2076. Côte est des Etats-Unis. Megalopolis est le centre névralgique d'une guerre géo-politique mondiale depuis qu'un attentat biologique en 2026 a divisé l'humanité en deux populations bien distinctes : ceux qui se battent pour le futur, et ceux qui font avec le présent.
NAVIGATION

Partagez | 
 

 [Garin/Angie] When in Doubt...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Garin DeLyons
avatar
OCTOBRE 2076

J'avais tourné un bon moment chez moi avant de prendre la moto et de filer comme le vent sur l'Interstate. J'aurais pu prendre le ferry, mais j'ai préféré la vitesse. En moins d'une heure, j'étais chez Angela. Je l'avais même pas prévenue. Finalement, je lui avais donné mon numéro, mais c'était moi qui avait eu besoin de la contacter, même si je ne l'avais pas fait. C'est un peu le genre de trucs qu'on fait quand on est impulsif comme moi. Il y a des choses pour lesquelles on réfléchit... D'autres où on se dit "au diable".

Entre le bullshit de Bogdan face à Sky et l'apparition étrange de Libby à l'Enclave, plus toute cette discussion sur la plage suivi de ma réflexion sur le mariage, j'avais comme un son de cloche bizarre. Alors j'avais fini par les appeler. Je voulais savoir où était Eve, je voulais lui parler, mettre un terme définitif à tout ça, ne plus avoir besoin de regarder en arrière avec des regrets ou quoi que ce soit. J'avais avancé, mais depuis la dernière fois qu'on s'était vus, une partie de moi y était restée bloquée.

Je me demandais si, mon désir d'avoir des mioches venait du fait que j'aurais dû être père à cette heure là, ou pour corriger la fatalité de merde qui m'avait dicté de sortir de cette caravane sans un mot, sans même me retourner. Eve était censée être celle que j'aimais le plus, alors, je lui devais bien plus que ça. J'avais été mauvais, malhonnête et j'avais fui. Ce jour-là, j'avais voulu tout arranger. J'avais voulu nettoyer mon placard secret pour montrer fièrement à Sky qu'il n'y avait plus qu'elle et que vie passée ou pas, elle n'avait plus rien à craindre. Je voulais pouvoir lui promettre.

J'ai frappé à la porte de la maison d'Angela.

Comment j'aurais pu en parler à Sky ? Si je devais nettoyer ce putain de placard derrière l'étagère... Je devais el faire seul. Que je sache, je nettoyais pas les siennes, alors elle allait pas nettoyer les miennes. C'était un travail qu'on devait faire chacun de notre côté pour mieux nous retrouver.

Et puis j'ai tambouriné.

Sauf que pour le coup, ça... Je pouvais pas le faire seul. Alors si ce n'était pas avec Sky...


Revenir en haut Aller en bas
David Foster
avatar
Mais qu'est-ce que c'était que ce bruit ?

Je me réveillai en sursaut, faisant tomber quelques pages de mon dossier sur le plancher. Mince alors, j'avais dû m'endormir dessus. Il faut dire qu'en ce moment, mes journées étaient plutôt longues. J'avais du boulot par-dessus la tête, et comme je ne savais pas vraiment m'arrêter (Sunny y trouverait certainement quelque chose à redire d'ailleurs), je continuais à travailler même à la maison.

Il me fallu quelques secondes pour vraiment retrouver mes esprits. Quelques secondes durant lesquelles j'étouffai un bâillement et me passai la main dans les cheveux, les décoiffant au passage. J'étirai mes bras par dessus ma tête et regardai encore un peu autour de moi. J'avais cru entendre du bruit mais était-ce réel ou bien était-ce dans mon rêve ? Difficile à savoir.

Et puis le bruit reprit. Non, attendez, on tambourinait carrément à la porte ! L'espace d'un instant, je songeai à Angie. Mais c'était idiot, si elle avait oublié ses clefs, elle serait allée chercher celle qu'on avait planqué au-dessus de la porte de la cuisine, à l'arrière de la maison. Fronçant les sourcils, je dévalai l'escalier. Qui que ce soit, ce devait être urgent pour qu'il frappe avec autant d'insistance.

- J'arrive !

Je descendis les dernières marches rapidement et allai ouvrir la porte pour me retrouver nez à nez avec...

- Garin ?

Inutile de vous dire que cela me réveilla pour de bon. Bon, ok, j'avais encore les cheveux de travers et des petits yeux, mais mon regard se fit soudain plus perçant et mon expression se ferma immédiatement.

- Qu'est-ce que tu veux ?

Cela faisait des mois que je ne l'avais pas vu. Je savais qu'il s'était passé un truc entre lui et Angela. Elle n'avait jamais voulu me dire quoi, mais j'avais senti, à son expression, que c'était "grave". Le silence de ma petite soeur avait suffi à me rendre méfiant. Même si je n'oubliais pas les paroles de Garin, quand il m'avait balancé, ce soir-là au beau milieu de la cuisine, qu'Angie était tout ce qu'il lui restait.


Revenir en haut Aller en bas
Garin DeLyons
avatar
Quand la porte s'est ouverte, j'ai cru à la salvation. Mais en fait, il m'a fallu un sacré self-control pour m'empêcher d'envoyer mon pied valser quelque part entre ses jambes. David et moi, on a jamais été super potes. Même après qu'il m'ait sauvé la vie, j'ai beau réfléchir... non. On n'a jamais été potes. Mais j'avais vraiment espéré qu'Angela serait là et que je n'aurais pas à voir sa tête de rat. J'ai ouvert la bouche. J'avais préparé tout un speech, histoire de me défouler sur Angela, j'ai dû le ravaler. Du coup, j'ai pas su quoi dire. J'étais à bout de souffle et je me suis appuyé d'une main sur le coin du mur en me penchant légèrement.

"C'que j'veux ? Ok euh..." J'ai tourné la tête en réfléchissant, le front soucieux. "Je veux un million de dollars... Et un Twix." J'ai soupiré et relevé les yeux sur David. "T'aurais pas un verre ? Le genre... Corsé. Qui fait mal à la tête. Un truc qui te met dans le Schwartz un moment que quand tu te réveilles, t'as oublié ton nom et où t'habites ?"

J'ai bougé la tête pour tenter de voir par-dessus l'épaule de David d'un air de chien battu.

"Angie est là ?" Oui je sais, il était tard, bla bla bla... Son frère a toujours été d'une déprimante droiture. Le genre bien militaire. "J'ai besoin de lui parler. J'ai pas le courage de trouver le mot de passe magique, alors un simple oui ou non me suffira..."


Revenir en haut Aller en bas
David Foster
avatar
Un million de dollars et un twix ? Je lui lançai un regard glacial. Est-ce qu'il se foutait de moi ? J'avais jamais réellement apprécié Garin, je m'étais juste contenté de faire avec lui et de me montrer aussi sympa que possible quand il était à la maison. Mais c'était uniquement pour Angela.

Sincèrement, j'hésitais à lui claquer la porte au nez, purement et simplement. Attendez, déjà que je ne l'appréciais pas des masses (et je savais que c'était réciproque), il venait me déranger tard chez moi pour me raconter des bêtises de ce genre ? Il aurait pas pu m'épargner et en venir directement au fait ?

- Je suis pas une banque. Et je suis pas non plus un bar. T'en as un au coin de la rue qui doit être encore ouvert.

Sa deuxième demande était déjà plus réalisable. J'avais bien une ou deux bouteilles d'alcool fort au fond d'un placard. Mais la dernière chose dont j'avais envie, c'était de laisser entrer Garin. J'esquissai le mouvement de refermer la porte, histoire de lui faire comprendre que je n'avais pas l'intention de lui parler davantage. Mais sa question m'en empêcha. Je dardai mon regard sur lui, examinant son visage sous toutes les coutures. Il avait une sale mine. Mais quand bien même, je n'étais pas sûr que le laisser voir Angie soit une bonne idée. Et de toute façon, elle n'était pas là. Je croisai les bras sur ma poitrine et continuai à le fixer.

- Non.

Sec, direct. C'était ce qu'il voulait après tout, non ? Cela dit, il n'était pas obligé de me croire, alors je précisais, histoire de couper court à toute forme d'insistance qui pourrait venir.

- Elle a déménagé. Et même si elle était là, je ne t'aurais pas laissé entrer. Et Angie aurait déboulé en me disant de le laisser passer et j'aurais fini par obtempérer. Et ça, j'étais sûr que Garin le savait aussi. Tu crois pas que tu pourrais la laisser tranquille maintenant ?


Revenir en haut Aller en bas
Garin DeLyons
avatar
Une main sur le visage, j'ai légèrement grogné en crispant les yeux.

"Déjà que c'est difficile de garder le contrôle... En plus tu m'aides pas."

Je me suis reculé de la porte et j'ai taté mes poches à la recherche de mon téléphone. J'étais parti comme une flèche, je n'avais strictement rien du tout sur moi. Il me fallait donc amadouer le troll. Est-ce que j'avais vraiment besoin d'Angela pour ça ? J'ai tourné la tête pour scruter la rue. Le Casino n'était plus très loin, maintenant. Qui d'autre ? Hyun ? Ah, ça l'aurait tellement fait marrer, tiens ! Il se serait sûrement dit "Tiens, une de moins ! Suivante !" jusqu'à ce que je finisse célibataire et que je sois bouffé par les loups. J'ai soupiré. Génial, il me fallait vaincre le cerbère de service. Ce n'était pas du tout prévu au programme.

"Tu peux l'appeler et lui dire que c'est au sujet de ce dont on a parlé la dernière fois ?" En fait, je commençais presque à me décomposer. "Et quand je dis la dernière fois, ça se compte en semaines, pas en mois..."

Petit à petit, j'avais l'impression d'être écrasé dans un étau et qu'il se resserrait. J'étouffais presque. C'était comme un poison qu'il me fallait sortir. J'ai fermé les yeux pour garder la tête haute.

"S'il te plaît."

J'avais dit que j'avais pas la foi de chercher le mot de passe, mais je le faisais quand même ! Si j'étais pas un mec cool, pas vrai ?


Revenir en haut Aller en bas
David Foster
avatar
C'est qu'il avait l'air sérieux. Et plus je le regardais, plus je trouvais qu'il avait mauvaise mine. Pour autant, je n'arrivais pas à me dire que c'était une chose à faire, de remettre Angie en contact avec lui. Quand on y réfléchissait, qu'est-ce qu'il lui avait apporté de bien ? Bon, ok, il lui avait sauvé la vie. Mais à quel prix ?

- Ecoute Garin...

J'étais résolu à refuser. J'avais encore en tête l'expression d'Angie la dernière fois qu'on avait parlé de lui. J'avais la sensation qu'il lui avait fait du mal et je voulais avant tout la protéger. Mais Garin avait l'air désespéré. Presque autant que ce fameux soir où il était venu me retrouver sur la falaise pour me demander mon aide parce qu'il ne savait pas quoi faire d'autre. J'avais cédé ce soir-là, je cédai en encore. Au fond, je n'étais pas un mauvais bougre, je voulais juste éviter à ma soeur de souffrir davantage.

- Ok...

Je soupirai et, laissant la porte ouverte, je retournai à l'intérieur de la maison pour aller chercher mon téléphone. Au bout d'un certain nombre de sonneries, je dus me rendre à l'évidence qu'elle ne décrocherait pas.

- Elle est probablement encore au boulot. Mais elle devrait terminer dans pas longtemps.

Je détaillai encore une fois le visage de Garin, son expression, son attitude et finis par lui tendre un morceau de papier.

- Le temps que tu y ailles, avec un peu de chance, elle sera déjà arrivée. Sur le morceau de papier, j'avais noté la nouvelle adresse d'Angie : un appart dans un immeuble de la ville basse. Ne me fais pas regretter de te l'avoir donnée.

Je n'étais pas un mauvais bougre, mais je pourrais le devenir si toutefois il prenait l'envie à Garin de déconner.


Revenir en haut Aller en bas
Garin DeLyons
avatar
Ca m'énervait qu'il me prenne de haut comme ça compte tenu des conneries d'Angela à la journée. Je savais pas trop à quel point elle s'était rangée depuis et même si c'était plutôt rassurant de savoir qu'elle vivait enfin seule, dans le sens où elle se détachait enfin de son frangin pour vivre sa propre vie et pas se la jouer assistée... Ca restait son frère. Et il était sûrement plus préoccupé à chasser des types comme moi qu'à voir qui était réellement sa soeur.

"Je sais que tu veux la protéger, ok ? Mais si tu veux vraiment protéger ta soeur, va falloir que tu te lèves un peu plus tôt que ça et que tu t'intéresses d'un peu plus près à ses activités, parce qu'aux dernières nouvelles, c'est pas moi qui l'aie foutue dans la merde, elle s'y est collée toute seule. Moi, je l'en ai plutôt bien sortie compte tenu des circonstances. Elle aurait pu y rester. Et ma nana avec au passage. Mais ça, si tu te poses pas les bonnes questions, tu peux pas le savoir. Alors si on pouvait couper court à la mascarade..."

Je m'énervais quand il m'a donné le bout de papier et j'ai soupiré en lisant l'adresse. Puis, j'ai ri.

"C'est juste à côté de chez moi..."

Allez savoir de quel "chez moi" je parlais. Quant à mon envie de déconner, elle s'arrêterait pas avec lui. Avec mon niveau au MSS actuel, avant qu'un pauvre type du FBI me mette la main dessus, faudrait qu'il prenne conscience de son insignifiance. Et ça, c'était pas demain la veille.

"Merci."

En marmonnant dans ma barbe de quelques jours, j'ai fourré le papier dans la poche arrière de mon pantalon et j'ai tourné les talons. Je devenais non seulement con avec l'âge mais l'assurance que j'avais acquise avec mon pouvoir, je m'en servais pour dire tout haut ce que je pensais. Je le faisais déjà avant, mais pour le coup, je ne me retenais même plus !


Revenir en haut Aller en bas
David Foster
avatar
J'écoutais son petit discours en serrant la mâchoire. Il me donnait envie de lui mettre mon poing dans la figure, mais je me forçais à conserver mon calme. Garin avait le don de me faire partir au quart de tour, un don qu'il était le seul à posséder d'ailleurs. Mais je n'étais pas stupide, je savais que le frapper reviendrait à fracasser ma main contre un mur de béton. N'empêche, ce que c'était frustrant de le voir là, et de le savoir invincible.

- C'est bon, t'as fini ?

Non mais il croyait quoi ? Que je ne savais pas qui était Angie ? Bien sûr que si ! Je ne la connaissais que trop bien malheureusement. Elle était désespérante.  Quelque fois, j'avais juste envie de la secouer comme un prunier pour qu'elle se calme et qu'elle ouvre les yeux. Mais ça ne servait strictement à rien avec elle.

Je repris la parole alors qu'il s'éloignait déjà, comme si j'avais besoin de me justifier ou d'avoir le dernier mot, peut-être ? J'en sais rien et c'est pas le plus important.

- Y'a pas que son intégrité physique que je cherche à protéger, au cas où tu ne t'en serais pas rendu compte. Y'a aussi ce qu'elle a là-dedans.

Je tapotai ma tempe. Mettre tous les problèmes d'Angie sur le compte de Garin était injuste et je le savais. Seulement il faisait un parfait bouc émissaire. Avant qu'elle le rencontre, elle n'était peut-être pas parfaite, loin s'en faut, mais en dehors de son tempérament carrément auto-destructeur, elle savait au moins qui elle était. Et quand bien même elle était dangereuse, elle savait pourquoi elle l'était. Et puis Garin était entré dans sa vie, et avec lui, Yu. Et là, tout avait changé. Elle ne savait plus. J'avais eu l'impression de vivre avec quelqu'un qui s'enlisait dans des sables mouvants et qui ne savait pas comment faire pour s'en sortir. Et plus elle se débattait, plus elle s'enfonçait. Et le point culminant de sa déchéance avait été ce fameux soir où Tom et elle s'étaient retrouvés au milieu d'une rixe et avaient failli y rester. Est-ce que c'était de ça que parlait Garin ? Peut-être. Alors il était encore plus responsable que je le pensais.

Il faisait le bouc émissaire parfait, oui. Mais ça n'était pas entièrement de sa faute et je le savais. Décroisant les bras, je soupirai et baissai la tête avant de relever les yeux sur lui.

- Elle a réussi à retrouver une vie normale et un certain équilibre. Mais c'est encore fragile. Alors reprends contact avec elle si tu veux, vas la voir mais... S'il te plait, oui, j'avais bien dit ça, ne mets pas en péril tout ça.


Revenir en haut Aller en bas
Garin DeLyons
avatar
Qu'il ait eu besoin de se justifier, je serais pas étonné. A sa place, ça m'en collerait une bien rouge bien sévère. Quand je vois Sky, je me dis que ne pas avoir le contrôle sur ceux qu'on aime, c'est une chose, mais n'avoir aucun impact, c'est terrible. Au moins, Sky répondait quand je lui parlais, mais Angela ? Elle n'en faisait qu'à sa tête, je ne connaissais personne à qui elle répondait favorablement. Si même son frère avait zéro contrôle sur elle, ne serait-ce que pour faire office de garde-fou, alors... Il nous fallait tous quelqu'un vers qui nous tourner quand tout était perdu. Quelqu'un qui comprendrait et qu'on écoutait malgré tout. Un peu comme un bourreau et un sauveur en même temps. Quelqu'un de droit, capable de nous rattraper et de nous pousser un peu à la fois. A l'époque de Liberation, j'avais Gen, puis Hyun. Après, je n'avais plus personne pour me remettre en place. J'avais espéré que David soit cette personne pour Angela. Je m'étais trompé.

De retour à ma moto, j'ai pris mon casque alors que David parlait toujours. Je vais être honnête, je n'écoutais que d'une oreille.

"Excuse-moi... J'avais pas réalisé." J'ai vissé mon casque sur ma tête. "Tu me confonds avec quelqu'un qui en a quelque chose à carrer."

Il pouvait bien chercher à m'en coller une, je savais que la réponse ne lui plairait pas. Et autant, avoir des ennuis avec David, c'était une chose, mais en avoir avec Angela... Il était déjà suffisamment con, mais quand il s'agissait de sa soeur, il virait presque boulet. Si tous les agents fédéraux étaient comme lui, j'aurais pas trop à m'en faire pour la CIA, finalement, non ? Il pigeait pas que sa frangine, je lui avais déjà sauvé la vie. Et en prime, je l'avais sauvée sans dommages collatéraux, genre, pas un gros pouvoir qui déforme tout et tout... Non, un truc simple, invisible, incolore, indolore qu'il ne lui restait plus qu'à contrôler un temps soit peu. J'avais la moitié du boulot, à lui de s'occuper de ce qu'elle avait... Là-dedans. De vous à moi, c'était le plus gros du boulot, en plus, il serait temps qu'il s'y mette.

Il pouvait bien faire de moi sa tête de turc... Je m'en fichais totalement. Mais d'une force ! C'est terrible quand on est persuadé d'avoir raison, ça nous rend totalement aveugle et engourdi face à ce que les autres peuvent penser de nous et l'image qu'on leur renvoie !

J'ai démarré et filé droit de retour en Ville Basse. L'avantage c'est que rouler me faisait le plus grand bien. Et m'être "écharpé" avec David m'avait défoulé. Je me sentais un peu plus tenace qu'après avoir raccroché avec Libby. J'ai roulé sans compter jusque chez Angela. Ca avait eu le mérite de me remettre quelques idées en place. Finalement, quand j'avais un désordre mental, il faudrait que je vienne voir David. Une petite joute verbale et ça repart.

Un brin ragaillardi, j'ai frappé à la porte d'Angela en réajustant le col de ma chemise. Qui sait si le beau et grand agent du FBI l'avait prévenue de mon arrivée avant ou pas. Quand elle a ouvert la porte, j'ai levé la main pour la saluer.

"Hey... Désolé de débarquer à l'improviste, je voulais t'appeler mais je trouve plus mon téléphone."


Revenir en haut Aller en bas
Angela Foster
avatar
Ce ne fut qu'une fois arrivée à l'appart* que je vis que David avait essayé de m'appeler, deux fois, sans laisser de message. Fixant mon téléphone, je fronçai les sourcils. Ca ne lui ressemblait pas. Il laissait toujours un message, même si c'était juste "salut, c'est moi, je voulais savoir comment tu allais, je rappellerai plus tard". En soit, ça servait strictement à rien ce genre de message. Mais je les aimais bien. Dans les pires moments, c'était de savoir que David était là, pas loin, qui m'avait empêchée de faire une grosse bêtise. Il ne le savait pas, parce que je ne le montrais pas et que je m'opposais constamment à lui, mais il était mon roc. Solide et droit en toutes circonstances, j'aurais aimé être comme lui. Et s'il pensait n'avoir aucun contrôle sur moi, il se trompait pourtant. Je m'en serais pas sortie sans lui. J'aurais pas survécu à la mort de Peter s'il n'avait pas été là. Ni à ma maladie. Et c'était lui, encore, qui m'avait récupéré après l'épisode Itembe (au sujet duquel, je ne lui avais d'ailleurs pas dit toute la vérité) et qui m'avait remise d'aplomb. Et c'était lui qui m'avait insufflé le courage de changer les choses, de me sortir du tourbillon dans lequel je me laissais emporter. Lui et son dévouement à toute épreuve. Et il n'avait même pas conscience de ça, parce que je ne le lui avais jamais dit.

Jetant un oeil à l'horloge, je décidai qu'il était trop tard pour rappeler mon frère maintenant. A cette heure-ci, il devait dormir. J'espérais qu'il dormait d'ailleurs ! A voir le rythme qu'il s'imposait, son corps allait forcément craquer un jour où l'autre. Je m'étonnais d'ailleurs qu'il soit encore debout. Je venais de m'avachir dans mon super canapé tout neuf, avec le chat à mes côtés lorsque j'entendis frapper. Sérieux, les gens dorment jamais ?

- Garin ? J'écarquillai les yeux. Il était vraiment la dernière personne que je me serais attendue à voir ici, ce soir.  Remise de la surprise je secouai la tête et me décalai pour le laisser entrer. Y'a pas de soucis, t'en fais pas. Qu'est-ce que tu fais là ? Et comment t'as eu mon adresse ?


[*un peu comme le tien, mais avec une mezzanine ouverte faisant office de chambre et la "salle de bain" est derrière le lit]


Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t596-angela-angie-foster-healer http://forum.childrenofluxaeterna.com/t602-angie-foster
Garin DeLyons
avatar
"Ton frère me l'a donnée." Je suis entré avant de me tourner vers elle, un sourire fier et con sur le visage. "A contre coeur, bien sûr." J'ai inspiré profondément et haussé les épaules. "Alors, comment ça va ?"

Pas besoin d'être proche de quelqu'un pour voir que tout ça n'était pas normal. On ne demande pas à quelqu'un à minuit passées "Alors, comment ça va ?" comme si on passait dans le quartier et qu'on se disait "Tiens, si j'allais voir ma super pote la blonde ?" Sauf que, sonné comme j'étais, j'ai continué ma mascarade.

"Je passais dans le coin, je me suis dit que j'allais venir te faire un coucou. C'est ce que font les potes, non ?"

La journée, peut-être, oui... J'ai promené mon regard dans l'appartement en hochant la tête d'un air satisfait.

"C'est mignon, par ici ! T'as bien aménagé ça, c'est bien. C'est cool que tu vives enfin seule, on pourra faire des trucs et tout... Pas la peine de faire attention si ton frère est là..." J'ai lentement levé l'index et regardé Angela, réfléchissant à quelque chose. "Ah non, ça c'est Sky..."

J'ai acquiescé en me mordillant la lèvre inférieure et j'ai fourré mes mains dans mes poches.

"Peut-être que tu fais des trucs avec ton Garin à toi, alors. Le souci dans ce quartier, c'est que les murs ont des oreilles tellement ils sont fins, tu peux plus t'envoyer librement en l'air sans que le monde entier soit au courant. Tu te tapes la marche de la honte dans ton propre couloir ! Je te jure..."

Et j'ai soupiré en secouant la tête. C'était déjà pas évident de s'être dit "J'ai pas la méga forme, je vais aller voir Angela", alors imaginer que j'y venais parce que mon ex, l'amour de ma vie, n'était plus et qu'on avait attendu un an avant de me le dire et ce, uniquement parce que je l'avais demandé, ça avait le don de me foutre en l'air. J'ai relevé l'index pour empêcher Angela de m'interrompre.

"Mais même, tu vois, si t'avais un lardon, il est plutôt sympa l'appartement. Après, tu fais ça là, tu fais ça comme ça, tu bouges un peu ça, tu te créés un petit nid douillet tu vois !" J'ai claqué des doigts. "J'arrête pas de me demander ce que j'aurais fait si j'avais eu un fils. Peut-être une équipe de basket. Si j'avais eu une fille, assurément j'en aurais fait une princesse. J'aurais sûrement été le plus gaga de tous les paternels. Le genre chiant et trop protecteur. Et j'aurais mis mon fils en garde de toutes les nanas parce qu'il aurait été tellement canon et moi tellement riche qu'elles l'auraient jamais voulu pour ce qu'il a dans la tête. Vous êtes des profiteuses, mesdames..."

Et j'ai balancé la tête avec un grand sourire vers Angela. Ding dong dans ma tête...

"J'ai failli être père, tu savais ça ? Ouaip... Tu m'imagines déjà ? Ca te fait une image bizarre hein ? Ouais, moi aussi."


Revenir en haut Aller en bas
Angela Foster
avatar
Mon frère lui avait donnée... David ? Donner mon adresse à Garin ? Même à contre-coeur, je l'imaginais mal faire ça. Je ne lui avais jamais dit vraiment ce qu'il s'était passé entre Garin et moi, mais le jour où je lui avais dit que je ne voulais plus jamais entendre parler de Garin, il avait forcément dû comprendre qu'il s'était passé quelque chose de pas très marrant. Alors pour qu'il donne mon adresse à Garin malgré tout, c'est que soit il était tombé sur la tête, soit Garin s'était montré particulièrement convaincant.

Sa question me fit froncer les sourcils. Et sa raison d'être là aussi. Déjà parce que c'était pas tellement un heure à laquelle on passe voir ses amis, juste comme ça, pour discuter. Mais au delà de ça, que Garin soit venu chez moi après avoir demandé mon adresse à mon frère, c'était carrément du délire ! Je sais bien que la dernière fois qu'on s'était vus, ça s'étaient bien passé. Mais entre la reprise de contact et le "je passais dans le coin alors je viens voir comme tu vas", y'avait un sacré bond !

Je refermai la porte derrière lui et penchai la tête pour l'examiner.

- Ca va, oui. Merci. Et...

Pas le temps d'en dire plus, Garin s'était remis à parler, commentant mon appart, l'aménagement, tout ça... C'était bizarre. Il était à la fois cohérent et... ailleurs. Est-ce qu'il avait bu ? Pourtant, il ne m'avait pas semblé sentir l'odeur de l'alcool quand il avait passé la porte. En attendant, il parlait, et parlait et je ne pouvais m'empêcher de le regarder avec les yeux ronds. S'il n'avait pas bu, il avait pris un truc peut-être ? Sauf que ses pupilles étaient normales...

- Garin...

Il leva la main, comme pour m'empêcher de continuer. Et je refermai la bouche sans laisser sortir le moindre mot de plus. Quant à lui, il se remit à parler et sincèrement, j'avais du mal à suivre sa logique. Enfin, si, il y en avait une et je crois que je comprenais ce qu'il faisait. Il était parti de mon appart, s'était imaginé ce que ça ferait de vivre dedans, et maintenant, suivant le fil de sa pensée, il se projetait dans une sorte de futur hypothétique. Donc en soit, ça avait une logique, sauf que je ne comprenais pas pourquoi il me sortait tout ça, à moi.

Et puis, il tourna vers moi et certaines choses trouvèrent leur sens. Manifestement, il en avait gros sur le coeur. Ca n'expliquait pas pourquoi il était venu me voir moi, mais il semblait avoir vraiment besoin de parler à quelqu'un.  J'avais quelques réserves quant au fait d'être la personne la plus appropriée pour aborder un sujet comme celui-là, mais il était là et c'était vers moi qu'il était venu.

- Je suis pas sûre d'avoir assez d'imagination pour ça. Mais ça veut rien dire.

Sincèrement, non, je l'imaginais pas père. Mais j'ignorais ce qu'il était devenu depuis qu'on avait rompu le contact. Et notre entrevue de l'autre fois n'avait pas été suffisante pour que je m'en fasse une bonne idée. Et puis, après tout, certaines personnes qu'on n'imaginait absolument pas devenir parents s'en sortaient carrément mieux que d'autres qui semblaient fait pour ça. Alors...

J'allai chercher deux bières dans le frigo et vins m'asseoir en tailleur sur le canapé de façon à être face à lui s'il s'installait à côté de moi. Je posai les bières sur la table basse et tapotai le coussin pour l'inciter à venir lui aussi.

- Qu'est-ce qui se passe ? C'est Sky ?


Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t596-angela-angie-foster-healer http://forum.childrenofluxaeterna.com/t602-angie-foster
Garin DeLyons
avatar
M'asseoir ? Impossible. Voir la bière pour la boire ? Non, j'étais ailleurs. Lancé, parti, je poursuivais ma pensée, c'était pour ça que j'étais là après tout !

"Sky ?" J'ai commencé à faire les cent pas en touchant à tout ce qui me passait sous la main, même le truc le plus insignifiant. "Naaaaah... Elle a toujours été super prudente sur ces trucs-là, elle est pas comme moi." J'ai secoué la tête dans une grimace. Au lycée, on m'aurait dit que j'étais jaloux. "Nan, j'ai toujours cru que j'aurais un bébé par accident, c'était presque écrit dans mes gènes ! Mais non, c'est pas avec Sky que ça m'arrivera, alors finalement, ma foi... Qui sait, peut-être que j'aurai plus d'accident..."

J'ai fait les gros yeux à Angela, l'air de dire "tu te rends compte la chance !"

"Le pire, c'est que j'aimerais bien. Tu te rends compte où j'en suis rendu dans ma tête de ouf ? Ca me travaille tellement et je sais même pas pourquoi." J'ai soupiré en fourrant mes mains dans mes poches et j'ai repris plus calmement. "Enfin... Si... Je sais pourquoi."

Pensif, j'ai fait quelques pas. Oui, je savais pourquoi et ça me minait autant d'y penser que de pas pouvoir en parler librement avec Sky. Je me voyais pas lui toucher ces mots-là. Pas à cause de son âge, mais plutôt pour sa sensibilité. Ce que je ressentais, ce que je pensais... Elle avait déjà eu des doutes sur moins que ça. Alors si je lui rajoutais le paramètre Eve dans la tête, je savais que ça n'aurait pas pu bien se finir.

"Le truc, c'est que... Quand on s'est rencontrés, je t'ai parlé d'une fille avec qui j'étais. J'avais échoué à la protéger et des choses ont fait qu'elle n'avait plus souvenir de moi. Quand j'ai fini par abandonner en rencontrant Sky, elle m'a bizarrement retrouvé. Le karma, j'imagine. Elle se souvenait de moi, je lui manquais et tout un tas de choses qui, sur le moment m'ont fait plonger dans une période assez pénible. Je me suis dit que je devais choisir entre elle et Sky et pour être certain de ce que je faisais, je l'ai revue. C'était... Comme si on s'était jamais quittés. On s'est embrassés et j'ai eu l'impression de revivre."

J'ai baissé la tête et me suis frotté le front. C'était la première fois que j'en parlais et je cherchais mes mots.

"Elle m'a dit que... Qu'elle s'était souvenu de tout ou presque une nuit." J'ai dégluti. "Celle où tu m'as trouvé. Elle m'a dit que cette nuit-là, elle avait..."

J'ai mouliné du poignet de haut en bas et je me suis tourné vers Angela, le visage qui se décomposait au fur et à mesure que je parlais.

"Elle était enceinte et... Elle me disait m'avoir senti mourir et partir... En même temps que... Tu vois." Au grand jamais je n'aurais prononcé ces mots. "J'ai pas réagi. J'étais tellement sous le choc que... J'ai tourné les talons et je suis parti. On était liés à ce point et vis à vis de Sky, ça m'a perdu encore plus. Je savais plus quoi faire, où j'étais, ce que je devais faire... Hyun était furieux et..." J'ai inspiré profondément. "Et moi j'ai commencé à imaginer ce que ma vie aurait été avec Eve et ce machin informe qui m'aurait un jour rendu fier. Mais..." Je me suis mordu la lèvre en réfléchissant. "C'est pas le pire dans cette histoire."

Le regard perdu, j'ai réfléchi en jouant avec ma langue sur mes dents, puis au bout de quelques secondes, j'ai ri. Jaune, bien sûr.

"Depuis, Sky et moi on a vécu tellement de choses. J'ai jamais cessé de penser à Eve. Jamais. J'évite d'en parler, ou alors, j'utilise des termes très banals, basiques, factuels. Ma vie d'avant... Sky. Alors, quand on a reparlé de cette histoire de mariage, des doutes qu'elle avait, pensant que j'en voulais plus, je me suis dit qu'il était temps de remettre mes tablettes à zéro, de repartir les étagères vides. Pour Sky. Alors, comme j'arrivais pas à joindre ni trouver Eve, j'ai appelé quelqu'un qui, selon moi, pourrait m'aider."

Je me suis passé une main sous le nez et me suis appuyé dos contre un mur.

"Le truc, c'est que... Je devais pas être lié à elle comme elle l'était à moi." J'ai inspiré profondément et relevé des yeux douteux sur Angela. "Elle est morte. Depuis un an." J'ai ouvert la bouche, mais aucun son n'en est sorti pendant un court instant. "J'ai rien senti. J'ai pas deviné, j'ai... J'ai vécu ma vie tout ce temps sans m'en préoccuper, sans apporter une seule conclusion à cette relation si importante à mes yeux. Je n'aimerai jamais personne comme je l'ai aimée elle, quand bien même Sky représente presque tout aujourd'hui pour moi. Un an... Pas un seul soupçon. Rien. Nada. Elle est partie sans savoir ce que je ressentais pour elle. Sans savoir ce que ce machin à l'intérieur d'elle représentait pour moi. Et..."

J'ai haussé les épaules avec une légère moue et en me redressant pour me défaire du mur, j'ai reniflé avant de passer une main sur mon visage.

"Et je ne sais pas comment vivre avec ça. Je ne sais pas comment... Protéger Sky de ça. Ni comment me protéger, moi."


Revenir en haut Aller en bas
Angela Foster
avatar
Garin ne vint pas s'asseoir. Au lieu de ça, il se mit à déambuler dans l'appart, saisissant tout objet sur lequel il posait les yeux. Je le laissai faire, sans rien dire de plus, ne voulant pas l'interrompre. J'entendis PV, le chat, feuler alors que Garin passait près de sa cachette, mais il en resta là, trop peur de cet inconnu pour en faire davantage, certainement.

Toujours assise sur le canapé, je le suivais du regard tandis qu'il répondait à mes questions. Alors qu'il abordait Sky et son envie à lui d'avoir un enfant, cette idée de l'avoir par accident, j'acquiesçai doucement. Ca ne m'étonnait pas de lui. Encore que si, le fait qu'il veuille avoir un enfant, c'était assez surprenant. Mais le côté "accident" de la chose l'était beaucoup moins.

J'acquiesçai une nouvelle fois quand il me parlait de cette fille avec qui il "était" quand on s'était rencontrés. Je me souvenais qu'il m'avait dit qu'elle avait disparue, comme ça, et qu'il avait eu beau la chercher, il n'avait pas réussi à la retrouver. Je ne savais pas si ça faisait longtemps, à l'époque, qu'elle était partie, mais en tout cas, il ne l'avait pas encore "oubliée" à ce moment-là.

Et ce fut là qu'il entra vraiment dans le vif du sujet, qu'il me livra ce qu'il avait vraiment sur le coeur. Et plus il parlait, plus je voyais son expression changer. Moi, pendant ce temps là, je restais silencieuse, ne voulant pas le couper dans ses confidences, l'encourageant à continuer par de légers signes de la tête, montrant que j'étais attentive à ce qu'il me disait.

Son histoire me touchait, vraiment. J'avais b eau savoir ce que c'était que de perdre un être aimé, ma situation n'était pas la même que celle de Garin. Aucun homme ne devrait avoir à vivre ça un jour. Perdre à la fois un enfant à venir et l'être aimé, c'était pire que tout. Et l'apprendre aussi tard l'était encore plus.

Lorsqu'il s'arrêta de parler, il semblait tellement désemparé que pendant quelques secondes, je ne sus trop quoi faire. Réconforter les gens, trouver les bons mots, c'était le talent de David ça, pas le mien. Moi, je n'avais jamais su y faire. Mais à le regarder comme ça, je ne pouvais juste pas le laisser. Aussi me levai-je lentement du canapé pour venir à lui. Je lui passai une main dans le dos tout en lui tournant autour pour lui faire face. J'avais beau savoir qu'il ne sentant pas quand je le touchais, à cet instant, je l'avais oublié.

- C'est normal que tu ne saches pas. Pas pour l'instant. C'est encore trop récent. Mais ça viendra. J'encadrai son visage entre mes mains et essayai de capter son regard. Tu apprendras à vivre avec. Mais pas tout de suite, pas si vite. Ca te demandera du temps et de la persévérance. Mais tu es quelqu'un de fort, tu y arriveras. Ca peut te prendre des mois, ça peut te prendre plus de temps, mais tu y arriveras. Je lâchai son visage pour prendre ses mains et les serrer dans les miennes. Attention, je ne te dis pas que tu les oublieras. Tu ne les oublieras jamais, ils seront toujours là avec toi. Une de mes mains se posa sur son coeur avant de revenir sur ses mains. Mais un jour, quand tu seras prêt, tu seras capable de vivre avec leur souvenir et d'aller de l'avant.

Je n'étais peut-être pas la mieux placée pour parler de ces choses-là et donner ce genre de conseils. Je n'en étais encore qu'au milieu de mon chemin, j'avais encore du mal à en voir la fin. Mais j'avais tout de même bien progressé déjà. Et Garin n'était pas moi. Garin était beaucoup plus fort que moi

- Un jour ou l'autre, il faudra quand même que tu en parles à Sky... Pas tout de suite, quand tu seras prêt à le faire. Mais vous allez passer le restant de vos jours ensemble, elle a le droit de savoir. Si elle t'aime, elle comprendra. Elle te soutiendra. Après tout, elle est la mieux placée pour t'aider à surmonter ça et à recommencer à avancer.

Et puis, poussée par mon instinct, je le pris dans mes bras dans une étreinte que je voulais réconfortante, une main posée sur l'arrière de sa tête et l'autre dans son dos.

- Ca va aller...


Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t596-angela-angie-foster-healer http://forum.childrenofluxaeterna.com/t602-angie-foster
Garin DeLyons
avatar
Je me suis laissé faire. Chose assez étrange, mais j'imagine que j'avais pas envie de repousser la main qui me caressait. Quand bien même je n'avais pas toutes mes sensations, heureusement, tout de même, je sentais quand les gens me touchaient. J'étais simplement incapable de dire si c'était doux ou non, agréable ou pas.

Mais en parler à Sky ? Avec quels mots, avec quelles excuses ? "Pardon je t'en ai pas parlé avant, il me manquait quelques attributs pour ça." "Tu sais, la femme de ma vie... Non non, celle d'avant toi à laquelle je continue de penser avec toi." Si je devais parler de ça à Sky, ce serait sûrement dans un futur lointain. Je n'aimais pas garder des secrets, mais j'imagine qu'il y avait également des choses qu'elle ne me disait pas. Et après tout, dans un sens, ça ne la concernait pas. Je me trouvais plutôt cool de pas lui en parler et de régler ça moi-même, parce que me confier à elle en toute transparence aurait été un manque total de respect. Comme si elle aurait dû me consoler d'une autre femme qu'elle. Ca n'aurait pas été juste.

J'ai posé une main dans le dos d'Angela, mon nez contre son épaule, continuant dans mes pensées.

"Pendant un instant, j'ai eu sur terre ce que je désirais le plus. Mais on me l'a enlevé. J'ai tenu, sans le savoir, mon rêve dans mes bras... Et maintenant, il n'y a plus rien. Elle était toute ma vie et les derniers souvenirs que j'aurai d'elle sont une violente dispute parce qu'elle croyait que je l'avais abandonnée. Elle avait aussi un choix à faire, c'était son frère ou moi." J'ai secoué la tête lentement. "Elle m'a pas plus choisi que je ne l'ai choisie." J'ai redressé la tête, mais pas les yeux. "Je suis tellement paumé... Pourquoi moi ? Pourquoi me sauver moi ? Pourquoi pas elle, à quoi ça rime ?"

J'ai soupiré et relevé les yeux dans les siens. La proximité aurait très sûrement dû me gêner, mais non. Je l'ai dévisagée longuement. Je me demande ce qui aurait le plus énervé Sky. Que je ne me sois pas confié à elle tout de suite ou que je me sois confié à Angela directement ? J'ai toujours eu le gros défaut d'être tenté par les situations de proximité. Angela en avait même fait l'expérience une fois, déjà. C'est le genre de situation où je réfléchis pas, je me nourris simplement de l'instant présent sans réfléchir aux conséquences. C'était limite trop intime, alors j'ai détourné le regard vers le plafond en inspirant profondément, mon bras quittant son dos.

"Une part de moi se dit qu'il s'agit d'une punition pour avoir effectivement abandonné mes recherches et m'être penché sur une autre fille qu'elle. J'en sais rien. C'est juste..."

Après m'être passé une main sur les cheveux, j'ai laissé mes bras retomber le long de mon corps en faisant quelques pas jusqu'au canapé pour m'y installer un peu lourdement.

"Quand je te dis que je veux quitter cette ville. Il n'y a rien de bon ici, tout est pourri et corrompu jusqu'à la moelle ! Depuis qu'Eve a disparu, j'ai lutté pour survivre. Et quand je suis mort et revenu, ça a continué. C'est tout juste si j'arrive encore à vivre, même si ma situation a changé, qu'elle s'est stabilisée, j'ai encore l'impression d'être... Quelqu'un d'autre."


Revenir en haut Aller en bas
Angela Foster
avatar
Je n'aurais pas été étonnée que Garin me repousse. Je veux dire, après tout ce par quoi nous étions passés tous les deux, j'aurais compris qu'il reste sur ses gardes, qu'il garde ses distances. Et moi, je venais de le prendre dans mes bras comme si rien ne s'était passé. Comme si nous étions encore ce fameux soir de septembre où il s'était réveillé chez moi après avoir été mort durant quelques minutes. Mais il semblait tellement désespéré que je n'avais pas pu faire autrement que d'essayer de le réconforter. Et apparemment, c'était ce dont il avait besoin.

Je le serrai contre moi alors qu'il élevait de nouveau la voix, ses paroles trouvant étrangement écho avec une chanson qui me parlait beaucoup et qui disait, en gros, qu'on ne se rendait compte de la valeur des choses et des gens qui nous entouraient qu'une fois qu'on les avait perdus. Et comme toute personne qui perd ce qu'il a de plus cher au monde, Garin était habité par des regrets et par l'incompréhension aussi.

Je le lâchai alors qu'il esquissait le mouvement de s'éloigner de moi.

- Tu n'as rien à te reprocher, Garin. Elle aussi a fait ses propres choix. Et sa disparition a duré un certain temps, non ? Tu l'avais déjà cherchée et te connaissant, tu avais dû remuer ciel et terre pour ça. Qu'est-ce que tu aurais pu faire de plus ?

Je soupirai et vint m'asseoir directement sur la table basse, face à lui. Garin s'en voulait d'être passé à autre chose, et je le comprenais. Mais en même temps, je suppose qu'il arrive un moment où on doit accepter les choses et arrêter de se battre contre des moulins à vent, non ? Sincèrement, j'en sais rien, j'en étais moi-même incapable dans certains domaines alors... Pour autant, je ne pouvais pas conseiller autre chose à Garin, n'est-ce pas ?

- Quant à savoir pourquoi telle chose arrive et telle autre non... Je haussai les épaules... Je crois qu'il est inutile de chercher du sens dans quoique ce soit. La vie n'est pas... Elle ne suit aucune logique compréhensible, je pense qu'elle s'amuse juste à nous torturer en nous prenant les choses et les personnes auxquelles on tient le plus au lieu de nous prendre nous. Mais... Je relevai les yeux sur lui et sondai son regard. Dis Garin, en dehors du fait que c'était la femme de ta vie et que ça en faisait certainement une personne exceptionnelle à tes yeux, pourquoi est-ce qu'elle aurait dû la sauver elle et pas toi ? Tu sais que si ça avait été l'inverse, elle serait certainement en train de se poser la question ? Il faut que tu arrêtes de te poser cette question et que tu te forces à accepter le fait que tu n'auras jamais la réponse et que la vie, le destin, le karma, ce que tu veux, en a décidé comme ça.

J'attrapai les deux bières que j'avais posé sur la table et en tendis une à Garin tout en prenant une gorgée de la mienne.

- Peut-être que si tu te sens quelqu'un d'autre, c'est que tu suis une voie qui ne te correspond pas vraiment ? Est-ce que tu as déjà pris le temps de te poser et de te demander ce que tu voulais, au fond ? Si tout ça n'est pas "toi", alors qui tu es, Garin ? Et qu'est-ce que tu veux ?


Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t596-angela-angie-foster-healer http://forum.childrenofluxaeterna.com/t602-angie-foster
Garin DeLyons
avatar
J'ai levé une main.

"Je comprends juste pas la logique ! J'ai été tué et on m'a ramené. Sans raison apparente. Elle a été tuée et on l'a laissée crever ? Pourquoi ? C'est quoi la morale dans l'histoire ?"

J'ai soupiré en m'accoudant sur mes genoux, la tête dans les mains. Trop compliquées comme questions et je devenais fatigué de me les poser. J'écoutais Angela avec l'envie de me frapper le crâne contre les murs. Et quand elle m'a tendue la bière, j'ai réfléchi à son raisonnement. Les yeux levés dans les siens, j'ai pris la bière d'un air absent.

Ce que je voulais ? Un million de dollars, une caverne de Twix et secrètement, mourir pour recommencer la partie à zéro sans refaire les mêmes erreurs. J'avais beau être fier de ce que j'étais, maintenant, si on me proposais de redevenir simple Négatif avec ma mère, mon meilleur pote et la jolie voisine... Sans fantasme, ce que je voulais ? J'en savais rien. Je n'en avais aucune idée. J'ai poussé... Un soupir... Si profond. Et j'ai secoué la tête.

"J'en sais rien, Angie. Je..."

J'ai haussé les épaules. Qu'est-ce que je voulais ? Rien. Je voulais rien, je voulais juste la paix, une vie normale et tranquille.

"Elle va tellement me manquer, il se passe pas un jour sans que je pense à elle. Je me suis dit que... Qu'il valait mieux que je vienne te voir plutôt que de chercher un Slider pour remonter le temps, tu vois ce que je veux dire ? Pourtant, j'ai l'idée en tête et je dois m'efforcer de rester sur ce canapé pour pas m'en aller faire une connerie." J'ai ouvert les mains, ma bière tenue par le goulot. "Et si j'avais le choix ? Et si... Et si on me permettait de choisir entre Eve et Sky ? J'hésiterais même pas une seconde. Malgré tout ce que j'ai avec Sky, je crois que je n'hésiterais même pas." J'ai haussé les épaules. "Je veux juste une vie tranquille, tu vois ? C'est une chose de vouloir, mais c'en est une autre d'en être capable."

J'ai doucement secoué la tête, le visage soucieux, et j'ai finalement baissé les yeux. Ce soir-là, j'étais vraiment déprimé et c'était pas joli à voir. J'imagine que ça arrive même aux meilleurs de temps en temps.


Revenir en haut Aller en bas
Angela Foster
avatar
Le fait est que, comme je venais de le dire, il n'y avait aucune logique dans tout ça. Je penchai la tête et observai Garin. Je craignais qu'il ne s'use à se poser sans cesse ces questions sans réponse. Ca n'était pas bon pour lui. Et en même temps, qu'est-ce que je pouvais dire ? Garin venait d'apprendre la mort de la femme de sa vie, comment pouvait-il réagir autrement ? Je me souviens avoir lu quelque part qu'il y avait plusieurs phases dans un deuil. Il devait être quelque part entre la première et la seconde, ces deux étapes qui venaient avant l'acceptation.

Ma question eut le mérite de le faire réfléchir un peu. Sauf que ce que je voyais dans son regard, dans son inquiétude... comment vous dire que ça m'inquiétait. Je sais, c'était normal qu'il soit désespéré, abattu, j'étais passée par là moi aussi, je me rappelais ce que ça faisait. Mais je réagissais comme tout le monde lorsqu'il voit un ami aussi mal, je m'inquiétais pour lui.

J'esquissai un sourire réconfortant alors qu'il m'annonçait qu'il ne savait pas ce qu'il voulait et j'acquiesçai doucement.

- C'est normal. Mais ce n'est pas grave. Ce n'est pas une question à laquelle tu peux répondre comme ça, en quelques secondes.

Evidemment qu'il choisirait Eve si on lui en donnait la possibilité. Il le savait maintenant, il en était sûr. Seulement c'était trop tard. A croire que la vie faisait exprès de nous mettre dans des situations où on comprenait ce genre de choses si essentielles trop tard.

- Et pourquoi tu ne l'aurais pas, cette vie dont tu rêves ? Qu'est-ce qui t'en empêche ? Hey... Je posai une main sur son genou avant de continuer... vas-y, dis moi, c'est quoi une vie tranquille pour toi ? Une maison à la campagne avec, je sais pas, un chien ou un chat ? Un petit job sans histoires pour mettre un peu de beurre dans les épinards, un truc qui te plait genre... qu'est-ce qui te plairait ?


Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t596-angela-angie-foster-healer http://forum.childrenofluxaeterna.com/t602-angie-foster
Garin DeLyons
avatar
J'avais la sensation qu'Angela essayait de me faire dire quelque chose. Consciemment ou non. J'avais donc l'impression de me répéter. Ce qui m'agaçait compte tenu de la situation. Je me suis redressé quelque peu et je l'ai regardée en ouvrant une main.

"J'en sais rien ! C'est pas aussi simple. J'ai pas non plus envie de fuir, je veux dire... C'est pas le but de changer de vie en fuyant, je regarderai toujours par-dessus mon épaule en me demandant si quelqu'un va me trouver encore. Je veux juste être en paix. Peu importe avec qui, comment et où et avec quel taf ou vivant dans quel appartement. J'ai juste plus envie de me réveiller tous les matins en me demandant quel danger je vais affronter, qui va risquer sa vie... Qui je dois protéger de quoi."

Clairement pas la vie que je menais à ce moment-là. Entre les fréquentations douteuses de Sky et sa propension à se coller dans un étau... Ah pour ça, avec Angela, elles s'entendaient bien ! On avait même vu ce que ça donnait lorsqu'elles étaient ensemble. Pas bon du tout.

"Je survis depuis tellement longtemps maintenant que je sais plus trop comment vivre. Avec Sky, pendant un temps, c'était différent, mais récemment... Elle me dit qu'elle change et elle veut que je vois tous les efforts qu'elle fait et je les vois ! Juste... Quelque chose cloche. J'ai envie d'être à la retraite avec l'impression d'avoir vécu mille vies... J'ai l'impression qu'elle veut juste fuir toutes les siennes. Elle est si défiante, elle se rend à peine compte de ce qu'elle dit. J'ai toujours peur qu'elle dérape, qu'il lui arrive quelque chose et dans ce cas... Comment je le saurai ?"


Revenir en haut Aller en bas
Angela Foster
avatar
Il avait beau dire qu'il ne savait pas. En fait, si, il savait. Très bien même. Il voulait une vie normale, tout simplement. Il voulait être un mec normal. Et les mecs normaux faisaient précisément ce qu'il venait de décrire : se lever et vivre leur vie sans se poser de questions autrement plus importantes que de savoir quelle cravate ils allaient mettre ou de savoir s'ils allaient enfin signer de contrat qu'ils attendaient depuis des mois. Sauf qu'avec la femme qu'il s'était choisie, c'était pas gagné, et il s'en rendait compte lui même.

Je pris une profonde inspiration en me redressant. Le sujet Sky était, à mon avis, relativement complexe. Et l'aborder avec Garin pouvait être dangereux. Seulement voilà, Garin était mon ami, et il allait mal. Alors tant pis si ça me revenait dans la figure, tant que lui, ça lui permettait de se libérer de tout ce qui lui traînait dans la tête et qui parasitait sa tranquillité.

- Sky... je ne sais pas grand chose de sa vie, mais je crois qu'elle n'a jamais eu une vie facile. Elle a appris à survivre, mais pas à vivre simplement. Je me suis souvent fait la réflexion que c'était comme si elle ne voulait pas s'en sortir. Le Casino lui offre une nouvelle chance de se remettre dans les rails et pourtant, elle continue à avoir une conduite qui pourrait la mener droit dans les problèmes.

Elle me rappelait moi il n'y a encore pas si longtemps. Encore que nous étions différentes dans nos façons de faire.

- Tu as déjà parlé de tout ça avec elle ? Tu lui as déjà dit qu'il était temps qu'elle se calme ? Toi, elle t'écoute, non ?


Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t596-angela-angie-foster-healer http://forum.childrenofluxaeterna.com/t602-angie-foster
Garin DeLyons
avatar
"Elle le veut, c'est juste que... J'espère qu'elle fait ça pour elle-même."

Je me suis passée une main sur le visage et me suis accoudé sur mes genoux. Parler de Sky et d'Eve dans la même heure, c'était assez éprouvant de culpabilité. Je ne pouvais en parler ni à l'une, ni à l'autre et quelque part, ça me rongeait un peu de l'intérieur. J'ai pourtant jamais été quelqu'un de fondamentalement honnête et franc, mais avec les gens qui comptaient dans ma vie, j'ai toujours voulu faire les choses biens. Même si je me suis planté à chaque fois. Vous me direz, il n'y a qu'en essayant qu'on fait des erreurs.

"On en a déjà parlé oui, une ou deux fois. Elle m'a promis qu'elle voulait s'en sortir et oui, moi elle m'écoute. Je l'ai vue faire face à d'autres et ça n'a rien à voir. J'ai l'impression d'avoir un pouvoir sur elle, mais j'ai pas envie de l'utiliser. Je n'ai pas non plus envie qu'elle change, encore moins pour moi. Je ne peux pas lui demander de maturer en allant contre ce qu'elle est, fondamentalement. Sinon, ça voudrait dire qu'elle n'est pas comme je veux et... C'est pas le but, tu vois ? Alors... Je prends ça comme un investissement. Je me dis qu'elle ne peut que s'améliorer, et grandir et apprendre de ses propres erreurs. Comme nous tous."

J'ai relevé les yeux vers elle et j'ai souri, malicieux.

"Personne a dit que l'amour c'était facile et que ça ne demandait aucun effort. Elle fournit les siens, j'ai pas le droit de l'enfermer dans une boîte sous prétexte qu'elle n'incarne pas la perfection de mes désirs. C'est ce que j'aime chez elle... Elle vit à fond, elle est maligne, surprenante, on s'ennuie jamais avec elle et je dois dire que même avec Eve je ne me suis jamais senti comme ça." J'ai inspiré profondément en me redressant et me suis laissé tomber dans le fond du canapé. "Parfois, j'oublie qu'elle n'a que 18 ans et que moi-même, à cet âge-là, j'étais un sacré emmerdeur. Il se passait pas un jour sans que je m'engueule avec mon paternel. Selon moi, il n'avait aucun droit sur moi, alors je l'envoyais bouler. Je réfléchissais même pas, c'était mécanique. Je lui donnais juste mon plus beau doigt et je raccrochais."

J'ai tapoté mes genoux avec une moue.

"Tout ira bien pour Sky. Elle a juste besoin d'encore un peu de temps. Elle ne surmontera pas des années comme celles qu'elle a vécues en seulement quelques mois. Et de la manière dont je le vois, elle a besoin de moi. J'ai pas droit de l'abandonner et de ruiner tous ses efforts."


Revenir en haut Aller en bas
Angela Foster
avatar
J'avoue que j'avais du mal à suivre. Un peu. L'instant d'avant, j'avais eu l'impression que Garin n'était pas sûr de lui, sûr de Sky. Il s'inquiétait pour elle. Il s'inquiétait de la savoir aussi... pas ingérable, mais presque. Le genre tête brûlée à l'extrême, plongée dans des trucs plus gros qu'elle. Le genre qui ne collait pas du tout avec l'idéal dont rêvait Garin. Du moins à l'heure actuelle. Mais là, il semblait se ressaisir. Il retrouvait confiance en elle. Subitement, comme ça. C'était comme ça. Et en même temps, je pouvais le comprendre. Ses arguments étaient bons. Sky n'était encore, après tout, qu'une ado. Elle se calmerait en grandissant, oui, c'était certain.

J'acquiesçai en souriant. C'est que, malgré tout, les arguments de Garin était imparables. Son histoire de ne pas vouloir changer Sky pour qu'elle soit plus comme lui l'aurait voulu. C'était une sacrée preuve d'amour ça, non ? Lorsqu'il eut fini de parler, je ne pus m'empêcher de faire un peu d'humour, une seconde ou deux, une simple phrase.

- Voilà pourquoi je sors pas avec des petits jeunes !

Mais le moment n'était pas vraiment à plaisanter. Je retrouvai mon sérieux rapidement et mon sourire s'effaça légèrement.

- Et si elle ne change pas ? Tu ne veux pas l'obliger à changer et c'est... certainement la meilleure façon qui soit d'aimer quelqu'un. Mais tu dis vouloir vivre en paix, tranquille. Et la Sky actuelle est plutôt à l'opposé de ça, non ? Jusqu'où es-tu prêt à sacrifier ce à quoi tu aspires ? Je finis par hausser les épaules. Mais elle évoluera, oui. Elle est encore jeune, c'est normal qu'elle n'ait pas tout à fait les mêmes envies que toi. Elle n'a pas ton vécu, ton expérience et ton recul. Mais le simple fait que tu espères qu'elle s'améliorera avec le temps, est-ce que... ?

Je ne continuai pas ma phrase. A mon sens, tabler sur le changement de quelqu'un, ce n'était pas bon signe. C'était tabler sur quelque chose qui n'arriverait pas. Vous savez, c'est comme tous ces gens qui se disent qu'ils seront heureux quand ils seront en couple, et comme ce n'est toujours pas le cas, ils se disent que le seront quand ils auront une maison, puis des enfants... Et à chaque fois, ils ne le sont pas, alors ils attendent l'étape suivante.

- Tu ne veux pas l'abandonner et ruiner ses efforts, c'est tout à ton honneur. Mais... je n'ai peut-être pas le droit de te dire ça, mais je le prends quand même. Essaie de ne pas t'abandonner toi-même. D'accord ?



[Je suis désolée, c'est... hyper naze, mais j'avoue que je savais pas trop quoi répondre :$]


Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t596-angela-angie-foster-healer http://forum.childrenofluxaeterna.com/t602-angie-foster
Garin DeLyons
avatar
J'ai étouffé un léger rire à sa tentative de détente d'atmosphère. Si on m'avait dit que je sortirais avec une petite jeunette, j'aurais probablement ri. Mais les choses se déroulaient rarement comme on les imaginait.

"On change tous. On évolue... Elle y viendra. Comme nous tous."

J'ai fermé les yeux et soupiré en me frottant le visage. Il me faudrait du temps pour accuser le coup de la perte d'Eve. Quelque part, au fond de moi, je m'étais toujours dit que la porte était restée ouverte et qu'un jour, éventuellement, je finirais par la retrouver. Qu'on se retrouverait. Mais je comprenais que ça n'arriverait pas. Que ce doux fantasme qui me permettait de me projeter quelque part dans un futur pas trop lointain ne se réaliserait définitivement jamais. J'acquiesçai finalement aux paroles d'Angela, avec une promesse silencieuse à ses conseils.

"Depuis quelques temps, j'ai envie de reprendre des cours de piano. J'ai envie... D'avoir quelque chose de réel et de normal. Sky, c'est une chose, mais je ne peux pas vivre ma vie au dépend de la sienne non plus. Je ne veux pas être un fantôme de mon existence, ni une ombre. J'ai envie... D'être moi." J'ai relevé les yeux sur elle. "Tu vois ce que je veux dire ?"

(c'est pas mieux !)


Revenir en haut Aller en bas
Angela Foster
avatar
Il faut croire que parler lui faisait du bien. Il retrouvait ponctuellement le sourire en tout cas, quand je sortais une imbécillité ou un truc du genre. Je n'ai jamais cru être la personne la plus appropriée pour remonter le moral de qui que ce soit, j'ai toujours pensé ne pas savoir le faire. Ma technique à moi c'était d'essayer de ramener le sourire sur le visage des gens. Beaucoup pensaient que du coup, j'étais indifférente. Ce n'était pas le cas. C'est juste que je ne savais pas faire autrement. Je n'étais pas très à l'aise alors je me cachais derrière mon humour.

Sauf que Garin, ce mal qui le rongeait, je le connaissais. Dire que je savais ce que c'était mieux que personne aurait sans doute été très prétentieux, mais ce n'était peut-être pas totalement faux. Cependant, la conversation prenait une tournure que je maîtrisais beaucoup moins. Et surtout, une direction dans laquelle je n'osais trop m'hasarder. Je craignais de dire quelque chose qui puisse faire réagir Garin de la "mauvaise" façon.

- Je crois que je vois, oui.

J'acquiesçai avec un sourire. Ces paroles là étaient rassurantes. Je veux dire, cela signifiait que Garin n'était pas près de se mettre totalement "sous la coupe" de Sky. Il allait garder sa personnalité, son indépendance aussi quelque part. C'était quelque chose qui n'était pas toujours aisé dans un couple. Souvent, l'un sacrifiait cette indépendance au profit de l'autre. Et une fois que ça arrivait, c'était foutu.

- C'est une bonne chose que tu veuilles aussi avoir des choses à toi, indépendantes de Sky. Enfin je crois, je suis pas particulièrement experte dans ce domaine.

Je pris une gorgée de bière et penchai la tête.

- Des cours de piano, hein ? Pourtant, de ce que je t'ai entendu jouer, t'en as pas vraiment besoin. Bon, ça manquait un peu "d'interprétation", mais ce sont pas des cours qui te permettront d'apprendre à mettre la bonne émotion quand tu joues...

J'esquissai un petit sourire malicieux. On pouvait toujours plaisanter un peu, non ?


Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t596-angela-angie-foster-healer http://forum.childrenofluxaeterna.com/t602-angie-foster
Garin DeLyons
avatar
Mes lèvres se sont étirées dans un sourire mi amusé, mi blessé. Non à cause d'Angela, mais parce que je n'étais pas non plus en capacité de rire à gorge déployées. J'étais fatigué et abattu, mais elle arrivait tout de même à me faire sourire.

"J'ai pas mis les mains sur un piano depuis tellement longtemps... Et puis, j'étais pas non plus un virtuose. J'ai arrêté de jouer, je devais avoir 18 ans. J'ai encore énormément de choses à apprendre. J'aimerais avoir quelque chose qui se rattache plus à une vie normale. Le piano en fait partie. Ca et... Des soirées entre potes."

Mais de préférence, pas ceux de Sky. Au début, je me sentais mis à l'écart car elle vivait sa vie et moi j'avais droit aux miettes. Je la voyais toujours seul, je n'avais personne à lui présenter sinon Hyun qu'elle n'aimait pas. Et puis, Sky s'était acoquinée avec l'Enclave. Une sorte de mini-Underground alors pour la normalité, on repasserait. Ca avait de quoi me faire enrager. A croire qu'on ne pouvait pas passer un peu de temps tranquille sans en revenir à des sujets graves. Ca aussi, ça me fatiguait ! Dans le fond du canapé, j'ai ouvert mes mains pour étudier mes paumes. J'avais jamais eu les doigts fins et on me qualifie plus de bûcheron que de pianiste... Et puis je les sentais si lourdes et si fortes avec un côté rugueux que je n'avais pas besoin de ressentir. Je le voyais, tout simplement.

"Mais peut-être aussi que je me fais des illusions, va savoir. A vouloir fuir la vie que je mène pour une autre, c'est ridicule, après tout."

J'ai soupiré en laissant mes mains retomber sur mes cuisses, puis j'ai dévisagé Angela. Elle pensait sûrement un tas de trucs qu'elle n'osait pas me dire et je crois que je n'avais pas envie de l'entendre, de toute façon. D'abord parce que je ne voulais pas m'énerver et ensuite parce qu'elle aurait probablement raison. Mais j'étais sûr d'au moins une chose.

"Merci... de ne pas me juger." Quand bien même elle le ferait, elle n'en disait rien. "Tu n'en penses très certainement pas moins. De Sky, j'entends et... J'apprécie que tu respectes mon choix."

J'ai regardé autour de moi son petit appartement intimiste et il m'a inspiré de la sécurité, un certain confort et un calme dont j'avais besoin ailleurs que chez moi. Angela était la seule personne extérieure à tout mon environnement quotidien. Elle était finalement la seule personne que je devrais présenter à Sky comme le veut la suite logique des choses quand on entre en couple : on les présente à ses amis avant la famille. Je n'avais pas d'amis. Je n'avais plus de famille. C'était sûrement pour cette raison que parmi les 7 milliards de personnes dans le monde... J'avais choisi Angie ce soir-là. Et personne d'autre.

"Ca te dérange si... je dors ici, ce soir ? J'ai pas très envie de rentrer chez moi et il se fait tard."


Revenir en haut Aller en bas
Angela Foster
avatar
- C'est idiot, y'en avait un dans ma chambre, t'aurais pu en jouer n'importe quand...

Evidemment qu'il savait qu'on en avait un à la maison. C'est pas qu'il était tellement entré dans ma chambre, mais c'était quand même là qu'il s'était réveillé. Et puis même, David en jouait de temps en temps, Garin l'avait forcément entendu.

J'esquissai un sourire et le laissai continuer.

- Ca n'a rien de ridicule Garin. Je dirais même que c'est "normal". On fait tous ça à un moment ou à un autre. Tu ne fuis pas vraiment, tu aspires juste à quelque chose de différent.

Je retrouvai le silence, le temps de boire une gorgée de ma bière. Garin n'avait pas beaucoup touché à la sienne, mais quelle importance ? C'est plus une habitude, ou quelque chose qui permettait de s'occuper les mains pendant qu'on parlait. On aurait presque pu ne pas les ouvrir, mais on aurait eu l'air con à tourner entre nos mains des bouteilles de bières pas ouvertes.

Je relevai les yeux sur lui alors qu'il reprenait la parole. Il me remerciait de ne pas le juger ? Mais je n'avais pas la moindre envie de le juger.

- J'ai pas tellement choix. Je suis prête à parier que tu m'étranglerais si je les respectais pas ! Ok, pas sûre que ce soit le genre d'humour qui puisse le faire sourire. J'enchaînai donc, retrouvant mon sérieux mais conservant mon sourire. Tu n'as pas à me remercier pour ça Garin. C'est normal, non ?

C'était sincère, il n'avait pas à me remercier pour ça. C'était mon ami, et en tant que tel, il avait droit à mon soutien quasi inconditionnel. Dans certaines limites, bien sûr. Il savait ce que j'en pensais de toute façon, alors inutile de rajouter de l'huile sur le feu.  

Sa question me laissa perplexe. Je ne m'y étais vraiment pas attendue. Passé la surprise, je finis par acquiescer avec un sourire chaleureux.

- Non. Bien sûr que non. Tu seras toujours le bienvenu, tu sais. Je savais que je faisais bien en prenant un convertible !

Je tapotai légèrement le canapé ce qui eut pour effet de faire émerger de dessous une petite boule de poils dont nous eûmes tout juste le temps de voir le bout de la queue alors qu'il se précipitait pour monter sur la mezzanine.

- Fais pas attention, il a peur des gens qu'il connait pas. Mais il t'embêtera pas. Il dort là-haut. T'as besoin de quelque chose ?


Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t596-angela-angie-foster-healer http://forum.childrenofluxaeterna.com/t602-angie-foster
Garin DeLyons
avatar
"Disons qu'à l'époque, j'avais autre chose en tête que jouer du piano. Chez toi comme ailleurs."

J'ai pouffé de rire légèrement en secouant la tête. Et c'est vrai que je l'avais déjà étranglée pour moins. Ca me terrifiait, toutefois d'avoir été jusque là, un jour. Je me demandais ce dont j'étais capable si je pouvais en venir là. C'était vrai aussi que je m'attendais à ce qu'elle me fasse part de son avis que j'avais pas demandé à propos de Sky. Comme elle acceptait, j'ai hoché la tête en guise de remerciement. J'ai suivi le chat des yeux sans trop m'en préoccuper. Les animaux ça n'a jamais été trop mon truc, mais je n'ai jamais rien eu contre eux non plus.

"Non, je n'ai besoin de rien, merci."

J'ai sorti mon téléphone pour y jeter un oeil, relisant les quelques derniers messages que j'avais reçus et j'ai soupiré en l'éteignant et le jetant sur la table basse.

"Promis, je ne te ferai pas de bruit non plus. Je ronfle pas."


Revenir en haut Aller en bas
Angela Foster
avatar
- T'as pas intérêt à ronfler ! J'embauche tôt demain. Je jetai un coup d'oeil à l'horloge. Enfin... "demain"... Quoiqu'il en soit, j'aimerai dormir cette nuit alors... si toutefois tu te mettais subitement à ronfler, suis-je autorisée à te balancer mon oreiller sur la tronche ?

Je n'en ferai rien. A coup sûr, j'avais un sommeil relativement lourd. Excepté quand je cauchemardais, mais je ne cauchemardais pas toute les nuits, heureusement.

- Bon, sinon, en cas de besoin, la salle de bain est là-haut, et t'as une couette dans le coffre sous le canapé si t'as froid. Et promis, demain, j'essaierai de pas te réveiller en partant. T'auras qu'à claquer la porte.

Je me penchai vers lui, déposai une bise sur sa joue avant de me lever du canapé.

- Bonne nuit alors.

Je récupérai les bouteilles de bières vides pour aller les jeter et commençai à monter l'escalier qui ressemblait plus à une échelle qui permettait de rejoindre la mezzanine sur laquelle se trouvait mon lit. Mais avant d'atteindre le haut de l'échelle, je m'arrêtai en chemin et me tournai vers mon invité.

- Garin ? Tu sais, si t'as besoin de parler ou même, juste de passer une soirée tranquille, de te changer les idées, ou n'importe quoi, la porte te sera toujours ouverte.



[Je pense qu'on peut en rester là du coup ?]


Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t596-angela-angie-foster-healer http://forum.childrenofluxaeterna.com/t602-angie-foster
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
[Garin/Angie] When in Doubt...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Children of Lux Aeterna :: MEGALOPOLIS :: Ville médiane-