2076. Côte est des Etats-Unis. Megalopolis est le centre névralgique d'une guerre géo-politique mondiale depuis qu'un attentat biologique en 2026 a divisé l'humanité en deux populations bien distinctes : ceux qui se battent pour le futur, et ceux qui font avec le présent.
NAVIGATION

Partagez | 
 

 [Sky/Garin] Mon beau sapin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Sky Cervantes
avatar
DECEMBRE 2076

C’était un véritable casse-tête pour Sky que de trouver le Noël parfait pour son chéri. Après celui de l’an dernier, elle pourrait difficilement faire mieux. Il lui fallait faire différent. Elle y tenait. Passer un Noël avec lui, peu importe que ce ne soit pas le 25, c’était le passage obligé. Son moment de tendresse et d’amour exclusif, son cadeau personnel qu’elle se faisait.
Après des jours et des jours de réflexion, elle se dit que ses moyens ne lui permettraient pas de le couvrir de cadeaux de toutes manières. Elle aurait voulu être ce genre d’amoureuse qui offre tout ce qui est beau, qui brille, à outrance, à la hauteur de son amour débordant. Mais son portefeuille, lui, débordait que dalle.
Elle s’était alors creusé la tête pour quelque chose tout à la fois d’accessible, de personnel et de…. Noël. Et qui plus est, qui tienne compte de la personnalité de Garin pour que ca lui plaise.
Le jour J, elle ne tenait plus en place.
Sa journée lui avait paru d’une longueur interminable et elle avait fait n’importe quoi à ses entraînements, excitée comme une puce, ce qui lui avait valu quelques remontrances. A la pause déjeuner, elle avait envoyé un sms à son chéri pour lui dire qu’elle avait quartier libre ce soir et qu’elle viendrait lui tenir compagnie. D’accord, elle ne lui laissait pas vraiment le loisir de refuser mais il fallait bien qu’elle prenne quelques initiatives. Qui plus est, avec la fatigue du quotidien et de ses obligations, elle estimait qu’ils ne se voyaient pas assez.

Le plus difficile de son plan machiavélique avait été de prendre les transports en commun chargée comme elle était pour aller de la Haute à la Médiane. Toutefois, son paquetage lui avait valu une foule de sourires amusés et tendres de la part des badauds qui avait fini de lui gonfler le cœur.
Elle s’était joliment maquillée, les cheveux attachés avec soin, mais avait conservé jean et tee-shirt pour la suite des événements.

Ce soir là, Garin ne la trouva pourtant pas devant chez lui, impatiente et fringante comme elle avait coutume de le faire quand elle venait le rejoindre. Non. Seulement le silence dans le couloir de son appartement. Ce fut uniquement lorsqu’il fut devant la porte qu’il remarqua qu’elle avait été « décorée ».
Dessus, était scotché grossièrement un petit pistolet paintball identique aux armes de poings répandues dans les milieux militaires. Dessous, on avait aussi ajouté deux cartouches pleines de billes d’encre bleue.
Puis venait une photo grossièrement prise. Un visage à moitié mangé par une cagoule mise de travers dévoilait des yeux faussement agressifs mais qu’il aurait reconnus entre mille, des mèches blondes s’échappant de ci de là de l’étoffe.
La donzelle tenait dans ses bras un sapin de noël décoré et pointait une arme de poing sur son sommet, comme s’il s’agissait d’une tête.
Le message à la craie qui s’étalait sur sa porte disait :

« Il est encore en vie mais plus pour longtemps. Si tu le veux, viens le chercher ! L’immeuble n’est pas si grand… »






She's from a different world
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t908-sky-cervantes-cyberpathe http://forum.childrenofluxaeterna.com/t909-sky-cervantes
Garin DeLyons
avatar
Quand Sky décidait de passer, que je sois pour ou contre ne changeait pas grand chose à la donne. Elle venait. Point. Même s'il m'arrivait d'être trop fatigué. Ou pas là.

Il y a deux ans, je suis mort. Et il y a deux ans, j'ai rejoint le MSS. Pour le meilleur et pour le pire. Si j'avais ne serait-ce que la vague idée de ce qui se tramait dans le monde - et dont Sky possédait quelques notions - j'aurais probablement paniqué. Mais non. J'étais toujours en l'attente d'une mission de carrière. Celle qui déterminerait l'agent efficace que je suis. On ne m'envoyait que dans des bagnes pour tanker des portes à dénicher des infos. A croire que je n'étais bon qu'à cogner. Je voulais faire de l'infiltration, voir du pays ! Mais non. Toujours le même restaurant, toujours les mêmes réunions interminables, les entraînements... Personne pour me dire ce qu'il était advenu de Hyun... J'étais mort d'inquiétude mais je n'osais pas faire de recherches, je ne voulais pas qu'on me croit indiscipliné. Tout ça pour dire que le MSS m'avait bien matté. Ils me tenaient à la baguette et j'obéissais comme un brave soldat.

Pas étonnant que lorsque Sky débarquait, je ne m'y opposais même pas. Je ne m'opposais plus à grand chose de toute façon. J'avais beau être devenu un mec robuste que rien n'attend, un tank invincible... Je m'étais plutôt gravement ramolli. C'était moche, parfois.

Baillant au corneille, j'ai franchi les trois marches menant au couloir de mon appartement, celui du MSS. Cette nuit, je voulais bien dormir. En général, je refusais que Sky y vienne, je ne voulais pas qu'elle puisse être espionnée, mais sans Hyun, Sky ne pouvait plus représenter une menace, non ? Et qui plus est, depuis le temps qu'on avait plus parler de ces choses-là... Où était la clé dont elle avait parlé ? Je n'en savais rien. Par contre, je m'en étais voulu de l'avoir détruite. Assez vite, d'ailleurs. Les informations qu'elle contenait, même si ce n'était qu'un double, aurait pu être primordiales, j'en étais convaincu. Par amour, sûrement, j'avais décidé de ne pas m'en mêler. De lui faire confiance. Pourtant, ça me trottait dans la tête comme un bruit sourd depuis des mois.

J'ai sorti mes clés de ma poche, me démenant d'une main. De l'autre, je portais un sac de courses pour le repas du soir. Sky avait un appétit d'ogre. Mais une fois devant ma porte, je me suis figé. J'ai regardé autour de moi rapidement, me demandant si quelqu'un avait vu ça et si oui, s'il avait déjà appelé les flics. Mais rien. Le couloir était calme. Je vivais dans un quartier tout de même assez populaire, sans pour autant être riche. C'était le meilleur district de la ville, tout frais payé par le MSS. Mes revenus servaient à entretenir ma bécane principalement et pour le reste, il y avait le restaurant. Je parie qu'ils avaient fait exprès de me faire bosser et vivre à deux points opposés de la Ville Basse... J'ai ouvert la porte de l'appartement pour jeter les clés sur le meuble et libérer le jouet du scotch.

– Sky ?

J'ai posé le sac au sol et promené mon regard sur l'appartement, me demandant si elle était là ou bien cachée quelque part. Ca ne m'aurait jamais étonnée, Sky voulait paraître adulte, mais elle avait tout d'une véritable adolescente, parfois même enfantine. En tout cas, avec moi. J'ai percuté qu'en aucun cas, Sky ne pouvait avoir ma clé d'ici. Je lui avais donné l'autre, mais pas celle-ci. Elle était beaucoup plus sophistiquée, mais après tout, c'était Sky, non ?

– Tu es là ?


Revenir en haut Aller en bas
Sky Cervantes
avatar
Sky s’était planquée non loin de la porte de son appartement juste à l’angle du couloir. Elle s’était préparée à ce qu’il entre dans son jeu rapidement. Quoiqu’il en dise, il gardait en lui une âme de joueur sur laquelle elle aurait parié tout ce qu’elle avait. Raté.
Elle en fut contrariée et fronça les sourcils devant sa morosité pragmatique qui atteignit son comble quand il se contenta de l’appeler une fois passé la porte.
Bon sang !
Qu’est-ce qu’elle avait manqué encore ? Ca devenait une habitude ou quoi d’être à côté de la plaque ? C’était le genre de pensées qui la plongeait rapidement dans la déprime mais cette fois, c’était hors de question. Elle voulait son Noël ! Elle voulait un peu de bonheur merde ! C’était trop demandé ? C’est pas comme si elle avait eu son ratio jusqu’à maintenant.
Elle inspira à fond, bloqua ses poumons et laissa cette colère la remplir pour la concentrer dans son objectif.
Sky avait fait du repérage avant son arrivée. Elle visualisait l’immeuble et ses avantages. D’une certaine manière, elle avait un temps d’avance sur son adversaire qu’elle avait bien l’intention de sortir de son apathie.
D’une traite, elle courut jusqu’à la porte qu’il avait laissé ouverte, s’arrêta une demi seconde devant l’ouverture le temps d’ajuster sa visée et tira. Délibérément, elle ne chercha pas à le toucher. La bille frôla peut-être son épaule mais l’encre rouge explosa sur le mur juste derrière lui.
Sky avait aussi entreprit de repeindre son apart visiblement.
Satisfaite, elle disparut aussi vite qu’elle était apparue.






She's from a different world
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t908-sky-cervantes-cyberpathe http://forum.childrenofluxaeterna.com/t909-sky-cervantes
Garin DeLyons
avatar
Je n'étais peut-être pas tel qu'elle l'attendait, mais je me préparais en attendant. Chargeant le pistolet, ce que moi, je n'attendais pas, c'était qu'elle m'attaque par derrière. Je n'avais franchi le seuil de mon appartement que d'un pas, m'attendant à ce qu'elle déboule de nulle part, pourquoi pas avec une fête surprise. Je l'aurais bien vue organiser un truc comme ça.

J'aurais dû l'entendre et j'aurais dû la sentir.

– Sky ?

J'ai entendu son pas, mais trop tard. A peine je me suis retourné pour faire face à son arme, j'ai instinctivement renforcé ma joue et le côté de mon corps. Brièvement, juste le temps de sentir la bille de peinture siffler à mon oreille avant de s'éclater contre le mur. J'aurais espéré qu'elle plaisantait, en fait. Peut-être, oui, que je devenais vieux dans ma tête. Mais en général, on joue en extérieur de ces trucs-là ! Je n'ai eu que le temps de lever mon arme mal chargée qu'elle avait à nouveau disparu.

Le silence est revenu dans le couloir. L'espace d'une seconde. Puis, j'ai attrapé mes clés en jetant ma casquette, fermé la porte dans mon dos et me suis lancé à sa poursuite. L'arme au poing, l'oeil en visée, j'ai avancé prudemment jusqu'au coin du couloir. Du paintball dans l'immeuble. Franchement. Sky avait les idées larges, fallait le reconnaître. Elle ne faisait vraiment rien comme les autres. Avec elle, j'avais le mérite de jamais trop savoir où je mettais les pieds. Chaque jour était différent. Quelque part, c'était un peu comme si on débutait notre relation à chaque fois. Ca pouvait parfois être fatiguant, je reconnais. Mais en général... C'était tout aussi rafraîchissant.

Mais je serai sans pitié.

– Skyounette de l'amouuuur, où es-tuuuu... Viens voir papa noel...


Revenir en haut Aller en bas
Sky Cervantes
avatar
Quand elle l’entendit l’appeler en minaudant, Sky sourit. Largement, avec tout le soleil qu’elle y mettait à chaque fois. Son enthousiasme revint à fleur de peau aussi vite que la contrariété l’avait fait juste auparavant.
That’s my boy !
Ca… Sur qu’elle irait le voir le papa noël ! Une fois qu’il serait bien rouge et qu’elle pourrait savourer sa victoire. En attendant, il fallait qu’elle se concentre. Les mots de Lisbet lui revinrent en mémoire « Ne pas perdre son objectif de vue », « Ne pas s’éparpiller avec les éléments secondaires », « Rester concentrée et efficace ».
Puis ceux de Tibor « Plus souple au niveau des bras, rester mobile ».
Mobile.
C’était son plus gros défaut. Elle avait tendance à investir une place et à y rester trop longtemps. Cette fois, l’adversaire auquel elle faisait face était de taille et pour l’avoir déjà affronté sur le terrain, elle savait qu’il la surpassait largement en compétence. Son excitation n’en fut que plus forte.
Il lui fallait gagner l’étage supérieur. De là, si elle parvenait à rejoindre l’extrémité du couloir, elle pourrait accéder à l’escalier de secours qui la ramènerait au rez- de chaussée, vers la cour intérieure.
Mais il lui fallait d’abord passer non loin de Garin.
Sky expulsa sèchement l’air de ses poumons et quitta sa cachette. D’un bond, elle sauta dans le couloir, arme à la main, juste devant elle.

Jet de dés #1
Succès Succès : Sky traverse le couloir et atteint les escaliers qui mènent à l’étage supérieur sans souci.
Succès Echec : Sky traverse le couloir mais passe juste sous le nez de Garin avant d’accéder aux escaliers de l’étage.
Echec Succès : Sky ne peut pas traverser le couloir sans offrir une cible de choix à Garin. Finalement, elle regagne sa planque, apparaissant une demi seconde dans le champ de vision de son adversaire.
Echec Echec : Ses chaussures glissent sur le sol usé. Elle s’effondre sans atteindre l’escalier qui mène à l’étage, offrant une cible de choix à Garin.






She's from a different world
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t908-sky-cervantes-cyberpathe http://forum.childrenofluxaeterna.com/t909-sky-cervantes
Butterfly Effect
avatar
Le membre 'Sky Cervantes' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Quitte ou double' :


Revenir en haut Aller en bas
Garin DeLyons
avatar
J'ai jamais été un tireur d'exception alors sans vouloir offenser ma fiancée, c'était comme rater un éléphant dans un corridor. La bille de peinture a explosé contre le mur derrière elle alors qu'elle disparaissait. Une honte pour moi, si j'ose dire, pris au dépourvu, mais même sous la torture, j'aurais dit que j'avais fait exprès de la manquer. Pour l'honneur.

Je me suis mis lancé à sa poursuite en comprenant bien que cette fois, je devrais faire plus attention. Au lieu de me dévoiler directement, je me suis plaqué le dos au mur en réarmant le le pistolet et j'ai tendu l'oreille. Sky ne devait pas être bien loin, j'étais persuadé de pouvoir reconnaître sa respiration. Doucement, j'ai tendu le cou pour risquer un oeil au-delà du coin du couloir. Si elle s'entraînait facilement avec Tibor ou d'autres, elle ne s'était jamais vraiment mesurée à moi, que je sache. Et ça m'allait très bien, je ne me voyais pas lui faire mal sans le vouloir. Enfin, si, on s'était battus, une fois, sans savoir que c'était l'autre. Elle avait de la gnaque, mais à nouveau, j'aurais pu lui faire mal. C'était une chance que j'ai bon caractère.

Une fois prêt, j'ai brandi mon arme pour la pointer vers l'endroit où Sky devait être selon mes estimations, pour tirer.


Revenir en haut Aller en bas
Sky Cervantes
avatar
Sky n’avait pas mesuré à quel point il avait été de la toucher avant qu’elle ne voit l’encre bleue s’étaler sur le mur juste à côté d’elle. L’espace d’une demie seconde elle se félicita de vivre au 21ième siècle, à l’heure où la technologie concernait aussi les jouets, et où vous pouviez faire du paint ball avec de l’encre effaçable. Il était hors de question qu’elle passe tous ses prochains week-ends à repeindre tout l’immeuble. D’ici quelques heures, il ne resterait qu’une matière visqueuse hydrophile sur les murs qui disparaitrait avec le temps.
Il n’empêche que ca ne l’éclairait pas sur sa prochaine stratégie.
Ce dont elle était sure, c’est qu’elle devait garder assez de distance entre elle et lui pour qu’elle ne soit pas à sa merci. S’ils devaient en venir au corps à corps, elle parviendrait peut-être bien à esquiver mais n’aurait jamais le dessus.
Sky risqua un coup d’œil en dehors de sa planque pour estimer la position de Garin.
Elle n’eut pas le temps de se faire une idée : Nez à Nez avec lui, il la tenait en joue.
Elle ouvrit les yeux en grand sous la surprise puis lâcha un juron avant de rouler au sol pour esquiver la balle.
Comme un diable, elle sauta sur ses jambes et détala en vue de son objectif initial : l’escalier supérieur.






She's from a different world
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t908-sky-cervantes-cyberpathe http://forum.childrenofluxaeterna.com/t909-sky-cervantes
Garin DeLyons
avatar
Un des voisins est sorti sur le palier pour demander aux lardons de mon autre voisin d'arrêter de faire du bruit. Je suis pas quelqu'un de bruyant, et je suis pas non plus tout le temps là. Par conséquent, la plupart de l'immeuble ignore que j'existe. Pour une fois que ça pourrait me servir à quelque chose ! Aussi, je me suis élancé à sa poursuite malgré les plaintes de mon voisin.

Allez savoir ce qui avait traversé son esprit pour envisager une soirée comme celle-ci. J'avais arrêté de me poser des questions à ce sujet, Sky était parfois difficile à suivre. Elle était surtout spontanée et ne réfléchissais pas franchement à demain. Elle savait à peu près ce qu'elle voulait, mais de là à le planifier, non. Ce qui me laissait donc la joie de découvrir ses petites surprises au jour le jour.


Revenir en haut Aller en bas
Sky Cervantes
avatar
Ou comment devenir impopulaire alors que vous étiez transparent grâce à votre petite amie. Sky avait le chic pour mettre les pieds dans le plat, n’est-ce pas ? Mais hey, avoir une vie normale après tout, ca voulait aussi dire « connaître ses voisins ». D’accord. Les cookies c’est plus convivial. Mais la donzelle ne sait pas cuisiner.
L’intervention du voisin de palier lui offrit une opportunité inattendue. Le temps que Garin se reconcentre sur son sujet principal, tornade blonde qui filait déjà sur les premières marches de l’escalier, elle avait pris les devants et courrait à son but.
Sky se retourna au dernier moment avant de disparaitre à l’étage. De là où elle se trouvait, en amont sur son adversaire, elle disposait d’une petite fenêtre avantageuse qui lui permettrait peut-être de le toucher.
Les mains serrées sur son arme, elle se positionna, penchée légèrement par-dessus le garde-corps pour ajuster sa visée, et tira.
Sans attendre de riposte, elle parvint au palier vide supérieur et prit une demi-seconde de reflexion. A sa droite, l’escalier de secours après un renfoncement du mur.
A sa gauche, un placard qui contenait quelques compteurs d’eau et d’électricité et qui pourrait lui offrir une cache idéale.
Dans le premier cas, elle gardait son avance sur Garin mais ne pourrait pas passer à l’attaque. Dans le second, elle prenait l’initiative et une chance de gagner la partie.

Jet de dés #1 :
Succès : A droite
Echec : A gauche

Sky entendit Garin arriver derrière elle. Sans perdre une minute, elle opta pour le placard. Advienne que pourra.






She's from a different world
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t908-sky-cervantes-cyberpathe http://forum.childrenofluxaeterna.com/t909-sky-cervantes
Butterfly Effect
avatar
Le membre 'Sky Cervantes' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Quitte ou double' :


Revenir en haut Aller en bas
Garin DeLyons
avatar
Quand je suis arrivé à l'intersection, je savais que je n'avais pas entendu la porte de l'étage supérieur. Je me suis arrêté pour essayer de deviner, mon arme au poing. J'aurais pu être moins concentré, mais... Hey, Sky voulait jouer le jeu, alors, je l'ai prise à son propre jeu.

Un bruit a attiré mon oreille sur la gauche et j'ai tourné la tête vers le placard. Elle voulait probablement me faire croire qu'elle avait continué son chemin pour ainsi me perdre. Alors, j'ai usé du même stratagème en faisant semblant de monter et de m'éloigner. En réalité, j'attendais qu'elle sorte, même prudemment, pour la coincer contre un mur et lui tirer des aveux.


Revenir en haut Aller en bas
Butterfly Effect
avatar
Le membre 'Garin DeLyons' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Quitte ou double' :


Revenir en haut Aller en bas
Sky Cervantes
avatar
Silence. Trop silencieux.
Il y avait deux possibilités : soit Garin avait suivi sa piste sur l’escalier de secours, soit il s’était lui aussi planqué en embuscade. L’espace de son placard était étroit et elle n’était pas libre de tous ses mouvements. Elle manquait de portée et ne tiendrait pas indéfiniment là-dedans. Il lui fallait sortir.
Sky se creusa la tête pour essayer de se souvenir le plus précisément possible de la configuration du couloir. Elle regrettait ces fabuleuses lentilles que lui avait fournies la Waleman lors de leur expérimentation de terrain et qui étaient de véritables petits ordinateurs intégrés. Tout un nouveau monde s’était ouvert à elle.
Mais là, elle ne pouvait compter que sur elle-même.
Franchement, parfois, elle avait de ses idées !
Sky dressa l’oreille et entendit des pas prudents mais bien réels qui s’éloignaient de sa planque.
Au moins elle avait la réponse à sa question : Garin poursuivait son chemin.
Il lui offrirait son dos l’espace d’une demi-seconde ce qui suffirait si elle visait bien. Elle pourrait toujours achever le travail avec une balle dans le buffet dès qu’il se retournerait.
La blondinette sourit aux cadavres qui lui tenaient compagnie.
Elle inspira profondément, agrippa fermement son arme qu’elle tint de ses deux mains puis sauta de son placard l’arme pointé vers le bout du couloir en direction des escaliers de secours.
Mais il était vide.
« L’animal, il est rapide ! » pensa-t-elle, estimant qu’il avait déjà dévalé les marches. Et c’est juste quand elle se faisait cette réflexion qu’elle comprit son erreur.
Encore une fois, son défaut principal. Manque de mobilité.






She's from a different world
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t908-sky-cervantes-cyberpathe http://forum.childrenofluxaeterna.com/t909-sky-cervantes
Garin DeLyons
avatar
Je l'ai attrapée par le bras pour la faire sortir du placard avec un large sourire . En laissant tomber mon arme au sol, je l'ai plaquée contre le mur pour la coincer avec un féroce baiser inquisiteur et un rire démoniaque.

– Je t'ai eue.

Une de mes mains a longé son bras pour lui retirer son arme et la jeter plus loin.

– Maintenant, rends-moi mon sapin. Si tu me le rends pas...

J'ai levé les yeux au ciel. Il me fallait réfléchir. Qu'est-ce qui pourrait convaincre Sky ? C'était une dure à cuire, pas le genre à marchander longtemps. Elle savait toujours ce qu'elle voulait et ne laissait rien passer.

– Je ne cuisine pas.

Mais elle marchait à la bouffe. J'ai mêlé mes doigts aux siens en faisant danser mes sourcils, machiavélique si je pouvais l'être. Je m'étais ramolli, mais j'essayais de me montrer toujours solide. Surtout pour Sky. D'abord parce que je ne voulais pas être plus faible qu'elle ne l'était, et c'était déjà mettre la barre haute, mais aussi parce que je devais apprendre, même à la dure, comment la protéger de la vie que je menais. Et de moi, par la même occasion. J'avais changé ces dernières années et comble de l'ironie, Bogdan avait raison, ça avait tout à voir avec Sky. Je ne pouvais qu'honorer ce qu'elle avait fait de moi, finalement. Le môme geignard, égoïste et arriviste avait laissé la place à... Un gars costaud qui a envie de se battre. Même pour un sapin !


Revenir en haut Aller en bas
Sky Cervantes
avatar
Bien entendu, elle ne se rendit pas ni sans protester, ni sans exagérer. Elle a même placé un « Aië » quelque part histoire d’apporter un peu de corps à ses dramatisations. Et puis ca ne servait même plus à rien de s’agripper désespérément à son arme, il n’eut aucun mal à la lui enlever.
Lorsque Garin posa ses conditions, elle s’offusqua réellement cette fois ci.

- T’oserais pas !!

Si ? Non. Quoique… il serait bien fichu, juste pour avoir le dernier mot, de s’en tenir à sa parole. Elle pourrait toujours se commander des pizzas, elle ne mourrait pas de faim, mais la perspective de manger ce qu’il cuisinait contribuait toujours un peu au plaisir qu’elle avait de passer la soirée avec lui. Il était très bon cuisiner et il y prenait de la peine. Sky pouvait se contenter de soda et de picorer dans le frigo du Casino toute la semaine si elle savait qu’elle pourrait se goinfrer chez son chéri. On n’avait jamais cuisiné pour elle avant lui. C’était sa prérogative.

- J’y ai même pas touché un cheveu à ce sapin. Quand je l’ai quitté il allait bien !

Puis elle prit une voix de fausset, imitant le méchant perpétuel de tous ces films à petit budget.

- Si mon partenaire n’a pas de nouvelles de moi dans 5 minutes, il lui taille un doigt ! Et s’il m’arrive quoi que ce soit, il le tue ! La mort… par décapitation !

Elle eut un rire machiavélique très théâtral avant d’ajouter.

- Es-tu prêt à prendre le risque de priver plein de petits sapins de leur papa-sapin ?






She's from a different world
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t908-sky-cervantes-cyberpathe http://forum.childrenofluxaeterna.com/t909-sky-cervantes
Garin DeLyons
avatar
J'ai ri parce que, admettons-le, Sky en malfrat, ça valait le pesant d'or.

– Ca va, Jafar, du calme.

Puis, j'ai pris une voix empruntée au Parrain de tous les parrains. Menton levé, paupières en fente, nez retroussé...

– Congduis-moua à loui... Et peut-êtle, j'épalgnelai ta misélable vie.

Je me suis reculé brièvement et j'ai repris son arme, puis la mienne. La mettant en joue, je lui ai indiqué le passage pour qu'elle me conduise à mon sapin. Je ne sais même pas si j'espérais qu'il soit réel ou juste un prétexte. Je n'étais même pas sûr d'avoir envie de fêter Noël... J'ai percuté dans la seconde lors du Noël dernier avec Sky, je lui avais demandé de m'épouser et... Un an plus tard, on était toujours là à se regarder dans le blanc des yeux. Je me demandais combien de temps elle accepterait de m'attendre. Et par conséquent, combien de temps il me faudrait pour être prêt. Mais je ne me souvenais plus vraiment du dernier véritable Noël que j'avais fêté. J'entends, celui avec un grand sapin lumineux et des cadeaux dessous, un gros poulet rôti qui sent bon et des rires émanant de la cuisine, une odeur chaude de cheminée dans le salon... Ce genre de souvenirs ne peuvent que remonter à l'époque où mes parents vivaient encore ensemble, alors... Très longtemps. J'ai adoré justifier la baisse de mes notes à l'école à cause du divorce de mes parents... C'était marrant, un temps. En vrai, j'ai toujours été un cancre, c'est tout.

– Je te galde à l'oeil.


Revenir en haut Aller en bas
Sky Cervantes
avatar
Ne pas rire. Elle était trop bon public et puis elle riait souvent pour un rien mais pour le coup, elle perdrait toute crédibilité. Si tant est qu’on puisse parler de « crédibilité » quand on négociait la survie d’un sapin.
Sky pinca des lèvres mais ses yeux pétillaient d’amusement. Elle leva les mains au-dessus de sa tête quand il la tint en joue et elle descendit à l’étage inférieur où tout avait commencé.
Une fois sur le palier de son appartement, elle alla frapper à la porte de son voisin, celui-là même qui avait visiblement des gosses parfois bruyants.
Ce fut madame qui ouvrit.
D’abord ses yeux s’agrandirent de stupéfaction quand elle vit le couple. L’un tenait une arme à la main, et l’autre avait l’air d’être menacée, même si sa mine réjouie attestait plutôt du contraire. Afin d’éviter la crise d’hystérie collective par sa faute, Sky baissa les mains et secoua la tête, enjouée :

- C’est du paint-ball ! Mais on n’a rien cassé et on n’a rien sali. Enfin pas trop !

La femme lui retourna tout de même un regard hésitant. Derrière elle, des bambins commençaient à se chamailler.

- J’vais pas vous embêter plus longtemps, on va récupérer mes affaires. Il a été sage ? demanda-t-elle à propos du sapin

L’autre fronça les sourcils.

- Non laissez tomber, j’rigolais… j’vais reprendre le sapin et les sacs…

La femme leva les bras au ciel, retourna dans son appartement, engueula la marmaille au passage et revint quelques instants plus tard avec l’arbuste de Noël et deux sacs en papier plein de décorations.
Sky attrapa le tout, colla le plus encombrant dans les bras de Garin et se chargea elle-même du sapin.

- Merci encore ! Merci vraiment beaucoup très !
- De rien, marmonna la femme revenue à de meilleurs sentiments, sans doute grâce à la magie de noël

Elle ne se perdit pas pour autant en palabres et referma sa porte aussitôt.
Sky sautilla d’excitation et se retourna vers son chéri.

- Allez hop hop hop monsieur ! J’ai un sapin à décorer, j’ai pas que ca à faire moi !

Et elle trotta joyeusement jusqu’à son appartement. Depuis quand elle n’avait pas fait de sapin à elle ? L’année dernière, Sunny avait fait livrer un grand sapin dans le Hall du Casino. Sky avait voulu participer à l’habillage mais les plus petits avaient pris d’assaut les décorations. Elle en avait bien pincé quelques-uns, poussé d’autres, feint l’innocence quand ils se mettaient à contester, mais finalement ils avaient eu le dernier mot, soutenus par les éducateurs. Soi-disant qu’elle était trop vieille et qu’il fallait qu’elle soit raisonnable…. Beurk. Foutaises. Frustration.






She's from a different world
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t908-sky-cervantes-cyberpathe http://forum.childrenofluxaeterna.com/t909-sky-cervantes
Garin DeLyons
avatar
Le moins que l'on puisse dire, c'est qu'avec Sky... On s'ennuyait jamais. La tête de la voisine, il y avait vraiment de quoi rire. Je me suis efforcé de rester silencieux, les lèvres pincées. Ne pas rire, ni rire ne pas. Ce fut une épreuve de force, mais j'ai réussi. Quand la porte s'est fermée, un rire a grogné dans ma gorge et j'ai suivi Sky jusque chez moi.

"T'es quand même pas nette comme fille. Ils vont croire que je suis un sociopathe, maintenant ! Je suis connu, je te rappelle, ici."

Et une fois à l'intérieur, je suis allé poser les affaires sur la table.

"Donc... Tu veux fêter Noel ici, c'est ça ? Tu sais qu'on aurait été mieux ailleurs. Je sais que cet appart là est mieux que l'autre, mais tu sais aussi que je n'aime pas trop mélanger. On sait jamais ! Mais bon... Après tout, au moins les voisins se diront pas que je suis un mec sans histoire louche qui fait pas assez de bruit pour son âge et qui planque des armes dans son placard pour les sortir que la nuit... Ca ou le cadavre d'une bimbo de cabaret..."

J'ai haussé les épaules.

"Nan, maintenant ils vont penser que je suis un dealer de drogues dures et que mon principal associé est une fausse blonde des bacs à sable."

Immense, le sourire.

"Je donnerais n'importe quoi pour voir des photos de toi petite. Et brune. J'suis sûr ça doit tellement te changer. En bien ! Bon, pas que j'aime pas le blond, hein ! Je suis mal placé pour ça. Mais je suis curieux ! Tu as soif ?"


Revenir en haut Aller en bas
Sky Cervantes
avatar
Sky poussa la porte en s’aidant des hanches et des épaules pour pénétrer dans l’appartement.

- T’es connu ? Tu rigoles ? Quand j’ai demandé à ta voisine pour le sapin elle savait même pas de qui je parlais ! J’ai du lui faire une description super détaillée, dit-elle en lâchant l’arbuste dans un coin du salon.

Elle déposa le sac de décorations juste à côté et commença à fouiller dedans à la recherche d’un objet bien précis tout en continuant ses bavardages.

- « Un beau gosse taqué ça com’ avec des yeux de dingue ! ».

Elle s’interrompit, soudainement songeuse.

- Ah en fait j’pense qu’elle a pris « dingue » au premier degré parce qu’elle a compris à ce moment-là…

Sa main balaya l’air.

- ‘Fin en tous cas, t’as pas de réputation. Tu veux que je t’en fasse une ? demanda-t-elle ingénue avec un sourire à damner un saint.

Elle finit par dénicher ce qu’elle voulait : un petit paquet soigneusement plié et joliment décoré qu’elle déposa un peu à l’écart. Il ne viendrait au pied du sapin qu’en dernier. Garin déposait le reste des affaires sur la table tout en commentant sa propre version de l’imaginaire de ses voisins. Elle se redressa, se glissa dans son dos puis enroula ses bras autour de sa taille pour lui déposer un bécot dans le cou.

- Bah ici ou ailleurs, moi j’m’en fous. J’veux juste fêter Noël avec toi ! Tu voulais qu’on aille où ? J’peux pas réquisitionner un apart de la Haute chaque année ca finirait par devenir louche !

Il écopa d’une claque sur l’épaule à la mention de « bac à sable »

- Hey ! J’pourrais être une super dealeuse de drogue si je voulais ! J’ferai peur j’suis sure, regarde je peux prendre un regard vachement effrayant… attend… regarde…

Non. Définitivement non, elle ne pouvait pas. Mais elle avait au moins le mérite d’essayer. Devant ce cuisant échec, elle opta pour le repli stratégique vers le sapin qu’elle commença à décorer avec un sérieux presque professionnel.

- Nan j’suis moche en brune. Puis j’suis pas vraiment brune en vrai, j’suis entre le châtain et le brun… une sorte de couleur…. Caca mou, tu vois ?

Ses parents biologiques étaient plutôt blonds du peu qu’elle avait constaté sur les photos mais le soleil australien devait y être pour beaucoup. En tous cas, elle n’avait rien d’une latina. Et des quelques souvenirs conservés par Dolores de son âge tendre…

- Petite j’étais toute blonde. C’est après que ma couleur a changé. En fait, j’ai rien gardé de mes parents ! Même pas ça ! Un coca, s’teuplait si t’as…

L’arbre n’était pas grand. Son but n’était pas d’encombrer l’espace vital de son chéri, juste de lui apporter une touche festive. Et puis, insidieusement, elle se disait que chaque fois qu’il regarderait ce sapin, il penserait à elle quand elle ne serait pas là. Une façon détournée et peu envahissante de se rappeler à lui.
Sky inspira profondément puis se jeta à l’eau, soudainement très concentrée sur son activité.

- Tu sais… pour le jour de Noël… le 25 j’veux dire… Dolores voudrait faire un truc pour le déjeuner. Elle m’a demandé si tu viendrais…






She's from a different world
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t908-sky-cervantes-cyberpathe http://forum.childrenofluxaeterna.com/t909-sky-cervantes
Garin DeLyons
avatar
"Mes yeux ? Ils ont quoi, mes yeux ?"

Je portais de plus en plus ces lentilles vertes afin de masquer la dorure d'origine. Ca avait beau être joli, c'était tout de même très voyant pour faire ses courses. Et on a beau être dans la Ville Basse, on reste un paria aux yeux de ceux qui s'ennuient. Je veux dire, même dans la Basse, il y a des riches. Surtout dans le District où se trouvait mon appartement du MSS. C'était un peu grâce à eux que la ville tenait encore debout. C'était aussi le seul district qui n'était pas dirigé underground par des gangs ou une mafia.

"Je n'ai pas des yeux de dingue. Non, c'est faux ! Il a dû me confondre avec quelqu'un d'autre."

Mes lèvres se sont étirées progressivement en un sourire face à son "regard qui tue". Je suis certain qu'en de bonnes circonstances, Sky pourrait volontiers défier un chien de l'enfer... J'ai haussé les sourcils en la suivant des yeux.

"Je persiste. Je crois que tu serais très jolie en brune. J'aime bien le blond ! Mais je suis curieux, c'est tout."

En allant vers le frigo, j'ai haussé le ton pour continuer à me faire entendre.

"Je suis sûr que tu as gardé des choses de tes parents. Tu n'as juste pas eu l'occasion de les connaître pour t'en rendre compte. Qui sait, si tu voyageais dans le passé ou eux dans le futur, tu serais surprise de ce que tu y découvrirais ! Y a pas un jour où je me dis pas que j'aimerais moins ressembler à mon paternel."

Je lui ai tendu la cannette en haussant les épaules, fataliste.

"C'est comme ça. On hérite, que ça nous plaise ou non." J'ai pris la pointe de ses cheveux entre mes doigts pour les lisser. "Ca vient juste de t'arriver, avec du temps, tu verras, tu comprendras plein de nouvelles choses petit à petit. C'est un peu comme une boîte que tu viens juste d'ouvrir et dont tu découvres le contenu au compte goutte."

Je me suis détourné brièvement pour enlever mon pull et le jeter sur le canapé. A la requête de Sky, je l'ai regardée avec une moue satisfaite.

"Si tu veux, oui."

J'ai froncé les sourcils en l'observant. Elle ne sautillait pas, elle n'était pas comme d'habitude, comme si elle craignait ma réponse. Ou que je m'énerve, ou que je me fiche d'elle. Il y avait des moments comme ceux-là où je me demandais ce qu'elle voyait en moi et où j'avais l'impression qu'elle me prenait pour son supérieur plus qu'autre chose.

"Pourquoi, qu'est-ce qu'il y a ?"


Revenir en haut Aller en bas
Sky Cervantes
avatar
Sky trouvait que lentilles ou pas, il avait toujours des yeux de dingue mais elle n’avait pas du tout l’intention de le contrarier sur ce sujet. De toutes manières, elle était assez mal placée pour avoir un avis objectif. Les positifs avaient encore pas mal à faire avec la discrimination, suffisamment en tous cas pour que, lorsqu’on exerçait un métier comme le sien, on évite d’attirer l’attention pour une broutille.
Mais ok. Elle préférait ses yeux d’or quoiqu’il en dise.
Sky couvrit le sapin de guirlandes toutes plus colorés les unes que les autres. Parmi elles, une suite d’ampoules multicolores qui s’allumaient la nuit venue.

- Ouais je sais… dit-elle avec philosophie. Ca fait que 6 mois, j’ai pas grand-chose sur eux. J’ai vu que des photos et encore y’en n’a pas beaucoup. Juste…

Elle haussa les épaules.

- Ca me dérangerait pas d’avoir plus de trucs d’eux.

Elle se retourna pour prendre la cannette et observer Garin. Avait-il tant de son père ? Qu’avait-il d’autre de ses ancêtres qui lui pourrissaient ses nuits à part quelques cicatrices ?

- C’est mal, dit-elle en seule réponse.

Elle posa le coca à ses pieds après en avoir bu une gorgée et s’occupa des boules scintillantes.

- De voyager dans le temps…. C’est mal. Je sais pas comment le dire mais…

Sky pencha la tête sur une épaule et fronça les sourcils en s’absorbant dans ses réflexions quelques instants.

- Soit tu y vas pour changer les choses et alors t’as intérêt à avoir une sacrée bonne raison – et même si toi et moi on est quand même bien contents qu’ils l’aient fait – soit tu y vas juste pour observer mais… ca te chamboule surement le cœur, tu vois ? Et tu fais quoi de tout ce que t’as vu du coup ?

Elle secoua la tête avec une petite moue.

- Moi j’aurais pas les tripes de faire ça. Parce que c’est pas vers mes parents que je retournerai si j’avais le choix et… ce serait mal. Maintenant… son visage s’illumina d’un sourire amusé, j’veux bien aller dans le futur juste pour voir si notre fils est aussi beau que toi !

Sky se pencha pour lui donner un baiser puis reprit son soda avant de choisir d’un œil expert les décorations restantes et de les poser dans l’arbre.
Garin avait mal interprété ses intentions quant à son invitation chez sa mère. Elle était contente qu’il vienne, c’était une épreuve pour elle et elle n’avait aucune envie de l’affronter seule. Ses motivations n’étaient que pur délicatesse à son égard en fait et c’est pour ça qu’elle s’était montré hésitante. Elle s’empressa de le rassurer à ce sujet.

- Non y’a rien ! Juste qu’on n’a jamais fêté Noël avec Dolores ou alors à l’arrach’ quoi ! Qu’elle veuille faire un déjeuner comme si on était une petite famille américaine de base…

Sky tordit la bouche comme si elle allait vomir avant de se mettre à rire. Quand son hilarité mourut dans sa gorge elle reprit.

- Et puis j’voulais pas que ca t’embête en fait, que tu te sentes… j’sais pas moi… piégé ! Obligé ! Un repas avec belle maman, le toutou et la fiancée, tu vois l’genre ! dit-elle en roulant des yeux.






She's from a different world
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t908-sky-cervantes-cyberpathe http://forum.childrenofluxaeterna.com/t909-sky-cervantes
Garin DeLyons
avatar
"On serait contents que qui ait fait quoi ? Que tes parents soient venus dans le futur ? Ca aurait pu être fun, ouais ! On leur aurait donné les numéros de la loterie, pis après on aurait été riches !"

Immense, qu'il était mon sourire. J'ai toujours été quelque peu vénal. J'aime l'argent. J'en ai souvent manqué et autant je me fais facilement à vie, fondu dans la foule modeste... Autant, un jour, je serai riche et dans un pays où l'extradition ne sera pas possible.

"Et c'est marrant que tu parles d'un fils parce que moi je voudrais une fille."

Terrain glissant, s'il en est. A quel moment devient-on un pédophile aux yeux de la loi si on parle d'avoir des enfants avec une fille de moins de 21 ans ? Ou alors je me trompe de mesure et c'est plutôt le degré de sérieux dans une relation de couple. Dans les deux cas, entrer dans le vif du sujet, ça m'a fait comme un coup de froid. Je m'y attendais vu les températures, mais ça m'a quand même surpris.

"Quant à ta mère, non, je suis pas à l'aise, mais c'est pas parce que c'est toi, ou ta mère, ou parce que c'est Noël... C'est juste que... J'ai moi-même pas fêté Noël depuis la dernière fois que j'ai vu mes propres parents. Je promets pas que ce sera pas bizarre, tu vois, mais je peux essayer. Si c'est important pour toi."

J'ai fermé le frigo dans lequel j'avais vidé une partie du sac de courses.

"Je suis pas du genre à kiffer la belle vie américaine dans un jardin cloturé, mais... Quelque chose de normal, ça serait pas du luxe. Ca pourrait même être plutôt sympa."


Revenir en haut Aller en bas
Sky Cervantes
avatar
Sky interrompit son geste. Non, elle ne parlait pas de ses parents dans le futur, non. Plutôt de ce que Skylar et Tomas avaient fait dans le passé, à son sujet. Bien qu’aucun des deux n’aient clairement dit quoi que ce soit quand elle les avait rencontrés, elle n’avait pas manqué d’additionner A+B, et ce qui n’avait été d’abord qu’une idée saugrenue était devenue pour elle une certitude.
Et naturellement, elle avait pensé que Garin était parvenu à la même conclusion qu’elle sans qu’ils aient besoin d’en parler.
Elle se tourna vers son chéri, l’observa longuement, interdite, avant de se rappeler que lui, n’avait pas rencontré Skylar et qu’il avait à peine croisé Tomas. Garin continua de penser tout haut et cela la tira de son hésitation. Sky lui retourna un grand sourire pour retrouver sa contenance.
Elle revint à son sapin qui brillait maintenant de tous ses feux, et alluma la guirlande à hologrammes. Des flocons de neige tombaient doucement sur le sapin en une animation perpétuelle. L’effet était exquis.
Satisfaite, Sky s’écarta de l’arbre et rejoignit Garin vers la cuisine, son petit paquet cadeau à la main.
Elle ne répondit rien sur le sujet bébé. Elle avait lu dans tous les magazines féminins sur lesquels elle était tombée qu’il ne fallait jamais parler de ça avec son chéri. C’était le meilleur moyen de lui foutre la trouille et de le faire fuir. Si « Vogue 2000 AD » le disait, c’est que ca devait être vrai. Mais ce serait un garçon. Pas parce qu’elle le voulait, mais parce que c’était comme ça. Elle le savait.
Sky sautilla jusqu’au passe plat maintenant débarrassé des courses et trépigna d’impatience en posant son cadeau dessus.
Elle rayonnait.

- T’as raison. Un truc normal c’est bien aussi. Il m’arrive plein de trucs normaux depuis quelques mois et j’aime bien ! Ah oui ! j’t’ai pas montré !

Elle fouilla dans son sac avant d’en sortir une petite carte qu’elle tint à côté de son visage. Dessus une photo d’elle très sérieuse, limite serial killer.

- Ma licence ! Pour conduire quand j’aurai une voiture. Enfin j’veux dire que je pourrai conduire officiellement maintenant

Sky posa la petite carte sur le comptoir puis poussa le paquet bien emballé à côté.

- Ouvre-le ! dit-elle à Garin, un large sourire sur le visage. J’voulais que tu attendes le jour J mais j’y arriverai pas. Ouvre-le maintenant !






She's from a different world
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t908-sky-cervantes-cyberpathe http://forum.childrenofluxaeterna.com/t909-sky-cervantes
Garin DeLyons
avatar
Des trucs normaux, elle en avait bien de la chance, moi, c'était mission sur mission, et parfois, c'était franchement pas de la tarte. Mais ma vie en elle-même était-elle... "normale" ? Mais dans le cas de Sky, oui, elle rentrait enfin quelque peu dans le rang. Bon, bien sûr, elle continuait de défier la vie, mais ça, je pense que pour rien au monde elle n'aurait arrêté.

Quand je me suis retourné, j'ai fait face à la petite boîte sur le plan de travail et à son permis de conduire flambant neuf. J'étais même pas sûr moi-même que le mien était un vrai. J'ai haussé les sourcils.

"ENFIN ! J'aurais plus à faire le taxi !" Puis, en la désignant d'un doigt. "T'approches pas de ma bécane."

Elle a poussé la petite boîte vers moi et je me suis demandé si elle allait exploser. Sky a toujours eu une idée bien facétieuse des cadeaux et des surprises. Mais surtout... Moi... Encore une fois... J'avais rien. Je passais pour le mec loser bof qui fait rien comme il faut, sinon la merde.

"Euh... Qu'est-ce que c'est ?"

La question con, vous savez. Comme si elle voulait pas me le dire et que je devais ouvrir pour savoir.

"Tu sais, t'étais pas obligée."

Politesses, politesses... J'ai pris le paquet et l'ai secoué au niveau de mon oreille, doucement des fois que ce soit en cristal. Avec Sky... On sait jamais. Ja-mais.

"Ca va pas me péter à la tronche, hein ?"

Tais-toi et ouvre, nigaud. J'ai jamais été très à l'aise avec ce genre d'attention. Bien que j'adore les cadeaux et qu'on m'offre des trucs, venant de Sky, ça rendait la chose tellement intime et personnelle.

"Ok..."

Et dans un soupir, avec un sourire, tel l'athlète avant un grand plongeon, j'ai ouvert la boîte.


Revenir en haut Aller en bas
Sky Cervantes
avatar

« Han ! » S’exlama-t-elle.
- Je touche pas à ton joujou, même pas en rêve. Quand j’aurai une moto, ce sera une vrai, une moto d’homme ! dit-elle le sourire en demi courge juste pour le plaisir de le faire bisquer.

Sky était une enfant parfois et ne prenait même pas la peine de le cacher. C’était son côté Lolita. En plus chiant. Mais en plus tendre aussi des fois. En vrai, elle avait plutôt la trouille sur une moto, sauf quand c’était lui qui conduisait. Elle adorait et ca lui rappelait toujours le souvenir de leur rencontre, comme dans les films, mais en mieux.
Elle dansait d’un pied sur l’autre, impatiente, plus heureuse encore de faire un cadeau à Garin que d’en recevoir un. Cadeau qu’elle n’avait pas volé, mais acheté avec sa maigre paye, après avoir longuement réfléchi à comment joindre l’utile à l’agréable. Elle avait eu l’illumination lors d’un de ses voyages flemmards sur le net.
Tandis qu’il secouait le paquet près de son oreille, faisait des spéculations sur son contenu, elle alla se placer dans son dos pour enrouler ses bras autour de sa taille. Les yeux juste à hauteur de son épaule, elle avait une place de choix pour assister à l’ouverture de son cadeau.
Elle déposait des petits baisers fugaces dans son cou le temps qu’il déchire le papier.
La petite boite ne lui sauta pas au visage et ne fit pas de musique stupide.
Noire, avec un liseré rouge, elle mesurait moins de 10 centimètres.
Quand Garin l’ouvrit, il découvrit un couteau suisse. Un original, comme on en faisait encore en Europe. La petite croix blanche avait été grossièrement modifiée à la main peu experte de Sky pour la transformer en cœur. Elle ne se referait pas. Au moins, personne ne pourrait lui piquer son cadeau et prétexter qu’il lui appartenait. Un couteau avec un cœur.

- Joyeux noël ! chanta-t-elle quand il eut pris connaissance de son cadeau






She's from a different world
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t908-sky-cervantes-cyberpathe http://forum.childrenofluxaeterna.com/t909-sky-cervantes
Sky Cervantes
avatar
[HJ : Vu qu'on est en mars, je propose qu'on clôt ce rp. A moins que Garin ait un cadeau (mais j'ai cru comprendre que non), ils auront leur noël douillet et sans extravagances, un repas chez belle-maman qui, quoi que court sur les injonctions de Sky, se passera relativement bien, et une nouvelle année en perspective...]






She's from a different world
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t908-sky-cervantes-cyberpathe http://forum.childrenofluxaeterna.com/t909-sky-cervantes
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
[Sky/Garin] Mon beau sapin
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Children of Lux Aeterna :: MEGALOPOLIS :: Ville basse-