2076. Côte est des Etats-Unis. Megalopolis est le centre névralgique d'une guerre géo-politique mondiale depuis qu'un attentat biologique en 2026 a divisé l'humanité en deux populations bien distinctes : ceux qui se battent pour le futur, et ceux qui font avec le présent.
NAVIGATION

Partagez | 
 

 [CLOS] [Elijah/Angie] En visite à l'hôpital...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Elijah Monroe
avatar
Quand les autres arrivèrent, Elijah se redressa pour de bon et laissa ses amis s’inquiéter d’elle. Il préférait qu’ils vérifient d’eux-même qu’elle allait bien.
Il se massa le poignet tandis qu’elle sortait des séries de dates aux garçons pour prouver qu’elle avait encore toute sa tête après la chute.
La suite fut plus compliquée pour Elijah. Il allait aider Angela à retirer son casque, mais il trouvait étrange que personne ne veuille l’aider. il comprenait pourquoi, les commotions, il connaissait, lui qui avait été dans le coma.

Il secoua la tête et tendis une main vers le casque d’Angie, optant pour un compromis. Il était dangereux de forcer sur la nuque de la jeune femme si elle venait de faire une chute comme ça et si commotion il y avait, ça n’aiderait certainement pas, il se concentra donc une seconde et fit s’écarter le casque au maximum sans le casser et le fit glisser sur le visage de la jeune femme. Il était à un mètre d’elle, mais le casque s’éleva tant bien que mal et il fini dans les mains du jeune homme, qui fixait l’accidenté avec un regard inquiet tout de même.

Préférant ne pas s’éterniser sur la démonstration, il acquiesça et montra le bord de la route d’un geste du pouce au dessus de son épaule.

- Elle a glissé. Elle était vraiment trop concentrée sur ses accélérations lors des virages et sur vos roues à tous pour apercevoir qu’elle penchait trop.

Il indiqua l’endroit où commençait les traces et s’arrêta ensuite sur la moto qu’il avait déplacé plus tôt.

- Le plus important, c’est que personne ne lui ai roulé dessus si vous voulez mon avis…

Il tourna la tête vers Angie et lui lança un regard interrogateur. Il était clair qu’ils n’avaient pas fini d’en parler tout les deux, mais si elle ne voulait pas en parler devant ses amis, qu’il en soit ainsi. Jouer avec des secrets, il avait l’habitude.


Hey we're a family right ? We take care of our own...
Revenir en haut Aller en bas
Angela Foster
avatar
J’attendis patiemment qu’Elijah m’aide à retirer mon casque. Et il le fit de la façon la plus inattendue qui soit. Je commençais à me demander ce qu’il faisait, planté à un mètre de moi et puis je sentis mon casque vibrer, comme lorsqu’Elijah utilisait son pouvoir. Et, doucement mais surement, mon casque s’éleva dans les airs pour atterrir entre les mains du positif. Les garçons le regardèrent, bouche bée, pendant quelques secondes, tels des poissons hors de l’eau. L’image me fit sourire, un peu. Mais ils eurent la présence d’esprit de ne rien dire. Ils avaient la même opinion que moi sur les positifs, pas pour rien que c’étaient mes amis.

Libérée de mon casque, je soufflai un moment.

- Merci Elijah !

Je lui souris un instant et me massai la nuque. Sans mon casque pour me maintenir un peu la tête, elle était plus douloureuse. Mais ça restait supportable. Je le remerciais en hochant la tête tandis qu’il confirmait ma version de l’accident. Je sentis néanmoins, au regard que me jetai Tom qu’il n’était pas convaincu.

- C’est bizarre… Ca fait des années qu’on roule ensemble et je ne t’ai jamais vu faire une erreur pareille.
- Il faut une première fois à tout.

J’essayai d’avoir l’air détachée, mais en réalité, j’étais gênée de leur mentir de la sorte. L’excuse passa mieux auprès des autres néanmoins et je poussai un soupir de soulagement. Lorsque le téléphone de Matt sonna, j’en étais presque à remercier le ciel de me donner une occasion de changer de sujet.

- C’est Sonia, elle m’attend et elle commence à s’impatienter…
- C’est bon, vas-y.

Sam en profita pour jeter un coup d’œil à sa montre et interpella son frère.

- On ferait bien d’y aller aussi, nos parents vont piquer une crise si on est retard pour le resto…


Tom me fixa pendant encore quelques secondes, comme pour s’assurer que je n’allais pas m’écrouler sur place puis, finalement, hocha la tête.

- Ok. A bientôt Angie. Elijah, ravi d'avoir fait votre connaissance. J'espère qu'on vous reverra... dans d'autres circonstances bien sûr.

Un à un, les garçons remirent leur casque et s’en allèrent. Simon les suivit de près, il devait aller travailler. Ne restait plus que Jimmy, qui hésitait encore un peu.

- Tu ne devrais peut-être pas rester toute seule ce soir… On ne sait jamais, si tu avais un problème…
- T’en fais pas, je vais rester un peu avec Elijah s’il est d’accord. Et ensuite, je resterai avec David.

J’interrogeai l’intéressé du regard tandis que Jimmy remettait son casque et quittait les lieux lui aussi. Quand à moi, je me dirigeai vers ma moto pour constater les dégâts : un rétro en moins et la peinture du côté gauche à refaire.

- Et merde. Vous avez du boulot en ce moment au garage ? Parce que j’aurai une moto à vous confier quand vous aurez le temps.


J’essayai de prendre la chose avec humour, mais j’étais encore un peu trop secouée pour que ça sonne juste.

- Je ne comprends pas comment elle a pu glisser aussi loin…

Je me tournai vers Elijah.

- Vous y êtes pour quelque chose ?
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t596-angela-angie-foster-healer http://forum.childrenofluxaeterna.com/t602-angie-foster
Elijah Monroe
avatar
Elijah prit une position plus neutre, le casque de la jeune femme sous le bras comme si il tenait un ballon de Football. Il les laissa encore une fois échanger entre eux et quand ils commencèrent à partir les uns après les autres, il les salua. Quand Tom fit la remarque au positif, ce dernier lui sourit et pencha la tête sur la droite, comme si il réfléchissait intensément à l’hypothèse proposée par le jeune homme.

- Qui sait, c’est fort probable, en tout cas, ce n’est pas moi que ça dérangerait, mais oui, pas une soirée où ça fini étalé sur le bitume, c’est certain.

Il lui sourit tandis qu’il s’éloignait et tourna ensuite la tête vers Angela. Il nota la tentative de changement de sujet quand elle fonça sur sa moto et qu’elle lui demanda si il avait du travail au garage, mais ne fit rien pour la ramener vers la conversation précédente.

- On a toujours du travail, mais je ne pense pas que ce soit une charge de travail insurmontable si on doit s’occuper de cette moto en tout cas.

Elijah savait que Bruce serait toujours content d’avoir du travail en plus, même si il n’arriverait pas à gérer tant de problèmes en même temps, pour lui, plus de travail équivalait à plus d’argent, donc c’était toujours bon à prendre.
La dernière remarque d’Angie ramena Elijah sur la terre ferme et ce dernier resserra sa grippe sur le casque à motif.

- Oui. Je ne connaissais pas l’étendu des débats sur la moto et je me suis dis qu’avec la chute, il ne manquait plus qu’on y rajoute une combustion d’essence… alors j’ai préféré l’éloigner pour éviter tout problème.

Une nouvelle fois, il baissa les yeux sur les traces sombre qui zigzaguaient de l’endroit où elle avait perdu l’équilibre jusqu’à l’endroit où la moto avait terminé sa glissade et donc au delà, jusqu’à l’endroit où il avait déplacé le véhicule.


Hey we're a family right ? We take care of our own...
Revenir en haut Aller en bas
Angela Foster
avatar
Je hochai la tête et me forçai à sourire.

- Ah mais alors, la peinture, c’est aussi un peu de votre faute ! J’espère que vous aurez un geste commercial pour ça !

Je secouai la tête et mon sourire s’effaça.

- Mais vous avez eu raison, on ne sait jamais. Par contre, si David voit ça, et il le verra sûrement dès demain matin, je vais me faire massacrer…

Je changeai ma position, le fait de m’appuyer sur ma cheville gauche était finalement un peu douloureux.

- Il va falloir que je la joue fine sinon je ne vais pas remonter dessus de sitôt…

Je haussai les épaules, grimaçait légèrement à cause de ma nuque et reportai mon attention sur Elijah. Il tenait encore mon casque. Je tendis la main pour le récupérer.

- Je vais vous débarrasser de ça. Vous m’avez assez aidée pour aujourd’hui.

L’un des aigles avait un peu souffert. En utilisant son pouvoir, Elijah lui avait rendu sa forme initiale mais, après un choc pareil, il était quand même bon à changer. Je soupirai. J’avais conscience que sans lui, l’accident aurait pu avoir des conséquences beaucoup plus graves.

- Voilà qui me dissuadera de conduire sans casque à l’avenir…

Je m’adossai à la moto, histoire de soulager un peu ma cheville et adressai un nouveau sourire à Elijah.

- Pfiou, ce n’est pas comme ça que j’imaginais la soirée. Je comprendrais si vous préfériez rentrer chez vous.

Mais, au cas où il prendrait la décision de s'en aller, j'avais encore une petite chose à lui dire.

- Elijah... merci de n'avoir rien dit aux garçons.
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t596-angela-angie-foster-healer http://forum.childrenofluxaeterna.com/t602-angie-foster
Elijah Monroe
avatar
Le positif sourit légèrement quand elle lui demanda un geste commercial. Il fit la moue par la suite et agita une main dans les airs pour dire qu’il hésitait.

- On verra déjà si on arrive a faire ce qu’il y aura a faire dans un délai acceptable…

Il fini par tendre la main à son tour pour lui rendre son casque, réfléchissant à ce qu’elle venait de dire. Il était vrai que si son frère était si protecteur qu’elle le disait, une chute comme ça lui vaudrait surement des réprimandes assez sévère. Profitant de ses mains libres, il se massa la nuque comme il le faisait tout le temps et répondit enfin.

- Certaines choses vont être plus difficile à cacher que d’autres si vous voulez mon avis…

Il avait noté les mouvements de la jeune femme et savait reconnaitre une douleur à la cheville quand il en voyait une. Même minime, ça se ressentait jusqu’aux épaules en général.

- Si vous finissez avec des courbatures et des commotions plus grave qu’elles ne sont maintenant, il finira bien par mettre le doigt dessus, il est agent de police après tout, non ?

Il connaissait parfaitement la réponse, mais c’était surtout pour mettre le doigt sur le fait que même si sa soeur avait l’habitude de traiter avec lui, il était susceptible de la percer à jour a un moment ou un autre si elle ne faisait pas assez attention.

Quand elle le remercia, il se mit à faire quelques pas dans sur sa droite, le long de la piste, comme il le faisait tout le temps quand il voulait réfléchir ses réponses, certaines personnes disaient tourner trois fois la langue dans sa bouche, c’était sa façon a lui de le faire.
Elijah lança un regard par dessus son épaule et posa ses yeux sur la jeune femme.

- A quoi bon leur dire ? Je pense que si vous en aviez eu envie, vous n’auriez rien caché. Si vous l’avez fait, vous avez vos raisons. Vous savez… je vis avec des secrets a longueur de temps, que ce soit au travail ou a l’extérieur. Certaines personnes ne peuvent pas supporter ce genre de choses, moi c’est une sorte de quotidien. Donc pas de quoi me remercier.


Hey we're a family right ? We take care of our own...
Revenir en haut Aller en bas
Angela Foster
avatar
Je soupirai un moment. Elijah venait de mettre le doigt là où ça faisait mal et il avait raison sur toute la ligne. Si je rentrais dans cet état là, nul doute que David comprendrait très vite ce qui m’était arrivé. D’autant qu’il avait une espèce de détecteur de mensonge greffé à son cerveau. J’avais beau prendre l’air le plus naturel possible, il lisait en moi comme dans un livre ouvert.

- Pas si je passe les prochains jours chez un ami… Le temps de me remettre ou d’être capable de supporter la douleur sans la montrer. Il a l’habitude que je découche. Il ne devrait se douter de rien.

Je hochai la tête, cette idée n’était pas si mauvaise. Il me restait juste à trouver le dit « ami ». Il y avait un hôtel pas trop cher dans la ville basse, j’irai leur demander s’ils avaient une chambre pour moi.

Je posai mon casque sur le sol et suivit Elijah des yeux tandis qu’il se mettait à marcher. Pour réfléchir, certainement. J’avais remarqué qu’il faisait ça souvent. Moi aussi j’avais mon truc : j’enfonçais les mains dans mes poches et relevai les épaules quelques secondes. Je croisai son regard et baissai le mien avant de répondre.

- Je ne voulais pas qu’ils s’inquiètent, c’est tout.  C’est déjà assez perturbant pour moi, inutile que je leur transmette mon angoisse. J'aurai été incapable de supporter leurs regards ou de les rassurer...

Je passai la main sur ma nuque et relevai la tête.

- Ils sont mes meilleurs amis, les seuls que j’ai d’ailleurs, alors j’en prends soin.

J’esquissai un sourire.
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t596-angela-angie-foster-healer http://forum.childrenofluxaeterna.com/t602-angie-foster
Elijah Monroe
avatar
Quand la jeune femme expliqua sa stratégie à Elijah, ce dernier l’écouta sans rien dire. Il cherchait les failles, car dans ce genre de plan, malheureusement, il y avait toujours des failles. Mais a vrai dire, il n’en voyait pas énormément. Juste une, qu’il trouvait assez grosse pour avoir le mérite d’être potée au grand jour. Il pointa un doigt sur elle et baissa son index vers sa jambe, ses lèvres tordues dans un léger sourire.

- Tout ça en espérant qu’il n’y ai rien de bien grave. Parce qu’au rythme où peuvent aller les choses, vous pourriez vous retrouver des semaines loin de chez vous.

Il pencha la tête sur le coté et lui fit un sourire tout de même. Il ne voulait pas paraitre condescendant, il voulait juste qu’elle envisage toutes les possibilités.
Il avait noté le regard de la jeune femme, il savait que ses manies étaient facilement repérables. Se toucher la nuque, marcher comme un lion en cage… mais il n’y pouvait rien, c’était bien plus fort que lui. Il écouta la jeune femme, les yeux levé vers le ciel.

- Les gens sont souvent plus fort qu’on ne veux bien l’imaginer. Peut-être qu’en les protégeant comme ça, vous évitez juste de trop vous exposer. Mais est-ce que c’est la bonne méthode à votre avis ?

Il baissa les yeux des nuages et les posa sur Angela. Rien que de la curiosité dans son regard, encore une fois, il sonnait peut-être comme un sermonneur, mais il voulait réellement savoir. C’était de la pure curiosité et même si il savait que ce n’était pas la meilleur des qualités, c’était un des aspects de sa personne qu’il assumait totalement.

- Je vous l’ai déjà dis… mais une personne m’a dit il y a quelques temps qu’il fallait vivre sa vie avec le moins de secret possible. Vu le temps que ça m’a prit pour l’accepter, je dois avouer que j’ai du mal à penser autrement maintenant…

Il rit et reprit sa position initiale non loin de la moto et de la jeune femme.


Hey we're a family right ? We take care of our own...
Revenir en haut Aller en bas
Angela Foster
avatar
Je suivis du regard son doigt qui descendait vers ma jambe et soupirai.

- Hey, dites, ça vous ennuierait d’être un peu plus positif de temps en temps ? Vous allez finir par me porter la poisse avec vos remarques. Le pire, c’est qu’elles sont plus que pertinentes… Mais j’espère bien que dans quelques jours, ça sera passé…

Pour le coup, Elijah me faisait douter. Des semaines ? Bon sang, mais si c’était le cas, comme je ferai ? Je devais continuer à travailler, et on avait un concert le samedi suivant. On avait déjà signé le contrat, je ne pouvais pas me permettre de ne pas assurer. Je me passai une main dans les cheveux, embarrassée.

- Je me donne 3 jours. Si d’ici là, ce n’est pas passé, j’inventerai une excuse en espérant que pour une fois, son détecteur de mensonges soit en panne.

La remarque d’Elijah me laissa sans voix pendant un instant. J’enfonçai les mains dans mes poches et relevai les épaules.

- Sincèrement, je ne sais pas si c’est la meilleure chose à faire, mais c’est celle que je fais pour l’instant. J’essaie de me mettre à leur place. Ils ont été très affectés quand ils sont appris que j’étais condamnée. On se connait depuis qu’on est tous petits vous savez. Alors je crois que c’est normal. Le souci, c’est qu’ils ne semblent pas s’être faits à l’idée. Du coup, j’évite tout ce qui pourrait leur rappeler qu’un jour, relativement proche, je ne serai plus là.

Je croisai les bras sur ma poitrine et baissai la tête. J’étais consciente que là, j’en disais plus à Elijah que je n’avais jamais dit à personne mais ça faisait du bien de parler des fois. Et c’était plus facile de dire tout ça à un « inconnu ». Non pas qu’Elijah était un inconnu, mais comparé aux garçons, si, un peu quand même.

- Alors, c’est possible, aussi, qu’en taisant tout ça, je ne fasse qu’éviter de me confronter à la réalité. Mais c’est un moyen de me rassurer, de continuer à avancer. Parce que quand j’y pense, je suis morte de peur et…

Tout en parlant, j’avais porté une main à ma lèvre inférieure. Quand j’eus fini de parler, je me rendis compte qu’elle tremblait alors, pour dissimuler mon trouble, j’enfonçais mes mains dans mes poches et posai à nouveau mon regard sur Elijah tout en esquissant un petit sourire du coin des lèvres.

- Je crois qu’en ce qui concerne le fait d’accepter les choses, j’ai encore des progrès à faire non ? Et pourtant, j’en ai fait du chemin déjà en deux ans !


Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t596-angela-angie-foster-healer http://forum.childrenofluxaeterna.com/t602-angie-foster
Elijah Monroe
avatar
Le positif porta son index et son majeur au niveau de son menton en tordant les lèvres dans une pure expression d’intense concentration. Il ajouta un son de gorge, une note, qui dura quelques secondes avant répondre à la jeune femme.

- Je ne suis pas payé pour ça Mademoiselle. Je suis payé pour mettre le doigt sur les problèmes pour éviter que vous ayez le poil roussi par votre frère, je prend mon travail très au sérieux en général, sachez le… mais 3 jours, voila qui me semble raisonnable, oui.

Il avait dit ces derniers mots comme si il avait été forcé de le faire, un grand sourire sur les lèvres tout de même pour bien lui faire comprendre qu’il la taquinait. Il aimait bien ça finalement, comme si elle lui avait donné le virus et qu’il redevenait le petit emmerdeur qu’il avait toujours été au fond.

Quand elle lui parla de son point de vue par rapport à la situation cependant, il reprit son sérieux. Elle voulait les protéger, il avait bien compris ça, mais il avait connu des situations similaires où ça n’avait pas apporté que du bon.

- Ce n’est pas une question d’éviter de vous confronter à la réalité… vous voulez les protéger et c’est une très bonne chose Angela. Mais ils ne sont pas prêt et ne le seront jamais… sauf quand ça sera fini.

Il ouvrit les doigts de sa main gauche comme pour mimer une explosion.

- Il vaut mieux qu’une personne s’habitue à la douleur assez tôt pour mieux supporter la suite plutôt que ça lui tombe dessus sans prévenir et qu’elle ne puisse pas le gérer, vous voyez ce que je veux dire… ?

Il s’approcha d’elle et lui posa une main sur l’épaule.

- Mais je comprend ce que vous faites… c’est votre choix après tout, autant le vivre comme bon vous semble, pas vrai ?

Il lui prit le menton entre le pouce et l’index comme il se l’était fait à lui-même quelques secondes plus tôt et sourit franchement.

- On va rester là toute la soirée où on trouve une solution… ?

Il lui lâcha le visage et lui tourna le dos pour s’éloigner de nouveau.


Hey we're a family right ? We take care of our own...
Revenir en haut Aller en bas
Angela Foster
avatar
J’avais de nouveau baissé la tête tandis qu’Elijah parlait. Je contemplais le bout de mes chaussures comme si je n’avais rien vu de plus captivant. Mais en réalité, j’écoutais ce qu’il me disait. J’y prêtai attention. Je l’écoutais et en comprenais le sens. On n’avait pas la même façon de penser, mais ce qu’il disait était tout aussi pertinent que ce que je pensais moi.

Petit à petit, je commençais à me remettre en question. Mais je n’étais pas prête à changer ma façon d’agir du jour au lendemain. J’avais encore beaucoup de travail sur moi-même à faire avant. Je m’étais faite à l’idée que je ne réaliserai jamais mes rêves, que je n’aurai jamais l’avenir que je m’étais imaginé il y a encore deux ans. La fin ne me faisait pas peur, c’était le chemin qui restait à parcourir qui me terrifiait. Et puis, non, je n’avais pas envie de leur infliger cela. Je m’étais fait une promesse, le moins de victimes possibles, et je comptais bien la tenir. Alors oui, ils souffriraient, mais ils savaient déjà, ils pouvaient s’y préparer.

J’étais restée silencieuse jusqu’à ce qu’il termine, la tête baissée, le regard fixé sur mes chaussures. Cela me faisait du bien d’en parler et en même temps, j’étais un peu mal à l’aise. Inutile de préciser que ce n’était pas mon sujet de conversation favori. J’allais lui demander de passer à autre chose quand il s’approcha de moi et posa la main sur mon épaule tout en concluant. Je hochai la tête pour répondre à sa question mais ne fit aucun commentaire. Je crois qu’il n’y en avait pas vraiment besoin.

Je relevai les yeux sur lui tandis qu’il me prenait le menton. Son sourire ramena le mien et je hochai la tête.

- On trouve une solution.

Il n’avait finalement pas fallu grand-chose pour que je retrouve ma bonne humeur. Je disais toujours que j’avais deux facettes, une Angie dynamique qui vit sa vie à fond et une Angie angoissée par ce qui allait lui arriver. Et cette dernière facette ne restait jamais bien longtemps à la surface, parce que finalement, je n’aimais pas m’apitoyer trop longtemps sur mon sort.

- Et la première chose à faire, est de sortir cette moto de ce circuit.

Je me penchai pour ramasser mon casque et fit descendre la moto de sa béquille. La manœuvre me tira une ou deux grimaces, ma cheville n’appréciant pas vraiment que je m’appuie dessus.

- Ensuite, il faudra que je me trouve un endroit pour passer les trois prochains jours ! D'ailleurs à ce propos, vous ne connaitriez pas un hôtel pas trop cher dans le coin ?

Je commençai à pousser la moto pour la faire avancer.

- Ah et au fait, pour en revenir à ce que vous disiez tout à l’heure… Vous ne serez payé que pour les réparations de la moto. Pour votre aide, je n’ai rien à vous donner, hormis peut-être un « merci » et éventuellement un beau sourire, si vous continuez à être gentil, parce que je ne sais pas me forcer.

Je lui adressai un clin d’œil et continuai à marcher, ou plutôt à boiter. En fait, je devais bien avouer que la moto m’aidait pas mal sur ce coup là, je pouvais m’appuyer dessus et éviter de mettre trop de poids sur ma cheville et comme elle était légère j’arrivais quand même à la faire avancer.
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t596-angela-angie-foster-healer http://forum.childrenofluxaeterna.com/t602-angie-foster
Elijah Monroe
avatar
Il marcha a coté d’elle tandis qu’elle trainait la moto hors du circuit. Il fini par étendre son pouvoir vers le véhicule et et l’aider à pousser la moto en accompagnant la force de la jeune femme par celle de son pouvoir, ce qui rendit la moto extrêmement légèrement pour le coup, techniquement Angie n’avait plus qu’à pousser dans une direction pour que le véhicule suive la poussée.
Ils marchèrent comme ça une minute avant qu’elle ne lui demande si il ne connaissait pas d’hôtel à proximité pour qu’elle passe les jours suivant caché de son frère.

Il haussa les sourcils et montra la sortie de la piste d’un mouvement du menton.

- Vos amis, ils ne peuvent pas vous héberger plutôt que vous cacher dans un hôtel et payer une chambre qui vous reviendra a un rein ?

Il soupira et haussa les épaules.

- Pire des scénarios, mis a part des livres et des bombes de peinture, mon appartement est bien assez grand pour deux et mon lit assez confortable pour que vous vous remettiez de la chute.

Il leva une main et planta son pouce dans son torse pour se montrer lui-même.

- J’ai un très bon canapé pour ma part. Et non… si vous venez à la maison, il est hors de question que vous dormiez sur le canapé, c’est mon fief.

Il leva de nouveau un sourcil pour lui lança un regard. L’expression qu’il tentait de se donner était assez clair pour être sans équivoque. Il ne prendrait pas un non pour une réponse et encore moins concernant son canapé.


Hey we're a family right ? We take care of our own...
Revenir en haut Aller en bas
Angela Foster
avatar
Je sentis tout à coup la moto bien plus légère qu’elle ne l’était réellement. Je fronçais les sourcils et tournai la tête vers Elijah, du moins autant que ma nuque le permettait.

- Dites, vous épuisez pas hein. Parce que je suis physiquement incapable de ramener et ma moto et vous jusqu’à l’extérieur du circuit.

Sa réflexion me fit rire.

- Mes amis ? Vous plaisantez ! Si je squatte leur canapé ne serait-ce qu’une nuit, demain, au mieux ils se prendront la tête avec leurs copines et elles me tomberont dessus à la première occasion, au pire ils se retrouveront célibataires. Je ne veux pas leur attirer de problèmes.

Je secouai la tête et haussai les épaules.

- Les filles ont des réactions vraiment bizarres parfois.

J’avais dit ça avec un air de totale incompréhension. Personnellement, je ne considérai pas comme une fille, enfin pas une vraie. J’avais grandis avec des garçons, j’étais bien plus habituée à leur mode de fonctionnement et à leurs réactions qu’à celle d’une fille.

Sa proposition me surpris au point que je failli m’étouffer en avalant ma propre salive. Lorsque j’eus fini de tousser, je plantai mon regard dans le sien, comme si je voulais le jauger, m’assurer qu’il était sérieux. Et il semblait l’être. Sur le moment, je ne sus pas trop comment réagir.

- Euh ben… c’est gentil de votre part, vraiment… mais vous êtes sûr que c’est une bonne idée ? Je veux dire, vous m’avez déjà assez aidée comme ça et je ne veux pas envahir votre espace et… C’est pas que je ne veux pas hein, mais vous avez été déjà super gentil et je veux pas abuser.

Je captai l’expression sans équivoque de son regard et compris que je pourrais dire n’importe quoi, il ne me lâcherait pas. Du moins pas si facilement. Je m’arrêtai un instant, pour me donner le temps d’une dernière réflexion. J'avais encore une objection à émettre avant d'accepter sa proposition.

- Si j’accepte, je ne risque pas de me retrouver avec une folle furieuse jalouse sur le dos demain matin ? Parce que j’en ai déjà cinq à gérer, et franchement, ça me suffit.

Mieux vaut prévenir, que guérir.
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t596-angela-angie-foster-healer http://forum.childrenofluxaeterna.com/t602-angie-foster
Elijah Monroe
avatar
Elijah s’était perdu dans ses pensées, utiliser son pouvoir en continu et en mouvement était une nouvelle expérience, mais ce n’était pas désagréable du tout. Sa concentration était tournée vers la moto et son corps suivait, la sensation d’être à deux endroits en même temps était à la limite du grisant. Cependant, quand Angie lui fit sa remarque, il retrouva toute sa lucidité et se contenta de hausser les épaules, l’air neutre.

- Je ne m’épuise pas à faire ça, je me disais que la sensation que ça me procurait était intéressante. Je suis là, mais je suis à coté de vous en même temps. Je n’avais jamais tenu mon pouvoir en mouvement en fait, pour tout vous avouer.

Quand elle rit, il sourit en réponse. La reste de son explication sur ses amis ne fit qu’accentuer ce sentiment et il imaginait la scène dans sa tête.

- La jalousie, c’est quelque chose de malheureusement naturel, que ce soit fondé ou pas d’ailleurs. Femme ou pas.

Ils firent plusieurs mètres en silence, Elijah gardant son sourire accroché au visage. Cependant quand elle répondit à son invitation, il rit. Il voulait garder cet air sérieux qu’il avait eu quand il lui avait fait sa proposition, mais il n’avait pas réussi à le garder plus de dix secondes. Il fit mine de réfléchir à la dernière remarque de la jeune femme.

- Non. A vrai dire, j’étais en train de chercher un nom à vous donner… mais le seul nom de femme que j’ai en tête, à vrai dire, elle serait contente si elle tombait sur une blondinette dans mon lit. Donc non. Personne en viendra nous ennuyer. Rassurez-vous.

Il tourna la tête vers elle et lui fit un clin d’oeil, taquin.

- A moins que vous ne vous attendiez à une autre réponse.


Hey we're a family right ? We take care of our own...
Revenir en haut Aller en bas
Angela Foster
avatar
Je hochai la tête à sa remarque sur la jalousie.

- Oui, c’est pas faux. Mais c’est saoulant. Jusqu’à présent, j’ai jamais rencontré d’homme vraiment jaloux. Alors que les garçons, systématiquement ils sortent avec des filles qui me voient comme le diable en personne. Du coup, je commençais à penser que la jalousie était plus rare chez les hommes que chez les femmes. Ce qui est un peu con, comme réflexion quand on y pense.

Je haussai les épaules et souris.

- Oui je sais, je suis blonde. Et ça c’est une mauvaise habitude chez moi. Je ne pousse pas assez la réflexion. Je m’en tiens à ma propre expérience pour en tirer des généralités qui sont fausses. J’ai toujours eu des sales notes en philo à cause de ça.

Elijah n’avait pas réussi à garder son air sérieux. Je m’en rendis compte, parce qu’avant qu’il ne se mette à rire, son regard avait déjà cet éclat particulier qu’on peut avoir quand on se retient de sourire alors qu’on en a vraiment envie.

Je haussai les épaules et me remis à pousser la moto. La sortie n’était plus très loin.

- En fait, je ne m’attendais à rien de particulier. Vous auriez pu avoir une copine auquel cas, je voulais être sûre de ne pas vous attirer de problèmes. Mais je vous avoue quand même que je préfère ça.

On venait de sortir du bâtiment et je m’arrêtai pour enfourcher ma moto. L’habitude me fit garder le pied gauche au sol pour me stabiliser, mais la douleur se rappela à moi. Je grimaçais tout en changeant de pied, mais pour le coup, je n’étais pas particulièrement à l’aise.

- Je dois repasser à la maison chercher quelques affaires avant que David ne rentre du boulot. Je vous retrouve chez vous ?


Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t596-angela-angie-foster-healer http://forum.childrenofluxaeterna.com/t602-angie-foster
Elijah Monroe
avatar
Une fois à l’extérieur du circuit, il relâcha son pouvoir, retrouvant sa concentration normale et le flot de ses pensées habituels. A vrai dire, la sensation qu’il avait éprouvé lui avait donné une idée… Il devait à tout prix la mettre en pratique le plus vite possible et ça ne demandait rien comme matériel, mais pour l’instant, le plus important était Angela.
Il baissa les yeux vers elle pour la regarder remonter sur sa moto en grimaçant. Il hésita un instant, mais que pouvait-il faire après tout ? Comme elle venait de le dire, il fallait bien qu’elle rentre, il n’allait pas non plus la couver.

Quand elle lui demanda si ils se retrouvaient chez lui, il acquiesça.

- Oui. Juste une seconde, je vais vous donner l’adresse…

Il agita un index vers elle pour lui indiquer de ne pas bouger et tourna les talons pour rejoindre sa voiture à quelques mètres de là au petit trot. Il connaissait parfaitement sa voiture et savait même où se trouvait le bazars habituel qu’on passait des dizaines de minutes à chercher.
Il ouvrit la portière du coté passager, se coucha presque dans la voiture et pressa une série de bouton qui permettaient d’ouvrir la boite à gant.
Cette dernière coulissa et révéla un carnet de croquis et une série de crayon. Il en prit un a mine fine et feuilleta le carnet une seconde. Ce dernier était presque plein, il fallait pourtant bien trouver une page qui allait servir pour noter son adresse. Il déchira donc une page au milieu du carnet et y inscrit le numéros de la rue et le nom du bâtiment. Si Angela était curieuse et qu’elle prenait le temps de regarder le dessin au verso de la page, elle y verrait un bâtiment. Elijah n’était vraiment pas versé dans l’architecture, mais ce dessin représentait une tour fait dans un métal sur lequel on pouvait voir les reflets du soleil, elle avait une forme pyramidale et était entourée d’herbe et d’arbre exotique.

Il rapporta donc la page à Angie et lui donna.

- Vous n’aurez qu’à me faire signe une fois que vous serrez ici. J’ai un espace pour garer mes véhicules, on y mettra la moto en attendant d’aller au garage. Entendu ?

A vrai dire, il n’attendit pas vraiment la réponse et tourna les talons pour se diriger vers sa voiture. Il lança un dernier regard à la jeune femme, lui fit un clin d’oeil et mit le contact avant de repartir par où il était arrivé.

Une fois de retour chez lui, il prit le temps de se rafraichir et de lancer un coup d’oeil au Loft. Maniaque comme il était, tout était parfaitement en ordre, sauf quelques livres de-ci de-là. Mais ça c’était à ranger dans la catégorie du désordre qui plaisait au jeune homme.
Il ouvrit en grand la vieille double fenêtre qui grinça et qui menait à son petit balcon qui tenait plus de la balustrade a vrai dire et après avoir lancer une musique en fond, se contenta de poser les pieds sur la rambarde en métal et regarder la ville basse droit devant lui.

Etrangement, la situation ne le mettait pas du tout mal à l’aise, au contraire. Il n’avait jamais eu personne ici après réflexion. Même Maddie n’avait jamais mit les pieds dans son appartement.


Hey we're a family right ? We take care of our own...
Revenir en haut Aller en bas
Angela Foster
avatar
Quand il me parla de son adresse, j’acquiesçai et attendis sagement qu’il revienne. Je pris le papier qu’il me tendit et regardait l’adresse avant d’hocher la tête. J’étais loin de connaitre la ville basse par cœur mais je voyais plus ou moins où c’était. Au moment de le plier pour le mettre dans ma poche, j’aperçus un dessin, au dos. Intriguée, je relevai la tête pour en parler à Elijah, juste à temps pour apercevoir son clin d’œil.

«  Et bah, il est drôlement pressé de partir ! »

Je haussai les épaules, enfilai doucement mon casque pour ne pas réveiller la douleur à la nuque et démarrai pour rentrer chez moi.

Comme je l’avais prévu, David n’était pas encore rentré du poste. Je jetai un œil à ma montre, vu l’heure à laquelle il était censé finir, j’avais un bon quart d’heure devant moi pour préparer mon sac et partir avant qu’il n’arrive. Sans perdre de temps, je montai dans ma chambre en attrapant un sac à dos dans le placard de l’entrée au passage. J’y enfouis le short et le t-shirt qui me servaient de pyjama, quelques vêtements de rechange et mes affaires de toilette. Je n’avais pas besoin de grand-chose en fait. J’étais le genre de fille qui voyageait léger. Au moment de redescendre, j’hésitai un instant et rajoutai une pochette de partitions et mon mp3. J’avais quelques morceaux à apprendre pour le concert de samedi. Je trouverai bien un moment pour m’entrainer un peu. En redescendant, je jetai un regard à ma montre. 15 minutes, j’étais dans les temps, mais il ne fallait plus que je traine.

Je remontai sur ma moto et fonçai en direction de l’adresse que m’avait donnée Elijah. Quand j’arrivai à son appart, il était encore à sa fenêtre. Je coupai le moteur, retirai mon casque et levai les yeux vers lui. La situation me rappela un livre que j’avais lu il y a longtemps, mais que j’avais beaucoup aimé, une pièce que nous avions d'ailleurs jouée au lycée. Et, avec ma spontanéité habituelle, je ne pus m’empêcher de lui en déclamer un passage.

- Mais doucement ! Quelle lumière jaillit par cette fenêtre ? Voilà l'Orient, et Juliette est le soleil !


Bon, ok, c’était une tirade de Roméo, mais dans l’état actuel des choses, c’était Elijah qui était au balcon et moi en bas.

Je lui adressai un petit sourire en coin et revint à la réalité des choses par une tirade on ne peut plus terre à terre.

- Où est-ce que je mets la moto ?
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t596-angela-angie-foster-healer http://forum.childrenofluxaeterna.com/t602-angie-foster
Elijah Monroe
avatar
Il s’était perdu dans ses réflexions, comme d’habitude à cette place là. Le moelleux du canapé en cuir qu’il utilisait pour s’étendre à la fenêtre avait toujours eu le don de le plonger dans un état second.
Il avait attendu la moto avant même d’entendre la voix d’Angie a vrai dire. A cette heure-ci, les voitures n’étaient pas légions dans le coin, les gens étaient déjà rentré et il avait réussi à se mettre le bruit du véhicule dans la tête assez rapidement. Quand elle fit sa remarque, il prit le temps de se remettre les idées en place et se redressa d’un bon pour se pencher à la fenêtre. Il la regarda de haut sans rien dire et secoua la tête.

- Vous n’aurez pas de Roméo, Roméo…

Il lui fit signe d’attendre et disparu de la fenêtre. Il traversa le Loft jusqu’au monte charge qui lui servait à atteindre le niveau zéro et pressa le bouton du rez-de-chaussé. La descente fut lente, mais c’était une habitude pour lui à présent. Une fois arrivé, il fit coulisser la porte vers le haut et traversa le hall du bâtiment pour ouvrir la lourde porte en fer qui servait d’entrée. Il s’adossa a cette dernière et regarda la jeune femme, les bras croisé sur le torse.

- Alors, cette jambe ? Pas trop de mal à trouver ?

Il déploya son pouvoir pour englober de nouveau la moto, même si Angie était encore aux commendes, il l’avait fait presque instinctivement et ça commençait à lui plaire.
Il fit un signe en direction du hall d’entrée du bout du pouce.

- On va montrer directement la moto chez moi. Il n’y a pas d’endroit plus sûr et au moins, on pourra garder un oeil dessus. Qui sait, quand j’aurais cinq minutes, je pourrais même commencer à travailler dessus ?

Il sourit et s’écarta légèrement de la porte.


Hey we're a family right ? We take care of our own...
Revenir en haut Aller en bas
Angela Foster
avatar
Je pris un air déçu et aussi les épaules.

- Dommage… Mais en même temps, je ne connais pas la suite. J'avais pas le rôle de Roméo.

J’avais baissé la tête pendant que je parlais. Et je ne me rendis pas compte qu’Elijah avait déjà quitté sa fenêtre. Il devait être en train de descendre. J’attendis patiemment qu’il me rejoigne, encore assise sur ma moto, certaine qu’il fallait la déplacer. Pourtant, il s’adossa au montant de la porte.

- Première question : j’ai connu des jours meilleurs. Deuxième question : je suis un gps, vous avez oublié ?

En fait, j’avais eu un tout petit peu de mal à trouver la bonne rue. J’avais dû m’arrêter et interroger le gps intégré à mon téléphone portable. Mais je n’allais quand même pas le lui dire, j’avais une réputation à tenir ! Quand il parla de monter la moto chez lui, je le regardai, d’un air plus que dubitatif.

- Euh, attendez voir si j’ai bien compris. Cette moto là, qui pèse quand même un certain poids, vous voulez la mettre chez vous, à l’étage ?

J’hésitai un instant avant de continuer.

- C’est une blague hein ?

Je penchai la tête sur le côté.

- Vous en seriez vraiment capable ?

Dubitative, mais un peu impressionnée quand même.


Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t596-angela-angie-foster-healer http://forum.childrenofluxaeterna.com/t602-angie-foster
Elijah Monroe
avatar
Elijah éclata de rire, tenant la porte d’une main, secouant la tête dans tout les sens. Il lui fallut dix bonnes secondes avant d’indiquer de nouveau l’intérieur du hall. Il leva un sourcil et reprit d’une voix amusée.

- Il y a un monte-charge à l’intérieur, c’est tout aussi pratique et beaucoup moins fatiguant que de devoir faire voler une moto jusqu’à ma fenêtre. Et puis de vous a moi, beaucoup plus discret, on ne sait jamais avec les voisins…

Il lui fit un clin d’oeil et joua de nouveau avec le battant de la porte pour lui montrer la route.

- La voiture est au garage en bas, mais pour ce qui est de la moto, je me suis dis que je pouvais toujours travailler dessus durant mon temps libre. Qui sait, des économies, c’est toujours les bienvenues pour vous et si vous prévoyez de rester quelques jours, autant rendre l’enfermement plus supportable avec une amie métallique qui vous rappelle la maison… une sorte de doudou à cylindre.

Il avait hésité à imiter une petite fille qui câlinait son ourson en peluche en se dandinant d’un pied sur l’autre, mais il avait finalement opté pour la solution de facilité. Il n’allait pas non plus jouer toutes ses cartes humour avant même qu’Angela passa la porte.


Hey we're a family right ? We take care of our own...
Revenir en haut Aller en bas
Angela Foster
avatar
Mon rire s’éleva en écho avec celui d’Elijah. Je riais à la fois de la réponse d’Elijah, mais aussi de ma naïveté. Ce que je pouvais être bête parfois. Mais à vrai dire, je m’en moquais un peu. Ca faisait partie de moi, cette capacité à sortir tout ce qui me passait par la tête sans prendre le temps d’y réfléchir avant. Bon, certes, dans certaines situations, ça pouvait être fort embarrassant. Mais j’arrivais toujours à m’en sortir par une petite pirouette verbale, histoire de prouver à mon interlocuteur que j’étais plus intelligente que je ne le paraissais.

- Ouais, vous me rassurez là ! Surtout que si vous aviez lâché avant qu’elle ne soit en sécurité, je peux vous dire que vous auriez eu affaire à moi. Et je peux être vraiment très chiante quand on me contrarie. Tout le monde vous le dira.

Puisqu’il fallait entrer à l’intérieur, je descendis finalement de ma moto.

- C’est pas un peu encombrant comme doudou non ? Enfin je sais pas, mais quand on me parle de doudou, je vois plutôt un objet relativement petit, qu’on peut serrer dans ses bras et avec lequel on peut dormir. Là… ça me parait un peu compromis non ?

Mon regard passa de la moto à Elijah et j’enchainai sans attendre de réponse. C’était… comment on appelait ça déjà ? Une question rhétorique ?

- Mais sinon, c’est très gentil de penser à mon bien être. Mais euh… comment dire ça sans vous choquer ?

Je me tapotai le menton, faisant semblant de réfléchir intensément.

- Vous voyez, je suis une grande fille maintenant. Je suis capable de passer plusieurs jours loin de chez moi, même si je n’ai rien pour me rappeler la maison ! Alors, je devrais m’en sortir. Mais puisque vous tenez à la monter là haut alors… allons-y. C’est chez vous après tout !




Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t596-angela-angie-foster-healer http://forum.childrenofluxaeterna.com/t602-angie-foster
Elijah Monroe
avatar
Le positif fit signe à la jeune femme de le suivre et entra dans le hall.
Ce dernier était dénué de tout. On pouvait y voir des boites aux lettres, pas plus de six d’ailleurs et un escalier qui descendait dans le sous-sol tandis que l’énorme monte charge occupait une partie du mur à leur gauche à quelques mètres de la porte.

Elijah et Angie prirent cette direction là. Ce dernier attendit que la moto soit bien en place pour lever les bras et baisser la porte sur eux. Il tapa un code sur un boitier, une lumière au dessus de l’appareil passa au vert et il pressa sur le petit ‘’ 2 ‘’ qui attendait sur le panneau des étages. Les premières secondes, il ne se passa rien et le monte-charge s’éveilla, se tirant lentement vers le haut avec un bruit métallique.

- J’ai eu un coup de coeur pour cet endroit. C’est vraiment grand, on a tout un étage par appartement a vrai dire. Donc, non, il ne sera pas encombrant de trainer la moto une fois là-haut, ne vous inquiétez pas.

Il lui sourit et patienta, les mains dans les poches, son corps basculant légèrement d’avant en arrière. Il ne savait pas si l’endroit allait plaire à Angela, mais ce qu’il savait, c’était que qu’elle s’y plaise ou pas, c’était un nid fort douillet.

Après une minute, un léger son de cloche se fit entendre et Elijah se baissa pour tirer la porte vers le haut, puis aida de nouveau Angie à amener la moto à l’intérieur du Loft. Il referma la porte du monte-charge derrière eux et leva les mains vers l’intérieur.

- Bienvenu à la maison.

Comme il l’avait dit une minute plus tôt. L’endroit était vraiment grand. Tout un étage du bâtiment, des murs qui s’élevaient à plusieurs mètres du sol. A un moment ou un autre, le bâtiment avait dû être une de ces usines comme on en voyait partout, mais tout avait été réaménager. Pas de murs nus, ils étaient tous peints, sur le sol, on pouvait trouver de tout a vrai dire.
Elijah amena Angela sur la gauche du monte charge. Le sol était en béton on pouvait voir des outils aligné partout sur les murs et sur le sol, le positif avait même installé un appareil muni de deux bras métalliques qui attendait au centre, non utilisé. C’est là qu’il plaça la moto sur béquille.

Si Angela lançait un coup d’oeil derrière ce qu’on allait appeller l’Atelier, elle pouvait voir une autre zone du Loft. Cette dernière était pleine de traces de peintures et de croquis. On pouvait même y voir une toile de peinture complètement recouverte de gribouillis. Le fait qu’il y avait des vitres presque partout rendait l’endroit extrêmement lumineux.

Elijah indiqua l’opposé du Loft du doigt.

- Venez, je vais vous montrer où vous allez dormir et je vous servirais quelque chose à boire si vous voulez.

Il fit marcher Angela et ils arrivèrent dans l’espace de vie. L’espace salon et l’espace cuisine ne formait qu’une zone. Dans l’espace salon, on pouvait voir deux canapés face à face. De la récupération, une table basse au centre et une télévision sur le mur dans le fond. L’espace cuisine était composé d’un bar américain et des plaques de cuisson juste derrière. Le jeune homme fit monter sa colocatrice temporaire le long d’une série de marche en métal jusqu’à la zone où se trouvait la chambre. Composé de meubles, de piles impressionnantes de livre et d’un grand lit. Il se pencha légèrement et montra le bout d’un couloir qui menait à une sorte d’alcôve qui donnait l’impression d’être faite de Plexiglas.

- Je n’ai pas pensé à la vie à plusieurs quand j’ai retapé cet endroit, la salle de bain est juste là.  Douche, Baignoire et tout le reste, je vous laisse vous poser. Je serais en bas.

Il lui sourit et fit demi-tour pour se jeter dans les marches jusqu’au salon.


Hey we're a family right ? We take care of our own...
Revenir en haut Aller en bas
Angela Foster
avatar
Je suivis donc Elijah en poussant ma moto, comme il me l’indiquait. De nature assez curieuse, je regardais tout autour de moi. Comme quand on découvre un nouvel endroit, qu’on s’était imaginé d’une certaine façon et qui se révélait être tout autre chose en fait. Je répondis à sa remarque par un sourire et je hochai la tête. Moi aussi j’avais eu un coup de cœur pour un appartement, une fois. Mais je n’avais pas pu l’avoir finalement. Alors maintenant, je me retrouvai coincée avec David dans notre maison de banlieue. Pas qu’elle me déplaise, elle était franchement agréable, mais j’aspirai parfois à plus de solitude. David était gentil, mais quand on vit à deux, il y a tout un tas de règles qu’on doit respecter, on n’est pas vraiment chez soi. Mais bon, mes parents avaient été clairs, David ou eux et ils n’avaient pas lâché d’un pouce. Du coup, je n’avais pas hésité très longtemps.

Comme lui je glissai mes mains dans mes poches et m’appuyai au mur derrière moi tandis que le monte charge s’élevait.  L’appartement d’Elijah me plut tout de suite. Il était spacieux, lumineux. Dans sa conception, il ressemblait un peu à celui que j’avais voulu avoir, avec ses grands murs, son espace. Pour le coup, j’en étais presque béate d’admiration.

Je suivis Elijah sans un mot tandis qu’il me faisait faire le tour du propriétaire. Je le remerciai quand il me laissa seule un moment. Je me débarrassai de mon sac à dos que je posai dans un coin et de mon blouson de moto. Dessous, j’avais un t-shirt sans manche qui laissait voir le tatouage que j’avais dans le bas du dos, un symbole hindou appelé  Om̐ . Mon regard fit le tour de la pièce, histoire de commencer à prendre mes marques et je redescendis rejoindre Elijah.

- C’est vraiment un bel appart. J’adorerai vivre dans un endroit pareil. C’est vous qui avez dessiné les plans ?

En parlant, j’avais glissé les mains dans les poches arrières de mon pantalon et je rencontrai le papier sur lequel Elijah avait écrit son adresse, avec, au dos le dessin de la tour pyramidale. Je le sortis et le tendis au jeune homme.

- Au fait, j’ai pensé que vous voudriez récupérer ça.

Je pris une mine contrite.

- Désolée, j’ai dû le plier pour le mettre dans ma poche. J’espère que vous ne m’en voulez pas.

En fait, je l’avais seulement plié en deux. Je l’avais fait un peu à contre cœur, mais il était trop grand pour tenir dans une de mes poches, quelle qu’elle soit.
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t596-angela-angie-foster-healer http://forum.childrenofluxaeterna.com/t602-angie-foster
Elijah Monroe
avatar
Quand Angie descendit pour rejoindre le positif, il avait le nez dans le frigo, accroupi vers le bas de ce dernier. Il rit à sa remarque et lui répondit sans sortir là tête de l’appareil.

- En partie, oui. Les murs étaient déjà là. Mais je dois avouer que l’endroit m’a porté, même si je ne suis pas vraiment architecte ou quoi que ce soit, j’avais assez de bases pour pouvoir dessiner de quoi me donner une idée précise de ce que je voulais. C’est toujours plus pratique quand on a un gribouillis qui sert de référence.

Il se redressa enfin, deux bouteilles fraiches dans les mains. Il joua avec, les faisant tourner entre ses doigts sans même faire attention. Il laissa la porte se refermer et posa les yeux sur Angie, il sourit en voyant le Tshirt et s’approche d’elle pour lui poser une des canettes dans la main et passa à coté d’elle pour aller s’affaler sur l’un des canapés. La bouteille était un soda des plus classique avec un habillage en verre. La musiques répandait toujours à l’intérieur, différent appareils noyant chaque pièces des mêmes notes. La tournait tournait contre le mur, mais le son en était coupé.
On y voyait une journaliste parler dans son studio, une image de cet enfant enlevé sur le coin supérieur droit. Malgré les jours qui passaient, on en entendait toujours autant parler si ce n’est plus.

Il ouvrit sa bouteille en faisant tourner la capsule sur le sommet et porta le liquide a ses lèvres. Quand Angie lui tendit le papier qu’il avait arraché du croquis et s’excusa de l’avoir plié, il lui fit signe de s’installer et tendit la main pour récupérer le papier quand elle serait assez prêt pour ça.

- C’est une idée. Quand j’ai ma classe a été autorisé à travailler à la King, j’ai entendu parler d’un projet de bâtiment éco-intégré. Des bâtiments qui s’adaptent à la nature sans l’asservir, vous voyez le revêtement du bâtiment ? Il capte la lumière et rejeté la lumière, pour les plantes alentours. J’ai hésité à y dessiner un système hydraulique aussi, mais ça aurait été trop compliqué comme concept. Donc c’est quelque chose que j’ai utilisé pour ça. A la base, je ne devrais même pas montrer ça. Mais ce n’est qu’un morceau de papier Angela. Pas de quoi s’excuser.

Il lui sourit et bascula la tête en arrière avec un soupir d’aise.

- Vous allez vivre ici. Donc profitez en pour vous détendre un maximum…


Hey we're a family right ? We take care of our own...
Revenir en haut Aller en bas
Angela Foster
avatar
J'attrapai la bouteille qu'Elijah me tendait et la décapsulai.  Le soda était bien frais, c'était agréable. Je le suivis dans la partie salon et mon regard se posa sur la télévision. Le son était coupé, mais je reconnu l'enfant sur la photo dans le coin. Je regardais très peu la télé et je ne lisais jamais la presse. Mais il était difficile de passer à côté de l'info. Je ne savais pas grand chose cependant, juste qu'il avait été enlevé. Et depuis un certain temps déjà.
La voix d'Elijah me ramena sur terre et je m'approchai du canapé pour lui donner le papier.

- Rassurez-vous, je serai muette comme une tombe. Et de toutes façons, j'aurai certainement très vite oublié ce dessin.

Je haussai les épaules et penchai la tête sur le côté en pinçant les lèvres. Ca pouvait avoir du bon, dans certaines circonstances, d'avoir une mémoire défaillante.  Suite à sa remarque, je me laissai tomber sur le canapé, moi aussi. Avant de répondre je levai l'index, pour le corriger.

- Seulement 2 ou 3 jours, grand maximum. Après, je vous rends votre tranquillité.

Je baissai la main et m'appuyai contre le dossier.

- Et j'ai l'air d'avoir besoin de me détendre d'après vous  ?

A vrai dire, j'étais plutôt à l'aise. L'appartement me plaisait bien, J'étais avec quelqu'un que je commençais vraiment à m'apprécier. C'est sûr, ce n'était pas la maison, celle où j'avais mes petites habitudes. Bien sûr, j'allais devoir faire un peu plus attention à mon comportement : Elijah n'était pas David. Mais ça ne me posait pas de problèmes particuliers.

J'avalai une autre gorgée de soda et frissonnai un peu. C'est à ce moment là que je pris conscience que dans mon empressement à rassembler mes affaires, j'avais oublié de mettre un pull dans mon sac. Et une prise de conscience en amenant une autre, je me rappelai que j'avais aussi oublié mon médoc contre l'épilepsie. Autant le pull, ce n'était pas dramatique mais le médicament... Je me rassurai en me disant que ce n'était pas la première fois que je l'oubliais et qu'il n'y avait pas de raisons que je fasse une crise précisément ce soir. Néanmoins, prudence étant mère de sureté. Je retournerai le chercher demain. Sur le mur, la télé continuait de tourner et la photo du petit garçon était toujours affichée à l'écran.

- Bon sang, je ne voudrais pas être à la place des parents.
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t596-angela-angie-foster-healer http://forum.childrenofluxaeterna.com/t602-angie-foster
Elijah Monroe
avatar
Elijah secoua son index dans tout les sens, les yeux pointé sur le plafond.

- Je n’en attendais pas moins de vous. Rassurez-vous. Et puis ce n’est qu’un croquis après tout, rien de bien dangereux en soit, ce n’est pas comme si j’avais noté sur un bloc note les codes pour les têtes nucléaires…

Au vu de l’histoire du pays, la remarque le fit rire jaune et quand Angie le corrigea, il sauta sur l’occasion pour changer de sujet et donc se changer les idées.

- Jusqu’à ce que votre jambe se porte mieux et si ça prend plus de trois jours, ça prendra plus de trois jour.

Il pencha la tête sur le coté et fixa la jeune femme de la même façon qu’il l’avait fait quand il lui avait proposé sa chambre, à savoir qu’il n’y avait pas matière à discuter. Et puis après tout, si ce n’était qu’une question de tranquillité.

- Je suis seul tout le temps. Je suis passé d’un endroit qui regorge de vie, même au coeur de la nuit à un endroit ou je vis seul. C’est un choix, attention, mais c’est toujours agréable d’avoir une présence.

Il soupira et but une gorgée après s’être redressé. Il fixait lui aussi la télévision quand Angela fit sa dernière remarque. Il s’était dit ça des dizaines de fois, tout le monde avait dû se dire la même chose, mais penser une sentiment et le vivre devait être tellement différent.

- Je me dis qu’au moins… si il a la possibilité d’écouter la radio ou de voir la télé là où il est, le petit Novak sait qu’on le cherche et même si c’est peu de chose, ça doit quand même peser dans la balance.

Il fit tourner la bouteille entre ses doigts, préférant se concentrer sur la musique plus que sur l’image, les deux ne faisaient pas un bon mélange, mais il préférait garder un oeil sur la télévision en permanence, sait-on jamais et puis il le savait, le sujet n’allait pas tarder à changer. Si il se rappelait bien du programme, ça traiterait d’écologie juste après les points du jour.


Hey we're a family right ? We take care of our own...
Revenir en haut Aller en bas
Angela Foster
avatar
L'air déterminé d'Elijah ne me faisait pas peur. J'étais très têtue et je savais pertinemment que de toutes façons, d'accord ou pas, j'aurai le dernier mot. Il ne pouvait quand même pas me garder prisonnière chez lui.

- Vous dites ça maintenant. Mais qui me dit que vous penserez la même chose dans 3 jours ? On s'est vu, quoi... trois fois pour l'instant. Juste quelques heures. Vous ne savez pas comment je suis au quotidien. Je pourrais être une fille totalement imbuvable.

En réalité, je ne l'étais pas. Enfin, je ne pensais pas l'être en tous cas. Bon, effectivement, on se disputait souvent avec David, mais entre frères et soeurs, c'est normal non ? Mais je n'avais jamais fait l'expérience de passer plusieurs jours avec quelqu'un d'extérieur à ma famille. Même avec mes amis, je n'avais jamais testé. J'avais bien essayé, plusieurs été de suite, de partir camper avec eux, quand on était ados. Mais bizarrement, mes parents y avaient tout de suite mit leur véto. Une fille toute seule avec cinq garçons, ados qui plus est, je crois que ça ne les rassurait pas des masses.

- Mais juste pour mettre les choses au point, si je décide de partir, cheville guérie ou pas, vous ne pourrez pas me retenir.

Je hochai la tête pour répondre à sa réflexion sur le petit Novak.

- Oui, avec un peu de chance, lui a des nouvelles du monde extérieur, de ses parents. Mais eux, y a-t-il des chances qu'ils en aient de leur fils ?

Je soupirai.

- Quand je vois à quel point on peut s'inquiéter pour ses enfants, je me dis parfois qu'à ce sujet là, au moins, je ne regretterai pas de ne pas avoir eu le temps. Même si tout le monde dit que ce n'est que du bonheur, je pense que c'est aussi beaucoup de souffrances parfois.


Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t596-angela-angie-foster-healer http://forum.childrenofluxaeterna.com/t602-angie-foster
Elijah Monroe
avatar
Il claqua son index et son pouce ensemble en riant. La jeune femme avait dit deux choses coup sur coup qu’il avait trouvé sujet à discussion. Il tourna la tête vers elle, posa sa bouteille sur la table basse et se tourna légèrement vers elle, un coude sur le dossier du canapé.

- Mais c’est ça qui rend les choses intéressantes justement… une personne imbuvable, c’est une personne fascinante ! Elle a toujours quelque chose a faire et ça demande tellement d’énergie d’être de mauvaise humeur que ça en est très intéressant à observe. Quand au reste…

Il fixa Angie dans les yeux et fit couler ses doigts jusqu’à sa ceinture. Il sourit de toute ses dents et la montra du bout du nez.

- Si vous ne pouvez pas vous lever de ce canapé, comment est-ce que vous pourriez quitter l’appartement ? Et puis, après tout… vous n’avez même pas le code d’accès du monte charge non ? Maintenant que vous êtes là… plus moyen de fuir.

Il tenta d’avoir un air froid et calculateur, mais éclata de rire. Il fini par montrer un tableau non loin du bar américain.

- Je l’écrirais là-dessus histoire que vous puissiez sortir si l’envie vous prenait.

Quand elle parla de Tim. Eli tourna de nouveau la tête vers la télévision. Prenant le temps de la réflexion. Il savait des choses qu’il ne devait pas décoller, mais certaines étaient purement logique, alors il haussa les épaules.

- Vous savez, vu les gens qui sont mobilisés pour retrouver ce petit gars, ils finiront bien par avoir des nouvelles, mais ce n’est clairement pas une situation que j’aimerais vivre.

Elijah secoua la tête se mit de nouveau à regarder Angie. Décidément, il y avait quelque chose qui le dérangeait.

- Que vous sachiez que c’est inévitable, c’est une chose. Mais il ne vaudrait pas mieux penser aux choses plaisantes que vous pourriez faire plutôt qu’à celle que vous ne pourrez jamais faire ?

A la télévion, le sujet avait changé. On ne voyait plus de photo du petit Novak, à la place, on pouvait suivre un reportage sur un groupe dans la forêt de l’état de Washington, il n’y avait pas le son, il était donc difficile de savoir de quoi traitait le sujet, mais le texte dans la bulle en bas de l’écran indiquait ‘’ Protection des nouvelles espèces américaine par Argos ‘’.


Hey we're a family right ? We take care of our own...
Revenir en haut Aller en bas
Angela Foster
avatar
Je fronçais les sourcils et me redressai, prenant un air indigné.

-Oh, hey ! De une, je ne suis pas encore en fauteuil roulant, je tiens encore sur mes jambes. C'est pas très stable, c'est vrai, mais c'est suffisant pour que je m'en aille. Et de deux, certes, avoir le code du monte-charge me faciliterait la tâche. Mais je n'aurais aucunes difficultés à descendre par la fenêtre. La façade offre assez de prises pour rejoindre le sol en toute sécurité. Et puis ça ne serait pas la premières fois que je passerai par une fenêtre d'ailleurs. Alors, à moins que vous ne posiez des barreaux, ce qui, soit dit en passant, n'irait pas du tout avec l'ambiance de votre appart, vous n'avez aucun moyen de me retenir ici. Et dans le pire des cas, y'a toujours David !

Mais comme lui, j'avais quelques difficultés à garder mon sérieux trop longtemps dans ce genre de situation. La réflexion d'Elijah fit légèrement disparaitre mon sourire. Je pouvais prendre la chose de plusieurs façons : me justifier, rougir comme une petite fille prise en faute et rester silencieuse, ou bien le prendre avec le sourire et m'en tirer avec une boutade. Je choisis la troisième option.

- Ha ha !  vous voyez bien que vous ne me connaissez pas si bien que ça ! En général, c'est ce que je fais. Mais disons qu'il y a parfois des jours où j'y pense plus que d'autres. Et manque de bol, ça tombe aujourd'hui, et sur vous ! Mais si ça peut vous rassurer, ça ne vas durer.

Je ponctuai la fin de phrase d'un sourire et repris la parole.

- Oh d'ailleurs, pendant qu'on est dans les trucs pas joyeux. Je crois que je ferais mieux de vous prévenir, au cas où... Je suis épileptique. Normalement, j'ai des médicaments pour empêcher les crises, mais j'ai oublié de les apporter. Alors, il y a très peu de risque que je fasse une crise ce soir. Mais je préfère que vous soyez au courant au cas où, pour que vous ne vous inquiétez pas trop.

Je fis mine de réfléchir un instant.

- Voilà, j'ai fini !
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t596-angela-angie-foster-healer http://forum.childrenofluxaeterna.com/t602-angie-foster
Elijah Monroe
avatar
Eli écouta la jeune femme sans rien dire. Elle lui parlait franchement, il n’y avait pas de raison de la couper dans son élan. Donc il écouta attentivement.
Quand elle confia qu’elle était épileptique, il acquiesça lentement. Il n’avait clairement pas peur de la situation… sa soeur l’était, il avait déjà vu des crises et même si c’était impressionnant, il savait comment réagir dans ce genre de situation. Il attendit qu’elle eu fini et lui sourit.

- Pas de soucis Demoiselle. Je sais parfaitement comment gérer une crise en cas de besoin. Je… connais.

Il lui fit un clin d’oeil et se tourna de nouveau pour reprendre sa bouteille et la porter à ses lèvres.
Ses yeux s’ouvrirent en grand tandis qu’il se mit à tousser après avoir avalé de travers. Il ferma les yeux et fit la grimace le temps de se remettre et secoua la tête.

- Désolé…

Il avait dit ça d’un air absent, les yeux planté sur l’écran. Ses mains tâtonnèrent dans le vide un instant jusqu’à ce qu’elles trouvent ce qu’Elijah voulait trouver, la télécommande de la télévision. En pressant le bouton de volume, un fondu sonore s’effectua et la musique baissa légèrement tandis que le son de la télévision montait doucement.


Sur l’écran, on pouvait voir un homme. Age mur, plus de la soixantaine, il portait un catogan de cheveux blanc et une barbe touffue. Visiblement, il était interviewé par les journalistes, il pleuvait là où ils étaient, la lumière donnait une teinte verdâtre à toute la scène ou alors était-ce la mousse sur les arbres derrière eux. Ils prirent l’interview au milieu d’une phrase.

- … j’ai hate de montrer l’avancée de nos recherches à ces entreprise et j’espère trouver chez eux le soutient dont Argos à vraiment besoin. Il faut préserver ces étincelles de vies et la semaine prochaine, je compte bien sur leur aide pour écrire l’avenir à Megalopolis.
- Merci beaucoup David de nous avoir accordé votre temps et bon courage pour la suite. C’était United News, à vous les studios.

L’image changea de nouveau et on vit apparaitre une nouvelle fois le couple de présentateur sur l’écran. Elijah était toujours penché vers l’avant, les yeux sur l’écran et la bouche à moitié ouverte. On aurait dit qu’il était sur pause. Il fini par se reprendre et se secoua vivement, retrouvant lentement une contenance.

- C’était dans le Nord Ouest.


Hey we're a family right ? We take care of our own...
Revenir en haut Aller en bas
Angela Foster
avatar
Je lui souris en retour et portai, moi aussi, ma bouteille à mes lèvres pour boire un peu. Cela étant fait, je me laissai aller contre le dossier du canapé. Si j'avais été chez moi, je me serais carrément assise en tailleur dessus, mais je n'étais pas chez moi. Qu'à cela ne tienne, j'étais déjà confortablement installée.

C'est alors qu'Elijah se mit à tousser, comme s'il venait d'avaler de travers. Il avait les yeux fixés sur la télé. De là où j'étais, j'avais l'impression qu'il venait de voir quelque chose qui venait de le perturber. Je reportai mon attention sur la télévision pour voir de quoi il s'agissait mais ne vit rien de particulier. Je n'entendis rien de spécial non plus.

Je tournai à nouveau la tête vers Elijah, les sourcils froncés, intriguée. Il était toujours fixé sur la télé, comme figé dans une expression de stupeur.

- Est-ce que ça va ?

Son explication à propos du Nord-Ouest me laissa encore plus perplexe que je ne l'étais auparavant. J'hésitai cependant avant de lui répondre.

- Et alors ?

Pour le coup, j'étais complètement larguée. M'avait-il parlé de cette région avant ? Je savais qu'il avait plus ou moins parcouru le pays, mais je ne savais plus où il était allé précisément. A vrai dire, je ne pensais pas le revoir de sitôt alors du coup, je n'avais pas retenu tous les détails, juste l'essentiel.


Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t596-angela-angie-foster-healer http://forum.childrenofluxaeterna.com/t602-angie-foster
Elijah Monroe
avatar
Il s’efforça a retrouver complètement consistance. Il porta de nouveau la bouteille à ses lèvres et en prit une longue rasade avant de se laisser tomber à son tour contre le dossier du canapé. Il soupira et secoua la tête.

- Rien. Vous savez, cette impression que vous avez quand vous voyez une personne qui vous ramène des années en arrière, une personne que dont vous vous étiez faite à l’idée de ne plus jamais avoir de nouvelles ? Et bien, c’est ce qui vient de m’arriver, c’est pas grave, ça passera.

Il lui sourit et étendit ses pieds pour les poser sur une pille de livre à coté de la table basse. Il garda la silence une minute, se contentant de regarder les images défiler à la télévision. Il fini par pouffe de rire et se redressa légèrement pour se laisser glisser vers elle, comme si il allait lui faire une confidence.

- Et si je nous préparais à manger ? Vous avez faim ?

Il se redressa de nouveau et se laissa tomber contre l’accoudoir de l’autre coté pour lui faire face complètement. Il attendait sa réponse, ses doigts topant nerveusement le verre de la bouteille.


Hey we're a family right ? We take care of our own...
Revenir en haut Aller en bas
Angela Foster
avatar
L'explication d'Elijah me suffit amplement et je ne demandai pas plus d'explications. Et puis, après tout, ça ne me regardait certainement pas. Je hochai la tête cependant, pour lui dire que je comprenais. Même si personnellement, je n'en avais jamais fait l'expérience.

- Ok

Ce simple petit mot me rappela le livre que j'avais commencé à lire à l'hôpital. Les personnages principaux avaient convenu d'une sorte de code. Un tout petit mot pour dire qu'ils allaient bien, ou mal mais qu'ils tenaient le coup, pour dire qu'ils s'aimaient, pour dire toute sorte de chose en fait. Dans le livre, "Ok" était toujours chargé de beaucoup sentiments, d'émotions. Ce souvenir me fit pouffer de rire. Pour moi, "ok" avait toujours été une sorte de mot passe partout, le truc qu'on sort à toutes les sauces le plus souvent pour dire qu'on est d'accord avec quelque chose, ou qu'on comprend ce que l'autre a voulu dire. Et je l'utilisai toujours comme tel, mais maintenant, il me rappelait sans cesse le livre et la signification qu'il avait à l'intérieur.

Le rire d'Elijah me sortit de mes pensées. Je tournai la tête vers lui au moment où il se rapprochait de moi.

- Hum…

Je jetai un coup d'œil à ma montre. Je ne pensais pas qu'on était sortis de chez Earl depuis aussi longtemps.

- Maintenant que vous le dites, je crois que oui. Les accidents de moto, ça creuse finalement. Besoin d'aide ? Je suis pas un super cordon bleu, mais quand on me dit quoi faire, je m'en sors plutôt bien.


Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t596-angela-angie-foster-healer http://forum.childrenofluxaeterna.com/t602-angie-foster
Elijah Monroe
avatar
Le jeune homme fit claquer le plat de ses mains contre ses cuisses, ce qui produisit un son assez puissant et il se redressa dans le même mouvement, il vida la bouteille et l’emporta avec lui vers la cuisine pour la poser sur le bar. Il fouilla un instant dans le frigo et se redressa enfin pour se retourner vers Angela.

- Disons que je préfère me débrouiller tout seul, j’adore ça. Et puis il faut reposer cette jambe après tout, non ?

Il avait posé la question non sans taquinerie, un sourcil haut et le regard interrogateur.

- Après, si vous y tenez, vous pouvez très bien venir par ici, je n’ai jamais dis non a un peu de, il hésita un instant et fini par dire le mot ‘’ compagnie ‘’ en Français. Le tout avec un signe de la main vers un des tabourets qu’on pouvait trouver coté Salon.

Il se remit à fouiller dans le frigo, laissant s’échapper toute sorte de bruit, comme si il marmonnait pour lui-même. Il referma le frigo, se retourna, fit face à Angie et lui sourit avant de disparaitre sous le bar. On pouvait entendre qu’il déplaçait des boites, métalliques si on en croyait le son.
Elijah se redressa de nouveau et ouvrit un des placards qui faisait face au Salon, on pouvait y voir d’autres boites et quelques ustensiles de cuisine.
Il fini par faire une pirouette sur lui-même comme un danseur et s’arrêta de nouveau face au salon, les mains écartés.

- Mais la question la plus important est… que voulez-vous ? Visiblement, j’ai de quoi faire quelque chose de léger ou alors quelque chose de copieux, vraisemblablement à base de poulet, légumes et pommes de terre je dirais… a vous de décider.


Hey we're a family right ? We take care of our own...
Revenir en haut Aller en bas
Angela Foster
avatar
Je lui jetai un regard du style « bon bah ça va, faut pas exagérer quand exagérer quand même ».

- Dites vous savez, ce n’est pas si grave que ça. Si je ne m’appuie pas dessus, ça va. A vous entendre, on dirait que je vais perdre ma jambe. Et arrêtez de vouloir me ménager tout le temps, j’ai l’impression d’entendre David.

Je fis semblant de réprimer un frisson.

- Je suis venue chez vous pour lui échapper, ce n’est pas pour que vous vous réincarniez en lui. Sinon je vous préviens, moi, je vais dormir l’hôtel !

L’avantage du mot français compagnie, c’est que c’était le même en anglais. Du coup, je réussis quand même à le comprendre. Je le suivis donc jusqu’à la cuisine et me hissai sur l’un des tabourets qu’il m’avait indiqué.

- Vous voyez que je suis encore capable de me tenir debout. Demain ça ne sera peut-être pas la même chose, quand ça se sera refroidi, mais pour l’instant ça va.

Je le suivis du regard tandis qu’il se mouvait dans la cuisine. C’était assez marrant d’ailleurs de le regarder. La petite pirouette me fit rire et la question qui suivit beaucoup moins. Je secouai la tête et fit claquer ma langue avant de répondre.

- Faut pas me poser ce genre de question parce que la seule chose à laquelle je penserai, ce sera précisément ce que vous n’aurez pas. Mais si vous voulez absolument une réponse…

Je soupirai, levai les yeux au ciel et hésitai.

- Vous auriez de quoi faire un de ces plats de la Nouvelle Orléans dont vous m’avez parlé cet aprem ? Parce que ça me tenterait bien en fait. Sauf si c’est trop long ou trop compliqué à faire.

Et bah oui, fallait pas m’en parler. Je lui adressai un petit sourire, destiné à le faire céder au cas où l’idée ne lui plairait pas.


Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t596-angela-angie-foster-healer http://forum.childrenofluxaeterna.com/t602-angie-foster
Elijah Monroe
avatar
Il était perdu dans ses idées de plat quand Angela fit le rapprochement entre son frère et lui. Il lui fit un clin d’oeil et pencha la tête sur le coté. Les yeux rivés sur les siens.

- Donc, si je récapitule, toutes les personnes qui veulent prendre soin de vous, vous préférez les fuir, c’est ça ?

Il croisa les doigts derrière sa nuque et lui tira la langue. C’était une boutade et tenu sur ce ton là, elle ne le prendrait surement pas au sérieux, enfin, il l’espérait. Il utilisa d’ailleurs la réponse suivante d’Angela à son avantage. Il rit franchement, pensant instinctivement à la fille de la tour qui avait ce rire si communicatif il ne sut s’expliquer pourquoi.

- Un Gombo, je n’ai pas les ingrédients pour préparer ça ce soir, mais si ça vous fait envie, je pourrais toujours prendre de quoi le préparer demain.

Il se tourna vers les armoires fermées et se mit à regarder les portes les unes après les autres. Il fini par acquiescer à une idée qui venait de lui passer en tête et pivota de nouveau vers elle. Il s’approcha du bar et s’accouda comme un de ces Barmans de film noir.

- Mais j’ai de quoi préparer du poulet cajun. Avec des pommes de terre et de la tomate, je pense que je pourrais faire plaisir avec ça…

Il leva les yeux vers le plafond, on pouvait lire l’intense réflexion sur les traits de son front tandis qu’il se rappelait de la meilleur recette qu’il est en stock concernant le poulet cajun. Il fini par pivoter vers le Frigo et se mit à virevolté d’un meuble à un autre, tantôt sortant des épices, tantôt les pommes de terre, puis les tomates et enfin le poulet. Il posa les mains sur le saladier contenant les patates et regarde Angela de façon malicieuse.

- Oh, si j’avais un aide cuisine pour éplucher les pommes de terre, qu’est-ce que ça me faciliterait les choses pour préparer le reste du plat… qui sait où je pourrais trouver cette perle rare dans le secteur…

Il posa son coude sur le bar et plaça son menton dans le creux de sa main pour la regarder de nouveau droit dans les yeux.

- Vous sauriez, vous… ?


Hey we're a family right ? We take care of our own...
Revenir en haut Aller en bas
Angela Foster
avatar
Je levai un doigt pour répondre à sa question, hésitai un moment et fini par parler, avec un sourire en coin. Je savais qu’il me charriait, vu qu’il venait de me tirer la langue comme un gamin, mais je jouai le jeu quand même.

- Ouais, on peut dire ça.

Je plaisantais, mais à bien y réfléchir, pas tant que ça en fait. Mais ça, je me gardai bien de le dire.

- C’est que, je suis la mieux placée pour prendre soin de moi-même non ? Qui mieux que moi peut savoir ce dont j’ai besoin ?

Il me proposa un plat et je fis semblant de réfléchir, mon index posé sur mes lèvres.

- Ok ça me va.

En fait, je ne connaissais absolument pas ce plat. Je n’étais même pas sûre d’en avoir entendu parler avant. Mais je lui faisais confiance. Après ce qu’il m’avait dit chez Earl, il savait manifestement de quoi il parlait.

Je le regardai s’agiter dans la cuisine en souriant. Mon père aurait été là, il aurait certainement fait remarquer que ce n’était pas la place d’Elijah, d’être dans la cuisine, mais plutôt la mienne. Il était un peu vieille époque en fait, mon père. Mais c’était un homme formidable et nous formions une belle petite famille tous les quatre.

Et là, Elijah évoqua les pommes de terre, se demandant qui pourrait bien l’aider à les éplucher. Je me pris au jeu, faisant semblant de chercher moi aussi. Et quand finalement, il me posa la question, j’ouvris grands les yeux et me montrait du doigt.

- Moi ? Ben je connais bien quelqu’un ouais, mais elle vit à l’autre bout de la ville médiane, ce serait quand même bête de la faire venir juste pour éplucher des pommes de terre !

Je haussai les épaules et fit semblant d’hésiter avant de continuer.

- Mais moi, je peux peut-être essayer ? Ce n’a pas l’air si compliqué que ça.
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t596-angela-angie-foster-healer http://forum.childrenofluxaeterna.com/t602-angie-foster
Elijah Monroe
avatar
Le jeune homme tira une planche en bois blanc de sous la bar et le posa devant lui tandis qu’il fit signe à Angela de la main.

- On est jamais sûr des dangers d’un condiment que quand on l’a attaqué avec un couteau, si il ne répond pas trop fort, en effet, ça pourrait être un travail facile.

Il tira un couteau de son râtelier et le fit tourner entre ses doigts, il sourit à Angela et fouilla dans un des tiroirs du bar pour lui passer un économe.

- L’outils des braves, encore plus simple et moins dangereux comme ça…

Il rit et fit demi-tour pour allumer les plaques à induction. Elles chaufferaient le temps qu’il prépare la viande. Il prit d’ailleurs les filets de poulets et commença à les tailler, un sourire aux lèvres.

- J’adore faire ce genre de choses… cuisiner je veux dire. J’ai rarement l’occasion de le faire pour les autres.

Il fit couler de l’eau fraiche dans une casserole et commença a faire chauffer le liquide. Il avait un parfait timing en tête et le fait d’avoir Angie a coté le motivait.
Il releva les yeux vers elle et lui sourit.

- Si vous avez besoin d’aide pour ça, n’hésitez pas à demander… je pense que je peux arranger un moment dans mon timing pour ça…


Hey we're a family right ? We take care of our own...
Revenir en haut Aller en bas
Angela Foster
avatar
Je le regardais avec un air sceptique tandis qu’il m’expliquait comment on épluchait les patates. Etait-il vraiment persuadé que je ne savais pas le faire ou faisait-il juste semblant ? Là, sérieusement, je me posais la question. Dans le doute, je préférai ne rien dire et attrapai l’économe qu’il me tendait.

- Et bien heureusement que je suis venue alors ! Moi, perso, la cuisine, c’est pas trop mon truc. A part les trucs de base, les pâtes, le riz, ce genre de choses… Ah si, je fais des pizzas des fois, mais c’est rare, en général, je n’ai pas le temps. Et comme David n’a jamais appris à cuisiner, je vous laisse imaginer à quoi ressemblent nos repas ! Nos amis ont d’ailleurs beaucoup de mal à comprendre comment on fait pour ne pas être obèses lui et moi avec toutes les cochonneries qu’on peut ingurgiter !

Et de fait, j’avais une silhouette à faire crever de jalousie les autres filles, pas un gramme de graisse, et assez de muscles pour qu’on puisse le noter. Mais en contrepartie, j’étais plutôt plate, on ne peut pas tout avoir ! David lui, était un peu comme moi, mais en plus large d’épaules et beaucoup plus musclé.

Je m’attaquai à l’épluchage de patates. Contrairement à ce que j’avais prétendu, c’était un exercice que je maitrisais. J’étais de corvée tous les dimanches quand j’étais ado. Parce que, le dimanche, c’était mon père qui cuisinait, seule fois de la semaine où il se mettait au fourneau alors il fallait bien le signaler quand même. Et il nous faisait quasiment toujours la même chose : steak ou poulet, avec des frites ou des pommes de terres rissolées. Et, je n’avais pas honte de le dire, mais autant ses pommes de terre rissolées étaient un délice, le poulet ça passait encore, mais alors ses frites et ses steaks…

La remarque d’Elijah me fit relever la tête. Je le regardais, stupéfaite.

- Attendez, vous avez vraiment cru que je ne savais pas éplucher des pommes de terre ?

J’éclatai de rire.

- Je sais que je ne suis pas une grande cuisinière, mais quand même, faut pas pousser non plus ! Je sais éplucher des légumes.

Je pointai ma patate dans sa direction.

- Je suis d’ailleurs la seule à la maison qui soit capable d’éplucher des oignons sans me mettre à pleurer !
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t596-angela-angie-foster-healer http://forum.childrenofluxaeterna.com/t602-angie-foster
Elijah Monroe
avatar
Elijah fut prit d’un fou-rire en imaginant la jeune femme avec le quadruple de son poids. Petite tête et corps disproportionné. La vision de cette femme lui fit monter les larmes aux yeux. Il se passa le dos de la main sur le visage et secoua la tête en soufflant pour retrouver contenance.

- J’imaginais la Angie-supersize. Je dois avouer que ça me donnerait presque envie de dessiner une caricature.

Il lui fit un sourire et reprit sa préparation, versant des épices dans l’eau et glissant des morceaux de tomates dans le liquide qui était maintenant en ébullition. Il fit mine de lever les mains quand elle le menaça du bout de sa patate.

- Une fierté, j’en suis certain. Vous utilisez de l’eau pour les éplucher ou c’est juste une défaillance de vos canaux lacrymaux ?

Il tira un sachet de sur la table et glissa les morceaux de poulet les uns après les autres à l’intérieur. Il secoua un bon coup, prit une bouteille et en versa une partie du contenu dans le sachet, puis le posa comme ça sur le plan de travail.
Il prit des morceaux de pain qu’il commença à broyer, le sourire toujours aux lèvres tandis que le couteau s’élevait tout seul dans les airs jusqu’à l’évier.

- Vous aimez les épices ?

Il venait d’y penser juste maintenant. Le plat qu’il lui préparait perdait de sa superbe si il était servit plat, il avait l’habitude de mangé épicé comme il lui avait dit plus tôt. Mais il ne se souvenait plus de ce qu’elle lui avait dit concernant le sujet, ni même si ils l’avaient discuté. Il leva donc un sourcil interrogateur vers la jeune femme.


Hey we're a family right ? We take care of our own...
Revenir en haut Aller en bas
Angela Foster
avatar
Elijah avait un rire communicatif. Lorsqu’il m’expliqua ce qui l’avait rendu si hilare, je me mis à rire moi aussi.

- J’avoue que ça doit être assez marrant en effet, comme image. Sauf que…

Je le menaçai à nouveau avec ma patate.

- C’est pas gentil de se moquer des obèses.

Je tentai de conserver mon sérieux et me remis à éplucher ma pomme de terre en pensant qu’une banane avait beaucoup plus d’effet quand on voulait menacer quelqu’un. Cette réflexion me rappela un dessin animé que je regardai en boucle quand j’étais gamine : Le triomphe de Babar. Zephyr s’était servi d’une banane comme arme contre les rhinocéros. Cette scène m'avait toujours fait rire.

Et d’ailleurs, le simple fait d’y penser me fit à nouveau rire, alors que j’essayais d’éplucher ma patate en conservant mon sérieux.

- Désolée, j’étais en train de penser à une scène d’un  dessin animé. Aucun rapport avec les obèses pourtant. En fait, j’étais en train de me dire qu’une patate, c’est pas très menaçant, que les bananes sont plus efficaces et du coup ça ma rappelé ce dessin animé que je regardais tout le temps quand j’étais gamine.

Je haussai les épaules et souris.

- Mais ça n’a pas grand intérêt.

Je me remis à l’épluchage en gardant le silence un moment cette fois. Mais quand Elijah me posa son ultime question, je relevai la tête.

- Plus c’est relevé, meilleur c’est, non ?

Je lui adressai un nouveau sourire. Si moi j’aimais les épices, je mangeais mexicain au moins une fois par mois. Et attention, pas le petit mexicain qui picote un peu la langue, non, celui qui arrache au point d’en pleurer. Enfin, David en pleurait, pas moi, j’avais pris l’habitude.
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t596-angela-angie-foster-healer http://forum.childrenofluxaeterna.com/t602-angie-foster
Elijah Monroe
avatar
Il prit les morceaux de chapelure et les plaça dans le sac avec le reste du poulet et de l’accompagnement et une fois bien refermé, se mit à secouer le sac dans tout les sens avec énergie.

- Non, loin de moi l’idée de me moquer de qui que ce soit, c’est surtout qu’avec mon esprit en constante ébullition, j’ai eu une image hilarante de vous, voila tout.

Quand elle lui répondit pour les épices, son sourire s’étira jusqu’aux lèvres. Il reposa le sac sur l’espace de travail et se mit à travailler sur le liquide en ébullition derrière lui. L’air autour d’eux commençait à s’emplir d’odeurs. Fortes, mais très agréable. Elijah adorait ce moment là, car c’était le moment précis ou il se rendait compte qu’il avait fait. Quand il avait ces odeurs dans le nez et que son esprit imaginait le gout qui allait avec. Il passa une minute comme ça se pencha vers le four encastré dans le mur à l’opposé du congélateur. Il pressa une série de touche et tira deux plateaux vide des compartiments à l’intérieur. Il en recouvrit un d’un papier blanc et l’autre d’un papier ambré.

Le positif fit glisser le plateau ambré vers Angie.

- Coupez les en deux et placez là ici, je vais faire pareil avec le poulet et on devrait pouvoir manger ça dans une trentaine de minutes…

Tandis qu’il parlait, il s’était mit à ouvrir le sac et prenait les morceaux de poulet, maintenant recouvert de chapelure, pour les aligner sur son propre plateau. Tandis qu’il s’occupait d’aligner les morceaux, il gardait toujours un oeil vigilant sur la sauce.


Hey we're a family right ? We take care of our own...
Revenir en haut Aller en bas
Angela Foster
avatar
Je levai les mains comme pour me défendre.

- Ah non, mais je plaisantais hein. Je sais bien que vous ne vous moqueriez, ça ne semble pas être votre genre. Et je suis si ridicule que ça en obèse ?

Je haussai les épaules.

- Remarquez, j’ai au moins le mérite de vous faire rire. C’est toujours ça de gagné !

Je lui décochai un sourire et terminai de peler l’ultime patate.

- Angie 1, les patates 0. Vous voyez que j’en étais capable !

Je pris mon air super fière de moi et m’attaquai à la nouvelle mission qu’il me donnait.

- A vos ordres chef ! Couper des pommes de terre en deux, ça reste dans mes cordes !

Je me penchai sur le bar pour attraper un autre couteau, parce qu’honnêtement, essayez de couper quoique ce soit avec un économe… je vous souhaite bien du courage. Et je me mis à exécuter les ordres.

- Dites donc, ça sent rudement bon. Ca va être dur d’attendre les trente minutes…

Je plaçai les derniers morceaux de pommes de terre sur le plateau et le repoussait vers Elijah.

- Mission accomplie chef.

Je mimai une sorte de salut militaire pour accompagner mes paroles.

- Vous savez quoi ? A vous voir cuisiner comme ça, je me dis que peut-être que si je savais cuisiner à peu près correctement, je pourrais y prendre goût.
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t596-angela-angie-foster-healer http://forum.childrenofluxaeterna.com/t602-angie-foster
Elijah Monroe
avatar
- Oh, ce n’est même pas le physique, c’est la disproportion qui est hilarante. Tout est dans l’exagération quand il me vient des pensées comme ça… alors vous savez, oui, c’était vraiment hilarant, mais surement pas pour les raisons que vous pensez. Mais qui sait, je finirai peut être vraiment par faire ce dessin si vous voulez avoir en image ce que j’ai dans la tête.

Quand elle lui indiqua qu’elle avait fini et qu’elle se mettait à la tache pour la seconde étape, il lui sourit franchement. Il avait les mains dans les épices autour de la plaque de cuisson, une pincée de ça, puis il reposait le pot, hésitait, rajoutait une couche, prenait du sel, trop, en reposait et plongeait le tout dans le bain en ébullition qui n’avait maintenant plus du tout la consistance de l’eau mais qui commençait à s’épaissir. Quand elle lui dit que la sauce sentait bon, il rit et lui lança un regard par dessus son épaule.

- Vous savez ce qu’on dit. C’est ce qu’on attends le plus qui est le plus bon quand on l’a. Ou alors c’est tout l’inverse, j’espère juste que pour vous, ça sera le premier choix.

Il se retourna quand elle eu fini de couper les pommes de terre et il y versa un filet d’huile et des herbes épaisses sur le sommet, laissant le bas intouché.
Mais quand elle lui fit la remarque sur le fait que si elle savait cuisiner elle pourrait y prendre gout, il soupira bien fort.

- Le plus intéressant est là dedans justement. Le plaisir de le faire. Il y a le plaisir de se préparer un plat et de savoir qu’on aime ce qu’on fait, mais c’est encore mieux quand on fait ça pour les autres, quand on voit qu’ils ont la même expression qu’on s’imagine sur notre propre visage quand on met la fourchette dans la bouche.

Il claqua des doigts trois fois et lui tendit la main comme pour l’inviter à une danse.

- Si ma jolie assistance veux bien s’approcher, il y a un début à tout et c’est maintenant le votre.


Hey we're a family right ? We take care of our own...
Revenir en haut Aller en bas
Angela Foster
avatar
- Hum... ouais, si vous avez un moment un jour, ça me plairait bien que voir ça.

Je regardai Elijah cuisiner, le coude posé sur le comptoir et la tête en appui dans ma paume avec dans le regard quelque chose que je n’arrivais jamais à définir. Je me sentais bien, moralement parlant. Cette soirée avec Elijah me procurait les mêmes sensations que quand j’étais sur scène : l’impression que le monde s’arrêtait de tourner pendant un instant pour que je puisse savourer un moment agréable, loin de tout souci et de toute pensée négative. Et tout ça passait par mon regard. Tom disait tout le temps, d’ailleurs, que mes yeux étaient comme une fenêtre ouverte sur mes pensées et mes sentiments. D’après lui, il suffisait de me regarder dans les yeux pour savoir précisément comment je me sentais et ce que je pensais. Après, lui il me connaissait mieux que n’importe qui. Elijah, lui ne verrait probablement que de l’admiration dans mon regard.

- J’espère aussi parce que là, franchement, je vous en voudrais de m’avoir fait tant espérer pour quelque chose de quelconque. Vous avez intérêt à assurer !

Je lui lançai un regard d’avertissement et pointai mon doigt dans sa direction pour accompagner mes paroles. J’écoutai avec attention Elijah me parler de ce que cuisiner pouvait lui procurer comme sensations. Lorsqu’il me tendit la main, je le regardai interloquée.

- Euh… si vous voulez, mais c’est à vos risques et périls.

Je ris, attrapai sa main et sautai (enfin façon de parler) à bas de mon tabouret. Ma cheville se rappela à moi tandis que je contournai le comptoir pour le rejoindre. Il me sembla qu’elle était plus douloureuse qu’avant. Probablement parce que l’articulation avait refroidi désormais. Je lâchai sa main et me plaçai à côté de lui.

- Alors, dites moi tout.
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t596-angela-angie-foster-healer http://forum.childrenofluxaeterna.com/t602-angie-foster
Elijah Monroe
avatar
Il fit un léger pas de coté pour l’aider à faire le tour du bar jusqu’au coté cuisine. Il avait bien noté que sa jambe avait dû se rappeler à elle, mais ne releva pas, il lui avait fait de remarque là dessus pour le moment. Elle n’avait poussé aucune plainte ou quoi que ce soit, mais il l’avait senti d’une certaine façon. Quand elle arriva a coté de lui, il la fit pivoter comme si c’était une danseuse et la plaça dos à lui, face au four. Il rit et fit un nouveau pas en arrière, prenant l’un des deux plateaux dans ses mains. C’était celui des pommes de terre, il se mit à coté d’Angela et lui plaça dans les mains.

- Celui-ci va se retrouver sur l’étage du bas, il indiqua un emplacement vide dans le four juste avant de l’ouvrir. On va légèrement les faire griller sur le dessous et laisser le dessus dorer légèrement, comme ça on aura un coté croustillant et craquant à la fois sans que ça ne dénature le gout.

Il lui laissa de la place pour qu’elle s’exécute et en attendant, prit le second plateau, celui avec les poulets panés et lui mit dans les mains à la suite du premier.

- Pour celui là, on ira sur le compartiment du haut, comme ça, tout sera homogène, ça risque d’être légèrement sec, mais c’est là que la sauce entreras en action.

Il lui avait donner les dernières instructions dans le creux de l’oreille comme un secret et s’éloigna de nouveau pour la laisser faire. Il attendit un instant en silence et se plaça a coté de la sauce sur la plaque, les bras croisés. Si Angela observait bien, elle pouvait voir qu’il restait deux pots à coté du bouillon qui était maintenant rouge sombre.
Elijah montra les deux pots du bout du nez et lui sourit de nouveau.

- Pour celui-là, pas de danger, il suffit juste de verser celui le plus a gauche, les herbes, directement dans la sauce, on comptera deux minutes et il n’y aura plus qu’à rajouter le deuxième pot, la sorte de crème directement dans la casserole…

Il était clair que pour le coup, il n’avait visiblement pas l’intention de l’aider plus que ça, mais il aimait être spectateur de ce genre de choses. Il se contenta donc de lui sourire.


Hey we're a family right ? We take care of our own...
Revenir en haut Aller en bas
Angela Foster
avatar
Cela me surprit un peu quand il me fit pivoter pour que je me retrouve face au four. Mais lorsqu’il me mit le plat contenant les pommes de terre dans les mains, je compris rapidement. Suivant ses instructions, j’enfournai le premier plat en bas et le second en haut. Mettre des plats dans un four, ça n’avait rien de bien sorcier. Mais à l’entendre m’expliquer pourquoi en bas et pourquoi en haut, cela me fit sourire. Habituellement, je me contentai de tout mettre au milieu sans me poser de question. La seule différence que je faisais, c’était entre le lèchefrite et la grille. C’était déjà pas mal !

Pour la suite, il me demandait simplement de verser les contenus des deux pots dans la casserole de sauce qu’il était en train de préparer. Rien de bien sorcier non plus pour le coup vu que tout était déjà prêt. Et mettre des ingrédients déjà préparé dans une casserole, ce n’est pas hyper compliqué non plus. Surtout quand vous avez quelqu’un à côté qui vous explique bien les choses. Mais dès que c’était plus technique ou qu’il fallait que je me débrouille toute seule, là c’était une autre histoire. En réalité, la seule chose un peu plus compliquée que je savais faire, c’était la pâte à pizzas, la vraie. Et je n’en étais pas peu fière je dois dire. J’avais appris avec un pizzaiolo italien, quand j’étais serveuse dans une pizzeria. Mais mon savoir-faire culinaire s’arrêtait là.

Je m’approchai de la plaque à mon tour et fit tout comme il me le disait. D’abord les herbes, touiller, puis la crème et retouiller.

- Alors, je m’en sors comment pour l'instant ?


Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t596-angela-angie-foster-healer http://forum.childrenofluxaeterna.com/t602-angie-foster
Elijah Monroe
avatar
Il la regarda faire, les bras toujours croisé sur le torse. La situation était plus qu’amusante. Quand elle eu fini et qu’elle lui demanda comment elle s’en sortait, il leva le pouce et acquiesça de la tête.

- Pas mal du tout, je dois le reconnaitre. Demain, ça sera une autre affaire avec le gombo. Mais il faut bien commencer et le faire doucement n’est jamais une mauvaise chose, alors c’est parfait pour aujourd’hui.

Il lui fit signe de la tête vers le salon.

- On va trouver de quoi s’occuper pendant trente minutes histoire de ne pas penser à la nourriture maintenant. Et ça… ça va être la partie difficile.

Il se redressa d’un mouvement de hanche et fit le tour du bar pour sortir de la cuisine et retourner vers le canapé, mais avant de l’atteindre, il bifurqua vers l’espace mécanique. Il se planta devant les bras mécaniques qui surplombaient la moto d’Angie et soupira un coup.

- Autant en finir avec ça pour commencer à s’avancer.

Il tendit les bras vers les deux bras mécaniques qui s’activèrent immédiatement. Rien d’électronique, si Angie tendait l’oreille, elle pouvait se rendre compte qu’il utilisait son pouvoir à cause du bruit caractéristique que produisait le métal au contact de son pouvoir.
Les bras se déployèrent et l’un se plaça au niveau de la fourche tandis que l’autre soulevait la moto par l’arrière. Pas bien haut, une trentaine de centimètres du sol, juste pour que les roues pendent dans le vide.

Une fois cela fait, il relâcha son pouvoir.

- Au moins, je pourrais m’y mettre demain matin, j’aurais du temps à tuer a moins qu’on en ai ce soir, qui sait ?


Hey we're a family right ? We take care of our own...
Revenir en haut Aller en bas
Angela Foster
avatar
Je le regardai d’un air sceptique et commençai à retourner vers le salon moi aussi.

- Et comment voulez-vous que je pense à autre chose que la nourriture avec l’odeur qui flotte tout autour de nous ?

C’était une façon de parler bien sûr. J’avais faim, ça sentait vraiment très bon, mais patience était mon deuxième prénom. Enfin pour certaines choses plus que d’autres…

Tandis qu’Elijah se dirigeait vers la partie atelier de son appartement, je retournai m’affaler sur le canapé. Le jeune homme commençait à s’attaquer à ma moto.

- Elijah, c’est très gentil de votre part de faire tout ça mais… Je ne veux pas que vous y passiez tout votre temps libre. Pensez à garder du temps pour vous aussi, je m’en voudrai sinon.

Je pris un air un peu gêné, me relevai et me rapprochai de lui.

- Dites, j’aurais quand même un autre petit service à vous demander. Vous parlez français couramment ou vous baragouinez juste quelques phrases que vous ressortez régulièrement pour faire style ?

Je plantai mon regard dans le sien et lui souris.

- Parce qu’en fait, on doit jouer à un mariage le week-end prochain et les mariés nous ont demandé d’interpréter une chanson française. Le souci, c’est que Jimmy a oublié de me donner la traduction et j’aime bien comprendre ce que je chante, histoire d’y mettre la bonne émotion… Du coup, je me demandais si vous pourriez juste me dire ce qu’elle raconte…

J’enfonçai mes mains dans mes poches et relevai les épaules.

- Si vous en êtes capable et que ça ne vous dérange pas, bien sûr…


Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t596-angela-angie-foster-healer http://forum.childrenofluxaeterna.com/t602-angie-foster
Elijah Monroe
avatar
Il sourit à la remarque de la jeune femme, même si elle ne le verrait pas, il n’avait pas réussi à s’en empêcher. Il s’approcha du canapé et y posa les deux mains pour la regarder d’au dessus.

- Il n’y a aucune obligation, on est bien d’accord. Mais je voulais déjà préparer les choses pour que ce soit fait au moment ou je voudrais m’y attaquer. Vous savez, je suis une personne qui change d’avis assez rapidement. Si je décidais de m’y mettre pour finalement baisser les bras après avoir monter la moto sur bras, je m’en voudrais, au moins cette étape est faite et je n’aurais pas d’excuse pour m’arrêter en cour de route.

Quand elle posa sa question sur le Français, Elijah hésita. Il avait étudié le Français. Beaucoup. Il venait de la nouvelle Orléans et comme venait de le sous-entendre Angie, beaucoup de gens là-bas aimaient se la jouer cajun et mélanger l’Anglais et le Français. Ce n’était pas le cas d’Elijah, il avait étudié la langue et ne se contentait pas de dire des ‘’ chérie ‘’ a la fin de ses phrases pour paraitre plus mystérieux et romantique. Il se contenta cependant de hausser les épaules et de minimiser la chose comme toujours.

- Oh, j’ai étudié le Français à l’école. Je ne sais pas si je serais capable de traduire une chanson rapidement, mais en y passant assez de temps et avec la juste motivation, je pense que ça devrait être faisable, oui.

Il lui fit un clin d’oeil et fit le tour du canapé pour se poser en face de celui qu’Angela avait choisi.
Il posa les deux bras sur le dossier et sourit en basculant la tête en arrière. Il ne savait l’expliquer, mais entre les odeurs et la compagnie, il avait la tête extrêmement vide et après ce qu’il avait vu à la télé durant le reportage, avoir de quoi faire échapper son esprit était une très bonne chose.


Hey we're a family right ? We take care of our own...
Revenir en haut Aller en bas
Angela Foster
avatar
Je frappai mes cuisses et me relevai.

- Super, je vais vous la chercher, comme ça, vous saurez où la trouver si vous avez le temps de vous y mettre un jour.

Je montai à l’étage, là où j’avais abandonné mon sac. Monter fut plus difficile que tout à l’heure. J’avais du mal à m’appuyer sur mon pied gauche. Mais je ne dis rien. Je n’étais pas le genre de fille qui se plaint pour un petit bobo. Elijah s’en était sûrement rendu compte d’ailleurs. Lorsque je fus en haut, je farfouillai à l’intérieur de mon sac à dos pour trouver ma pochette de partitions. Heureusement, il n’était pas très grand et j’avais mis la pochette en dernier. Redescendre l’escalier fut plus simple que le monter, moins douloureux.

Je revins vers le canapé m’installai et cherchai la partition en question. J’avais plusieurs chansons en français là-dedans. Trouver la bonne ne fut pas aisé. Je les reconnaissais plus avec le rythme et les notes qu’avec les mots.

- Ah voilà, c’est celle-là.

Je tendis les pages à Elijah. Le titre s’étalait, en gros, en haut de la feuille : La foule – Edith Piaf.

- C’est une valse. Les mariés veulent ouvrir le bal la dessus. A ce que j’ai compris, c’est la chanson préférée de la mariée, elle est Française. Alors il ne vaudrait mieux pas que je me plante. J’ai déjà un accent pourri alors si en plus je ne l’interprète pas avec la bonne intensité, ils risquent de ne pas être très contents…

Je haussai les épaules et rajoutai des précisions.

- J’ai pas forcément besoin d’une traduction au mot près. Un résumé suffira, c’est juste histoire de saisir l’atmosphère.

Je m’adossai au canapé et l’observai un moment en silence. J’avais la sensation de bouleverser totalement son quotidien et à vrai dire, ça me gênait, un peu. Ce n’était peut-être pas une si bonne idée finalement, de rester avec lui jusqu’à ce que ma cheville soit guérie. Je me passai la main sur la nuque. Sans compter que, on s’entendait plutôt bien pour l’instant. Et s’il finissait par s’attacher, ne serait-ce qu’un tout petit peu à moi ? C’était orgueilleux de ma part, de penser que ça serait possible, mais il fallait envisager cette possibilité. Ce serait certainement plus raisonnable que je parte dès demain, que j’aille à l’hôtel. Mais pour autant, je ne parvenais pas à me décider. Parce que finalement, je me sentais bien avec lui. Ca me changeait de David et ce n’était pas désagréable.


Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t596-angela-angie-foster-healer http://forum.childrenofluxaeterna.com/t602-angie-foster
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
[CLOS] [Elijah/Angie] En visite à l'hôpital...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Children of Lux Aeterna :: ARCHIVES :: Children of Lux Aeterna :: [EPISODE 1] The past is our Future-