2076. Côte est des Etats-Unis. Megalopolis est le centre névralgique d'une guerre géo-politique mondiale depuis qu'un attentat biologique en 2026 a divisé l'humanité en deux populations bien distinctes : ceux qui se battent pour le futur, et ceux qui font avec le présent.
NAVIGATION

Partagez | 
 

 [Sky/Sunny] I climbed a mountain

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Sky Cervantes
avatar
Octobre 2076

Sky avait très officiellement demandé un rendez-vous avec Sunny. C'était une première. Pour une fois, elle n'avait pas débarqué dans son bureau comme si elle devait absolument lui délivrer le secret le plus ultime de la création de l'univers ou qu'elle était victime d'une urgence digne d'une série sur la vie d'un hôpital (et qui souvent n'était rien d'autre qu'une banalité bien sur).
Rien à voir non plus avec la séance hebdomadaire de thérapie relationnelle qui consistait, pour un nom bien ronflant, à faire un point sur ses ressentis et ses interprétations de son passé ou avenir.
Sunny avait été désignée comme sa tutrice et, à ce titre, une dimension nouvelle avait du être instaurée dans leur relation. C'est dans ce cadre que Sky souhaitait la rencontrer. Entre autre.
Depuis quelques semaines... quelques mois même... depuis le passage chez le juge maintenant qu'elle y pensait, leur relation s'était singulièrement apaisée. Même si elle en avait voulu un temps à la jeune femme de lui avoir collé Bogdan comme chaperon, elle s'était vite raisonnée, convenant que c'était le choix le plus adapté compte tenu de la situation. Aussi, elle ne lui avait fait aucun reproche ou ne lui en avait tenu rigueur.

Le jour du rendez-vous, Sky était arrivée avec un coca dans une main et un petit carnet dans l'autre.
Quand Sunny l'y avait invitée, elle s'était installée dans la chaise prévue à cet effet.
Sky n'avait pas renoncé à tout non plus et elle portait encore quelques traces inoffensives de son caractère trempé : le tee-shirt du jour affichait « Bumfuck »
Mais il était d'un noir très sobre et propre. Autant que son jean.

Elle ouvrit la conversation par un sourire cordial à l'adresse de la psychologue.

- J'voulais te voir parce que j'aimerais bien qu'on fasse le point sur ma situation. Y'a tout ce qu'on s'est dit dernièrement en euh... séance... et puis ce que je fais aussi. Oh ! Merci au fait de m'avoir filé un budget pour le matériel de peinture. J'crois que je t'ai pas dit merci pour ça...

Sky pencha la tête et leva une main pour accompagner ses propos, puis elle ouvrit son petit carnet.

- Normalement j'ai du toucher mon premier salaire de la Walemane. Je voudrais savoir de combien il est, même si c'est pas beaucoup. J'ai quelques projets et je voudrais voir avec toi si c'est faisable.

Elle but une gorgée de son coca et demanda nonchalamment

- Tu sais quand on pourra repasser devant le juge ?







She's from a different world
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t908-sky-cervantes-cyberpathe http://forum.childrenofluxaeterna.com/t909-sky-cervantes
Sunny Sullivan
avatar
Et avec la pression relâchée par Sky, Sunny pouvait se consacrer d'autant plus au Casino, autant de point de vue administratif que relationnel avec les autres pensionnaires. Pour l'instant, les résultats n'étaient pas encore pleinement visibles. Sky et d'autres pensionnaires arrivaient à la fin du programme qu'elle avait imaginé et pourrait bientôt officiellement conclure un tour de cadran. Alors seulement elle pourrait établir un bilan.

Sky, comme une poignée d'autres, faisaient appel à un degré plus élevé de son attention et de sa concentration. Ils étaient finalement ceux qui la faisaient vraiment travailler, le véritable challenge, ceux pour qui elle se battait bec et ongle. Sunny avait donné rendez-vous à Sky sur une heure de libre. Ses entretiens s'éternisaient parfois pour cause de morale, mais pour que l'adolescente y vienne d'elle-même, c'est que ça valait le coup de prendre son temps.

Quand elle entra, elle ne fit pas vraiment cas de sa tenue, après tout, elle avait vu tellement pire et au sein du Casino, elle faisait encore ce qu'elle voulait après tout. C'était en public qu'elle espérait la voir se tenir convenablement. Comme elle-même. Au Casino, c'était le petit tailleur blaser, mais à la maison, c'était le jogging délavé et le débardeur trop grand, les cheveux emmêlés et pas de maquillage.

Sunny invita Sky à s'installer et au lieu de mettre de la distance à l'aide du bureau, elle prit un fauteuil face au sien et lui sourit en réponse. La politesse dont elle faisait montre étonna presque l'aînée. Sous les jupons de la souillon, il y existait peut-être une jeune fille de bonne famille, finalement, quoiqu'un peu sujet à controverse, mais on revenait de loin. Elle hocha la tête à ses remerciements. Ce n'était pas grand chose et si cela avait pu contribuer au développement de l'adolescente en passant par une meilleure gestion de sa concentration, alors elle la remerciait de sa propre initiative.

"J'ai reçu un courrier hier ou avant-hier..." Sunny tenait toujours son téléphone greffé dans la paume de sa main. Elle navigua brièvement pour y trouver le courrier en question. "Fin novembre. Ca fera 6 mois et ton dossier est à nouveau examiné. Cette fois, ce sera la bonne, je ne vois pas ce qu'il pourrait à nouveau retenir contre la décision."

Si au début, elle avait trouvé la décision du juge ridicule, grotesque et insultante, il fallait tout de même reconnaître que Sky était en bien meilleure position maintenant que 6 mois plus tôt. Elle espérait seulement que Sky ne faisait pas tout ça juste pour passer avec fierté et défiance et ensuite tout lâcher grossièrement en faisant la nique au monde entier. Aux yeux de Sunny, elle en était capable. La jeune comédienne était douée.

"Ton salaire a été versé sur un compte particulier. A ton nom, bien sûr, mais jusqu'à décision du juge, tu ne peux pas y toucher. En revanche, tu peux venir me demander, comme tu le fais maintenant." Elle pianota un peu plus son téléphone. "Je cherche le montant versé... Ce n'est pas très glorieux, mais la Waleman est réputée pour bien payer ses employés. Ton salaire ne bougera pas de mois en mois à moins que ton mentor ne décide de t'accorder une prime. C'est de l'ordre d'environ 150 dollars par semaine, soit à peu près 500 dollars par mois." Elle reposa son téléphone. "Garde en tête que cet argent, tu en auras besoin quand tu quitteras le Casino. Pour ton appartement, tes fournitures... Oui, on t'aidera les premiers temps avec une bourse, mais ne perds pas de vue que ce ne sera pas grand chose non plus. Quels projets tu as en tête ?"



There's a certain beauty to your resistance.
Revenir en haut Aller en bas
Sky Cervantes
avatar
Six mois donc. Fin novembre.
Sky hocha la tête et haussa les épaules.

- On verra bien, on fera avec de toutes manières. J’l’ai eu mauvaise c’est vrai j’te le cache pas mais finalement… vu comment avancent les choses… ca change pas grand-chose alors c’est pas grave.

Ce qui l’ennuyait le plus, c’était de ne pas disposer d’une totale liberté de mouvements mais Sky commençait à entrapercevoir l’éventualité qu’à vouloir nager trop tôt dans l’Océan on risquait de se noyer plus que d’avancer, qu’importe l’énergie et la bonne volonté qu’on y mettait.
Sunny prit la peine de chercher dans son dossier pour répondre à sa question sur ce que ce premier mois à la Waleman lui avait rapporté.
500 dollars. Elle avait prié pour une somme plus rondelette mais c’était finalement plus qu’elle n’avait jamais touché légalement. Et celui-là elle ne l’avait pas volé ! C’est peut-être pour cette raison qu’elle retourna un sourire rayonnant à Sunny.

- Non c’est cool ! 500 dollars c’est bien ! Bon ouais c’est peut-être pas énorme mais c’est bien.

Ce serait suffisant espérait-elle. Mais Sunny s’enquit de ses projets et Sky sentit son cœur s’emballer quand il lui fallut entrer dans le vif du sujet. Elle ouvrit son petit carnet dans lequel elle avait listé ce qu’elle voulait, ce que ca impliquait et ce qu’elle estimait de ce que ca lui couterait.

- Voilà déjà en fait, en 1/Je voudrais pouvoir avoir une chambre en ville Médiane.

Elle inspira profondément pour se donner un peu de courage et expliquer son choix.

- En fait je voudrais juste une petite chambre ou une sous-location ou un truc… je sais pas… pas grand quoi. Une douche et un lit ca suffirait. J’voudrais… elle se mordilla la lèvre, j’voudrais un peu d’intimité pour moi… et mon copain aussi… mais bon pas comme au Casino, tu vois ? Et si c’était possible aussi en même temps qu’on continue de se voir à nos réunions ici toutes les semaines…. Et je viendrai les week-end pour aider pour les petits…






She's from a different world
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t908-sky-cervantes-cyberpathe http://forum.childrenofluxaeterna.com/t909-sky-cervantes
Sunny Sullivan
avatar
Sunny écouta attentivement en acquiesçant lentement. Elle prit le temps d'une réflexion - à savoir comment ne pas se mettre l'adolescente gratuitement à dos - et elle sourit.

"Et bien, je vais chercher quelque chose, quelque chose dans tes moyens, calculer un budget qui sera un peu serré, mais que je t'aiderai à gérer. On montera un dossier pour le juge qui l'approuvera en même temps. Pour le moment, tu es obligée de rester ici, mais le juge ne va pas t'enfermer ici indéfiniment. En lui montrant ton désir d'indépendance et ta capacité à t'en sortir seule - sans mentionner ton... copain pour le moment - plaidera en ta faveur. C'est l'histoire d'un mois environ." Elle sourit un peu plus en penchant la tête sur le ton de la confidence. "Tu tiendras jusque là ? Ca te laisse le temps de chercher quelque chose qui te plaît."



There's a certain beauty to your resistance.
Revenir en haut Aller en bas
Sky Cervantes
avatar
Sky s’était réellement attendue à une fin de non-recevoir. Elle s’y était préparée, non pas avec un argumentaire béton, mais plutôt avec une certaine forme de résignation. Elle assimilait petit à petit qu’elle avait les pieds dans des sables mouvants et qu’à trop se débattre, elle n’obtiendrait jamais autre chose que la précipitation de sa fin. En restant patiente et raisonnable, elle avait beaucoup plus de chances de s’en tirer… et avec le sourire qui plus est. C’était sans doute ce qu’on appelait « l’expérience ».
Elle retourna un sourire ravi à Sunny et secoua la tête.

- Non non un mois c’est bien ! C’est très bien. Ca passe vite en plus. Puis vu les journées que me fait faire Miss Miller, j’vois pas le temps passer.

A vrai dire, certains soirs, elle était même lessivée. Tout juste si elle arrivait à tenir un pinceau.
Elle cocha quelque chose sur son petit carnet puis passa à la suite.

- En 2/ …

Sky hésita.

- Tu sais, j’ai renoué avec ma mère…

Ouais c’était le truc dont elle était à la fois le plus fière et le plus terrifiée mais depuis que A.K avait rejoint le Sanctuaire, Sky avait le sentiment d’avoir une famille. Une vraie, une à elle, pas inventée, juste une comme tout le monde. C’était bizarre et… agréable à la fois. Parce que pour la première fois depuis… toujours en fait… elle se disait que quoi qu’il lui arrive maintenant, sa famille serait là. Une famille bancale, décimée et qui portait son lot de problèmes plus souvent qu’à son tour mais… une quand même. Alors en attendant qu’elle construise la sienne, celle-ci ferait l’affaire.

- J’voudrais savoir si maman peut venir des fois à des séances qu’on a où on parle ? Parce que tu vois, quand on parle avec Dolores, c’est pas toujours… euh… simple. J’me dis que si t’étais là, ca serait plus facile…






She's from a different world
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t908-sky-cervantes-cyberpathe http://forum.childrenofluxaeterna.com/t909-sky-cervantes
Sunny Sullivan
avatar
Sunny lorgna sur son carnet en fronçant les sourcils. Combien de requêtes Sky avait-elle inscrite ? C'était le jour des doléances et elle avait oublié ? Sa motion la laissa pour le moins perplexe et Sunny cligna des paupières. Etait-il possible que Sky la considère enfin pour ce qu'elle était et fasse appel à ses compétences réelles - et non sa patience - pour un problème qui la concernait d'aussi près ? Elle ouvrit la bouche, à la fois émue et impressionnée, mais elle ne sut quoi répondre. C'était un grand pas dans le progrès et les mots lui manquèrent. Aussi, elle finit par acquiescer.

"Bien sûr. Oui, oui, bien sûr, oui, pas de problème ! Tu sais qu'elle a le droit de venir te voir ici, aussi. Ton petit-ami, c'est une chose, mais ta mère..." Sunny haussa les épaules. "Il me semble important dans ton processus d'intégrer cette personne dans ton environnement de façon plus régulière. Ce serait même un atout considérable face au juge car il ne te verrait plus comme une délinquante livrée à elle-même, mais plutôt comme une jeune fille encore un peu paumée, mais possédant le soutien de sa famille. Ca montre ton désir d'évoluer, ta remise en question et par extension ta bonne volonté. Qui plus est, une mère c'est important. Mais dans ce cas, pourquoi n'envisages-tu pas de vivre avec ta mère ? Au moins les premiers temps et du coup, ton budget serait beaucoup moins serré !"



There's a certain beauty to your resistance.
Revenir en haut Aller en bas
Sky Cervantes
avatar
Ohla, Sunny s'emballait.
Bon au moins ca avait le mérite de lui montrer qu'elle adhérait à la suggestion de Sky ce qui la conforta dans ses décisions. Elle avait l'imperceptible sentiment que pour une fois, elle avait bien réfléchi, correctement et faisait les choses bien comme il faut.
C'était grisant.
Elle était fière d'elle.
Garin aussi serait fière. Surement.
Sky eut un petit rire devant la réaction de la psychologue et leva la main pour l'arrêter.

- Ouais attend... c'est pas si simple tu sais. Non... je...

Elle rit une dernière fois puis baissa le nez sur son carnet, le temps d'organiser ses pensées.

- Dolores... j'lui en veux encore Sunny. Beaucoup. Les coups, les regards sales, les mains qui me touchaient et faisaient comme si c'était mon imagination quand mes seins ont commencé à pousser...


Elle ne souriait plus.

- Les placards et le frigo vide... les nuits où je dormais sous mon lit tellement j'avais peur quand je l'entendais hurler et la frapper... toutes ces fois où elle aurait pu faire quelque chose et n'a rien fait...

Sky releva les yeux sur la psychologue

- Elle m'a même pas cherchée ! Quand je suis partie... elle m'a même pas cherchée...

Et pour elle, ca avait été l'ultime trahison, ce qui faisait qu'elle avait encore du mal à croire en la sincérité de sa mère quand elle lui montrait des signes d'affection. Parce qu'après la mort de John, le décès terrible de la seule personne qui l'ait vraiment aimée, elle aurait eu désespérément besoin d'une mère.
Sky secoua la tête.

- J'comprends... des choses aujourd'hui d'accord ? J'suis plus une enfant alors je comprends. Elle avait peur elle aussi et puis... j'ai lu des trucs... sur les femmes battues, tu sais ? Sur le réseau.

Elle posa une main sur son cœur.

- Y'a ce que je comprends, puis ce que je ressens. C'est pour ca que je peux pas habiter avec elle. C'est pas possible. Mais...

Sky inspira pour retrouver un peu de contenance et reprit son ton raisonnable, sans affects.

- Faut qu'on se répare d'abord, faut qu'on se parle. On a un chemin à prendre et j'veux y arriver et je sais que elle aussi, elle me l'a dit. Moi j'suis tellement en colère contre elle et je lui en veux tellement que des fois quand on discute, je suis méchante et j'ai envie de...

Ce dont elle avait envie, elle avait toute les peines du monde à le dire à voix haute. Mais c'était Sunny non ? Si elle le disait pas à elle, à qui elle pourrait dire une horreur pareille ?

- … j'ai envie de la frapper, tu vois ? Fort. De lui faire mal. Qu'elle ait mal comme j'ai eu mal.

Sky secoua la tête et son regard se posa sur le tas de dossiers du bureau de la psychologue.

- C'est pour ca, j'ai besoin de toi. Avec toi, tu pourras traduire... et puis que je sois pas violente avec elle pour parler.

Elle s’interrompit, garda quelques instants le silence et demanda timidement.

- Tu crois qu'on y arrivera ? C'est possible ?






She's from a different world
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t908-sky-cervantes-cyberpathe http://forum.childrenofluxaeterna.com/t909-sky-cervantes
Sunny Sullivan
avatar
Pour toute réponse, Sunny inspira profondément et mêla ses doigts en les posant sur ses cuisses. Elle adressa un sourire confiant à Sky et haussa les sourcils, sur le point de lui révéler quelque chose que l'adolescente semblait oublier.

"Sky... Le Casino n'est pas que pour les enfants et les adolescents. Je viens en aide aux plus grands aussi. Alors peut-être que je pourrais faire quelque chose pour ta mère. La faire participer à un des programmes de réinsertion. Un travail, un logement, l'aider à remettre sa vie sur des rails. Et éventuellement, je pourrais essayer de vous réapprendre à vivre ensemble."

Doucement, elle acquiesça, la confiance ne quittant pas ses traits. Pour une fois, elle était au coeur de son métier et pas seulement une assistante sociale qu'on prenait pour une empêcheuse de tourner en rond.

"Ce que tu ressens est compréhensible. Normal, même. Et j'apprécie que tu m'en parles afin que je puisse t'aider." Elle fronça les sourcils. "Bien sûr que c'est possible. Mais comme pour le reste, il te faudra du temps."

Elle lui aurait bien dit d'autres choses, lui aurait bien donné l'exemple de ses propres parents ou même d'autres, voire, de sa propre expérience, mais Sunny songea que Sky s'en ficherait. Les exemples, ça ne fonctionnait pas avec elle. Pour Sky, il fallait que l'expérience même fasse son oeuvre. Sunny se redressa et reprit un visage plus sérieux.

"En parlant de ça, nous n'avons que brièvement parlé de ton voyage au Mexique. J'ai le compte rendu de Bogdan, oui, mais je n'ai jamais vu quelqu'un écrire aussi mal de toute mon existence. Et je fréquente des médecins, d'accord ? Mais au moins eux ont-il abandonné l'idée du papier ! Ce que je n'ai pas saisi c'est est-ce que tu as trouvé ton père ou non ?"



There's a certain beauty to your resistance.
Revenir en haut Aller en bas
Sky Cervantes
avatar
Sky écouta Sunny avec attention. Elle ne savait pas que sa mère pourrait peut-être bénéficier, elle aussi, des générosités de la ville. Et après tout, pourquoi pas ? Elle en avait assez bavé, elle méritait peut-être un coup de pouce et pas seulement de sa fille.

- Elle a un logement déjà. J’lui ai trouvé un truc au Sanctuaire…

La jeune fille fit une moue hésitante, s’attendant sans doute à essuyer une remontrance quant à cette initiative. C’est surement pour cette raison qu’elle s’empressa de se justifier.

- J’l’ai sorti des mains de cet enculé avant qu’il la tue, d’accord ? J’ai fait ce que je pensais le mieux ! Elle a dit oui alors… au Sanctuaire elle est en sécurité. Il ira pas la chercher là-bas. Et puis y’a A.K pour la protéger. J’ai fait ce que je pensais bien… c’était bien, non ? hein ?

Sky remplit ses poumons puis hocha la tête en soufflant.

- J’lui parlerai de ton programme. Elle m’a dit qu’elle était contente que tu te sois occupée de moi alors j’pense qu’elle a une bonne opinion de toi. Après… Dolores elle est… c’est comme…

Difficile d’expliquer avec des mots. Sunny savait surement ce qu’elle aurait pu dire, mieux qu’elle. La psychologue aurait parlé du syndrome de victimisation, de l’habitus de la soumission. Peut-être même un soupçon de syndrome de Stockholm.

- C’est comme une gamine toute cassée. Elle a peur de tout et de tout le monde et même pour choisir ce qu’elle veut manger, t’as l’impression de lui demander de choisir entre l’univers et le cosmos.

C’était assez bien résumé même si assez réducteur.
Sunny revenait sur le Mexique. C’est vrai que la donzelle avait plutôt esquivé jusque maintenant et c’était contenté du strict minimum.

- J’ai rencontré un type là-bas qui l’a connu. Lui et Dolores. Il m’a dit que mon père était parti à ma naissance pour le travail mais qu’il n’était jamais revenu.

Ce n’est pas qu’elle voulait lui mentir, non. Juste, elle ne voulait pas entrer dans les détails. Pas encore, pas maintenant, parce que elle-même ne savait pas encore quoi faire de ce qu’elle avait appris et de ce que ca soulevait comme émotions chez elle.

- Il voulait pas nous laisser d’après ce qu’il m’a dit. Selon lui, il a eu un souci, quelque chose qui l’a empêché de revenir…

C’était déjà ça non ?

- Il s’appelait Rafaël.

Silence.

- Et il voulait vraiment m’appeler Sky.

Même si Rachel avait finalement opté pour Raphaëlle.






She's from a different world
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t908-sky-cervantes-cyberpathe http://forum.childrenofluxaeterna.com/t909-sky-cervantes
Sunny Sullivan
avatar
"Disons que le Sanctuaire n'est pas l'endroit où j'aurais placée ma mère dans une situation pareille, mais..." Elle plissa le nez. "Mettons ce détail de côté pour le juge, tu veux bien ?"

Elle avait le sentiment que le juge apprécierait moyen que les fonds publics passent dans un mobilhome décadent du Sanctuaire. Géographiquement rattaché à Megalopolis, le micro climat ressemblait plus à une vilaine appendice inutile dont on voulait se débarrasser. Sunny ne perdit pas son sourire et dévisagea Sky avec une certaine intensité. C'était toujours une petite victoire quand l'adolescente se confiait d'elle-même et Sunny avait appris à en savourer chaque mot.

"Je prendrai ta mère en entretien si elle le souhaite. Tout le monde a le droit à une seconde chance, pas vrai ?" Elle croisa ses mains sur ses genoux et fronça les sourcils. "Et où est ce Rafael à présent ?"



There's a certain beauty to your resistance.
Revenir en haut Aller en bas
Sky Cervantes
avatar
Sky voyait vraiment pas ce que Sunny pouvait reprocher au Sanctuaire qui, de son point de vue, restait vachement moins dangereux que le Queen’s. Toutefois elle acquiesça à sa proposition. Après tout, elle était mieux placée pour savoir ce qu’il fallait dire ou pas au Juge.
Donc résumons : elle ne parle pas de son petit copain et ne parle pas de où vit sa mère.

- J’peux lui parler d’A.K… ?

Tant qu’on y était, peut-être qu’avoir un chien n’était pas non plus une bonne idée pour un Juge.
Est-ce que lui aussi s’intéresserait à Rafaël ? Là, pour le coup, Sky pensait que ce n’était pas du tout une bonne idée ce qui voulait dire que lui, trouverait ca particulièrement intéressant.
En fait Sky venait de comprendre une chose qui la frappa soudainement : elle était juste une inadaptée sociale. Tout ce qui était bien de son point de vue ne l’était pas du point de vue des institutions de Megalopolis.
Ce qui l’amena à deux conclusions : la première est qu’elle ne pourrait jamais être une fille « normale » selon les critères établis (et paye ta misère, du coup, pour être à la hauteur des souhaits de son chéri), et deuxièmement, que Megalopolis n’était vraiment pas pour elle.

- Rafaël ? Oh… on ne sait pas. D’après cet homme mexicain, il pourrait être n’importe où.

Pourtant il risquait de refaire surface alors il fallait peut-être bien préparer le terrain…

- Il m’a dit qu’il connaissait des détectives compétents et… du coup j’ai cramé une partie de mes économies pour les payer. Ils me tiennent au courant s’ils trouvent quelque chose…

Dans le genre compétent on pouvait faire difficilement mieux que l’Enclave, non ? L’underground peut-être…






She's from a different world
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t908-sky-cervantes-cyberpathe http://forum.childrenofluxaeterna.com/t909-sky-cervantes
Sunny Sullivan
avatar
"Tu... Peux lui parler d'AK, oui si tu veux, mais tu lui diras qu'il reste chez ta mère, pas qu'on le garde ici de temps en temps."

Ni que Sunny devait parfois venir rappeler à Sky - dans la voiture - qu'il était l'heure de ramener le chien, justement... Non, à ça, Sunny souriait. Puis elle secoua la tête en soupirant.

"Sky, tu devrais me parler de ça avant de dépenser ton argent. On pourrait peut-être trouver une autre solution ou peut-être trouver nous-mêmes tout court. Mais... Peu importe, tiens-moi informée, d'accord ?"

Elle pencha le nez vers le carnet de Sky et haussa les sourcils avec un sourire espiègle.

"Autre chose ?"



There's a certain beauty to your resistance.
Revenir en haut Aller en bas
Sky Cervantes
avatar
Lui parler de ce qu’elle faisait pour retrouver ses parents ? Bon sang c’était tellement compliqué et ca impliquait tellement de trucs qui lui feraient dresser les cheveux sur la tête ! Sunny était touchante et c’était sans doute pour cette raison que Sky se montrait aussi conciliante que possible, et plus indulgente envers elle. Jamais elle n’avait perdu foi en sa capacité à devenir une jeune fille respectable et respectée, quand bien même son histoire faisait indubitablement d’elle une âme perdue. Sky avait pris des sentiers sauvages qui l’avaient conduit à des ravins. Si elle revenait vers le droit chemin, et en partie grâce à l’aide de Sunny, elle n’en arpentait pas pour autant les talus. Pas encore. Et, devinait-elle, ne le ferait jamais totalement.

- Ouais mais… en fait j’en ai parlé un peu avec Bogdan et on n’a pas pensé à une autre solution sur le moment. J’voulais pas prendre le risque de perdre cette piste en plus…

Elle affichait un air contrit. Bogdan serait super fier d’elle. Il n’aurait pas peiné plus à sortir un aussi gros mensonge.

- Mais d’accord. Si des fois j’ai des nouvelles et quelque chose de concret, je viendrai t’en parler.

Ca c’était vrai en revanche. Pas dit que ce soit l’entière vérité mais elle ne prendrait pas le risque de les mettre, l’une comme l’autre, dans une position qui risquerait d’anéantir tous leurs efforts.
Quand l’éducatrice l’interpella sur le reste de ses requêtes, Sky jeta un coup d’œil à son carnet.

- Ouais j’ai encore deux trucs mais je sais pas si ca va être vraiment compatible. J’voulais voir si je pouvais trouver des cours dans un atelier… une fois de temps en temps seulement parce que j’ai pas trop de fric hein… mais bon si tu connaissais quelqu’un…

Elle poussa un bref soupire.

- Et comme ma mère elle bosse pas tout de suite et que c’est difficile pour elle, j’voulais trouver un petit job en complément pour l’aider à s’acheter à bouffer et payer le loyer. J’sais bien j’suis positive, avec un putain de casier et… des casseroles au cul mais j’suis prête à prendre n’importe quoi…


Sky tourna des yeux hésitants vers Sunny, dans l’expectative.








She's from a different world
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t908-sky-cervantes-cyberpathe http://forum.childrenofluxaeterna.com/t909-sky-cervantes
Sunny Sullivan
avatar
Sunny sourit en secouant la tête.

"Oui, mais Bogdan ne travaille pas pour le Casino, ce n'est qu'un intervenant. Ce n'est pas à lui que tu réponds."

D'autant que Bogdan n'était plus aussi assidu qu'il y a quelques mois. Son visage se mua d'un léger rire amusé.

"Des cours dans un atelier ? Mais quel genre de cours ?"

Que Sky se cherche d'autres activités en dehors du Casino et de l'école, c'était une bonne chose, aussi Sunny ne souhaitait pas la décourager dans cette entreprise. Malgré tout, elle avait tout accepté jusque là et elle se demanda si c'était parce que Sky devenait raisonnable ou parce que son propre jugement était altéré par la volonté d'élever Sky vers une meilleure plateforme afin de l'inspirer à faire mieux. Vint alors le dernière requête et Sunny inspira profondément en se laissant s'enfoncer dans le fond de son siège. Elle observa Sky un instant et réfléchit à la question quelques instants.

"Sky, travailler fait partie des conditions pour quitter le Casino, oui. Mais tu as déjà un stage qui entre dans ce critère valide. Si tu travailles en plus de ton stage..." Elle secoua la tête. "Non, Sky, tu dois penser aussi à toi. Je m'occuperai de trouver un travail à ta mère si elle souhaite entrer dans le programme du Casino, mais je ne peux pas te laisser te sacrifier ainsi alors que tu es si près du but ! C'est probablement très égoïste de ma part de te demander ça, mais ta mère serait un modèle exemplaire de maternité que ma réponse serait la même. Je dois concentrer mes efforts sur toi et ne penser qu'à ce qui est nécessaire pour te sortir toi de la rue. Alors, tu ne travailleras pas pour ta mère en cumulant les emplois en ayant tout juste 18 ans. Ta mère va devoir trouver la volonté et la force - comme toi - de s'en sortir - elle aussi - toute seule, même avec un peu d'aide. Et ça n'a rien à voir avec le fait que tu sois Positive..." Elle soupira. "Nous vivons à Megalopolis, et malgré tout ce qui se passe, les Positifs ne sont pas exclus de la société. Ils sont toujours racisés, oui... Mais pas exclus. Il y a beaucoup de gens biens dans cette ville."



There's a certain beauty to your resistance.
Revenir en haut Aller en bas
Sky Cervantes
avatar
Hey jusqu’à maintenant elle n’avait eu que des réponses positives, elle n’en avait même pas espéré autant. Bon, ok, elle devait reconnaître qu’elle avait gardé celle qui aurait le plus de mal à passer pour la fin mais qui ne tente rien n’a rien. Toujours, dorénavant, elle visait d’abord la voie royale. Ensuite la légale, puis la tendancieuse, la hors-la-loi pour terminer. Pour parvenir à ses fins, il lui en restait quelques-unes sous le coude, non ?
Sky ne doutait pas que Dolores finirait par retomber sur ses pieds. Au-delà de sa rancœur toute personnelle, elle devait bien admettre que la jeune femme avait traversé tous les Etats-Unis, un bébé sous le bras, une fausse identité dans le sac… avait toujours trouvé de quoi les nourrir (autant que possible quand l’autre alcolo lui buvait sa paye) et avait pris toutes les décisions nécessaires concernant sa fille et dans la limite de ses moyens. Donc oui, à moins qu’elle n’ait pris trop de coups qui lui aient bousillé le cerveau, Dolores finira par revenir à la vie et se trouver l’énergie nécessaire pour ne plus avoir besoin de Sky. En attendant… la blondinette chercherait un petit job toute seule. Même un sale truc mal payé.
Elle inspira profondément et secoua la tête en direction de Sunny.

- OK… bon d’accord j’suis déçue mais… ok.

Sky pencha les yeux sur son petit carnet puis le referma doucement.

- Les cours en atelier… je voulais dire de peinture. Il me manque quelques techniques et j’aurais voulu des conseils d'un pro. Pas sur que j’en ai besoin de beaucoup mais… j’voudrais voir !

Elle poussa un soupir puis retrouva un sourire rayonnant.

- J’ai hâte d’avoir mon premier chez-moi ! Un vrai j’veux dire… pas chez ma mère, gloussa-t-elle. Et pas un en ruine non plus au milieu du quartier des junkies ! Un vrai de vrai quoi.

Si on lui avait demandé, dans son monde idéal onirique – qui n’avait finalement pas grand-chose à voir avec la réalité – elle s’était imaginé quitter le Casino pour aller vivre avec son chéri, comme un vrai petit couple. Ca lui foutait presque le vertige de se retrouver toute seule. C’était à la fois excitant et terrifiant. Surtout, elle n’avait jamais été seule.

- Tu sais ce qui pourrait faire plaisir à Matt ? Un petit quelque chose de rien mais un truc sympa pour le remercier, pour les cours qu’il m’a donnés quand je suis arrivée… si je maitrise mieux mon Yu aujourd’hui c’est quand même grâce à lui…

Et c’était pas peu dire….



[HJ : Tu pourras conclure dans ta réponse si tu veux, Sky a fait le tour de ses doléances ;)]






She's from a different world
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t908-sky-cervantes-cyberpathe http://forum.childrenofluxaeterna.com/t909-sky-cervantes
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
[Sky/Sunny] I climbed a mountain
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Children of Lux Aeterna :: MEGALOPOLIS :: Ville médiane-