2076. Côte est des Etats-Unis. Megalopolis est le centre névralgique d'une guerre géo-politique mondiale depuis qu'un attentat biologique en 2026 a divisé l'humanité en deux populations bien distinctes : ceux qui se battent pour le futur, et ceux qui font avec le présent.
NAVIGATION

Partagez | 
 

 [CLOS] [Lara/Jerry] Retour en enfance

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Jeremiah Yarrow
avatar
Avril 2075

De par son travail, il arrivait à Jeremiah de se rendre parfois dans des écoles pour y lire des histoires aux plus petits. Il n'était pas bien connu pour ses propres histoires mais lire celles des autres lui convenait parfaitement. Tantôt chroniqueur satyre, tantôt comique, il avait plus d'une mine à son crayon.

Quand bien même ces histoires de Positifs le faisaient grogner, il n'était pas certain que la discrimination dans les écoles soit une très bonne chose. Mais c'était comme ça en Ville Haute, plus de privilèges, plus de zéro avant la virgule et certaines classes n'étaient composées que de Négatifs. Etait-ce une injustice, il n'en était pas certain, surtout depuis le 27 janvier. Les gens avaient raison d'avoir peur, d'être prudents. Ils prenaient des mesures et Jeremiah n'était personne pour aller contre ça, il avait lui-même un neveu de 12 ans à sa charge. Qui d'ailleurs, faisait partie de ces classes.... "privées". Cependant, Jerry songea que Shiban n'était sûrement pas le genre de garçon à rester éloigné des Positifs, bien au contraire, et ça lui faisait serrer la mâchoire. Mais on s'était tout de même assuré que Jeremiah était bien Négatif avant de passer les portes de la classe.

Totalement inconnu au bataillon, quand Jeremiah fit son entrée dans la classe, les sauterelles chantaient dans un coin et un corbeau croasser au-dessus de leur tête. Il sourit et leva une main alors que la maîtresse le présentait aux enfants en tant que Lewel Bradley, son nom de journaliste. Il savait qu'au moment où il ouvrirait la bouche... Il aurait leur attention. Son accent très particulier était parfois un peu dur à comprendre pour des enfants de leur âge et... De leur éducation, plus proches de l'accent british soutenu, que du "mange-tes-mots" australien. Mais s'il y avait des texans dans la pièce, alors il serait compris au moins par eux !

Mais Jerry n'était pas le seul cet après-midi à venir rendre visite et montrer l'exemple à ces jeunes garnements... Et si lui était plutôt introverti et distant, ce n'était pas forcément le cas de tout le monde...


Revenir en haut Aller en bas
Lara MacTavish
avatar
"Silence sur le plateau ! Trois... deux... un... ACTION !" J'ai adressé un sourire des plus Colgate à la caméra. "Bonjour à tous et à toutes et bienvenue à cette nouvelle émission du Lara MacTavish Show, aujourd'hui: comment choisir le parfait maillot de bain selon votre silhouette, je rencontre une chirurgienne esthétique qui nous parle des nouvelles technologies qui sont au service de votre beauté, et mon impression sur la nouvelle ligne de produits de beauté Absolute !" Quoi ? Qui allait dire aux femmes de Megalopolis ce qui était beau et ce qui rendait belle si je ne m'en chargeais pas ?

...

"Alors, en résumé, leur mascara est pire que de la colle pour les cils, leur rouge à lèvre dans toutes les teintes se fait la malle dès que vous buvez un verre d'eau, le fond de teint, autant se mettre un masque en latex, et leur crème hydratante n'hydrate pas mieux qu'une poignée de sable, elle ne pénètre a-bso-lu-ment pas la peau, tout reste collant, c'est vraiment un produit minable. Suivez le conseil de votre animatrice bien-aimée, et restez loin de ces produits, même si on vous paie pour vous en servir ! C'était tout pour aujourd'hui, nous nous retrouverons demain à la même heure ! Au revoir et n'oubliez pas, bien paraître, c'est la première étape pour bien se sentir ! "Eeeet coupez !"

Mon assistante s'est précipitée vers moi avec un latte et son téléphone intelligent, complètement catastrophée. "J'oubliais, mon Dieu, j'oubliais !" J'ai haussé un sourcil en prenant le café. "J'oubliais qu'aujourd'hui, vous êtes attendue dans une école primaire privée, pour lire des histoires aux enfants ! Comment est-ce que ça m'est sorti de la tête ?!" Je l'ai considérée froidement. "Vous me demandez à moi comment c'est sorti de votre tête ? Sérieusement, je vous paie pour quoi, ma pauvre fille ?" J'ai levé la main alors qu'elle se confondait en excuses. "Vous ferez ça plus tard, faites plutôt venir la voiture que je n'arrive pas en retard à cause de vous." Elle a disparu d'un coup, soucieuse de se racheter. Pas facile de trouver des subordonnés compétents, de nos jours...

À mon arrivée à l'école, j'ai eu droit au scannage de puce visant à s'assurer que j'étais bien qui je prétendais être, et surtout, que j'étais bien Négative. Voilà des impôts bien investis, pour la sécurité de nos enfants ! Si j'en avais, vous pouvez être sûr qu'ils iraient dans une école comme celle-ci, et pas ailleurs. Alors qu'on m'escortait vers la classe en question, je préparais mon petit masque. J'acceptais ce genre de choses parce que c'était excellent pour l'image, pas parce que j'aimais particulièrement lire des histoires à des gamins. Dans un coin de ma tête, je me demandais si, lorsque ça se saurait, cette pimbêche de Shannon O'Dair allait faire un tour dans une école de pauvres petits Positifs, pour BIEN montrer comment elle était MIEUX et plus ZENTILLE parce qu'elle était plus tolérante que moi envers les petits monstres, pfff...

En entrant, j'ai souri en saluant les enfants: ils étaient trop jeunes pour s'intéresser à mon émission, mais la plupart me reconnaissaient parce que leur mère ou leur soeur l'écoutait religieusement, ou parce que mon visage était sur plein d'affiches au centre-ville. Assise parmis les enfants, aux côtés du jeune homme que je ne connaissais pas, je suivais l'histoire avec lui, faisant les répliques des personnages féminins. Il s'en sortait plutôt bien pour la narration, il avait l'attention du petit public, alors je le laissais faire ! Même qu'il avait une belle voix, lorsqu'on s'adaptait à l'accent.




"There has to be evil so that good can prove its purity above it."
Revenir en haut Aller en bas
Jeremiah Yarrow
avatar
Shannon était bien le cadet des soucis de Jeremiah. A des années lumières de lui, d’autant plus qu’ils travaillaient pour le même groupe. S’il connaissait cette Lara MacTavish, c’était surtout parce que la grand mère de Shiban la regardait. Elle et Shannon, d’ailleurs, elle ne faisait pas de différences, les deux femmes relataient des choses totalement différentes.

Narrer un conte comme celui-ci faisait toujours plaisir à Jeremiah. Il aimait la scène, la comédie, être quelqu’un d’autre était facile pour lui. Ce n’est pas qu’il n’aimait pas être lui-même, il trouvait juste plus amusant d’avoir plusieurs visages. Il riait plus facilement, sans avoir l’impression de se mettre à nu et puis on mettait ses extravagances sur le compte d’un rôle qu’il jouait, ainsi, on ne le jugeait pas, on le trouvait plus amusant et plus doué. Et pendant ce temps, on ne s’imaginait pas ce qu’il faisait réellement dans la vie.

Après le conte fut l’heure des questions. Lara était largement plus connue que lui mais les deux enseignes étaient pour le moins opposées, une prise de vue intéressante pour le corps enseignant. Le Megalopolis Post était installé depuis des décennies, voire des siècles si l’on remontait à sa racine du New York Post mais Jeremiah n’était pas connu en dehors de ses petites chroniques et de ses dessins humoristiques destinés aux enfants. Lara était vue sur une chaîne moins connue que la United TV (je suis CERTAINE d’avoir lu ça quelque part mais je ne sais plus où), mais elle était aussi connue que Shannon dans la région… Et dans le pays. Comment les enfants allaient-ils réagir ? Ils avaient face à eux un homme et une femme, l’un accès enfants mais illustrement inconnu, l’autre d’une renommée sociale et professionnelle mais tournée plus vers les adultes.

SUCCES SUCCES à Jerry : C’était quoi votre rêve en arrivant à Megalopolis ?
SUCCES ECHEC à Jerry : Vous avez toujours voulu être journaliste, Monsieur ? (ce qu’il n’est pas)
ECHEC SUCCES à Lara : Maman dit toujours qu’il y a plus important que la mode dans la vie. (comme les Positifs… Et Shannon Allez bim)
ECHEC ECHEC à Lara : Madame, si vous aviez des pouvoirs de mutants, ce serait quoi ?


Revenir en haut Aller en bas
Butterfly Effect
avatar
Le membre 'Jeremiah Yarrow' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Quitte ou double' :
 


Revenir en haut Aller en bas
Lara MacTavish
avatar
Tout se déroulait très bien: les enfants étaient pendus à nos lèvres, captivés par l'histoire, et tout, vraiment tout, portait à croire que j'allais m'en sortir sans que personne ne se fasse pipi dessus ou fasse une crise de nerfs. Ça me changerait de la dernière fois où j'avais fait une apparition publique avec des gosses, hein... en plus, l'idée derrière une apparition publique, c'est que le public me regarde, donc il serait assez mal vu que je colle une baffe à un gamin qui pleure, n'est-ce pas ?

En parlant de baffes... y'en avait qui se perdaient, ça ne faisait pas un pli. À la question lancée en ma direction, j'ai failli m'étouffer dans mon latte. Sérieusement, gamine ? Tu as devant toi une femme débordant de réussite professionnelle, qui passe à la télévision tous les jours, et ta question, c'est... quel pouvoir de mutant je veux ? SÉRIEUSEMENT ? Je ne prétendais pas résoudre les guerres dans le monde avec mon émission, mais quand même, il me semblait que je méritais mieux, comme question, que de me faire demander quel type monstre je préférerais être. Aucune de ces réponses ?

Mais encore une fois, si je l'ouvrais pour dire quelque chose du genre, ça risquait de mal paraître, alors au lieu de m'énerver, j'ai souri. "Quelque chose qui ne soit pas dangereux pour personne, j'espère !" Mon sourire s'est agrandi, vu de l'extérieur il était chaleureux, mais autant vous dire que c'était un masque. "Peut-être... peut-être même que je pourrais avoir le pouvoir de retirer Yu aux gens qui en sont affectés, et régler tous ces conflits !" Comment ça, les Positifs meurent sans leur pouvoir ? Pas mon problème...

Et toi, monsieur ?:
 

J'ai levé les yeux vers mon partenaire d'infortune, curieuse malgré tout de sa réponse à lui. Après tout, je ne le connaissais pas...




"There has to be evil so that good can prove its purity above it."
Revenir en haut Aller en bas
Butterfly Effect
avatar
Le membre 'Lara MacTavish' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Quitte ou double' :


Revenir en haut Aller en bas
Jeremiah Yarrow
avatar
La diplomatie faite Jeremiah. Passé l’instant de surprise, il se fendit d’un sourire légèrement gêné en baissant les yeux. Lara avait répondu de façon - il l’avait bien entendu - incisive. Pour le commun des mortels, cela n’était que des paroles peut-être un peu froide d’une personne célèbre qui avait préparé ses mots. Pour les enfants, il n’y avait pas de différence. Mais pour quelqu’un comme Jeremiah, appartenant à la filiale qu’il avait lui-même fini par graisser avec sa propre huile, les mots sous jacents étaient parfaitement audibles. Loin de là l’hypothèse de The Cure, mais quoiqu’il en fut, il n’avait pas à ses côtés une Pro-Positifs. C’était évident. Aussi, il se gratta le coin de la bouche et sembla réfléchir en haussant les sourcils. Il inspira profondément et se racla la gorge pour répondre.

« Très honnêtement, même si j’en avais, je crois que ça m’encombrerait. » Sans se départir de son sourire, il reporta son regard sur sa petite assemblée et montra ses mains. « Je viens d’un endroit où on bâtit encore ses propres maisons, où on cueille le melon à mains nues et où, pour avoir la météo, il suffit de regarder le ciel. Alors tu vois... Je ne saurais même pas quoi faire d'une paire de pouvoirs ! J'ai mes mains ! » Il haussa les épaules. « Je suis quelqu’un qui aime faire les choses par lui-même, pour en obtenir le meilleur mérite. Je veux être fier de ce que j’accomplis et je veux montrer aux autres que ce que je fais, c’est ma volonté, mon oeuvre, qu’on me regarde avec toute la reconnaissance qui m’est due. Avant que les autres soient fiers de moi, je veux l’être de moi-même. »

Si Lara était un masque, Jeremiah, lui, était la modération par excellence. Jamais il ne prendrait de parti devant un auditoire, sauf sous anonyme. Il préférait qu’on prenne son opinion pour ses volontés, non pour un jugement ouvert. Sa diplomatie était ce qui le protégeait si bien du Mouron Rouge. Pendant qu’on cherchait un américain activiste, lui demeurait le gentil chronique un peu secret.

En gros, tout le monde s'en fout du beau discours... Ou presque.
SUCCÈS : C’est quoi un melon ?
ÉCHEC : Vous êtes belle, Madame.

(j'en étais sûre...)


Revenir en haut Aller en bas
Butterfly Effect
avatar
Le membre 'Jeremiah Yarrow' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Quitte ou double' :


Revenir en haut Aller en bas
Lara MacTavish
avatar
Lorsqu'est venu à Jeremiah son tour de répondre, mon regard a coulissé vers lui alors que j'écoutais - voire étudiais - chacun de ses mots. J'ai dû retenir un sourire. Il était plus discret que moi, peut-être, mais n'empêche que je me rendais bien compte que je n'avais pas un grand fan des Positifs assis à mes côtés. Les admirateurs des Positifs ont toujours une réponse à ce genre de question, ils ont tous au moins un pouvoir qu'ils voudraient avoir, même si c'est une réponse générique du genre "je voudrais être un Jumper pour ne plus jamais rater le bus, hihihi" - comme si être humain n'était pas déjà assez satisfaisant ou assez bien pour eux - mais, comme moi, il n'en voulait pas. Intéressant... j'étais loin de me douter de quoi que ce soit, mais je l'aimais bien, le petit.

En parlant de gens que j'aimais bien... un garçon assis à l'avant, qui me regardait depuis que j'étais entrée, venait de prendre la parole. Permettez... mais pour une femme qui mettait tant d'efforts à bien paraître, et qui axait une bonne partie de sa vie et de son temps là-dessus, ça faisait plaisir. Même d'un enfant. Surtout d'un enfant, la vérité n'était-elle pas supposée sortir de leurs bouches ? J'ai souri - un vrai sourire, pas calculé, juste sincère - avant de lui répondre, bien plus chaleureusement qu'à la première question qui avait été posée. "Merci, c'est très gentil. Tu sais que tu es plutôt joli garçon, aussi ?"

Jamais ils se taisent ?:
 

En voilà une qui ne manquait pas de souffle et qui avait l'art de me faire figer mon sourire comme du jello dans le congélateur. Bien sûr, que je voulais débarasser le pays et le monde de ces monstres, qui ne le voudrait pas ? Apparemment, pas mal de gens, de nos jours, ne souhaitaient pas une solution aussi radicale, aussi, mieux valait rectifier le tir... surtout devant des gamins alors que j'étais supposée bien me faire voir. "Bien sûr que non ! Ce serait horrible !" Ahem, oui, admettons... "Il faut m'excuser, je ne suis pas généticienne comme ton papa. Juste une journaliste qui rêve d'un monde en paix !" Un monde sans Positifs, surtout.




"There has to be evil so that good can prove its purity above it."
Revenir en haut Aller en bas
Butterfly Effect
avatar
Le membre 'Lara MacTavish' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Quitte ou double' :


Revenir en haut Aller en bas
Jeremiah Yarrow
avatar
[Tu sais qui tu me rappelles ? DRAGO ! He liiiiiiives in youuuu !]

La nouvelle question figea Jeremiah aussi bien que Lara. Comment pouvait-on mettre de telles idées dans la tête d’un enfant ? Sûrement un Pro-Négatif qui jouait avec l’éducation de son rejeton. Il aurait bien aimé répondre mais heureusement, Lara s’en chargea et avec une grande délicatesse, qu’il n’aurait probablement pas su avoir pour le coup. Il resta ainsi de marbre, non sans couler un regard suspect vers Lara.

Excusez-le d’avoir pouffé de rire dans son poing à la fin de sa réponse. Plus discret qu’un franc éclat de rire, un grognement s’entendit néanmoins dans le fond de sa gorge et un sourire menaçait d’illuminer son visage, ce qu’il réussit à maîtriser, toutefois. Il releva la tête pour

SUCCÈS : La paix, c’est pour les lâches. Vous êtes pas d’accord monsieur ?
ÉCHEC : Moi aussi je veux un monde en paix ! Il paraît qu’avant, y avait pas de Positifs et tout et que personne trichait avec des pouvoirs magiques !

La question frappa Jeremiah comme un fouet en pleine joue. Il tourna les yeux vers celui qui avait parlé avec tant de conviction pour un si jeune âge et il l’étudia du regard. On aurait dit qu’avec ses yeux, il pouvait percer le regard de Jeremiah pour lire dans ses pensées. Mais celui-ci ne se laissa pas abattre et libéra son sourire sur ses lèvres.

« Je doute que Mademoiselle MacTavish apprécie d’être considérée comme une lâche. Mais je vois ce que tu veux dire, oui. Je suis d’accord sur le fait que certaines causes méritent que l’on se batte pour elles. »
« Du genre ? »
Jeremiah haussa les épaules.

« La faim dans le monde, les pays sous développés auxquels il manque de l’eau potable. La sauvegarde de certaines espèces très menacées dans la majorité du globe, notamment en Chine. »

« Ce sont les Chinois qui ont attaqué les Etats-Unis, pourtant, ils ont que… »

« Je ne te conseille pas de terminer cette phrase à moins de savoir de qui tu es entouré, mon garçon. »

La maîtresse suspendit sa respiration et Jeremiah ne quittait plus l’enfant des yeux.

« Quel âge as-tu, dis-moi pour avoir une opinion si ferme ? »

« 11 ans, monsieur. »

Jeremiah acquiesça.

« J’ai un neveu qui a le même âge que toi et il est aussi très ouvert et très curieux de ce qui l’entoure, savoir d’où il vient est primordial pour lui, comme comprendre le monde et ce qui fait que nous sommes là, aujourd’hui. Mais laisse-moi te dire que dans ce… Conflit, nous sommes tous perdants. Les Etats-Unis comme n’importe quel autre pays. Ce qui nous arrive aujourd’hui peut peut-être avoir dévoilé des choses merveilleuses, mais nous avons également monté d’un cran dans le degré de danger qui nous entoure. La préservation de notre éco système est aujourd’hui une question de vie ou de mort. Il est perturbé dans son équilibre et si personne ne le rétablit… Il se pourrait que nous soyons les prochains sur la liste. Donc, ainsi, pour répondre à ta question… Je ne dirais pas que la paix c’est pour les lâches, non. Certains ont foi, ou espoir en un monde meilleur, en un avenir plus lumineux, une utopie de l’égalité, de la liberté et de la fraternité et se battent pour cette paix qui leur tient tant à coeur. Mais pour d’autres… Et bien disons que je les plains s’ils n’ont pas envie de se battre pour quoi que ce soit, ou bien qu’ils attendent que d’autres leur apportent la paix sur un plateau. Ceux-là sont des lâches. Tu sais… Avec tout l’espoir que je me dois d’avoir, je sais que si nous avions dû être en paix dans le monde, nous l’aurions été depuis longtemps, déjà. Cette planète ne connaîtra jamais la paix. Ca ne veut pas dire que nous ne pouvons rien améliorer de notre condition, et faire avancer des choses. Parfois, il faut se battre, peu importe nos armes. Ca peut être des mots, comme des fusils, ça peut aussi être un énorme câlin. Choisis ce que tu veux être pour le monde et reste fidèle à toi-même. Ton opinion est précieuse, mais ça ne veut pas dire que tu ne doives pas faire attention à celles des autres. Tu comprends ? »

Le garçon acquiesça à son tour. Allez savoir s’il prenait bien ou pas les mots, il n’en dit rien.

« Et vous, madame, c’est quoi votre arme ? »
« Moi je voudrais un GROS fusil ! »


Revenir en haut Aller en bas
Butterfly Effect
avatar
Le membre 'Jeremiah Yarrow' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Quitte ou double' :


Revenir en haut Aller en bas
Lara MacTavish
avatar
Le rire retenu de Jerry ne m'avait pas échappé: mon regard a coulisse vers lui, mais avant que je ne puisse me faire une idée sur quoi que ce soit, un jeune garçon a pose une autre question. Ou, plutôt, il venait de me traiter de lâche en demandant à mon comparse de se ranger de son côté. Vraiment, il y en avait qui ne manquait pas de soufflé... j'avais élevé ma proper soeur pendant une bonne partie de nos vies, et laissez-moi vous dire que ce n'était pas elle qui aurait été aussi malpolie avec des invites dans sa classe.

J'ai écouté Jeremiah parler, curieuse de voir ce qu'il avait à dire - et puis, ne pas répondre tout de suite, ça me calmerait. Et pour en avoir à dire... il en avait à dire ! J'ai masque un sourire en coin en buvant une gorgée de café: moi aussi, je savais lire entre les lignes, et plus il parlait, plus je le trouvais plutôt intéressant, ce type. Ceci dit, la paix, moi, j'y croyais... dans un monde Négatif, elle me semblait possible. On était loin d'avoir un monde Négatif... mais ça se travaillait.

"Et vous, madame, c'est quoi votre arme ?" La question a fait écho en moi. Mon arme ? Mon arme, c'est que personne ne connaît ma bataille réelle. Mon arme, c'est la vérité. Mon arme, ce sont les injustices dont je suis témoin chaque jour. Mon arme... c'est mon masque. Alors j'ai gardé mon masque, et j'ai répondu avec un sourire professionnel à souhait: "Mon arme, c'est ma célébrité. Parce que je suis connue, je peux porter ma voix à des causes dont les gens n'auraient peut-être pas entendu parler autrement."

Et toi, monsieur ?:
 




"There has to be evil so that good can prove its purity above it."
Revenir en haut Aller en bas
Butterfly Effect
avatar
Le membre 'Lara MacTavish' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Quitte ou double' :


Revenir en haut Aller en bas
Jeremiah Yarrow
avatar
Son arme ? Quelle était son arme ? Il tourna la tête vers Lara, espérant peut-être une aide quelconque qui ne vint pas. Il se gratta le cou, les yeux dans le vague et il plissa les paupières en se tirant l'épaule d'une main, sous son pull, signes qu'il était en grande réflexion. Chaque réponse, il prenait bien le temps de réfléchir, mais cette fois, il n'en ferait pas un roman... Quoique.

Quand il trouva, il lâcha son épaule pour lever un index et attirer leur attention à tous. Il leur sourit, légèrement en coin et se pencha pour attraper sa veste et se mettre à fouiller jusqu'à en sortir, de la poche intérieure, un stylo BIC, qu'il présenta à tous. Les enfants le scrutèrent avec une curiosité non dissimulée. Ils voyaient bien ce que c'était, mais aucun ne sembla comprendre la blague.

"Vous crevez des yeux avec ?"

Jeremiah pouffa de rire et se leva pour attraper une feuille de papier.

"J'en ai même deux."

"Des yeux ? On voit ça oui..."

"Non, des armes."

"Hein ?"

Jeremiah se pencha pour écrire quelque chose sur la feuille de papier avec son stylo et il la plia avant de la montrer aux enfants. Il ne lui avait pas fallu longtemps pour se décider à quoi écrire, il voulait avant tout donner une leçon, une morale, faire montre d'éducation et de pédagogie, surtout.

"Je détiens dans ma main l'arme la plus redoutable connue à ce jour, est-ce que quelqu'un sait ce que c'est ?"

"La bombe à neutrons ?"

La classe a éclaté de rire, et Jeremiah, sans se départir de son sourire, a secoué la tête.

"Non, ça ne tient pas dans ma main."

"Vous avez écrit 'bombe à neutrons' alors ?"

"Non, plus. Qui veut voir ?"

SUCCES SUCCES : Une fille téméraire au milieu se lève. Elle veut voir, elle veut connaître l'arme la plus puissante du monde. Elle prend le papier et le déplie religieusement avant de le lire à voix haute : VERITE.
SUCCES ECHEC : Une fille téméraire au milieu se lève. Elle veut voir, elle veut connaître l'arme la plus puissante du monde. Elle prend le papier et le déplie religieusement avant de le lire à voix haute : VERITE. Mais elle ne peut pas s'empêcher de faire la remarque qu'il écrit franchement mal pour un journaliste.
ECHEC SUCCES : Personne n'ose bouger. Si c'est une arme, ils sont frileux...
ECHEC ECHEC : Personne n'ose bouger. Si c'est une arme, ils sont frileux... Et un garçon élève la voix "Madame..." et Jeremiah lui tend la feuille de papier avec un sourire.


Revenir en haut Aller en bas
Butterfly Effect
avatar
Le membre 'Jeremiah Yarrow' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Quitte ou double' :


Revenir en haut Aller en bas
Lara MacTavish
avatar
Je l'ai étudié avec attention pendant qu'il faisait son petit numéro. Comme les enfants, j'étais curieuse de voir ou il voulait en venir. Il fallait lui accorder qu'il savait saisir et garder l'attention d'un groupe, celui-là. L'échange avec les enfants qui pensaient qu'il allait sortir une bombe de sa poche m'a fait sourire. Mon regard allait des enfants au papier, du papier au visage du journaliste, de son visage aux enfants, et ainsi de suite, jusqu'à ce qu'il demande qui voulait voir.

Aucun des enfants ne semblait assez téméraire pour se lever et prendre le papier - pour le coup, je pense que j'étais plus curieuse et intriguée qu'eux. Ils n'osaient même pas bouger un muscle, on aurait pu entendre les flatulences d'une mouche lorsqu'un petit garçon a timidement levé la main. "Madame..." J'ai souri. "Mais bien sûr, voyons l'arme favorite de notre ami." J'ai pris le papier plié des doigts de Jeremiah. "Rien qui ne va ruiner ma coiffure, n'est-ce pas ? Je vous fait confiance !"

Je lui ai adressé un clin d'oeil avant de déplier le papier avec une lenteur toute calculée et presque théâtrale. Un sourire s'est dessiné sur mes lèvres lorsque j'ai enfin lu ce qu'il avait écrit. "Oh." J'ai relevé les yeux vers les enfants, pendus qu'ils étaient à mes lèvres. "C'est aussi une arme que j'affectionne beaucoup." Et j'ai tourné le papier vers les enfants pour leur montrer le mot qui y avait été écrit. "Une arme difficile à utiliser, parfois, mais oui, très, très puissante." Mon regard a coulissé vers Jerry. Intéressant, celui-là, très intéressant...

Oui, mais...:
 




"There has to be evil so that good can prove its purity above it."
Revenir en haut Aller en bas
Butterfly Effect
avatar
Le membre 'Lara MacTavish' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Quitte ou double' :


Revenir en haut Aller en bas
Jeremiah Yarrow
avatar
[C'un peu merdique, j'arrivais pas à choisir les bons mots >.<]

Ah les enfants... une fois lancés sur un sujet, on ne les arrêtait plus. Mais cela plaisait bien à Jeremiah. Les éveiller ainsi le rassurait. Il ne prêta même pas attention à Lara, tout ce qui l'intéressait, c'était les enfants et leurs questions. Avec un sourire, il s'adossa contre le rebord du bureau dans son dos et il planta ses mains dans ses poches, avec une allure désinvolte. Aussi, à la question de l'enfant, il secoua la tête.

"Non. Toute vérité n'est pas bonne à dire. L'honnêteté est plus importante que la franchise. Admettons que je n'aime pas ta coupe de cheveux, je ne vais pas te le dire."

L'enfant plaqua ses mains sur ses cheveux et se rassit, presque vexé et honteux. Jeremiah pouffa de rire et se redressa.

"Je veux dire que la franchise peut parfois être associée à de la méchanceté gratuitement. Beaucoup de personnes se servent de ce trait de caractère et se cachent derrière comme une excuse pour dire tout ce qui leur passe par la tête de méchant, mesquin ou simplement gratuit. Parce qu'ils se fichent pas mal de comment sont perçus leurs dires. L'honnêteté, en revanche, bien que l'on dise aussi ce que l'on pense, est bien plus modéré, visant à ne pas heurter la personne à laquelle vous parlez. Par exemple..."

Il se racla la gorge et se tourna vers Lara.

"Admettons... Et ne le prenez pas mal, je pense la même chose que ce jeune homme." Dit-il en désignant l'enfant qui trouvait Lara belle. "Que je vous trouve moche." Il regarda à nouveau les enfants, haussa les sourcils et la désigna à son tour. "Si je lui dis qu'elle est moche, je suis franc, mais peu aimable. Si je veux être honnête, je vais simplement dire que cette femme n'est pas mon genre, ou qu'elle ne m'attire pas."

Il haussa les épaules.

"Mais il ne faut pas que ce soit uniquement négatif. Le plus important, c'est d'être honnête envers soi-même, connaître ses limites, notre valeur. Cette vérité est votre arme. Avec le temps, vous apprendrez protéger les gens de la vérité, c'est souvent les protéger de quelque chose de plus grand. Mais c'est une subtilité qui ne nous vient pas naturellement, c'est en faisant des erreurs qu'on apprend."

SUCCES : Et sinon... Elle vous attire ou pas ? Je comprends pas.
ECHEC : Vous le trouvez moche aussi, Madame ?

[Tiens, allez, démerde toi avec ça]


Revenir en haut Aller en bas
Butterfly Effect
avatar
Le membre 'Jeremiah Yarrow' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Quitte ou double' :


Revenir en haut Aller en bas
Lara MacTavish
avatar
"Mais non, je le trouve mignon comme tout !" ai-je répondu avec un léger rire en réajustant ma position sur mon tabouret. "Vous savez, puisqu'on parle d'honnêteté, je pense qu'il est d'abord important de ne pas se mentir à soi-même. Du reste, il faut, comment dire... savoir faire la différence entre une vérité qui doit et qui mérite d'être dite, et une vérité qui n'est pas nécessaire et qui pourrait causer du tort à autrui. Fondamentalement, que je dise que je le trouve moche n'apporte rien de bon à qui que ce soit et risquerait surtout de le blesser."

Mon café étant vide, j'ai déposé le gobelet sur le bureau où Jeremiah était appuyé à côté de moi. "Comme il le disait si bien, dire la vérité n'est pas une excuse pour faire du tort aux autres. Et parfois, en fait, il faut se taire voire mentir pour protéger quelqu'un, et ce n'est facile ni à juger, ni à faire."

Combien de temps j'ai dit à l'institutrice, déjà ?:
 

J'ai ri. "Il est mignon, je vous assure. Parole de journaliste !" J'ai haussé un sourcil. "D'ailleurs, c'est tout ce qui vous intéresse ? Vous n'avez pas de question sur le travail de journaliste ou... je sais pas, sur comment c'est sur un plateau de télévision ? Quand j'avais votre âge, c'était mon rêve !"




"There has to be evil so that good can prove its purity above it."
Revenir en haut Aller en bas
Butterfly Effect
avatar
Le membre 'Lara MacTavish' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Quitte ou double' :


Revenir en haut Aller en bas
Jeremiah Yarrow
avatar
Pour un peu, Jeremiah aurait rougit. Il baissa le menton pour sourire discrètement. L'exotisme marchait à la perfection aux USA, c'était assez impressionnant et pas la première fois qu'il s'y confrontait.

SUCCÈS : Est-ce qu'ils sont tous mignons comme lui dans le journalisme ? Parce que j'aimerais bien m'inscrire… Dit une petite voix fluette
ÉCHEC : Si toutes les femmes là-bas sont comme vous, moi je veux ! Dis un p'tit con plein de farces dans la bouche.

Il vint néanmoins en aide à Lara - peu importe le résultat.

"Le journalisme, c'est très vaste. Je suis chroniqueur mais je fais également des dessins humoristiques pour le Post. Il y a aussi de l'administration, du secrétariat, il existe même encore certains journaux qui produisent une version physique de leurs journaux. Comme le Post, ou le Times. De grands noms historiques qui ont un regard vibrant sur les valeurs et la tradition. Ceux-là travaillent avec des machines, qu'il faut entretenir." Et cela lui fit mal à la gorge de l'admettre… "Ce qui peut vous conduire quelque part à la Waleman Dynamics !"

SUCCÈS : Mon père il dit que la Waleman, c'est des corporatistes dangereux et qu'ils font de nous des assistés qui savent même pus marcher droit sans un micro onde dans les genoux.
ÉCHEC : Je veux aller à la Waleman moi ! J'adore les robots ! Vous en avez déjà vu ???


Revenir en haut Aller en bas
Butterfly Effect
avatar
Le membre 'Jeremiah Yarrow' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Quitte ou double' :


--------------------------------

#2 'Quitte ou double' :


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
[CLOS] [Lara/Jerry] Retour en enfance
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Children of Lux Aeterna :: MEGALOPOLIS :: Ville haute-