2076. Côte est des Etats-Unis. Megalopolis est le centre névralgique d'une guerre géo-politique mondiale depuis qu'un attentat biologique en 2026 a divisé l'humanité en deux populations bien distinctes : ceux qui se battent pour le futur, et ceux qui font avec le présent.
NAVIGATION

Partagez | 
 

 [MISSION Réussie - Samaël] King Cyb... I'm on it!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Samaël
avatar
King Cyb... I'm on it!
Feat. Well... Me?

L'intermédiaire. C'était le mec qu'il fallait avoir dans ses contacts en cas de problèmes. Il trouvait toujours une solution, il trouvait toujours quelqu'un pour faire ce qu'il fallait, pour régler le problème, faire avancer les choses... Bref, si vous êtes riche, alors il pourra probablement faire quelque chose pour vous. Ce n'était pas la première fois que Sam travaillait pour lui et c'était le genre de gars avec qui il aimait traiter. C'était clair, précis, professionnel. Cette fois c'était pourtant quelque chose d'un peu ardu. King cybernetics travaillait sur des projets qui pourraient poser des soucis pour l'un de ses clients. Il voulait qu'il trouve les fichiers et les copie. Rien d'extraordinaire en soit... Ouais, sauf que King cybernetics n'était pas n'importe quelle société et le centre de recherche n'était pas le genre d'endroit qu'on montre avec une grande pancarte clignotante. Ça n'allait certainement pas être comme la plupart de ses missions: j'entre, je prend, je sors. Non, là ça risquait plutôt de donner dans le je rentre, je sors, je rentre, je sors... Je soupire...

Samaël ouvrit les yeux, posant son regard un peu flou sur le plafond blanchâtre au dessus de lui. Il était nu, allongé dans un lit, pas son lit. C'était un petit appartement, un trois pièces. C'était du neuf mais c'était quand même tout à fait respectable. L'endroit semblait plutôt bien entretenu, hors mi les vêtements qui jonchaient le sol, certains à lui. La fissure visible dans l'un des murs de la chambre mériterait tout de même un petit rafistolage. La fenêtre ouverte donnait vue sur un lotissement de la ville médiane, un paysage nocturne calme et endormit, en même temps il serait bientôt 4h du matin, ceux qui ne dormaient pas à cette heure-ci n'étaient pas net. Et lui non plus ne dormait pas, enfin il ne dormait plus. Après l'activité physique qu'il avait eu dans ce même lit, il aurait pu dormir encore quelques heures, mais il savait qu'il n'était pas là pour ça. Ça, l'avait fait entrer, mais ça n'était pas son but. Quoi que y'avait de pires moyens d'entrer quelque part... Reposant la tête brune sur l'oreiller, Sam repoussa les draps et se leva, jetant un œil rapide à l’extérieur, apercevant au loin les lumières du port, appréciant l'air frais qui vint frôler sa peau nue. L'ambiance trop calme de la ville médiane n'était pas vraiment sa tasse de thé, il avait bien trop l'habitude de l'activité de la ville haute. Il avait toujours apprécié les grandes villes d'ailleurs.

S'esquivant silencieusement de la chambre à coucher, Sam referma la porte derrière lui pour se retrouver dans la pièce principale. C'était un salon/salle à manger au contraste marqué. Les meubles étaient tous dans des teintes sombres alors que les murs étaient blancs. Là encore, l'ensemble semblait rangé et propre, seule la table basse supportait encore les vestiges d'une bouteille de rhum à moitié entamée à l'origine et vide désormais qu'ils avaient bu dans la soirée après être rentré de cette fameuse boite de nuit où cette jeune femme était sortit avec trois de ses amies. Son self contrôle avait été mit à rude épreuve ce soir, seul mâle au milieu de quatre jeunes femmes en vadrouille en chasse... Mais finalement c'est Anya qui avait gagné le jackpot. Elle ne se retiendrait probablement pas bien longtemps à son réveil pour appeler ses copines et lui raconter ce qui s'était passé après leur départ. Pour revenir à l'appartement, la cuisine quand à elle était une pièce adjacente, ouverte sur le salon par un comptoir. C'est sans un bruit qu'il se déplaça, ses pieds nus avançant sur le carrelage froid, pour rejoindre la porte au fond de la pièce, l'ouvrant doucement et la refermant derrière lui. Cette pièce-là, plus petite et plus sombre, c'était le bureau. La fenêtre était ouverte mais les volets roulants étaient baissés. En fait, la seule lumière provenait d'une diode bleu vers laquelle il se dirigea. Trouvant une chaise, il s'y installa et n'eut aucun mal à trouver le bouton pour allumer l'écran de l'ordinateur qui trônait là.

Voilà pourquoi il était là. Anya était une gentille fille, avec d'ailleurs une tolérance à l'alcool vraiment admirable, mais cette nuit, cette soirée... Tout ça avait été planifié. Enfin non, il avait prévu qu'elle s'endormirait au bout de quelques verres, mais il avait dû finalement mettre la main à la pâte. Anya Scoffield, employée de King Cybernetics, ressources humaines. C'était l'une des quelques personnes ayant accés aux listes des employés. L'ordinateur n'était pas protégé, l'innocence des gens, et Sam commença à fouiller un peu partout, ouvrant plusieurs fenêtres. Il y avait un accés externe à l'intranet de son département mais il fallait un mot de passe, et s'il aurait pu deviner celui de l'ordinateur car personnel, deviner un mot de passe aléatoirement conçu par un programme informatique, c'était impossible, enfin pour lui en tout cas. Évitant de trop s'attarder dans les fichiers personnels de la jeune femme, Sam passa en revu les dossiers professionnels sans rien trouver d’intéressant. Profitant d'une session encore ouverte, merci le paramètre de connexion automatique, Sam pu jeter un œil à ses mails. Quelques spams, quelques dossiers en cours et... Tiens tiens tiens. Samaël se redressa sur la chaise, son regard parcourant le texte sous ses yeux. C'était un mail de la part de Cora, l'une des filles avec qui il avait passé la soirée, la rousse. Le contexte de leurs échanges lui était obscur, il le prenait en cours de route après tout, mais ça parlait du boulot et il semblait bien que Cora travaillait aussi pour King Cybernetics. Il se souvenait maintenant que dans la soirée, l'une des filles avait dit qu'elle était une scientifique. Bon, sur le moment il n'avait pas relevé bien sur, mais si elle bossait pour King Cybernetics alors ça pouvait être une information utile. Les scientifiques, discrets comme elle d'ailleurs vu qu'il ne trouvait rien sur elle sur le net, professionnellement parlant du moins, et bossant pour cette société... Ils ne travaillaient pas aux ressources humaines. Les coïncidences n'ont pas autant de détails à leur actif.

Il avait ce qu'il voulait, espérant ne pas se tromper. De toute façon, depuis cet ordinateur, il ne pouvait rien apprendre de plus donc si ce n'était pas ça, il lui faudrait reprendre à zéro, d'une autre façon. Ce qu'il ne savait pas c'est qu'Anya c'était réveillée entre temps et qu'elle s'était levée pour boire un peu d'eau, remarquant son absence mais ses vêtements toujours par terre...
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t652-samael-observateur-shifter http://forum.childrenofluxaeterna.com/t657-samael http://ectraconcept.tumblr.com
Samaël
avatar
Succés: Sam a le temps de sortir du bureau avant qu'elle ne sorte de la chambre.
Echec: Anya le surprend dans le bureau devant l'ordinateur.
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t652-samael-observateur-shifter http://forum.childrenofluxaeterna.com/t657-samael http://ectraconcept.tumblr.com
Butterfly Effect
avatar
Le membre 'Samaël' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Quitte ou double' :
Revenir en haut Aller en bas
Samaël
avatar


Anya ouvrait les yeux doucement, la lumière extérieure même faible et lointaine l'agressant violemment. La tête encore embrumée par l'alcool, la gorge sèche et sentant que son mec du soir n'était pas là, elle se traîna hors du lit. Ramassant une chemise par terre non sans manquer de trébucher, elle l'enfila et la boutonna, mal, tout en sortant de la chambre à sa recherche et surtout à la recherche d'un verre d'eau. Le son de la porte qu'elle ouvrait couvrant celui de celle qui se refermait, Anya entra dans le salon et pu poser sur regard sur le... Dos nu de l'homme qu'elle connaissait sous le nom de... - « Danny? » - Feintant la surprise, Samaël sursauta et se retourna vers Anya. - Désolé, je me suis réveillé et j'ai pas réussit à me rendormir. - La jeune femme s'était permit un petit reluquage de haut en bas avant de hausser les épaules se dans un sourire et de se retourner pour aller chercher le divin verre d'eau qui la rafraîchirait et hydraterait sa gorge asséchée par le rhum. Elle portait sa chemise. Il pouvait pas partir sans sa chemise. Et puis partir comme ça c'était louche. Sa chemise était plus importante. Samaël traversa le salon, silencieusement, et entra dans la cuisine, se plaçant face à Anya, l'air accusateur. - C'est ma chemise que tu portes là? - Approchant sa main droit, il fit sauter le bouton du haut. - C'est ma chemise... - Avait-il dit l'air boudeur avant de faire sauter un second bouton, son index frôlant si finement la peau d'Anya qu'il pu voir de ses yeux le frisson se propager sur sa peau, un sourire désireux avait alors étiré ses lèvres avant de faire sauter un troisième bouton, le dernier obstacle, avant que sa main ne glisse sur l'épaule de la jeune femme et fasse tomber la chemise au sol...

La nuit fut courte, la seconde fois fut meilleure, et c'est à l'aube que Samaël était partit, ne laissant aucune trace de son passage si ce n'est une Anya épuisée avec plein de choses à raconter à ses copines, entre autre quelques insultes pour être partit sans rien dire ni laisser son numéro de téléphone. Désormais c'était Cora qui l’intéressait. Cora James de son nom. Une jeune mais prometteuse génie de la robotique. Après une journée de repos pour se remettre de ses investigations nocturnes, Sam avait reprit l'enquête et s'était mis à suivre Cora. Trouvant son adresse via le net, il avait commencé par là, prenant position vers 5h du matin devant chez elle. A vrai dire, sur le toit de l'immeuble en face. Il l'avait suivit durant son footing matinal, puis retour chez elle, jusqu'à ce qu'elle ne ressorte une heure plus tard et ne prenne sa voiture pour se rendre dans la ville haute. Enfin ça, il l'avait su qu'en arrivant car il s'était débrouillé pour se planquer dans le coffre de la voiture, à la manière du train de marchandises quelques semaines plus tôt. C'est seulement une fois qu'il pu sentir qu'elle se garait, après avoir subit sa conduite nerveuse, qu'il stoppa brièvement le temps pour sortir de là sans qu'elle n'en sache jamais rien. Ils se trouvaient dans un parking souterrain de la ville haute donc, un endroit qu'il connaissait plus ou moins. Il suivit Cora durant une dizaine de minutes avant de finalement la voir entrer dans un immense gratte-ciel fait de verre et de métal. Parmi tout ces immeubles il n'aurait jamais pu trouver mais elle l'y avait conduit directement. L'endroit semblait trop bien gardé pour être juste un immeuble. Des gardes, des portiques, il pouvait voir toute une tripotée de détecteurs de là où il était... Toute cette sécurité était de trop, et ça rendait la chose bizarre. Du moins pour lui qui avait l'habitude. Un citoyen lambda n'aurait pas conscience de tout ça. Discrétion. Mais pour que ce soit fonctionnel, parfois la discrétion en payait le prix.

L'immeuble était immense et il avait vu Cora prendre l'un des ascenseurs mais il ne pouvait pas croire une seule seconde que la division de recherches d'une société comme King Cybernetics soit dans les étages, exposée. Il devait forcément y avoir un souterrain. Posé sur un banc, jambes croisées, bien étalé, Sam observait le bâtiment. Comment entrer? Comment descendre? S'il n'était pas à 100% sûr car on ne l'est jamais, il avait du mal à croire à tant de coïncidences. C'était forcément là. Il fallait donc se mettre au boulot.
Les jours qui suivirent furent déprimant. Déprimant dans le sens où il passait son temps enfermé chez lui à réfléchir ou alors à trouver ce dont il avait besoin. La période avant d'agir était toujours un temps creux ou même l'activité de son cerveau ne suffisait pas à l'occuper correctement. C'était pourtant nécessaire. Voler et étudier les plans de l'immeuble. Savoir combien d’ascenseurs il y avait, découvrir certaines incohérences dans le plan du rez-de-chausser et du souterrain, apprendre en ayant capté la fréquence de la radio des gardes qu'il faudrait un passe électronique pour descendre avec l'ascenseur, réfléchir à comment il pourrait entrer à l’intérieur, passer les détecteurs, les portiques et les gardes. Comment copier les fichiers.

Quatre jours. C'est le temps qu'il lui fallu pour se mettre au point, et même s'il restait beaucoup de variables inconnues, il semblait être prêt. L'Intermédiaire n'avait pas prit de nouvelles. Il savait comment Samaël travaillait, du moins il s'en était fait une vague idée, et il savait que vu la complexité de la demande, il faudrait être patient. D'autant qu'il fallait éviter trop de contacts ou de rencontres, juste au cas ou. Quatre jour. Demain serait le jour J.
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t652-samael-observateur-shifter http://forum.childrenofluxaeterna.com/t657-samael http://ectraconcept.tumblr.com
Samaël
avatar


Durant quatre jours Sam avait été plutôt prit. Etudier les plans des lieux, ses options, faire des préparatifs, s'inquiéter de comment entrer, comment sortir. Comment se déplacer une fois à l’intérieur aussi. Il avait une idée de ce qui l'attendait à l’intérieur bien sur, mais hors situation, c'était toujours compliqué de prévoir. L'une de ses pérégrinations le guida vers un homme du nom de Sebastian, agent de sécurité. L'un des gardes qu'il avait aperçu à l'entrée de l'immeuble dans lequel il voulait entrer. Pourquoi se donner du mal? Bien sur il aurait pu entrer en tant que visiteur mais une fois dedans, une fois les portiques passés et son identité dans les registres? Il serait bien emmerdé. Il devait contourner ça, et quoi de mieux que passer directement à côté? Le dit Sebastian vivait dans la ville basse et malgré une carrure plutôt carrée, il ne fut pas bien difficile à neutraliser. Il faut dire que la drogue dans sa vodka n'était pas vraiment un adversaire qui se laissait faire. S'était fait passer pour un ami, quoi que personne ne lui avait posé de question, il l'avait ramené jusque chez lui et l'y avait laissé. Ça avait été la dernière chose en tant que préparatif et c'était important car la drogue avait été dosée pour qu'il ne se réveille pas avant le début de l’après-midi, de quoi lui laisser une fenêtre d'action plutôt large. Le pauvre se réveillerait avec une sale gueule de bois sans se douter de ce qu'il ferait en son absence... Jusqu'à ce qu'on lui apprenne. Sam lui vola son uniforme ainsi que son matériel, arme et autres de fonction. Il l'avait choisi lui précisément surtout parce qu'il était le seul des gardes qui avait la carrure pour ce qu'il souhaitait faire...

Jour J. Vêtu de l'uniforme réglementaire des agents de sécurité de l'immeuble, probablement employés par King Cybernetics d'ailleurs, Samaël approchait du site. Entrer par la grande porte n'était pas au programme, il avait choisi d'entrer par derrière, utilisant le passe de ce pauvre Sebastian. Par cette entrée il n'eut droit qu'à un simple contrôle surement routinier. Il passa sa ceinture ainsi que son arme dans un appareil et passa un portique de sécurité. Aucun soucis, et récupérant son bordel, Sam passa une porte qui l'emmena directement dans le hall. Il n'y avait pas foule pour le moment, après tout il n'était pas encore l'heure pour les gens de venir travailler, mais presque. L'heure pour eux, agents de sécurité, de se mettre en place pour cette nouvelle journée. Sam balaya la salle du regard, repérant les autres gardes déjà en place au niveau de l'entrée principale. Prochaine étape, prendre l’ascenseur pour descendre. Pour ça, il lui fallait un passe électronique que Sebastian ne possédait pas. Soit il ne faisait pas partit de l'équipe qui surveillait la division, soit il n'y avait pas de gardes... Et dans ce cas c'était pas bon pour lui. Mais il avait déjà calculé son coup...

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t652-samael-observateur-shifter http://forum.childrenofluxaeterna.com/t657-samael http://ectraconcept.tumblr.com
Butterfly Effect
avatar
Le membre 'Samaël' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Quitte ou double' :
Revenir en haut Aller en bas
Samaël
avatar


Sa casquette bleue vissée sur sa tête, Sam traversa le hall pour rejoindre les toilettes des hommes. Comptant sur les effets perturbateurs de la grosse soirée alcoolisés que l'équipe de jour avait fait la veille, il pouvait être sur que personne n'avait remarqué son visage ni le fait qu'il n'était pas un habitué du coin. Entre le mec du portique qui fixait son écran, l'autre qui avait tout juste regardé son uniforme d'un regard fatigué pendant que les deux autres discutaient... Ça avait dû être une bonne soirée. Poussant la porte qui grinça un peu, Sam alla jusqu'à la dernière cabine et s'y enferma. L'endroit était désert, il avait vérifié, et il ne lui fallu qu'une minute pour retirer l'uniforme. Nu? Non, c'était pas une habitude. Samaël était habillé, il portait des vêtements sous l'uniforme. Sebastian faisait une taille de plus que lui, parfait pour pouvoir porter une autre tenue en dessous de l'uniforme sans être étouffé dedans ni que ce soit louche. Cette tenue était des plus communes, quoi que sérieuse. Une chemise bleu clair aux manches retroussées rentrée dans un pantalon noir, ses chaussures allant autant avec l'uniforme qu'avec cette tenue sans que ça ne jure. Il planqua son précédent déguisement ainsi que la majorité du matériel dans le réservoir de la chasse d'eau après l'avoir vidé et "saboté", gardant sur lui uniquement l'arme accroché à sa cheville grâce à un bandeau élastique, même s'il n'aimait pas les armes à feu, et le passe de Sebastian qui faisait aussi office de badge. Il le mit dans sa poche, laissant juste dépasser un coin pour que l'on voit qu'il avait un badge sur lui sans pour autant dévoiler le nom de son véritable propriétaire. Le pantalon noir permettrait de faire ressortir la couleur blanche du passe, on croirait qu'il avait juste oublier de l'accrocher à sa chemise.

C'est au bout de cinq minutes que Sam sortit de là, non sans avoir avoir passé une bonne minute à arranger sa coiffure pour qu'un épi se forme et s'être frotté les yeux pour qu'ils rougissent un peu. Le timing n'était pas parfait mais attendre un peu n'était pas un problème. Il attendit une dizaine de minutes avant qu'elle n'arrive. Sortant dans le hall il commença à marcher vers les ascenseurs sans la quitter du regard puis accéléra le pas pour finalement arriver à entrer dans la cabine en courant, passant entre les deux battants au dernier moment, essoufflé et finalement tomber nez à nez avec la jeune femme. - « Danny? » - Sam fixa la rousse d'un regard fatigué avant de mimer l'illumination. - Cora? - Il finit par avoir un air un peu gêné, pas totalement simulé. Anya lui avait elle raconté ce qui s'était passé après leur départ de la boite de nuit? Lui avait-elle dit qu'il était partit comme un voleur? Allait-il se faire gifler par la jeune scientifique? Visiblement pas vu qu'un sourire avait étiré ses lèvres. - Quelle coïncidence! - Tu parles. Sam posa son regard sur le passe électronique dans la main de Cora avant de palper chacune de ses poches avant de lever son regard vers elle, l'air tout penaud. - Vous descendez?

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t652-samael-observateur-shifter http://forum.childrenofluxaeterna.com/t657-samael http://ectraconcept.tumblr.com
Butterfly Effect
avatar
Le membre 'Samaël' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Quitte ou double' :
Revenir en haut Aller en bas
Samaël
avatar


Cora se contenta de sourire avant de déverrouiller le bouton du niveau inférieur et d’enclencher la descente. - Merci.. - Avait-il dit en passant sa main dans ses cheveux. D'ailleurs, en se voyant dans le reflet d'une paroi il s'était activé pour adoucir ce satané épi. - « Tu. Alors comme ça tu travailles ici aussi? » - Sam avait posé son regard sur elle avant de ré-adopter cet air gêné. - En fait... oui. Mais pas dans la même branche. Je travaille dans la sécurité de la société, je mène des enquêtes sur certains employés. Après tout, une grosse structure comme la notre, il peut y avoir de l'espionnage industriel, ce genre de choses. - Tu crois pas si bien dire Roger. - « Et notre rencontre? » - Samaël devint tout confus. - Oh non, pas d'inquiétude. J’enquêtais sur aucune d'entre vous. - « En tout cas Anya se souvient d'une fouille au corps. » - Sam se passa une main dans les cheveux, un sourire gêné sur les lèvres pendant que Cora le regardait, particulièrement satisfaite de son petit effet. - Elle vous a raconté.. - « Oui. Et heureusement pour toi, t'es tombé sur celle qui serait aussi partit sans rien dire le matin. » - Sam étouffa un rire. Dommage qu'il ai dû se servir d'elles pour cette mission, c'étaient des filles plutôt sympa. Si tout se passait bien peut être pourrait-il les revoir?

Un son retentit avant que les portes ne coulissent et qu'ils ne sortent de là. - « Bon et bien bonne journée, on se croisera peut être. » - Je l'espère. - Ou pas, enfin pas aujourd'hui, ça tomberait plutôt mal. Mais son sourire était sincère et il la regarda partir et tourner dans un couloir. Bien. Il était entré dans la division de recherche de King Cybernetics. Vu de loin tout semblait solide, propre, infranchissable... Mais exploiter les faiblesses humaines faisait partit de ses compétences. Pour autant, il était désormais bloqué au second sous-sol d'un immeuble très bien gardé, dans la division de recherche d'une méga entreprise de technologie avancée. Il n'osait pas imaginer ce qui l'attendait, encore que si, il était obligé, mais voilà. A partir de là, il était aveugle. Les plans qu'il avait volé ne montraient pas ce niveau et il ne pouvait que supposer des installations de sécurités en place. A partir delà, il devait se débrouiller avec les moyens du bord: lui-même, un flingue, un badge volé et une clé de stockage. Bref, tout va bien. Encore que...

Spoiler:
 


« That's what we do! We fight for it! We fight for... Things! Like chicken! I love chicken. » - Samaël
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t652-samael-observateur-shifter http://forum.childrenofluxaeterna.com/t657-samael http://ectraconcept.tumblr.com
Butterfly Effect
avatar
Le membre 'Samaël' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Quitte ou double' :


Revenir en haut Aller en bas
Samaël
avatar


Si jusque là tout c'était parfaitement bien déroulé, les choses sérieuses commençaient ici. Sam n'avait pas fait deux pas que les deux gardes postés au fond du hall d'entrée, et qu'il avait remarqué en sortant de ascenseur, le fixait. Un pas de plus et ils se mettaient en marche eux aussi, se dirigeant vers lui. Et merde. - « Monsieur? » - Sam les regarda un instant. L'un d'eux avait la main sur son arme, l'autre, celui le plus proche, le regardait fixement. S'il s’apprêtait à feindre un sourire, le garde l'en empêcha. - « Veuillez nous donner votre arme et nous suivre, s'il vous plait. » - Il les fixa à tour de rôle pendant un instant avant d'abdiquer et de leur donner le flingue du pauvre Sebastian. Pas un mot ne sortit de sa bouche et il partit avec eux direction un bureau à proximité. Voilà pourquoi il n'aimait pas les armes à feu! Au moins un couteau ce serait passé inaperçu, c'était d'ailleurs le cas. La pièce dans laquelle il entre, suivit des deux gardes, était petite et lumineuse. En son centre une table et quatre chaises, contre les murs différents meubles et ordinateurs. Une décoration très limitée mais après tout, c'était pas le but de l'endroit. Il comptait pas y rester longtemps de toute façon.

A peine la porte était-elle fermée que Sam s'installait à la table, l'un des gardes s’asseyant en face de lui, l'autre restant debout dans son dos. - « Bien, commencez donc par nous dire votre nom. » - Votre nom. - Le regard surpris du garde suffit à arracher un sourire à Sam avant qu'il ne se relève. Quand le garde derrière lui posa sa main sur son épaule, Sam pivota pour saisir son bras tendu et poser sa main dans son dos pour le forcer à faire entrer en contact sa tête avec le dossier de la chaise. L'autre garde ne fut pas en reste puisqu'il prit appuis sur la table et pivota dessus pour lui envoyer directement ses pieds en plein torse en une glissade aérienne rapide et précise. L'un avec le nez en sang, l'autre avec la respiration coupée, Sam assomma le second brutalement avant de revenir au premier. Il contourna la table pour le rejoindre, il avait le temps, et il s'activa quand le type tenta de dégainer son arme, saisissant son poignet pour le faire lâcher le flingue avant de pivoter en lui tordant le bras dans le dos. - Un mot et je te pète le bras. - Faisant pression sur le bras déjà maltraité, Sam le plaça devant l'un des ordinateurs. - Affiche un plan du niveau. - Avec sa main libre, l'homme s’exécuta. Affichant sur l'écran un plan détaillé des lieux. Retrouvant d'un regard l'endroit où il devait se trouver, Sam parcourut le plan. Bien sur il n'était pas écrit en gros et rouge clignotant "C'est par là que tu dois aller." mais un indice était toujours là. Ici, c'était une zone du plan qui était noircie après des escaliers, à l'opposé de là où il se trouvait.

Mémorisant ces informations, Sam revint à son otage. - Désolé très cher, les risques du métier. - Et il écrasa sa tête contre le meuble, le laissant s'écrouler par terre, inconscient comme l'autre. Ils avaient pu savoir qu'il avait une arme à sa cheville... Mais s'il n'en portait plus, peut être aurait-il un avantage. Ne reprenant donc pas son arme, il menotta pourtant les deux gardes après avoir dépouillé celui qui n'avait pas saigné de son uniforme. Casquette sur la tête, il sortit du bureau après avoir désactivé les caméras de surveillances du niveau depuis le moniteur et verrouilla la porte. Il savait où aller désormais, et il s'y dirigea. Il repassa par le hall d'entrée et emprunta le même couloir que Cora sans jamais la voir pour autant...

Spoiler:
 


« That's what we do! We fight for it! We fight for... Things! Like chicken! I love chicken. » - Samaël
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t652-samael-observateur-shifter http://forum.childrenofluxaeterna.com/t657-samael http://ectraconcept.tumblr.com
Butterfly Effect
avatar
Le membre 'Samaël' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Quitte ou double' :


Revenir en haut Aller en bas
Samaël
avatar



Sam avait encore un avantage. Les gardes savaient que quelqu'un était dans les locaux avec une arme, mais ils devaient penser qu'il avait été appréhendé par les autres vu que personne ne les avait alerté du contraire. En tout cas ils semblaient pas plus suspicieux que ça. Et puis qui s'attendrait à voir débarquer un type habillé en garde? Tout le monde si on considère qu'ils se connaissent tous vu l’accès limité à ce niveau. Mais ce n'était qu'une théorie. Qu'allait-il se passer alors? Il avait l'avantage de l'effet de surprise mais aussi du trou noir des caméras, il avait cependant l'inconvénient de manquer de détails. Si tout c'était passé comme prévu il aurait directement filé vers les serveurs, enfin il aurait d'abord trouvé un ordinateur ou un plan puis il aurait rejoint les serveurs. C'était plus compliqué désormais, les gardes étaient en alerte sans pour autant savoir contre qui. Les atouts, les boulets, il allait pas attendre trente ans pour peser le pour et le contre, il n'en avait pas le temps et il se doutait que des gardes allaient descendre, l'alerte de l'arme dans l’ascenseur avait dû être envoyé en haut en premier lieu. Oh et puis merde, les caméras sont désactivées!

Sam figea le temps, voyant devant ses yeux chaque choses, chaque personne s'immobiliser, immédiatement, dans la fraction de seconde. Un silence parfait, intense, emplit l'endroit et seul le bruit de ses pas vint raisonner dans cette structure désormais immuable. Il traversa le couloir non sans observer les bureaux alentours puis atteint les deux hommes qu'il contourna sans mal, prenant quelques secondes pour les observer de plus prêt, curieux. Pourquoi? Pourquoi pas. Quand on a le temps, pour se dépêcher? Sam avait toujours prit le temps d'observer, en détail, sans vergogne, lorsqu'il figeait tout. En temps normal ça aurait été impoli, indécent, mais là, qu'en avait-il à faire? Et finalement il emprunta les escaliers et descendit.

Ce fut l'affaire de quelques marches seulement, un escaliers tournant à un moment sur la gauche, une vingtaine de marches environ. C'est seulement une fois en bas qu'il relança le temps, hors de portée d'oreille d'yeux. Il n'y avait pas de caméra dans ce couloir, c'était étrange mais jusque là il ne s'était pas demandé pourquoi. C'était un long couloir très lumineux aux parois de verres. Il n'y avait qu'une seule porte, solide et épaisse, et elle se trouvait au bout de ce couloir. Sam fit un pas en avant, puis un second, suspicieux et prudent. Un troisième pas le fit reculer de quatre alors qu'il pu percevoir du coin de l’œil un changement dans l'intensité de la lumière, une diminution. Normalement les lumières s'allument sur nos pas, l'inverse n'aurait aucun sens. Sam refit quelques pas, avec d'autres supplémentaires. Il ne voulait pas foncer au risque de ne pas passer, il y allait à tâtons, et il avait bien fait.
Devant lui, au milieu du couloir un laser blanc prit forme, prenant sa source dans les deux parois en verre. C'était une ligne blanche et lumineuse prenant toute la largeur et se situant au milieu en terme de hauteur, et avançant dangereusement vers lui. Sous le coup du réflexe Sam recula jusqu'à l'escalier et le laser disparu en arrivant jusqu'au bout du couloir, à peut être un mètre de lui. Était-ce dissuasif? Ou ce machin pouvait-il le découper en deux? Il avait déjà été deux mais il préférait deux entiers. Il pouvait figer le temps pendant que le laser n'était pas là c'était certain mais de là où il se trouvait, et grâce aux parois de verre transparent, il pouvait voir que le mécanisme activant le laser et la porte étaient liés. Probablement que personne n'avait pensé à son point de vu mais il savait qu'il ne pouvait pas défiger la porte sans réactiver le laser. Cependant, s'il parvenait à passer derrière le laser sans se faire tuer, alors il serait hors de danger l'espace de quelques secondes, le temps qu'il aille jusqu'à l'escaliers et revienne jusqu'à lui. Ça allait être serré... Mais après tout une simple ligne il pouvait toujours passer dessous.


Selon le résultat, le laser prend la forme de...:
 


« That's what we do! We fight for it! We fight for... Things! Like chicken! I love chicken. » - Samaël
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t652-samael-observateur-shifter http://forum.childrenofluxaeterna.com/t657-samael http://ectraconcept.tumblr.com
Butterfly Effect
avatar
Le membre 'Samaël' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Quitte ou double' :


Revenir en haut Aller en bas
Samaël
avatar



Ah. Bon. Sam avait fait quelques pas à nouveau, prêt à glisser dessous dés son apparition mais lorsque deux lasers prirent forme sous ses yeux, il eu un instant de latence. L'un des lasers se trouvait à une quarantaine de centimètre su sol, l'autre à une quarantaine de centimètres du plafond. Résultat? Impossible de rester à terre ou de s'accrocher aux barres en fer du plafond pour l'éviter. Il fallait sauter et se baisser en même temps. Pas très esthétique tout ça. Sam inspira, jaugeant l'avancée lumineuse, inquiet. Il tenait pas vraiment à perdre un pied ou une main voyez vous. Serrant les dents, pas du tout emballé par l'idée, il se mit à courir. A la même vitesse, les lasers volaient dans sa direction, ce n'était plus que l'affaire de quelques secondes avant que la rencontre ne se fasse, une rencontre brûlante, sanglante, avec un arrière gout de fumée de cher bien cuite. Regardant d'abord celui du bas, puis ensuite celui du haut, c'est rapidement que Sam calcula les vide et les pleins, tentant de prévenir son corps du peu d'espace dont il disposait pour agir. Un instant, un simple instant, un souvenir de son enfance lui revint, fugace et rapide, comme s'il n'était même pas revenu à la surface, l'époque des apprentissages sportifs et militaires, les sauts, les prises... Et les coups de bâtons qu'ils se prenaient à chaque erreur.

Fermant les yeux à la dernière seconde, Sam prit appuis sur ses pieds, utilisant sa vitesse, pour se propulser en avant en une roulade sautée qui lui paru durer une éternité. Il roula sur le sol et reprit sa course en ouvrant les yeux, impassible. Il aurait pu crier sa victoire mais être pressé par des lasers découpeurs de chair ça donnait pas vraiment l'opportunité de faire la danse de la joie. Amortissant sa course à l'aide de la porte, il passa la carte électronique sur la boite métallique et réussit à entrer juste avant que le laser n'arrive et ne découpe l'espace dans lequel il se tenait. La respiration rapide, le regard alerte. Sam n'avait pas souvent été dans des situations telle que le danger était inévitable. En général il peut passer outre, figer le temps pour l'arrêter et le contourner. Il avait bien sur été dans pareille situation auparavant, mais pas si souvent que ça, et tant mieux. S'il n'avait pas été formé pour choisir la solution de facilité, il en crachait pas non plus dessus quand il pouvait la choisir. Refermant la porte derrière lui, il s'y adossa et se laissa glisser jusqu'au sol le temps de retrouver ses esprits. Enfin il aurait pu, s'il n'avait pas sentit un regard posé sur lui.

Des yeux bleus et une chevelure de feu, le regard perçant qu'elle lui lançait était mêlé d'inquiétude et de perplexité. - « Tu m'expliques à quoi tu joues? » - Cora... Bien sur, elle n'avait jamais précisé en quoi consistait son travail ici. Pourquoi ne s'était-il pas douté qu'elle serait là? Dans les serveurs? Après tout n'y a-t-il pas une règle mystique sur les rencontres hasardeuses? Surtout en ne la voyant pas dans les bureaux, il aurait dû s'en douter. Elle n'était pas la chef ici, mais il aurait gagné un temps fou en se rapprochant d'elle plutôt que les autres. D'un autre côté, il n'en savait rien alors ce n'était pas non plus une grosse erreur. Plus la peine de lui mentir désormais, la suspicion avait gagné sa pensée. - J'ai failli mourir là! C'est quoi cette sécurité de sauvage! - Il pensait ce qu'il disait mais il le disait en exagérant. Désormais il était Danny le mec louche qui entre dans les endroits où il devrait pas aller et surtout de manière tout à fait anormale. Qu'allait-elle faire? Son premier réflexe fut d'attraper un cutter sur son bureau, de quoi tirer un sourire à Samaël. Une fille lambda se serrait ruée vers un téléphone, une alarme. Certaines même aurait crié. Non, elle se trouvait une arme, et pour ça elle venait de monter dans son estime. - Ce sera pas nécessaire, je ne te ferais aucun mal. - Avait-il dit en se relevant. C'était vrai, Cora n'était pas un obstacle significatif et il n'était pas là pour elle. Il était là grâce à elle mais c'était un détail. Allait-elle perdre son boulot à cause de lui? Possible, ou pas, fallait voir.

« Qu'est-ce que tu fais là? » - Non, moi d'abord, comme t'as fait pour passer le laser? - Elle ne répondit rien mais il pu la voir porter sa main jusqu'à un pendentif argentée, un réflexe inconscient qu'il ne manqua pas de noter. - Pas la peine de mentir, tu comprends bien que je ne suis pas là pour prendre le thé. Laisse moi faire et je m'en irais. - Mais elle ne bougeait pas, cutter brandit, le regard fixe et déterminée. - « Et puis quoi encore! » - Sam sourit à nouveau en acquiesçant avant de flasher. Oui, c'est une façon de le dire. Un flash, c'était ce qu'il se doutait que les gens se disait quand il disparaissait et apparaissait, comme là. Il avait disparu pour réapparaître juste devant Cora pour la désarmer et attraper ses bras. Un clignement de paupière, simplement. Le cutter venait de glisser sous un meuble et Sam venait de forcer Cora à s'asseoir sur une chaise. - Je te l'ai dis, je ne te veux aucun mal. Maintenant reste là. - Comptant sur sa démonstration de force pour impressionner la jeune femme, Sam ne l'attacha pas, signe aussi de sa bonne foi, et contourna le bureau pour accéder au moniteur des serveurs tout en gardant un œil sur elle et jeta sa casquette volée à côté de l'écran. De toute façon il avait rien pour l'attacher, mais c'était un détail.

Fouillant ses poches, Sam en sortit la clé de stockage qu'il avait emporté avec lui. On dit et on sait qu'un ordinateur en circuit fermé est inaccessible depuis l’extérieur, même par un Cyber, et c'est vrai. Mais si on cause une brèche? Alors le passage est possible. Sam brancha la clé au moniteur et elle s'illumina d'une lueur rouge tout en activant une dizaine de sous programmes dans le système. Viktor. C'était son nom. Un polonais, rencontré durant ses années dans les services secrets russes, Cyber d'une soixantaine d'année maintenant. A l'époque ils s'étaient liés d'une façon bien particulière, si bien que Vik avait préparé la fuite de Sam en créant sa fausse identité et en modifiant sa puce, au cas où il en aurait besoin, mais leur relation ne s'était pas terminé là. C'était lui de l'autre côté. La clé de stockage ouvrit une faille et servit comme relais pour permettre à Viktor d'entrer. Une barre de progression s'était affiché et un pourcentage croissant s'en suivit. Viktor cherchait et decryptait les fichiers ciblés tout en contournant les différentes sécurités et les chargeaient sur la clé. Sam était incapable de faire ça malgré ses quelques connaissances en informatiques, il avait besoin de quelqu'un qui pouvait le faire mais il était impossible d'entrer à deux alors le plan avait été mis en place ainsi. Sam entrerait dans les locaux et connecterait la clé pour permettre à Viktor de pénétrer dans le système.

Sam scrutait l’écran et la barre de chargement. Il pouvait voir défiler sur l'écran des pages nombreuses et variés, des tableaux, des croquis, des plans plus ou moins précis. Bien sur il était loin de comprendre tout ce qu'il voyait mais faute de faire le travail de recherche il pouvait au moins jeter un œil à ce qu'il récupérait, par simple curiosité. La barre de progression continuait d'avancer, de grandir, encore et encore au fur et à mesure que les fichiers arrivaient mais un mouvement attira l'attention de Samaël qui se redressa pour poser son regard sur Cora. - Qu'est-ce que tu fais? - Il l'avait vu bouger, il voyait bien que son bras n'était plus à l'endroit où il devait être, il voyait surtout que son bras et était derrière le bureau, là où il ne le voyait plus. - « Tu crois que je vais te laisser faire... Ce que tu fais? Peu importe ce que c'est? » - Disons que vu que je ne comptais pas te toucher et que ça fera pas bien mal à tes patrons... - « Mais je suis responsable de tout ça! » - Non, les gardes son responsables, la sécurité est responsable. Si un type rentre chez toi et cambriole, à moins d'avoir les armes pour te défendre, tu ne peux rien y faire. Ce ne sera pas de ta faute. - « Je préfère essayer. » - Et je t'admire pour ça. - Sam avait comprit son petit manège maintenant, mais la faire parler retardait l'inévitable. L'inévitable qui arriva bien vite après cet échange. Cora tira et débrancha une énorme prise, coupant l'arrivée d'électricité à tout les moniteurs et tout les serveurs.


« That's what we do! We fight for it! We fight for... Things! Like chicken! I love chicken. » - Samaël
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t652-samael-observateur-shifter http://forum.childrenofluxaeterna.com/t657-samael http://ectraconcept.tumblr.com
Samaël
avatar



Sam soupira. - « L'arrêt des systèmes envoi directement une alerte. » - L'aidait-elle? Ou le menaçait-elle? Sam retira la clé et la fourra dans sa poche avant d'approcher de Cora. D'abord inquiète, elle fut plus agacé qu'autre chose quand il arracha le pendentif qu'elle portait autour du coup. C'était un ovale vertical parcouru dans toute sa largeur d'une ligne lumineuse. - Maintenant si tu veux bien m'excuser. - Il se retourna et ouvrit la porte. Le pendentif dans sa main sembla fonctionner comme un camouflage et le laser ne s'activa même pas. Sam traversa le couloir à pas rapide, pas très emballé par l'idée de s’éterniser là, et fourra l'objet dans sa poche avant de monter quatre à quatre les marches de l'escaliers. Ne laissant pas le temps aux gardes de faire quoi que ce soit et profitant d'arriver dans leur dos, il sauta et frappa celui de droit à la nuque, le faisant tomber immédiatement. Cette action était pourtant imprécise et c'est pour ça qu'il ne pu qu'encaisser la charge du garde de gauche ainsi que ces quelques coups de poings. Utilisant son genoux pour décontenancer son taureau d'adversaire, il l'attrapa finalement par la veste et le jeta sur le côté sans ménagement avant de foncer vers l'autre garde qui s'était relevé et de lui asséner un coup de poing en plein visage d'une rare violence, le faisant sombrer dans l'inconscience. Mais c'est un coup de feu qui le fit se stopper net. L'autre garde venait de tirer vers l'escaliers, un avertissement, pour qu'il s'arrête, accompagné bien sur d'un autre plus que clair. Le garde se rapprocha puis le contourna, pensant peut être avoir l'avantage, et lui ordonner d'avancer, mais c'est lorsqu'il le sentit ralentir au niveau de son collègue inconscient que Sam se retourna vivement, déviant le bras tendu et armée de l'homme vers l’extérieur, et frappa au niveau de la gorge, un coup précis avec deux doigts de sa main droite.

Ne prenant pas le temps de l’assommer, juste celui de le désarmer, Sam reprit sa course vers le hall d'entrée, vide, et débarqua devant les portes d'ascenseur fermée, le voyant au dessus indiquant que la cabine descendait. Sam piétina. Les gardes descendaient dans l’ascenseur, seul moyen pour lui de remonter. Il devait probablement y avoir une sortie de secours quelque part mais il n'avait pas le temps de la trouver. Alors quoi. Tuer tout les gardes et remonter avec l'ascenseur en espérant que personne ne l'attendrait en haut? Stupide plan. Non, quitte à faire dans le stupide, autant y aller jusqu'au bout. Reculant de quelques pas, Sam se laissa tomber par terre, à genoux, face aux portes qui s'ouvrirent quelques secondes plus tard, laissant entrer une dizaine de gardes armées qui ne perdirent pas une seule seconde pour le mettre en joue et hurler chacun par dessus l'autre qu'il ne bouge pas, qu'il ne tente rien de stupide. Sam lui reste immobile, silencieux au possible, impassible. Ses bras furent bien vite tirés dans son dos pour être menottés par un collier de serrage et il fut saisit par le col pour être relevé, sans ménagement. Alors c'était ça que ressentaient les gens qu'il malmenait? Au moins ça marchait bien.

Sam n'ouvrit pas la bouche, garda un regard droit et neutre, fixe, jusqu'à ce qu'ils ne retournent dans l'ascenseur tous ensemble, Sam au milieu, trois hommes derrière lui, deux devant, tous prêt à tirer malgré l'espace exiguë. Le mec de devant confirma dans sa radio que l'intrus avait été appréhendé et menotté et qu'ils remontaient pour aller l'interroger. Il avait vu de loin les portes menant à ces salles, du moins il le supposait, et c'était vraiment une honte parce qu'il ne les verrait pas. Rapidement, comme à l'allé, ils atteignirent la surface et les portes s'ouvrirent. Le cortège sortit de la cabine et ils traversèrent le hall, en partie vidée pour son passage, jusqu'à ce que Sam ne fige une dernière fois le temps pour les jours à venir. Tout se stoppa, tout sauf lui. S'activant, il se baissa pour attraper le couteau à la jambe de l'un des gars et s'en servit pour se détacher avant de le remettre à sa place et de partir, tout simplement, sautant par dessus les portiques de sécurité de l'entrée principale. Courant, vite et loin, pour ne pas rester dans cet état de stase plus longtemps. C'est seulement une fois dans une ruelle adjacente qu'il relança le temps, se laissant tomber contre un mur, fermant les yeux quelques secondes. Respirant. Il en était sortit, il était en vie et entier, chose dont il n'aurait pas juré vu l'obstacle final auquel il avait eu à faire. Dans sa poche il y avait la clé de stockage dont il ne savait pas à quel point elle était remplit, il y avait aussi le pendentif de Cora, brillant, qu'il jeta plus loin avec l'uniforme de garde qu'il avait volé, du moins le minimum pour repasser inaperçu sans pour autant être à poil dans la rue.

Oui il en était sortit, il était vivant, entier, et il avait la clé de stockage avec lui mais Cora avait coupé le courant, éteignant les systèmes, coupant l’accès extérieur. Que c'était-il passé alors? La mission était-elle un succès? Ou avait-il fait tout ça pour rien? C'est seulement quelques jours plus tard quand il procura l'objet à l'Intermédiaire qu'il pu le savoir. Le fin mot de l'histoire. La conclusion à cette mission qui c'était révélée plus compliquée que ce qu'il avait prévu à l'origine.


Finalement...:
 


« That's what we do! We fight for it! We fight for... Things! Like chicken! I love chicken. » - Samaël
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t652-samael-observateur-shifter http://forum.childrenofluxaeterna.com/t657-samael http://ectraconcept.tumblr.com
Butterfly Effect
avatar
Le membre 'Samaël' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Quitte ou double' :


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
[MISSION Réussie - Samaël] King Cyb... I'm on it!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Children of Lux Aeterna :: ARCHIVES :: Children of Lux Aeterna :: [ÉPISODE 0] Missions-