2076. Côte est des Etats-Unis. Megalopolis est le centre névralgique d'une guerre géo-politique mondiale depuis qu'un attentat biologique en 2026 a divisé l'humanité en deux populations bien distinctes : ceux qui se battent pour le futur, et ceux qui font avec le présent.
NAVIGATION

Partagez | 
 

 [CLOS] [Lisbet/Jerry] With great power bla bla bla...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Jeremiah Yarrow
avatar
Mars 2075

Depuis les émeutes, la ville avait été en ébullition. Il ne se passait plus un jour sans une bagarre éclatant dans la Ville Basse ou sans que le plan vigipirate des drones de la Ville haute ne soit en alerte. Les infractions augmentaient et certains auraient pu dire que la révolution était en route. Il faudrait encore patienter quelques mois pour que les conséquences intrinsèquement liées aux émeutes de janvier se voient réellement.

Tout le monde était en colère. Les Négatifs qui se sentaient oppressés par les Positifs et toute l'adaptation que cela réclamait, les Positifs qui cherchaient leur égalité et accusaient les Négatifs de discrimination raciale et sociale, les Positifs en colère contre les Positifs pour renforcer la crainte à leurs égards de par leurs actions inconsidérées, les Négatifs furieux contre les Négatifs de manquer d'ouverture d'esprit... Il ne manquait plus que les flammes sur Megalopolis pour embraser le pays tout entier. Et le monde avec. Liberation n'était pas le premier mouvement révolution de l'histoire, pas non plus depuis les retombées de Yu, mais il ne serait pas le dernier et de son exemple naissait d'autres factions du même genre, à travers le monde.

Mais une révolution, une vraie, ne se fait pas en un jour. Elle ne naît pas non plus simplement en ouvrant les yeux. Les mois qui ont suivi ont surtout servi à la préparation de ces changements. Mais en attendant, au coeur de la tornade, dans l'oeil du cyclone, tout est calme. Tout est paisible, immobile et silencieux... Et c'était là que se trouvait Jeremiah.

Ce jour-là, le pôle biotechnologie de l'université de Megalopolis offrait ses portes ouvertes. Si tout ça n'était que du Chinois pour jeremiah, son neveu de 12 ans en trépignait d'impatience depuis près d'un mois. Des machines... des robots... Des plans d'élaboration d'un cyborg de sa conception à sa réalisation en passant par ses tests... Un véritable festival de la science. Et il avait prévu de l'y emmener, c'était une promesse et il la tenait. Plutôt taciturne comme jeune homme, Jerry regardait fréquemment en hauteur... Des fois que des araignées mutants ne tombent du ciel. De plus, l'architecture de l'endroit lui donnait le vertige. C'était immense, comparable à l'océan qui entourait son continent natal.

Shiban, son neveu, lui, courrait à droite et à gauche, ne cessant de s'émerveiller devant chaque chose, chaque aquarium, chaque robot, chaque stèle... Jeremiah, quant à lui, n'avait d'yeux que pour les personnes qui s'affairaient, soit pour présenter les projets, soit pour la sécurité, soit ceux qui travaillaient pendant qu'on vantait leurs mérites - au profit des autres tout en les rendant ainsi invisibles. Il était méfiant. Toujours trop. Et observateur.


Revenir en haut Aller en bas
Lisbet Miller
avatar
Avec les tensions en ville, la Waleman avait proposé ses services, pour superviser et renforcer la sécurité pour cette journée porte ouverte. L'université avait accepter sans hésiter, rien d'étonnant au vue des généreuse donations de cette dernière. La sécurité du campus était bien visible, uniforme, casquette, et tous le reste. Mais un regard observateur et amateur, pourrait remarquer les hommes et femmes en costume de ville assez sobre, qui se « fondait » parmi la foule ou qui restait en position statique à chaque lieu de passage. Il fallait vraiment être un professionnel ou bien être un brin paranoïaque pour remarquer que parmi  tous les drones qui volaient de si de la, tous n'étaient pas la pour une simple démonstration technique.

Lisbet était satisfaite de retourner sur le « terrain », mais son enthousiasme était vite retombé au bout de 2 bonnes minutes devant les blue print du pôle universitaire. De grands espaces dégagé s et suffisamment de recoin pour créer des angles morts dans le réseau de caméra de sécurité. N'importe qui pouvait être une menace, femme, homme, vieillard et enfant compris, négatif, positifs, pro ou anti quelque chose. La liste des menaces potentiels était suffisamment longue pour ne pas prendre cette événement à la légère. C'est pourquoi elle avait insisté pour que ses agents soit équipés de lentilles vidéo, et qu'un relais soit installé sur place pour traiter le flux d'images. Avec ce petit système Lisbet pouvait ainsi consulter en réalité augmenter la position de chacun de ses homes, avoir accès au différents flux de vidéo surveillance, et surtout utiliser la reconnaissance faciale. Elle était occupé aussi d'une radio, de la classique oreillette discrète et c'était assuré que tout ses agents maîtrisait la gestuel militaires, les gadgets technologique c'était pratique mais pas infaillible.

Dans son tailleurs sur mesure ajusté pour dissimulé sa chemise pare balle ainsi que son fidèle 9 mini mètre, Lisbet se déplaçait parmi les visiteurs quand un gamin d'une douzaine d'année la percuta. Par chance pour ce petit « morveux », elle était au travail et donc resta « aimable ».

-Les panneaux d'interdiction de courir ne sont pas la juste pour la décoration jeune homme.

Elle l'aida à se relever en lui souriant, sourire qui devint réellement sincère quand son examen tactile discret lui confirma qu'il ne portait pas de ceinture de bombe.

-Tout va bien rien de cassé apparemment, as tu mal quelques part ?

Elle s'en fichait royalement s'il c'était fait mal c'était de sa faute et des adultes qui devaient l'accompagner et qui ne le tenaient pas en laisse, mais donner une mauvaise image n'était pas au programme du jour.


Revenir en haut Aller en bas
Jeremiah Yarrow
avatar
Shiban était tellement absorbé par sa visite et aveuglé par sa curiosité qu’il jugea mal la distance qui le séparait de Lisbet. Pas bien grand, même pour son âge, son nez rencontra sa cuisse et il eut un étouffement avant de lever la tête. Elle était grande, imposante, belle et il n’était pas sûr d’avoir envie de s’y frotter. Il n’en eut pas besoin, Jeremiah posa une main protectrice sur son épaule en lançant un regard à Lisbet. Remerciements ? Non, faut pas pousser non plus. Excuses ? L’exposition était surtout pour les enfants et les adolescents et Shiban n’avait rien fait de mal. Il ne fallait pas pousser, deuxième.

« Non ça va, merci, M’Dame. »
« Je t’ai dit de rester à côté de moi. »

Shiban commença à s’agiter en se débarrassant de la main de son oncle et il se tourna vers lui, les yeux implorants.

« Mais il y a tellement de choses à voir ! Il paraît qu’il y a un cyborg qui se bat contre un humain, je veux voir ça ! »
« En quoi c’est intéressant de voir des gens se battre ? »
« Est-ce que tu imagines ? Porter un robot cybernétique à la portée d’un humain pour créer des combattants parfaits ! Des mouvements fluides et une mécanique bien mieux huilées que les androïdes de la Ville Haute ! Ce serait comme se battre contre nous-mêmes… Mais avec une force en plus ! Une sorte de… Soldat ultime ! » Les yeux brillants, il tourna la tête vers Lisbet. « Vous les avez vus ?! »
« Shiban… »
« Non, je suis sérieux ! Imagine ce qui se passerait si on les envoyait à la guerre. On ne perdrait plus d’hommes ! Tout le monde rentrerait à sa famille. »
« Et l’économie prendrait du titane dans l’aile. Dans un cas comme dans l’autre, je suis certain qu’on peut trouver autre chose que des machines de guerre pour se faire entendre. » Jeremiah reposa une main sur l’épaule de son neveu et sourit à Lisbet. « Excusez-nous… »


Revenir en haut Aller en bas
Lisbet Miller
avatar
Oh mais voilà qui changeait tout, le père à moins que se soit l'oncle ou le grand frère, de nos jours il était difficile de se fier aux différences d'ages, l'adulte donc qui accompagnait le gamin était plutôt agréable à regarder et son accent était terriblement sexy. Lisbet répondit par un sourire au regard de Jeremiah.

-Fantastique jeune homme, tu peux m'appeler Miss Miller et tu devrais écouter ton père, il y a beaucoup de monde et beaucoup d'espace ici vous pourriez facilement vous perdre de vue ce serait dommage de gâcher votre visite pour si peut.

Le gamin semblait excité par la porte ouverte, et semblait réellement s’intéresser à la biotechnologie , mais son parent ne semblait pas partager le même intérêt que lui. Lisbet elle avait jeter un coup d’œil rapide a tous ce qui était exposé, pas par passion mais de part son métier il se pourrait qu'un jour on lui greffe un organe cybernétique de remplacement. Elle n'eut pas le temps de répondre que déjà Shiban  continuait de parler.

-Pas de soucis Monsieur, je suis rassuré que Shiban ne se soit pas fait mal.

Elle répondit au sourire de Jérémiah en faisant de même et en le fixant dans les yeux, juste quelques secondes, suffisamment longtemps pour capter son regard mais pas trop longtemps non plus, elle n'était pas dans un bar ou dans un club à chasser son divertissement de fin de nuit.


Revenir en haut Aller en bas
Jeremiah Yarrow
avatar
Le regard perçant de Lisbet ne manqua pas d’attirer l’attention de Jeremiah, mais celui-ci resta impassible. Quand on parlait de femme, il aimait bien choisir, pas spécialement être choisi. Trop facile, pas assez objectif, selon lui. Il aimait avoir du mérite, se battre pour les choses. Il aimait aussi prendre son temps. Et son côté vieux jeu voyait d’un mauvais oeil les avances d’une femme qui n’y a pas été invitée. Heureusement, cela ne faisait pas non plus de lui quelqu’un de misogyne. Juste… Un peu réac et vieux jeu. Jerry préférait séduire qu’être séduit.

« C’est pas mon père, c’est mon oncle. »

Jerry allait éloigner son neveu mais celui-ci le retint.

« Dites, vous travaillez ici ? Je vous ai vue tourner depuis un moment. Vous savez comment on peut voir le match ? J’aimerais vraiment beaucoup, beaucoup, beaucoup. Vous travaillez aussi avec des Positifs ? »

La seule raison pour laquelle Jeremiah ne dit rien était pour ne pas attirer plus l’attention et ne pas créer un scandale qui nuirait à Shiban s’ils devaient se faire sortir.

« Je veux dire, j’suis sûr que certains peuvent dégommer vos machines juste d’un regard ! Pour vrai ? »

Jeremiah leva une main.

« Je suis vraiment désolé, il est vraiment très curieux de tout. On va vous laisser continuer votre travail. »


Revenir en haut Aller en bas
Lisbet Miller
avatar
Soit elle laissait l'oncle de Shiban totalement de glace, soit ce dernier savait ce maîtriser ou n'appréciait tout simplement pas que ce soit une femme qui prenne les devants. Dans d'autres circonstance elle aurait peut -être insister et jouer la faible femme ayant besoin qu'un homme, un vrais, la séduise. Mais la mission du jour était loin d'être finis, sans parler que la porte ouverte se prolongeait jusqu'au début de soirée pour permettre aux familles n'ayant pu se libérer de pouvoir profiter des portes ouvertes.

Le visage de Lisbet ne laissa transparaître aucun changement au moment ou la tentative de Jeremiah  de prendre la poudre d'escampette avec son neveu fut coupée nette par ce dernier. Mais elle aurait bien pouffé de rire devant cette scène. Le garçon possédait un bon sens de l'observation, il l'avait repéré tourner parmi la foule, mais il lui manquait encore de perspicacité. Elle n'était pas la seul à tourner ou à rester en position statique en portant l'uniforme des agents de sécurité privé, costume sombre passe partout. Bon quelqu'un ayant le coup d’œil pouvait remarquer a ce sujet qu'elle portait des vêtements de meilleurs qualités que les autres agents, et surtout qu'elle portait du sur mesures.

-Tu as un bon sens de l'observation Shiban, mais je ne travaille par ici en temps normal, mon équipe  est venue renforcer la sécurité pour cette journée porte ouverte... Ce qui m’intéresses se sont les compétences des gens avec qui je travail peut importe qu'ils soient positifs ou négatifs et si certains positifs peuvent être extrêmement dangereux c'est aussi le cas pour certains négatifs.

Lisbet adressa un large sourire au beau tonton qui essayait encore une foi de s'esquiver.

-Sans doute un futur chercheur, ne vous excusez pas laissez moi vous guider vers le ring aménagé pour l'occasion.


Revenir en haut Aller en bas
Jeremiah Yarrow
avatar
Le beau tonton allait aimablement répondre que non, c’était gentil, mais Shiban s’est retourné vers lui avant et lui attrapé la main.

« Oncle Jerry, s’il te plaît, dis oui ! »
« Non, je t’ai déjà dit que je suis contre ce genre de jeu de violence. »
« Mais c’est scientifique ! C’est pas comme le catch que regarde Papa ! »

Ses yeux étaient parsemés d’étoiles et Jeremiah se retint de loucher pour soupirer. Aucune machine ne pouvait résister face à un Positif et aucun Négatif ne ferait le poids contre un Positif agressif. Lisbet encourageait Shiban et Jerry ne vit toujours pas ça d'un bon oeil.

« Imagine tout ce qu'on pourrait faire ! Plus jamais on pourrait attaquer le pays entre les Positifs et ces machines ! Madame, ils ont déjà songé à faire des Cyborgs qui aient la force d'une machine et la puissance d'un Positif ?! »

Le coeur de Jeremiah manqua un battement à la curiosité et l'intérêt très poussé de son neveu. Petit à petit, ce dernier lui confirmait à quel point il était proche de sa mère et de ses questionnements. Si Jerry voulait savoir pour quelles raisons sa soeur avait disparu, Shiban, lui, prenait plutôt bien la relève. L'aîné serra les dents et afin de ne pas faire d'esclandre, et ne pas passer pour un révolutionnaire sectaire, il sourit et finit par acquiescer, une main sur l'épaule de son neveu.

« D'accord, très bien... »

A condition que cela reste au stade de prototypes...


Revenir en haut Aller en bas
Lisbet Miller
avatar
Oncle Jerry n'était pas aussi enthousiaste que son neveu pour cette histoire de combat humain/cyborg. Mais Shiban commença par demander poliment en ajoutant un contact physique, il était doué ce petit. Son oncle était donc contre « ce genre de jeu de violence » ? Alors qu'en était il des autres jeux et des autres formes de violence ? Donnait il le change pour ne pas montrer le mauvais exemple à son neveu ? Lisbet professionnellement se posait ces questions mais personnellement elle s'en foutait. Elle attendit que l'échange neveu, oncle se termine par la capitulation de ce dernier qui visiblement prenait sur lui.

-Je ne suis pas une chercheuse, mais après la « démonstration » pourquoi ne pas en discuter directement avec l'équipe présente sur place ? Je peux vous garantir l'accès...après un contrôle de sécurité, je ne peux malheureusement pas faire de passe droit la dessus.

Miss Miller dirigea donc le duo à travers la foule, portant de temps en temps la main a son col et remuant silencieusement les lèvres ou lançant un regard lourd de sens a des membres de son équipe, le genre de regard qui vous rappel que le chef passe toujours au mauvais moment. Ils arrivèrent bientôt a proximité du « ring », et la foule était déjà assez dense devant. La responsable de la sécurité du jour, fit passer les deux parents par une allé réservé aux quelques « VIP » présent, essentiellement des chercheurs ou des représentant de futur acheteurs. Ce faisant ils passèrent sous un portique, un de ceux qui ressemblait au lecteur de puce d'identité. Elle les conduisit au petit carré de sièges sensé rappeler les premiers rangs entourant le ring du Madison Square Garden du siècle dernier.

-Nous y voilà, installez vous cela devrait commencer dans 5 minutes.


Revenir en haut Aller en bas
Jeremiah Yarrow
avatar
Shiban ouvrit des yeux absolument immense sans arriver à y croire. Il n'osa rien dire, et garda la bouche ouverte à l'annonce d'une rencontre avec toute l'équipe. Son coeur battait si fort que Jerry put l'entendre, ce qui lui tira un franc sourire sur les lèvres.

"Trop. Cool."

Shiban tira son oncle en suivant Lisbet, le palpitant à fond. Et une fois dans la foule impatiente, il s'exclama de joie, répétant sans arrêt "trop, trop, trop cool !" Il se mit debout sur un des sièges pour mieux voir. Jeremiah aurait aimé soupirer, tant il n'était pas à sa place ici mais il ne voulait pas décevoir son neveu, ni insulter le travail de la jeune femme.

"Madame, vous regardez avec nous ?!"
"Je crois que vous vous êtes fait un ami."

Pendant tout le show, Shiban n'a pas cessé de crier, de s'exclamer, feintant de prendre les coups plus qu'à son tour. Pour le coup, Jeremiah riait plus qu'il ne s'offusquait, bien que tout ça ne soit absolument pas son genre. Quoiqu'il en soi, la bonne humeur de son neveu le détendit et quand arriva la fin, Shiban attendit son sucre. Il avait une tonne de questions à poser à l'équipe. Alors quand Lisbet les conduisit vers le grand sésame, il poussa son oncle.

"Tiens ! Discute avec la dame pendant que je vais faire la discussion à ces messieurs. Ca te changera des grands parents d'avoir quelqu'un de ton âge."


Revenir en haut Aller en bas
Lisbet Miller
avatar
Lisbet lâcha un sourire à la réaction du gamin quand elle lui annonça qu'elle pouvait lui obtenir une entrevue avec l'équipe. Ce n'était pas souvent qu'elle souriait franchement,  sans contrôle et elle sentit un frisson remonter le long de sa colonne vertébrale. Elle ne pouvait se permettre de se détendre pour l'instant, elle ne faisait que son travail, elle devait être efficace, froide et incarner en même temps une image chaleureuse car elle représentait son employeur.

-Comment refuser devant tant d'enthousiasme.

Et avec sa radio et ses lentilles elle pouvait effectuer son travail sur place, le temps du show. Shiban se comporta en fan pour le coup et sa bonne humeur était contagieuse, faisant rire Jeremiah. Pourtant se dernier avait bien déclarer plus tôt qu'il n'appréciait pas ce genre de jeu. Lisbet ne vit pas venir le coup en douce du gamin, se débarrassant de son oncle en le poussant vers elle. Elle resta la quelques seconde silencieuse avant de se tourner vers lui.

-Et bien vous devez être fier de lui, il a un brillant avenir devant lui enfin si sa passion survit au affres de l'adolescence.....votre accent est intéressant je crois n'avoir jamais eu l'occasion de rencontrer quelqu'un originaire du pays des kangourous et des ornithorynques.


Revenir en haut Aller en bas
Jeremiah Yarrow
avatar
Jeremiah prit la blague avec un sourire. Il parlait régulièrement avec des personnes de son âge mais que son neveu essaye de le caser avec une inconnue l'amusa. Il croisa les bras sur son torse et observa son neveu, attendant son tour pour poser des questions à l'équipe. Il en aurait sûrement pour un bon moment.

"C'est un garçon passionné. Comme sa mère. Quand il tient quelque chose, il ne lâche plus. C'est plus qu'un hobbie pour lui, je le crains. Et il est plutôt éveillé pour son âge. Il sait ce qu'il veut et ce qu'il ne veut pas. Mais oui… je suis plutôt fier de lui. C'est un garçon plein de ressources. Vous lui faites un beau cadeau, vous savez ?"

Lisbet reprit et à la mention de son accent, il tourna la tête vers elle pour la regarder. Intéressant ? A ce point ? Décidément… Il eut un léger rire amusé.

"Nous n'avons pas que des kangourous… Nous avons aussi le Seigneur des Anneaux !" Humour pour humour… "Mon accent est-il si impressionnant ? Je ne suis pas aux Etats-Unis depuis très longtemps mais j'essaye de m'adapter."

Jeremiah se tourna plus franchement vers Lisbet.

"Vous travaillez pour la Waleman Dynamics, alors ?"


Revenir en haut Aller en bas
Lisbet Miller
avatar
-ah lui oui mais a vous je ne sais pas, vous allez en entendre parler pendant un bon moment.

Le coup de l'accent, ce truc fonctionnait toujours, parler de son accent à quelqu'un et tout de suite vous obtenez une réaction....négative ou positive. Mais le point important c'est que vous captez l'attention de votre interlocuteur. Des accents elle ne connaissait pas mal, déjà en grandissant dans la basse ville vous en aviez tout un lot. Ensuite chez les Marines vos camarades venait de tous le pays, plus les migrants voulant obtenir la nationalité ou payer leurs études. Mais celui de Jeremiah était assez « rafraîchissant » enfin pour qui savait écouter, il ne lui parlait pas comme pouvait le faire un habitant du bush non plus. Il faisait des efforts ou ne venait pas d'une famille populaire.

-Si vous vous avez le numéro d'Aragorn je suis preneuse...votre accent n'est pas si impressionnant juste rafraîchissant, dans le quartier ou j'ai grandit j'en ai croisé pleins et encore plus durant mes années d'engagement chez les Marines. Mais rassurez vous tous le monde ne passe pas son temps a analyser les accents des autres, il s'agit plus pour moi d'une déformation professionnel.

Et voilà qu'il se tournait encore plus ver elle, lui faisant presque face maintenant.

-Plus précisément pour la Waleman Dynamics Security, bien que la compagnie fait aussi appel à de  la sous traitance, le département sécurité existe depuis longtemps les récents événements nous ont mis en avant....et je dois faire le tris avec tous les nouveaux qui pensent que d'avoir été militaires suffit pour faire correctement ce travail.....Et vous même vous travaillez dans quoi ?


Revenir en haut Aller en bas
Jeremiah Yarrow
avatar
Jeremiah eut un léger rire. Pour un cadeau, lui, il en entendrait parler pendant un moment. Mais ce n'était pas gênant. Ce genre de passion, au sein de sa famille, c'était monnaie courante. Shiban était alerte et éveillé, ce contre quoi Jeremiah ne se battrait jamais, bien au contraire. Et puis, il rit plus franchement à la réponse à son humour.

Avec l'air de ne pas y toucher, Jeremiah écouta attentivement les paroles de Lisbet. Ce n'était pas parce qu'on était contre les Positifs qu'on était pour les mesures d'une corporatiste comme la Waleman. Il acquiesça à la mention des derniers événements alors que son visage redevenait sérieux. Il garda alors l'information sur la sécurité - et que Lisbet en faisait partie - dans un coin de sa tête, à utiliser un jour si besoin. Soudain, la jeune femme lui apparut même… Intéressante à regarder. Jeremiah était parfois si mécanique qu'il se faisait peur à lui-même.

"Je suis écrivain et chroniqueur pour le Post. Et vous savez quoi ? Ce qui paye le plus, ce n'est pas l'eau claire dans un verre ! Je trouve ça exceptionnel !"

L'humour, doublé de l'auto-dérision, le tout dans un sourire. Bon sang, Jeremiah était-il en train de socialiser avec quelqu'un ? A plus forte raison une femme ! De son âge ! Il était si loin de sa cave et de son micro qu'il redevenait… Lui-même, d'une certaine manière, juste un homme. Il reporta son regard sur Shiban et resta pensif quelques secondes.

"Croyez-vous qu'il soit bien indiqué que la technologie fasse des progrès pareils, tout le temps ? Vous n'avez pas peur qu'un jour une de ces machines se retourne contre nous ? Nous n'aurions que ce que nous méritons, non ?"


Revenir en haut Aller en bas
Lisbet Miller
avatar
Ah super un journaleux, vraiment pas de chance c'est qu'ils avaient tendances à être curieux ces gens la et on ne savait jamais quand on leur disait un truc si ce petit quelque chose n'allait pas ce retrouver dans un de leur articles.

-Le Post ! Et bien je devrais vous demander un autographe tout de suite, comme ça je pourrais la vendre quand vous aurez votre premier Prix Pulitzer.

Par contre il semblait moins sur la « défensive » qu'a début, que se soit naturel ou travaillé cela n'enlevait rien au fait que cela était plus agréable. Elle souriait légèrement, juste ce qu'il fallait pour ne pas passer pour une associable ou pire. Une chose était sur, le gamin et l'oncle était bien de la même famille. La preuve la plus flagrante pour le moment, les question que ce derniers lui posait.

-Je ne sais pas, je ne suis qu'un agent de sécurité, je n'ai pas fait de grande études vous savez, mais pour le peux que je sache, l'humanité est devenu l'humanité a partir du moment ou nos ancêtres ont créer leur premiers outils non ? En soit une arme n'est ni bonne ni mauvaise, ce n'est juste qu'un outil....

Bon pas moyen de parler tranquillement quand on était le superviseur de la sécurité du jour, Lisbet s'éloigna de quelque pas en s'excusant d'un geste de la main, non pas pour répondre a son oreillette mais parce que son téléphone vibra dans sa poche. Au bout d'une minutes elle revint a coté de Jeremiah.

-Désolé ou en étions nous déjà ?

Elle se souvenait très bien de leur conversation mais au début elle avait cru comprendre qu'il préférait prendre les devants avec les représentantes de la gente féminine.


Revenir en haut Aller en bas
Jeremiah Yarrow
avatar
Un autographe, vraiment ? Les épaules de Jeremiah se secouèrent sous un léger rire.

"J'en suis très loin, gardez votre stylo, je n'écris que quelques chroniques et j'illustre certains articles, mais ça ne va pas plus loin. Si vous en tirez 3 dollars, c'est que quelqu'un aura eu pitié de votre café matinal. Et encore, pour le coup, au prix du café ici, il serait bien radin."

Il n'était pas plus prétentieux que ça, non plus. Il était plus concentré sur ce qu'il écrivait officiellement chez lui, que sur les mots qu'il couchait gratuitement sur le papier. Il n'avait pas réellement besoin d'argent, de toute façon. Jeremiah resta très attentif à la métaphore de Lisbet qu'il jugea alors bien intéressante. Il la casa dans un coin de sa tête, pensant à la ressortir à un moment opportun. Un fin sourire étira ses lèvres et il acquiesça. C'était vrai, ce qu'elle disait, il ne l'avait pas vu comme ça. Cependant, entre un couteau suisse et une machine à tuer, il y avait une grosse différence.

Il réfléchit à tout ça en reportant son regard sur Shiban qu'un homme venait de soulever dans son exosquelette. Il riait comme un bien heureux et l'oncle demeura bien protecteur, attentif au moindre mouvement. Il n'était peut-être pas un expert en combat mais il ne se laisserait pas faire sans se battre. Lui vivant, personne ne toucherait à un seul cheveu de son neveu.

Jeremiah entendit à nouveau la voix de Lisbet, qu'il avait déjà presque oubliée, et il tourna les yeux vers elle. Où en étaient-ils ? Bonne question... Il désigna Shiban du menton.

"Vous laissez beaucoup d'enfants s'approcher comme ça ? Ou bien c'est juste qu'il vous a tapé dans l'oeil ?" Il pencha la tête doucement. "Il doit tenir ce charme certain de sa mère..." Sa soeur, donc. Jeremiah était peut-être toujours dans la retenue, mais il ne manquait pas non plus d'humour.


Revenir en haut Aller en bas
Lisbet Miller
avatar
Sa blague sur le Pulitzer fit visiblement mouche, son interlocuteur jouait la carte de l'humilité ou bien il n'était vraiment pas du genre a se vanter de son travail. Lisbet n'était pas une de ces grosse tête qui remplissait les labo de la Waleman, mais tout de même quelques chroniques et illustration d'article ne devait pas suffire à nourrir son homme. Donc Il devait avoir une autre source de revenus, car il ne paressait vraiment pas dans le besoin.

-Plus que radin même, c'est fou comment on peut s'habituer aux bon produit je ne supporte plus le jus de chaussette que la majorité de mes concitoyens noment café, que voulez vous aller défendre les intérêts de son pays en dehors de ses frontières laisse des traces et pas que celles des balles...Donc pour résumer je suis prêtes a dépenser une fortune pour avoir du VRAIS café.

A son retour il semblait l'avoir presque totalement oublié, une chose qui dans d'autres circonstances aurait peut-être pu la vexer , ou alors elle se gardait bien de le montrer par son attitude ou la posture de son corps. Le beau brun avait les yeux rivé sur son neveu, telle une louve surveillant sa progéniture, aucun doute que même sans aucune chance de l'emporté il se jetterais sur une homme entraîner portant un exosquelette si ce dernier représentait une menace pour Shiban. Lisbet était bien satisfaite ne de ne pas avoir ce genre de « faiblesse », dans sa branche ce serait un trop gros handicap.

-beaucoup non mais il ne sera pas le seule aujourd'hui, n'est ce pas le but de cette journée portes ouvertes après tout ? Que le public et surtout les futurs étudiants passionné et espérons le doué s'inscrivent ici et pas ailleurs.....quelqu'un m'a bien tapé dans l’œil et je pense qu’effectivement son son charme est un trait familiale.


Revenir en haut Aller en bas
Jeremiah Yarrow
avatar
Jeremiah haussa les sourcils et acquiesça. A n'en point douter que les denrées aux Etats-unis étaient au-delà de tout entendement. Ils n'avaient pas ce problème en Australie, mais ils n'étaient plus un pays déclaré sinistré. Aujourd'hui, on faisait appel à eux pour de l'aide humanitaire. Le gouvernement en jouait d'ailleurs un peu trop, au goût de Jeremiah.

A savoir si Shiban était une faiblesse, Jeremiah aurait probablement répondu qu'il était sa force et sa raison de vivre, d'avancer. Il voulait un futur pour le bambin, il voulait lui offrir des choses qu'il serait à même de profiter. Il avait choisi cette nouvelle vie pour le protéger, peu importait ce qui avait enlevé sa soeur. Il savait qu'elle était vivante, quelque part. Il ignorait comment… Mais il le savait. Ils avaient toujours partagé un lien fort. Et en attendant qu'elle revienne...

Il acquiesça à nouveau. Après mûre réflexion, il trouvait plutôt intéressant que les enfants puissent s'approcher et se faire leur propre opinion de ce qu'ils voyaient. Pourtant, l'empreinte de la Waleman lui était déplaisante, mais il n'y pouvait pas grand chose. Au moins avaient-il un bon service de sécurité...

Jeremiah n'y prêta pas attention au premier coup. Mais la voix de Libset résonna dans sa tête alors qu'il n'avait pas bien saisi le sens du trait familial, ni de ce que ça pouvait bien venir faire dans la conversation. Il haussa un sourcil en faisant le lien avec Shiban et ce qu'il avait lui-même dit quelques secondes plus tôt et un très fin sourire naquit au coin de ses lèvres. Décidément… Adepte des jeux d'esprit, Jeremiah laissa passer un temps de silence avant de répondre à la jeune femme. Elle avait le mérite d'être direct, mais ce n'était pas tout à fait son style à lui. En gardant son attention sur Shiban, il répondit enfin.

"Vous devriez vous préoccuper un peu moins de la sécurité de mon neveu et un peu plus de celle de votre ceinture. Il semblerait que quelqu'un ait oublié de la boucler récemment."

Pour l'attaquer ainsi directement sur son lieu de travail, Jeremiah en vint à la conclusion que Lisbet était tout simplement affamée, sûrement quelqu'un l'avait-elle laissée sur sa faim… Finalement, il tourna légèrement la tête vers elle et acquiesça d'une moue entendue et quelque peu ironique.

"Dans votre intérêt…"


Revenir en haut Aller en bas
Lisbet Miller
avatar
Lisbet à la réponse encore une foi pleine d'esprit de Jerémiah ne put réprimer cet foi si un franc et clair éclat de rire. Qui attira légèrement un peut l'attention sur eux quelques secondes avant que cela ne passe.

-veillez m'excuser, j'ai presque faillit baisser la tête pour vérifier que je n'étais pas moi aussi en journée porte ouverte avant de comprendre votre trait d'esprit. Je vous assure que notre discussions ne perturbe en rien la sécurité du site. Je reçois tous les rapports et les information en continue, je vais certainement avoir mal au crane avant la fin de la journée.

Reprenant son sérieux et un visage neutre la jeune femme jeta un coup d’œil en direction de Shiban.  Elle était aller un peut trop loin, c'est vrais qu'il était mignon le tonton mais ce n'était pas le lieu, et par encore le moment.

-Excusez moi je suis allez trop loin, je ne voulais pas vous mettre mal à l'aise ni vous importuner.


Revenir en haut Aller en bas
Jeremiah Yarrow
avatar
Amusé, Jeremiah secoua la tête. Il ne sembla pas un instant offusqué par Lisbet.

"Ce n'est rien." L'air de pas y toucher, Lisbet n'était pas non plus la première. Il aurait pu dire 'J'ai l'habitude' mais son sourire le laissait suffisamment entendre pour ne pas insulter l'intelligence de la jeune femme. Cependant, il y trouva bien une curiosité et fronça les sourcils en se tournant un peu plus vers elle.

"Mais… C'est curieux. Vous n'êtes pas la première, avec plus ou moins de subtilité, mais est-ce que c'est mon accent, ou bien les américaines ? Je jurerais m'être fait siffler dans la rue en venant et de mémoire, ça ne m'est jamais arrivé qu'ici ! Comprenez !"

Les yeux écarquillés, Jeremiah se tourna vers Shiban pour le désigner et alerta en suivant Lisbet sur la gravité de la situation.

"Il faudrait peut-être que je le prévienne ! Si c'est de famille, il vaut mieux que je le sache ! Son père est un Anglais pur souche, vous croyez que je dois m'attendre au pire ?!"

Son visage était on ne peut plus sérieux mais n'importe qui pouvait déceler l'humour dans sa voix. Au moins, Lisbet pouvait se rassurer là-dessus, il avait de la ressource et à défaut d'être rentre-dedans, sa retenue n'était pas pour autant prude.


Revenir en haut Aller en bas
Lisbet Miller
avatar
-Assurément l'accent est un plus, mais si déjà l'enrobage est attrayant cela suffit à se faire sifflé dans la rue. Cependant ne vous attendez pas a ce que cela vous arrives dans n'importe quel état de l'union. Mégalopolis est bien a part, déjà du temps de la grande New York, Big Apple se distinguait des autres grandes villes.

Décidément ce gars aimait l'humour et les traits d'esprit. Cela cachait il autre chose, un moyen d'éviter de trop parler de lui ? Peut-être mais cela ne dérangeait pas Lisbet le moins du monde, rien de pire que quelqu'un qui n'arrête pas parler de lui ou elle en vous énumérant ses réussites ou ses malheurs, rien de pire que les « moi je ». L'enchaînement  sur l'héritage génétique du neveu la fit pouffé malgré elle, entendre pouffé Miss Miller voilà bien quelque chose de rare.

-cela risque d'être un mélange d'étonnant, le charme de sa mère et de son oncle couplé avec le flegme british, l'agent double zéro sept risque d'être battu à plat de couture en ce qui concerne les conquêtes féminines.

La jeune femme termina sa phrase en  se tournant  vers Shiban pour mieux l'observer en plissant légèrement les yeux pour mieux l'imaginer dans son rôle d'agent secret au services de sa très gracieuse majesté. Puis elle reporta son attention sur Jeremiah. Elle plongea sa main dans l'intérieur de veste et en sortit une carte de visite.

-tenez je vous la donne faites en ce que vous voulez, je vous jure que si vous ne m'appelez pas je n'irais pas vous traquer dans toute la ville, promis.


Revenir en haut Aller en bas
Jeremiah Yarrow
avatar
Jeremiah éclata de rire à la mention de l'agent secret. Et l'entendre rire était suffisamment rare pour être noté également.

"Je serai là pour faire attention à lui, alors. Il rencontre déjà beaucoup de succès auprès de la gente féminine, vous en êtes une de ses victimes, si j'ose dire. Mais vous me rassurez, je n'aime pas beaucoup avoir l'attention braquée sur moi, la popularité ne m'attire absolument pas, je viens d'une petite ville, les capitales, c'est nouveau pour moi. Mais je sais qu'il aimerait bien."

Ils regardèrent tous deux Shiban, l'oncle le couvant d'un regard presque paternel, plus que fraternel. La voix de Lisbet le sortit de ses pensées à nouveau et il se tourna vers elle avant de baisser les yeux sur la carte de visite, sans masquer sa surprise. Si elle l'intéressait, c'était plus pour Shiban que pour lui-même. Il lui sourit et pris le petit carton avant d'acquiescer.

"C'est gentil, merci. Je doute de m'approcher de loin comme de près de ce que vous recherchez, mais... Sait on jamais."

Assurément que Jeremiah n'était pas spécialement l'homme d'un soir, ou alors, c'était chose rare nécessitant de soulever l'exceptionnel. Une fille qu'il connaissait depuis longtemps, ou bien une de passage à qui il manquait de temps. Quand bien même il aurait souhaité s'installer avec quelqu'un, aucune occasion ne s'était présentée. Ses maigres relations n'avaient jamais donné grand chose et depuis qu'il était ici, les femmes étaient si... Différentes... Elles lui faisaient presque peur !

"En tout cas merci pour ce que vous faites pour le petit, je sais qu'il va en parler pendant des jours mais il en a besoin. Ca lui change un peu les idées, et puis il voit autre chose, c'est important. Vous aurez d'autres portes ouvertes comme ça ? Ou bien des conférences, ateliers, ce genre là ? Je crains de ne pas pouvoir m'opposer à cet engouement encore très longtemps, il grandit vite et la férocité de sa détermination est de famille, alors je suis vaincu d'avance."


Revenir en haut Aller en bas
Lisbet Miller
avatar
Lisbet en était arrivé à la conclusion que Jéremiah devait être l'un de ces cas rare de véritables gentleman, chose assez amusante quand on pensait au fait que la couronne britannique avait peuplé toute ses anciennes colonie et surtout celle de l'hémisphère sud par les résidant de ses prisons.

-mettez ça sur le compte de mon passé de vétéran militaires, avoir été confronté à la mort  et à la destruction qu’entraîne tout conflit armé ça laisse des traces.

La jeune femme tourna la légèrement la tête pour observer quelqu'un ou quelque chose derrière son interlocuteur. Un membre de son personnel s'approchait, cela ne pouvait qu'être que pour quelque chose de très particulier, sinon on aurait utilisé la radio pour en lui faire part. Elle lui fit signe d'attendre d'un geste de la main.

-J'aimerais continuer notre petit conversation mais le devoir m'appel.....mais je peux répondre à votre inquiétude, il y aura d'autres activités ouverte au public assurément, vous devriez trouver ces information sur le site de la corporation. Ce fut un plaisir que de discuter avec vous.

Un dernier sourire pour le beau tonton, un regard vers la gamin pour le saluer d'un geste de la main et Lisbet rejoignit l'agent, son visage retrouvant sa neutralité professionnel. L'homme pencha son visage vers son oreille pour n'être entendu que d'elle même. L'identification des personnes par le scannage des puces avait subi un raté, peut être un problème technique ou bien autre chose impliquant un pouvoir. Ils ne pouvaient plus faire confiance a la radio ou même aux images vidéo. Elle renvoya l'agent afin qu'il continue à faire passer l'information à tous le personnel de sécurité.

Lisbet se retourna calmement et commença à observer toutes les personnes présente recherchant de possibles intrus. Entre les terroristes utopistes et l’espionnage industriel il y avait la un large éventail de possibilité tout aussi désagréable. Subitement un smiley moqueur vint s'incruster dans sa vision augmenté, malgré leur matériel hautement sécurisé, il venait de se faire hacker. Sans hésiter elle porta sa main sur ses yeux pour retirer ses lentilles maintenant inutile. Il était évident que quelqu'un ne voulait pas laisser de trace sur les enregistrements vidéo et qu'il devait y avoir un......Lisbet ne put aller au bout de sa réflexion car en relevant les yeux devant elle, elle vu que le cyborg de démonstration venait de projeter l'un des technicien s’affairant autour de lui contre un mur.


Revenir en haut Aller en bas
Jeremiah Yarrow
avatar
Y avait-il un endroit à Megalopolis où Jeremiah pouvait aller sans qu'il ne se passe rien ?

Jeremiah salua poliment Lisbet d'un signe de tête et la laissa s'éloigner avec un sourire. Il reporta son attention sur son neveu, en jouant de ses doigts sur ses lèvres. Mais au moment où Shiban descendait des bras de son nouveau héros, le cyborg s'en prit à son technicien. L'adolescent retomba sur ses fesses et Jeremiah écarquilla les yeux et courut à sa rencontre en criant son nom. Ah la technologie, il l'a pourtant dit qu'il n'aimait pas ça !

Jeremiah attrapa son neveu par la main et le tira vers lui pour le faire reculer, mais alors qu'il allait le faire sortir de à, un autre cyborg prit vie, leur bloquant la sortie. L'oncle écarquilla les eux et regarda à nouveau derrière lui en serrant son neveu contre lui, ses mains sur ses épaules. Shiban essaya de se défaire de l'étreinte pour rejoindre le premier cyborg et son technicien.

"Laisse-moi y aller, c'est pas sa faute !"

Se battre contre des humains, même armé, Jeremiah avait déjà essayé et il avait réussi un peu par chance. Mais contre des robots ?


Revenir en haut Aller en bas
Lisbet Miller
avatar
Et ce n'est pas un mais deux cyborgs qui était piraté à présent et en prime deux civiles au milieux de tout ça !!! Pas moyen d'utiliser son arme a feu, de un endommager les cyborg était a exclure au maximum et de deux il y avait des civils et cela ferait tache qu'il se prennent une balle, ce serait vraiment pas bon pour l'image de la boite.

Lisbet se précipita vers l'unité cybernétique qui barrait la route des deux civiles tout en déployant ses deux matraques électriques. Elle visa le bas de la nuque et actionna les décharges  aux maximum, contre des humains cela pouvait être mortel mais contre ses prototypes cela pouvait les ralentir, les stopper momentanément  ou bien les gêner comme des vulgaires piqûres de moustique.

Spoiler:
 

si succès:
 



Si échec Lisbet esquive et tente autre chose:
 


Revenir en haut Aller en bas
Butterfly Effect
avatar
Le membre 'Lisbet Miller' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Quitte ou double' :


--------------------------------

#2 'Dé de 6' : 6

--------------------------------

#3 'Quitte ou double' :


Revenir en haut Aller en bas
Jeremiah Yarrow
avatar
Ce qu'il avait pris pour une femme "normale" s'avéra tout sauf "banale". Il la vit avancer et lever son arme. Jeremiah écarquilla les yeux et tendit les mains vers Shiban pour le récupérer et l'immobiliser. Alors que l'adolescent manque de s'échapper, son oncle le rattrapa in extremis en passant un bras sous les siens pour le soulever contre son torse et l'entraîner avec lui avant que le cyborg ne s'effondre sur lui.

SUCCES : Jeremiah réussit à retenir son neveu, mais il ne reste qu'une seconde pour fuir (bah ouais sinon ce serait la fin du RP !)
ECHEC : Shiban court vers la machine pour tenter de la réparer et de la raisonner et la machine se réveille en le projetant à plusieurs mètres


Jeremiah tomba en arrière avec son neveu contre lui. Soufflé par l'urgence de la situation, son coeur se mit à battre d'autant plus fort et il releva des yeux ronds sur Lisbet. Sans attendre, il poussa Shiban.

"Debout. Allez !"

Mais à peine se sont-ils remis de leurs émotions, sur leurs pieds, le cyborg s'éveille et recommence à bouger. Jeremiah, d'un sang froid implacable, resta de marbre et ne paniqua pas. Pas pour lui, en tout cas et il poussa Shiban pour qu'il se retrouve dans le dos du cyborg et auprès de la foule. S'il avait dû le prendre avec lui, ils auraient eu besoin de plus d'une seconde.

Néanmoins, il commença à reculer avant de se rappeler qu'il en restait un derrière.

"Je HAIS les machines !"


Revenir en haut Aller en bas
Butterfly Effect
avatar
Le membre 'Jeremiah Yarrow' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Quitte ou double' :


Revenir en haut Aller en bas
Lisbet Miller
avatar
Autant pour la qualité des produits Waleman, le cyborg ne resta pas longtemps KO. Le gamin au moins était en dehors de la zone de combat, mais il restait assez proche. Le deuxième Cyborg n'avait pas bougé durant son action mais maintenant il avait bien repéré la menace la plus dangereuse : Lisbet.

-dès que vous avez une ouverture repliez....

La jeune femme ne put terminer sa phrase, trop occuper à esquiver le coup de poing du cyborg numéro 2, numéro 1 lui venait juste de se remettre debout.

esquive:
 
Rompu au combat rapproché, Lisbet ne perd pas son temps en réflexion et assène un coup de matraque tazer sur numéro 2 sans grand effet malgré l'arc électrique s’échappant au moment de l'impact. En continuant son mouvement elle exécute un coup de pied retourné sur numéro 1 Histoire qu'il se focalise sur elle et non pas sur Jérémiah. Elle  savait qu'elle devait toucher avec ses matraques derrière la nuque des cyborgs pour les retarder mais cela était pas si aisé de le faire. Ou alors elle devait compter sur son pouvoir, mais ses machines pesaient lourd.

Numéro 1 se retourna après son coup de pied, prenant Lisbet en sandwich avec numéro 2.


Revenir en haut Aller en bas
Butterfly Effect
avatar
Le membre 'Lisbet Miller' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Quitte ou double' :


Revenir en haut Aller en bas
Jeremiah Yarrow
avatar
Jeremiah n'était qu'un écrivain, après tout, pas entraîné au combat. Cependant, il venait d'un monde où pour devenir un homme, il fallait se battre. Au moins une fois dans sa vie à l'âge adolescent. Pour rendre sa famille fière, son père fier. Ainsi, il avait découvert que la violence ne lui convenait pas. Son père avait déjà bien des raisons d'être déçu par son unique fils, convaincu que Shiban n'assurerait pas la relève au pays. Qui plus est, Jeremiah avait la main lourde.

Il se redressa et fit face au mur invisible alors qu'il venait de lui hurler de faire attention. Comment était-ce possible ? Les yeux ronds, il ne rêvait pas pourtant. Il avait vu ça dans plusieurs films. Fantastiques, de science fiction, peu importait, ça ressemblait à de la télékinésie. Pour autant, rien ne put lui confirmer ce qu'il pensait. De toute façon, même avec une confirmation, il ne serait pas resté là à la regarder se faire zigouiller.

L'ouverture, il l'avait. Mais il n'allait pas fuir alors qu'elle était en difficulté. Jeremiah profita qu'elle ait l'attention des deux pour attraper un bras mécanique prototype et le balancer dans le coude du genou de numéro deux.

SUCCÈS : Numéro deux flanche et glisse sous son poids pour rejoindre le sol.
ÉCHEC : C'est du bon endosquelette made in King Cybernetic, ça résiste même si la jambe de numéro deux a un hoquet.


Revenir en haut Aller en bas
Butterfly Effect
avatar
Le membre 'Jeremiah Yarrow' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Quitte ou double' :


Revenir en haut Aller en bas
Lisbet Miller
avatar
Numéro 2 s'effondre par terre, Lisbet en aurait bien profité pour y ajouter une bonne dose de décharge électrique bien placé mais numéro 1 lui est toujours debout. Mais franchement les spécialiste réseaux ce croyaient en vacances ou quoi ?! Jusque la elle avait pris garde de ne pas trop endommager le matos comptant sur les « hackers » de son services pour stopper l'intrusion et reprendre le contrôle mais visiblement ils n'étaient pas si bon. Nul doute qu'une foi les choses redevenue plus calme ils allaient en prendre pour leur grades, voire prendre la porte ! Depuis le temps qu'elle demandait a ce que cette partie des services de sécurité sois renforcé, deux ou trois cyber en plus des petits génies du claviers pour commencer, ce serait un minimum a son avis.

De toute façon la elle devait déjà s'occuper des cyborgs, et dans l'immédiat de numéro 1. Numéro 1 justement passa à l'offensive en envoyant valser l'une des tables recouvert d'outillage high-tech divers et varié tout droit dans sa direction et celle de Jerry. Mais facile vous dirons tous les fan de SF ou de bon vieux comics, Lisbet est télékinétique rien de plus facile que d'arrêter la table ! Vous avez déjà entendu parler des différentes composantes de l'énergie mécanique ? L'une de ses principale composantes c'est l'énergie cinétique, pour faire court plus un truc est lourd et va vite plus son énergie cinétique est élevé (E=1/2*m*v²). Donc si vous voulez stopper un objet projeter vers vous par un cyborg, vous devez exercer une énergie au moins égal en opposition. Donc non ce n'est pas facile d'arrêter cette putain de table, mais si vous appliquez quelques préceptes des arts martiaux, comme utiliser la force de l'adversaire, il est plus facile de dévier la trajectoire de la table et surtout moins coûteux en énergie. Parce que derrière vous devez encore affronter le cyborg.

lancer de table:
 

Numéro 1 ne reste pas sur son échec et avance d'un pas décidé et cybernétique vers sa cible, Lisbet inspire profondément juste avant que Jerry sente une sorte d'onde force le pousser en arrière juste avant de glisser sur lui. Ce qu'il ne sait pas c'est que Lisbet est juste en train de chercher des appuies suffisamment résistant pour ce qu'elle s'apprête à faire. Elle doit à tout pris contenir la menace, et elle compte bien empêcher numéro 1 d’avancer.


Show off:
 


Revenir en haut Aller en bas
Butterfly Effect
avatar
Le membre 'Lisbet Miller' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Quitte ou double' :


--------------------------------

#2 'Quitte ou double' :


Revenir en haut Aller en bas
Jeremiah Yarrow
avatar
Juste après qu'un ingénieur soit réduit à néant contre le mur, Jerry sentit quelque chose, mais il demeura incapable de le décrire ou de reconnaître quoique ce soit. Tout ce qu'il sait, ce n'est au moins pas un des cyborgs qui s'en prennent à Lisbet. Il ne put être qu'impuissant face à la force déployée par Lisbet contre la machine. La bouche entrouverte, il observa sans savoir qui plaindre et surtout, quelle position prendre ? Il ne lui fallut pas être diplômé d'une grande école pour faire le lien : Lisbet était une Positive.

Autant il admira sa force et sa détermination, autant, elle resta une Positive. Quand l'un d'eux vous sauve la vie - mais ça, il ne le dirait pas à voix haute - vous avez tendance à revoir votre jugement. Ici, la Waleman engageait des Positifs pour assurer la sécurité et la défense ? Mais où allait-on ?! Le visage de Jerry se renfrogna. Dans son combat, Lisbet venait aussi de tuer un ingénieur. Les affres d'un pouvoir non maîtrisé qui ne provoquait que des malheurs, et non des accidents. Aux yeux de Jeremiah, c'était un meurtre.

Partagé dans ses idéaux, Jeremiah regarda autour de lui à la recherche de quelque chose pour venir à bout des cyborg… PUIS de Lisbet. Non qu'il voulu la tuer, mais il aurait sûrement besoin de se protéger. Il se redressa et regarda autour de lui. Parmi toutes ces inventions nouvelles, il y a un fusil à impulsion électromagnétique. Le genre onde de choc qui balaye tout sur son passage. Ce n'est pas une pièce récente, qui plus est, c'est un ancien prototype visant à valoriser la sécurité conduite par la Waleman au sein de la ville…

SUCCÈS :  Mais ça fera l'affaire !
ÉCHEC : Mais c'est une exposition, et l'arme a été déchargée avant.

Quand on est abonné aux échecs, c'est pour la vie.

L'arme ne répondit pas au commandement de Jerry mais elle était suffisamment grosse pour servir quand même. Il se releva, pris son élan et jeta l'arme dans ses mains pour la tenir par le canon. Il balança son bras en arrière... La crosse massive de l'arme prête à assommer le cyborg. Il hait les machines. Au mieux, il aiderait Lisbet à reprendre le dessus. Au pire, il détournerait l'attention du cyborg.

Mais dans sa course, numéro deux revint à la charge et d'un coup de bras, il fit voler Jerry dans les tables d'exposition.


Revenir en haut Aller en bas
Butterfly Effect
avatar
Le membre 'Jeremiah Yarrow' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Quitte ou double' :


Revenir en haut Aller en bas
Lisbet Miller
avatar
Pourquoi Jerry restait dans la zone au lieu de se mettre à l’abri ? Ce dernier ne voulait peut-être pas resté en reste, ou bien était ce un relent de société paternaliste qu'il faisait qu'il restait la, ne pouvant se résoudre a fuir le combat alors qu'il y avait un « faible femme » à protéger. Mais une minutes la n'avait il pas pointer le canon de l'arme d'expo vers numéro 1 et elle ?

Le temps pour le moment était leur plus féroce ennemies, Lisbet ne pourrait bloquer  indéfiniment le cyborg. Des gouttes de sueurs perlaient déjà sur son front, et son corps subissait aussi la pression de son pouvoir. Alors que Jerry s’apprêtait visiblement a assommer numéro 1 a l'aide de sa masse improvisé, ce dernier vola littéralement dans les airs en directions des tables d'exposition. Numéro 2 était de retour. C'est a ce moment qu'elle libéra numéro 1 et bondit en utilisant son pouvoir pour tenter de récupérer Jerry avant qu'il ne rentre en contact avec les tables. Elle ne pouvait pas l'entourer de son « armure » a distance mais si elle était assez proche de lui …

interception en vole:
 

Cependant les deux cyborgs sont toujours la et se dirige vers eux, dans un dernier effort Lisbet érige un dôme télékinétique pour se protéger elle et Jerry. Mais cette ultime protection n'aura qu'un temps. Déjà les cyborg frappent le dôme invisible de leur poing cybernétique, à chaque impact leurs poings semblent se rapprocher un peut plus.


Revenir en haut Aller en bas
Butterfly Effect
avatar
Le membre 'Lisbet Miller' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Quitte ou double' :


Revenir en haut Aller en bas
Jeremiah Yarrow
avatar
Jeremiah n'était pas une catégorie poids lourd, loin de là. Il était même plutôt grand et élancé, mais avant tout nerveux, avec relativement de force. S'il était plutôt fin, ses épaules étaient larges. En plus du choc, Lisbet avait dû le sentir passer lorsqu'il s'était écrasé contre elle, dans son dos. Non parce qu'il fut dégoûté d'être touché par un Positif - il n'en était pas là non plus - mais plus pour éviter de l'étouffer, Jerry se releva presque aussitôt pour la libérer. Une bref étude de la jeune femme lui fit froncer les sourcils alors que les cyborgs revenaient à la charge. Il n'était pas vraiment resté pour "sauver la demoiselle en détresse", mais plus parce que c'était ainsi qu'il était fait. Et puis parce que, à la voir lutter contre un, il songea que l'autre n'aurait fait qu'une bouchée d'elle. A deux cyborgs contre un humain, même un Positif, le jeu en aurait probablement valu la chandelle.

Cependant, elle ne lui avait pas sauvé la vie - autrement dit, elle demeurait une Positive à ses yeux et uniquement une Positive - il se serait fait plein de bobos tout moches, mais il n'aurait pas été à sa première fois. Qui plus est, l'ingénieur écrabouillé salement contre le mur - par la faute de Lisbet - était toujours dans son champ de vision. Au lieu de ça, elle les avait même foutus gravement plus dans la merde, encore. Jerry étudia la situation. Il n'avait aucun pouvoir, lui, et sa seule force d'homme contre deux cyborgs ?! Il douta très fortement de ses capacités, là, sur l'instant. Mais pour autant pas un meurtrier, Il débarrassa Lisbet de ses deux matraques. Puis, il se leva, sentant les conséquences du choc à son tour, là dans le bas de son dos et dans son bras gauche, et fit écran entre les cyborgs et Lisbet.

Ses nouvelles armes au poing, laissant Lisbet les protéger du mieux qu'elle pouvait, il attendit les deux cyborgs pour frapper.

"J'ai vu Terminator. Je hais les machines."

SUCCÈS : Lisbet a le temps de lui dire où frapper avant qu'elle perde le contrôle du bouclier. Tadadadadaaaaaa ! Il bifurque sur le côté pour les attirer plus loin. Jerry... Versus the machiiiiines !
ÉCHEC : Un groupe d'élite arrive pour sauver la situation, plus que des tazers, ce sont des armes à EMP qui mettent les deux cyborgs hors tension et les laissent s'effondrer au sol.

Alors qu'il s'apprêtait à tirer, les deux cyborgs s'effondrèrent devant lui, comme si, tout à coup, la vie les avait quittés. Jeremiah se rendit compte qu'il retenait sa respiration depuis qu'il avait levé l'arme devant son nez pour viser. La grande salle était presque plongée dans le silence, si ce n'était pour le groupe de militaires sur lesquels il releva les yeux, la bouche bée.


Revenir en haut Aller en bas
Butterfly Effect
avatar
Le membre 'Jeremiah Yarrow' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Quitte ou double' :


Revenir en haut Aller en bas
Lisbet Miller
avatar
les deux cyborgs martelant son bouclier déclinant. L'escouade ne perdit pas de temps et mis a terre les deux machines grâce à leur armes emp dernier modèle. Le groupe se rapprocha de leur position, une partie se détachant pour aller voir ce qu'il restait de ingénieure et l'autre de Lisbet et de Jeremiah. Toute les membres de l'escouade portait un casque et le bas de leur visage était dissimulé par une espèce de cagoule. L'un d'eux sans doute le leader, s'adressa à Jeremiah.

-Monsieur vous pouvez lâchers ses matraques maintenant, ils sont pas prêt de se relever. Miss Miller les secouristes sont en route vous...

Pas le temps de finir sa phrase que Miss Miller lui coupe la parole.

-vous en avez mis du temps ! Rendez vous utile, envoyez quelqu'un aidez Jeremiah à  retrouver son neveu et j’attends un rapport de situation détaillé sur ce putain de merdier....

Oui bon vous ne jureriez  pas vous dans son état, d'ailleurs ou trouvait elle encore la force de passer sa colère sur ses hommes ?

-à vous ordre Miss !

Le leader de l’escouade désigne deux de ses hommes et leur ordonne de suivre Jeremiah pour retrouver son neveu. Des premiers uniformes de la MPD apparaissent, la police arrive sur les lieux tout comme les premiers secouristes, prenant en charge les blessé, visiblement il n'y a pas que dans leur carré VIP  que des personnes on été blessé.


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
[CLOS] [Lisbet/Jerry] With great power bla bla bla...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Children of Lux Aeterna :: MEGALOPOLIS :: Ville haute-