2076. Côte est des Etats-Unis. Megalopolis est le centre névralgique d'une guerre géo-politique mondiale depuis qu'un attentat biologique en 2026 a divisé l'humanité en deux populations bien distinctes : ceux qui se battent pour le futur, et ceux qui font avec le présent.
NAVIGATION

Partagez | 
 

 [MISSION Réussie - Camy/David] "Catch me if you can"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
David Foster
avatar
Février 2015

Tim Sachs… A tout juste 20 ans, il était déjà recherché dans plusieurs états. Braquages, effractions, il était passé maitre dans son art. Et il était vraisemblablement en ville basse. C’était, du moins, ce qu’affirmait Hatty. J’avais rarement des nouvelles de mon indic, mais quand il me filait des tuyaux de ce genre, c’était toujours du sérieux. Alors je ne mettais pas sa parole en doute, jamais.

Je raccrochai mon téléphone et me laissai aller contre le dossier de ma chaise, réfléchissant intensément. Ayant pris une décision, je me redressai subitement, pianotai sur mon clavier, imprimai une photo et me levai de mon fauteuil.

Arrivé devant la porte du bureau de mon chef, je frappai et entrai lorsqu’il m’en donna l’autorisation.

- Tim Sachs, ça vous parle ?

Je posai la photo sur le bureau devant lui et plantai mon regard dans le sien. Il attrapa la photo, l’étudia un moment et finit par hocher la tête en relevant les yeux sur moi.

- Evidemment. Pourquoi vous me parlez de ce gars ?
- Mon indic me dit l’avoir vu trainer dans la ville basse récemment.
- Il est sûr que c’est lui ?
- A 100%

Et je pouvais avoir confiance en Hatty, comme je le disais précédemment. Comme je le disais précédemment, ce type me fournissait toujours d’excellentes infos.

- Il est recherché dans plusieurs états et il est ici, à portée de main. On ne peut pas laisser passer cette occasion.
- Il a réussi à échapper à tout le monde jusqu’à présent. Qu’est-ce qui vous dit que vous pouvez y arriver ?

J’enfonçai les mains dans mes poches et haussai les épaules. Effectivement, c’était une bonne question. Je n’avais aucune certitude de pouvoir l’approcher suffisamment pour l’interpeler, mais qui ne tente rien, n’a rien.

- Je peux au moins essayer…

Le chef se laissa aller contre le dossier de son fauteuil, posa ses bras sur ses accoudoirs et me fixa un moment.

- Ok… et à voir votre tête, vous avez déjà une idée.

Je hochai la tête, mais ne développai pas plus. Le chef me connaissait assez bien pour savoir à quoi je pensais.

- Bon allez-y.

Je le saluai et me dirigeai vers la porte. Le chef m’interpella au moment où j’abaissai la poignée.

- Foster ? Faites attention, je ne pense pas qu’il soit dangereux, mais on ne sait jamais. Vous devriez impliquer votre coéquipière dans l’affaire.
- Je le ferai.

Je sortis de son bureau et me dirigeai tout droit vers celui de Camy.

- Tu bosses sur quelque chose de particulier en ce moment ? Parce que sinon, j’ai une mission à te proposer.

Je plaquai la photo de Tim sur son bureau et attendis sa réponse.


Revenir en haut Aller en bas
Camy Adriacco
avatar
Le bureau avait quelque chose de réconfortant, si elle y réfléchissait bien. S’ils traitaient des questions de vie ou de mort - un assassin à poursuivre entrait par exemple parfaitement dans cet catégorie - elle n’était pas personnellement concernée, contrairement à ce qu’elle pouvait faire pour l’Underground. D’abord parce qu’elle se sentait plus impliquée par l'organisation clandestine, ensuite parce qu’elle vivait les mêmes choses que ses ouailles.
Mais cantonnée par Reese depuis sa blessure à des taches purement administratives jusqu’à leur dernière dispute, elle appréciait plus que jamais d’être sur le terrain et qu’on lui confie du travail un peu plus dans ses cordes. Ca avait un effet apaisant, d’autant qu’elle avait encore du mal à démêler les fils de ses émotions depuis lors.

Ce jour là, elle était tranquillement - autant que possible en tout cas - en train de taper un rapport quand David vint se planter devant son bureau, déposant une photo devant elle.
Elle leva un sourcil équivoque dans la direction de son équipier avant de regarder vraiment le visage sur le papier glacé.
« Toujours pour mon équipier. On n’est déja pas sensés sortir l'un sans l’autre… » Lui dit-elle, mi figue, mi raisin. Elle étudia le visage du jeune homme, visage qu’elle connaissait plutôt bien : flic et Positive, elle se faisait un devoir de suivre attentivement les cas de Positifs qui transgressaient la loi. Ce n’était pas un cadeau pour eux en terme de réputation, mais souvent, ces Positifs étaient jeunes, en manque de repères dans une société qui ne cachait pas vraiment son rejet. D’autres étaient par contre de véritables enfoirés qui trichaient sciemment.
Tim Sachs entrait dans la première catégorie, et Camy savait que s’ils pouvaient le ramener dans le giron de l’Underground, ils pourraient peut être lui apprendre une autre facon de vivre. Mais pour cela, il fallait lui mettre la main dessus, ce qui n’était pas facile, puisque de toute évidence, le jeune homme était un passe-muraille de talent...
Enfin chaque chose en son temps. Pour commencer, pourquoi David le lui mettrait sous le nez de la sorte ?

« Jolie cible. » Dit-elle en croisant le regard azur de son partenaire. « Et je parie que tu as du neuf le concernant, c’est ca ? »



The storm is coming but I don't mind
People are dying, I close my blinds

All that I know is I'm breathing
Now

Revenir en haut Aller en bas
David Foster
avatar
J’adressai un sourire en coin à Camy. Cela faisait quelques mois qu’on travaillait ensemble. Et même si on n’était pas encore hyper soudés, on s’entendait bien. C’était déjà un bon début.

- C’est pas faux…

Et c’était précisément ce qui me gênait dans le travail d’équipe. J’aimais pouvoir me déplacer, enquêter, sans être obligé d’en parler à quelqu’un. J’aimais suivre mon instinct, agir à ma façon sans être obligé de me demander si cela ne mettrait pas en danger mon coéquipier. S’inquiéter pour son coéquipier, c’était occuper son esprit, ne pas être totalement à ce qu’on faisait. Et je n’aimais pas ça. Et pourtant, il m’arrivait de reconnaitre qu’avoir un coéquipier, c’était sympa aussi. Il nous tenait compagnie pendant les planques, il assurait nos arrières lorsqu’on jouait les infiltrés, il réfléchissait aussi bien que nous et pensait parfois à des trucs qu’on aurait oublié.

J’enfonçai mes mains dans mes poches tandis que Camy regardait la photo de Sachs. Moi, pendant ce temps là, j’observai son expression. Elle le connaissait. Enfin, de nom, de réputation, comme moi. En même temps, qui ici ne le connaissait pas ? Nous étions au siège du FBI et il faisait assez parler de lui depuis quelques temps pour qu’il n’y ait pas un seul représentant des forces de l’ordre dans cette ville qui ignorât son nom.

Je lui souris plus franchement, poussai quelques dossiers et m’assis à moitié sur son bureau, un pied se balançant dans le vide et l’autre bien campé sur le sol.

- Mon indic l’a aperçu en ville basse. Le chef nous donne l’autorisation de nous lancer à sa poursuite. Je ne sais pas si on a des chances de l’attraper, mais si on ne tente rien, on ne le saura jamais. Ce qui est sûr, c’est qu’une occasion pareille ne se représentera certainement pas de sitôt.

Je me penchai vers elle en la fixant dans les yeux.

- Alors, qu’est-ce que tu en dis ?


Revenir en haut Aller en bas
Camy Adriacco
avatar
Camy s’etait radossée à son siège et avait rendu un large sourire à David. Elle commencait à comprendre que le travail d’équipe n’était pas forcément son truc, au Foster. Trait que partageaient la plupart de ceux qui bossaient sous couverture : tellement habitués à ne compter que sur eux-memes sur le terrain, ils en venaient à considérer tout partenaire comme une entrave à leur travail. Elle ne pouvait pas vraiment lui en vouloir, pour avoir travaillé avec sa part de boulets. Mais le fait était qu’ils étaient un binome par décision de leur chef et étaient donc tenus de travailler ensemble.

Après avoir donc analysé la photo, elle écouta David, nonchalamment installé sur son bureau, lui expliquer qu’un de ses indics avait repéré Sachs en Ville Basse. Grande nouvelle. Sachs avait écumé quelques Etats, et voila qu’il se pointait à Polis District ? Camy y vit un signe - sans qu’elle y croit vraiment à dire vrai. Elle savait d’avance ce qu’on lui dirait à l’Underground : la prison n’arrangerait rien au gamin… C’était à eux de régler le probleme, pas à l’Administration.

Elle joua un peu avec la photo en se mordillant la lèvre, les yeux dans le vide à réfléchir au meilleur angle d’attaque avant de répondre :

« J’en dis qu’il ne restera pas à Polis District indéfiniment si on en croit ses errances depuis tout ce temps. Si on veut le choper, c’est maintenant. Le plus dur, ca va être de l’approcher. Enfin… Faut d’abord savoir où il traine exactement. J’ai envie de te dire que celui qui pourrait nous renseigner, c‘est ton indic… On devrait aller le voir pour les détails… »



The storm is coming but I don't mind
People are dying, I close my blinds

All that I know is I'm breathing
Now

Revenir en haut Aller en bas
David Foster
avatar
Je hochai la tête et me relevai de son bureau. J’étais d’accord avec elle, une occasion comme celle-ci, on ne pouvait pas la laisser passer. Pourquoi avais-je été voir le chef pour lui en parler à votre avis ? Je n’étais pas certain de nos chances de réussite néanmoins. Mais c’était à moi qu’Hatty en avait parlé et à ce que je sache, aucun autre agent, hormis Camy et moi, n’était au courant de la présence de Sachs en ville.

Je retournai vers mon propre bureau sans dire un mot. Je n’étais pas un grand bavard, et mes actes parlaient souvent d’eux-mêmes. Camy serait en mesure de comprendre que je m’apprêtais à appeler Hatty pour en savoir plus. Pourquoi le dire dans ce cas ? C’était l’évidence même, c’était comme enfoncer une porte ouverte. Et je n’étais pas du genre qui parle pour ne rien dire. Pas quand j’étais moi-même en tout cas.

Je décrochai mon téléphone et composai le numéro d’Hatty. Quelque chose me disait que s’il n’en avait pas dit plus la première fois, c’est qu’il n’en savait pas plus. A moins qu’il n’attende quelque chose en échange ? L’indic décrocha à la première sonnerie.

- Agent Foster, j’aimerais qu’on parle de Tim Sachs.

Spoiler:
 
.

- Qu’est-ce que vous voulez savoir de plus ?

D’un geste de la main, j’invitai Camy à s’approcher et enclenchai le haut parleur pour qu’elle puisse entendre notre conversation.

- Tu m’as dit qu’il trainait en ville basse. La ville basse, c’est grand, tu peux être plus précis ?
- Sachs se balade. Un type a dit l’avoir vu roder sur les docks. Un autre prétend l’avoir rencontré à la frontière avec la médiane. Ce que je sais moi, c’est que plusieurs magasins ont été visités dans le district 9 et qu’on ne sait pas comment le cambrioleur est entré. Mais j'en sais pas plus.


Revenir en haut Aller en bas
Butterfly Effect
avatar
Le membre 'David Foster' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Quitte ou double' :


Revenir en haut Aller en bas
Camy Adriacco
avatar
A l’évidence, David partageait son point de vue. Il aurait fallu être con pour ne pas l’etre, en même temps. Un type qui faisait tourner le Bureau en bourrique depuis des mois s’agitait sous leur nez. Partir sur ses traces était l’évidence même pour tout agent désireux de bosser correctement. Sinon ca serait aussi naze que si un chat restait stoïque devant une ficelle de laine rouge.

Son partenaire se leva pour rejoindre son bureau. Si Camy avait haussé un sourcil interrogatif, elle eut vite la réponse à la question qu’elle n’avait pas formulée : David se saisit de son téléphone, et le début de sa discussion ne laissait pas de place au doute. Il avait appelé son indic comme elle l’avait suggéré. Il était plein de bon sens, ce David !

Elle se leva à son invitation et se planta à côté de son bureau, les bras croisés, écoutant attentivement les précisions de l’indic. Elle se garda bien d’intervenir : la relation entre un agent et son indic était basé sur une confiance souvent fragile, l’intervention d’un tiers, en plus une inconnue, risquait de compromettre le travail de David.

Elle le laissa terminer la conversation avec l’indic et se laissa tomber dans la chaise face à lui, prenant le temps de réfléchir.

« Toi, je ne sais pas, mais j’aurais plutôt confiance en une info de premiere main. Le district 9 semble être un point de départ, mais il faudra sans doute le suivre : je ne pense pas qu’il soit assez idiot pour dormir là où il cambriole, sinon on l’aurait déjà arrêté. » bon ca plus le fait qu’il était impossible de le coincer contre un mur ou un grillage.
« Quand on saura dans quel coin il vit, on pourra tenter de l’approcher… L’idée serait de l’assommer avant qu’il ne courre... » Enfin, si vraiment ils voulaient l’arrêter. Pour Camy, la solution serait bien plus intéressante de le convaincre d’aller se présenter à l’Underground. « A moins que tu aies une meilleur idée ? »



The storm is coming but I don't mind
People are dying, I close my blinds

All that I know is I'm breathing
Now

Revenir en haut Aller en bas
David Foster
avatar
- Le 9 tu dis ? Et ça fait combien de temps à ton avis qu'il traine en ville basse ?
- Pas loin de deux semaines à ce que j'ai entendu dire.
- Ok, merci pour l’info, je te revaudrai ça.

Avec Hatty, c’était donnant-donnant. Il me filait des infos, en échange je lui rendais quelques services. Rien de bien méchants, quelques PV à faire sauter, ou bien je me portais garant de lui quand il se faisait ramasser pour une raison X ou Y. Et Hatty était assez intelligent pour connaitre les limites de ma générosité à son égard.

Je me laissai aller contre le dossier de mon fauteuil et relevai les yeux sur Camy tandis qu’elle commentait ce qu’elle avait entendu.

- Il faudrait qu’on arrive à retracer ses trajets. Il se déplace dans la ville basse, d’accord, mais ça reste vague. J’ai une idée. Avec une carte de la ville et la liste des précédents cambriolages ayant eu lieu dans la ville basse, on devrait réussir à se rapprocher un peu de lui.

Je me penchai vers mon ordinateur et commençai à pianoter sur mon clavier. Quelques minutes plus tard, mon imprimante crachait une liste d’adresses et dates : la liste des cambriolages ayant eu lieu en ville basse durant les 15 derniers jours.

Spoiler:
 

- Ok, bon... on sait que jusqu'à présent, Sachs ne vole que des choses de première nécessité, de la nourriture, des produits d'hygiène, ce genre de trucs. On sait également que c'est un passe muraille, il entre sans effraction avérée. A mon avis, on peut écarter tous les vols à main armée et tout ce qui touche à de l'argent ou des bijoux.

Je farfouillai un moment dans l'un de mes tiroirs et en sortis une boite de punaises.

- T'aurais pas une carte de la ville basse, par hasard ?


Revenir en haut Aller en bas
Butterfly Effect
avatar
Le membre 'David Foster' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Quitte ou double' :


Revenir en haut Aller en bas
Camy Adriacco
avatar
Quinze jours, ca laissait finalement peu de cambriolages suspects pour retracer les déplacements de Sachs.

« Oui. Et qui sait, ca nous permettra peut être d’établir son rayon d’action… » Elle le laissa lancer la recherche et imprimer les informations. Visiblement, David fonctionnait à l’ancienne, avec papier et support du même acabit. Pourquoi pas après tout ! Ne dit-on pas que c’était dans les vieux pots qu’on faisait les meilleures soupes ?
Une dizaine de pages sortirent de l’imprimante. La pile à la main, David élimina à voix haute les cambriolages qui auraient peu de chance d’être rattachés à Sachs.
« Tu préfères tuer les castors pour sauver les arbres ? » Elle désigna l’ordinateur avec un sourire ironique. « On aurait pu filtrer ca avant d’imprimer... » Ajouta-t-elle en penchant la tête sur le côté, taquine.

En tout cas, elle plongea dans son tiroir, retournant le brick à brack qui l’occupait et finit par en sortir un plan.
« Voyons voir... » Marmonna-t-elle en tentant de trouver le titre de la carte.

c’est le plan qu’il nous faut !:
 

« Pfff… C’est la Ville Haute… Qu’est ce que tu veux faire avec une merde pareil ? » Rala-t-elle en jetant la carte sur son bureau. « Il ne nous reste plus qu’à tout pointer sur écran. Désolée pour tes punaises... »

Elle appela le District 9 sur son écran, l’envoya sur un des grands écrans du Bureau et attrapa une partie de la pile.
« Je crois qu’il ne nous reste plus qu’à cocher… Je te propose de commencer par barrer tout ce qui n’a pas de cohérence. Ensuite on pointera tout, ca te va ? »



The storm is coming but I don't mind
People are dying, I close my blinds

All that I know is I'm breathing
Now

Revenir en haut Aller en bas
Butterfly Effect
avatar
Le membre 'Camy Adriacco' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Quitte ou double' :


Revenir en haut Aller en bas
David Foster
avatar
Je jetai un regard à la liasse de papier que j’avais entre les mains. La remarque de Camy me prenait un peu au dépourvu, je dois avouer. Je ne m’étais même pas posé la question avant d’imprimer. Elle n’avait pas tort, c’était certain, mais…

- Je réfléchis mieux sur papier et avec un crayon entre les mains. Ça m’aide à visualiser les choses. Mais je fais aussi attention aux arbres, regarde.

Je retournai ma pile pour lui montrer sur quoi j’avais imprimé. Il s’agissait de papier de brouillon, de trucs divers et variés qu’on pouvait recevoir parfois et qui n’étaient imprimés que d’un côté. Donc… oui, je préférai travailler avec sur du papier, à l’ancienne comme disaient souvent mes collègues (ce qui les faisait bien marrer d’ailleurs, seulement mes méthodes fonctionnaient aussi bien que les leurs).

Je revins vers le bureau de Camy, punaises en main, pour la voir émerger de son tiroir avec une carte de la ville haute.

- Comment ça se fait que tu n’aies même pas une carte de tous les secteurs de la ville ?

Dixit celui qui n’en avait pas non plus… Bon pour être exact, si, j’en avais une, mais elle avait tellement servi que désormais, il y avait des trous énormes à l’emplacement de certaines rues, ce qui rendait la localisation plutôt approximative… Je laissai tomber ma boite de punaise sur le bureau de Camy en soupirant. Bon, ok, cocher les lieux sur un grand écran, ça peut être pas mal aussi.

- Ok, je lis et tu coches ?

Spoiler:
 

- Ca, ça ne serait pas arrivé avec une carte en papier !


Revenir en haut Aller en bas
Butterfly Effect
avatar
Le membre 'David Foster' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Quitte ou double' :


Revenir en haut Aller en bas
Camy Adriacco
avatar
Camy avait servit un sourire angélique à David lorsqu’il lui avait reproché de ne pas avoir de plan plus précis de tous les districts, lui signifiant bien qu’après tout, lui aussi n’était pas équipé. Pour ce qui la concernait, elle faisait confiance à l’informatique. Elle acquiesça à la proposition de David sur la répartition du travail et pointa le premier cambriolage juste au moment où l'immeuble leur fit le coup de la panne. Camy laissa échapper un juron peu élégant, et jeta un regard peu amène à David quant à sa remarque - heureusement qu’il fait sombre.

« Mmmm… Et dans l’obscurité, on aurait fait comment pour voir où planter les punaises ? » Remarque légèrement de mauvaise foi, l’obscurité était plus une pénombre inconfortable. Ils auraient pu continuer à bosser.

la coupure est de courte durée:
 

Camy resta le nez en l’air un certain temps, espérant le retour de l’electricité… qui se fit bien attendre, usant la patience peu élastique de la jeune femme.

« BON… » Elle se leva sans douceur et se rendit au pas de charge aux archives où elle réussit à mettre la main sur une carte du district 9. En chemin, elle avait repéré une salle de conférence vitrée où la lumière de la ville dispensait suffisamment de lumière pour le travail qu’ils se proposaient de faire. Aussi revint-elle aux bureaux et passa juste la tête par la porte pour héler son partenaire.

« Prend ta boite de punaises, j’ai trouvé un bon coin pour bosser ! »
Une fois dans la pièce, elle aida David à accrocher la carte au mur.
« On disait donc… Tu lis et je pointe. On va bien voir si un schéma apparait… »
Et studieusement, pendant quelques heures, les deux agents pointèrent les cambriolages, débattant des cas litigieux, en éliminant certains, en retenant d’autres.

à la fin, on sait où on va:
 

Avec un soupir de satisfaction, Camy contempla le résultat de leur travail avant d’entourer un pâté de maisons.

« Si on ne s’est pas plantés, on devrait trouver ce gamin par ici… Il n’y a plus qu'à aller y faire un tour… » Elle jeta un coup d’oeil à sa montre. « Demain ? »



The storm is coming but I don't mind
People are dying, I close my blinds

All that I know is I'm breathing
Now

Revenir en haut Aller en bas
Butterfly Effect
avatar
Le membre 'Camy Adriacco' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Quitte ou double' :


--------------------------------

#2 'Quitte ou double' :


Revenir en haut Aller en bas
David Foster
avatar
Je regardai Camy (enfin, je distinguais tout juste sa silhouette à quelques pas de moi) en haussant un sourcil.

- Euh, bah je ne sais pas. On aurait trouvé une lampe de poche quelque part.

Dans le tiroir du haut mon bureau par exemple. A moins que ce ne soit dans celui du bas ? Enfin, elle était dans un des tiroirs, c’était certain. Mais d’ailleurs, est-ce que je l’avais toujours cette lampe torche d’ailleurs ? Oui, si, je m’en étais servi y’a… pas si longtemps.

Mais avant que j’aie pu donner cette précision, ma coéquipière était arrivée au bout de sa patience et venait de se lever brusquement pour se diriger je ne sais dans quelle direction d’un pas décidé. Qu’est-ce qu’elle était partie faire ? Bonne question, sûrement nous trouver un moyen de continuer à bosser. J’attendis donc patiemment qu’elle revienne avec une solution tout en me disant qu’au pire, il devait y avoir une carte aux archives et qu’en fouillant un peu, je parviendrais sans nul doute à mettre la main sur cette torche.

J’attendais patiemment donc, à moitié assis sur le bureau de Camy, près duquel on se trouvait lorsque la panne nous avait surpris, lorsque la voix de ma coéquipière me parvint.

- Ah super !

Sauf que retrouver une petite boite de punaise, posée sur un grand bureau encombré, dans le noir, ça prend un peu plus de temps. Je tâtonnai à la recherche de la dite boite, finis par mettre la main dessus et m’empressai de rejoindre ma coéquipière. Enfin… essayai du moins. J’avais beaucoup de difficultés à me repérer dans le noir et j’avais beau connaitre ces bureaux par cœur, je me heurtai ici et là aux meubles avant de parvenir à rejoindre Camy dans la salle de conférence, chopant au passage ma lampe torche qui était bien dans le tiroir du haut de mon bureau.

Affichage de la carte, pointage des cambriolages et… wow, regardez-moi ça !

- Tu vois, rien ne vaut une bonne vieille carte en papier.

Parce que oui, l’électricité n’était toujours pas revenue. Ca faisait pourtant un sacré moment qu’on était plongés dans le noir.

- Demain, oui. Mais il nous faut un plan. Si on se pointe comme ça, Sachs va nous voir venir et se faire la malle. Je peux essayer de me mêler aux passants, me faire passer pour un petit cambrioleur du même style que Sachs pour essayer de le mettre en confiance.

Je relevai les yeux sur Camy et l’interrogeai du regard. C’était le meilleur plan que j’avais. Pour le moment.


Revenir en haut Aller en bas
Camy Adriacco
avatar
Au moins, le travail avait avancé. Bien sur, elle lui avait coulé un regard en coin l’air de dire « vas-y, fout-toi de moi », mais s’abstint de tout commentaire, pour le coup. L’essentiel, c’était qu’ils avaient finalement réussi à trouver une piste grace à l’indic de David, et qu’ils avaient trouver le moyen de le transformer en concret.

Elle l’écouta proposer un plan sans détacher son regard de la carte et en pesant sa proposition. Et tout bien considéré, il avait raison : ils ne pouvaient pas approcher Sachs de front. Pas en tant que flics, de toute facon. Et avant qu’elle ne puisse espérer le convaincre de rejoindre l’Underground, il fallait qu’elle soit sure de où il se trouvait. Pour cela, la meilleure solution etait de suivre cette piste et d’utiliser les talents de David. Une fois qu’ils seraient surs de là où Sachs se trouvait… Ma foi, elle aurait le temps d’aviser.
Elle acquiesca donc en se tournant vers David, avec un large sourire.

« On dirait qu’on a un plan ! » Elle prit une longue inspiration et finit par lacher : « On se retrouve demain en bas. Je couvrirai tes fesses pendant que tu joueras les truands. Passe une bonne soirée ! » Elle quitta David et l’immeuble du FBI pour rejoindre ses pénates. Ils auraient du boulot le lendemain.

Lendemain qui arriva trop tôt à son goût lorsque le réveil sonna. Elle n’en quitta pas moins son lit pour se rendre au Bureau et retrouver son partenaire. De là, ils migrèrent jusqu’au district 9, dans le pâté de maison qu’ils avaient circonscrit.
« A toi de jouer maintenant. J’espere que tu as bien révisé tes gammes. » Elle tendit une oreillette discrète à David, de ces oreillettes qui faisaient micro en meme temps. Le principe existait depuis des décennies maintenant. Il avait été perfectionné pour être de moins en moins détectable par les scanners, et de plus en plus discrets. Elle-même en glissa une dans son oreille.
« Je ne serai pas loin de toute facon. Normalement, je ne te quitterai pas des yeux, mais si jamais, hurle. Je débarquerai rapidement. »

Et voila la partie du travail qui pouvait sembler la plus longue : la planque et l’attente. Pourtant, ce n'était pas ce qui déplaisait le plus dans le travail de Camy. Même s’il fallait piétiner quelque peu, c’était de l’action tout de même. Une action passive, mais nécessaire. Et tant qu’on avait un plan, Camy était satisfaite. Même si certaines parties du plan pouvaient paraitre gonflantes...



The storm is coming but I don't mind
People are dying, I close my blinds

All that I know is I'm breathing
Now

Revenir en haut Aller en bas
David Foster
avatar
Un plan, un plan, fallait le dire vite. Ca me paraissait plutôt vague comme plan. Et ce n’était pas sûr que ça marche. Qui nous disait que Sachs viendrait vers moi s’il croyait que j’étais dans le même camp que lui ? Mais c’était la seule idée que nous avions. Et elle semblait plaire à Camy. Quant à moi… c’était de l’infiltration, c’était ce en quoi j’étais doué, parait-il.  

- Ouais toi aussi.

Je la suivis du regard tandis qu’elle s’éloignait et rejoignis mon bureau. Je n’étais pas prêt à partir. Pas encore. Je ne pouvais pas me lancer dans une infiltration sans un minimum de préparation. Certes, l’infiltration, c’était beaucoup d’improvisation, mais il me fallait une bonne base de départ.


Le lendemain matin, quand je retrouvai Camy au pied de l’immeuble qui abritait nos bureaux dans la ville haute, j’étais prêt. J’avais laissé mon costume/cravate au placard et je m’étais habillé de façon à me fondre dans la masse de la ville basse. Mon t-shirt laissait paraître mes tatouages (un bracelet tribal sur le biceps gauche et l’insigne du 75th ranger regiment sur le droit) et mon jean avait vraisemblablement bien vécu.

Je m’engouffrai dans la voiture de Camy et nous prîmes la direction du district 9 tandis que je me répétai ma nouvelle identité dans ma tête. Comme toujours, j’avais des doutes, mais je savais qu’une fois que je serais entré sur le ring, ils disparaitraient.  

Je glissai l’oreillette dans mon oreille tandis qu’elle me faisait ses recommandations. Je l’interrompis d’un geste de la main.

- Camy, je sais. Je te fais confiance. Ok ?  

Je me passai une main dans les cheveux et jetai un regard à l’extérieur.

- Bon, pour être crédible, il va réellement falloir que je devienne un cambrioleur du même style que Sachs. Je compte sur toi pour assurer mes arrières. Il ne faut surtout pas que je me fasse prendre par la police du coin. Et s’ils pouvaient en arriver à lancer un avis de recherche contre moi, ça me permettrait peut-être de m’approcher plus facilement de Sachs.

Je me levai légèrement pour tirer une carte de la poche arrière de mon jean et la tendis à Camy. Il y avait plusieurs points rouges indiquant l’emplacement d’épiceries et de magasins dans le style de ceux où Sachs avait l’habitude de s’introduire. Chacun des points rouges était numéroté.

- J’ai étudié le périmètre d’action de Sachs. Il y a un bon nombre de magasins qu’il n’a pas encore cambriolés. Je vais les visiter, dans l’ordre indiqué sur cette carte. Il n’est pas impossible que je tombe sur lui un peu par hasard. Garde un œil sur lui et préviens-moi moi s’il fait quoique ce soit. Pour l’instant, on sait qu’il n’est jamais allé deux fois au même endroit. Ca me permettra d’éliminer certains magasins de la liste.

Je glissai ensuite la main dans la poche gauche de mon jean et en sortis mon téléphone portable que je tendis à Camy.

- Mon indic doit garder les oreilles ouvertes. Je lui ai demandé de te prévenir s’il toute fois il entendait des choses sur Sachs. Il a accepté mais il appellera sur ce numéro et uniquement sur celui-là.

Je m’en voulais un peu de lui parler sur ce ton, de lui donner des ordres. Elle était ma coéquipière, pas ma subordonnée. Mais le fait est que le spécialiste de l’infiltration, c’était moi. Et c’était moi qui allais mettre mes fesses en danger dans l’histoire alors je préférais qu’on soit clairs, elle et moi.

- Il est possible qu’il me faille plusieurs jours pour approcher Sachs. Ce qui signifie que je vais rester là en permanence tant que ce ne sera pas fait.  Et que par conséquent tu risques de devoir passer plusieurs nuits dans ta voiture. Tu es sûre que tu es prête à ça ? Parce que sinon, je ne pense pas que ça soit très risqué. Je n’ai peut-être pas besoin que tu me surveilles 24h/24.


Revenir en haut Aller en bas
Camy Adriacco
avatar
Elle marqua un temps d’arrêt quand il leva la main pour l’arrêter dans ses explications et lui expliquer à son tour tout dans le détail. Comme à une débutante. Une remarque acide lui vint, mais elle ravala les mots qui lui venaient. Ils ne se connaissaient pas encore vraiment - est-ce que ca viendrait seulement ? - et on se retrouvait à se sentir forcé d’énoncer des évidences. N’était-ce pas ce qu’elle venait de faire, finalement ?

« Pas de soucis, je vais appeler le bureau. Nos petits génies vont te pondre un casier aux petits oignons. »

Elle attrapa aussi le portable de David et le posa à portée de main, dans le vide poche.

« Ok. Je te dirai si je recois des nouvelles. Magie de la technologie... »

Et puis quand il se remit à lui expliquer des évidences, pour en plus la mettre à moitié de côté, c’est un sourcil franchement agacé qu’elle leva. Pour un peu, voudrait il la traiter en petite chose fragile ? Il ne valait mieux pas pour lui !

« Sans rire ?! On ne parle pas d’une mission d'infiltration qui risque de durer 5 ans - parce que dans ce cas, laisse moi te dire que tu n’es carrément pas assez préparé ! Dans notre cas, la procédure ne prévoit absolument pas que tu restes seul sans couverture pour protéger tes arrières ! J’ai passé des semaines planquée dans le désert à attendre un foutu convoi, c’est pas trois nuits dans une bagnole qui vont me poser un soucis ! Et je te rappelle aussi qu’on a des relèves ! »

Elle désigna leur premier point de chute du doigt.

« Maintenant, va bosser ! »

Et alors qu’il s’éloignait, elle sortit son téléphone.

« Salut les clavier-lleros ! J’ai besoin que vous rendiez David un peu plus crédible dans son role de petit voyou. Vous pourriez lui faire un casier ? … oui, vol, cambriolage… Ah oui, ca serait pas mal, ca… Oh et rajoutez « agression de vieille dame » … oui, vol à la tire quoi… »

Oui, une petite vengeance teintée d’humour. Il ne restait plus qu’à espérer que les informaticiens du FBI seraient assez bons pour rendre la couverture de David crédible. Elle n’avait pas vraiment en tête de le ramener au bureau pieds et poings liés, mais s’il prenait peur rien qu’en voyant son partenaire, elle n’aurait aucune chance de lui parler. Pourtant, il aurait bien besoin de l’Underground, ce jeune Tim...

Les informaticiens du FBI sont doués:
 

[HJ : bon ben... y'a plus qu'à espérer que Tim ne regarde pas de trop près ^^ dsl pour le délai par contre, je ne sais pas pourquoi, ce n'était plus noté de m'envoyer les notifications...]



The storm is coming but I don't mind
People are dying, I close my blinds

All that I know is I'm breathing
Now

Revenir en haut Aller en bas
Butterfly Effect
avatar
Le membre 'Camy Adriacco' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Quitte ou double' :


Revenir en haut Aller en bas
David Foster
avatar
Ok, manifestement, il y avait quelque chose dans mon discours qui n’avait pas plu à Camy. Alors quoi ? Elle n’allait tout de même pas m’en vouloir parce que je tenais à être sûr que mes arrières seraient parfaitement assurées en cas de problème ! Hey, si jamais ça tournait mal, c’était moi qui serais en première ligne, c’était moi qui risquais de me prendre des coups. Bon, cela dit, je doutais sincèrement qu’il puisse m’arrive quoique ce soit. Sachs n’était qu’un petit cambrioleur, ce serait bien le diable si j’avais le moindre problème.

Je levai les yeux au ciel tandis que Camy me remettait à ma place, retenant une remarque acerbe lorsqu’elle mit en doute mes capacités d’infiltration. J’avais l’habitude de ce genre de mission, j’en avais effectué des bien plus dangereuses aussi. Je savais ce que je faisais. L’infiltration, c’était ma spécialité à moi, c’était l’une des seules choses en lesquelles j’étais vraiment doué.

Je lui lançai un dernier regard et sortis de la voiture. Et tandis que je m’éloignais du véhicule, j’entrais un peu plus dans mon « personnage ».

Nombre de jours avant qu’il se passe quelque chose.:
 


Après 9 jours d’errance dans la ville basse, à attendre la nuit pour pénétrer en douce dans les magasins, et à squatter dans les immeubles en ruines (bon sang, les nuits n’étaient pas chaudes quand même !), et à me démerder pour trouver de quoi manger dans la journée, je touchais enfin au but. Enfin, j’espérais.

Alors que j’entrais dans un énième magasin, j’aperçus une silhouette dans l’obscurité. Je me fis aussi discret que possible, essayant de m’en approcher pour voir qui c’était.

qui est-ce ?:
 


Revenir en haut Aller en bas
Butterfly Effect
avatar
Le membre 'David Foster' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Dé de 10' : 7

--------------------------------

#2 'Quitte ou double' :


Revenir en haut Aller en bas
Camy Adriacco
avatar
Et l’attente avait commencée. Camy passait le plus clair de son temps dans la voiture à surveiller les faits et gestes de David, mais aussi à guetter l’apparition de Sachs.

Elle jouait à la perfection son rôle de petit soldat du FBI, mais elle n’oubliait pas quel était son but réel. Si le FBI mettait la main sur Tim, qu’en feraient-ils ? Le garder enfermé serait  difficile, alors quoi ? Sédatifs ? Anhiliateurs de Yu ? De quoi le rendre timbré. Non, il lui fallait un cadre, un lieu protégé où on lui apprendrait à être un bon citoyen. Qui plus est, il pourrait avoir un intérêt majeur pour l’Underground. Il fallait donc qu’elle le contacte elle-même.

Mais les jours et les relèves avaient passé sans aucun signe du jeune homme. Elle dormait peu, profitant de ce que ses collègues prenaient leur tour de veille sur David pour chercher Sachs de son côté. Et ca commençait à l'inquiéter. Et si le tuyau était pourri ? Ou que Sachs ait changé complètement de secteur ? Ils n’avaient pas de réelle piste, seulement des déductions. Et des déductions, ca avait beaucoup plus de chances d’être foireuses que de faire mouche, aussi brillantes fussent-elles.

Ce soir là, elle était dans la voiture, pendant que David jouait son rôle dans un magasin. Rien de bien sorcier, il pêchait de la sorte depuis plus d’une semaine, quand une silhouette entre deux immeubles attira son attention.

toc toc qui est là:
 

Camy lacha un chapelet de jurons très colorés - heureusement qu’elle était seule - et tacha de réfléchir. David ne pouvait pas se faire repérer sortant d’un magasin, et les quatre flics semblaient décidés à faire un tour resserré du quartier, et il se ferait embarquer. Par ailleurs, Camy ne pouvait pas les contacter sans risquer de griller la couverture de son partenaire.
Ne restait qu’une seule solution : la fausse information. Elle attrapa la radio, calculant rapidement les distances et cherchant les secteurs adaptés du district 9 et se lanca :
« Central, ici l’agent Adriacco, matricule 7834. Nous avons un signalement de vandalisme du côté de Bartlow Street et nous avons besoin d’une patrouille d’urgence. »

Bartlow était à 5 pâtés de maisons, donc pas bien loin pour la patrouille. Mais il suffisait qu’une autre soit plus proche pour faire échouer son plan. Camy croisa les doigts mentalement...



The storm is coming but I don't mind
People are dying, I close my blinds

All that I know is I'm breathing
Now

Revenir en haut Aller en bas
Butterfly Effect
avatar
Le membre 'Camy Adriacco' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Quitte ou double' :


Revenir en haut Aller en bas
David Foster
avatar
Vous savez, quand on fait soi-même partie des forces de l’ordre, on ne craint généralement pas de se faire choper par un de nos collègues. Sauf quand on est en pleine mission d’infiltration, parce que dans ces cas-là, soit on révèle notre vraie identité et on grille notre couverture, soit on joue le jeu à fond et on a des ennuis avec la justice. J’avais toujours eu du pot jusqu’à présent. Mais là, avec ce vigile qui tournait dans le magasin, je n’en menais pas large. Et encore, je ne savais rien de la patrouille qui s’approchait du magasin !

la patrouille:
 

L’armée m’avait, heureusement, appris à être furtif. Je me faufilai d’une allée à une autre, essayant de me rapprocher de la porte, l’oreille tendue pour capter les mouvements du vigile.

le vigile:
 


Revenir en haut Aller en bas
Butterfly Effect
avatar
Le membre 'David Foster' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Quitte ou double' :


--------------------------------

#2 'Quitte ou double' :


Revenir en haut Aller en bas
Camy Adriacco
avatar
Anxieuse, elle regardait l’équipe d’intervention, s’attendant à ce qu’ils fassent demi-tour d’un moment à l’autre. Mais non. Il semblait que son plan brillant avait échoué. David était à l’intérieur, inconscient de la menace, et ca faisait trop d’uniformes pour espérer que Sachs se montre. Dans tous les cas, il fallait agir.

Avec une nouvelle bordée de jurons, elle sortit de la voiture avec l’idée de faire une diversion destinée à attirer l’attention des flics loin du magasin. S’ils étaient occupés à autre chose, David pourrait sortir sans problème.
Elle se dirigea vers une ruelle, et après s’être assurée que les flics étaient à portée d’oreille, elle sortit son arme et tira dans le vide - elle se poserait la question du rapport pour usage de son arme à feu à ses supérieurs plus tard.
Le tir eu l’effet escompté : les quatre agents arrivèrent au pas de charge, arme levée.

« Ne tirez pas, je suis de la maison ! » Lacha-t-elle, en levant pistolet et mains avant de se prendre un nouveau pruneau.

On la croit sur parole:
 

Avec un discret soupir de soulagement, elle les vit baisser leurs armes.

« De la maison ? »
« FBI, précisément. On pourchassait un suspect, mon coéquipier et moi. Il a contourné le pâté de maison pendant que j’étais à ses basques. Il s’est enfilé par la ruelle et je l’ai suivi, mais il avait une arme. J’ai tiré la première. Ca l’a fait filer, mais il faut le rattraper ! » Elle s’agrippa à son pistolet, comme prête à repartir, guettant leur réaction. Enfin surtout celui qui avait parlé, visiblement le gradé de la troupe. Ce dernier marqua un court temps de réflexion et secoua la tête.

« Ce coin est un vrai merdier, votre collègue va se perdre. On vous accompagne, votre type a 200 planques au moins. On sera pas trop de 5 - ou 6 quand votre coéquipier arrivera - pour tout fouiller. » Avec un soulagement non feint et qui cadrait quand même avec le contexte, Camy s’enfila dans la ruelle au pas de charge. Elle ne savait pas trop où ca allait la mener, mais au moins David aurait le champ libre pour sortir du magasin.



The storm is coming but I don't mind
People are dying, I close my blinds

All that I know is I'm breathing
Now

Revenir en haut Aller en bas
Butterfly Effect
avatar
Le membre 'Camy Adriacco' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Quitte ou double' :


--------------------------------

#2 'Quitte ou double' :


--------------------------------

#3 'Quitte ou double' :


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
[MISSION Réussie - Camy/David] "Catch me if you can"
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Children of Lux Aeterna :: ARCHIVES :: Children of Lux Aeterna :: [ÉPISODE 0] Missions-