2076. Côte est des Etats-Unis. Megalopolis est le centre névralgique d'une guerre géo-politique mondiale depuis qu'un attentat biologique en 2026 a divisé l'humanité en deux populations bien distinctes : ceux qui se battent pour le futur, et ceux qui font avec le présent.
NAVIGATION

Partagez | 
 

 [CLOS] [Alex/Angie] Sauveteur 4 en action !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Angela Foster
avatar
Juin 2076

Et voilà que j’entrai dans la dernière ligne droite d’une journée comme les autres. Comme les autres ? Non, pas vraiment. Depuis six mois que j’avais intégré l’unité de sauvetage, mes journées se suivaient mais ne se ressemblaient pas. Aucune intervention n’était identique à une autre. Ce métier était plein de rebondissements et de diversité et j’aimais ça. Ca me faisait du bien, à moi qui avais souvent du mal à tenir en place.

J’avais passé une bonne journée, je pouvais être contente de moi. J’avais mis mes compétences professionnelles au service d’autrui tout au long de la journée. J’avais passé une partie de la matinée à rechercher un gamin perdu dans les égouts et à l’en faire sortir (les gamins ont de ces idées parfois) et mon après-midi avait été occupé par le sauvetage et l’évacuation de deux blessés graves dans un accident de la circulation. Mes trois patients avaient rejoint l’hôpital et nous avions la certitude qu’ils s’en sortiraient. Comme on disait souvent à la base, c’était une bonne journée de boulot. Et ici, j’avais la satisfaction de servir vraiment à quelque chose.

J’étais sur le point de quitter la base pour aller faire un saut au dispensaire lorsqu’Henry, le coordinateur des équipes nous rappela. On venait de signaler un autre accident de la route, potentiellement grave (nous en saurions plus sur place), dans la ville basse. Un camion avait perdu le contrôle et était allé s’encastrer dans une maison. Le nom de la rue ne m’était pas inconnu, c’était celle du Magic Alice.

Mes premières pensées allèrent directement à Matt, Lexy et Alex. Je restais quelques secondes sur place, ne sachant trop comment réagir. Et s’ils étaient blessés ? Et si la maison en question était le Magic Alice ?

- Angie ! La voix de Tom me ramena sur  terre. Aide-moi à charger le matériel.

Nous arrivâmes rapidement sur place. Je pus alors constater que le bar n’était pas touché, mais qu’il s’agissait, en revanche de la maison voisine et que le camion avait entraîné un autre véhicule dans sa trajectoire. Et cet autre véhicule, je le connaissais.

- Angie, Tom, occupez-vous des occupants des véhicules. ordonna Dean, notre chef d'équipe. Nora, et moi, on va voir à l’intérieur. Au boulot.

Je chopai mon sac à dos et me précipitai vers les véhicules en question.

- Alex !

Oui, parce que c’était sa voiture.



[HJ, je me disais que ça pourrait être bien que, pour une fois, ça soit Angie qui fasse quelque chose pour Alex. Après tout, il a énormément fait pour elle et il a rien eu en retour. Après, il peut très bien être simplement coincé à l’intérieur, mais pas blessé du tout. Mais on peut aussi dire qu’il n’était pas dans sa voiture, qu’elle était juste garée le long du trottoir au mauvais endroit et qu’il fait partie des badauds attirés par l’accident. Et Angie pourrait éventuellement faire appel à lui parce qu’ils ne sont pas assez nombreux. Perso, je serai plus tentée par la première, mais c’est comme tu veux, je te laisse décider d’où se trouve Alex ;)]


Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t596-angela-angie-foster-healer http://forum.childrenofluxaeterna.com/t602-angie-foster
Alex Peterson
avatar
J'avais oublié un truc chez moi, au-dessus du club. Il était pas encore ouvert, c'était trop tôt. J'avais une course à faire avant, alors j'ai sorti la voiture de l'allée du bar et en réalisant mon oubli, je me suis garé furtivement devant l'épicerie voisine. C'est bête, parfois, il suffit d'un rien. Vous me direz, j'avais qu'à pas oublier mes affaires. Ou être plus rapide, à vous de voir.

Je me suis réinstallé au volant à la hâte, j'avais déjà du retard - pour pas changer - quand j'ai vu dans mon rétroviseur le camion tanguer au bout de l'avenue. C'était d'autant plus con que j'ai pas réussi à lâcher le véhicule du regard. Je ne sais pas trop à quoi je m'attendais, sûrement à le bouger par la télékinésie. J'en sais rien. Toujours est-il que j'ai réagi trop tard. Le moteur était coupé, le temps que je redémarre et que j'avance, j'aurais fini dans les choux. Alors je me suis extirpé de mon Bronco.

Ce vieux tas de ferraille, c'était ma fierté, celle de ma grand mère. Je l'ai récupéré à sa mort et je ne m'en suis jamais séparé. Matt l'appelait Jean. Jean le Bronco. Un prénom de fille pour une bagnole de bonhomme. Je vous jure... C'était mon outil de travail, ma maison quand j'étais trop beurré pour rentrer chez moi, ou que j'avais envie d'un peu d'intimité dans les quartiers éloignés. Bref. C'était une partie de ma vie, une partie de moi. La dernière chose que j'ai vue, c'est le cuir bleu assorti à la carrosserie s'écraser sur mon nez.

Y a un truc bien avec mon pouvoir, c'est que tant que mes os sont pas réparés... Je suis dans le schwartz complet ! Je sens rien. Je suis trop KO pour ça. Le camion avait frappé la maison de plein fouet et embarqué mon Bronco avec. Percuté direct dans le cul, je me suis retrouvé coincé entre la portière ouverte et le cadrant de cette dernière. Le pick-up a fait un tonneau et je me suis retrouvé la tête dans mon siège avant après avoir embrassé le volant, les genoux cassés et bloqués sous la voiture.

On vivait dans une rue où tous les commerces constituaient un rez-de-chaussée pour des habitations. Et toutes étaient habitées. C'était la Ville Basse, je vous le rappelle. Je serais même pas étonné que plusieurs de ces appartements soient miteux, mais avec un loyer exorbitant. La façade était éventrée et mon Bronco empêchait sûrement le plafond de s'effondrer sur moi. Si y avait des gens là-haut, ça voulait dire que tant que mon Bronco bougeait pas, alors la charpente se maintiendrait. Mais ça, c'est en supposant que ça suffise.

En fait, heureusement que le Bronco avait le moteur coupé. Me demande s'il m'aurait pas explosé dans les bras avec le camion à côté. Parce que là, Don Yu ou pas, c'était fini pour ma gueule. Ma mère aurait dû m'appeler Dismas. Classe, non ? Qu'est-ce que vous en dites ?



"The secret to happiness with men ?
Lower your expectations.
Because deep down, in my heart... I know Big Foot is real."
Revenir en haut Aller en bas
Angela Foster
avatar
Il ne nous fallu guère plus de quelques secondes pour nous organiser et, sac à dos à l'épaule, nous nous précipitâmes vers l'épicerie comme un seul homme. Nous n'apercevions que l'arrière du bronco, mais il était dans un tel état... Pitié, dites moi qu'Alex n'était pas à l'intérieur ! Mais une petite voix dans ma tête me disait que si sa voiture était dans la rue, alors il n'en était pas très loin...

Nous prîmes quelques secondes supplémentaires pour analyser la situation. Dans un accident comme  celui-ci, la moindre erreur de jugement pouvait avoir des conséquences terribles. Le camion avait défoncé la vitrine de l'épicerie, poussant le bronco d'Alex à l'intérieur et bloquant l'accès au magasin. Enfin, en apparence. L'idéal aurait été de dégager les véhicules, mais nous ne pouvions pas le faire sans être certains qu'il n'y avait personne dessous et pour ça, il nous fallait passer de l'autre côté.

Alors que mes collègues cherchaient un accès, je décidai de prendre les devants. Il y avait juste assez de place, sous le bronco, pour qu'une personne de ma corpulence puisse s'y faufiler.

- Angie, attends ! Ce n'est pas sécurisé !

Oui, je le savais, mais là, je m'en fichais royalement, Alex était peut-être coincé là-dedans. C'est marrant comme l'implication de gens qu'on aime peut nous pousser à agir différemment, au mépris de règles qu'on respectait pourtant. Enfin bref. Sans prêter attention à mes collègues qui esquissaient un mouvement pour me retenir, je me débarrassai de mon sac, enroulai une bretelle autour de ma cheville et me glissai sous la voiture, entre les roues. Je rampai, traînant mon sac derrière moi et c'est lorsque je ressortis de l'autre côté que je le vis.

- Alex !


Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t596-angela-angie-foster-healer http://forum.childrenofluxaeterna.com/t602-angie-foster
Alex Peterson
avatar
La position du Bronco était on ne peut plus instable. En fait, je me dis qu'avec le recul, c'était un miracle qu'il m'ait pas écrasé. Mais j'ai vraiment une chance de cocu. Ce qui est carrément ironique et paradoxal quand on sait que c'est moi qui ait des problèmes avec la définition de la fidélité... Je suis resté dans le noir un sacré bout de temps, quand même. Tant mieux parce que la gueule que j'avais, ça aurait gravement douiller. Bien plus que la balle que j'avais prise dans l'épaule.

Le boucan avait bien sûr alerté les clients du Magic Alice... et tout le personnel avec. A commencer par Lexy. C'était la première sur les lieux. Je me demande à quoi elle a pensé en fait quand elle a vu le Bronco. Je suis pas sûr de lui avoir demandé. Et puis, elle est devenue hystérique. Les autres sauveteurs l'empêchaient d'approcher et bien qu'elle ait été LA relation que je n'ai jamais négligée, je crois que j'aurais aimé être conscient pour la voir se débattre de la sorte.

"Laissez-moi passer !"
"Mademoiselle, veuillez reculer, laissez nous travailler !"
"Je suis Heal ! Je suis Positive Heal ! Laissez-moi passer !"

Mais ils ont refusé. Pour sa propre sécurité, et la nôtre. A ce moment-là, j'ignorais tout de ce dont elle était capable.

"Bones !"

Tomber dans les pommes pour supporter la douleur possède un gros avantage. Et un immense inconvénient, à mon sens. Pendant ce temps, je n'ai aucun rêve. C'est juste noir. Quand je rouvre les yeux, j'ai l'impression d'avoir perdu un temps de ma vie. C'est très bizarre. Juste, je ferme les yeux et les rouvre. Entre, il n'y a rien. Que le vide. Le noir. L'obscurité, les abysses. dans certains cas, c'est une frontière avec la mort et je n'en suis même pas conscient. C'est nul ! Je suis un mec curieux ! Mais non... Quand je me réveille, tout ce que je sais, c'est que j'ai fermé les yeux à un moment donné.



"The secret to happiness with men ?
Lower your expectations.
Because deep down, in my heart... I know Big Foot is real."
Revenir en haut Aller en bas
Angela Foster
avatar
M'extirper totalement de dessous le bronco ne fut pas aussi aisé que je l'aurais cru. La position du véhicule ne m'aidait pas vraiment. Il me fallu me tasser sur le sol, me faire toute petite, et puis me tortiller.

A l'extérieur, j'entendais des cris, mais je n'arrivais pas à identifier ni la voix, ni la parole. Alex, c'était bien Alex, si le doute était encore possible avant, là, il ne l'était plus. Je cherchai un moyen d'accéder jusqu'à lui. Passer par le pare-brise semblait la meilleure solution. A condition de pouvoir le briser. Je tirai mon sac de dessous la voiture, tirant de toutes mes forces pour le faire passer et farfouillai dedans à la recherche de ce truc en forme de stylo qu'on utilisait dans ces cas-là. Ca donnait une impulsion à la vitre qui implosait. L'avantage de cette technique, c'est qu'on n'avait pas autant de bouts de verre qui volaient, c'était moins dangereux pour les personnes à l'intérieur de l'habitacle.

Ceci fait, j'escaladai de capot du véhicule et m'approchai d'Alex. La première chose que je fis fut de plaquer mes doigts contre son cou pour sentir son pouls. Je décrochai ma radio pour faire un point avec mes collègues.

- Sauveteur 4 pour chef d'équipe, Dean, il y avait quelqu'un à l'intérieur du bronco. C'est Alex...

Ma voix trembla légèrement mais je m'efforçai de me reprendre très vite. Connaissant Dean, il allait m'ordonner de quitter les lieux, argumentant que j'étais émotionnellement trop impliquée pour pouvoir faire mon boulot "correctement" (entendez par là en respectant les procédures, sans essayer d'aller trop vite ou prendre trop de risques).

- Il est bloqué à l'intérieur du véhicule. Inconscient, blessé à la tête, mais vivant.

Dans un geste inconscient, je passai la main sur la joue d'Alex, comme pour dégager son visage des cheveux qui lui tombaient sur les yeux. Inutile de vous dire à quel point j'étais inquiète et soulagée à la fois.

- Ok Angie, comment c'est à l'intérieur ?
- Dangereux. J'ai l'impression que le plafond est sur le point de s'écrouler. Je crois que c'est le Bronco qui le retient. Mais pour combien de temps ? Dean, dépêchez vous !

La voix que j'entendais crier se faisait toujours entendre pas très loin de lui. Une voix que je connaissais.

- Est-ce que c'est Lexy à côté de toi ?

C'était simplement une question pour la forme. Il était évident qu'elle avait entendu le bruit de l'accident et était sortie. J'étais même persuadée qu'elle avait déjà reconnu le Bronco d'Alex, je l'entendais d'ailleurs à son cri. "Bones", c'était comme ça qu'elle l'appelait...

- Dean, rassures-la, dis lui qu'il est vivant !

Je raccrochai ma radio à la poche de ma veste et reportai mon attention sur Alex. Ma main passait sur son front, sa joue.

- Alex, je t'en prie, ouvre-les yeux, regarde moi !


Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t596-angela-angie-foster-healer http://forum.childrenofluxaeterna.com/t602-angie-foster
Alex Peterson
avatar
[Alors, telle que je vois la situation d'Alex, je vais tenter de t'éclaircir tout ça : Selon moi, il n'a pas eu le temps de sortir complètement du véhicule. Le Bronco est à moitié sur le flanc avec un peu de cul en l'air et le plafond affaissé sur l'arrière du pick-up. Le camion a dû bien défoncer la façade et Angela a dû passer sous les roues arrières pour arriver à l'intérieur du magasin où il y a peut-être des gens, je te laisse décider. Alex a les jambes coincées au niveau de l'aile et des roues avant. Le parebrise qu'Angie a cassé est celui de l'arrière, donc. Il fait office de barrière si je puis dire entre l'extérieur et l'intérieur. Tu visualises, ça va ?]

Mais Lexy est du genre casse gueule. En fait, avec le recul, j'imagine ce qu'elle a dû ressentir en ne pouvant pas intervenir. Elle a toujours eu des milliards de possibilités, elle a toujours su faire face à quasiment toutes les situations. C'est une débrouillarde et à l'époque, je n'en avais aucunement conscience. Elle cachait bien son jeu. Être aussi impuissante a dû l'ébranler bien plus que me savoir coincé là-dessous.

"À qui vous parlez là ?"

Elle a jeté un regard à la radio de Dean et a relevé ses yeux exorbités dans les siens. Malgré tout, la nouvelle de ma survie n'empêcha pas son besoin d'agir.

"Je me fiche de qui vous avez là-dessus, vous devez me laisser passer. Je peux sauver ces gens !"

Mais Lexy était une civile. Et healer ou non, elle n'était pas habilitée à gérer une situation comme celle-ci.

"Vous connaissez le propriétaire du véhicule ?"
"Oui. C'est mon associé."
"A-t-il de la famille, ou quelqu'un à contacter en cas d'urgence ?"

Lexy a ouvert la bouche, peu certaine de quoi faire. Elle est restée là, bouche bée, réalisant qu'elle n'avait jamais eu à faire appel à ce genre de choses avant.

"Il... Je suis son contact, mais... Oui, il a de la famille. Enfin, je crois."

Il faut reconnaître que moi-même je ne savais pas trop où j'en étais avec ma mère, ma soeur et tout le reste. Alors Lexy... L'homme lui a au moins donné quelque chose à faire pour se rendre utile.

"Alors, prévenez sa famille."

Les tentatives d'Angela pour me réveiller n'ont mené à rien. J'en suis désolé pour elle, vraiment, je ne le faisais pas exprès.



"The secret to happiness with men ?
Lower your expectations.
Because deep down, in my heart... I know Big Foot is real."
Revenir en haut Aller en bas
Angela Foster
avatar
Après s'être "occupé" de Lexy, Dean la confia à Tom. Il avait pour tâche de l'empêcher de foncer tête baissée (en un mot, de faire comme moi). Le chef d'équipe se rapprocha de Nora qui étudiait le camion depuis un moment déjà.

- Alors ?
- Alors, il va nous falloir dégager ce camion si on veut entrer.
- On peut pas, Angie dit que le plafond est en train de s'écrouler.
- Et merde. Bon ben va falloir faire une ouverture là-dedans...

Elle leva la main et indiqua le flanc du camion. Ils pouvaient encore accéder à à la porte arrière de celui-ci, mais cela n'empêchait pas qu'il leur faudrait tout de même traverser la paroi de métal et jusqu'à preuve du contraire, ils n'étaient pas encore des fantômes.

De son côté, Tom essayait de faire la conversation avec Lexy.

- Alors c'est vous la collègue d'Angie ? D'un geste du menton, il indiqua l'épicerie. Je sais que vous vous inquiétez pour votre ami, mais Angie est entrée déjà. Elle s'occupera bien de lui.

M'occuper de lui, c'était plus facile à dire qu'à faire. Pour l'heure, il était coincé sous le bronco, toujours inconscient, et la position n'était pas des plus confortables pour lui venir en aide. Surtout que bon, j'avais besoin de matériel qui ne passerait pas sous le camion. Tant que les autres ne seraient pas arrivés, je ne pouvais rien faire pour Alex, hormis m'assurer que je le perdais pas. Mais son pouls était régulier et son souffle aussi.

Mais Alex n'était pas le seul blessé à l'intérieur du magasin. J'entendais des personnes appeler à l'aide. Je pouvais peut-être faire plus pour eux que pour Alex ?

- Je dois aller voir les autres blessés. Je reviens, je te le promets. Ne bouge pas.

Comme s'il pouvait bouger... Je me tortillai à nouveau à l'intérieur du pick-up jusqu'à ressortir par là où j'étais entrée. J'agissais avec précaution autour du véhicule et à l'intérieur, parce que franchement, le plafond ne m'inspirait rien. Il manquerait plus qu'il s'écroule totalement...

Il y avait deux personnes de l'autre côté du bronco, couvertes de poussière mais indemnes. Elles avaient réussi à se plaquer contre le mur du magasin  et avait ainsi échappé à l'effet domino des rayonnages. Effet domino qui n'avait, en revanche, pas épargné trois autres personnes. Celles ci étaient bloquées sous des rayonnes également. Un peu comme Alex, sauf que ça restait moins lourd qu'un pick-up. Et contrairement à Alex, ils étaient toujours conscients, eux.

- Bonjour, je m'appelle Angie, je suis secouriste. Ne vous en faites pas, on va bientôt vous sortir de là. Est-ce que vous avez mal quelque part ? Vous arrivez à respirer correctement ?

Voilà ce que je demandai à chacune des trois personnes. Deux me répondirent par l'affirmative au deux questions. Mais la dernière, en revanche avait des difficultés pour respirer. Je fronçai les sourcils et l'auscultai de plus près.

- Vous devez avoir quelques côtes cassées. Ne bougez pas, n'essayez pas de sortir de là tout seul et détendez-vous. Je sais que c'est plus facile à dire qu'à faire, mais si vous ralentissez votre respiration et que vous prenez l'air à petites goulées, ça passera mieux. Essayez. Ne vous en faites pas, mes collègues vont nous rejoindre d'une minute à l'autre.

Je lui adressai un sourire rassurant et m'éloignai un peu pour tenir Dean au courant.

- Dean, il y a d'autres blessés, trois, coincés sous des rayonnages. Il faudra des coussins d'air pour les dégager. Idem pour sortir Alex de dessous le Bronco. Mais j'ai peur que si on bouge le véhicule, le plafond s'écroule.
- Bien reçu, on commencera par le consolider. Et le chauffeur du camion ?

Il me fallu repasser par l'intérieur du Bronco pour atteindre la cabine du camion. La gymnastique fut loin d'être aisée d'ailleurs. Il me fallait passer par la portière d'Alex et... disons qu'il me fallut faire preuve de beaucoup de souplesse et d'agilité pour ne pas lui poser le pied dessus. Entre dans la cabine du camion, en revanche, ressembla presque à un eu d'enfant à côté de ça. Encore que... tout le haut avait été complètement défoncé par le plafond du bâtiment qui était plus bas. Pour être honnête, si le chauffeur était encore en vie, il avait beaucoup de chance. Il avait réussi à se coucher suffisamment sur sa banquette passager pour ne pas avoir le crâne entièrement défoncé par l'enfoncement de sa cabine mais, ce n'était pas suffisant.

- Il est mort, répondis-je à Dean en essuyant ma main ensanglantée sur mon pantalon.

Je ressortis de la cabine et revins à Alex qui n'était toujours pas revenu à lui. Et je repensais alors à quelque chose.

- Dean, il faut que je parle à Lexy. Tu peux lui passer ta radio s'il te plait ?
- Angie...
- Dean, je t'en prie, c'est important, ça peut grandement m'aider pour Alex.

Il finit par accepter et tendit sa radio à la jeune femme.

- Angie voudrait vous parler.
- Lexy ? Parle moi du pouvoir d'Alex. Comment il agit ? Je sais qu'il répare ses os, mais concrètement, comment ça se passe ?


Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t596-angela-angie-foster-healer http://forum.childrenofluxaeterna.com/t602-angie-foster
Alex Peterson
avatar
Le temps qu'on trouve Lexy, elle était de retour à l'intérieur du bar à passer plusieurs coups de fil, histoire de trouver ma mère. Elle avait bien le numéro de chez elle, mais c'était tout et à cette heure-ci, elle travaillait. Je vous ai déjà dit que ma mère était infirmière ? Elle soupira et raya un numéro de son stylo quand on lui passa la radio. En fait, elle sursauta presque de joie et se rua dehors pour se rapprocher autant que possible de l'épicerie.

"Angie, c'est Lexy !" À sa question, elle fronça les sourcils. "Je ne suis pas sûre, c'est la première fois que ça lui arrive depuis que je le connais !" Elle se mit à mouliner du poignet en réfléchissant à toute vitesse. "Il m'a dit une fois qu'il avait ces blackouts. Ces trous noirs. Comme quand il a été blessé par balle, sa soeur n'arrivait pas à le garder éveillé. Son pouvoir agit comme de la morphine. Ca le plonge dans le coma, quand la douleur est trop forte." Se passant une main dans les cheveux en arrière, elle fit les cent pas autour de Dean avant de continuer. "Ses os ont besoin de se réparer pour qu'il se réveille. S'il est toujours inconscient, c'est qu'il ne guérit pas. Il a besoin de guérir pour revenir à lui, Angie. J'essaye de joindre sa mère, elle est infirmière." Elle a regardé Dean et a ajouté sans rendre le talkie, s'écartant même s'il tentait de lui reprendre. "Il aura également besoin de soins, si ses os se réparent, ce n'est pas le cas du reste de ses blessures ! Je suis Heal, je peux aider là-dedans ! Demande-leur de me laisser t'aider !"

Je suis certain que j'aurais fait une magnifique Belle au Bois Dormant.

Nan ?



"The secret to happiness with men ?
Lower your expectations.
Because deep down, in my heart... I know Big Foot is real."
Revenir en haut Aller en bas
Angela Foster
avatar
Le regard fixé sur Alex, j'écoutai attentivement ce que Lexy avait à m'apprendre. Plus elle me parlait, et plus je commençais à me faire une petite idée de l'état dans lequel était Alex. Il n'y avait aucun doute quand à la fracture de ses jambes ou pas. Vu comme elles étaient écrasées sous le bronco, avec le poids que le véhicule devait faire, si jamais ses jambes étaient encore intactes, alors je me ferais nonne...

- Il ne se réveille pas tant qu'il n'est pas guéri...

Ca semblait logique. Mais Alex pouvait-il guérir dans cette configuration ? Je n'en avais pas la moindre idée. En attendant, si Alex était inconscient à cause de son pouvoir, ça avait un petit quelque chose de rassurant quelque part. Je veux dire, c'était "normal". Encore que, allez savoir s'il n'y avait que ça...

Lexy en profita alors de m'avoir au bout du fil pour en remettre une couche. Je pris une profonde inspiration avant de répondre.

- Je suis désolée Lexy, on ne peut pas te laisser entrer, c'est trop dangereux.
- Tu n'aurais d'ailleurs pas dû y aller toi-même ! entendis-je Dean commenter derrière Lexy, mais je l'ignorai totalement sur le coup.
- Mais on aura besoin de toi, oui. Quand on aura réussi à dégager les blessés et à les sortir de la boutique, tu pourras certainement nous aider à ce moment-là. Reste dans les parages s'il te plait.
- Angie, le protocole...
- S'il te plait, Dean, elle a un don, je ne m'en serais jamais doutée d'ailleurs, mais dans de telles circonstances, ça ne pouvait pas être une plaisanterie. Si elle peut soigner ces gens, on va la laisser faire. C'est notre boulot, non, de sauver des vies ? Elle a des compétences que nous n'avons pas, nous pouvons nous allier.
- D'accord, mais elle n'entre pas.

Il planta son regard dans celui de Lexy et attendit quelques secondes. Il n'ajouta rien, mais son regard était explicite : "On vous laisse nous aider, mais nous devez nous laisser faire notre boulot". A voir si Lexy acceptait le deal ou non. De toute façon, même si elle le refusait, à l'heure actuelle, personne ne pouvait entrer dans cette boutique donc... Cela dit, Nora et Tom avaient déjà commencé à attaquer la paroi du camion au chalumeau après avoir étudié toutes les possibilités qui s'offraient à eux. Cela dit, il leur faudrait du temps avant de percer une ouverture suffisante pour leur permettre de passer le matériel.

Dean tendit la main pour récupérer son talkie, mais je n'en avais pas terminé avec Lexy.

- Ca peut durer longtemps ? Son temps de guérison ? Est-ce que sa soeur t'a dit combien de temps il était resté inconscient ?


Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t596-angela-angie-foster-healer http://forum.childrenofluxaeterna.com/t602-angie-foster
Alex Peterson
avatar
"Merci, Angie."

Lexy a accepté le deal. Pas par plaisir, mais je n'étais de toute façon pas le seul à occuper son esprit. Lexy, c'est le genre tellement altruiste qu'on se demande qui elle est réellement. A force de vivre par les autres, on en oublie d'être soi-même, un truc comme ça ? En tout cas, elle a acquiescé docilement et a reporté les yeux sur le bâtiment. En attendant, elle a dégainé son téléphone pour essayer de joindre à nouveau ma mère.

Quand Angie a redemandé après elle, Lexy a été plus que ravie de répondre afin d'aider. Je sais pas ce qu'elle ferait si elle était seule au monde, ou que personne avait besoin d'aide dans la vie. Sauf que voilà... Elle avait pas la réponse. D'un air désolé, elle a répondu.

"J'en sais rien, Angie... Alex n'a jamais eu d'accident depuis que je le connais. Et à part sa blessure par balle, il n'est jamais tombé dans les vappes. Du moins, pas parce qu'il était blessé." Elle a soupiré de frustration. "J'essaye encore de joindre sa mère. Je vais..." Elle a grogné d'agacement et a regardé Tom : "Je dois aller en Médiane chercher quelqu'un, de combien de temps je dispose avant que vous réussissez à entrer ?"



"The secret to happiness with men ?
Lower your expectations.
Because deep down, in my heart... I know Big Foot is real."
Revenir en haut Aller en bas
Angela Foster
avatar
Je soupirai en jetant un regard à Alex. Pour le coup, je comprenais ce qui dérangeait parfois Dean avec toutes ces histoires de positifs et de pouvoirs, c'était le degré d'incertitudes que cela ajoutait à une intervention comme celle-ci. Seulement on n'avait pas d'autre choix que de faire avec.

- Ok, Merci Lexy.

Je raccrochai ma radio à l'une de mes poches et vérifiai les constantes de mon ami, par acquis de conscience. Il était évident quand tant que son pouvoir agirait, il n'y aurait rien que je pourrais faire pour lui.

Mon regard balaya la pièce une fois encore, cherchant à évaluer la situation à nouveau, comme si quelque chose avait pu m'échapper. Et mentalement, je fis le point. Alex était inconscient parce que son pouvoir essayait de le guérir. Pour que ça marche correctement, il fallait certainement qu'on le dégage de dessous le bronco, non ? Pour cela, il faudrait soulever le bronco, ce qui signifiait qu'il fallait sécuriser le plafond avant autant que possible. Ou du moins faire en sorte qu'il ne repose pas uniquement sur le véhicule d'Alex. Mais qu'est-ce qui pouvait permettre de libérer le bronco du poids du plafond ?

Pour le moment, sans mes coéquipiers, je ne voyais pas très bien ce que je pouvais faire toute seule pour aider Alex. Je décidai donc de l'abandonner momentanément pour aller aider les autres blessés. Autant ne pas perdre de temps en tergiversations. Je m'approchai de l'une des victimes coincée sous un rayonnage.

- Bon, on va commencer par vous, vous êtes d'accord ? Quelle question ? Evidemment qu'il était d'accord. Est-ce que vous avez mal à un endroit en particulier ?
- Ma cheville.
- Ok, je vais y jeter un oeil.

L'avantage des rayonnages, c'est qu'ils n'ont pas de fond, juste des étagères, je pouvais donc voir entre chacune, à condition d'avoir au préalable viré tous les produits qui étaient tombés avec. J'auscultai le patient, guettant la moindre réaction qui pouvait indiquer que son état était plus grave que ce qu'il ne me disait.

- Elle a l'air d'être simplement foulée. Vous avez eu de la chance de vous trouver au niveau des couettes ! On va vous sortir de là tout de suite. S'il vous plait ? J'interpellai les deux clients indemnes, un homme d'une trentaine d'années et une adolescente. Est-ce que vous pouvez venir m'aider ? Nous deux, nous allons soulever le rayonnage. Et toi, au signal tu le tireras vers toi jusqu'à ce qu'il soit complètement dégagé. C'est bon pour vous ? Ils acquiescèrent, l'un après l'autre. Allez, on soulève à 3.

A l'extérieur de la boutique, Tom releva son masque pour répondre à Lexy.

- C'est difficile à dire... Et il ne nous suffit pas d'entrer, il faut encore qu'on les dégage de là. Suivant l'état des lieux, ça peut être plus ou moins long. Faites aussi vite que possible. Si vous vous contentez de l'aller-retour, ça devrait le faire.


Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t596-angela-angie-foster-healer http://forum.childrenofluxaeterna.com/t602-angie-foster
Alex Peterson
avatar
Le problème que rencontrait Lexy, c'était que même en réfléchissant, elle ne trouvait pas de Positifs ni de Candidats capables de les aider. Hot Dog n'avait pour lui que sa vitesse et les autres étaient ou Négatifs, ou Cyber... Autrement dit : elle ne pouvait rien faire pour l'instant. Sauf que voilà... Quand elle s'est retournée vers le Magic Alice... Pas de Bronco pour la transporter. Matt absent, pas de moto non plus. Elle s'est retournée pour regarder la foule qui s'était approchée et elle a cherché quelqu'un qui pourrait lui être d'une quelconque aide,jusqu'à trouver un des habitués, un grand brun aux yeux bleus, monté comme un Everest. Une belle tête de militaire, un ami de Matt ce qu'elle en savait. D'un pas vif, elle s'est approché de lui et lui a demandé s'il avait une voiture. Au début, il l'a regardée bizarrement, mais elle ne l'a pas laissé réfléchir et lui a dit de l'emmener en Médiane.

A l'intérieur, mon pouvoir n'arrivait toujours pas à s'activer et me laissait dans le noir complet pour que j'évite d'agoniser. Ce qui me laissait un rythme cardiaque raisonnable. Presque, on aurait dit que je dormais. Au moins, je me vidais pas de mon sang. Heureusement que les victimes étaient coopératives. En fait, je m'étonne toujours qu'une douleur pareil vous réveille pas. Je veux dire que, quand les fondations ont commencé à trembler parce qu'il y avait du mouvement dans les étalages, mes jambes se sont écrasées encore plus. Ca aurait dû me réveiller ! Non ? Lexy disait vrai, même avant que je la connaisse, jamais je ne m'étais blessé à ce point, pas même quand j'avais testé les limites de mon pouvoir. Heureusement, ce n'est pas tous les jours qu'on se brise les os.

Il y a eu un grondement dans l'épicerie, le poids du plafond pesait de plus en plus lourd sur le Bronco. Mon pauvre Bronco... Je ne m'en suis jamais racheté un. Je n'ai même pas cherché. Après ça, j'ai pris un truc sans grande prétention, mais suffisamment moderne pour que le cuir intérieur renifle le neuf et ne possède aucune âme. Bien sûr, il m'a fallu de longues années pour faire que mon nouveau pick-up fusionne avec une partie de moi, mais... Ca a fini par arriver. En attendant, le Bronco refusait de céder et me sauvait la vie. Mais pour combien de temps ?



"The secret to happiness with men ?
Lower your expectations.
Because deep down, in my heart... I know Big Foot is real."
Revenir en haut Aller en bas
Angela Foster
avatar
Tom et Dean se désintéressèrent rapidement de Lexy. Ils étaient sûrs que désormais, elle ne viendrait plus les embêter dans leur travail en essayant d'entrer en douce. Elle avait accepté le deal, non ? Et sincèrement leur priorité maintenant, c'était d'entrer au plus vite dans le bâtiment pour me venir en aide. Aussi rejoignirent-ils Nora et s'attelèrent-ils à l'ouverture.

- 1... 2... 3...

Je mobilisai mes forces pour soulever mon côté d'étagère tandis que l'homme faisait de même de son côté. Nous parvînmes à la lever sans trop de difficulté et quand l'espace fut assez grand pour que la victime puisse être dégagé, je donnai le signal à l'adolescente pour qu'elle le tire. Ce qu'elle fit, comme elle put. La victime pesait certainement plus lourd que l'ado. C'était un homme assez corpulent, d'une cinquantaine d'années. Mais on n'avait pas d'autres solutions en attendant. Lorsqu'il fut dégagé nous reposâmes doucement le rayonnage et je m'intéressai de plus près à la cheville du blessé.

- Je vais vous faire une attelle pour soulager votre cheville et pour que vous puissiez bouger par vous même.

J'allais récupérer mon sac où je l'avais abandonné, près du bronco et revins avec. Nous avions tout le matériel nécessaire pour des premiers secours là-dedans. Notre sac à dos, c'était notre mine d'or, notre principal outil de travail. A nous de vérifier qu'il était toujours "complet" lorsque nous partions en intervention.

Alors que je lui enroulais la bande autour de la cheville, j'entendis un grondement, au-dessus de nos têtes. Un grondement qui n'augurait rien de bon.

- Merde !

Il fallait à tout prix trouver quelque chose qui le retienne. D'une part parce que je ne tenais pas à me prendre un plafond sur la tête, d'autre part parce que plus il tombait, plus il pesait sur le Bronco et plus il écrasait Alex. Alors ok, il avait les os qui se ressoudaient hyper vite. Mais tout de même !

Je terminai mon attelle et aidai le cinquantenaire à se lever. Le soutenant de mon poids, je l'accompagnai jusque contre le mur du fond où je l'aidai à s'asseoir. C'était encore l'endroit le plus en sécurité de tout le magasin. Loin de la sortie, certes, mais aussi loin du plafond "dangereux".

- Est-ce que vous pouvez rester avec lui ? demandai-je à l'adolescente, histoire qu'elle soit, elle aussi, le plus en sûreté possible.

Quand à moi, mon regard passa sur le plafond qu'il fallait empêcher de tomber, sur les deux autres personnes encore coincées sous un autre rayonnage (dont l'une avait certainement des côtes cassés), sur Alex, le Bronco. Habituellement, nous avions Dean pour établir les priorités et nous donner nos directives. Nous connaissions notre boulot, mais il était là pour nous coordonner tout en agissant de son côté, c'était le sien, de boulot.

Allez, Angie, tu peux te débrouiller ! La priorité était peut-être encore le toit. Parce que s'il s'effondrait, alors je ne donnais pas cher de nos peaux à nous tous.

- S'il vous plait, est-ce que je peux encore vous demander un peu d'aide ?

Habituellement, on ne faisait pas ça. C'est un civil, ils ne sont pas formés. Mais habituellement, nous étions en nombre suffisant. Et l'homme était vraiment serviable d'ailleurs, parce qu'il acquiesça aussitôt.

- Ce rayonnage, on doit pouvoir le déplacer et le redresser juste sous le plafond, là. Je montrai l'endroit où il était au plus bas. Ca le soutiendra un peu plus et ça l'empêchera de trop peser sur le bronco. Vous voulez bien ?

Je vis au regard qu'il lança au plafond que franchement, ça ne le réjouissait pas. Je crois qu'il s'inquiétait lui aussi et qu'il aurait bien voulu rester auprès du "gros" et de l'ado. Mais il finit par hocher la tête. Je crois qu'il avait compris l'urgence dans laquelle nous étions. C'est marrant, de voir comment, dans des situations comme celle-ci, les gens peuvent s'entraider.

Nous déplaçâmes donc l'étagère comme nous pûmes, essayant de la porter plus que de la traîner pour éviter des vibrations dans le sol. Evidemment, cela nous pris un peu plus longtemps. D'autant que je n'arrivais pas à la soulever suffisamment pour faire le trajet en une seule fois. Il nous fallu forcer un peu la glisser vraiment sous l'endroit le plus bas du plafond. Mais ça avait l'avantage d'alléger le poids sur le Bronco, ce qui n'était pas plus mal. A condition que ça tienne. Pourvu que ça tienne, il fallait que ça tienne !

Je remerciai l'homme et l'enjoignis à rejoindre les autres.

Et c'est alors que j'eus une autre idée. Jenna. Avec son pouvoir, elle pouvait entrer et sortir comme elle voulait, non ? Et même faire sortir d'autres gens avec elle. Peut-être même Alex, qui sait ?

- Dean, demande à Lexy d'appeler Jenna. Elle est peut-être la solution !


Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t596-angela-angie-foster-healer http://forum.childrenofluxaeterna.com/t602-angie-foster
Alex Peterson
avatar
Tom a rattrapé Lexy alors qu'elle montait dans la voiture du militaire. Elle s'est redressée et a froncé les sourcils. Jenna ? Pourquoi Jenna ? Vous savez quoi ? Je crois que même moi je n'y aurai pas pensé. Depuis qu'elle travaillait au club, elle m'apparaissait comme une nana tellement normale. Bien sûr, elle faisait ces petits tours de magie, mais c'était si naturel que ça ne me venait plus que comme... Quelque chose de banal. Qui plus est, on travaillait tout le temps. Elle venait le soir, faisait ses 4h, repartait. On ne se voyait jamais en dehors. Et je crois que Lexy a dû réfléchir encore plus que moi vu qu'elle ne la voyait pratiquement plus du tout. L'une était au club, l'autre au bar et elles se croisaient rarement. Ca lui est revenu comme une tarte à la crème dans le nez. Elle s'est frappé le front.

"Mais oui, bien sûr !"

Elle a remercié Tom pour l'info et a tout de suite dégainé son téléphone. Pendant qu'elle irait chercher ma mère, elle trouverait Jenna et l'enverrait au Club. Par manque de réseau, Jenna n'a pas répondu avant qu'ils n'arrivent chez ma mère qui rentrait du travail. Elle a alors expliqué la situation au téléphone et Jenna n'a pas attendu d'être en retard pour se présenter aux côtés de Tom dans un "pouf" intergalactique. Et le temps que Lexy téléphone à Jenna, cette dernière a approché le téléphone de la radio de Tom.

"Angie, la mère d'Alex dit qu'il peut rester des heures suivant la blessure, mais qu'en général, c'est assez rapide. Sa plus grosse fracture s'est résorbée en une heure. Elle dit que tant que la blessure est ouverte, il est dans le coma. Tu dois trouver un moyen de le dégager suffisamment pour que son pouvoir s'active. Ca le réveillera." La voix de Lexy s'est éloignée quelque peu. "Madame Peterson, les secours sont déjà sur place." Puis, une voix d'homme par dessus son épaule et Lexy a répété au cas où on l'ait pas entendu. "Tu entends, Angie ? Si vous avez besoin, on a d'autres Positifs sous la main. Du genre à soulever des camions... On arrive !"



"The secret to happiness with men ?
Lower your expectations.
Because deep down, in my heart... I know Big Foot is real."
Revenir en haut Aller en bas
Angela Foster
avatar
- C'est qui Jenna ?
- Une jumper.

Dean eut un petit moment de silence à l'autre bout de la radio. A mon avis, il cogitait à ce que pouvait bien être une jumper et à quoi elle pouvait me servir. C'est qu'il avait sa fierté Dean, et il n'aimait pas avoir l'air d'un ignorant. Sauf qu'il y a des réponses qu'on ne trouve pas tout seule.

- C'est quoi ?
- Merde, Dean, c'est pas le moment ! Si Angie te dit qu'elle est la solution, elle est la solution, intervint Nora avant de continuer sa découpe. Angie, on y est presque, comment ça va de ton côté ?
- Ca tient...

Oui, ça tenait, pour le moment. L'idéal aurait tout de même été de pouvoir consolider le plafond de l'autre côté du Bronco, pour éviter qu'il ne s'affaisse davantage sur Alex. Mais comment vous voulez faire passer une étagère par son pare-brise arrière, hein ? C'était peine perdue.

Je retournai m'occuper des deux autres patients. Eux, ce n'était pas un rayon de couettes et d'oreillers qui leur était tombé dessus, mais des boites de conserves... Il y avait là une femme à laquelle il était difficile de mettre un âge et un homme qui devait être son mari vu comme ils se parlaient l'un, l'autre.

L'homme avait quelques côtes cassés et commençait à avoir du mal à respirer. La femme, quand à elle, avait reçu une boite de conserve sur la tête et saignait un peu. Mais en dehors de ça, elle ne se plaignait pas.

- A votre tour maintenant. Courage, c'est presque fini.

D'ici quelques minutes, mes coéquipiers seraient entrés, et tout irait mieux, et surtout plus vite !

- Ma femme...
- Chut, ne parlez pas. Surtout ne vous agitez pas, vous avez quelques côtes cassées, ça pourrait s'aggraver. On va vous libérer de cette étagère.

Je jetai un regard au trentenaire qui était retourné s'asseoir mais qui était toujours prêt à aider. Une perle ce gars là, je vous dis. Quand on sortirait d'ici, j'irais demander à la mairie qu'on lui discerne une des ces médailles honorifiques pour service rendu.

- Il faut d'abord que je trouve quelque chose qui fasse office de plan dur sur lequel on vous allongera pour qu'on puisse vous tirer sans endommager davantage vos côtes.
- Non, ma femme d'abord.
- Je vais bien Henry, je n'ai rien.

Par acquis de conscience, je me déplaçai tout de même pour me rapprocher d'elle et retirai les produits qui la recouvrait. Elle avait une fracture ouverte du tibia. C'était certainement bien plus douloureux qu'elle ne le disait, mais en soit, ce n'était pas grave.

La voix de Tom retentit alors dans ma radio, me prévenant que Jenna était arrivée.

- Je reviens tout de suite, tout va bien, ne vous en faites pas.

Tom avait sacrément sursauté quand elle avait atterri à côté de lui, sortant de nulle part, comme ça. Mais lui, contrairement à Dean, savait ce qu'était une jumper, donc il ne posa pas la moindre question.

Grâce à Jenna et à Tom, je pus entendre ce que Lexy disait au téléphone. Et en soit, les nouvelles n'étaient pas rassurantes.

- Le dégager suffisamment. Ouais d'accord. Mais on ne peut pas soulever le Bronco, c'est ce qui retient le plafond. Merci quand même Lexy. Merci et reviens vite on va bientôt avoir besoin de toi. Jenna, est-ce que tu peux te déplacer en emmenant quelqu'un avec toi qui est coincé sous un meuble ou une voiture ?
- Angie, tu ne peux pas la laisser entrer tant que...
- Je sais Dean, mais en l'état actuel des choses, le plafond ne tient que par je ne sais quel miracle. Elle est la seule à pouvoir évacuer tout le monde avant que ça ne s'écroule. A moins que vous ne puissiez entrer, tout de suite, maintenant, je n'ai pas d'autre idée !

Dean avait du répondant d'habitude, mais je crois que là, il pesait le pour et le contre et en arrivait à la même conclusion que moi.

- Alors, Jenna ? Tu peux le faire ?

Inutile de vous dire qu'à cet instant, Jenna avait tous les regards de braqués sur elle, sauf celui de Nora qui continuait son oeuvre sans perdre une minute. Et ceux de Dean et de Tom étaient particulièrement expressifs.


Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t596-angela-angie-foster-healer http://forum.childrenofluxaeterna.com/t602-angie-foster
Alex Peterson
avatar
Jenna regardait l'étendue des dégâts et elle a grimacé. C'est pourtant loin d'être une chochotte, mais elle est du genre plutôt facilement inquiète. Elle était venue aussi vite qu'elle avait pu et ne savait pas vraiment comment aider. Comment pouvait-elle entrer dans l'épicerie sans causer plus de dégâts ? Pourtant, quand on lui a demandé si elle pouvait le faire, elle a haussé les épaules.

"Pour qui vous me prenez ? Bien sûr que je peux le faire !"

Jenna irait plus vite que les secours. Après tout, c'était bien pour ça qu'on faisait des Candidats pour concurrencer les Positifs, non ? Parce qu'il n'y en avait pas assez et qu'on se rendait compte combien c'était pratique ! Sauf qu'elle est restée plantée là, à peser elle aussi le pour et le contre. Quand elle a eu fini, réalisant qu'il y avait plus de contre que de pour, elle a vivement pris la radio des mains de Tom pour parler à Angie.

"Il va falloir que tu me décrives un peu où t'es, ce que tu as autour de toi. Est-ce que le Bronco est dégagé de l'intérieur ou est-ce qu'il a des trucs qui encombrent devant la portière ?"

Le Bronco, c'était tout ce qu'elle voyait, c'est la seule chose qu'elle pouvait dessiner dans son esprit. Elle avait beau connaître l'épicerie, elle ignorait dans quel état elle se trouvait à l'intérieur.



"The secret to happiness with men ?
Lower your expectations.
Because deep down, in my heart... I know Big Foot is real."
Revenir en haut Aller en bas
Angela Foster
avatar
- Euh...

Je regardai à nouveau tout autour de moi, comme si mon esprit n'avait pas encore mémorisé la situation alors que c'était pourtant le cas. Comment l'oublier ?

- Le Bronco est couché sur le côté. Il forme une espèce de triangle avec le mur de gauche et le camion. Alex est précisément au milieu de ce triangle, les jambes sous le Bronco. Je n'ai réussi à le rejoindre qu'en passant par l'intérieur du véhicule.

Je pris une profonde inspiration avant de continuer. Je n'aimais pas ce que j'allais dire, mais j'avais beau tourner le problème dans tous les sens, je ne voyais pas d'autre possibilité.

- Jenna... Le Bronco est la seule chose qui empêche le plafond de s'écrouler. C'est trop dangereux de le bouger pour l'instant.

Tom remua en entendant mes paroles. Il avait suffisamment l'habitude de ce genre de situation pour comprendre ce que cela signifiait.

- Nora, Dean, il faut qu'on entre tout de suite !
- On fait ce qu'on peut, Tom !

Lui avait compris. Les deux autres aussi, mais Jenna n'était pas de la partie. Alors je continuai, pour lui expliquer clairement les choses.

- Si nous commençons par évacuer Alex, le plafond risque de nous tomber dessus et de nous ensevelir tous. Il faut évacuer les autres d'abord. Et s'occuper d'Alex en dernier. Je me passai la main sur le front, je détestai cette idée. J'ai trois personnes qui peuvent sortir tout de suite. Ils sont contre le mur du fond. A vue de nez, je dirais à 4 mètres de la rue. Il n'y a rien là-bas, tu peux y venir sans risque, tant que tu ne touches ni au Bronco ni au plafond. Est-ce que tu peux venir les chercher déjà ?

Pour le couple encore coincé sous l'étagère, ce serait un peu plus compliqué. Disons qu'il faudrait les bouger avec précaution pour éviter que leurs blessures ne s'aggrave davantage. Mais avec un peu de chance, le temps que je les libère de leur étagère, mes collègues seraient enfin entrés dans le bâtiment.


Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t596-angela-angie-foster-healer http://forum.childrenofluxaeterna.com/t602-angie-foster
Alex Peterson
avatar
Jenna a roulé des yeux aux indications.

"Je sais tout ça, Angie, mais je ne peux pas poper n'importe où et notre seul point commun visuel, c'est le Bronco." Elle a rendu la radio à Tom. "Je ferai sortir les moins blessés en premier, le temps que Lexy arrive. Vous prendrez ceux-là en charge. On s'occupera des plus gravement touchés. Je terminerai par Angela. Quand tout sera vidé... Je prendrai Alex avec moi. Faites un périmètre de sécurité, des fois que ça s'effondre..."

On n'est jamais trop prudents. Le mieux aurait encore été que Jenna jump avec Lexy, mais l'intérieur de l'épicerie aurait probablement été trop incertain pour rajouter une personne de plus. Elle s'est alors concentrée en visualisant le Bronco. Elle n'avait pas droit à l'erreur. Elle a fermé les yeux... Et elle a disparu.

En jumpant proche du Bronco, Jenna a glissé sur un débris et a manqué de s'étaler de tout son long. Elle a agité les bras pour retrouver son équilibre et a souri à Angela de toutes ses dents, comme si de rien n'était. Un rapide coup d'oeil à l'intérieur et Jenna a grimacé. Ca ne s'annonçait pas très stable, en effet. Elle levé les yeux au plafond et progressivement, elle est redescendue jusqu'à Alex, une expression inquiète sur le visage.

"Mon Dieu, est-ce qu'il est..."

Lexy lui avait fait un topo rapide sur la situation, aussi, elle n'a pas couru vers moi, pour ne pas aggraver les choses, mais je sais qu'en d'autres circonstances, ça aurait été son premier réflexe. Se ressaisissant, elle a regardé Angela et les quelques blessés, puis elle a acquiescé.

"Ok, je ne vais prendre qu'une personne à la fois. Sinon, j'ai peur que le jump ne créé une onde trop dangereuse..."



"The secret to happiness with men ?
Lower your expectations.
Because deep down, in my heart... I know Big Foot is real."
Revenir en haut Aller en bas
Angela Foster
avatar
Elle ne pouvait pas poper n'importe où ? A vrai dire, je n'en savais rien, je ne savais pas comment fonctionnait son pouvoir. Je savais seulement qu'elle était capable de voyager d'un point A à un point B et même de transporter quelqu'un en même temps qu'elle. Mon estomac n'avait d'ailleurs pas apprécié le voyage la dernière fois. Mais en dehors de ça, je ne savais pas grand chose, c'était pour ça que je lui avais demandé si elle pouvait le faire.

Tom acquiesça en récupérant sa radio et il regarda Jenna disparaître de son champ de vision en un battement de cil. Dean, lui, fronça les sourcils.

- Tu l'as laissée y aller ? Tom...
- Tu vois une autre solution ? Tu devrais confiance à Angie des fois, elle nous a prouvé qu'elle pouvait avoir de bonnes idées de temps en temps, non ? Et elle s'y connait mieux que nous en matière de pouvoirs.

Dean leva les yeux au ciel et repris son découpage.

Lorsque Jenna apparut dans un petit "ploup" à quelques mètres de moi, j'étais penchée sur un des rayonnages qui gisait au sol, en train de démonter l'une des étagères. Il me fallait quelque chose de dur pour déplacer l'homme sans trop solliciter ses côtes. Une tablette d'une étagère ferait l'affaire.

Je relevai les yeux vers elle sans cesser de dévisser mon boulon et lui rendis son sourire.

- Contente de te voir.

Certes, les circonstances n'étaient pas ce qu'on pouvait rêver de mieux, mais oui, j'étais vraiment soulagée que Jenna m'ait rejointe. Parce que je croyais en ses capacités. A son ébauche de question sur Alex, je secouai la tête.

- Il est inconscient. Je n'ai pas réussi à le réveiller, mais Lexy dit que c'est son pouvoir qui le maintient dans une sorte de coma et qu'il ne se réveillera que quand il sera complètement guéri.

Je baissai à nouveau les yeux sur ce que j'étais en train de faire et détachai le dernier boulon. Je me redressai, avec ma tablette sous le bras.

- S'il vous plait, annonçai-je à l'intention des 3 rescapés assis contre le mur, je vous présente Jenna. Elle va vous faire sortir du bâtiment. Il est possible que vous ayez envie de vomir après, mais ce n'est rien, c'est tout à fait normal. A l'extérieur, d'autres personnes prendront soin de vous et vous orienteront vers l'hôpital le plus proche pour soigner vos blessures et s'assurer que vous allez bien. Elle ne peut emmener qu'une personne à la fois, mais elle reviendra chercher tout le monde, je vous le promets. Les dames d'abord ?

Je tendis la main en direction de l'adolescente et l'invitai à se lever pour rejoindre Jenna. Pourvu qu'aucun d'entre eux ne soit hostile aux positifs...

- Fais attention à toi, murmurai-je à Jenna, de façon à ce que l'adolescente ne m'entende pas. Et puis, j'ajoutai, un peu plus fort, juste avant qu'elles ne disparaissent. Jenna, merci, je te revaudrai ça. Et je les laissai partir.

Je retournai ensuite à mon petit couple et posai la tablette juste à côté de monsieur.

- J'ai trouvé quelque chose qui fera office de plan dur, on pourra vous transporter sans que ça soit trop douloureux. Je vais vous faire une injection d'antalgique à effet immédiat, ça diminuera un peu la douleur dans vos cotes pour qu'elle soit supportable quand on vous dégagera de l'étagère, d'accord ?


Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t596-angela-angie-foster-healer http://forum.childrenofluxaeterna.com/t602-angie-foster
Alex Peterson
avatar
Yuna est du genre préparée. Je la sais de l'Underground depuis assez longtemps, maintenant. Elle a dégainé son téléphone pour appeler Lexy et savoir où elle était.

"Je suis sur l'Interstate, on fait au plus vite."
"On ?"
"Oui, sans le Bronco, j'ai dû improviser un chauffeur, tu vois ! Comment est la situation ? C'est grave ou Grave ?"

Yuna a regardé autour d'elle et a dégluti. Être préparée ne signifiait pas qu'elle ne ressente rien. Et sa détresse se lisait sur son visage. Elle m'a observé quelques secondes, puis elle a regardé Angela s'occuper des blessés.

"C'est... Plus grave que ça en a l'air. On va avoir besoin de toi très vite, maintenant. Alex est toujours prisonnier du Bronco, mais on l'extirpera en dernier, la voiture maintient ce qu'il reste du plafond."

Un soupir s'est fait entendre au bout du fil. S'en est suivi un long silence. Qui a fini par inquiéter Yuna.

"Lexy ?"
"J'appelle Doggie, je fais au plus vite."
"C'est qui Doggie ?"
"Mon nouveau chauffeur."

Yuna n'a pas posé plus de questions et elle a fait signe aux moins blessés de s'approcher d'elle pour les transporter. Un par un. Elle popait sur la voie avec le troisième quand Lexy est arrivée... A dos de Doggie. Il lui a rappelé Bogdan, d'une certaine manière. Même morphologie, même sourire fier, même chevelure décadente et le regard suffisant. Je vous parie qu'il a adoré transporter Lexy comme ça à travers la ville en un temps record. Yuna a même cru qu'elle allait tomber en manquant cruellement d'équilibre alors que ses pieds retouchaient le sol. Doggie l'a retenue par les épaules avec un léger rire. Yuna s'est rapprochée d'eux.

"Il reste encore des gens à l'intérieur, qui ont besoin de soins rapidement."
"Combien ?"
"Deux. Un couple. La femme est gravement touchée."

Lexy a acquiescé à l'attention de Tom et s'est frotté les mains, alors que Jenna repartait à l'intérieur, auprès d'Angela.



"The secret to happiness with men ?
Lower your expectations.
Because deep down, in my heart... I know Big Foot is real."
Revenir en haut Aller en bas
Angela Foster
avatar
Et Jenna commença sa mission. Au premier "ploup", c'est avec l'adolescente qu'elle repartit. Les femmes ou les enfants d'abord, vous savez ?

Je jetai un regard dans leur direction tandis qu'elles disparaissaient et laissai échapper un soupir. Une personne d'évacuer. C'était déjà ça. Mais ce ne serait pas la plus difficile à déplacer. Je reportai mon regard sur l'homme aux cotes brisées, toujours coincé sous son étagère, avec sa femme. Lui, on allait avoir du mal à le transporter. Le protocole réclamait l'utilisation d'un plan dur pour le déplacer tout en minimisant sa douleur, mais comment je pouvais suivre le protocole alors que je n'avais même pas de moyen de le sortir autrement que par l’intermédiaire de Jenna ? Est-ce qu'elle avait la possibilité de le déplacer à l'horizontale, lui et le brancard rigide que j'allais improviser ? Mais chaque chose en son temps. Je préparai l'injection et lui plantai l'aiguille là où je pus.

"Ploup", Jenna venait de repartir avec le cinquantenaire à la cheville foulée. Et de deux. Il fallait maintenant que je dégage ce couple de son étagère. Et vite. Le problème, c'est que leur étagère était elle-même coincée par une autre étagère affalée dessus. Et celle-ci était bloquée par le Bronco, pour nous faciliter la tâche. Même en poussant de toutes mes forces, je n'arrivais pas à la faire bouger d'un millimètre. L'aide du trentenaire ne servit pas à grand chose non plus. Il y avait trop de poids sur ce rayonnage pour que nous puissions le déplacer. Il me fallait trouver une autre solution.

"Ploup", Jenna disparut avec le trentenaire.

- Dean, il me faut la scie à métaux. Il va falloir que je découpe l'étagère.
- Vous allez faire quoi ?
- Est-ce que tu peux la confier à Jenna ?

Je raccrochai ma radio et me tournai vers le couple pour leur expliquer la situation.

- Vous et votre femme êtes plus blessés que les personnes que mon amie vient d'évacuer. Elle ne peut pas vous transporter aussi facilement. Vous devez rester immobile autant que possible et il faut que je fasse quelque chose pour maintenir la fracture de votre femme. Je ne peux pas lui poser d'atèle tant qu'elle est coincée sous cette étagère, je n'ai pas assez d'espace pour agir. Puisque je ne peux pas déplacer cette étagère, je vais la découper tout autour de vous pour pouvoir vous dégager plus facilement. Ne vous en faites pas, ce sera rapide et je couperai assez loin de vous pour qu'il n'y ait aucun risque pour vous. Je plongeai mon regard dans celui de l'homme et pris sa main dans la mienne. Nous allons vous sortir de là, tous les deux, je vous le promets.

Ne jamais faire de promesses qu'on est pas sûr de pouvoir tenir. Si Dean avait été là, il n'aurait pas manqué de me jeter un regard désapprobateur. Mais j'étais humaine, et je voulais rassurer ces gens. Qu'est-ce que vous vouliez que je leur dise d'autre ?

A l'extérieur, Dean s'approcha de Jenna et Lexy avec la scie que j'avais demandé dans la main.

- Angie aurait besoin de ça, est-ce que vous pouvez lui apporter en retournant à l'intérieur ?

Il n'aimait pas ça. Sa conscience professionnelle lui interdisait d'impliquer des civils dans un sauvetage de cette envergure. Malheureusement, il n'avait pas le pouvoir de Jenna. Ni celui de Lexy. En fait, Dean n'était qu'un simple négatif, qui faisait ce qu'il pouvait avec les moyens qu'il avait en sa possession. Il n'avait aucune animosité envers les positifs, mais dans les moments comme celui-ci, quand il se sentait totalement impuissant et qu'il voyait que d'autres pouvaient faire plus que lui, il ressentait une espèce d'amertume au fond de lui, comme une pointe de jalousie ou de dépit.


Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t596-angela-angie-foster-healer http://forum.childrenofluxaeterna.com/t602-angie-foster
Alex Peterson
avatar
Yuna a regardé cette arme bizarre quand on lui a mis entre les mains. Heureusement que les distances étaient courtes, sinon elle aurait déjà probablement fatigué beaucoup plus vite. Yuna avait plus de ressources que ça et c'était tant mieux. Quand elle est revenue auprès d'Angela avec la scie, elle lui a tendu avec une grimace. Pourtant, elle est pas du genre à avoir peur de se casser un ongle, mais c'est quelqu'un de prudent. Et quand elle ne connaît pas, elle se méfie.

"Tu es sûre de ce que tu fais ? Vu de l'extérieur, ça pue un peu quand même..." Elle a tourné les yeux vers moi et froncé les sourcils. "Tu es sûre qu'il va bien ? Il est tout pâle..." Puis elle a reporté son regard sur Angela. "Il faut se dépêcher..."

En réponse, le plafond a commencé à craquer. Entre les pop de Yuna et les tentatives des secouristes pour creuser un passage, tout ça ajouté à l'instabilité du truc... Combien de temps restait-il réellement ? Yuna a entendu quelqu'un hurler dehors, m'appelant désespérément. Elle a tourné la tête vers l'extérieur, comme si elle pouvait voir à travers les murs.

"C'est la mère d'Alex..."

Heureusement, le chauffeur de Lexy la retenait en essayant de lui faire entendre raison.

"Angie, la mère d'Alex est arrivée. J'essaye d'en savoir plus avant qu'on le bouge."

Autant que possible, Yuna a aidé Angela à extirper le couple et le stabiliser pour qu'elle puisse les amener en sûreté. Plus vite qu'ils sortiraient d'ici, le mieux ce serait.

"Elle dit que tant que les os sont brisés, Alex reste dans le coma, mais ne se régénère pas. En revanche, j'ignore de combien de temps on dispose. A sa connaissance, Alex n'a jamais eu d'accident aussi grave et il n'a jamais été dans le coma aussi longtemps." Angela devait sûrement compiler les infos dans sa tête. "S'il manque de force pour se régénérer, il est possible que son pouvoir ne se déclenche pas. On va très probablement devoir le provoquer dans les plus brefs délais."

Yuna s'est redressée et a regardé Angela travailler en même temps, les sourcils froncés. Dans sa tête, elle s'est mise à calculer les poussées, les risques, le tout dans un temps critique. Elle a pris la radio d'Angela pour répondre.

"Ok, Lexy, tiens toi prête, je vais faire sortir tout le monde."
"Non, Yuna, c'est trop dangereux !"

Cette dernière a regardé la radio comme si Lexy venait de muter de la voix. Mais celle-ci, grave et grondante, elle la connaissait très bien. sa voix est partie dans les aigus.

"Reese ?!"

Pour Dean, ça commençait à faire trop de monde sur le talkie. J'imagine ce pauvre type coincé au milieu de tous ces énergumènes. Et encore, Reese était un Négatif.

"Tu risques de tout faire effondrer, c'est beaucoup trop risqué. Tiens-en toi au plan !"
"Mais !"
"Tout ira bien. Laisse-les faire leur travail et occupe-toi d'assurer le tien. Alex va s'en sortir, c'est un dur à cuire. Juste, évitez de vous endormir sur votre thé."



"The secret to happiness with men ?
Lower your expectations.
Because deep down, in my heart... I know Big Foot is real."
Revenir en haut Aller en bas
Angela Foster
avatar
Je ne perdis pas une seconde. Lorsque Jenna apparut de nouveau avec la scie, je la lui arrachai des mains pour me mettre au boulot.

- Merci !

J'avais déjà "préparé" le couple en les couvrant d'une couverture anti-feu pour éviter que d'éventuelles étincelles ne les blesse. C'était le principal risque lorsqu'on sciait de métal.

La scie entre les mains, je m'agenouillai au niveau du rayonnage et la mis en marche au moment où la voix de Jenna s'élevait, peu assurée.

- C'est la seule solution si on veut les sortir le plus rapidement possible. On n'a pas le temps de soulever ces étagères, on n'a pas suffisamment de force, et surtout, cela ferait bouger le Bronco. Vaut mieux éviter.

J'ajustai mes lunettes de protection devant mes yeux et levai le regard vers elle, juste quelques secondes, le temps de la rassurer.

- Je fais au plus vite, Jenna. Recule un peu, c'est plus sûr.

Le bruit de la scie m'empêchait de suivre la conversation qui avait lieu entre Jenna et l'extérieur. Ce n'était pas plus mal d'ailleurs, ça évitait à mon esprit de trop se disperser. Il était déjà suffisamment occupé comme ça entre Alex et ce que j'étais en train de faire. D'autant que je n'avais pas tellement droit à l'erreur. Cette scie pouvait facilement déraper et mon genou serait le premier à prendre si cela arrivait.

A l'extérieur en revanche, Dean suivait parfaitement la conversation et ce qu'il entendait lui faisait peur, vraiment.

- Non, c'est trop dangereux ! cria-t-il au moment où Reese faisait de même.

Il releva les yeux sur celui-ci alors qu'il argumentait pour convaincre Jenna de s'en tenir au plan initial et de ne pas prendre d'initiatives. Il porta les mains à ses tempes, comme s'il avait mal à la tête, mais c'était surtout de l'inquiétude qu'il ressentait à cet instant précis. Et si ce Reese n'arrivait pas à convaincre Jenna ? C'était une mauvaise idée de l'avoir envoyée là-bas, elle n'était pas formée au sauvetage, elle ne connaissait pas les règles de sécurité, les protocoles de base, il n'aurait jamais dû me laisser le convaincre. Sauf qu'il l'avait fait. Et il ne pouvait plus rien faire d'autre qu'attendre désormais. Attendre que la brèche soit enfin ouverte, ou que je finisse le sauvetage rapidement.

A l'intérieur, je maniais la scie avec précaution. Lentement mais sûrement diraient certains. Je faisais aussi vite que je pouvais tout en essayant de rester aussi précise que possible. Et l'étagère ne me résista pas longtemps. De la poussière tombait du plafond régulièrement, annonçant que celui-ci était de moins en moins stable et sincèrement, ça puait. Je n'étais déjà pas sereine au début de l'intervention, et ça ne m'aidait pas. Je sentais mes mains trembler et mon cœur battre la chamade. Et si je n'y arrivais pas ?

Le dernier morceau d'étagère finit par céder et je laissai échapper un soupire de soulagement. J'arrêtai la scie, la posai à côté de moi et appelai Jenna.

- Aide-moi à dégager ça s'il te plait.

Ensemble nous soulevâmes la partie que j'avais découpé et la déplaçâmes jusqu'à ce que le couple soit entièrement dégagé.

- On va le mettre sur la civière, à 3. 1, 2, 3 !

L'homme poussa un cri alors que nous le déplacions, j'en avais mal pour lui, mais nous ne pouvions pas faire autrement. Je me relevai, attrapai Jenna par le bras et la tirai un peu à l'écart pour que le couple ne nous entende pas.

- Est-ce que tu crois que tu peux le déplacer sans trop le "bouger" ? Ses côtes cassés sont mal situées. J'ai peur que s'il remue trop, elles n'en viennent à endommager ses poumons...

Je me passai la main dans les cheveux, cherchant à dissimuler mon inquiétude. Déplacer un homme avec des côtes cassées, c'était toujours très délicat. Et je ne connaissais pas suffisamment les capacités de Jenna pour savoir si elle pouvait le faire ou non. Quelque chose me disait que c'était trop risqué de l'évacuer de la sorte. Mais comment l'évacuer autrement ?

Avant qu'elle ne reparte vers le couple, je l'arrêtai à nouveau cependant. Mon regard passa sur le plafond, s'arrêta sur les fissures, suivit les morceaux qui commençaient à en tomber.

- Il reste 3 blessés à évacuer. Ca te fait trois voyages.

4 avec moi, en fait, mais, je ne sais pas pourquoi, je ne me comptais pas dedans. Je me disais que je trouverai toujours un moyen de m'en sortir autrement (en rampant sous le camion, comme à l'aller par exemple). Et que, de toute façon, les sauveteurs devaient être les derniers à être évacués.

- Tu crois que le plafond tiendra ?

L'étagère que nous avions redressée pour le soutenir un peu plus ne le retiendrait pas longtemps au moment où il tomberait, c'était certain.


Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t596-angela-angie-foster-healer http://forum.childrenofluxaeterna.com/t602-angie-foster
Alex Peterson
avatar
Elles avaient de la poussière plein les cheveux. Angela travaillait dur et Yuna l'assistait comme une pro, suivant à la lettre ses conseils. Toutes les deux, elles ont réussi à installer un des derniers blessés sur la civière de fortune. Yuna s'est franchement demandé comment elle allait s'y prendre. D'habitude, c'était beaucoup plus simple. Elle a grimacé en réfléchissant, cherchant une position pendant plusieurs minutes. Elle a regardé le dernier blessé, moi, Angela, le blessé prêt...

"Ok, euh..."

Finalement, elle s'est penchée le long de la civière, une jambe de chaque côté et elle a pris les bords entre ses mains, fermement. Ses longs cheveux bruns bouclés tombaient dans le visage de son prochain voyageur. Elle commençait à transpirer.

"Ca va secouer. Prenez mes poignets. Serrez autant que vous pouvez ! C'est très important que vous ne me lâchiez pas. LEXY !" Les secouristes avaient réussi leur percée, juste de quoi communiquer plus facilement, pas assez pour faire passer une personne. "Lexy, ça va être à toi !"
"Ok, je suis prête !"
"Ok... Un... Deux..."

*pouf*

Yuna a atterri sur le trottoir un peu lourdement et l'homme a alerté toute la rue de ses hurlements.

"Qu'est-ce qui est arrivé à trois ?!"
"Désolée, désolée, désolée, vraiment désolée !"

Elle commençait à vraiment transpirer. Tous ces voyages, même courts, ça finissait par l'atteindre. Jumper seule était une chose, mais avec des charges pareilles... Elle a laissé le temps à Lexy de calmer le mari et Yuna a vraiment cru que ses cheveux viraient au blanc, comme ses yeux. Mais ça devait être le soleil et le vent. De retour à l'intérieur, Yuna s'est penchée sur la femme.

"Il va bien, tout va bien, il est entre de bonnes mains. C'est votre tour, maintenant !" Elle m'a à nouveau regardé, puis Angela. Ses pommettes viraient au rouge. "Ensuite, ce sera toi. Alex en dernier." Et avant que la blonde n'ait le temps de répliquer, Yuna a levé une main. "Ca s'effondre ! Quand je vais le dégager, tout va s'écrouler. Il vaut mieux qu'il n'y ait plus personne dedans."

Un nouveau pouf et la femme a disparu du champs visuel d'Angela. A son tour, Lexy s'est occupée d'elle, au moins pour les blessures les plus graves avant de les laisser à la charge des ambulances. Leur vie ne serait plus en danger quand ils atteindraient l'hôpital. Lexy aussi commençait à fatiguer, mais elle n'a rien laissé paraître, comme d'habitude.

De retour auprès d'Angela, Yuna a glissé sur un débris. Elle avait le tournis et il lui restait encore deux voyages. Mais quand elle a vu le chauffeur, elle a réalisé que le mien ne serait pas le plus complexe.

"On ne peut pas le laisser là..."

A peine disait-elle ça qu'un bout du plafond s'est détaché et s'est écrasé sur le Bronco, coupant net le passage ouvert par les secouristes. Yuna a crié sous la surprise et s'est protégé le visage en se recroquevillant. Une dure à cuire, ouais, mais quand même. J'étais encore plus écrasé sous la voiture de ma grand mère, de la poussière partout et le visage, les bras, égratignés. Forte de son courage et de sa compassion, elle s'est approchée de l'habitacle du camion, qu'Angela lui dise oui ou zut.

"Viens ! Prends ma main !"

Prudemment, elle a gravi quelques débris pour réussir à toucher au moins un doigt du chauffeur.

"Angie !"

Les deux bras tendus, elle a attendu que la blonde la touche suffisamment pour jumper.



"The secret to happiness with men ?
Lower your expectations.
Because deep down, in my heart... I know Big Foot is real."
Revenir en haut Aller en bas
Angela Foster
avatar
Et Jenna disparut, emmenant avec elle l'homme. Sans perdre de temps, j'allais m'occuper de sa femme, afin qu'elle soit prête à bouger quand Jenna reviendrait la chercher. C'est alors que nous entendîmes les cris.

- Qu'est-ce qui se passe, Henry ?

Les cris me glacèrent le sang. Je m'emparai de ma radio.

- Dean, qu'est-ce qu'il s'est passé ?

Pas de réponse. A l'extérieur, Dean s'était précipité pour aider Jenna et Lexy à s'occuper de l'homme. Nous ne restâmes cependant pas très longtemps dans l'attente. Jenna revint aussitôt et nous rassura comme elle put. Je ne suis pas certaine que ça ait fonctionné pour la femme, mais Jenna ne le laissa pas le temps de le vérifier, elle repartit avec elle aussi sec, après que j'eus terminé de lui poser un bandage pour maintenir sa fracture.

Il ne restait plus qu'Alex désormais. On en voyait enfin la fin. Lorsque Jenna revint, je dus tendre le bras pour la rattraper et l'empêcher de tomber. Elle venait de glisser sur un débris, rien d'inquiétant en soi, c'étaient des choses qui arrivaient. Sauf que j'eus le temps de voir son visage, son expression. Elle était à bout de forces, elle avait trop utilisé son pouvoir et elle atteignait ses limites.

- Est-ce que ça va ?

Ma question se noya dans la remarque de Jenna alors qu'elle repensait au chauffeur du camion. Ce fut le moment que le plafond choisit pour s'effondrer en partie. Je sursautai et tirai Jenna en arrière dans un geste réflexe, des fois que, on ne sait jamais.

A l'extérieur, le bruit alerta les collègues qui reculèrent instinctivement. Le nuages de poussière soulevé par l'effondrement du plafond parvint jusqu'à eux, les enveloppant.

- Angie ! Est-ce que tout va bien !

La voix de Tom était empreinte  d'inquiétude et entrecoupée de toussotements dus à la poussière.

- Oui, ça va, mais on ne peut plus accéder à votre ouverture. Jenna !

Je lâchai ma radio en voyant la jeune felle se précipiter vers la cabine du camion pour porter secours au chauffeur.

- Laisse-le, on n'a pas le temps de s'occuper de lui. Il est mort ! Je l'attrapai par le bras et la tirai en arrière avant qu'elle n'aie le temps de jumper. Notre priorité, c'est les vivants. On reviendra le chercher quand on déblaiera tout ça. Alex est vivant, occupe-toi d'Alex !

Mais Jenna était dure à convaincre. Je la forçai à me regarder dans les yeux et pris une expression aussi ferme que possible. J'étais morte de trouille en vérité, mais je n'avais pas le droit de le montrer. C'était moi la professionnelle dans tout ce merdier.

- Jenna ! Tu n'as pas assez de forces pour évacuer tout le monde. Le plafond pèse de plus en plus sur Alex. Occupe-toi de lui, maintenant ! C'est un ordre ! Dépêche-toi ! Je la poussai en direction d'Alex sans lui laisser le temps de réfléchir. Tu pars avec lui, tout de suite ! Je me débrouillerai pour sortir. C'est un ordre Jenna !

Mon regard parcourut la pièce, les décombres. L'effondrement du plafond m'empêchait de repasser par où J'étais venue, mais l'accès à l'étage était encore possible.

- Regarde je peux sortir par en haut. Allez,  sauve Alex ! Ne t'occupes pas de moi, tu n'arriveras pas à nous emmener tous les deux.

Je prenais déjà la direction de l'escalier. Si j'arrivais à l'atteindre, avant que Jenna ne disparaisse avec Alex, je serai à l'abri, le plafond n'avait pas bougé au dessus de l'escalier.

- Allez, pars !


Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t596-angela-angie-foster-healer http://forum.childrenofluxaeterna.com/t602-angie-foster
Alex Peterson
avatar
Il faut croire qu'Angela n'avait pas le même rapport que Yuna avec les personnes. La mutante pensait à la famille du chauffeur, mais aussi à sa dignité de mort. Personne ne devrait finir ainsi et ça l'insupportait de devoir l'abandonner. Pourtant, Angela était encore plus tête de poche et ridiculeusement imprudente avec son souhait de suicide. Yuna n'avait pas le choix. Elle a glissé du camion pour accourir vers Angela. A peine l'a-t-elle attrapée par le poignet qu'elles ont jumpé sur la route.

Elles ont roulé sur le bitume sous la force du voyage et Yuna s'est redressée en fusillant la blonde du regard.

"Je ne suis pas n'importe quelle Positve ! Et je sais ce que je fais !"

A défaut d'être à bout de force, Yuna faiblissait tout de même. Elle s'est retournée vers la bâtisse et a fait quelques pas avant de disparaître. Lexy s'occupait du couple et Reese est arrivé pour aider Angela à se relever, les yeux rivés vers l'épicerie. Ma mère, elle... Je crois que c'est une chance que je n'ai pas été là pour voir son visage. Inquiet et impatient... Elle se frottait les mains en attendant. Lexy s'est laissée tomber par terre une fois les blessures de la femme minimisées. Les ambulanciers ont pu  prendre en charge les blessés, mais toujours pas de signe de Yuna. Ses cheveux ont repris cette couleur mi chatain mi blond et ses yeux leur bleu vert naturel. Lexy s'état contentée du minimum pour s'économiser des fois que mon pouvoir ne se déclenche pas.

Et quand je suis arrivé sur la route, ça ne m'a pas non plus réveillé. Heureusement, j'ai échappé au côté nausées et tout ça. Autant dire que j'avais les jambes en bouillie. Lexy a plaqué immédiatement une main sur ma cuisse pour guérir les tissus les plus endommagés et... Disons m'éviter la mort soudaine dans les secondes qui suivaient. Elle a manqué de me lâcher alors que tout l'immeuble s'effondrait.

Yuna avait déstabilisé toutes les fondations avec ses jump répétés et après m'avoir dégagé. L'écroulement a même emporté une partie du club et... Bien sûr, mon loft avec. Les gens se sont reculés naturellement et Lexy s'est penchée sur mon visage pour m'éviter les débris. Malgré sa main tremblante et imbibée de sang, elle a réussi à stopper mon hémorragie mortelle. Quand elle n'a plus rien entendu de l'effondrement, elle a laissé passer quelques secondes avant de se redresser Le Magic Alice, par miracle, n'avait rien. Le club était fermé, c'était une chance. Ah si j'avais pu voir ça !

"Bones ?" Lexy a secoué mon torse de sa main ensanglantée. "BONES !"

Il aurait suffi que j'ouvre les yeux. Mais comme mon pouvoir, mon corps restait immobile, parfaitement inconscient de ce qui se passait autour...



"The secret to happiness with men ?
Lower your expectations.
Because deep down, in my heart... I know Big Foot is real."
Revenir en haut Aller en bas
Angela Foster
avatar
Je sentis la main de Jenna m'attraper le poignet et, "pouf", avant que je n'eusses le temps de réaliser quoique ce soit, voilà que je roulais au sol. Je sentis mon estomac se révulser et me mit à respirer rapidement pour faire passer cette sensation désagréable de nausée. Alors que je regardais autour de moi pour comprendre ce qu'il venait de se passer, un homme que je ne connaissais pas m'aida à me relever, mais je ne songeai même pas à le remercier sur le coup. Tom, qui me connaissait décidément trop bien, nous rejoignit rapidement.

- Angie, est-ce que ça va ?
- Oui... Non...

Attendez une minute, je n'étais plus à l'intérieur du bâtiment. Et Alex, où était Alex ? Jenna m'avait ramenée avant lui ?

- Alex !

Je sentis des bras me ceinturer par la taille alors que j'esquissai un mouvement pour retourner vers le bâtiment. Tom ou l'homme, je n'en avais pas la moindre idée et pour être honnête, je m'en moquais royalement.

- Laissez-moi, il est encore à l'intérieur !
- Elle est partie le chercher, tu ne peux rien faire de plus. Angie arrête !

Heureusement pour tout le monde, celui qui me tenait était plus fort que moi, et malgré mes ruades, il n'avait aucune mal à me retenir.

- Elle va revenir avec lui. Angie, calme-toi ! Tom me força à me tourner vers lui et me secoua comme un prunier pour m'obliger à me focaliser sur lui. Angie ! Ne me force pas à te filer un sédatif ! Dean serait obligé de le noter dans son rapport et tu auras des ennuis. C'est ça que tu veux ? Jenna va le ramener. Fais lui confiance, elle sait ce qu'elle fait.
- Elle est épuisée...
- Jusqu'à preuve du contraire, elle connait son pouvoir mieux que toi, non ?

En réalité, Tom n'en avait pas la moindre idée. Il était habité par le doute, mais comme moi tout à l'heure, il s'efforçait de ne rien montrer. Il se positionnait comme étant celui qui ne devait pas flancher, au risque de me voir partir en vrille. Un rôle pas agréable du tout qu'il jouait pourtant avec brio. Il avait l'habitude. Nous avions l'habitude, c'était fréquent que les proches des victimes veuillent intervenir et c'était à nous de les maintenir à distance. J'avais fait ça, moi aussi. Sauf qu'aujourd'hui, les proches, j'en faisais partie et je réagissais exactement comme eux.

- Tom... pourquoi elle ne revient pas ?

Mon regard s'était de nouveau porté vers l'épicerie. Jenna jumpait rapidement d'un point A à un point B. Elle était repartie aussitôt, il ne lui fallait pas longtemps pour revenir avec Alex. Alors pourquoi elle ne revenait pas ?

- Elle doit prendre ses précautions pour le déplacer sans qu'il en souffre trop. Elle va la ramener, Angie. Viens, on va aider Lexy avec les autres blessés.

Il me prit par les épaules et me guida jusqu'à la jeune femme qui achevait de s'occuper du couple avant que les ambulanciers ne prennent la relève. Elle avait plus ou moins la même tête que Jenna. Son pouvoir était certainement mis à rude épreuve, lui aussi. Bon sang, pourquoi est-ce que le mien ne pouvait pas les aider davantage ?

"Pouf", Jenna réapparut dans la rue, à quelques pas de nous. Avec Alex. Mon coeur manqua un battement et je me dégageai du bras de Tom pour me précipiter vers eux en même temps que Lexy. Je pris Jenna dans mes bras, soulagée de la voir de retour et reportai mon attention sur Alex. Lexy, elle commençait déjà à le soigner lorsqu'un grondement se fit entendre derrière nous. Instinctivement, tout le monde recula ou se recroquevilla sur lui-même pour se protéger de la poussière et des débris. Lorsque ce fut "fini" et que le nuage de poussière commença à se dissiper, il ne restait plus rien de l'immeuble dans lequel nous étions quelques minutes, secondes même concernant Alex et Jenna, auparavant. Il ne restait pas grand chose non plus du club et de l'appartement d'Alex. J'y vis là comme un mauvais augure et, déglutissant avec difficulté, je tournai à nouveau mon regard sur Lexy et lui. Elle avait réussi à arrêter l'hémorragie. Son pouvoir allait pouvoir se déclencher maintenant, et il allait se réveiller, non ?

- Pourquoi il ne se réveille pas ? Lexy, pourquoi il ne se réveille pas ?

Vous la sentez, la panique, dans ma voix ?

- Il faut l'emmener à l'hôpital...

La voix de Dean s'éleva, aussi ferme que possible, mais pour Tom, Nora et moi qui le connaissions bien, elle nous sembla relativement incertaine. Toutes ces histoires de pouvoirs, il n'y connaissait rien. C'étaient des paramètres qu'il ne savait pas comment prendre en compte et ça le mettait mal à l'aise. Derrière lui, les ambulanciers arrivaient déjà avec une civière, prêts à l'emmener.


Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t596-angela-angie-foster-healer http://forum.childrenofluxaeterna.com/t602-angie-foster
Alex Peterson
avatar
"Lexy, il faut l'emmener, maintenant !"

Doggie s'était approché d'elle pour l'écarter de moi et laisser les ambulanciers faire, mais elle n'a rien voulu savoir. Comme Yuna, elle connaissait son pouvoir. Elle s'est dégagée d'un bras et a repoussé Doggie.

"Non ! Il va se réveiller, il lui faut du temps ! Il a juste perdu beaucoup de sang et il est fatigué, mais donne-lui du temps !"
"Lexy, il a besoin de soin !"

Elle a rivé ses yeux bleus dans ceux de Doggie, le défiant presque du regard. C'était la première fois qu'il la voyait en colère et il a reculé d'un pas en levant les mains. Ma mère s'était assise à côté de Lexy et retirait la poussière de mon visage en essayant de me réveiller avec une voie douce. Rien n'y a fait. Pourtant, vous avez vu l'attention qu'on me portait ? Dire que j'étais pas réveillé pour voir ça, c'est d'un rageant ! Puis, en réponse à Tom, le visage déformé par l'inquiétude et la supplication, Lexy a repris :

"Il est fort ! Je le connais, il n'abandonnera pas, il lui faut... Juste du temps."

Yuna gardait Angela contre elle, comme pour se tenir. Reese avait posé une main sur son épaule et la forçait un peu à reculer pour que les secouristes s'occupent des blessés convenablement. Sous la colère, Lexy a retiré sa veste et l'a jetée à Doggie. Elle a bougonné quelques mots incompréhensibles, sûrement du norvégien et a s'est frotté les mains activement. Celles-ci se sont progressivement éclairée d'une lueur lumineuse, comme ses cheveux et ses yeux. Ma mère s'est reculée avec un petit cri de surprise. Lexy a plaqué ses deux mains sur mes jambes. Les Healers, ça fait toujours son effet en public. SI je ne la connaissais pas, j'aurais dit qu'elle se l'est un peu pété. Mais Lexy et Angela avaient une chose en commun : l'altruisme.

Elle a réparé la plupart des tissus endommagés dans mes jambes. Il ne me restait plus qu'à ressouder mes os. Facile à dire quand on sait pas qu'on est cassé de partout. J'étais trop faible pour guérir. C'est con, quand même. Vous avez un pouvoir qui ne sert qu'à vous, qui ne peut faire de bien qu'à vous, et dans de très rares occasions... Et quand vous en avez besoin, vous êtes trop dans le schwartz pour vous sauver vous-même la vie ! C'est terrible, quand même ! Ma mère s'est penchée sur moi pour vérifier que je respirais. Mon rythme cardiaque était un peu plus accéléré que plus tôt du fait du sang que j'avais perdu, mais il était plutôt stable compte tenu de la situation. Alors, Lexy a donné un coup de poing sur mon torse.

"Allez !"

Elle a parcouru mon torse à la recherche d'autres blessures qui auraient pu empêcher mon pouvoir de s'activer, mais j'avais été "épargné" par la portière ouverte du Bronco. Probablement que sinon, je serais mort écrasé, en fait ! Les soins prodigués par Lexy ont redonné de la force à mon corps, suffisamment pour que le moteur se remette en marche. Et ça, mon pote... Ca m'a réveillé.

C'est un peu comme si on te découpait en petites lamelles avec un couteau aiguisé, qu'on te griffait façon Wolverine sur les parties les plus sensibles de ton corps, à commencer par les cuisses. J'ai eu comme un frisson dans le dos qui m'a fait me courber. J'ai bougé la tête en sentant que mes os commençaient enfin à se réparer. J'avais même pas encore ouvert les yeux que je me suis mis à hurler dans toute la rue. J'avais juste l'impression... Qu'on me tuait lentement. Malgré ça, Lexy a éclaté de rire. L'euphorie, va savoir. Elle s'est laissée retomber sur les fesses et a cherché un bout de peau de son bras sans traces de sang pour se frotter le nez. Ma mère s'est mise à me caresser le visage pour me rassurer, j'étais à peine conscient de ce qui se passait. J'étais juste... Une douleur humaine. Elle avait beau me dire que tout irait bien, qu'elle savait combien c'était douloureux, mais que je m'en sortais bien, je l'entendais pas. J'étais juste... Ailleurs ! Dans un autre monde ! Où il n'existe que la douleur. Sauf que normalement, la douleur, je ne la sens pas.

Lexy serrait ma main, me soutenant avec son Heal pour aider mon pouvoir et me soulager au passage. Ca irait bien, ouais, mais en attendant... J'ai réussi à ouvrir les yeux un instant, le coeur battant la chamade sous l'activité de Yu et j'ai regardé autour de moi. J'ai même froncé les sourcils en voyant ma mère qui pleurait de joie. Je savais pas ce qu'elle faisait là et concrètement, je savais pas ce que je foutais là non plus et ce qui m'arrivait. J'ai tourné la tête pour scruter le peuple qui m'entourait. Je n'ai pas reconnu tout le monde et la plupart des gens étaient flous... Si flous.

La douleur a fini par s'estomper. Je me suis peu à peu senti enveloppé de coton, les images floues bougeant devant mes yeux. J'ai cligné des paupières et je me suis détendu, décontractant mes muscles... J'ai lutté, mes paupières lourdes. J'avais un shot de morphine qui circulait dans mes veines et je n'avais même pas eu besoin de piqure ! C'est magnifique, Yu. C'est magique. Le Chinois qui a inventé ça, je le bénis... Le seul truc, c'est que... Et bien je me suis à nouveau évanoui.

Lexy a surveillé que mes os se réparent convenablement avant de soigner les plaies les plus importantes. Pour le coup, elle était vraiment fatiguée, mais elle avait fait accompli le plus gros du travail. Il me restait quelques égratignures, quelques entailles, des hématomes, mais j'étais vivant.



"The secret to happiness with men ?
Lower your expectations.
Because deep down, in my heart... I know Big Foot is real."
Revenir en haut Aller en bas
Angela Foster
avatar
Le regard de Tom passa du visage de Lexy à Dean. Ce n'était pas lui le chef d'équipe, ce n'était pas lui qui prenait les décisions. Dean s'avançait déjà avec les ambulanciers, il devait les laisser faire leur travail. Les soins de ce genre, ça relevait de nos compétences. Pourtant, en voyant l'expression du visage de Lexy, sa détermination, il acquiesça et tendit le bras pour arrêter Dean.

- Attends, Dean, attends un peu.
- Tom...
- S'il te plait.

Il reporta son regard sur Lexy.

- J'ai envie de lui faire confiance, de la laisser faire.

Dean fronça les sourcils, étudia le visage de son frère et finit par céder. Dean avait le mauvais rôle dans l'histoire, c'était notre chef d'équipe, c'était à lui de prendre les décisions. C'était sur lui que notre hierarchie retomberait si les choses se passaient mal et qu'il s'avérait qu'on n'avait pas suivi la procédure. Mais Dean fonctionnait à l'instinct, comme nous tous. Et en cet instant, à regarder l'expression de Tom, celle de Lexy, avec ce qu'il avait vu de Jenna, ma propre détermination à faire confiance aux filles, son instinct lui dictait qu'il devait laisser une chance à Lexy.

D'un signe de tête, il indiqua aux ambulanciers de rester un peu à l'écart. Ceux-ci protestèrent, mais personne ne leur laissa vraiment le temps de réagir.

Soutenant Jenna autant qu'elle me soutenait, je n'arrivais pas à détacher mon regard d'Alex. Sa mère essayait de le réveiller à sa manière, à la façon d'une mère, avec douceur et amour. Mais ça ne suffisait pas, évidemment.

- Lexy, ramène-le, s'il te plait...

Je n'avais aucune certitude que Lexy puisse faire plus que ce qu'elle avait déjà fait. A vrai dire, il y a une heure, je ne savais même pas qu'elle avait un pouvoir. Cela dit, la jeune femme semblait déterminée à continuer à aider Alex. Elle ne laissa personne s'interposer et j'écarquillai les yeux tandis qu'elle puisai dans ses réserves pour monter son pouvoir à sa puissance maximum.

Toujours contre Jenna, je retins mon souffle, le temps que Lexy soigne Alex. Je priai intérieurement pour que ça marche. Si elle ne pouvait rien faire, alors qui le pourrait ? Non, je ne voulais pas penser à cette éventualité. J'interdisais formellement à Alex de mourir. Comme si je pouvais y faire quoique ce soit.

Et puis, Alex bougea la tête, il se mit à hurler et je me remis à respirer, difficilement. C'était tellement atroce de l'entendre comme ça et de ne rien pouvoir faire pour soulager sa douleur. Mais ça signifiait que son pouvoir s'activait, non ? Alors, c'était plutôt bon signe. Bon sans, je n'aurais jamais cru que j'aurais pu être aussi inquiète et aussi soulagée en même temps de l'entendre hurler comme ça. Mais il était vivant et il se battait. Ma main vint chercher celle de Jenna et je la serrai si fort qu'elle dut en avoir mal, elle aussi. Mais je n'en avais pas conscience. Cela me sembla durer une éternité avant qu'il ne se calme, mais il finit par se calmer.

Autour de nous, tout le monde s'était figé, les yeux fixés sur le trio que formaient Lexy, Alex et sa mère. Mais lorsque tout sembla terminé, les gens se remirent à bouger. Tom s'approcha de Jenna, l'inconnu qui avait toujours la main posée sur l'épaule de Jenna et moi. Il glissa son bras dans mon dos, et adressa un hochement de tête à Jenna. Nous lui devions beaucoup. Sans elle, aucun des blessés n'auraient pu être évacué du bâtiment, c'était certain. D'ailleurs, voyant qu'elle était épuisée, il lui tendit le bras pour l'inviter à s'écarter un peu, venir s'asseoir à l'arrière d'un des véhicules de secours et reprendre des forces. Je me détachai un peu de Jenna sans la lâcher pour autant pour la laisser partir avec Tom si elle le voulait.

Dean, lui, s'approcha d'Alex, matériel médical en main. Lexy avait fait vraiment le plus gros du travail, mais l'intervention n'était pas terminée tant que tous les blessés n'étaient pas évacués en direction de l'hôpital. Il se pencha sur Alex, l'examina rapidement pour s'assurer que ses constantes étaient correctes et fit signe aux ambulanciers. Cette fois, ils pouvaient l'emmener. Il se tourna ensuite vers Lexy et lui offrit ses bras pour l'aider à se relever.

- Est-ce que ça va aller ?


Nora, elle, vint soutenir la mère d'Alex.

- L'ambulance va partir. Vous pouvez monter avec lui, l'accompagner, si vous voulez. Elle adressa un regard à Jenna et Lexy avant de s'arrêter sur moi. Je vais vous y emmener.


Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t596-angela-angie-foster-healer http://forum.childrenofluxaeterna.com/t602-angie-foster
Alex Peterson
avatar
Lexy a hoché la tête en se redressant, les jambes flageolantes. Ses cheveux et ses mains, comme ses yeux, ont repris leur couleur naturelle doucement.

"Oui... Oui, ça va aller, il est retombé dans le coma le temps que son pouvoir le guérisse. Ca diminue la douleur, c'est bien."

Ma mère ne me quittait pas, mais je n'entendais déjà plus rien et je ne voyais plus personne. J'ai rejoint les autres blessés avec ma mère et Angela. Lexy et les autres ont suivi avec Reese. Elle a dormi dans la voiture le temps d'arriver à l'hôpital et elle et Yuna ont fini leur nuit sur les fauteuils de la salle d'attente. Lexy n'avait même pas pris la main de se laver les mains. Elle se les étais juste frottées avec un torchon qui pendait de façon négligée d'entre ses doigts. Le coup cassé dans un sommeil perturbé, elle attendait qu'on vienne la réveiller pour la rassurer. L'épaule de Doggie faisait office de coussin pour sa tête depuis qu'il avait prévenu Ato de mon accident. Reese était parti chercher à boire et de quoi grignoter. Yuna s'était roulée en boule sur un fauteuil, les pieds sur les cuisses de Doggie. Ce type a toujours aimé être entouré de filles.

Quant à moi, quand j'ai rouvert les yeux, je savais pas où j'étais, ni quelle heure il était, ni comment je m'appelais. Je savais juste que mes jambes ne bougeaient pas, pas plus que mon torse, et que j'étais frappé d'une migraine atroce. J'ai lentement papillonné des cils et j'ai difficilement dégluti avant de tourner la tête pour étudier mon environnement. Clairement, ça puait l'hôpital. Je hais... Les hôpitaux. Ma mère s'était endormie contre moi, sa main enveloppant la mienne, sa tête sur le bord du lit.

Ma mère, quoi. J'ai fermé les yeux en soupirant. Ma mère. Comme si j'avais besoin de ça. Deux fois en six mois... Vraiment ? C'était obligé ?



"The secret to happiness with men ?
Lower your expectations.
Because deep down, in my heart... I know Big Foot is real."
Revenir en haut Aller en bas
Angela Foster
avatar
Pour ma part, j'étais restée dans la salle d'attente aussi, avec Lexy, Jenna et les inconnus. Le reste de mon équipe n'était même pas venu jusqu'à l'hôpital. Ca ne faisait pas partie de leurs attributions. Ils étaient restés sur place, à ranger le matériel, en attendant l'équipe qui déblaierait les décombres pour pouvoir récupérer le corps du chauffeur et le rendre à sa famille. De temps en temps, mon HP vibrait dans ma poche, Tom me demandait des nouvelles. Cher Tom. Mais invariablement, je lui répondais que je n'en savais pas plus, qu'Alex n'était pas réveillé.

Les filles s'étaient endormies, calées contre leurs amis. J'avais essayé de dormir moi aussi, mais je n'y étais pas parvenue. Nous étions dans un sale état, nous tous. Jenna était couverte de poussière, Lexy avait les mains et les vêtements tâchés du sang des blessés qu'elle avait soignés, du sang d'Alex. Elle n'avait pas pris la peine de se les laver encore. Quand à moi, j'avais un mélange des deux, de la poussière, et du sang.

A force de remuer sur ma chaise, j'avais fini par céder. Il fallait que je m'occupe l'esprit, que je fasse quelque chose. J'avais commencé par aller dans les toilettes pour essayer de me débarbouiller de toute cette poussière. Ca ne servait pas à grand chose ce que je faisais, une bonne douche aurait été carrément plus efficace, mais au moins, j'avais une tâche, un objectif, quelque chose qui occupait mes mains et ma tête.

Quand je sortis des toilettes, j'avais les bras rouges de les avoir frotté avec leur espèce de papier rugueux. Mais j'étais un peu plus propre déjà. Il manquait un des amis d'Alex dans la salle d'attente. Je le retrouvai debout à côté du distributeur de boissons, dans le couloir. Je farfouillai dans ma poche à la recherche d'un peu de monnaie. Il me fallait un café.

- Merde.

Pas un centime, rien. Je frappai la machine à café du plat de la main et posai le front contre la vitre quelques secondes avant de me retourner et de m'y adosser. Mon regard se posa sur l'ami d'Alex (enfin, je supposais que c'était un de ses amis, sinon pourquoi aurait-il été là à attendre avec nous ?). Je me redressai et l'interpellai à voix basse.

- Excusez-moi, est-ce que vous pourriez me dépanner ? Je vous le rembourserai... en sortant.

Une infirmière faisait sa ronde et allait régulièrement voir Alex dans sa chambre, surveiller son état, voir s'il se réveillait, tout ça. Le genre de truc que peuvent faire les infirmières. Elle en ressortit rapidement et s'arrêta sur le seuil de la salle d'attente, un sourire sur les lèvres.

- Il est réveillé, annonça-t-elle à ceux qui attendaient à l'intérieur et qui avaient encore les yeux ouverts. Autrement dit, pas grand monde.... Celui qui servait d'oreiller et de repose pieds à Jenna et Lexy peut-être ?


Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t596-angela-angie-foster-healer http://forum.childrenofluxaeterna.com/t602-angie-foster
Alex Peterson
avatar
Reese lui a tendu une pièce sans trop rien dire.

"Garde la monnaie..." Il a regardé dans la salle d'attente où les autres se reposaient, puis il a reporté son attention sur Angela. Il la connaissait pas très bien, il était bien plus proche de Matt. C'était plus souvent lui qui servait la table de militaires qu'elle. "Ca va ?"

C'était une question stupide, mais au moins, il s'intéressait à elle. Et quand l'infirmière est venue les prévenir, Reese est revenu pour réveiller Yuna. Doggie a secoué doucement Lexy qui a rouvert des yeux fatigués. Elle s'est barbouillé le visage en se redressant.

"Cool, je vais lui faire du café."

Doggie l'a rattrapée par le poignet en riant.

"Je pense qu'il préfère l'eau qui fait rire des médecins."
"Hein ?"

Elle a regardé autour d'elle avant de comprendre où elle se trouvait. Ce qui l'a réveillée et elle a dévisagé l'infirmière. Yuna s'est étirée en grimaçant. Sa position lui avait cassé le cou et le dos.

"Comment ça se passe ? Je veux dire... Pour le voir ?"



"The secret to happiness with men ?
Lower your expectations.
Because deep down, in my heart... I know Big Foot is real."
Revenir en haut Aller en bas
Angela Foster
avatar
- Merci.

Je ne l'avais même pas reconnu. Il y avait tellement de monde qui passait au bar, je ne pouvais pas me rappeler de tous les clients que je servais, surtout quand ce n'était pas moi qui les servaient la plupart du temps.

Mes mains tremblaient toujours. C'était quelque chose que j'avais remarqué, quelque chose que je n'arrivais pas à contrôler. Après chaque intervention difficile, mes mains tremblaient comme ça pendant un bon bout de temps, jusqu'à quelques heures parfois. C'était comme si toute la tension accumulée pendant l'intervention s'évacuait de cette manière, par mes mains. Au moins, elles tremblaient après et pas pendant, c'était déjà ça. Mais c'était chiant. Nora m'avait dit qu'elle avait eu sensiblement la même chose elle aussi, au début, et que ça finissait par disparaître avec le temps, et l'habitude.

En attendant, il fallu que je m'y reprenne à plusieurs fois pour insérer la pièce dans la machine.

- Oui je... Je tournai la tête vers lui, soupirai et acquiesçai. Oui, ça va. Merci.

J'avais juste cette sourde angoisse au fond de moi que je n'arrivais pas à faire disparaître. Mais sinon, oui, j'allais bien. Comparé à Alex, je pétais la forme d'ailleurs, alors je n'avais pas tellement le droit de me plaindre, n'est-ce pas ?

L'infirmière arriva alors que mon café était encore en train de couler, je ne le récupérai pas tout de suite, mon attention portée sur l'infirmière qui nous annonçait la nouvelle que nous attendions depuis... ça me semblait des heures ! Elle esquissa un sourire et hocha la tête pour répondre à la question de Jenna.

- Vous pouvez aller le voir, oui. Mais pas plus de deux personnes à la fois, en plus de Mme Peterson. Il est encore un peu groggy et il a besoin de repos.

De la tête, je fis signe à Jenna et Lexy d'y aller en premières. Elles avaient bien mérité de le voir, après tout ce qu'elles avaient fait pour lui. C'étaient elles qui l'avaient sauvé finalement, c'était normal qu'elles y aillent les premières, non ? Je récupérai mon café et m'assis sur une chaise, les pieds posés sur l'assise et les genoux relevés contre ma poitrine. Mais je ne gardai pas la position longtemps, l'odeur du sang sur mon pantalon me soulevait le cœur, c'était une odeur que je n'avais jamais supportée. Ca aussi, c'était un truc auquel je m'habituerai, à force, avait dit Nora. Mais comment pouvait-on s'habituer à cette odeur ?  

L'infirmière ouvrit la porte pour les premières personnes qui voudraient entrer.

- Je vous laisse avec lui. Appelez-moi si vous avez besoin de quoique que ce soit.


Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t596-angela-angie-foster-healer http://forum.childrenofluxaeterna.com/t602-angie-foster
Alex Peterson
avatar
Yuna et Lexy ont acquiescé et se sont dirigées vers ma chambre. Avant de partir, la norvégienne a posé une main sur l'épaule d'Angela et lui a souri en hochant la tête. Cette dernière s'est rassise aux côtés de Doggie, Reese face à eux. Il n'avait pas besoin de me voir, il voulait juste s'assurer que j'allais bien.

Doggie en a profité pour regarder Angela s'asseoir. Avec un grand. Sourire. Il l'a dévisagée, l'a suivie des yeux et il a attendu un petit moment avant de lui parler.

"La fameuse Angela... Enfin je la vois ! Pas faute d'être venu à plusieurs reprises exprès pour rencontrer cette nouvelle serveuse ! Mais Bones, il cache bien ses conquêtes !"

Reese a haussé un sourcil mais n'a rien dit. Doggie a tendu sa main vers Angela.

"On a pas été présentés, je crois... Les potes m'appellent Doggie, mais c'est Scott en vrai."
"T'es en train de la draguer, c'est ça ?"
"Bah quoi ?"

Reese a soupiré et a détourné la tête pour voir arriver un mec qui lui ressemblait quelque peu. Aussi grand, aussi barraqué avec une barbe de quelques jours. Au moins, ça a détourné l'attention de Doggie et Angela a pu l'oublier rapidement. Doggie est un beau garçon Et riche. Et il le sait. Et il en joue. L'homme qui arrivait, c'était Ato qui connaissait déjà Angela et Reese de vue surtout. Il a salué Doggie, l'air inquiet, et a serré la main aux deux autres.

"Désolé, j'ai eu ton message un peu tard, je suis venu aussi vite que j'ai pu, où est-il ?"
"Il se repose."

Ato a acquiescé doucement.

"C'est bien. Il a plus de vies qu'un chat, ce mec, c'est délirant."

Doggie a pouffé de rire et a montré Angela du pouce.

"La petite blonde craquante a fait du bon boulot, c'était pas gagné d'avance. Mais le club est sous les décombres."
"Merde... Ca va lui faire un choc quand il va savoir."
"Pas autant que la crise cardiaque qu'il va taper quand on va lui dire que son Bronco a pas survécu."
"Shit... Il aimait tellement cette caisse. C'était celle de sa grand mère. Où est Lexy ?"

Doggie a montré la chambre d'un coup de tête.

"Elle est avec lui."
"Bien, bien..."



"The secret to happiness with men ?
Lower your expectations.
Because deep down, in my heart... I know Big Foot is real."
Revenir en haut Aller en bas
Angela Foster
avatar
Les mains resserrées autour de mon gobelet, je m'efforçais d'en contrôler le tremblement. Ca commençais à doucement s'atténuer d'ailleurs, mais ce n'était pas encore ça. Comme j'avais les yeux fixés dessus, je ne me rendis pas compte que mon voisin m'observait. Encore que, même si j'avais eu la tête relevée, je suis pas certaine que je m'en serais rendue compte non plus.

Je relevai sur mon voisin un regard plutôt perdu. Comment je pouvais me rappeler, à cet instant précis, de la discussion que j'avais eue avec Alex et son ami Jack ? En d'autres circonstances, oui, je dis pas, encore que ma mémoire me jouait toujours des tours, mais là, alors qu'Alex venait de passer à ça de la mort et qu'on attendait tous dans la salle d'attente de l'hôpital ?

- "Fameuse" ?

Je répétai le mot comme un automate, mon cerveau tardant à faire le point. Où est-ce qu'il avait été pêcher cette idée ? Comme un automate également, je tendis la main pour prendre la sienne et fronçai les sourcils.

- Vous vouliez me rencontrer ? Pourquoi ?

Avouez que c'était quand même étrange. J'étais à mille lieues de penser qu'Alex aurait pu parler de moi à ses amis. Je veux dire, je n'étais qu'une de ses serveuses, rien de plus, il avait bien insisté là-dessus et je n'avais aucune raison de ne pas le croire finalement. Encore que, maintenant que mon cerveau se remettait en marche, je me rappelais qu'il avait parlé de moi à son ami Jack, un peu.

Ami qui fit son entrée au même moment. Et croyez-le ou non, mais c'est là que ça fit tilt.

- Oh... c'est vous...

Allez savoir ce que je voulais dire par-là. Quoiqu'il en soit, je dévisageai Scott quelques secondes, me remémorant ce qu'Alex et Jack avaient dit à son sujet. Je ne me l'étais absolument pas imaginé comme ça.  

Quoiqu'il en soit, le nouvel arrivé captait l'attention de Scott et de l'autre homme, ce qui, en soit, n'était pas plus mal. Je repris mon café à deux mains et esquissai un mouvement pour relever mes jambes, avant de me rappeler de l'odeur. J'avais tellement l'habitude de mettre les pieds sur les chaises, cette position avait un petit côté rassurant je crois.

- Je n'ai rien fait, rectifiai-je, alors que Scott faisait un résumé de la situation à Jack. Je relevai les yeux sur celui-ci et haussai les épaules. C'est Jenna qui l'a sorti du bâtiment, et Lexy qui l'a soigné pour que son pouvoir puisse s'activer. Je ne pouvais rien faire pour lui.

Ma voix reflétait une légère part d'amertume. Je m'étais sentie tellement incapable de faire quoique ce soit quand j'avais vu dans quelle situation se trouvait Alex. Je détestais cette sensation d'impuissance. Je savais bien qu'on ne pouvait pas sauver tout le monde, qu'il y avait des situations qui dépassaient toutes capacités humaines, mais quand même. Toute la base partageait ce sentiment de toute façon, ça faisait partie du boulot. C'était compris dans le pack, avec l'uniforme et la formation, on n'y échappait pas.

- Il vient de se réveiller. Vous pourrez aller le voir quand Lexy et Jenna sortiront. On n'a pas le droit d'y aller tous en même temps.


Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t596-angela-angie-foster-healer http://forum.childrenofluxaeterna.com/t602-angie-foster
Alex Peterson
avatar
"Ouais, ma belle, lui en personne ! Alors ? Heureuse ?"

Reese ne quittait pas Angela du regard. Il l'observait en silence, ses yeux bleus glacials vissés sur elle. Il ne la lâcha que lorsque Ato a percuté qui il était.

"Ah putain, mais oui ! Le gars-là ! Il m'en a parlé, oui, ça me revient maintenant. Le militaire ? Reese, c'est ça ?"

Assez avare de mots, il a souri et a hoché la tête. Matt et moi étions comme deux représentants de deux forces. Même sans Liberation, on entretenait tout de même cette relation. ca me semblait un équilibre important. Le bar offrait un terrain neutre pour tout le monde, une trêve. Mais j'étais souvent seul côté Liberation pour les meetings. Et on n'en avait pas eu beaucoup. Jack m'avait seulement accompagné une fois, un jour que Reese n'avait pas été là en plus.

Alors que Lexy et Yuna sortaient enfin de la chambre, c'était comme si elles pouvaient enfin se détendre. Lexy avait enfin réalisé ce qui s'était passé, ce qui avait failli se passer et Yuna était toujours un peu sous le choc. En voyant Jack, la norvégienne a fondu en larmes et comme s'il serrait un une enfant contre lui, il l'a bercée en prenant une voix un peu débile.

"Allons, allons, c'est pas des façons pour une jolie fille."
"J'ai cru que j'avais perdu mon meilleur ami !"
"Mais non, mais non, il est immortel !"
"Il se réveillait pas !"
"Je sais, je sais... ma pauvre bichette. Regarde-moi ça, ton maquillage, on dirait un panda !"

Lexy a eu un rire entre deux larmes et elle s'est essuyé les yeux de ses mains sales. Jack a grimacé en lui levant un doigt du bout des siens.

"Sérieusement, femme ? Va te laver." Elle a ri plus franchement en reniflant et a acquiescé. "Bah, tu m'as touché avec en plus !"

Elle l'a repoussé alors qu'il souriait et s'est détachée de lui pour filer vers les toilettes. Doggie a alors tiré Jack par la manche pour l'amener dans la chambre.

"Je veux voir s'il a de la gelée pour dîner !"
"Sérieusement, mec... Fais-toi soigner. Je suis sérieux, t'es un scandale !"

Quand ils ont enfin disparu, Yuna se frottait le bras en regardant Reese, les yeux bas.

"Je me sens pas très bien, je vais rentrer à pieds."
"Mmhh... Tu veux que je vienne te voir ce soir ?"

Elle a froncé les sourcils et secoué la tête.

"Non... Ca ira, merci. Je vais rejoindre Matt et m'occuper du bar avec lui. J'arrive pas à le joindre, il sait pas encore."
"Ok... Tu veux pas que je te ramène ?"
"Non, j'ai envie de marcher."
"Très bien."

Elle lui a fait un geste de la main, puis à Angela avant de traîner ses pieds jusqu'à la sortie. Quand ils ont été seuls, Reese a regardé Yuna disparaître avant de soupirer. Un nouveau regard à Angela et il s'est levé en s'appuyant sur le bras du fauteuil pour la rejoindre. Il s'est laissé tomber à côté d'elle un peu lourdement. Au bout d'un moment, il a fini par parler.

"Tu veux en parler ?" En tournant la tête vers elle, il l'a dévisagée et a montré la chambre. "Lexy, je peux comprendre. Yuna, elle aurait pu attendre son tour. Les deux jokers sont ses potes, et moi, je ne suis qu'un associé, mais... Toi... Tu aurais dû y aller d'abord. Tu as laissé passer tous ces gens pour être sûre d'être la dernière à le voir." Il a acquiescé doucement et a haussé les sourcils. "Tu veux en parler ?"



"The secret to happiness with men ?
Lower your expectations.
Because deep down, in my heart... I know Big Foot is real."
Revenir en haut Aller en bas
Angela Foster
avatar
Je haussai un sourcil dubitatif en entendant la répartie de Scott. Décidément, il choisissait bien son moment lui. C'est dingue, un de ses amis venait de frôler la mort et lui, il draguait dans la salle d'attente ? Je l'ignorai et reportai mon regard sur le dénommé Reese, en face de moi, tel que l'appela Jack. Alors il était militaire ? Ouais, maintenant qu'il le disait, il se tenait plus ou moins comme David. Et il dégageait cette même impression de force rassurante aussi. Enfin, ça c'était certainement parce qu'il me faisait penser à mon frère, un peu.

Jenna et Lexy sortirent finalement de la pièce et un simple coup d'oeil à leurs expressions suffit à me rassurer. Elles étaient plus détendues, l'une comme l'autre. Lexy se laissa même à rire un peu face à Jack. Leur petit manège à tous les deux parvint presque à me faire sourire d'ailleurs. Et ça me rassurait aussi. Si Lexy se détendait, c'est qu'Alex allait mieux. En même temps, il était réveillé, non ? C'était déjà bon signe.

Je soupirai doucement et appuyai ma tête contre le mur derrière moi alors que Jack et Scott entraient dans la chambre d'Alex à leur tour. Reese et Jenna restèrent un moment tous les deux, à discuter. Mais suffisamment près pour que je les entende. Alors ce Reese connaissait Jenna et Matt aussi ? Ce devait être un habitué du bar, ou du club, c'en était presque étonnant que je ne l'ai pas repéré plus tôt. A moins qu'il n'y passe que dans la journée, ce qui était possible aussi. C'était bien le cas de Scott, non ? Comment expliquer autrement qu'il ne m'ait jamais vue alors qu'il venait d'avouer lui-même qu'il était parfois venu exprès ? Ou alors, il tombait toujours la mauvaise soirée, ça aurait été vraiment pas de bol, d'autant que mes soirs de congés étaient fixes.

Je levai une main pour saluer Jenna à mon tour et lui adressai un sourire reconnaissant. Son aide nous avait été plus que précieuse. C'est bien simple, sans elle, je ne suis pas sûre qu'on ait réussi à sortir qui que ce soit de cette épicerie.

Après qu'elle fut sortie, mon attention se reporta naturellement sur mon gobelet de café. Jusqu'à ce que Reese se déplace et prenne la parole.

Je relevai les yeux vers lui et l'interrogeai du regard alors qu'il me demandait une première fois si je voulais en parler.

- Vous l'avez dit vous-même, ce sont ses amis. Lexy, Jenna, Jack et hum... Scott ? Je ne suis qu'une de ses serveuses, pourquoi j'aurais dû y aller avant eux ?

Je haussai les épaules et soupirai. J'étais mauvaise pour me trouver des excuses. Mais je n'allais tout de même pas parler de ce que je ressentais vraiment à un parfait inconnu, n'est-ce pas ?


Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t596-angela-angie-foster-healer http://forum.childrenofluxaeterna.com/t602-angie-foster
Alex Peterson
avatar
Reese s'est passé la langue sur les lèvres et s'est frotté le menton d'un index en regardant vers la chambre. Désinvolte, il a montré cette dernière d'un geste de la main.

"J'en sais rien, peut-être... Parce que cet hurluberlu a parlé de conquête. Et que je commence à connaître l'oiseau à force et je sais qu'il prend soin de ses serveurs qui ne sont pas uniquement des serveurs à ses yeux. Ce sont avant tout des amis. Enfin !" Il a levé ses épaules. "Il me semble." Puis il a tourné la tête vers elle à nouveau. "Ce n'est que mon avis."

Il a pris son temps pour la détailler, analyser son visage, ses mimiques, son comportement, ses gestes... C'était un observateur notoire.

"J'ai entendu ce que tu as dit à Scott tout à l'heure. C'est faux, tu sais ?" Il a penché légèrement la tête sans la quitter des yeux. "Elles n'ont pas fait tout le travail pour toi. C'était un travail d'équipe. Vous avez travaillé toutes les trois dans des conditions précaires et instables et vous avez réussi à tous les sauver. C'est une bonne chose. La ville a besoin de ce genre de démonstrations pour comprendre certaines choses. C'est important de savoir tous travailler ensemble. Chacun selon sa compétences, sans outrepasser celles des autres. Lexy n'est pas Dieu, elle n'a pas guéri tout le monde, elle a laissé sa part aux secouristes et aux ambulanciers. Yuna a répondu à tes ordres, elle a suivi tes conseils, a fait ce que tu lui disais de faire, là-dedans. Tu as sécurisé les blessés et tu as fait appel à des amis en qui tu avais confiance pour ces tâches délicates. Tu as eu l'intelligence adéquate de ne pas te prendre pour Dieu à vouloir sauver tout le monde toute seule. C'est cette intelligence qui a sauvé ces gens. Et ton ami. Ne l'oublie pas. C'est important."

En fait, c'était assez vrai. Si Angela ne s'était pas portée caution pour Lexy, Tom et Dean l'aurait écartée et même s'ils m'avaient sorti de là sans Yuna ni Lexy, je serais mort en quelques minutes avec un très infime pourcentage de sauvetage. Les gens veulent toujours poignarder dans le coeur, je comprends pas... Entaillez bien la cuisse, ça suffit ! Lexy avait renforcé mon pourcentage de survie. Il faudrait que je pense quand même à leur offrir des fleurs à toutes les trois. Ou des chocolats. Ou alors de la lingerie ! Ah ouais, comme ça, ce serait un cadeau pour elles et pour moi ! Reese a hésité en ouvrant la bouche et finalement, il a levé un index pour l'appuyer contre son épaule.

"J'ai entendu parler de toi, récemment. En bien."

Il lui a souri doucement sans jamais changer le ton de sa voix. Elle était douce et rassurante, assez profonde et intimiste, comme si on pouvait les écouter se confesser l'un à l'autre.



"The secret to happiness with men ?
Lower your expectations.
Because deep down, in my heart... I know Big Foot is real."
Revenir en haut Aller en bas
Angela Foster
avatar
Là, il n'avait pas tort. Enfin, pas sur le coup de la conquête, j'en avais jamais été une en fait. Enfin, si, mais c'était involontaire de la part d'Alex apparemment. Et... bref, je préférais ne pas y penser, d'une part parce que c'était un peu douloureux, mine de rien, et d'autre part parce que je ne savais pas quoi en penser réellement, au fond. Mais Reese n'avait pas tort, pour ce qui était de ses serveurs qui étaient aussi, et avant tout ses amis. Je veux dire, j'en voyais la démonstration tous les jours, avec Matt et Lexy, et même Jenna, même si je travaillais beaucoup moins avec elle. Mais... Vous savez, certains mots peuvent s'ancrer profondément dans notre esprit, jusqu'à ce que sont presque convaincu qu'ils sont vrais alors que ce n'était pas forcément le cas.

Je relevai les yeux vers Reese quelques secondes et détournai rapidement le regard pour me noyer à nouveau dans la contemplation de mon café tremblotant.

- Je ne suis pas certaine qu'il aurait envie de me voir de toute façon. C'est plutôt tendu entre nous en ce moment.

Et c'était, en très grande partie, ma faute. Après notre dernière dispute, j'avais repris mes distances. Et quand bien même je devais reconnaître qu'une fois encore, Alex avait eu raison sur toute la ligne, j'avais cette espèce de fierté mal placée qui m'empêchait de faire le premier pas vers lui pour aller m'excuser. Et de toute façon, je ne savais pas comment m'excuser, c'était un exercice pour lequel j'avais toujours été au dessous de tout. C'était pas faute de le vouloir hein, c'est juste que ça ne marchait jamais. Dès que j'ouvrais la bouche, ça ne faisait qu'aggraver les choses. Je vous l'ai dit une bonne dizaine de fois déjà. Quoiqu'il arrive, je finis toujours par tout foutre en l'air.

- Je...

Ses compliments, ses commentaires sonnaient bizarrement à mon oreille. Comme si... Je n'arrivais pas à expliquer pourquoi je ne pouvais pas les accepter pleinement. C'était étrange, c'était comme si j'avais la sensation qu'ils ne m'étaient pas vraiment destinés. Ou du moins, que je ne les méritais pas. Ses arguments étaient pourtant imparables, mais non, ça ne sonnait pas juste. Je secouai la tête, comme pour lui demander d'arrêter. Quelque part, ça me mettait mal à l'aise et je n'aimais pas ça.

- J'ai juste fait mon travail. Et encore, je risque d'avoir des ennuis pour avoir risqué la vie de civils...

Je grimaçai et reposai ma tête contre le mur derrière moi. A la vérité, je commençai à sentir la fatigue me tomber dessus. Hey, vous vous souvenez, j'étais prête à partir du boulot quand on avait eu cet appel pour l'accident, ce n'était pas ma première intervention de la journée.

- J'étais morte de peur. Je le voyais allongé là, et je ne pouvais strictement rien faire pour lui. Je ne m'étais jamais sentie impuissante à ce point.

Ca m'était déjà arrivé pourtant, mais le fait que ce soit Alex avait rendu les choses plus terribles encore. Je ne sais pas pourquoi je lui ai dit tout ça. Mais je le lui ai dit. Peut-être parce qu'il me faisait penser à David et qu'en ce moment, je n'avais qu'une seule envie, me jeter dans les bras de mon frère et le laisser me dorloter, comme quand j'étais malade et qu'il enroulait une couverture autour de mes épaules avant de m'apporter une tasse de chocolat chaud.

Le doigt de Reese me fit tourner la tête vers lui et je fronçai les sourcils en entendant ses paroles ?

- Vraiment ? En bien, vous êtes sûr ? C'est étonnant... Qu'est-ce que j'ai fait pour que mon nom remonte jusqu'à vous ?

Mon nom ou quelle qu'autre information que ça puisse être.


Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t596-angela-angie-foster-healer http://forum.childrenofluxaeterna.com/t602-angie-foster
Alex Peterson
avatar
"Ce n'est pas parce qu'une relation est tendue qu'il faut s'éviter, non ?"

Il a penché la tête en continuant de la dévisager. Il avait bien senti ce besoin d'avoir quelqu'un proche d'elle et il n'avait pas douté que ni les uns ni les autres n'étaient les bonnes personnes pour ce travail. Il a baissé les yeux quelques secondes pour jouer avec ses doigts.

"On fait tous notre travail. Tous les jours. Qu'on soit payés ou non. Négatifs ou Positifs. On le fait. C'est comme ça, c'est ce qu'on est." Il a relevé la tête pour la regarder avec un soupir. "Tu te fais mal à la tête pour rien. Il est vivant. Les autres blessés aussi. Lexy et Yuna ne sont pas que des civiles, ce sont des Positifs. Elles y seraient allées avec ou sans votre accord. C'était mieux avec, c'est tout. Tu as obtenu des résultats, c'est ce qui importe. C'est fini. Célèbre. Sois fière de ton travail. Prends une bonne nuit de repos et demain tout sera plus clair. C'est normal d'avoir peur, c'est même rassurant !"

Regardez qui cause. Ce type était le plus imprudent mec que j'ai jamais connu, prêt à se foutre sous les roues d'un semi-remorque si ça permettait de le faire dérailler pour sauver un gosse. Heureusement, Angela le savait pas à ce moment-là... Pour le reste, il a voulu lui répondre, mais alors trois femmes dont l'infirmière sont passées devant eux, pressées. Elles sont entrées dans la chambre d'Alex et quelques secondes après, Jack et Scott en sont sortis en me saluant à grandes voix. Jack s'est attardé pourtant avec l'âinée des deux visiteuses, une grande brunette aux yeux bleus clairs. Ato a montré Angela d'un geste vague du doigt et la femme l'a regardée par-dessus son épaule.

"Hey, on va lui chercher un truc à grignoter de meilleur que son biscuit sec, on vous ramène un truc ?"

Reese a secoué la tête en le remerciant avec un faible sourire. Doggie a pas demandé son reste et il a fini par partir en appelant Jack à le suivre. Ce dernier a embrassé la femme sur le front avant de lui tapoter l'épaule et de trottiner jusqu'à son pote en laissant Reese et Angela à nouveau seuls. Sauf que cette fois, la visite a tardé plus longtemps que celle des autres. Lexy avait réussi à joindre Matt et lui racontait tout au téléphone dans le couloir d'à côté. Reese a attendu quelques secondes avant de reporter son attention sur Angie.

"Angela Foster, c'est ça ? Petite blonde de la Basse trop altruiste à tendance coupable qui s'oublie avec un gros souci de communication ?" Il a souri. "Tu me sembles correspondre à la description. Ecoute..." Il a soupiré en tapotant sa cuisse de son index en se tournant légèrement de biais pour mieux être face à elle. "Tu as fait ton job. C'est certain. Mais tu as fait autre chose, aussi. Tu as mis les Positifs au service de la ville. Certes, en temps que civils. Mais imagine ce que tu pourrais faire... avec une publicité pareille."

Il a haussé les sourcils, se demandant si ça finirait par faire son chemin dans sa tête.

"Je vois déjà les gros titres. 'L'alliance de Positifs de la Basse et de Négatifs de la ville au service des civils. Megalopolis a besoin de héros. Elle a besoin de quelqu'un capable de rendre espoir aux plus démunis. Et ça... Ca s'achète pas à la Haute." Et des fois qu'elle ait pas saisi. "Bogdan m'a parlé de toi. Grand roumain aux yeux verts avec une exagération pour la mégalomanie et l'égocentrisme ? Mais je vois qu'en fait, tu n'as pas vraiment besoin d'aide, tu te débrouilles plutôt bien toute seule."

Avec un sourire confiant, il a légèrement penché la tête et lui a relevé le menton d'un index.

"Tu vas finir vieille et bombée si tu te redresses pas un peu. Ca serait dommage."



"The secret to happiness with men ?
Lower your expectations.
Because deep down, in my heart... I know Big Foot is real."
Revenir en haut Aller en bas
Angela Foster
avatar
Je haussai les épaules. Oui, il avait raison, mais éviter les gens, c'était encore la seule chose que je savais faire, je crois. La seule méthode que je maîtrisais pas trop mal. Avec tous les à côté que ça créait, bien sûr, et qui n'étaient pas franchement agréables non plus. Le problème, c'est que j'avais beaucoup de mal à apprendre de mes erreurs, ce n'est pas Alex qui me contredirait là-dessus.

Quant à sa façon de voir les choses. Ouais, il avait raison, évidemment. Sauf que me prendre la tête inutilement était un autre des domaines dans lesquels j'excellais. Ce n'était pas contre lui, j'étais comme ça, c'est tout. Il n'y avait rien à faire, ça passerait, tout seul, après quelques jours, et quand Alex serait parfaitement remis.

Alors que je m'étonnais qu'il eut entendu parler de moi (c'est pas comme si j'étais une célébrité, avouez que c'était quand même bizarre), l'infirmière nous passa devant, rapidement, suivie par deux femmes. Je relevai la tête et les suivis du regard, quelque peu inquiète. Qu'est-ce qu'il se passait, qui étaient ces femmes ? Pourquoi l'infirmière semblait-elle si pressée ? Est-ce qu'il arrivait quelque chose à Alex ? Instinctivement, je me redressai, prête à sauter sur mes pieds au cas où, comme si je pouvais servir à quelque chose...

Et puis Jack et Scott sortirent de la chambre, plutôt de bonne humeur. Il n'y avait donc rien de grave alors ? Durant quelques secondes, j'oubliai la présence de Reese à mes côtés, pour focaliser mon attention sur la chambre, et les deux femmes qui venaient d'entrer à l'intérieur. Les deux femmes et Jack, qui prit le temps de saluer l'une d'entre elles de façon assez familière d'ailleurs. La femme d'Alex... je savais que Jack la connaissait, c'était sa belle soeur, je crois, si je me souviens bien. Est-ce que c'était l'une des deux ? J'en ressentis comme une espèce de pincement au cœur. J'aurais dû m'y attendre pourtant. Alex avait dû se rapprocher d'elle, comme il avait dit qu'il le ferait.

Mon regard prit une teinte légèrement plus douloureuse et je détournai la tête pour reporter mon attention sur Reese qui avait repris la parole. Au début, je l'écoutai d'un air légèrement absent acquiesçant tout de même lorsqu'il me sortit mon nom complet. Et puis, rapidement, il capta de nouveau mon attention.

- De quoi vous parlez ?

C'était quoi son histoire de publicité, qu'est-ce qu'il me faisait là ? De la publicité pour faire quoi ? Et il me parlait de héros maintenant. Moi ?

- Je pense pas être ce genre de personne.

Pourquoi je le serais ? Parce que j'avais appelé des positives pour m'aider à dégager des blessés avant qu'un bâtiment ne s'effondre ? Je ne voyais pas les choses de ce point de vue, c'était peut-être mon principal souci d'ailleurs. J'avais simplement appelé des amies dont je savais que les pouvoirs pouvaient nous êtres utiles. J'avais utilisé les compétences de mes amies parce que je ne les avais pas moi-même et que je savais qu'on en avait vraiment besoin. C'était tout, il n'y avait pas de quoi faire des gros titres là-dedans. Si ?

- Vous connaissez Bogdan ?

Ok, là, il avait véritablement et complètement capté mon attention à nouveau. Décidémment, ce type connaissait du monde partout, c'était dingue ! Sauf qu'il y avait un truc qui ne collait pas tout à fait.

- Il est Roumain ? Il a dit qu'il était de Chicago...

L'un n'excluait pas l'autre cela dit. Mais était-ce vraiment là l'important ?

- Attendez, je levai les mains, comme pour lui demander de ralentir la cadence, alors qu'il avait fini de parler en fait, où est-ce que vous voulez en venir ? Vous êtes en train de dire que le fait que j'ai demandé à des positives de m'aider à sauver des gens ça peut changer quelque chose ? Ca me paraissait un peu fou quand même. Mais je ne suis pas la seule à faire ça, ça n'a rien d'exceptionnel... ça n'a rien d'exceptionnel, n'est-ce pas ? Et je finirai vieille et voutée, de toute façon, quoiqu'il arrive.

Enfin, si je survivais jusque là.


Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t596-angela-angie-foster-healer http://forum.childrenofluxaeterna.com/t602-angie-foster
Reese Owen
avatar
Reese hocha la tête avec un léger sourire. Bien sûr qu'il connaissait Bogdan.

"Oui, enfin, connaître, c'est un bien grand mot. Je vais pas dire qu'on élève des cochons ensemble, mais je le connais un peu, oui." Et puis, il rit. "Ce n'est pas parce qu'il vit à Chicago qu'il est ressortissant américain. Même s'il s'est intégré à la perfection, je reconnais."

Ce qui le faisait le plus rire, c'était d'imaginer combien de mensonges Bogdan lui avait servi en plus de celui-ci. Mais il jugea alors qu'il ne devait pas les déranger. Il savait qu'en Ville Haute, il avait des petites missions conduites autant par Maze que par lui-même. Angela était le genre de mission imprévue, mais qui ne faisait pas vraiment partie de ses domaines de compétences. Pourtant, Bogdan était plutôt fort de polyvalence. Reese la laissa faire son raisonnement, un demi sourire sur le coin des lèvres.

"Bien sûr que c'est significatif. Des Négatifs et des Positifs s'alliant pour secourir des Négatifs et des Positifs... C'est un parfait équilibre qui manque à cette ville. C'est plutôt calme ces derniers temps. Liberation n'existe plus, The Cure n'est pas du genre à faire sauter des cervelles, ils n'ont que des idées dérangeantes, mais n'agissent pas en mal. Pour le moment. Quant à l'Enclave... Leur but est avant tout de défendre la ville, la veuve, les opprimés, tous ces trucs nobles à la Robin des Bois. Et ce n'est pas parce que ce n'est pas exceptionnel que ça ne veut rien dire. On a besoin de plus de personnes au sein de la Basse pour créer ce phénomène d'équilibre. Tu as montré, et prouvé, que les Positifs faisaient usage de leurs pouvoirs dans le bon sens du terme. Qu'ils ne se contentent pas de réparer les erreurs commises lors d'un combat ou autre. Ils ont mis leurs pouvoirs au service de la communauté. Sans ciller, sans réfléchir..."

Il lui sourit un peu plus.

"Un travail d'équipe, ni plus ni moins. Parfois... Ce dont la ville a besoin, ce n'est pas d'un gros bedonnant en cape rouge tiré par des rennes. C'est seulement d'un verre de lait chaud. Essaye de ne pas te mettre la barre trop haute. Ok ?"


« When you stay long enough, you start fooling yourself into thinking that this is... how it's always gonna be. Then you remember what this place'll look like when it's on fire and... you realize you'll do whatever it takes to keep from watching it burn again. I want you to hear this in no uncertain terms. Someday one of these things is gonna kill you. »
Revenir en haut Aller en bas
Angela Foster
avatar
J'esquissai un sourire désabusé et secouai la tête.

- Il le faut pourtant. je me dois de la mettre la plus haute possible. Je ne peux pas me permettre de me reposer sur mes lauriers, je n'en ai pas le droit. On m'a accordé de vivre au delà de ce que j'espérais, il faut que je mérite cette chance.

Ouais, globalement, c'était ça. Mais il y avait tellement plus dans tout ça que ce que je venais de lui dire. J'avais beaucoup à me faire pardonner, et à pardonner à moi-même. J'avais eu un comportement pour le moins odieux, catastrophique et égocentrique au possible pendant plusieurs années. Il était plus que temps que ça change, et que je me rachète.

- Je crois que vous me voyez comme quelqu'un que je ne suis pas. Je me bats pour mes idées, j'essaie de les faire entendre. Maladroitement, c'est sûr et ce n'est pas Bogdan qui vous dira le contraire. Mais j'essaie, à mon niveau, avec mes capacités. Vous avez l'air de me voir comme une espèce de symbole parmi d'autres du même genre qui prouveraient à la ville qu'elle se trompe de direction en stigmatisant les Positifs. Je n'ai pas le charisme pour ça. Je n'arrive déjà pas à sensibiliser les gens qui m'entourent sur cette question ! Demandez à Bogdan, il ne pourra que vous le confirmer. Ce qui s'est passé aujourd'hui, ce n'est qu'un incident parmi tant d'autre. Peut-être en parlera-t-on dans les journaux demain. Mais après demain ? Tout le monde l'aura oublié. Tout le monde s'en foutra royalement de savoir que des positifs ont, d'eux-mêmes, utilisé leur pouvoir pour sauver des gens. Ca arrive tous les jours, et personne n'y prête vraiment d'attention.

Il y avait quelque chose qui m'échappait dans les paroles de Reese, un sens que je n'arrivais pas à comprendre. Pour ma défense, j'étais fatiguée, encore sous le choc d'avoir failli perdre Alex. Sans compter que sa façon de parler de moi et de ce que j'avais accompli ce soir ne collait absolument pas avec ma vision. J'étais tellement persuadée de n'avoir rien fait d'extraordinaire que je n'arrivais pas à en saisir la portée.

Je jetai un coup d'oeil en direction de la chambre d'Alex où les deux femmes se trouvaient toujours et reportai mon attention sur Reese.

- Vous avez parlé de Libération et de The Cure. Je crois connaitre la position de ces deux groupes, la suprématie des positifs pour le premier, la suprématie des Négatifs pour l'autre. L'Enclave semble jouer sur un autre terrain. Mais l'Underground, il se positionne où dans tout ça ?  Il me semblait qu'il était pour l'équilibre, justement, non ?



[J'aime pas du tout ce que j'ai écrit, mais je n'arrive pas à faire mieux. Désolée]


Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t596-angela-angie-foster-healer http://forum.childrenofluxaeterna.com/t602-angie-foster
Reese Owen
avatar
Du revers de la main, Reese donna un coup dans l'épaule d'Angela.

"Hey, t'es pas Superman, ok ? Alors desserre ton spandex avant que ton string te rentre dans les fesses, d'accord ?"

Il haussa les sourcils et secoua la tête en regardant la porte de la chambre close.

"Tu as fait ta part aujourd'hui, demain, ce sera un autre. Et après-demain, encore un autre. Tout ça, c'est un travail d'équipe, t'es pas toute seule à le faire et tu n'auras jamais tous les lauriers juste pour toi, il faut que tu en laisses pour les autres. C'est de la noblesse déplacée alors range-la, ça te mènera à rien sinon à ton suicide."

Et il savait de quoi il parlait, d'ailleurs. Il soupira et reporta son regard sur elle.

"Tu peux pas tout faire, pas aujourd'hui, ni demain. Ce sont des choses qui se font petit à petit, Rome s'est pas bâtie en un jour, Megalopolis se défendra pas en un mois non plus. Ca prendra des années. Ce n'est que le début et encore ! D'autres avant toi, avant moi, se sont déjà battus pour cette équité. Et crois-moi... Beaucoup y ont laissé la vie en sacrifice." Un regard à sa montre et il lui a enfin répondu. "L'Underground oeuvre depuis des années maintenant pour l'intégration des Positifs au sein des Négatifs, pour des droits moraux égaux et le respect de leur condition. Malheureusement, Liberation a mis ces règles d'équilibre à mal, donnant aux Positifs le mauvais rôle. En a découlé la création d'un mouvement comme The Cure et qui pourrait les blâmer de chercher à se défendre à leur tour. C'est un cercle vicieux. L'Underground fait ce qu'il peut pour maintenir un semblant de paix, mais les civils sont en colère et l'Enclave doit répondre à une violence qui n'est pas de mise. En plus des problèmes de délinquance à domicile, on doit gérer la haine envers les Positifs, ET celle envers les Négatifs. Si on arrive à prouver que les deux sont capables de marcher ensemble sans s'entretuer, au profit du commun des mortels, alors, peut-être, et je dis bien peut-être, qu'on finira par y arriver. Mais il ne suffira pas d'un seul acte comme aujourd'hui. Il en faudra plein. Des milliers. Chaque jour, tout le monde doit faire sa part. Et aujourd'hui..." Il posa sa main sur son épaule et lui serra légèrement. "Sois fière... Tu as fait la tienne. Contente-toi de ça et n'en demande pas plus que tu ne puisses offrir."

Les deux femmes sortirent de la chambre, accompagnée de la mère d'Alex qui serra dans son bras les épaules de la plus jeune avant de s'éloigner. La brunette aux yeux bleus, en revanche, observa Angela une seconde et décida de s'approcher d'elle, les mains devant elle serrant la hanse de son sac à main.


« When you stay long enough, you start fooling yourself into thinking that this is... how it's always gonna be. Then you remember what this place'll look like when it's on fire and... you realize you'll do whatever it takes to keep from watching it burn again. I want you to hear this in no uncertain terms. Someday one of these things is gonna kill you. »
Revenir en haut Aller en bas
Angela Foster
avatar
Sa référence à superman m'a fait esquisser un sourire léger. C'était pas tellement que je me prenais pour superman, c'était juste que... ben, je ne sais pas en fait. Je me fixais un objectif et je faisais mon possible pour l'atteindre. Et si je le manquais ? Alors je recommencerais, encore et encore, jusqu'à y arriver, ou mourir avant (mais pas forcément jeune).

Je relevai les yeux sur lui alors qu'il me faisait son discours. Je l'écoutai avec attention, sans chercher à l'interrompre. Alex m'avait déjà parlé de ces différents groupes rapidement, de ce qu'ils défendaient. Je savais déjà que je n'adhérais pas aux idées de certains, mais je me sentais proche, en revanche, de ce que l'Underground cherchait à mettre en place. C'était ce que je voulais aussi.

- La dernière fois que j'ai dit à quelqu'un que c'était ce dont je rêvais, d'un monde où Positifs et Négatifs seraient égaux et vivraient en harmonie les uns avec les autres, on m'a répondu que c'était comme une utopie, quelque chose qui n'arriverait jamais, pour la simple et bonne raison qu'ils ne sont pas égaux à la base. Je relevai la tête pour fixer le mur devant moi, comme si je réfléchissais à voix haute. J'ai eu beau tourner cette idée plusieurs fois dans ma tête, je n'en suis jamais venue à la conclusion qu'il avait raison. On peut vivre ensemble, il suffit de le vouloir, et de faire en sorte que ça marche.

Je haussai les épaules et reposai mon regard sur lui, esquissant un nouveau sourire.

- Je ne me contenterai pas de ce que j'ai fait aujourd'hui. Ca n'est pas suffisant et ça serait comme si j'arrêtais d'essayer, vous voyez ? Comme si maintenant que j'ai fait ma part, c'est bon, c'est plus affaires. Je continuerai à mener ce genre d'action, pour la simple et bonne raison que c'est instinctif, je le fais sans m'en rendre compte. Et quand je serai vieille et voûtée, je pourrai me retourner sur mon passé et me dire que j'ai fait tout ce que je pouvais. Je n'aurais rien à...

Je m'interrompis en entendant la porte de la chambre s'ouvrir et je portai rapidement mon regard dans sa direction. Les deux femmes en sortaient, accompagnées de la mère d'Alex. Un coup d'oeil à ma montre m'annonça qu'il était tard, vraiment très tard. J'étais censée reprendre du service dans quelques heures, ma journée serait dure, très dure. Je n'aurais peut-être pas dû rester aussi longtemps. Pour faire quoi en plus ? Je n'étais même pas sûre que j'irais le voir. Lexy aurait aussi bien pu me tenir au courant par téléphone.

L'une des femmes s'approcha de moi, comme si elle voulait me parler. C'était la brune, celle que je supposais être sa femme. Je fronçai les sourcils en me mettant debout pour lui faire face. Que pouvait-elle bien me vouloir ? Je jetai un regard à Reese et reportai mon attention à la femme, glissant mes mains dans mes poches, dissimulant difficilement mon malaise soudain.

- Est-ce que... Comment il va ?


Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t596-angela-angie-foster-healer http://forum.childrenofluxaeterna.com/t602-angie-foster
Alex Peterson
avatar
"C'est souvent comme ça qu'on nous perçoit. Comme des utopistes. Il faut savoir n'écouter que son coeur et sa raison. Pas celle des autres."

Je n'étais pas de cet avis, mais on ne me demandait pas de dire quoi que ce soit. De toute manière, à ce moment-là, j'étais incapable de tenir une conversation aussi philosophique. Et si Reese voyait ça comme une grande renommée ou je sais pas quoi, c'était pas non plus mon cas. Encore une fois, ce que j'en pensais, on s'en fichait. J'imagine que si j'étais pro-Underground, je roulerais pas ma bosse dans mon coin. Ce n'était pas parce que j'acceptais d'oeuvrer de temps en temps côte à côte avec eux que j'adhérais à l'intégralité de leurs idées. Quand même.

Le visage assez fermé, Ava a hoché la tête en réponse à Angela.

"Il va bien. Il est un peu shooté, mais, il sera dehors d'ici quelques jours. Sa mère lui a dit que vous étiez là et il demande à vous voir." Reese s'était levé à son arrivée et il a regardé Angela, comme pour lui dire 'Je te l'avais dit.' "Mais avant... Je voudrais vous remercier. Si vous ne l'aviez pas sauvé, sa soeur ne s'en serait jamais remise. Alors..." Elle a tendu une main vers Angela. "Merci à vous."



"The secret to happiness with men ?
Lower your expectations.
Because deep down, in my heart... I know Big Foot is real."
Revenir en haut Aller en bas
Angela Foster
avatar
Je fronçai légèrement les sourcils et croisai le regard de Reese. Alex voulait me voir ? C'était pas totalement déconnant, non, c'est juste que ça me faisait bizarre. J'aurais pas cru. La preuve par A + B que nous réagissions de manière totalement différente lui et moi. Fallait pas s'étonner qu'on se bouffe le nez si souvent.

- Hum... D'accord. Je vais y aller.

Je pensais qu'elle s'en tiendrait là mais ce ne fut pas le cas. Je glissai les mains dans mes poches un peu gênée. Je n'avais pas tellement l'habitude qu'on me remercie de quoique ce soit. J'étais plus souvent à l'origine de catastrophes que l'inverse. Encore que ces derniers temps, depuis que j'étais secouriste, la tendance s'était inversée. Mais nous n'accompagnions jamais les blessés à l'hôpital après les interventions. Nous les quittions au moment où ils montaient dans l'ambulance et nous ne les revoyions plus. Ca arrivait quelques fois que des familles passent à la base quelques jours plus tard, mais il fallait avoir un bon timing pour réussir à y trouver l'équipe qui s'était chargée de votre proche.

En la voyant tendre sa main, je sortis une des miennes de mes poches et la lui tendis, dans un automatisme.

- Vous n'avez pas à me remercier de quoi que ce soit. Je n'ai rien... Les paroles de Reese résonnèrent dans mon esprit et je me corrigeai de moi-même. J'ai juste fait mon travail. Et je n'étais pas seule. Je n'y serai pas arrivée sans l'aide de mes amies.

Je me tournai légèrement pour regarder dans la direction où Lexy était toujours au téléphone avec Matt, plus loin dans le couloir. Ses remerciements me firent tout de même une drôle d'impression. Surtout le passage sur la sœur d'Alex. Comme si elle-même, la brune, ne se sentait pas aussi concernée. C'était sa femme pourtant, non ? Et quand bien même ils étaient séparés, ce n'était pas comme si Alex lui avait toujours été totalement indifférent. Ca devait forcément la toucher, non ? Qu'il soit passé si près de...

Je jetai un regard à Reese, puis revint à la femme, ne sachant trop qu'ajouter de plus. Je finis par esquisser un geste en direction de la chambre d'Alex.

- Je devrais peut-être y aller tout de suite, pour qu'il puisse se reposer correctement après. Vous venez ? demandai-je à Reese.


Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t596-angela-angie-foster-healer http://forum.childrenofluxaeterna.com/t602-angie-foster
Alex Peterson
avatar
Ava a acquiescé et s'est détournée pour rejoindre ma mère et ma soeur. Reese a alors accompagné Angela en lui tapotant une main sur l'épaule comme pour la rassurer. Et la féliciter aussi, d'une certaine façon. C'était dingue ! Je veux dire... Ce mec sort de nulle part et du premier coup, il lui fait entendre raison. Garin ou moi, on s'y est esquintés comme des tarlouzes et on a fait chou blanc sur toute la ligne ! Je m'étais fait la promesse de le remercier d'une manière ou d'une autre.

Mes os se réparaient lentement, mais le plus gros du travail était fait. J'avais droit à une gentille petite drogue et à des infirmières pas très sexy, mais j'étais trop à l'ouest pour m'en apercevoir. Quand Angela et Reese sont entrés dans la chambre, je me suis redressé comme j'ai pu en me hissant un peu sur mes bras et j'ai souri.

"Heeeyyy ! Ma sauveuse personnelle. Et..." J'ai froncé les sourcils. "Cap'tain Owen ? Quel euh... plaisir ?"

Reese a ri en s'approchant et a parcouru mon corps d'un regard avant de fourrer ses mains dans ses poches, un sourire en coin.

"Hey, l'artiste. Comment tu te sens ?"
"J'ai l'impression qu'on m'a roulé dessus avec un semi-remorque."
"Ce qui est en partie le cas."
"Avec le retour, tu sais ? Genre, pour me finir."

J'ai grimacé légèrement en arrêtant de bouger. Mon corps était si lourd que même si je ne ressentais pas vraiment la douleur, j'avais l'impression de porter une enclume sur le torse et que mes jambes étaient attachées au pieds du lit. Super confortable, comme position.

"Mais en dehors de ça, ça va. Je suis vivant."

Je n'avais aucune idée de ce que pensait Angela, ni de ce qu'elle ressentait. Pas que j'avais oublié, mais je me disais qu'après tout, les disputes, ça arrivait. Certes, la dernière était plutôt grosse. Mais j'étais abonné aux relations complexes et compliquées, alors une de plus ou une de moins...



"The secret to happiness with men ?
Lower your expectations.
Because deep down, in my heart... I know Big Foot is real."
Revenir en haut Aller en bas
Angela Foster
avatar
Le truc, c'est que les inconnus avaient toujours cette tendance à me convaincre plus facilement. Plus je les connaissais, et plus ils avaient du mal à le faire. Ce n'est pas qu'ils n'y arrivaient pas, c'est surtout que ça me prenait beaucoup plus de temps. Un truc que je ne m'expliquais pas, mais qui se vérifiait. David avait beau dire tout ce qu'il voulait, je ne l'écoutais pas. Pas sur le coup, ça me prenait quelques jours ou quelques semaines pour admettre qu'il avait raison. Même chose avec Garin et Alex. Encore que, au tout début, avant que je ne les connaisse vraiment, ça marchait, avec eux aussi. Ca marchait comme avec Reese aujourd'hui, et Jason même, il y a longtemps. Bref, pourquoi je vous parle de ça déjà ?

Je poussai la porte de la chambre d'Alex et y entrai doucement. Le moins qu'on puisse dire c'est que je n'avais clairement pas l'air très sûre de moi, ni très à l'aise.

- Une de tes sauveteuses, rectifiai-je. Je n'étais pas toute seule. Et d'ailleurs, ce n'est pas moi qui t'ai sauvé. Ou alors peut-être indirectement. Mais ce sont Lexy et Jenna qui ont fait le plus gros du boulot.

Mon regard passa sur Reese. Dis comme ça, c'était la vérité, non ? Je le laissai s'approcher d'Alex davantage et entamer la conversation avec les questions d'usage dans ce genre de situation. Je ne pus m'empêcher de grimacer cependant, en entendant la réponse d'Alex. Comment vous dire que je n'aimerais pas être à sa place ? Enfin, si on y réfléchissait bien, moi, je n'y serai jamais. Je n'aurais pas survécu à un tel accident. Vous vous souvenez quand Alex disait qu'il avait peur de me briser ? Ben y'avait pas à chercher plus loin, j'étais quand même moins solide que lui.

C'était étrange, mais instinctivement, je me plaçai légèrement en retrait, un peu plus loin de lui que ne l'était Reese. La dernière fois que je lui avais parlé, vraiment je veux dire, autre chose que "2 bières et un Whisky pour la 4" ou un truc du genre, on ne pouvait pas dire que ça s'était bien terminé. Je me sentais terriblement coupable, d'autant que je ne pouvais rejeter la faute que sur moi-même. Dire que j'avais failli le perdre sans lui avoir dit que je regrettais. J'étais vraiment une sombre idiote. Le pire dans tout ça ? Je mourrais d'envie que tout redevienne comme avant, mais le fait est que je ne savais pas comment m'excuser. J'avais un certain talent aussi dans l'art d'enfouir des choses et de ne pas les dire. Il faudrait qu'un jour, je retravaille sur mes talents, parce qu'ils n'étaient franchement pas très bons.

- Ca fait plaisir de te voir les yeux ouverts, si tu savais...

Je vins poser mes mains sur la rambarde au pied de son lit. Le bon côté de garder mes distances, c'est qu'il voyait moins l'état lamentable dans lequel j'étais. Encore qu'après avoir vu Lexy et Jenna, il devait certainement s'y attendre.

- J'ai vraiment cru que... Je m'interrompis, baissai la tête et la relevai avec un petit sourire gêné. Mais on s'en fiche, t'es là, t'es réveillé, c'est le plus important.


Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t596-angela-angie-foster-healer http://forum.childrenofluxaeterna.com/t602-angie-foster
Alex Peterson
avatar
"Ouais, ben..." J'ai baissé les yeux sur mes jambes et haussé les sourcils. "Moi aussi j'ai cru y passer quand j'ai vu le camion me foncer droit dessus. J'ai eu deux ou trois secondes d'hésitation de trop quand je l'ai vu dans le rétro parce que j'ai pensé à la bagnole qui aurait pris un méchant shoot."

Reese a pincé les lèvres et j'ai soupiré en me frottant les yeux.

"Doggie m'a dit, ouais. Je donnerai le Bronco à Matt, peut-être qu'il pourra y faire quelque chose."

J'ai voulu agiter un pied sous le nez d'Angela mais aucune de mes jambes ne m'a répondu. Je songeais à en parler à l'infirmière, mais une fois seul. Tous ces gens qui s'étaient inquiétés pour moi, ça me mettait mal à l'aise. J'ai masqué mon échec par un sourire.

"Jenna m'a dit que t'avais assuré là-dessous. Que tu as gardé ton calme et que t'as pas joué l'héroïne du jour, c'est cool que tu les ai appelées. Par contre, ma mère, t'aurais pu éviter."
"C'est Lexy qui est allée la chercher. Fallait pas ?"
J'ai grimacé. "Ma mère a tendance à tout dramatiser et à paniquer pour rien..."

Reese a laissé échapper un rire qui s'est caractérisé par un grognement dans son nez.

"Oui, c'est sûr là, c'était inutile."
"Peu importe..." J'ai secoué la tête en perdant mon humour débile et je les ai regardés l'un et l'autre. "Merci... De m'avoir sauvé." Mais chassez le naturel, il revient au galop, un sourire m'a étiré le coin des lèvres. "Même si j'aurais pu me débrouiller tout seul, hein."

Il m'a tapoté l'épaule et a secoué la tête par dépit.

"Remets-toi... Je vais rejoindre Matt qui doit s'inquiéter. Il passera sûrement te voir demain."

J'ai acquiescé doucement.

"J'ai hâte."

Il m'a brièvement serré l'épaule et s'est éloigné avec un sourire à Angela en lui souhaitant une bonne soirée.



"The secret to happiness with men ?
Lower your expectations.
Because deep down, in my heart... I know Big Foot is real."
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
[CLOS] [Alex/Angie] Sauveteur 4 en action !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Children of Lux Aeterna :: MEGALOPOLIS :: Ville basse-