2076. Côte est des Etats-Unis. Megalopolis est le centre névralgique d'une guerre géo-politique mondiale depuis qu'un attentat biologique en 2026 a divisé l'humanité en deux populations bien distinctes : ceux qui se battent pour le futur, et ceux qui font avec le présent.
NAVIGATION

Partagez | 
 

 [Six/Sky] See Six & Sky 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Six
avatar
OCTOBRE 2076

Six n'était pas énormément habituée à la Ville Médiane. Ca ressemblait pour elle à un rêve, une autre dimension. Autant, elle pouvait envisager la Ville Haute avec ses bourgeois, sa haute société, ses flash partout et ses lumières enivrantes contrastant sinistrement avec le chaos de la Basse... Autant qu'une ville comme la Médiane puisse être aussi tranquille. Paisible... Ca lui semblait hors du temps. Ici, les maisons étaient plutôt jolies et grandes, entretenues abritant sûrement des petites familles que Six enviait profondément sans le montrer.

Il lui fallut un peu plus d'une demie heure pour atteindre le bar et pour le coup, Six était vraiment très loin de chez elle. Probablement le plus loin qu'elle ait jamais été ! Depuis qu'elle était arrivée à Megalopolis, elle n'avait que rarement dépassé la Basse sauf pour aller au Sanctuaire. Même quand il avait fallu envoyer quelqu'un au lycée de Sky, elle n'y était pas allée elle-même. Elle se demanda alors si elle ne devait pas y voir quelque chose de caché dans cet inconfort de s'éloigner de l'Enclave.

"Désolée, je suis un peu en retard, ça fait une trotte depuis le Queens !"

Elle sourit en prenant place en face de Sky et fourra ses mains dans les poches de son hoodie. L'adolescente paraissait beaucoup plus dans son élément que l'ancienne SDF qui paraissait toujours vivre dans la rue. Le côté nomade, sûrement...

"Je ne suis pas une grande fan de cette alliance avec ce... Zaan, mais je dois reconnaître qu'il a le bras long et que ça nous a bien aidé récemment."

Elle parlait à voix basse et quand le serveur vint s'enquérir de leur commande, elle demanda un immense latte avec de la crème. Bien chaud. A nouveau hors de portée d'oreilles, elle reprit dans un soupir vaincu.

"Je lui ai demandé pourquoi il ne se tournait pas vers l'Underground parce que ce genre de mission suicide, ce n'est pas trop notre domaine. Il m'a répondu qu'ils étaient occupés avec un autre big problem actuellement. En gros, on frôle une nouvelle guerre de grosse envergure. Autant te dire que si je pouvais éviter de demander ton aide, je le ferais. Je sais que ce que je te demande n'est pas rien et que ça peut te causer des ennuis, je comprendrais parfaitement que tu refuses, même si..." Elle étudia Sky un instant et haussa les épaules. "J'ignorais que ton père était sur la liste."

Elle leva les yeux sur le serveur et s'écarta légèrement pour le laisser déposer leur commande. Elle lui offrit un bref sourire et attendit qu'il se soit éloigné pour sortir ses mains de ses poches. Elle encercla son bol et se réchauffa les paumes en se penchant à nouveau sur Sky. Seuls ses doigts dépassèrent de ses manches.

"Zaan m'a demandé de trouver la localisation d'un certain nombre de personnes en ajoutant que leur trace a été perdue au niveau de la Waleman. Malheureusement, le pouvoir de Vasile ne nous permet pas d'entrer dans le réseau pour faire des recherches. Zhid a bien essayé mais elle est toujours violemment rejetée des réseaux. La Waleman se protège bien alors j'ai songé à une approche plus... Douce."



« This is war, and people are going to die. Friends are going to die. I've come to accept the pain, to take the ugliness for granted.
So it can be a little stunning when something good actually happens. »
– Six
Revenir en haut Aller en bas
Sky Cervantes
avatar
Sky ne s’offusqua pas du retard de son amie. Elle se doutait bien que de venir de la Basse lui prendrait du temps.
Assise devant un coca, elle suçotait une énième sucrerie. A se demander si finalement, elle n’avait pas lâché une addiction à la nicotine pour adopter celle au sucre. Surement d’ailleurs.
Elle attendit que l’italienne ait commandé pour en venir au fait.
Tandis qu’elle parlait, Sky mesura la différence entre elles deux et elle en fut tout à la fois surprise et, quelque part, blessée. Au fond, elle ne sentait pas différente de la jeune femme. Elles avaient partagé la rue, les galères, les aspirations et même les amitiés. Pourtant, assises là, face à face en cette fin de journée, si Six portait sur elle les oripeaux de la rue, Sky, elle, était soigneusement peignée avec une natte serrée, légèrement maquillée, une chemisette de coton noire sur un jean propre et visiblement neuf. Aux pieds, des chaussures montantes qui s’apparentaient plus à des rangers militaires qu’à des boots de racaille, propre et cirée. Leur différence, elles la portaient sur elles.
Six lui délivra plus d’informations qu’elle n’en avait demandé finalement. Zaan avait donc des sources à L’Undergound, ce qui ne l’étonnait pas en soi, et il avait l’air très au fait de ce que Maze avait à gérer. Maze… et les autres. La merde infâme que Sky lui avait léguée… pour sur ! tu parles d’un big problème ! Si Six savait…
Elle lui parla alors d’une liste et Sky secoua doucement la tête.

- T’inquiète pas Six. J’voulais juste que tu saches pour que…

Elle tordit la bouche.

- … que tu penses pas que je fais ça sans mesurer les conséquences, ok ? J’essaie de le faire maintenant. Bon, j’suis pas sure que je le fais bien hein, j’apprends, mais j’essaie.

Sky but un peu de coca avant de poursuivre.

- Zaan m’a pas parlé d’une liste au Mexique. Il m’a juste dit « mon père ». Je t’aiderai quand même t’inquiète pas ! Même si mon père est pas dessus finalement, c’est pas grave.

Six lui exposa ses difficultés et Sky était partagée entre deux sentiments : que l’Enclave n’ait pas les moyens de la Waleman, ca, c’était pas une surprise. Mais que Zaan non plus, vu la façon dont il l’avait rembarrée quand elle avait suggéré que… ca en revanche, ca l’interrogea. A moins qu’il n’ait d’autres intentions ? Celle notamment, de l’impliquer véritablement ? C’était une possibilité.

- Si je comprends bien, reprit Sky, tu veux que je localise un certain nombre de personne en utilisant les données présentes dans le réseau de la Waleman, c’est ca ?






She's from a different world
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t908-sky-cervantes-cyberpathe http://forum.childrenofluxaeterna.com/t909-sky-cervantes
Six
avatar
Six ne fit absolument pas cas de leurs différences. Elle avait bien d'autres priorités et qui plus est, c'était un choix de vie qu'elle avait fait. De toute manière, elle avait toujours vécu ainsi. En ça, elle était très proche de Tibor et c'était sûrement là leur seul point commun en dehors de ce qu'ils avaient vécu avec les autres.

"Si tu ne peux pas, Zaan a un dernier recours, mais il aimerait ne pas avoir à l'utiliser." Elle soupira en serrant son mug entre ses mains. "Encore une fois, je ne veux pas te pousser à te mettre inutilement en danger, d'accord ? Si tu sens que quelque chose tourne mal, tu arrêtes tout de suite et tu dégages de là." Elle regarda autour d'elle, semblant constamment à l'affût. "Je ne veux pas t'en dire plus à moins que ce soit absolument nécessaire."



« This is war, and people are going to die. Friends are going to die. I've come to accept the pain, to take the ugliness for granted.
So it can be a little stunning when something good actually happens. »
– Six
Revenir en haut Aller en bas
Sky Cervantes
avatar
Sky avait ses entrées à la Waleman et Lisbet avait des accès qu'aucun embauché lambda n'avait. Elle était indéniablement une carte à jouer et à la place de Zaan, elle n'aurait pas non plus hésiter.
La blondinette hocha la tête et sourit à Six.

- T'inquiète j'ai compris ! J'ferai ce que je peux. Juste...

Elle eut une petite moue cocasse et un haussement de sourcils

- Il va quand même falloir que tu m'en dises plus. Au moins des noms... ou alors tu veux que je regarde juste pour mon père et voir ce que je récupère en infos secondaires ?






She's from a different world
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t908-sky-cervantes-cyberpathe http://forum.childrenofluxaeterna.com/t909-sky-cervantes
Six
avatar
Six acquiesça avec un léger sourire.

"Si quelqu'un fait le lien entre ton père et toi, ce n'est peut-être pas une bonne idée."

Elle se redressa pour fouiller dans une de ses poches et en sortit un morceau de papier froissé parmi d'autres. Elle l'étudia une seconde avant de lui en tendre un où était inscrit une suite de chiffres #M154952.

"Tu ne trouveras probablement rien avec juste un nom de toute manière, mais tu peux toujours essayer avec le code d'enregistrement du PRD."

Puis elle porta son latte à ses lèvres.



« This is war, and people are going to die. Friends are going to die. I've come to accept the pain, to take the ugliness for granted.
So it can be a little stunning when something good actually happens. »
– Six
Revenir en haut Aller en bas
Sky Cervantes
avatar
Sky haussa les épaules.

" J'crois que Tomas et Zaan ont bien fait les choses. Personne ne se doute que j'ai un père, un vrai, un vivant hein. J'porte même pas son nom alors... mais je serai quand même prudente."

Elle prit le petit papier puis fronça les sourcils.

"La Waleman a encore les archives du PRD ?"

Ca l'étonnait mais qu'à moitié finalement. C'était un sujet nouveau pour elle, elle ne s'en était jamais inquiété jusqu'à maintenant. La voilà donc avec un numéro à faire parler.

"Je ferai ce que je peux, j'essaierai tout. Nom, numéro... on sait jamais, on verra ce qui ressortira. Je te promets rien hein ! Dis lui que je ferai de mon mieux mais que je suis pas sure de réussir..."

Et c'était sincère. Restait d'ailleurs un problème crucial qu'elle devrait résoudre par elle-même : Lisbet.






She's from a different world
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t908-sky-cervantes-cyberpathe http://forum.childrenofluxaeterna.com/t909-sky-cervantes
Six
avatar
"Qui est Tomas ?"

Six avait beau être dans les proches papiers de Zaan, il ne lui disait pas tout. Et la relation qu'il partageait avec Bogdan était suffisamment électrique pour qu'elle ne cherche pas à voir Zaan plus que de raison. Qui plus est, elle s'en moquerait très probablement car ça ne la regardait pas. Mais tout de même, c'était intriguant de voir combien Sky en savait comparé à elle qu'on avait mis en première ligne de cette mission qu'elle entrevoyait suicidaire. Six quitta sa tasse de ses lèvres.

"La Waleman est le PRD, Sky. Bogdan et Libby t'en parleront probablement bien mieux que moi, mais la Waleman a racheté le PRD il y a plusieurs années, maintenant. Ils possèdent toutes les archives, certains locaux et par extension... Tous leurs laboratoires. C'est pour ça que Liberation en avait après eux et qu'ils en faisaient leur mission principale. Ils ont tenté d'arrêter la machine en coupant la tête du serpent, mais ils ont échoué et maintenant, le serpent est encore plus venimeux. A leur place, ça m'aurait frustrée également, j'imagine." Elle haussa les épaules, ne s'arrêtant pas au passé mais cherchant à faire autre chose de ce que le présent leur met sur la route. "Ils ne sont pas les premiers à s'être attaqués au PRD ou à la Waleman. Jusque là, tous ceux qui ont essayé se sont cassés les dents dessus ou sont... Morts." Elle secoua doucement la tête. "Et maintenant, c'est notre tour d'essayer. Nous ne commettrons pas les mêmes erreurs, cependant."



« This is war, and people are going to die. Friends are going to die. I've come to accept the pain, to take the ugliness for granted.
So it can be a little stunning when something good actually happens. »
– Six
Revenir en haut Aller en bas
Sky Cervantes
avatar
La Waleman. Le PRD. Ouais bon ok, elle dormait en cours d’histoire ca l’avait toujours faite chier.

- Oh ? Ah ouais… répondit-elle à Six un peu gênée d’afficher son ignorance.

Bon fondamentalement, elle s’en foutait bien de connaître les origines de la Waleman. Garin lui avait déjà mis les points sur les i à leur sujet et elle avait bien compris qu’ils n’étaient pas franchement fréquentables mais… qui d’autre lui avait offert une chance comme Lisbet l’avait fait ? Qui d’autre voyait en elle une fille qui méritait qu’on s’intéresse à elle pour ce qu’elle était et qui, sans vouloir la changer, acceptait ses aptitudes comme autant de potentialités ? Avec Lisbet, elle n’avait pas besoin de se courber, de se résigner ou de se contraindre. Et tout ca, sans trahir qui que ce soit…
D’accord.
Hyun l’avait fait. Et elle devait bien admettre qu’elle était tellement avide d’intérêt et de reconnaissance qu’elle lui aurait mangé dans la main les miettes qu’il lui aurait filées si ses conditions n’avaient pas été aussi exigeantes.
Hyun avait été le premier même. Le premier à voir en elle ce qu’elle s’évertuait à vouloir montrer pour qu’on l’aime vraiment : ses qualités.

- J’suis pas certaine d’aller jusqu’au sacrifice hein Six. J’suis qu’une gamine qui sort tout juste de sa merde alors m’attaquer à la Waleman, pfuuiiii ! Ils me donnent du boulot et j’ai besoin de fric. Faut que je fasse bouffer ma mère et A.K et… j’ai des projets aussi. Alors pour le moment, ils me vont bien. C’est pas que je tourne le dos à ce qu’ils ont fait ou aux positifs, d’accord ?

Elle ne voulait pas être perçue comme une vendue mais ce combat n’était pas le sien. Trouver son père, s’il était encore en vie, c’était une chose. Combattre la Waleman, c’en était une autre.
En parlant de Bogdan et de Libby…

- Comment va tout le monde ? Ca va pour vous à l’Enclave ? Harry m’a dit un peu pour Itembe la dernière fois…






She's from a different world
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t908-sky-cervantes-cyberpathe http://forum.childrenofluxaeterna.com/t909-sky-cervantes
Six
avatar
Bienveillant, un sourire s'étira lentement sur les lèvres de Six quand elle dévisagea Sky. D'une petite voix de marraine la bonne fée sur le ton de la confidence, elle précisa.

"Par 'nous', j'entendais l'Enclave... Je te demande ton aide aujourd'hui mais le jour J, j'espère que tu seras au chaud sous ta couette. Je te l'ai dit. Mon but n'est pas de te mettre en danger."

Sky n'avait jamais envisagé, ni même montré des signes d'intérêts, rejoindre l'Enclave et Six n'avait pas non plus essayé de la recruter. Elle était une alliée, considérable dans certaines matières, mais Sky ne faisait pas partie des membres de l'Enclave, quand bien même elle était un peu membre du groupe et qu'elle les connaissait. Malgré tout, elle n'en connaissait qu'une poignée. Quant à sa façon de se justifier, Six secoua la tête, ne se souvenant pas une seconde avoir dit quoi que ce soit contre la Waleman ou son stage. Au contraire, c'était bien pour ça qu'elle venait la chercher, non ? Quand elle changea de sujet, Six reposa sa tasse sur la table et inspira profondément. Elle ne voulait pas trop en dire à Sky non plus aussi se tint-elle à la surface et soupira.

"Nous avons essuyé quelques dommages récemment, oui. Mais je n'ai pas dit mon dernier mot, c'est encore loin d'être fini. Quant à Bogdan..." Elle haussa les épaules. "Il va mieux. Ses propres pertes l'ont mené à prendre des décisions difficiles, mais la présence de son frère - et celle de Libby - l'ont apaisé." Son visage s'illumina. "Je suis vraiment contente de le retrouver, lui, et les autres, c'est ma deuxième famille si on considère... Ma première. J'ai vécu sans eux pendant des années et je ressentais ce vide qui me rongeait tout ce temps. Je crois que c'était aussi ce que Bogdan ressentait, tu vois ? Aujourd'hui, ce vide s'est un peu rempli, même s'il manque... Certaines personnes." Son visage s'assombrit alors. "On n'a pas tous eu de la chance... C'est un peu la loi de l'équilibre, non ? Certains doivent tomber pour que d'autres puissent survivre."



« This is war, and people are going to die. Friends are going to die. I've come to accept the pain, to take the ugliness for granted.
So it can be a little stunning when something good actually happens. »
– Six
Revenir en haut Aller en bas
Sky Cervantes
avatar
Sky écouta avec attention. C’était comme ça. Quand elle faisait l’effort de prendre des nouvelles, c’était sincère, pas pour faire la conversation. D’ailleurs, elle n’en prenait que de ceux pour qui ca avait vraiment une importance ; les autres elles s’en foutaient royalement.
Les revendications de Six la firent sourire. Elle reconnaissait bien là la détermination de l’italienne qui ne s’avouait pas vaincue facilement.
Pour le reste… son visage resta impassible alors que ce qu’elle pensait…
« Conneries ! » aurait-elle eu envie de dire à Six avec toute sa spontanéité. « De la merde en barre. La vie est une pute qui prend ce qu’elle veut ou qui elle veut quand elle veut. »
On pouvait bien se raccrocher à ce qu’on voulait le résultat était le même. Mais hey, il fallait peut-être bien donner du sens à ce qui n’en avait pas pour continuer d’avancer non ? Et puis avec l’arrivée de Yu dans les parages, les cartes étaient régulièrement redistribuées. Les morts ne le restaient pas toujours et ce qui n’était plus était encore… ailleurs… autrement…
Sky but un peu de son coca puis s’éclaircit la gorge.

- Il m’a dit qu’il avait perdu quelqu’un de cher… j’ai supposé un membre de sa famille ou un ami très proche… même si avec Bogdan j’arrive jamais vraiment à savoir ce qui est du cinéma et ce qui est sincère. J’ai pas ton Yu…

Elle haussa les épaules et fouilla ses poches à la recherche d’une sucette.






She's from a different world
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t908-sky-cervantes-cyberpathe http://forum.childrenofluxaeterna.com/t909-sky-cervantes
Six
avatar
Six pouffa de rire. Sky n'était pas la seule dans cette impasse et elle soupçonna Bogdan de ne pas révéler à quel point ça l'handicapait socialement parlant de posséder toujours cette barrière entre lui et les autres. Il était de loin le plus ouvert et le moins solitaire de tous.

"Quand Tibor est arrivé en ville, c'était pour trouver Bogdan qu'il savait ici. C'est tout de même grâce à toi qu'il a réussi à lui mettre la main dessus. Entre l'un qui se cache dans les souterrains et l'autre qui se souvient pas de sa propre date de naissance !" Elle soupira en secouant la tête. "Mais Tibor venait de chez eux et il venait prévenir Bogdan de l'état grave de sa mère. Alors il a fait l'aller-retour jusque là-bas. A temps. Sans parents et leur soeur qui refusait de les revoir, Vas et Bogdan sont rentrés tous les deux à Megalopolis. Pour y rester. Tibor n'a alors plus eu de raison d'aller ailleurs, il est donc resté lui aussi. Quelques mois plus tard, il a appris qu'une de ses plus anciennes amies, de Liberation, si j'en crois Libby, est venue agrandir le cimetière intérieur de Bogdan." Six grimaça et agita un index. "Je sais pas, quelque chose... A pété dans sa tête... Ce n'était pas dans la mort de cette fille, c'était plutôt... Ce qui l'avait tuée. Il l'aimait, de sûr, mais dans notre 'métier', on finit par être habitué aux pertes inévitables. Quelques jours après je l'ai retrouvé sur le pas de ma porte. Il rentrait de plusieurs heures de route... Depuis le Mexique. Je ne sais pas ce qui s'est passé, il ne m'a rien dit. Il ne dit rien tout court, d'ailleurs, il se contente d'avoir la tête penchée sur des plans de bâtiment, il calcule des trucs avec Tibor, ils envisagent des possibilités avec Libby, à croire qu'aucun d'entre eux ne dort."

Six haussa les épaules et reprit sa tasse chaude entre ses mains.

"Tout ce que je sais c'est qu'hier, il a envisagé de te contacter pour voir avec toi tes liens avec la Waleman et... une femme que tu connais là-bas, je sais pas trop, même moi je dois trier dans ce qu'il dit. Je sais quand il ment, mais ça me dit pas forcément la vérité. Je la devine de temps en temps mais je la lui extirpe pas." Elle désigna Sky. "Je lui ai dit qu'on avait le droit de t'impliquer là-dedans, que c'était injuste et beaucoup trop dangereux. Il m'a répondu que tu voudrais sûrement aider. J'imagine que c'est cette histoire de... Père ? Tu n'es pas partie au Mexique récemment pour retrouver la trace de tes parents ?"



« This is war, and people are going to die. Friends are going to die. I've come to accept the pain, to take the ugliness for granted.
So it can be a little stunning when something good actually happens. »
– Six
Revenir en haut Aller en bas
Sky Cervantes
avatar
Elle ne trouva pas ce qu’elle cherchait dans ses poches, aussi elle plongea dans son sac. Deux sucettes : une pour elle et une pour Six.
Sky déballa la sucrerie tout en écoutant l’italienne lui raconter le parcours de Bogdan et, par extension, celui de Tibor. Marrant comme le destin prenait des détours alambiqués pour parvenir à ses fins ! Elle avait été le trait d’union entre l’un et l’autre sans même le savoir.

D’une certaine manière, elle avait vu juste. Le roumain avait enterrée une amie juste avant son départ pour le Mexique. Une amie de Libération. Sky ne connaissait pas les membres du groupuscule en dehors de ceux qui avaient croisé sa route plus ou moins franchement : Jericho… et par extension Abel, Libby qui était celle qu’il cherchait, Annie… dont Garin lui avait touché deux mots, Bogdan, Celle-dont-elle-ne-devait-pas-prononcer-le-nom. Les pieds nickelés du web… mais plus satellites qu’investis.
Sky soupira et baissa les yeux.
Après les horreurs qu’il lui avait balancées, elle avait effacé Bogdan de son environnement immédiat. Ce n’était pas pour autant qu’elle lui souhaitait du mal et puis, au fond, elle le savait, elle serait sans doute même capable de dépasser sa propre blessure s’il en prenait la mesure.

- Tu sais qui c’est cette fille ? Comment elle est morte ?

Pour qu’il s’attache aux circonstances plus qu’aux conséquences, ca ne devait pas être banal. Six n’avait pas été mise au courant des détails et Sky trouva ça injuste. Elle devait beaucoup à l’italienne, au-delà de l’affection qu’elle lui portait. C’est peut-être pour ça qu’elle répondit à sa question avec bonne volonté.

- Je suis allée au Mexique oui. Dolores m’a appris la vérité au printemps quand j’y suis allée pour… elle s’interrompit… pour lui présenter Garin.

Elle y était allée pour lui annoncer son mariage en fait. Ironie.

- C’est même pas ma mère. En fait ma mère biologique est morte à ma naissance. Elle était malade. Mon père a disparu après être parti chercher un remède pour elle… j’pense qu’il a du vouloir négocier avec la Waleman ou un truc du genre…

Elle balaya l’air devant elle de la main. Sky non plus n’avait pas tous les détails.

- C’était des positifs activistes australiens. Pacifistes, s’empressa-t-elle d’ajouter, mais ca a pas empêché qu’on le leur fasse payer quand même. Zaan et son ami, Tomas, m’ont confiée à Dolores en attendant que mon père revienne. Sauf qu’il est jamais revenu. Ils ont perdu sa trace à la Waleman. La suite… bah… tu la connais. Ma vie de merde, les coups, les emmerdes et la rue.

Sky fit rouler la sucette d’une joue à l’autre puis se passa la main sur les yeux. Elle soupira de nouveau.

- Le Juge m’a collée sous tutelle juste avant l’été. Du coup, Sunny a du prendre des dispositions pour me laisser partir. Fallait que je sois accompagnée par un adulte responsable et ça pouvait pas être mon mec. C’est Bogdan qui s’y est collé. Il avait pas plus envie que moi de jouer les chaperons surtout pas… dans ces circonstances, après la mort de son amie hein, mais bon… j’sais pas…

Elle a haussé les épaules

- … il a quand même accepté. Et donc forcément, ca c’est pas super bien passé. J’étais mal, il était mal, c’était explosif. J’ai passé les bornes et lui les a dépassé en retour.

Sky garda quelques secondes de silence avant de reprendre.

- Y’a peut-être mon père sur cette liste de gens. C’est pour ca que je veux vous aider, il a raison. J’peux pas laisser tout le monde prendre des risques, se mettre en danger, et moi me tourner les pouces en attendant que papounet revienne pour le diner.

Elle gonfla ses joues dans un air comique et relâcha l’air bruyamment autour du bâton de la sucette.

- Non puis bon, ce mec je le connais pas hein, soyons honnête mais c’est mon géniteur. J’aurais peut-être quelques questions à lui poser quand même, tu vois ?






She's from a different world
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t908-sky-cervantes-cyberpathe http://forum.childrenofluxaeterna.com/t909-sky-cervantes
Six
avatar
La première question, Six secoua la tête dans une moue hasardeuse. Elle ne se souvint pas d'avoir eu connaissance du nom de la jeune fille. Quant à la deuxième question, elle hésita. Bogdan n'avait pas donné de nom et Libby s'était bien gardé d'en faire une affaire personnelle également. Mais elle avait eu droit à la grande image plus globale et elle connaissait les liens entre Sky et l'Underground. Elle ne savait pas mentir et c'était bien dommage. A cet instant, le pouvoir de Bogdan lui aurait été d'une grande aide. Bien moins entraînée au mensonge qu'il ne l'était à la vérité, elle ne s'y risqua pas et préféra détourner la vérité vers une autre en haussant les épaules. Qui plus est, Six est fondamentalement honnête.

"Une mission de Zaan apparemment qui aurait mal tourné. Elle a été tuée et Bogdan l'en tient pour responsable. Je peux comprendre."

Après tout, elle était passée par là, elle aussi, même si la tête de turc n'avait pas été la même. Mais elle se souvenait combien elle avait voulu la mort de Hyun quand elle lui avait enfin mis la main dessus.

Six écouta Sky attentivement, sa tasse réchauffant ses lèvres. Elle avait toujours froid, même quand il faisait chaud. Petite chose fragile et frileuse qu'elle était. Elle acquiesça à certaines informations qu'elle possédait, mais c'était plus de l'ordre privé et elle n'en tiendrait jamais rigueur à Sky de ne pas lui avoir dit. Après tout, elle ne lui disait pas plus grand chose elle-même. Six hocha lentement la tête à la mention de "géniteur" et sans que Sky le sache, elle comprenait plus que très bien sa position, même si leur histoire était grandement différente. Elle lui sourit finalement.

"Alors je ferai en sorte que tu puisses lui poser ces questions."

C'était de l'ordre d'une promesse au ton qu'elle employait. Sentant que Sky confiait quelque chose qui lui tenait à coeur, elle se sentit coupable de l'avoir traitée avec tant de distance ces derniers temps. Entre Libby et Bogdan, et Itembe au milieu, elle n'avait guère pris des nouvelles de l'adolescente. Et cette histoire de clé avait été plus difficile à digérer qu'elle l'avait cru. Il lui avait fallu quelque temps. Elle reposa doucement sa tasse sur la table.

"Je sais que je suis pas beaucoup avec toi en ce moment et je suis partie un peu vite la dernière fois. Je suis désolée d'apprendre qu'entre Bogdan et toi ça ne se soit pas bien passé." En repensant à ce que Bogdan lui avait courtement raconté du Mexique, le visage de Six s'illumina. "Ella !" Elle fronça les sourcils. "Eva." Et elle dressa son index, fière. "Eve ! C'est le nom de la fille. J'ai entendu Libby la mentionner peut-être une ou deux fois."



« This is war, and people are going to die. Friends are going to die. I've come to accept the pain, to take the ugliness for granted.
So it can be a little stunning when something good actually happens. »
– Six
Revenir en haut Aller en bas
Sky Cervantes
avatar
Zaan.
Toujours lui.
Ce mec était un fantôme pour tous ceux qui le recherchaient, alors que Sky, elle, qui ne voulait que mettre une large distance de sécurité entre lui et son cul le retrouvait régulièrement sur sa route.
Dingue.
Cela dit, elle comprenait mieux la réaction inconsidérée de Bogdan. Si elle avait Itembe pour elle toute seule, en souvenir de ce qu'il a fait au seul adulte qui n'ait jamais tendu une main secourable à la petite fille misérable qu'elle était, est-ce qu'elle resterait assez lucide pour ne pas tenter l'impensable ? Sûrement que non. D'un autre côté, Zaan n'était pas Itembe.

Sky perçut l'attention de Six et ca la toucha. Ca la touchait toujours de toutes manières quand quelqu'un s'intéressait vraiment à ce qu'elle disait ou ressentait. Et ca la toucha d'autant plus que l'italienne ne jugea pas et n'émit aucun avis sur l'incident au Mexique ou les conséquences judiciaires de ses actes. Elle se contentait d'être là, à l'écoute, de lui faire des promesses sincères. Et cela lui rappela Tibor quelque part et ce qu'elle appréciait plus que tout chez lui et qui en faisait son confident particulier.
Sky posa sa main sur celle de Six.

- T'inquiète pas ! C'est pas si grave tu sais. Peut-être que Bogdan et moi on a besoin d'être loin l'un de l'autre pour que ca fonctionne. On n'est peut-être pas fait pour être trop proche... c'est la vie !

Elle était déçue de ce constat mais ne le vivait pas si mal. Sky apprenait. Chaque jour. Elle apprenait aussi, timidement, à choisir ses combats.
Puis Six se souvint.
L'annonce lui fit l'effet d'un coup de poing dans l'estomac.
Eve.
Merde.
Y'avait pas assez de filles à Libération pour que ca tombe sur celle là ? C'était trop demander que le destin arrête de faire chier un peu ?
La danse de la sucette s'interrompit entre ses lèvres et elle déglutit péniblement le temps de se recomposer un visage.

- Eve... ouais, répondit-elle à Six avec le sourire de celui qui félicite le gagnant du Jeopardy.

Et pour le coup, elle n'avait pas du tout envie de se confronter au Yu de son amie sur ce sujet. Aussi elle posa son menton dans sa main et son sourire devint taquin.

- Et alors causons potins un peu. J'sais bien que tu dois avoir Deniz pour ca hein, mais y'a pas de raisons que je reste sur la touche, moi. D'ailleurs, en parlant de Deniz, évite de les laisser seules avec Libby... peut-être que tu le sais mais bon... Ros l'a lâchée pour elle et tu sais combien il comptait pour elle. Ca craint un max. Pas sure que ce soit le genre de trucs qu'elles parlent mais t'as pas besoin d'une bombe à retardement à l'Enclave hein ?

Sky soupira.
Combien elle comprenait ce que pourrait ressentir Deniz en apprenant ça ! C'était trop cruel et trop douloureux pour qu'elle le souhaite à qui que ce soit.
Mais revenons à nos moutons.

- Et toi ? Avec Tibor ? Ca avance ?






She's from a different world
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t908-sky-cervantes-cyberpathe http://forum.childrenofluxaeterna.com/t909-sky-cervantes
Six
avatar
Six perçut l'expression du visage de Sky et elle fronça les sourcils. A n'en point douter que l'adolescente savait de qui elle parlait. Ce qui lui échappait, c'était plutôt le "comment" elle saurait. Probablement que Bogdan lui en avait déjà parlé. Ou bien Tibor de par son passage éclair auprès de Liberation. Même si elle s'efforçait de ne pas le montrer, Six était quelque peu jalouse de la relation que ces deux-là entretenaient. Elle avait la solide impression que Tibor lui confiait des choses qu'il ne lui disait pas à elle. Comme le fait qu'il lui ait parlé d'eux. Au sens large du terme. De Bogdan, Vasile, les autres... Elle se résignait en se disant qu'elle n'avait pas le droit de ressentir cette jalousie, que Tibor ne lui appartenait pas et qu'elle n'avait pas à vouloir le contrôler. Mais avant que Six puisse poser une question, Sky changeait de sujet. Pas besoin de posséder le pouvoir de l'italienne ou de Bogdan pour comprendre que l'adolescente détournait subtilement le sujet. Six en profita et retrouva son sourire en acquiesça.

"Oui, j'ai cru comprendre ce léger détail à une ou deux reprises à commencer par les dérivations prudentes de Bogdan. Mais fort heureusement, elles se croisent rarement."

Puis, elle s'arrêta. Encore une fois, comment Sky connaissait ces détails ? Elle ouvrit la bouche pour protester cette fois. Ce n'était pas les roumains qui lui parlaient de ça. Alors qui ? Pourtant, Sky ne la laissa pas essayer de l'interrompre, et au contraire, elle centra même le sujet sur elle.

"Sky !"

Le rouge monta instantanément aux joues de Six et elle sentit la chaleur lui grimper jusqu'aux tempes. Son coeur s'emballa à l'idée de parler de Tibor autrement qu'en termes militaires. Elle parut même outrée d'avoir à en parler tout court.

"Je..."

Elle ramena une mèche frisée derrière son oreille et eut du mal à retrouver sa place sur son siège, alors Six se raccrocha à sa tasse en s'éclaircissant la gorge, le regard au fond de son latte.

"Chut."

C'était là toute la grandeur de sa répartie. Et encore, elle se retint de faire office de sa vérité acide en lui répondant que Tibor lui en avait sûrement parlé, pas vrai ? Mais Six ne supportait pas de ressentir cette jalousie déplacée, aussi s'efforça de ne pas l'exprimer.



« This is war, and people are going to die. Friends are going to die. I've come to accept the pain, to take the ugliness for granted.
So it can be a little stunning when something good actually happens. »
– Six
Revenir en haut Aller en bas
Sky Cervantes
avatar
Sky explosa de rire devant la réaction de Six. A vrai dire, elle percevait tellement son amie comme une guerrière, fière amazone intouchable, qu'elle n'avait pas pensé cinq minutes susciter une réaction aussi forte.
Son hilarité se tarit d'elle-même et elle hésita à insister sur le sujet au risque de pousser Six dans ses retranchements. Mais hey, l'amour c'était un truc sérieux ! Autant que la guerre non ? Alors on jouait pas avec. Elle secoua la tête et prit sa bouteille de coca dans les mains.

- Désolée, j'voulais pas te gêner... juste...

Elle fit la moue et ne put pas s'empêcher de miauler

- Vous êtes tellement choupis tous les deuuuuux...

Et elle rit de nouveau avant de vraiment retrouver son sérieux.

- Mais ca me regarde pas. Ni moi ni personne. C'est votre jardin secret rien qu'à vous après tout.

Seulement elle n'espérait qu'une seule chose, c'est qu'à trop vouloir obtenir justice, Six en oublie son propre bonheur et peut-être bien qu'en temps qu'amie, elle devait le lui rappeler, au moins un peu.

- Oublie pas que le temps passe et que toi aussi t'as le droit d'être heureuse, ok ?

Le reste ne lui appartenait effectivement pas.
Sky termina son coca et jeta un regard sur le petit papier

- Bon je te tiens au courant dès que j'ai quelque chose. Si entre temps tu mets la main sur d'autres infos ou des trucs que tu juges utiles de me dire, passe moi un coup de fil.






She's from a different world
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t908-sky-cervantes-cyberpathe http://forum.childrenofluxaeterna.com/t909-sky-cervantes
Six
avatar
Le rire de Sky suscita chez Six encore plus de rougeur sur les joues et l'italienne ne sut plus où se cacher, son nez s'enfonçant encore et encore jusqu'au fond de son latte. C'était probablement un sujet sérieux, oui. Pour Six, il l'était même encore plus que Sky l'imaginait. Ce n'était pas tant la gravité du sujet qui la poussait dans ses retranchements, c'étaient plus les aveux qui la mettaient à nu. Tant de personnes s'appuyaient sur elle chaque jour qu'elle en avait fait une habitude et son pourcentage d'abnégation frisait le ridicule. Elle écouta Sky en se cachant derrière sa tasse qu'elle engloutissait comme on enchaîne des vodkas. Même 'cachée', elle l'écoutait attentivement. Elle était même touchée de l'attention qu'elle lui portait et de l'amitié qu'elle lui offrait en cet instant, mais parler de Tibor était au-delà du jardin secret pour elle. C'était moins ce que les gens pensaient de leur relation que ce qu'il pensait d'elle. Pourtant peu pudique, il fallait croire qu'en amour, Six était aussi fringuante qu'une nonne et les compliments de Sky ne l'aidèrent pas à retrouver une couleur de peau normale.

Quand elle reposa sa tasse, Six pinça les lèvres, la tête légèrement dans les épaules, visiblement très franchement pas à l'aise, en fait. Peu de sujets la rendaient si muette et avare de mots pour exprimer ce qu'elle ressentait, mais pour Sky, elle réussit au moins à hausser une épaule et à étirer un sourire sur son visage en feu.

"Je le suis."

Elle acquiesça aux dernières paroles de Sky, même si les prochaines infos viendraient d'elle. Ce qu'elle savait de plus n'aiderait l'adolescente en rien sinon la mettre plus en danger en emmagasinant encore plus de choses inutiles. Mais au bout de quelques secondes de silence, Six consentit à partager l'une de ses rares émotions rattachée à Tibor qu'elle arrivait à exprimer. Il s'agissait même plus d'une crainte que d'une véritable émotion. Elle fit danser ses épaules, comme cherchant sa place sur la chaise et ouvrit la bouche, le regard dans le vague. Elle porta ce dernier ensuite sur Sky.

"C'est juste que... C'est une guerre qui fait rage depuis si longtemps et chacun d'entre nous a appris à faire avec, en empilant les noms dans nos esprits comme des petites pierres tombales." Et encore, dans le tas, Six était probablement la plus chanceuse. "Mais... Cette guerre, c'est la seule chose que j'ai véritablement connue, même avant que je connaisse Tibor et les autres, je menais pas une vie de rêve, alors j'imagine que... Enfin, pour la première fois dans ma vie que quelque chose se passe bien, ça me terrifie à l'idée de le perdre. J'ai l'impression même que ce tout petit bonheur comme tu l'appelles... Je le mérite pas. J'ai peur de bouger et de créer une tornade qui avale tout sur son passage. J'en suis venue à accepter tout ce qui m'arrive alors oui... Quand quelque chose de bien m'arrive, j'ai l'impression d'y voir une anomalie."



« This is war, and people are going to die. Friends are going to die. I've come to accept the pain, to take the ugliness for granted.
So it can be a little stunning when something good actually happens. »
– Six
Revenir en haut Aller en bas
Sky Cervantes
avatar
Le sourire de Sky s’estompa à mesure des paroles de Six. Elles n’avaient pas la même vie, n’avaient pas les mêmes ambitions mais… bon sang ce qu’elle lui disait, elle avait l’impression de le vivre elle-même. Qu’est-ce qu’elle avait fait et accepté pour ne pas briser ce qu’elle sentait si fragile ? Elle préférait ne pas y penser.
Sky eut un petit rire sec pour se redonner une contenance puis elle dodelina de la tête.

- J’vois pas pourquoi tu le mériterais pas. J’vois pas pourquoi on le mériterait pas, les autres y ont bien droit, non ? Qu’est-ce qu’on fait de mal, nous ? Surtout toi en plus ! Tu te bats pour les positifs, tous les jours, tu te bats contre Itembe… tu mérites plus que n’importe qui un peu de bonheur…

Sky soupira et pencha la tête sur une épaule avec un sourire tendre

- Toi et Tibor. Tous les deux vous avez bien droit à ça. C’est pas une vie la vie que vous avez eue et puis…

Elle ouvrit les mains.

- Moi j’me dis que ce que je prends pas, on me le donnera pas. J’crois que toi et moi on n’est pas né sous une bonne étoile, ok ? Alors la vie qu’on veut, faut qu’on se la fabrique. Si tu construis bien tes murs et ton toit, ta maison elle s’écroulera pas, même si tu bouges. Et si elle s’écroule… bon bah c’est que t’es pas maçon alors faut essayer autrement.

La philosophie selon Sky.

- Bon après j’dis pas, c’est pas facile hein. Du coup moi j’marque dans un petit carnet les étapes comme ca je vois mieux si c’est bien et si je fais les choses dans l’ordre. Peut-être que tu devrais faire pareil ?

C’était naïf. Il ne suffisait pas de planifier sa vie dans un petit carnet pour qu’elle se déroule sans accrocs mais Sky apprenait sur le tas alors… elle expérimentait. Et puis dans ces temps où ce qu’elle croyait conquis se mettait à trembler, démunie, elle faisait comme elle pouvait.






She's from a different world
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t908-sky-cervantes-cyberpathe http://forum.childrenofluxaeterna.com/t909-sky-cervantes
Six
avatar
Six pouffa de rire et secoua la tête, sceptique.

"Tu veux que je prévois des étapes ? Avec Tibor ? Genre..." Elle tourna les yeux pour réfléchir. "Un éventuel mariage, et ce qui vient après sans oublier la maison, la cloture et tout ?" Elle éclata même de rire. "Tu connais Tibor, ou..."

Six imagina un instant ce que serait ces étapes avec quelqu'un comme Tibor. Elle posa le bout des doigts sur son front à la réflexion sans se défaire de son sourire amusé.

"Non, je ne peux rien prévoir avec Tibor. Un matin, il m'a même regardée avec des yeux vides, j'ai bien vu qu'il faisait un effort considérable pour se souvenir de qui j'étais. " Elle baissa les yeux sur sa tasse, laquelle elle caressait les contours du bout du doigt. "Je ne peux rien prévoir avec Tibor, je ne peux que me féliciter de le voir se réveiller tous les matins." Elle releva les yeux sur Sky. "Tu savais que Itembe s'était déjà servi de lui pour faire pression sur moi ? Il a kidnappé un type qui lui ressemblait et il m'envoyait des vidéos. A ce moment-là, Tibor avait disparu et je savais pas où il était jusqu'à ce que j'ai Bogdan au téléphone pour me dire qu'ils étaient ensemble en Europe. En attendant, j'étais persuadée que Itembe le torturait pour mes beaux yeux." Elle laissa passer quelques secondes. "Il pourrait faire pareil avec toi. Ca l'amuse. Le mec qu'Itembe avait pris pour Tibor... il l'a laissé pour mort afin que je le trouve. Ca prouve assez son implication et sa détermination. Aucun de nous n'est à l'abri, je suis incapable de me projeter dans quoi que ce soit sur une durée quelle qu'elle soit parce que... Je ne sais pas si vous serez toujours là demain. Si moi... Je serai toujours là. Alors si en prime je dois rajouter la variable Tibor, ce n'est pas au jour le jour que je vis, mais heure par heure."

Elle haussa les épaules en resserrant ses mains autour de son mug.

"Qui plus est, ce ne sont pas des choses qui l'intéressent. Ton Garin, il a d'autres projets en tête, mais Tibor, il est hors du temps et de tout ça. Il ne pense pas comme les autres, tu vois ? Admettons que je parle par exemple d'enfants ou même juste de mariage ? Il va me regarder avec des yeux de boissons rouges qui gobe les mouches. Il comprendra même pas de quoi je parle." Elle pouffa de rire à nouveau. "Alors prévoir des étapes..."



« This is war, and people are going to die. Friends are going to die. I've come to accept the pain, to take the ugliness for granted.
So it can be a little stunning when something good actually happens. »
– Six
Revenir en haut Aller en bas
Sky Cervantes
avatar
Sky lui retourna un sourire amusé.

- Non je parlais pas « planifier avec Tibor ». Je parlais « en général ». Attend… tu crois que je planifie quoi que ce soit avec Garin ? Non j’veux dire, ok c’est pas Tibor mais… dans le genre je sais pas ce que je veux, il se pose là tu peux me croire !

La donzelle posa son coude sur la table et le menton dans sa paume tout en jouant avec sa sucette de sa main libre. Elle s’absorba quelques secondes dans le silence, pensive.

- C’est lui qui m’a demandé en mariage, tu sais. Pas moi…

Silence de nouveau.

- Au moins Tibor il a l’excuse de perdre la mémoire. J’comprends c’est pas évident d’être avec un mec pareil t’as raison… tu profites de l’instant et c’est cool. Mais…

Froncement de sourcils, soupir.

- C’est pas plus simple avec un autre en fait, j’crois. Garin c’est « attends moi, j’t’oublie », « Je t’aime, j’te largue », « épouse moi, non pas maintenant ».

Sky lui adressa un petit sourire amusé mais qui ne trompait personne. Derrière, il cachait une fêlure.

- Ca m’a foutue en l’air à chaque fois. Une fois même… enfin bon j’l’ai pas super bien pris. Alors au dernier truc j’me suis dit « Sky, ma grande, tu peux pas compter sur lui pour que t’aies du soleil tous les matins dans ton café » - ouais j’suis un peu poète des fois, c’est bien hein ? – donc j’me suis dit « il faut que tu te fasses une vie à toi que même si un jour il se barre… » - et j’le souhaite pas hein ! putain non, c’est juste ce que je me suis dit – « si un jour il s’en va, tu perdras pas tout ». Tu vois ? Je crève qu’il soit toute ma vie ce mec mais… j’suis plus une gamine. Faut que j’sois lucide. Alors je planifie parce que comme ca, j’suis sure de faire les choses comme il faut. J’suis pas une experte en choses qu’il faut faire comme il faut, j’ai toujours tout fait à l’arrache !

Mais il y avait tout de même une variable à laquelle Six devait faire face et qu’elle avait, elle, réussi à esquiver. Itembe. Son petit sourire s’effaça.

- Après… j’ai pas l’autre malade au cul c’est vrai. Mais Six, si tu t’arrêtes à ca, tu feras jamais rien ! Tu crois que j’aurais imaginé cinq minutes que John mourrait en deux secondes sur l’interstate ? Qu’un jour il était là et que quelques heures après il était plus ? J’regrette rien de ce qu’on a vécu tous les deux parce que c’était… la plus belle chose que j’ai jamais vécue en fait mais… voilà ca c’est fini, comme ca.

Elle claque des doigts.

- Garin aussi je peux le perdre comme ca. Alors j’le chouchoute et même si j’oublie pas, j’vis comme si ca existait pas.

Sky reprit son air détaché qui lui donnait ce profil typique de l’adolescente exaspérante.

- Et puis le mariage, les gosses… c’est pas pour tout le monde. Ca empêche rien.






She's from a different world
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t908-sky-cervantes-cyberpathe http://forum.childrenofluxaeterna.com/t909-sky-cervantes
Six
avatar
Six sourit en baissant le nez pour cacher son rougissement. Il fallait reconnaître que ce genre de discussions frôlait l'inexistence. Pour ainsi dire, elle n'en parlait jamais, ce n'était pas un sujet qu'elle abordait avec qui que ce soit, il n'y avait que Sky pour mettre Tibor sur le tapis. C'était quelque part rafraîchissant de se soucier d'autre chose, et pourtant, Six se sentait presque coupable de se perdre dans ces pensées au lieu d'être sur le front d'attaque. Ses dernières vacances remontaient à si loin. Ce qui s'en approchait le plus étaient leurs petites escapades sur la plage avec Sky et les autres. Mais même là, on parlait de la ville.

"Ton Grain semble avoir tout simplement, comme tout le monde, la phobie de l'engagement. Il en a eu l'idée, ouais, mais peut-être qu'il y pensait pas pour tout de suite, demain, là... Peut-être que c'est un projet d'avenir qu'il se fixe comme un but. J'en sais rien, je le connais pas, mais quand je le vois, il me fait plus penser à un jeune dans la force de l'adolescence qu'à un adulte droit dans ses baskets, tu vois ce que je veux dire ? Bogdan me dirait 'J'ai demandé à ma copine de m'épouser', j'essuierai mes godasses pleine de vomi en lui demandant à quelle date je dois prendre ma robe de demoiselle d'honneur chez le teinturier. Tu me dis 'Je vais me marier', je te réponds... 'Cool, c'est un beau projet.'"

Six haussa timidement une épaule. Sky, pour elle, n'incarnait pas l'image de la jeune mariée. Peut-être avec le temps, oui, mais sur l'instant, elle ressemblait bien plus à la petite amie adolescente du linebacker de l'équipe de foot universitaire, plus qu'un couple uni d'adultes dans la force de la trentaine à envisager de devenir propriétaires dans la Médiane.

"Mais... Je suis sûre que ça arrivera. Ca se voit à sa façon de te protéger quand vous êtes ensemble, il est là, il fait rien, mais tout le monde sait que tu es intouchable. Il t'aime, ça crève les yeux, il est peut-être... Juste... Comme nous tous." Elle haussa à nouveau les épaules. "Pas familier avec l'idée que tout aille bien dans le meilleur des mondes et que rien ne peut arriver. Je ne veux pas perdre Tibor, mais je ne peux pas l'enfermer dans une cage dorée. Je n'arrive déjà pas à lui faire prononcer plus de 10 phrases dans une conversation lorsqu'on est que tous les deux. Soit il se contente de me regarder, soit il rêvasse en regardant par la fenêtre, réfléchissant à je ne sais quoi ! Finalement, personne peut se confier à Bogdan parce qu'il est incapable de tenir une conversation censée, mais personne ne veut me parler parce que je donne l'impression de juger chaque mot qui est prononcé, c'est injuste. Tibor devrait savoir qu'il peut me parler. A croire qu'il veut rester ce gosse qui contrôle tout et tout le monde, comme si notre sécurité à tous dépendait de lui. Il veut se montrer rassurant, mais refuse d'être rassuré. Révéler un brin de vulnérabilité ne serait pas du luxe, j'ai parfois l'impression qu'il est totalement désincarné. Jamais un mot plus haut que l'autre, jamais il ne s'énerve, jamais il ne prend parti... On dirait que tout ce qu'il décide est un compromis et... Quand je lui ai dit ce que je ressentais, il est resté planté là à me dévisager comme si c'était la première fois qu'il me voyait et que ça ne lui faisait rien du tout. Il est resté tellement impassible, c'était à l'opposé de lui quelques minutes plus tôt."

Voilà qui semblait peiner Six, mais plus d'incompréhension qu'autre chose. Si elle s'était sentie vexée de son manque total de réponse, elle s'en était vite formalisée parce que c'était Tibor et qu'elle le savait en décalage des autres.

"Alors... Peut-être que Garin n'est pas un fou de l'engagement, mais le principal étant qu'il a l'air bien avec toi. Je le trouve plutôt mystérieux et silencieux quand il est là, mais ce serait juger les miens... Tibor n'est pas non plus un modèle d'expression quand il est entouré. Je voudrais juste apprendre sa langue afin de mieux le comprendre. Il faut juste que je sache laquelle il parle avant."

Et ça, Sky l'avait deviné inconsciemment, mais tout le monde était un peu différent avec Sky. Allez savoir ce que Tibor avait trouvé en elle qui le pousse à se confier alors que pour les autres il restait un mystère entier.



« This is war, and people are going to die. Friends are going to die. I've come to accept the pain, to take the ugliness for granted.
So it can be a little stunning when something good actually happens. »
– Six
Revenir en haut Aller en bas
Sky Cervantes
avatar
Est-ce que c’est parce que la vie que Six s’était choisie avait induit Sky en erreur ou bien tout simplement parce que, malgré leur histoire commune, elles n’avaient jamais vraiment parlé intimement… que la donzelle n’avait jamais vu en la jeune femme une Pythie potentielle ? Celle qui détenait la réponse aux questions de l’univers ? De l’univers de Sky surtout en fait ! Parce que des questions, elle en avait des plein sacs. Des questions sur la vie, sur l’amour, sur la mort aussi… enfin tous les trucs qu’on se demande quand on grandit. La plupart du temps, on répond de soi-même, en observant ses parents, en interrogeant mémé, en discutant entre potes. Sky n’avaient ni parents, ni mémé et ses potes… ils devaient aussi avoir leur lot de questions sans réponse.
Elle écouta donc. D’abord d’une oreille complaisante puis avec un intérêt avide. Sky gardait les yeux rivés sur Six, comme si elle avait pu la déshabiller ou lui enlever toutes ses couches de peaux là pour atteindre le coin aux trésors où elle gardait « Les Réponses ». La sucette avait arrêté sa balade sur ses lèvres et elle arborait ce visage concentré de l’élève attentive. Pour une fille qui avait choisi de tomber amoureuse… non… erreur… qui ETAIT tombée amoureuse –parce qu’on choisit pas- du type le plus improbablement prêt au grand saut dans l’inconnu qui soit, Six avait une pertinence quant à la perception des sentiments de chacun qui la laissait songeuse. Ce qu’elle lui avait retourné de son observation d’elle et de Garin lui donnait de quoi mouliner une fois seule dans sa chambre. De la peur ? Juste ça ? Elle qui s’était imaginé des histoires plus alambiquées les unes que les autres et qui avaient pensé que le renvoyer dans ses pénates avec sa bague était ce qu’il fallait faire… ce serait juste la trouille qui le retiendrait ? Et comment on conjure la peur alors ? Quand elle était petite, elle se cachait sous son lit… elle ne se voyait clairement pas inviter son chéri à se cacher sous le lit. Cette idée la fit sourire. Et la ramena aux propos de Six qui lui faisait part de ses craintes à elle…
Yu était un enculé. Ok. C’était pas nouveau. Depuis quelques mois… années… Sky avait compris qu’elle faisait partie d’une partie chanceuse de positifs dont les symptômes, juste chiants, étaient finalement sans conséquences. Pour les autres… ca relevait presque de la torture sadique. Passons sur Garin ou Bogdan. Tibor et sa mémoire… Maze et son insensibilité (qu’il cachait bien le bougre d’ailleurs). Voilà Six et son syndrome du psy ! Sa croix. Nombreux sont les psychologues, psychiatres ou autre qui se plaignent de ne pas pouvoir construire de vie saine avec quelqu’un car, quoiqu’ils disent ou fassent, on reste persuadé qu’ils analysent constamment chacun de nos mots. Comme si on était psy h24. Six vivait la même chose. Par reflexe, Sky aussi faisait attention à ce qu’elle lui disait parce qu’il y avait toujours cette petite voix pour lui rappeler que Six détecte le mensonge comme un chien une saucisse. Tout le monde devait le savoir. Tout le monde devait, sans s’en apercevoir, mettre de la distance. Et Six le vivait comme une souffrance perpétuelle. C’était horrible. Et pourtant, Sky supposait que Tibor était certainement celui qui, de tous, ne se préoccupait pas du Yu de l’italienne. Tibor était Tibor. Mensonge ou Vérité, il ne s’embarrassait ni de l’un, ni de l’autre. En gros, il était certainement le seul avec lequel Six pourrait communiquer en toute liberté… sans qu’elle y parvienne.
Yu est un enculé mais la vie est une pute cynique.
Sky imagina très bien la scène que lui décrivait Six : combien ça avait du être difficile pour elle de mettre son cœur à nu et combien la non-réponse de Tibor avait du être déstabilisante. On a beau le connaître, ca doit quand même porter un coup. La blondinette glissa une main sur celle de son amie en signe de solidarité de femmes amoureuses. Ou juste de copines peut-être. En tous cas, elle comprenait parfaitement ce qu’elle avait du ressentir.

- Tibor je crois qu’il a un temps d’avance sur toi en fait…

Elle avait lancé ca comme ça, mais quand elle le prononça, ça lui sembla évident.

- Il a pas peur de demain parce qu’il conçoit pas demain. Il a pas peur de te perdre parce que pour ça, il faudrait qu’il imagine qu’il puisse te perdre. T’es là, aujourd’hui, c’est tout. Et… je suis pas dans sa tête mais… mais vivre aujourd’hui quand tu te souviens pas de « hier », même pas tu penses à demain et t’es déjà super content d’avoir réussi ta journée quand tu te couches le soir !

Sky inspire profondément et soupire longuement.

- C’est lui qui donne la meilleure des leçons d’amour en fait. Si on pensait comme lui, on aurait peur de rien et moi j’arrêterais de me monter la tête à me demander si mon homme m’aime vraiment et si j’en fais pas trop, ou pas assez, ou si je dis de la merde ou des trucs bien, ou si… ou si… ou si…

Elle adressa un sourire en demi-courge à Six.

- On devrait se Tiboriser.

Sky retrouva son sérieux et pencha la tête. Elle hésita, ota la sucette de sa bouche, se mordilla la lèvre, hésita encore…

- Tu me conseillerais de faire quoi avec Garin en fait ? demanda-t-elle sur le ton de la petite sœur qui vient chercher conseil auprès de son ainée casée/mariée/pavlovée.






She's from a different world
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t908-sky-cervantes-cyberpathe http://forum.childrenofluxaeterna.com/t909-sky-cervantes
Six
avatar
"Tiborise-toi."

Six pouffa de rire et plongea son nez dans son bol. Quelle réponse pouvait-elle apporter, elle n'avait même pas réellement eu la question. Quant à l'analyse de Sky, elle ne la satisfaisait que moyennement. Ca ne l'aidait pas à comprendre et en même temps, ça ne la rassurait pas. En gros, Sky lui disait qu'elle ou une autre, ça ne changerait rien pour Tibor. Quant au reste, Six était bien trop pudique pour développer la description de leur relation et ce qui se passait entre eux. Quand bien même, si cette analyse pouvait aider Sky dans ses propres développements intérieurs, alors elle n'irait pas la contredire. Peut-être en demandait-elle trop à Tibor, voilà tout et peut-être devrait-elle se contenter de ce qu'il osait bien lui offrir, ce qui n'était déjà pas mal. Mais que Sky lui demande conseil, voilà qui la touchait, aussi, elle sourit et releva le nez vers son amie.

"Ce que tu devrais faire à propos de quoi ?"



« This is war, and people are going to die. Friends are going to die. I've come to accept the pain, to take the ugliness for granted.
So it can be a little stunning when something good actually happens. »
– Six
Revenir en haut Aller en bas
Sky Cervantes
avatar
La magie était rompue. Sky n’aurait su dire pourquoi ni comment mais ce qui lui avait paru limpide redevenait opaque. Six n’avait peut-être pas toutes les réponses finalement. Pas même un 42. La donzelle baissa les yeux et sourit en reprenant sa sucrerie.

- Rien ! Oublie !

Et comme un glas discret, son hp se mit à vibrer. Sky y jeta un rapide coup d’œil puis le rangea dans son sac qu’elle mit sur son épaule avant de se lever.

- Bon je regarde ça et je te tiens au courant ! J’dois y aller !

Elle se pencha et déposa une bise sur la joue veloutée de l’italienne.

- C’était cool ce café ! Faudrait qu’on se fasse ça plus souvent… T’embrasse tout le monde pour moi, ok ?

Et après un bref signe de la main, elle s’envola par la porte pour se glisser dans la foule qui rentrait chez elle après une dure journée de labeur.

(HJ : ok pour moi)






She's from a different world
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t908-sky-cervantes-cyberpathe http://forum.childrenofluxaeterna.com/t909-sky-cervantes
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
[Six/Sky] See Six & Sky 2
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Children of Lux Aeterna :: MEGALOPOLIS :: Ville médiane-