2076. Côte est des Etats-Unis. Megalopolis est le centre névralgique d'une guerre géo-politique mondiale depuis qu'un attentat biologique en 2026 a divisé l'humanité en deux populations bien distinctes : ceux qui se battent pour le futur, et ceux qui font avec le présent.
NAVIGATION

Partagez | 
 

 [MISSION Réussie - Alex/Yuna/Angela] Let's go the the Mall ! Today !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Alex Peterson
avatar

Le dit Père Noël, ce jour-là… c’était moi. Ennis, le gérant du bar, nous avait laissés non seulement la propriété de l’établissement mais aussi toutes ses économie. Je crois qu’il n’avait personne d’autre dans sa vie, à part son ex-femme à qui il avait clairement décidé de ne rien lâcher. Mais cet argent - dans la continuité de notre but de faire d’Alice l’enseigne la plus réputée de la Ville Basse, mais aussi la plus cool - nous l’avions investi dans les rénovations, l’agrandissement, quelques machines neuves… Et une association pour les enfants. La « copine » de Matt, l’assistante sociale qui nous avait aidés avec Jane, nous en avait parlé une fois comme l’une des rares associations du « bon côté » de la ville. Alors on lui a donné sa chance ! Si certains de mes anciens contacts apprenaient que je faisais dans la charité et les enfants, je suis certain qu’ils ne me croiraient pas !

Quoiqu’il en soit, nous étions là ! En Ville Médiane, moi sur un gros fauteuil, espérant qu’Angela - mon Elfe préférée - ne prenne pas de photo pour l’accrocher à la vue de tout le monde. Nous avions tout fourni, les costumes, un gros sapin décoratif avec de faux rennes et quelques cadeaux pour les enfants de l’association. Le tout dans le tout nouveau centre commercial inauguré quelques mois plus tôt cette année. Un coup de pub donc pour nous, les magasins, l’association… Et la Ville Médiane ! Un jackpot pour tout le monde.

Néanmoins, ce qui attire la foule attire également la confusion. Perdre un enfant dans un contexte pareil était couru d’avance. J’ai donné ces informations à l’Intermédiaire - qui me connaissait pour m’avoir déjà donné un ou deux contrats. Quant au reste, les disparitions de gamins en Ville Basse, on connaissait bien. En Ville Médiane, moins. Pour ce que j’en sais, ça pourrait être la mienne, de gamine, alors nécessairement, je me suis senti investi. Ses parents étaient riches, j’avais donc parié naturellement sur une demande de rançon qui ne tarderait pas à venir. Ce n’était pas parce que nous étions dans la deuxième moitié du 21e siècle avec des pouvoirs magiques en prime que nous avions éradiqué tous les vices du 20e. Nous connaissions encore, malheureusement, les déboires de gens malhonnêtes… ou désespérés. Avec ou sans Intermédiaire, j’ai continué mon enquête de mon côté.

Inévitablement, mon chemin finirait bien par croiser celui de Yuna, je l’avais vue sur les enregistrements du magasin. Je m’étais vu aussi, vous m’avez vu ? Avouez que j’en dégage, quand même, pas vrai ? Dans mon bureau, à l’étage du bar, je faisais des recherches sur les parents de l’enfant, tout en regardant en boucle les images de surveillance du magasin. Concentré, je ne faisais même pas attention au boucan d’en bas. Trois jours que le gamin avait disparu, maintenant. La police n’avait rien mais elle était limitée. Pas moi.



"The secret to happiness with men ?
Lower your expectations.
Because deep down, in my heart... I know Big Foot is real."
Revenir en haut Aller en bas
Yuna Crescent
avatar
Il y avait assez de sons et de gens autour de moi pour rendre la plupart des personnes dingues: mais je devais être immunisée, puisque j'étais déjà dingue. Je veux un verre par ici, apportez-moi des chips par-là, EST-CE QUE QUELQU'UN A VU MON SAC À MAINS ? Ça faisait moins d'une semaine que je travaillais ici, et c'était bon de travailler mais bon sang, je le méritais ce salaire ! Je courais à gauche et à droite pour répondre à tout le monde, me retenant d'utiliser mon pouvoir en public, mais au moins, j'étais rapide de nature - ça avait toujours fait sourire ma mère sans que je sache pourquoi. Elle avait toujours promis de m'expliquer un jour, d'ailleurs, mais il fallait croire que ce jour ne viendrait jamais.

"Et ma bièèèèèèèèèèèèreuuuuuuuh !" brailla quelqu'un.
"J'y travaille !"
"C'EEEEEEEEEEEST LONG !"
"M'est avis que vous en avez quelques unes dans le pif, alors vous attendez comme tout le monde !"

Non mais un peu plus et ça se prenait pour le nombril du trou de cul du monde alors que c'était dans un bar plein à craquer, sans rire ! Sauf que là, il demandait à parler à mon patron pour se plaindre du service. Sans déconner ? Parce qu'on avait pas déjà assez à faire ce soir, fallait se tartiner les plaintes de Mr. Nombril sur la lenteur du service ?

Poussant un soupir capable de remettre les Appalaches en place, je montai à l'étage pour tambouriner à la porte du bureau d'Alex. "Toc toc," fis-je sans plus de cérémonies en ouvrant la porte avant qu'il ait pu dire "entrez" ou "dégagez", "Y'a un pauvre type en bas qui veut voir mon patron pour se plaindre du service parce que je lui ai dit d'attendre comme tout le monde, first world struggle, etc, etc." Fronçant les sourcils, je m'approchai du bureau. "D'ailleurs tu fais quoi, tu penses vraiment que c'est le moment de faire de la paperasse, c'est plein à craquer, en bas !"


"I had a plan."
"You ? A plan ?"
"Yes. A good one. Carefully laid out. But I got bored."
Revenir en haut Aller en bas
Angela Foster
avatar
Un gamin qui disparait dans un centre commercial, c’était loin d’être une première, et inévitablement, cela ébranlait un bon nombre de personnes. Il y avait ceux qui se disaient que ça aurait pu être leur enfant ou leur petit enfant et il y avait ceux qui compatissaient et continuaient leur chemin comme s’il ne s’était rien passé (de toutes façons, ils n’avaient pas d’enfants, ils n’étaient pas concernés). Et puis il y avait moi. Je n’avais pas d’enfants, je n’étais pas concernée non plus, mais j’étais sensible. J’entendais encore les cris de détresse de ses parents. Ils avaient parcouru toute la galerie marchande, en long en large et en travers en criant « Daniel ! ». Malgré les airs que je me donnais, je n’étais pas totalement insensible. D’autant que, quelques minutes plus tôt, le petit Daniel en question était assis sur les genoux d’Alex.

Je n’arrêtais pas d’y penser, à ce petit garçon. Je croisais les doigts pour qu’on le retrouve vite. J’avais dit tout ce que je savais à l’homme qui m’avait interrogée, sans même me poser la question de savoir s’il était de la police ou pas. Mais à vrai dire, je ne savais pas grand-chose. En fait, j’avais passé la majeure partie de mon temps à redresser mon bonnet d’elfe qui tombait sur mes yeux en permanence. Et l’autre partie, je dirigeais les gamins jusqu’à Alex, gamins qui, dans leur empressement à voir le Père Noël, me donnaient des coups sans même sans rendre compte. Mais ils étaient tellement contents de voir le père Noël, que finalement, ça ne me dérangeait pas. Et puis, mince, Alex déguisé en père Noël, ça valait le coup d’œil !

Cela faisait maintenant trois jours que le petite Daniel avait disparu. Trois jours et je n’avais rien entendu de plus. J’avais essayé d’en parler à David, mais lui non plus n’avait pas d’infos. Quelques fois, je m’arrêtais deux secondes, prenant le temps de réfléchir, m’efforçant de me rappeler. Qu’avait fait le petit garçon lorsqu’il était redescendu des genoux d’Alex ? Avait-il rejoint directement ses parents ? Avait-il été vers une autre personne ? Mais il y avait tellement de monde ce jour-là, tellement d’enfants, tellement de parents. Je me souvenais juste de l’avoir aidé à descendre et puis c’était tout.

Aujourd’hui, le service était difficile. On avait une nouvelle recrue depuis peu au bar, Yuna, et c’était fort appréciable, surtout pour les soirées comme celles-ci où, même avec une personne de plus, on avait du mal à tout suivre. Tellement de mal que certains clients se plaignaient de notre "lenteur". Nous faisions pourtant de notre mieux. Du coin de l’œil, je vis ma nouvelle collègue monter à l’étage pour appeler Alex à la rescousse. (Ben oui, d’ailleurs, où était-il celui-là ?)

Au moment où je passais au niveau du client qui avait causé quelques soucis à Yuna, celui-ci m’attrapa par le poignet et me fit renverser mon plateau. Le contenu de 3 bières, de deux cafés, d’un diabolo à la menthe et d’un whisky on the rocks se vida intégralement sur mon t-shirt. J’avais su rester patiente, mais là, c’était trop.

- Hey, vous pouvez pas faire attention ?

Je le fusillai du regard tandis qu’il continuait à me secouer le bras en réclamant sa bière. Pour un peu je lui en aurais collé une ! Mais on ne doit pas frapper les clients. Je me dégageai d’un coup sec et rejoignis le bas de l’escalier.

- Yuna, tu peux dire à Alex de se grouiller à se descendre ? Ca devient ingérable ici !

Je repartis en direction du bar pour remplir à nouveau mon plateau et mon regard fut attiré pas la télé qui se trouvait dans un coin et qui, quelques minutes plus tôt, diffusait un match de football. Sur l’écran s’étalait en grand la photo du petit Daniel.

Je m’emparai de la télécommande, montai le son au maximum, mais pas moyen d’entendre.

- Un peu de silence s’il vous plait !

Mais le bruit était tel que j’avais du mal à entendre ma propre voix. Alors je misai le tout pour le tout. Je sautai sur une chaise, mis deux doigts dans ma bouche et fis retentir un sifflement strident.
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t596-angela-angie-foster-healer http://forum.childrenofluxaeterna.com/t602-angie-foster
Alex Peterson
avatar
Engager Yuna au bar, c’était un peu comme un galop d’essai pendant les rénovations du club à côté. Mais au moins, je gardais un oeil sur elle. Je n’ai même pas entendu lorsqu’elle est entrée dans le bureau et normalement, j’aurais dû être en bas pour calmer le jeu. Lorsque ce n’était pas Matt, c’était moi ou notre chef cuistot la journée, ou bien son apprenti. En somme, il y avait toujours un homme en bas. J’étais concentré et je réfléchissais, alors quand Yuna est entrée, je n’ai pas réagi. Les sourcils froncés, j’ai répondu.

« Ce sera toujours comme ça deux soirs par semaine, faut s’y faire, ce sont les soirs de repos de Matt. » Je me suis alors levé et je l’ai toisée, l’air toujours renfrogné. « Je connais un gars en ville, je vais aller lui poser quelques questions. » Le genre de gars qui m’aurait aidé à retrouver Yuna si je leur avais demandé, mais j’aimais bien avoir mon propre mérite et ma propre gloire ! « On ferme plus tôt ce soir, j’ai besoin de sortir. »

On pouvait se le permettre. Je suis passé à côté de Yuna en attrapant ma veste et je suis descendu. Les infos affichaient souvent ce genre de message avec la photo d’un enfant - encore - disparu mais uniquement sur les chaînes locales. Pas sur les nationales comme c’était le cas ici. J’avais lu plusieurs articles sur les parents, un riche couple du Michigan. Elle était une mère au foyer et avait suivi son mari lors de sa mutation à Megalopolis, courtier en assurances. Rien de très extraordinaire jusque là. Un cliché, même. Jusqu’à ce qu’il soit témoin lors d’un procès l’année passée. En témoignant contre le tireur d’un double homicide dans un magasin de la Ville Haute, il s’en était même sorti avec les honneurs… Le couple a soudain hérité d’un sacré paquet de pognon de la grand mère canadienne décédée. Je n’avais pas les rapports de police, je ne pouvais m’assurer que mon instinct du pot de vin avait vu juste. La seule raison pour laquelle on avait entendu parler de ce procès l’année dernière, c’était parce qu’il mettait en scène deux opposants de la Ville Haute ET la Waleman Dynamics, bien sûr, blanchie pour l’occasion. Quoi, vous croyez que ces choses-là s’arrangent avec les années, le futurisme, la science fiction et tout ça ? Que dalle.

J’ai posé mes mains sur les épaules de la table dont parlait Yuna - je les connaissais, je n’avais pas eu de mal à les identifier - et je leur ai souri à tous, claironnant mes petites phrases bien pensées, un rire gras et une blague salace pour calmer le jeu. Je crois que heureusement que les filles me connaissaient en dehors des heures d’ouverture du bar, sinon je crois qu’elles m’auraient poursuivi pour outrage, machisme et sûrement de la discrimination. Lexy s’activait au bar, Angela et Yuna en salle et pendant ce temps, je faisais des ronds de jambe à nos clients fidèles, passant sur quelques remarques désobligeantes sur mes serveuses. Ce n’était pourtant pas ma façon de faire. Mais je n’avais pas le temps de m’en préoccuper ce soir. Je me suis redressé en souriant et j’ai ouvert les bras pour me faire entendre d’une voix forte.

« On fait l’inventaire ce soir, je réprimanderai notre nouvelle serveuse pour avoir oublié de mettre la pancarte devant le bar pour vous avertir mais nous fermons dans 15min ! Je suis vraiment désolé, mais elle est tellement jolie, j’ai été distrait, je suis sûr que vous comprenez ! »

Quelques clins d’oeil, quelques passages en table et quelques regards meurtriers de la part de Lexy plus tard et la majorité des clients avaient déserté. J’ai récupéré mes clés de voiture derrière le bar, non sans manger un coup de ma collègue.

« A quoi tu pensais ? Quel inventaire ? C’était quoi ce numéro de macho ? »
« J’ai pas le temps, je sors. » J’ai jeté un regard à Angela et Yuna. « Et vous n’auriez pas pu gérer autant de personnes seulement à vous trois. Ne me remerciez pas, vous finissez 3h plus tôt ce soir. »

Lexy a grimacé en regardant Angela mais je m’étais déjà désintéressé d’elle en prenant le chemin de la cuisine.

[1h30 sur ce post, je suis rincé...]



"The secret to happiness with men ?
Lower your expectations.
Because deep down, in my heart... I know Big Foot is real."
Revenir en haut Aller en bas
Yuna Crescent
avatar
"On ferme plus tôt ce soir, j'ai besoin de sortir."

Hein ? De quoi ? J'haussai les sourcils bien haut. "Tu plaisantes, n'est-ce pas ? C'est bondé, tu vas pas virer tout le monde !" Il ne m'entendit pas - ou alors il fit comme s'il ne m'avait pas entendue, c'était du pareil au même - et passa à côté de moi pour prendre sa veste et descendre en bas. Parce qu'il était sérieux ? "M'enfin !" m'exclamai-je, me précipitant dans l'escalier pour le suivre. J'arrivai en bas au moment où il sortait son numéro de macho au rire bien gras et aux blagues bien salaces histoire de se fondre dans la masse, et il s'en fallut de peu pour que je me frappe le front du plat de la main. Si je n'avais pas appris à le connaître un peu en privé, je l'aurais pris pour le mec le plus lourd de l'histoire des mecs lourds.

Un "Hey !" outragé sortit de ma bouche lorsqu'il leur annonça qu'on fermait plus tôt pour inventaire et que MOI, oui MOI, j'avais oublié de mettre la pancarte pour en prévenir les clients ? Oui, merci beaucoup, j'avais l'air de quoi, là ??? Surtout que ce n'était absolument pas vrai ! "Je la réprimanderai" ben je t'attends mon gars ! Les bras croisés, j'attendis que les clients soient sortis pour lancer: "Mais oui, bien sûr, tout le monde sait que les bars ferment le soir, où ils sont censés fair le plus d'argent, pour faire leur inventaire ! C'EST CONNU !" Je lâchai un soupir. "Si tu nous disais plutôt ce que tu trames vraiment ? À moins que tu veuilles qu'on monte dans ton bureau pour que tu puisses me réprimander en privé pour une pancarte dont on sait tous pertinemment que tu viens de la sortir directement de ton cul ?"


"I had a plan."
"You ? A plan ?"
"Yes. A good one. Carefully laid out. But I got bored."
Revenir en haut Aller en bas
Angela Foster
avatar
Cela me faisait mal de le reconnaitre, mais le service au bar était mieux lorsqu’il y avait un homme en salle. Ca ne changeait pas tellement notre boulot, notre façon de le faire. Mais ça avait tendance à calmer les clients qui auraient pu se montrer un peu trop insistants. Et pas uniquement ceux qui nous attrapaient par le bras en réclamant une bière… Aussi, quand je vis Alex descendre enfin l’escalier, je soupirai, soulagée. Les clients étaient particulièrement difficiles à gérer ce soir. Je ne sais pas ce qu’ils avaient, mais ils avaient apparemment tous oublié leur patience chez eux.

Sauf qu’Alex n’avait pas la moindre intention de nous aider, et je m’en rendis compte à l’instant où je vis qu’il avait mis sa veste. Je fronçai les sourcils, interrogeai Yuna du regard, après tout c’était elle qui était allé le chercher, peut-être en savait-elle plus que moi ? Je fis un pas en avant tandis qu’il annonçait que le bar allait fermer pour inventaire. Comment ça ? Quel inventaire ? Je restai silencieuse, étudiant Alex et son attitude du regard. Je le connaissais suffisamment bien maintenant pour savoir qu’il ne pensait pas un mot de ce qu’il disait aux clients. Je le connaissais également assez bien pour savoir qu’il ne fermerait jamais le bar en plein milieu d’une soirée sans raison particulière, surtout si le bar était bondé, comme ce soir.

Alors que Yuna s’insurgeait contre cette décision, cherchant à comprendre ce qui était passé par la tête de notre collègue, je posai la main sur le bras de la jeune femme, comme pour la calmer.

- Laisse-le, c’est le patron, c’est lui qui décide.

Je ne m’étais toujours pas habituée à l’idée de posséder moi-même une petite partie de ce bar. Alex était mon patron lorsque j’étais arrivée ici et dans ma tête, il l’était resté. En temps normal, j’aurais probablement protesté moi aussi contre cette décision. Mais je me demandais surtout quelle raison Alex avait de fermer de la sorte. Et j’avais ma petite idée… Depuis l’enlèvement du petit Daniel, Alex s’était quelque peu… assombri. Il semblait préoccupé en permanence et passait désormais plus de temps dans son bureau qu’en salle.

Je le suivis du regard tandis qu’il sortait de la pièce. Je haussai les épaules en réponse au regard que Lexy me lança. Elle semblait vouloir dire « mais qu’est-ce qu’il a ? » et je n’avais pas la réponse à cette question, juste une supposition. Je fronçai les sourcils à mon tour et pris alors une décision.

- Je dois y aller… Laissez tout ça comme ça, je viendrai plus tôt demain pour tout ranger.

Je savais qu’elles n’en feraient rien, mais je me sentais un peu coupable de les abandonner de la sorte. Je fonçai à l’arrière cuisine pour récupérer mon blouson et m’engouffrai dans la sortie.

- Alex !

Je le rattrapai avant qu’il n’atteigne sa voiture.

- Qu’est-ce qui se passe ? Tu n’es plus le même depuis que ce petit garçon a disparu… C’est pour ça que tu t’en vas ? Si c’est le cas, alors je viens avec toi.

J’avais débité tout cela sans prendre le temps de respirer entre chaque phrase. Mais j’avais décidé de l’accompagner, et mon ton était sans appel.
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t596-angela-angie-foster-healer http://forum.childrenofluxaeterna.com/t602-angie-foster
Alex Peterson
avatar
Je n’étais pas le patron. Je ne l’avais jamais été. Aussitôt que ce bar avait été légalement à moi, j’en avais donné ma part à Matt. ce qui m’appartenait n’avait pas encore de nom, ni d’enseigne, ni tous ses murs. Je n’avais jamais été propriétaire du Alice et bizarrement, c’était ce qui me plaisait. J’aimais ce bar, mais il y en avait un bien plus méritant que moi. Je savais que Yuna protesterait, je ne m’attendais pas à moins venant d’elle. J’ai levé une main pour la couper - en vain. « Peu importe, on s’en fout, Yuna ! » Néanmoins, à sa dernière remarque, j’ai eu un sourire en coin et un jeu de sourcils à son égard avant de reprendre mon sérieux. Suffisamment pour me prendre un coup de torchon par Lexy avant de rétorquer à Angela : « Je ne suis pas le patron. »

Et déjà, elle me suivait alors que je me dirigeais vers la cuisine. « Bon sang, Angela ! Je n’ai pas besoin d’une babysitter ! » J’ai poussé la porte vers l’extérieur, alors que la nuit était déjà tombée depuis peu. J’ai soupiré en me retournant vers elle, les bras levés. « Ce petit garçon ? Tu sais combien ils sont ? Tous les jours, ils disparaissent. Soit parce que ce sont des ‘dégénérés’ indésirés, soit parce qu’on s’en sert pour des rançons ! Soit parce qu’ils sont perdus dans les rues. Comme Jane ! Alors si, je suis toujours le même, et si tu avais un gamin, quelque part, par là, perdu, tu aimerais qu’on t’aide à le retrouver, peu importe que tu sois riche ou non. Et quelque chose me dit que c’est pas l’argent qui va ramener ce gosse. Alors si tu veux venir avec moi… » J’ai levé les bras. « FAIS-TOI PLAISIR ! » Je l’ai désignée d’un index. « Mais t’as pas intérêt de me ralentir ou je te laisse sur le bord de la route, c’est compris ? Là où je vais, j’ai pas envie de t’avoir dans mes pattes, je me suis bien fait comprendre ? Je préfèrerais que tu restes ici, au chaud, mais toi comme moi, on sait que ce serait pisser dans un violon en pleine tornade ! Autant dire : inefficace et carrément dégueulasse. »

Bien sûr que Yuna suivrait, c’était obligé. Ce n’était pas le genre de Lexy, en revanche. Elle agissait mais jamais directement. Elle n’occupait pas les mêmes lignes de front que les miennes. J’ai soupiré et tourné les talons pour rejoindre la voiture.



"The secret to happiness with men ?
Lower your expectations.
Because deep down, in my heart... I know Big Foot is real."
Revenir en haut Aller en bas
Yuna Crescent
avatar
Je croisai les bras avec un air de défi sur mon visage lorsqu'il joua des sourcils en ma direction. Je savais que mon commentaire le dériderait - par contre, c'était pas sûr que j'allais lui pardonner tout de suite de m'avoir fait passer pour une pauvre tarte devant un bar rempli de monde, à moins qu'il se décide enfin à nous dire ce qui se tramait dans sa tête. "Mais tu nous dis clairement ce qui se passe ou pas ?!" Je traversai la cuisine derrière eux, entendant la tirade d'Alex sur l'enfant disparu de la semaine. Damien ? Derrek ? Daniel ? Je ne savais plus, à force. Les enfants ne faisaient que ça, disparaître, il aurait fallu que leurs parents les trimballent en laisse.

De toute façon, la seule raison pour laquelle on avait entendu parler de celui-là plus que les autres, c'était que ses parents avaient de l'argent. En somme, des gamins disparaissaient à gauche et à droite en ville basse, personne n'en soufflait mot, mais là, parce que c'était un gosse de privilégiés, c'était le branle-bas de combat. Bon, bien sûr, moi aussi, à la base, j'étais une gosse de privilégiés, née dans un endroit bien cosu de l'autre côté de la frontière, j'avais grandi en ville haute, etc, etc... mais ça ne m'empêchait pas de remarquer l'injustice ! Ma voix s'éleva lorsqu'il invita plutôt explicitement Angela à le suivre si ça lui chantait: "Hey, mais je viens aussi !"

En coup de vent, je me précipitai à l'intérieur pour prendre ma veste, et malgré ce détour... lorsqu'Alex atteignit sa voiture, j'étais assise sur le capot, un sourire fendu jusqu'aux lèvres, l'air de rien. Il saurait ce que j'avais fait et je suppose qu'Angela s'en douterait, mais j'avais vite compris que ces gens-là n'en avaient rien mais RIEN à faire des positifs, alors autant en profiter. Et merci maman, Dieu, je sais pas qui, pour ce pouvoir - quitte à en avoir un, autant avoir un truc aussi génial. "Et personne ne pense que je vais ralentir le groupe, j'espère !"


"I had a plan."
"You ? A plan ?"
"Yes. A good one. Carefully laid out. But I got bored."
Revenir en haut Aller en bas
Angela Foster
avatar
Lorsqu’Alex a démenti être le patron, je levai ostensiblement les yeux au ciel. Evidemment que non, c’était juste une façon de parler. Mais je crois que, chacun d’entre nous avait petit à petit reconnu à Alex une sorte d’autorité naturelle qui faisait qu’on le plaçait au-dessus de nous.

Je n’ai pas pu m’empêcher de reculer d’un pas tandis qu’Alex se retournait vers moi en levant les bras au ciel. Ok, il n’était pas ravi que je le suive, ça se voyait, ça s’entendait. Mais je n’avais pas la moindre intention de le laisser partir seul. Moi aussi je m’intéressais au sort du petit Daniel. Alors quand Alex s’est permis de me remettre (doucement) à ma place, je m’insurgeai.

- Qu’est-ce que tu crois, que je ne sais pas tout ça ? Je sais que des gosses disparaissent chaque jour et que personne ne fait rien pour eux. Merde Alex, tu crois que ça me laisse insensible ? Ce petit Daniel, je l’ai pris dans mes bras, il m’a fait un énorme câlin après que je l’ai aidé à redescendre de l’estrade. Il a disparut juste après ça. Je me sens coupable parce que j’ai pas vérifié qu’il retournait bien avec ses parents !

Je lui ai jeté un regard déterminé et je me suis mise à marcher d’un pas rapide en direction de sa voiture. Yuna nous attendait déjà là-bas. J’haussai un sourcil un peu étonnée. Je ne connaissais rien du pouvoir de Yuna, je ne savais même pas qu’elle était positive. Le seul dont je connaissais la particularité, c’était Alex. Et encore m’avait-il dit qu’il était candidat comme ça, juste en passant, en plein milieu d’une conversation. J’ai jeté un regard interrogateur à Yuna. Comment avait-elle fait pour arriver là avant nous ? Sans qu’on la voit en plus ? Il ne me fallu pas longtemps pour faire le lien. Positive ou candidate donc.  

J’adressai un sourire à Yuna et ouvris la portière de la voiture d’Alex.
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t596-angela-angie-foster-healer http://forum.childrenofluxaeterna.com/t602-angie-foster
Alex Peterson
avatar
Le fait que Yuna vienne ne me dérangeait pas outre mesure, au contraire, je n'étais pas contre un peu de renfort. Mais Angela ne me connaissait pas comme Yuna me connaissait. Je n'étais d'ailleurs pas tout à fait sûr que ce soit une bonne idée de l'avoir avec moi, mais je préférais la garder sous les yeux. Cela dit, j'étais conscient que c'était un risque. Mais, nous nous en préoccuperons plus tard. Yuna était la seule à connaître mes… Petits extras. Elle avait été un de ces extras, mais Angela ne savait rien. Je n'avais pas envie que tout le bar sache que j'étais un monstre.

J'ai rejoint ma voiture et Yuna était déjà là. Je n'en attendais pas moins d'elle, c'était un fait. Je n'ai même pas réagi en la voyant. "Ne commence pas avec des histoires de groupe. On n'est pas un groupe, c'est pas une virée en forêt, on va pas faire de feu de camp ni griller des marshmallows en se racontant des histoires qui font peur avant de révéler la couleur de nos sous-vêtements. Monte et tais-toi."

J'ai ouvert ma portière et jeté un oeil sur l'entrée du bar d'où sortaient les derniers clients. Lexy m'a observé en tenant les battants et nous avons eu une de ces conversations télépathiques dans le regard dont nous avions le secret. Elle n'était pas rassurée, bien sûr, elle n'était pas non plus franchement pour. Mais elle savait que si quelqu'un pouvait faire quelque chose, c'était bien moi. Elle espérait bien que nous réussirions et il fallait bien quelqu'un pour tenir le comptoir en attendant que nous rentrions. Sûrement qu'elle préparerait une trousse de soin. Du moins, pour moi. Je n'avais pas l'intention de laisser une de ces filles subir quoi que ce soit. J'ai pris le volant et j'ai roulé en m'enfonçant dans la Ville Basse.

"Vous vous souvenez de ce procès l'année dernière ? Le double homicide en Ville Haute. Et bien le père du petit était un des témoins. Donc, j'ai fait quelques recherches et comme par hasard, la semaine après le procès, le paternel a empoché un sacré pognon sous prétexte d'un héritage de la vioque de l'Ohio. Très franchement, même en Ville Haute, on s'en balance des héritages des uns et des autres, pas vrai ? Je me suis dit que j'allais rendre visite un vieux copain qui était pas mal porté sur ces histoires… D'héritage."

Une fois à destination, j'ai stoppé la voiture sur le bas côté et je me suis penché sur mon volant pour passer la main sous le siège. "Hey, Yuna, je parie…" J'ai sorti une arme et son chargeur et je lui ai tendu. "Que tu sais te servir de ça…"



"The secret to happiness with men ?
Lower your expectations.
Because deep down, in my heart... I know Big Foot is real."
Revenir en haut Aller en bas
Yuna Crescent
avatar
J'ai fait un clin d'oeil à Angela avant qu'Alex ne prenne la parole. "Ça en jette, hein ?" Et puis voilà, on est pas un groupe, blablabla, pas de feu de camp au menu... non, c'est vrai ??? "T'es sûr que non ? Ils sont rouges, pourtant, t'es sûr que tu veux pas voir ?" J'ai battu des cils avec un grand sourire niais - et il devait me connaître assez, maintenant, pour savoir que je me payais sa tête - avant de me laisser glisser du capot de la voiture pour m'asseoir sagement à l'arrière. Oui, j'ai dit sagement, ça m'arrive. Je l'ai écouté parler de l'histoire "d'héritage" des parents du petit Daniel en silence. C'est vrai que ça puait, cette histoire, et personnellement, ça me rendait malade qu'on fasse du mal à un gamin pour une histoire louche avec laquelle il n'avait absolument rien à voir, sauf que, ben... partout, on faisait du mal à des gamins, de nos jours.

J'ai levé les sourcils bien, bien haut lorsqu'il m'a tendu l'arme et le chargeur. Je les ai pris par réflexe, mais dire que j'étais un peu surprise aurait été un euphémisme. Oui, je savais m'en servir, là n'était pas la question. "Laisse-moi deviner. Ton gars expert en "héritage", c'est pas le genre petit notaire peinard avec cabinet privé, jolie enseigne, bureau cossu avec vue sur le fleuve et fauteuils en cuir, c'est ça ?" J'ai glissé le chargeur dans l'arme et j'ai souri à Alex. Ça sentait l'action, et moi, j'aimais l'action. "I'm game."


"I had a plan."
"You ? A plan ?"
"Yes. A good one. Carefully laid out. But I got bored."
Revenir en haut Aller en bas
Angela Foster
avatar
J’avais déjà compris qu’Alex n’était pas dans un état d’esprit propre à plaisanter. Alors quand il a remis Yuna à sa place, ça ne m’a pas surpris plus que ça. Et quand Yuna a continué sur la voie « un peu d’humour ça ne fait pas de mal », j’esquissai une moue dubitative. Mais je me gardai de tout commentaire. Je me demandais quand même ce qu’elle faisait là. Elle n’avait pas l’air de savoir où on allait. Moi non plus cela dit, mais je savais pourquoi nous partions après avoir fermé le bar en plein service. Je me sentais concernée. Je me demandais si c’était le cas pour Yuna.

Sans ajouter un mot de plus, je me suis installée dans la voiture d’Alex et j’ai attaché ma ceinture. Je l’écoutai attentivement tandis qu’il nous rappelait le procès pour double homicide qui avait eu lieu l’année précédente. Je m’en souvenais maintenant. J’en avais entendu parler à la télé. Je regardai le paysage (enfin, les immeubles) défiler par la fenêtre. Un héritage, une semaine après le procès dans lequel il était appelé à témoigner ? Mouais, j’avais du mal à croire à cette coïncidence.

Quand il s’est penché pour sortir une arme et un chargeur, je l’ai regardé en haussant un sourcil. Ca sentait le danger cette histoire. Et j’aimais le danger, u truc que mon nouveau statut n’avais pas changé. Je plissai le nez, légèrement vexée, quand il tendit l’arme à Yuna. De mon point de vue, il ne semblait même pas supposer que moi je puisse être capable de m’en servir. Sauf que… Oui, bon, ok, en fait, il n’en savait rien, mais je vous le dis quand même… J’avais un frère qui était un ancien sniper, et qui m’avait appris à me servir d’une arme (uniquement dans le but de me défendre, hein, bien sûr). Alors certes, je n’étais pas aussi précise que lui arrivée à une certaine distance mais, je me défendais bien. Mais encore une fois, je n’ai rien dit. Pas à ce sujet là en tous cas. Je me suis contentée de sourire à l’hypothèse de Yuna.

Je détachais ma ceinture et sortis de la voiture.
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t596-angela-angie-foster-healer http://forum.childrenofluxaeterna.com/t602-angie-foster
Alex Peterson
avatar
Personne ne savait pour Angela. Quelques jours d’arrêt maladie, c’était notre seule et unique version. Et il ne m’était jamais venu une seconde à l’esprit que cette fille sache faire autre chose que la serveuse. Il n’y avait qu’à voir son CV. De bar en bar, de restaurant en restaurant avec des études scientifiques vaguement abandonnées. Très honnêtement, pour un esprit comme le mien, il n’y avait pas à chercher plus loin. Mais je m’attendais à ce qu’elle flippe quand j’ai sorti l’arme pour la tendre à Yuna. J’ai souri à cette dernière avec un clin d’oeil. Et puis je me suis à moitié tourné vers elle, l’air vexé.

« Tu sais quoi ? Je suis offensé. Je me sens émasculé face au peu de considération que tu me portes. Comment peux-tu croire une chose pareille de moi ! Et oui, je sais mais j’ai un perm– »

J’avais tourné la tête vers Angela, m’attendant à un sermon, une exclamation, une interjection mais elle détachait déjà sa ceinture pour sortir avant nous. A mon tour de hausser les sourcils, j’ai tourné les yeux vers Yuna et j’ai souri bêtement. « Tant mieux, je n’étais pas vraiment d’humeur à avoir… » J’ai dessiné des guillemets dans l’air avec mes doigts. « ZE conversation. » Mais j’avais un mauvais pressentiment. Quand quelqu’un ne posait pas de questions - comme moi - c’est qu’il avait quelque chose à cacher - comme moi. J’ai indiqué la rue d’un coup de menton à Yuna pour l’inviter à sortir de la voiture avec moi et j’ai claqué la portière derrière nous.

« Rien à voir avec un notaire. Tout à voir avec des héritages. »

C’était une sorte d’immeuble-maison. Le genre de grosse maison à trois étages avec un jardinet devant et une court en ciment derrière. J’ai ouvert la grille de l’entrée et j’ai gravi les quelques marches pour ouvrir la porte qui donnait sur la cage d’escalier. Yuna est passée devant pendant que je tenais la porte et j’ai arrêté Angela nette d’une main sur le bras. Mon regard était clair, net et franc : j’avais confiance en Yuna et ses capacités parce que je la connaissais. Ce n’était pas le cas d’Angela et je la savais particulièrement imprévisible. Je détestais avoir une valeur inconnue dans mon équation et si elle était là, c’était uniquement parce que je ne pouvais pas faire autrement. Au moins, ici, je pouvais garder un oeil sur elle. Si je l’avais laissée au bar, elle aurait trouvé un moyen de faire sa propre marque sur le terrain et qui sait ce qui aurait pu arriver. Ma prise était ferme et mon regard d’autant plus sévère. Je n’avais pas à dire quoi que ce soit ni à laisser entendre un seul conseil. Elle savait, je savais et au moindre faux pas, je la sautais par la fenêtre avant de la retrouver en bas pour l’enfermer dans la voiture à double tour et de la couler dans du béton jusqu’à ce que cette histoire soit terminée, quitte à ce qu’elle soit déshydratée et prête à bouffer le cuir de mon vieux tacot. Les Négatifs ne savaient jamais quand il était l’heure d’arrêter de jouer les héros. Et encore une fois, je n’avais aucun moyen de savoir qu’elle avait… Changé.

J’ai enfin lâché le bras d’Angela et j’ai repris la marche en montrant l’étage à Yuna. « Au premier. » Une fois devant la porte, j’ai montré la poitrine de Yuna d’un index. « Peut mieux faire. » Hey ! Elle était là, autant qu’elle serve à quelque chose là-dedans ! Ce type ne parlerait pas s’il n’avait rien à manger sur la table. J’ai baissé la tête et j’ai frappé.

Knock, knock, who’s there !:
 

[HJ : ALLEZ, ÇA C'EST FAIT !!! "I guess I'm better than a plan la classe"]



"The secret to happiness with men ?
Lower your expectations.
Because deep down, in my heart... I know Big Foot is real."
Revenir en haut Aller en bas
Butterfly Effect
avatar
Le membre 'Alex Peterson' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Quitte ou double' :


Revenir en haut Aller en bas
Yuna Crescent
avatar
Pistolet en main, je suis sortie de la voiture avec Alex. "Toi, y'a une conversation que tu veux pas avoir ? Ben dis donc." Oui, vu comme c'était un beau parleur, ça me surprenait un peu, mais Angela était sortie en premier et, pour autant que je sache, elle était Négative et je doutais que ce soit une bonne idée qu'elle se retrouve devant. Alex pouvait réparer ses os, je pouvais disparaître d'un coup, mais elle, de ce que j'en savais, sa seule faculté c'était d'avoir beaucoup d'entregent avec les clients au bar, et vu comme l'entreprise m'apparaissait louche, je doutais que ça l'aide.

"Hey, Angela, attends-nous, tu veux ?" En plus, c'était moi qui avais le flingue ! Je l'ai suivie avec Alex, montant quelques marches vers le domicile du contact d'Alex: je suis passée devant lorsqu'il a ouvert la porte pour moi et je l'ai vu retenir Angela. Passe ton chemin, Yuna, paaaaaaaaasse ton chemin !!! L'air de rien, j'ai gravi les marches jusqu'au premier étage lorsque Alex m'a indiqué la direction, attentive aux détails qui nous entouraient: je me doutais que ce n'était pas parce que la couleur allait bien avec mes yeux qu'il m'avait donné cette arme, donc je m'attendais au pire, mais rien ne s'est passé jusqu'à ce qu'on arrive à une porte. "Peut mieux faire," a dit Alex en désignant ma poitrine. "Hey !" ai-je dit, offusquée, en lui donnant une tape bien sentie sur le bras. "Si t'es pas content, paie-toi une chirurgie, t'en auras des aussi gros que tu veux !" Non mais.

Lorsqu'Alex a frappé à la porte, j'étais prête: mais apparemment, son contact expert en héritage, lui, il ne l'était pas: dès que la porte s'est entrouverte, sans locket ni menace apparente, je l'ai poussée avec mon épaule pour l'ouvrir en grand, entrant direct dans son domicile. Hey, j'ai jamais dit que je faisais dans la finesse, okay ? Et puis, il ne fallait pas être un génie pour se douter, au comportement d'Alex, que c'était le genre de contact qui préférait ne pas voir sa tronche trop souvent. Et quand j'ai vu la tête du gars, je me suis dit que contrairement à la légiste, Alex ne risquait pas de gagner sa faveur avec son sens du sacrifice et d'abNEZgation légendaires. "Bonsoir !" ai-je dit avec un sourire fendu jusqu'aux lèvres.


"I had a plan."
"You ? A plan ?"
"Yes. A good one. Carefully laid out. But I got bored."
Revenir en haut Aller en bas
Angela Foster
avatar
La main sur la poignée de la porte, je tournai la tête vers Alex, un peu étonnée qu’il s’adresse à moi de cette façon. Alors quoi, qu’est-ce qu’il aurait voulu ? Que je m’insurge ? Que je lui fasse une scène ? « Nan mais qu’est-ce que tu comptes faire avec une arme, c’est dangereux ! Et puis d’abord, comment ça se fait que t’en aies une…. Et bla bla bla ». Euh… non, ça n’était pas tellement mon genre.

- Quoi ? Tu crois que j’ai jamais vu d’arme de ma vie ? Alex, je vis avec un homme qui en porte une tous les jours, qui a un M40 rangé au fond de son placard et qui m’a appris à tirer avec le-dit fusil. Je ne suis pas ce dont j’ai l’air. Tu serais étonné d’apprendre certaines choses sur moi.

Je lui adressai un regard entendu et repoussai la portière pour sortir. Je m’apprêtai à monter les marches du perron lorsque la remarque du Yuna me cueillit au passage. Je m’arrêtai, me tournai vers elle et levait les mains en signe d’impuissance.

- C’est pas de ma faute si vous lambinez !

Je laissai Yuna passer devant moi. Après tout, c’était peut-être plus judicieux, elle avait une arme, et moi pas. J’allais lui emboiter le pas lorsqu’Alex me retint. Je baissai les yeux sur sa main qui me tenait fermement le bras, fronçai les sourcils et relevai la tête pour lui demander ce qu’il faisait. Je n’eus même pas besoin de poser ma question. Son regard était on ne peut plus explicite. « Tiens toi à carreau » semblaient dire ses yeux. Je crois qu’il n’avait pas beaucoup confiance en moi. En même temps, quelque chose me disait qu’il avait raison. Il m’avait toujours vue au bar, il me connaissait imprévisible, un brin (bon ok, beaucoup) rebelle. Il n’avait aucun moyen de savoir comment je me comportais dans ce genre de situation.

Je soutins son regard quelques secondes, comme si je voulais lui faire comprendre qu’il se trompait sur moi, sur toute la ligne. Il y avait tellement de chose qu’il ne savait pas. Il croyait sans doute que je n’étais qu’une petite serveuse sans histoires, Négative. Je ne savais pas comment ça allait tourner, mais quelque chose me disait qu’il se rendrait bien vite compte qu’il était dans l’erreur.

Je finis pourtant par hocher la tête. Je n’avais pas la moindre intention qu’il me renvoie illico-presto à la voiture juste parce que je l’avais défié du regard ! Je les ai suivi, Yuna et lui, jusque devant la porte du type. Le dit type qui était là, et qui nous ouvrit, comme une fleur avant d’ouvrir des yeux ronds en voyant Alex, Yuna avec sa poitrine scandaleusement mise en avant et… moi, pauvre petite blonde à l’air bien inoffensif. J’enfonçai mes mains dans mes poches, haussai les épaules et adressai un petit sourire un peu gêné à Murphy. Le genre de sourire qui voulait dire « désolée d’arriver comme ça chez vous, d’avoir défoncé votre porte, elle sait pas se retenir » enfin, un truc dans ce genre, libre à lui de l’interpréter comme bon lui semblait. Une chose était sûre, il n’avait pas l’air ravi de voir Alex.
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t596-angela-angie-foster-healer http://forum.childrenofluxaeterna.com/t602-angie-foster
Alex Peterson
avatar
Je savais que Yuna était une bonne idée. Son audace, sa persévérance et… Son humour. Quand elle est entrée dans l’appartement, Murphy a reculé de quelques pas en me reconnaissant moi, et mon sourire impayable. J’ai joint le geste à la parole de Yuna et j’ai agité mes doigts en guise de bonsoir.

« Qu’est-ce que tu veux, Alex ? Je te dois plus rien, on s’était mis d’accord ! »

Désolé et sans me départir de mon sourire, j’ai ouvert les mains et haussé les épaules.

« Tout le monde croit ne rien me devoir, la vérité, c’est qu’ils me doivent toujours la vie. »

Murphy a porté le regard sur Yuna, pas impressionné par sa poitrine comme je l’aurais espéré, puis sur Angela derrière qui pouvait refermer la porte derrière nous.

« C’est quoi ces filles ? » Murphy s’est mis à rire nerveusement en pensant pouvoir m’atteindre. « T’as besoin de main d’oeuvre, maintenant ? »
« Les temps changent, je m’adapte à mon époque. »

Sa façon d’insister du regard sur Yuna ne m’a pas plu. Si qui que ce soit pouvait la reconnaître, ce n’était vraiment pas le moment. Alors j’ai claqué des doigts en sifflant pour qu’il reporte son attention sur moi et pas sur elle. Bien sûr que j’étais déjà venu le voir quand je la cherchais mais combien de chances qu’il s’en souvienne de façon précise ? Ca datait de plus d’un an et on avait fait en sorte qu’elle ne soit pas identifiable facilement.

« C’est moi qui t’intéresse, tu te souviens ? Garde tes yeux par ici. » J’ai inspiré un grand coup et je me suis frotté les mains avant de m’approcher d’une table ronde et d’en tirer une chaise. J’ai fait claquer les pieds au sol avant de tapoter le dossier des doigts.

« J’ai besoin… D’informations. »
« J’ai rien. C’est fini, je suis plus dans le service. »
« On vient juste discuter ! »
« Alors pourquoi elle a une arme. »
« C’est une femme, c’est pour sa sécurité, qu’elle puisse se défendre. C’est un quartier qui craint, tu sais ! »

J’ai souri et acquiescé. Mon ton badaud et naturel a fait rire Murphy. Les petites blagues sur les femmes, il aimait bien ça et c’était aussi une façon de le rassurer. Yuna ne manquerait pas d’en jouer, j'en étais sûr.

Tic Tac...:
 

[HJ : I'M BATMAN ! \o/]



"The secret to happiness with men ?
Lower your expectations.
Because deep down, in my heart... I know Big Foot is real."
Revenir en haut Aller en bas
Butterfly Effect
avatar
Le membre 'Alex Peterson' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Quitte ou double' :


Revenir en haut Aller en bas
Yuna Crescent
avatar
Ledit Murphy me fixait intensément: il avait un drôle de regard, et je me demandais s'il me reconnaissait ou s'il faisait juste une fixation sur ma poitrine. Si c'était un contact d'Alex, il n'était pas impossible qu'il me reconnaisse, auquel cas... je l'avais dans l'os, et Alex avec. J'étais supposée être morte, pas débarquer dans l'appart de ce type avec une arme au poing. J'ai été plutôt soulagée d'entendre Alex siffler pour ramener l'attention de son contact vers lui, et j'ai suivi l'échange des yeux comme on suit un match de ping-pong. Y'avait pas à dire, lorsqu'il s'agissait de vous entourlouper avec des mots, Alex savait ce qu'il faisait.

J'ai failli lever les yeux au ciel lorsqu'il a sorti l'explication (bidon) sur mon arme, mais j'ai réussi à me retenir à temps pour prendre une expression des plus "demoiselle en détresse". "Oui, ne vous sentez pas intimidé par moi, j'ai constamment peur de sortir dehors le soir, c'est un monde de fous, vous comprenez ? Une pauvre jeune femme comme moi ne peut pas sortir sans défense." En fait, c'était pas faux, et puis c'était vraiment un quartier qui craignait, donc je suggérais quand même à toute femme non-Jumper de ne pas sortir seule sans moyen de défense.

Je me tenais à bonne distance de lui, arme en main mais pas pointée sur lui - pas encore, du moins, mais au moindre faux pas, ça y était. J'ai commencé à faire le tour de la pièce, lentement, en mouvement circulaire autour de Murphy, ne le quittant pas des yeux une seconde. "Vous savez, plus vite vous répondez bien aux questions d'Alex, plus vite on est sortis et on vous laisse à votre tasse de thé !"


"I had a plan."
"You ? A plan ?"
"Yes. A good one. Carefully laid out. But I got bored."
Revenir en haut Aller en bas
Angela Foster
avatar
Je refermai tranquillement la porte tandis qu’Alex et Yuna accompagnaient notre nouvel ami jusqu’à la table. Alex s’installa en face de lui et le dialogue commença. Pendant ce temps là, moi, je fis le tour de la pièce. D’une part pour satisfaire ma curiosité naturelle, et d’autre part pour essayer de savoir chez qui nous nous trouvions.

Quand Murphy s’interrogea sur notre présence, à Yuna et moi, je me contentai de lui jeter un coup d’œil avant de reprendre ma « ronde ». J’avais néanmoins, l’oreille beaucoup plus attentive à ce qui allait se dire. J’attendais de savoir ce qu’Alex allait bien pouvoir répondre à ça. Alors quand il répondit qu’il s’adaptait à son époque, je ne pus retenir un petit rire. Ben voyons ! Comme si c’était lui qui nous avait dit de venir. On ne lui avait pas tellement laissé le choix !

La question de Murphy me fit m’arrêter et hausser un sourcil. Ben ouais tiens, Alex, pourquoi Yuna a une arme ? La réponse qu’il fit me fit lever l’autre sourcil. J’aurais presque pu m’attendre à la suite de la conversation. « Et pourquoi elle, elle en a pas ? » aurait dit Murphy en me pointant du doigt. Qu’il la pose sa question, ma réponse était toute prête ! Mais il ne la posa pas. Il se contenta de se marrer. Il était en train de se détendre et… je crois que c’était une bonne chose.

Sauf que c’était sans compter sur Yuna et son attitude légèrement menaçante. De là où j’étais, ça ressemblait à un « cause ou tu vas avoir de gros ennuis » et je n’aimais pas tellement ça. Je n’étais pas certaine qu’on puisse obtenir quoique ce soit par de l’intimidation. Or on était là pour avoir des informations pas vrai ?

Je ne savais pas quel était le plan d’Alex, ni celui que Yuna était en train de se forger. Mais une chose était sûre, je ne comptais pas rester une simple spectatrice. Je m’approchais de Murphy, m’installai sur une chaise à sa droite et lançai un regard à Yuna en roulant des yeux.

- Ne faites pas attention à elle. Elle n’est pas rassurée à l’idée d’être dans ce quartier. Même avec une arme pour se protéger.

Je me penchai et lui murmurai à l’oreille.

- La vérité, ce qu’elle ne sait pas s’en servir. Alors elle joue les durs en espérant que ça va suffire.

Ma technique à moi ? Celle du gentil flic. Me regardez pas comme ça, ça marchait toujours dans les films. Et puis mince, je n’avais pas la poitrine de Yuna, c’était certain, mais j’avais du bagou. J’avais une certaine facilité à mettre les gens à l’aise, à leur inspirer confiance et sympathie. Vu qu’on ne me donnait pas d’armes, j’allais me « battre » avec celles que j’avais.


Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t596-angela-angie-foster-healer http://forum.childrenofluxaeterna.com/t602-angie-foster
Alex Peterson
avatar
Réagir n’aurait pas arrangé nos affaires. Toujours est-il que voir Angela s’avancer vers mon contact, dont elle ignorait absolument tout, pensant qu’elle savait ce qu’elle faisait - ce qui n’était pas le cas - et réussir là où je n’avais encore rien tenté… voilà comment mettre ma faculté d’inexpression faciale en oeuvre. Je me suis demandé d’où elle avait tiré cette impression que s’il ne parlait pas il aurait des ennuis, mais je me suis dit que j’aviserai plus tard. J’ai néanmoins lancé un regard à Yuna. Murphy a reculé la tête quand Angela s’est approchée. Le contact, la proximité, pas son truc, surtout lorsqu’il était sur la défensive, à trois contre un. Il a ensuite tourné les yeux vers moi, le regard vexé, je dirais. Quoi, il croyait vraiment que j’allais laisser les filles se débrouiller seules avec lui ?

J’ai soupiré en tirant un rideau d’une fenêtre pour regarder dehors. Il était difficile de dire que le quartier était calme, surtout en soirée, comme ça et je me méfiais que ma voiture ne parte en fumée. Murphy attendait sûrement sagement qu’Angela poursuive mais elle n’en a rien fait, alors il s’est penché pour me voir.

« Tu sais que venir ici armé ne sert à rien. Je le suis moi-même pour deux. »
« Je sais, c'est juste au cas où. »

J’ai inspiré en m’écartant de la fenêtre et je suis revenu vers la table pour m’y asseoir.

« Un an que je t’ai pas vu ou presque, je croyais qu’on était d’accord. Qu’est-ce que tu veux ? »
« Est-ce que tu te souviens d’un certain Richard Hawkins ? L’année dernière, un procès. »
Murphy a semblé réfléchir une seconde et il a lancé un regard à Angela avant de me répondre.
« Oui, je crois me souvenir, l’homicide en Ville Haute ? » J’ai acquiescé. « Ouais, c’était moche, ça s’est enflammé dans le quartier, c’était pas beau à voir. Les gens commencent à en avoir plein le cul de voir des Négatifs s’en sortir aussi facilement. »
J’ai souri. « Ouais, c’est rageant. »
« Beaucoup on dit que le gars qu’on a envoyé en taule était innocent mais qu’ils en ont fait un exemple parce que c’était un Positif. »
« Et ton avis ? »
« J’en sais rien, vieux, j’étais même pas en ville à ce moment-là. Je sais toujours pas pourquoi t’es là. »
« Le gamin qui a disparu, c’est le sien. »
« Ooohhh… » Puis, il a haussé les épaules. « Désolé, mais je sais rien. »
« Tu sais toujours tout, Murphy. Pourquoi le Positif serait innocent selon-toi ? »

Murphy nous a alors détaillés chacun notre tour.

Pile ou face ?:
 

[On... Peut pas réussir à tous les coups.]

J'ai suivi son regard jusqu'à Yuna, de quoi vous glacer le sang. Mais j'aurais pu dire n'importe quoi, elle serait venue, quoiqu'il arrive. Parfois, ça ne sert à rien de retenir les gens. Ils ne font que ce qu'ils veulent.

« Un nom pas commun je crois. Un truc genre un peu japonais... »

Dans ma voix sonnait très clairement un avertissement ultime avant que je ne dégaine mes propres armes et j'ai doucement répliqué.

« Je te conseille de baisser les yeux. Tout de suite. »

Et en reportant son attention sur moi, il a eu un large sourire. Maintenant, il avait mon attention.



"The secret to happiness with men ?
Lower your expectations.
Because deep down, in my heart... I know Big Foot is real."
Revenir en haut Aller en bas
Butterfly Effect
avatar
Le membre 'Alex Peterson' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Quitte ou double' :


Revenir en haut Aller en bas
Yuna Crescent
avatar
[Sunuvabiatchhhhhh !]

J'ai dû me retenir - encore - de rouler les yeux lorsque Angela a commencé son numéro de bon flic en me posant d'office en mauvais flic. C'était bien beau, tout ça, et je doutais pas que ça pouvait marcher sur des touristes, mais ce Murphy me faisait l'effet d'être un vieux de la vieille, dans tous les sens du terme, et je doutais qu'Angela puisse apprendre à un vieux singe à faire des grimaces. Et, comme de bien entendu, ça n'a pas pris, et il a fallu qu'Alex s'en mêle pour que son contact commence à parler enfin. Il débitait les infos au compte-gouttes, ce gars, et pour l'instant, il ne nous disait rien qu'Alex ne nous avait pas dit dans la voiture.

Sauf... que tout d'un coup, il s'est mis à me fixer, et là, j'ai su qu'il ne s'intéressait pas au contenu de mon soutien-gorge - non, là, il étudiait mon visage. J'ai senti mon sang se glacer quand j'ai compris qu'il avait compris. Ce type me reconnaissait, et au vu de la façon dont j'avais rencontré Alex, c'était mauvais. "Un nom pas commun je crois," a-t-il fait dans ma direction. "Un truc genre un peu japonais..." J'ai senti mon coeur rater un battement lorsqu'Alex a redirigé l'attention de Murphy sur lui, mais on l'avait dans le cul peu importe lequel de nous trois il regardait, maintenant. Il avait le gros bout du bâton et il n'allait pas manquer de nous taper sur la tête avec.

"Okay, okay, vieux malin." En moins de deux, et ce n'était pas une façon de parler lorsque ça me concernait, j'étais derrière lui à lui plaquer la tête sur la table du plat de ma main. "Si tu veux jouer à ça, on va jouer à ça, nous on a essayé d'être polis voire GENTILS, je te ferais remarquer !" En appuyant bien sa tête contre la surface de sa table, 'ai rangé l'arme d'Alex dans ma ceinture - dans mon dos, évidemment, je suis pas stupide - et, de ma main libre, j'ai commencé à le fouiller: parano comme il était, il devait bien être armé, non ? Et je n'avais pas vraiment envie qu'un mec qui savait qui j'étais et qui savait qu'Alex m'avait offert une sacrée couverture soit armé.

Roulement de tambouuuurs:
 

[DANS TA GUEULE DESTIN !]

Je lui ai servi un sourire en coin. "Ben ça t'en fait des jouets mon vieux !" Puis, j'ai levé les yeux vers Alex, le regard noir, maintenant toujours la tête de Murphy contre la table. "Et ça t'es pas venu à l'esprit de me prévenir que ton expert en héritage pouvait me reconnaître, bien sûr !!!"


"I had a plan."
"You ? A plan ?"
"Yes. A good one. Carefully laid out. But I got bored."
Revenir en haut Aller en bas
Butterfly Effect
avatar
Le membre 'Yuna Crescent' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Quitte ou double' :


Revenir en haut Aller en bas
Angela Foster
avatar
OK, bon, manifestement, le coup de la fille sympa, ça ne marchait pas sur Murphy. Mauvaise idée Angie. Mais au moins, j’avais essayé. Je reculai contre le dossier de ma chaise et fixai Murphy un moment. Et puis Alex a repris la parole. Je détournai mon attention d’eux quelques temps. En fait, j’écoutai, mais je regardai ailleurs. Mes yeux continuaient à faire le tour de la pièce. Pendant quelques secondes, je me demandai pourquoi j’étais là. Parce que j’avais insisté pour venir, bien sûr. Parce que je voulais retrouver le petit Daniel moi aussi. Mais j’avais l’impression de perdre mon temps. On n’avait pas besoin d’être trois ici. Mais j’y étais. Et je n’avais pas l’impression de faire partie du plan d’Alex. Si tant est qu’il en ait eu un.

Je reposai les yeux sur Murphy alors qu’il restait silencieux après la question d’Alex. Je le vis poser son regard sur chacun d’entre nous avant de s’arrêter sur Yuna et la fixer, d’un air étrange. On aurait dit qu’il la connaissait. D’ailleurs, j’en eus la confirmation quand il reprit à la parole. Et à voir la réaction d’Alex, ce dernier n’en était pas franchement ravi.

Et puis, tout à coup, Yuna est intervenue en plaquant la tête de Murphy sur la table. La soudaineté du geste me fit légèrement sursauter tandis que je tournais la tête vers elle. Ok… il se passait quoi là ? Manifestement, Murphy savait, Alex aussi, et Yuna, bien sûr…

- Ok. Manifestement, je suis la seule ici à pas être au courant d’un truc…. C’est quoi l’embrouille ?

Je fronçai les sourcils en attendant une réponse et j’avais bien l’intention qu’ils me la donnent, cette explication. Peut-être pas dans les détails, mais juste, au moins qu’ils m’expliquent si ça craignait ou pas, cette histoire. Quoique, à voir leur tête, la question ne se posait pas tellement…

Du coin de l’œil, je vis Murphy qui n’était franchement pas content de la posture dans laquelle Yuna le maintenait. Les événements avaient pris une tournure inattendue. Et même s’il avait toujours la tronche collée contre la table, pour l’instant, j’avais l’impression que c’était Murphy qui avait le dessus.  Et ça, ça n’allait pas du tout.

- Qu’est ce que tu veux ?
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t596-angela-angie-foster-healer http://forum.childrenofluxaeterna.com/t602-angie-foster
Alex Peterson
avatar
J’ai écarquillé les yeux. Je savais Yuna impulsive mais je ne m’étais pas attendu à une telle réaction. Je me suis levé d’un coup pour lui répondre en désignant Murphy d’un geste de la main.

« Ca fait plus d’un an, comment je suis censé savoir qu’il est physionomiste ! » J’ai levé une main vers Angela, MAINTENANT elle posait des questions ! Elle savait au moins choisir son moment ! De toute évidence, il était parfait !

Mais Murphy n’avait d’yeux que pour Angela. Il n’avait pas énormément confiance en Alex et Yuna était son point de pression. Il ne lui restait que la petite blonde inoffensive qui ne piaille pas un mot depuis qu’elle est arrivée. Avec un léger sourire, il l’a fixée. Ce qu’il voulait ? Il a tourné la tête autant que possible pour me voir.

« Je veux ce qu’elle a eu. » J’ai froncé les sourcils. « Deux nouvelles identités, puces truquées, passeports pour le Mexique. »
« Pourquoi je ferai ça ? Tu peux pas le faire toi-même ? Pourquoi deux ?! »
« Je suis plus dans le circuit. Et puisque tu es là. On va dire que tu tombes bien. »

Il a hésité à poursuivre. Murphy n’était pas un mauvais bougre, nous avions travaillé plusieurs fois ensemble et la plupart du temps, ce qu’il demandait c’était plus facilement des trucs à manger assez rares ou des médicaments qu’il ne pouvait se payer. Mais il n’avait jamais montré d’intérêt à quitter la ville. J’ai froncé les sourcils et j’ai continué sur l’idée d’Angela en regardant autour de nous. J’essayais de me rendre compte de ce qui avait bien pu changer depuis la dernière fois. Jusqu’à ce que je vois dans le coin du miroir, coincé dans le cadre, une petite photo où il n’était pas seul. Je l’ai montrée du doigt avec une moue des lèvres, montrant mon incompréhension.

« Est-ce que c’est ce que je crois ? »
« On a pas tous décidé comme toi de couper les ponts avec sa famille. C’est oui ou c’est non ? »

J’ai ri. C’est tout ce qu’il voulait ? Se la couler douce sur une île déserte avec sa femme ? J’ai levé la main vers Yuna pour lui faire comprendre de le lâcher. « Tu sais que ce n’est pas quelque chose que je peux te fournir dans la seconde. »
« Tu l’as bien fait pour elle, visiblement, ils m’ont mis sur le coup aussi. Ils m’ont demandé de vérifier ta version. T’as fait un sacré bon boulot. Si je puis dire, c’est de l’art. Si je te connaissais pas, je dirais que t’es un sale enfoiré de suicidaire. Mais j’imagine que tu avais une bonne raison. Promets-moi que tu feras pareil pour moi et je te dis tout ce que j’ai entendu à ce sujet. »

J’ai relevé les yeux sur Angela - signifiant clairement « Oui, je sais, plus tard. » - et j’ai soupiré en avisant Yuna. J’ai fini par me rasseoir en me passant une main sur le visage. « Okay, tout d’abord… Félicitations. » Murphy s’est lissé la chemise avant de se rasseoir confortablement et il a souri pour me répondre, comme si nous étions de vieux copains. Je le désignais d’une main en acquiesçant. J’étais réellement content pour lui.

« Merci. »
« Et… » J’ai soupiré bruyamment. Finalement, j’avais presque plus envie de le faire pour lui que pour les informations. Il avait raison, tout le monde n’avait pas comme moi envie de tirer un trait sur sa vie de famille. « D’accord. Je trouverai un moyen. » J’ai levé une main vers Yuna pour l’empêcher de protester. Angela aussi, d’ailleurs. « Maintenant, parle. »

Murphy a croisé les bras sur la table et nous a regardés tous les trois l’un après l’autre.

« J’ai entendu dire que l’héritage était un pot de vin pour un faux témoignage… »

[Trois jours mais j'ai réussi !]



"The secret to happiness with men ?
Lower your expectations.
Because deep down, in my heart... I know Big Foot is real."
Revenir en haut Aller en bas
Yuna Crescent
avatar
"Ben j'en sais rien MOI ! C'est ton contact, à toi de le connaître !" J'ai soupiré. "Ah, non, moi j'ai pas eu de passeport pour le Mexique !" ai-je rectifié vers Murphy, tout à fait sérieuse. "Nom de Dieu, Alex, comment ça se fait ?" Oui, je sais, je me concentre sur les priorités, on me le dit souvent ! J'avais surtout eu un passeport pour le bar, que je préfèrais largement au Mexique, soit dit en passant. En parlant du bar, elle allait s'en poser, des questions sur mon compte, Angela, entre le pouvoir, l'arme, et ce que Murphy venait de balancer, j'aurais du mal à passer pour l'employée lambda.

J'ai suivi l'échange entre Murphy et Alex des yeux. Est-ce que j'avais bien compris ? Alex avait une famille ? Une famille, quelle famille ??? Où ça ? J'ai regardé Alex un moment, avec ma pire tête des "on s'en reparlera, bien sûr". À son signe de main, j'ai lâché un "T'es sûr ?" Apparemment, il l'était, alors j'ai lâché le morceau - et le Murphy avec - pour lui permettre de s'asseoir droit pour parler avec Alex. Et puis, s'il voulait ENFIN se mettre à table, au sens figuré, ce serait pas trop tôt. "Okay, c'était de l'argent sale. Ouuuuh, c'est pas beau. Mais en Ville Haute, des pots de vins, ils doivent s'en lancer comme on se lance des bonjours, alors en quoi est-ce que c'était si important ? Et surtout, qu'est-ce que le gosse vient faire là-dedans ?"

J'ai soupiré. Ça puait, ça puait ! Si les parents avaient mis les pieds dans les plats avec un maître chanteur ou quelqu'un du genre, c'était leur gamin qui allait payer pour, évidemment. C'était toujours les plus innocents qui payaient pour les conneries des autres ! Et ça me donnait une idée, même... "Et si..." J'ai penché la tête, songeuse. "Et si cette histoire était de la merde au point où on a enlevé le gamin pour une rançon ?"


"I had a plan."
"You ? A plan ?"
"Yes. A good one. Carefully laid out. But I got bored."
Revenir en haut Aller en bas
Angela Foster
avatar
Murphy me fixa durant quelques secondes, un léger sourire aux lèvres. Manifestement, j’avais posé la bonne question, celle qui l’intéressait, celle qui allait, je l’espérais, le rendre plus coopératif. Je soutins son regard jusqu’à ce qu’il essaie de tourner la tête pour voir Alex. Le pauvre, maintenu contre la table comme il l’était, il risquait un sacré torticolis.

Et il commença à poser ses conditions. Conditions qui me firent relever la tête en fronçant les sourcils. Mon regard passa d’Alex à Yuna, puis revint sur Alex. Qu’est-ce que c’était que cette histoire de nouvelles identités, de puces piratées, de passeports ? Je commençais vraiment à me poser des questions. Mais je me garderai bien de les leur poser directement. Ce n’était pas mes affaires, et puis, ce n’était pas moi qui leur jetterais la pierre. J’avais moi-même basculé dans l’illégalité avec ce voyage en Colombie. Et sans aller jusqu’à dire que ma puce était truquée, elle ne disait désormais plus l’exacte vérité.

Je suivis Alex des yeux tandis qu’il s’approchait d’une photo représentant Murphy avec une femme. Je compris bien avant qu’Alex ne pose la question. En somme, ce que demandait Murphy, c’était juste de pouvoir partir, recommencer une nouvelle vie, dans un nouveau pays. Contrairement à Yuna, je ne relevai pas lorsque Murphy sous-entendit qu’Alex avait une famille. C’était quelque chose dont il m’avait déjà parlé, très brièvement. Je savais qu’il en avait eu une, qu’il ne l’avait plus. Je ne lui avais pas posé la moindre question là-dessus. Il ne cherchait pas à connaitre ma vie, je ne cherchais pas à connaitre la sienne. Je ne répondis rien au regard qu’il leva sur moi, regard qui semblait vouloir dire « plus tard les questions ». Je secouai légèrement la tête avec une moue d’indifférence. Je ne lui poserai pas de questions. Ce serait à lui de décider de m’en parler ou non. Et je doutais qu’il le fasse.

Quoiqu’il en soit, les négociations entre les deux hommes s’arrêtèrent lorsqu’Alex finit par accepter la demande de Murphy. De toute façon, s’il ne l’avait pas fait, je l’aurais fait moi. Quoi ? Alex n’était pas le seul à pouvoir créer une nouvelle identité à quelqu’un. Le FBI faisait ça régulièrement lorsqu’il s’agissait de protéger des témoins cruciaux. Et j’avais un excellent contact au FBI, un contact qui pouvait difficilement me refuser quoique ce soit à condition que j’argumente correctement. Mais j’avoue que je préférais que ce soit Alex qui s’en charge. David risquait déjà assez comme ça en aidant Garin.

Lorsque Murphy se mit enfin à table, je l’écoutai, les sourcils froncés, cherchant à comprendre. Je rejoignais Yuna sur cette question.

- Et ? Des pots de vin pour faux témoignage, il y en a régulièrement, et des gosses ne sont pas systématiquement enlevés. Si ?

Et puis la question de Yuna est tombée. Une rançon ? C’était une idée. J’en avais une autre, qui allait dans le même sens.

- Ils attendent peut-être du père qu’il fasse autre chose… Ils se servent du gamin pour faire pression sur lui.

Je relevai les yeux vers Murphy et l’encourageai du regard.

- Qu’est-ce que tu sais d’autre ?
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t596-angela-angie-foster-healer http://forum.childrenofluxaeterna.com/t602-angie-foster
Alex Peterson
avatar
J’avais promis, alors Murphy n’avait plus de raison de retenir la sauce. Il désigna Angela d’un coup de menton.

« Le reste, c’est de la déduction, ma douce. » Il l’a quittée des yeux pour reporter l’attention sur moi. « Il est fumé, ce procès. C’est limpide comme un éléphant dans un corridor, tu peux pas le louper. Ils veulent le gamin pour forcer le vieux à avouer. Ca commence à bien faire l’oppression de la Ville Haute. Les gens sont en colère et ça ne s’arrête pas à une simple histoire de Yu. Voilà, c’est ça ! » Il s’est tourné vers Yuna pour la désigner avec un grand sourire. « Ca me revient, maintenant. Tes parents devaient avoir une sacrée dent contre l’univers pour te coller un tel prénom sur le derrière. »

J’ai avisé Yuna et à mon sens, il vaudrait mieux calmer le jeu au plus vite. J’ai dressé ma main pour que Murphy ne voit plus que ça en élevant la voix. « Passeports, fausses identités… Tu veux que j’y laisse ton nom de famille quand même ? Concentre-toi, tu veux ? Sinon, je te dépose à Dallas et tu feras le reste du chemin tout seul avec juste ton falzar sur les chevilles comme dignité. Pigé ? » Murphy a hésité puis il a soupiré avant de se détourner de Yuna. Il avait l’âme taquine mais il a dû songer que je n’étais pas d’humeur… Pas devant Angela, en tout cas. « Et donc ?! »

Murphy a reporté l’attention sur Angela. « Ils ont fait porter le chapeau à un mec du quartier. Alors maintenant, ils veulent que ça se paye. J’ai entendu dire que Hawkins était celui qui avait tiré. Mais pour l’image… La gloire… Ils lui ont assuré un revenu à vie pour faire fermer sa gueule. J’imagine que sa femme sait pas. »

« Mais où est le gosse ? »

« Ca, j’en sais rien, Champion. »

« Alors avec qui ? »

Il a regardé Yuna, méfiant et envieux à la fois.

Parlera…Parlera pas…:
 

[Et y a pas que moi qui peut faire parler le PNJ et exposer des possibilités/contexte/background etc... Je suis pas MJ, hein ! Je suis même pas de votre faction, je vous rappelle.]



"The secret to happiness with men ?
Lower your expectations.
Because deep down, in my heart... I know Big Foot is real."
Revenir en haut Aller en bas
Butterfly Effect
avatar
Le membre 'Alex Peterson' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Quitte ou double' :


Revenir en haut Aller en bas
Yuna Crescent
avatar
Je me suis mordue la lèvre, mordu, mais mordu ! La dernière personne que je voulais entendre parler de mes parents, c'était ce type, mais alors qu'il faisait ce commentaire, ça m'a frappée pour la première fois: j'étais partie de chez moi, okay... mais maintenant, si jamais mes parents fouinaient un peu, j'étais officiellement morte. Mon père, passe encore, mais ma mère... ceci dit, si j'étais morte, personne ne pourrait les embêter à mon sujet, au moins. Se concentrer, se concentrer ! J'ai reporté mon attention sur la conversation lorsque celle-ci s'est redirigée sur le petit Daniel.

Où il était ? Murphy prétendait l'ignorer. Mais, avec ce qu'Alex venait de lui promettre s'il se mettait à table, je doutais qu'il mente. Avec qui, alors ? Roulement de tambours... et Murphy a tenu sa langue - mince, pour une fois qu'on VOULAIT qu'il parle, il la bouclait. Génial. Il fixait Angela, maintenant, et j'ai soupiré. "Murphy, regardez-moi." Il a obéi à moitié, me regardant du coin de l'oeil alors que la plus grande partie de son attention était toujours sur Angela. J'allais m'en contenter. "Je suis morte sur tous les registres possibles et imaginables. Complètement disparue de la circulation, je fais ce que je veux, personne ne m'embête. J'ai la paix, Alex s'est pas foutu de ma gueule, c'est du travail de pro. C'est ce que vous voulez, non ? Avoir la paix quelque part au Mexique avec votre femme ? Pour ça, il va falloir nous dire qui a enlevé le petit Daniel. Juste qui. L'endroit, on va se débrouiller, on a de la ressource." Alex, surtout.

Je me suis assise à la table à côté d'Alex. "Je peux vous assurer qu'il n'y a plus de marché si vous ne nous dites pas qui a kidnappé ce gosse. Et véridiquement, bien entendu."

Parlera, parlera pas, prise 2:
 

J'ai souri. "Vous voyez, quand vous voulez être sympa !"


"I had a plan."
"You ? A plan ?"
"Yes. A good one. Carefully laid out. But I got bored."
Revenir en haut Aller en bas
Butterfly Effect
avatar
Le membre 'Yuna Crescent' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Quitte ou double' :


Revenir en haut Aller en bas
Angela Foster
avatar
[HJ : Désolée, pas trop d'inspi sur ce coup là :/]

Je fixais Murphy tandis qu’il parlait, cherchant à comprendre clairement la situation. C’était totalement flou pour moi. Je ne me souvenais même pas de ce procès. Je n’en savais que ce qu’Alex nous avait dit dans la voiture en venant. Et ce que Murphy racontait maintenant.

- Ok, pardonnez-moi mais je suis un peu lente à la compréhension mais pour résumer… Il y a eu un double meurtre en ville haute, Hawkins a été entendu comme témoin, il a rejeté la faute sur un positif qui ne faisait certainement que passer par là et pour le remercier, on lui a offert une petite fortune, seulement aujourd’hui, on veut qu’il crache le morceau ?

Je fronçai les sourcils et m’affalai contre le dossier de ma chaise en croisant les bras. Je réfléchissais à toute allure, j’essayais de comprendre. J’avais un temps de retard par rapport à Alex parce que je ne savais pas grand-chose de toute cette histoire. Complètement dans mes pensées, je n’entendis pas l’allusion aux parents de Yuna. Et puis Murphy se recentra sur Daniel et je reportai mon attention sur lui pour ne pas en louper une miette. Quand Alex lui demanda carrément qui avait enlevé le gosse, Murphy se remit à me fixer, comme s’il attendait quelque chose de moi. Il venait pourtant de conclure un marché avec Alex. Les faux papiers, les fausses puces et la place au soleil, ça ne lui suffisait pas ? Il voulait autre chose en plus ? J’allais m’enquérir de savoir quoi lorsque Yuna me devança et argumenta si bien qu’elle le convainquit de parler.

La  question que Yuna posa, je me la posai aussi, mais la réponse de Murphy ne m’étonna pas plus que ça.

- Le gang du gars qui a été accusé à tort.

Je hochai la tête. C’était logique. Qui d’autre pourrait avoir envie que la vérité éclate si ce n’est les amis de celui qui avait été, à priori, injustement accusé ? En somme, tout ce qu’ils demandaient, c’était que justice soit faite. Je les comprenais, même si je n’étais pas d’accord avec leur méthode.

- Ca ne serait pas étonnant. Ce ne serait pas la première fois qu’un positif ou qu’un candidat prend à la place d’un négatif. Même pas besoin d’être ami avec lui pour avoir envie que la justice fasse enfin son boulot correctement.

Je décroisai les bras, me redressai et posai les avant bras sur la table. Je relevai les yeux pour les planter dans ceux que Murphy.

- Ok, admettons que ce soit Hawkins qui ait tiré. Quelles raisons avait-il de le faire ?

Murphy se contenta de hausser les épaules et me regarda avec un petit sourire. Il n’avait manifestement pas l’intention de nous faciliter la tâche. J’avais l’impression qu’il savait les choses, mais qu’il voulait qu’on les trouve tous seuls. Comme s’il voulait mettre notre sens de la déduction à l’épreuve.

- C’était qui, déjà, les deux hommes qui ont été abattus ?
- Deux types de la Haute. Un homme politique pro-positif et son assistant.

Ok, un point s’imposait : Hawkins était négatif, lors du procès pour le meurtre d’un pro-positif, il affirme justement avoir vu un positif tirer…

- Mais ça n’a aucun sens ! Pourquoi un positif aurait-il tué quelqu’un qui défendait sa cause ?



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t596-angela-angie-foster-healer http://forum.childrenofluxaeterna.com/t602-angie-foster
Butterfly Effect
avatar
Le membre 'Angela Foster' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Quitte ou double' :
Revenir en haut Aller en bas
Alex Peterson
avatar
Murphy a fini par lâcher Angela des yeux pour regarder Yuna, puis moi, et il a haussé les épaules en faisant danser ses sourcils.

« Pour la même raison qu’on a kidnappé son fils : il passait par là. Dommages collatéraux. »

Murphy a élargi son sourire et je me suis passé une main sur les lèvres en m’enfonçant dans mon dossier. J’ai parcouru la pièce du regard en réfléchissant et Murphy a continué en répondant à Angela.

« La Ville Haute n’aime pas la Ville Basse mais l’inverse est vrai aussi. La guéguerre Positifs/Négatifs n’est pas la seule divergence dans cette ville. Il reste encore cette bonne vieille Richesse/Pauvreté. Mitchell fait frémir les habitants de la Ville Basse ces derniers temps et ils sont en colère. Les gens désespérés commettent des actes désespérés. Hawkins est le véritable meurtrier mais il a eu peur pour sa vie alors il a accepté le pot de vin. Maintenant, le véritable innocent veut sa revanche. C’est pas plus compliqué que ça. »

« Ils vont prouver un point, tous les deux. »

« C’est une gangrène. Une bonne vieille gangrène comme Yu nous a forcé à oublier. Le genre d’injustices qui existait déjà avant tout ce ramdam et que personne n’a éradiqué. Les humains sont méchants entre eux, Blondie. Dans quel monde tu vis ? »

Il avait froncé les sourcils en penchant la tête et j’ai tendu la main pour le calmer.

« Hey. Tu veux bien rester gentil ? »
« Alors que tu as dégainé ton pittbull et une chanteuse de rock pour me faire la sérénade, juste pour avoir des infos que tu aurais eues par n’importe qui dans ce quartier ?! Tu permets que je me défende ? » J’ai soupiré.
« Ok, Gi-Joe, quel gang, c’est ? C’est pas dit dans les articles que j’ai lus. »

Spoiler:
 



"The secret to happiness with men ?
Lower your expectations.
Because deep down, in my heart... I know Big Foot is real."
Revenir en haut Aller en bas
Butterfly Effect
avatar
Le membre 'Alex Peterson' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Quitte ou double' :


Revenir en haut Aller en bas
Yuna Crescent
avatar
J'ai dû me retenir de me frapper le front du plat de la main. Il avait raison, tout le monde était tellement pris dans cette idée de séparer le monde entre Positifs et Négatifs qu'on en oubliait les bonnes vieilles inégalités économiques. Moi, surtout, je l'avoue. J'avais grandi en Ville Haute: j'étais privilégiée, et même si j'avais bien vu que ce n'était pas le cas de tout le monde, j'avoue... qu'il m'arrivait d'oublier que c'était source de tension au même titre que la positivité ou négativité à Yu, et que ça l'était depuis bien plus longtemps.

L'histoire s'éclaircissait enfin: on avait fait porter le chapeau au membre d'un gang, le gang savait son homme innocent et avait kidnappé le gamin pour que le père, qui était le vrai coupable, craque et se livre aux autorités. J'osais espérer que la suite du plan n'impliquait pas de se débarrasser de l'enfant si jamais Hawkins craignait trop pour ses propres fesses et refusait de faire ce qu'on attendait de lui. Que Hawkins se mette le doigt dans l'engrenage en faisant accuser un innocent, passe encore - c'était moche, certes, mais y'avait pire - qu'un petit garçon innocent en souffre, c'était une autre paire de manches.

Cependant, alors qu'on était si bien partis dans notre nouvelle relation avec Murphy... il a décidé de la boucler, encore. J'ai soupiré. Il ne lui restait qu'une information à cracher pour qu'on le laisse finir son thé tranquille, mais non, il se braquait. J'ai soupiré - de quoi faire reculer les Appalaches à nouveau et agrandir le Sanctuaire - on était si prêts du but et si loin à la fois. Entre Alex et moi, aucun de nous ne pouvait être un Listener à la place du pouvoir qu'on avait reçu ??? Ce serait tellement plus simple. "Bien, si tu le prends comme ça, on va essayer de regarder la situation d'un autre angle. Si on ne peut pas avoir le gang, on peut peut-être essayer de mettre la main sur le père et de l'obliger à se livrer." Murphy m'a regardée comme si j'étais particulièrement stupide. "Faudrait déjà le trouver." Je lui ai servi un sourire plein de dents. "Mais tu vas nous aider, bien sûr ! Toi qui as de la ressource."

Talk dirty to me:
 


"I had a plan."
"You ? A plan ?"
"Yes. A good one. Carefully laid out. But I got bored."
Revenir en haut Aller en bas
Butterfly Effect
avatar
Le membre 'Yuna Crescent' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Quitte ou double' :


Revenir en haut Aller en bas
Angela Foster
avatar
Murphy répondait à mes questions tout en émettant des réponses que je connaissais déjà, et que les autres connaissaient aussi, certainement. Evidemment qu’il avait voulu protéger sa vie. Evidemment que l’innocent accusé à tort voulait sa revanche, mais il y avait quelque chose que je ne comprenais pas. Un détail qui me choquait…

- Attendez une minute… qu’Hawkins ait accepté pour se protéger, je veux bien le croire. Mais qui lui a filé ce pot-de-vin ? Quel est l’intérêt du payeur à ce qu’Hawkins fasse un faux témoignage ?

Avais-je loupé un épisode dans ses explications ?

- Je veux dire, c’est pas logique. Hawkins tire, il a les jetons, alors il paye quelqu’un pour témoigner et accuser un innocent à sa place. Ca, c’est logique. Mais qu’on le paye lui, pour qu’il fasse lui-même le faux témoignage… Qui pourrait avoir intérêt à protéger Hawkins ?

Mais il m’ignora et continua à parler. Son hostilité soudaine envers moi ne m’effraya pas. Au contraire. Je sentis la moutarde me monter au nez. Hey, j’étais impulsive, mais dans le sens un peu idiot qui prend des risques, vous vous souvenez ? Le fait d’être devenue candidate n’avait pas tellement changé ça. C’était ma nature profonde, je pouvais la combattre, mais pas l’effacer totalement. Et puis de toute façon, chassez le naturel, il revient au galop. Je me relevai et fusillai Murphy du regard. Pour qui il me prenait ?

Je serrai les poings avec l’envie furieuse de lui en envoyer un dans la figure. Mais l’intervention d’Alex m’en empêcha. Enfin… disons qu’elle me donna assez de force pour me contrôler. Je me détournai de lui et m’approchai de la fenêtre. Je fixai l’extérieur, les bras croisés, écoutant alors qu’ils continuaient à parler tous les trois.

Quand il refusa de répondre à une question que lui posait Alex, Jenna pris le relai. Et à eux deux, ils finirent par le faire parler. Il nous confia un élément important. Crucial, même : l’adresse d’Hawkins. En ville Haute. Je n’avais pas besoin de me concerter avec mes deux collègues pour comprendre qu’il s’agissait de notre prochaine étape.

La politesse aurait été de remercier Murphy pour cette info, mais… après tout, toutes ses infos, ils ne nous les avait données qu’en échange de cette promesse que lui avait faite Alex de lui procurer les moyens de refaire sa vie avec sa femme au Mexique. Et puis, je n’avais pas encore réussi à desserrer les poings alors…

- L’adresse a intérêt à être bonne.

Le regard de Murphy n’était pas grand-chose en comparaison du mien. Je savais où il habitait maintenant. S’il s’avérait qu’il nous avait menés en bateau, je lui montrerai que je n’étais pas le bisounours auquel il s’attendait. C’était ce que lui transmettait mon regard. Et quelque part, cela dut l’impressionner un peu, car je le vis se tasser légèrement sur sa chaise.

- C’est la bonne.

Je hochai la tête et me dirigeai vers la porte.
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t596-angela-angie-foster-healer http://forum.childrenofluxaeterna.com/t602-angie-foster
Alex Peterson
avatar
« Une tierce partie qui a besoin de Hawkins. Le gars sait qu’il a fait une bêtise mais il est protégé, on a pu menacer sa famille ou bien c’était un contrat, on n’en sait rien, ça peut être n’importe quoi. Tout de suite, maintenant, ce n’est pas le plus important. »

En Ville Haute. A l’autre bout de la ville, bien sûr. L’avantage était que Megalopolis n’avait pas encore renforcé sa sécurité. Yuna passerait sans problème avant qu’ils ne décrètent de contrôler tous les passagers d’une même voiture. Je me suis levé et j’ai inspiré profondément pour me donner du courage.

« Cracker… »

Alors que j’indiquais à Angela de me suivre pour sortir de l’appartement, je me suis tourné vers Murphy qui m’appelait.

« Si j’étais toi, je ferais attention. Et ne m'oublie pas. »

« Je tiens toujours mes promesses. »

« Je sais. »

J’ai acquiescé et laissé les filles sortir avant de prendre leur suite. Et une fois de retour dans la voiture, j’ai pris la direction de la Ville Haute. Pour le coup, nous aurions le temps de réfléchir à tout ça sur le trajet. Nous aurions pu avoir l’adresse de Hawkins par nous-même mais il était le genre de gars plus facilement avec une boîte postale ou ces trucs là...

[Allez, j’ai fait la Ville Basse, moi je me pose un peu, j’vous laisse travailler la Ville Haute !]



"The secret to happiness with men ?
Lower your expectations.
Because deep down, in my heart... I know Big Foot is real."
Revenir en haut Aller en bas
Yuna Crescent
avatar
Pour changer, j'avais à peine parlé dans la voiture. Pourtant, le trajet était long entre la Ville Basse et la Ville Haute, même si on avait pris la voie rapide, et je n'étais généralement pas reconnue pour ma capacité à maintenir le silence - ou, comme on me le disait souvent, à fermer ma grande gueule - mais j'étais préoccupée. Autant par ce que le contact d'Alex venait de nous apprendre que par des choses nettement plus personnelles.

Murphy avait touché une corde sensible rien qu'en mentionnant mes parents - et en plus il n'avait pas fait exprès de toucher cette corde, le vieux fourbe - et l'idée de retourner en Ville Haute, où je n'avais pas mis les pieds depuis que j'avais quitté le domicile familial, des années auparavant... dire que ça remuait beaucoup de choses aurait été un euphémisme.

On n'y était pas encore, cependant: pour entrer en Ville Haute, il fallait passer un contrôle. La ville était loin d'être en état d'alerte - heureusement... - mais même en temps normal, n'entrait pas en Ville Haute qui voulait. Han, Seigneur. S'ils décidaient de me contrôler, le manque de puce électronique à mon poignet n'allait pas manquer de faire office de drapeau rouge. J'osais espérer que l'homme en charge du contrôle allait être assez laxiste pour se contenter d'Alex. Pour ce que j'en savais, sa puce était peut-être positive, mais au moins, elle existait.

Flemmard ou pas...:
 


"I had a plan."
"You ? A plan ?"
"Yes. A good one. Carefully laid out. But I got bored."
Revenir en haut Aller en bas
Butterfly Effect
avatar
Le membre 'Yuna Crescent' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Quitte ou double' :


Revenir en haut Aller en bas
Angela Foster
avatar
Je jetai un dernier regard à Murphy et m’apprêtai à sortir. Mais je me ravisai soudain et, laissant Jenna et Alex redescendre, et revins vers Murphy.

- Vous savez, j’étais là quand cet enfant a disparu. Je le tenais dans mes bras quelques minutes auparavant. Je sais que ce n’est pas le seul qui disparait, que ça arrive tous les jours. Mais si je ne peux pas me battre pour tous, je peux au moins le faire pour Daniel.

Je croisai les bras et plantai mon regard dans le sien.

- Je ne suis pas forcément d’accord avec leurs méthodes, et je comprends que vous soyez méfiants. Mais je veux vraiment démêler toute cette histoire, si ça peut permettre de le retrouver…

J’attendis quelques secondes, espérant peut-être qu’il allait rajouter quelque chose, comme s’il avait gardé un dernier élément pour lui. Mais il resta silencieux et je finis par tourner les talons. Murphy attendit que j’aie la main posée sur la poignée de la porte pour ouvrir la bouche.

- La situation est peut-être plus complexe que vous le pensez. Il doit y avoir des gens qui avaient intérêt à ce qu’Hawkins descende cet homme et à ce qu’il n’aille pas en prison parce qu’il aurait pu être tenté de les balancer.

Je hochai la tête, j’en étais venue à la même conclusion. Seulement, il me manquait encore beaucoup trop d’éléments.

- Et vous avez une idée de qui ?

Murphy se laissa aller dans le fond de son fauteuil et secoua la tête.

- Tant pis, merci quand même.

Je fermai la porte derrière moi et rejoignis Alex et Yuna à la voiture. Juste au moment où je refermai ma portière, les paroles d’Alex me revinrent en mémoire. Il avait dit un truc du genre « t’as pas intérêt à me ralentir »… ouais bah, finalement, ils m’avaient attendue.

J’attachai ma ceinture et restai silencieuse tout le long du trajet. Ils pouvaient bien me poser des questions que je répondais à côté de la plaque, perdue dans mes réflexions. Murphy avait confirmé mes soupçons, je sentais que nous n’étions plus très loin de la vérité, mais il nous manquait encore quelques éléments pour que toute cette histoire soit vraiment claire.

Je ne remarquai même pas le passage du point de contrôle au moment d’entrer dans la ville haute. Probablement parce qu’il se passa sans soucis. Le garde s’était contenté de la puce d’Alex. Et tant mieux, parce qu’à ma tête, il se serait rendu compte qu’il se passait quelque chose de louche avec la mienne. J’avais, je ne sais pas pourquoi, cette appréhension que l’on se rende compte qu’elle n’indiquait pas la vérité. Mais comme je l’ai dit, le garde se contenta de celle d’Alex.

Nous finîmes par arriver à l’adresse que Murphy nous avait indiquée. Je détachai lentement ma ceinture tout en regardant la porte d’entrée. Je n’avais pas la moindre idée de la façon dont Alex et Jenna comptaient l’aborder mais quelque chose me disait qu’il valait mieux ne pas y aller comme chez Murphy.

Je me tournai vers eux et les regardai, l’un après l’autre.

- A mon avis, il serait plus judicieux de laisser vos armes ici, ou du moins, de les planquer sur vous… et d’avoir l’air moins menaçant aussi.

Je sortis de la voiture sans même attendre une réponse et allait frapper à la porte d'Hawkins.


Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t596-angela-angie-foster-healer http://forum.childrenofluxaeterna.com/t602-angie-foster
Alex Peterson
avatar
Elles ont gardé le silence. L’une comme l’autre. Et ça m’allait très bien. Cependant, c’était curieux venant de Yuna. De temps en temps, je lui ai jeté un regard ou deux mais elle semblait perdue dans ses pensées. J’aurais bien aimé être un psy pour savoir ce qui se passait dans sa tête. Un oeil sur le rétro, Angela n’était pas mieux. Quelque chose n’allait pas, cela dit. Elle était étrange. Elle ne manquait pas d’assurance, ça ce n’était pas inhabituel. Mais il y avait quelque chose. Quelque chose de différent. Elle semblait moins fatiguée, aussi.

Je ne vous cache pas que j’ai serré les fesses au contrôle aussi. A en faire de l’huile, même. J’ai brièvement regardé Yuna, pas plus tranquille que moi. Rendez-vous compte, je roulais avec deux fraudeuses. J’étais celui qu’on avait exposé contre son accord, celui qu’on avait « vendu » comme un pion pour une expérience… Et j'étais celui en règle. Le monde tournait vraiment à l’envers.

A destination, j’ai coupé le moteur du Bronco et je me suis détaché avant de tourner légèrement la tête pour écouter Angela. Un sourire s’est dessiné sur mes lèvres, à peine, en coin et j’ai regardé Yuna. Au milieu de ses jolies maisons en zone résidentielle, je faisais un peau tache. Dans une légère grimace, je me suis frotté la joue.

« Je crois qu’il vaut mieux pas que je vous accompagne. Mon charme n’inclut pas les riches ripoux. » J’ai ouvert la portière mais je ne l’ai pas quittée des yeux. « Hey… Ca va ? » Un pied dehors, j’ai posé une main sur le bras de Yuna. « Je comptais aller faire un tour, tu préfères que je vienne ? »

J’ai songé que deux femmes auraient plus de force qu’avec moi au milieu. Et je ne savais pas ce que je pouvais trouver ici, ce n’était pas la Ville Basse, pas de gang avec lequel papoter pour faire un check up du background de monsieur. Mais j’avais d’autres cartes dans ma manche.



"The secret to happiness with men ?
Lower your expectations.
Because deep down, in my heart... I know Big Foot is real."
Revenir en haut Aller en bas
Yuna Crescent
avatar
J'avais retenu un soupir de soulagement en réalisant qu'on avait eu affaire à un garde laxiste; vous ne pouvez pas savoir combien j'étais heureuse qu'il se soit contenté du conducteur. Comment ils faisaient, à Libération ??? Non, oubliez, je préfère ne pas le savoir. J'étais toujours dans la voiture lorsqu'Angela en est sortie en nous disant, en gros, de ne pas nous comporter comme des gros bourrins parce qu'on risquait de faire tache. J'ai retenu un sourire en coin: pour tout vous dire, j'ignorais beaucoup de choses sur Angela. J'ignorais, par exemple, où elle avait bien pu grandir... mais je savais où moi, j'avais grandi. Et la réponse... c'était ici. Pas cette maison, ce quartier spécifiquement... mais la Ville Haute.

Je suis sortie de la voiture alors qu'Alex annonçait que son charme légendaire ne fonctionnait pas sur... cette clientèle particulière. J'ai regardé autour de moi, les jolies maisons cosues, les belles voitures... même le vent n'osait pas mettre quoi que ce soit de travers, ici. C'était familier, et pourtant... j'étais tellement perdue dans mes pensées que j'ai sursauté lorsqu'Alex m'a touché le bras, et involontairement je me suis retrouvée quelques trente centimètres sur la gauche, mon pouvoir ayant "sursauté" avec moi. Heureusement que je n'avais pas emmené Alex avec moi, vu comment il avait géré la dernière fois. "Désolée, je..." Ah-hem. "Ça ira, c'est juste que..." J'ai regardé autour de moi, franchement pas à l'aise. Pourtant, j'aurais dû, c'était - ça avait été - mon "home sweet home", mais ça faisait tellement longtemps que je ne m'y sentais vraiment pas à ma place.

"C'est la première fois que je reviens," ai-je avoué. J'ai levé les yeux vers Alex: j'ignorais s'il savait d'où je venais, je ne lui en avais jamais parlé, est-ce qu'il était au courant quand même ? "Je suis née au Canada parce que c'était ça ou ne pas naître, mais j'ai grandi ici. Enfin, pas ici, dans ce quartier en particulier, mais là-bas... plus vers le centre-ville, mes parents ont un condo... par-là. Je suis partie à dix-huit ans, ça fait drôle d'être là à nouveau. Je fais tache dans le joli petit décor, tu trouves pas ?" Mon regard s'est porté sur Angela, qui cognait déjà à la porte. "Je vais y aller avec elle, tu peux aller faire ton tour, ça ira. T'éloigne pas trop, quand même, on sait jamais."

Knock knock...:
 

Mon regard a coulissé vers Angela. "Bon, euh... on entre quand même pour essayer de trouver des infos ?"


"I had a plan."
"You ? A plan ?"
"Yes. A good one. Carefully laid out. But I got bored."
Revenir en haut Aller en bas
Butterfly Effect
avatar
Le membre 'Yuna Crescent' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Quitte ou double' :


Revenir en haut Aller en bas
Angela Foster
avatar
Je hochai la tête à l’attention d’Alex. Je n’avais pas voulu dire qu’il valait mieux qu’il reste dehors, mais… cela me semblait une sage décision pourtant. Et pour être honnête, j’aurais préféré que Jenna reste avec lui. Non pas qu’elle fasse tâche au milieu de la ville haute, à vrai dire, moi-même, avec mes airs de garçon manqué, je ne m’y sentais pas à ma place. En fait, pour tout vous dire, je n’avais mis qu’une fois les pieds dans la ville haute. Je m’étais forcée de mettre une robe et des hauts talons pour l’occasion et… j’avais réussi à tenir une heure avant de fuir. Je n’aimais pas les regards qu’on posait sur moi. Je n’étais pas de la Haute et j’avais l’impression que c’était écrit en rouge sur mon front. Bref… Ce n’était pas pour ça que j’aurais préféré que Jenna s’abstienne, mais plutôt parce que l’attitude qu’elle avait eue avec Murphy… Je la déconseillais dans un cas comme celui-ci.

La conversation qu’Alex et Jenna eurent une fois sortis de la voiture, je ne l’entendis pas. Je m’étais éloignée pour frapper à la porte d’Hawkins. Je fus rejointe par Jenna avant qu’on ne soit venu m’ouvrir. D’ailleurs, j’avais beau tendre l’oreille, je n’entendais pas le moindre bruit. Mince, je ne m’étais pas attendue à ce qu’Hawkins ne soit pas là. Il était tard maintenant. Dans la ville Haute, tout le monde dormait, excepté les jeunes fils à papa qui se trémoussaient dans les boites ou buvaient dans les bars en compagnies des jeunes filles à maman. Et Hawkins ne faisait plus partie de cette catégorie de la population…

Face à  cette grande maison vide, j’eus le même réflexe que Yuna. Je la regardai l’air de dire « et maintenant, on fait quoi ? ». Nous n’avions pas fait tout ce chemin pour rien. Je sentais que nous n’étions plus très loin du but, et je ne me voyais pas reculer maintenant. Et pour autant, l’idée d’entrer chez lui alors qu’il était absent me rebutait…

- J’en sais rien. Tu t’y connais en alarme ? C’est le genre de maison qui est forcément protégée…

Et moi, est-ce que je m’y connaissais en alarme ? Quand j’étais ado, j’avais eu une période pas très nette et je devais bien avouer qu’avec Tim, mon petit ami pas très fréquentable de l’époque, nous étions entrés une ou deux fois dans ce genre de maisons cossues pendant l’absence de leurs propriétaires. Enfin… Tim entrait, moi je faisais le guet.

La plupart des alarmes avaient un code qu’il fallait entrer dans les 30 secondes après l’ouverture de la porte. C’étaient les alarmes les plus difficiles à désactiver lorsqu’on s’introduisait dans une maison par effraction. Tout simplement parce qu’il était très difficile de trouver un code en l’espace de 30 secondes lorsqu’on n’en avait aucune idée. Mais il existait un autre type d’alarme, plus simple à désactiver lorsqu’on savait comment s’y prendre et qu’on avait un certain talent. Ces alarmes nécessitaient l’utilisation d’une clef spéciale.

- Je peux peut-être quand même essayer...

Je farfouillai dans mes poches à la recherche de quelque chose que je pourrais utiliser pour crocheter la serrure.


Spoiler:
 

Je me tournai alors vers Yuna.

- T'aurais pas, pas hasard, une épingle à cheveux ou un fil de fer ou un truc dans le genre ?


Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t596-angela-angie-foster-healer http://forum.childrenofluxaeterna.com/t602-angie-foster
Butterfly Effect
avatar
Le membre 'Angela Foster' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Quitte ou double' :


Revenir en haut Aller en bas
Alex Peterson
avatar
J'ai acquiescé auprès de Yuna en levant les mains pour montrer patte blanche. Je n'aurais pas pensé que cet endroit la mette dans un tel état de stress.

"Ok !"

Je lui ai doucement passé une main dans le dos pour l'encourager et je l'ai laissée rejoindre Angela. Nous étions en Ville Haute. J'aurais aimé qu'on soit ailleurs. J'aurais préféré qu'on reste en Ville Basse et qu'on revienne ici plus tard si c'était utile. On était en Ville Haute et j'avais beau venir de temps en temps pour le boulot, la gestion du bar ou quoi que ce soit... Je n'aimais pas être ici. Trop grand, trop technologique, trop aseptisé, trop... Contrôlé. Des drones partout et sûrement une milice pour garder le quartier. C'était si calme à cette heure-ci, je me serais bien acheté quelque chose à manger.

J'ai traversé la rue et c'est là que je l'ai vue : la grand mère, cachée derrière son rideau qu'elle a lâché quand elle m'a vu relever la tête vers sa fenêtre. Bien sûr... Je me suis arrêté et j'ai regardé à droite, puis à gauche. Personne. Un quartier résidentiel dans la Ville Haute comme tout le monde aimerait en avoir, ou presque. J'ai froncé les sourcils. Beaucoup trop calme. Pas de sirènes de police, pas de hurlements de chats... Pas de cris de joie devant le foot, des combats de rue ou je ne sais quoi. Rien.

J'ai tourné les yeux vers les filles. Qu'est-ce qu'elles faisaient ? Pourquoi est-ce que c'était si long ? S'il n'était pas là... Pourquoi est-ce qu'on ne repartait pas sur une autre piste ? De toue évidence, le gamin n'était pas là, quoique si les parents recevaient des menaces, nous aurions pu agir. Mais quelque chose me disait que nous montrer devant la porte... Sans y avoir été invité. Et si je les avais vues en train de chercher une solution. Pour entrer. Par la porte d'ENTRÉE !

AMATEURS DES BEAUX QUARTIERS !:
 



"The secret to happiness with men ?
Lower your expectations.
Because deep down, in my heart... I know Big Foot is real."
Revenir en haut Aller en bas
Butterfly Effect
avatar
Le membre 'Alex Peterson' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Quitte ou double' :


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
[MISSION Réussie - Alex/Yuna/Angela] Let's go the the Mall ! Today !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Children of Lux Aeterna :: ARCHIVES :: Children of Lux Aeterna :: [ÉPISODE 0] Missions-