2076. Côte est des Etats-Unis. Megalopolis est le centre névralgique d'une guerre géo-politique mondiale depuis qu'un attentat biologique en 2026 a divisé l'humanité en deux populations bien distinctes : ceux qui se battent pour le futur, et ceux qui font avec le présent.
NAVIGATION

Partagez | 
 

 [EVENT] Riot - Epilogue (Underground)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Save the Day
avatar
L'Underground avait vaqué à ses occupations habituelles, ronronnant comme un chat. Pour une fois, les rouages tournaient bien depuis plusieurs jours. Electricité, eau… tout circulait normalement. Et puis les infos avaient diffusé l’annonce de l’attaque. Dans tous les quartiers, ca avait été l’effervescence.

Seuls leaders présents sur le site, Reese et Camy s’étaient efforcés de rassurer leurs protégés. Mais ils étaient inquiets aussi. Maze, Elvis, Logan étaient au tribunal. Matthew avait été retenu avec une amie - pas de soucis de ce côté là. Reese avait bien pesté contre l’absence de Maddie - jamais là quand on en avait besoin - mais elle avait peut être été appelée sur place.

Mais quand ca avait explosé, Reese avait souhaité qu’elle soit très loin de là. Et il n’était pas le seul.

Infos HRP

Vous êtes désormais hors de danger.

Vous êtes rentrés à l'Underground et il va falloir maintenant discuter des conséquences. Vous pouvez bien sur narrer ce qu’il vous est arrivé depuis votre dernier post, l’explosion, tout ca tout ca.. avant de parler de votre arrivée à l'Underground.

Il n’y a plus de tour, vous pouvez poster comme bon vous semble. Les membres de Megalopolis qui n’étaient pas au Tribunal peuvent aussi participer. Vous pouvez aussi ouvrir un/des sujet-s à part que vous pourrez poursuivre à l’envie.

Vous avez jusqu’au mercredi 18 février 20 h / 2 pm pour poster au moins une fois dans ce sujet, qui sera ensuite verrouillé.

:lilipony:


Revenir en haut Aller en bas
http://www.childrenofluxaeterna.com
Logan Jackson
avatar
J’étais dans un piteux état. Remettre dans l’ordre l’ensemble du déroulement des événements était encore brouillé dans mon esprit. Tout s’est mué dans le silence au point d’en paraître surnaturel. Ce moment qui précède quelque chose d’imminent. Le calme avant la tempête. Au loin, j’ai entendu des ailes battre en rythme puis se dissiper. Etait-ce déjà les anges venus nous chercher ? Pourtant, je ne voulais pas tomber aujourd’hui. Je me croyais invisible et je pensais que tout était possible. On me connaissait pour mon optimisme légendaire. Quelque chose en moi à profondément changé depuis ce jour là. J’ai enfin compris pourquoi.

La dernière chose dont je me souvenais c’était l’explosion éblouissante qui arrivait à grand pas, dévorant tout sur son passage. J’ai cherché à fuir, par instinct, mais c’était stupide. Cela n’a servit à rien puisque cela s’est terminé sur un black-out. Sans savoir comment, j’étais dans l’infirmerie de l’Underground. Lorsque j’ai reconnu les lieux en ouvrant mes paupières qui papillonnaient encore, j’ai eu un sentiment de soulagement. Je n’étais pas étalé contre les dalles du tribunal. Ma vision était encore floue, j’étais sous perfusion. J’avais du perdre une sacrée dose de sang pour être aussi ramolli.

Le traumatisme a été tel que cela m’a affecté au point de paraître plus concerné par les problèmes sociaux et politiques qui menaçaient l’Underground et notre monde en général. Pas que je faisais semblant avant, je n’avais juste pas conscience de l'ampleur de la haine qui pouvait animer les différents camps. Je pensais que tout était bien plus noir et blanc qu’il ne l’était et j’avais foi en l’humanité. Je voulais me battre pour un idéal et non une réalité. J’étais insouciant.





" Most people think Time is like a river, that flows swift and sure in one direction but I have seen the face of time and can tell you they are wrong. Time is like an ocean in a storm, you may wonder who I am and why I say this. Sit down and I will tell you a tale like none that you have ever heard. "
Revenir en haut Aller en bas
Maddison DeLuca
avatar
« Mon frère est là-bas. »

Lorsque Abel m’avait dit de partir, j’avais déjà enfilé ma veste et j’ai quitté le Saloon sans même adresser un regard à Abel.

J’avais profité de l’absence de tout le monde et du procès pour sortir Eve de l’Underground et la rendre à son frère. Seul Maze était au courant et il n’aimait pas ça du tout, mais je n’avais pas réussi à affronter Reese. Pour sa sécurité, je n’avais pas prévenu Maze de quand ni de comment j’allais m’y prendre. Mais il saurait, en la découvrant absente, que j’avais oeuvré. Est-ce qu’il me protègerait, j’en doutais, mais il avait su m’étonner.

Il y avait des hommes de Liberation, mais ils étaient nombreux de l'Underground sur les lieux aussi. J’ignorais que Matt y était, j’avais simplement vu la tête de Maze dépasser des autres. Mon frère… Etait là-bas. J’étais rentrée plus vite qu’une ombre à l’Underground, je n’avais même pas pris l’attention de vérifier que je n’étais pas suivie, j’avais juste roulé. Aussi vite que ma jeep l’avait permis. Je n’avais pas refermé la portière pour me ruer vers les escaliers de service. J’ai couru à travers les couloirs d’égouts jusqu’à pousser la lourde porte.

« LOGAN ! »

J’ai ouvert toutes les salles mais c’était la débandade. Finalement, je suis tombée sur Elvis qui m’a arrêtée par le bras alors que je ne l’avais pas vu.

« Il est à la Résistance, avec Echo. »

Je n’ai prononcé aucun mot. Quelque chose sur son visage n’allait pas. J’ai froncé les sourcils et il a déglutit.

« PARLE ! »
« Matt a été touché aussi. »

‘Aussi’ et ‘Matt’ dans la même phrase. Je suis devenue blême. Il n’était pas prévu au tribunal. J’ai fait demi-tour et j’ai filé comme le vent jusqu’à l’infirmerie de la Résistance. J’ai déboulé comme un bulldozer et j’ai bousculé tout le monde sur mon passage, quitte à me faire insulter. Echo avait eu de l’aide mais Samiha manquait à l’appel, elle qui avait accepté d’être formée par leur soigneuse. Reese m’a interceptée alors que j’arrivais. Il m’a fermement pris les bras pour m’immobiliser mais je me débattais.

« Laisse-moi ! LOGAN ! »
« Où est-ce que tu étais ? Samiha est avec toi ? »
« POUSSE-TOI ! Dehors et non ! Lâche-moi ! »

Je l’ai bousculé violemment et il a reculé d’un pas sous le choc, manquant de tomber sur les autres derrière lui. Je suis alors entrée dans la pièce où tout le monde s’affairait dans tous les sens. Echo s’occupait de Matt, quelque part et c’était un membre de la Résistance, plus jeune, qui bandait l’épaule de Logan. Je suis arrivée face à lui, pendant que quelqu’un le tenait droit et j’ai porté mes mains à ma bouche, les yeux ronds. J’avais toujours refusé que mon frère parte à l’armée, j’avais peur qu’il ne me revienne jamais. Et s’il n’était pas revenu de Megalopolis ce soir-là ? Oubliant sa blessure, je l’ai pris contre moi et je l’ai serré aussi fort que possible en pinçant les lèvres. Une seconde, j’ai encadré son visage de mes mains pour l’observer. Il avait pris des coups et sa première balle. Tout ça avait des allures de 2055 et mon coeur battait à tout rompre, j’étais au bord de la crise de nerfs. J’avais failli perdre mon frère, ce que je n’avais jamais imaginé possible. J’étais sous le choc, comme si j’avais été là-bas, avec eux. Je l’avais été… D’une certaine façon, plusieurs années plus tôt. J’ai embrassé mon frère avant de le serrer à nouveau contre moi. Inutile de dire quoi que ce soit. Il le savait. J’avais négligé mon frère depuis des semaines, alors qu’il était ce que j’avais de plus précieux.

Et par dessus son épaule, j’ai vu Matt, inconscient, le teint pâle et grisâtre. Echo et Reese avaient fait appel à un homme extérieur à l’Underground, un certain Noah. Il transpirait comme un boeuf, visiblement, il n’en était pas à sa première victime à sauver. Echo le connaissait depuis longtemps et elle avait confiance. De plus, il s’agissait d’un Healer puissant et cela leur servirait bien aujourd’hui. Il ne pouvait guérir tout le monde, tout ce qu’il lui était possible, c’était d’éviter le pire et le reste, Echo s’en chargerait. Il a posé ses mains sur la blessure de Matt après que Echo ait retiré la balle. Heureusement qu’il était loin dans l’inconscience mais ils manquaient de temps.

Je me suis approchée d’eux en détaillant l’inconnu alors qu’il aidait la plaie à cicatriser au maximum… Puis il est passé à quelqu’un d’autre. Je l’ai suivi des yeux et Echo s’est agitée au-dessu de Matt qui ne tarderait pas à reprendre connaissance. J’ai posé ma main sur son front, il était brûlant et moi profondément inquiète. Il n’était pas censé être là-bas alors qu’y faisait-il ? Je croyais que c’était son jour de repos. Obnubilée par Abel et Eve, j’en avais oublié combien les choses pouvaient mal tourner. J’ai dégluti. Matt n’était pas mon frère, mais c’était tout comme. Logan à l’armée, il me fallait quelqu’un ici pour assurer mon absence et mon choix s’était porté sur lui depuis des semaines, je n’avais juste pas pris le temps de lui en parler. Je lui en avais glissé un mot, un jour mais n’étais jamais revenue dessus.

Echo a terminé de recoudre la plaie qui ne saignait plus et qui cicatriserait comme n’importe quel méchant bobo maintenant. J’ai promené mon regard sur la pièce, devenue bien trop petite tout à coup. A quel moment avais-je pu croire que l’Underground n’était plus ma place ? A quel instant, j’avais pris la décision que tout ça… un jour ne ferait plus partie de ma vie ? Et mon regard a croisé celui de Maze. Je ne l’ai pas soutenu bien longtemps, la honte m’a fait baisser les yeux.



I've made some mistakes. And I paid for them. I just hope I don't have to keep paying for them my entire life.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.always-escalate.com
Logan Jackson
avatar
Dans les mains de ceux qui s’occupaient de moi, je me sentais comme un pantin désarticulé. Je me laissais faire. La douleur qui m’avait animée durant tout l’événement avait été étouffée par les antidouleurs. Bien que je me sentais mou dans mon corps, mes pensées ne l’étaient plus. Je devenais incroyablement lucide. C’était comme si j’avais acquis une autre perception, un autre sens.

Maddison a déboulé dans l’infirmerie et je n’en attendais pas moins d’elle. Je savais que cela allait se finir de cette façon et c’est peut-être cela qui m’a rendu mal à l’aise au point d'être crispé à son contact.

«  Doucement, je suis là c’est pas pour que tu me donnes le coup final en m’étouffant. » je gardais encore l’humour, mais cela devenait plus une arme, un moyen de relâcher la tension que juste de faire rire pour le plaisir. Déjà je m'assombrissait dans mon attitude. Je sentais que l’effusion de sentiments de ma soeur cachait quelque chose de plus gros : de la culpabilité. Elle me pressait le bras et cela s'ajoutait à tout ce que je pouvais ressentir mais que je n’arrivais pas à définir. Est-ce que je lui en voulais ? Ma présence dans cette manifestation était-elle un acte de rébellion ? Ou bien un appel pour son attention ? Je serais incapable de le dire. Mon regard était lourd lorsqu'elle a porté le sien dans le bien.

Elle a remis ça en me serrant et en m’embrassant encore une fois, mais je ne lui répondais pas. Je restais distant ce qui n’était pas de mon genre. Bien évidemment on pouvait mettre ça sur le compte du traumatisme mais ce qu’elle faisait passer aux yeux de tous comme de l’amour inconditionnel résonnait autrement à mes oreilles.

«  Sincèrement. Ça va… Je ne sens presque plus rien après tout ce qu’ils m’ont donné. » ai-je répondu en lâchant un demi-sourire à l'interne improvisé de Resistance qui finissait mon bandage. Je priais intérieurement pour qu’elle ne me sermonne pas. Dans l’état actuel des choses, je ne l’aurais pas supporté.





" Most people think Time is like a river, that flows swift and sure in one direction but I have seen the face of time and can tell you they are wrong. Time is like an ocean in a storm, you may wonder who I am and why I say this. Sit down and I will tell you a tale like none that you have ever heard. "
Revenir en haut Aller en bas
Camy Adriacco
avatar
Elle avait regardé le direct en retenant son souffle - et en luttant contre deux envies : celle de courir faire son devoir d’agent des forces de l’ordre, même si ce n’était pas la place du FBI, et celle de descendre tout l’alcool possible pour calmer ses nerfs. Elle avait résisté aux deux, sans trop savoir comment.

Elle s’était contentée de se précipiter à l’infirmerie comme les autres pour voir si elle pouvait aider - et comprendre, aussi.
La première personne qu’elle repéra dans la foule, c’était Skandar. Elle lui marcha dessus d’un air décidé, tout plus grand qu’elle qu’il fut, en lui donnant une tape sur le torse.

« Sombre crétin, j’espère que tu n’as rien ! Et que t’as pas fait de connerie ! » Oui, l’affection a des fois de drôles de facons de s’exprimer.
« Hey ! Arrête ! J’ai rien ! J’ai rien ! » Il y avait une détresse dans sa voix qui calma instantanément Camy. Merde, ce n’était qu’un gosse et il s’était retrouvé au front. Ce n’était pas sa place.
Elle lui mit une main sur la joue avec un sourire-grimace qu’on réserve aux enfants turbulents.
« Tu es sur ? » Demanda-t-elle plus doucement. Skandar hocha la tête, même si son regard disait le contraire. D’ailleurs, il se fendit d’une étreinte qui surprit un peu Camy, mais qui le lui rendit. Par dessus l’épaule du jeune homme, elle croisa le regard de Reese. Si l’ambiance était tendue entre eux depuis l’attaque du train, ils savaient néanmoins tout deux ce que devait ressentir leur protégé. C’était un miracle qu’il rentre indemne...
Elle finit par le relacher et reprit son visage dans ses mains.
« Rentre dans tes quartiers, d’accord ? Rentre et repose toi. Il n’y a rien que tu puisses faire de plus pour l’instant. Je reviens te voir après. » Elle vit bien qu’il avait envisagé de protester, mais un regard autours de lui acheva de le convaincre.

Skandar disparut, Camy s’approcha ensuite de Maze.
« Ca va ? »



The storm is coming but I don't mind
People are dying, I close my blinds

All that I know is I'm breathing
Now

Revenir en haut Aller en bas
Maze Ellis
avatar
Le retour avait été compliqué pour la simple et bonne raison que ni moi ni Bogdan n’étions médecin et que Matt était dans un salle état mais nous avions eu de la chance, celle des débutants probablement nous l’avions ramené à Résistance directement à l’infirmerie ou Echo nous avait traité de tous les noms d’oiseaux imaginables . Qu’aurions nous du faire, laisser Matt être amené à l’hôpital ? Non on ne laisse pas les siens sur le carreau et dans la panade c’était juste impensable.

J’avais laissé Echo s’occuper de Matt mais le relais avait été vite pris par Noah, un healer, mais au moins Echo m’avait certifié qu’il sauverait Matt, il ne le remettrait pas sur pied, il devait se ménager pour le plus grand nombre mais son pronostic vital ne serait pas engagé.

J’ai croisé le regard de Maddison, j’avais constaté l’absence de Samiha aux côtés d’Echo, elle l’aidait pourtant depuis un moment, elle était un Healer elle aussi, particulier certes mais un Healer quand même, et j’ai compris du coup, c’était fait, Eve était retournée auprès de son frère. Liberation avait retrouvé son enfant perdue. Par contre pourquoi cela me chagrinait maintenant ? J’aurais juste voulu lui dire au revoir, c’était con mais bon on allait pas revenir en arrière même si pour le coup j’aurais voulu changer ce qu’il s’était passé sur le parvis du tribunal.

Je ne servais à rien, les soins et moi cela faisait deux de toutes façons, par contre je réalisais un truc maintenant que j’étais chez moi, j’avais mal, c’était une sensation que j’avais oublié avec le temps mais pour le coup ce qui m’était arrivé n’était pas coutumier, arrêter des balles, des coups, je savais faire mais la j’avais volé cinq mètres dans les airs avant de m’écraser sur une bagnole que j’avais explosé, sauf que sur le coup avec l’adrenaline je n’avais fait pas songé que cela pouvait avoir des conséquences sur moi, sur mon intégrité physique.

Par contre j’aperçus à un moment donné Archibald et je lui confiais la tâche ardue de chercher avec Evan toutes les traces des videos sur le net pour tenter au mieux de faire disparaitre nos présences, c’était un boulot de titan mais c’était vital pour notre sécurité. Je savais que les services de sécurité du MTT allaient étudier ce qu’ils pouvaient trouver pour partir chercher les positifs intervenus aujourd’hui et même si au final ce sont les fouteurs de merde que nous avions attaqué car ils s’en prenaient à des innocents, nous risquions d’être mis dans le même panier.

Une fois les instructions passées auprès de nos cybers je décidais qu’il était temps de m’occuper de moi et j’étais en train d’essayer d’enlever ma veste en lambeaux quand Camy s’approcha pour me demander comment cela allait. En temps normal j’aurais fait comme si de rien n’était mais la un truc clochait, mes mouvements étaient compliqués, mon dos me faisait très mal et ôter ma veste un calvaire.

- Je crois que j’ai besoin d’aide Camy, j’arrive pas à ôter ma veste alors j’imagine pas le holster. Je me suis écrasé sur une caisse, sur le coup je suis passé outre mais maintenant…

Je me retournais et Camy put voir que ma veste était en lambeaux et surtout qu’elle était teintée de sang et parsemée de nombreux éclats du pare brise fichés dans mon dos, y avait du boulot pour enlever tout ça et nettoyer les plaies et contusions (et voir que Maze s’est déplacé un truc au niveau du dos suite au choc, tu t’y connais surement mieux que moi t’as le choix)


Revenir en haut Aller en bas
http://www.darkover.fr/
Camy Adriacco
avatar
Camy avait bien capté la présence d’Arch auprès de Maze distribuant ses ordres. Le cyber était devenu invisible, et malgré tout, Camy n’avait pas pu se résoudre à le chercher. Il n’était pas venu à l’hopital, après tout. Pourquoi elle ferait le pas d’aller le trouver ? Et pour lui dire quoi ? Le voir pour la première fois depuis longtemps n’avait pas manqué de lui ficher un coup, mais la plaie était encore trop vive pour qu’elle décidât de franchir la distance entre eux, et encore moins de lui parler. Et lui n’en avait pas fait plus. L’avait-il seulement vue ? Non, mieux valait s’occuper des autres.

En venant à Maze, elle s’était attendue à tout sauf à le trouver blessé. Elle en savait assez sur son pouvoir pour imaginer que rien ne pouvait le toucher, aussi quand il lui demanda de l’aide haussa-t-elle des sourcils dubitatifs, mais ne put réprimer un sursaut en voyant l’état de son dos.

« Holy fucking shit ! Tu… tu te trimballes comme ca depuis combien de temps ?! » Qu’on soit bien clair : en neuf ans d’armée, Camy avait vu sa part de blessures dégueulasses, qu’elles soient réelles ou entrevues dans une de ses courtes prémonitions. Elle n’était pas impressionnée à proprement parlé, et elle ne risquait pas de tourner de l'oeil à la moindre goutte de sang. Elle était surprise, plutôt. Qu’il soit encore capable de bouger, par exemple. L’avantage avec sa carrière, c’est qu’on avait une notion des premiers secours plutôt utile.
Elle prit la veste de chaque côté et s’employa à la faire glisser le long des bras du Leader de Resistance avec précaution. Quant au holster, plutôt que de l’enlever comme à leur habitude, elle défit simplement les lanières de réglage pour l’ôter sans que Maze ait besoin de bouger.
« Comment tu as fait ton compte… Tu es tombé d’un immeuble ou quoi ? » Demanda-t-elle en retirant aussi la chemise de Maze pour dénuder son dos et constater l’étendue des dégats. Et de remarquer une bosse incongrue au milieu des nombreux éclats de verre.
« Mais bordel tu t’es déplacé l’omoplate !!! Comment… Comment tu as fait pour rentrer ?! » Elle enfila une paire de gants et attrapa une pince sur le plateau médical le plus proche, demandant de l’aide pour remettre l’os en place dès que quelqu’un aurait le temps.
« Tu peux dire merci à l’adré ! Je ne sais même pas comment tu as pu ramener Matt comme ca, même avec un coup de main ! » Elle avait capté quelques explications sur le retour des … héros ? Victimes ? Quelle importance ?
« Cale toi contre le dossier de la chaise et montre moi ton dos. Enlever du verre, ca devrait être dans mes cordes... » Elle plissa les lèvres et commenca avec les plus petits. Maze avait un gros morceau de pare-brise sur le bas du dos, ca serait assez douloureux à retirer, à n’en pas douter. Autant attaquer doucement. Autant que possible.
« C’était qui, ces types ? » Demanda-t-elle, autant pour s’informer que pour détourner l'attention de Maze.



The storm is coming but I don't mind
People are dying, I close my blinds

All that I know is I'm breathing
Now

Revenir en haut Aller en bas
Maze Ellis
avatar
Je ne haussais pas les épaules pour une fois parce que cela me faisait mal, j'avais relaché mon pouvoir une fois Matt en sécurité, c'est ce qui m'avait permis de tenir.

- Depuis que c'est parti en couille sur le parvis du tribunal.

C'était la première chose ou presque qui était arrivé après avoir vu la peur naître dans le regard de sa cliente quand je l'avais protégée des balles qui fusaient.

- J'avais pourtant activé mon pouvoir, mais je viens de découvrir une de ces limites. Un télékinétique m'a envoyé volé, j'ai bien du jouer à superman sur cinq ou six mètres avant de m'écraser sur le pare brise d'une voiture que j'ai explosé. Le truc c'est j'ai l'habitude d'arrêter ce qui m'arrive dessus, mais j'ai pas appris à gérer la pesanteur quand j'ai de l'élan et que je ne contrôle pas ma chute, le point positif c'est que j'ai des trucs à bosser non?

Je grimaçais car sentir la douleur c'était un truc dont je ne me souvenais pas mais d'un autre côté cela me prouvait que je pouvais ressentir des choses encore.

- L'omoplate a du prendre sur le choc, package complet pour un vol d'essai.


Je tentais l'humour mais a vrai dire j'étais totalement embourbé dans une sombre colère depuis que tout avait commencé.
Je m'installais contre le dossier suivant ses indications.

- Je ne sais pas qui ils étaient mais je sais une chose, peu importe leur intention originelle, la seule chose que ça va provoquer ce coup d'éclat c'est une chasse aux sorcières, tous les positifs vont être mis dans le même sac. Quand Liberation s'en est pris à Stenton ils attaquaient un homme dangereux, si ces gars avaient attenté à la vie de Mitchell j'aurais compris mais ils ont frappé sur la foule, certes la majeure partie des gens hurlait des slogans à la noix mais bordel, dire des conneries quand on est victime de l'effet mouton ça fait pas des gens des coupables, ils ont mis le feu aux poudre et si ces gars sont de Liberation je peux te dire que c'est la guerre que je vais leur déclarer. Jusqu'à présent je considérais que nous avions les mêmes buts mais la fin ne justifie pas tous les moyens. J'ai vu des femmes et des enfants en sang, un homme a aidé une femme a mettre au monde son bébé dans le chaos, c'est ça qu'on veut? Un monde de chaos?

Je secouais la tête et observait mon poignet.

- D'ailleurs si ma trace peut pas être effacée des videos, je suis un danger potentiel pour l'Underground, je vais devoir dégager ma puce ou qu'on me fabrique une fausse identité mais ma vie dehors vient d'être détruite je dois repartir de zéro pour avoir été au mauvais endroit au mauvais moment. Le MTT fera pas dans la dentelle et Mitchell va voir sa côte remonter, quand la peur naît parmi la foule les extrêmistes sont toujours vus com... argh...

Merde je n'avais pas pensé sentir la douleur si intensément quand Camy m'a remis l'omoplate.

- Bref... ca fait pas nos affaires.

J'avouais, j'aurais volontiers pris un bon whysky la maintenant.



Revenir en haut Aller en bas
http://www.darkover.fr/
Reese Owen
avatar
Reese aurait dû être là-bas. Pour protéger Skandar et aider Maze. Mais il avait également dû maîtriser Camy qui n’était pas encore pleinement remise de la balle qu’elle a prise quelques semaines plus tôt. Du moins, dans sa tête, elle n’était pas remise et il avait refusé, de manière catégorique, qu’elle y aille. Il avait failli la perdre une fois et entendait que ce risque ne se reproduise jamais. Alors aux premières images, il avait compris que l’Underground serait bientôt en effervescence. Maze et Logan n’étaient pas les seuls là-bas. Amber aurait pu y être aussi, elle travaillait à la Waleman. Maddison manquait également à l’appel, Dieu seul savait où se trouvaient les membres de l’underground à cette heure-là. Et Elvis n’était pas un combattant, quant à Skandar, il apprenait. Voir ce dernier rentrer en un seul morceau avait été le soulagement de sa vie.

En passant à côté de Logan, Reese lui tapota la nuque.

« Ca va, gamin ? » Et avec l’approbation du jeune homme qu’il connaissait depuis longtemps, maintenant, il acquiesça et continua sa veille. Maddison était au chevet de Matt et vu son humeur, il préféra s’en tenir à l’écart pour l’instant. Il demanda simplement à Bogdan ce que Matt faisait sur les lieux. Le garçon lui répondit qu’il l’ignorait, mais qu’il avait dû jouer des coudes avec Maze pour l’éloigner d’une femme à moitié hystérique. Comme Reese le craignait… Il avait des membres de l’Underground partout. Il croisa les bras à côté de Maze pendant que Camy s’occupait de lui. Il aimait la voir dans ce rôle. Ici, elle ne risquait rien et les gens avaient besoin de ses conseils.

« Ce chaos a toujours existé, il a juste aujourd’hui pris une image. » Reese soupira en se passant une main sur le visage. Il avait des difficultés à analyser toutes les informations.

« Ca ne ressemble pas à Liberation, non. Ils n’ont jamais agi de cette manière, s’ils devaient le faire, pourquoi maintenant ? »

« Ce n’était pas Liberation. »

Reese tourna la tête pour voir Maddison alors qu’elle posait une main sur l’épaule de Maze pour l’apaiser. Oui, pour l’apaiser. Le geste ne lui échappa pas. Il n’avait plus entendu Maze et Maddison se disputer depuis des mois et le calme qui régnait entre eux l’avait presque rendu sourd au point qu’il n’avait même pas trouvé ça étrange. C’était comme si tout à coup, le bourdonnement dans son oreille s’était éteint et qu’il pouvait enfin se concentrer. Quoi que ces deux là se soient dit, il en était content. Mais il ne put s’empêcher de s’imaginer des choses et il ne cessa de se demander ce qu’ils avaient pu se confier pour en arriver à un tel stade de… « normalité » ? Le leader plissa les paupières.

« Tu es si catégorique parce que ? »
« Parce que ce que tu viens de dire est juste. Ce n’est pas leur façon d’agir. Ils sont discrets, attentifs, observateurs et n’ont pour cible que des têtes d’affiche. Ils ne sont pas stupides, ni suicidaires. »
« Ce sont des extrémistes, ils sont… »
« Ce n’est pas. Liberation. Owen. Ca n’a rien à voir avec Liberation. Pour ce que l’on sait, ils ont peut-être des blessés au compteur, eux aussi. Ils ont peut-être perdu des membres, même. Nous avons de la chance que tout le monde soit rentré, il nous faut espérer qu’ils passeront tous la nuit. »

Maddison faisait référence à Matthew, plus particulièrement. S’il était sorti d’affaire, elle ne serait rassurée, et Reese aussi, qu’une fois qu’il aurait retrouvé des couleurs et que la fière serait tombée. Mais son ton calme et bien assuré intrigua le leader de Salvation. Il se gratta la joue avant de reprendre.

« Maddison, je peux te parler une minute ? »

Et son propre ton calme mis la puce à l’oreille de Maddison mais elle n’en montra rien. Elle baissa une seconde les yeux et acquiesça. Elle sourit à Maze toutefois en lui tapotant doucement l’épaule.

« Ne t’en fais pas pour les vidéos, on s’en occupe. Inutile de retirer ta puce. »

Elle lui sourit un peu plus et acquiesça du menton à Camy - autre marque étrange venant de Maddison - et la jeune femme suivit Reese hors de la pièce, alors qu’il plaçait une main dans son dos. Le genre de geste qu’elle-même portait à des suspects lorsqu’ils se montraient coopératifs : Je ne te menotte pas parce que tu viens de toi-même, mais si tu essayes quoi que ce soit, je te retrouverai.


« When you stay long enough, you start fooling yourself into thinking that this is... how it's always gonna be. Then you remember what this place'll look like when it's on fire and... you realize you'll do whatever it takes to keep from watching it burn again. I want you to hear this in no uncertain terms. Someday one of these things is gonna kill you. »
Revenir en haut Aller en bas
Matthew Ethan Dare
avatar
Contrairement à ce que certaines personnes pensaient ce n'était pas la chance qui avait maintenu Matthew en vie jusque là ou du moins pas que cela. C'était aussi et surtout grâce à la générosité de l'éclair qui s'était abattu près du petit groupe qui « kidnappait » le jeune homme devant le tribunal et qui octroya au technopathe le regain d'énergie nécessaire à sa survie.

______

C'était le noir, le noir total. Les gens s'affairaient autour de lui sans que il en ait conscience. On l'avait transporté, balloté, soigné et... rien. Néant. Jusqu'à ce qu'une sonnerie retentisse une fois puis deux fois... Son téléphone. Il palpitait contre lui avec juste une maigre barrière de tissu entre leurs deux peaux. Et il le sentit. D'un seul coup la mélodie qui s'échappait du portable gargouilla et se stoppa comme un jouet qui arriverait au bout de ses piles. Et Matt l'avala. Il goba l'énergie qui traversa sa jambe en la faisant trembler avant de disperser l'énergie reçue dans tout son corps en un délicieux frisson qui lui tira un soupir. Sa tête roula sur le côté pour venir se bloquer contre une des machines de l'infirmerie collée à son lit et bientôt il y eut comme un grésillement dans la pièce. Toutes les machineries s'éteignirent pendant quelques battements de cœur puis elles reprirent normalement. Enfin presque. Si les lumières et la ventilation reprirent leur cour normal les machines de l'infirmerie elles se mirent à palpiter comme un cœur qui bat. Plus précisément elles vibraient au rythme du cœur de Matthew, le nourrissant de leur vie et de leur amour. Sa main bougea lentement et vint se poser contre une machine proche tandis que le voile qui le retenait dans le néant s'évaporait peu à peu. Et tous purent entendre un bourdonnement venant des machines qui ressemblait à s'y méprendre à un ronronnement. Ronronnement qui fut entonné en choeur par le technopathe jusqu'à ce qu'il ouvre les yeux. Des yeux qui étaient les siens sans l'être vraiment, rendus lumineux par toute la quantité d'énergie qu'il venait d'aspirer en lui.  Nul doute qu'ils brillaient dans l'obscurité comme deux lumières... Blanches ? Bleues ?

______

Du fin fond du néant j'avais ressenti comme une faible impulsion d'électricité qui parcourait mon corps, tellement faible qu'elle était indistincte. Et puis elles m'avaient nourri. Toutes ces machines autour de moi, ces sources d'énergie que je ressentais dans chaque fibre de mon corps... Je ne saurais dire si c'était moi qui les attirais jusqu'à moi ou si c'était elles qui s'offraient en ressentant mon besoin. Je me connectai à elles et communiquai sans paroles. C'était plus comme des sensations, des sons, des pulsations et de la lumière, beaucoup de lumière. Je me baignais dedans comme un bébé dans le ventre de sa mère puis m'y roulais tel un chat heureux et m'y vautrais en ronronnant. J'étais bien, très bien même. Je m'y détendais comme on le ferait dans un bain chaud saupoudré de bulles aériennes, les grains de sel odorant s'effaçant dans l'eau. Et puis d'un seul coup je me rappelai les derniers évènements. Le tribunal, le groupe de terroriste, Sunny, la balle... Sunny qui se penchait sur  moi... Sun ! C'était elle qui m'avait appelé, mon téléphone m'avait transmis cette information !

C'est à ce moment-là que je repris vraiment connaissance et que mes yeux s'ouvrirent sur ...l'infirmerie de l'Underground ? Bien sûr confusément les machines m'avaient paru familières... Je tournai la tête pour mieux voir ce qui m'entourait, oui c'était bien l'infirmerie mais... qu'est-ce que je faisais là ? Le dernier lieu dont je me souvenais c'était le parvis du tribunal. Je clignai des yeux, confus, et la lumière qui les habitait disparue. Je n'étais pas seul dans la pièce. Echo, Bogdan, Logan, Maze, Camy il y avait du monde à Résistance aujourd'hui et j'étais loin d'être le seul blessé. Mais bon sang qu'est-ce que j'avais chaud et mal au ventre ! Enfin moins mal qu'avant. Je baissais mon regard sur mon abdomen et y découvris un pansement propre, je parierai presque que ma blessure avait été résorbé par un pouvoir ou alors les anti-douleurs faisaient vachement effet. Bigre, je me sentais nettement moins bien maintenant que j'étais revenu à la réalité. Je passai une main dans mes cheveux moites avec une grimace puis mon attention se porta sur Logan assis sur le rebord d'un lit qui côtoyait le mien, il n'avait pas l'air trop mal en point vue d'ici.

- "Tu n'saurais pas comment je suis arrivé ici par hasard ?"

Oh on m'y avait porté c'était certain mais qui ? Je n'étais pas prévu au programme personne ne pouvait donc se douter que j'étais là-bas. Et puis écarquillant les yeux je réalisai que je n'avais pas vu Elvis, je me redressai sur les coudes malgré la douleur pour vérifier si je ne le voyais pas dans la salle et reportai son attention sur Logan.

- "Et Elvis il s'en est sorti ?"


De tous les nôtres qui étaient sensé être au tribunal en ce jour il était le seul qui manquait à l'appel. Peut-être était-il juste en train de vaquer à ses occupations habituelles...


Revenir en haut Aller en bas
Logan Jackson
avatar
J’ai secoué la tête « Il faut bien une première fois à tout. » en répondant à Reese. J’aurais voulu trouver un moyen de tourner en dérision le fait d’avoir ma première blessure de guerre, mais cela aurait donné faux et forcé alors j'ai préféré jouer sur le double sens.

Tout ce fourmillement de personnes dans l’infirmerie, bien qu’inévitable me donnait le tournis. Chacun avait son occupation propre et les regards en disaient long sur la somme d’épuisement moral et physique qui planait. De mon côté, je me sentais parfaitement inutile. Pas assez touché pour avoir perdu connaissance mais assez pour me mettre sur le carreau. J’ai regardé sur le lit voisin Matthew qui était veillé par Maddie, et je n’ai pas très bien compris pourquoi elle paraissait plus proche avec lui qu’elle ne l’était avec moi. Non… je me mentais à moi-même, en réalité je ne voulais pas le savoir. J’avais encore trop d’amertume pour être capable d’un raisonnement sensé.

La discussion autours de moi entre Maze, Reese et Maddison se mit à tourner autours des responsables de l’attaque et Libération. Je me suis mis à revoir le positif pyromane qui m’avait pris en grippe et son visage lorsque j’ai tiré sur la gâchette avec détermination. Quelque chose avait déjà commencé à s’effriter en moi à ce moment là. Mes convictions les plus sûres s’envolaient et j’avais l’impression de ne plus rien savoir.  D’une pensé à une autre, j’en suis venu à Amber. Je revenais souvent vers elle dans mes moments sombres. Pourtant, elle n’était pas, sachant où elle travaillait et la proximité à laquelle elle aurait pu être, tout était possible.

«  Quelqu’un sait si la Waleman est mêlée à ce qui vient de se passer ? »  

A côté de moi je perçus Matt qui revenait à lui.

«  Hey champion ! Non, aucune idée, on m’a ramené inconscient alors il y a encore tout un passage que j’ai loupé après l’explosion mais je sais que tu es sacrément chanceux avec tout ce que tu as reçu d’être ici. » j’ai passé les pieds de l'autre côté du lit pour me tourner plus face. Le haut de mon bras était maintenant impeccablement plaqué dans un bandage et de ce fait réduisait mes mouvements

«  Je n’ai pas revu Elvis depuis… mais je sais qu’on est tous rentrés à l’Underground, avec des degrés variables ‘d’amochage’ mais personne n’est en état critique. Tu te souviens de ce qui t’es arrivé au moins ?»





" Most people think Time is like a river, that flows swift and sure in one direction but I have seen the face of time and can tell you they are wrong. Time is like an ocean in a storm, you may wonder who I am and why I say this. Sit down and I will tell you a tale like none that you have ever heard. "
Revenir en haut Aller en bas
Maze Ellis
avatar
Je ne pouvais qu'être d'accord avec Reese finalement, aujourd'hui la peur ambiante avait trouvé un nouvel écho, une nouvelle image et cela aurait de lourdes conséquences sur l'avenir mais nous ne le verrions que d'ici quelques jours, les premières graines semées prendraient racines à ce moment la.

Matt semblait reprendre conscience et devisait avec Logan, aucun des deux n'avait l'air bien fringant mais au moins ils étaient vivants, personne ne semblait manquer au décompte, pas de mort donc, et si Samiha avait été extraite nous aurions d'ici peu une conversation déplaisante avec Reese.

Je répondis à Reese en secouant la tête.

- J'ai pas dit que c'était eux ça me semble trop différent de ce qu'ils ont déjà fait mais j'ai dit "si"...

Maddison s'approcha et avec la force de sa conviction et surtout avec sa connaissance si précise du leader de Liberation elle annonça que cela ne venait pas d'eux, et pour une fois je ne cherchais pas à argumenter, cela choquerait du monde, ils étaient habitués à nos différences de point de vue mais elle savait mieux que nous autres. Je n'ajoutais rien non plus, cela aurait été trop bizarre à mon goût que de reconnaître à haute voix que je la croyais sur parole comme ça. autant laisser le bénéfice du doute à la situation si particulière.

J'esquissais un sourire malgré moi.

- Oui oui, enfin je préfère être précautionneux, je doute qu'Evan et Archibald puissent effacer nos traces totalement en une simple pensée, vu la foule présente, ce sont des smartphones par dizaine qu'il faudra vider des videos sans parler des infos recueillies par le MTT, ils ont un sacré taf les pauvres.

Je grimaçais alors que Camy poursuivait son oeuvre et je me demandais combien de verre avaient pu se ficher dans mon dos. Quand Reese et Maddison furent partis je dis à Camy.

- Quand on parlait de trop compter sur ses pouvoirs, je crois que je viens d'en saisir le sens pour le coup, va falloir redoubler de vigilance et d'entrainement !

Je parlais pour moi mais je savais qu'elle avait à coeur elle aussi de se surpasser.


Revenir en haut Aller en bas
http://www.darkover.fr/
Maddison DeLuca
avatar
C’est le genre de jour où vous vous trouvez si faible que vous êtes prêt à tout… Même à révéler que vous savez qui est Liberation. dans le couloir, j’ai croisé les bras, le visage las alors que Reese me questionnait à voix basse. Les yeux vers le sol, je l’ai laissé m’incriminer de tout ce qu’il avait à me dire. Mes escapades nocturnes, mes retours à l'Underground secouée par le travail sans vouloir en parler, mes cachoteries depuis un moment et maintenant cette obsession pour Liberation. J’étais prête à tout lui dire, pour qu’on en finisse, qu’on puisse avancer… Après tout, Reese était mon meilleur ami, non ? Pourtant, il ne savait pas la moitié de ce que Jefferson savait sur moi. Mais je ne voyais ce dernier qu’au travail et il ne posait jamais de questions. Reese faisait intégralement partie de ma vie de tous les jours et… Il posait beaucoup de questions. Il m’a claqué l’épaule pour me faire réagir mais je n’arrivais pas à raisonner clairement.

« Hey, je te parle. »
« Oui, mon Capitaine. »
« Oh non, D, tu ne vas pas jouer au bon soldat aujourd’hui avec moi, ça ne prend plus. »

J’ai soupiré en me passant une main sur le visage et j’ai rouvert les yeux sur lui. Reese était intrigué mais aussi inquiet.

« Quoi, Maze a le droit de savoir mais pas moi ?! Tu sais ce que tu fais, au moins ? »

J’ai pris mon courage à deux Yu, j’ai ouvert la bouche et j’allais lâcher… Je ne sais pas ce que j’allais dire, les mots ne me sont jamais venus naturellement, je n’ai jamais su comment lui dire d’une façon délicate ou rassurante, sans l’alerter sur la bêtise que j’avais commise en laissant l’Underground dans l’ombre. mais les lumières du couloir se sont éteintes subitement. Reese et moi avons levé les yeux vers les lumières de sécurité et des membres ont commencé à poser des questions. Puis, le courant est revenu et le couloir s’est à nouveau éclairci. J’ai froncé les sourcils mais c’est Reese qui a tourné les talons en premier, abandonnant notre conversation subitement.



I've made some mistakes. And I paid for them. I just hope I don't have to keep paying for them my entire life.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.always-escalate.com
Reese Owen
avatar
Reese revint dans l’infirmerie et son regard se promena sur toute l’infirmerie alors que Echo posait une main sur le front de Matt.

« Qu’est-ce que c’était ?! »

Echo secoua la tête en soupirant. Elle aussi était fatiguée mais à présent, elle était surtout soulagée. Les blessés les plus graves étaient tous sortis d’affaire. Un miracle, certains auraient dit.

« Ce n’est rien. Matt vient de se réveiller. »
« Tout va bien à l’infirmerie ? J’ai eu une perte de jus ! »

Echo prit sa radio et la porta à ses lèvres avec un sourire.

« Oui, Elvis, tout va bien mais quelqu’un demande après toi, ici, je crois. »
Un silence et un sourire perçut de l’autre côté de la radio.
« Je savais bien que je connaissais ce ronronnement… »

Echo secoua la tête autant à l’attention de Logan que de Reese.

« Rien à voir avec la Waleman. Ils sont bien trop perfides et vicieux pour faire une chose pareille. Je les connais bien, j’aurais moi-même plus facilement pensé à Liberation. Ces gars-là ont une base de données de partisans dont ils ne sont peut-être pas au courant. N’importe qui peut agir en leur nom. »

Reese acquiesça et y réfléchit un instant, les bras croisés en se mordant la lèvre. Ses pensées volaient à toute allure et il avait du mal à s’organiser dans sa tête.

« Toi et moi, on n’a pas fini notre discussion. »

Reese laissa Maddison auprès de Logan après l’avoir mise en garde avec un index sous son nez et il s’en alla vers Bogdan pendant que Camy s’occupait de Maze. Il n’avait pas fini de faire le tour des rapports de ce qui s’était passé. Maddison le suivit des yeux avant de reporter une main sur l’épaule de son frère avec un sourire, aussi convaincant qu’elle le pouvait, c’est à dire, à cet instant : pas radieux.


« When you stay long enough, you start fooling yourself into thinking that this is... how it's always gonna be. Then you remember what this place'll look like when it's on fire and... you realize you'll do whatever it takes to keep from watching it burn again. I want you to hear this in no uncertain terms. Someday one of these things is gonna kill you. »
Revenir en haut Aller en bas
Camy Adriacco
avatar
Camy écoutait le raisonnement de Maze tout en continuant à retirer le verre fiché dans sa peau. Elle tachait d’être aussi précautionneuse que possible, mais elle se doutait qu’il devait souffrir le martyr.
« C’est vrai que Liberation n’a jamais donné l’impression de vouloir s’en prendre gratuitement à des civils… »
Elle fut interrompue par l’arrivée de Reese, puis de Maddie. Elle avait levé les yeux, mais au final, c’était l’affaire des trois leaders, et après tout… Elle était occupée. Mais quand Maddie asséna sa vérité sans que personne et surtout pas Maze ne lui rétorque quoi que ce soit, elle fronca les sourcils. Reese devait aussi sentir un loup quelque part, pour vouloir parler à Maddie en privé, sans imaginer que cela puisse concerner Samiha. Elle n’avait quasiment pas croisé l’amnésique durant le temps qu’elle avait passé parmi eux, accaparée qu’elle avait été par Skandar, Archi et ses déboires de mémoire. Et Camy avait eu elle même d’autres chats à fouetter que de se préoccuper d’une perdue lambda sans importance - à ses yeux. Elle n’avait donc pas noté que Samiha n’était pas là où elle aurait du être.
Elle ignora aussi la mention à Archi, préférant se concentrer sur les blessures de Maze. Elle retira d’ailleurs un peu vachement un éclat enfoncé un peu profond.

Lorsque la lumière vacilla, elle eut le réflexe de lever les yeux vers les panneaux éclairants avant de réaliser que ca ne venait pas forcément de là. Elle entendit du bruit du côté de Matt et sourit en constatant qu’il était revenu à lui. C’était déjà encourageant.
Elle revint à sa besogne où il ne restait en réalité que l’énorme morceau fiché en bas du dos.

« Tant qu’on continue à apprendre, c’est bon signe finalement… Je t’aiderai dans ton labeur. Enfin… si t’as besoin d’un sparring partner… » Dit-elle en lui tapotant l’épaule. Avant de réaliser qu’elle allait peut être lui faire mal. « Ouille… Désolée… BON… » Elle regarda l’éclat avec un soupir genre « on y va » « Ca va faire mal… Serre les dents, crie, ce que tu veux… Mais ne bouge pas… » Elle leva le nez, le temps de repérer un des soigneurs pour l’aider, parce qu’elle subodorait que la plaie allait pisser le sang, une fois le morceau de pare-brise retiré.
Elle fit passer la pince dans la plaie de chaque coté du morceau, aussi loin que possible pour éviter de le casser dans la plaie. Ca obligerait à faire intervenir un chirurgien, et si on pouvait s’en passer…
« Que ce soit Liberation ou non, on le saura vite. Ils se sont toujours fendu d’une revendication lorsqu’un coup était leur oeuvre. Je doute qu’ils dérogent à leur règle maintenant. » Lanca-t-elle d’un ton un peu distrait et pour cause. Elle prit son temps pour retirer l’éclat, s’assurant qu’il ne cassait pas en cours de route, occasionnant sans doute des douleurs charmantes à son patient, mais au final...
« HA ! » Elle laissa son assistant du moment faire les sutures et panser la plaie et se planta devant Maze, le morceau de pare-brise brandit dans sa mince hémostatique et un sourire victorieux. « Je l’ai eu… » Elle haussa deux fois les sourcils, ravie de sa connerie.
Elle suivit Reese des yeux un court instant avant de revenir à Maze. « Faudra attendre un peu, cela dit, avant de reprendre l’entrainement. Genre qu’on ait enlevé les fils... »



The storm is coming but I don't mind
People are dying, I close my blinds

All that I know is I'm breathing
Now

Revenir en haut Aller en bas
Yuna Crescent
avatar
J'étais au bar avec Alex, loin du tribunal et loin de me douter de ce qui se passait lorsque tout était arrivé: à une heure pareille, on avait que deux ou trois habitués, assis devant le comptoir, qui discutaient entre eux et avec Alex. Moi, j'étais un peu plus loin, occupée à faire du ménage: oui, voyez-vous, un endroit pareil, ça ne se nettoyait pas tout seul ! Matt avait été appelé par une amie pour aller la chercher chais pas où, Lexy ne serait là que ce soir, et l'apprenti cuisinier était occupé à préparer les nachos commandés par un des clients assis au bar. La routine, quoi... jusqu'à ce que le téléphone sonne. Je n'y ai aucunement fait gaffe - Alex en était bien plus près que moi, il pouvait bien répondre - jusqu'à ce que je comprenne que quelque chose n'allait pas.

Au ton d'Alex, il aurait fallu être con pour ne pas comprendre que quelque chose clochait. J'ai arrêté ce que je faisais et je me suis tournée vers lui quand je l'ai entendu parler de Matt. Blessé ? À l'hôpital et puis non ? J'ai froncé les sourcils, et au même moment, j'ai entendu un flash spécial à la radio parlant d'une attaque de pro-Positifs extrémistes sur le parvis du tribunal... il aurait fallu être con, encore une fois, pour ne pas faire le lien. Une manifestation était prévue aujourd'hui pour le procès, des gens de l'Underground y allaient - je ne me souvenais pas que Matt ait prévu y aller, mais je ne le connaissais pas tant que ça, au final. Et s'il y était allé, qu'il avait été blessé, et qu'on ne le trouvait pas à l'hôpital... j'osais espérer que quelqu'un de l'Underground s'était chargé de le ramener à Echo illico.

J'ai senti Alex prêt à exploser et à retourner la Terre entière, et je me suis empressée de le prendre par le poignet et de le traîner dans la cuisine. "Okay, okay, Alex, respire. Regarde-moi." J'ai cherché son regard. Il était en panique, et je le comprenais: lui et Matt étaient très proches, et de ne pas savoir où il était et dans quel état, ça devait le rendre dingue. "Je sais où est Matt." J'espérais, en tous cas. "Je vais aller le voir, je vais m'assurer qu'il va bien, et je vais te dire exactement dans quel état il est, même que si après tu veux lui donner des fleurs et du chocolat, je lui emmènerai, mais tu ne peux pas me suivre, tu m'entends ? Tu restes ici, tu m'attends, et surtout, surtout tu ne me poses jamais la question de savoir où je vais." Je l'ai senti prêt à protester, mais je l'ai coupé aussitôt: "Tu me fais confiance, hein Alex ? Dis-moi que tu me fais confiance." Je sentais que c'était dur, mais il a hoché la tête, et je l'ai pris brièvement dans mes bras. "Je m'en occupe, c'est promis."

D'un coup, j'ai pris ma veste et je suis sortie par la porte de derrière: m'assurant que personne ne me voyait - c'était franchement pas le moment de me faire remarquer, quoi que tout ce qui ressemblait de près ou de loin à un flic devait être au tribunal - je suis disparue pour réapparaître plus loin. L'Underground était beaucoup trop loin pour que j'y transplane direct, mais de saut en saut, j'ai couvert la distance plus vite que quiconque pouvait le prétendre, et en un temps record, je passais la porte de l'infirmerie comme une tornade. "Matt !" On devait se demander pourquoi je me souciais de Matt en particulier, on n'était pas si liés à l'Underground, mais je travaillais avec, et l'inquiétude d'Alex avait eu vite fait de déteindre sur moi. Je me suis précipitée vers lui malgré Echo qui protestait de mon manque de calme pas approprié à un endroit et une situation pareille: il avait l'air dans un sale état, mais il était vivant, alors ça allait. "Nom de Dieu," ai-je fait en remarquant vraiment son état, "T'as fait quoi, tu t'es pris pour Maze ?!" En parlant de Maze, Camy était occupée à lui retirer un énorme bout de vitre de l'épaule: j'ai haussé les sourcils. Depuis quand Maze Ellis se prenait des blessures ?! J'ai regardé autour de moi, les yeux ronds comme des assiettes. "Okay, les amis, what the hell ?!"


"I had a plan."
"You ? A plan ?"
"Yes. A good one. Carefully laid out. But I got bored."
Revenir en haut Aller en bas
Maze Ellis
avatar

J’avais surtout parlé à chaud en exprimant à haute voix mes pensées et avec du recul c’était assez évident que cette action ne ressemblait pas à Liberation mais sur le coup le doute pouvait être permis. Un instant j’ai eu la désagréable impression que le simple fait de mentionner Archibald avait provoqué un geste bien plus vif de la part de Camy, à moins que peu habitué à sentir la douleur je ne me sois trompé bien entendu.

J’esquissais un semblant de sourire à la réponse de mon infirmière personnelle du jour.

- Avec plaisir, ça changera et tu auras surement des idées d’entrainement. J’avais pas songé pouvoir voler un jour et devoir gérer ce sur quoi j’atterris, c’est con mais je me ferai plus prendre au piège de ce genre de choc. Et du coup ton don d’anticipation pourrait aussi m’aider à affronter quelqu’un qui prévoit mes actions et donc mes failles. Persuadé…

J’arrêtais ma phrase en cours de route quand elle tapota mon épaule, décidément quand on ne sait plus ce que c’est que de ressentir des choses, on galère un peu à gérer ces dernières justement.

- Je ne bouge pas promis.

Et j’inspirais profondément pour ne pas être pris au dépourvu, le calme, je savais l’atteindre et cela me permettait aussi de me reprendre.

- Je pense que peu importe qui a agi, le but étant de marquer les esprits il faut donner son nom, revendiquer son acte, les prochaines heures seront cruciales de ce point de vue la.

Je sentis le morceau de métal sortir de ma chair, c’était violent, douloureux mais c’était aussi bon, non je n’étais pas maso, je n’aimais pas souffrir mais pour la première fois depuis longtemps, je me sentais vivant et pas seulement incassable.

Je tournais la tête vers Camy le regard rieur.

- Attendre ? Tu plaisantes, c’est pour les mauviettes la patience non ?

Yuna choisit ce moment la pour faire son apparition avec fracas comme souvent, une tornade venait de débarquer en un clignement de paupière.

- Bienvenue en enfer Yuna et content de voir que t'es entière.


Revenir en haut Aller en bas
http://www.darkover.fr/
Camy Adriacco
avatar
Les petites élucubrations de Maze lui tira un sourire. Il est vrai qu’elle n’avait jamais utilisé son pouvoir pour l’entrainement des autres, mais après tout, pourquoi pas ? Ca ne serait peut être pas tres efficace cela dit, si ca devait être par tranches de cinq minutes.

Elle avait serré les dents le temps de sortir le morceau dangereux. Elle avait vraiment eu peur d’échouer, mais finalement, tout s’était bien passé. Alors quand Maze lui rit au nez lorsqu’elle lui suggérait d’attendre que sa plaie soit à peu près cicatrisée, elle lui retourna une grimace amusée.

« Les têtes brûlées finissent enchainées au lit, c’est ca que tu veux ? Parce que ca peut s’arranger, tu sais… » Lui rétorqua-t-elle avec un sourire angélique, lui agitant la cause de sa blessure sous le nez.

Et puis Yuna débarqua. Maze l’accueillit, et Camy se lanca dans le sarcasme.
« Je sais pas si elle l’a jamais été. Entiere je veux dire. » La blague était facile, et elle savait que Yuna pouvait partir vite, alors la provoquer était un petit jeu qui lui plaisait : combien de temps pour la gonfler ? Et puis maintenant qu’on savait que tout le monde était rentré entier, on pouvait se permettre de faire de l’humour.



The storm is coming but I don't mind
People are dying, I close my blinds

All that I know is I'm breathing
Now

Revenir en haut Aller en bas
Matthew Ethan Dare
avatar
- "Une explosion ?"

La réponse de Logan me laissa confus, je ne me souvenais d'aucune explosion mais en même temps je m'étais vite retrouvé inconscient... Dans quel état avait fini le parvis du tribunal ? Il n'était déjà plus très beau à mon dernier souvenir, je n'osais penser à tous les morts qu'une explosion représentait.

- "Je devais déjà être inconscient... Elle a touché beaucoup de monde ?"

Et Sunny, avait-elle survécu ? Si l'explosion... Non elle était à côté de moi, si je n'avais pas été touché il n'y avait pas de raison qu'elle le soit. N'est-ce pas ? J'étais visiblement troublé et le brusque mouvement que j'avais fait pour me redresser sur les coudes se faisait sentir. S'énergiser ne guérissait pas, ça n'enlevait pas la douleur non plus. Je me recouchais sous la douleur, le teint encore plus pâle, quand Echo posa une main sur mon front. Je la laissais faire, moi-même bien conscient de la fièvre, et regardai Reese et Maddie débarquer. Je les écoutai et appris que  j'avais... fait quelque chose. Je me souvenais d'avoir aspirer de l'énergie, de m'être laisser bercer par les machines mais je ne pensais pas que cela avait eu des répercussions visibles et pourtant même Elvis avait perçu une perte de jus de là où il était. Heureusement que je n'avais rien fait sauter et que personne n'était blessé au point d'avoir besoin d'aide artificielle pour survivre.

J'affichais brièvement un sourire d'excuse qui tenait plus de la grimace à l'attention de Reese et Maddie.

- "Désolé pour..." - Je haussai une épaule et fis un vague signe de la main, je ne savais même pas comment ça s'était répercuté même si j'avais bien une petite idée – "ce qu'à fait mon pouvoir."

Je rendis à nouveau mon attention à Logan et entrepris de répondre à sa question.. Vous avais-je dis que j'étais soulagé qu'Elvis aille bien ? Eh bien c'est fait.

- "Je me souviens de m'être pris une balle après plusieurs coups de taser c'est déjà pas si mal"
-Je jetai un regard à ma cheville - "Et de m'être stupidement tordu la cheville aussi."

Je les laissai discuter entre eux de l'implication de la Waleman et de Libération, pour ma part je pensais qu'il s'agissait tout bonnement d'un nouveau groupe sorti de derrière les fagots mais j'étais trop fatigué pour prendre part au débat pour l'instant et ça, ça faisait longtemps que ça ne m'était pas arrivé.

Je commençais à somnoler quand j'ai entendu qu'on criait mon nom et clignai des yeux pour découvrir Yuna, c'était assez surprenant d'ailleurs. Ne devait-elle pas être au bar ? A moins que... Peut-être que Sun...

J'esquissai un pâle sourire.

- "Si je m'étais pris pour Maze c'est en morceaux qu'on m'aurait ramené ici."

Quand on voyait comment je m'en sortais sans avoir cherché à foutre la merde...

Etre affaibli n'aidait pas à garder un masque en place vous savez ? Mon inquiétude finit par transpercer et j'interrogeais Yuna fébrilement.

- "Tu as des nouvelles de Sunny ? Elle va bien ? Elle-"

Je m'interrompis puis ajoutai :

- "Et au bar, tout va bien ?"

J'avais été plus qu'étonné de la voir débarquer ici et foncer sur moi directement, était-ce dû à Alex ? Je me souvenais comment il avait réagi pour Jane mais je n'étais pas Jane non plus...


Revenir en haut Aller en bas
Logan Jackson
avatar
Si la Waleman n’avait rien à voir avec ce qui s’était produit, cela n’enlevait pas mon inquiétude. Cela voulait dire que l’on avait maintenant un groupe inconnu à prendre en considération. Et toujours rien à propos d’Amber, peut-être qu’elle était simplement bloquée dans les embouteillages ?

«  Bienvenu au club ! » Je désignais mon bandage. « Enfin, j’ai échappé au taser mais ça m’a pas empêché de recevoir une balle. Il y a eu aussi des vagues sonores assourdissantes avant que l'explosion ne prenne toute la place du tribunal. Quant au bilan des victimes, ça a touché beaucoup de monde oui. Mais je n'ai aucune idée précise. » Je me suis tourné vers les autres « Quelqu’un sait ? »

Maddie s’est postée dernière moi et me touchait l’épaule, dans un geste de réconfort, mais ce n’était pas ce que je ressentais. J’ai agité mon bras doucement pour marquer ma gêne et je lui ai attrapé la poignet de ma main valide pour finir par la lâché lorsque Yuna est apparue en trombe. J’ai haussé un sourcil surpris par cette irruption avant de reporter mon attention sur ma soeur.

«  Tu sais, je pense que ça m’a changé. Ou en tout cas, c’est en train. Je sais pas si c’est une histoire de traumatisme mais… Après ça, je ne sais même plus si je veux vraiment retourner à l’armée. Ma place est ici et je veux trouver qui sont les responsables. » J’ai serré mon poing.





" Most people think Time is like a river, that flows swift and sure in one direction but I have seen the face of time and can tell you they are wrong. Time is like an ocean in a storm, you may wonder who I am and why I say this. Sit down and I will tell you a tale like none that you have ever heard. "
Revenir en haut Aller en bas
Maze Ellis
avatar
J’avais mal certes mais les piques allaient et venaient et permettaient surtout de penser à autre chose.

- Oui c’est l’idée mais tu parles en connaissance de cause Camy n’est ce pas ?

Je secouais la tête de surprise en voyant ce qu’elle avait enlevé.
Et avisant Echo plus loin j’ajoutais.

- Je pense que Echo t’en voudras longtemps de ne pas lui avoir offert la possibilité de pouvoir m’ôter ce truc elle-même, elle désespère depuis trois ans de ne jamais me voir malade ou avec la moindre blessure.

Je souris malgré moi ensuite il était vrai que Yuna était spéciale, entière elle l’était mais la suivre était difficile au sens propre comme au sens figuré finalement. Je demandais ensuite à Camy si il restait encore beaucoup à faire dans mon dos pour la raison suivante que je lui exposais, ainsi qu’à Yuna de fait.

- Il faut que j’aille voir Matt, quand on l’a sorti du parvis avec Bogdan il était avec une femme, blessée elle aussi. Je mettrai ma main à couper qu’elle n’a pas cru un seul instant à ce que disait Bogdan et c’est surprenant car même moi j’en viens à le croire quand il use de ses capacités. Mais cette jolie blonde semblait tellement soucieuse de l’état de Matt qu’elle n’écoutait pas en fin de compte et j’ai peur qu’elle lance un avis de recherche sur Matt ce qui ne serait pas franchement bon pour nous.

Je tentais alors de me relever sans vraiment attendre un feu vert parce que Matt et Logan devisaient et donc ils étaient en forme pour répondre à mes questions. Mon regard se posa sur Camy espérant qu'elle m'aiderait parce qu'à froid, ça faisait mal et que je me refuserais à prendre un antalgique ou autre.


Revenir en haut Aller en bas
http://www.darkover.fr/
Yuna Crescent
avatar
"Hey !" J'ai levé un doigt vers Camy. "Je suis tout à fait saine d'esprit, ma mère m'a fait passer des tests !" Ouais, on avait déjà pensé que j'avais un déficit de l'attention... allez savoir d'où ils sortaient ça... J'ai posé une main sur le bras de Matt avec un petit sourire. "Au bar, ça va. 'Bro' est inquiet, voilà pourquoi j'ai rapliqué aussi vite. Il a fallu que je le persuade de ne pas poser de questions sur où et comment, mais je lui ai promis que je j'allais m'assurer que tu aies bien. Quant à Sun, euh..." J'ignorais qui elle était, mais je supposais que c'était l'amie pour qui il était parti plus tôt du bar ? Ça devait être elle au bout du fil, alors. "Elle est en état de s'inquiéter pour toi et d'appeler Alex pour savoir où tu es, ça doit aller."

J'ai levé les yeux vers Maze, qui en rajoutait une couche après Camy sur mon équilibre mental. "C'est ça," ai-je fait, "Mettez-vous à deux sur mon compte !" Vexée, j'ai croisé les bras, mais jje me devais quand même d'être d'accord avec la suite: c'est vrai que si un avis de recherche était lancé, on aurait du mal à se faire discrets... surtout que Matt était bien visible, il travaillait au bar. "Je m'en occuperai." Ou, plutôt, j'allais demander à Alex d'appeler la jeune femme en question pour la rassurer sur l'état de santé de Matt qui, pour l'heure, n'en menait pas large, mais au moins, il était vivant. J'ai regardé autour de moi, un peu anxieuse. "Est-ce que... est-ce que tout le monde s'en est sorti ?" Parce que là, je voyais les mal en point... mais est-ce qu'on avait pire que des mal en point ?


"I had a plan."
"You ? A plan ?"
"Yes. A good one. Carefully laid out. But I got bored."
Revenir en haut Aller en bas
Camy Adriacco
avatar
Elle avait répond par une grimace à la boutade de Maze.
« Sauf que j’ai un avantage que tu n’as pas… Personne ne résiste à une fille qui fait des yeux de cocker battu… » Et elle se fendit d’une démonstration pour la galerie, avant de répondre à Yuna, avec un sourire angélique : « On ne dit pas aux mourants qu’ils vont y passer, tu sais... » Ergo : tu es sure qu’on t’a bien tout dit sur les résultats de ces fameux tests ?

Mais elle n’eut pas l’occasion de taquiner Yuna plus longtemps : Maze avait décidé de se mettre debout. Comme ca, cash.
« Hey, hey hey…. Doucement… Sauf si tu veux faire plaisir à Echo effectivement ! Comme ca en plus elle pourra critiquer mon travail ! » Et avec une grimace de désapprobation toute maternelle et un regard au ciel impuissant, elle passa un bras sous celui de Maze pour l’aider à se redresser. Le geste était sur, et l’appui solide. Si Maze avait l’intention de l’épargner, il se rendrait vite compte qu’il pouvait compter sur elle pour faire la béquille de luxe, en tout cas au moins jusqu’au chevet de Matt.

« Quelqu’un qui résiste à Bogdan n’est pas normalement constitué… Je veux dire… Il m’a fait croire qu’il possédait une ferme d’orangers au Texas… et il était convaincant, le bougre ! » Elle leva le nez pour répondre à Yuna. Elle fut tenter de sortir une connerie, mais on ne plaisantait pas avec les morts. « Non, personne de chez nous. Mais il y a eu beaucoup de victimes sur place… Ces enfoirés on fait un massacre. »



The storm is coming but I don't mind
People are dying, I close my blinds

All that I know is I'm breathing
Now

Revenir en haut Aller en bas
Maze Ellis
avatar
Je faillis rire à la tête de Camy, ce qui m’en empêcha ? Le fait que cela me fasse mal. C’était agréable de sentir des choses mais fallait pas pousser , j’étais vraiment pas le genre de mec maso moi.

- T’es aussi dingue que nous à vivre ici, c’est tout ce qui compte va !

La situation n’était pas si catastrophique que cela du coup si Yuna connaissait la femme qui cherchait Matt, Sunn ? Ok je notais dans un coin de mon esprit. J’entendis aussi parler de Bro ?? Etait-ce le dénommé Alex et patron des lieux qui s’inquiétait pour Matt ? Possible aussi. Que savait-il de Matt et Yuna, encore un truc que je n’avais pas pris le temps d’éclaircir mais ce serait pour un autre jour visiblement.

- Merci de t’en occuper Yuna.

Camy m’aida à me lever et je n’hésitais à m’appuyer sur elle, pourquoi refuser l’aide proposée surtout qu’elle ne risquait pas de défaillir ou partir sur un coup de tête.

- C’est bon, on va faire en sorte qu’Echo soit juste dégoûtée de pas s’être occupée de mon cas.

Revenant sur le sujet de Bogdan et Sunny j’étais d’accord avec elle, c’était louche.

- Je pense que la majorité de ces protecteurs est mort sur le coup. Un homme aussi est mort, un metamorphe animal, il a été tué alors qu’il aidait une fille de ce que j’ai vu. Après parmi la foule il y a forcément des blessés graves, et certains mourront peut-être. Putain des innocents ont été visé par des extrémistes, tout ça pour quoi ? Chié à la fin.


J’étais excédé et surtout j’envisageai les conséquences éventuelles, le soutien que Mitchell ne tarderait pas à recevoir de ceux qui nous toléraient de loin et allaient maintenant nous classer parmi les monstres, terroristes et autres sobriquets.


Revenir en haut Aller en bas
http://www.darkover.fr/
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
[EVENT] Riot - Epilogue (Underground)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Children of Lux Aeterna :: ÉVÉNEMENTS :: DAY ONE: RIOT-