cause positive m'étonnait vraiment. Je ne le connaissais pas pourtant, mais du peu que j'en avais vu, ça ne collait pas avec l'image peu flatteuse que je m'étais faite de lui. Et pour le coup, il remonta de plusieurs échelons dans mon estime !

Je jetai un coup d'oeil à l'intéressé et reportai mon attention sur Mr Fairbanks. L'idée qu'ils s'engagent pour la cause positive me plaisait. Mais j'attendais d'en savoir plus pour afficher clairement mon approbation. J'avais mes propres idées, à savoir l'égalité. Je ne voulais pas d'une "supériorité" négative, mais je ne voulais pas non plus qu'elle soit positive. Je voulais que les deux bénéficient des mêmes droits, des mêmes devoirs, et qu'on s'occupe autant de l'un et de l'autre. Nous avions déjà eu une discussion de ce genre avec Nick et je lui avais fait part de mon opinion, aussi ne me souciai-je pas vraiment de ce qu'il pouvait entendre ou non de notre conversation.

A la mention de cookies, je tournai la tête vers Bogdan et lui adressai un sourire. S'il savait... Quand j'étais gamine, on pouvait m'acheter avec une boite de cookies au chocolat. J'en aurais fait des bêtises à l'école si David n'avait pas toujours été là pour veiller au grain ! Encore que, parfois, sa vigilance avait quelques failles. Mais bref, nous ne sommes pas là pour parler de mon affection pour les cookies. Et de toute façon, aujourd'hui, j'avais grandi.

Fairbanks reprit la parole, apportant plus de précisions, et répondant aux questions que je me posais intérieurement. J'esquissai un sourire d'approbation et m'apprêtai à lui répondre lorsque Mme Lewis me coupa l'herbe sous le pied. J'eus une légère hésitation, qu'on pouvait mettre sur le compte de la surprise et secouai la tête.

- Non, je ne le suis pas.

J'avais appris à mentir depuis que j'étais candidate. Au moins sur ce sujet, parce que les autres mensonges, c'était toujours pas ça. Mais là, pour le coup, on ne pouvait pas vraiment dire que je mentais, n'est-ce pas ? Après tout, je n'étais pas positive à proprement parlé même si la plupart des gens ne faisaient pas la différence.

- Mais cela ne m'empêche pas d'adhérer au même genre d'opinion que vous Mr Fairbanks. Je suis loin d'avoir vu tout ce que vous décrivez, mais il se trouve que j'en ai eu un petit aperçu quand même. Je passe le plus clair de mon temps en ville basse. Je les vois, ces positifs dans la rue, qui galèrent parce qu'ils sont positifs, justement. La plupart des enfants que je soigne au dispensaire sont eux-mêmes positifs. Ah un moment donné, j'ai cru que la situation pourrait s'arranger. Mais les émeutes de janvier 75 ont démontré que ce n'était pas le cas. La peur du positif et de ce qu'il peut faire est toujours présente dans les esprits. Elle semblait avoir été étouffée, mais elle ressort à la moindre tension.

Mon regard passa sur l'un et l'autre de mes interlocuteurs et je penchai la tête.

- Qu'est-ce que vous faites pour lutter contre ça ? Contre ces mentalités qui font qu'aujourd'hui, la situation ne s'est toujours pas vraiment améliorée ?


Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t596-angela-angie-foster-healer http://forum.childrenofluxaeterna.com/t602-angie-foster
Bogdan Lupescu
avatar
Je perçois une fausse note dans les paroles d'Angela, mais pas de mensonge. Quoique cela cache, je m'attarde sur son visage quelques secondes à peine, avant de reporter les yeux sur Cal. Je ne suis pas non plus étonné d'apprendre que Mère Teresa est bien plus proche de lui que ce que toutes les personnes ici peuvent imaginer. Et quand elle mentionne les attentats de janvier, Cal secoue la tête, d'un air désespéré.

"Je suis absolument d'accord et tout ceci m'attriste énormément. Nous essayons tout simplement de faire la justice sur des affaires. Je sais que Bogdan oeuvre un peu plus dans le social, et moins dans le judiciaire. Lui, comme d'autres, me font remonter des affaires qu'ils jugent importantes. Cela ne m'offre que très peu d'amis, mais je pense que la vie de dizaines de centaines de personnes, rien qu'à Megalopolis, vaut plus chère qu'une amitié professionnelle. Je n'ai pas peur de l'affrontement. AU contraire, c'est que je dérange. Si je dérange, c'est que mon avis est important. Si tel est le cas, c'est que je peux gagner." Il soupire, sans perdre son sourire et reprend. "Janvier n'a pas été une mince affaire, et comme vous le dites, les esprits sont encore trop fortement marqués pour obtenir une pleine victoire. J'ai cru comprendre que vous y étiez, Bogdan ?"

Mon coeur manque un battement, mais je ne refuse jamais une occasion aussi belle de mentir.

"Non. Je n'étais même pas en ville. Fort heureusement, ma femme et moi étions à Chicago, mais nous avons suivi les infos à la télé."
"Votre femme ? J'ignorais que vous étiez marié."
"C'est récent, à vrai dire, cela fait environ six mois !"

Ou un peu plus ? Je ne suis pas marié, mais ma relation avec Gen marque mon mensonge. Elle compte les jours, toutefois ce n'est absolument pas mon cas. J'ai la chance que Cal ne traite quasiment jamais avec moi. Il ne sait quasiment rien, sinon que j'ai un lien direct avec Maze et l'Underground. Et je n'ai pas l'intention de mettre ses fiches à jour.

"Oh, et bien félicitations, alors ! Où est-elle ?" Le regard de Cal s'arrête sur Angelique, mais je ne peux pas démentir, pas pour le moment, ma jauge de mensonges n'est pas assez remplie. "Est-ce cette délicieuse personne, là-bas ?"

Je hais les questions directes. Je regarde Angela une seconde avant de sourire de toutes mes dents.

"Non, je n'ai pas cette prétention ! Angelique est une amie que j'accompagne ce soir. Hope, ma femme, est restée à Chicago."

Caser une part de mensonges dans ma vérité est une oeuvre d'art.

"Au dispensaire ? Que faites-vous dans la vie, mademoiselle Foster ?"


Dear Dad,
I think about you every day. The end of your world. The beginning of mine. Six billion lights that went out in six months. Six billion lives lost to a mystery. All the mothers, fathers, sisters, brothers over the age of innocence. Of fifteen years full of missing you.
But I keep you alive in my words.
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t944-bogdan-lupescu-listener http://forum.childrenofluxaeterna.com/t945-bogdan-la-iele-lupescu
Angela Foster
avatar
Mon mensonge était passé comme une lettre à la poste. Mme Lewis semblait satisfaite de ma réponse et n'avais, apparemment rien de plus à ajouter. Bogdan, lui, avait croisé mon regard une seconde ou deux, mais ça ne voulait strictement rien dire. Quant à Mr Fairbanks, nous étions, apparemment sur la même longueur d'ondes. Et vous savez quoi ? C'était chouette de savoir ça !

Il reprenait la parole d'ailleurs, abordant un peu plus précisément en quoi consistait son action en faveur de l'égalité positifs/négatifs. Il œuvrait pour la justice donc.

- Oui, je me souviens maintenant que mon frère m'a parlé de vous quelques fois. Il a travaillé sur certains dossiers que vous avez porté devant le tribunal. Il a une haute opinion de vous je crois.

David ne le connaissait pas personnellement, mais il respectait énormément son travail. Et venant de mon frère, quand on connaissait son sens de la justice, ça n'était pas peu dire. Si le monde était gouverné par des hommes comme Mr Fairbanks, alors peut-être que les choses iraient beaucoup mieux ?

Je tournai les yeux vers Bogdan alors que Mr Fairbanks lui demandait s'il avait été présent lors des émeutes de janvier 75. C'était presque une confirmation que le procureur attendait avec sa question. Et pourtant, le Chicagoan démentit rapidement. S'en suivis un petit échange à propos de la vie privée de Bogdan auquel je ne pris pas part. D'une part parce que ça ne s'adressait pas à moi et d'autre part parce que ça ne me regardait pas. Cependant, lorsque Mr Fairbanks suggéra qu'Angélique puisse être l'épouse de Bogdan, mon regard croisa celui du jeune homme et alors qu'il arborait un franc sourire, je ne pus m'empêcher de laisser échapper un petit rire. A mon avis, Mr Fairbanks n'était certainement pas le seul à se poser la question. Et oui, Nick et moi n'étions certainement pas le seul couple à attiser les curiosités ce soir.

Et puis la discussion revint sur moi à un moment où je ne m'y attendais pas tellement.

- Moi ? Oh, plusieurs choses à vrai dire. Mais je suis surtout secouriste. Et je prépare un doctorat en microbiologie. Entre autres choses. Le dispensaire est un endroit dans lequel je me rends une ou deux fois par semaine pour donner un coup de main. Nous y accueillons des malades et des blessés qui n'ont pas les moyens de se rendre à l'hôpital. Les soins médicaux coûtent excessivement chers quand on n'a pas d'assurance et certains familles de la ville basse sont vraiment démunies. Nous faisons ce que nous pouvons avec les moyens que nous avons.


Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t596-angela-angie-foster-healer http://forum.childrenofluxaeterna.com/t602-angie-foster
Nick Doroty
avatar
Nick parlait et Angélique écoutait, suspendu à ses lèvres. Pour Bogdan qui commençait à la connaître il était indéniable qu'elle apprenait. Quoi qu'elle veuille savoir ou obtenir, elle était en train d'y parvenir en laissant simplement le jeune médecin s'exprimer.
S'il est vrai qu'elle connaissait bien le père, tout du moins de réputation et à travers certains de ses agissements, elle découvrait le fils qui fuyait trop souvent les mondanités pour qu'elle ait pu l'ajouter à son carnet d'adresses. Ou au moins, à son who's who personnel.
Souriante, charmante, comme elle l'était toujours, elle finit par se suspendre à son bras et le ramener vers sa blonde, rejoignant ainsi l'attroupement qui discutait justice et autres joyeusetés. Qu'il le veuille ou non, Nick n'eut d'autres choix que de la suivre sans quoi il se montrerait discourtois.
Une fois dans le cercle de la discussion, la rouquine lâcha son cavalier pour écouter le sujet de leurs échanges.
Nick, lui, se rapprocha d'Angela.

- J'espère qu'on ne dérange pas quelques confidences, s'amusa Angélique en retournant un regard pétillant à Bogdan. Je dois avouer que j'ai hâte que le bal commence, les conversations tournent vite sur les sujets les moins intéressants à ce moment de la soirée.

Le médecin approuva d'un bref hochement de tête. Pour une fois qu'ils étaient d'accord. Et si on lui demandait, il avait surtout hâte que cette soirée se termine et qu'il puisse disparaître sans ternir l'investissement de sa mère.
Revenir en haut Aller en bas
Bogdan Lupescu
avatar
Cal acquiesce aux paroles d'Angela. Il semble passionné et ravi en même temps de constater que la jeune génération est toujours là pour le soutenir un peu plus. J'imagine qu'il se demande même si elle est affiliée à l'Underground, mais je sais que Maze est un garçon sage, discret et prudent qui ne divulgue jamais de détails.

"Et bien, vous saluerez votre frère pour moi."

Parce que mon petit business avec Angelique est à double sens, quand elle revient, je l'invite à se rapprocher de moi en lui désignant Cal.

"Il me semble que vous ne connaissez pas l'un de mes amis, Cal Fairbanks, Procureur de Polis District." Autrement dit : tu l'as pas dans ton carnet d'adresse, cui là. "Monsieur Fairbanks, je vous présente Angelique Swarovski, une amie de la famille." Je ne connais pas son nom de famille, mais je m'en fous, ça me fait un mensonge dans la jarre. "Et voici sa soeur, Carol Lewis, secrétaire d'état." Autrement dit, comme elle me bouffe des yeux... Je joins l'utile à l'agréable, t'as vu ?

La secrétaire tendit une main ferme à Angelique, en bonne business women qu'elles étaient. J'ignore si ces deux-là se connaissent, mais à la manière dont elle me regarde, j'imagine qu'elle connaît le petit business d'Angelique, qu'elle m'a déjà repéré et qu'elle doit se demander combien je coûte. Une affaire que je laisserai Angelique mener à bien dans les sphères adaptées.


Dear Dad,
I think about you every day. The end of your world. The beginning of mine. Six billion lights that went out in six months. Six billion lives lost to a mystery. All the mothers, fathers, sisters, brothers over the age of innocence. Of fifteen years full of missing you.
But I keep you alive in my words.
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t944-bogdan-lupescu-listener http://forum.childrenofluxaeterna.com/t945-bogdan-la-iele-lupescu
Angela Foster
avatar
La conversation que nous avions avec Mr Fairbanks étaient intéressante, vraiment. C'était un sujet qui me tenait à coeur. Comme beaucoup d'autres sujets, certainement. Mais quand on y réfléchissait bien, si nous mettions côte à côte tous les sujets qui m'intéressaient vraiment, ils étaient plus ou moins liés en fait, mis à part quelques exceptions près.

Le retour d'Angélique et de Nick dans le cercle que nous avions formé interrompis cette conversation. C'était peut-être un peu trop tôt à mon goût, mais quelque chose me retenait de continuer sur le sujet devant Angélique. Concernant Nick, il m'avait toujours semblé, au fil des discussions que nous avions eues sur le sujet, que nous étions plutôt sur la même longueur d'ondes.

- Je n'y manquerai pas, répondis-je à Mr Fairbanks alors qu'il me demandait de saluer David.

Je n'en ferai probablement rien à vrai dire. C'était le genre de formule de politesse qu'on pouvait dire parce que c'était ce qui se faisait. Mais entre nous, je doutais sérieusement que David et lui aient fait plus que se croiser dans les couloirs du tribunal. Mr Fairbanks n'avait certainement aucune idée de qui était mon frère ! Mais vous savez quoi, on s'en fichait !

J'adressai un sourire à Nick. C'était étrange, c'était un peu comme si j'étais soulagée qu'il soit de nouveau près de moi. Ma volonté de faire les choses correctement pour ne pas porter préjudice à notre projet me rendait mal à l'aise. La conversation avec Mr Fairbanks m'avait détendue un peu, mais la présence d'Angélique avait suffi à faire revenir ma gêne. Nick était comme une sorte d'ancre alors que je naviguais dans une eau qui ne m'était pas habituelle.

Je ne prêtai pas tellement attention à Bogdan alors qu'il faisait les présentations, ne tournant à nouveau la tête vers eux que lorsqu'il eut terminé.

- Il y a donc des gens dans cette salle que vous ne connaissez pas encore Mademoiselle Kendricks ?


Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t596-angela-angie-foster-healer http://forum.childrenofluxaeterna.com/t602-angie-foster
Nick Doroty
avatar
Angélique salua le procureur que lui présentait Bogdan. A dire vrai, elle faisait bien son travail et potassait bien ses leçons. Avant toute soirée, et a fortiori les soirées politiques, elle buchait son who’s who et se constituait une opinion à partir des informations qu’elle trouvait sur les réseaux. De fait, Bogdan avait raison. Elle savait qui il était mais ne le connaissait pas.
Aussi elle répondit directement à Angela.

- Et bien je connais un peu les faits d’armes de Monsieur Fairbanks et sa conception de son travail mais nous n’avions pas encore eu l’honneur d’être présenté. Voici chose faite,
ajouta-t-elle en retournant au dénommé un sourire à faire fondre le Groenland tout entier.

En bonne mondaine qu’elle était, la rouquine n’en oublia pas sa sœur pour autant et se tournant vers elle, lui dit

- C’est presque honteux de constater qu’une si charmante personne ne vient accompagnée que de son frère ! Etes-vous à ce point consciencieuse dans votre travail que vous ne vous autorisez pas à quitter entièrement vos fonctions même pour un Gala de charité ?


Ne jamais oublier le business. Jamais.
Devant tant d’obséquiosité, Nick retint un rire bref qui serait surement malvenu. Il préférait encore rester aux côtés d’Angela sans avoir à relever le niveau. Par reflexe, ou par solidarité, ou peut-être juste parce qu’il en avait envie, il lui offrit son bras pour qu’elle s’y accroche et qu’ils ne se séparent plus.
Il se pencha vers son oreille et lui murmura :

- Et si nous fuyions là maintenant ?

Le sourire qu’il lui tendait ne trahissait rien de ce qu’il venait de lui dire aux yeux du reste du monde.
Revenir en haut Aller en bas
Angela Foster
avatar
J'esquissai un sourire à l'attention d'Angélique. Cette femme était incroyable. Non, mais franchement, avouez que vous pensez la même chose ! Elle possédait un carnet d'adresses impressionnant, de ce que j'en avais vu, et ceux qu'elle ne connaissait pas encore, elle ne tardait pas à les ajouter à la liste. Il ne faisait aucun doute qu'il valait mieux l'avoir de son côté.

Pendant quelques secondes, je commençai à me demander s'il ne valait pas mieux jouer les hypocrites, moi aussi. En me rapprochant d'elle, je me serais rapprochée de ses contacts, ce qui pouvait toujours servir. Sauf que... je ne me sentais pas particulièrement d'atomes crochus avec elle. Et je n'appréciais pas particulièrement la personnalité qu'elle montrait depuis le début de la soirée. Je ne suis pas certaine qu'on puisse dire de moi que je suis une fille totalement intègre. Il m'est arrivé d'essayer de changer pour plaire à des gens ou de faire des choses que je n'aurais jamais faites pour servir mes intérêts. Mais ça ne m'avait jamais rien apporté de bon, alors je revenais vers les enseignements de mon père. Et le premier d'entre eux : "N'oublie jamais qui tu es".

Avec un nouveau sourire, à l'attention de Nick, cette fois, je pris le bras qu'il m'offrait en priant intérieurement pour qu'il m'emmène ailleurs. N'importe où, mais pas ici. Et son murmure à mon oreille vint précisément répondre à ces prières.

- Ca fait des heures que j'attends que vous me le demandiez, lui répondis-je sur le même ton. C'est vrai, nous pouvons partir ?

Non parce que sinon, ça ne servait à rien de me donner de faux espoirs. Et puis, alors que j'attendais sa confirmation, quelque chose me revint en mémoire.

- Mais j'ai encore une promesse à tenir avant. Ensuite, s'il vous plait, emmenez-moi loin d'ici !

Je lâchai son bras à regrets et me tournai vers Bogdan. Ca tombait bien, au milieu de la salle, les gens commençaient tout juste à danser.

- Monsieur Lupescu, si cela ne vous dérange pas, j'aimerais me libérer de la promesse que je vous ai faite. D'un geste de la main, j'indiquai les danseurs. Mademoiselle Kendricks, comment pouvais-je savoir que Bogdan l'avait présentée sous un autre nom ? Je ne l'avais même pas entendu !, vous permettez que vous l'enlève quelques minutes ? Simple question, pour la forme, je savais qu'elle ne dirait pas non. Mr Fairbanks, à l'occasion, j'aimerais beaucoup que nous continuions cette discussion. Enfin, si vous le voulez bien, bien sûr. C'est l'un des sujets qui me tiennent à cœur et si je peux vous aider en quoique ce soit, je ferai de mon mieux.

Je saluai également Mme Lewis et Mademoiselle Fairbanks avant de me tourner vers Nick.

- Je reviens dès que possible.


Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t596-angela-angie-foster-healer http://forum.childrenofluxaeterna.com/t602-angie-foster
Bogdan Lupescu
avatar
Je laisse Angelique avec Cal... Mais surtout avec sa soeur. Je lui adresse un léger clin d'oeil qu'elle seule saura interpréter et je passe une main, souriant, délicatement dans le dos d'Angela pour l'accompagner.

"Je vais vous la kidnapper, Monsieur Doroty !"

Pas sûr que son père voit ça d'un bon oeil, mais après tout, Angela fait encore ce qu'elle veut. Et moi, j'ai un job ce soir. Je la laisse me refaire face et je prends sa main sans pression pour entamer une danse. Des yeux, je scrute prudemment la salle, comme si je cherchais quelqu'un capable de nous remarquer et de nous espionner. Quand on a des réflexes, on a souvent du mal à s'en défaire. C'est aussi un peu grâce à ses réflexes que je suis toujours en vie. Aussi proches, alors que je tourne la tête pour m'assurer que personne ne fait trop attention à nous, Angela peut voir plusieurs des taches sur ma mâchoire que le maquillage fatigué menace de révéler.

"Ce qu'il vous faudrait, c'est un bon agent de communication." Je baisse les yeux sur elle, lui offrant un visage bien plus sérieux que tous les sourires que je vends depuis le début de la soirée. "Vous vous adressez définitivement aux mauvaises personnes. C'est la Ville Haute, ici, et ce n'est pas d'eux dont vous avez besoin, sinon de leur argent. Vous avez besoin de bras et de personnes aussi concernées que vous. Vous avez besoin du soutien de la Ville Basse." J'acquiesce doucement. "Vous allez me donner votre numéro et je vous contacterai plus tard. Dites-le moi simplement à voix basse et je le mémoriserai."

Je relève une seconde les yeux pour scruter la salle, faisant tourner Angela au bout de mon bras et je la ramène contre moi, gardant une voix basse.

"Laissez-moi gérer la Ville Haute et ses hauts talons. Concentrez-vous sur la Basse et ce que vous faites déjà. J'ai des contacts qui pourront vous venir en aide. De toute évidence, se fondre dans la masse, c'est pas votre truc. Ni à l'un, ni à l'autre."

Je lance un regard furtif à Nick d'une voix pensive. Pour un fils de, il m'a plutôt l'air étranger avec un fort désir à se trouver ailleurs.


Dear Dad,
I think about you every day. The end of your world. The beginning of mine. Six billion lights that went out in six months. Six billion lives lost to a mystery. All the mothers, fathers, sisters, brothers over the age of innocence. Of fifteen years full of missing you.
But I keep you alive in my words.
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t944-bogdan-lupescu-listener http://forum.childrenofluxaeterna.com/t945-bogdan-la-iele-lupescu
Angela Foster
avatar
Je n'étais pas totalement à l'aise avec l'idée de danser, mais il était trop tard pour se défiler désormais. Si j'avais pu, je crois, cependant, que je me serais au moins débarrassée de mes chaussures, histoire de n'avoir que la longueur de la robe à me préoccuper. Mais bon, on était dans la Haute, et ça ne se faisait pas. Enfin, je crois. Il fallait voir le bon côté des choses cependant. Bogdan était un bon danseur, et stable surtout. Il assurerait mon équilibre.

Alors qu'il regardait tout autour de lui, comme s'il était à la recherche de quelqu'un, il me sembla voir quelque chose sur sa mâchoire, comme des tâches. Je fronçai les sourcils mais elles disparurent instantanément de mon champs de vision alors qu'il reposait les yeux sur moi. Un effet de lumière, probablement. Et de toute façon, comment aurait-il pu se mettre du noir à cet endroit-là ? Ce n'était pas comme s'il était en train de dépanner une voiture ou que sais-je...

- Un agent de communication ?

Cette simple idée me fit froncer les sourcils. Je n'étais pas sûre d'apprécier ce qu'il sous-entendait par-là. Mais il eut la prévenance de développer avant que je ne lui demande de le faire.

- Je sais, chaque minute que je passe en plus avec ces gens me confirme que je ne devrais pas être là. Mais le fait est que j'ai besoin des deux. Toutes les bonnes volontés du monde ne suffiront pas si nous n'avons pas les moyens matériels pour mettre en oeuvre nos projets. Nick a proposé cette soirée pour lever des fonds, j'ai pensé que ce serait, effectivement, un bon moyen de toucher les gens. J'esquissai une moue dépitée et secouai la tête. Enfin, avec tout ce qu'ils donnent quand même, je n'ai pas le droit de me plaindre.

La pirouette me surprit, mettant à mal mon équilibre et je me rattrapai à mon cavalier comme il me ramenait vers lui. Heureusement qu'il maîtrisait !

Sa proposition me fit lever les yeux vers lui à nouveau. Je détaillai son visage. Il ne me présentait plus la même expression que pendant le repas. Il semblait plus posé, plus investi, et plus sérieux aussi. Comme s'il se sentait réellement concerné. Cool, il y avait au moins quelqu'un dans cette salle, en dehors de la famille Doroty, à s'intéresser au projet pour ce qu'il était !

Je grimaçai pour confirmer qu'effectivement, se fondre dans la masse en ville haute, ça n'était pas mon truc. Nick était plus habitué, lui. Pour ce que j'en savais, mais il me semblait qu'il ne raffolait pas non plus de ce genre de soirées.

- Vous feriez ça ? C'est vraiment... merci !

Je lui adressai un regard presque soulagé et un sourire. Quelque chose dans sa physionomie, dans son regard, m'incitait à lui faire confiance. Étrange, quand on se rappelle ce qu'il m'inspirait au début du repas. Manifestement, avec lui non plus, il ne fallait pas se fier aux apparences. Je lui donnai donc mon numéro, comme il me le demandait, sans réelle hésitation.

- Vous croyez vraiment que plus de gens pourraient être intéressés par ce genre de cause ? je veux dire, intéressés vraiment, et pas juste pour se donner bonne conscience, pour faire "bien" ou parce que c'est déductible des impôts. J'en ai parlé un peu autour de moi, mais j'avais l'impression qu'ils ne se sentaient pas concernés. Je haussai les épaules, j'avais une petite hypothèse là-dessus, même si je savais qu'elle n'expliquait pas tout. Je ne suis pas très douée pour vendre une cause. J'esquissai une moue avant de continuer. J'ai du mal pour tout ce qui est "relations humaines". Je suis plus à ma place sur le terrain.


Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t596-angela-angie-foster-healer http://forum.childrenofluxaeterna.com/t602-angie-foster
Bogdan Lupescu
avatar
"Encore une fois, vous devriez passer plus de temps dans la Basse, vous découvrirez que là-bas, c'est tout le monde qui se voue à ce genre de causes. Et parfois, pas besoin d'argent, seulement de bras. Vous cherchez trop haut, trop loin, alors que vous avez juste sous vos yeux."

Je regarde rapidement autour de moi.

"Les gens s'en foutent tous, ici. Même Angelique, même les Doroty... C'est un bon oeil pour eux. Une façon de se montrer, quoiqu'ils vous disent."

Je baisse les yeux vers elle et un sourire étire un coin de mes lèvres avant que je lui offre un clin d'oeil.

"Je m'occuperai personnellement de votre com."

Techniquement, non. Mais elle a pas besoin de le savoir et dès que j'ai une occasion de placer un mensonge, je n'hésite pas.

"Vous en faites pas... Je suis pas ce que vous voyez." Si, quand même un peu. "J'appartiens pas à ce monde, je viens d'un autre." Ouais, enfin, je me fonds rudement bien dans la masse, quand même. "Je suis un imposteur ici, pas moins que vous. Je suis là pour le business, mais aussi pour un carnet d'adresse qui me servira ailleurs."

Le carnet d'adresse, c'est pour Angelique, mais elle a pas besoin de le savoir non plus.

"J'ai déjà vu votre copain au Casino, je sais que c'est un mec bien de ce que j'ai entendu; Vous êtes d'où, vous ?"


Dear Dad,
I think about you every day. The end of your world. The beginning of mine. Six billion lights that went out in six months. Six billion lives lost to a mystery. All the mothers, fathers, sisters, brothers over the age of innocence. Of fifteen years full of missing you.
But I keep you alive in my words.
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t944-bogdan-lupescu-listener http://forum.childrenofluxaeterna.com/t945-bogdan-la-iele-lupescu
Angela Foster
avatar
Un réflexe me fit secouer la tête.

- Pas les Doroty...

Je ne pensais pas qu'ils s'en moquent. Ou du moins, je ne voulais pas le croire. Je relevai les yeux vers lui, doutant de moi quand même, sur ce coup-là.

- Pas Nick.

Notez comme je me corrigeai de moi-même. Finalement, Bogdan et Angélique avaient fini par me convaincre de l'indifférence de la ville Haute. En soit, c'était déjà un progrès.

- Faire ma com ? Et vous respecteriez mes valeurs, ce en quoi je crois ?

J'avoue que vu le discours qu'ils m'avaient tenu avec Angélique pendant le repas, j'étais quelque peu sceptique. Mais la suite des paroles de Bogdan était à la fois rassurante et énigmatique. Mon regard glissa sur Nick. Oui, c'était quelqu'un de bien, il n'y avait aucun doute là-dessus. De trop bien peut-être ? Le doute s'inscrivit sur mon visage quelques secondes et je reportai mon attention sur Bogdan.

- J'habite la Médiane. Enfin, pour l'instant. Mais je cherche un appartement dans la ville basse, et j'espère bien déménager rapidement. Vous connaissez donc le Casino ? Vous devez venir souvent à Megalopolis alors ? Mes sourcils se froncèrent légèrement. Qui êtes vous, au juste ? Vous avez dit ne pas être ce que je vois...


Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t596-angela-angie-foster-healer http://forum.childrenofluxaeterna.com/t602-angie-foster
Bogdan Lupescu
avatar
Qu'elle reste dans ses illusions sur les Doroty, ça m'est égal. Mais finalement, Angela est une bonne candidate aux mensonges. Chez certains, la vérité ne veut rien dire, ce qu'ils aiment, c'est la leur de vérité. Tu peux leur dire qu'un truc que Untel est un gros connard, tant qu'ils n'en ont pas fait l'expérience, ils te diront 'Oui oui !'. Mais Angela, elle, elle gobe tout ce qu'on lui dit ! Donc, pour elle, je suis un mec de la Haute. En soi, ça m'arrange. Mais je crois que j'ai du mal à renier qui je suis, comme ça. De là à dire que je suis pas capable de respecter ses valeurs... Je hausse un sourcil sceptique. Je viens de dire quoi au juste ?

"Puisque je vous le dis, il vous faut quoi ?"

Mais j'avais oublié cette petite frasque de Chicago. Est-ce que j'ai envie de tout dire à la demoiselle ? Mmmhh, non, bien sûr que non.

"J'y viens régulièrement oui. Je fais souvent le voyage. Pour ma soeur, essentiellement."

AH ! La grande question qui tue. Qui suis-je. Mon sourire s'étire et je recule légèrement la tête. Bogdan le charmeur est de retour et il fait valoir son charisme sur cette insignifiante petite personne qui, sans y résister, n'y succombera même pas. Elle les préfère moins engageant, j'imagine. Vise moi ce joli sourire que je lui offre. J'en ai les taches qui dansent sur la mâchoire. En soi, c'est une bonne chose que j'en ai plus sur les mains depuis deux ou trois ans. La dernière est partie je crois quand j'ai juré à cette fille du quartier Sliders que non, je n'avais jamais couché avec sa voisine, que non, c'était pas moi. A eux, aussi, on peut tout leur faire gober. Maintenant, il m'en reste dans le bas du dos, un peu sur les cuisses, au niveau des épaules, de la nuque et la mâchoire. Il doit m'en rester quelques unes toutes petites sur le nez qui ressemblent à des taches de rousseur. Un jour, j'en aurai plus une seule... Chaque mensonge vaut sa peine.

"Je suis ce que vous voulez..." Pour un certain prix, mais ça, je me retiens de lui dire. Tout de même. "Qu'est-ce qui vous intéresse ?"

Et la nana, elle est même pas de la Basse ! C'est une petite coquette de la Médiane qui veut aider la Basse en pochant la Haute ! Tu m'en diras tant d'impostures ! Je t'ai déjà dit que les gens de la Médiane, je les considère un peu comme des couards ? Genre, ils sont trop modestes pour la Haute, mais surtout, pas dans la Basse, y a des dealers d'aspirine ! Des hypocrites, ouais.


Dear Dad,
I think about you every day. The end of your world. The beginning of mine. Six billion lights that went out in six months. Six billion lives lost to a mystery. All the mothers, fathers, sisters, brothers over the age of innocence. Of fifteen years full of missing you.
But I keep you alive in my words.
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t944-bogdan-lupescu-listener http://forum.childrenofluxaeterna.com/t945-bogdan-la-iele-lupescu
Angela Foster
avatar
Je haussai les épaules avant de secouer la tête.

- Rien, mais disons que c'est assez contradictoire avec ce que vous m'avez servi pendant le repas, vous et Angélique. Du coup, je suis un peu sceptique, je crois. Mais... d'accord, je vais vous laisser faire.

C'était un de mes gros défauts, je ne me méfiais pas assez des gens. J'avais du mal à imaginer qu'ils puissent faire des choses qui pourraient nuire à quelqu'un d'autre je crois. Non, pas que Bogdan allait nous nuire, non, sûrement pas. Mais j'étais comme ça. Ce qui était idiot bien sûr, parce que je ne vous raconte pas le nombre de fois où j'ai eu droit à une belle désillusion. Notez que pour autant, ça ne me servait pas de leçon. J'étais une incorrigible optimiste.

- Vous aussi vous avez une soeur ?

Et tellement naïve en même temps. Je croyais tout ce qu'il me disait. En même temps, pourquoi m'aurait-il menti ? c'était un sujet tellement anodin qu'il n'y avait pas de raison d'inventer autre chose que la vérité, n'est-ce pas ?

A mon ultime question, je vis son sourire se dessiner sur son visage. Un sourire immense, qui illuminait ses traits. Durant quelques secondes, l'Angie d'avant refit surface, la joueuse. Celle qui répondait facilement à la drague des mecs dans les bars le soir après le boulot et qui se laisser aller jusqu'à les suivre dans leur lit si tant est qu'ils lui plaisent un peu. Je répondis à son sourire par un des miens et puis je secouai la tête. Cette Angie-là appartenait au passé et elle ne me manquait pas tant que ça, finalement.

- Ce qui m'intéresse ? De vous, pas grand chose. En dehors de votre soutien, comme vous l'avez promis. Mais vous ne faites peut-être pas ça à titre gracieux ? Qu'est-ce que ça me coûtera, en échange ?


Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t596-angela-angie-foster-healer http://forum.childrenofluxaeterna.com/t602-angie-foster
Bogdan Lupescu
avatar
Au moins, grâce au maquillage et au fait qu'elle ne s'intéresse pas à mes taches, elle ne les voit pas bouger à chaque mensonge. Pour quelqu'un d'averti qui les fixerait, il verrait probablement la curiosité se mouvoir sur ma peau.

"Oui, une petite soeur."

Je ne m'étends pas plus, on s'en fiche un peu de ma vie. D'ailleurs, elle ne manque pas de me le faire remarquer. Je ne l'intéresse pas tant que ça. Voilà que je boude. Quand je parlais du coût, je parlais d'un prix façon Angelique. Pour ma présence, pour mon accompagnement, pour l'homme que je devrais être le temps d'une soirée pour une dame en détresse, rongée par l'ennui. Rien à voir avec Angela, donc. Mais du coup, j'en joue.

"Ha... Voilà une bonne question..." Je prends une mine de réflexion sans relâcher mon sourire sur mon visage. "Je peux demander ce que je veux ?"

Elle a du mal à encaisser le fait que je sois un habitué de la Basse et que c'est typiquement le genre de truc dont j'ai l'habitude... Et que je ne fais pas payer. Je veux dire, si je lui en parle, c'est que j'ai une solution à son problème, non ? Angela continue de me voir comme un connard de la Haute. Dans un sens, tant mieux.

"Parce que l'autre jour, j'étais en Europe, et j'ai découvert des bonbons qu'on ne trouve pas ici." Je lâche sa main pour porter la mienne entre nous et définir un tout petit espace entre mon pouce et mon index. "Ce sont des petites boules rouges avec un parfum de fraise synthétique. Un truc tellement calorique que t'as des carries en moins de deux bonbons." je reprends sa main avec un immense sourire. "J'ai fini mon paquet depuis que je suis rentré et je désespère d'en retrouver..." Je hausse une épaule. "Mais je comprendrais que le jeu n'en vaut pas la chandelle !"

En revanche, si elle dit oui, j'en serais bien content !


Dear Dad,
I think about you every day. The end of your world. The beginning of mine. Six billion lights that went out in six months. Six billion lives lost to a mystery. All the mothers, fathers, sisters, brothers over the age of innocence. Of fifteen years full of missing you.
But I keep you alive in my words.
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t944-bogdan-lupescu-listener http://forum.childrenofluxaeterna.com/t945-bogdan-la-iele-lupescu
Angela Foster
avatar
Je haussai une épaule et acquiesçai en réponse à sa question.

- Vous pouvez demander ce que vous voulez, oui, mais je ne vous garantis pas que vous aurez ce que vous demanderez.

J'étais curieuse de voir ce qu'il allait me sortir. Qu'est-ce qu'il pouvait bien attendre de moi en échange de son service hein ? Il ne semblait pas avoir besoin d'argent (encore que certains n'en ont jamais assez). De toute façon, je n'en avais pas à lui donner. Et à vrai dire, je n'avais rien à donner. Hormis mon pouvoir, mais comment aurait-il su pour ça ? Nick ne le savait même pas, je protégeais farouchement mon secret. Je ne l'avais confié qu'à une personne, une seule, ça m'avait coûté deux des mes amis les plus chers. Je ne referais pas cette erreur.

En revanche, sa demande avait quelque chose de vraiment surprenant.

- Des bonbons ?

Est-ce qu'il se moquait de moi ? Il n'en avait pas l'air. Mais c'était difficile d'être sûr.

- Et on n'en trouve qu'en Europe, c'est ça ? Et comment suis-je censée m'en procurer ?

Je dégageai ma main de la sienne et la levai pour l'empêcher de parler.

- Avant que vous ne répondiez, inutile de me conseiller de sauter dans un avion. Comme je l'ai dit, le secourisme, c'est très mal payé.


Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t596-angela-angie-foster-healer http://forum.childrenofluxaeterna.com/t602-angie-foster
Bogdan Lupescu
avatar
J'éclate de rire. Mais franchement, en plus. Je n'avais pas prévu de répondre ça, mais j'avoue que aurait pu. Ca me donne des idées, en tout cas. La prochaine fois peut-etre.

"Bah ça, j'en sais rien ! Je te donne mon prix, après tu te débrouilles, hein !" Je secoue la tete, toujours amusé. "Et y a pas que le secourisme qui est mal payé. Educateur, aussi ! Mais n'importe quelle sorte de bonbons fera l'affaire. J'aime ce qui est sucré. Ma femme a ce rouge à lèvres à rendre dingue. Chaque baiser, on dirait que je mange une fraise fraiche, juste cueillie de la terre. Un véritable délice. Sans OGM ni synthétiseur. Et j'adooooooore les baisers."

Que je lui dis avec des gros yeux et un sourire à la limite de la perversité. En vrai, Gen n'a rien d'une adoratrice du maquillage, ni de la mode... En vrai, Gen est comme moi, elle porte des vieux trucs, se coiffe à l'arrache et pense avant tout à l'utile et l'agréable. Pourtant, pour l'avoir déjà vue dans une robe fine... Lala, mon coeur a chaviré. Dans une soirée comme celle-ci, je parie qu'elle volerait plus de coeurs que moi si on faisait une compétition. Mais elle triche avec ses yeux magnifiques.

Je la libère enfin de mon emprise et retrouve ma distance, sans me départir de mon sourire.

"Voyez ? Ca n'a pas été si contraignant ! Vous ne vous débrouillez pas si mal, finalement."


Dear Dad,
I think about you every day. The end of your world. The beginning of mine. Six billion lights that went out in six months. Six billion lives lost to a mystery. All the mothers, fathers, sisters, brothers over the age of innocence. Of fifteen years full of missing you.
But I keep you alive in my words.
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t944-bogdan-lupescu-listener http://forum.childrenofluxaeterna.com/t945-bogdan-la-iele-lupescu
Angela Foster
avatar
- Tant mieux pour vous...

Je lui jetai un regard mi-sceptique mi-désabusé. Qu'est-ce qu'il me sortait là ? Voilà qu'il me parlait des baisers de sa femme maintenant ? C'est pas que je me désintéressais totalement de lui, au contraire, mais je veux dire, autant ça ne me dérangeait pas qu'il me parle de sa femme et de son bébé. Il pouvait le faire, s'il en avait envie. Mais il y avait des façons de le faire, non ?

- Des bonbons, alors ? N'importe lesquels tant qu'ils sont sucrés ? Ca reste dans mes moyens. Ok, si c'est votre prix, ça me va. Je ne vais pas insister, au risque que vous ne changiez d'avis et me demandiez quelque chose que je ne peux pas vous donner !

Mais sincèrement, j'avais du mal à comprendre. Je scrutai son visage une nouvelle fois, comme si j'essayai de déceler quelque chose en lui. Il correspondait de moins en moins à l'idée que je m'étais faite de lui pendant le dîner. Il avait presque l'air... simple et avenant, comme n'importe qui. Pas un homme de la ville haute qui avait les moyens de se payer sa place à ce genre de soirée. Et puis, je tiquai sur une chose qu'il venait de dire.

Je m'écartai de lui alors que la danse prenait fin et qu'il faisait de même. Et sans même entendre son compliment, je mis des mots sur ce truc qui me dérangeait.

- Attendez, éducateur ? Vous avez dit que vous travailliez dans la finance...

Alors qu'il bougeait, je remarquai à nouveau ces tâches que j'avais cru avoir imaginées sur sa mâchoire. Etait-ce encore un effet d'ombre et de lumière ?

- Vous avez, sans avoir vraiment conscience de ce que je faisais, je tendis la main comme pour les frotter, quelque chose là.

Sauf que ça ne partait pas. Au contraire. J'écarquillai les yeux et le sondai du regard alors que je posais à nouveau cette question.

- Qui êtes-vous ? Et ne me dites pas que vous pouvez être qui je veux.


Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t596-angela-angie-foster-healer http://forum.childrenofluxaeterna.com/t602-angie-foster
Bogdan Lupescu
avatar
"N'importe lesquels tant que c'est sucré."

Je suis un vrai caméléon. Je m'accorde à tous les environnements. Mais je préfère tellement quand les gens sont eux-memes. Meme si Angela se méfie de moi, elle se montre plus simple seule, moins influencée par les autres ou par la raison qui l'a amenée ici. J'ai haussé un sourcil.

"J'ai jamais dit etre éducateur."

Le pire, c'est que je le suis pas non plus. Je ne suis pas non plus payé pour ce que je fais au Casino. Bouhou, c'est moche elle dit ma conscience vénale. C'est pas comme si je faisais ça tous les jours non plus.

"Je travaille dans la finance, oui."

C'est une douce manière de dire que je compte mes sous dans le portefeuille des vieilles harpies de la ville.

"Quoi ?"

Je lève la main pour suivre la sienne en em demandant bien ce que je peux avoir sur la tronche qui l'attire autant. Et quand je comprends, mon sourire s'efface totalement. Je porte ma main à ma joue avant de scruter la paume. Bien sur, il n'y a rien et le fond de teint est invisible, mais il ne doit plus vraiment faire effet, à la fin de la soirée. Un juron se retient sur mes lèvres et je les pince en regardant autour de nous alors qu'elle pose sa question, cherchant Angelique du regard. C'est mon signal que je dois quitter la soirée avant qu'on s'interroge trop sur moi. Je ne veux pas manquer des clients potentiels parce que je suis un Candidat. Positif à leurs yeux, c'est déjà pas une mince affaire.

"Quoi, t'as jamais vu de mutant dans ta vie ?"

J'aurais pu lui demander si elle avait du fond de teint, mais je préfère me remettre à sourire, conserver mon énigmatique personne pour ses nuits froides et je lui fais un clin d'oeil en faisant un pas en arrière.

"J'ai bien mémorisé votre numéro." J'ai commencé à reculer pour m'éloigner d'elle. "On se recontacte bientot !"


Dear Dad,
I think about you every day. The end of your world. The beginning of mine. Six billion lights that went out in six months. Six billion lives lost to a mystery. All the mothers, fathers, sisters, brothers over the age of innocence. Of fifteen years full of missing you.
But I keep you alive in my words.
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t944-bogdan-lupescu-listener http://forum.childrenofluxaeterna.com/t945-bogdan-la-iele-lupescu
Angela Foster
avatar
Je fronçai les sourcils mais n'ajoutai pas un mot. C'était étrange, j'avais la sensation qu'il se passait un truc bizarre. Et puis en même temps, j'avais peut-être mal compris, tout simplement ? Je baissai les yeux et secouai la tête tandis que l'incompréhension se lisait sur mon visage. Cela ne dura que quelques secondes cependant, avant que je ne me reprenne. Il n'avait pas dit être éducateur, d'accord. Où est-ce que j'avais été piocher cette idée ?

Quand à ces tâches sur sa joue, elles m'intriguaient, mais pas pour la raison qu'il croyait. C'était juste qu'elles me donnaient une impression étrange elles aussi. Comme le coup de l'éducateur. J'avais la sensation que quelque chose ne collait pas dans toute cette histoire, mais je n'arrivais pas à mettre le doigt dessus.

- Non, ce n'est pas... Je suis désolée.

Je récupérai ma main et reculai d'un pas. Je relevai les yeux sur lui pour me rendre compte qu'il souriait. Bon bah au moins, mon geste ne semblait pas l'avoir vexé, c'était déjà ça. Mais attendez une minute, pourquoi est-ce que je me préoccupais de savoir si je l'avais vexé ou non ? J'acquiesçai en réponse à ses salutations et reculai de quelques pas moi aussi.

- D'accord.

Lorsque je revins vers Nick, je devais encore avoir ma mine étrange de celle qui ne comprend pas vraiment ce qui venait de se passer. Je m'efforçai cependant de le remplacer rapidement par un sourire à l'attention de mon ami. Et lorsque je fus assez près, ce fut presque naturellement que je me suspendis à son bras et que je me hissai sur la pointe des pieds pour lui murmurer :

- Vous croyez que votre mère m'en voudra si je quitte la soirée maintenant ? Elle n'a plus tellement besoin de ma présence, si ?


Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t596-angela-angie-foster-healer http://forum.childrenofluxaeterna.com/t602-angie-foster
Nick Doroty
avatar
Nick n’avait pas quitté des yeux Angela. Même quand il essayait de s’intéresser aux conversations de ceux qui l’entouraient, son attention revenait systématiquement sur la jeune femme. Les sourires de Bogdan n’arrangeaient rien à son inquiétude à dire vrai et il n’aimait pas beaucoup ce charmeur baratineur qui fréquentait de trop près Angelique Kendricks. Si les rumeurs au sujet de la rousse étaient fondées – et leur récurrence et quantité laissait à penser que oui – il était certainement positif. Et comme beaucoup d’entre eux qui évoluaient dans la Haute, ils se prenaient pour les rois du monde. Nick les trouvaient finalement plus abjectes que ses pairs. A la condescendance de l’argent, ils ajoutaient celle de leurs avantages mutants.
Quand ils eurent enfin fini de tourner, il en ressentit un immense soulagement et il accueillit Angela avec un sourire rayonnant. Il lui offrit son bras alors qu’elle s’en saisissait et pencha la tête pour mieux entendre ce qu’elle lui disait.
Il hocha juste la tête et se tourna vers le cercle de personnes qui l’entourait.

- Il se fait tard nous devons rentrer. Notre devoir nous appelle dès l’aurore demain et des enfants ont besoin de nous. Merci encore pour votre générosité à tous…

Après quelques poignées de mains polies, Nick s’approcha de sa mère pour lui signifier aussi leur départ, toujours Angela accrochée à son bras. Elle en sembla affectée mais la réussite de la soirée et l’effet que le petit couple avait fait sur l’assemblée avait suffi à la combler. Elle embrassa chaleureusement Angela à qui elle fit promettre de la tenir informer de ce qu’il se passerait avec les enfants et de l’avancée concrète du projet, puis elle les libéra.
Une fois dehors, Nick sembla enfin respirer.
Il souffla longuement puis desserra le nœud qui lui enserrer la gorge comme un carcan et déboutonna le haut de sa chemise.

- Je suis désolé, dit-il à Angela quand il se tourna vers elle. J’aurais pu garder mon habit de Cendrillon jusqu’au pas de votre porte mais j’ai cru que j’allais mourir si je ne respirai pas un bon bol d’air !

Il eut un petit rire amusé puis sortit son HP pour appeler un taxi. Il resta avec elle le temps que la voiture arrive.

- J’espère que vous n’en garderait pas un trop mauvais souvenir. C’est un mal nécessaire ce genre de soirée, n’est-ce pas ? La prochaine… je vous promets qu’on se contentera d’un espace plus petit et d’un peu plus d’intimité. Je vous dois un diner chez moi il me semble…

[HJ : Bogdan si tu veux intervenir auprès d’Angelique n’hésite pas]
Revenir en haut Aller en bas
Angela Foster
avatar
De même que Nick, je remerciai et saluai les invités que nous croisions. Je me montrai charmante et distribuai mes sourires à qui en voulait bien, mais bon sang, ce que j'étais pressée d'être ressortie de cet endroit !

La mère de Nick me salua avec effusion. Je lui promis de la tenir au courant. De toute façon, ne devions pas nous voir le samedi suivant pour faire le point sur cette soirée ? Je m'excusai auprès d'elle une nouvelle fois de quitter la soirée avant son terme, mais elle ne sembla pas m'en tenir rigueur. Ou elle était vraiment adorable, ou elle faisait des efforts parce qu'elle y voyait un intérêt. Allez savoir ? Avec leur discours, Bodgan et Angélique m'avaient amenée à douter de la sincérité de tous ces gens qui m'entouraient ce soir.

Lorsque nous fûmes enfin à l'extérieur, une bonne fois pour toute, je sentis toute cette espèce de "pression" retomber. Je pris une profonde inspiration et me détendis pour de bon, maintenant que je savais que je n'aurais pas y retourner. C'était étonnant, je n'aurais jamais cru que j'aurais pu me sentir si mal à l'aise en compagnie de tant de gens de la Haute société. Le fait est que, même sans en avoir l'air, ils vous faisaient terriblement sentir que vous n'étiez pas à votre place parmi eux. Au point qu'on finissait rapidement par s'en convaincre soi-même pour peu qu'on le pense déjà un peu.

Je me retournai vers Nick en entendant son commentaire et remarquai qu'il venait de se débarrasser de son nœud papillon. Cela me fit rire.

- Ne vous excusez pas, je vous préfère comme ça !

Ne vous méprenez pas, il était vraiment séduisant, un vrai prince charmant. Le genre que beaucoup de femmes voudraient avoir à son bras. En un sens, j'avais énormément de chance que ce soit avec moi qu'il avait décidé de passer la soirée. Mais sincèrement, est-ce qu'il n'était pas encore plus irrésistible comme ça, plus détendu, plus naturel ? A n'en pas douter.

Je le laissai appeler le taxi et allai m'asseoir sur les marches de l'immeuble dans lequel avait lieu la soirée. Oui, je sais, une fille en robe de soirée assise négligemment sur une volée de marche, c'est loin d'être classe. Mais ces chaussures commençaient à me faire vraiment mal. Mindy allait m'entendre ! (ou pas).

- Ce serait avec plaisir, j'esquissai un sourire, mais ne vous sentez pas obligé de le faire. J'ai la sensation de m'imposer dans votre vie depuis que nous nous sommes rencontrés dans le parc ce jour-là. Je ne voudrais pas que vous...

Tiens, revoilà le manque d'assurance qui pointait le bout de son nez. Il avait probablement été exacerbé par cette soirée, et ces regards que j'avais sentis peser sur moi.

- ... Vous sentiez obligé de quoi que ce soit.

Je relevai la tête et changeai de sujet rapidement, comme pour l'empêcher de commenter là-dessus, même si je savais qu'au fond, on ne pouvait jamais empêcher quelqu'un de parler à moins de lui mettre un bâillon. Et je vous rassure, je n'en avais pas l'intention.

- Bodgan pense que je fais fausse route en m'intéressant à la ville Haute pour mener ce genre de projet à bien. Selon lui, nous trouverions plus de soutien en nous tournant vers la ville basse. Qu'est-ce que vous en pensez ?


Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t596-angela-angie-foster-healer http://forum.childrenofluxaeterna.com/t602-angie-foster
Nick Doroty
avatar
Nick sourit de voir qu'Angela partageait son envie de liberté et loin de lui tenir rigueur de se détendre, il alla s'asseoir à côté d'elle sur les marches. Après tout, s'il payait un teinturier pour entretenir son costume, autant lui donner du travail.
Il remonta les genoux à hateur de la marche précédente et posa ses bras sur ses cuisses en un geste nonchalant.
Nick était nettement plus souriant maintenant qu'ils étaient là tous les deux, au calme.
Quand Angela commença à revenir sur ce qu'elle faisait de mieux à part s'excuser, c'est à dire se perdre dans des expectations aléatoires et peu assurées, il rit de bon cœur.

- Angie... arrêtez je vous en prie. Vous ne voyez pas que j'essaie de me trouver une bonne excuse pour vous revoir sans passer pour un goujat ou.. un séducteur particulièrement pesant ? S'il vous plait... épargnez-moi, ca devient gênant.

Il passe une main derrière la tête comme si un petit diable s'amusait à lui tirer les cheveux. Comme elle semblait désireuse de ne pas s'attarder sur cet échange, il répondit à sa question dans un bref haussement d'épaules.

- Je ne connais pas bien la Basse mais de ce que j'en ai vue, à part de la misère, il n'y a pas grand chose à revendre là-bas. L'argent est ici,
dit-il en montrant du menton le bâtiment qu'ils venaient de quitter. Il n'y a pas grand chose à espérer de ces gens alors autant prendre ce qu'ils sont prêts à donner et qui peut nous servir. Vous savez ? C'est un échange convenable : Nous avons besoin d'argent, ils ont besoin de charité. Donnant-donnant.

Il soupira puis la regarda longuement en souriant.

- En fait, tout bien considéré, cette soirée n'était pas si mauvaise.


Avant qu'elle n'ait une interrogation à ce sujet, il poursuivit

- Vous étiez.. êtes.. magnifique dans cette robe...

Il ouvrit les yeux et s'éclaircit la voix, soudainement confus

- Enfin je veux dire, vous êtes toujours très jolie, ce n'est pas la question, juste ce soir, vous êtes... euh... radieuse ? Bon enfin, vraiment très belle en tous cas.Plus que d'habitude je veux dire

Nick ne savait pas trop si ce genre de compliments ne mettraient pas Angela plus mal à l'aise qu'elle ne l'était mais il avait envie de le dire. Il détourna les yeux en observant la rue, priant secrètement que le taxi arrive vite. Enfin pas trop vite quand même.
Revenir en haut Aller en bas
Angela Foster
avatar
Je me mordis la lèvre inférieure et baissai la tête, comme une petite fille prise en faute. Ce n'était pas tellement que j'avais réellement fait une bêtise, c'était juste cette façon que Nick avait de me répondre, de me rassurer aussi quelque part.

- Je voulais juste être sûre que c'était bien ce que vous vouliez, vous aussi.

Je relevai la tête alors qu'il me donnait son avis sur les dires de Bogdan et je fronçai les sourcils. J'entendais son opinion, bien sûr. Et elle se défendait plutôt bien, c'est vrai. Mais j'étais plus encline à suivre celle de Bogdan. La ville Basse me parlait tellement plus que la haute.

- Peut-être... Je haussai les épaules et tournai la tête vers lui. Mais peut-être qu'on peut lier les deux ? La ville Haute a de l'argent. Et quoiqu'on en dise, l'argent c'est le nerf de la guerre, n'est-ce pas ? C'était bien malheureux d'ailleurs. On a besoin de fonds, c'est indéniable. Mais on a aussi besoin de bonnes volontés et de bras. De gens qui s'investissent dans ce genre de projet, parce qu'ils se sentent concernés. La ville basse en est pleine. Qui pourrait plus se sentir concerné qu'eux ? C'est quelque chose qui les touche directement, qui touche leurs enfants.

Je parlais autant de notre projet commun avec l'hôpital que du dispensaire et de tout ce qui pouvait être mis en place dans la ville basse pour améliorer les conditions de vie et la santé de chacun. Je finis par hausser les épaules.

- Peut-être qu'on ne devrait pas se cantonner qu'à la ville haute.

J'esquissai un sourire à l'attention de Nick et baissai la tête. Je m'emballai facilement quand j'étais lancée sur ce genre de sujet. Nick devait commencer à bien me connaitre désormais. Et à connaitre cette espèce d'optimisme inconditionnel qui m'habitait quand je parlais de choses comme celle-ci.

Je relevai les yeux sur lui, ouvrant la bouche pour abonder dans son sens. Non, quelque part, c'était certain, la soirée n'avait pas été si mauvaise puisque nous avions réussi à récolter une jolie somme d'argent. Mais ce n'était pas là où il voulait en venir et ma bouche se ferma sans avoir laissé échapper un son alors que j'entendais la suite.

J'esquissai un sourire gêné et baissai la tête. Ce genre de compliments me mettaient relativement mal à l'aise, dans le sens où ils étaient très éloignés de l'idée que je me faisais de moi-même. Sans compter qu'avec mon style habituel, ce n'était pas vraiment le genre de compliments qu'on me disait souvent.

- Merci.

Je relevai la tête et me mis à rire pour dissiper cet instant un peu gênant.

- Profitez-en bien, parce que je vous jure que c'est la dernière fois que je mets une robe comme celle-ci ! Plus jamais ! David aurait dit "ne jamais dire jamais", mais quand on pense être sûr de soi ? Mais je vous retourne le compliment. Vous êtes très séduisant en smoking. Même si je vous préfère vraiment comme ça. Je mimai un geste pour indiquer le col de sa chemise ouverte. Ca vous donne un air... plus négligé, moins guindé. Plus naturel aussi. J'avais du mal à reconnaître le Nick que j'ai l'habitude de voir tout à l'heure.


Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t596-angela-angie-foster-healer http://forum.childrenofluxaeterna.com/t602-angie-foster
Nick Doroty
avatar
Nick rit de bon cœur avec elle. Il n’aimait pas plus qu’elle porter ce genre de vêtements mais il avait un avantage, il le faisait depuis qu’il était en âge de ne plus avoir de babysitter au cours de ces soirées.

- Merci pour le compliment. J’vous avouerais que je ne suis pas plus à l’aise là-dedans. Je préfère mon « costume » de travail : un bon jean et une paire de basket…

Il sourit à Angela et observa de nouveau la rue. La soirée était assez douce finalement, mieux que leur dernière balade sous la neige même si les flocons avaient apporté leur petite touche féérique sympathique.
Il serait temps de revenir sur tout ce pour quoi ils avaient ca et ce qu’ils en feraient, leurs contacts ou non avec la Haute ou la Basse. Mais là, il était exténué et n’aspirait qu’à regagner son chez-soi.

- Samedi… dit-il en se tournant de nouveau vers elle.

Nick tira sur son nœud papillon défait pour l’oter de son cou et secoua la tête.

- Pour un dîner je veux dire. Vous voyez ma mère j’ai cru comprendre alors vous serez obligé de prendre du temps pour vous. Vous pourriez prolonger un peu, non ? Je vous promets, je ne vous ferez pas la cuisine. Dites moi ce que vous aimez à part les pizzas ?
Revenir en haut Aller en bas
Angela Foster
avatar
Je ris de plus belle.

- Il semblerait que nous ayons un point commun de plus alors !

Même assise, mes chaussures me faisaient un mal de chien. Je craignais de ne plus pouvoir me relever lorsque le taxi serait arrivé. J'aurais l'air de quoi alors ? Je décidai de prendre les devants et retirai mes escarpins tout de suite avant d'enfuir mes pieds sous ma jupe à nouveau. Le sol était froid, très froid. Mais quelque part, ça faisait du bien. Et ça n'allait pas durer de toute façon. Quand à marcher pieds-nus ? Ça ne m'avait jamais posé le moindre problème.

- Je ne vous ai même pas accordé la danse que vous aviez demandée...

Oui, non, ne cherchez pas, je venais tout juste de repenser à ça. Ca m'avait traversé l'esprit au moment où je regardais mes chaussures, me demandant comment j'avais réussi à danser avec ça sans tomber. Il est vrai que Bogdan faisait un très bon cavalier.

- Samedi ?

Je relevai les yeux sur Nick et l'interrogeai du regard. J'acquiesçai avec un sourire alors qu'il précisait sa pensée. La perspective de passer une nouvelle soirée avec lui me plaisait vraiment. Surtout si nous pouvions être seuls. Je veux dire, j'avais eu mon quota de mondanités pour au moins... plusieurs années ! Et puis zut, moi aussi j'aimais bien passer du temps avec lui.

Sa remarque sur la nourriture me fit à nouveau rire.

- Ca devrait me rassurer ? Que vous ne fassiez pas la cuisine ? Vous êtes donc si mauvais que cela ? Et j'aime tout, alors... surprenez-moi !


Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t596-angela-angie-foster-healer http://forum.childrenofluxaeterna.com/t602-angie-foster
Nick Doroty
avatar
Nick observa Angela enlever ses chaussures. Il avait l'impression qu'ils respiraient de nouveau et qu'ils étaient bien plus à leur place sur ses marches qu'à ce gala. Depuis ses choix professionnels il avait esquivé toutes ces mondanités et il prenait conscience qu'elles ne lui avaient pas manqué. On n'est jamais satisfait de son héritage n'est-ce pas ?
Il eut un rire franc à sa question sur ses capacités culinaires.

- Détrompez vous, je ne cuisine pas si mal juste... je ne suis pas très original et je ne fais pas dans la grande cuisine. J'aime... comment dire... les choses simples. Un aliment est beau et bon naturellement. L’accommoder, c'est comme... le déguiser, vous voyez ? En fait j'essaie juste de réussir de beaux mariages, pas de transformer. Je m'en sors pas si mal...


Indéniablement, il conservait encore quelques gouts de luxe de ses origines. Il pouvait sans doute encore se permettre ce genre d'exigence qui n'était possible que lorsque vous aviez l’éducation et les moyens nécessaires.
Il secoua la tête.

- Après, je ne suis pas certain de parvenir à vous surprendre mais je vais essayer.

Nick garda le silence quelques secondes. Au bout de l'avenue, un taxi faisait son apparition.

- Merci pour tout ce que vous avez fait Angela. Les gens qui ont du cœur sont rares et c'est une qualité que je sais apprécier...

Il se leva et lui tendit la main pour l'aider à faire de même tandis que la voiture se garer juste devant la grande porte. Galamment, il l'accompagna puis lui ouvrit la porte sans se départir de son sourire.

- On dit Samedi alors. Ca me laisse une bonne semaine pour vous surprendre. Je manque d'idées mais pas de volonté !
Revenir en haut Aller en bas
Angela Foster
avatar
J'esquissai un sourire et posai la main sur la sienne alors qu'il défendait sa vision de la cuisine. Il semblait réfléchir en même temps, s'inquiéter de ce que je pourrais penser. Pour quoi faire ?

- Nick, je laissai échapper un petit rire, ne vous prenez pas la tête. Je me nourris essentiellement de trucs pas forcément bons qui n'ont pour seuls avantages que d'être rapides à préparer et riches en énergie. Quoique vous fassiez, ce sera forcément "mieux".

Je tournai la tête pour regarder le taxi approcher, moi aussi. Je crois que c'était le moment de se dire au-revoir. Je tournai la tête vers mon ami alors qu'il reprenait la parole.

- Tout le monde pourrait avoir du coeur. Un bon nombre choisit de ne pas suivre cette voie, c'est vrai, mais je ne suis pas "exceptionnelle". Puisque je peux faire ce genre de choses, pourquoi ne le ferais-je pas ? Vous me semblez suivre cette même ligne de conduite, vous aussi.

J'acceptai la main qu'il me proposait, ramassai mes escarpins de l'autre et le laissai me conduire à la voiture.

- Ce sera parfait, ne vous en faites pas.

Un dernier sourire, un baiser sur sa joue...

- Bonne nuit, Nick.

... et je m'engouffrai dans le taxi.



[C'est bon pour moi]


Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t596-angela-angie-foster-healer http://forum.childrenofluxaeterna.com/t602-angie-foster
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
[Bogdan/Nick/Angie] A vot' bon coeur m'sieurs-dames
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Children of Lux Aeterna :: MEGALOPOLIS :: Ville haute-