2076. Côte est des Etats-Unis. Megalopolis est le centre névralgique d'une guerre géo-politique mondiale depuis qu'un attentat biologique en 2026 a divisé l'humanité en deux populations bien distinctes : ceux qui se battent pour le futur, et ceux qui font avec le présent.
NAVIGATION

Partagez | 
 

 [EVENT] Riot - Groupe 1

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Save the Day
avatar
PREMIER EVENT : RIOT

GROUPE 1


Nous vous rappelons qu’un sujet spécifique concernant les règles à suivre a été ouvert et nous vous invitons à le relire attentivement.

Un sujet spécifique a été ouvert pour poster vos une question, doutes, besoins d’être guidé sur une action. Postez là et uniquement là. Enfin… Si vous voulez qu’on vous réponde gros smile

N’hésitez pas enfin à exprimer tout le bien que vous pensez de cet event dans le sujet des RP, ça fera toujours plaisir à votre MJ d’amour amour

NB : afin de pallier à toute récrimination, l’event, son thème et sa teneur ont été déterminés avant les événements récents. Tout parallèle est donc fortuit et très malheureusement indépendant de notre volonté.


LISTE DES HAUTS FAITS SPECIAL EVENT :

Les bonus, malus et citations sont uniques. Ils ne pourront être utilisés qu'une seule fois au courant de l'event, tous joueurs et factions confondus. Pensez à les consulter régulièrement pour ne pas perdre du temps à faire des doublons.

BONUS
Se fouler la cheville en glissant sur quelque chose d'insolite + 5 points à l'appréciation du MJ
Sauver un innocent + 5 points
Tuer un partisan (non-joué) adversaire + 5 points
Avoir une envie pipi au pire moment + 2 points
Imiter un autre personnage/joueur + 2 points
Jouer tout l'Event en étant totalement ivre ou drogué + 1 point
Interrompre une conversation très importante avec quelqu'un pour aller taper un partisan + 5 points
Faire croire à un autre personnage que vous êtes le fils ou la fille d'une personnalité connues de Megalopolis (ou du monde entier) + 1 point
Aider une femme à accoucher en plein coeur de l'action + 10 points
Fuir un combat ou un conflit + 5 points

JOKERS
Faire rire le MJ + 15 points à l'appréciation du dit MJ
Poster dans les premières 24h du premier tour + 15 points

SUPER-BONUS
Poster en premier à chaque tour + 50 points
Poster dans les premières 24h à chaque tour + 30 points
Incarner un personnage prédéfini issu de l'Event + 50 points

MALUS
Ne manquer aucun tour + 20 points & le rang "The Riot Club"
Manquer un tour + 10 points & le rang "The Riot Club"
Manquer deux tours + 5 points
Manquer trois tours - 10 points et élimination de l'event

SUPER-MALUS
Faire chier le MJ big time of the dead of the night of the apocalypse (Grosbillisme, non respect des règles, interjections...) - 50 points à la fin de l'event

CITATIONS SPÉCIALES EVENT
As-tu jamais dansé avec le diable au clair de lune ? (Batman) + 1 point
Si tu ne décides pas de ton destin, c’est ton destin qui décide pour toi. (Iron Man) + 1 point
Et toutes les putes et les politiciens lèveront la tête et crieront : « Sauvez-nous ! ». Et dans un murmure je dirai « Non ». (Watchmen) + 1 point
C’est bizarre, t’as trop la tête du gars qui croit qu’on en a quelque chose à foutre de ce qu’il dit ! (X-Men Origins : Wolverine) + 1 point
Avant d’envoyer quelqu’un sauver le monde, assurez-vous qu’il y tient à ce monde. (xXx) + 1 point
Attaquer l’un des nôtres, c’est nous attaquer tous ! (Watchmen) + 1 point
Ma reine ! Ma femme... Mon amour. (300) + 1 point
Ce qui ne me tue pas me rend plus... bizarre. (The Dark Knight) + 1 point
Certaines règles sont faites pour être transgressées. (Zombieland) + 2 points
Nous combattrons à l'ombre dans ce cas. (300) + 1 point
Moi, les règles, j'leur pisse dessus. (Beetlejuice) + 5 points
Quel salopard, il a piqué mon texte ! (Will Hunting) + 1 point
N'ayez pas peur, il n'existe pas de façon plus digne de mourir ! (Le Labyrinthe de Pan) + 2 points
Non mais je bosse moi, de jour ! J'suis dans l'armée, j'tiens pas un stand de crêpes ! (Kaamelot) + 1 point
Hé ! Hééé ! J'suis pas une spécialiste, mais à mon avis, là, vous allez mourir, hein ! (Kaamelot) + 2 points
Le poisson qui étouffe sur la berge remue plus que celui qui est dans l’eau. C’est bien la preuve de ce que je dis : si on se débat, c’est qu’on est en train de crever. (Kaamelot) + 2 points
Tu tombes bien mon loulou, j’ai remonté ma pendule... Regarde ! Dans deux secondes je te fait couiner le nez et je te fous ton calebard sur la tête. (The Mask) + 1 point
Eh, t’as un bazooka ? Mon pote, arrête de penser manuel de police et pense un peu Playstation. Faut tout faire péter. (xXx) + 2 points
On est venu, on a vu et il l’a eu dans le cul ! (SOS Fantômes) + 1 point
Quand on n'a pas de pouvoirs, on n'a pas de responsabilités. (Kick-Ass) + 2 points
Mais, mais, où est-ce qu'il a appris à négocier ? (Le Cinquième Elément) + 1 point

CITATIONS ULTIMES
C'est le pouvoir... De la FOUNK ! (Mozinor : L'auto-stoppeur) + 5 points
Ma mère m’a toujours dit qu’un jour je f’rais quelque chose de ma vie, elle s’imaginait pas que ça s’rait en zigouillage de mutants ! (variante de Zombieland) + 5 points
Et bah si on peut plus péter sous les étoiles sans faire tomber un mutant, il va nous en arriver des pleines brouettes. (variante de La Soupe aux Choux) + 5 points
À ce moment-là, il paraît qu’on voit les meilleurs moments de sa vie défiler devant ses yeux. Moi, je me suis seulement souvenu de quand je jouais à la playstation (Mozinor : La Cigarette de Baboulinet) +10 points avec bonus +5 pour le joueur qui aura asséné la dite tarte du siècle (à l'appréciation du MJ) afin de provoquer le magistral slow motion movie de l'autre joueur (avant ou après la citation).

:lilipony:


Revenir en haut Aller en bas
http://www.childrenofluxaeterna.com
Save the Day
avatar
TOUR PREMIER

Après la parution de l’article de Shannon O’Dair du 16 janvier, l’ambiance à Megalopolis s’était nettement réchauffée. Journaux, écrits comme numériques, talkshows, et bien sûr dans tous les lieux de réunion de la ville, il avait été impossible au débat qui découlait de l’arrestation de Carter Mitchell, l’origine douteuse des preuves l’incriminant, et ce que sa condamnation pouvait signifier pour la politique de la ville.
Et à mesure que les prises de position se faisaient plus passionnées, le fossé entre le camp des pro-Positifs et celui des anti se creusait. Ce qui n’était qu’un débat sur la probité d’un candidat politique s’était transformé en une bataille rangée d’idées. Dans les bars, dans les salles de pause et les salons, familles et amis se posaient des ultimatum, chacun demandait à ses proches de prendre position.

☛ 27 janvier 2075 - 8.27pm
Channel 1 - UNITED NEWS En Direct
Parvis du Hall of Justice de Megalopolis, PD.

Le micro de l’envoyé spécial se coupa un peu brusquement et son visage disparut de l’écran. Les projecteurs, déjà, se rallumaient sur le plateau, mettant en exergue les visages graves des deux invités et de la présentatrice. Shannon n’en était pas à sa première émeute et elle avait déjà couvert des sujets d’une gravité au moins équivalente.

« Merci encore à Jimmy MacAllister et Dan Clark pour ce reportage exceptionnel sur les événements d'aujourd'hui, événements que vous avez pu suivre en direct sur notre antenne heure par heure. A cette occasion, je reçois Richard Aberline, récemment élu au Sénat de Polis District et conducteur des projets avant-gardistes de la Waleman Dynamics, et Cal Fairbanks, fraîchement Procureur d'Etat. »


☛ 27 janvier 2075 - 16 h
Parvis du Hall of Justice de Megalopolis, PD


Le grand jour était arrivé. Après des semaines de débats, de controverses et de tensions, le jugement allait être rendu. Beaucoup avaient attendu ce jour avec impatience ou angoisse. Une chose était sûre, dans Megalopolis, il ne se trouvait personne pour ne pas avoir pris parti. Et comme souvent lors de ce genre d’événement, un attroupement s’était formé sur le parvis du tribunal. Deux même, séparés par un couloir maintenu par un cordon de police plutôt chatouilleux. Il suffisait de voir leurs regards féroces et déterminés pour se douter qu'ils ne feraient pas de cadeau.

De ce côté-ci du tribunal, la foule exprimait son dégout devant les agissements de l’ex-candidat à la mairie. A en lire les panneaux, on serait même près à en faire des confettis, et tous les Négatifs avec : Mitchell en prison, Non à la discrimination, Pouvoir aux Positifs ou bien Yu dans ta face.


« On ne devrait pas être là, Jericho… Ces cons en face pourraient devenir violents ! » Dit Libby à son partenaire.
« Tu as entendu Abel, il faut qu’on voit à quel point ils sont cons justement. On ne peut pas être mieux placés ! » répartit Jericho. « Relax, il y a tellement de flics, il ne va pas se passer grand chose ! »
« Manquerait plus qu’ils nous repèrent… » grommela la jeune femme.
« Avec ton langage délicat ? Aucune chance... »

Infos HRP

Vous vous trouvez donc du côté où on veut donner la justice, sinon le pouvoir, aux Positifs. Ca ne veut pas dire que vous partagez cet avis. A vous donc de justifier votre présence de ce côté-ci du tribunal. Vous ne pouvez par contre pas traverser le cordon de police. Toute tentative se verra repoussée avec violence par les officiers.
Gen et Jericho seront vos PNJ. Vous êtes invités à aller lire leurs fiches de Prédéfinis pour avoir plus d’infos. Pour les membres de Liberation, bien sûr, n’oubliez pas que vous les connaissez fort bien !

Vous avez jusqu’au lundi 26 janvier 2015, 21h (Paris), 3pm (Québec), pour poster

:lilipony:


Revenir en haut Aller en bas
http://www.childrenofluxaeterna.com
Sunny Sullivan
avatar
Parce que la situation avait pris des proportions inquiétantes, toute la rue avait été bloquée, et avec elle, nombre de véhicules et de résidents étaient bloqués. Pour en rajouter, Ray, l’ex petit ami de Sunny avait été retenu à son travail et lui avait demandé d’aller chercher leur fils chez une de leurs amies en Ville Haute. Sunny, de par son métier qui l’amenait aux quatre coins de la ville, avait une notion du temps et du planning assez serré, pour ne pas dire extra-ponctuel. Malheureusement, c’était une chose qu’elle n’arrivait pas à respecter, même avec toute la volonté du monde. Les imprévus lui menaient la vie dure et la vie avait un sens de l’ironie très particulier. Un imprévu n’arrivait, de ce fait, jamais seul.

Sunny avait annulé ses rendez-vous de l’après-midi et alors qu’elle rangeait rapidement ses affaires, elle tentait d’arriver à se faire comprendre par Matthew, au bout du fil. Lui demander de l’aider - et par extension de monter à nouveau sur son machin à deux roues - poussait son humeur à bout. Il faisait froid, le temps était gris et Sunny, de ce fait, avait une patience réduite. Le seul rayon de soleil qui avait percé dans la journée avait déjà disparu. Mais Matt avait accepté de l’amener en moto en Ville Haute et ainsi lui économiser les transports en commun qui auraient rallongé son trajet de trois bons quart d’heure.

Cette fois-ci, elle n’avait pas fait de chipotage pour monter à l’arrière en prenant le casque. Elle était pressée et elle avait beau se confondre en excuse, il était évident qu’elle était plus que reconnaissante. Mais une fois en Ville Haute, elle compris pourquoi leur amie n’avait pas voulu elle-même conduire leur fils à l’anniversaire qui était prévu ensuite. Les rues étaient bondées en plein centre, à quelques pas de Liberty Bell.

En voyant certaines pancartes, le coeur de Sunny manqua un battement et elle tapota l’épaule de Matt pour qu’il s’arrête. La bouche bée, elle retira le casque une fois à l’arrêt. Le procès, bien sûr, elle avait déjà oublié. Sunny n’avait pas le même problème que la plupart des autres Positifs : tout le monde la prenait pour une Négative jusqu’à faire une observation poussée de sa puce électronique dans son poignet.

\o/:
 



There's a certain beauty to your resistance.
Revenir en haut Aller en bas
Samaël
avatar
Riot
Feat. Group one


Un jour gris, sombre, visuellement parlant. La pluie l’embêterait un peu bien sur, mais en soit, le peu de soleil lui convenait parfaitement. Il préférait ça à une luminosité bien trop agressive. Saucissonné dans son manteau trois quart gris, les mains dans les poches, le col relevé, Sam surplombait la place du haut d'un bâtiment, son regard cristallin balayant la foule d'un air indifférent. Arrivé seul, il avait reçu les mêmes instructions que quelques autres de Libération: aller voir, inspecter les lieux et les gens, jauger la foule. Instructions et pas ordres, parce que faut pas déconner. Un bon thé aurait été de rigueur par ce temps grisonnant mais ce n'était pas vraiment le moment.

De là où il se trouvait il avait une vu imprenable sur la scène et il pouvait distinguer les deux camps qui s'opposaient. Des camps virtuels, ridicules, temporaires, bruyant et minoritaire. D'un côté les gens qui scandaient la suprématie positive, de l'autre ceux protestant pour le pouvoir aux négatifs. L'avis de Sam sur la question? L'indifférence. S'il considérait les Positifs supérieurs aux Négatifs pour bien des raisons, il n'en était pas pour autant virulent et ce genre de démonstration publique d'idéaux bâclés lui déplaisait. Bien sur, s'il avait l'avantage d'avoir une vue d'ensemble il n'avait pas le moyen de voir les visages de façon très détaillé et s'il savait que ses collègues terroristes étaient là quelques parts il n'aurait pas su dire où ils se trouvaient. Son téléphone dans la poche de son pantalon, Sam avait activé son oreillette sans fil pour avoir un accés permanent aux transmissions de la police, source d'informations bien pratique et plus fiable que la télé ou la radio.

Sam sortit les mains de ses poches et s'appuya sur le muret du toit, faisant courir son regard sur la foule et soupira. Allait-il se passer quelque chose où allait-il devoir rester là jusqu'au déluge?


« That's what we do! We fight for it! We fight for... Things! Like chicken! I love chicken. » - Samaël
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t652-samael-observateur-shifter http://forum.childrenofluxaeterna.com/t657-samael http://ectraconcept.tumblr.com
Lisbet Miller
avatar
Non vraiment si cela ne tenait qu'a elle, elle ne serait pas la à cette instant, enfin depuis ce matin même. Comme tous le monde en ville, elle c'était un peut intéressé à cette histoire, vue qu'a part à vivre en ermite il avait été impossible d'y échapper. Ce procès était devenu le sujet principal aux info, et au fur et à mesure que la date fatidique avait approché, le sujet de presque toute émission de télé, radio sans compter la presse écrite virtuel ou papier pour les nostalgiques.

Mais de la à être la de son  propre fait ?! Lisbet était la parce qu'elle était payée, elle n'était pas en day off. L'une de ses prérogatives aujourd'hui était d'estimer le niveau de tension, afin d'ajuster le niveau de sécurité des bâtiments de la Waleman dynamics. C'est sous son ordre que les quelques hommes et femmes qui devaient l'accompagner depuis la mâtiné avaient rejoins les locaux de leur employeur. Elle avait estimé qu'ils étaient trop voyant et avait préféré qu'ils participent à la sécurisation du building principal.

Une autre de ses prérogatives était d'identifier de possible « activiste » de l'underground ou de libération. L'autre raison de renvoyer ses subalternes trop voyant, et pour l'aider dans sa tache, elle portait des lentilles caméra lui permettant de prendre des clichés ou des vidéos de ce quel voyait. Le tout relayé par son smartphone, qui servait littéralement de relais en stockant puis en envoyant des copies de ses fichiers directement sur les serveurs de sa compagnie.

Comme toujours en « opération » elle portait une protection, pas un de ces gilets très voyant non, mais une version beaucoup plus discrète se camouflant sous des vêtements. Ainsi que son fidèle 9 mn, son cran d'arrêt dissimulé au niveau de sa cheville droite, et ses deux matraques télescopiques version 21 ième siècle pouvant délivrer des décharges électriques.


Revenir en haut Aller en bas
Matthew Ethan Dare
avatar
Bien sûr j'avais suivi les informations, d'une part parce que j'aimais me tenir au courant de ce genre d'affaires liées aux mutants et d'autre part parce que j'avais quand même fait des études de journalisme, appelons ça une déformation professionnelle agrandie par la fréquentation de Shannon. Cependant tout le boulot qu'on avait en ce moment au bar depuis que mes collègues et moi en étions propriétaires m'avait fait oublier l'état dans lequel nous allions trouver ce quartier de la Ville Haute, je n'avais pas pensé un instant que se balader en moto dans ce secteur aujourd'hui relèverait plus de la folie qu'autre chose quand Sun m'avait demandé ce service.

Je soupirai en me traitant d'idiot en arrivant près du centre ville bondé, si je m'étais souvenu un instant que c'était aujourd'hui mais surtout à cette heure-ci que le procès avait lieu... mais il était trop tard pour y changer quelque chose et les « si » n'avançaient à rien, surtout pas à sélectionner un itinéraire bis une heure avant. Un tapotement sur l'épaule de la part de ma passagère me fit m'arrêter sur le bas-côté, pile-poil au bon endroit pour prendre connaissance de la foule et des pancartes qui s'agitaient devant le palais de justice. Ôtant mon casque à mon tour je laissai mon regard se promener alentour. Là des gens qui scandaient leur opposition à Mitchell, là-bas des panneaux qui disaient tout le contraire et demandaient à être débarrassé des mutants.

Une moue mi-désabusée mi-amère s'afficha brièvement sur mon visage avant que je ne tourne mon regard vers Sun, elle semblait... terriblement étonnée. N'avait-elle jamais rien vu telle qu'une foule ou un groupe de personnes demandant avec allégresse -et avec un sentiment de plein droit et de normalité- qu'on fasse disparaître les horribles mutants mangeurs d'hommes ? Pourtant avec son métier...

- « ...Sun ? »

Que sous-entendais-je en l'appelant comme ça et sur ce ton ? Si ça allait aller pour elle entre autre.


Revenir en haut Aller en bas
Hayden Walsh
avatar
Adossé à un lampadaire à quelques pas du tribunal, Hayden contemplait la foule, les bras croisé sur sa poitrine. Il n’était pas arrivé là par hasard, la ville haute ne faisant pas partie de ses quartiers de prédilections habituels, cependant la curiosité l’avait poussé à faire la commère face à cet étrange procès et à toutes les controverses qu’il suscitait. D’autre part, il s’était douté que du monde serait présent. Le sujet était d’importance et attiserait la passion des foules. Avec un peu de chance il y aurait de l’action, de la bousculade et surement de la peur à s’en nourrir pour un moment. De quoi s’amuser un peu, tout du moins rompre un peu la monotonie de sa journée.

Le débat ? Il n’en avait strictement rien à faire. Libération n’était qu’un employeur, pas une source d’inspiration alors être pro-positifs ou non ne l’intéressait pas vraiment. Il était positif, il était né ainsi, de là à dire qu’il en était fier ou qu’il en avait honte ne faisait pas partie de ses priorités. Envers et contre tout, il serait toujours le même.

Les pancartes commençaient à s’agiter frénétiquement, la barrière de protection formée par les forces de l’ordre semblait imperturbable et le jugement serait bientôt rendu. Il avait repéré en arrivant un homme en surveillance en haut d’un bâtiment proche mais aussi quelques autres parmi la foule qui semblaient bien trop concentrés pour se sentir concernés. La tension était palpable, mais peut-être encore plus au vue des précautions que chaque camps semblaient prendre. Tout cela lui paraissait vraiment très excitant. Refusant toute foi de prendre des risques inutiles, Hayden avait tout du moins pris le soin d’emmener son 9mm, coincé dans sa ceinture et masqué par son blouson en cuir. Il avait également prévu un moyen de replis rapide en garant sa nouvelle moto à quelques rues du tribunal. Il ne restait plus qu’à attendre quitte à y mettre un peu du sien s'il s'ennuyait trop!


Tell me would you kill to save a life
Tell me would you kill to prove you're right
Crash, crash, burn, let it all burn
This hurricane's chasing us all underground
Revenir en haut Aller en bas
Save the Day
avatar
TOUR DEUX

☛ 27 janvier 2075 - 16 h 35
Parvis du Hall of Justice de Megalopolis, PD


A mesure que les minutes passaient, la tension montait. Mitchell aurait du sortir depuis un moment, avec l’escorte de son avocat et des policiers pour le protéger. Il aurait alors fait une déclaration aux journalistes réunis là pour couvrir l’événement. Ou alors son avocat se serait montré, piteux, criant au scandal et réclamant un appel contre l’injuste sanction de son client.
Au lieu de cela, le temps passait, et la foule s’échauffait. D’autant que si le temps était couvert, entre pollution et foule amassée, la chaleur semblait étouffante. D’un groupe à l’autre, les insultes commencaient à fuser, avec de moins en moins de retenue. Indistincts dans la foule, l’animosité était elle très claire.


« Je crois que l’ambiance commence à être carrément cool. » Sourit Jericho.
« Cool ?! C’est pas le qualificatif que j’aurais employé... » Râla Libby. « Tant que ca ne dégénère pas plus... »

Jericho n’eut pas le loisir de répondre. A une dizaine de mètres d’eux, un mouvement de foule plus important se produisit. Sur un rayon de trois mètres, les gens parurent comme bousculés et au centre de ce désordre se tenaient dix personnes à l’air déterminé en tenue paramilitaire. Trois femmes, sept hommes tenant dans leurs mains pour une bonne moitié d’entre eux des armes clairement militaires, dirigées stratégiquement dans toutes les directions.
« Je vois deux M16 et quatre vieux P90. Ils se sont fournis au musée de l’armement ou quoi ? Je ne savais meme pas qu’ils fabriquaient encore des munitions… » Analysa Libby depuis sa position au sol.
« Tu sais, je m’inquiete surtout de la raison pour laquelle les autres ne portent pas d’arme. Si tu vois ce que je veux dire... »
« On voit toujours ce que tu veux dire, Jericho... »

« Chacun d’entre vous est coupable ! Peu importe la peine de ce rebut - qui subira la justice des Positifs, tôt ou tard - vous avez tous pêché en laissant le champ libre à des hommes comme lui ! Aujourd’hui, nous, les seuls VRAIS protecteurs des Positifs, nous allons protéger les nôtres ! » Cria un des hommes du groupe.

« Les seuls vrais protecteurs ? Merci pour nous … »

Mais Libby ne répondit pas. Elle avait les yeux rivés sur celui qui se tenait à droite de celui qui venait de parler : il leva la main en direction de la foule anti-positive de l’autre côté du cordon de police et sembla lancer une poussée. Aussitôt les agents du cordon - des deux cordons - s’effondrèrent, ainsi que les pro et anti positifs dans le sillage. Télékinétique pensa Libby.
Et dans l’instant qui suivit, les Protecteurs ouvrirent le feu sur les anti-Positifs.

Tout en se baissant instinctivement au départ des balles, Libby et Jericho entendirent celui qui était apparemment le leader donner un ordre.
« Trudy ! Bloque ! »
« Combien ? »
« 20 mètres ! Maxi ! Faut qu’on puisse agir si besoin ! Jed, protège la ! »
La Trudy arrêta de tirer et sembla se concentrer.

Infos HRP

Entrons dans la danse, messieurs-dames ! Vous ne risquez rien de cette rafale, puisqu’elle est destinée à ceux en face. Ca vous réjouit peut-être. Ou pas. S’il vous venait à l’idée de tenter de neutraliser - de la facon de votre choix - un des Protecteurs, il vous faudra un double succès pour réussir. Un seul succès vous permettra d’éventuellement en blesser un, mais ca ne l’empêchera pas de rester opérationnel. Vous ne pouvez en aucun cas en neutraliser / toucher deux.

Enfin, si vous êtes à plus de 20 mètres du groupe, votre pouvoir est inopérant.
Sam, ton oreillette intercepte une demande de renforts émanent des agents sur place.

La liste des Hauts Faits a été mise à jour. Continuez comme ca, mes agneaux et peut être qu’on mangera du gigot rire machiavélique

Vous avez jusqu’au jeudi 29 janvier 21h (France) 3 pm (Quebec) pour poster

:lilipony:


Revenir en haut Aller en bas
http://www.childrenofluxaeterna.com
Sunny Sullivan
avatar
La voix de Matt ne parvint qu'à peine aux oreilles de Sunny. Elle n'avait jamais vu une chose pareille, pas de cette ampleur. Elevée comme une Négative, par des Négatifs, avec un compagnon Négatif et un fils Négatif, Sunny était l'archétype même de la fausse Positive. Les yeux ronds, elle observait toute la scène en se demandant ce qui pouvait bien traverser la tête des gens.

Et quand on se mit à tirer sur les gens d'en face, Sunny unit son hurlement à celui de la foule avant de se protéger la tête des mains et de s'aplatir au sol. Elle avait déjà entendu parler de l'Underground et de Liberation. Qui était là ? L'un des deux ou un autre, encore ? Toutes ces guerres en pleine ville, les gens ne réfléchissaient donc jamais ? Elle n'était pas une battante et quand bien même son pouvoir aurait pu se trouer d'une quelconque utilité qu'elle n'aurait jamais ne serait-ce que songé à s'en servir. Jusqu'à présent, Sunny se contentait de le subir mais elle n'avait jamais essayé de l'infliger à qui que ce soit.

Elle traitait des Négatifs à longueur de journée et s'en trouvait par conséquent très loin de tous ces conflits. Elle écarta à peine ses bras pour tenter de voir ce qui se passait mais le spectacle la laissa interdite. Frénétiquement, elle chercha son téléphone dans sa poche pour appeler son amie et s'assurer que son fils allait bien mais ses doigts tremblaient tellement qu'elle en pesta.



There's a certain beauty to your resistance.
Revenir en haut Aller en bas
Samaël
avatar
Riot
Feat. Group one


Sam observait la foule, passablement impatient, jusqu'à ce qu'un mouvement se détache du reste, comme une vague, un déplacement tel que certaines personnes avaient du se faire piétiner au passage. Son regard remonta la vague jusqu'à un trou dans le noir de monde. Un espace, et des silhouettes, dix personnes, armées, équipés, en cercle. Stratégie fonctionnelle, mais pas avec autant de monde, enfin ça aurait été le cas ailleurs, ici ça pouvait marcher. En tout les cas l’écart se creusait. La tirade du gars? Sam pu l'entendre dans son oreillette via l'une des fréquences qu'il avait pu capter. Probablement le micro d'un journaliste ou quelque chose du genre. Il se prenait pour qui cet abrutit? Pire, à quoi jouait-il? Ils d'ailleurs. Car si la plupart étaient armés, il se doutait bien que ceux qui ne tenaient pas d'armes en étaient eux même. Pourquoi s'afficher ainsi? Pourquoi remuer le couteau dans la plaie d'une foule déjà si aisément excitable?

Sam se redressa d'un coup, comme sur ses gardes, quand une vague invisible vint déferler sur la foule et aller défoncer les cordons de policier et tout les citoyens sur son passage. Ils n'avaient donc rien à foutre des pauvres innocents autour d'eux? Et apparemment non puisqu'ils commencèrent à ouvrir le feu sur les anti-positif, sans ménagement. Des corps s'écroulèrent. Dans son oreillette des voix criaient l'une après l'autre des appels de renforts, alertant les autres de personnes tirant dans le tas, des positifs attaquant la foule et même des agents à terre. La foule autour des tireurs voulaient s'éloigner mais la foule extérieure ne comprenait pas et faisait blocage. Descendre? Oui Sam voulait descendre, mais maintenant qu'il avait vu ça, il n'en avait plus vraiment envie. Pour être utile il faudrait qu'il soit au centre de l'action, et là encore qu'y pourrait-il. Se jeter dans le précipice pour le fun d'être généreux? Il en faudrait un peu plus pour qu'il aille là-bas.


« That's what we do! We fight for it! We fight for... Things! Like chicken! I love chicken. » - Samaël
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t652-samael-observateur-shifter http://forum.childrenofluxaeterna.com/t657-samael http://ectraconcept.tumblr.com
Lisbet Miller
avatar
Mitchell se faisait attendre et avec cette attente la tension entre les deux camps montait de plus en plus. Comme si cela ne suffisait pas, il faisait une chaleur qui devenait étouffante. Lisbet avait réussi a se rapprocher  de la ligne de « front », quand à être au spectacle autant être aux premier rang non ?

Lisbet cru un instant qu'elle allait tomber quand un mouvement de foule en provenance de quelque part derrière elle la poussa. Elle parvint à rester debout malgré tout en en jouant de sa force et des coudes. Puis elle reconnu quelques cris de panique mais au milieu de se brouhaha elle perçu un homme crier : « Chacun d’entre vous est coupable ! Peu importe la peine de ce rebut - qui subira la justice des Positifs, tôt ou tard - vous avez tous pêché en laissant le champ libre à des hommes comme lui ! Aujourd’hui, nous, les seuls VRAIS protecteurs des Positifs, nous allons protéger les nôtres !

Miss Miller activa ses lentilles en mode caméra via l'écran de sa montre connecté. Mais   au moment ou elle repéra le groupe d'une dizaine de personne en tenue para militaire, elle senti une force invisible la poussé en arrière. A peine avait elle touché le sol que des rafales d'armes automatique siffla au dessus de sa tête. Sans attendre elle releva la tête en restant allonger afin d'avoir ces zélés défenseurs des positifs, ou du moins qui c'était présenté en tant que telle, dans son champ de vision.

Au moins elle n'était pas venue pour rien et ses lentilles allaient vraiment servir à quelque chose. Puis n'étant pas franchement dans une position confortable, elle se contorsionna pour se retrouver sur le ventre le nez dans la direction de ces  « Protecteurs » histoire de les garder en visuel. Elle devait repérer le leader de se commando, supprimer le général était toujours une bonne option.


Revenir en haut Aller en bas
Matthew Ethan Dare
avatar
Sun ne m'avait pas encore répondu qu'un groupe faisait son apparition devant le tribunal. De là où j'étais je ne pus pas voir distinctement les personnes qui le composaient ou plutôt entre le temps où je déplaçais ma moto et celui où j'attendais une réponse de mon accompagnatrice, mon regard n'eut que brièvement le temps de les apercevoir. Par contre pour les avoir bien entendu je les avais bien entendu... C'est cool de prétendre défendre les Positifs mais ils faisaient quoi ces dernières années Rambo et sa troupe de ballerines, ils dansaient la cucaracha en pleine jungle ? Je n'eus pas le temps de pousser plus loin mes pensées qu'ils se mettaient à tirer sur le cordon opposé.

Je ne sais pas ce qui m'a poussé à réagir aussi vite mais je me retrouvai rapidement près de Sun  qui criait à m'en crever les tympans sans pour autant réussir à passer au-dessus de mon cœur qui battait la chamade. J'essayais de garder mon sang froid au mieux mais ce n'était pas évident avec ce qui se passait, je regardai autour de moi et me dis qu'on nous n'étions pas si mal placés, il y avait une voiture garé devant nous qui pourrait nous protéger un iota si les tirs changeaient de direction. Mais il nous fallait quand même nous décaler... J'attrapai une des main de la jeune femme pour attirer son attention et lui montrer la voiture pour finalement tenter de l'entraîner jusque là.


Revenir en haut Aller en bas
Hayden Walsh
avatar
Et bien lui qui voulait un peu d’action, il n’en avait pas autant demandé ! Il avait vue le groupe armé arriver en arrière de la foule et un demi-sourire était né au coin de ses lèvres. Ils semblaient plus ou moins bien organisés, leur tenu paramilitaire laissé présager que Libération et l’Underground avait un nouveau concurrent en jeu. Tout ça devenait vraiment intéressant. Des cris parcoururent la foule, des gens se baissèrent, d’autres commencèrent à fuir et Hayden restait parfaitement neutre dans tout ça. Fermant les yeux quelques secondes, il savoura l’instant avec un petit sourire de satisfaction.

Cependant, lorsqu’ils ouvrirent le feu, il ne put s’empêcher de froncer les sourcils. Non pas que la vue du sang ou de la mort puisse le gêner, il en avait vue d’autre, mais ces hommes là ne remplissait pas un contrat, ils menaient une vendetta contre un ennemi qui n’était pas en mesure de répliquer. L’équilibre des forces n’étaient pas respectés, et tout ces gens n’étaient pas venus là pour se faire tuer. Se battre peut-être, protester sans doute, mais de la à transformer le tribunal en boucherie il en doutait sérieusement. Et puis, lui-même ne s’était pas imaginé une pareille situation. Surement un contre coût de son accident…

En arrière du groupe, il n’était pas dans le champ de leur tire. Un demi sourire au visage, il sa décida qu’il était temps pour lui d’entrer dans l’action histoire de rééquilibrer les forces. Quel camp choisir ? Aucune importance, ce groupe là avait l’air plutôt bien entraîné et il avait bien envie de se mettre un peu de challenge… S’approchant d’un homme légèrement isolé sur la droite du groupe, il vint gentiment lui tapoter l’épaule…

- Hé ! Hééé ! J'suis pas une spécialiste, mais à mon avis, là, vous allez mourir, hein !

Le hasard n'existe pas... Enfin on veut y croire :p a écrit:
Succès/Succès : Profitant de la surprise de l'homme, Hayden le neutralise d'un uppercut avant de retourner son arme contre lui et de l'abattre froidement.

Succès/Échec ou Échec/Succès : La surprise déstabilise son adversaire, Hayden le bouscule d'un uppercut bien senti, déclenchant ainsi une riposte.

Échec/Échec : Son adversaire, à peine surpris se retourne brutalement et l'envoi promener en lui balançant son arme au coin du nez... Your loose, try again...




Tell me would you kill to save a life
Tell me would you kill to prove you're right
Crash, crash, burn, let it all burn
This hurricane's chasing us all underground
Revenir en haut Aller en bas
Butterfly Effect
avatar
Le membre 'Hayden Walsh' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Quitte ou double' :


Revenir en haut Aller en bas
Save the Day
avatar
TOUR TROIS

☛ 27 janvier 2075 - 16 h 37
Parvis du Hall of Justice de Megalopolis, PD


Les tirs s’arrêtèrent après deux minutes qui parurent interminables. Du moins, sans doute à la majeure partie des présents. En habitués des théâtres, Libby et Jericho avaient eu clairement conscience du temps qui passait. Ils n’avaient pas vraiment bougé non plus, quand la foule avait commencé à reculer.


« Ils ont des idées sympas, dis moi… Pourquoi on ne fait pas des trucs comme ca, nous ? »
« Peut être parce que c’est pas discret ? » Répondit Libby, pince sans rire.
« Abel ne sait clairement pas ce qui est drôle… C’est comme la fois où il nous a chopé derriere le Saloon avec Gen... » Tout le flegme des soldats élevés à la dur...

Mais ils n’eurent pas le loisir de débattre plus sur l’intérêt ou non d’une telle action. Autours d’eux, les gens se redressait doucement, policiers compris, accusant le choc avec un air d’incompréhension, et les Protecteurs ne laissèrent à personne le temps de reprendre leurs esprits.

« Les Négatifs veulent nous opprimer, veulent nous utiliser ! Ils vont nous parquer comme des bêtes et nous laisser pourrir ! ILS VOUS MEPRISENT ! ALORS VOUS ! VOUS QUI ETES POSITIFS ! NE LES LAISSEZ PAS FAIRE ! DETRUISEZ LES EN PREMIER ! » Profitant de l’hébétitude générée par leur attaque soudaine, les Protecteurs touchaient les Positifs présents par leur discours.

Et le groupe paramilitaire éclata, une partie attaquant effectivement les anti-Positifs en face, armes à la main, d’autres s’en prenant aux agents de police qui eux ont sorti les tazers pour neutraliser la horde de Positifs enflammés par le discours des terroristes. Et une fois les premiers lancés dans la bataille, d’autres suivirent. Beaucoup d’autres.


Les images correspondantes se mirent à défiler sur grand écran dans le dos de Shannon, des images qui avaient déjà fait le tour du pays et des chaînes de télévision. Et malgré les mouvements de la caméra à l’épaule, la bousculade et les badauds effrayés qui passaient devant le champ, les silhouettes de meneurs de files se détachaient nettement de la foule de manifestants. Shannon se racla la gorge avant de porter son attention sur Richard Aberline.

« Sénateur Aberline, quelle est votre opinion à ce sujet ? »
« J’aimerais vous dire que je ne suis pas inquiet. Qu’un événement comme celui-ci se produise alors que j’accède tout juste au Sénat, et que je n’ai pas encore pris toutes mes marques, je crois que cela est un signe. J’y vois là comme l’opportunité, malgré des circonstances tragiques, de faire quelque chose et de prouver que tout ce que j’ai entendu lors de ma campagne - celle-là même que vous avez magistralement administrée, par ailleurs... - »
« Doit-on d'ailleurs s'interroger sur l'indépendance de la presse, ce soir ? » Glissa Cal avec un sourire mi-figue, mi-raisin, qui n'empêcha pas Richard de poursuivre. Bien que nerveuse et peu à l'aise, Shannon n'en montra rien et demeura silencieuse.
« ...est réalisable. Il n’est pas question d’ordonner des couvre-feux ou d’interdir le passage de Positifs dans des lieux à majorité Négative. J’ai pour mission de travailler en étroite collaboration avec Cal Fairbanks mais je dois également m’assurer que ni l’une, ni l’autre des parties ne soit un danger pour la ville, celle-ci même pour laquelle je travaille tous les jours. Je ne veux pas paraître enfantin mais il est temps de se focaliser plutôt sur les méchants qui font des choses pas belles, peu importe qui ils sont, plutôt que ce dont ils sont capables - ou non - avec leurs petites mains. Avant, il y avait les noirs, maintenant, il y a des mutants mais l’histoire est la même… Je dis que si un Positif a assassiné sa femme, il mérite le même traitement qu’un Négatif mais que la présomption d'innocence s'applique autant à eux qu'à nous. »

L’écran suivait à présent les factions policières, tentant de contrôler les dissidents violents à l’aide de tazers. Si l’intention de ne pas blesser mortellement était louable, au milieu de la foule et de la bousculade, cela donnait surtout l’impression d’un combat de David contre Goliath. Et ces images ne redoraient pas le blason déjà entaché des Positifs qui semblaient se jeter sur leurs opposants comme une meute de loups sur un troupeau d’agneaux sans défense.


Libby et Jericho s’étaient consulté d’un regard mais n’avaient pas tergiversé longtemps. Après tout, c’était aussi l’objectif de Liberation, et avec la foule, ils ne risquaient guère de se faire repérer. Mais ce n’étaient pas les civils qu’ils visaient. Libby péta le nez du flic le plus proche, et Jericho en assomma un second. Pour Liberation, c’était le pouvoir la cible principal. Et dans la foule en face, comment identifier les Negatifs des Positifs ? Trop risqué… Mais les flics par contre… Meme s’il y avait des Positifs, ils étaient forcément des traitres à la cause.

« Putain je pensais pas que les flics seraient aussi paranos ! Pete, y’a un connard sur le toit, dégomme le ! » Lacha l’orateur des Protecteurs en pointant Samaël du doigt. Ledit Pete hocha de la tête et pris un instant pour viser. Il faisait partie des quatre qui n’avaient pas d’arme à la main, et si jusque là sa technique du corps à corps avait paru en être la raison, il eut tôt fait de démontrer qu’il avait plusieurs cordes à son arc.
Il prit une inspiration, quelques pas d’élan, et tel un lanceur de poids, projeta une boule de feu incandescente en direction de Samael qui heurta l’immeuble à proximité de son sommet, accompagnée de nouveaux cris de terreur.

Un peu plus loin, le Protecteur frappé par Hayden ne tergiversa pas longtemps et avec un sourire mauvais, leva une main pour toucher son sternum. Aussitôt, les vêtements du haut du corps d’Hayden changèrent de forme pour devenir des cordes enserrant ses bras  et sa poitrine, des poignets aux épaules.
« On va voir si tu peux encore frapper comme ca… » Lacha le protecteur avant de lui rendre sa pareille.

Infos HRP

A vous de voir si le discours vous a parlé ou pas. Prenez néanmoins en compte que vous êtes dans une foule et que les personnes capables de résister à un mouvement de foule… se compte sur les doigts de la main… Membres de Liberation, soyez aussi logiques : votre groupe a un objectif très proche des Protecteurs, même si les modes d’action diffèrent.

Vous pouvez toujours tenter de neutraliser un des Protecteurs, il vous faudra un double succès pour réussir. Un seul succès vous permettra d’éventuellement en blesser un, mais ca ne l’empêchera pas de rester opérationnel, et celui touché par Hayden n’est meme pas perturbé. Vous ne pouvez en aucun cas en neutraliser / toucher deux.

D’autre part, les agents de police se reprennent et  font usage de leurs TAZERS ! Que vous attaquiez ou non, vous êtes du mauvais côté de la ligne, donc vous risquez dans tous les cas de vous faire toucher. Il vous faudra un succès sur un lancé simple pour ne pas vous faire tazeriser (oui, c’est un verbe, je suis MJ, je fais ce que je veux).

Samael, la boule de feu n’atteint pas le toit directement, mais est néanmoins susceptible de te faire du mal. Il te faudra un succès à un simple lancé pour ne pas être roussi. A toi de voir si ca t’incite - volontairement ou non - à redescendre sur le plancher des vaches.

RAPPEL REGLEMENT : L'usage des dés correspond à rechercher la probabilité d'une action. Lancer un dé vous donne du 50/50, lancer deux dés vous donne du 25/25/25/25. Chaque résultat de dé doit donc donner un résultat différent, un échec/succès n'est pas le même résultat d'un succès/échec. Sinon, c'est 25/50/25 et là, ce n'est plus le même usage du dé.

Vous avez jusqu’à dimanche 1er février 20 h / 2 pm pour poster

:lilipony:


Revenir en haut Aller en bas
http://www.childrenofluxaeterna.com
Sunny Sullivan
avatar
Mais Sunny n'était pas d'accord avec le discours. Elle faisait partie de ces quelques "mutants" qui n'était pas forcément d'accord avec cette guerre. De ceux qui selon elle, ruinaient la réputation d'un Positif. La surprise et le choc passés, Sunny avait redressé la tête, protégée par Matt. Elle l'avait suivi et les yeux dépassant du capot, elle avait scruté la scène. Mais au discours d'un des Protecteurs, Sunny se redressa, à présent vexée. Comment pouvait-on tenir un tel discours ? Les Négatifs ne la méprisaient pas, elle travaillait avec eux tous les jours.

– C'est FAUX !

Sa voix se fit aigüe et scandalisée, mais tout de suite, les choses prirent une autre tournure. Les flics commencèrent à se rebeller, les gens hurlaient, la foule commençait à bouger, et arriver jusqu'à eux. Bientôt, la voiture ne les protègerait plus. Pire encore, des Positifs, comme elle qui n'étaient pas d'accord ni avec les Protecteurs, ni avec les agissements de la police, se rebellaient à leur tour.

Sunny monta sur la voiture pour se mettre à l'abri. Du moins, c'était ce qu'elle espérait. Elle fut du coup suffisamment haute pour voir l'un des Protecteur lever le bras et envoyer la boule de feu vers le toit. Sunny leva la tête. Il s'agissait d'un de ces vieux immeubles à l'architecture baroque, des vestiges d'un autre temps, d'une autre époque. Les murets de la terrasse de l'étage sous le toit étaient sertis de goules et la boule de feu en détruisit un dont les débris s'effondrèrent sur la place.

Attention, risques d'éboulements:
 


Sunny hurla en sentant quelqu'un lui attraper la cheville pour la faire tomber sur la voiture et son épaule heurta la taule du capot.

– Laissez........ Moi !

Pour se libérer, elle leva une jambe pour frapper son abdomen. L'homme descendit de la voiture sous le coup.

– Tu tombes bien mon loulou, j’ai remonté ma pendule... Regarde ! Dans deux secondes je te fait couiner le nez et je te fous ton calebard sur la tête.

Alors et elle dégaina son téléphone, un I-50, 50e génération d'iPhone ultra puissant et résistant à toute épreuve... et l'assomma sur la tête de son assaillant, qui se protégea le nez de ses mains en criant de douleur. Sunny écarquilla les yeux, le souffle court et jeta un oeil à son écran cassé sur lequel perlait quelques gouttes de sang.

Dé Tazer:
 

Mais avant qu'elle ne réalise ce qui se passait réellement autour d'elle, la douleur lui prit dans la cuisse et remonta dans son épaule avec la force d'un autre monde. Sunny se mit à nouveau à hurler et lâcha son téléphone. Un des flics l'ayant prise pour un des fous furieux qui avaient enclenché l'émeute s'était mis en tête de la neutraliser et la maintint contre la voiture, une main sur sa gorge.

La chaleur toute la journée n'avait pas été innocente et Sunny s'en été sentie d'autant plus affectée. Mais alors le ciel commença à se couvrir de noir, oubliant sa grisaille et alors que le tazer l'avait secouée, un grondement menaçant avait couvert avait accompagné sa plainte.



There's a certain beauty to your resistance.
Revenir en haut Aller en bas
Butterfly Effect
avatar
Le membre 'Sunny Sullivan' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Quitte ou double' :


--------------------------------

#2 'Quitte ou double' :


Revenir en haut Aller en bas
Samaël
avatar
Riot
Feat. Group one


Autant il était dur de le surprendre, autant la boule de feu qui lui fonçait dessus? Non, celle là il ne s'y attendait pas. Pas pour autant décontenancé, il fixa la boule de feu et cligna des yeux. Puis il leva la main vers elle. Pourquoi elle s’arrêtait pas? Ok, ça, il l'avait pas vu venir non plus. Qu'est-ce qui bloquait ses pouvoirs? Attend, bloquer, le mec en bas avait dit ça un peu plus tôt, il l'avait entendu via son oreillette. Oh la sale petite... Prit de court, Sam fit marche arrière, pu voir l'explosion de flamme de loin et sauta au dernier moment pour éviter le choc de la déflagration mais surtout le toit se dérobant sous ses pieds. Roulant sur le sol dégradé par le temps, il s’abîma quelques peu le côté gauche du visage, l’éraflant dans la longueur. Peu de sang, pas de cicatrices à venir, au moins c'était sexy. Se relevant, il pu voir que le muret sur lequel il se tenait jusque là n'était plus là et le toit s'était écroulé dans l'appartement en dessous, le tout prit dans des flammes intenses. - Sérieux?! - Ouais, Sam avait dit ça assez fort depuis le toit et un bout de muret encore debout. Non mais c'était quoi leurs problèmes aux clampins d'en bas! Alors voilà, normal, tout va bien, on balance des boules de feu à travers la ville, c'est la folie, joyeux noël, bonne année, non mais non!

Expulsant l'air tel un taureau voyant rouge, Sam détourna le regard et fila jusqu'à la porte. Oui, faute de descendre en rappel comme il aurait dû le faire s'il avait pas eu la présence d'esprit de sauter quand le toit s'est carapaté, il emprunta les escaliers, en mode descente rapide, manquant plusieurs fois de dévaler les marches plus vite que ce qu'il ne l'aurait souhaité. Débarquant dans le rue, il pu observer les vestiges de l'étage où il se trouvait quelques minutes plus tôt. Les débris et gravas de la vieille structure jonchaient le sol et les voitures alentours étaient dans un état lamentable. C'était leur propriétaire qui allaient être content. Quoi qu'en même temps c'était leur problème, ils avaient qu'à pas se garer là, on fait pas les bandes jaunes pour rien. Mais c'est un picotement au bout des doigts qui le sortit de ses pensées râleuses et fermant les poings, Sam figea le temps. - Dans ta face, connasse! - Ses mots raisonnèrent dans le silence parfait de cet espace sans temps. Fallait que ça sorte. Une des choses que Sam détestait plus que tout c'était que son omnipotent pouvoir soit mit en veille. Profitant de ce répit pour regarder sa balafre dans un rétroviseur, il grimaça et fini par se mettre en chemin. Vous vous dites qu'une foule est un torrent, fort, violent, indomptable? Pas faux, mais pas là, pas sans temps. Là c'était plutôt la jungle, une suite d'obstacles. Un océan de statues.

Au début ce fut facile, il les contournait, il passer entre deux, il se faufilait et parfois de telle façon qu'il était bien content que personne ne puisse le voir comme ça. - Il est passé entre des jambes. - Silence! Bref. Il en vint même à escalader certaines personnes pour passer et finit par se résoudre à finir son trajet en sautant d'épaules en épaules jusqu'à retomber sur le sol au centre de l'action à côté de personnes encore au sol et jusqu'à côté, à quelques mètres, cette bande d'abrutis. Il allait d'ailleurs les rejoindre quand son regard fut attiré par une jolie brune allongée par terre, le regard fixe, rivé sur les protecteurs. - Tiens, bonjour toi. - Avait-il dit en observant Lisbet. Quelle position ridicule. Elle pensait qu'avec le bordel ambiant personne ne ferait attention? Raté, lui il l'avait vu, et il avait tout le temps de se moquer. Enfin il avait pas que ça à faire quand même. Repérant le dit Pete, lanceur de boule de feu, il s'éloigna un peu et grimpa sur l'une des personnes, traçant dans son esprit sa trajectoire jusqu'à lui. C'est flou pour vous? Vous allez comprendre. Sam sauta d'une personne à une autre, prenant de l'élan, en arrivant presque à courir, jusqu'à finalement arriver à son dernier tremplin et sauter, le poing armé, qui alla percuter le visage de Pete alors qu'il relançait le temps. Sam cru même entendre un craquement.

Retombant au sol, un genou à terre, il se releva bien assez vite pour faire flasher son pouvoir et se retrouver deux mètres en arrière, toujours dans le champs de vision de Pete, mais avec un peu plus d'espace entre eux. De son point de vue? Un type apparu de nulle part venait de lui tomber sur la gueule, et venait de se téléporter deux mètres en arrière. Détournant le regard un instant pour observer le bâtiment en flammes, il revint à Pete, un sourire satisfait sur le visage. - Ce qui ne me tue pas me rend plus... bizarre.


Fi-fi-fireball:
 

Attention, risques d’éboulements bis:
 

Retour de flammes:
 


« That's what we do! We fight for it! We fight for... Things! Like chicken! I love chicken. » - Samaël
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t652-samael-observateur-shifter http://forum.childrenofluxaeterna.com/t657-samael http://ectraconcept.tumblr.com
Butterfly Effect
avatar
Le membre 'Samaël' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Quitte ou double' :


--------------------------------

#2 'Quitte ou double' :


--------------------------------

#3 'Quitte ou double' :


Revenir en haut Aller en bas
Hayden Walsh
avatar
Hayden devait avouer qu’il ne s’attendait pas à cela. Mais au lieu de le déstabiliser, la situation lui tira un sourire cynique et un éclat de joie malsain au fond du regard. Enfin un peu d’action ! Le discours du leader du groupe ? Il ne l’avait écouté que d’une oreille mais son opinion était déjà toute tracée. Ces mecs étaient des gros malades et dans le genre il s’y connaissait plutôt pas mal. Attisant la foule de peur et de haine, ils étaient en train de déclencher une véritable émeute dans laquelle les agents de police tiraient au tazer sans aucune somation… Mais pour l’instant, ce n’était pas vraiment son problème !

Alors que le coup fusait vers lui, Hayden eu le temps de se baisser et de l'éviter en se laissant rouler sur le côté. S'aidant de son élan, il parvint à se remettre d'aplombs sur ses deux jambes et à faire face à nouveau à son assaillant. Il savait qu'utiliser son pouvoir ici ne serait pas évident. Jouer sur la peur d'un type dévoré par l'adrénaline et l'excitation n'était pas évident mais il était suffisamment expert en la matière pour parvenir tout de même à le déstabiliser. Ses yeux bleus devinrent soudain glaciale et il pénétra l'esprit de l'homme plus facilement qu'un couteau dans du beurre, remuant tout sur son passage à la recherche d'une moindre petite frayeur... Les yeux écarquillés, l'homme recula d'un pas et aussitôt les entraves perdirent de leurs forces jusqu'à complétement se dématérialiser. Un sourire mauvais sur le visage, Hayden tourna les talons pour prendre un peu de recul sur la chose. Il était temps d'élaborer une nouvelle stratégie!

Traversant l'arrière de la foule en de grandes enjambées, il vit l'agent de police arriver sur sa droite le tazer tendu comme une épée. Son sourire ne fit que s'élargir alors qu'il libérait une fois de plus son pouvoir, tétanisant sur place, l'homme déjà mort de peur. Lui assénant une petite claque sur l'épaule, il finit se pencha vers son oreille d'un air presque amical...

- Ne t'en fais pas mon vieux... ça sera encore pire en vrai!

Jouant des coudes, il était presque sortit de la foule à présent. Se retournant vers le tribunal, il scruta le parvis sans y voir aucune trace d'une quelconque célébrité. Ce n'était pas avec tout ce bazar que Mitchell allait sortir de là. Cette histoire sentait encore le coup fourré à plein nez...

Tu me touches ou pas? a écrit:
Réussite : Hayden parvint à éviter la riposte dans une roulade toute en souplesse et se redresse à quelques mètres de son assaillant.
Echec : Hayden ne parvint pas à éviter la riposte et limité par ses entraves atterri sur les fesses un peu plus loin.

Je suis ton pire cauchemard... a écrit:
Réussite/Réussite : Le protecteurs est tétanisé sur place, Hayden est libéré de l’emprise de son pouvoir et sors son arme pour régler définitivement le problème.
Réussite/Echec : Le pouvoir d’Hayden fait marquer un temps d’arrêt au protecteur qui, déconcentré, libère son emprise sur lui et lui permet de se mettre à bonne distance.
Echec/Réussite : Trop pris par l’adrénaline, le protecteur n’est pas touché par le pouvoir d’Hayden, cependant, rapide et souple, ce dernier parvint à se faufiler pour s’éloigner de la foule. En s’éloignant le pouvoir perd de son efficacité et Hayden se libère de ses entraves, torse nu dans la foule.
Echec/Echec : Trop pris par l’adrénaline, le protecteur n’est pas touché par le pouvoir d’Hayden, ce dernier se retrouve sans arme et sans défense face à son assaillant… C’est le moment de se rappeler de ses cours de cathé…

Tu tazes ou tu tazes pas? a écrit:
Réussite : Hayden parvint à échapper au coup de tazer
Echec : Ca fait mal hein ?


Tell me would you kill to save a life
Tell me would you kill to prove you're right
Crash, crash, burn, let it all burn
This hurricane's chasing us all underground
Revenir en haut Aller en bas
Butterfly Effect
avatar
Le membre 'Hayden Walsh' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Quitte ou double' :


--------------------------------

#2 'Quitte ou double' :


--------------------------------

#3 'Quitte ou double' :


Revenir en haut Aller en bas
Lisbet Miller
avatar
Les balles passant au dessus de sa tête lui rappelait sa période sous les drapeaux, mais au bout de deux minutes les rafales cessèrent. Et tout autour ceux qui le pouvaient commençaient a se relever doucement. Et L'orateur l'ouvrit encore une foi pour distillé son discourt d'émeutier et d'agitateur. Au nom de qui ou de quoi osait il parler pour tous les positifs ! A cause d'actions de ce genre ce qui sont intégrer et gagner leur vie comme le reste de la population allaient être mis à l'index.

Après le speech, le groupe de terroriste se sépara en deux, mais Lisbet avait déjà choisit sa cible, l'orateur semblait bien être le meneur, ne venait il pas de donner un ordre à « Pete ». Le plus dur serait de s'en approcher surtout dans une foule aussi agité et avec les policiers présent qui avait sorti leur tazer et s'en servait sans trop de distinction. Lisbet se releva en sortant ses deux matraques télescopique a décharge électrique, une variante de tazer en somme. Et résolument marche en direction de l'orateur « neutralisant » à coup de matraque électrique tout eux qui aurai envie de lui barrer le chemin.

Tazer or not Tazer:
 

Not Tazer:
 


Revenir en haut Aller en bas
Butterfly Effect
avatar
Le membre 'Lisbet Miller' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Quitte ou double' :


--------------------------------

#2 'Quitte ou double' :


Revenir en haut Aller en bas
Matthew Ethan Dare
avatar
J'étais soulagé que Sun se décide à arrêter de crier pour me rejoindre et se mettre à l'abri. Si j'avais espéré la traîner par la suite vers l'espace situé entre deux maisons que j'avais repéré en m'accroupissant derrière la voiture, c'était sans compter la réaction de la jeune femme au discours stupidement délétère de nos soi-disant Protecteurs. C'est que ces imbéciles allaient engendrer une émeute ! Je tendis la main pour attraper la cheville de ma fugueuse accompagnatrice mais je ne réussis qu'à la frôler avant qu'elle ne se lance à l'assaut de la voiture. Parbleu avec toute cette foule ivre de colère elle risquait de finir en charpie ! J'hésitai un instantentre la tirer et la mettre sur mon épaule ou... il me fallait agir vite, la foule serait rapidement sur nous. Alors que je me précipitais sur le côté de la voiture j'aperçus une boule de feu qui se dirigeait vers le haut d'une maison et j'entrevis un homme sur le toit avant que la boule ne se fracasse juste en dessous de lui. Est-ce qu'il avait été touché ? Etait-il tombé ? Je n'en savais rien, un homme au nez ensanglanté me bouscula violemment et je percutai la voiture.

- « Casse-toi connard ! La prochaine fois j't'éclate ! »

Je grimaçai de douleur en le regardant s'éloigner en se frayant un chemin à coup d'épaules puis je baissai la tête à la recherche de se qui l'avait aidé à me mettre à terre, j'avais nettement senti mon pieds glisser sur quelque chose quand il m'avait poussé. Et c'était là sous mon regard. Un pot de... pâte à prout ? J'avais glissé sur de la pâte à prout visqueuse étalée par terre ? Je fronçai le nez. Mais depuis quand ça sentait la merde ce truc ?!

Ce n'est pas le cri de souffrance d'un femme qui attira mon attention, avec les hurlements de rage, de douleur et les ordres lancés dans tous les sens celui-ci s'était vite noyé dans les autres. Non c'était plutôt la vie qui quittait brusquement une source d'énergie proche en ne laissant plus que le vide à la place d'une amante joueuse qui m'interpela. Je me relevai et manquai de m'étaler par terre sous l'assaut d'une vive douleur, je me redressai en grognant et palpai ma cheville : foulée, super... Je m'appuyai sur la voiture et la contournai pour découvrir une scène des plus infâme : là sur le sol se trouvait le cadavre désarticulé d'un iPhone complétement piétiné par un policier qui utilisait son tazer sur Sunny en continu – ...IL FAISAIT QUOI ? Je me précipitai vers eux tant bien que mal et l'arrachai à la jeune femme mais il répliqua vite en utilisant son tazer contre moi. Contre toute attente après une brève douleur la charge envoyée par le tazer fit naître un frisson en moi, un frisson qui se propagea dans tout mon corps. Pas un frisson de douleur oh non, c'était... plaisant, je me sentais comme chargé à bloc, bourré d'énergie. Etrangement je ne ressentais même plus la douleur de ma cheville foulée, la faute à un brisque afflux d'adrénaline ? Je posai ma main sur le devant de son tazer et le court-circuitai avec mon pouvoir en même temps que je repoussai l'homme et je le vis s'envoler avec une certaine surprise. Je secouai la tête et attrapai Sunny par la taille pour l'aider à se redresser.

- "Il faut partir d'ici."

Je regardai rapidement autour de moi en cherchant une issue mais je m'arrêtai vite en apercevant du coin de l'oeil un deuxième policier qui accourrait vers moi. M'avait-il vu repousser son collègue ? Toujours est-il qu'il se jeta sur moi...

Taz-Taz-Tazmanie:
 


Revenir en haut Aller en bas
Butterfly Effect
avatar
Le membre 'Matthew Ethan Dare' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Quitte ou double' :


Revenir en haut Aller en bas
Save the Day
avatar
TOUR QUATRE
☛ 27 janvier 2075 - 16 h 40
Parvis du Hall of Justice de Megalopolis, PD


Les anti-Positifs avaient encaissé l’attaque dans des hurlements et des mouvements de panique, et pour cause : les premières lignes des pro-Positifs avaient cédé dans la grande majorité au discours du leader des Protecteurs et s’en prenaient aux premières personnes qui passaient. De nombreuses personnes se battaient, d’autres arboraient des marques de coups bien visibles.
Dans leur désir de fuir, nombre d’anti-Positifs piétinaient les blessés au sol, et même les valides qui ne faisaient que trébucher. Mais dans tous les cas, la foule était si dense que personne n’allait bien loin : les personnes les plus éloignées de l’action ne bougeaient pas vraiment, ne comprenant pas ce qu’il se passait - ou restaient regarder par curiosité malsaine, empêchant dans tous les cas l’évacuation des lieux.

Et puis progressivement, des anti-Positifs qui s’étaient défendus ripostèrent. D’abord isolément, puis ce qui n’était qu’une défense devint une contre-offensive. Bientôt, on se battait sur tout le parvis du tribunal, et il devenait difficile de différencier les camps, sous un ciel noir menacant de déverser des trombes d’eau sur la foule.

Pete de son côté n’avait bien évidemment pas vu Samael arriver. « Put… » Trudy par contre… Composante même de son pouvoir, sa capacité à neutraliser les pouvoirs lui permet aussi d’être immunisée contre eux, sauf quand ils ont des composantes physiques, comme les boules de feu. Elle n’avait pas bougé pour ne pas se griller, mais elle avait désormais identifié Samael comme celui qui pouvait faire échouer leur plan. « Toi, beau gosse, tu vas pas nous faire chier... » Elle concentra son pouvoir sur une zone de 5 m autours de Samael et braqua son P90 sur lui.


Jericho et Libby étaient restés à proximité des Protecteurs et continuaient à neutraliser les policiers. Ils ne cherchaient pas forcément à tuer, seulement à les empêcher de riposter, quand Jericho se trouva face à un civil, une armoire à glace, un couteau à la main. Negatif sans doute, si on en jugeait par son t-shirt Yu suck, et Jericho ne put s’empêcher de rire intérieurement au double sens. Cependant, ils n’eurent pas le loisir d’échanger sur ce qui faisait l’essence d’une bonne vanne : le Négatif s’apprêtait à lui planter son arme dans le cou.
Comme au ralenti, Jericho vit l’arme s’abattre, mais ce fut finalement le Negatif qui s’effondra, cinq espèces de petits pics à glace en ce qui semblait être de la corne fichés dans la gorge. Jericho se retourna pour découvrir un des Protecteurs, un bras levé à l’horizontale. L’agent de Liberation distingua nettement deux canaux sur sa peau dont avaient sans doute jailli les pics. Il venait de lui sauver la vie - en tuant un Negatif.

Une personne au moins sembla réaliser ce qu’il s’était passé et se mit à crier de tout ses poumons. Bientôt rejointe par beaucoup d’autres, certains y allant de son commentaire.
« Oh mon dieu ! Il l’a tué ! Ce monstre l'a tué ! »
« Ils vont tous nous crever ! »
« Les Positifs tuent les civils ! » Lanca un des flics dans sa radio portative tout en dégainant son arme. « Ces terroristes tuent les civils ! » Et sans autre forme de procès, le policier descendit le sauveur de Jericho.

Infos HRP

On monte de niveau les ptits chats ! Les agents de police vont désormais tirer à vue sur tout les Positifs. Comment peuvent-ils faire ca ? Mais avec un petit scanner de puce bien sur ! Des armes équipées d’un scanneur rapide permettent de lire les informations de la puce de chaque individu. Ca facilite l’identification et des suspects et évite les bavures. On n’arrête pas le progrès… Et ils ne vont pas réfléchir sur le côté avec lequel vous vous êtes battu jusque là. Ce qui veut dire que tous les Positifs, Natifs ou Candidats, vous êtes des cibles ambulantes. Membres de Liberation dépucés, vous êtes louches, donc abattables à vue aussi. Il va vous falloir un double lancé pour déterminer si vous êtes touchés. Seul un double succès vous épargnera la balle. Un double échec, c’est la blessure grave.

D’autre part, les agents de police ont toujours leurs tazers et continuent d’en faire usage pour calmer les Negatifs. Que vous attaquiez ou non, vous risquez dans tous les cas de vous faire toucher. Il vous faudra un succès sur un lancé simple pour ne pas vous faire tazeriser (j’y tiens).

Enfin, vous pouvez toujours tenter de neutraliser un des Protecteurs, il vous faudra un double succès pour réussir. Un seul succès vous permettra d’éventuellement en blesser un, mais ca ne l’empêchera pas de rester opérationnel. Vous ne pouvez en aucun cas en neutraliser / toucher deux.
Deux protecteurs sont morts : celui neutralisé par Hayden, et celui abattu par l’agent de police. Jed qui était chargé de protéger Trudy a pris une balle dans la jambe. Ils sont encore sept autres dans la cohue.
Pete le lanceur de feu ne marche plus très droit après s’etre pris successivement Samael et Logan dans le buffet. Un seul succès sur un double lancé vous permettra de l’éliminer.

Samael, tu t’es fait remarquer gros smile il te faudra un double succès sur un double lancé pour ne pas te prendre une balle de la douce Trudy. Ce double succès, si tu l’obtiens, t’autorise à la neutraliser de facon définitive (je suis bonne et généreuse, je saiiis). Un double échec fera très mal. C’est tout. Pour le moment.

A part pour ceux qui sont dans l'environnement immédiat de Samael, et Samael lui-même, tout le monde peut utiliser son pouvoir normalement.

On a passé la moitié de l’event, mes agneaux. Restez alertes… :sadique:

Vous avez jusqu’au mercredi 4 février 20 h / 2 pm pour poster

:lilipony:


Revenir en haut Aller en bas
http://www.childrenofluxaeterna.com
Sunny Sullivan
avatar
Quand le tazer lâcha enfin Sunny, elle sentit le soutien de Matt et s'accrocha à lui en passant un bras autour de ses épaules. Contrairement à lui, l'énergie ne lui faisait pas du bien, au contraire, il l'agitait. N'importe qui n'aimait pas les décharges mais Sunny, quand bien même moins qu'un Slider, y était tout autant sensible. Ajoutez à ça le stress, la peur, l'urgence... Seule l'adrénaline la maintint à cet instant. Et la colère monta... L'orage avec.

Matt sembla boiter mais il avança tout de même. Elle le maintint autant qu'il la soutenait jusqu'à ce qu'il se fasse tazer à son tour par un policier ayant perçu son manège précédent.

D1 - Tazer... ZE RITEURN of ze dède, quoi...:
 

Le voyant arriver, Sunny décide d'anticiper et d'intervenir.

D2 - Si ÉCHEC au D1 :
 

Elle se rattrapa à Matt. C'était sa deuxième attaque en moins de 10 minutes, et deux fois sans réfléchir. Elle se savait impulsive et instinctive mais elle n'avait encore jamais été confrontée à ça. Aussi, elle serra la veste de Matt en regardant autour d'elle.

Tout s'accéléra à nouveau, des corps tombaient de plus en plus au sol et Sunny résista à l'envie de s'effondrer. D'une part car elle valait mieux qu'une telle faiblesse, mais aussi parce que, au fond d'elle, quelque part, elle voulait impressionner Matthew. Non consciente de cet état de fait, elle voulait aussi être forte pour son fils et elle aurait aimé s'enfuir, ne plus jamais revenir. Mais elle était désorientée et ne savait plus où aller. Elle regarda partout autour d'eux. Où ils étaient, comment se mettre à l'abris...

D3- Proximité de Samaël:
 

Soudain, elle se sentit plus calme. L'orage sembla s'éloigner et sa respiration redevint moins anxieuse. Elle l'était toujours mais sans l'influence de la météo, elle fut plus lucide. Un regard au ciel et elle aperçut le noir des nuages se blanchir et reprendre leur couleur grisâtre comme le reste de la journée. Elle fronça les sourcils, se demandant comment une chose pareille était possible. Alors, elle les vit. Elle écarquilla les yeux et se mit à taper le torse de Matt frénétiquement.

"Matt !"  

Sa voix perça alors qu'elle se tenait contre lui. Le flic la mis en joue et elle tira Matt avec elle pour s'éloigner.

D4 - Carte à puce :
 

Avant qu'ils ne soient touchés, une chaleur brûlante irradia tout son mollet et elle poussa un cri de douleur en perdant l'équilibre. Elle se rattrapa à l'épaule de Matt et des larmes commencèrent à perler aux coins de ses yeux. Elle se pencha pour porter une main à sa jambe mais elle releva celle-ci rouge de sang, les doigts tremblant comme une feuille. Sous le coup, Sunny se laissa tomber.

Mais c'est une femme de cran qui a plus de nerfs dans la tête que dans le reste du corps. Alors au sol, un des policiers s'effondra à ses côtés. Elle poussa un nouveau cri d'horreur, il affichait un visage brûlé, encore fumant. Elle porta les mains à sa bouche pour se faire taire elle-même. Prise d'un élan de colère pure - et non influencée par l'orage - elle attrapa l'arme et visa un des Protecteurs. S'y prenant dans un film, Sunny arma son épaule et ferma un oeil pour viser en prenant une voix silencieuse.

"Si tu ne décides pas de ton destin, c’est ton destin qui décide pour toi. "

D5 - Si SUCCÈS SUCCÈS au D4 :
 

Tremblant de tous ses membres sous le coup de la balle, Sunny rata sa cible et visa au-dessus de la foule. Tout ça pour un destin... Mais la foule continuait de paniquer et il fallait qu'elle se relève. Ils devaient se mettre à l'abris. Absolument. Et vite.



There's a certain beauty to your resistance.
Revenir en haut Aller en bas
Butterfly Effect
avatar
Le membre 'Sunny Sullivan' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Quitte ou double' :


--------------------------------

#2 'Quitte ou double' :


--------------------------------

#3 'Quitte ou double' :


--------------------------------

#4 'Quitte ou double' :


--------------------------------

#5 'Quitte ou double' :


Revenir en haut Aller en bas
Lisbet Miller
avatar
Le coup de tazer la fit poser un genou à terre, mais l'effet ne dura pas bien longtemps. Lisbet pouvait remercier sa faculté de récupération deux fois supérieur à la normal. Son objectif n'avait pas changé, enfin sa cible pour être plus exacte : l'orateur !

Elle reprit sa progression, esquivant et distribuant coups de pied et coups de matraque sur son passage, sans de réelle distinction excepté les agents de police.

Tazer or not Tazer:
 

Elle se rapprochait enfin de son objectif plus que quelques mètres. Elle entendit crié dans la foule et ce qu'elle pu entendre n'était pas bon mais alors pas bon du tout. Juste après elle aperçu les flics qui sortaient leur armes à feu équipé de scanner pas difficile de comprendre qui ils allaient viser.

Bullet or not bullet:
 

Si Succès/succès à bullet or not bullet

Spoiler:
 

Si succès/échec ou échec/succès

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Butterfly Effect
avatar
Le membre 'Lisbet Miller' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Quitte ou double' :


--------------------------------

#2 'Quitte ou double' :


--------------------------------

#3 'Quitte ou double' :


--------------------------------

#4 'Quitte ou double' :


Revenir en haut Aller en bas
Samaël
avatar
Riot
Feat. Group one


Imprévisible, Sam avait fait mouche et le lanceur de feu semblait déjà bien amoché, d'autant qu'il n'avait pas été le seul à le prendre pour cible, bien fait pour lui. Il était grand temps de l'achever pour le bien de tous. Passant sa main dans son dos, sous sa veste, il dégaina une épée courte dont le glissement produisit un son de métal frotté caractéristique mais tout juste audible pour ceux autour de lui. Pourtant, une sensation étrange le prit, sensation bien trop récurrente à son gout. A nouveau, son pouvoir avait été bridé. Mettant en stand by temporaire son meurtre festif, Sam passa en revue chaque protecteur pour finalement croiser le regard de l'une des femmes et la vit sortir son arme. C'était donc elle. C'était donc elle la garce. Comment peut-on se prétendre défenseur des positifs si on a le pouvoir de les brider? Ces gens là devraient être éradiqué, par pur principe. Enfin bref, le regard de Samaël vira rouge et il arma le bras avant de lancer son épée avant qu'elle n'ai le temps de tirer. La lame traversa l'espace, passa même on ne sait trop comment entre deux types, avant d'aller se loger de toute sa longueur au fond du torse de la jeune femme. Samaël maintint le regard jusqu'à la dernière seconde avant qu'elle ne s'écroule, impassible, en arrivant même à ignorer temporairement ce qui se passait autour, les flics tirant sur les positifs par exemple. C'est lorsqu'il ressentit enfin les picotements au bout de ses doigts qu'il comprit qu'elle était morte et que la tyrannie de son pouvoir était enfin terminée.

Figeant le temps, savourant ce silence Sam marcha vers elle et s'arrêta un instant pour l'observer. C'était une positive elle aussi, pourquoi la réduire à un instrument de malheur pour les positifs? A part le fait qu'elle était avec un groupe d'imbéciles? Pourquoi définir son pouvoir comme une abomination? Ah oui, bien sur, quelle question. Son propre égoïsme. Attrapant la garde de son épée, Sam réanima l'objet ainsi que le corps dans lequel il était fiché, il tira finalement pour la retirer de son socle encore chaud et essuya le sang sur les vêtements du cadavre. Maintenant que le choc de la boule de feu était passé il se rendait compte de sa connerie. Il aurait dû attaquer l'emmerdeuse dés le départ pour éviter ces complications. Une boule de feu, c'est facile à esquiver. Mais quand on ne peut pas l'esquiver... Coup de chance en ce jour, il ne s'y ferait pas reprendre. Se retournant, épée à la main, Sam regarda un à un tout les flics qu'il pouvait voir avant d'en approcher un pour observer plus attentivement l'arme qu'il venait de dégainer, une balle déjà tirée vers la foule. Une arme à feu, couplée à un scanner détectant les positifs par les puces dans leur bras. Bon point pour lui, sa puce disait qu'il était un négatif, mais les autres n'avaient pas cette chance. Touchant la balle du bout du doigt, Sam le retira bien rapidement quand la brûlure se profila alors que la balle fila percuter sa cible, se replier sur elle même à l'impact, et tomber par terre. Le matériau le plus solide dans l'univers serait une feuille de papier comparé à l'état de cette femme en cet instant. Si certains positifs étaient coupables en cette fin d'après midi, la majorité ne faisaient que se défendre et tirer ainsi sans réfléchir, en ne se fiant qu'à un critère révoltant de classification, c'était de la peur sauvage et animale, rien de plus, comme si l'être humain avait été marqué tel un chien, en prévision d'une extermination de masse. Enfin, c'était le cas non?


Fucking Trudy!:
 

Si un échec à Fucking Trudy!... Mais c'est pas le cas, donc on s'en fout!:
 


« That's what we do! We fight for it! We fight for... Things! Like chicken! I love chicken. » - Samaël
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t652-samael-observateur-shifter http://forum.childrenofluxaeterna.com/t657-samael http://ectraconcept.tumblr.com
Butterfly Effect
avatar
Le membre 'Samaël' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Quitte ou double' :


--------------------------------

#2 'Quitte ou double' :


Revenir en haut Aller en bas
Hayden Walsh
avatar
Finalement, l'homme qu'il avait intercepté ne semblait pas s'en remettre. Toujours figé sur plaça ce il finirait sans doute par se prendre une balle perdue. A présent plus à l'ecart de la scène, Hayden était en première loge pour observer les mouvements de foule, les gens piétinés et les rafales de balles. Ce qui d'ailleurs ne le mettait pas a l'abri. Les agents sortaient des scanners pour repérer a distance les positifs... Hors lui ne possédait pas de puce justement...

Tic ou tac a écrit:

Réussite/réussite : tombant nez à nez avec un policier Hayden a le temps de sortir son arme et de tirer en premier.

R/E : hayden se jette à terre et son épaule est a peine effleurée.

E/R : hayden manque de réactivité et se prends la balle dans l'epaule.

E/E : on t'avait dit de rester chez toi. La situation est critique, la balle s'était logée juste à côté du poumon droit... Allô les pompiers!


Tell me would you kill to save a life
Tell me would you kill to prove you're right
Crash, crash, burn, let it all burn
This hurricane's chasing us all underground
Revenir en haut Aller en bas
Butterfly Effect
avatar
Le membre 'Hayden Walsh' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Quitte ou double' :


Revenir en haut Aller en bas
Matthew Ethan Dare
avatar
C'était encore plus mouvementé qu'une foire à la saucisse et à la bière, les coups fusaient de toute part tout autour de nous et Sun semblait s'agiter à son tour à tel point qu'elle réagit plus vite que moi quand un policier se précipita vers nous. Mais... je ressentis une déperdition d'énergie et regardai ma main saisi par l'enthousiasme de la jeune femme à faire de moi une arme. Je lui enlaçai la taille quand elle se rattrapa à moi et c'est à ce moment-là qu'on me coupa brutalement de mon pouvoir. Rien. Je ne ressentais plus rien de la vie artificielle autour de moi. Pas même celle de mon téléphone    niché contre moi. C'était bien la première fois en quatre ans que je ressentais ça et cela me perturbait plus que de raison. Je sortis de ma torpeur quand la jeune femme se mit à me frapper frénétiquement le torse en criant mon nom.

Anne ma puce Anne, ne vois-tu rien venir ?:
 

Simultanément deux policiers nous visèrent alors qu'on essayait de s'éloigner.

Aïe aïe aïe:
 

La balle me touche et je chancelle il me reste à croiser les doigts pour qu'une chose amortisse le choc et la première chose venue s'avère être une personne (Samaël).

Atterrissage d'urgence:
 

Allongé sur le sol je porte une main à mon ventre et la relève pleine de sang, mon regard se fixe obstinément dessus, choqué.


Revenir en haut Aller en bas
Butterfly Effect
avatar
Le membre 'Matthew Ethan Dare' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Quitte ou double' :


--------------------------------

#2 'Quitte ou double' :


--------------------------------

#3 'Quitte ou double' :


Revenir en haut Aller en bas
Save the Day
avatar
TOUR CINQ
☛ 27 janvier 2075 - 16 h 45
Parvis du Hall of Justice de Megalopolis, PD


Le Parvis du tribunal ressemblait à un champ de bataille, ce qu’il était, finalement : partout, des gens se battaient. Pro et Anti Positifs se confondaient dans une meute agressive ou pleurante. A la périphérie, des ambulances avaient fini par arriver, mais le personnel avait le plus grand mal à s’en sortir : les blessés affluaient, mais ils devaient aussi secourir ceux pris au milieu des combats. Et ils n’étaient pas assez nombreux...

« Ils m’acculent, venez m’aider ! » Hurla le flic. Et il avait raison : outre les civils qui se battaient autours de lui et l’empêchaient de s’échapper, un des Protecteurs s’approchait de lui, l’air peu commode. « Bouge plus ! BOUGE PLUS CONNARD ! »
« C’est pas très poli... » Repondit le Protecteur qui ne semblait pas décidé à s’arrêter et levait son arme, l’agent de police fit feu. La balle fusa pour heurter le Protecteur. Mais c’est une bille de mousse qui tomba au sol, laissant un trou dans la tenue militaire du Protecteur, révélant que ce dernier ne portait pas de gilet.


Le Protecteur regarda le trou dans sa tenue puis le flic.
« Tu sais que c’était ma préférée ? »

« Pensez-vous alors qu’il s’agisse d’un défaut de confiance de la société envers les Positifs ? Carter Mitchell avait-il raison en parlant de la menace de l’Underground ? »

Cal Fairbanks se redressa en s’appuyant d’une main sur l’accoudoir de son fauteuil.

« Carter Mitchell est une cible facile ici. »
« ...Je suis certain que les habitants de la Ville Basse sont heureux de l’entendre. »
« Ce que je veux dire, c’est que ces émeutes sont l’explosion qui couvait depuis des années. Il n’est pas le premier à montrer du doigt l’Underground, il est simplement le premier à le faire pour protéger notre ville. »
« En financant des groupes secrets et en mettant des gens à la rue. »

Cal désigna Richard d’un index en dévisageant Shannon qui resta impassible.

« Voilà où je veux en venir quand je parle d'interprétation. »


Et sans autre forme de procès, le Protecteur abattit l’agent de police aussi sommairement que ce dernier avait descendu son compagnon.


Jericho avait choisi de rester à proximité des Protecteurs et se retrouvait finalement non loin de la scène.

« Vous aimez les fêtes surprises on dirait ! »
« Seulement quand il y a un beau feu d’artifice ! » Jericho mit son poing dans la tête d’un civil trop enthousiaste venu à leur assaut avec une batte de baseball, et remarqua alors que les Protecteurs n’étaient plus si nombreux.
« Et vos potes aiment pas l’ambiance... »
« C’est les trouble-fête qu’ils n’aiment pas. Vous êtes qui ? » Jericho haussa les épaules.
« Si vous êtes des Protecteurs… on est des Liberateurs… » Et sans autre cérémonie, Jericho repartit à l’assaut.
« Des Libé… HEY ! MA NIECE VEUT UN AUTOGRAPHE ! » Lanca le Protecteur en comprenant le message.

Du côté de Sunny, Matt et Samaël, le Protecteur que la jeune femme avait visé n’était autre que le télékinétique de la petite insurrection. Son attention avait été détourné d’elle par des émeutiers, mais il n’avait pas oublié la blonde qui avait tenté de le tuer. Il revint donc vers eux et s’apprêta à tirer sur elle, mais s’effondra, une balle dans la tête : un flic avait fait mouche.

De la cohue, une femme d’un age indéfini s’approcha de Matthew et Sunny. Elle avait l’air épuisé, limite hagarde, scrutant la foule rapidement, et son regard, après avoir balayé l’endroit où ils se trouvaient comme si elle ne les voyait pas, revint subitement à Matthew. Elle s’approcha de lui et posa une main apaisante sur la plaie. Une sensation de chaleur parcourut Matt.
« Ca va stopper le gros de l’hémorragie, mais je ne peux pas vous guérir complètement, je ne pourrais plus aider personne. » Dit-elle très vite d’une voix tremblante. « N’attendez pas pour faire soigner ca vraiment. » Et sans attendre, comme si elle voulait en faire le plus possible avant de réaliser l'horreur de la situation, elle repartit à la recherche d’autres victimes.

Le leader, lui, n’avait pas manqué une miette de la tentative de Lisbet pour le neutraliser.
« Tu vas pas t’en sortir comme ca, poufiasse ! » Et sans cérémonie, il braqua son arme sur elle, profitant sans vergogne de sa désorientation - il n'en savait pas la raison, et s’en fichait largement. La seule chose qu’il savait, c’est qu’elle avait tenté de s’en prendre à lui.


Libby avait fendu la foule lorsqu’elle avait repéré Samael. Il fallait qu’ils se regroupent, autant que possible, avant de mettre les voiles. Les agissements des Protecteurs allaient peut être dans leur sens, mais le mode opératoire les mettait tous en danger, aussi bien à court qu’à moyen terme. Elle remercia Abel in petto pour son gout des actions discrètes. Jusque là, ca les avait tous protégés d’une mort violente. Non qu’elle la craignait vraiment, mais on agissait mieux quand on était vivant...
« Faut retrouver Gen et dégager de là ! » Lanca-t-elle à Samaël lorsqu’elle se fut rapprochée suffisamment de lui, mais ils n’eurent pas l’occasion de faire la conversation : un agent de police tira un coup de tazer dans le dos de Samaël et celui-ci subit de plein fouet la décharge. Libby l’empêcha tant qu’elle pouvait de s’effondrer et sortit un couteau de sa botte dans le même temps. Elle le lanca et toucha la poitrine du flic à temps pour éviter que ce dernier ne sorte son révolver.
« Merde… Samael ? »

Mais soudain, un vrombissement se fit entendre et lever le nez à ceux qui étaient encore à peu prêt clairs. Dans les airs, c’était un Aircraft Supercharger, un des fleurons de la police de Megalopolis. A son bord, pas moins d’une trentaine de membre de la troupe d’élite du Megalopolis Tactical Team, et deux atouts majeurs recrutés à grands frais par l’administration de la ville.

« Calmez-les un peu avant qu’on descende... » Lanca le chef des opérations à un de ses agents. Celui-ci hocha la tête, ferma les yeux pour se concentrer, et finit par ouvrir le bouche, n’émettant qu’un seul son. Ou plutôt, une onde sonore très haute fréquence qui parcouru le parvis, obligeant chacun à se recroqueviller en hurlant.

Infos HRP

Ca va, pas trop égratigné ? Vous aimez l’ambiance ? Je vous ai ramené le son ! Pour la lumière, on verra plus tard (ou pas).

Véritable bombe sonore, le Positif employé par la police vient de mettre un petit coup d’arrêt à cette émeute. Cette onde à haute fréquence tape vos tympans et remonte gentiment jusqu’au cerveau, causant quelques dommages. Ca ne durera pas, mais ca va avoir des conséquences. Il vous faudra lancer deux dés pour déterminer ce qu’il vous arrive, d’un double succès avec un bon mal de crane à un double échec et une très forte désorientation. Notez que ces conséquences vont vous accompagner jusqu’au dernier tour.
Notez aussi que vous êtes trop perturbé pour vous en prendre à un Protecteur surentrainé. Un émeutier, par contre, reste à votre portée si vous le souhaitez.

Cinq protecteurs sont morts : celui neutralisé par Hayden, les deux abattus (dont le kinétique) par les policiers, Trudy tuée par Samael et Pete le pyroman dégommé par Logan.
Jed qui était chargé de protéger Trudy a pris deux balles, une dans chaque jambe. Un simple succès sur un double lancé vous permettra de le tuer, désormais.
Ils sont encore quatre autres dans la cohue.
Vos pouvoirs ne sont plus limités puisque Trudy était la bloqueuse de pouvoirs. Have fun.

Samael, tu as loupé deux coups de tazer qui étaient pourtant obligatoires. Le premier était un oubli mutuel, mais tu as bien posé la question pour le deuxieme de savoir si tu étais identifié Negatif ou Positif. Du coup, tu n’as pas le choix que de prendre celui-ci. Et comme l’électricité ne fait pas du bien aux pouvoirs comme le tien, celui-ci est inutilisable jusqu’à la fin de l’event.

Lisbet, le leader te tient en joue. Il te faut un succès sur un lancé pour ne pas prendre une balle. En cas de succès, tu peux le blesser mais pas le tuer. Je te laisse décider la gravité de la blessure en cas d’échec.

Soyez sages, et peut être que vous vous en sortirez… rire machiavélique

Vous avez jusqu’au samedi 7 février 20 h / 2 pm pour poster

:lilipony:


Revenir en haut Aller en bas
http://www.childrenofluxaeterna.com
Sunny Sullivan
avatar
Sunny ne sentit pas la blessure de Matt. Elle se sentit surtout tomber. Ne tenant que sur une seule jambe, elle tomba avec lui, éraflant ses genoux sur le parvis. Quand elle compris ce qui venait de se passer, elle hurla son prénom. Encore, oui. Elle se précipita sur Matt, entourant sa tête de son bras pour le protéger de la cohue et elle porta instinctivement sa main à son abdomen. Elle se mit à trembler comme une feuille en pressant la plaie, sa propre main rouge de sang, déjà. Elle releva la tête.

« AIDEZ-MOI ! »

Mais c’était l’enfer autour d’eux. Alors elle le vit. Le Protecteur qu’elle avait visé. Il leva son arme sur elle et elle le fixa, les yeux enlarmés. Elle pria, en son fort intérieur, resserrant Matt contre elle d’un bras, redressant la dite arme sur lui. Sans aucune stabilité, elle essaya de tirer et le Protecteur s’effondra devant elle. Elle avait fait mouche ? Le visage blême, son coeur rata un battement et elle cessa de respirer. Les larmes lui coulaient sur le visage et les yeux rouges, elle regarda son assaillant s’effondrer, laissant apparaître un flic derrière lui. Un profond soulagement la fit sangloter mais elle ne baissa pas son arme, de peur que le flic s’en prenne à elle aussi. Pourtant, celui-ci décida de ne rien faire et se détourna pour aller contenir le reste de la foule.

« Mon dieu, mon Dieu, mon Dieu… »

Alors, une femme s’approcha et se pencha sur Matt. Sunny la remercia d’un « Merci » plus que silencieux, tant sa voix ne portait plus. Elle ne connaissait pas bien l’univers des Positifs et n’y avait été que très peu confrontée, mais elle savait faire la différence. Elle savait que la jeune femme aidait Matthew autant qu’elle le pouvait et sa remarque lui fit songer qu’elle en avait oublié sa propre blessure. Elle la regarda partir en lui criant un nouveau « Merci » puis elle baissa la tête sur Matt. Elle écarta ses cheveux de son front et de ses tempes, levant de temps en temps des regards autour d’eux. Et puis le festival commença : Sunny se confondit en excuses. Et plus elle s’excusait, plus elle pleurait !

Elle le serrait contre elle lorsque l’Aircraft fit son apparition. Sunny leva les yeux, protégeant une fois de plus Matt du vent occasionné. Puis vint la sonde de choc. Elle se recroquevilla sur Matt, comme si elle pouvait l’empêcher d’entendre et elle serra les dents sous la douleur dans ses oreilles.

Loup, m’entends-tu ?:
 

Le sifflement n'était pas la seule cause de son déséquilibre. Sa proximité avec Matt ne laissait rien présager de bon. Leurs pouvoirs étaient à nouveau actifs et avec lui, le ciel menaçant, de plus en plus noir. Avec l'Aircraft et la surcharge électrique environnementale, un éclair se fit entendre et Sunny déglutit, un frisson lui parcourant l'échine. Bientôt, il se mettrait à pleuvoir et elle était incapable de comprendre pourquoi son pouvoir se manifestait - car il était évident qu'il s'agissait du sien pour gronder à ce point - alors qu'elle se sentait aussi déprimée. Quelque chose d'autre provoquait l'orage et ce n'était pas son humeur. Plus qu'étrange, elle n'influait jamais sur la météo. Celle-ci influait sur elle.

Sunny baissa à nouveau les yeux sur Matt qu'elle ne lâchait plus et serrait fermement contre elle, ce qui lui arracha, contre toute attente, un sourire, qu'elle perdit relativement vite cependant.

« Je suis désolée, tout est de ma faute ! »

Spoiler:
 



There's a certain beauty to your resistance.
Revenir en haut Aller en bas
Butterfly Effect
avatar
Le membre 'Sunny Sullivan' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Quitte ou double' :


Revenir en haut Aller en bas
Samaël
avatar
Riot
Feat. Group one


La vue d'un visage familier dans ce bordel impossible était la bienvenue et l'arrivée de Libby tombait à point nommé. Effectivement il fallait qu'ils se regroupent mais Sam n'eut pas le temps de dire quoi que ce soit que son corps se paralysa d'une décharge électrique massive. Prit de tremblement, perdant tout contrôle sur le moindre de ses muscles, lâchant son épée qui tomba à terre, il eut de la chance de ne pas se mordre la langue. Il s'écroula, amortit par Libby qui tenta de lui éviter une chute plus douloureuse. Continuant de trembler, prit de spasmes, Sam ne put retrouver le contrôle que lorsque sa congénère terroriste lui retira les deux aiguillons du dos. Il pouvait sentir chaque muscles, chaque parcelles de son corps endoloris par l'électricité. Du sang dans la bouche et quelques larmes involontaires se mêlant à la transpiration sur sa peau déjà abîmée, Sam se mit à genoux, doucement, et tenta de se relever quand un fléau s'abattit sur le parvis du tribunal.

Assaillit par ce son insupportable, Sam s'écroula à nouveau, les mains immédiatement porté aux oreilles, hurlant par réflexe pour tenter d'annuler le son qui arrivait jusqu'à lui. Du sang commença à couler de ses oreilles, juste avant que le positif n'arrête cette cacophonie. La tête dans un étaux et un sifflement désagréable en fond, Sam n'entendait presque plus rien, comme s'il avait été trop prêt d'une explosion. Désorienté, il lui fallu s'y reprendre à deux fois avant de réussir à se relever. A moitié sourd, le cerveau à l'envers et ne pouvait faire confiance à ses sens, il était bien dedans jusqu'au cou maintenant. Se penchant pour ramasser son épée, il perdit un instant l'équilibre et se rattrapa à Libby. Si elle parlait, il valait mieux espérer qu'elle ne s'attende pas à ce qu'il lui répondre, il n'entendait pas ce qu'elle disait de toutes façons. Enfin, c'était lointain. Replaçant l'épée dans son dos, prenant connaissance de la présence de l'aircraft au dessus d'eux, son regard attiré par son ombre, Sam arrêta le temps. Enfin il essaya. Autour de lui, comme dans un film mal enregistré ou un streaming pas encore chargé, l'image sautait. Comme avec une lumière clignotante. Impossible d'en faire quoi que ce soit. S'il aurait dû avoir mal au crâne à cause de ça, la place était déjà occupée par les effets de l'onde sonore et il ne servait à rien d'essayer plus. L'électricité de la décharge qu'il avait reçu avait eu raison de ses pouvoirs. La seule chose qui le rassurait c'était que c'était temporaire, il ne savait juste pas combien de temps. La chose inquiétante en revanche c'était que du coup il était coincé dans cette bataille sans. Sourd, désorienté, et sans pouvoir. Et bien... What's next?


Spoiler:
 


« That's what we do! We fight for it! We fight for... Things! Like chicken! I love chicken. » - Samaël
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t652-samael-observateur-shifter http://forum.childrenofluxaeterna.com/t657-samael http://ectraconcept.tumblr.com
Butterfly Effect
avatar
Le membre 'Samaël' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Quitte ou double' :


Revenir en haut Aller en bas
Matthew Ethan Dare
avatar
Matthew était sourd et aveugle à ce qui se passait autour de lui depuis qu'il était tombé dans un bruit sourd et qu'il avait relevé sa main couverte de sang. Depuis il restait là à la fixer, sa main tremblant de plus en plus violemment. Des blessures il en avait eu, il s'était même fait une fracture ouverte à la jambe une fois mais rien ne l'avait préparé à ça. Se prendre une balle dans ces circonstances était plus... choquant. La jeune femme qui criait son nom, qui hurlait qu'on l'aide, il ne l'entendait pas, il ne la voyait pas. Pas plus que le Protecteur qui s'était approché pour mourir trop près d'eux.

Bientôt il sentit comme une chaleur apaisante dans son ventre et, hagard, son regard se porta lentement sur une main posée sur son ventre. Relevant les yeux mollement il aperçu un bras puis une épaule et enfin un visage flou. Quelques mots parvinrent à son oreille et il battit des paupières pour voir finalement la femme s'éloigner. ...stopper le gros... ...pas guérir complétement...

Lentement, très lentement il commença à reprendre ses esprits sous les lamentations incessantes d'une femme et de l'eau qui venait mouiller son visage. Il releva la tête et aperçu des cheveux blonds et  un visage qu'il identifia comme Sunny. Son regard se promena autour d'eux et tout lui revint en bloc, lui tirant une grimace. Sa vue se clarifia ainsi que son ouie comme si le voile qui les recouvrait se dissipait enfin et permettait aux données récoltées d'arriver à son cerveau. Il toussa douloureusement puis releva les yeux vers Sun avant de prendre la parole de sa voix rauque en esquissant un pâle sourire en coin.

- "Parce que c'est toi qui as tiré ?"

Son regard fut attiré par un Aircraft et un nouvel enfer se déchaîna, quelque chose dont il n'avait absolument pas besoin dans son état...

Cassons le mur du son sans poser de question:
 

Sun le protégeait de son mieux mais elle ne pouvait rien contre le son. Matt se tordit et porta ses mains sur ses oreilles pour se protéger mais c'était peine perdue, tout ce qu'il réussit à faire ce fut de faire vibrer son ventre de douleur. Quand l'attaque cessa il retomba contre la jeune femme, le souffle erratique et le visage blanc puis il leva une main nouvellement tâchée de sang avant de dire dans un souffle :

- "Je n'entend plus rien"

Fébrilement il chercha à se redresser et posa une main sur le sein de la jeune femme sans avoir la force de s'y appuyer et en réveillant la douleur momentanément oubliée de sa blessure par balle qui lui revint en grande pompe. Il retomba en un long gémissement le visage crispé de souffrance et son bras vint entourer son abdomen comme pour le protéger de la douleur.


Revenir en haut Aller en bas
Butterfly Effect
avatar
Le membre 'Matthew Ethan Dare' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Quitte ou double' :


Revenir en haut Aller en bas
Hayden Walsh
avatar
Le choc de la balle lui fit mettre un genou à terre dans une grimace de douleur. Plaquant une main sur sa plaie il vit sa main se tâcher de sang et une colère sourde l’envahit soudain, lui faisant momentanément oublier son épaule blessée. Se relevant brusquement, il parcourut les trois pas le séparant de l’agent de police qui lui avait tiré dessus et plaquant une main sur son cou avant qu’il n’ait le temps de tirer une fois de plus, il déchaina son pouvoir, le laissant tomber à ses pieds… mort de peur. Un sourire satisfait ponctua son acte alors qu’il regardait tout autour de lui ce qui se passait. Les cris devenaient de plus en plus perçants. A quelques mètres de lui, il vit une femme, parmi les protecteur finir transpercer en deux par un autre positif alors qu’un autre protecteur tenaient à peine sur ses jambes… Une proie facile qui permettrait peut-être de faire revenir un peu de calme. A présent, Hayden avait bien conscience qu’aucune retraite n’était vraiment possible et que sa vie pouvait sérieusement commencer à être en danger…

Dédééééééééé a écrit:
Réussite/Réussite : Jouant des coudes, Hayden finit par franchir la distance le séparant du protecteur blessé aux jambes et tire à vue, faisant mouche. L’homme s’écroule définitivement.
Réussite / Echec : Jouant des coudes, Hayden finit par franchir la distance le séparant du protecteur blessé aux jambes et tire à vue. Bousculé lorsqu’il tire, il parvient à tuer le protecteur mais son épaule le lance terriblement et il ne peut plus se servir de son bras gauche.
Echec / Réussite : Jouant des coudes, Hayden finit par franchir la distance le séparant du protecteur blessé, bousculé avant de pouvoir tirer, le protecteur l’attaque et Hayden ne parvient à l’abattre qu’au dernier moment, ne pouvant éviter une nouvelle blessure à la cuisse cette fois.
Echec/Echec : Jouant des coudes, Hayden finit par franchir la distance le séparant du protecteur blessé. Alors qu’il allait tirer, un civil passe juste devant lui et l’empêche de faire mouche. Pire que cela, le protecteur se rend compte de sa tentative et lui tire dessus avant qu’il ne riposte. Hayden se prend une nouvelle balle en pleine cuisse…

Hayden serra les dents lorsque la balle du protecteur fit mouche mais ne pu s'empêcher de sourire en le voyant s’effondrer en premier. Jetant un œil à son jeans se couvrant de sang, il bougea ses orteils comme pour se rassurer. La balle l'avait blessé, mais pas au point de l'empêcher de marcher. Il serrerait les dents et puis c'est tout, c'est le jeu ma pauvre lucette!
Relevant soudain la tête, il vit l'Aircraft survoler la foule et l'homme qui se penchait, un son abominable sortant de sa bouche... Fermant les yeux et se plaquant les mains sur les oreilles par réflexe, il sentit le mal de crâne pointer mais rien de plus. Autour de lui, des gens se laisser tomber par terre, les oreilles saignantes, hurlant de douleur... Si même la police s'y mettait maintenant, il ne resterait bientôt plus personne debout.

J'ai les oreilles qui saignent a écrit:

Réussite / Réussite : Un mal de crâne qui s’estompera bientôt, Hayden possède une bonne résistance aux sons...

Réussite / Echec : Une légère désorientation déstabilise son équilibre et un mal de crâne lui vrille les tympans...

Echec / Réussite : Franchement désorienté, Hayden chancelle et à du mal à rester debout.

Echec / Echec : Ses oreilles saignent, Hayden tombent les genoux à terre et ne parvint pas à se ressaisir, sonné.


Tell me would you kill to save a life
Tell me would you kill to prove you're right
Crash, crash, burn, let it all burn
This hurricane's chasing us all underground
Revenir en haut Aller en bas
Butterfly Effect
avatar
Le membre 'Hayden Walsh' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Quitte ou double' :


--------------------------------

#2 'Quitte ou double' :


Revenir en haut Aller en bas
Lisbet Miller
avatar
La douleur lui vrillait le crane, ce n'était pas comme si elle n'avait pas l'habitude mais migraine violente restait une migraine violente. Lisbet allait plonger la main dans sa poche ou elle savait trouver un tube de paracétamol à la codéine, quand elle entendit le leader la traité de ....pouffiasse ! Sérieux, il avait rien trouvé de mieux !? Enfin quand on avait un FN-P90 dans les mains on pouvait bien se passer d'une excellente réparti. Et ce fameux FN-P90 il ne se contenta pas de le pointer vers elle et la gratifia d'une rafale. La jeune femme serra la mâchoire alors qu'elle tentait de faire appel à son pouvoir de télékinésie pour générer une barrière de protection.


FN-P90 dans t'a face ou pas ?:
 


Ce face à face est subitement stoppé par l'arrivé de l’hovercraft de la police et surtout par le cri infernal dont personne ne semble pouvoir échappé. Le parvis passe directement de  scène de combat urbain de masse à une autre ou tous tente, en vain, de se soustraire au bruit qui leur vrilles les tympans avec leur mains. Lisbet n'échappe pas à la règle, elle a l'impression que le bruit se fraye un chemin dans sa tête a coup de perceuse électrique. Puis le bruit s'arrête enfin.



Bombe sonore:
 


Revenir en haut Aller en bas
Butterfly Effect
avatar
Le membre 'Lisbet Miller' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Quitte ou double' :


--------------------------------

#2 'Quitte ou double' :


Revenir en haut Aller en bas
Save the Day
avatar
TOUR SIX
☛ 27 janvier 2075 - 16 h 57
Parvis du Hall of Justice de Megalopolis, PD


Le Supercharger descendait doucement au dessus de la foule, déclenchant un beau coup de vent. A mesure que les gens reprenaient un peu leurs esprits après l’onde sonore, on voyait ceux qui en subissait plus ou moins douloureusement les conséquences. Si certains se relevaient en se tenant le crane, d’autres titubaient franchement, quand ils ne restaient pas au sol. Le MTT avait mis toutes les chances de son côté pour s’attacher les services de ce Positif, devinant sans mal les avantages qu’il pourrait en retirer dans le contrôle des foules et la neutralisation de suspects. Un psy pouvait être contré par un autre psy. Mais celui-ci, il fallait être sourd pour lui échapper. Ou bien équipé : les trente agents étaient équipés de casques anti-bruit à filtration électronique et ne risquaient donc pas d’être touchés par les effets de l’onde haute fréquence que le Positif était capable de générer.

« Ok, Stark, tu restes ici. N’hésite pas à rebalancer la sauce si tu vois que ca recommence à dégénérer. Tu seras notre ange gardien mon gars ! »
« Comme d’hab, chef ! » Son supérieur lui servit un sourire un peu fou.
« Les autres, c’est parti ! Rayons paralysants pour tout le monde ! Vous me séparez ces cons et vous arrêtez tout ceux qui tiennent autre chose qu’un téléphone portable ! On fera le tri au poste ! »
L’Aircraft s’était stabilisé à sept mètres du sol, permettant aux agents de descendre en corde lisse. Ils se positionnèrent en cercle, et chacun se mit en action, réglés comme une horloge.

Une quinzaine d’entre eux s’était dirigée vers le point de départ des Pro-Positifs et des Protecteurs. Ce voyant, le leader avait laché la brune sur laquelle il s’était acharné et s’était dépêché de rejoindre son camarade blessé. Ce dernier avait été pris pour cible par Hayden. Cible facile, il savait l’être avec sa double blessure. Il savait aussi devoir rester en vie, il avait donc utilisé son seul moyen de défense : générant un champ de force à même sa peau pour le protéger de la balle d’Hayden, il avait fait le mort. Non sans avoir touché son agresseur dans la foulée.
« Regroupez vous ! » Hurla-le leader qui s’était rapproché de Jed. Mais une seule personne les rejoignit.


Elle apparut à côté d’eux, dans un frémissement d’atmosphère. « Qu’est ce que tu veux faire ? » Dit-elle en balancant une rafale en direction des flics.
« Ce qui a toujours été prévu, Gunn. Jed, ferme la porte à tout ces connards ! »
« Ok, je vais faire… de mon mieux… Mais il ne faudra pas… Trainer... » Lacha Jed, se redressant difficilement, alors qu’il continuait à perdre abondamment de sang par ses deux plaies aux jambes. Il pestait encore de n’avoir pas réussi à se protéger plus que cela. Mais cela avait-il encore de l’importance ?
« Attend ! Levi... » Commenca Marlene.
« Trop tard. Jed ! » Et avant que la jeune femme ait pu protester une nouvelle fois, Jed leva la main. A nouveau, l’air frémit, et lorsque les agents du Tactical Team voulurent les abattre, les balles se heurtèrent à un champ de force impénétrable.

Du côté de Sunny et Matt, c’était une équipe médicale qui arriva à leur hauteur, prête à les aider, mais l’onde sonore les mit hors service. Les deux secouristes hurlaient à qui mieux mieux en se tenant la tête, leur matériel médical en vrac à terre, à côté de leur brancard.


Jericho avait accusé le coup de l’onde sonore, de même que le Protecteur. Si le Protecteur n’a pas eu l’air particulièrement désorienté, Jericho lui semblait avoir plus de mal à s’en remettre. Sans hésiter, le Protecteur l’aida à se remettre sur ses pieds.

« La saloperie… ouaaah… Mais t’as pas entendu ? » Jericho avait du mal à se remettre sur ses pieds.
« J’ai de la mousse dans les oreilles. » Répondit l’homme en le soutenant.
« Il faut… oouuuh j’ai l’impression d’avoir mis ma tête dans une cloche... » Continua Jericho en secouant la tête. Et grimacant parce que ca empirait les choses. « J’irai plus jamais à la messe… »
« Ca se comprend, le pain est dégueulasse... »
« Et y’a pas assez de vin pour avaler leurs conneries… » Renchérit Jericho, une part de lui-même ravie d’avoir trouvé un compagnon de jeu. « Faut qu’on retrouve mon équipe... »
« Par où ? » Jericho parcouru la foule du regard et repéra la tignasse rousse de Libby à côté de la belle gueule de Samaël. Soutenant Samaël serait plus juste.
« Par ici. »


Bras dessus, bras dessous, ils se rapprochèrent de Libby et Samaël. La jeune femme avait par réflexe tenté de protéger un Samaël déja bien amoché, mais comment se défendait-on contre du son ? Réflexe inutile donc… Et ca turbinait dans sa tête… Elle voyait flou lorsque Jericho, soutenu par un étranger s’approcha. Elle cligna plusieurs fois des yeux avant de le reconnaitre.
L’asiatique jeta un coup d’oeil au Slider, visiblement plus mal que lui.

« Indigestion ? » Avant de se tourner vers Libby. « Et toi bien sur, t'as aussi de la mousse dans les oreilles ? » Libby ne put réprimer un sourire, mais elle se reprit rapidement.
« Faut qu’on se tire de là. Le MTT va arrêter tout le monde de louche, et on n’est pas spécialement discrets... » Elle faisait allusion à leurs puces manquantes, tout en ignorant la question de Jericho. Elle avait la tête qui pulsait comme si un bulldozer tentait d’en sortir, mais comme à son habitude… Elle passait outre.
« Ok... » Il jeta un coup d’oeil à Levi, puis à Libby et Samaël. « Ses potes sont tous morts. Ou presque. Sa niece est une fan de notre boys band. Et il est pas manchot. On l’embarque ? » Libby jeta un regard au Protecteur, à Samael qui semblait peu en état de donner son avis - avait-il entendu ? - puis à la situation avant de hocher la tête. Elle ne prit meme pas la peine de le corriger sur le fait qu’ils n’étaient pas que des hommes, à Liberation.
« Il va raler… Vite. »
« Je suis flatté que vous me trouviez potable, mais faut sortir ma nièce de là. Je vais nulle part sans elle. »
« Quoi elle est là ?! » le Protecteur désigna le dome sous lequel se tenait Marlene, Jed et leur leader. Jericho réfléchit rapidement. Les plans, c’était plus son truc que celui de Libby. Il prit une inspiration avant de lancer, déterminé : « Degagez tous les trois. Je vais la chercher. » Libby fronca les sourcils. « C’est moi, le champion de l’évasion. » Ajouta-t-il avec un sourire, et Libby était bien obligée de lui donner raison. Elle avait de toute facon trop mal au crane pour réfléchir. Elle hocha donc la tête, et Jericho se détourna pour partir - titubant toujours, mais déterminé - sortir Marlene de là. Libby passa son bras sous celui de Samael, et le Protecteur s’apprêtait à faire de même de l’autre côté. Et pour faire bonne mesure, il s’était mis à pleuvoir.

Infos HRP

On touche au but mes agneaux, mais vous n’êtes pas tirés d’affaire. Les agents du Megalopolis Tactical Team sont déployés parmi la foule, et ils n’ont pas l’intention de faire dans la dentelle. Ils ont pour mission de faire le ménage, et ils ne vont pas se gêner pour le faire. Néanmoins, il y a foule, et beaucoup à faire.
Si vous avez une arme à la main, il vous faudra lancer deux dés. Un double échec, et vous serez pris pour cible par un des agents du MTT avec leur rayon paralysant. Les trois autres cas vous épargnent totalement de leur action et vous êtes exceptionnellement autorisés à ne pas proposer trois choix différents. Notez que le rayon est bien plus lent et visible qu’une balle, donc facile à éviter.
Vous pouvez vous défendre contre eux par ailleurs, ou simplement les attaquer parce que vous avez la rage contre le systeme. Attention néanmoins : tous les agents du MTT ont un système d’enregistrement qui fera que vous serez fiché comme terroriste si vous faites ce choix et même si vous échouez, ce qui veut dire plus de balade à la surface de la ville, car les drones vous repèrerons aussitôt. Pensez y. Il vous faudra un double succès sur un double lancé pour en neutraliser un.

Cinq protecteurs sont morts : celui neutralisé par Hayden, les deux abattus (dont le kinétique) par les policiers, Trudy tuée par Samael et Pete le pyroman dégommé par Logan.
Jed qui était chargé de protéger Trudy a pris deux balles, une dans chaque jambe. Le Leader et Marlene sont protégés par un dome d’énergie généré par Jed. Ces trois là sont donc hors de portée. Quant au petit dernier, il est trop loin de vous pour que vous puissiez l’atteindre ni même savoir ce qu’il lui arrive.

N’hésitez pas à vous rapprocher - ou à faire se rapprocher - des secouristes, ils sont là pour vous aider !

Ah et vous êtes mouillés.

Soyez forts. Soyez braves. Soyez fous aussi, si vous voulez, on aime ca gros smile

Vous avez jusqu’au mercredi 11 février 20 h / 2 pm pour poster

:lilipony:


Revenir en haut Aller en bas
http://www.childrenofluxaeterna.com
Sunny Sullivan
avatar
Le but de Sunny n’était pas d’attaquer mais de se défendre. Et maintenant que Matt était sourd, elle devait aussi faire attention à lui. Elle possédait toujours l’arme des flics à côté d’elle. Elle l’avait lâchée pour s’occuper de Matt mais elle trônait toujours à côté d’eux. Ces gars semblaient tirer à l’aveuglette ou presque, en tout cas, depuis le début, c’était l’anarchie et tout le monde visait n’importe qui. Si l’onde sonore en avait calmé plus d’un, le spectacle n’était pas terminé. Sunny était fatiguée, sa jambe ne cessait de saigner, elle souffrait, l’énergie de Matt lui causait des tremblements sans qu’elle ne prenne totalement conscience de leur origine. La pluie commença à tomber, essuyant la crasse sur les visages et le sang sur ses mains. Le ciel était si sombre, elle entendit un grondement au loin et des larmes de désespoir se mêlèrent aux gouttes d’eau. L’Aircraft accentuait également le vent et Sunny commençait à avoir froid. Pour couronner le tout… Elle avait soudainement envie de faire pipi.

Matt saignait de l’oreille et elle n’avait pas assez de main pour tout faire. Elle tint la sienne pour le forcer à ne plus bouger et ne plus essayer de se redresser. L’un des ambulanciers était inconscient au sol et le second semblait se battre avec les effets de l’onde sonore. La seule raison pour laquelle Sunny était moins touchés que les autres, à son sens, était qu’elle était immunisée contre le hautes fréquences, comme celles d’un violent orage. Etait-ce seulement possible ou avait-elle tout simplement de bonnes défenses insoupçonnées ?

Elle cala sa veste pliée en boule sous la tête de Matt, tant pis pour la pneumonie, mais ils avaient besoin des ambulanciers, il fallait qu’elle aille les aider si elle voulait le sauver. Le MTT avait encore bien à faire et les attaques ne s’arrêtèrent pas pour autant. Les gens étaient devenus comme fous. Sunny inspira profondément, ses mains encadrant le visage de Matt. Il était là par sa faute alors elle devait tout faire pour se faire pardonner. Elle lui sourit doucement, serrant sa main dans la sienne.

« Tout ira bien. Je t’ai pas dit ? Je suis la fille du Général des Armées au Canada, alors, pour moi c’est les doigts dans le nez, qu’est-ce que t’en dis, hein ? »

Sunny entendit crier et elle releva la tête pour voir l’ambulancier qui venait tout juste de retrouver l’équilibre pris en otage. Un homme, Négatif ou Positif n’avait plus d’importance, avait une arme pointée sur l’ambulancier et tentait, de ce fait de s’échapper en utilisant un bouclier contre le MTT. Elle avisa l’arme près d’elle. C’était la troisième fois qu’elle allait la lever et elle détestait ce que cela signifiait. Mais à temps désespéré, mesures désespérées. Il n’y avait pas de temps à perde, elle devait au moins essayer, l’agent du MTT ne ferait probablement pas de cas de l’ambulancier. Quand on a pas de pouvoir, on a pas de responsabilités. Mais Sunny était une Positive, et une mère. Elle vivait, aveugle et sourde depuis des années. Cette fois, tout allait changer. Et tout allait  changer à cause de lui. Malgré sa pointe d’humour sur sa fictive appartenance à l’armée canadienne, Sunny arbora un visage particulièrement inquiet face à sa lucidité. Il était si pâle… Sunny avait un pouvoir et elle prenait à présent ses responsabilités.

"Certaines règles sont faites pour être transgressées."

Sunny déposa un baiser sur les lèvres de Matt et un éclair illumina le parvis en finissant de rendre sourds ceux qui avaient encore des facultés auditives ! Elle releva la tête avec un léger sourire et s’aida de l’arme pour se remettre sur ses deux jambes. Elle gémit sous la douleur de son mollet et elle profita que l’assaillant soit de dos pour inspirer profondément. Elle prit l’arme par le canon et, imitant Samaël et son épée dans un gigantesque élan héroïque partant du sol, elle frappa l’homme à la tête.

D1 : BADAM !
D1:
 

Plus tard, quand il racontera cette histoire, il pourra dire : À ce moment-là, il paraît qu’on voit les meilleurs moments de sa vie défiler devant ses yeux. Moi, je me suis seulement souvenu de quand je jouais à la Playstation. Pas peur fière la Sunny, elle sentit comme un regain d'énergie. Peut-être était-elle vraiment la fille d'un général des armées !

"Et moi, les règles, je leur pisse dessus !"

Ou pas... Dans un élan rageur, Sunny jeta l'arme au sol.

D2 : Heroes or Vilains ?
D2 Si SUCCÈS au D1:
 

D3 : No Fate but what we make – Sarah Connor
D3 si ÉCHEC ÉCHEC au D2:
 

Si l'ambulancier file droit sur Matt avec sa trousse, Sunny, dans un dernier effort, va coller quelques baffes à celui qui était inconscient pour le réveiller.

D3 : No Fate but what we make – Sarah Connor
D3 si SUCCÈS SUCCÈS, SUCCÈS ÉCHEC ou ÉCHEC SUCCÈS au D2:
 



There's a certain beauty to your resistance.
Revenir en haut Aller en bas
Butterfly Effect
avatar
Le membre 'Sunny Sullivan' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Quitte ou double' :


--------------------------------

#2 'Quitte ou double' :


--------------------------------

#3 'Quitte ou double' :


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
[EVENT] Riot - Groupe 1
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Children of Lux Aeterna :: ÉVÉNEMENTS :: DAY ONE: RIOT-