2076. Côte est des Etats-Unis. Megalopolis est le centre névralgique d'une guerre géo-politique mondiale depuis qu'un attentat biologique en 2026 a divisé l'humanité en deux populations bien distinctes : ceux qui se battent pour le futur, et ceux qui font avec le présent.
NAVIGATION

Partagez | 
 

 [Tomorrow Night Talks - 28/01/75] Rencontre avec Hogan Mogdawi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Shannon O'Dair
avatar

28 janvier 2075 - 8.32pm
Channel 1 - TOMORROW NIGHT TALKS - FLASH SPÉCIAL • En Direct
Parvis du Hall of Justice de Megalopolis, PD.




Hogan Mogdawi, Maire de Megalopolis
Pour l’occasion, Shannon O’Dair tient son émission en extérieur, exceptionnellement. Entourée des autorités locales pour assurer sa protection et celle de son équipe, elle s’est habillée d’un tailleur noir et d’un chignon serré. Si la veille au soir elle offrait une figure neutre et imperturbable, à cette heure, elle affiche un deuil non dissimulé. Les ruines fumantes du parvis donnent un effet apocalyptique à l’image. Mais Shannon n’est pas seule, il y a Richard Aberline, Cal Fairbanks, le chef de la police de Megalopolis et bien d’autres têtes pensantes, à majorité Négatives. A ses côtés, Hogan Mogdawi est là, adoptant la même position qu’elle, droit et les mains croisées devant lui. On le connaît pour être le maire actuel de Megalopolis, fort d’une possible réélection. Après un hommage silencieux aux victimes des émeutes, et malgré le froid qui s’abat sur la ville, il prend enfin la parole. Shannon relève le menton pour le regarder porter son attention sur la caméra.

« C’est une tragédie. Je n’ai jamais eu quoi que ce soit à craindre au cours de ma vie et à présent, j’ai peur pour ma famille, mes enfants, mes amis… J’ai peur de ce que je peux penser de moi-même ou des autres, de ce que je suis ou de ce que je pourrais devenir pour protéger ceux qui me sont chers d’une telle injustice. Je n’ai pas peur de vous dire qu’aujourd’hui, j’ai peur pour notre ville. Ce théâtre d’horreurs n’aurait jamais dû avoir lieu. Un complot de mauvaises interprétations, un festival d’accusations infondées, j’ai peur mais je suis aussi en colère. Que les habitants de Megalopolis m’entendent lorsque je leur promets de rétablir l’ordre au sein de cette ville. Je mettrai en oeuvre tout ce qui sera nécessaire pour assurer la sécurité de tout un chacun, ici, en Ville Haute, comme en Ville Basse et en Ville Médiane, peu importe d’où vous venez et de quel genre vous êtes, cette ville est la vôtre et j’aspire à une unité parfaite afin de prouver au monde entier que notre pays est encore une nation unie, tel est son nom ! »

Le Maire tendit la main vers Shannon et baissa les yeux sur le message entre ses mains. Il conserva le silence pendant de longues secondes. A ses côtés, la journaliste serra les dents en regardant droit devant elle. Hogan se racla la gorge et reporta son attention sur la caméra. Ce qu'on lui demandait, il avait hésité à le faire et s'apprêta à en subir le courroux. Cependant, Il en mesurait également l'importance.

« Ils sont... Sur toutes les lèvres depuis des années, d'autant plus depuis 24h. Leur message a été porté à mon attention et bien que je n'encourage pas de tels agissements au sein de Megalopolis, ni dans le reste du monde, d'ailleurs, il m'a semblé important de vous le transmettre. »

Hogan Mogdawi déglutit une seconde en relisant à nouveau le message puis, finalement, il le lut à voix haute :

"Hier, des événements tragiques ont pris place en plein coeur de Mégalopolis, et déjà, le nom d'un bouc émissaire se fait entendre : Liberation. Et à cette accusation, nous répondons non.

Nous sommes Libération, et nous souffrons de la disparition de plusieurs des nôtres. Des Positifs et des Candidats qui se sont battus pour tenter d'arrêter ceux qui se font appeler "Protecteurs". Protecteurs de quoi ? La réponse demeure en fumée sur le parvis du Hall of Justice de la Ville Haute. Nous sommes révoltés autant que vous par ces actions impardonnables et suicidaires. Nous nous battons pour ce monde, pour qu'il soit enfin libre et pour que justice soit rendue. Pour ce faire, nous ciblons des noms précis, des personnes dangereuses et néfastes aux intentions mauvaises. Pas d'innocentes victimes. Nous pleurons les nôtres autant que vous les vôtres. Liberation rend hommage à ceux qui se sont hier élevés et sacrifiés pour leur liberté, tombés en héros.

Nous sommes Liberation, et nous affirmons solennellement ne pas avoir commis ces actes."


Le Maire baissa les mains et les joignit devant lui, le message au creux de sa paume, et releva le menton face à la caméra.

« Inutile de vous mettre en colère contre moi, habitants de Megalopolis, les élections approchent et votre voix sera entendue. En attendant, je vous invite au calme et à la modération. Ces actes ne resteront pas impunis et les familles des victimes obtiendront justice. Je vous en fais la promesse solennelle, que vous décidiez de me garder en temps que Maire de Megalopolis, ou non. Ensemble, nous nous relèverons de cette tragédie avec sagesse, justice et amour.

Merci. »



« It's a good sign for Humanity when Intelligence is considered Hot. »
Revenir en haut Aller en bas
 
[Tomorrow Night Talks - 28/01/75] Rencontre avec Hogan Mogdawi
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Children of Lux Aeterna :: MEGALOPOLIS :: UNITED TV-