2076. Côte est des Etats-Unis. Megalopolis est le centre névralgique d'une guerre géo-politique mondiale depuis qu'un attentat biologique en 2026 a divisé l'humanité en deux populations bien distinctes : ceux qui se battent pour le futur, et ceux qui font avec le présent.
NAVIGATION

Partagez | 
 

 Samaël - OBSERVATEUR / SHIFTER

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Samaël
avatar



feat Stephen Amell
Samaël
« The snake, the temptation, the old darkness.»


[ ] NÉGATIF [ ] POSITIF [x] CANDIDAT

Lieu et date de naissance Paris, 2021.
Déclaré(e) [x] OUI - [] NON
Identité(s) connue(s) Il est connu comme Samaël, ce qui protège sa véritable identité. Question de survie. Mais Samaël est un nom parmi d'autres, il ne donne jamais le même.
Activité C'est un mercenaire. Il fait ce pourquoi on le paye. Pour autant il n'accepte pas tout et n'importe quoi.
Situation Célibataire.
Groupe Mégalopolis

INFORMATIONS COMPLÉMENTAIRES


Description comportementale Samaël est fondamentalement... pas mauvais. Il a été élevé pour avoir une moralité étrangement malléable. Il fera ce qui doit être fait, ou ce pourquoi il est payé, sans sourciller. Pour autant, il ne cautionnera pas la violence ou le meurtre gratuit. Tout a une raison et si un acte du genre est justifié ou justifiable, alors il ne s'y opposera pas. Pour autant tout n'est pas toujours une bonne idée. C'est quelqu'un de réfléchis, il essaye autant que possible de prévoir un maximum de possibilité à l'avance pour ne jamais être surpris. Et pour quelqu'un qui peut arrêter le temps, disons que c'est beaucoup de précaution pour pas grand chose. Le monde est pour lui un vaste terrain de jeu ou rien n'est immuable. L'amour était peut être quelque chose d'important pour lui il fut un temps mais désormais ce n'est plus qu'un jeu, soir après soir. Cela dit Samaël n'est pas un sociopathe sans cœur ni âme. Il ressent bien des émotions, peut et sait s'amuser, mais chaque situation est différente et ses émotions il les compartimente en fonction de ce qu'il est nécessaire de faire. Et quand il peut être lui? On peut découvrir un homme drôle et sympathique, à l'humour noir et au sarcasme facile. Il peut être une aide comme un bourreau, ça dépendra de son humeur. Compenser son boulot par des actions de bienveillances vous dites? Probablement...
Description physique Samaël est un homme de plus d'un mètre quatre-vingt à la musculature bien développée. Une mâchoire carrée, des lèvres fines, une barbe naissante permanente, des yeux bleu au regard perçant, un sourire... con parfois. C'est un bel homme en somme. Il en a conscience mais n'est pas du genre à se venter même si séduire une personne pour arriver à ses fins n'est du coup pas bien compliqué. Il ne sourit pas souvent, mais quand ça arrive, c'est jamais désagréable à voir. En terme vestimentaire c'est un inconditionnel du manteau trois quart. Du reste, il aura tendance à opter pour des tenus assez classique, discrète mais juste pratique. L'apparence à son importance, elle doit être soignée mais pas tape à l’œil.
Particularité(s) Un vieux credo du début du XXIème qui semble être resté en mémoire est tatoué en latin sur sa poitrine, au dessus du cœur. En langue commune ça dit "Rien n'est vrai, tout est permis". L'obscurité du sens de cette phrase l'avait toujours intrigué. L'ensemble de son corps a été marqué par son passage en Sibérie et s'en ai remis avec le temps mais ci et là il y a encore quelques cicatrices, des blessures les plus importantes, des tests les plus invasifs.

DÉVELOPPEMENT

Ici vous pourrez développer votre personnage, où il vit, ce qu'il a fait, comment il y est arrivé...

Ville Ville haute. Il vit dans un loft au dernier étage d'un immeuble.
Quartier de l'Underground Nope.

Histoire Samaël est né à Paris en 2021. La date précise? Aucune idée, en fait personne ne le sait et lui même ne s'en souvient plus, qu'elle importance de toute façon. Dans sa mémoire ses parents ne sont que des silhouettes, des ombres. Il ne se souvient même plus de leur visage, depuis si longtemps. Peut être sont-il encore en vie quelque part? Probablement sont-il morts, de toute façon eux comme lui s'ils se croisaient dans la rue ne se reconnaîtraient pas. C'est à l'âge de 7 ans qu'il fut emmené. C'est quelques jours après des tests sanguins dans son école que des gens vinrent chez lui et qu'on le retira à ses parents. C'est à cet instant que sa vie bascula, dans l'ombre et le froid. Il n'avait fallu que quelques jours pour qu'il revoit enfin la lumière du soleil, enfin l'espace de quelques minutes, le temps d'entrer dans un bâtiment gris et triste. Ça il s'en souvient, l'écoute des cris, de pleurs d'enfants abandonnés ou arrachés à leur vie et à leur enfance désormais révolues. Lui aussi avait pleuré, au tout début, avant qu'ils ne prennent le bateau, cet immense cargo bruyant et puant. On l'avait enfermé dans la cale avec d'autres enfants, tous terrorisés. On les avait ensuite mis dans des camions pour finalement les enfermer dans des chambres ressemblant plus à des cellules qu'à autre chose, dans ce camp militarisé et sécurisé, un peu trop pour des enfants d'ailleurs. Sam était si jeune, il n'était pas vraiment au courant de ce qui se passait dans le monde à cette époque. Il comprenait qu'il y avait un problème, un mal qui se répandait, mais il n'en comprenait pas la nature ni l'action. On lui expliqua tout ça... Juste avant de lui enfoncer une foutue aiguille dans le bras. La douleur fut fulgurante, se répandant de son bras à tout son corps, et elle continua à se faire sentir même jusqu'après qu'on l'ai ramené dans sa "chambre", sans plus de considération que ça. Il souffrit, pendant des heures, de longues heures à se traîner sur le sol froid en quête d'un peu de fraîcheur pour faire baisser sa fièvre. Ce dont il se doutait sans l'avouer à ce moment-là c'était que la douleur allait être son quotidien désormais.

A partir de là, chaque jour on le sortit de son antre pour le soumettre à tout une batterie de tests aussi désagréable et invasif l'un que l'autre. Parfois des sondes, parfois des injections de produits exotiques et brûlants. Il arrivait même qu'on le lacère ou qu'on le fouette et tout ça dans quel but? Définir sa mutation. Le but était clair pour tout le monde sauf pour lui. Il se sentait comme un vieux singe en cage, torturé, fatigué et le pire c'est qu'il s'en voulait de ne pas pouvoir faire ce qu'ils voulaient. Pourquoi pas mourir tout simplement, il pourrait échapper à ces tortures et à cette misérable vie. Et une fois mort il serait en paix, il pourrait attendre ses parents et vivre une existence dans la mort. Oui, c'était la solution. Abandonner, laisser venir le fouet qui lacérait la peau nue de son dos. Accepter la douleur de chaque coup, le frisson imperceptible de chaque goutte de sang qui longeait ses côtés visibles. Juste fermer les yeux, cesser de grimacer au son du cuir brisant le mur du son. Mourir, simplement. Doucement, le silence s'imposa. Un silence parfait, absolue. Plus un cris, plus un rire n'atteignait ses oreilles. Le son du fouet s'était estompé et la douleur lancinante demeurait, s'estompait lentement... Était-ce le paradis? Ouvrant les yeux, imaginant déjà les grands collines claires et les nuages s'étendant autour de lui, il ne put qu'observer le gris sale des murs de ciment autour de lui. Se relever fut difficile, douloureux, sa peau meurtris le tirant affreusement. Tout autour de lui était immobile. Le tic de l'horloge c'était arrêté, son bourreau était comme figé en plein mouvement, même le fouet était stoppé, juste avant qu'il ne puisse s'abattre à nouveau. Il pu observer le sourire sadique sur le visage de l'enfoirée qui le battait, il pu voir les deux scientifiques faire semblant de ne pas aimer ce qu'ils voyaient. Il pu même constater la totale indifférence des deux gardes qui se tenaient prêt de la porte. Il pouvait marcher parmi eux, il pouvait se déplacer, il pouvait prendre ce stylo et le mettre de l'autre côté sans qu'aucun ne réagisse. Était-ce une hallucination? Ou était-il vraiment mort? Était-ce ça la mort? Le Paradis? C'est là que son regard innocent et perdu pu observer avec stupéfaction le temps suivre son court. Le fouet s’abattit sur le sol froid du laboratoire, les scientifiques reculaient d'un pas alors que les deux gardes se saisissaient de leurs armes et que le bourreau, interloqué, se retournait pour lui asséner un revers violent qui le sonna et le poussa à s'écrouler au sol. Il ne vit pas vraiment le moment où on le ramena jusqu'à sa chambre, traîné par terre, d'un pas pressé mais il pu subir les deux longs jours où il resta seul, enfermé. Deux jours durant lesquels personne ne vint le voir, personne ne vint le prendre pour le torturer ou pour lui faire des tests. La seule présence avait été par deux fois le garde qui lui avait amener son repas, il l'avait d'ailleurs vu l'espace de deux secondes à chaque fois, sa main, à travers le passe plat. Qu'avait-il fait? Que lui avaient-il fait?

A partir de là tout se passa mieux, en tout cas en comparaison à ce qu'il avait vécu avant. Ses activités quotidiennes changèrent du tout au tout et il passa du statut de rat de laboratoire à bleusaille surexploitée. Fini les expériences douteuses et invasives, il ne voyait les scientifiques qu'au travers d'une vitre ou au cours de check up régulier. Désormais il suivait un entrainement militaire rigoureux, plus que ça même. Il n'avait pas le droit à l'erreur. Les années s'écoulèrent alors qu'on lui apprenait le maniement des armes, les méthodes de survies, l'art de la dissimulation et de la discrétion. Etre efficace et invisible. Et en parallèle il développait ses pouvoirs, seul, car contrairement à d'autres qui avaient hérité de capacités offensives et visibles, la sienne était personnelle, imperceptible. Certains étaient formés pour être des soldats, d'autres pour des postes plus calmes et vicieux que ça, lui il faisait partit de ceux qui deviendrait une certaine élite: les assassins. Ce n'était pas quelque chose qui était officiel, ni qui était assumé et dit ouvertement, mais avec l'âge il avait comprit ce à quoi on le destinait. Sinon pourquoi lui apprendre à disparaître, pourquoi lui montrer comment tuer ou pourquoi lui apprendre à utiliser chaque arme possible et à combler une à une chacune de ses failles? Il avait un avantage certain. Un enfant ça passe inaperçu, c'est mignon, c'est gentil, mais quand en une fraction de seconde cet enfant peut devenir un homme grand et baraqué, alors là il devient un danger et un atout. Cet atout les chinois en avaient conscience et ils l'utilisèrent. Très tôt on le poussa à agir, on lui donna des petits missions, des trucs simples pour un enfant. D'abord des tests, sans conséquences, puis finalement des trucs un peu plus important. C'est à partir de là qu'il changea, dans son être, et que son innocence s'envola au profit d'une moralité douteuse et d'une froideur étrange et dure. Un assassin de onze ans, qui pourrait croire ça? Samaël, c'est ainsi qu'il fut nommé par ses propriétaires. Le démon, le serpent de la tentation. Après quatre ans à être appelé par un simple numéro, ça changeait au moins. Il apprit à user de son pouvoir pour se sortir de situation complexes ou attaquer plus grand que soit. Il comprit aussi la conséquence de son utilisation et subit cette fatigue plus de fois qu'il ne l'aurait souhaité. Son nom, ou du moins sont pseudonyme, se répandit. Il fut d'abord utilisé par la Chine, longtemps, mais la Chine préférait la discrétion d'un enfant à la prestance de l'homme qu'il devint. Il fut donc vendu à la Russie. Les termes de l'achat et le prix ne lui furent jamais communiqué, de toute façon il s'en fichait, quelle importance pour lui? Il travailla donc pour les russes pendant des années, délaissant le nom de Samaël pour un patronyme plus commun, et pour une raison qui lui échappe encore, il fut vendu aux américains. Les modalités elles aussi étaient étranges. On lui avait expliqué qu'il appartenait désormais aux USA, qu'il devrait s'y rendre par ses propres moyens dans un délais d'un an. Ou est l'étrangeté me direz-vous? Un an! On lui permettait de faire ce qu'il voulait, comme il le voulait, la seule condition était qu'il devait être aux Etats-unis avant la fin de l'année qui lui était impartie. Autant dire de suite qu'il ne perdit pas une seconde pour filer et profiter de ce temps qui lui était offert. Sa maîtrise de quatre langues et son entrainement lui facilitant la vie, il pu voyager un peu partout. Il revint sur les traces de son passé en allant à Paris aussi, visitant ce qu'il n'avait pas pu voir ou ce qu'il n'avait pas vu depuis longtemps. Il tenta de se souvenir de son ancienne adresse, peut être y trouverait-il ses parents? Mais il ne trouva rien et ça lui allait. Bien sur il aurait aimé se retrouver, mais ne pas réussir était aussi bien. Il ne savait pas ce qui se serait passé s'il s'était souvenu: aurait-il eu la force de partir ensuite?

L'année s'écoula, une année de voyage et de détente. De longues vacances en sommes. C'est deux jours avant la fin de cette année qu'il débarqua sur le sol américain. Deux heures, c'est le temps dont il pu profiter sur place avant qu'on ne vienne le chercher... En fait c'est un mec habillé en noir qui vola le taxi dans lequel il se trouvait. Pas inquiet le moins du monde, Samaël avait laissé faire. La course fut bien plus longue que prévus du coup, jusqu'à ce que le taxi ne s'arrête dans le garage d'un particulier et qu'on l'escorte au travers de couloirs souterrain. Le gouvernement américain... Ils avaient bien rodé tout leur bordel. Ils n'avaient pas marché longtemps et étaient même remonté  pour accéder à un endroit un peu plus luxueux. En même temps à côté de ces couloirs... C'est là qu'il fut présenté à ses nouveaux employeurs. Le truc qu'il ne savait pas en profitant à fond de cette année c'est qu'ils avaient des plans pour lui. Des missions qui s'étaient accumulés durant tout ce temps, des ordres dont il devait s'acquitter au plus vite. Auparavant il s'en serait voulu mais là, sa première pensée, celle qu'il ne révéla jamais, c'est qu'en même temps, c'était leur problème, s'ils ne lui avaient pas offert cette année de délais, il serait arrivé plus vite sur place. Ainsi il effectua ses missions, parfois accomplies, parfois échouées, mais le plus important était son comportement qui commença à changer. Il devint doucement moins docile, plus indépendant, et même s'il continuait d'obéir et d'éliminer ses cibles, il devenait plus compliqué à contrôler. Il avait passé l'âge d'être sage. Sa condition l'obligeait à rester actif mais il n'était pas forcé de le faire comme quand il était jeune, il n'était pas forcé d’acquiescer à tout. Bien vite il devint trop indépendant pour être employé par la CIA et il fut... Mit au placard. D'abord on lui permis de conserver les privilèges de son poste mais on réduisit le nombre de ses missions, puis finalement on ne lui en donna plus du tout. Que faire de lui? C'était probablement ce qu'ils se demandaient. Des années et des années de bon services, ils décidèrent de le muter dans les camps américains, ceux constitués dans les années 40 pour former de nouveaux candidats. Il y resta un an en tout, le temps de voir de l’extérieur ce qu'ils faisaient subir à ces enfants. Même si les méthodes c'étaient amélioré depuis son époque, tout ça restait dégueulasse et doucement il glissa vers l'opposition. Il commença à discuter, à se faire des connaissances. Au cours des séances d'entrainement qu'il animait il échangea avec les jeunes candidats, faisant ressortir chez eux leur frustration et leur colère, créant doucement mais surement un soulèvement. Son but? Générer une rébellion qui permettrait de faire évader tout ces gosses et dans l'idéal, détruire le camp. Il avait vécu tout ça, il l'avait vécu de l’intérieur, il le vivait de l'extérieur, il voulait que cet esclavagisme cesse. Mais on lui coupa les ailes. Une nuit, des hommes vinrent l'emmener. Il aurait pu s'enfuir sur le moment mais quel interet, il ne pourrait plus revenir, pas directement. Il attendit, il patienta, jusqu'à ce qu'on lui apprenne qu'il était remercié par la CIA et qu'il pouvait désormais vivre sa vie loin de tout ça. Traduction? Vous êtes remercié par la CIA et nous allons vous faire disparaître, juste au cas ou. Il avait souvent été l’exécutant de ce genre de cas, il connaissait la procédure.

Ne pas perdre une minute. Il rentra chez lui, prépara un sac de voyage, extirpa de son mur, littéralement, un paquet de secours contenant tout ce dont il avait besoin pour disparaître, récupéra deux trois petites choses biens utiles, et en quelques heures, il disparut. Vous me direz, il porte toujours une puce non? Et bien oui. Trouver un Cyber apte à faire ça ne fut pas bien compliqué, en fait il s'en était déjà occupé longtemps avant, au cas ou. Tout avait été prévu depuis des années, une identité avait été créé et entretenue, disponible quand il en aurait besoin. Il avait un nouveau nom, de nouveaux comptes bien pleins, une nouvelle vie à l'abris de la CIA. Mais sa mission finale n'était pas achevée. Il voulait aider ces jeunes candidats à s'en sortir, il voulait que l'exploitation des positifs cesse. Tout ça devait être arrêté, tout ça devait prendre fin, et il trouverait un moyen d'y parvenir.

Mais pour l'instant, il devait vivre, et même si ses réserves financières étaient substantielles, il devait se tenir occupé, se faire de nouvelles relations. Mais que savait-il faire? Pouvait-il se reconvertir? Non. Il dépoussiéra alors son pseudonyme d'origine, Samaël, et l'utilisa pour se créer un réseau. Il contacta certaines connaissances et se fit un nom en tant que mercenaire, se choisissant un loft agréable et sécurisé dans la ville haute. Il n’oublie pour autant pas sa mission, celle pour laquelle il utilise ironiquement les armes qu'on lui a donné au tout début: la défense des positifs et l'arrêt des camps de candidats.

POLITIQUE


Opinion : Que pensez-vous des Positifs et des Candidats ? Les Positifs sont un accident mais il ne sont pas pour autant des erreurs à éradiquer. Ils demeurent vivants et humains. Les Candidats... sont des victimes d'êtres avides et dégoûtants. Il en est un et n'en ai content que pour une raison: on lui a donné les armes pour se venger.

Regard : Que pensez-vous du monde actuel ? Il est défiguré. Tout ne cicatrise pas et il faut vivre là-dedans.

Sondage : Si vous étiez Slider avec la faculté de voyager à travers le temps, changeriez-vous l'histoire ? Si oui, quel événement ? Remonter le temps pour éviter le lancement des bombes? Ou alors la récupération de Yu sur Cérès? Ou peut être revenir avant son enlèvement et pouvoir connaitre ses parents? La finalité lui convient, avoir ces pouvoirs n'est pas un mal, c'est la méthode. Peut être que si on lui avait simplement demandé son avis... De toute façon qu'elle importance de revenir en arrière?

ÉVOLUTION

Statut Pht
Signe distinctif //

Catégorie Passif
Classe Slider - observateur - shifter
Pouvoir Le corps de Sam est figé dans le temps ce qui empêche son vieillissement mais quand il active son pouvoir, il peut inverser la tendance et figer le temps autour de lui, tout en défigeant son corps. Dans cet état, son corps peut vieillir, plus vite que la normale et plus il reste dans cette phase plus il vieillit. Heureusement quand il revient à la normale, son corps redevint jeune, mais ça prend beaucoup de temps et ça pompe son énergie. Plus il attend, plus le besoin de dormir est important et après une certaine limite il ne pourra tout simplement pas rester éveillé.
Pendant que son pouvoir est activé il peut bouger les choses. Le principe selon lequel son corps se défige quand le reste se fige s'applique ici. A son contact, chaque objet, chaque personne sort de sa stase, sans pour autant que tout le reste se défige.
Il peut figer et défiger à volonté, dans les limites de son vieillissement, au seins de l'espace temps figé. Une répétition massive de ce processus causera des dommages physiques et matériels, une usure de l'objet ayant perdu tout repère temporel.

Bonus Vieillissement interrompu par défaut et immunité aux pouvoirs du même type.
Malus Vieillissement accéléré durant l'utilisation de son pouvoir et fatigue intense ensuite, nécessité de dormir dans certains cas.

"On a tous un masque qui nous protège"


Comment doit-on t'appeler ? Hmm... Math? Ectra?
Es-tu majeur, petit enfant ? Oui, et vacciné aussi.
On est tous métissés graves, ici, et toi ? Nope U_u
Quel est ton film d'horreur préféré ? C'pas ma tasse de thé ces trucs là.
On est des gros fadas de musique, ici, c'est quoi ton genre à toi ? Je suis plutôt éclectique, oui oui.
On te demandera pas si tu as lu le règlement, c'est démodé. Mais t'as lu quoi dernièrement ? J'ai lu tout un tas de sujets de.. bah en fait de ici XD Sinon... un rp, ça compte?
Commentaires, Suggestions Z'ai rien à ajouter pour ma défense =)
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t652-samael-observateur-shifter http://forum.childrenofluxaeterna.com/t657-samael http://ectraconcept.tumblr.com
Save the Day
avatar

Bienvenue à toi, survivant de l'univers !


Tu rejoins le groupe des CANDIDATS.

Tu peux d'ors et déjà aller créer ton Carnet de Bord, qui permettra de recenser tes liens et tes sujets, et permettra aux autres joueurs de te faire des demandes de liens et RP.

Et bien sûr, tu peux te lancer dans ton premier RP ! Nous t'invitons à prendre connaissance des éventuelles animations RP ainsi que des accomplissements et Hauts-faits qui feront remporter des points à ta faction, ici : LIBERATION.

Libre à toi de demander des liens aux personnages qui t'intéressent en passant par leurs Carnets.

Tu peux en apprendre plus sur l'univers de Lux Aeterna dans cette section, régulièrement mise à jour au fil des RP et des modifications apportées par les joueurs et le jeu. Si tu es perdu, que tu as un problème, la section des Incubateurs est là pour ça. Peut-être que tes interrogations pourront aider d'autres joueurs.

Dans la mesure où notre forum connaît une charte graphique un peu particulière, tu peux également demander ton avatar à Maddison.

Enfin... Le Centre du PRD est une section Flood est mise à disposition des joueurs : jeux, défouloir, musique et cinéma, pour parler de tout et de rien ! Et surtout de tout. Sache que cette section est invisible aux invités et aux membres non validés par les MJs pour conserver une vie privée sans intrusion.

Bon jeu !


superman
Revenir en haut Aller en bas
http://www.childrenofluxaeterna.com
Save the Day
avatar

MISE À JOUR OMEGA


Grâce aux points que Samaël a fait remporter à Liberation, tu bénéficies de 3 bonus à répartir pour le personnage, son pouvoir, son évolution sociale comme professionnelle...

Pouvoir Le corps de Sam est figé dans le temps ce qui empêche son vieillissement mais quand il active son pouvoir, il peut inverser la tendance et figer le temps autour de lui, tout en défigeant son corps. Dans cet état, son corps peut vieillir, plus vite que la normale et plus il reste dans cette phase plus il vieillit. Heureusement quand il revient à la normale, son corps redevint jeune, mais ça prend beaucoup de temps et ça pompe son énergie.
Pendant que son pouvoir est activé il peut bouger les choses. Le principe selon lequel son corps se défige quand le reste se fige s'applique ici. A son contact, chaque objet, chaque personne sort de sa stase, sans pour autant que tout le reste se défige.
1 – Samaël n'a à présent plus besoin d'établir un contact physique avec la personne ou l'objet qu'il veut défiger. Il le peut donc à distance, d'un regard ou par l'esprit s'il a bien étudié son environnement et l'emplacement de chacun et de chaque chose, le tout dans un rayon de 5 ou 6 mètres maximum.
2 – L'action figer/défiger peut être répétée, mais pas indéfiniment. Samaël est un des Candidats/Positifs les plus vieux et les plus avancés, issu des premières générations exposées par injection. Son Yu est l'un des plus purs et par conséquent, des plus virulents, ce à quoi le reste du monde se confronte lorsqu'il utilise son pouvoir. Attention donc à ne pas altérer les objets, ainsi que les êtres vivants en leur infligeant une force contraire à leur propre temps. Seul un autre Slider (toutes catégories), peut supporter cette force alternative. Une répétition massive de cette action peut entraîner des dommages chez la cible (explosion, déchirure, fissure, contraction). Un nouvel aspect de son pouvoir que Samaël va devoir travailler pour en révéler ses limites...


Il te reste donc 1 bonus en banque.

Bon jeu !
superman


Revenir en haut Aller en bas
http://www.childrenofluxaeterna.com
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Samaël - OBSERVATEUR / SHIFTER
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Children of Lux Aeterna :: LE FIL ROUGE :: Les personnages :: X CANDIDATS-