2076. Côte est des Etats-Unis. Megalopolis est le centre névralgique d'une guerre géo-politique mondiale depuis qu'un attentat biologique en 2026 a divisé l'humanité en deux populations bien distinctes : ceux qui se battent pour le futur, et ceux qui font avec le présent.
NAVIGATION

Partagez | 
 

 [MISSION - Terminée] Reese&Camy VS Samael - Unité. Fraternité. Rivalité.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Reese Owen
avatar


Unité. Fraternité. Rivalité.
Feat. Reese & Camy (Underground) VS  Samaël (Liberation)



Septembre 2074



Quand le monde doutait de l'Underground, celui-ci avait une propension assez incroyable à prouver sa valeur, son unité ainsi que sa raison d'être. Cette mission, la plus importante depuis des mois en était une belle démonstration. Dans la salle de contrôle de Sliders, Matt avait expliqué à Reese et Camy une dernière fois les particularités du train sur lequel ils devaient intervenir, pendant que Elvis checkait leur équipement et que Maddison rappelait le plan de route à Maze et Maybel. Une chaîne bien huilée pour une équipe bien préparée.

Reese se sentait tout chaud à l'idée d'une petite mission. Une occasion de sortir pour autre chose que les causes habituelles, un peu d'action et de mouvement, voilà qui le rendait bien heureux. Ils avaient donc décidé d'intercepter le train de PharmaEtichal sur une portion avant son entrée au Sanctuaire. une fois la nuit tombée. Pendant qu'Elvis affrétait Camy de son micro afin de rester en contact avec Maze, Maddison leur rappelait de faire attention. Il n'était pas difficile de remarquer son inquiétude mais elle l'était toujours avant un départ en mission. Ils avaient tiré à la courte pareille. Resistance ou Salvation sur le train. Salvation avait "gagné" et Resistance écopé de la corvée de "voiture devant garder son cap parallèle au train". Reese avait souri à Maze en mâchant son chewing-gum, fier comme un coq.

Affublés de vêtements sombres, Reese et Camy devaient prendre le train en marche. Les arrêts en gare étaient bien trop contrôlés et ils n'auraient qu'une seule chance de récupérer cette cargaison de médicaments. Leurs stocks baissaient à l'Underground et les prix augmentaient. La Ville basse était de plus en plus vampirisée par la Ville Haute. Ca ne pouvait plus durer. Le plus difficile était de montrer à bord. Ils auraient pu jouer d'infiltration et se faire passer pour des agents de sécurité mais ils avaient manqué de temps depuis qu'ils avaient reçu l'information. Un système D s'imposait donc. Ils ne disposaient que d'une fenêtre de trois minutes.

Elvis avait mis au point avec un autre Positif de l'Underground un dispositif de brouillage. Reese et Camy devaient le lancer contre une des portes d'un wagon de marchandise afin d'en briser la sécurité. Le tout dans un laps de temps où les agents ne pouvaient les voir s'inviter. Trouver la cargaison, prendre la place d'agents et détourner les médicaments arrivés à Megalopolis. C'était le plan. Et ils avaient déjà fait pire, alors ils étaient préparés. N'est-ce pas ?

Reese fut le premier à monter dans le train avant de tendre la main pour réceptionner Camy à son tour avant de laisser Maze et Maybel repartir sur la suite du plan. Gardant sa complice contre lui, Reese regarda Maze disparaître dans la nuit le temps que les portes coulissantes ne se referment. Il avait déjà chaud. La course, l'excitation... Il mâchait son chewing-gum nerveusement à présent en regardant partout derrière lui, jusqu'à ce qu'ils entendent des pas.


« When you stay long enough, you start fooling yourself into thinking that this is... how it's always gonna be. Then you remember what this place'll look like when it's on fire and... you realize you'll do whatever it takes to keep from watching it burn again. I want you to hear this in no uncertain terms. Someday one of these things is gonna kill you. »
Revenir en haut Aller en bas
Camy Adriacco
avatar
Alors qu’elle n’avait pas encore vraiment pris ses marques au FBI, préparer une mission comme celle-ci  avait un caractère familier et rassurant. Ce qui ne la rassurait pas vraiment en soi… Elle avait quitté l’armée pour éviter ce genre de situation, ne plus être en position de devoir pré-voir la mort de quelqu’un. D’un autre côté, elle avait vite ressenti le manque lorsqu’elle avait passé deux semaines derrière sa caisse au supermarché, et elle avait très vite décidé de retrouver une activité plus … intense… Ce petit peu de contrôle qu’elle obtenait quand son pouvoir s’activait, elle en avait besoin autant qu’elle le détestait.
C’était ce sentiment ambivalent qui l’animait alors qu’elle s’équipait aux côtés de Reese. Une demi bouteille de vodka y était passée avant qu’elle ne quitte sa chambre. Elle se sentait parfaitement claire, l’alcool lui permettant finalement uniquement de faire taire ses doutes. Depuis le temps… Il lui faudrait plus qu’une demie bouteille pour lui faire perdre ses moyens… Douloureuse constatation, amère satisfaction… Mais au moins ne seraient-ils pas dans la camionnette à se tourner les pouces. Cela dit, aussi satisfaite fut-elle de leur affectation à Reese et elle, elle s’était fendue d’un coup de coude dans les côtes de son partenaire quand Reese avait servi un sourire suffisant à Maze.

Elle avait répété les détails du plan avec soin, ne se sentant satisfaite que lorsqu’elle put ressortir tout les points par coeur. Elle avait vérifié ses armes, pris largement assez de chargeurs, désormais fixés à sa ceinture. Elle avait vérifié le micro-molaire avec Elvis, lui débitant les conneries habituelles des militaires.

Ils étaient prêts.

L’entrainement avait l’avantage de l’avoir aidé à apprendre à contrôler sa sécrétion d’adrénaline pour réserver son pouvoir au moment le plus critique. Elle avait un temps limité pour l’utiliser, et ne pouvait pas le réactiver aussitôt. Elle devait donc se maitriser pour pouvoir garder cet atout dans leur manche. Elle ne jugulait pas encore parfaitement sa capacité, elle restait donc très vigilante sur ses émotions, pour les canaliser autant que possible.
Elle s’efforçait donc de rester parfaitement calme lorsqu’ils montèrent dans le train. En même temps, elle l’avait fait assez souvent chez les Marines pour qu’elle ne s’inquiète plus de ce genre de cascade. Et puis la poigne ferme de Reese avait quelque chose de rassurant. Elle se laissa légèrement aller contre son partenaire en regardant Maze et Maybel s’évanouir dans l’obscurité.
Elle n’avait toujours pas démêlé ce qu’elle ressentait depuis ce fameux rêve, mais une chose n’avait pas changée depuis son premier jour à l’Underground : Reese avait quelque chose de solide et de rassurant. Elle lui jeta un coup d’oeil à la dérobée en s’interrogeant une nouvelle fois sur le pourquoi du comment. Mauvais timing… Elle plongea à nouveau son regard dans l’obscurité pendant que la porte coulissait.

La porte fermée, elle se dégagea doucement de Reese et brandit son arme à hauteur de visée. Ses réflexes de Marine reprenaient leurs droits. Elle se déplaçait avec une souplesse et une fluidité qui trahissaient les années d’expérience, pour se mettre à l’opposé de Reese, histoire de couvrir un maximum de terrain. Et puis ils entendirent des pas.

ils arrivent…:
 



The storm is coming but I don't mind
People are dying, I close my blinds

All that I know is I'm breathing
Now

Revenir en haut Aller en bas
Butterfly Effect
avatar
Le membre 'Camy Adriacco' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Quitte ou double' :


Revenir en haut Aller en bas
Samaël
avatar
Unité. Fraternité. Rivalité.
Feat. Reese Owen & Camy Adriacco

L'obscurité, la noirceur, l'absence de lumière et une odeur de plastique entêtante.  C'était son environnement immédiat et s'il n'avait pas été dans pire situation, il aurait probablement eu une migraine à cet instant. Sam était assit contre la paroi vibrante du fond de l'endroit et attendait, patiemment, notant chaque son qu'il pouvait entendre comme s'ils étaient importants. Après tout, de là il ne pouvait rien voir alors c'était tout ce qu'il pouvait utiliser. Sa main tenait fermement l'un de ses couteaux, ses yeux étaient fermés mais ça ne faisait pas grande différence. Sa respiration était calme, posée... Un claustrophobe aurait déjà paniqué.

On l'avait contacté deux jours plus tôt pour une mission. Le client? Aucune identité, et en soit, c'était pas étonnant. Aucun de ses clients ne lui donnait son identité, ou alors rarement. Après tout c'était logique, vu la nature de son travail. Et puis il en faisait autant, voire pire, cacher sa fausse identité derrière une autre fausse identité, il était fort à ce jeu là. Bref, il avait reçu un coup de téléphone de l'un de ses contacts qui souhaitait organiser une entrevue avec un client potentiel. Le rendez-vous avait alors été prit, avait eu lieu, brièvement, et finalement Sam avait accepté. Un train en partance de Chicago avec à son bord des médicaments de toutes sortes. Il devait d'une façon ou d'une autre subtiliser ce chargement. Autant dire que ça allait pas être chose aisée. Il avait donc fallu qu'il planifie tout ça. Première étape, monter à bord sans être soupçonné de quoi que ce soit. Quoi de mieux alors que de ne pas être vu? Sam avait fait le trajet la veille et c'était faufilé dans la gare en milieu de matinée, utilisant l’affluence pour passer inaperçu avant de finalement monter dans le train non sans un petit arrêt de l'horloge pour éviter d'être vu. Ça n'avait été qu'une formalité. Une fois à l’intérieur de l'un des wagons, celui avec les couchettes, il avait dû se trouver une planque et attendre que le train démarre pour passer à l'action, après avoir fait quelques préparatifs discrets. Et au bout de quelques heures, le train avait démarré. Cette pénombre absolue dans laquelle il se trouvait, et malgré l'espace exiguë et la position qu'il devait absolument conserver, l'avait invité à s'endormir quelques temps. Après tout ce n'était pas dans la journée que les gardes allaient venir dormir ou fouiller ce wagon, ils étaient plutôt entrain de surveiller le chargement, ou faire des rondes, ou au wagon restaurant s'il y en avait un.

Il était temps. Lorsque les bruits les plus proches s'estompèrent, Sam ouvrit les yeux et utilisa son couteau pour ouvrir la porte en plastique qui le retenait enfermé. Se laissant glisser, il retomba à croupi au sol, quittant ce placard à bagage qui avait été son espace de vie durant tout ce temps. Vu de l'extérieur il paraissait encore plus petit maintenant et il se demandait encore comment il avait pu tenir là-dedans. Il se trouvait dans l'une des cabines chambres. Deux couchettes se faisaient face avec au dessus de chacune ces fameux espaces clôt pour les bagages. Une tablette fixée à la paroi extérieure était repliée et la grande vitre donnait sur un extérieur nocturne au paysage désormais invisible.  Sa tenue était on ne peux plus habituelle, enfin pour lui: un costume noir parfaitement intact. Il avait laissé son manteau adoré chez lui pour ne pas être encombré. Sam colla son oreille à la porte coulissante qui le séparait du couloir et finalement l'ouvrit pour jeter un coup d’œil rapide avant de la refermer. Sam sortit de la cabine et commença à marcher en direction des wagons de marchandises. Il eu pourtant la mauvaise surprise d'entendre les voix de deux hommes, derrière la paroi. Ni eux ni lui ne pouvaient se voir, mais pour passer au wagon suivant il devrait forcément leur passer devant. Y'a pas trente six passages dans un wagon.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t652-samael-observateur-shifter http://forum.childrenofluxaeterna.com/t657-samael http://ectraconcept.tumblr.com
Butterfly Effect
avatar
Le membre 'Samaël' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Quitte ou double' :
Revenir en haut Aller en bas
Reese Owen
avatar
Reese ne s'était jamais trompé sur Camy. Il s'était toujours ravi de l'avoir en second pour remplacer Cole. Ce dernier était un homme et pouvait parfois se révéler plus un double de Reese qu'une action complémentaire. Camy avait la finesse, la souplesse et la réflexion d'une femme dont il ne bénéficiait pas. Elle ressemblait à Maddie, avec peut-être moins d'impulsivité et moins de passion, ce qui la rendait, par conséquent, moins imprévisible. C'est ce que Reese souhaitait : quelqu'un sur qui il pouvait compter en toute circonstance et qui n'en ferait pas qu'à sa tête. Il voulait un lui au féminin. Et maintenant, il l'avait. En revanche, son penchant pour l'alcool, il s'en serait bien passé. Mais il lui ferait la morale plus tard, ils n'avaient pas le temps pour ça.

A l'entente des pas, Reese se tassa contre une paroi, gardant Camy dans son champs de vision de l'autre côté. Autre chose, Camy et lui avaient rarement besoin de parler. Utilisant les mêmes codes de communication militaire en plus de sa rapidité d'esprit, il leur avait toujours été aisé de faire passer des messages avec un simple regard. Quelques gestes, lui indiquant d'attendre pour leur sauter dessus en toute discrétion, et il conserva le silence.

La discrétion, c'était bien quelque chose qu'il n'avait pas. C'était un truc pour Maddison, ça. Mais il préférait que Camy et lui soient sur cette mission. La place de Sliders était aux commandes, assurément mais Reese avait toujours peur que Maze ne décide d'en faire qu'à sa tete. Avec Camy, il savait qu'elle suivrait les ordres en temps voulu. Salvation avait le don de la discipline.

Reese attendit que les agents soient à leur niveau pour brandir sa main sur la bouche de l'homme pour qu'il n'alerte personne.

Spoiler:
 

Un coup de coude dans les côtes et Reese dut lâcher prise en reculant contre la paroi. Son assaillant appuya fortement sur un gros bouton rouge lumineux et sonna l'alarme qui retentit dans tout le train.


« When you stay long enough, you start fooling yourself into thinking that this is... how it's always gonna be. Then you remember what this place'll look like when it's on fire and... you realize you'll do whatever it takes to keep from watching it burn again. I want you to hear this in no uncertain terms. Someday one of these things is gonna kill you. »
Revenir en haut Aller en bas
Butterfly Effect
avatar
Le membre 'Reese Owen' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Quitte ou double' :


Revenir en haut Aller en bas
Camy Adriacco
avatar
On pouvait sans nul doute lui reprocher son penchant pour la bouteille, même s’il était plus prononcé qu’elle ne l’admettrait jamais - ou en tout cas pas avant longtemps, et pas a n’importe qui. Mais elle faisait toujours en sorte d’être parfaitement opérationnelle. Elle n’avait jamais été prise à défaut sur le terrain, et depuis qu’elle faisait partie de l’Underground, c’était un point sur lequel elle était intransigeante avec elle-même.
C’était donc avec une parfaite maitrise qu’elle évoluait dans le train, attentive aux indications de Reese. Comme lui, elle appréciait à sa juste de valeur de parler le même langage sur le terrain. Ils étaient efficaces ensemble, c’était indéniable. Une petite voix commença à lui suggérer que ça pouvait fonctionner aussi ailleurs, mais elle la réprima aussitôt. Ce n’était pas le moment. Ils avaient une mission à remplir, pas de fantasme à construire. Et les idées idiotes avaient une fâcheuse tendance à s’incruster au pire moment. C’était proprement agacant...

Elle suivit les indications de Reese, se déplaçant avec souplesse pour se mettre hors de vue des deux agents de sécurité qui faisaient leur ronde. Il faudrait les neutraliser proprement pour éviter les problèmes. Ce n’était pas forcément ce qu’il y avait de plus facile : à deux, il suffisait que l’un aille plus vite que l’autre pour risquer de donner l’alarme. Bien sur, Reese et Camy n’étaient pas à leur coup d’essai.
Les deux agents de sécurité leur passèrent devant et dans un même mouvement, Reese et Camy s’élancèrent sur leurs cibles. Seulement Reese prit un coup dans les côtes et l’agent réussit à sonner l’alarme. Super… Leur mission était super bien partie…

de son côté, Camy neutralise Barbie Agent Secret:
 

Camy avait rarement autant raté une action. Barbie et elle se retrouvèrent face à face, revolver sous le nez. Dans ce statut quo, il allait falloir trouver une solution. Camy espérait que ca viendrait de Reese...



The storm is coming but I don't mind
People are dying, I close my blinds

All that I know is I'm breathing
Now

Revenir en haut Aller en bas
Butterfly Effect
avatar
Le membre 'Camy Adriacco' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Quitte ou double' :


Revenir en haut Aller en bas
Samaël
avatar
Unité. Fraternité. Rivalité.
Feat. Reese Owen & Camy Adriacco

Inspirant une fois pour toute, prenant quelques pas d'élan, Samaël se mit à courir dans le couloir pour sauter, prendre appui sur la paroi face à lui et utiliser sa hauteur nouvellement acquise pour asséner un violent coup de poing en pleine tempe au type le plus proche de lui. Poursuivant le geste sans saccader sa course, il lui suffit d'une nouvelle impulsion pour prendre appui sur la paroi en face de la porte et asséner un autre coup de poing, du droit cette fois, à l'autre garde. Pour autant, ces attaques n'avaient pas été assez définitive. Se retrouvant entre les deux hommes Sam jaugea rapidement la situation et opta pour le second garde, pas sonné comme l'autre, et l’empêcha de dégainer d'une main avant de frapper vers le haut, directement sous la mâchoire. La douleur qu'il dû ressentir lui laissa le temps d'aller assommer l'autre garde d'un mauvais coup de coude sur la nuque. Finalement il n'eut pas de mal à achever le dernier type, un simple coup, quoi que violent, à l'arrière du crâne quand sa tête rencontra la paroi derrière lui et il s'effondra. Expirant un soupir bref, il commença à fouille les corps. Il ne trouva qu'un seul pass et malheureusement pour lui il se révéla défaillant. Ou alors c'était le moniteur qui était défaillant, peut être n'aurait-il pas dû prendre appui comme ça sur la paroi?

Comme si ça ne suffisait pas, c'est à ce moment là que l'alarme retentit. Sam leva la tête vers le haut parleur qui relayait le son désagréable et son regard se durcit. Il n'y était pour rien, le bouton d'alerte le plus proche était intact. Que se passait-il? Dans tout les cas, c'était pas bon pour lui. Il devait se dépêcher et cette porte qui ne s'ouvrait pas n'était pas un bon point. Perte de temps... Son regard parcouru le plafond et ses yeux roulèrent dans leurs orbites. Saisissant une poignet en cuivre, il tira et une trappe au plafond s'ouvrit. Il se hissa et le violent brassage d'air à l’extérieur fouetta son visage. Sortir du wagon et passer par les toits du train pour avancer, c'était pas bête, mais c'était bien moins discret. Ses pas allaient s'entendre à l'intérieur, et il ne pouvait figer le temps assez longtemps pour rejoindre les wagons de marchandise. Enfin il pouvait, mais il ne voulait pas. Il devait s'économiser. Alors il faudrait se contenter du wagon suivant. S'extirpant du temps, Sam sauta au dessus du vide pour passer au wagon suivant et força la trappe pour l'ouvrir, laissant au même moment le temps reprendre son court et le vent reprendre sa trajectoire. La force invisible le happa si bien qu'il glissa et n'eut le temps que de se rattraper à la trappe nouvellement ouverte pour ne pas être emporté. Ce qui était sur c'est qu'en dessous on l'avait entendu, et de toute façon l'ouverture avait dû attirer l'attention. La différence c'est que s'il n'était pas tombé, il aurait agit vite.

Il lui fallu quelques secondes pour revenir sur ses pieds, accroupis et se laisser tomber dans le wagon, atterrissant accroupis, fléchissant ses jambes pour amortir la chute. Sa cascade aurait pu être magnifique s'il n'avait pas reçu un violent coup de crosse d'une arme en plein torse qui le repoussa en arrière. Retomber sur le cul, le souffle coupé, c'était pas très spectaculaire. - Vous avez pas entendu l'alarme? Vous traînez ou quoi? - C'était bien parce qu'il se sentait con qu'il leur disait ça, comme si ça pouvait faire une quelconque différence. Se relevant doucement, les mains en l'air, il ne laissa pas le temps au garde de répondre. Le temps, il le subtilisa juste un instant pour charger et le jeter à terre, lui avec, frappant sa tête contre le sol pour l’assommer. Ou était l'autre... Il devait forcément y avoir un autre garde. Quoi que non, peut être pas, après tout l'alarme avait sonné, il avait dû rester en retrait au cas ou mais l'autre avait dû partir voir. Enfin espérons.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t652-samael-observateur-shifter http://forum.childrenofluxaeterna.com/t657-samael http://ectraconcept.tumblr.com
Butterfly Effect
avatar
Le membre 'Samaël' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Quitte ou double' :
Revenir en haut Aller en bas
Reese Owen
avatar
Reese et Camy perdaient du temps. Bientôt, c'est toute la cavalerie du train qu'ils auraient sur les fesses et la mission serait compromise d'office avec un capital de chance de s'en sortir très réduit. Il lui fallu réfléchir vite. Le militaire serrait sa gorge dans son bras, une arme pointée sur la tempe de Reese pour menacer Camy.

– Baissez votre arme !

Mais Reese fixa Camy pour l'inciter à ne rien faire. Il regarda Barbie et se mit à sourire. Si ces deux là ne faisaient rien de plus, ils n'étaient pas positifs. S'ils n'étaient pas positifs alors Reese et Camy avaient plus de chance que prévu. Reese eut un rire, tenant le bras de Ken entre ses mains.

– C'est dingue, il faut tuer qui pour avoir des French fries, ici ?!

Ken & Barbie VS Calamity Jane & G.I. Joe:
 

Reese se pencha pour récupérer son arme mais n'eut pas le temps de se redresser avant que Ken ne lui envoie son pied dans le visage, le plaquant dos contre la porte du wagon. Si Ken tenta de récupérer son bien à feu, Reese le lança à Camy pour qu'elle reprenne le dessus sur l'un comme sur l'autre.


« When you stay long enough, you start fooling yourself into thinking that this is... how it's always gonna be. Then you remember what this place'll look like when it's on fire and... you realize you'll do whatever it takes to keep from watching it burn again. I want you to hear this in no uncertain terms. Someday one of these things is gonna kill you. »
Revenir en haut Aller en bas
Butterfly Effect
avatar
Le membre 'Reese Owen' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Quitte ou double' :


Revenir en haut Aller en bas
Camy Adriacco
avatar

Comment peut on avoir autant de mouïse sur une opération, ça tenait de la magie maléfique. Ou d’une mauvaise vibration d’un Positif / Candidat. Et Reese se trouva pris par Ken, menacé de son arme. Elle-même tenait Barbie en joue pour la garder à distance. Elle jeta un coup d’oeil à Reese, pas impressionnée pour autant. Elle en avait vu d’autre et elle était assez pro pour ne pas s’émouvoir de ce genre de menace. Surtout quand Reese en rajoutait une couche d’un coup d’oeil. Elle lui faisait confiance pour avoir plus d’un tour dans la poche.

Et en effet, il réussit à se débarrasser de Ken d’un bon coup de tête. De son côté, Barbie eut la mauvaise idée de vouloir tirer sur Reese, oubliant du même coup que Camy, elle, n’était pas entravée de quelque manière que ce soit. D’un coup, elle lui claqua le poignet, l’obligeant à lâcher son arme, qui partit hors de portée de Barbie. A temps pour réceptionner l’arme de Ken et elle pointa les deux agents de sécurité d’une main ferme.

« Tatata… On s’arrête. Tout de suite. Sinon c’est vous qu’on coupe en frites… Mon pote sera ravi… »
« Tu tireras pas, poulette. »

Camy eut un sourire angélique.

« Try me... »

Barbie et Ken ont fait Polytechnique:
 

Barbie et Ken ont à peine échangé un regard qu’ils firent un mouvement, l’un pour reprendre Reese en main, l’autre pour tenter de maitriser Camy. Ils n’avaient pas levé un doigt que Camy tira. Genou pour les deux. Rien de mortel, mais ils auraient du mal à marcher. Et Barbie ne pourra plus vraiment se mettre en minijupe. A cette distance, aucune chance de manquer. Ils n’avaient pas besoin d’eux, et surtout, c’étaient deux témoins qui pourraient les identifier. Des gardes morts étaient des gardes qui ne leur poserait plus de problème. Elle serra les lèvres. Ca n’avait pas été prévu au programme, mais quand on avait pas le choix…

« Ok, on avance. »



The storm is coming but I don't mind
People are dying, I close my blinds

All that I know is I'm breathing
Now

Revenir en haut Aller en bas
Butterfly Effect
avatar
Le membre 'Camy Adriacco' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Quitte ou double' :


Revenir en haut Aller en bas
Samaël
avatar
Unité. Fraternité. Rivalité.
Feat. Reese Owen & Camy Adriacco

L'espoir, une illusion certaine. Elle pouvait être l'une des plus grandes forces mais aussi l'une des plus grosses stupidités qui puissent exister. Encore que l'espoir, au même titre que la chance, n'était pas quelque chose sur laquelle Sam s'appuyait. Alors du coup, quand le second garde se montra, arme en main, il ne s'en étonna pas une seconde, et fut rappelé à la dure réalité d'une mission bien faîte: une bonne mission c'est une mission douloureuse. Au moins, qu'elle soit réussit ou non, on est content d'être encore en vie. Le coup partit sans crier gare et Sam n'eut qu'une fraction de seconde pour réagir et fit appel à sa capacité pour arrêter tout ça... Mais trop tard. Le temps s'arrêta certes, la balle aussi... mais dans son bras. Autant dire que la brûlure qu'il ressentit au creux même de ses chairs lui arracha un cri que bien heureusement en l'état actuel des choses personne ne pu entendre. Son visage prit un teint cramoisie alors que la douleur se répandait. Le sang ne coulait pas encore, contenu par la balle à l’intérieur, mais ce n'était que temporaire. Et il était hors de question qu'il laisse de telles traces.

Bien, en l'état, la balle était figée dans le temps et donc dans l'espace tant qu'il n'en décidait pas autrement. Il n'avait donc qu'à... Et un nouveau cri, cette fois étouffé, s'extirpa de sa gorge alors qu'il reculait d'un pas, arrachant de cette façon la balle encore chaude de son bras. Maintenant il devait contenir le sang et c'est un regard noir qu'il lança à son assaillant statufié quand il le frappa en plein visage de son poing valide. Le choc fut tel qu'il tituba en arrière et alors que le temps repartait, ajoutant à son étourdissement, Samaël l'acheva, sans le tuer. S'agenouillant à côté de lui il commença à lui retira rapidement sa chemise pour en faire un garrot et le serrer si fort qu'il ranima un instant la douleur. Le sang n'avait pas quitté son bras, ou en tout cas la surface de son bras, et c'était tant mieux, il ne laissait aucune trace, seulement lui en garderait une, et plutôt vilaine. Pour le moment, Sam récupéra sur ce garde là un pass électronique fonctionnel et continua d'avancer. Il ne devait plus être bien loin...
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t652-samael-observateur-shifter http://forum.childrenofluxaeterna.com/t657-samael http://ectraconcept.tumblr.com
Reese Owen
avatar
Reese resta un instant bouche bée et releva les yeux sur Camy.

– Tu sais que les genoux, ça fait VRAIMENT mal ?!

Et il savait de quoi il parlait. Des années plus tard, le sien le faisait parfois encore boiter. Il retrouva vite ses esprits et se pencha pour récupérer les pass de Barbie et Ken. Quand ce dernier tenta de se défendre, Reese lui assena un violent coup dans le nez pour l'assommer. Avec la force, l'élan et la hauteur de son poing, Ken n'eut pas le temps de dire "Yu" qu'il chantait déjà avec les Elfes. Il récupéra ensuite les badges et en tendit un à Camy.

Mais au loin, il entendait - et il sentait les vibrations au sol - que la cavalerie arrivait. Parmi eux, Jason et Gen, envoyés par Liberation, déguisés en agent de sécurité. Reese et Camy les arrangeait bien finalement, il leur permettait de se rendre sur place avec une excuse toute chaude. Ils avaient le même plan qu'eux : atteindre le wagon, se planquer jusqu'à l'arrivée et détourner la cargaison une fois là-bas. Mais pour l'heure, ils avaient clairement l'avantage. Se dépêchant en les entendant approcher, Reese posa une main sur l'épaule de Camy pour la pousser à s'engouffrer avec lui dans le wagon une fois la porte déverrouillée.

– On n'a pas beaucoup de temps.

Ils n'avaient jamais autant manqué de chance sur une mission. Maze serait vert de rage en l'apprenant, mais pour l'heure, c'était le cadet de ses soucis. Reese promena son regard sur les tonnes de rayons de cartons bien agencés à la recherche de ceux qui les intéressaient. S'ils pouvaient au moins les identifier, ils pourraient au moins les marquer pour l'arrivée, de façon plus visible.

Et quand il entendit la porte s'ouvrir - du côté de Samael - il attrapa Camy pour se planquer derrière une pile de caisses. C'était la seule solution pour eux : jouer au chat et à la souris.

Spoiler:
 


« When you stay long enough, you start fooling yourself into thinking that this is... how it's always gonna be. Then you remember what this place'll look like when it's on fire and... you realize you'll do whatever it takes to keep from watching it burn again. I want you to hear this in no uncertain terms. Someday one of these things is gonna kill you. »
Revenir en haut Aller en bas
Camy Adriacco
avatar
Camy lui passa à côté d’un air peu amène.

« C’était ça ou je les abattais. Tu préfères quoi ? » Elle jeta un coup d’oeil aux deux gardes qui se tordaient de douleur. Pas longtemps d’ailleurs, Reese prenant grand soin de les assommer au passage. « On devrait pas les laisser derrière nous… Ils nous ont vu… Et on travaille à la surface… Il se passera quoi s’ils nous identifient ? » A contrecoeur, elle le suivit néanmoins en direction du wagon qui les intéressait. Les deux agents blessés la dérangeaient, mais que pouvaient-ils faire d’autre ? Ils n’étaient pas au Moyen-Orient, ils ne pouvaient pas non plus abattre les gens à vue.

Une fois dans le wagon, il était évident qu’ils n’étaient pas seuls. Bon sang, apparemment, ce convoi attirait bien des convoitises. Et il y avait tellement de monde que Camy doutait qu’ils passent inaperçus.

Ils se font repérer:
 

Sans bruit, ils se faufilèrent entre les caisses. Personne ne les avait encore repéré depuis qu'ils avaient mis les pieds dans ce wagon. Ca changeait. Ils savaient qu'ils n'étaient pas seuls, mais ne savaient pas encore quels étaient les forces en présence. Vu leur chance jusque là, autant se montrer circonspects.



The storm is coming but I don't mind
People are dying, I close my blinds

All that I know is I'm breathing
Now

Revenir en haut Aller en bas
Butterfly Effect
avatar
Le membre 'Camy Adriacco' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Quitte ou double' :


Revenir en haut Aller en bas
Samaël
avatar
Unité. Fraternité. Rivalité.
Feat. Reese Owen & Camy Adriacco

Le pass électronique fonctionna parfaitement, pas comme le premier défectueux qu'il avait pu obtenir, et Samaël passa au wagon suivant. C'était le bon, il pouvait observer la quantité pour le moins impressionnante de caisses surprotégées qui s'entassaient là dedans. Étouffant un grognement dû à la douleur de son bras, Sam se retourna et se plaça entre les deux portes avant de se baisser. Accéder au mécanisme ne fut pas compliqué, en revanche, l'actionner... Oui, parce qu'il était entrain d'essayer de décrocher le wagon. En cas d'incident deux wagons pouvaient être décrochés l'un de l'autre, tout était normal à ce sujet, mais encore fallait-il y parvenir, surtout avec un bras en moins. La locomotive était loin devant, il avait parcouru trois wagons en tout, ces trois wagons qui allaient bientôt être livré à eux même dans la vie de wagon adulte décroché de maman locomotive qui se baaarre... Sam parvint enfin à pousser le dur levier et à décrocher le tout. Lentement, les deux anneaux s'éloignèrent et la force de tractation de la locomotive ne fut plus aussi forte, si bien que les trois wagons de queue s'éloignèrent gentiment du reste du convoi, laissant ainsi hors jeu les quelques gardes qu'il avait rencontré au début... Et un boulet en moins pour la suite.

Reculant, il laissa la porte se refermer et fit face à nouveau au chargement. Bien, maintenant il devait aller de l'autre côté et décrocher l'autre wagon. Traversant l'espace clôt, il approchait de la porte opposée. Plan A, décrocher le wagon, laisser la locomotive aller trop loin pour que les autres gardes ne soient un problèmes, et décharger le wagon dans un camion qui devrait attendre dans le coin. Plan B... La même chose, à quelques détails prêt... Aux dernières nouvelles il était seul là dedans, quoi qu'il se demandait bien la raison pour laquelle l'alarme avait été tiré un peu plus tôt. Atteindre l'autre porte fut aussi simple que dire bonjour. Ouvrant les deux battants, comprenant aisément que d'autres gardes arrivaient, il ne perdit pas de temps. Encore une fois, le mécanisme était dur et il dû forcer...

Spoiler:
 

C'est au prix de la sueur de son front et de la douleur de son bras que le mécanisme céda et que les wagons se séparèrent. La locomotive accélérait toujours alors que le wagon de marchandise ralentissait. Les gardes étaient arrivés au niveau de la porte mais impossible désormais de sauter et c'est dans un sourire satisfait et probablement très agaçant pour les pauvres gars de la sécurité que Sam se retourna et ferma la porte. Le tout maintenant était d'attendre que le wagon s'arrête de lui même... Et comprendre après tout ce temps que des intrus étaient à bord.
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t652-samael-observateur-shifter http://forum.childrenofluxaeterna.com/t657-samael http://ectraconcept.tumblr.com
Butterfly Effect
avatar
Le membre 'Samaël' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Quitte ou double' :
Revenir en haut Aller en bas
Reese Owen
avatar
En entendant les pas, Reese fronça les sourcils et retint même sa respiration à l'idée d'être détecté. Il se colla dos à une caisse pour tenter de passer la tête et voir la personne qui approchait. Quand l'homme fut de l'autre côté, les séparant des gardes sans le savoir, il regarda Camy sans comprendre mais ne réagit toujours pas. Il sentit alors la première secousse du train impliquant qu'il s'était passé quelque chose. Un décrochement du wagon ne lui vint pas tout de suite à l'esprit. Il n'était même pas sûr que ce puisse être possible. Mais il en fut presque convaincu quand le wagon commença à ralentir dans sa course après une seconde secousse. Les yeux ronds, il fixa Camy  en se demandant combien ils étaient sur ce wagon.

Reese ferma les yeux, la tête calée contre une caisse, prêt à réagir s'il le fallait. Qui qu'était cet homme, il avait stoppé le train au milieu de nulle part et l'Underground avait besoin de ce chargement. Maze se rendrait vite compte que le train a un problème et il ferait demi tour. Dans tous les cas de figure, il y aurait du renfort. S'ils ne pourraient pas tout récupérer, au moins pourraient-ils prendre avec eux quelques médicaments.

Ne sachant pas à qui il avait à faire, Reese allongea le bras en soupirant doucement. Samael ouvrit alors la porte du wagon et l'air frais s'engouffra presque instantanément. Reese arma son pistolet en grimaçant, tentant de faire au plus discret possible.

SUCCÈS : Samael n'entend pas le cliquetis de l'arme et Reese attend de s'assurer qu'il s'est éloigné de quelques mètres pour bouger.
ÉCHEC : Samael reconnaît le cliquetis de l'arme et ses sens sont en alerte.


« When you stay long enough, you start fooling yourself into thinking that this is... how it's always gonna be. Then you remember what this place'll look like when it's on fire and... you realize you'll do whatever it takes to keep from watching it burn again. I want you to hear this in no uncertain terms. Someday one of these things is gonna kill you. »
Revenir en haut Aller en bas
Butterfly Effect
avatar
Le membre 'Reese Owen' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Quitte ou double' :


Revenir en haut Aller en bas
Camy Adriacco
avatar
Ok, ils étaient bien planqués tout les deux dans leur wagon. Mais ils n’avançaient pas vraiment dans leur plan. Pire encore, ils n’étaient visiblement pas les seuls à convoiter le chargement, et l’autre joueur semblait visiblement mieux loti qu’eux. Encore un peu, et les médicaments leur passeraient sous le nez. Camy eut une pensée pour tout ceux qui comptaient sur eux, sur ce convoi, pour les aider à mieux vivre. Il n’était pas question de les décevoir.

Elle croisa le regard de Reese, interrogatif. De son côté, elle se sentait plutôt vindicative. Ils ne s’étaient pas donné autant de mal pour laisser un abruti leur souffler le chargement sous le nez. Elle rendit donc un regard mécontent, un brin furieux. Avec une lueur interrogative en sentant la secousse, la premiere. Elle raffermit sa prise sur son arme, s’attendant à autre chose. Au lieu de ça, ce fut une deuxième secousse qui lui fit froncer les sourcils. Elle eut la sensation du ralentissement progressif et comprit donc que l’autre joueur avait décroché les wagons et la locomotive. Ca expliquait les secousses qui avaient précédé.

Elle sentit elle aussi le courant d’air lorsque la porte se retrouva ouverte et suivit Reese en armant son pistolet.

Et Camy, elle est discrète:
 


Il est temps de passer à l’action:
 


Elle était bien campée sur ses deux pieds, son arme pointée entre les omoplates de l'homme à quelques pas d'elle. Ainsi surveillé, Reese aurait toute latitude pour venir le désarmer. Enfin un peu de chance. Elle se tenait prête à déclencher son pouvoir, s’attendant à un mauvais tour du drôle.

« Montre moi tes mains. Et lâche ton arme. Et surtout… Montre moi ta petite gueule… » Et lorsqu’il se fut retourner, elle resta un peu la bouche ouverte. Elle ne s’était pas attendue à retrouver Samael ici, dans ces conditions - et surtout pas à ce qu’un autre visage vienne s’intercaler dans la partie. Elle chassa rapidement l’image d’Arch de sa tête - pas le moment - et raffermit sa prise sur son arme.
« Merde, qu’est-ce que tu fous là ?! » Question idiote s’il en était.



The storm is coming but I don't mind
People are dying, I close my blinds

All that I know is I'm breathing
Now

Revenir en haut Aller en bas
Butterfly Effect
avatar
Le membre 'Camy Adriacco' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Quitte ou double' :


--------------------------------

#2 'Quitte ou double' :


Revenir en haut Aller en bas
Samaël
avatar
Unité. Fraternité. Rivalité.
Feat. Reese Owen & Camy Adriacco

Samaël observait les rails défiler et la locomotive s'éloigner. C'était une chose de ralentir un wagon, c'en était une autre de stopper une locomotive. Ils étaient déjà loin. Attendant que la vitesse soit un peu plus correcte, il rouvrit finalement la porte, appréciant l'air frais qui s'engouffra dans le wagon, inspirant profondément. Après cette petite incursion en placard étriqué, il aurait bien besoin d'espace et cette foret était plus que revigorante. Mais c'est un cliquetis suspect dans son dos qui attira son attention, et si ses yeux bougèrent par réflexe, le reste de son corps demeura absolument immobile, comme s'il n'avait rien entendu. - « Montre moi tes mains. Et lâche ton arme. Et surtout… Montre moi ta petite gueule… » - Cette voix... Familière. Sam se retourna doucement, curieux, et c'est lorsqu'il pu poser son regard sur le visage de Camy qu'il la replaça dans sa mémoire. - « Merde, qu’est-ce que tu fous là ?! » - Ce à quoi il ne répondit qu'en levant les yeux au ciel avant de se retourner vers la porte ouverte. Trop tôt pour sauter, il allait pas courir après le wagon comme un con non plus. Bon et bien... Socialisons.

Alors comme ça vous vous faite un petit voyage? - Se retournant, Sam posa son regard sur l'arme encore rivée vers lui. - Pointe ça ailleurs, s'il te plait. - C'était sympa de savoir qu'elle allait bien, visiblement, mais c'était pas vraiment le bon moment. Ils étaient deux, armés, en action à l’évidence. L'évidence, c'était qu'ils étaient là eux aussi pour les médicaments. De quoi ouvrir tout un champ sur l'éthique, la moralité, le besoin des gens... Et sa rémunération. Il n'était pas quelqu'un de cupide, mais on l'avait engagé pour faire ce boulot, il ne pouvait pas planter un client. Bon, puisqu'ils étaient coincés là... - Gagnons du temps. - Comique.. - Ce chargement est à moi. Je vous laisse le wagon... Ça cadre pas avec ma déco.
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t652-samael-observateur-shifter http://forum.childrenofluxaeterna.com/t657-samael http://ectraconcept.tumblr.com
Reese Owen
avatar
Reese roula des yeux en les regardant l'un après l'autre. Etait-ce une blague ou s'était-il endormi devant la télé. Voilà qu'il rêvait ? Reese leva son arme et haussa les sourcils.

– Je dérange, peut-être ?!

Reese s'avança jusqu'à Samael. Sa tête ne lui disait rien, c'était certain. Se pouvait-il qu'il soit de Liberation ? Ces gars-là n'agissaient jamais en solitaire, de ça, Reese était certain. Il le détailla de haut en bas avant de reporter ses yeux dans les siens. Que Camy le tienne en joue, Reese n'avait pas peur de lui. De quoi avait-il peur, d'ailleurs, c'était souvent la question qu'on se posait en se demandant si un jour Reese allait enfin comprendre qu'il n'était pas invincible.

– J'ai une autre option, pour toi. Cette nana derrière moi, j'aimerais pas la voir pointer un canon sur mes fesses, si tu vois ce que je veux dire quand je parle d'impulsivité féminine ? Donc, faisons simple... - Il s'éclaircit la gorge en portant une main à sa gorge - Nous n'avons pas prévu de prendre TOUT le chargement. On te laisse ce dont nous n'avons pas besoin et on repart, sans encombres, avec ce pour quoi nous sommes venus. C'est honorable, tu ne trouves pas ? - Il tourna la tête vers Camy - Je trouve ça particulièrement fairplay, non ? - Reese reporta son attention sur Samael en retrouvant son sérieux. - Peu importe pour qui tu travailles... Tu ne repartiras jamais avec l'intégralité de ce chargement.

Maze et Maybel avaient dû noter que le signal de Reese et Camy s'était stoppé. Ils devaient sûrement être en arrivage maintenant des fois qu'ils aient rencontré des problèmes. L'Underground avait toujours une solution de secours. C'était la règle. Malheureusement, avec cette solution, ils ne pourraient pas emporter grand chose dans le pick-up. Bien moins que ce qu'ils avaient prévu de détourner à l'arrivée. Mais ce serait mieux que rien, non ?


« When you stay long enough, you start fooling yourself into thinking that this is... how it's always gonna be. Then you remember what this place'll look like when it's on fire and... you realize you'll do whatever it takes to keep from watching it burn again. I want you to hear this in no uncertain terms. Someday one of these things is gonna kill you. »
Revenir en haut Aller en bas
Camy Adriacco
avatar

Evidement, Samael n’était pas là pour faire du macramé.

« Il ne me plait pas. Je le trouve bien, pointé comme ça, mon flingue… » Elle avait un sourire prêt à mordre mais à son regard, on ne se faisait pas d’illusion : elle avait beau connaitre le nouveau joueur, elle ne ferait pas de cadeau. Elle n’était pas d’humeur du tout, en prime. Ca avait en tout cas peu amusé Reese, qui s’était avancé pour mieux détailler Samael. Bon sang, il était obligé de faire le malin comme ça ?!

Elle se fendit d’un nouveau sourire un brin pervers lorsqu’il parla de pointer une arme sur les fesses, sourire qui sous-entendait « c’est pas les fesses que je vise ».

« Plus qu’honnête, ouais… et Caleb est un type honnête… » Répondit-elle sans lâcher Samael du regard. Elle se souvenait parfaitement de tout le fun qu’ils avaient pu partager, à un moment où elle en avait bien eu besoin. Et elle en gardait un excellent souvenir - sans compter qu’encore maintenant, elle le trouvait parfaitement consommable. Mais l’avoir au bout de son arme et dans l’état d’esprit où elle était depuis sa mission avec Arch, elle n’était absolument pas disposée à lui faire l’ombre d’un cadeau.
Elle le surveillait, et elle était prête à déclencher son pouvoir à la moindre alerte pour prévenir tout drame - pour elle ou surtout Reese, qui semblait souvent oublier le sens du mot « prudence » . La situation était potentiellement explosive. Elle n’avait pas vu d’arme dans les mains de celui qu’elle connaissait sous le nom de Caleb, mais elle doutait qu’il soit venu les mains vides s’il avait l’intention de repartir les poches pleines.
Reese et elle avaient aussi eu d’autres projets pour ce chargement. Camy aurait d’ailleurs bien eu envie de tout ramener. Mais mieux valait effectivement un petit peu que rien du tout.

Elle était prête à l’action, surveillant Samael attentivement.

« Accepte. Ca nous évitera des conversations nettement plus désagréables que lors de notre derniere rencontre... »



The storm is coming but I don't mind
People are dying, I close my blinds

All that I know is I'm breathing
Now

Revenir en haut Aller en bas
Samaël
avatar
Unité. Fraternité. Rivalité.
Feat. Reese Owen & Camy Adriacco

La tension de cette conversation était bien différente que celle qu'ils avaient pu expérimenter quelques années plus tôt. Moins... chaude. Enfin d'une autre manière. Peu importe. Samaël ne lâchait pas Camy du regard, même lorsque l'autre approcha. Pointer une arme sur.. Sam leva les yeux au ciel. Elle se souvenait de son nom, enfin le nom qu'il lui avait donné. Tant mieux, parce que lui l'avait oublié, ça lui permettait de savoir sous quel patronyme elle le connaissait. Donner un nom différent à tout le monde n'était pas une mauvaise idée mais le tout était encore de savoir qui sait quoi. A l'heure actuelle il se sentait un peu prit au piège. Sauter du wagon n'était pas une option et les deux, avec leurs flingues pointés sur lui... C'était désagréable. Ils voulaient prendre une part du butin et lui laisser le reste? Il n'était pas du genre à récupérer les restes des autres, d'autant plus que son contrat était clair: en récupérer un maximum. Connaitre Camy, pour quelques nuits endiablées, n'était pas suffisant pour qu'il daigne partager. Et s'ils voulaient le motiver pour ça, il allait falloir arrêter les menaces à peine cachées, c'était le genre de chose qui lui faisait faire l'absolu opposé. Un sourire amusé avait d'ailleurs étiré ses lèvres à la dernière phrase de Camy.

Pendant qu'ils "discutaient" gentiment, le wagon c'était enfin arrêté. Il était temps, cette conversation devenait un peu trop longue. Un très court laps de temps figé lui permit de jeter un œil à l'extérieur: le camion venait d'arrêter le moteur. Il avait d'ailleurs pu voir le reste du train, il pourrait l'informer sur ça: s'ils s'étaient arrêté, s'ils revenaient... Enfin ils avaient le temps, pour le moment. Pour les deux autres il n'avait pas bougé d'un poil. Et d'ailleurs depuis tout à l'heure il n'avait pas ouvert la bouche, quoi que c'était plutôt drôle de les voir essayer de le forcer à leur lâcher une partie du chargement, pas besoin de parler.  - Je me souviens surtout que nos conversations n'avaient pas été très nombreuses. -  Des bruits de pas, peu discrets, annoncèrent l'arrivée du chauffeur. A la base Sam devait l'attendre dehors, il avait dû penser que quelque chose se passait, c'est d'ailleurs pour ça que depuis l’extérieur, il avait levé son fusil vers les deux contrevenants sans un mot. Il aimait bien les chauffeurs qui parlaient pas, il se sentait un peu comme Zorro, sans le costume ridicule. En plus il était typé hispanique! - Je disais donc, mon chargement. Jetez vos armes.
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t652-samael-observateur-shifter http://forum.childrenofluxaeterna.com/t657-samael http://ectraconcept.tumblr.com
Reese Owen
avatar
Reese tourna lentement la tête vers Camy. Etait-elle sérieuse ou faisait-elle semblant ! Pour le coup, il faillit prendre la défense de leur assaillant. S'il était de Liberation, la cavalerie de manquerait pas d'arriver. Si seulement Reese pouvait capter un ou deux visages, s'il pouvait un temps soit peu mémoriser des détails... Il n'en disait rien mais il menait sa propre enquête. Sans la volonté de rencontrer Liberation, il voulait surtout connaître son ennemi. Savoir de quoi il était capable, comment il pouvait l'appréhender. Là où il écoutait Maddison, c'était sur son laïus sur le fait de ne jamais considérer son ennemi autrement que comme un allié possible. Et ça, c'était quelque chose que Reese aimait. Il n'était pas pour Liberation et ne partageait pas leurs opinions. Néanmoins, il savait reconnaître une force de frappe quand il en voyait une. Si un jour ils se faisaient attaquer, Reese était presque persuadé de pouvoir compter sur leur aide pour s'en sortir. Aussi, il mémorisait chaque détail du visage de "Caleb".

Et puis il secoua la tête. - Désolé, je peux pas laisser faire ça. - Reese allait relever son arme pour tenter de le dissuader quand il aperçut le fusil pointé sur lui. La cavalerie de Liberation, alors ? Reese passa de l'un à l'autre, le regard concentré, l'arme basse mais toujours entre ses deux mains. Ils étaient deux contre deux. Si Camy s'occupait de son cher et tendre, Reese pouvait gérer le type avec le fusil. Mais ce dernier était déjà braqué sur lui. Que Camy ou lui fassent un mouvement, c'était Reese qui prendrait la balle, le temps qu'ils s'en rendent compte et réajustent leur tir. Reese entendit la voix de Maybel dans son oreillette. Leur signal ne bougeait plus depuis un moment maintenant, s'ils ne répondait pas, Maze et elle comprendraient qu'il se passait quelque chose et accélèreraient. Reese ne pouvait à présent compter que là-dessus.

En même temps, il songea à tout ce qu'ils perdraient s'ils ne faisaient rien à attendre là que ça se passe. Reese serra la mâchoire, écoutant le rythme de son coeur accélérer. Combien de fois avait-il frôlé les balles ? Combien de fois avait-il défié la mort ? Il y avait toujours échappé ! D'une façon ou d'une autre, il était toujours en vie. Il fit confiance à sa bonne étoile. Ce n'était pas un tueur mais avant tout un très bon tireur.

– C'est trop important.

Reese releva soudainement son arme en visant l'homme au fusil, évaluant en une fraction de seconde le chemin à parcourir.

SUCCÈS : Dans la folie, le fusilier se prend tout de même une balle.
ÉCHEC : Trop rapide, trop sombre, Reese manque sa cible.


« When you stay long enough, you start fooling yourself into thinking that this is... how it's always gonna be. Then you remember what this place'll look like when it's on fire and... you realize you'll do whatever it takes to keep from watching it burn again. I want you to hear this in no uncertain terms. Someday one of these things is gonna kill you. »
Revenir en haut Aller en bas
Butterfly Effect
avatar
Le membre 'Reese Owen' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Quitte ou double' :


Revenir en haut Aller en bas
Camy Adriacco
avatar
Pas plus que Samael Camy ne détournait le regard. Elle couvrait son leader, d’abord. Et puis elle se remémorait fort bien leurs entrevues successives avant qu’elle ne quitte Megalopolis pour rejoindre Quantico. Ils s’étaient bien amusés - elle en tout cas - et elle déplorait quelque peu de le retrouver de l’autre côté de son arme. D’autant plus aujourd’hui qu’elle était tout à fait d’humeur à se saccager sans vergogne - s’ils n’avaient pas eu une mission à accomplir, Reese et elle.

Lorsque Samael fit d’ailleurs une remarque sur le fait que leurs rencontres n’avaient pas exactement consisté en des débats littéraires sur le sens de la poésie post-moderne, elle lui servit un petit plissement de paupières méprisant. C’était pourtant parfaitement vrai, mais elle n’avait pas vraiment envie d’épiloguer en présence de Reese - même si en temps normal, elle n’aurait rien eu contre une bonne discussion sur le bon vieux temps, une bière à la main. Et ce qui arriverait ensuite… Non, elle n’était plus dans cet état d’esprit...

Elle sentit l’arrêt du wagon et se concentra sur leur problème immédiat. Comme Reese, elle comprenait que wagon arrêté signifiait une arrivée de renforts bienvenus. Mais Samael n’était pas seul, lui non plus. Un nouveau joueur se pointa à l’entrée du wagon et braqua son arme sur Reese. Camy serra les lèvres mais ne baissa pas son arme pour autant ni ne détourna le regard. Elle avait conscience de la présence de l’autre a la limite de son champ de vision, mais c’était Samael sa cible. Et elle ne ferait rien sans l’ordre de Reese, pas pour l’instant en tout cas.
Elle entendit aussi Maybel leur demander où ils en étaient et se sentit soulagée, mais en attendant… Il faudrait agir…

Et Reese prit sa décision.

le ton de sa voix, déterminé, plus que le sens de ses paroles, lui donna l’indication de ce qu’elle avait à faire. Elle laissa filer l’adrénaline et son pouvoir se déclencha aussitôt, mais elle aurait préféré une autre vision.
La premiere image qui lui vint fut le coupe de fusil du partenaire de Samael qui toucha Reese à la gorge, le tuant net en maculant de sang une bonne part du chargement. Elle n’avait aucune idée du temps qu’elle avait pour éviter une nouvelle fois que Reese ne meurt, mais elle décida rapidement qu’il était plus important qu’elle. Et elle ne voyait de toute façon qu’une seule solution pour le sauver. Libératrice, peut être...
Dans un même mouvement, elle tira sur Samael pour détourner son attention et se plaça sur la ligne de mire du chauffeur, qui changea sa visée au dernier moment, tirant en même temps que Reese. Et tout de suite après la double déflagration, elle sentit la morsure de la balle dans sa poitrine. Les médecins la trouveraient juste au dessus du coeur, mais en attendant, le coup lui coupa le souffle. Elle tomba en arrière sur Reese et lacha son arme pour la porter sur la plaie, tentant vainement d’arrêter le sang, suffocante.

Samael est touché:
 



The storm is coming but I don't mind
People are dying, I close my blinds

All that I know is I'm breathing
Now

Revenir en haut Aller en bas
Butterfly Effect
avatar
Le membre 'Camy Adriacco' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Quitte ou double' :


Revenir en haut Aller en bas
Samaël
avatar
Unité. Fraternité. Rivalité.
Feat. Reese Owen & Camy Adriacco

Tout partit en vrille en quelques secondes. L'homme décida qu'il valait mieux mourir pour ce chargement et leva son arme pour tirer. Bernardo, oui il s'appellera Bernardo pour la forme, réagit à la seconde et tira aussi, au même moment. Une détonation plus tard et une fraction de seconde, Samaël avait stoppé le temps dans une inspiration un peu hâtive. Autour de lui un spectacle étrange et désagréable se posait, un paysage plutôt. Camy s'était interposée entre la balle de Bernardo et Reese, elle était à rien de se la prendre et il ne pouvait rien faire pour l'en sortir. Bernardo quand à lui s'était prit une balle en pleine gorge et était entrain de tomber. Quelle merde.

Samaël passa sa main dans ses cheveux avant de voir la balle qui venait vers lui et sursauta avant de lancer un regard noir à Camy. Une balle aujourd'hui serait suffisante! Sam se décala d'un pas, se sortant de la trajectoire du projectile avant de réintégrer le temps et que tout terminer de se passer. Camy tomba sur Reese, la balle s'étant loger dans sa poitrine alors que Bernardo s'écroulait lourdement sur les rails. Sautant sur la confusion, Sam éloigna l'arme de Camy qui était tombé par terre et revint à sa place tout en observant la jeune femme. - Ah c'est malin ça... - Balayant le wagon du regard il commença à lire chaque étiquette avant d'ouvrir de force l'une des caisses. Il fallait empêcher ce sang de sortir. Sa mission restait prioritaire mais il était hors de question qu'il laisse Camy dans cet état. Si ça avait été un type lambda il l'aurait fait, mais là, non. Il avait récupéré des compresses et de quoi calmer la douleur. Ce wagon, outre étant un butin de choix, était aussi un hôpital ambulant. Sam laissa tomber les compresses à côté de Camy et commença à remplir une seringue avec le liquide avant de croiser le regard du type. - C'est un antalgique. - Aurait-il la permission de lui injecter ou devrait-il le faire sans?
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t652-samael-observateur-shifter http://forum.childrenofluxaeterna.com/t657-samael http://ectraconcept.tumblr.com
Reese Owen
avatar
Ce n'était pas la première fois qu'un soldat tombait dans ses bras. C'était un sinistre réflexe que de rattraper Camy avant qu'elle ne s'effondre. Il la pesa dans ses bras et se laissa tomber avec elle en la gardant contre lui. Il posa son arme à côté de lui sans faire attention à Samael qui déambulait dans le wagon. Reese avait déjà posé sa main sur la poitrine de Camy et ne cessa de prononcer son nom à voix basse pour l'intimer de rester avec lui - et en vie. Des balles, il en avait reçu et il savait ce que ça faisait. Il ignorait si Camy survivrait à celle-ci, néanmoins, il ne pouvait estimer de la gravité de la position du projectile. Il la réhaussa contre lui, la tête de la jeune femme contre son épaule et il dégrafa son veston pour mieux voir la plaie, ce qui n'aida pas à le rassurer. Et pendant ce temps, il n'avait que son nom à la bouche. Il n'était pas mal venu de dire que Reese paniquait.

Quand il entendit les compresses tomber à côté de lui, Reese reprit son arme et la pointa furieusement sur Samael, le regard noir. Il était handicapé, il ne pouvait pas bouger, ne pouvait pas laisser Camy là, il était, finalement sans défense, outre le pistolet entre ses doigts. Ce dernier était même stable, l'homme ne perdant pas de sa superbe même dans les pires situations. Il menaça Samael lorsque celui-ci revint avec sa seringue. Les dents serrées, la main pressant fermement la poitrine de Camy, Reese fixa son adversaire longuement sans rien dire, la respiration courte. Il se mit à trembler au bout de quelques secondes. C'était le souvenir de son frère qui lui revenait, et celui de son meilleur ami. Si Camy venait à manquer à son tour, il ne se le pardonnerait jamais. Il ne laisserait pas non plus qui que ce soit s'approcher.

Pourquoi Samael préférait s'occuper d'eux et pas de son pote là-bas ? Reese n'avait pas pensé le tuer mais c'était une information dont il se fichait pas mal, finalement. Des hommes, il en avait déjà tué plusieurs, un de plus ne changerait rien à ses insomnies. Pourtant, il ne pouvait rien faire. Reese n'était pas doué en médecine, il était plutôt doué en blessures. Et jusque là, à en croire ceux qui étaient là, il y avait un mort, un blessé léger et une blessée grave mais une fois encore lui... N'avait rien. Vert de rage, il désigna Camy du canon de son arme. Samael n'avait pas intérêt de jouer au plus malin.

Reese ne songeait jamais au pouvoir de Camy. Il se demandait même comment il marchait. Il ne réalisa pas tout de suite qu'elle venait de lui sauver la vie, il ne comprenait juste pas pourquoi elle s'était interposée de la sorte. Il aurait pris la balle... Et alors ! Ca n'aurait pas été la première non plus ! Si elle mourrait à cause de lui ? Il tuerait toute la ville en vengeance.

Force était de raisonner. Reese ne voulait pas le laisser partir. Pas avec la cargaison. Mais il n'aurait pas le choix. Quand Maze serait enfin là, ils devraient rejoindre la ville la plus proche à toutes berzingh. Il n'aurait pas le choix que de le laisser à Samael. Ce chargement ne valait pas la peine que l'on meurt pour lui. Camy ne méritait pas de mourir pour lui.


« When you stay long enough, you start fooling yourself into thinking that this is... how it's always gonna be. Then you remember what this place'll look like when it's on fire and... you realize you'll do whatever it takes to keep from watching it burn again. I want you to hear this in no uncertain terms. Someday one of these things is gonna kill you. »
Revenir en haut Aller en bas
Camy Adriacco
avatar
Tout de suite après la douleur - qui continuait de pulser et d’irradier dans sa poitrine - elle eut conscience des bras de Reese qui l’enveloppaient et qui l’accompagnaient dans sa chute. Elle l’entendait vaguement l’appeler, mais elle avait surtout l’impression qu’on avait aspiré tout l’air du wagon et qu’elle s’asphyxiait comme un poisson hors de l’eau. Chaque inspiration lui coutait, et elle avait l’impression de devoir faire un effort énorme pour continuer de respirer. Pourtant, si elle avait vaguement pensé que ne pas survivre à cette balle ne serait pas un mal, maintenant au pied du mur et avec Reese qui l’appelait sans discontinuer, elle rechignait maintenant à se laisser complètement aller.
Reese ne méritait sans doute pas qu’elle disparaisse comme ça. Ils avaient connu trop de choses ensemble, en peu de temps finalement. Il lui avait redonné une raison d’avancer quand elle commençait sérieusement à douter du bien fondé de ce qu’elle faisait au FBI, de ce que faisait le gouvernement.
Et puis une alarme avait retenti dans son esprit : elle ne pouvait pas partir comme ça, elle devait une explication à Arch, elle devait lui parler. Alors il déciderait du chemin qu’elle devait prendre. Mais pas avant. Si Reese lui avait donné une raison d’avancer, Arch lui avait donné l’envie de vivre et l’espoir de pouvoir le faire. Elle devait se battre jusqu’à pouvoir le revoir. Et lui déciderait si le combat en valait la peine. Elle évoqua son visage, son regard. Et elle sentit des larmes lui piquer les yeux. A quoi avait-elle bien pu pensé… Maintenant et ces quelques jours auparavant...
Pour eux, elle ne devait pas se laisser aller. Elle luttait donc pour garder les yeux ouverts et pour continuer à respirer. Encore.

Elle se raccrocha donc à ce qu’elle pouvait, en l’occurrence, la voix de Reese et l’image d’Arch. Tenir...
Sa tête roula contre l’épaule solide de son partenaire avec un grognement rauque de douleur lorsqu’il ouvrit son veston et vérifier la gravité de sa plaie. Camy n’avait pas besoin de regarder. Elle sentait la douleur, elle sentait le froid la recouvrir progressivement, et l’engourdissement la prendre.
Elle sentit vaguement la piqure de l’antalgique, mais tellement lointaine comparée à la douleur dans sa poitrine.

« Reese… » Souffla-t-elle.

Les urgences sont urgentes:
 



The storm is coming but I don't mind
People are dying, I close my blinds

All that I know is I'm breathing
Now

Revenir en haut Aller en bas
Butterfly Effect
avatar
Le membre 'Camy Adriacco' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Quitte ou double' :


Revenir en haut Aller en bas
Samaël
avatar
Unité. Fraternité. Rivalité.
Feat. Reese Owen & Camy Adriacco

Un simple regarde de Reese lui permit d'agir. Posant deux compresses sur la plaie, il planta l'aiguille dans le bras de la jeune femme et injecta l'anti-douleur. Il ne lui faudrait que quelques minutes pour commencer à faire effet et lui permettre de retrouver un peu de ses esprits, encore que l'antalgique l'étourdirait probablement un peu. Sam changeait les compresses de façon régulière. L’afflux de sang, surtout à cet endroit là, n'était pas étonnant. Vu le point d'entrée, si la balle avait touché le coeur alors elle serait déjà morte. Elle était pas passé loin mais en l'instant, le plus inquiétant était l'hémorragie. - Camy reste avec nous.. - Les minutes qui avaient suivi furent longues mais finalement l'antalgique associés à leurs efforts payèrent. Camy était loin d'être tirée d'affaire mais elle avait plus de temps devant elle, il fallait qu'ils partent au plus vite. - Je voudrais pas reprendre le débat mais... Faudrait que vous bougiez en fait, et vite.

Sam se releva, posant son regard sur le flacon d'antalgique posé par terre. Il le fixa un instant avant de le ramasser. Chacun son tour. Se saisissant d'une seringue non usagée, il en prit une dose, moins que le nécessaire, et se l'injecta. Après tout même s'il n'était pas à l'article de la mort, il avait aussi prit une balle. Sa blessure était banale bien sur, mais quand même. Son chauffeur était mort, il pouvait le voir de là où il était, et il devait charger tout ce bordel dans le camion, seul et pour ça son pouvoir lui était inutile. Sam balaya le wagon du regard, encore, un brin agacé, avant de soupirer et de revenir à Reese et Camy. - Ok, voilà ce que je propose: aide moi à charger tout ça dans mon camion et je vous en laisse une partie. - Avec un bras en moins il allait avoir du mal à charger toutes ces caisses. L'anti-douleur agirait un temps, mais il ne pourrait pas porter les plus gros ou les plus lourds paquets, pas sans aide. C'était un bon compromis finalement, et là, c'était une collaboration nécessaire pour lui et profitable pour eux. S'accroupissant il rechangea les compresses, ça semblait s'arranger, mais c'était temporaire et surtout tant qu'elle ne bougeait pas... Il pourrait peut être lui donner plus de temps...
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t652-samael-observateur-shifter http://forum.childrenofluxaeterna.com/t657-samael http://ectraconcept.tumblr.com
Reese Owen
avatar
Laissant Samael s'occuper de Camy, Reese avertit Maze que Camy était touchée et qu'il devrait faire vite. Ils avaient eu le temps de parcourir pas mal de kilomètres avec le train. Maze ne serait pas là avant plusieurs minutes, même en enfonçant la pédale dans le plancher. Mais Reese garda Samaël en joue pendant toute l'opération. Il maintint Camy contre lui et attendit que son adversaire ait terminé. Malgré toutes les blessures qu'il avait connues et tout ce qu'il avait traversé pendant des années, Reese était incapable de faire un quelconque soin. Il était sur le point de penser "Heureusement que ce type est là." Mais il se souvint que si Camy était dans cet état, c'était à cause de lui. Aussi, il ravala sa culpabilité.

Et si le bonhomme faisait de l'humour, Reese grimaça en se retenant de lui loger une balle dans le crâne. Bouger vite ! La bonne blague ! Il n'y avait pas pensé ! Dans sa panique, Reese sursauta lorsque Samael se releva. Il repointa son arme sur lui avant de remarquer qu'il était blessé aussi. Il devait être d'une bonne constitution - il savait de quoi il parlait - pour tenir aussi bien la route avec ce qui ressemblait à une balle dans le bras. Il se força à se désintéresser de lui et retira son blouson pour en faire un coussin et poser la tête de Camy. Maze ne tarderait plus à rejoindre le point de leur signal radio. C'était l'avantage de ne plus bouger. Reese serra la compresse sur sa poitrine d'une main, caressant son visage de l'autre.

– Hey, je suis là. Reste avec moi, d'accord ? - Il porta brièvement son regard sur la blessure et déglutit. Ce n'était vraiment pas beau à voir et il grimaça avant de revenir sur elle, lui donnant de petites tapes sur la joue. - Allez, Camelia, tu es un soldat ! Tu te bats. Tu m'entends ?

Il lui caressa les cheveux pour lui ramener en arrière. S'il entendait encore une fois la voix de Samael prononcer son nom, il y avait de fortes chances que, Slider ou pas, il finisse comme son copain. Mais quand il reparla du chargement, Reese avisa. Le souffle court, il le laissa à nouveau s'occuper de Camy comme il était incapable de le faire - ce qui le mettait passablement en colère, disons-le franchement. Il serra les dents et regarda Camy. Ils ne pouvaient qu'attendre la cavalerie, maintenant. Il réfléchit, un peu trop longtemps à son humble avis. Finalement, il hocha la tête en fermant les yeux.

– D'accord, d'accord ! Maze, magne-toi !

Abandonnant Camy, non sans une dernière caresse sur son visage, voire même un baiser sur son front, Reese se releva pour aller aider Samael, calant son arme dans son dos, prêt à dégainer si le jeune premier venait à faire un faux pas.

SUCCÈS : Ils ont de la chance, Maze est un bon conducteur, ou alors c'est la gravité de la situation qui le rend encore plus exceptionnel que d'habitude. En moins de 10 minutes, il est à leur hauteur et on entend le SUV au loin, approchant à grande vitesse.
ÉCHEC : Un bon train avec une bonne vitesse, ça ne se rattrape pas si facilement. Il faut près de 20 minutes à Maze pour les rejoindre, Reese a largement le temps d'aider Samael à charger son camion mais aussi de voir l'état de Camy se dégrader.


« When you stay long enough, you start fooling yourself into thinking that this is... how it's always gonna be. Then you remember what this place'll look like when it's on fire and... you realize you'll do whatever it takes to keep from watching it burn again. I want you to hear this in no uncertain terms. Someday one of these things is gonna kill you. »
Revenir en haut Aller en bas
Butterfly Effect
avatar
Le membre 'Reese Owen' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Quitte ou double' :


Revenir en haut Aller en bas
Camy Adriacco
avatar
Elle faisait un gros effort pour garder les yeux ouverts. Mais sa respiration laborieuse commençait à faire son effet : elle manquait d’air et son cerveau commençait légèrement à marquer le manque d’oxygène. Elle ne distinguait que vaguement les deux hommes qui s’activaient autours d’elle. En fait de voir, elle devinait plutôt leur silhouette. A l’inverse, ses sensations étaient exacerbées, et elle avait une conscience aiguë de chaque contact. Reese contre elle, les mains de Samael qui manipulaient les compresses, la douleur se faisant plus distante à mesure que l’antalgique injecté par le Candidat faisait effet.
Et puis il sentit Reese la déposer sur sa veste, lui tirant un gémissement, entre une vague douleur plus insistante et la peur irrationnelle qu’il la plante là. Il ne partit cependant pas tout de suite : elle sentait sa main sur sa joue, les cheveux. Elle avait les yeux fixés au plafond - qu’elle ne voyait pas vraiment - concentrée sur sa respiration.

Inspirer.
Expirer.
Et continuer.

« J’ai froid… » souffla-t-elle avant que Reese ne la laisse, un baiser sur le front en guise d'encouragement.

Elle se prit à imaginer une plage chaude, sous les cocotiers. Ca serait tellement paisible, tellement agréable. Avec les pieds dans l’eau turquoise. Tiede l’eau. Et évoquer tout ce bleu la ramena à Arch. Elle ne savait plus trop si c’était qu’elle avait ses pieds dans ses yeux, ou s’il la regardait depuis le fond de l’eau.. En gros elle délirait quelque peu, alors que dans le monde réel, l’état de choc commençait à se faire ressentir : elle commençait à trembler, d’abord légèrement, puis de plus en plus fortement. Avec son bol, elle allait se remettre fortement à saigner à ce rythme, bousillant tous les efforts des deux hommes à son chevet.

Camy tient le coup:
 

Malgré le sable fin réconfortant et l'invocation désespérée de la chaleur, le froid progressait, et sa respiration se faisait de plus en plus rauque. Et ses yeux papillonnèrent violemment. Elle voulait rester aussi consciente que possible, mais lutter devenait au dessus de ses forces.

« Reese… » cria-t-elle - bon en fait, c'était d'une petite voix faiblarde qu'elle appela, genre à peine audible - et souffla le reste. Elle aurait du s'économiser, mais elle avait soudain terriblement peur de ne plus jamais pouvoir dire ce qu'elle avait à dire. « Faut... pardon... dit... Arch... »
Cette tentative eut raison de ses forces, et ses paupières se fermèrent. La bonne nouvelle était qu'elle avait arrêté de trembler. La mauvaise était que ca n'annoncait rien de bon...



The storm is coming but I don't mind
People are dying, I close my blinds

All that I know is I'm breathing
Now

Revenir en haut Aller en bas
Butterfly Effect
avatar
Le membre 'Camy Adriacco' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Quitte ou double' :


Revenir en haut Aller en bas
Samaël
avatar
Unité. Fraternité. Rivalité.
Feat. Reese Owen & Camy Adriacco

A l’acquiescement de Reese, Sam se releva. Si Reese porterait les plus lourdes caisses parce que lui au moins il avait ses deux bras, ils prendraient à deux les plus volumineuses. Sam était descendu du wagon pour en ouvrir la porte latérale ce qui donnait une ouverture large de deux mètres sur le chemin et le camion de son Bernardo. Ceci fait il alla reculer le-dit camion pour le rapprocher et ils commencèrent à bouger toutes ces caisses. Pourtant, Camy de son côté n'allait pas mieux, et l'antalgique était un anti-douleur, pas un médicament, et il n'était pas assez puissant. Rien ne remplace la morphine. Un SUV arrivait en trombe vers eux, Sam l'avait entendu en premier lieu puis l'avait vu arriver. C'était probablement le fameux Maze. Sam attendit quelques instants, le temps que la voiture soit assez proche et qu'il ne s'arrête. Maze allait pouvoir les emmener à l’hôpital, prendre leur part du chargement... Mais il était aussi un avantage au niveau du nombre. S'il y avait un statu quo entre Reese et Sam actuellement, Maze venait gonfler les rangs en face, d'ailleurs avec une femme sur le siège passager, et ils pourraient le sortir de l'équation... La porte s'ouvrit, il entendit le claquement... Puis le silence.

Samaël venait de figer le temps, au moment précis où Maze allait sortir de sa voiture. Se retournant, il allait voir Camy, notant le teint pâle... Ca devenait urgent, mais au moins, tant qu'elle restait figée, elle ne mourrait pas. La suite allait être éprouvante pour lui, mais il n'avait pas le choix. Se hissant dans le wagon, il toucha une à une chacune des caisses qu'il fallait déplacer, ressentant à chaque fois le temps agir sur lui. Finalement, il revint vers Reese et posa sa main sur son épaule, la retirant vite. - On manque de temps... - Reese pourrait alors expérimenter le silence absolue d'un monde sans Temps. Il pourrait voir Camy figée, Maze aussi. Il ne pourrait manipuler que ce que Sam avait auparavant approuvé, soit les caisses qu'il avait déjà touché. Si d'aventure il tentait de bouger autre chose, il serait confronté à un mur. Même un rideau, figé dans le temps, deviendrait la chose la plus solide de l'univers. - Je nous en fait gagner un peu. - Ne perdons pas de temps en explications, il commençait déjà à voir la peau de ses mains se friper très légèrement... Dés qu'ils auraient fini de charger, Sam relancerait le Temps, tout reprendrait son cours, et une nouvelle course contre la montre démarrerait...
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t652-samael-observateur-shifter http://forum.childrenofluxaeterna.com/t657-samael http://ectraconcept.tumblr.com
Reese Owen
avatar
En entendant son appel, Reese tourna la tête vers elle et se pinça les lèvres. Il s’en voulait de la laisser comme ça mais tant que Maze n’était pas là, il n’avait pas le choix. Elle devait tenir bon encore. Il releva la tête en voyant Maze arriver et soupira de soulagement. Très bien, il abandonnerait le chargement. Mais en clignant des yeux, tout changea. Il n’entendit plus rien, que la voix de Samaël à ses côtés. Il le dévisagea étrangement et fronça les sourcils avant d’observer toute la scène.

Un pouvoir comme le sien, il en avait déjà vu un mais Logan n’était pas capable de ça, il en était persuadé. Passant la surprise, Reese acquiesça, la respiration courte et suivit Samaël pour l’aider à charger le pick-up et le camion de Samaël. Il remarqua que sa peau changeait et il prit ça comme un effet secondaire et donc, un besoin de s’activer d’autant plus. En passant à côté de Maze, Reese s’aperçut combien celui-ci était statique. L’expérience était… Curieuse. Il avait déjà voyagé une fois avec Maddison - et en avait été malade - il avait déjà demandé à Logan - par curiosité - comment ça se passait. Mais il n’avait jamais évolué au milieu des corps immobiles. Les bras chargés, Reese laissa le temps à Samaël d’ouvrir le coffre et il se dépêcha de tout y emmagasiner.

– Il faut que tu m’aides.

Reese revint vers Camy et avisa son teint pâle et urgent. Il posa sa main sur son visage et grimaça, inquiet au possible. Elle était si froide pour le coup et si rigide que le frisson qui le parcourut lui donna la nausée. Il laissa à Samaël le soin de rétablir le temps et Reese souleva Camy dans ses bras en essayant de la rassurer. La déplacer ne devait pas aider à sa douleur mais il espérait qu’elle avait dépassé ça, au moins le temps qu’ils soient dans la voiture. Il tendit le corps à Samaël le temps qu’il saute du wagon et il la reprit contre lui. Le temps que Maze lui ouvre la portière, Reese jeta un dernier regard à Samaël. Il le retrouverait. Un chargement pareil ne passerait pas inaperçu. Il se jurait de le retrouver. Au moins pour le remercier de l’avoir aidé.

Reese s’engouffra à l’arrière du pick-up, tenant fermement Camy contre lui. Il appuya sur sa blessure et chercha à l’apaiser autant que possible jusqu’à ce qu’ils arrivent à leur destination finale. Ce que Reese espérait… très vite. Une main sur le front de Camy, il lui embrassa le haut de la tête en la maintenant contre son torse. Et alors que Maze s’éloignait, Reese ne put quitter le wagon des yeux, Samaël devant.


« When you stay long enough, you start fooling yourself into thinking that this is... how it's always gonna be. Then you remember what this place'll look like when it's on fire and... you realize you'll do whatever it takes to keep from watching it burn again. I want you to hear this in no uncertain terms. Someday one of these things is gonna kill you. »
Revenir en haut Aller en bas
Camy Adriacco
avatar
Complètement inconsciente, Camy ne réalisa pas ce qu’il se passait autours d’elle - et bien évidemment elle avait été figée pendant que Samaël stoppait le temps.

Elle ne reprit pas vraiment conscience lorsque tout reprit son cours normal et que Reese la souleva dans ses bras. Elle sentit les bras de Reese l’entourer et la serrer contre lui. Elle grimaça lorsqu’elle changea de mains, et s’apaisa à nouveau lorsque Reese la reprit. Camy émit un gémissement étouffée au moment de s’engouffrer dans la voiture.

A mi-chemin entre l’inconscience profonde et l’éveil, elle luttait contre l’engourdissement avec l’envie furieuse de parler. De parler de plein de choses qu’elle avait stupidement gardées pour elle. Elle n’avait jamais été blessée, du moins physiquement, même légèrement, du fait de son pouvoir. Elle découvrait cette sensation de la manière la plus impressionnante qui fut, et elle prenait ainsi conscience abruptement de tout ce qu’elle avait à perdre, et de combien ses craintes avaient pu être futiles comparées au fait de mourir aussi prématurément. Elle ne serait sans doute pas guérie de ses névroses en un claquement de doigt. Mais juste avant de sombrer définitivement, elle se dit confusément qu’elle allait devoir arrêter d’être idiote… Si on lui en laissait le temps.



The storm is coming but I don't mind
People are dying, I close my blinds

All that I know is I'm breathing
Now

Revenir en haut Aller en bas
Samaël
avatar
Unité. Fraternité. Rivalité.
Feat. Reese Owen & Camy Adriacco

Le camion était chargé, le pick up aussi. Toucher le front de Camy avait dû être un réflexe pour Reese mais il avait dû être surpris de ce qu'il avait pu sentir. Froideur, solidité.. Une statue en somme. Sans temps, pas d'espace, l'inverse n'était pas pour autant vrai, et donc sans temps, pas de mouvement. Sans temps, chaque chose devenait statique, fixe, permanente... Réellement. Sam avait relancé le temps, rendant à Camy sa pleine conscience et la possibilité pour Reese de la soulever. Il aida à la faire descendre et finalement le soldat l'emmena jusqu'à la voiture. Sam resta à distance sans oublier de dévisager les deux autres, le très probablement Maze, et cette jeune femme brune. Il s'écarta du chemin pour les laisser partir espérant qu'ils arriveraient à temps.

Pour l'heure, Sam revint à ses affaires après avoir regardé le SUV s'éloigner. Il avait soupiré en posant son regard sur l’hispanique qui devait lui servir de chauffeur. D'un autre côté, il aurait dû trouver un moyen de protéger son identité, l'une des options étant la plus définitive d'entre toutes.. Il n'avait plus cette question à se poser. Utilisant le bidon d'essence de secours stocké dans le camion, il embrasé Bernardo non sans lui avoir ravagé les dents d'un coup de pieds. Si le feu éliminerait les traces ADN, le coup de pieds éviterait qu'on l'identifie via son fichier dentaire. Il savait déjà qu'il ne portait pas de puce. Cette homme devait avoir une famille quelque part, autant qu'ils n'aient pas à subir les conséquences de ses actes. Il utilisa finalement le reste de l'essence pour enflammer l'intérieur du wagon et plus particulièrement l'endroit où le sang de Camy s'était étalé, couvrant leurs traces à eux aussi.

S'il ne doutait pas que les explosifs planqués aux abords des roues du wagon seraient sensible à la chaleur du feu au dessus, Sam s'éloigné vers le camion, préférant quitter les lieux avant que l'explosion ai lieu, ce qui d'ailleurs arriva quelques minutes après son départ.
Un client, une mission, un chargement. Il remit le camion à son client dans la soirée. Ce qu'il en faisait ensuite, ou comment il se débrouillait pour se faire choper n'était pas son problème. Quand bien même ça arrivait, l'homme ne le connaissait que sous son pseudo professionnel, Samaël. Ca rajouterait à la légende...


« That's what we do! We fight for it! We fight for... Things! Like chicken! I love chicken. » - Samaël
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t652-samael-observateur-shifter http://forum.childrenofluxaeterna.com/t657-samael http://ectraconcept.tumblr.com
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
[MISSION - Terminée] Reese&Camy VS Samael - Unité. Fraternité. Rivalité.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Children of Lux Aeterna :: ARCHIVES :: Children of Lux Aeterna :: [ÉPISODE 0] Missions-