2076. Côte est des Etats-Unis. Megalopolis est le centre névralgique d'une guerre géo-politique mondiale depuis qu'un attentat biologique en 2026 a divisé l'humanité en deux populations bien distinctes : ceux qui se battent pour le futur, et ceux qui font avec le présent.
NAVIGATION

Partagez | 
 

 [Mere/Dam/Dani/PNJ] Deniz et la Malice

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Deniz Raven
avatar
[C'est pour qui qui veut jouer les héros :D (ou aussi pour ceux qui voudraient voir des héros !]

Savez-vous à quel point Deniz attirait les embrouilles ? Combien elle ne savait pas rester loin du danger ? Combien de temps elle passait à l'hôpital pour des blessures qu'elle aurait pu éviter ? Deniz était un aimant à problèmes. Dès qu'il y avait un kidnapping, un hold up, un bracage, une agression, un viol, un gang... Elle était... Toujours là. C'était assez incroyable et les services de police qui la connaissaient bien finissaient toujours par se demander comment elle faisait. Que voulez-vous, il existe des personnes, comme ça...

Alors qu'elle s'était entichée d'un costume loué à la journée (un tailleur noir sur un chemisier blanc élégant - complètement à l'opposé de son style vestimentaire), elle se rendait à la banque... Pour demander un prêt. Non seulement elle avait besoin d'argent - le management, ça ne rapporte pas tant que ça - mais en prime, sa soeur aînée lui perçait les tympans pour qu'elle aide son père financièrement. N'étant pas dans l'objectif de demande de conseil, Deniz irait là où était vraiment l'argent : à la banque !

Deniz ? Plus une banque ? A votre avis...

[Je vois Leven Ramblin tous les soirs en me couchant alors à force, je craque !! J'adore ce perso, je voudrais tellement pouvoir la développer :( - à défaut de trouver un autre forum où le faire (j'ai cherché)]
Revenir en haut Aller en bas
Meredith Korgan
avatar
- Journée toute pourrie. Déja l'hopital qui semble crouler sous les problèmes. Une panne d'ordinateur avait ramené le personnel à l'age de pierre. Ils manquaient de compresses. Le service de stérilisation avait fait une erreur, toutes leurs pinces, scalpels et autres matériels étaient partis au service de gynécologie, et un patient avait vomi partout dans le service.

Ensuite, Meredith s'était rendu compte qu'une grosse partie de son matériel d'infiltration avait souffert de l'humidité - à trop trainer dans les égoûts, on prend l'eau - et était corrodé au possible. Donc non fonctionnel. Or l'administration hospitalière avait cru bon de retarder les payes, et Meredith n'avait rien pour réparer son matériel.

Dans ces cas là, un passage à la banque s'impose... Même quand on n'a pas envie...

Entrant vivement dans l'établissement, elle manqua de percuter une petite blonde. -


Pardon...


What if that's why someone wants us out of the way, so we can't do anything to stop it ? An attack on one is an attack on all of us... But once, the world will look up and shout "save us" ... and I'll whisper "no"...

Nous sommes tous frères sous la peau, et j’aimerais écorcher l’humanité pour le prouver. - Ayn Rand
Revenir en haut Aller en bas
Deniz Raven
avatar
Alors qu'elle retirait un carton pour se mettre dans la file, elle se retourna et manqua de percuter une femme qui entrait. Dans un sourire, elle secoua la tête, signifiant que ce n'était rien. Elle regarda son numéro... Puis celui à l'écran et elle poussa un profond soupir. Si elle ne pouvait pas être à l'heure au boulot, son patron l'enverrait au diable.

Elle soupira à nouveau et regarda la femme qui venait d'entrer pour lui sourire. Elle lui montra son ticket.

_ Plus c'est long plus c'est bon, il paraît.

[Si d'autres veulent se joindre sinon après j'attaque !]



‎"La forêt est belle, profonde et sombre,
Mais j'ai tant de promesses à tenir,
Et avant de m'endormir,
Il y a tellement de chemins encore à parcourir.
"
- Robert Frost
Revenir en haut Aller en bas
Meredith Korgan
avatar
- A son tour, Meredith alla retirer le précieux ticket donnant droit de s'installer dans la file d'attente. A son tour, Meredith jeta un regard morne à l'écran et poussa un soupir abyssal. Heureusement qu'elle avait terminé sa journée... Encore que... a voir le monde, son service reprendra sans doute avant qu'elle n'ait pu seulement approcher du comptoir.

Elle entendit la remarque de la jeune femme et se tourna vers elle avec une grimace. -


Question de point de vue... rester à attendre n'est pas ma conception du plaisir...


What if that's why someone wants us out of the way, so we can't do anything to stop it ? An attack on one is an attack on all of us... But once, the world will look up and shout "save us" ... and I'll whisper "no"...

Nous sommes tous frères sous la peau, et j’aimerais écorcher l’humanité pour le prouver. - Ayn Rand
Revenir en haut Aller en bas
Deniz Raven
avatar
Elle pouffa de rire avant de secouer la tête.

_ Je me dis que ça va me faire rater des cours. De toute façon, c'est un passage obligatoire. De plus, il fait meilleur dans la banque que dehors, vous ne trouvez pas ?

Elle plissa le nez dans un sourire. C'était elle tout craché. Optimiste, souriante, joyeuse en somme. Et pour ne rien gâcher, elle sourit un peu plus et lui tendit la main.

_ Dani.

Les affaires des banques normalement, c'était secret défense chez tout le monde. Mais pas chez elle.

_ Je viens demander un prêt pour alléger mes fins de mois parce que j'arrive plus à payer mon appartement. Vous venez ouvrir un compte ?



‎"La forêt est belle, profonde et sombre,
Mais j'ai tant de promesses à tenir,
Et avant de m'endormir,
Il y a tellement de chemins encore à parcourir.
"
- Robert Frost
Revenir en haut Aller en bas
Meredith Korgan
avatar
- Meredith lui coula un regard en coin. -

Je sors du travail. J'ai exactement 10 h pour rentrer chez moi et dormir avant de reprendre le service... Qui plus est... Si je m'endors ici, je crains bien de louper mon tour...

- Elle leva un regard ironique au tableau d'avancée de la file, qui était à des années-lumières de leur numéro. Elle capta alors le geste de Deniz. Elle considéra la main tendue, puis la jeune femme. Premier test grandeur nature... Depuis son retour d'Hawaii, elle n'avait pas encore été vraiment en mesure d'expérimenter cette nouveauté : elle avait préféré conserver ses gants à l'hopital. D'abord pour ne pas attirer les regards sur ce brusque changement d'habitude. Ensuite parce que l'atmosphère toujours en ébullition des urgences pouvait être à meme de détourner son attention et donc perdre le contrôle. Mais là...

Elle s'assura qu'elle tenait sereinement le cap, et pris la main de Deniz dans la sienne. Elle était chaude, douce, et tellement fine, comparée à celle de Nasha... Elle tiqua légèrement mais sourit à la jeune femme. -


Meredith. J'ai aussi besoin de fonds...


What if that's why someone wants us out of the way, so we can't do anything to stop it ? An attack on one is an attack on all of us... But once, the world will look up and shout "save us" ... and I'll whisper "no"...

Nous sommes tous frères sous la peau, et j’aimerais écorcher l’humanité pour le prouver. - Ayn Rand
Revenir en haut Aller en bas
Damian O'Mara
avatar
Au niveau des guichets se tenait un trio atypique.
Là où normalement une seule personne se pressait contre la vitre, ici les trois étaient les uns sur les autres pour regarder leur interlocuteur.
Ce groupe était composé de deux femmes et un homme. Celle qui se tenait au centre avait les cheveux roux, elle était fine et portait une robe d'un autre temps. A sa droite se tenait une grande... brune, les cheveux lâchés dans le dos et les yeux d'un bleu lagon et l'homme qui se tenait le plus à gauche était le plus étrange du trio.
Malgré le fait qu'il était en intérieur, il portait des lunettes de soleil. Il avait les mains jointes dans le dos et attendait patiemment.

L'employé de la banque sourit de toutes ses dents en voyant le groupe.
Il replaça ses lunettes de vue dans la hâte et prit la parole, agitant les doigts nerveusement même de la place de Deniz et Meredith, on put l'entendre dire - non sans une pointe de joie dans la voix-:

- Oh, c'est vous... c'est encore pour un dépôt ?
Revenir en haut Aller en bas
Deniz Raven
avatar
_ C'est pour ça qu'avec moi je prends toujours des choses à faire. Un jeu de carte ou quelques devoirs. Aujourd'hui, j'ai pris un livre !

Elle le sortit fièrement pour le montrer à Meredith : "Le Managment pour les nuls.". Elle regarda à nouveau son numéro et celui des guichets pour voir où ils en étaient et souffla d'impatience dissimulée.

_ Enfin bon... De toute façon, il n'y a pas de choix ! J'ai besoin de cette banque-là. C'est pas comme si je pouvais aller en prendre une autre !

Au guichet le plus proche d'elles, il y avait ce trio dont elle entendit la nervosité de la femme derrière sa vitre blindée. Que fait-on quand on s'ennuie ? On regarde les autres ! Et même en voyant l'un des trois, elle fronça les sourcils en penchant la tête. Persuadée de l'avoir déjà vu quelque part, celui-ci mais après tout, Megalopolis est immense et elle n'arrivait pas à se souvenir d'où elle aurait pu le connaître.



‎"La forêt est belle, profonde et sombre,
Mais j'ai tant de promesses à tenir,
Et avant de m'endormir,
Il y a tellement de chemins encore à parcourir.
"
- Robert Frost
Revenir en haut Aller en bas
Meredith Korgan
avatar
Meredith eut un sourire en coin en voyant le titre du livre de Deniz. Elle n'était pas trop portée sur les guides de vie ou les guides pratiques. Elle ne savait même pas que la collection "Pour les Nuls" existait encore. Pour elle, c'avait été une mode quelque 60 ans plus tôt. Et pourtant, le livre était bien là, dans les mains de Deniz.

" Vous apprenez le Management pour le travail ? Vous êtes étudiante ? "

Ah les études... Meredith regrettait un peu cette époque. Enfin, les cours, évidemment. Pour ce qui était de sa vie à l'époque... Non, ca, elle ne le regrettait pas. Plus avec les progrès qu'elle avait fait. A cette idée, elle eut un sourire plus large. Sans doute mystérieux pour Deniz, mais néanmoins chaleureux et joyeux. Qui se figea lorsque son attention fut attirée par le trio, au guichet.

Aussitôt mise en alerte par leur attitude, elle fronca les sourcils. Apparament, ils n'étaient pas de nouveaux venus, le guichetier les connaissait. Mais quelque chose intriguait fortement Meredith. Inconsciemment, elle se tendit, prête à toute éventualité.


* ils ne vont quand même pas braquer la banque, bondée comme elle est... *

Elle désigna l'homme aux lunettes à Deniz avec une grimace ironique.

" Je ne savais pas que la mode était aux lunettes en intérieur... "


What if that's why someone wants us out of the way, so we can't do anything to stop it ? An attack on one is an attack on all of us... But once, the world will look up and shout "save us" ... and I'll whisper "no"...

Nous sommes tous frères sous la peau, et j’aimerais écorcher l’humanité pour le prouver. - Ayn Rand
Revenir en haut Aller en bas
Damian O'Mara
avatar
La brune du trio se tourna vers la queue qui se formait derrière eux.
Elle cherchait quelque chose du regard. Ses yeux scrutaient tout le monde et ils passèrent inévitablement sur Meredith et Deniz sans s'arrêter plus particulièrement sur elles que sur les autres clients de la banque.

L'échange se poursuivit entre l'employer de la banque et la rousse au centre et après quelques minutes de discussion plus ou moins monocorde, le trio salua l'homme et s'éloignèrent vers un banc, un ticket dans les mains.
Le banc était vide... c'était ce genre de banc trois place en synthétique qui ne donnait pas du tout envie de s'y attarder.
La rouquine s'installa au centre, comme si c'était naturel, la jeune femme brune à ses cotés.
Damian lui, resta debout, sur la gauche. Ils donnaient l'air de tous avoir leurs places prédéfinie et vu le naturel avec lequel ils avaient prit place, cette habitude n'était pas nouvelle.

Damian étant le seul debout, il pivotait lentement sur lui-même, passant tantôt sur les employer de la banque, tantôt sur les clients qui faisaient la queue.
Ils allaient en avoir pour un moment avant que le directeur vienne leur adresser la parole... alors autant passer le temps en essayant de deviner la vie des gens en les observants.
C'était aussi un des avantages de sa mutation... le port de lunette de soleil constant l'isolait autant qu'elle le protégeait des regards trop curieux.
Revenir en haut Aller en bas
Deniz Raven
avatar
Deniz haussa hauts les sourcils avant de se pencher vers Meredith, montrant Damian d'un index mou.

_ Hey, ce gars-là, je le connais, je crois. Un type bizarre croisé dans la rue près de là où je travaille. Très antipathique.

Elle plissa le nez dans une grimace à son souvenir.

_ Chiant, si vous voulez mon avis. Et gay !

Elle regarda Meredith d'un oeil certain.

_ Très gay à reluquer les fesses de ses postes, je le jure, je l'ai vu faire.

Elle regarda à nouveau Damian, un sourcil haut.

_ Je me souviens plus de son nom mais ça devait pas être très important, de toute façon.

Elle se massa les poignets en réfléchissant courtement. Vraiment, Damian était aussi curieux en plein jour qu'en pleine nuit. Et ces lunettes... Sûrement une infection à un oeil ou alors il voulait simplement se donner un genre. En tout les cas, il devait content d'attirer l'attention !



‎"La forêt est belle, profonde et sombre,
Mais j'ai tant de promesses à tenir,
Et avant de m'endormir,
Il y a tellement de chemins encore à parcourir.
"
- Robert Frost
Revenir en haut Aller en bas
Meredith Korgan
avatar
Lorsque la brune avait passé les yeux sur elles, Meredith n'avait pas tenté d'esquiver le contact visuel. Ce n'était pas son genre que de se dérober. Elle realisa soudain que ca bouillonnait ferme en elle. Elle avait tout intérêt à se calmer. Pourtant, elle brûlait d'un peu d'action. Depuis son retour d'Hawaii, elle n'avait rien fait de bien folichon et s'ennuyait ferme. Dans un petit coin, elle nota d'aller faire un tour chez Maddie histoire de voir où en étaient les choses, quelles qu'elles soient. Ou peut être Reese... Elle devait avoir une conversation avec Ulysse, aussi. Encore que ce dernier ne devait pas en savoir beaucoup plus qu'elle sur les raisons qui lui avaient permis de la toucher sans en subir les conséquenses.

BREF ! Elle fit taire son cerveau qui s'emballait tout seul et suivi le trio du regard, mourant de curiosité quand Deniz lui appris qu'elle l'avait déja croisé. Et Meredith pouffa franchement à sa remarque.

" Gay ? Naaan... Entouré de deux filles comme celles là ? Nan... Je veux bien qu'il se donne un genre avec ses lunettes, mais quand même..."

Meredith pencha la tête sur le côté, jaugeant ses fesses à lui, jusqu'à ce qu'elle réalise ce qu'elle était en train de faire et rougit franchement. Décidément, son passage à Hawaii avait changé quelques choses. Elle se racla la gorge et se reprit.

" Vous habitez où ? "


What if that's why someone wants us out of the way, so we can't do anything to stop it ? An attack on one is an attack on all of us... But once, the world will look up and shout "save us" ... and I'll whisper "no"...

Nous sommes tous frères sous la peau, et j’aimerais écorcher l’humanité pour le prouver. - Ayn Rand
Revenir en haut Aller en bas
Damian O'Mara
avatar
Jessica, la rousse avait les mains sur les genoux, paume vers le haut et attendait, impassible. Ses yeux aussi passaient du guichet à la foule. Visiblement, c'était une habitude de groupe d'observer les gens comme ça.

Pour Damian, c'était différent, il voyait chaque regroupement d'humain comme une occasion en plus de s'émerveiller...
Ces gens étaient vraiment différent des Européens qu'il avait eu l'habitude de croiser... bien plus différent que tout le monde en fait, pas seulement les Européens.
Ce pays était une fracture dans le temps... les gens y vivaient comme à un autre époque, d'une manière complètement nouvelle.

Ses yeux finirent par se poser sur Deniz.
Il était physionomiste et puis cette couleur de cheveux là, on ne pouvait pas l'oublier, pour sûr.
Son visage se renfrogna légèrement. Si il y a bien une chose qu'il voulait, c'était être reconnu ici par une jeune femme croisée dans la rue alors qu'il tentait de dissuader son meilleur ami de se lancer dans un plan drague plus que douteux.

La Brune tourna la tête vers lui, les expressions de son visage changèrent rapidement.
Passant de la curiosité visible à la gêne quand elle posa les yeux sur Meredith.
Elle s'approcha de Damian et chuchota quelque chose à son oreille. Ce dernier hésita un instant, mais fini par s'éloigner de la brunette d'un pas, comme si il voulait la fuir.
Revenir en haut Aller en bas
Deniz Raven
avatar
_ J'habite en ville médiane dans un tout petit quartier, dans un tout petit immeuble, dans un tout petit appartement ! C'est modeste et suffisant. Je suis étudiante oui en école de management et je travaille chez McDonald's pour payer mes études.

Quand Damian la remarqua, elle se tourna d'un coup, leur faisant dos à eux et face à Meredith. Elle se racla la gorge et plaque une main contre sa tempe.

_ Il m'a vue ! Et là il fait quoi ?

Elle releva les yeux sur Meredith. C'était fou comme elle ne quittait jamais son sourire.

_ Je vous jure qu'il est gay.

Et sur ce, elle partit d'une évidence toute simple selon elle.

_ Il a pas tenté de me draguer.

Ca, c'était son évidence à elle. Elle n'avait pas froid aux yeux, la petite blonde.



‎"La forêt est belle, profonde et sombre,
Mais j'ai tant de promesses à tenir,
Et avant de m'endormir,
Il y a tellement de chemins encore à parcourir.
"
- Robert Frost
Revenir en haut Aller en bas
Meredith Korgan
avatar
Meredith hocha la tête. Ville médiane. Un peu d'argent, quand même. Elle suivait la discussion avec Deniz tout en constatant que la Brune avait capté son regard. Meredith fut surpris de voir qu'elle était gênée. Elle s'était plutôt attendue à un regard mécontent de la jeune femme. Et le jeune homme avait effectivement reconnu Deniz, et n'en semblait pas ravi. A nouveau, Meredith fronca les sourcils. Il y avait quelque chose d'étrange, à n'en pas douter.

" Il a l'air de vouloir s'en aller... Vous lui avez fait quoi ? S'il est timide et que vous vous êtes jeté à sa tête, pas besoin d'être gay pour être impressionné... "

Elle regarda Deniz, croisant son regard franc. Non, si elle était charmante, elle n'avait pas l'air du genre à sauter sur le premier venu. Quoique... les apparences pouvaient être trompeuses.

" Blague à part, que s'est-il passé pour qu'il ait l'air aussi peu ravi de vous croiser ? Il a l'air de vouloir rentrer chez lui en tout cas... "


What if that's why someone wants us out of the way, so we can't do anything to stop it ? An attack on one is an attack on all of us... But once, the world will look up and shout "save us" ... and I'll whisper "no"...

Nous sommes tous frères sous la peau, et j’aimerais écorcher l’humanité pour le prouver. - Ayn Rand
Revenir en haut Aller en bas
Damian O'Mara
avatar
Deniz lui tournant le dos, c'est Meredith qu'il observait.
Cette femme avait quelque chose qui le dérangeait autant que son trio l'avait dérangeait quand elle l'avait remarqué la première fois.

Holy lui avait glissé quelques mots sur son malaise et ça n'avait fait que le rendre encore plus méfiant quand aux gens dans cette pièce.
Pour ce qui était de Meredith, il y avait définitivement quelque chose... son attitude n'était pas " Naturelle " comme celle de Deniz. Comme ceux qui cachent quelque chose et qui n'y font même plus attention tellement ils avaient l'habitude.

Sa chevalière brilla légèrement.
Ce n'était pas un phare ou quelque chose qui pouvait automatiquement attirer le regard de tout le monde dans la pièce, mais la lueur bleutée de son diamant devient plus vive et il sentit son doigt le picoter légèrement.
Il tourna la tête par dessus son épaule et lança un regard à Jessy, toujours assise qui fit un geste négatif de la tête.

Holy s'agita de nouveau. Mais ce n'était plus à cause de Deniz et Meredith...

" On devrait sortir d'ici... il y a quelque chose dans l'air... un groupe de personne où qui vont poser problème... je les sens dans la pièce, mais il y a trop de monde, je n'arrive pas a cibler qui ils sont... "

Damian se raidit légèrement.
La poisse... il fallait qu'Holy lance ce genre de prédiction quand ils étaient dans une situation comme ça...
Revenir en haut Aller en bas
Deniz Raven
avatar
_ Mais rien, j'étais dans la rue, il marchait avec un pote à lui, son pote m'a accostée, on a discuté et lui n'a cessé d'être antipathique, distant avec une mine renfrognée. Et plus son pote s'intéressait à moi plus il s'éloignait jusqu'à carrément partir sans lui.

Deniz se tourna lentement pour les voir par dessus son épaule. Elle n'était pas spécialement intelligente mais elle fronça les sourcils. Ils semblaient dérangés par quelque chose. Ou quelqu'un. S'ils avaient senti quelque chose, ce n'était pas son cas. Pourtant, Damian, Holy et Jessy pouvaient, eux, sentir quelque chose d'anormal, une sorte de malaise. Deniz n'y était pas sensible mais Meredith pouvait l'être ainsi que d'autres personnes dans les files d'attente. Comme un bruit sourd, quelque chose comme un craquement de ferraille rouillée d'un bateau mort dans les profondeurs de l'océan.

Au centre de la salle principale de la banque, il y avait par terre un fort symbole américain, avec son aigle aux couleurs du pays. Un cercle sur lequel étaient disposés des produits à la vente et autres cartes postales. Cette sorte de distorsion venait de là et Holy pouvait le sentir bien plus fortement que les autres, ce malaise qui l'envahissait. Elle n'était pas la seule à le ressentir, de toute façon.

Alors quand cinq personnes apparurent d'un seul coup au milieu, sur ce cercle rond peint au sol en mosaïques, symbole de l'Amérique, armés jusqu'aux dents, toutes les personnes présentes poussèrent un cri avant de s'abattre au sol, Deniz y compris. Mais ils n'étaient pas apparus brutalement, certains yeux sensibles avaient pu voir cette distorsion du temps et de l'espace s'opérer en dégageant une fumée noire et caractéristique à l'atterrissage. Au sol, les mains à plat sur le carrelage, Deniz avait les yeux ronds et la bouche ouverte en les regardant.

_ Bonjour à tous, citoyens de Megalopolis !

Le plus grand des cinq leva l'un des deux fusils qu'il avait dans chaque main et visa un groupe de personnes qui tentaient de sortir en courant.

_ Hep hep hep !

Deux autres hommes firent leur entrée, repoussant le petit groupe pour qu'ils rentrent à nouveau dans la banque, fermant les portes derrière eux et montant la garde. Ils étaient vêtus de noir, une sorte de combinaison ergonomique (comme de celles que Ari portait pour ses animorphes mais en nettement plus poussées) et bizarrement, ils ne portaient pas de masques. Le "chef" avait un visage extrêmement particulier (vous riez si je vous dis que je pense à Tarantino ?). Son équipe était composée d'au moins deux femmes au corps plus sveltes.

N'importe quel mutant bon connaisseur des classes connues de sa "race" pouvait se rendre compte qu'ils avaient affaire à un groupe de Jumpers. Et dans toutes l'histoire de la mutation, si les Sliders et les Journeyman se faisaient discrets, en général, leur pouvoir étant plus passif, les Jumpers étaient souvent réputés pour trop se montrer et faire montre d'une approche de la violence plus démonstrative. Ce qui était d'autant plus rare, par contre, c'était de les voir en groupe. Les mutants se mélangeaient en général, peu importait les classes. Mais tout un groupe de Jumpers ? C'était du jamais vu. Etant l'une des classes les plus puissantes chez les mutants, elle était facilement crainte. Et peu de gens connaissaient la faille qui caractérisait le fait que les Jumpers, Sliders et Journeymen étaient trois classes bien plus proches que le monde pouvait penser.

L'homme se tenait alors au milieu, imposant le silence dans la salle pendant que son équipe allait s'occuper des guichets pour mettre en joue le personnel, qu'ils montrent leur main. Une intervention dans une banque de Megalopolis était très rare car avec la technologie d'aujourd'hui, des cyborgs de sécurité débarquaient dans la seconde. Un autre avantage de la force des Jumpers : leurs atterrissages démagnétisaient n'importe quel appareil, brouillait n'importe quel signal. En d'autres termes : la police, la sécurité, personne ne pouvait, à cet instant, savoir que la banque était attaquée, aucun téléphone, aucune puce n'était alors en activité. L'ère de la technologie avancée face au pouvoir d'une vie primitive où rien ne pouvait exister.



‎"La forêt est belle, profonde et sombre,
Mais j'ai tant de promesses à tenir,
Et avant de m'endormir,
Il y a tellement de chemins encore à parcourir.
"
- Robert Frost
Revenir en haut Aller en bas
Meredith Korgan
avatar
[owi Tarantino]

Meredith continuait de fixer le trio. Après tout, ils étaient ce qu'il se faisait de plus intéressant, au moment présent. Et puis son radar à ennuis était au maximum de sa capacité, et il la trompait rarement. Le trio n'était pas des clients comme les autres, ne serait-ce que par leur attitude.
Elle croisa le regard - enfin... les lunettes - de Damian. Si elle ne pouvait voir ses yeux, elle avait néanmoins la conviction qu'il la sondait, d'une certaine manière. En même temps, elle-même ne se gênait pas pour faire pareil. Elle esquissa un sourire innocent. Oh pas grand chose, juste de quoi faire passer son insistance pour une bagatelle de filles en train de jauger un coup potentiel, quand son regard fut attiré par la chevalière à son doigt. Elle n'en était pas sure, mais elle jurerait qu'elle brillait plus fort. Le mot "mutant" s'alluma en néons vert fluo dans son esprit. Bien sur, cela suffirait à expliquer l'attitude particulière des trois comparses.
Sans lacher le groupe, elle lanca à Deniz :

" Il espérait peut être se placer en premier, vous y avez pensé ? Ou un pari entre copain, et c'est l'autre qui a gagné le droit de vous draguer en premier... "

Elle regarda à nouveau Deniz, une lueur amusée dans les yeux. Pourtant, elle ne pouvait se défaire d'une sensation étrange... Elle n'arrivait pas à mettre le doigt dessus. Elle se sentait oppressée, comme si elle se trouvait dans une pièce sombre et humide, trop petite pour elle. Elle parcouru le hall du regard, lentement, cherchant ce qui pourrait expliquer cela.
Bien sur, une idée lui était venue, mais elle l'avait vite chassée. Si le mystérieux trio était composé de mutants, il se pouvait que l'un ou l'autre d'entre eux soit Psy et joue avec ses nerfs. Mais elle ne voyait vraiment pas pourquoi... Il y avait forcément autre chose.
Elle capta alors une sorte d'ondulation de l'air, comme lors de fortes chaleurs, au milieu du hall. Meredith fronca les sourcils, priant pour se tromper. Elle leva la main vers l'épaule de Deniz.

" Dani... "

Elle n'eût pas le temps de finir. Les cinq hommes apparurent soudainement, venus de nulle part. Des Jumpers.
Meredith bondit sur ses pieds quand le reste de la salle se plaqua au sol. Elle prit même le temps de se fustiger d'avoir laissé ses élastiques à l'hopital : ses longues boucles brunes allaient sans nulle doute la gêner. Elle se baissa en se placant instinctivement devant Deniz, jaugeant la situation rapidement. Attendre des renforts seraient peine perdue : le déplacement du groupe avait sans doute bloqué tous les cyborgs censés protéger le batiment. Et qui disait cyborgs disait aucune autre force de protection. Donc pas de garde armé en attente dans un coin. Pas d'alarme externe non plus.

Les Jumpers avaient bien calculé leur coup. Celui qui semblait être leur leader avait du bien argumenter son coup pour entrainer les quatre autres avec lui. Cinq Jumpers... Si encore c'avait été des hommes normaux, elle aurait pu tenter de les maitriser... Mais des Jumpers seraient durs à arrêter, même si elle laissait libre le flux de poison qui n'attendait que cela sous sa peau. En plus, elle n'avait pas vraiment la tenue pour : un jean qui serrait de trop prêt ses jambes pour des mouvements vraiment souples, des talons heureusement carrés... pas l'idéal pour combattre. Mais qu'importe...

L'expression farouche du fauve prêt à bondir, elle coula un regard au trio, se demandant quelle avait été leur réaction à cette apparition impromptue.


What if that's why someone wants us out of the way, so we can't do anything to stop it ? An attack on one is an attack on all of us... But once, the world will look up and shout "save us" ... and I'll whisper "no"...

Nous sommes tous frères sous la peau, et j’aimerais écorcher l’humanité pour le prouver. - Ayn Rand
Revenir en haut Aller en bas
Damian O'Mara
avatar
Holy ne put s'empêcher de pousser un petit cris quand les Jumpers firent leur apparition.
C'était pourtant elle qui s'y attendait le plus, mais elle en fut tout de même la plus surprise du trio.
Il fallait avouer que cette apparition avait du style.
Dans un parfait mimétisme, Damian et Holy s'allongèrent sur le sol au moment de l'apparition des Mutants, se fondant donc dans la foule comme n'importe qui.
Pour Jessy, ce fut un peut plus difficile. Elle avait un fort tempérament, ne se laissait presque jamais abattre et encore moins dominer. Mais elle était comme les autres... très bien formé.
Alors bien que plus lente, elle se coucha sur le sol, docile.

Damian avait le menton sur le sol, les yeux braqué vers le centre de la pièce.
Il apercevait au dessus des gens allongé les hauts des corps des troubles fête. Ses muscles se tendirent tandis que leur chef annonçait la couleur.
Un Hold-up... un bon vieux Hold-up.

** Et après, pour fêter ça, ils iront se saouler dans le Saloon du coin **

Quand il vit un groupe de fuyard s'approcher de la porte en courant, il eu le réflexe de se relever légèrement.
Il avait vu le mouvement de l'arme du Leader et savait que ça allait mal se finir. Mais visiblement, le coup était bien organisé et deux hommes supplémentaire firent leur apparition dans la banque en bloquant la sortie et en fermant les portes derrière eux.

Mais la tension de Damian ne chuta qu'un instant.
Quand il vit les hommes se déployer dans toute la banque pour tout y dérober, il se raidit. En général, ces gens ne s'arrêtaient pas qu'aux guichets... ils faisaient aussi les poches des clients présent et ça... il savait que ça n'allait pas vraiment se passer comme prévu.
Revenir en haut Aller en bas
Deniz Raven
avatar
Deniz suivait le manège. Si son "oncle" apprenait ça, ça allait barder dur. Pourquoi fallait-elle qu'elle se retrouve toujours dans ce genre de situations ?

Le leader fit quelques gestes en surveillant la foule d'un sourire bienveillant - étrange non ?

_ Si tout le monde fait ce qu'on dit, tout se passera bien, je vous le promets. Nous ne sommes pas là pour faire de mal à qui que ce soit !

Mais qu'est-ce qui caractérisait vraiment Deniz ? Sa couleur de cheveux - naturelle - ? Le fait qu'il lui manque quelques ampoules à certains plafonds ? Le fait que ce soit une menteuse professionnelle qui réussira à merveille dans sa carrière professionnelle ? Est-ce que c'était le fait d'avoir une vie si peu banale qu'elle la tournait dans le pire des quotidiens afin d'avoir ce semblant de normalité dans lequel elle excellait ? Non, ce qui caractérisait Deniz, et Noah l'avait vu, c'était son toupet, son souffle, son caractère fort et puissant, sans peur. Un peu débile, des fois, aussi.

Elle fronça les sourcils et finit par se lever. Oui oui, se lever !

_ Hey !

L'homme et sa troupe tournèrent les yeux vers elle, intrigués.

_ Ca vous emmerde pas de venir embêter d'honnêtes citoyens qui viennent juste chercher de l'argent pour s'acheter à manger ou bien est-ce que vous êtes juste débiles à souhait ? Vous avez pas d'argent ? Allez travailler comme nous tous pour le gagner au lieu de venir le voler !

Du souffle, nous disions, donc. L'homme et sa troupe se mirent à rire - si si - en se regardant avant de se reporter sur elle.

_ Qui vous dit que nous sommes là pour l'argent, chère amie ! Quel est votre nom, Boucle d'Or ?

Mais elle ne répondit pas, croisant les bras sur sa poitrine. Il haussa simplement les épaules et du canon de son fusil, il fit un geste vers le bas en haussant les sourcils. Il était du genre à dire les choses une fois. Pas deux.

_ Au sol.

Et Deniz garda les bras croisés. Elle manquait pas de souffle mais d'un peu de discernement.



‎"La forêt est belle, profonde et sombre,
Mais j'ai tant de promesses à tenir,
Et avant de m'endormir,
Il y a tellement de chemins encore à parcourir.
"
- Robert Frost
Revenir en haut Aller en bas
Meredith Korgan
avatar
Apparemment, le trio avait opté pour la coopération. Meredith nota bien que le jeune homme avait faillit intervenir pour protéger le groupe de fuyard, mais il s'était ravisé. Elle s'était trompée : le trio n'était pas plus mutant que son voisin de palier, un petit vieux grognon et trop porté sur la bière. Ou alors ils étaient un peu plus doté d'instinct de conservation que Meredith. Ou alors leur pouvoir était on ne peut plus inoffensif. Quoi qu'il en soit, ils avaient choisi de filer doux. C'était sans doute la chose la plus intelligente à faire, mais Meredith n'avait pas un tempérament à s'écraser aussi facilement. Elle soupira rageusement en cherchant une solution, mais elle n'en voyait aucune.

Les deux Jumpers gardaient l'entrée comme deux cerbères bien trop costauds pour être honnêtes, et les trois autres étaient occupés à faire main basse sur tout ce qu'ils pouvaient. Si encore Meredith avait le moyen de s'approcher d'eux discrètement... Il suffirait d'un contact... D'un seul petit contact pour en faire tomber un comme s'il avait eu une attaque, et désorganiser ainsi les autres. Face à cet imprévu, ils seraient moins sur leur garde et elle pourrait intervenir.
Bien sur, il y avait le risque de dégâts collatéraux. Elle balaya la foule plaquée au sol. Aucun ne faisait seulement mine de se redresser. S'ils restaient en place, ils ne risqueraient pas grand chose...
Elle passa à nouveau sur le trio, constatant pour le coup que s'ils s'étaient bien exécutés, ils n'en semblaient pas moins tendus. Elle plissa le front. S'ils se mettaient à intervenir en même temps, ils se gèneraient plus qu'autre chose... C'était en partie pour ca qu'elle travaillait seule habituellement.

Quoi qu'il en soit, elle en était encore à se demander comment elle allait attirer l'un des Jumpers pour lui faire gouter à son poison quand Deniz bondit sur ses pieds. Encore accroupie, Meredith leva la tête pour la suivre du regard, médusée. Mais que croyait-elle faire, la petite blonde ?! Elle jeta un regard inquiet vers le groupe de Jumpers et constata avec un certain soulagement qu'ils riaient - pour l'instant. Et puis le Leader intima à Deniz de se remettre à terre. Et cette dernière restait obstinément debout. Pas 36 000 solutions...

Meredith se mit sur ses pieds à son tour avec son sourire le plus enjôleur et, refoulant son poison bien à l'intérieur, elle posa les mains sur les épaules de Deniz dans un geste protecteur.

" Excusez ma petite soeur, elle n'est pas... enfin, vous voyez... comme vous et... moi... Elle est... "

Elle fit une grimace en riant à moitié, l'air de dire qu'il manquait pas mal de cases à la jeune femme. En parallèle, elle appuyait fermement mais discrètement sur les épaules de Deniz pour que celle-ci rejoigne le sol qu'elle n'aurait pas du quitter.

Meredith ne quittait pas les Jumpers des yeux, guettant la moindre entourloupe de leur part, ou une ouverture pour elle pour les neutraliser. Et ce tout en tentant de rester attentif à tout mouvement périphérique. Des années d'entrainement n'étaient pas de trop pour faire face à une situation pareille...

** et maintenant, si quelqu'un a une idée géniale, c'est le moment... **


What if that's why someone wants us out of the way, so we can't do anything to stop it ? An attack on one is an attack on all of us... But once, the world will look up and shout "save us" ... and I'll whisper "no"...

Nous sommes tous frères sous la peau, et j’aimerais écorcher l’humanité pour le prouver. - Ayn Rand
Revenir en haut Aller en bas
Damian O'Mara
avatar
Vous connaissez le jour de la marmotte ?
Une boucle dans le temps où chaque jour revécu est encore plus pourri que le précédent au point où on laisse complètement aller... ? C'était ce genre de sentiment qui animait Damian en ce moment précis de la journée.
Chaque jour depuis son arrivé dans ce pays était un jour de la marmotte... oh la trame changeait, oui... il ne vivait pas un jour sans fin vu que chaque jour avait une nouvelle trame... mais pour ce qui était du fait que ce soit de plus en plus insupportable à vivre, ça... c'était bien là.

En quelques mois... il avait voyagé dans une autre dimension, complètement différente de celle-ci où il n'existait pas, il avait dû chercher son meilleur ami d'entre les mains d'un des hommes les plus puissant de la planète et maintenant qu'il pensait avoir un train de vie " normal "... il se retrouvait par hasard en plein milieu d'un Hold-up.

Pendant son cheminement dépressif interne, il suivait néanmoins ce qui se passait dans la pièce et il ne manqua pas de voir la jeune blonde se redresser pour foncer droit sur le Leader du groupe.
Une nouvelle fois, il fut tenté de se redresser... mais il n'en fit rien. Quand il avait vu l'arme se pointer sur la tête de la jeune femme, il avait anticiper l'éclaboussure de cervelle... mais encore une fois, rien n'arriva. A la place... la jeune femme qu'Holy avait détecté auparavant se dressa a son tour et s'approcha de Deniz pour lui poser une main sur l'épaule.

Sa soeur, hein ? Elles avaient l'air aussi soeur qu'un chien et un chat... mais visiblement, du moment qu'il avait la paix, le Leader n'avait pas trop l'air de s'offusquer de l'insulte à son intelligence... pour le moment.

Mais ce n'était pas une raison pour Damian de se laisser aller.
Il lança un coup d'oeil à Jessy par dessus son épaule. Cette dernière capta son regard et acquiesça. il était clair qu'elle non plus ne voulait pas s'éterniser ici...

De ce fait, le mutant glissa discrètement ses mains sous son ventre, les cachant à la vue de tous et fouilla sous sa ceinture un instant pour en tirer six fines aiguilles qui cacha sous le plat de ses doigts.
Il n'allait pas attaquer... du moins, pas avant que la situation ne s'aggrave. Ce qui... il l'espérait, n'allait pas arriver.

Enfin... il ne connaissait pas les deux jeunes femmes... elles étaient peut être bien folles !
Revenir en haut Aller en bas
Deniz Raven
avatar
Et c'était un jour que Deniz cotoyait depuis son adolescence. Elle n'y faisait même plus attention. Par contre, elle apprécia très moyennement la réaction de Meredith.

_ Mais ! Mais c'est faux !

Le coup de se faire passer pour sa soeur passait encore, la sienne était une vraie peau de vache à ses heures. Mais elle ne se laisserait pas traiter de folle aussi facilement ! Il fallait pas pousser.

_ Boucle d'Or, obéit à la grande frisée si tu ne veux pas d'ennuis. Et allongée sur le sol.

L'homme se fit remplacer par un petit bout de femme à la tête blonde, les cheveux courts mais au visage nettement peu sympathique qui leva son arme (une sorte de truc à neutrons...) sur Deniz. Celle-ci leva les mains et fut bien forcée de se remettre au sol lentement.

Ca papotait dans le fond, le chef du groupe discutait avec un de ses hommes et un guichetier que si ce dernier ne finissait pas par leur donner ce qu'ils voulaient, ça allait mal finir pour lui. La deuxième femme, plus grande ressemblant plus à Holy avec une voix forte dévisagea la foule, son arme contre sa poitrine (sorte de gros fusil à pompe tout noir qui semblait bien cher et montrait donc qu'il y avait un couac dans leur présence ici). Visiblement, ils prenaient beaucoup de soin à simplement menacer. Mais ça se compliquait alors qu'elle prenait la parole.

_ Les humains d'un côté, les mutants de l'autre.

Elle souleva un homme à côté d'elle par le bras et lui demanda de quel côté il était. Lorsqu'il dit "mutant", elle le poussa vers un côté de la salle et le montra de son arme.

_ Les mutants par là, les autres, de l'autre côté.

Deniz fronça les sourcils. Cette histoire virait louche. Pourquoi les séparer ? Mais si la petite blonde semblait teigneuse, c'était la grande brune qui paraissait la moins facile !

_ Allez, magnez-vous avant que je plombe les fesses de l'un de vous pour vous faire courir.

Deniz se releva lentement en regardant la salle se diviser en deux. Elle n'avait jamais eu de soucis avec les mutants, elle n'était même pas sûre d'en avoir vraiment connu. Ah si, il y avait Noah le British, comme elle l'appelait. Quand on ne sait pas quoi faire, on se tourne vers les personnes que l'on connaît. Et la seule personne que Deniz connaissait ici, c'était Damian. Ok, elle ne le connaissait pas mais c'était ce qui s'approchait de plus familier pour elle. Meredith venait à peine d'entrer dans sa vie, la traitait de folle - LA chose à ne pas faire avec elle - et s'était faite passer pour sa soeur - LA seconde chose à ne pas faire. Quant aux autres personnes, elle n'en connaissait aucune. Ce qui ramenait donc inévitablement à Damian.

Les yeux sur le groupe de Jumpers, elle recula légèrement mais sans pour autant se décider.

_ On se dépêche bande de mollassons, vous ne savez pas ce que vous êtes ou quoi ?!

Deniz regarda Damian comme si elle attendait de voir ce qu'il allait faire pour le suivre.



‎"La forêt est belle, profonde et sombre,
Mais j'ai tant de promesses à tenir,
Et avant de m'endormir,
Il y a tellement de chemins encore à parcourir.
"
- Robert Frost
Revenir en haut Aller en bas
Meredith Korgan
avatar
[bon la bonne blague, c'est que grace à mon con de chat, j'ai perdu mon post, il a fallu que je redémarre tout... youpi... et du coup, au lieu d'avoir ma rep à 8 h 30, bah vous l'aurez... euh... plus tard...]

Pour Meredith, on était plutôt dans un jour neuf. D'habitude, les ennuis, elle allait les chercher en connaissance de cause, ils venaient rarement d'eux-mêmes à elle.

Pour l'instant, elle pousse juste un soupir de soulagement, discretement. Au moins le Jumper n'a-t-il pas cherché plus loin cette histoire de soeurs - elle n'aurait pas résisté à un interrogatoire. Elle fut soulagée de voir que Deniz retournait au sol sous la menace bien réel de se prendre une balle. Pour le moment, ils étaient sauf. Mais Meredith doutait que les choses en reste là : les Jumpers avaient sauté à visage découvert, et elle doutait qu'ils laisseraient une cinquantaine de témoins capables de les identifier. Il allait forcément y avoir des dégâts.

Meredith voulu se baisser à son tour, cherchant toujours une échappatoire, une solution, quelque chose pour neutraliser les Jumpers, quand ils demandèrent aux mutants de se séparer des humains. Meredith marqua une hésitation. S'ils séparaient les mutants, c'était peut être pour mieux surveiller ces derniers : ils représentaient plus facilement une menace, à cause des pouvoirs potentiels. Meredith se demandait si elle ne pouvait pas gruger et se joindre aux humains. Si la surveillance était relachée, elle pourrait plus facilement prendre le dessus.
Cependant, il n'était pas exclu que l'un des assaillants ait une part de pouvoir Psy, voire soit Psy tout court. Meredith était bien placée pour savoir que les Sliders, Jumpers et Shifters pouvaient éventuellement emmener quelqu'un avec eux. Or un Psy la percerait à jour sans problème. Aussi décida-t-elle de profiter de la cohue pour préparer le terrain. S'il y avait un Psy, il attendrait les embrouilles des mutants, pas des humains. Et puis avec les mouvements et la peur ambiante, c'était le moment ou jamais.
Elle se placa face à Deniz.

" Dani, je ne sais pas si vous êtes très courageuse ou très inconsciente, mais je préfère largement la première option. Ecoutez : je suis une mutante, il faut que j'aille de ce côté. Je pense qu'ils nous surveillerons de plus prêt que les humains simples. Je vais tenter d'attirer plus leur attention. Essayez de vous mettre à l'abri, avec les autres. "

Meredith eut un sourire en coin.

" Vous avez un sacré cran en tout cas. "

Elle hocha la tête et, lancant un regard noir à la grande brune qu'elle espérait bien pouvoir foudroyer de son poison, elle alla rejoindre le groupe grossissant de mutants. Dans un coin de son esprit, elle s'étonna d'en voir autant. Preuve que l'intégration était plus réussie qu'elle ne le pensait.
Elle jeta un coup d'oeil au trio atypique, en se disant qu'elle allait avoir la réponse à sa question. A ses questions même : s'ils étaient mutants, et s'ils comptaient rester passifs - ce dont elle doutait fortement.
Dans tous les cas, elle était tendue comme un arc, prête à agir à la moindre occasion, tout en focalisant son esprit sur l'action, occultant autant que possible Deniz, pour le cas où quelqu'un tenterait de lire dans ses intentions.


What if that's why someone wants us out of the way, so we can't do anything to stop it ? An attack on one is an attack on all of us... But once, the world will look up and shout "save us" ... and I'll whisper "no"...

Nous sommes tous frères sous la peau, et j’aimerais écorcher l’humanité pour le prouver. - Ayn Rand
Revenir en haut Aller en bas
Damian O'Mara
avatar
Et allez… on continuait dans les retournements de plus en plus dangereux… Tout comme Meredith, il sentait pertinemment que ça n’allait pas bien se finir… il y aurait forcément de la casse.
Il avait ses aiguilles entre les doigts… pas que c’était difficile à cacher, c’était le but de ces armes, mais maintenant qu’il avait préparé son attaque, son cerveau lui dictait de foncer et de tenter sa chance… mais finalement, il réussi à reprendre le dessus.
De la même façon qu’il avait sortit ses armes, il rangea ses dernières derrière sa ceinture et se redressa comme tout les autres.

Alors comme ça, ils faisaient deux groupes ? Une occasion à prendre, c’était une certitude et il n’hésita pas autant que Meredith.
Une fois le trio debout, il se tourna vers Holly et Jessica et sourit avant de s’adresser à elle dans une langue étrangement mélodique et qu’il espérait inconnue des preneurs d’otages.

- Fan le Daoine, dit-il à ses amies.

Holly acquiesça immédiatement, mais Jessica fit un pas vers Damian, la mine fermée.

- Ní ba mhaith liom fanacht, annonça t-elle, les poings sur les hanches.

- Muinín dom ar uair amháin.

Il lui fit un clin d’œil et s’avança vers le groupe de mutant, retirant lentement ses lunettes pour les placer dans ses cheveux, dévoilant à tous ses yeux noirs aux iris bleu électrique. Si pour eux ce n’était pas un mutant, il ne savait pas ce qu’il leur fallait.

Il passa à coté de Meredith et Deniz, accompagnant le regard d’un clin d’œil à la jeune femme. Si il avait bien prit quelque chose à son père, c’était cette attitude désinvolte qui lui venait quand il savait la situation critique.

Il se rangea docilement au milieu des autres, surpris tout comme Meredith tu nombres impressionnant de personnes de leurs cotés.

Holly de son coté avait prit la main de Jessica et la trainait vers le groupe d’humain.
Comme pour la bague de Damian, pour qui était observateur, on vit le pendentif en Rubis de Jessica luire légèrement plus et les boucles d’oreilles de Jade d’Holly imiter les autres pierres.

Damian pencha la tête sur le coté et observa le manège des Jumpers, fixant tout particulièrement le chef du groupe.
Revenir en haut Aller en bas
Deniz Raven
avatar
"Un sacré cran ?" Si Deniz n'avait jamais su se débrouiller par elle-même, elle n'aurait sûrement pas survécu jusque là. Ses petits soucis de santé, à côté, ce n'étaient que des chutes, des moments de pessimisme, de perdition, de schizophrénie. Mais en temps normal, Deniz avait une grande gueule. Une très grande gueule. Trop, même. Alors elle fronça les sourcils en regardant Meredith. C'était une mutante, oui et alors ?! Qu'est-ce que c'était censé changer ? Elle s'en fichait tant qu'on lui faisait pas de mal. Et pour le moment, ceux qu'elle prenait pour des méchants, c'étaient ces Jumpers au milieu ! Aussitôt, elle regarda Meredith s'éloigner d'un oeil curieux.

_ Hey Boucle d'Or, choisit ton camps.

Elle tourna la tête pour regarder la grande brune et croisa le regard de Damian. Elle sembla se figer et le suivit des yeux comme on suivrait la chose la plus intéressante de sa vie. Et ce clin d'oeil ! Deniz était un coeur d'artichaut. Elle avait adoré Eric, sa carrure, sa voix, sa façon de s'exprimer, ce petit côté... "Salut poupée..." dissimulé. Mais maintenant, elle voulait Damian ! Un type avec des yeux pareils, c'était une chose rare : Deniz aimait les choses rares.

Elle regarda les deux amies de Damian se positionner du côté des humains qui étaient presque aussi nombreux que les mutants mais curieusement... Un dernier coup d'oeil à Meredith et Damian et elle les suivit, eux. Se mettre à l'abris et puis quoi encore. Deniz était un aimant à danger et ça, Meredith n'y pourrait rien. Elle avait un libre arbitre si fort que son propre père avait abandonné. Cela dit, personne n'avait jamais trouvé ça très intelligent.

Dans le fond de la salle, on ouvrait enfin la porte blindée qui menait aux coffres. Dans une exclamation de joie, le leader (appelons-le Tajil) ouvrit les bras vers le plafond. Les femmes qui contrôlaient encore la salle principale se retournèrent dans un sourire. Puis il disparut avec trois de ses hommes, laissant les deux femmes et deux hommes devant les portes. L'une surveillait les humains, l'autre les mutants. A 5 ou 7 Jumpers, si on n'était pas capable de contrôler tous ces mutants alors on n'était même pas mutant soi-même. La raison de la division ? Ce n'était pas bien compliqué, c'était une manière de surveiller un peu plus ce qui pouvait se trouver être plus dangereux... Damian, par exemple qui bénéficiait d'une attention toute particulière avec la Jumper Blonde (appelons-la... Sonja !). Il s'était dévoilé et ses yeux tout comme son allure n'engageait rien de bon.



‎"La forêt est belle, profonde et sombre,
Mais j'ai tant de promesses à tenir,
Et avant de m'endormir,
Il y a tellement de chemins encore à parcourir.
"
- Robert Frost
Revenir en haut Aller en bas
Meredith Korgan
avatar
Meredith était prête à libérer la bête. Si elle voulait se révéler utile un tant soi peu, ils auraient besoin de toute l'artillerie possible, et son poison serait éminemment utile. Cela dit, elle se rendait compte qu'avec la foule, ce serait aussi plus risqué que d'habitude : un dérapage serait vite arrivé. Il lui faudrait prendre en compte les mouvements de la foule... Pendant qu'elle envisageait les possibilités offertes par le hall, elle capta du coin de l'oeil que le trio s'était séparé.

Meredith se tourna plus franchement vers eux en entendant leur conciliabule, et haussa légèrement les sourcils en découvrant le regard pour le moins atypique du jeune homme.

** je comprends mieux le coup des lunettes... **

Les deux femmes lui tournant le dos, elle ne capta pas l'éclat plus intense de leurs bijoux. Par contre, elle fronca les sourcils : elle était persuadée que les trois étaient mutants, elle s'étonnait que les deux femmes rejoignent les humains. A moins qu'il ne s'agisse d'une manoeuvre de diversion comme celle qu'elle avait imaginée pour Den... Deniz qui lui avait emboité le pas.
Meredith fronca les sourcils plus franchement. Elle avait estimé qu'elle devait être humaine : elle avait une fraicheur que les mutants avaient rarement. Mais peut être s'était-elle trompée ? Meredith finit par sourire à Deniz, avant de reporter son regard sur Tajil (donc) lorsqu'il lanca son cri de joie, et serra les lèvres lorsqu'il disparut, les laissant seuls avec Sonja, sa comparse et les deux garde-chiourmes de l'entrée. Meredith avait très envie de leur botter le train.

Elle jeta un nouveau regard à Damian. Son instinct lui disait que ce n'était sans doute pas pour rien qu'il avait retiré ses lunettes de la sorte. Avec des yeux pareils, il était sur de focaliser l'attention sur lui, ce que Meredith avait eu en tete aussi. De manière un peu plus bruyante, reconnaissons le. Et si les Jumpers n'étaient plus que quatre... Les choses devenaient beaucoup plus abordables : Jumper ou non, un frolement suffirait à les mettre au tapis.
Cependant, il restait à savoir ce qu'ils projetaient. S'ils avaient effectivement l'intention d'agir, Meredith ne comptait pas être en reste, mais elle ne voulait pas non plus les gêner : leur conciliabule était peut être un échange de plan... Ou juste un conseil de prudence... mais elle en doutait. Se faire voir était souvent la meilleure des couvertures. Mais plus encore, c'était le clin d'oeil qu'il fit à Deniz qui la décida.
Elle se pencha sur la jeune femme pour lui glisser :

" Ils ne vont pas s'en sortir aussi facilement... "

Meredith se rapprocha mine de rien de Damian, sans cesser de regarder autours d'elle, tentant de capter le maximum de choses possibles, ne sachant guère ce qui pourrait se révéler utile. Une fois assez proche, elle lui glissa :

" Je ne sais pas ce que vous projetez, mais je peux vous aider. "

Elle lui coula un regard en coin avant de surveiller à nouveau les Jumpers. Elle ne lui laissa pas le temps de répondre avant de poursuivre.

" Et ne me dites pas que vous n'en voulez pas. Ils sont 4, pas commodes, et je n'ai de toute facon pas l'intention de rester à ne rien faire. Alors autant aller dans le même sens... "


What if that's why someone wants us out of the way, so we can't do anything to stop it ? An attack on one is an attack on all of us... But once, the world will look up and shout "save us" ... and I'll whisper "no"...

Nous sommes tous frères sous la peau, et j’aimerais écorcher l’humanité pour le prouver. - Ayn Rand
Revenir en haut Aller en bas
Damian O'Mara
avatar
Pour le moment, la situation était plutôt calme.
Damian, qui avait l’habitude de ses amies avaient bien remarqué le changement au niveau de leurs totems. Il connaissait si bien ces bijoux qu’il voyait chaque fluctuation de lumière sur leurs surfaces, même quand elles n’étaient pas naturelles.

Damian connaissait ses amies. Il avait espérer que la discussion qu’ils avaient eu avant de se séparer aller donner quelque chose de bon, que ça allait donner naissance à un plan dans leurs têtes… et il vit rapidement que c’était le cas.

Holy s’étaient fondue dans la masse.
Elle n’avait pas de pouvoir offensif, elle le savait. Son rôle dans le groupe était passif. Elle était le cœur des moires, celle qui liait tout le monde à la terre quand elles devaient s’étendre dans le Cyberspace.
Dans ce genre de situation… elle servait de pilier, de chien d’aveugle. Elle trouverait la personne qui était la plus dangereuse à l’instant T et indiquait aux autres qui attaquer et s’effaçait pour la suite.

Les yeux de Damian passaient de l’une à l’autre.
Puis il vit le mouvement… Deniz et l’autre femme. Cette femme… comme il l’avait remarqué précédemment, avait des yeux qui sentait la guerre et les ennuis… pas le genre d’yeux qu’à un humain… pas le genre d’yeux qu’à Deniz.
La Blondinette d’ailleurs qui eu le mérite de faire hésiter Damian. Etait-elle en train de venir vers lui, fière d’elle ?

Il hésita… pour de bon.
Il était prêt à laisser tomber son plan, sentant le bain de sang venir. Mais un regard à Jessica et il sût qu’il devait se ressaisir.

C’est a ce moment que le chef poussa un cris triomphal et disparu dans le Void d’où il était arrivé avec plusieurs de ses acolytes.
Par chance… il laissait donc une chance supplémentaire à Damian et les autres.

La nouvelle surprise vint de Meredith. Il aurait juré qu’elle était du genre à faire bande à part. Elle avait l’odeur des solitaires.
Si elle était vraiment mutante… elle devait être de celles qui s’éloignaient de tous par peur de leur faire du mal, comme il en avait croisé tant au fil des ans. Alors quand elle lui proposa son aide, il tourna légèrement la tête vers elle, vraiment surpris.

- Croyez moi vou… commença t-il sans pouvoir finir.

Elle avait anticipé la bougresse.
Il se ravisa donc… changeant de stratégie.

- Je ne vous connais pas… je ne sais pas quels sont vos pouvoirs… mais croyez-moi. J’espère pour vous que vous avez un sens de l’improvisation assez poussé, parce qu’il faudra réagir vite quand ça aura commencé…

Il pencha la tête sur le coté et fixa Jessica. Montrant par la même occasion à Meredith par qui allait commencer le spectacle.
Damian inspira un bon coup et baissa légèrement la tête, faisant donc signe à la mutante en face de lui.

Jessica se désolidarisa du groupe, un pas, juste un pas en avant.
Son rubis se mit à luire de plus en plus et finir par vibrer. Il vibrait et tout le monde dans la pièce pouvait l’entendre.

Si Meredith avait une bonne mémoire, elle pouvait se souvenir avoir vu une pierre comme ça sur la crosse d’une arme, tenue par un homme qui cherchait les ennuis et avec qui elle avait eu une petite séance d’entrainement dans un parc une fois.
Et Deniz… et bien, elle pouvait se souvenir du même homme… de la même arme… et du même bijou sur la crosse.

Un souffle de chaleur traversa la distance entre les deux groupes et les yeux de Jessica s’allumèrent. Ses yeux… puis ses cheveux qui s’envolèrent comme porté par un courant d’air chaud avant de prendre littéralement feu.
La mutante écarta les bras et des gerbes de flammes l’entourèrent, comme une tornade de feu. Puis de chaque coté de son corps des gerbes de flammes filèrent, s’élevant de plus en plus haut jusqu’à cacher littéralement les humains derrière elle… c’était ça qu’elle faisait… elle se protégeait et cachait les autres derrière un véritable mur de flamme, les isolants des preneurs d’otage et laissant libre court aux gens de l’autre coté.

Damian tira plusieurs aiguilles de sous sa ceinture et les dressa entre ses doigts, les tiges de métal s’illuminant de la même couleur bleue que ses yeux.

- Vous êtes prête ? Vous vouliez une occasion d’aider ? C’est l’heure !
Revenir en haut Aller en bas
Deniz Raven
avatar
Deux mutants ensemble qui papotent, quoi de plus normal. Tout un groupe de mutants en colère les uns contre les autres face à d'autres mutants qui ruinent leurs efforts de fondage de foule, ça fait quoi ? Et bien ça fait une grosse bande de petits nerveux pas contents. Certains mutants étaient jeunes, accompagnés de leurs parents, quelques ados, beaucoup d'adultes et surtout, beaucoup d'une certaine génération. Des 40-50 ans qui n'étaient pas près de se laisser faire ! Dans les rangs, tout le monde se préparait discrètement, comme Damian, certains communiquaient visuellement avec le groupe d'humains de l'autre côté.

Pourtant, le groupe de Jumpers au milieu - mais tout ça n'était pas encore prouvé ni confirmé - devait avoir entre 30 et 40 ans et leur vigilance était loin de tomber. Mais selon vous... Qu'est-ce qui est supérieur à un Journeyman ? Un Slider. Qu'est-ce qui est supérieur à un Slider ? Un Jumper. Maintenant... Qu'est-ce qui pourrait être supérieur à la combinaison des trois ? Contrôle total sur le temps, l'espace, le son et la lumière. Séparément, ce genre de classe de mutants étaient quasi inoffensif, pouvoir passif.

Cependant, Damian, dans cette salle, était peut-être celui qui en savait le plus sur ce genre de danger. Il en avait fait les frais et de plus, il côtoyait quelqu'un qui avait eu affaire à l'un de ces mutants. Meredith, quant à elle, connaissait Maddison mais sans plus. Les pouvoirs de Sliders n'avaient jamais été expliqués en profondeur alors que Damian en avait eu le florilège.

Mais si les deux mutants, alliés à d'autres derrières préparant leur propre sauce, avaient avant tout analysé la situation de Jumpers, peut-être auraient-ils été plus prudents ! Deniz plaqua d'un coup sa main sur le torse de Damian pour l'arrêter et froncer les sourcils.

_ Ce n'est peut-être pas intelligent de faire ça. On sait même pas pourquoi ils sont là !

Elle tourna la tête vers Meredith et secoua la tête, pas d'accord avec eux. Mais c'était sans sentir la chaleur bouillonnante qui se dégageait peu à peu alors que les Jumpers se retournaient vers le groupe d'humain. Ah ! On avait essayé de les gruger, de les avoir en leur mentant ? Ils n'étaient vraiment pas des enfants de choeur. Sonja, même assez petite, menaçait n'importe quel mutant qui essayait d'intervenir. Et elle avait l'oeil vif. Très vif. Tout ceci démontrait une chose : ils étaient pros et extrêmement préparés.

Si la tentative de Jess était intéressante et portée de bonne volonté, elle n'en était pas moins suicidaire. Le soucis avec les deux hommes qui se trouvaient à l'entrée, c'était le fait qu'ils soient seuls à porter des casques. Il était impossible de voir leur tête ou la réelle forme de leur corps. On aurait dit des soldats. Des cyborgs. Ils semblaient si bien protégés, parés à toute épreuve. Pourtant, celle-ci les fit hésiter ! Jess était si impressionnante que même Sonja avait tourné la tête par dessus son épaule pour regarder en fronçant les sourcils. C'eut été sûrement le meilleur moment pour attaquer, pourtant, l'un des deux "soldats" réagit très vite et disparu de sa position en un clignement d'oeil. Son évaporation avait été complètement différente de celle à l'arrivée du leader et des femmes. On aurait dit qu'il se déformait vers le haut en clignotant avant de disparaître comme un écran brouillé qui s'éteint.

De son côté, Holy put remarquer un des gardes de la banque en costume noir avec l'estampille "MPPD" sur le torse et les épaules. Non loin, il semblait fixer la grande brune, prêt à tirer, une main sur son holster et les lèvres pincées d'application. Il ne la raterait peut-être pas. Il attendait sagement que le plan de la mutante se termine pour agir à son tour. Tout commençait à perdre de son contrôle. Mais rien ne se calma lorsqu'on entendit un souffle coupé. Le "soldat" réapparut tout aussi brutalement dans les flammes, à peine visible (et j'imagine que Jess se laisse pas faire du tout !). Mais après quelques ébats, lui et Jess disparurent tous les deux subitement. (tu as dégainé trop vite, Damian !) De quoi inciter Holy à rester très discrète.

Deniz souffla un énorme juron ou deux avant de se laisser retomber sur les fesses. Elle ne connaissait rien aux mutants, c'était évident mais elle savait pourquoi maintenant. Ses yeux ronds, ses cheveux en travers du visage, appuyée sur ses bras derrière elle, elle regardait le tout en se resserrant contre les mutants dans son dos.

De l'autre côté, la grande brune commença à s'énerver et se mit à hurler en remettant en ordre le groupe d'humains qui essayaient d'agir. Tout ça commençait sévèrement à l'agacer, ça se voyait. Sonja fit de même alors qu'elle voyait un couple de mutants tenter de se lever. Elle tira au plafond, faisant s'aplatir tout le monde à nouveau. Deniz poussa un cri et se roula sur le côté pour se coller à plat ventre, protégeant sa tête de ses mains. Sonja promena son énorme fusil noir et colossal sur le groupe de mutants.

_ Quand on dit mutants d'un côté, humains de l'autre, c'est pas pour rien ! Alors tout le monde reste sage ! Personne ne bouge et tout ira bien ! Faut vous le dire combien de fois ?

Contrairement à Tajil, son accent russe à elle était très fort là où la grande brune n'en avait aucun. Un groupe mixte, donc. Tajil revint en courant, les bras ouverts, ses armes en main et ouvrit la bouche en demandant ce qu'il se passait et quel était tout ce raffut.

_ Certains mutants se sont mis avec les humains et je ne douterais pas que certains humains soient du côté des mutants. Ces sales bêtes sont solitaires !

Tajil roula des yeux.

_ Solidaires, Sonja. So-li-daires. BIEN SÛR QU'ILS LE SONT, TU LES MENACES D'UNE ARME ! Allez, donne-moi ça.

Sonja fit moins la maligne alors qu'il lui tendait ses armes. Il tira un paquet de cigarettes de sa poche pour en allumer une et prit l'arme de Sonja avant de la lever sur le groupe de mutants.

_ Quand je dis... personne bouge. Ca veut dire, personne bouge.

Il tira sur sa cigarette en étudiant chaque visage. Deniz sortit de ses mains pour relever légèrement la tête et le voir.

_ Alors on me laisse travailler et tout le monde sortira d'ici sous peu en toute tranquillité. C'est d'accooooord ?

Il eut un immense sourire avant de prendre la cigarette entre ses doigts et d'écarter le bras qui la tenait comme pour saluer. Ah le plan du méchant qui est en fait hyper gentil...



‎"La forêt est belle, profonde et sombre,
Mais j'ai tant de promesses à tenir,
Et avant de m'endormir,
Il y a tellement de chemins encore à parcourir.
"
- Robert Frost
Revenir en haut Aller en bas
Meredith Korgan
avatar
Damian ne se trompait pas en estimant que Meredith était plutôt du genre à faire cavalier seul. Elle l'était. Ou l'avait été. Par nécessité plus qu'autre chose : pas question de faire équipe quand le moindre faux mouvement pouvait signifier la mort de son partenaire. Mais son séjour à Hawaii avait changé beaucoup de choses. Désormais capable de protéger les autres d'elle-même dans une certaine mesure, elle était plus encline à se lier aux autres. Qui plus est, le "mouvement" initié par Sheyenne faisait progressivement boule de neige : Meredith apprenait la confiance, la vraie.
Par ailleurs, Meredith n'était pas idiote : elle ne comptait effectivement pas laisser les agresseurs faire en gardant les bras croisés. Or seule contre tous.... elle se serait fait décalquée. Donc, qui est intelligent ne fait pas de saut à l'élastique sans élastique ; et Meredith n'était pas suicidaire. Les autres mutants autours d'eux, pour agacés qu'ils soient, semblaient beaucoup moins enclins à chercher à combattre que Damian et ses amies.

Elle écouta sa réponse, ressentant une certaine satisfaction à constater qu'elle l'avait mouché, mais se ressaisit rapidement. L'heure n'était pas aux plaisanteries. Elle comprenait les réticences de Damian : effectivement, ils ne se connaissaient pas. Elle même ignorait tout de leurs pouvoirs. Mais qu'importe, si leurs intentions étaient les mêmes ?
Elle hocha la tête.

" Poison pour la mutation. Violent. Il ne me faudra pas grand chose pour les neutraliser, mais il faut pouvoir les approcher. Et combat rapproché en spécialisation."

Elle lui coula à nouveau un regard en coin. Ils étaient peut être plus jeunes qu'il n'y paraissait, mais elle sentait qu'ils étaient néanmoins rompus à ce genre de situation.

" Ne vous inquiétez pas pour l'impro. Je pense que je devrais pouvoir suivre le mouvement... "

Elle se pencha sur Deniz pour lui glisser avec un sourire amical et féroce à la fois :

" Peu importe pourquoi ils sont là, ce n'est surement pas pour faire la queue comme tout le monde. Si on peut les arrêter... on le fera. Les idiots dans leur genre sont responsables de notre mauvaise réputation... Faites attention à vous... "

Elle jeta ensuite un regard à la pierre qui ornait la chevaliere de Damian, pour s'assurer qu'elle n'avait pas rêvé lorsqu'elle avait vu qu'elle scintillait, puis suivi le regard de Damian sur Jessica. Elle hocha vaguement la tête, comprenant qu'elle donnerait le coup d'envoi. Elle capta aussi le discret signe de tête de Damian et se tendit elle même.
Quoi que le trio tente, ils attireraient sans doute l'attention sur eux. Meredith comptait donc en profiter pour faire ce qu'elle faisait de mieux : disparaitre. Elle comptait se fondre dans le décor et prendre les deux hommes à la porte à revers, utilisant la foule pour se cacher.
Elle prit une inspiration elle aussi, histoire de conserver le contrôle de son pouvoir, et se concentra sur Jessica, prête à agir au moindre signe. Elle nota alors qu'elle aussi portait une pierre qui brillait de plus en plus fort, et effectivement, elle se souvint d'avoir vu une pierre semblable à celle de Jessica et de Damian. Meredith fronca les sourcils et s'affaissa un peu, d'une certaine manière. La coincidence était trop grosse. La baraque qu'elle avait croisée dans son quartier devait avoir un lien avec le trio. C'était évident. Il avait disparu comme il était venu, et avec le recul, Meredith en éprouvait un certain regret : avoir des partenaires d'entrainement de valeur était rare. Et d'autant plus maintenant qu'il lui faudrait apprendre à se battre tout en tenant son pouvoir bien en main... Il allait lui falloir un taré, pour cela...

Son cheminement fut brusquement interrompu par la mer de flammes déchainées par Jessica.

" Ouaou... "

Meredith marqua un petit recul. Elle s'était attendue à tout sauf à ca ! Sur le coup, elle se sentait un peu ridicule d'avoir proposé son aide : une pyromancienne n'avait même besoin de personne. Mais elle se reprit aussitôt : ils avaient affaire à des Jumpers, pas à des enfants de choeur.

- Vous êtes prête ? Vous vouliez une occasion d’aider ? C’est l’heure !

" Je vais tenter de les prendre à revers, J'aurai plus de chance de les atteindre ! Si vous pouvez les occuper... "

La blague...
Et sans laisser à Damian le temps de répondre et se coula aussitôt au sol, disparaissant derrière les mutants assemblés, puis derrière un présentoir. Aussi souple qu'un reptile, elle profitait de la cohue générée par l'action de Jessica. Elle se rapprochait rapidement et furtivement - l'espérait-elle - des gardiens de l'entrée. En cheminant, elle se demandait ce qu'il convenait de faire : un contact rapide et mortel, pour en faire un de moins, ou en prendre un en otage en menacant de le tuer s'ils ne les laissaient pas partir - au moins les humains ?
En y réfléchissant bien, Meredith se disait que les Jumpers étaient en général aussi solitaires et indépendants qu'elle : menacer l'un d'entre eux ne serait sans doute pas très utile. Mieux valait l'éliminer rapidement.
Alors qu'elle s'approchait de plus en plus vite, l'un des deux gardiens masqués disparu pour aller neutraliser Jessica. Aussi bien. Par contre, Meredith fronca carrément les sourcils en constatant que le Jumper et Jessica avaient disparu, sans réapparaitre. Mais trop tard pour faire marche arrière. D'autant qu'elle était à deux pas du dernier gardien. Occupé qu'il était à observer la scène, il ne la vit pas approcher.
Cependant, sur ces entrefaits, Tajil réapparut pour ramener l'ordre et le calme dans la salle. Plus le temps d'intervenir, mais pas question de se laisser reconduire avec les autres mutants dans son coin.
Elle se glissa rapidement derrière un comptoir, priant pour que personne ne l'ai vue. Ou en tout cas, que ceux qui l'aient vue soient les bonnes personnes ; Damian, sa copine survivante ou Deniz...

Meredith jura entre ses dents, se demandant comment ils allaient se sortir de là.

** On va tous s'en sortir vivants... Mon cul oui... **


What if that's why someone wants us out of the way, so we can't do anything to stop it ? An attack on one is an attack on all of us... But once, the world will look up and shout "save us" ... and I'll whisper "no"...

Nous sommes tous frères sous la peau, et j’aimerais écorcher l’humanité pour le prouver. - Ayn Rand
Revenir en haut Aller en bas
Damian O'Mara
avatar
Pire ? Vous voulez une situation encore pire que précédemment ?
Oh, ça ne serait pas vraiment difficile à faire, croyez moi !

Prenons les choses par points… Ce groupe avait quelque chose d’anormal. Premièrement, chose que tout le monde avait remarqué, un groupe composé presque uniquement de Jumpers n’était pas une chose qui couraient les rues… mais ils avaient un coté Fanatique que Damian n’appréciait pas du tout.
Qu’un groupe écoute son Leader, passe encore, c’était le but après tout, non ? Mais ça…

La défense par l’aveuglement, c’était une des premières stratégies qu’ils avaient mise en place quand ils avaient commencé à travailler ensemble. Le but était simple. Créer un courant d’air chaud autour de Jessica, l’entourant de flamme et élargir les cotés pour que de chaque coté du Tourbillon se créeraient des murs de flammes… jusque là, tout avait fonctionné normalement. Mais un des Jumpers avait saisi Jess pour disparaître et ne plus réapparaitre, laissant les flammes s’estompée d’elles même.
Damian connaissait le pouvoir de son amie… et ce Jumper, si il n’était pas mort devait surement souffrir le martyr à l’heure qu’il était.
Mais laissons Jessica de coté, nous y reviendrons bien assez tôt.

Damian.
Le mutant s’était tenu prêt, Meredith également. Quand le spectacle avait commencé, elle avait disparu de son champ de vision aussi simplement que si elle s’était téléportée. Damian la chercha des yeux quelques instants et fini par la retrouver, non loin d’un des gardes isolé par le spectacle de Jessica.
Mais quand elle disparu avec le Jumper, son cerveau cessa de fonctionner. Le temps de dix secondes, mille questions virent l’assaillir ; Où était-elle ? Etait-elle en vie ?
Les yeux de Damian virèrent au lumineux tandis que les aiguilles qu’il cachait dans les paumes de ses mains s’élevèrent lentement dans l’air toute seule, comme mue par une vie propre.

Le mutant n’avait pas entendu un traitre mot de l’échange entre les deux Jumpers. Pas plus que la tirade du Leader du groupe quand il s’adressa a eux. Il avait les oreilles qui bourdonnaient beaucoup trop pour être lucide…
Quand il écarta les mains, sa cigarette au bout des doigts, Damian relâcha son pouvoir.
Une des aiguilles fila droit vers le Leader, fauchant le bout de sa cigarette avec un bruit sec et fini par se planter dans un de ses subordonnés. Oh… rien de mortel. Le coup avait été rapide et sec, comme si on avait décoché une flèche directement dans l’épaule du malheureux Jumper.
On pouvait d’ailleurs voir le bout de l’aiguille sortir du creux entre l’épaule et le torse.

Damian pencha la tête sur le coté, les autres aiguilles toujours en lévitation au dessus de ses mains et fixa le chef du groupe, maintenant privé de sa cigarette.

- Rendez-là moi… ou votre ami finira manchot si il survit à un démembrement…

Exit son père pour le coup… on aurait dit son Oncle et pas le bon…
Son pouvoir rendait ses yeux encore plus froid que d’ordinaire.

- Rendez-là moi…

C’était vraisemblablement la seule chose qu’il arrivait à articuler, bien que son esprit était clair et vif…

**Ils ont des armes… j’ai les miennes et beaucoup de gens ici en ont…**

Une situation encore plus compliquée qu’avant son intervention ? Non… il ne se rendait pas compte qu’il empirait les choses.
Revenir en haut Aller en bas
Deniz Raven
avatar
Ils étaient Jumpers, pas Psy, ce qui les sauvaient à plusieurs reprises. AUssi, Meredith pu se cacher sans problèmes. Il y avait d'autres choses plus importantes pour Tajil, pour l'instant et c'était contrôler ce petit mutant merdeux qui se mettait en travers de sa route. Savait-il qui il était ? Visiblement non. Deniz avait les yeux ronds et regardait Damian puis Tajil et encore Damian et ainsi de suite. Un combat de mutants, jamais elle n'aurait cru voir ça possible. (oh je sens que je vais être sadique) Elle déglutit. Pour les autres mutants, la donne avait changé. On avait osé toucher à l'un des leurs et par les mains des leurs ! Pour les plus âgés, on se souvenait parfaitement de l'effet que ça faisait, surtout de ce côté du pays là où Baltimore, plus qu'une ruine, n'était même pas à 45min à vol d'oiseau. Mais bizarrement, ce fut le gardien de sécurité qui du côté des humains qui se leva le premier, mettant en joue la brune que Damian menaçait déjà.

_ Et si elle bouge, elle gagnera le droit de porter un peu plus de plomb.

Tajil se retourna lentement pour voir la brune dans un sourire, secouer la tête par dépit. Certains mutants suivirent - dont une petite poignée de Lux Aeterna, d'ailleurs c'était grand, faut dire. C'était parfois très impressionnant de voir des mutants de première génération encore en vie. Ils n'étaient pas nombreux mais on voyait plus de deuxième génération que de première, il n'en restait pas beaucoup ou bien ils étaient partis sur des îles désertes pour se couper du monde. Jess n'était pas la seule pour qui le feu était une seconde nature. Mais celui qui parla qui devait taper dans la cinquantaine facile, leva le menton. Il était grand, il était gros, il avait une peau verdâtre presque et l'épiderme était étrange. Extrêmement imposant, il semblait que ses yeux brillaient, comme ceux d'un chat, d'un chien... Il parlait d'une voix très grave en mâchant légèrement ses mots. Rasé et tatoué de partout, il n'apparaissait pas comme quelqu'un qu'on pouvait embêter.

_ Rendez-lui sa copine ou je vous zigouille.

Tajil haussa les sourcils avant de rire. Au moins, il y avait de l'entrée en matière. Il s'approcha alors du groupe de mutants et plus particulièrement de Damian pour le fixer, jetant le reste de cigarettes d'un coup d'ongles. A sa hauteur, il pencha la tête sans plus sourire.

_ Ecoute petit, quand on sait pas, on se tait. Si tu m'avais laissé faire, tout le monde serait sorti d'ici sain et sauf. Mais maintenant, tu ne me laisses plus vraiment le choix.

Il laissa passer un temps avant de reprendre.

_ Est-ce que tu sais comment le monde devient ? Est-ce que tu sais... Que le ciel n'est pas bleu et qu'il ne le sera plus jamais ? De là où je viens, il est vert, ça ne sent pas bon et la bouffe est dégueulasse. Comme ici, tu me diras mais en pire. Tu veux bien imaginer pour moi un lac rempli d'algues, jaunâtre et où il est impossible de voir le fond tellement l'eau est noire ? Ta copine aurait pu faire beaucoup de mal à tous ces humains si elle contrôlait mal son pouvoir. Mon ami - qui est sûrement mort maintenant - a protégé tous ces humains. Vous, les jeunes mutants, ignoraient encore de quoi vous êtes réellement capables.

Il haussa alors les sourcils, sa voix n'était presque qu'un souffle et son regard défiait Damian à outrance.

_ Tu veux récupérer ta copine ? Tu veux que je te dise ? Je ne sais même pas où elle est. Peut-être est-elle là d'où je viens, peut-être est-elle simplement dans la pièce d'à côté. Sans mon ami pour la ramener, je ne peux pas savoir où elle est. Alors Wolverine va rentrer ses jolis couteaux à beurre et il va se rasseoir en attendant que j'ai fini et personne ne sera blessé. Tu vois... Tu as tes aînés qui eux, avaient déjà compris qu'il ne valait mieux pas bouger. Tu sais qu'ils ont déjà connu ce genre de choses. Suis leur conseil, petit et rassieds-toi. Ou sinon...

Tout comme Sonja, Tajil était muni d'une rapidité sans égale. Il attrapa le cou de Damian et le souleva légèrement pour qu'il ait toute son attention en haussa les sourcils, la bouche entrouverte.

_ Sinon, je peux aussi demander à mon autre ami, jumeau du premier, de t'emmener avec lui retrouver ta tendre et douce petite bougie ! Je ne garantis pas l'arrivée, tu sais...

C'était sans compter sur... Deniz ! Elle le regarda faire, menacer ce pauvre mutant -fort agréable au regard de plus en plus, d'ailleurs - et elle fut prise peu à peu d'une injustice. Rejoignant les quelques mutants debout, prêts à en découdre, elle se leva en faisant rebondir ses cheveux d'innocente - très innocente les mains pleines - et elle fronça les sourcils avant de parler d'une voix intelligible.

_ Lâchez-le sinon je vous zigouille avec mes yeux de rayons lasers !

Tajil regarda Damian et haussa un peu plus les sourcils.

_ Boucle d'Or a parlé...

Et il lâcha le mutant en lui faisant faire quelques pas en arrière. Il ne semblait pas le moins offusqué par les paroles de Deniz, il semblait même pas les prendre au sérieux avec ce sourire en coin.
Revenir en haut Aller en bas
Meredith Korgan
avatar
[désolée pour la merditude de ce post, mais la moitié rédigée, y'a eu une fausse manoeuvre, et j'ai tout perdu...]

Meredith était cachée derrière son comptoir en se demandant ce qu'elle allait pouvoir faire. Elle s'en voulait d'avoir renoncé à s'en prendre au garde, mais en même temps, elle savait qu'elle n'aurait pas pu le neutraliser. Mais il fallait faire quelque chose.

Visiblement, inquiet pour son amie, Damian avait lancé la grosse offensive. L'avantage était qu'il les occupait, personne ne remarquerait Meredith si elle tentait quelque chose, en tout cas pas avant qu'il soit trop tard. Elle jeta un coup d'oeil rapide à Deniz qui était encore entiere, puis aux mutants et à l'humain qui faisaient corps contre les Jumpers. Mais ils étaient trop voyants. Tajil et ses comparses disparaitraient avant qu'ils aient eu le temps de dire ouf. Mais personne ne verrait Meredith. Enfin elle l'espérait.

Elle se tendit, prête à agir, mais se ravisa quand Tajil prit Damian à la gorge. Ce n'était pas le moment. Et la surprise vint de Deniz qui tenta le tout pour le tout pour sauver les fesses de Damian.

Pour Meredith, la situation était très mauvaise. Ils n'arriveraient à rien. Ils se sentaient puissants - avec raison - et même l'intervention de Deniz ne semblait pas les perturber outre mesure. Il fallait les ébranler, et montrer aux autres qu'ils étaient fragiles.

Damian semblait avoir perdu son flegme, mais Meredith se demandait s'il ne faisait pas simplement sa part du travail : après tout, elle lui avait dit de les occuper.... Elle jaugea la situation : Damian tenait l'un des hommes en joue avec son aiguille, et le gardien faisait de même pour la brune avec son arme. Il restait encore Sonja, un comparse, et le Sub Zero de l'entrée. Autant continuer à faire pencher la balance de leur côté : le comparse était à portée.
Tajil relacha Damian, mais la situation restait tendue, et Deniz... Meredith se posait vraiment des questions sur la blonde. Des yeux lasers ? Elle en doutait franchement : Meredith n'avait pas vu la peur dans les yeux de la jeune femme ; la peur de tuer si elle perdait le contrôle. La plupart des mutants au pouvoir offensifs de ce genre avaient tué ou blessé par accident, comme elle-même, et portaient cette culpabilité avec eux. Elle n'avait rien vu de tel chez Deniz. Mais elle pouvait se tromper... Néanmoins, Meredith n'avait pas envie d'attendre de voir si Deniz bluffait ou non, et décida qu'il fallait détourner l'attention générale de la jeune femme.

Meredith refoula son poison, prit une large inspiration, se contracta et d'un mouvement vif, se jeta sur l'homme. Elle lui attrapa une main pour l'immobiliser, et lui plaqua une main sur sa gorge découverte.

" Bougez rien que d'un poil, et il est mort. Et je vous déconseille de me faire des sensations fortes, je risquerais de lacher la sauce prématurément... Quant à toi... "

Elle s'adressa à l'homme qu'elle tenait.

" Fait seulement mine de sauter, et tu ne te relèveras pas. Même si c'est mon dernier geste avant de rencontrer un requin dans les Bermudes... "

Elle avait la mine déterminée, l'air féroce. Elle croisa le regard de Damian, puis balaya les mutants assemblés, et même les humains. Ils étaient tous dans le même bain, et pas décidés à se laisser faire.

" Lachez vos armes, déja... On se sentira plus à l'aise pour discuter. Et vous savez, c'est pas très sympa d'attiser les préjugés entre les humains et les mutants... "

Elle continuait à chercher une issue, au moins pour les humains qui n'avaient rien pour se défendre, mais elle n'en voyait pas. Pour l'instant.


What if that's why someone wants us out of the way, so we can't do anything to stop it ? An attack on one is an attack on all of us... But once, the world will look up and shout "save us" ... and I'll whisper "no"...

Nous sommes tous frères sous la peau, et j’aimerais écorcher l’humanité pour le prouver. - Ayn Rand
Revenir en haut Aller en bas
Damian O'Mara
avatar
(Deux fois en deux messages… change de logiciel de traitement de texte, c’est mieux pour toi, crois moi !)

Damian était confus… la disparition de Jessica lui embrumait la tête. Si les braqueurs ne faisaient pas d’effort à ce niveau là, ils seraient tous mort avant la fin de la semaine. Pas des mains de Damian… enfin, pas seulement. Mais il savait pertinemment que tous les membres de son clan allaient se mettre en marche et un Eric hors de ses gonds pouvait faire des dégâts… de gros… dégâts.
Mais… au fond de lui, il se sentait épaulé quand même. Les gens se réveillaient petit à petit. Un homme prit part à la vendetta des victimes, il sortit des rangs, non loin d’Holy et braqua son arme sur le Jumper qui profitait déjà de la douleur d’un des projectiles de Damian dans son épaule. Voilà qui était rassurant.
Les mutants également commençaient à se réveiller.
Quand il entendit Vaughn prendre part à l’échange, il soupir de soulagement s’échappa de ses lèvres à demi closes.

Voilà que Tajil se plaçait en porte étendard du peuple ?
Damian fronça les sourcils, mais le laissa tout de même parler. La moindre des choses, c’était bien de le laisser expliquer ses motifs.
Quand ce fut fait, Damian secoua la tête.

- Que tu fasse ça pour les tiens… je peux le comprendre, même si je ne suis pas du tout d’accord avec ta façon de procéder… C’est pas la bonne région ici pour le braquage de banque façon Far West ! Quand a mon amie… si elle perd ne serait-ce qu’un cheveux… toi, les tiens, ton lac, tes algues… tout ça brulera. Crois-moi. Tu parles de ne pas contrôler nos pouvoirs… tu pense que les jeunes générations sont plus à l’abris des dangers de la mutations que vous ? Nous vivons avez nos pouvoirs ! Ne me fait pas croire que tu retiens ces gens en otages pour le plus grand bien ! Que tout ça a un but autre que votre satisfaction personnelle !

La dernière chose à faire avec des pouvoirs comme ceux de la famille O’mara, c’était de perturber leurs concentration quand ils maintenaient la charge de l’un de leurs projectiles.
Pour le coup, le Leader des Jumpers avait fait fort. Quand il prit Damian à la gorge. Il y eu un effet boulle de neige.
Damian devait gérer tellement de choses que ses pouvoirs devinrent moins précis. On pût voir ses aiguilles voler de façon erratique mais restant tout de même sur place.
Celle plantée dans l’épaule du Jumper se mit à bruler… elle n’explosa pas, mais il y avait de quoi faire hurler le plus résistant des hommes…
Quand à Tajil… et bien toucher une personne qui diffuse son pouvoir par contact, ce n’était pas bien fin non plus. Damian diffusa assez de son pouvoir dans les doigts du Jumper pour qu’il puisse le sentir. C’était juste avant que Deniz fasse son intervention.

Le Jumper lâcha Damian qui manqua de tomber à la renverse. Il profita cependant de ce moment de répits pour reprendre le contrôle de son pouvoir et réduire la brulure de la blessure du Jumper, sans quitter Tajil des yeux. Il me semblait clair qu’ils ne se comprenaient pas besoin de mot. Tout deux avaient maintenant un avantage sur l’autre.

Pour être honnête… Damian avait presque oublié Meredith avec tout ça. Cette dernière avait bien joué. Elle avait retourné la vapeur.
Elle venait de rajouter un palier dans la pression entre les deux groupes.
Damian se contenta donc de regarder les Jumpers, bien conscient que maintenant… soit tout retombait, soit tout explosait.
Revenir en haut Aller en bas
Deniz Raven
avatar
[Bon là vous m'en demandez beaucoup. Faisons dans l'ordre.]

Vaughn donc, s'était rapproché de Damian avec un ou deux mutants et mutantes de la même envergure que lui (d'ailleurs la mutante était difficile à catégoriser au sens féminin. Le Jumper derrière gémissait et pleurait presque de la douleur dans son épaule mais ni Sonja, ni la brune ni même Tajil ne semblèrent se retourner pour regarder s'il allait bien. Le leader du groupe se contentait de fixer Damian, un jeune petit mutant bien prometteur. S'il n'était pas certain de recevoir un "non" catégorique, il lui aurait proposé de faire partie de son équipe. Deniz se fraya un chemin pour rejoindre les mutants qui entouraient maintenant le dos de Damian en demi cercle (j'ai là une image de Noob dans la tête). Elle semblait toute petite à présent.

La brune, quant à elle, gardait bien ses humains à l'oeil, dont le garde qu'elle avait en joue également. Sonja, elle, était à côté de Tajil pour garder le troupeau et tirer à vue dans le besoin. Alors Tajil, couvert, se rapprocha à nouveau de Damian, les autres mutants faisant mur en se rapprochant de lui également pour créer une masse - Deniz y compris.

_ Sache que mon but n'est aucunement de faire du mal à qui que ce soit, petit. Tu as attaqué le premier, je n'ai fait que conseiller à tout le monde de rester bien sage pendant que je récupérer quelque chose oublié dans mes casiers, affaire qui ne te regarde pas. Si toi et tes petites copines étaient restées bien sagement assis sur votre derrière à attendre qu'on ait fini, non seulement nous aurions tous gagné du temps mais en plus, personne n'aurait disparu, personne n'aurait été blessé ni de notre côté, ni de celui des humains et encore moins du tien.

Alors quand Meredith intervint, Tajil se retourna, ainsi que Sonja mais cette dernière repartit vite à son observatoire. Le leader fronça les sourcils. En voilà une mutante intéressante. La grande soeur de la première c'était ça ? La fameuse "miss yeux lasers". Il eut un sourire énigmatique, leva le bras, tendit son arme vers Meredith et tira sans même réfléchir. L'homme qu'elle tenait fut pris d'un sursaut avant de glisser lentement, la balle l'ayant presque tué sur le coup. Tajil continua de fixer Meredith, lui indiquant qu'elle venait de perdre une occasion d'agir. Il haussa simplement une épaule.

_ Une part de moins à partager sur le butin.

Il se retourna vers Damian sans lâcher Meredith en joue.

_ Nous avons chacun perdu un effectif. Mais maintenant, j'en ai perdu un de plus.

Il brandit son autre arme, plus petite, un pistolet sur Deniz d'un air bien plus sérieux et moins indulgent.

_ Choisis. Tic tac, tic tac, Wolverine.

Si un des mutants tenta de lui arracher son arme, Sonja lui envoya un coup de crosse dans le menton pas négligeable. Rapide comme l'éclair, elle semblait occuper une place à son titre. Tajil secoua la tête.

_ Tututututu... On reste gentil et on laisse Gambit décider. La jolie petite blonde aux yeux revanchard qui ne deviendra jamais riche comme elle en rêve ou bien la grande frisée qui n'aura de cesse de pleurnicher sur son sort ? Bouhou.



‎"La forêt est belle, profonde et sombre,
Mais j'ai tant de promesses à tenir,
Et avant de m'endormir,
Il y a tellement de chemins encore à parcourir.
"
- Robert Frost
Revenir en haut Aller en bas
Meredith Korgan
avatar
[on aurait un peu fichu le bordel ? Mr Green ]

La main toujours posée sur la gorge du Jumper, elle s'efforcait de rester calme pour ne pas perdre le contrôle d'elle même. Ce n'était deja pas évident en sois. Alors ne parlons même pas de contrôler la situation. Elle cherchait toujours un moyen de faire pencher la balance du bon côté. Meredith n'était effectivement pas dupe : malgré les apparences, ils ne contrôlaient rien. Ils se contentaient de réagir aux agressions des Jumpers. Si Damian et ses amies avaient pris l'initiative, Tajil avait clairement remis les choses en place. La place qu'il avait lui-même décidée. Alors que faire ? Meredith se contentait d'espérer que de tenir la vie d'un de ses comparses littéralement entre ses mains permettrait de calmer le jeu et de savoir ce qu'ils faisaient vraiment là.

Elle fronca les sourcils encore une fois, se demandant franchement où Tajil voulait en venir. Damian avait raison, ils n'étaient pas des gamins, et Jessica savait sans aucun doute ce qu'elle faisait : personne n'avait été blessé par son impressionnante tornade de flammes. Damian semblait lui aussi parfaitement capable de tenir son pouvoir en main - en témoignait les aiguilles qui n'avaient menacé personne bien qu'il ait été malmené par le leader des Jumpers - et elle-même avait presque toujours réussi à éviter les accidents. Alors quel était le probleme ? Pourtant Tajil semblait faire ce qu'il faisait pour le bien de l'humanité.

Elle vit les mutants se rapprocher de Damian, faire corps, prêts à lutter. Ils formaient une armada pour le moins impressionnante. Pourtant, Meredith ne se sentait pas rassurée pour autant.

Elle était encore en train de réfléchir quand elle entendit le coup de feu et se retrouva éclaboussée de sang. Elle sentit le corps entre ses mains devenir inerte et glisser au sol. Elle perdit le contrôle de sa mutation, le poison se rua à la surface de sa peau, mais cela n'avait plus d'importance. Son otage était déja mort.
L'air dépité, elle leva les mains et un regard assassin à Tajil. Elle avait effectivement grillé sa cartouche, et pour le coup, elle ne voyait plus trop comment faire pression sur eux pour qu'ils cessent leur assaut.

Elle se raidit en le voyant pointer son arme sur Deniz, et laisser le choix à Damian. Un choix ? Meredith ne se faisait pas vraiment d'illusion : apparament, ils se connaissaient. Et de toute facon, à choisir, Meredith était prête à se sacrifier si cela voulait dire que les autres s'en sortiraient indemnes.

Elle jeta un nouveau coup d'oeil à Damian et Deniz, et l'armada derrière eux, puis revint sur Damian, avec un petit signe de dénégation, l'air déterminé. Elle n'était pas immortelle. Mais elle était prête, elle s'était formée pour l'action, avec les risques que cela représentait. Elle était convaincue que Deniz, elle, n'avait jamais fait de mal à une mouche.

" Ne faire de mal à personne ? Alors pourquoi vous avez débarqué en plein jour dans le hall d'entrée, à l'heure où la clientèle se masse au guichet, quand vous auriez pu jumper cette nuit au coeur de la salle des coffres, quand il n'y aurait eu personne pour vous interrompre ? Laissez moi rire... "

Avec un petit rire méprisant, elle désigna du menton le cadavre à ses pieds.

" Et si vous veniez juste chercher un objet qui vous appartient en propre, pourquoi vouloir gagner une part sur un butin éventuel ? "

Elle secoua la tête. Sa provocation était plus une bravade que du courage. Mais elle était complètement isolée des autres, un flingue braqué sur elle, alors autant aller au bout.

" Ne nous prenez pas pour des idiots, parce que je ne crois pas une seule seconde à vos conneries... "


What if that's why someone wants us out of the way, so we can't do anything to stop it ? An attack on one is an attack on all of us... But once, the world will look up and shout "save us" ... and I'll whisper "no"...

Nous sommes tous frères sous la peau, et j’aimerais écorcher l’humanité pour le prouver. - Ayn Rand
Revenir en haut Aller en bas
Damian O'Mara
avatar
Bien…
Pendant quelques secondes, Damian avait eu un doute. Et si une fois encore, c’était lui le méchant. Si il avait arrêté quelque chose qui penchait vers un but noble… il était adepte de la philosophie – Un mal pour un bien – a un tel point que pour beaucoup de gens dans le monde… il n’était pas le gentil.
Mais là… dans l’instant présent. Où se plaçait-il ?
Cette situation le rendait nerveux… Tajil le rendait nerveux. Cet homme… c’était le genre de gars qui pensait qu’il n’avait rien à perdre, hein ?

Encore une fois, les choses se passèrent très vite, une intervention bienvenue, un coup de feu, un mort de plus.
Décidément…
Mais le soucis ne venait pas de là, non. Le soucis venait du fait que plus les rangs des Jumpers s’éclairciraient, plus la situation deviendrait ingérable. Un animal acculé est rarement docile… en général, il attaque.

Il appréciait la soutient des gens d’ici… que ce soit les mutants ou les humains, moins nombreux mais tout aussi concerné.
Cette présence massive dans son dos, ça avait quelque chose d’encourageant. Mais ce n’était pas parce qu’il était entouré qu’il était en sécurité quand même.

Pour la deuxièmes fois en moins d’une minute, la situation changea radicalement.
La mort de l’otage de Meredith avait jeté la lumière sur l’état d’esprit de Tajil et ne faisait que confirmer ce que pensait Damian… il était fou ou du moins… il perdait le contrôle et ça lui faisait perdre les pédales. Sinon comment un homme pouvait faire ça à un membre de son groupe ?
Meredith dut toucher la corde sensible. Soulignant chaque défaut dans les explications du Jumper.
Elle n’avait peut-être pas l’air, mais elle était plus posée que Damian, c’était une certitude.

Profitant de ce moment de faiblesse dans le groupe adverse, Damian en profita pour se concentrer de nouveau. Calmer sa respiration et rediriger les vagues d’énergies qu’il sentait dans chaque personne qui l’avaient touché ou que ses aiguilles avaient effleurés.
Ses yeux passèrent sur chacun de ces points d’énergie qu’il voyait comme si ils étaient vraiment là.
Ses aiguilles, figées à présent non loin de ses épaules, celle profondément encrée dans le bras de sa victime au niveau des humains et la main de Tajil… il sentait que c’était cette source d’énergie qu’il avait transmise au contact qui lui serait le plus utile.
Et a juste titre…

Le chef des Jumpers leva une de ses armes vers Meredith. Pendant une fraction de seconde, Damian anticipa le geste, imaginant une décharge de plomb volant au ralenti vers la mutante qui s’était portée volontaire la première. Mais il ne fit que la braquer à son grand soulagement. Enfin… façon de parler.
Il leva ensuite une arme de poing vers Deniz à présent, lui offrant un choix. Lui offrant LE choix…

Ses yeux ne se posèrent pas plus sur la blonde que sur la brune. Ils cherchèrent dans la foule une mutante qui se faisait passer pour un autre.
Holy connaissait Damian, elle avait donc anticipé et s’était mise légèrement en avant pour qu’il puisse la voir.
Elle fixa Tajil, puis Sonja et secoua la tête de façon négative.

Les yeux de Damian se froncèrent et il fixa Tajil.

- Ma requête est toujours valable…

Il secoua la tête et se redressa légèrement.
Ses yeux se posèrent une seconde sur l’aiguille dans l’épaule de l’autre femme et cette dernière se mit à hurler.
Il savait comment faire exploser le morceau de metal, ce n’était pas le fils de son père pour rien. Mais il se contenta d’augmenter son pouvoir, rendant la fine tige aussi brulante qu’un tison sortant du feu. Pas mortel… mais à coup sûr assez douloureux pour que ses hurlements couvrent le Hall.
Puis, il fixa l’arme que Tajil pointait vers Meredith enfin… plutôt la main. Tout comme pour l’aiguille, il activa légèrement son pouvoir. La diffusion n’était pas la même qu’avec un catalyseur comme une aiguille ou une carte, non… c’était plus une sensation d’engourdissement sourde…
Il ne voulait pas tuer, ni blesser… il voulait juste retrouver son amie et ne perdre personne…
Il se décala donc d’un pas pour s’interposer entre Deniz et l’arme. Pas vite, non… juste assez lentement pour que Tajil voit qu’il avait réfléchi à la situation lui aussi.

Une fois devant l’arme, il fixa le canon et parla d’une voix froide.

- On fait quoi maintenant… ? Je fais sauter l’épaule de ta copine en la coupant en deux, un part en plus pour vous deux après tout… non ? Je te fais sauter la main pour t’empêcher de presser la détente ?

Il renâcla.

- Si tu me blesse ou me tue… je perd le contrôle et tout ça arrive en même temps. Donc la situation est simple… ton amie ici… elle m’emmène là où Jessica doit se trouver selon toi… je la récupère, on revient ici… et maintenant que vous avez eu ce que vous voulez, vous retournez chez vous pour ne plus jamais revenir… c’est un marché honnête, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Deniz Raven
avatar
_ Il y a un butin pour tout, chère amie.

Il avait répondu à Meredith sans quitter Damian des yeux. Sa petite horde de mutants commençait à sévèrement lui taper sur les nerfs mais il n'en montrait absolument pas une seule once. Mais quand il entendit la brune hurler derrière lui, son visage sembla se contracter et son corps se raidir. Tout commençait à partir n'importe comment et bien loin de ce qu'il avait imaginé. Non, tout était bien trop complexe, ingérable. De plus, autant il ne plaisantait pas, autant Damian ne plaisantait pas non plus.

_ Très bien, tu veux jouer...

Tajil et ses hommes n'étaient pas du genre à se laisser faire et il joua de sa langue dans sa bouche avant de baisser les bras comme s'il allait abdiquer. Pourtant, il n'en fit rien. Ce que certains avaient ressenti plus tôt se reproduisit et l'atmosphère se chargea comme d'électricité, quelque chose de lourd, tremblant et instable jusqu'à ce qu'il n'y ait plus rien. Prendre le problème à la source, telle était sa devise depuis des années.

Les Jumpers étaient à nouveau au milieu de la salle et venaient d'apparaître, faisant tomber au sol toutes les personnes apeurées dans le hall de la banque. Ni Meredith, ni Damian, ni Holy, ni Deniz n'avaient de souvenir des dernières minutes écoulées mais pour Tajil, tout était clair. S'il voulait réussir, il devait maîtriser trois ou quatre mutants. Il ne laisserait personne se mettre en lui et l'objet de son désir. C'était le désir d'un El Dorado qui passerait par quelques pertes mais assurément pas la sienne.

Sans un mot, il parcourut le hall et ne laissa pas à Deniz la possibilité, cette fois, de se lever pour parler. Il avait déjà les yeux rivés sur Damian et sa clique et les montra d'un geste.

_ Toi et toi - désignant Jessica et Damian - et toi et toi - désignant Meredith et Deniz.

Il fit un léger sifflement entre ses lèvres et montra un des guichets où il leur intimait de se rapprocher. Tout comme Damian, Tajil déplorait de connaître des pertes dans cette affaire. En mettant Jessica et Meredith sur la touche, alors il effacerait deux, voire trois morts potentielles si ce n'était pas quatre en admettant que Damian mette fin à la vie de la grande brune qui demandait déjà aux mutants et aux humains de se séparer.



‎"La forêt est belle, profonde et sombre,
Mais j'ai tant de promesses à tenir,
Et avant de m'endormir,
Il y a tellement de chemins encore à parcourir.
"
- Robert Frost
Revenir en haut Aller en bas
Meredith Korgan
avatar
Tout avait un butin ? Oui sans doute... Avait-il promis le coffre de la banque à ses compagnons s'ils l'aidaient à sortir de l'établissement ce qu'il était venu chercher ?

Meredith avait les yeux plissés, réfléchissant à toute vitesse. Il lui paraissait évident que la brune était hors circuit... Il restait Sonja, Sub Zero à la porte et Tajil.... Tajil était la clé, à n'en pas douter. Peut importe le risque, il fallait le neutraliser.

" très bien tu veux jouer..."

A peine eut-il fini sa phrase que l'air se remit à onduler. Ils allaient sauter ! Ils allaient s'échapper !
Sans hésiter, Meredith se rua en direction de Tajil, aussi vite que possible. Un contact, pour l'empêcher de fuire...



" Il espérait peut être se placer en premier, vous y avez pensé ? Ou un pari entre copain, et c'est l'autre qui a gagné le droit de vous draguer en premier... "

Elle regarda à nouveau Deniz, une lueur amusée dans les yeux. Pourtant, elle ne pouvait se défaire d'une sensation étrange... Elle n'arrivait pas à mettre le doigt dessus. Elle se sentait oppressée, comme si elle se trouvait dans une pièce sombre et humide, trop petite pour elle. Elle parcouru le hall du regard, lentement, cherchant ce qui pourrait expliquer cela.
Bien sur, une idée lui était venue, mais elle l'avait vite chassée. Si le mystérieux trio était composé de mutants, il se pouvait que l'un ou l'autre d'entre eux soit Psy et joue avec ses nerfs. Mais elle ne voyait vraiment pas pourquoi... Il y avait forcément autre chose.
Elle capta alors une sorte d'ondulation de l'air, comme lors de fortes chaleurs, au milieu du hall. Meredith fronca les sourcils, priant pour se tromper. Elle leva la main vers l'épaule de Deniz.

" Dani... "

Elle n'eût pas le temps de finir. Les cinq hommes apparurent soudainement, venus de nulle part. Des Jumpers.
Meredith bondit sur ses pieds quand le reste de la salle se plaqua au sol. Elle prit même le temps de se fustiger d'avoir laissé ses élastiques à l'hopital : ses longues boucles brunes allaient sans nulle doute la gêner. Elle se baissa en se placant instinctivement devant Deniz, jaugeant la situation rapidement. Attendre des renforts seraient peine perdue : le déplacement du groupe avait sans doute bloqué tous les cyborgs censés protéger le batiment. Et qui disait cyborgs disait aucune autre force de protection. Donc pas de garde armé en attente dans un coin. Pas d'alarme externe non plus.

[oui, on se la fait facon "Un jour sans fin" Mr Green han comment j'ai envie de revoir ce film.... ]

Elle était encore à chercher une solution, ayant coulé un regard vers le trio atypique. Elle était prête à parier que ces trois là étaient prêts à réagir à toute agression. Et cette apparition inattendue en était une, à n'en pas douter.
Elle se retournait à moitié vers Deniz quand Tajil les interpela toutes les deux, ainsi que Damian et Jessica. Meredith refit brusquement face au Jumper, l'air profondément surpris. Que savait-il d'elle - et des trois autres - pour la mettre à l'écart ?!
Elle se remit sur ses pieds lentement, sans lacher le meneur des yeux, et alla se mettre à l'endroit indiqué, pendant que le reste du groupe séparait les mutants des humains, tel un troupeau d'ovins à l'abattoir...

Meredith était tendue au possible. Elle n'aimait pas l'idée d'être mise à part de la sorte. Ce n'était pas innocent, elle en était certaine. Mais pourquoi ? Bien sur, elle était en train de chercher une solution pour les neutraliser.... Tajil était-il psy ? Elle se tourna vers Deniz :

" Vous aviez l'intention d'intervenir ? Vous les connaissez ? "

Et quand Damian et son amie furent à portée, et bien qu'elle répugnait à agir de concert avec des inconnus, il était évident que quelque chose les liait tous les quatre. Elle se pencha donc vers Damian, qui lui semblait être le leader du trio.

" Vous les connaissez ? Ou alors étiez vous en train de réfléchir à comment les empêcher de ... faire ce qu'ils veulent faire ? "

Elle vérifia que Tajil et ses sbires ne les surveillaient pas de trop prêt avant de se tourner à nouveau vers ses trois compagnons d'isolement.


What if that's why someone wants us out of the way, so we can't do anything to stop it ? An attack on one is an attack on all of us... But once, the world will look up and shout "save us" ... and I'll whisper "no"...

Nous sommes tous frères sous la peau, et j’aimerais écorcher l’humanité pour le prouver. - Ayn Rand
Revenir en haut Aller en bas
Damian O'Mara
avatar
(Cheat...)

Le void donc.
Revenons en arrière du coup.
Remise en place du décors, des protagonistes et des évènements.

Damian attendait sagement à coté de ses deux amies quand Holy se mit à s'agiter. Il ne savait pas vraiment à quoi s'attendre, mais il connaissait assez bien son amie pour savoir que quelque chose ne tournait pas rond... du moins, quelque chose dans l'air ne tournait pas rond !
Holy cherchait de partout ses yeux allant des employés aux clients, mais elle ne trouvait pas la source du malaise.

Quand le vide se fit dans la pièce et que le groupe de Jumpers apparut, ils se couchèrent tous sagement.
Damian lança un coup d'oeil instinctivement vers Holy et Jessica, cette dernière rechignant à se mettre au sol.

Les yeux d'Holy étaient fous, elle avait trouvé la source de son malaise et le fit savoir à Damian et Jessica dans un chuchotement à peine audible.

" Cet homme n'a pas une attitude normale ! Ils nous en veux tout particulièrement ! Pourquoi ? "

Damian leva les yeux et fixa Tajil au moment où il les désignait des doigts.
Les mutants prirent un air faussement surpris et se redressèrent. Même Holy suivit le mouvement, pensant qu'elle était incluse dans le lot.

La première réaction de Damian avait été de sortir le cylindre qu'il cachait à l'arrière de sa ceinture pour envoyer un coup dans la tête à se type à lui décrocher la mâchoire. Mais quelque chsoe d'autre lui dictait d'attendre la suite des évènements...
L'image du Far West lui revint en mémoire... et ce qu'elle lui inspirait également.
Mais ils suivirent et se rangèrent dans le coin indiqué par le mutant. Après tout... ils étaient docile, n'est-ce pas ?
Damian se plaça tout de même instinctivement devant ses deux amies, faisant barage entre elles et les braqueurs.
Revenir en haut Aller en bas
Deniz Raven
avatar
[Non c'était une idée que j'avais depuis le début et que je savais pas comment l'inclure encore]

Tajil suivit Holy du regard en fronçant les sourcils. Et bien comme ça, il en gagnait une de plus, voilà qui était intéressant. Il désigna également deux autres mutants dans le groupe dont un géant et une femme garçon manqué, tous deux d'un certain âge. Sonja les poussa de son arme pour qu'ils rejoignent les premiers avant de reprendre sa place.

Puis il reporta son attention sur Damian.

_ Garde tes griffes, Gambit. Et tout se passera bien. Ne joue pas au héros.

Mais une fois encore, c'était sans compter sur le côté "merdeuse professionnelle" de Deniz.

_ Hey, vous allez nous dire ce que nous voulez ? On est pas des animaux en cage !

Il pouffa de rire et secoua la tête.

_Tous les mutants sont des animaux en cage. Vous aurez les réponses à vos questions en temps et en heure. Pour l'instant... Restez donc tranquilles et il n'arrivera rien à personne. C'est compris ?

[C'est pourri je sais, mais j'ai besoin d'un délais pour trouver zi idée lumineuse]
Revenir en haut Aller en bas
Meredith Korgan
avatar
[ >.< comment tout le monde m'a ignorée... ]

Meredith ne comprenait toujours par pourquoi on les avait mis à l'écart. Elle scrutait le visage de chacun d'entre eux mais ne trouvait pas de réponse particulière. Oh elle remarqua bien que Holy glissait quelque chose dans l'oreille de Damian mais elle était trop loin pour l'entendre.
Apparemment, Tajil connaissait le pouvoir de Damian... Elle continuait donc à penser qu'ils devaient avoir une composante psy dans leur pouvoir

Et puis Deniz fit sa sortie. Aussitôt, Meredith s'avanca pour la prendre par les épaules avec un sourire d'excuse - avec une sortie pareille, si elle ne se fait pas démonter...

" Excusez ma petite soeur, elle est parfois un peu vive... "

Des mutants ? Donc les 7 personnes réunies là étaient tous des mutants... Elle scruta les visages de Damian, Jessica, Holy, Deniz, les deux autres (Vaughn et DL du coup ?), cherchant une raison précise pour que les assaillants ne les ai pas mis dans le groupe des mutants, comme les autres.


What if that's why someone wants us out of the way, so we can't do anything to stop it ? An attack on one is an attack on all of us... But once, the world will look up and shout "save us" ... and I'll whisper "no"...

Nous sommes tous frères sous la peau, et j’aimerais écorcher l’humanité pour le prouver. - Ayn Rand
Revenir en haut Aller en bas
Damian O'Mara
avatar
(Comme dit sur le Topic de Lili, désolé de casser le rythme comme ça. Maintenant j'ai tout mon temps libre pour reposter jusqu'au déménagement, donc voila, voila.)

Damian suivit le mouvement docilement, bien décidé à éviter les ennuis, jusqu'à ce que le Jumper lui fit cette remarque.
C'était beaucoup trop gros... Holy ne s'emportait pas souvent comme ça... mais pour le coup, sa remarque plus celle du preneur d'otage, c'était plus qu'il n'en fallait pour attiser sa curiosité.

Il s'avança d'un pas, la tête penché sur le coté, marquant chaque trait du visage du Mutant dans sa mémoire.

- Je ne vous connais pas... j'ai une mémoire photographique en général... et vous avez un visage bien trop particulier pour que je vous oublie... on a le droit à une explication avant de monter sur nos grands chevaux ? (Oui, c'est marqué dans le titre de l'avatar Mesdames, comme son père ! Un p'tit con ! Comme son créateur aussi !)

Il avait beau faire la grande bouche, il avait tout de même l'une de ses mains non loin de ses hanches, prête à dégainer le cylindre qu'il avait derrière la ceinture.
Il savait ses amies prêtes à intervenir en cas de besoin... la seule valeur non connue était les autres mutants.
Ses yeux se portèrent donc sur les deux derniers venu, cet homme chauve qui lui donnait à la fois froid dans le dos et qui le rassurait, la femme aussi... qui n'avait pas l'air des plus docile en cas de combat au vu de son visage... Meredith, qui lui rappelait l'autre mutante et... Deniz... A vrai dire, c'était Deniz qui lui posait problème. Elle parlait beaucoup, provoquait beaucoup et même si le Leader du groupe d'en face n'avait pas l'air du genre à se laisser démonter, il semblait que ce n'était pas le cas de tout les membres de son équipe...
Revenir en haut Aller en bas
Deniz Raven
avatar
[Bien et voilà pourquoi je suis nulle en MJ... C'est que je me suis mise dans la merde toute seule. Franchement... Y en a qui rêvent de certaines choses, moi je rêve d'un Mike en MJ à mes côtés]

Sa "petite soeur" ? Deniz releva les yeux sur Meredith dans une grimace. Pitié, elle en avait déjà une, ça lui suffisait amplement ! Mais Tajil avait autre chose en tête. S'il voulait que tout se passe bien, il fallait qu'il rassure ces mutants même si ça nécessitait de leur mentir un peu sur quelques points noirs. Ainsi, Tajil se retourna vers Damian en le fixant quelques secondes.

_ Toi, viens avec moi.

Il lui fit un signe de l'index pour le suivre mais Deniz n'était vraiment pas d'accord. Aussi, elle s'avança d'un ou deux pas mais fut retenue par l'un des plus grands mutant, le chauve (Vaughn, quoi...). Si Deniz remua des épaules pour se dégager, elle ne dit trop rien.

_ Hey, où est-ce que vous voulez l'emmener ?

Tajil la dévisagea de longues secondes avant de lui répondre.

_ Occupe-toi de tes affaires humaines, Boucle d'Or, je m'occupe des miennes. Laisse ça aux grands et reste dans ta cour des petits.

Il lui fit un grand sourire avant de le reporter sur Meredith. Il valait mieux l'avoir à l'oeil, celle-ci. Et la petite rousse également.

_ Toutes les deux, vous venez aussi.

Pour les autres, ils comptaient sur Vaughn pour les empêcher de faire les imbéciles, cet espèce de gros tatoué au regard pas aimable et à la couleur de peau pas nette ferait agent garde du corps.



‎"La forêt est belle, profonde et sombre,
Mais j'ai tant de promesses à tenir,
Et avant de m'endormir,
Il y a tellement de chemins encore à parcourir.
"
- Robert Frost
Revenir en haut Aller en bas
Meredith Korgan
avatar
Meredith froncait encore plus les sourcils si c'était possible. Pourquoi eux trois ? Ils n'avaient rien fait ! Oh bien sur, ce n'était pas l'envie qui manquait à Meredith. Mais il y avait quelque chose dans l'ensemble qui la retenait : quelque chose de pas clair. L'attitude de Tajil ne collait pas, il semblait trop sur de lui, et le fait qu'il les ait séparés ainsi était suspect. Mais ils ne pouvaient rien faire d'autre que suivre en attendant.

Quand Deniz voulu se mettre en avant, retenue par Vaughn, Meredith lui fit un petit signe de dénégation. Qu'elle reste à l'abri. Elle dégageait une fragilité qui ne cadrait pas avec le danger qu'inspirait Tajil. Elle jeta à Vaughn un coup d'oeil. Il semblait décidé à empêcher Deniz de faire une bêtise. Ce n'était pas plus mal.

Elle jeta un dernier coup d'oeil à Deniz et à la salle et emboita le pas à Tajil, Damian et Jessica. Elle interrogea ces deux derniers du regard. Avaient-ils une idée de ce qu'il se passait ? Elle en doutait.

" On peut vraiment pas savoir ce qu'il se passe donc ? "


What if that's why someone wants us out of the way, so we can't do anything to stop it ? An attack on one is an attack on all of us... But once, the world will look up and shout "save us" ... and I'll whisper "no"...

Nous sommes tous frères sous la peau, et j’aimerais écorcher l’humanité pour le prouver. - Ayn Rand
Revenir en haut Aller en bas
Damian O'Mara
avatar
(Ça c'est ton RP, après en MJter un autre, ça devrait pas poser de problème. C'est déjà ce que je fais indirectement avec notre autre RP avec Meredith.)

Damian fut hésitant. Il n'était pas certain d'avoir envie de suivre les directives de l'homme.
Il avait plutôt envie de lui envoyer son bâton dans la mâchoire pour faire disparaitre cette énorme excroissance de son visage.

Quand il vit qu'il avait choisi Meredith et Jessica également, ses yeux se fermèrent en deux fentes, mélange de suspicion et de méfiance.
Il lança un coup d'oeil à Holy qui lui fit un signe affirmatif de la tête.

Jessica ne se tourna même pas vers son amie pour avoir des informations, se contentant de suivre Damian, se remettant à lui comme à chaque fois. Après tout... c'était lui le gardien, non ?

Quand Meredith prit la parole, il tourna la tête vers lui, évaluant une nouvelle fois sa partenaire d'infortune, elle n'avait pas l'air commode, c'était certain. Surement pour ça que Tajil l'avait choisie d'ailleurs, non ?
Damian pencha la tête sur le coté et fixa le preneur d'otage droit dans les yeux.

- Vous feriez mieux de faire ce que vous avez à faire avant que ça ne dégénère... pas vrai ?

La fin de phrase était assez marquée pour que Tajil puisse au choix, bien le prendre ou l'inverse.
Revenir en haut Aller en bas
Save the Day
avatar
Et il n'avait pas nécessairement le temps de bavasser. Aussi, il indiqua au trio d'avancer d'un geste de la main, avec autant d'élégance qu'un groom payé la journée au tarif de deux nuits.

_ Vous, habitants de Megalopolis êtes vraiment trop impatients. Après vous.

Et il les laissa passer devant lui pour rejoindre les deux autres hommes qui se faisaient ouvrir les portes du gros coffre. Une fois celui-ci dévoilé, il laissait apparaître un immense couloir bordé de casiers aux lumières bleutées et très claires, un circuit au sol et des machines au plafond reliées aux demandes des guichetiers. Mais celles-ci n'étaient pas en fonctionnement, Tajil, à son arrivée, avait canalisé toute l'énergie ambiante et l'avait annihilée, la rendant... Morte. Les lumières n'étaient que celles de secours et même claires, elles restaient trop espacées et donc peu éclairantes. Si Tajil avait ouvert la marche, un des hommes, armé et sans cagoule - aucun n'était masqué à part les deux en combinaison qui protégeaient la porte d'entrée - la fermait derrière le trio de mutants.

_ Vous voyez ! J'ai vu énormément de choses dans ma vie mais je crois que jamais je n'ai vu plus inutilité de mutants que ces dix dernières années. Les humains nous ramollissent, ils voudraient que nous soyons nos égaux ou bien vous voudriez être leurs égaux. Pourtant, nous sommes nés comme des puissances supérieures ! Je ne saisis pas pourquoi ils ne comprennent pas ça. Alors ils se battent contre nous car c'est là la seule chose qu'ils savent faire. Toujours est-il que de leurs mains, les humains ont conçu bien des choses jusqu'à présent, parfois bien plus efficaces et redoutables que nos propres pouvoirs.

Un coup d'oeil à Jessica alors qu'il regardait par dessus son épaule.

_ Même si certains semblent dépasser l'imagination. Je suis contre l'injustice et qu'il y a-t-il de mieux qu'une injustice pour en contrer une autre ?

Il s'arrêta à un carrefour de portes et laissa passer l'autre homme devant. Ce dernier disparut sans prévenir et Tajil regarda le trio dans un sourire énigmatique, les bras ouverts.

_ N'ai-je pas raison ?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.childrenofluxaeterna.com
Meredith Korgan
avatar
Meredith coula un regard à Damian. Elle ne pouvait que lui donner raison. Elle n'avait qu'une envie, c'était de leur botter le train à tous. Alors autant qu'ils dégagent rapidement.

Elle marqua une hésitation mais finit par passer devant Tajil. Elle était tendue et s'attendait à un mauvais coup, d'une facon ou d'une autre. Tajil avait-il besoin d'eux pour quelque chose en particulier ?
Elle n'aimait pas cette incertitude, aussi se concentra-t-elle sur le discours de Tajil, cherchant un indice sur la suite des événements.
Et elle ne pu s'empêcher de réagir. Après tout, il leur posait la question.

" Tout le monde est égaux mais certains plus que d'autres, c'est ca ? On ne lutte pas contre l'injustice comme ca. Il y a des lois dans ce pays, vous êtes au courant ? "

Dit celle qui a fait de l'effraction et du vol d'information une de ses spécialités...
Le coup d'oeil à Jessica la fit tiquer. Il y avait quelque chose de pas clair.

" Qu'est ce que vous savez sur nous ? Sur nous trois ? Je ne vous ai jamais vu, je suis bien curieuse de savoir ce que vous avez sur nous... "


What if that's why someone wants us out of the way, so we can't do anything to stop it ? An attack on one is an attack on all of us... But once, the world will look up and shout "save us" ... and I'll whisper "no"...

Nous sommes tous frères sous la peau, et j’aimerais écorcher l’humanité pour le prouver. - Ayn Rand
Revenir en haut Aller en bas
Damian O'Mara
avatar
Damian suivait dans le couloir.
Il n'était pas vraiment impressionné par le système de sécurité. Il avait visité les coffres à plusieurs reprises, d'ailleurs, ils passaient devant leur coffre au moment même où cette pensée lui traversa l'esprit.

Quand Meredith prit la parole, Damian rit de bon coeur.
Il leva une main vers le plafond et fit claquer sa langue contre son palais.

- Vous plaisantez ?

Il fixait Meredith en posant la question, ignorant Tajil pour le coup.

- Ces types sont d'un autre temps ! Ils ont une façon de penser Archaïque. Regardez-les. A rentrer dans une banque, arme au poing, crier " tout le monde à terre ! " et à prôner qu'on réparer le mal par le mal...

Il fixa les épaules de Tajil avec attention.

- J'suis certain que si on cherche bien, on trouvera de la poussière du desert du Mojave sur lui et qu'après le casse, il ira fêter ça dans un saloon...

Un petit con... oui. C'était bien un O'mara.
Sauf que quand Meredith fit la remarque après le regard appuyé à Jessica, la rouquine réagit également.

" Notre amie nous a prévenu. Vous avez du ressenti contre nous... contre le groupe que vous avez isolé personnellement. Vous nous connaissez, oui. "

Quand Damian vit l'homme disparaitre, il se mit sur ses gardes. Ce type venait de sauter comme ça, sans raison ?
Damian serra les dents. Ils venaient de suivre des Jumpers dans un coffre fort sans issue et ça... sans broncher.

Sa main s'envola au niveau de l'épaule de Tajil et il la toucha d'un geste sec avant d'ouvrir les yeux de surprise.
Ce type était déjà chargé d'énergie résiduelle... comment c'était possible ?
Il garda son calme et se plaça instinctivement entre Jessica et lui, attendant la suite.
Revenir en haut Aller en bas
Save the Day
avatar
[J'ai pas compris le coup de l'épaule à la fin alors je squizze volontairement :D]

Ceux-là avaient le mérite de le faire sourire ! Plus ou moins, en tout cas. Une fois retourné face à eux, il porta son index sur ses lèvres dans un MMmmmhhhh de réflexion.

_ Et bien. Non. Désolé de vous décevoir mais je ne sais strictement rien du tout de vous ! Mais ce que vous dégagez n'est qu'une aura de mutants prêts à tout et capable de n'importe quoi que ce soit pour défendre les autres ou pour défendre vous-mêmes ! Vous m'excuserez mais j'ai bien autre chose à maîtriser que vos accès d'héroïsme les uns envers les autres. J'ai du travail !

Il pencha la tête vers Damian avant de s'approcher de lui. En fait, plus que le gros tatoué ou que la petite fouine et encore moins que la grosse bougie... Damian était sûrement celui dont il devait se méfier se méfier le plus. Il plissa légèrement les yeux en approchant son visage du sien.

_ De là où je viens, petit... Les merdeux dans ton genre, on les torture pour leur faire vomir leur pouvoir. Et y a pas de saloon.

Il le fixa quelques secondes avant d'entendre le cliquetis salvateur de la porte d'un des gros coffres qui s'ouvraient.

_ Ah !

Il se redressa, donna une bonne tape sur l'épaule de Damian et se frotta les mains pour faire face à son collègue, debout dans l'encadrement avant de le suivre à l'intérieur, indiquant au trio de faire de même.

_ Les humains ont confectionné une arme absolument redoutable (et c'est là que j'ai perdu le nom !) qui met tout le monde d'accord ! Ils l'ont réglée contre les mutants il y a de cela plusieurs années. La question, c'est... Peut-on retourner l'arme contre eux ? Après tout !

Il ouvrit les bras en se retournant vers le trio, les sourcils froncés dans une expression désabusée.

_ Hein ? Ils nous ont pas déjà persécutés pendant des décennies ? Je pense que c'est un peu à notre tour de leur faire peur...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.childrenofluxaeterna.com
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
[Mere/Dam/Dani/PNJ] Deniz et la Malice
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Children of Lux Aeterna :: The Sliders :: [ÉPISODE 3] Survivors-