2076. Côte est des Etats-Unis. Megalopolis est le centre névralgique d'une guerre géo-politique mondiale depuis qu'un attentat biologique en 2026 a divisé l'humanité en deux populations bien distinctes : ceux qui se battent pour le futur, et ceux qui font avec le présent.
NAVIGATION

Partagez | 
 

 [MISSION] [Sky/Lisbet] Flowers and Blood

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sky Cervantes
avatar
SEPTEMBRE 2076

[HJ : Pour une fois que j'ai l'occasion de caser du Mariee Sioux, j'en profite gros smile]



Le dossier que La Waleman avait fourni à Lisbet brillait par son vide sidéral. En fait, elle n’avait quasiment rien comme informations à potasser : un convoi avait disparu, évanoui dans la nature, et ils comptaient bien le récupérer. Il semblerait que pour une fois, la Waleman se soit fait mettre par surprise. En gros, la fourmi venait de se payer le lion. Et franchement ca ne les avait carrément pas mis de bonne humeur vu que 1/ ils sollicitaient miss Miller pour écraser sous son talon ce sordide petit insecte 2/ ils lui filaient ce qu’elle voulait pour ça.
Lisbet avait donc constitué son équipe en fonction de deux critères :
- Mettre en situation les stagiaires récemment formés par la Waleman, incluant sa protégée toute personnelle : Sky Cervantes.
- Mettre à profit les largesses de la Waleman en constituant une équipe de choc multidisciplinaire.

En 24h, elle transmit aux huiles ses volontés et la liste des noms de ceux qu’elle avait sélectionnés.


Sky Cevantes (+) (stagiaire)
Cyber
CC 50% et CT 40%
Spécialité : informatique

« Eye » Johnson (-) (professionnel)
Sniper
CC 40%, CT 90 % (pour une balle snipée) sinon 80 %
Spécialité : dissimulation

Elisabeth Carter (+) (professionnelle)
Healer
CC 60% et CT 60%
Spécialité : Urgentiste

Ysa Pear (-) (stagiaire)
Eclaireuse
CC 60%, CT 30%
Spécialité : déplacement furtif

Mickey « Mouse » (+) (professionnel)
Totem Ours
CC 70% et CT 50 %
Spécialité : mécanique

Jory Bean (-) (stagiaire)
Expert en explosif
CC 50% et CT 50%
Spécialité : démolition


Tous sont équipés d’une arme de poing, couteau de combat, une paire de lentille (même type que Lisbet), gilet pare balle, holoterminal brassard, oreillette com (avec option protection auditive sonique pour Sky et Lisbet) avec micro laryngophone. Le sniper aura en plus un fusil et le démineur un équipement pour sa spécialité.


L’équipe était équilibrée tant en terme de compétences que de spécialisations. De ce qu’elle avait estimé, l’affaire ne nécessiterait pas plus de trois jours, voyage inclus.
La petite troupe devait se rendre dans la réserve de « Cheyenne River » dans le Dakota du Sud. Une grosse demi-journée de voyage dans un avion spécialement affrété.

Amarok

En cette saison, l’endroit est juste sublime. Les prémices de l’automne rendent les nuits fraiches mais la nature est encore généreuse de l’été. Les paysages préservés par les indiens qui, malgré Yu, n’ont pas dérogé à leurs coutumes, offrent un spectacle époustouflant auxquels les plus perceptifs seront sensibles.
C’est le cas de Sky… qui n’avait jamais quitté Megalopolis avant le Mexique. Déjà en soi, ce voyage l’avait plus qu’excitée mais de découvrir d’autres contrées de son propre pays la mettait en transe. Elle avait toute les peines du monde à contenir son excitation et à ne pas blinder de selfi le portable de son chéri. Lisbet avait été intransigeante à ce sujet : le secret professionnel avant tout, hors de question que des débordements d’hormones et d’adolescence mal dégrossie mette en péril sa probité. Sky n’avait pas eu besoin de se le faire dire deux fois. Elle avait accepté sans protestation, fière quelque part de participer à quelque chose de plus grand, plus passionnant. Quelque chose comme ce que faisait Garin finalement. Sans le danger et sans toutes les implications politico-diplomatiques. Elle mettait enfin un pied dans la vie d’adulte, elle qui avait tout mis en œuvre depuis quelques mois pour y parvenir.
Ysa Pear, qui avait à peine deux années de plus que Sky, avait tout de suite sympathisé avec la blondinette. Leur passé était certes très différent mais leurs aspirations étaient similaires et le temps du voyage, les deux jeunes filles s’étaient considérablement rapprochées.

La fine équipe débarque sur un aérodrome local au milieu de la réserve. L’air est doux, respire la nature sauvage de ces reliefs millénaires. Perdue au milieu de nulle part, non loin des berges du Herbert Creek, petite rivière de ces contrées, la dream team récupère ses paquetages des soutes sous l’œil attentif de trois amérindiens à cheval qui encadrent deux 4x4 rutilants prêts à transporter nos agents.
L’un d’entre eux descend de l’animal le plus puissant et majestueux pour s’avancer vers Lisbet, avenant mais sans trop en faire.

- Amarok, dit-il en lui tendant la main pour la saluer.

L’homme, entre 30 et 40 ans, est aussi typé que peuvent le lui permettre ses origines. De longs cheveux noirs attachés en catogan, le teint tanné par la vie au grand air et la traversée des plaines immenses, des yeux aussi noirs que les abysses mais profondément expressifs, des mains douces et calleuses par l’usage intensif des rennes.
Il est plutôt bel homme mais ce genre de considération doit lui passer à des milles au-dessus du scalp.

- Je suis votre contact. J’espère que vous avez bien voyagé, ajouta-t-il plus par politesse que par conviction si Lisbet en jugeait par le coup d’œil circonspect qu’il accorda au jet rutilant de la Waleman. Nous ne savions pas si vous montiez à cheval. Nous avons amené des voitures. Je vous en prie…

Il invita l’équipe à s’installer sur les sièges confortables.
Une fois que chacun eut trouvé sa place, le convoi démarra dans un nuage de poussière.

Le trajet dura plus d’une heure sur des routes chaotiques et de fortune. Sky avait judicieusement choisi sa place près d’une fenêtre et restait collée à elle, remplissant ses yeux de ces merveilles de la nature. Peu importe où ils allaient, elle était déjà tombée amoureuse de ces grands espaces où il lui semblait qu’ici, on se sentait libre quelles que soient ses casseroles.
Comme sorti de nulle part, un village de maisonnettes en bois surgit sur la plaine.
Le convoi stoppa ici et Amarok invita l’équipe à d’installer dans trois des cabanes pourvues d’un confort insoupçonné de l’extérieur. Elles disposaient de toutes les commodités, de technologie de pointe et d’une réelle intimité bienvenue. Indéniablement, le sceau de la Waleman.
L’indien leur précisa qu’il les attendrait dans la ‘mairie’ dès qu’ils seraient prêts pour un briefing de la situation.
Sur les injonctions de Lisbet, personne ne s’attarda et en 20 minutes à peine, tout le monde était sur le pont. Sky était un exemple de discipline dans une farouche volonté de bien faire et de se montrer capable. C’était l’épreuve du feu et elle comptait bien la réussir. Sunny serait fière d’elle.

Assis autour d’une massive table de bois, Amarok transmit un dossier estampillé Waleman à Lisbet. Il mit en marche une interface holo qui lui permit d’appuyer ses explications avec quelques illustrations.
Une carte du coin s’afficha en troidé.

- Nous sommes ici, dit-il.

Un point rouge apparut sur la carte.

- Nous disposons d’un centre d’études et de recherches financé par la Waleman. Les employés de l’entreprise sont  principalement des locaux mais des cadres et scientifiques viennent de Chicago.

Le point rouge s’agrandit pour se focaliser sur le village. Vu du ciel, on apercevait très clairement de grands bâtiments design quoique parfaitement intégrés au paysage.

- L’essentiel de nos travaux tournent autour des OGM. Nous réservons certaines de nos cultures à ces études.

De grands champs entouraient les bâtiments. De-ci, de là, des troupeaux de chevaux paissaient au milieu des plaines cultivées.

- Chaque trimestre, nous envoyons une partie de nos travaux et quelques-uns de nos salariés à Black Hill, ici…

La vue s’éleva, le point rouge réapparut et un second s’afficha à quelques centaines de kilomètres au Nord- Est du premier, à proximité de l’aérodrome où ils avaient atterri.

- C’est à la fois un impératif professionnel et aussi l’occasion pour certains de profiter d’un voyage d’agrément dans notre réserve. Ils ne restent pas longtemps à Black Hill – moins d’une semaine – mais ils n’ont pas souvent l’occasion de prendre des vacances. Cette fois ci, trois chercheurs en biologie étaient du voyage. L’un d’eux était responsable de la mallette contenant nos derniers échantillons.

Le trajet du convoi apparait en bleu, reliant les deux points rouge

- Nous avons perdu toutes traces du bus de transport, ici

Un nouveau point rouge apparut, perdu au milieu de nulle part, à une trentaine de kilomètres du village Cheyenne. Puis l’image changea. Une photo de chaque biologiste avec son pedigree s’afficha et Amarok laissa Lisbet prendre connaissance des informations qu’il lui fournissait, silencieusement.
La Waleman avait bien précisé à leur cheffe d’escouade qu’ils comptaient récupérer le chargement du convoi indemne : scientifiques comme échantillons.






She's from a different world
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t908-sky-cervantes-cyberpathe http://forum.childrenofluxaeterna.com/t909-sky-cervantes
Lisbet Miller
avatar
Un dossier aussi épais qu'une feuille de papier, un convoi disparu dans une réserve amérindienne dans le Dakota du sud. Et c'est à elle que la W faisait appel pour récupérer ce qui avait été volé, donc quoi que se soit, ses employeurs voulaient absolument le récupérer et faire passer un message : « Don't mess with The Waleman Dynamics  ».

Lisbet avait presque composé son équipe en totale liberté, elle devait juste inclure les stagiaires de la W, et ne recruter que parmi le personnel de la compagnie, ce qui déjà lui avait laissé pas mal de choix. C'était donc l'occasion de tester les « bleus » sur le terrain et de les faire évoluer avec des agents expérimenter. Le voyage d'aller ce fit dans le confort d'un jet privé de la Waleman, affrété exclusivement pour son équipe. Sur le tarmac leur contact local les attendait avec deux 4x4, choix judicieux à la connaissance de lisbet peut d'entre eux savaient chevaucher. Le reste du voyage leur pris une bonne heure en plus de la demi journée de vole.

Enfin arrivé à leur point de chute, ils allaient enfin en savoir un peut plus sur la mission, Lisbet Laissa Amarok terminer son exposé avant d'enfin prendre la parole.

-Nous avons besoin d'avoir accès aux logement des biologistes, ainsi que celui du chauffeur du bus, aux vidéos de surveillance du centre de recherche et tous le personnelle du centre peut s'attendre à être convoqué pour un entretien. Y a t'il eu des accidents au cour de cette dernière année ? Aucun Cheyenne de la réserve ne s'oppose à la présence de ce centre ? Que voulez vous dire exactement par « perdu toute trace du bus de transport » ?


Revenir en haut Aller en bas
Sky Cervantes
avatar

Amarok



Amarok ne laissa rien paraître de ses pensées. Il resta pragmatique, serviable, et répondit autant que possible aux exigences de la jeune femme.

- Vous pouvez accéder à tout ce qui vous sera nécessaire. Je ferai passer le mot concernant vos entretiens. Nous ne sommes pas très nombreux, à peine une trentaine. Les logements sont tous dans le village et à disposition, je vous demanderai néanmoins de respecter l’intimité des personnes concernées et de ne pas déranger quoi que ce soit, s’il vous plait.

Il effaça les données concernant les trois biologistes pour reprendre l’holo-carte.

- Pas d’incidents non. Nos travaux n’intéressent qu’une part infime de la communauté scientifique. L’agro-biologie n’est qu’une branche insignifiante de la Waleman Corporation qui plus est. Nous n’avons rien à voir avec leurs activités les plus connues.

Amarok fronça les sourcils à l’évocation de l’opposition que pourrait créer la présence du centre dans la réserve.

- Je ne sais pas nous pouvons parler d’opposition réellement. Le centre nous nourrit aussi, nous fournit du travail, c’est une manne non négligeable. La Waleman sait se montrer généreuse. Disons que…

Il dodelina de la tête.

- La nouvelle génération a une opinion peu flatteuse de Waleman dynamics. Nous devons souvent essuyer la rancœur de certains de nos enfants. Ce sont de jeunes adultes, plein de fougue et d’idées reçues. Ils ne mesurent pas l’importance de nos travaux, ils ne voient que les apparences.

Amarok zooma sur une partie de la route qui menait à Black Hills. A un endroit très précis, celui du point rouge de la disparition du bus.

- Chaque agent possède une puce électronique, comme la loi l’exige, y compris pour les Cheyenne. Cette puce est munie d’un gps comme vous le savez. Or, ici, le gps a arrêté d’émettre. Nous savons donc l’endroit exact où le convoi s’est volatilisé.
Nous nous sommes rendus sur place, pour explorer les lieux. Pas de traces du véhicule, ni de chevaux ou d’hommes. Rien, comme si tout c’était évanoui dans la nature.


La carte montrait un paysage plein de reliefs, de monts et de parois rocheuses parfois escarpées.

- Ca a l’air d’être un vrai gruyère votre patelin là ! Des grottes ? des caves naturelles ? fit remarquer "Eye"

Amarok hocha la tête.

- Oui en effet. Mais il parait difficile d’y faire entrer un mini-bus sans laisser de traces, non ?

Il fallait en convenir. Sky se tenait sage mais elle finit par jeter un œil en biais à Ysa puis à Lisbet avant de s’éclaircir la gorge pour intervenir.

- Personne vous a demandé une rançon ou... je sais pas moi… dit pourquoi ils avaient fait ca ? Peut-être que les gens dans le bus se sont enfuis tout seuls aussi, non ? dit-elle avec peu d’assurance.

L’indien la considéra quelques secondes avant de répondre.

- Cela parait peu probable qu’il s’agisse d’une fuite. Les trois hommes et femmes en partance pour Black Hills n’étaient pas Cheyenne. Ils venaient de Chicago. Trois scientifiques positifs qui avaient demandé à rejoindre le centre parce qu’ils aimaient la nature ici. Ils étaient volontaires. Quant au reste…

Amarok ouvrit un autre dossier sur l’holo-interface. Il s’agissait d’une photo prise par satellite. Sur un gros rocher bordant la route, on pouvait lire un message peint à la peinture blanche.
« Libérez les positifs ! Waleman tue ! »







She's from a different world
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t908-sky-cervantes-cyberpathe http://forum.childrenofluxaeterna.com/t909-sky-cervantes
Lisbet Miller
avatar
Lisbet écouta attentivement les réponse d'Amarok à ses questions ainsi qu'aux interrogations d'Eye et de Sky. Leur contact ne semblait pas du genre a laisser transparaître ses pensées sur son visage. Cependant il fronça les sourcils sur la question de possible opposition à la présence du centre de la W. Rien de très probant non plus cependant, la présence de la compagnie fournissait travail et richesse à la communauté. Seul les plus jeunes trouvait a redire à cela, un schéma assez classique en somme, mais ce détail n'était pas à prendre à la légère.

-Et vos jeunes plein de fougue et d'idées reçus ont ils un lieu ou ils aiment se réunir ? Histoire qu'on y débarque pas avec nos rangers directement.

Oui pour le moment tout du moins, en premier se concentrer sur le centre, et sur la dernière localisation du bus.

-Eye, Ysa, carter et Mouse vous allez vos occuper du bus et de l'inscription en peinture. Sky vérification de base sur nos disparus : compte bancaire, réseau socio, téléphone, et leur déplacement  sur les 2 dernières semaines. Je veux aussi les images satellites de la zone de disparition du bus, sur les différents spectres possibles : dégagement de chaleurs, ultraviolet, radiation, etc. Jory toi tu vas visionner les vidéos de surveillance, et moi je me garde les entretiens avec les collègues des biologistes et du chauffeur. Je veux un rapport de situation toutes les heures.


Elle venait de répartir les taches, restait plus que tous le monde face son boulot, elle y comprit.

-Amarok, je vous suis, une simple table et deux chaises suffiront.


Revenir en haut Aller en bas
Sky Cervantes
avatar
Amarok explique à Lisbet que les jeunes et les vieux se réunissent toujours dans la grande salle commune des ancêtres. La plupart du temps après l’heure du dîner. Là-bas ils discutent, boivent un peu, parlent de leurs coutumes et des événements récents concernant la Réserve. Les non-natifs se joignent parfois à eux mais restent plus souvent à l’écart. En d’autres termes, il n’y pas d’endroits réservés pour les jeunes ou les vieux, la séparation se fait surtout entre Cheyenne et étrangers. Cependant, tout le monde est bienvenu dans la salle des ancêtres.

ATTENTION : L’ensemble des rapports demandés prendra 2 heures. Le temps que tu rencontres les salariés et fasses le tour du centre, il t’en faudra 3. Voyage inclus, la première journée est quasi terminée quand vous vous retrouvez

« Eye, Ysa, et Mouse »
Dès les ordres donnés et la réunion levée, de fait, les trois désignés ne se font pas prier pour aller cherche leur équipement. « Mouse » demande à Amarok la possibilité d’utiliser un de leur 4x4 au grand soulagement des deux autres qui ne savent pas vraiment monter à cheval. A bien y réfléchir, personne ne devait voir souvent ce genre d’animal. Pour Sky même, il s’agissait d’une première.
Une grosse demi-heure plus tard, Lisbet reçu confirmation de la part de Mouse qu’ils étaient bien arrivés sur les lieux et qu’ils se mettaient à l’inspection.

Leur rapport :
Ils n’ont rien trouvé de plus que les Cheyenne. Pas de traces de véhicules ou même de pas, aucune piste. Le relief est chaotique et à certains endroits, difficilement praticable sans une une bonne paire de chaussures de marche. Ils ne repèrent aucun sentier non plus.
« Eye » a tenu a faire une première exploration des escarpements rocheux. La vue est dégagée sur les plaines et sur la route dès qu’on prend un peu d’altitude. Comme il l’avait supposé, l’endroit regorge de cavités. Il est prêt à parier qu’il y a des boyaux souterrains naturels ou une foule de failles exploitables. Cela lui rappelle les monts afghans dans lesquels les belligérants se cachaient, vivaient même, pendant les différentes guerres du 20ième et 21ième siècles.
Le rocher peint ne comporte aucun indice. La peinture est standard, on la trouve dans n’importe quel bazar et d’après les renseignements pris auprès d’Amarok, il doit y’avoir la même dans les stocks des réserves de maintenance du centre/village Cheyenne. Pas d’empreintes, pas assez de texte pour identifier qui que ce soit comme auteur.
Reste la question du sens : quels positifs ? Et pourquoi accuser la Waleman de meurtre ?


Pendant ce temps.

Sky
La jeune fille obéit au doigt et à l’œil. Sur les recommandations de Lisbet, la Waleman a mis à sa disposition du matériel de pointe, du genre qu’elle n’avait encore pas eu l’occasion d’utiliser et à rendre jalouse la geekette de Six. L’informatique est assez intuitive chez la donzelle, Yu oblige, aussi il ne lui faut que quelques minutes pour en maitriser les interfaces. Elle n’hésite pas à se servir de son don pour gagner du temps, espérant disposer d’un peu de détente plus tard pour aller voir les chevaux.
Elle n’en avait jamais vu en vrai à portée de main. Ces animaux puissants la fascinaient même si elle les craignait aussi et elle comptait bien demander à Amarok si elle pourrait essayer d’en monter un. Juste une fois dans sa vie. Et pour le coup qu’elle ferait un selfi pour montrer à Garin. Obligé.
En attendant, elle se penche très studieusement sur ce que lui a demandé Lisbet.

Son rapport :
Il lui faut bien deux bonnes heures pour faire le tour de tout ce qui lui a demandé. Non pas que les informations soient nombreuses, mais elle n’a négligé aucun détail.
Les concernés ne se sont pas déplacés dans les deux dernières semaines, ni même dans le mois précédent. Ici il n’y a rien à faire, c’est un vrai retour à la nature. Leurs activités se résument à leur travail et le partage de leur quotidien avec les Cheyenne, un peu de méditation. Sur leurs réseaux sociaux il n’y a rien d’autres que balades au grand air, à cheval, participation à quelques cérémonies traditionnelles Cheyennes, échanges de banalités avec les proches, selfies d’eux-mêmes face à de grandioses paysages.
Sky retrouvent la trace de quelques films loués sur des soirées. L’un d’eux semble jouer de temps en temps à un jeu online de stratégie. L’une fait régulièrement des achats de cosmétiques bios ou de base servant à la création personnelle de maquillage.
Ils ont tous en commun de partager des idées de préservation de l’environnement et de respect de la nature mais ne sont pas activistes pour autant. Des monsieurs et madames tout le monde.
Leur relevé téléphonique est presque aussi vide que les plaines alentours : quelques coups de fil à des proches uniquement.
Le chauffeur de bus est Cheyenne et il n’utilise pas le net. Ses comptes bancaires sont cleans. Il a un sérieux petit pécule cumulé car il n’a pas ou peu de dépenses en dehors de ses besoins immédiats. Il dépend de Black Hill en revanche et pas de Cheyenne River mais rien n’indique d’activités louches de son côté.


A partir du terminal Cheyenne

Carter

Il essaie d’obtenir le maximum d’information geographiques sur le lieu. L’endroit est escarpé et devient rapidement un vrai labyrinthe pour ceux qui ne sont pas du cru. Quelques failles parmi les plus imposantes sont recensées et nommées et proposées au tourisme avec un guide pour les férus de descente et de spéléologie.
On parle d’une vraie réserve naturelle avec beaucoup d’animaux sauvages et d’espèces préservés sous la responsabilité de la communauté Cheyenne. Des retraites spirituelles sont proposées moyennant finances et à Black Hill, une formation de chamane traditionnelle est aussi dispensée pour ceux qui le souhaitent.
Il fait relativement doux la journée en cette saison mais la nuit le froid tombe vite. C’est un climat très continental : les étés sont brûlants mais les hivers sont rudes.

Son rapport :
Carter prend quelques notes sur les cartes geo dans un rayon de 10 kms autour du point de disparition : une faille touristique, deux autres assez grandes pour être exploitées mais qui ne le sont pas.
Des recherches d’une société pétrolière avait permis d’établir une typographie des sous-sols mais celle-ci est incomplète. Toutefois, Carter arrive à suivre la trace de nombreux boyaux qui circulent juste sous les plaines et s’étend à Cheyenne River pour certains. Hélas, la carte en question a déjà 74 ans. Il marque néanmoins au feutre les galeries qui lui semblent interessantes.



Jory
Jory utilise tout le laps de temps que lui accorde Lisbet pour visionner les videos. Il n’y en a que dans le centre, le reste du village n’est pas équipé, encore moins les plaines.
Rien à signaler de particulier.
Les types travaillent, font des horaires réguliers.
Le jour du départ, ils sont visiblement contents et parlent avec légèreté. Tout le monde dans le bus, et plus rien.
Jory frôle la mort par ennui massive mais survit.


Enfin la boss qui se charge du service de relations publiques

Lisbet
RAS.
Tout le monde répond aux questions, se désolent de la disparition des collègues et en semblent vraiment chagrinés.
Lisbet comprend vite qu’au-delà des différences entre Natifs et les autres, il y a une bonne ambiance de travail, tout le monde se soucie de tout le monde. Il y a parfois quelques accrocs mais rien de méchant, juste parce qu’ils sont souvent ensemble. Les conditions de travail sont idéales : pas de stress, le grand air, tout le monde est ravi d’avoir la chance de travailler ici.
Malgré cette étrange disparition, ils n’en partiraient pour rien au monde.
Tous croient en ce qu’ils font. Certains parlent même d’en finir définitivement avec la faim dans le monde  grâce aux ogm, de pouvoir sauver des espèces en voie de disparition et même, pourquoi pas, intervenir sur le génome humain pour que Yu devienne un choix, celui de vouloir être positif ou non, en toute conscience.
Bref.
Lisbet s’est payé trois heures de plongée intensive dans le monde merveilleux des bisounours.


Lorsque l’équipe se réunit après cette première demi-journée d’enquête, le soleil se couche dans un halo orangé sur l’horizon infini.
Sky ne rate pas ce spectacle.
Habituée de le voir disparaitre dans l’océan, elle découvre avec ravissement le monde Cheyenne et ses trésors. Elle en pleurerait presque d’émotions.
Sur les sollicitations d’une Ysa aussi excitée qu’elle, Sky demande à Amarok s’il leur est possible d’approcher les chevaux. Bien trop honteuse d’avouer qu’elle n’en a jamais vu en vrai, elle préfère laisser Ysa fournir quelques arguments convaincants.
L’indien les invite à le suivre jusqu’à l’enclos de Cheyenne River où, à cette heure, beaucoup de chevaux sont rentrés pour les soins.
Autour des larges barrières de bois, de nombreux jeunes hommes et femmes s’activent à les nourrir et à les regrouper pour la nuit. Dans un petit enclos adjacent, un cheyenne d’une vingtaine d’années brosse et nettoie deux étalons à la robe brune et soyeuse.
Amarok s’approche de lui, talonné par les deux jeunes filles, et l’interpelle.
Sky comprend tout de suite de qui il s’agit. Quel que soit son nom, ce jeune garçon est certainement le fils d’Amarok. Il partage ses traits avec une évidence frappante.

- Voici Tekoa, mon fils. J’ai à faire, il vous guidera. C’est un bon cavalier.

Amarok a le don de se montrer odieusement laconique ce qui peut s’avérer plutôt déstabilisant. Heureusement Tekoa les accueille avec le sourire.
A l’image de son père, c’est un jeune homme grand et taillé par la nature qui l’entoure. La peau dorée et le cuir tanné, il porte aussi les cheveux longs attachés en catogan, aussi noir et dense que ceux de son peuple.
Il a des yeux tout aussi sombres mais rieurs et lorsqu’il aperçoit les deux jeunes filles il délaisse son activité pour s’approcher.
Inutile d’épiloguer sur la suite. Les conversations seront insipides mais pas avares de sourires échangés et il se passera à peu près la même chose que depuis la nuit des temps, quand des jeunes gens de sexe opposés se rencontrent, se tapent un peu dans l’œil et cherchent à se plaire. Les garçons pavanent et les filles gloussent, même si elles sont en mission.
Toujours est-il que Sky finira sur un cheval, fière comme une guerrière amazone, le sourire aussi large que sa bouche le lui permet même si elle a le trouillomètre à zéro. Tekoa sera particulièrement prévenant avec la blondinette, s’assurant tout à la fois de sa sécurité et de son confort. C’est même lui qui se proposera pour la photo souvenir.
Avant de se quitter, ils conviennent d’un rendez-vous prochain où il les emmènera découvrir les plaines à dos de cheval.






She's from a different world
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t908-sky-cervantes-cyberpathe http://forum.childrenofluxaeterna.com/t909-sky-cervantes
Lisbet Miller
avatar
À la fin de la journée même s'ils n'avaient trouvé aucun début de piste sérieux, tout leur efforts s’avéraient néanmoins utiles. La région était bien un véritable gruyère, et toutes les anfractuosité géologique n'étaient pas répertorier sur les cartes. Ils pouvaient éliminer tous les sites touristique, et les plus connus. Les recherches sur le réseau ne donnaient pas grand chose non plus, peut-être un léger détail à vérifier mais rien de plus. Non restait ce message peint sur le rocher, a sa connaissance aucun accident mortel concernant la W n'était mentionner dans sa documentation, et même Amarok n'avait rien mentionner à propos d'accident.

Lisbet avait réunis tout son petit monde dans la « mairie », afin de leur faire part de la suite des évènements.

-Sky je veux que tu creuse cette histoire de jeux en ligne, faisait il parti d'une guilde, fréquentait il des forums en rapport avec ce jeux, vérifie l'identité de ses connaissance ig. Demain nous allons explorer les galeries que Carter a identifier comme intéressante. On commencera par les galeries les plus proche du centre, puis on élargira notre champs d'action. Ce soir après dîner, je vais aller faire un tour à la maison des ancêtres, ce qui veulent venir avec moi le peuvent mais personne ne doit rester seul. Et cette nuit je veux des tours de garde, même si le coin a l'air tranquille je vous rappel qu'un minibus et ses passagers à disparu sans laisser de trace et qu'il s'agissait d'employés de la W, nous sommes donc tout autant des cibles de choix.

Quoi Lisbet parano ? Peut-être ou bien c'était peut-être l'ambiance du coin et les entretiens avec tout ses bisounours neo hippies qui commençait à lui taper sur le système, ou tout ça, ou peut-être  encore était elle dans sa mauvaise période du mois. Elle laissa donc tout le monde rejoindre sa « chambré » pour se rafraîchir et manger.

Comme convenu, Lisbet et ceux intéressé rejoignirent la maison des ancêtres, la chef d'escouade n'était pas contre une petite bière, et avait hâte de rencontré ses fameux jeunes impétueux en conflit avec leur parents. Et de toute façon elle comptait bien mettre le pied dans la fourmilière. Comme de bien entendu leur arrivé ne passa pas inaperçue, ils étaient étrangers au coin, ne ressemblaient pas à des touristes et tous le monde devaient savoir ce qu'ils faisaient la.


Revenir en haut Aller en bas
Sky Cervantes
avatar
Le soir arrive et toute l’équipe est bien présente. Chacun a bien compris les enjeux de cette réunion informelle : faire connaissance avec les locaux, voir de leurs yeux ce qui n’a pas été dit et surtout, se faire connaitre.
L’ambiance est conviviale et très apaisée. Derrière un large bar de bois un vieux Cheyenne se charge de distribuer les boissons moyennant des sommes très modiques. Imbattable même. On comprend aisément que la compensation financière demandée ne vise pas à faire du profit mais uniquement à renouveler les stocks. Bien entendu, tout n’est pas disponible.
Des jus de fruits frais, des thés locaux, du café et de la bière brassée par leurs soins. Ils ne proposent qu’un seul alcool fort distillé aussi dans le village.
Spontanément Sky aurait bien pris une bière et tenté le tord-boyaux mais un rapide coup d’œil à sa boss lui rappela ce qu’elle faisait là.
Elle se contenta d’un jus de fruits.
Ysa l’imita.
Les membres de l’escouade restèrent entre eux, chaperonnée par une Lisbet aux aguets qui ne manquait pas de saluer toute personne présente et de s’en faire une rapide opinion.
Petit à petit le lieu se peuple.
Les anciens Cheyenne occupent de larges tablées et discutent longuement entre eux. Les employés de la Waleman font aussi leur apparition : quelques-uns s’installent avec les locaux mais la majorité reste entre eux, et boit, pour la plupart, du thé.
Amarok fait son entrée et va s’installer au bar après avoir adressé un bref signe de tête à Lisbet. Il est suivi par les premiers jeunes Cheyenne de l’âge de Sky et Ysa.
Tekoa s’approche de leur tablée sans une once d’hésitation. Il salue tout le monde et s’adresse à Sky, bien que sa requête concerne aussi Ysa

- Vous vous joignez à nous ? On va s’organiser un petit tournoi de fléchettes…

La blondinette n’a pas besoin de se faire prier mais elle ne le rejoindra que si elle obtient l’approbation de Lisbet.

La soirée se déroule calmement. Les jeunes sont loin d’être aussi bruyants que ceux qui fréquentent les bars dans Megalopolis. Ils ont des occupations saines, ne boivent que des jus de fruits voire quelques bières pour certains mais sans excès.
Les anciens sont les premiers à regagner leurs maisons, suivis de près par les employés du centre qui reprennent leur travail dès le lendemain.
Amarok est le dernier à partir, aidant le barman à faire la fermeture. Il reste à disposition de Lisbet si elle a des questions à lui poser sur ce qu’elle a vu de la soirée.


La nuit est paisible. Le silence tombe sur Cheyenne River comme une chappe de plomb. Sky peine à trouver le sommeil tant elle est peu habituée à ce silence de mort qui réveille ses angoisses. Sa nuit sera agité de cauchemars, elle qui ne rêve habituellement pas.
Elle prendra son tour de garde à l’aube, en compagnie de « Eye » qui se montrera peu enclin à la conversation.
Toutefois, rien à signaler sur ces heures nocturnes. Dès le lever du soleil les Cheyenne s’attèlent à leurs occupations : soins des chevaux, nettoyage et entretiens des fermes et des enclos. Ceux qui travaillent au centre s’y rendent dès 8h.

Le village s’enfonce dans une douce tranquillité, déserté par une majorité de ses habitants, en attendant le soir.

L’équipe a maintenant disparu depuis 72 H.

La matinée est studieuse pour Sky.
Elle se remet devant son holo-écran et en profite pour prendre un peu d’aspirine en prévention. Bien que ce que lui demande Lisbet ne présente pas de difficultés particulières pour elle, l’utilisation de son Yu sur un temps aussi soutenu la secoue un peu.
De leur côté, l’escouade se prépare pour explorer les anfractuosités de la région et établir leur propre relevé topographique sur la base du travail de Carter.
Amarok se propose comme guide, préférant ne pas déléguer l’accompagnement de la dream team.
Il leur trouve l’équipement nécessaire à un peu de spéléologie et les invite à s’habiller pour les circonstances.


Rapport de Sky :
RAS du côté du gamer.
Il joue en casual, disposant de peu de temps, et en dehors de quelques habitués avec qui il tournait de temps en temps, il ne fréquentait pas d’équipe régulière. La communauté est plutôt vaste (c’est à la limite du point&click comme jeu) et on se lie peu avec les gamers.
En fait, pour lui, il s’agissait d’un passe-temps comme un autre.
Ellle a checké ses messages, ses conversations, mais il ne parlait pas de sa vie ni de son travail, uniquement stratégie de jeu.


Une demi-journée est passée le temps des préparatifs et des dernières recherches informatiques.

Lorsque le soleil de midi commence sa course vers l’horizon, l’équipe est prête à entamer sa petite virée dans le pays Cheyenne, guidée par Amarok si Lisbet a accepté sa proposition. Reste à savoir par où ils commencent….






She's from a different world
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t908-sky-cervantes-cyberpathe http://forum.childrenofluxaeterna.com/t909-sky-cervantes
Lisbet Miller
avatar
C'est vraiment calme, presque trop pour Lisbet, enfin dans d'autres circonstances elle aurait pu apprécier mais la elle avait une mission à remplir et pour le moment rien de concret. Toute l’escouade était réunis a la même table, de la ou ils étaient ils purent observer la salle se remplir petit à petit. Le décalage était vraiment flagrant entre les soirée de Mégalopolis que se soit en basse, en médiane, en haute et ici a  Cheyenne River.

Juste après l'arrivé d'Amarok, l'un des jeunes vint à leur table sans une once d'hésitation, proposer aux filles un tournoi de fléchette. La ressemblance était évidente, cela ne pouvait être que le fils d'Amarok.

-Bonsoir Tekoa c'est bien ça ? J'espère ne pas écorcher ton nom, lisbet Miller, avant de laisser les filles vous rejoindre j'aimerais connaître ton avis sur l'inscription à la peinture blanche, à ma connaissance il n'y a pas eu de morts dans le coin.

Après la réponse du jeune homme Lisbet rejoignit Amarok au bar, et commanda une bière histoire de goûter tout de même la production locale.

-C'est vraiment calme chez vous, un peut trop pour moi peut-être, enfin étant donné la raison de ma présence ici. J'avais une question que vous ont dit vos contacts sur moi ? Je suis sur que vous vous êtes renseignez.

Du bar lisbet se retourne sur son tabouret pour englober la salle du regard et garder un œil sur ses stagiaires. La simple observation vous permettait d'obtenir pas mal d'information. Pour ses prochaines vacances, elle viendrait peut être ici quelques jours c'était reposant et la géographie locale serait idéal un petit stage de survie en pleine nature.  La soirée passa et la salle se vida doucement. Lisbet accepta volontiers l'offre d'Amarok de leur servir de guide pour le lendemain.

A midi tous équipé comme il faut pour leur expédition, Lisbet peut diriger son équipe vers les premières emplacement relever sur la carte par Carter. Et comme il faut bien commencer quelque part, elle présente la carte préparer par Carter a leur guide.

-Je voulais savoir si vous connaissez d'autre anfractuosité présente dans les environs qui ne sont pas répertorier la dessus. Si oui nous commenceront par ces dernières en commençant par les plus proches du village.


Revenir en haut Aller en bas
Sky Cervantes
avatar
TEKOA :
Tekoa est un jeune homme poli et rudement bien élevé. Il répond à Lisbet avec docilité.

- Oui, Madame, c’est mon nom, c’est bien ça [HJ : en même temps… écorcher Tekoa… faudrait le vouloir hein :p]. J’ai entendu parler de cette histoire oui, ca a fait le tour du village bien sûr. J’espère qu’ils vont bien… dit-il au sujet des disparus.

Le jeune homme prit quelques instants pour réfléchir à la question qui lui a été posé puis finit par secouer la tête.

- Non, Madame, pas de morts ici. Enfin si, y’a le Grand-Père qui est mort y’a trois mois bien sûr mais il avait 104 ans. Il a connu le premier monde, il avait fait son temps comme il nous disait. Je ne sais pas pourquoi ses accusations. Et puis des positifs…. Il y’en a plein ici. Les gens qui viennent de Chicago, des Cheyennes aussi. On n’est pas prisonniers, rit-il doucement.

AMAROK :
L’homme accueille Lisbet avec courtoisie et lui offre sa bière. Il tend un doigt en direction du verre avant qu’elle n’y trempe les lèvres.

- Ce n’est pas la meilleure mais on en est fier, dit-il dans un petit sourire plaisant.

Lisbet ne perd pas de temps en politesses et enchaine directement sur ses impressions. Amarok hoche la tête pour approuver son constat.

- C’est ce qui fait notre richesse. Le calme ici reflète la paix de l’âme à laquelle nous aspirons quotidiennement. Nous nous préservons des fureurs du monde et nous efforçons d’en accepter les aléas. C’est comme ca que notre peuple a traversé le temps et qu’il continuera de le faire.

Il fut sincèrement surpris qu’elle lui demande s’il s’était renseigné sur elle.

- Non ! répondit-il. Pourquoi l’aurais-je fais ? Aurais-je du ?






She's from a different world
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t908-sky-cervantes-cyberpathe http://forum.childrenofluxaeterna.com/t909-sky-cervantes
Lisbet Miller
avatar
TEKOA :

Lisbet écouta le jeune Tekoa lui répondre, et rien dans le ton ou sa posture n'indiquait une quelconque tension. Soit c'était un excellent menteur, soit il n'avait rien à voir avec cette affaire. La blonde sourit au Cheyenne, alors qu'elle se levait.

-c'est bien mon impressions aussi, les responsables de cette disparition ne doivent pas êtres des locaux, enfin pas du village je veux dire, les autres vous attendent pour les fléchettes je vais pas vous retenir plus longtemps.

AMAROK :

Amarok lui paya sa bière, vu les prix pratiqué dans le coin il pouvait assurément ce le permettre. Elle avait rêvé la ou il venait de sourire ?! Lisbet cacha sa surprise en gouttant sa bière, ce n'était peut-être pas la meilleur bière, mais déjà rien qu'en bouche cela se sentait qu'il ne s’agissait pas d'une bière industriel, rien que pour ça à Mégalopolis elle ne serait pas accessible à tous le monde. Une foi l'affaire régler elle pourrait peut-être négocier quelques cartons de bouteilles ou fut pour Joe.

-la paix de l'âme ? Ouais c'est pas vraiment mon truc, enfin comme beaucoup de vétérans, je suis resté accro au monté d'adrénaline le retour à la vie civile, pour mener une petite vie rangé je ne me vois pas la dedans.

Mais alors quand il lui répondit que non, il ne c'était pas renseigner sur la personne que leur envoyait le siège de la Waleman, la elle faillit en faire tomber sa bière. Non vraiment ces gens ne vivaient pas dans le même monde qu'elle. Tant mieux pour eux, mais la fureur du monde pouvait très bien venir a eux.

-Bah alors la Amarok je ne sais pas quoi répondre, moi je l'aurais fait...mais certains disent que je suis  carrément parano, ou instable, voire les deux. Tout ceci ne fait que renforcer mon impressions que les responsables ne font pas parti de votre communauté. C'est peut être de l’espionnage industriel, voire de l’espionnage tout cour. A moins que nous ayons affaires à quelques extrémistes de la pseudo cause positive, inspiré par des groupes comme libération ou les protecteurs.

Lisbet repris une gorgé de sa bière, puis se frotta l'arrière de nuque avant de plonger son regard dans l’abîme de ceux d'Amarok.

-J'espère que cette histoire ne brisera pas l’Harmonie de votre peuple, mais si cela m'est nécessaire pour accomplir ma mission, je n'hésiterais pas. Voilà ce qu'on aurait put vous dires, peut importe les dégâts collatéraux ou les pertes, Miss Miller fait passer l'objectif de la mission avant tout.

Cette fois si, elle termina le reste de sa bière et fit signe a son équipe qu'il était temps de rejoindre leurs cabanes. Ce bus, enfin le bus était secondaire, ses biologistes et leur travaux n'allaient pas se retrouver sous une table de la salle commune.


Revenir en haut Aller en bas
Sky Cervantes
avatar

Amarok



Sur les bons conseils du Cheyenne, l’équipe disposait donc du matériel adapté. Chacun pouvait compter sur une lampe de poche à dynamo, une lampe frontale, une corde en matériau composite, des chaussures à crampons et quelques mousquetons et crochets.
Tout ceci en plus du matériel de la Waleman.
Toutefois Amarok précise que les communications risquent d’être difficiles sous terre.
Depuis que Lisbet lui avait fait part de sa conception d’une mission réussie, il gardait un peu plus ses distances quoique serviable mais aucun sourire n’avait reparu depuis.
Sky de son côté, essayait de sa familiariser avec tout cet attirail et s’en sortait plutôt bien.
Non seulement elle n’avait jamais quitté Mégalopolis (exception faite du Mexique mais qui s’approchait plus d’un voyage touristique) mais ne pratiquait pas d’autre sport que la boxe. A ses yeux, tout revêtait l’attrait de la nouveauté.
Elle se montrait non seulement docile mais aussi de bonne compagnie, souriant pour oui ou un non, riant de la moindre plaisanterie aussi peu drôle soit-elle.
Loin de la mégapole et de ses batailles urbaines, elle semblait s’épanouir comme une fleur fraîche.

Amarok prit connaissance de la carte que lui tendait Lisbet et hocha la tête.

- Il y a plusieurs failles que je connais oui. Toutes ne sont pas des plus praticables. Vous voulez qu’on suive un chemin en particulier ? dit-il en montrant du doigt le tracé au feutre rouge que Carter avait fait.

Il tourna la tête et observa les alentours.

- Si on prend la faille du renard par là-bas, on peut rejoindre une partie des boyaux de l’ancienne mine.

Il tendit le bras pour indiquer l’est.

- Je ne sais pas si ils conduisent vers le lieu de la disparition mais ils se dirigent dans la même direction. Nous aurons aussi une partie du trajet aérienne parmi les monts rocheux mais… oui, ca peut être une bonne direction.

Sans plus attendre, il se mit en route.
Il leur fallut une bonne demi-heure de marche pour atteindre le point de départ.
Lorsqu’ils y furent, les stagiaires furent particulièrement impressionnés par la largeur de l’ouverture dans la roche. Il ne semblait pas difficile d’y accéder et Sky en fit la remarque. Amarok grogna.

- Ne vous y fiez pas. Cela se resserre à moins d’un kilomètre. Je vous montre la voie, vous me suivez ?

Il s’équipa, fixa sa corde dans un mousqueton puis se laissa glisser en varappe jusqu’aux profondeurs humides de la roche. Une fois en bas, il invita les autres à le suivre.

Jet de dés réussite de la descente (1 > blessure légère, 6 > fingueurInZeNoze) :
Jet 1 : Sky, Jet 2 : Ysa, Jet 3 : Jory, Jet 4 : Eye, Jet 5 : Mouse, Jet 6 : Carter, Jet 7 : Lisbet

Bien évidemment, la donzelle a voulu s’y jeter la première, trop contente de faire sa maline. Ce qu’elle paya. Si la descente lui parut simple, l’atterrissage le fut beaucoup moins. Le pied mal posé, elle se foula la cheville.
La blondinette contint le petit cri de douleur qui lui échappa et s’assit plus loin pour se masser l’articulation, les yeux mouillés de larmes de souffrance.







She's from a different world
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t908-sky-cervantes-cyberpathe http://forum.childrenofluxaeterna.com/t909-sky-cervantes
Butterfly Effect
avatar
Le membre 'Sky Cervantes' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Dé de 6' : 1

--------------------------------

#2 'Dé de 6' : 3

--------------------------------

#3 'Dé de 6' : 4

--------------------------------

#4 'Dé de 6' : 5

--------------------------------

#5 'Dé de 6' : 4

--------------------------------

#6 'Dé de 6' : 6

--------------------------------

#7 'Dé de 6' : 1


Revenir en haut Aller en bas
Lisbet Miller
avatar
Trois jours, elle avait estimé que 3 jours devrais suffire a retrouver les disparus, mais la cela s'avérait plus a une chasse au trésors au petit bonheur la chance. Non Lisbet ne c'était pas levé du bon pied aujourd'hui, elle avait misé sur l'exploration des caches de la régions qui n'était pas répertorier sur les cartes, ou peut fréquenter par les touristes lambda. Leur guide ne souriait plus, après leur conversation d'hier soir, il avait du comprendre que la W ne lâcherait pas l'affaire. Si Lisbet et son équipe ne trouvait rien, nul doute que la compagnie enverrait plus de monde sur place et adieux la tranquillité du village.

Amarok restait serviable, ses conseils et son aide pour leur expédition se révélait fort utile. Sa protégé s'émerveillait de tout, Lisbet comprenait le phénomène, quand vous avez grandit et connus que la basse, les première fois ou vous quittez la mégalopole tout vous paraît merveilleux. Sa mentor elle ne voyait que les dangers potentiels d'un terrain idéal pour la guérilla. Cela pouvait rappeler certain coin d’Afghanistan, bon en beaucoup plus vert cela dit. La blonde restait silencieuse, jetant des regards bleu inquisiteur à chaque blague ou rire.

Sky fut la première a suivre Amarok, sa descente était correcte, les autres suivirent donc. Lisbet ferma la marche, mais la roche était humide, arrivé à mis parcours son pied glissa lui faisant perdre son équilibre. La tête de la blonde alla dire bonjour à la paroi rocheuse juste pile poile sur affleurement coupant. Elle s'en sortit avec une belle coupure sur le front, rien de très grave mais ce genre de blessure avait tendance a pisser le sang. Néanmoins après avoir retrouver son équilibre elle repris sa descente. Arriver en bas, elle remarqua que Carter s'occupait de Sky, rien de bien grave à première vue.

-Carter quand tu aura finis avec Cervantes, j'aurais besoin de tes services.

L'humeur de Lisbet ne semblait pas s'améliorer, ou bien était ce la douleur de sa blessure ? Une fois tout les petits bobo soigné, le groupe pu reprendre sa progression.


Revenir en haut Aller en bas
Sky Cervantes
avatar
Carter passa une petite pommade antalgique sur la cheville de Sky. Elle s’assura qu’il n’y avait rien de méchant mais l’onguent devrait lui permettre de suivre le groupe sans être handicapée. Il faudrait qu’elle mette sa jambe au repos ce soir.
Lisbet s’était bien arrangé mais là encore, rien de méchant.
La médecin sortit de sa trousse de soin quelques straps autocollants qu’elle plaça en travers de la plaie. Les points de suture seraient inutiles. Elle désinfecta le tout et la boss put reprendre ses fonctions de chef intraitable, comme feu Mr. Martinet, le traiteur.

Bref.
Amarok rangea sa corde et son matériel et remis en place son sac sur le dos. Le défilé était peu large et ils durent avancer en file indienne (Haha), en longeant de hautes parois verticales et lisses. A cette heure, le soleil était encore haut dans le ciel et il parvenait encore à éclairer leur chemin. Cela ne durerait pas.
Au bout d’un petit kilomètre, le boyau avait rétréci encore et il leur fallait se tourner de côté pour certains passages. Ils débouchèrent alors sur une cavité concave qui s’enfonçait dans la roche. Quelques centimètres d’une eau transparente couvraient le sol.

- Je passe devant, imposa Amarok. Je connais bien ce passage et je peux vous amener à la première intersection sans problème. Après, vous me direz ce que vous voulez faire…

Il ouvrit donc la voie, s’engager dans le creux de la roche qui se referma sur l’équipe.
Les lampes frontales avaient pris le relais du soleil et ils avançaient prudemment.
Sky ne disait plus rien et peinait même à respirer.
Ici, elle se sentait oppressée, prisonnière de la pierre qu’elle imaginait comme son tombeau. Si ses coéquipiers n’étaient pas à ses côtés, elle aurait déjà paniqué.
Au bout de vingt minutes de marche et de crapahute qui lui sembla durer une éternité, le Cheyenne stoppa devant deux prolongements de leur chemin : un à droite et un devant eux.
Carter sortit la carte qu’elle avait établie à partir de l’ancienne topographie de l’entreprise pétrolière.

- Les deux trajets semblent rejoindre l’artère principale de l’ancienne mine. Celui de droite plus rapidement…

Elle se tourna vers Lisbet pour savoir quelle direction prendre.






She's from a different world
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t908-sky-cervantes-cyberpathe http://forum.childrenofluxaeterna.com/t909-sky-cervantes
Lisbet Miller
avatar
Une foi les petits bobo soigné, l'équipe put reprendre sa progression, progression qui resta assez aisé  et suffisamment éclairé par la lumière du soleil pour ne pas avoir besoin de sortir leurs lampes. Les choses commencèrent à se corser un peut au bout d'une heure de progression, après une petite salle naturel au sol recouvert d'une pellicule d'eau cristalline. Il fallait espérer que la météo ne décide pas de changer d'un coup, genre un gros orage.

Leur guide les fit traverser la zone par un passage s'enfonçant dans la roche, les obligeant à utiliser leurs lampes frontales, la lumière de soleil ne parvenant plus à les éclairer. Désormais ils pouvaient tout sentir la masse impressionnante de pierre qui donnait l'impression de vouloir les avaler. Sans une montre il était difficile de se rendre compte du temps qui s'écoulait. Dans de tel condition 20 minutes de progression pouvait sembler durer bien plus long. Amarok s'arrêta devant une intersection, deux choix s'offrait à eux, selon Carter les deux choix les amèneraient dans l'ancienne mine, et d'après l'ancienne carte le prolongement de droite serait plus rapide. La décision, revenait à Lisbet.

- « Plus facile, plus rapide, plus séduisant est le côté obscur », on continue tout droit.

Sans plus d'explication de sa part, lisbet avait pris sa décision, le choix avait été fait et leur petit groupe repris sa lente progression.


Revenir en haut Aller en bas
Sky Cervantes
avatar
Ca c’est certain qu’elle allait choisir le chemin le plus long.
L’équipe ne dit rien, la boss avait parlé, mais Sky a quand même ouvert la bouche comme un poisson hors de l’eau pour une protestation silencieuse.
Amarok s’exécuta et prit la direction indiquée.
La progression était identique, le passage étroit mais sans danger particulier.
Le Cheyenne s’arrêta de nouveau après de longues minutes.
Son hésitation était palpable.
A ses pieds, la galerie descendait abruptement. Il leur faudrait user de nouveau des cordes et des mousquetons.
« Mouse » qui avait pris directement sa suite l’interpella.

- Y’a un truc qui va pas ?
- Non. Je ne me souvenais pas de ce dénivelé. Il me semblait que cette galerie était entièrement praticable à pieds.


Sky : 1
Ysa : 2
Carter : 3
Mouse : 4
Eye : 5
Jory : 6


Jet de dés #1 : % de réussite à 40 (Observation)
Si réussite jet de dés #2

Jet de dés #3 : % de réussite Lisbet à 80 (Observation)

De son côté Lisbet intriguée par l’échange s’approche du couple de tête. Malgré la pénombre elle ne perd pas ses bonnes habitudes et observe d’elle-même les alentours, usant de ses lentilles en soutien. En quelques secondes, elle repère un objet incongru abandonné entre deux cailloux dans un renfoncement. Le zoom intégré lui laisse entrevoir un objet métallique avec un corps en plastique de couleur. Quand elle se penche pour le ramasser, plus aucun doute. Il s’agit d’un briquet bon marché.






She's from a different world
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t908-sky-cervantes-cyberpathe http://forum.childrenofluxaeterna.com/t909-sky-cervantes
Butterfly Effect
avatar
Le membre 'Sky Cervantes' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'Dé de 100' : 80

--------------------------------

#2 'Dé de 6' : 5

--------------------------------

#3 'Dé de 100' : 48


Revenir en haut Aller en bas
Lisbet Miller
avatar
La lente progression étant donné le milieu dans lequel ils évoluaient reprit, Amarok toujours en tête. Au bout de quelques minutes la tête du cortège s'arrête. Lisbet reconnais la voix de « mouse » et d'Amarok, quelque chose d'imprévus semble t'il. La boss les rejoins pour savoir de quoi il en retourne exactement. Arriver à leur niveau elle constate que la galerie descend brusquement. Leur guide semblait quelque peut déconcerté, Lisbet usant de ses lentilles repère un petit objet, entre deux cailloux. Ce dernier se révèle être un briquet, la présence de ce dernier et ce dénivelé qui ne devait pas être la, cela pouvait indiqué qu'ils étaient enfin sur un début de piste sérieux. Ou bien tout simplement, un groupe d'amateur de spéléo était passé par la l'un d'eux avait perdu son briquet et la galerie c'était tout simplement effondrée. C'est a voix mesurer que Lisbet passe ses directives.

-Ysa il est temps de nous montrer tes talents tu descend la première, « Mouse » tu va l'assurer pour la remonter d'urgence au cas ou. Si la descente se passe sans encombre Eye sera le second à descendre. Je passe en trois, « Mouse » en quatre, Carter en cinq, Sky en six, Jorry en sept, Amarok en dernier.


Revenir en haut Aller en bas
Sky Cervantes
avatar
Mouse campe solidement sur ses deux pieds et après avoir installé corde et mousquetons avec l’aide d’Amarok, assure la descente d’Ysa. Celle-ci se passe sans encombre. Une fois pied à terre, la jeune fille s’écarte pour laisser la place à Eye. Ce dernier se penche un peu en essayant de voir en contre-bas mais la vue n’est pas aussi dégagée que la première fois.

- Hey magnez-vous ! c’est tout noir dans mon dos, lance Ysa qui entoure son corps de ses bras comme si elle avait froid.

Eye est sur le point de poser le pied par terre lorsqu’elle se met à hurler.

- Y’a Quelqu’un ! Y’a quelqu’un je l’ai vu ! la-bas !

Et oubliant sa peur, Ysa se lance dans le boyau qui continue plus loin pour rattraper sa chimère.

- Merde ! s’exclame Eye qui la voit lui échapper.

Il va pour s’élancer à sa poursuite mais tourne ses yeux vers Lisbet.

- J’fais quoi boss ?

Cette dernière était déjà en train d’assurer sa prise pour descendre. Sur le parapet, Sky et Jory se sont presque couchés sur le sol pour tenter d’apercevoir quelque chose et de comprendre ce qu’il se passe. Carter, elle, se tient aux côtés d’un Amarok silencieux mais dont elle peut percevoir la perplexité.
Le bruit des pas précipités d’Ysa se répercute sur la paroi rocheuse.






She's from a different world
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t908-sky-cervantes-cyberpathe http://forum.childrenofluxaeterna.com/t909-sky-cervantes
Lisbet Miller
avatar
La descente d'Ysa se passe bien, jusqu'à qu'elle se mette à l'ouvrir ! Nan mais elle lui faisait quoi la l'éclaireuse stagiaire !? Pour la discrétion c'était raté, mais ce n'était que le début, après avoir exprimé son impatience et juste avant qu'Eye ne pose le pied pour a son niveau, la voilà qu'elle déclare avoir vu quelqu'un et s'engouffre dans les ténèbres tel un chien de chasse courant. Eye n'a pas le temps de la retenir.

-Tu bouges pas sécurise la zone.

Lisbet active son radio ordonne à son éclaireuse de revenir, puis elle dégaine son arme et se jette dans le vide pour rejoindre Eye au plus vite. Elle n'était pas suicidaire, avec son Yu elle pouvait amortir sa chute. Une simple poussé verticale, rien de bien sorcier.


Revenir en haut Aller en bas
Sky Cervantes
avatar
C'est certainement à cet instant que tout à commencé à partir en sucette.
Lisbet ne perd plus de temps à enfiler corde et mousqueton. En un saut elle se retrouve en bas de l'escarpement et aboie un ordre à Eye avant de partir récupérer la jeune stagiaire.
La radio fonctionne et à peine lui ordonne-t-elle de revenir qu'Ysa lui répond.

- Il y a quelqu'un, juste devant moi, je vais le rattraper !

Autant dire que ce genre de réponse ne sera certainement pas du goût de la boss mais ce n'est pas encore l'heure de distribuer les blâmes.

Eye, reste sur place et s'assure que tout le monde descend le rejoindre. En quelques minutes, le petit groupe est au pied de l’effondrement de la galerie, attelé à ranger le matériel.
L'espace est peu large mais assez pour contenir tout le monde et Eye en profite pour observer plus attentivement le lieu et s'assurer qu'il n'y a pas de danger.
Personne ne saura dire exactement ce qu'il s'est passé ensuite mais Sky qui était la plus proche dira que Jory a juste voulu s'appuyer sur la paroi en attendant que les autres aient fini de ramasser leurs affaires. Elle a tourné la tête quand elle a entendu un bruit d'éboulement et qu'elle a cru que la galerie s'effondrait sur eux.
Jory cria dans sa chute mais il stoppa net quand il atterrit quelques mètres plus bas. Et c'est sans doute parce que c'est un professionnel qui dispose de sacrés réflexes que Mouse a tenté de le rattraper mais qu'il n'a réussi qu'à tomber avec lui.
L'homme totem n'a pas perdu de temps à crier, lui. Il a mobilisé son Yu pour que sa chute soit moins lourde de conséquences.
Tétanisés par l’enchaînement des événements, la petite troupe mit quelques secondes à réagir. C'est Amarok qui s'avança le premier vers la cavité récemment créée en prenant garde de ne pas tomber en s'approchant des bords glissant.
Carter suivit.

- Hey ? Ca va ? Vous êtes encore en vie ? Demanda-t-elle en contenant son inquiétude.

Eye lança alors un appel sur la radio

- Boss ! On a deux hommes à terre ! Ils sont tombés !






She's from a different world
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t908-sky-cervantes-cyberpathe http://forum.childrenofluxaeterna.com/t909-sky-cervantes
Lisbet Miller
avatar
-Tu ramène ton cul directe ou la prochaine foi que je te vois j'te colle une balle dans la jambe pour commencer. Je te demande pas ton avis je t'ai donné un ordre.

Le tout prononcé sur un ton glaciale, sans hausser la voix. Lisbet arrête sa progression et active la fonction caméra des lentilles D'Ysa histoire d'avoir un aperçu de ce que cette dernière voit ou croit voir. La boss active la  vision thermique, tel ce prédateur extraterrestre d'une série de film ayant débuté vers la fin du 20 ième siècle, sur les siennes, éteint sa lampe frontale et commence à progresser doucement. Lisbet avance en tenant son arme de ses deux mains, le canon légèrement baisser vers le bas et sécurité retirée.

La voix de son sniper se mit à résonner dans ses oreilles quelque minutes après qu'elle soit partie sur les traces d'Ysa, et ce qu'elle entendit ne lui plaisait pas du tout. La blonde resserra d'une main son laryngophone pour parler le plus bas possible, et répondit à Eye.

-Reçu, fait moi voir la situation.

Ils étaient tous sensés savoir se servir des lentilles, donc « Eye » devrais comprendre ce que Miss Miller voulait. Et la franchement, ça devenait trop répétitif, encore un effondrement de galerie naturel ?! Yu était certainement derrière tout ça, un mutant capable de contrôler la roche voilà la première idée de lisbet. Mais comme il y avait autant de Yu différent que de grains de sable sur une plage ...elle arrêta la ses spéculations et coupa le flux d'image du sniper.

-si vous voyez autre chose qu'un des biologiste ou le chauffeur, vous tirez d'abord et posez des questions ensuite. Miller Terminé.


Revenir en haut Aller en bas
Sky Cervantes
avatar
Lisbet active les lentilles d'Ysa. Aussitôt dans son champ de vision, un petit écran s'affiche et un film de mauvaise qualité se déroule. Le tout semble tourné caméra au point. La jeune fille a débouché dans un espace plus large ou elle peut maintenant suivre la galerie sans avoir à se tortiller dans tous les sens. Devant elle, éclairée par sa lampe frontale par intermittence, Lisbet croit percevoir une silhouette. Cette dernière évolue aisément dans les failles rocheuses. Parfois, Ysa bifurque ou laisse d'autres galeries en la suivant. Cette idiote est très clairement en train de se perdre.
Quelques minutes plus tard, la silhouette a disparu et la jeune fille répond à Lisbet.

- Oui boss ! Je crrrr crrrr... je reviens... je crrr crrrrr.... crrrr... a pas cou.... crrrr .ccrrrr... recevez ?

Et voilà que sous terre, les communications mettent du leur. Matériel de pointe mon cul oui !
Lisbet.
Eye a activité aussi sa retransmission visuelle mais celle-ci est aussi de très mauvaise qualité. L'image se fige, repart, grésille, s'attarde sur des plans sans intérêt. Le fond de la cavité où sont tombés les membres de l'équipe est sombre. On distingue tout juste une seule lampe qui éclaire la paroi rocheuse inutilement. L'autre a du se briser dans l'accident.

- Boss ils ne... crrr crrr crrr... descend ! Attendez ! Mouse... crrrr...crrr..crrrrr.... OK ? Eye terminé !

Lisbet doit faire un choix. Soit elle récupère une meilleure communication avec Ysa et tente de se rapprocher d'elle, soit elle retourne sur ses pas pour le rapport de Eye.






She's from a different world
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t908-sky-cervantes-cyberpathe http://forum.childrenofluxaeterna.com/t909-sky-cervantes
Lisbet Miller
avatar
Son équipe et le service technique   ne connaissent   pas leur  chance de ne pas être à porté de Miss Miller, entre son éclaireuse qui part de se perdre dans un labyrinthe sous terrain du matos sois disant tout terrain mais pas tester en milieu sous terrain, le reste de l'équipe dont deux membres arrivent a faire une chute alors qu'ils ont tous le matériel nécessaire pour que cela soit évité.... Et surtout l'impression que leur opposant joue avec eux, avec elle !!!  Lisbet ne perds pas son temps à tenter de  répondre à Eye ou à Ysa. En premier le risque de se faire repérer pour elle, en deuxième il n'est pas exclu qu'en face ils aient quelqu'un en mesure de pirater leur communications.

La blonde prend la décision de continuer à avancer jusque la première intersection. Dans d'autre circonstance elle aurait laissé l'éclaireuse se démerder toute seule étant donné qu'elle c'était mise dans la mouise toute seule. Mais c'était la première sortie de la jeune femme en condition réelle, et temps qu'elle  ne l'avait pas sous la main difficile de lui passer un savon. Les autres étaient suffisamment nombreux pour survivre sans elle. Les liens qu'elle avait développé avec Sky étaient une faiblesse pour elle. Elle devait se prouver qu'elle pouvait y passer outre dans le cadre du  travail.

Lisbet coupa toute entré vidéo sur son interface excepté le flux d'Ysa, qu’elle plaça en miniature sur sa vision thermique. Elle rengaina son arme de poing pour la remplacer par le couteau. Elle saisit ce dernier en mode commando, la lame perpendiculaire à son poing. Cette manière de porter une lame alliait attaque à parade. Ne pouvant exclure le faite que tout élément technologique soit compromis, elle plaça un voile télékinétique autour d'elle a 50 cm de rayon trop fin pour gêner une action mais suffisamment présent pour elle pour la prévenir d'une intrusion de ce périmètre. Bien que cela soit moins gourmand en énergie qu'un bouclier TK, cela va la fatiguer et donc lui donner faim au minimum ou un début de mal de tête.


Revenir en haut Aller en bas
Sky Cervantes
avatar
La progression de Lisbet se fait assez aisément. Les couloirs de pierre sont assez larges pour ne pas être gênant. La première intersection n’offre que deux choix à Lisbet aussi prend-t-elle l’initiative de se fier à son sens de l’orientation.
Elle parcourt encore quelques dizaines de mètres avant de déboucher sur un espace plus large qui bifurque vers l’est. Lisbet perçoit le goutte à goutte caractéristique d’une source à proximité mais n’en constate pas la présence de ses yeux.
Plus elle avance, plus elle a le sentiment d’être dans un vrai labyrinthe. Et rapidement ce soupçon se confirme quand la jeune femme arrive sur une nouvelle intersection.
Elle peut choisir de s’engager dans les voies 1 ou 2.






She's from a different world
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t908-sky-cervantes-cyberpathe http://forum.childrenofluxaeterna.com/t909-sky-cervantes
Lisbet Miller
avatar
Quand vous vous déplacer dans un labyrinthe et que vous compter en sortir un jour il existe une méthode simple, mais qui peut s'avérer longue. Vous avancez en longeant toujours le même coté, qui a revenir sur vous pas quand vous empruntez un cul de sac. Mais qu'a cela ne tienne vous devez continuez ainsi. A la première intersection Lisbet choisi donc le longer la paroi sur sa droite, bonne pioche pour le moment cela ne ressemble pas à un cul de sac. Elle entend le bruit de ce qui pourrait être une source, mais dans les ténèbres ambiant et malgré ses lentilles elle ne perçoit pas l'origine du goutte à goutte. Sa progression continue et la conduit à une nouvelle intersection. Sans trop se poser de question elle choisit celle dans le prolongement de la paroi sur sa droite.


Revenir en haut Aller en bas
Sky Cervantes
avatar
Le passage s'étrécit et la progression ralentit. Lisbet entend toujours ce bruit d'eau qui goutte, coule... elle a presque l'impression de sentir l'humidité sur sa peau. Son bouclier télékinétique ne l'instrtuit de rien. Pas de danger devant elle. Pour autant, elle n'a pas récupéré la connexion avec Ysa. Ou que soit la jeune fille, Lisbet ne semble pas s'en approcher.
Pour s'assurer de ne pas se perdre, la militaire longe la paroi que suit sa main droite.
En moins de cinq minutes, elle se retrouve de nouveau face à un choix.
La paroi s'ouvre en deux endroits distinct mais, sous terre, elle a du mal à repérer le nord.
Son matériel fonctionne encore toutefois. Elle sait que si elle veut s'aider d'une boussole, elle devrait pouvoir en disposer dans son champ de vision.
Suivant sa première idée, elle s'engage dans la voie qui se dirige sur la droite.
De longues minutes s'écoulent.
Le bruit de l'eau diminue pour finir par disparaître.
Tout ca pour... déboucher sur un cul de sac.
Il ne lui reste plus qu'à faire demi-tour pour revenir à l'intersection précédente : soit elle rebrousse chemin et revient à son premier choix, soit elle s'arrête à la dernière intersection sur son chemin pour prendre l'autre ouverture.






She's from a different world
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t908-sky-cervantes-cyberpathe http://forum.childrenofluxaeterna.com/t909-sky-cervantes
Lisbet Miller
avatar
Cul de sac ! Bon il ne lui restait plus qu'a revenir sur ses pas, jusque la dernière intersection, et prendre l'autre ouverture toujours en suivant le même principe. Jusqu'ici elle n'a toujours pas récupérer le signal d'Ysa, mais peut-être qu'afficher la boussole pourrait s'avérer utile, au moins elle aurait une idée de l'orientation des différentes section qu'elle emprunte.


Revenir en haut Aller en bas
Sky Cervantes
avatar
Toujours avec sa technique infaillible, Lisbet décide d'explorer les environs et s'engage dans la seconde ouverture de l'intersection.
Rien n'est bien différent de la première et la communication avec Ysa ou son équipe est toujours dans les choux. Ou qu'elle aille, elle ne semble pas se rapprocher ni de l'une, ni des autres. En revanche le bruit de l'eau se fait plus bruyant et elle finit par déboucher dans une vaste cavité naturelle ouverte sur le ciel, où des bains d'eau claire offrent un paysage qu'envirait n'importe quel hôtel de Thalasso.
C'est un somptueux spectacle.
La voute est tellement haute qu'il serait impossible de l'atteindre sans du bon matériel d'escalade. A son faite, elle se crève sur les cieux magnifiques d'un bleu immaculé encore à cette heure. La lumière qui tombe sur les étendus d'eau transparente est d'une beauté à couper le souffle.
Si Lisbet plonge la main dans ce lac souterrain, elle constatera sa relative chaleur. L'eau n'est pas bouillante mais elle est douce. Il serait aisé de s'y baigner et de se laisser bercer par son clapotis.
Mais elle est en mission. Et force est de constater que cette cavité ne débouche nulle part et qu'il n'y a pas d'Ysa. Il ne lui reste plus qu'à faire demi-tour et à revenir à sa toute première intersection.
Cette fois-ci, elle prend la voie 2.
Après une nouvelle balade sous terre, le souvenir de la salle du lac déjà relégué en arrière plan, la voici qui se trouve encore devant un choix cornélien.
Trois ouvertures.
La première est large et assez facile à pratiquer du peu qu'elle en voit. La seconde est plus étroite mais assez tout de même pour s'y avancer. Enfin la dernière est plongée dans le noir et Lisbet ne voit rien à moins de s'en approcher.






She's from a different world
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t908-sky-cervantes-cyberpathe http://forum.childrenofluxaeterna.com/t909-sky-cervantes
Lisbet Miller
avatar
Lisbet se promit que si elle avait le temps elle retrouverait ce bassin naturel, histoire de profiter de ce magnifique endroit. De retour à la première intersection, elle explore la voie 2 pour déboucher sur une nouvelle croisé des chemins avec trois choix cette foi si. Toujours aucun contact numérique avec Ysa ou le reste du groupe. La jeune femme décide de rebrousser chemin et de retrouver le gros de son équipe, autant appliquer sa propre directive a elle même.


Revenir en haut Aller en bas
Sky Cervantes
avatar
Lisbet préfère encore faire demi-tour que de prendre plus de risques inutiles. A mesure qu’elle revient sur ses pas les communications avec son équipe restée en arrière reviennent. Elle entend la voix de Mouse qui perle via l’intercom aux autres penchés sur la cavité éboulé. Déjà rassurant, celui-ci n’est pas mort. Il doit répondre à une question de Carter si elle en juge par les propos de l’homme.

- Non il ne bouge toujours pas mais sa respiration est régulière. C’est pas beau toubib’ ! Va falloir une sacrée attèle. Terminé
- Continue de le surveiller, Teriminé

Lisbet débouche en quelques minutes sur la plateforme où tout le monde guette les ténèbres avec inquiétude.
Mouse s’écrit alors dans l’intercom.

- Ca y’est je le vois ! Plus que quelques mètres ! Terminé

La militaire fait mentalement l’appel.
Carter est penchée au-dessus de l’éboulement pour scruter les ténèbres et éclairer le fon de sa lampe frontale. The Eye est campé solidement sur ses deux pieds et semblent tenir une corde d’escalade entre ses mains, assurant la descente de quelqu’un.
Sky, accroupie à même le sol, ne perd pas une miette de ce qu’il se passe.
Amarok manque à l’appel. C’est lui qui doit s’être engagé dans le boyau à la rescousse de Mouse et de Jory.
La petite blonde est la première a remarqué l’arrivée de la boss. Elle se relève et s’écarte pour lui laisser la place afin qu’elle constate de ses yeux l’état de la situation.
A proximité de Carter, celle-ci lui fait un rapide compte-rendu.

- On a vérifié que les parois étaient assez solides pour les rejoindre. Il nous a fallu casser un peu de roche sur les bords ca a pris du temps. Ils sont vivants tous les deux, les constantes de Jory sont stable.

La médecin possédait quelques gadgets médicaux supplémentaires sur son interface particulière. Ainsi, elle pouvait visualiser l’état de santé de chacun des membres de l’équipe.

- D’après le premier diagnostique de Mouse, il s’est cassé la jambe gauche juste aussi de la cheville. C’est une fracture ouverte mais il n’y a pas de points vitaux dans cette zone. Il est inconscient, sans doute le choc, ce qui lui permet de supporter la douleur tant que je l’ai pas sous la main. Mouse va bien. Son Yu a amorti sa chute. Il est juste un peu sonné.

The Eye grogna puis la corde se ralacha.

- Ca y est, dit-il. Il est en bas. Amarok va les aider à s’harnacher pour qu’on puisse les remonter.

Et juste à cet instant la voix de Mouse résonna dans leur intercom.

- OK Amarok est là. Je vous envoie Jory en premier ? Terminé

Sky risqua d’une petite voix timide

- Vous avez pas retrouvé Ysa, Boss ?

Et cela la faisait grave flipper parce que, elle, elle serait juste terrorisée de se perdre dans ce labyrinthe de pierre.






She's from a different world
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t908-sky-cervantes-cyberpathe http://forum.childrenofluxaeterna.com/t909-sky-cervantes
Lisbet Miller
avatar
Lisbet ne lâcha pas un seul mot en arrivant, préférant laisser l'équipe continuer ce qu'elle avait commencer. Elle écouta avec attention le compte rendu de Carter, malgré la hauteur de la chute Mouse et surtout Jory c'en était bien tiré. Miss Miller tourna son regard vers le toubib et hochement de tête positif de cette dernière, elle répondit à la question posé.

-affirmatif, Jory en premier, terminé.

Puis la boss se déplaça pour prêter main forte à Eye, hisser une personne consciente était déjà fastidieux mais un individu inconscient l'était encore plus tel un poids mort. Elle avait bien entendu la question de Sky, mais pour le moment elle estimait que le cas d'Ysa n'était pas la priorité. Elle regarda Sky dans les yeux et du menton lui indiqua la corde, ce n'est qu'une foi cette dernière a ses cotés qu'elle lui adressa la parole.
-Ysa c'est plongée toute seule dans un p.a.c. Une fois que Jory est rafistolé on continue notre mission.

Même à trois sur la corde, quand Jory rejoint leur niveau, Eye, Lisbet et Sky sont en sueur. Mouse ne devrais pas avoir besoin d'être tracté, vue son physique c'était une chance. Une foi tout le monde rassemblé la boss s'adresse à tous.

-vue l'épaisseur de roche la porté d'action de nos communication est limité. Notre priorité n'a pas changé, si notre chemin croise celui d'Ysa tant mieux pour elle, sinon cela attendra la fin mission. Considérez vous en zone hostile, pas de tir de sommation, visez en priorité les membres inférieurs en cas de rencontre.


Revenir en haut Aller en bas
Sky Cervantes
avatar
Sur les injonctions silencieuses de Lisbet, Sky s'exécuta. Elle attrapa son bout de corde pour aider à hisser Jory jusqu'à eux. Le bougre n'était pas si lourd bien qu'il soit inconscient mais l'effort avait quand même était nécessaire. En s'y mettant tous, cela ne leur posa toutefois aucune difficulté particulière.
Les quelques mots que sa boss lui adressa la plongèrent dans la perplexité.

- Un p.a.c ? C'est quoi ?

Quelque chose lui disait qu'elle connaissait bien et qu'elle-même devait s'y être plongée plus d'une fois à son insu.
Carter se pencha sur le corps inanimé du garçon et grimaça. Il était encore inconscient, une chance. Elle en profita pour réduire la fracture qui émit un bruit dégoûtant qui provoqua un haut-le-coeur chez la blondinette. Il lui faudrait une intervention chirurgicale mais pour ça, il faudrait attendre. La médecin banda consciencieusement la plaie, ajusta une atèle de fortune et lui administra une dose de morphine par injection pour stabiliser son état. C'est tout ce qu'elle pouvait faire mais cela sembla bien suffisant à Sky qui, intérieurement, se réjouit de pouvoir compter sur elle en cas de pépin sur cette mission. Carter avait l'air plus que compétente à ses yeux.
Mouse grimpa de lui même en utilisant la corde arrimée. Ses symptômes de Yu étaient en plein boum. Quand il arriva à leur hauteur, Sky ne put se retenir d'écarquiller des yeux de surprise. L'homme était recouvert de poils partout sur les partie de son corps visibles, visage compris, et, se doutait-elle, sur celles invisibles certainement aussi. Ainsi, il avait plus de l'animal que de l'homme. Il remarqua le regard effaré de la blondinette mais il ne s'en offusqua pas. Au contraire, il lui retourna un clin d'oeil complice et un large sourire qui dévoilait une rangée impressionnante de dents. Sky pouffa, malgré les circonstances. Mouse se pencha alors par dessus le rebord du trou pour aider Amarok à remonter à son tour.
Une fois tout ce petit monde en sécurité et tandis que l'indien ramassait son matériel, Lisbet repris la parole. Les ordres étaient précis et clairs. Il faudrait tracté Jory incapable de marcher, et Mouse se proposa de lui-même.
Resté à déterminer l'ordre d'avancée : qui ouvrait la marche, qui suivait et surtout... où-est-ce qu'on allait.

Nb : Tu peux reprendre le trajet que tu as déjà effectué, à savoir que tu arriveras à l'intersection 1 ou 2 en priorité.







She's from a different world
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t908-sky-cervantes-cyberpathe http://forum.childrenofluxaeterna.com/t909-sky-cervantes
Lisbet Miller
avatar
Ce n'est qu'une foi Jory Hissé à leur niveau, et pris en charge par Carter, que Lisbet prit le temps de répondre à la question de Sky.

-Un p.a.c c'est un piège à con tout simplement.

Le diagnostic du toubib fut accueillit par un rictus sur le visage de Lisbet, le yu de Carter ne pouvait pas s’occuper d'un os cassé. Enfin même éclopé Jory restait utile au cas ou ils leur fraudaient faire exploser un truc. Sur 3 stagiaires, il ne restait que Sky totalement indemne de reproche ...pour le moment du moins.

-Bon je vais ouvrir la marche, Sky en 2, Mouse en 3, Carter en 4, Amarok en 5 et Eye en 6.

La boss guida ensuite tout ce petit monde en direction de  l'intersection 2 avec ses trois embranchements.


Revenir en haut Aller en bas
Sky Cervantes
avatar
Un piège à con. Ca avait le mérite d’être clair même si Sky, elle, ne savait jamais les voir venir. En d’autres termes, elle aurait pu complètement être à la place d’Ysa sauf que la trouille l’aurait sans doute retenu de faire cette connerie. Ou le simple fait de ne pas vouloir décevoir Lisbet. Ca plus qu’autre chose en fait.
La petite équipe se remit sur pied comme elle put et, à la suite de leur boss, reprit sa route. Amarok regardait avec perplexité leur environnement, comme s’il le découvrait, pour autant, il restait silencieux. Cet épisode malchanceux avait rendu les membres de l’expédition plutôt nerveux et chacun progressait avec circonspection.
Une fois à l’intersection, Lisbet choisit la voie à suivre d’autorité.
Après plusieurs minutes, le passage s’élargit leur permettant de progresser aisément. La voie est aussi large qu’un chemin de campagne et le plafond à près de deux mètres. Il leur semble soudain évident que Ysa a du passer par là pour pouvoir courir après un fantôme. Dans les autres boyaux, cela eut été impossible.
Finalement, les voici qui se retrouvent devant un autre croisement mais cette fois avec trois voies possible. Une à leur droite et une à leur gauche, le chemin continuant droit devant eux en formant un coude.
La radio de la jeune fille perdue est toujours silencieuse. Rien non plus à l'oreille ni même à vue. L'endroit semble désert.






She's from a different world
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t908-sky-cervantes-cyberpathe http://forum.childrenofluxaeterna.com/t909-sky-cervantes
Lisbet Miller
avatar
Lisbet ne changea pas son modus operandi, et guida donc le groupe vers la voie de droite a cette nouvelle intersection. Toujours longer le même coté de paroi si vous voulez trouvez un jour la sortie d'un labyrinthe, la jeune femme  entendait encore le sergent instructeur lui hurler cette phrase a deux centimètre de son visage. Elle avait imposé le silence pour leur progression, mais ce dernier c'était imposé presque tout seule. Tous le monde semblait enfin avoir compris qu'ils n'étaient pas la en vacance.


Revenir en haut Aller en bas
Sky Cervantes
avatar
Toujours la voie de droite pour ne pas se perdre, Lisbet ouvrant la marche en maintenant son Yu en alerte et The Eye derrière pour assurer de son oeil d'expert le moindre tir opportun.
Sky observe ces galeries avec circonspection ainsi que les autres membres. Carter, elle, s'enquiert de l'état de santé de Jory, toujours dans les pommes, par quelques coups d'oeil latéraux.
Le passage semble se rétrécir et ils débouchent sur un autre croisement. La roche parait différente d'un côté et de l'autre.
A droite, elle est plus lisse, plus granuleuse. A gauche, la roche est brute, le chemin un peu plus large mais aucune indication supplémentaire.
Pas d'alerte dans le Yu de Lisbet.
Pas de mouvements.
Pas de bruits non plus.
La radio d'Ysa est toujours silencieuse.
Lisbet peut continuer de suivre son principe et prendre encore à droite, ou déroger à sa règle et prendre à gauche.

[HJ : tu peux faire que deux lignes pour me donner ton choix, tu n'es pas obligé de te creuser à chaque fois la tête pour faire un rp, j'ai conscience que ce genre de déroulement est fastidieux ^^]






She's from a different world
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t908-sky-cervantes-cyberpathe http://forum.childrenofluxaeterna.com/t909-sky-cervantes
Lisbet Miller
avatar
Encore un croisement, cette fois que deux choix, droite ou gauche et Lisbet part sur la droite sans aucunes hésitation. Même si elle n'utilise pas son yu pour soulever un canapé, mais un faible dose, des gouttelettes de sueur se forme sur son front. Combien de temps tiendrait elle sans se taper une migraine a se rouler par terre ?


Revenir en haut Aller en bas
Sky Cervantes
avatar
Là est la question en effet. Mais en tous cas, elle fait bien d'économiser ses forces. Pour l'instant Lisbet ne déroge pas à ses règles et elle prend donc la direction précédemment décidée. Le passage devient plus étroit au fur et à mesure de leur progression. La petite troupe doit d'ailleurs avancer en file indienne mais ce n'est pas par choix.
Amarok finit par briser le silence :

- C'est différent ici.

Tour le monde attend qu'il poursuive ses pensées.

- Je reconnais bien le type de venelle. C'est ce qu'on trouve dans ces montagnes. Ca... dit-il en passant sa main sur la paroi qui s'effrite légèrement en sable poussiéreux... c'est l'érosion. Il doit y avoir une ouverture plus loin, la roche s'oxyde.

Et comme un prophète, il s'avéra qu'il eut raison. Quelques minutes plus tard tout le monde put sentir l'air frais sur son visage, un léger courant d'air, qui enfla au fur et à mesure de leur progression. Puis ce fut la luminosité qui leur fit cligner des yeux.
Ils débouchèrent alors sur une corniche, située à une hauteur vertigineuse mais qui leur donnait un point de vue fantastique sur le paysage. Hélas, elle n'allait nulle part. A droite, comme à gauche, le petit promontoire s'arrête brutalement à même le flanc de la paroi.
Il faut faire demi-tour.
Chacun en profite pour respirer l'air frais, semblant revivre. Dehors, le soleil a bien avancé dans le ciel. Il est si facile de perdre la notion du temps dans ces cavités.

A vu de nez, trois bonnes heures ont du s'écouler. Peut-être moins mais pas tant.

Retour au croisement donc.
Soit ils prennent le passage délaissé, soit ils remontent plus haut pour revenir au précédent croisement.






She's from a different world
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t908-sky-cervantes-cyberpathe http://forum.childrenofluxaeterna.com/t909-sky-cervantes
Lisbet Miller
avatar
Lisbet profite de leur passage sur la corniche pour souffler un peut et avale avec avidité deux barres protéiné au taux de sucre presque écœurant. Elle impose une pause de 15 minutes, puis elle reprend son rôle de guide. De retour au croisement elle s'engage dans le passage délaissé lors de leur premier passage.


Revenir en haut Aller en bas
Sky Cervantes
avatar
Premier croisement, ils prennent la voie délaissée, celle dont la roche semblait différente. Cette fois, de nouveau le passage s’élargit et ils peuvent se mouvoir avec aisance. La pénombre leur semble plus pesante après la pause bienvenue prise sur la corniche.
Jory revient à lui et Carter impose une halte pour lui injecter des anti-douleurs. Ce dernier la laisse faire et retourne un pauvre sourire à Mouse qui ne peut pas s’empêcher de le taquiner, heureux de le voir de retour parmi eux.
C’est au moins ça.
Et tandis que l’équipe pousse un soupir de soulagement commun, Sky lève le nez en l’air, comme si elle sentait quelque chose d’incongru ou qu’elle avait entendu un bruit.
Elle ferme les yeux et les rouvre quelques instants après, surprise.

- Y’a un réseau ! J’vous jure y’a un réseau ! C’est dingue !

La donzelle hausse les épaules et se tourne vers sa boss.

- J’arrive pas à l’attraper parce que je suis pas assez douée pour ça encore quand j’ai pas une interface pour entrer, avoua-t-elle d’un air penaud, mais je les vois quand y’en a.

Elle tourne la tête plus en amont vers le passage qui s’ouvre devant eux.

- Ca vient de par-là-bas mais c’est super faible encore…

The Eye s’approche alors de Lisbet et l’interroge du regard « On fait quoi boss ? », la main toujours sur son arme, prêt à en faire usage si besoin.
Amarok, lui, est resté en retrait, perplexe, à observer les parois de la cavité.






She's from a different world
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t908-sky-cervantes-cyberpathe http://forum.childrenofluxaeterna.com/t909-sky-cervantes
Lisbet Miller
avatar
La petite halte imposé par le réveille de Jory engendre un relâchement dans le groupe, et cela ne plaît pas à Lisbet. Alors qu'elle allait ramener tout son petit monde à l'ordre le manège de Sky interrompt dans son élan. Un réseau pas loin c'était bien pratique d'avoir une cyber dans son unité, la blonde leva la main pour imposer le calme. Même si son air sérieux comme la mort avait plus d'effet que sa mimine levée.

-Du calme Sky, et les autres aussi, il faut rester concentré. Sky les lentilles peuvent chercher de nouveaux réseaux, et elle sont équipé d'un navigateur aussi, cela devrait suffire comme interface non ?

Au moins the Eye reste concentré lui, et en réponse à son interrogation visuel elle lui répond par geste militaire de se positionner pour parer à toute éventualité vers la zone non exploré.

Avec la révélation de sa petite protégé, Lisbet avait raté la fascination de leur guide pour les parois du tunnel. Encore une preuve que son ... « attachement » pour la petite blondinette risquait bien un jour de lui causer des problèmes.

-quelque chose te tracasse Amarok ?


Revenir en haut Aller en bas
Sky Cervantes
avatar
Les lentilles. C’était tellement logique que Sky se sentit particulièrement stupide. Il faut dire qu’elle n’avait pas l’habitude de ce genre de petits avantages. C’était pas un agent du MSS ou de la CIA, elle. Le monde merveilleux de la Waleman commençait tout juste à lui dévoiler ses dessous. Et Sky les trouvait plutôt sexy.

- Ouais… répondit-elle à Lisbet, perplexe, j’peux essayer ouais…

Et joignant le geste à la parole, elle alla prendre appui contre le mur pour se concentrer. Ce fut bien plus facile qu’elle ne l’aurait imaginé. En une fraction de secondes, elle se retrouva dans le réseau. Il n’était pas différent des autres en fait. Localisé juste ici, quoique faible à cause de la roche mais existant. Elle n’avait pas eu l’idée de scanner les alentours avant d’entrer (comment aurait-elle pu imaginer trouver un truc pareil dans ce bouge en même temps ?) mais elle s’en voulait maintenant.
Le réseau n’était pas vaste et ne possédait qu’une seule route sur laquelle les informations circulaient dans un sens puis dans l’autre. Un moyen d’assurer sa discrétion.

Amarok se tourna vers Lisbet lorsqu’il fut interpelé alors que The Eye prenait position en direction du passage qui s’ouvrait devant eux, prêt pour la moindre occasion.

- Cette roche est abruptement fendue, il n’y a pas d’érosion. Un peu comme quand vous creusez un trou dans la terre, vous voyez ? D’abord elle est compacte et humide. Si votre trou a plusieurs semaines, la terre va sécher et commencer à s’effondrer par endroit. Puis finalement, l’érosion va faire le reste.

Il réfléchit à une autre analogie pour se faire mieux comprendre.

- Si vous avez déjà visité une carrière…

Du doigt il pointa dans la direction de The Eye

- Je ne connais pas cette partie-là des grottes. Je suis désolé. Peut-être que je…

Sky poussa un petit cri qui lui coupa la parole. La tête rejetée en arrière, elle tomba sur les genoux, comme si on venait de lui mettre un coup de poing en pleine face. D’ailleurs son nez se mit à saigner en un mince filet.
Sonnée, la donzelle resta pantoise quelques secondes avant de porter une main hésitante au-dessus de sa lèvre.

- La… putain… murmura-t-elle.






She's from a different world
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t908-sky-cervantes-cyberpathe http://forum.childrenofluxaeterna.com/t909-sky-cervantes
Lisbet Miller
avatar
Lisbet hocha la tête en réponse à Sky, et pointa son regard sur Amarok pour écouter attentivement son explication. Les paroles de ce dernier venait à confirmer qu'ils étaient bien sur la bonne piste, une galerie aménagé plus la présence d'un réseau ici sous terre. Mais la c'était carrément de la roche qui avait été creusé ! Et le tout si elle avait bien suivit pouvait se révéler instable, mais comment cette aménagement d'envergure avait été possible sans que personne ne remarque rien ? Quand vous creuser, il faut bien se débarrasser des gravats...

Leur guide ne termina pas sa dernière phrase interrompu par le cri de la blondinette accro aux sucettes volés. Lisbet laissa Carter s’occuper de Sky qui avait atterri sur ses genoux et saignait à présent du nez, un contrecoup certainement. Cela ne pouvait que dire chose, il y avait un ou une autre cyber dans le coin.

-qu'est ce qui c'est passé Sky ?

En même temps qu'elle avait posé sa question, la boss avait dégainé son arme et c'était tournée vers la même direction que The Eye et déployé un mince rideau télékinétique au devant du sniper histoire de « sentir » si quelqu'un ou quelque chose venait furtivement dans leur direction.


Revenir en haut Aller en bas
Sky Cervantes
avatar
Amarok n’insista pas, ce n’était pas son genre et il se sentait de moins en moins à l’aise, aux prises avec des événements qui le dépassaient considérablement. La réserve était calme, sans histoire, ou tout du moins aucune qui ne méritait une place ne serait-ce que dans le journal local. L’arrivée d’une équipe de la Waleman, en soit, était déjà un événement.
Il resta en retrait, tandis que Sky se relevait, reprenant ses esprits.

- J’ai pris une cyber-attaque en pleine poire… enfin je crois… c’est la première fois que ca m’arrive alors….

Elle avait l’air troublée. Jamais jusqu’à maintenant elle n’avait été confronté à une résistance. Elle manquait cruellement d’expérience en matière de circulation sur les réseaux, s’étant contenté la plupart du temps des zones les plus safe, et seulement en tant qu’observatrice.

- Il est protégé. J’ai pas pu jeter un œil sur les données… c’est comme s’il y’avait un gardien quoi ! j’ai pas trop compris ce qu’il m’est arrivé juste… j’ai pris une patate et j’me suis retrouvée là et j’crois que…

Elle n’eut pas le temps de terminer sa phrase que le contenu de son estomac se déversa juste à ses pieds.
Quand les spasmes se tarirent, elle s’essuya la bouche d’un revers de main, honteuse.

- Désolée…. Murmura-t-elle.

Sur une échelle de 1 à 10 en dignité perdue, elle estimait être sur un bon 8. Heureusement, ses intestins avaient l’air d’être en vacances.
L’expérience de Sky ramena l’équipe à plus de vigilance et tout ce petit monde se tournait maintenant vers le passage qui se trouvait devant eux. Ils ne savaient pas ce qui les attendait là-bas, mais maintenant ils savaient que ce n’était pas que des gamins qui jouaient à cache-cache dans les galeries.






She's from a different world
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t908-sky-cervantes-cyberpathe http://forum.childrenofluxaeterna.com/t909-sky-cervantes
Lisbet Miller
avatar
Lisbet écouta les explications de sa stagiaire avec attention. alors que ses yeux eux,scrutaient les ténèbres vers leur prochaine destination. Les individus à l'origine de la présence de ce réseau ici sous terre, dans des galeries aménagés jouxtant le labyrinthe chthonien de la région, avait pris la peine de blindé leurs réseaux contre les tentatives d'intrusions. Bon une chose était vraiment sur, ils devaient vraiment être sur la bonne voie pour retrouver leurs chercheurs manquant à l'appel. Une tel débauche de moyens semblaient écarter la bande d'activistes écolos a deux dollars de base.

La déception de ne pas avoir été à la hauteur de Sky s'entendit clairement dans le « désolée » quel prononça une foi que son estomac le lui permit. En soi elle n'avait rien à se reprocher, la maîtrise de son yu n'avait pas été abordé dans son entraînement, et c'était tout l’intérêt de la participation de stagiaires à cette mission. La confrontation avec la réalité du terrain permettait en générale de séparer le bon grain de l’ivraie et ce parfois de manière radicale...dans le cas de Sky étant donné son caractère cela devrais lui être bénéfique...

-c'est comme sur le ring, soit tu restes au sol, soi tu te relèves et continue le combat. Amarok tu vas rester en arrière pour veiller sur Jory depuis la corniche. Avec the Eye on passe devant pour avancer de front, Carter nous suivra,  Mouse et Sky vous fermez la marche. On avance sans lumière réglez vos lentilles en vision thermique, au besoin elles devraient automatiquement basculer en mode amplification de lumière. Si ce n'est pas déjà fait, relevez la sûreté de votre arme à feu.

La boss a donné ses ordres et ne perds pas son temps en d'autre paroles, elle tiens son arme de poing  à deux mains le canon légèrement pencher en avant et commence à progresser vers l'inconnu. The Eye sur son coté, tout deux se déplaçant à la même vitesse a pas mesuré. La jeune femme ne maintient plus son voile télékinétique, préférant garder son énergie en cas d'action.


Revenir en haut Aller en bas
Sky Cervantes
avatar
Sky écouta les recommandations de la boss avec attention et se reprit. Cet échec cuisant lui avait fait mal mais elle ne se laissa pas aller, consciente qu'elle jouait une carte importante pour son évaluation future.
Lisbet ordonna à tout le monde de s'armer et de se tenir prêt. Comme les autres, Sky s'équipa de son arme mais elle n'aimait pas particulièrement ça. Elle préférait de loin les lames pour assurer sa défense mais elle n'avait pas été autorisée à s'équiper de son propre matériel. Aussi elle disposait d'un couteau de combat dont elle apprenait chaque jour le maniement lors des entraînements. Pour se rassurer, elle avait utilisé ce qui lui restait de jusquiame sur le fil de la lame. Juste.. au cas où...
Il lui fallut quelques secondes pour se souvenirs comment utiliser ses lentilles et la vision thermique la déstabilisa. Elle n'y été pas complètement habituée et se félicitait d'être en fermeture de la marche.
Conformément aux ordres, elle suivit le petit attroupement.

Après quelques minutes de marche silencieuse – autant que faire se peut – une lueur apparut dans leur champ de vision. Le passage s'ouvrait sur une large grotte d'où provenait chaleur, luminosité et bruits. Des cliquetis, des caisses qu'on soulève, qu'on bouge, des craquements et surtout.. des voix.
Ces dernières semblaient pressées et Lisbet ne put distinguer des mots que lorsqu'ils furent à proximité de l'entrée.

L'espace qui s'ouvrait était plus vaste qu'on aurait pu l'imaginer. Dans cette grotte aménagée, il y a des caisses empilés de matériels, des étagères avec des vivres et du matériel informatique devant lequel s'affairait une jeune fille en treillis et débardeur. Brune, les cheveux courts, elle était de petite taille mais toute en muscles. De dos, impossible de savoir si elle était du cru ou non.
La jeune fille était très absorbée par son activité.

- Je le trouve plus... putain je comprends pas où il est passé...
- T'es sur que c'était un virus ? Lui répondit une voix masculine qui venait de sa droite, mais dissimulée par des caisses.
- Un spybot plutôt je pense... il est parti sans laisser de traces... ca me gonfle...
- Bah c'est que ta protection est efficace, de quoi tu te plains !
- C'est pas normal ! J'aime pas ca...

Le silence retomba quelques instants.
La grotte faisait un coude sur la gauche, s'ouvrant certainement sur un autre espace mais de la où elle était, Lisbet ne pouvait pas en prendre la mesure.
Une autre voix masculine s'imposa, venant justement de ce recoin.

- Allez magnez vous faut qu'on dégage. Ils vont être là dans pas longtemps, Bert' en a vu au moins deux. On doit bouger !

Les deux autres ne répondirent rien et la gonzesse resta scotchée sur ses interfaces.
A bien y regarder, les caisses étaient vides pour la plupart. Et d'autres étaient chargées en vrac, comme pour un déménagement précipité.






She's from a different world
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t908-sky-cervantes-cyberpathe http://forum.childrenofluxaeterna.com/t909-sky-cervantes
Lisbet Miller
avatar
Les rats voulaient quitter le navire, mais pensait que les chats bien que proche n'étaient pas encore la. Lisbet observait avec attention tout ce qu'elle pouvait voir de la ou elle était, The Eye faisant de même. La discutions entre le jeune fille en treillis et un homme,qu'elle ne pouvait voir, confirmait bien que la tentative d'intrusion de Sky avait été repéré. Mais la personne chargé de la protection du réseau ne soupçonnait pas l'action d'une cyber. Une troisième voix se fit entendre en provenance du recoin gauche qui évoquait une quatrième personne. Donc au minium il y avait quatre hostiles pour le moment dont 3 grossièrement localisés. Toujours aucune trace des chercheurs disparus, ni de leur véhicule, ni de Ysa, mais de la ou ils étaient ils ne voyaient pas tout non plus.

Le temps jouait contre Lisbet et son équipe le temps de l'action était venu, mais il leur fallait un plan d'action et ça c'était son rôle. La blonde se dissimula et pianota sur son holoterminal pour envoyer un message sur les lentilles de Sky.

- « tente à nouveau de te glisser dans leur réseau dans 20 secondes, je veux leur data, et cela va nous créer une diversion.  »

Puis par gestuel elle indiqua à The Eye de se tenir prêt à la couvrir, c'était son rôle de sniper pas la peine de lui expliquer deux fois. De la même manière elle indiqua à Mouse de passer en seconde ligne, et à Carter en trois pour épauler Sky et la soigner au besoin si cette dernière se prenait un plus gros choc en retour.

Le Plan de Lisbet était assez simple, avancer furtivement le plus proche possible de ce coude. Si les caisses l’empêchaient de voir le gars à coté de la femme en treillis c'était la même chose pour lui, de même pour celui sur le coté gauche. De plus il y avait plein de trucs à pousser ou a manipuler qui traînaient, une aubaine  pour une télékinésiste comme elle. Et en cas d'imprévu The Eye et son fusil étaient la. Après un dernier coup d’œil en arrière pour vérifier que tout était en place, la jeune femme commença son approche.


Revenir en haut Aller en bas
Sky Cervantes
avatar
Sky hocha rapidement la tête aux ordres de Lisbet reçu sur ses lentilles. Tout le monde se mit en place pour la suite des évènements.
La donzelle n’était pas franchement emballée à l’idée de retourner sur ce réseau. Ce que lui demandait sa boss était un exercice nouveau pour elle. Non seulement il faudrait qu’elle rapatrie les données pour les étudier ultérieurement, mais en plus elle devait éviter les protections cybernétiques qui risquaient de lui réduire le cerveau en bouillie.
D’une voix peu assurée, elle se tourna vers Carter restée à ses côtés et lui chuchota.

- S’il s’passe un truc pas normal, faut juste me déconnecter. Vous coupez tout… ok ?

Une façon de se rassurer mais elle n’était même pas sure que cela soit suffisante.
Sky inspira un grand coup et plongea dans le cyberspace.

Jet de dés #1 :
Succès succès : Elle parvient pour le moment à esquiver la protection en jouant au chat et à la souris tout en indiquant un autre chemin aux données
Succès Echec : Elle parvient à esquiver la protection en jouant au chat et à la souris mais n’arrive pas à accéder aux données.
Echec Succès : Sky repère les données et leur indique un autre chemin mais la protection lui tombe dessus et lui envoie un nouveau coup.
Echec Echec : Sky est intercepté par la protection qui lui envoie un nouveau coup. Elle n’a pas le temps d’accéder aux données.


Pendant ce temps, Lisbet s’avança dans la grotte, secondée par The Eye, attentif. Il plaça le premier individu en joue, la cyber, puis se tourna vers le coude pour cueillir le moindre individu qui pourrait se pointer de façon impromptue.
Lorsque la blonde pénétra un peu plus dans le conduit, elle remarqua que la partie aménagée s’ouvrait sur un autre espace plus vaste mais moins encombré. Surtout, ce qui attira son attention tellement c’était incongru : un petit bus de transport trônait en plein milieu, peut-être à une vingtaine de mètres d’elle tout au plus. Devant, un groupe de cinq personnes étaient rassemblé, assis à même le sol, silencieux et têtes baissées. Ils étaient tenus en respect par un homme de haute taille, plutôt carré, en jean et pull noir, baskets aux pieds, armé d’un fusil mitrailleur. L’homme n’avait pas l’air agressif mais s’assurait que le groupe reste tranquille.
Non loin de lui, deux autres discutaient à voix basse et entassaient du matériel de varappe dans des sacs de sport. Ils étaient accroupis, tournant le dos à Lisbet et son équipe. De la ceinture de leur jean dépassait la crosse d’une arme de poing.

- Putain le voilà ! hurla la petite brune cyber
- On n’a pas le temps pour ces conneries Ann ! Lache l’affaire ! tu shuntes tout et tu détruis ! lui répondit le type derrière les caisses qui s’activait visiblement lui aussi à ramasser quelques affaires.
- Pas questions ! J’ai pas eu le temps de tout nettoyer et c’est pas un petit con qui nous a trouvé par hasard qui va me faire peur !!

L’un des hommes qui était accroupi se mit à parler. Son ton semblait inquiet.

- Mais… qui te dit que c’est par hasard, en fait… dit-il en se redressant et en se retournant.

C’est à cet instant qu’il prit la mesure du danger quand il vit ce qui les attendait.

- OH PUTAIN ! hurla-t-il en prenant son arme et en la dressant devant lui. Il n’eut pas le temps de terminer que The Eye appuyait sur la gâchette, cueillant le jeune homme au genou droit. Celui-ci s’effondra dans un hurlement de douleur.

Les autres se retournèrent aussitôt. La petite cyber semblait tellement dans son monde qu’elle ne quitta pas ses écrans. L’autre jeune homme accroupi, lui, se contenta de lever les mains vers le plafond, alors même qu’il semblait armé.
La type qui tenait le groupe en joue courut se planquer derrière le mini bus. Quant à celui derrière les caisses, il cessa de faire du bruit mais il ne se montra pas.
Seuls les cris de douleur de celui que The Eye avait touché se répercutaient contre les parois rocheuses.






She's from a different world
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t908-sky-cervantes-cyberpathe http://forum.childrenofluxaeterna.com/t909-sky-cervantes
Butterfly Effect
avatar
Le membre 'Sky Cervantes' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Quitte ou double' :


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
[MISSION] [Sky/Lisbet] Flowers and Blood
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Children of Lux Aeterna :: LA PLANÈTE DANS LES ÉTOILES :: Amérique du Nord-