2076. Côte est des Etats-Unis. Megalopolis est le centre névralgique d'une guerre géo-politique mondiale depuis qu'un attentat biologique en 2026 a divisé l'humanité en deux populations bien distinctes : ceux qui se battent pour le futur, et ceux qui font avec le présent.
NAVIGATION

Partagez | 
 

 [MEGALOPOLIS CHRONICLE] Le Casino sur la Falaise - 14/02/75

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Jeremiah Yarrow
avatar
LES CHRONIQUES DE MEGALOPOLIS

Megalopolis Post - 14 février 2075


C’est l’histoire d’une bataille qui aura duré plus de deux ans. Elle a commencé sur les berges de Lunenburg, dans la province de Nova Scotia, au Canada. Elle s’est poursuivie quelques temps à Vancouver, puis à Albuquerque, Nouveau Mexique. Elle s’est achevée, il y a peu à Megalopolis, Polis District, sur les hauteurs de la Ville Médiane.



Le Casinopolis, Ouest Ville Médiane
Pendant longtemps, le Casinopolis a été un lieu d’héritage historique. Bâti sur une Atlantic City dévastée depuis Autumn en 2063, il a été l’un des rares vestiges demeurés intacts. Nombreux ont été ceux qui se sont déchirés pour en obtenir les murs et ainsi régner sur la ville comme le sauveur du patrimoine. De soirées en festivals, c’était un lieu de rencontres et de fêtes pour n’importe qui… Aimait l’argent et encore plus en dépenser. Il est pourtant doucement tombé dans l’oubli, jusqu’à ce que Philadelphie se joigne à un New Jersey et une New-York City fortement affaiblis par Autumn, ne fusionnent pour former la mégalopole que nous connaissons aujourd’hui. Jugé trop loin - et trop dangereux - par ses favoris de la Ville Haute, les « fidèles » ont alors préféré d’autres lieux de rendez-vous… Plus près. Plus prisés, plus en vogue. Plus riches. Le « Casino du Bout du Monde », surnommé ainsi à cause de son emplacement géographique, a alors été laissé à l’abandon après sa fermeture, milieu 71. En fin 2072, alors que Megalopolis est secouée de toutes parts, la Mairie a décidé de se séparer de ses vestiges afin de rebâtir une ville plus moderne avec l’aide de Carter Mitchell et ainsi faire de l’ombre sur de sombres événements afin de n’en tirer que le meilleur et avancer avec optimisme.

Pourtant… Une jeune femme en aura décidé autrement. Du haut de ses 22 ans, fraîchement diplômée de l’Université du Nouveau Mexique, cette jeune mère célibattante a les idées larges et des opinions bien arrêtées. Vivement concernée par la jeunesse et l’évolution sociale de tout un chacun, elle consacre à présent sa vie au soutien des personnes en difficulté. Enfants abandonnés, sans emploi, situation économique en péril, repris de justice cherchant à retrouver une vie professionnelle… Elle écoute les problèmes de chacun d’entre eux. Conseillère d’orientation le matin, assistante sociale l’après-midi, parfois consultante judiciaire et psychothérapeute sur commande, elle offre la plupart de son temps libre à des associations pour les enfants de la ville et travaille dur afin de leur donner un foyer. Dans sa quête, elle a soulevé bon nombre d’incohérences et d’injustices faites aux nécessiteux et pour ainsi dire, elle s’est attirée bien des ennuis - et des ennemis. Mais cela ne l'a pas arrêtée.



Sun Sullivan, Vice-Présidente "Le Casino du Bout du Monde"
Après une lutte acharnée d’un peu plus de deux ans, et avec l’aide d’un investisseur anonyme, Sun Sullivan a finalement eu gain de cause pour la sauvegarde du Casinopolis. Devenue pour l’occasion la vice présidente de l’association « Le Casino du Bout du Monde », en hommage à cette bâtisse dont elle est profondément tombée amoureuse au premier regard, c’est une jeune femme accomplie et fière qui ouvre les portes de son foyer pour les personnes en difficulté de tout âge et de tout horizon :

« Certains disent que j’ai un problème de bravoure. D’autres pensent que je devrais apprendre à garder ma bouche close. Je n’ai jamais manqué de quoi que ce soit, j’ai une famille aimante, des amis dévoués, la nature m’a donné un petit garçon qui me comble de bonheur chaque jour un peu plus et tout ça m’apparaît absolument normal. Je ne comprends pas comment il est possible de voir le monde d’une autre façon. Je parle d’expérience, je veux montrer qu’il est possible de traverser des épreuves et de s’en relever, avec un peu d’aide, mais aussi et surtout beaucoup de soutien. Je veux prouver qu’ensemble, à plusieurs, et avec de bons conseils et un bon guide, nous pouvons tous nous en sortir. Je veux accompagner ces personnes, ne pas les laisser seuls, leur rendre confiance en eux, mais aussi dans le monde qui les entoure. C’est très important. Je ne suis pas seule moi-même, cette aventure, je l’ai vécue et j’ai traversé chacune des épreuves avec l’appui de nombreuses personnes, là où beaucoup m’ont tourné le dos, gênés par la vérité qu’ils refusaient de voir en face. Je n’y serais jamais arrivée sans le Magic Alice de la Ville Basse, grâce auquel j’ai été mise en relation avec les bonnes personnes, au bon moment. Cette aventure n’est pas finie pour moi. Elle ne fait que commencer. »

Force est de reconnaître une certaine beauté dans sa résistance. Loin des yeux… Près du coeur.

Propos recueillis par Lewel Bradley
Photos gracieusement cédées par Matthew Dare •
Revenir en haut Aller en bas
 
[MEGALOPOLIS CHRONICLE] Le Casino sur la Falaise - 14/02/75
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Children of Lux Aeterna :: MEGALOPOLIS :: UNITED TV-