2076. Côte est des Etats-Unis. Megalopolis est le centre névralgique d'une guerre géo-politique mondiale depuis qu'un attentat biologique en 2026 a divisé l'humanité en deux populations bien distinctes : ceux qui se battent pour le futur, et ceux qui font avec le présent.
NAVIGATION

Partagez | 
 

 [MISSION Terminée - Underground VS Liberation] Libérez l'underground ou enterrez la liberté?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Maze Ellis
avatar
01 avril 2075

Certaines personnes auraient pu penser que tenter une extraction un tel jour relevait de la vraie plaisanterie mais pas tout le monde, moi le premier. Un de nos contacts nous avait transmis une information relative à un jeune clandestin Luke Hariezky qui se serait retrouvé en ville Haute.

Bien sûr cela semblait louche, comment un clandestin pouvait être en ville Haute? Mystère à moins que cela n'ait un rapport avec ce sempiternel esclavage soit disant moderne. La ou autrefois on utilisait des africains ou des asiatiques sans papier, de nos jours c'étaient des positifs sans puce qui étaient manipulés, contrôlés, réduis en escalavage. Autant dire que c'était le genre de mission que nous acceptions à l'Undergorund surtout à Résistance.

Marshall aurait voulu s'en charger mais il ne collait définitivement pas en Ville Haute ce qui n'était pas mon cas, j'y travaillais au quotidien et donc après quelques recherches rapidement menées par Elvis (cela aurait du nous mettre la puce à l'oreille peut-être) nous avons repéré sur les caméra de sécurité d'un magnifique building l'entrée de nos "cible".

Des bureaux majoritairement et quelques habitations dans les étages supérieurs, ce qui signifierait qu'il me faudrait aller tout la haut mais cela ne me dérangeait pas, je serai en contact avec Elvis en permanence et une fois sur place j'avais en main les outils pour me brancher sur le système afin qu'Elvis prenne la main directement et puisse visionner les caméras et trouver ou était retenu notre 'esclave" .

Cela c'était la théorie...


****************

Il était  5h50 quand je suis entré dans l'immeuble sans y trouver la moindre résistance (sauf moi?)

Le hall était vaste et se présentait comme celui d'un immeuble banal avec un grand accueil servant à diriger les visiteurs vers les entreprises visitées ou les gens. Elvis avait dérivé les cameras de l'entrée pour que l'image tourne en boucle et donc mon entrée était "invisible".

Je passais derrière le standard pour chercher l'alimentation des ordinateurs actuellement en veille et je trouvais aisément le port de comm, clé introduite Elvis allait pouvoir agir.

J'attendais la suite des instructions sans que cela ne vienne, une minute, puis deux.

- Elvis t'en es ou bon sang?

Pas de réponse, comment c'était possible?

Je réagis au quart de tour et contournais le standard pour me diriger vers la sortie quand des rideaux métalliques tombèrent lourdement au sol me coupant toute sortie, cela ne sentait pas bon, clairement pas. Réflexe aidant j'activais mon transpondeur, ma position serait connue si tant est que les informations puissent sortir vu que visiblement elles ne pouvaient plus entrer.

Je cherchais un échappatoire sans réel succès, restait uniquement les cages d’ascenseur ou d'escalier. Je réalisais à ce moment la qu'une drôle d'odeur envahissait les lieux, putain de bordel de m**** je venais de me faire piéger.

Je décidais donc de tenter une sortie par la force, c'était ma seule alternative et je me concentrais pour activer mon pouvoir à son paroxysme mais je n'eus pas l'occasion de tester plus que je sentais mes jambes devenir flagada, le gaz était très puissant et une des rares choses à pouvoir m'arrêter. Je m'écroulais au sol avant d'avoir atteint les rideaux de métal et sombrais dans l'inconscience.


****************

Un temps indéterminé s'était écoulé depuis ma mésaventure et quand je rouvris les yeux je réalisais que j'avais changé d'environnement. il y avait une faible lumière tamisée dans la pièce et surtout? J'avais mal et cela n'était pas du tout agréable.


C'était comme si on m'avait passé à tabac sauf que, même endormi cela faisait des années que mon pouvoir restait actif en latence, raison pour laquelle la CIA m'avait viré de son laboratoire expérimental, ils ne pouvaient plus m'atteindre. Et la visiblement ceux qui m'avaient gazé avaient trouvé le moyen de m'atteindre et donc peut-être de mettre mon don en suspens? Est-ce que cela pouvait être quelqu'un comme Eve avec le même don? En tout cas je me sentais pas franchement à l'aise ni bien avec cette idée d'être nu comme un ver sans Yu.

Je me relevais péniblement et observais mon environnement, j'étais dans une cellule je ne voyais pas d'autre terme. Tout était blanc, aseptisé, et la pièce n'avait qu'un seul et unique meuble, une sorte de couchette sans drap, trop dangereux forcément. Et moi? J'étais vêtu d'une magnifique chemise de nuit blanche, vous savez celle des "cobayes".

Je me sentais mal, réellement, j'avais l'impression de revivre un cauchemar du passé. A une exception près, je voyais l'extérieur et je pus voir que je n'étais peut-être pas seul car d'autres cellules existaient, rassurant ou pas?


Revenir en haut Aller en bas
http://www.darkover.fr/
Samaël
avatar
Libérez l'underground ou enterrez la liberté?
Feat. Maze Ellis, Maddison Delucas & Gen Caleb.


C'était typiquement le jour, une fois par an, tous les ans, que Sam choisissait pour s'enfermer chez lui et se couper de toute communication. Le 1er Avril était pour lui une plaie et s'il était loin d'être contre l'humour, ce jour précis était jour de  réclusion pour lui. Entre les lourds et les gens pas drôle en temps normal mais qui essayent quand même... Bref. Ça explique pourquoi cette mission de ravitaillement, il la sentait pas de base. Lorsqu'on l'avait appelé pour lui demander de s'occuper de ça avec Jason il avait soupiré, enfoncé au fond de son canapé. Il avait dit oui. Il aurait pu dire non. Aurait-il pu dire non? Toujours étant que le jour venu il était sortit rejoindre son habituel collègue d'aventure. Il était question d'un camion transportant des provisions médicales, essentiellement des médicaments, dont Marlène avait pu récupérer l'itinéraire via une quelconque magie informatique. Encore et toujours ces bonne vieilles pilules, oui, mais honnêtement c'était l'une des choses les plus importantes à l'heure actuelle, c'est donc ainsi qu'ils s'étaient mis en position. Jason devait faire diversion avec son hummer tout neuf, simuler une panne en plein milieu de la voie et ainsi provoquer un arrêt impromptu du camion sur la voie, idéalement un petit bouchon en prime pour rendre la chose crédible. Sam quand à lui se tenait prêt à faire son truc, perché sur le toit d'un petit immeuble de deux étages pour avoir une vue dégagée sur la scène. Il devait ainsi prévenir Jason de l'arrivée de leur cible pour qu'il entre en action et bloque le trafic. En théorie par la suite Sam devait figer tout ça et aller chercher Jason afin de vider le camion à deux, planquer la cargaison dans un bâtiment pas trop loin et venir chercher le tout une fois la diversion terminée et le camion éloignée. Sam devait ainsi rester là à garder le butin à l’œil le temps que Jason revienne. Et en fait, c'est ce qui se passa.

Au moment où Sam eu le camion en vu, il alerta Jason via leurs oreillettes, et tout se mit en place. Activant une fumée épaisse dans son moteur, Ja' s’arrêta sur la route et bloqua la voie, générant un ralentissement important qui atteint le camion, coincé entre deux voitures et des barrières de sécurité en béton l’empêchant de faire demi-tour. D'un clignement de paupière, le temps s'arrêta et Sam fila en courant retrouver Jason qui n'avait pas eu le temps de descendre de son hummer, tant mieux. A deux ils rejoignirent le camion et n'eurent pas plus de mal que d'habitude à en ouvrir les portes. Il leur fallu un moment pour décharger ce qu'ils étaient venu chercher mais finalement ils refermèrent le tout en évitant de laisser des traces de leur passage puis Jason reprit sa place dans le hummer et Sam retourna aux cartons de médicaments et c'est seulement lorsqu'il entendit la voix de son compatriote dans son oreille que Sam relança le temps. A ce stade, Jason n'avait qu'à pousser sa voiture sur le bord pour que les voitures puissent passer et laisser la fumée active le temps que le camion fraîchement vidé ne soit hors de portée. Il n'aurait ensuite qu'à rejoindre Sam pour tout charger et ils pourraient filer, et encore une fois, c'est ce qui se passa, à un détail prêt. Lorsque Jason arriva à la ruelle dans laquelle le butin l'attendait, il pu voir un groupe d'homme charger Samaël dans un SUV et filer en trombe...

Quelques heures, peut être quelques jours plus tard, Sam ouvrit les yeux. Que savait-il du temps qu'il avait pu se passer depuis qu'une fléchette électrique avait pénétré sa peau et avait injecté dans son corps une violente décharge électrique ayant grillé ses pouvoirs assez longtemps pour qu'on l’assomme avant de le mettre dans un coffre comme un vulgaire sac de pommes de terre. Sortant d'un sommeil profond et artificiel induit probablement par une injection ou un gaz, il ouvrit deux yeux ronds comme des billes, fixant un plafond étranger dans cette pièce blanche et claire. La lumière agressait son regard et tout son corps était endoloris. Il ne se souvenait pas de ce qui s'était passé, il se souvenait seulement d'attendre Jason dans cette ruelle, de ce SUV approchant. Il porta sa main à son cou et sentit un très légère boursouflure, preuve physique de l'existence de cette foutue fléchette.  De ce moment, il n'avait plus aucun souvenir, le noir total, mais à la sensation des différentes contusions sur son corps et son visage, il se doutait qu'on ne l'avait pas bien traité. Son visage était balafré, son torse couvert de bleus, ses jambes semblaient avoir été les seules épargnées mais après tout, lorsqu'on bat quelqu'un, le bas du corps n'est pas prioritaire.

Peinant à se redresser, subissant encore l’étourdissement des effets du gaz, Sam balaya de son regard moins douloureux son nouvel environnement. La pièce était petite, carrée, faites d'épaisses parois de verre et de murs blancs, l'ensemble était très lumineux et le seul meuble consistait en ce lit sur lequel il était assit deux secondes plus tôt. Le sol était tout aussi blanc que les murs mais c'est son propre reflet qui attira son attention et il approcha de l'une des vitres pour mieux se regarder. Ses vêtements avaient disparus et à la place il pouvait se voir affublé d'une chemise médicale blanche attachée à l'avant par une série de boutons pressions et portant jusqu'à ses genoux. Une rapide inspection lui apprit qu'il était pour ainsi dire nu là-dessous et ses pieds nus n'appréciaient pas le froid du sol. Ayant prit le temps d'observer chacune de ses blessures visibles, il commença à arpenter l'endroit, longeant les murs comme un animal en cage, ce qu'il était, jusqu'à trouver la porte. C'était une paroi vitrée comme les autres sauf qu'elle était faite d'un seul bloc et qu'il ne voyait aucune serrure ou poignée, qu'elle soit physique ou électronique. Rien à crocheter, rien à pirater, le verre était épais et solide et il doutait de pouvoir le briser avec le lit, les murs quand à eux n'étaient pas une option.

Regardant au-delà, Sam observa plusieurs autres cellules du même genre, vides, sauf celle en face de lui où il pu observer un autre homme, les cheveux mi-longs, bruns, le corps grand, solide et abîmé, vêtu de la même façon que lui, cette chemise longue et blanche, inconfortable, peu pratique, leur faisant oublier jusqu'à l'existence même du mot pudicité. A ce stade il se sentait comme un rat dans une cage, attendant de subir les expériences qu'un sadique en blouse avait concocté. Un cobaye. Comment en était-il arrivé là? Foutu 1er Avril, c'était même drôle en plus.


« That's what we do! We fight for it! We fight for... Things! Like chicken! I love chicken. » - Samaël
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t652-samael-observateur-shifter http://forum.childrenofluxaeterna.com/t657-samael http://ectraconcept.tumblr.com
Maddison DeLuca
avatar
Date limite : 7 octobre

« Ecoute Matt, tu ne peux pas faire ça ! »

J’ai relevé les yeux sur Reese alors que je m’armais d’un couteau à la cheville. Je l’ai fixé quelque secondes, profitant que les autres ne disent rien. Dean était bien trop partagé pour prendre position, Elvis avait été celui à m’alerter en premier, Evan attendait le signal pour me donner tout ce qu’elle avait, Camy était très probablement de mon côté. Quant à Matt, il s’était avant tout inquiété pour moi, plus que pour la mission dont il jugeait que les informations étaient bien trop maigres et que rien n’affirmait pour sûr que Maze était en danger. Pourtant, il trouvait ça aussi étrange qu’Elvis. Ils savaient tous en revanche pour mon petit… trouble Yu qui me handicapait depuis quelques temps. Pour autant, je savais ce problème réglé, je ne leur avais juste pas encore dit.

« Je le peux. » Mon pied a retrouvé le sol. « Et je le ferai. »
Reese a secoué la tête, mais sans pour autant me dire de ne pas bouger. « C’est une très mauvaise idée… Attends au moins Yuna ! »
« Yuna ne sera pas là à temps ! Je ne vais pas attendre ici les jambes croisées qu’un Jumper soit disponible et prêt à l’emploi ! De plus, il s’agit de la Ville Haute. »

Il était hors de question que je laisse mon frère m’accompagner dans une mission risquée alors qu’il prenait suffisamment de risques à l’armée le reste de l’année, nous ne pouvions pas non plus y aller comme des commandos, c’était une mission qui faisait appel à de la délicatesse. Un minimum.

« C’est trop risqué, le pourcentage d’inconnu est trop élevé, Maddison ! Tu ne peux pas y aller seule ! »
« Alors fais en sorte que je ne le sois pas. »

« Tu te rends compte que si aucun de vous ne revient on va perdre deux leaders ? »

Reese a pris mon bras alors que je partais et je me suis immobilisée pour le regarder… Puis Matt qui venait de soulever un autre point important dans ma décision d’y aller. Je ne connaissais personne de plus prudent que Maze, quoi qu’on en dise. Il n’agissait jamais sans réflexion, il avait ici même réfléchis à la dernière seconde pour nous alerter. De plus, je possédais une excellente intuition et je m’y fiais dès que je pouvais. Reese le savait, Dean le savait, Elvis le savait.

« Es-tu certaine de ce que tu fais ? »

Reese s’inquiétait pour moi. Ca me rendait malade d’une certaine façon. Je n’étais pas en sucre, je n’étais pas à ma première mission, non plus et je n’ai jamais parlé de plonger la tête dans la gueule du loup sans avoir un plan ! J’ai soutenu le regard de Reese quelques secondes avant de lui répondre.

« Il s’agit de Maze. Je n’ai jamais été aussi certaine de toute ma vie. »

Il a soupiré et a finalement acquiescé en me lâchant le bras. Je savais qu’il me suivrait. Mon intuition ne m’a pas trahie une fois de plus, il est allé chercher Yuna pour assurer ma sortie. Quant à moi, je ne partais pas seule réellement, j’avais toujours Evan dans l’oreillette, ainsi que les gadgets d’Elvis… Et la surveillance rapprochée de Matt. A celui-ci, j’ai finalement répondu d’une voix grave et solennelle.

« Je n’ai jamais été leader de qui ni de quoi que ce soit. »

J’ai passé le petit sac à épaule par dessus ma tête et je l’ai fait glisser sur ma hanche. Une sorte de poche kangourou que l’on ne portait pas sur le ventre mais où chaque chose était accessible d’un geste de la main. Rapide, efficace… Equipée ! Reese ne voulait pas réellement me retenir, il voulait s’assurer que je ne partais pas la tête la première. Il n’avait pas tort, en soi ! Mais je n’avais pas peur. J’étais née pour ça. Et avant de sortir de la salle de contrôle, je me suis arrêtée brutalement et je me suis retournée en levant une main vers Matt.

« J’ai toujours rêvé de mettre ce bolide entre mes jambes et de me mesurer au Shuttle. Les clés s’il te plaît. »

Je parlais bien entendu de cette beauté parfaite au moteur ronronnant que Matt avait gagné à la dernière course clandestine de Megalopolis. Et malgré un soupir exaspéré de Reese, j’ai finalement eu les clés. Et je me suis échappée.

Elvis


#1 Ceci est un dispositif indolore et incolore. Tu peux endormir un éléphant dans une serre de 10 hectares et les mouches avec. Ca, c’est mon dernier jouet, il scanne la rétine comme les empreintes et fait une copie de la puce d’un Candidat ou d’un Positif qui t’aidera à passer les portes de sécurité que tu rencontreras. Avec ceci, tu pourras brouiller tous les signaux et les alarmes dans un périmètre de 15m. Ce n’est pas énorme dans un bâtiment de cette taille alors… Choisis bien ton endroit. Ce vaporisateur a été conçu sur des particules d’Evan. Vise une caméra avec et ça lui permettra de te trouver en suivant la trace et peut-être de t’aider à avancer. Garde à l’esprit qu’on n’a pas pu les infiltrer d’ici malgré tout notre équipement, ce qui ne nous est jamais arrivés alors j’imagine que… Ils ont paré à tout. Mais au moins ça brouillera l’image et ça te donnera du temps pour ne pas te faire repérer. Enfin, j’ai modifié ton téléphone qui a une liaison satellite, maintenant. Attention, ta batterie perd en autonomie, mais Matt l’a chargée plus que de raison. Le signal sera traçable si tu te fais prendre alors, évite, mais c’est notre seul moyen de rester en contact sans le perdre comme avec Maze. Ne l’utilise qu’en dernier recours. On ne peut pas savoir comment est fait le bâtiment, les blueprints qu’on a trouvées avec Evan ne correspondent pas aux plans de la ville. C’est donc une installation clandestine. Je te suggère de passer par les sous sols. Les égouts c’est pas ce qui manque, même en Ville Haute. Il te suffit d’emprunter les anciens conduits. Avec tout ça, tu pourras atteindre le niveau où j’ai supposé que Maze se trouvait grâce à la fréquence du signal qu’il émettait juste avant qu’on le perde. Si on estime à environ 3m de haut les plafonds, je dirais qu’il est à un niveau -3.
Ce n’est pas parce que c’est en bordure de Ville Haute qu’il ne peut pas s’agir de la Waleman alors fais attention, ils sont toujours en possession des dossiers du PRD, ils peuvent te repérer s’ils se sentent en danger. Ton nom figure dans la base comme Dean et d’autres anciens de Lux Aeterna. Ton pouvoir sera ta seule véritable arme et rappelle-toi la dernière fois que tu l’as utilisé en boucle. Tu nous as fait une gastro d’un autre univers en contaminant la moitié de l'Underground, alors… Fais attention.


3 SUCCÈS - God of the Universe : Assomme un garde, prends son uniforme, faufile toi comme tu sais bien le faire, observe les bien avant d’avancer. Deviens l’un d’eux, quitte à ce que ça te prenne 5h, reste prudente. Quand tu seras devant la porte du niveau, attends-toi à ce qu’elle soit bien gardée. Use de ton pouvoir trouve le, donne une bonne raclée à ces chacals. Et ramène Maze à la maison.
2 SUCCÈS - Child of the Illusion : Ils ne sont pas stupides. Soit ils savent que quelqu’un vient chercher Maze, soit ils sont conscient de ne rien faire de très catholique et ont particulièrement bien protégé leurs portes. Celles du niveau de Maze est un véritable mystère. C’est la dernière qu’il te reste à franchir mais tu vas devoir trouver une façon d’entrer sans attirer l’attention sur toi. Ni sur Maze.
2 ÉCHEC - Lord of Irony : Il y a des niveaux plus surveillés que d’autres auxquels Evan n’a pas accès, dont celui où se trouve Maze. On ne peut pas t’accompagner, ces gars-là ont mis la barre trop haut pour nous. Tu vas devoir la jouer old school sur ce coup là. Si c’est bien ce qu’on pense, quelqu’un va bien finir par venir chercher Maze pour l’emmener en examination ou quelque chose ?
3 ÉCHEC - Master of Deception : Evan est là, je suis là, Matt est là. Je ne vois pas ce qui peut mal tourner. Si ça dérape, c’est soit que quelqu’un t’a repérée malgré ta discrétion et l’usage de ton pouvoir, soit que quelqu’un d’autre que toi a sonné l’alarme, et que tu n’es donc pas seule...

#2 Si 2, 3, 4 ou 5 au #1 : Dé de 10
Nombre de tentatives Slider avant de réussir à être devant la porte du niveau : 1

#3 Si #2 entre 5 et 10 :
SUCCÈS : Tu as évolué récemment et ton pouvoir s’est calé à ton intuition et ta capacité à forger de bonnes décisions. Un simple mal de tête et un peu de tournis. Maintenant, au travail.
ÉCHEC : Tu as trop confiance en toi-même et tu ne devrais pas… Oublie ton pouvoir dès maintenant et évite de faire confondre à nouveau les univers. On prépare la décontamination pour ton retour...




I've made some mistakes. And I paid for them. I just hope I don't have to keep paying for them my entire life.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.always-escalate.com
Butterfly Effect
avatar
Le membre 'Maddison DeLuca' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Quitte ou double' :


--------------------------------

#2 'Dé de 10' : 1

--------------------------------

#3 'Quitte ou double' :


Revenir en haut Aller en bas
Gen Caleb
avatar
Le groupe - ormis Jason, qui faisait toujours le guet - s'était réuni d'urgence à l'Arsenal pour établir un plan d'action dès que Jason avait sonné l'alarme. Samaël avait été neutralisé et embarqué: par qui ? Bonne question. Pourquoi ? Question tout à fait pertinente. Pour l'instant, nous n'avions la réponse à aucune de ces questions, mais une chose était certaine: récupérer le Slider était notre priorité absolue. Les responsables, on verrait après. Il avait beau être un membre relativement récent, il était l'un des nôtres, et hors de question de laisser l'un des nôtres entre les pattes de Dieu-sait-qui à subir Dieu-sait-quoi. Il avait été rapidement décidé que j'irais, et que j'irais seule: si nous étions quasiment tous des déserteurs du MSS ou de la CIA, celle qui avait été formée à l'infiltration par son agence, c'était moi.

Marlene s'est approchée de moi alors que j'hésitais entre deux pistolets. "Tiens, c'est tout ce que j'ai trouvé."

Hacker ?:
 

J'ai souri légèrement en prenant le dossier. "Merci, Marlene." Je m'étais faite à leur arrivée et à ce qui l'avait précédée: j'avais pardonné à Jericho d'avoir joué les gros héros et à Marlene d'avoir existé en tant que demoiselle en détresse. J'étais prête, ne manquait qu'un détail... se rendre au bâtiment. La Ville Haute, après les émeutes, était un challenge en elle-même: n'entrait pas qui veut, surtout pas un agent déserteur de la CIA sans puce.

I'm on my way:
 

Lorsque je suis arrivée à Jason - au moins, le hummer flambant neuf ne faisait pas trop tache dans le décor, c'était pas comme ma bagnole pourrie - il est sorti du hummer. "Du mouvement ?" ai-je demandé. Il a secoué la tête. "Rien depuis qu'ils l'ont emmené." Bon, okay... aucune indication de ce que j'allais trouver à l'intérieur, donc. "Très bien, j'y vais. Reste là qu'on puisse prendre la poudre d'escampette."

Une fois entrée dans le bâtiment, j'ai avisé le système de ventilation. Parlez-moi de clichés si vous voulez, mais en des années à la CIA et à Liberation, je n'avais encore jamais vu de système d'aération surveillé par des caméras ou des drones.

SI MARLENE N'A PAS TROUVÉ LES PLANS DU BÂTIMENT, DONC SI ÉCHEC AU DÉ #1:

Temps qu'il faut à Gen pour trouver la bonne entrée par elle-même:
 

Arrivée devant - enfin, au-dessus - de la porte d'accès à un niveau, j'ai repéré une femme qui, elle, était vraiment devant la porte. Habillée comme les gardes que j'avais vu passer en me rendant là, elle n'avait pourtant pas l'air d'être en train de faire une ronde. Fronçant les sourcils, j'ai reculé pour sortir un peu plus loin, me disant qu'elle serait repartie sur sa ronde lorsque j'arriverais au tournant du couloir, mais elle était toujours là. Elle semblait étudier la porte: c'était bien beau, mais si elle ne se poussait pas de là, je n'allais pas être en mesure de voir si j'étais au bon niveau, et chaque minute comptait. Allez, BOUGE DE LÀ !

Move your body, move your body !:
 

Je me suis dépêchée d'atteindre la porte: comme les autres que j'avais testées, il me faudrait une minute pour la forcer, c'était pas de la sécurité de rigolos. J'espérais qu'il faudrait plus qu'une minute à Maddison pour se rendre compte qu'elle était à la porte et qu'elle n'avait eu aucune intention réelle de s'en éloigner.


"Those who make peaceful revolution impossible will make violent revolution inevitable."

Revenir en haut Aller en bas
Butterfly Effect
avatar
Le membre 'Gen Caleb' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Quitte ou double' :


--------------------------------

#2 'Quitte ou double' :


--------------------------------

#3 'Quitte ou double' :


--------------------------------

#4 'Quitte ou double' :


Revenir en haut Aller en bas
Maddison DeLuca
avatar
Ma ronde... Il était vraiment que je commençais à tourner en rond. J'avais vu les rondes des autres gardes, je les avais vus. Alors j'ai machinalement entamé leur tour de surveillance.

C'est une impression vraiment très étrange. Je suis arrivée au coin du couloir mais je ne savais pas où aller, je me suis retrouvée à bugger, d'une certaine manière en me demandant ce que je faisais là. J'avais mémorisé à peu près le temps de passage pour la ronde donc je savais quand il reviendrait. Mais le voir en face de moi, encore de dos, j'ai réalisé ce que je faisais, comme un instinct de survie. Ce n'était pas ma ronde. Je devais retourner à la porte.

Mais je savais qu'il revenait. Il serait là d'ici quelques secondes. Je suis revenue sur mes pas et j'ai sorti le vaporisateur d'Elvis, prête à endormir celui-ci aussi quand j'ai vu Gen face à la porte. Mes lèvres se sont entrouvertes. Elle n'était pas là tout à l'heure ! D'où sortait elle ?! La porte l'intéressait sûrement autant que moi. Mais je n'avais pas le temps de réfléchir. Je me suis collée dos au mur, attendant que le garde tourne au coin et j'ai brandi mon vapododo dans son nez pour l'endormir en une fraction de seconde.

Je l'ai fait asseoir contre le mur et j'ai récupéré son arme pour... Mettre Gen en joue.

"Recule." ... "Please."

Fate


#1 SUCCES : C'est vrai après tout, moi, je n'ai pas le chemin de la ronde alors par où est-ce que je dois aller ? J'hésite et puis je me retourne pour revenir vers la porte que je sais que je dois protéger et surveiller. Ma ronde, c'est ma porte.
ECHEC : J'ai mémorisé la ronde du garde que j'entame moi-même... Jusqu'à ce que je le rencontre en sens inverse et qu'il me demande ce que je fais là. Il ne me reconnaît pas...

#2 SI ECHEC #1 :
SUCCES SUCCES : Pas de chance pour Gen, le garde est loin d'être con. Il la repère avant qu'elle n'arrive à ouvrir la porte et lève son arme sur elle. Pendant ce temps, Maddison retrouve ses esprits et saute sur le dos du garde pour le faire taire AVANT qu'il ne sonne l'alerte générale. Celle-ci, tu me la revaudras.
SUCCES ECHEC : Pas de chance pour Gen, le garde est loin d'être con. Il la repère avant qu'elle n'arrive à ouvrir la porte et lève son arme sur elle. Pendant ce temps, Maddison retrouve ses esprits et saute sur le dos du garde. Malheureusement, ce qu'ils cachent à ce niveau vaut la peine d'engager des gardes de haute sécurité et son entrainement ne l'aide pas à neutraliser le garde facilement. Espérons que Gen ait plus de chance AVANT qu'il ne sonne l'alerte générale.
ECHEC SUCCES : Le garde ne perçoit pas Gen mais Maddison reprend ses esprits, juste à temps pour raconter un bobard d'intérimaire. Merci Bogdan pour l'entraînement au mensonge intensif !
ECHEC ECHEC : Le garde sonne l'alerte générale : si intérimaire, il l'aurait su. Et puis elle fait quoi l'autre au fond ? SECURITE INTRUS AU NIVEAU !


#2 SI SUCCES #1 :
SUCCES SUCCES : Maddison se retourne pour voir Gen - qu'elle ne connaît pas, ELLE - et engage le combat, vaporisateur de dodo en main.
SUCCES ECHEC : Maddison se retourne pour voir Gen - qu'elle ne connaît pas, ELLE - et engage le combat, vaporisateur de dodo en main. Mais Gen est rapide et peut encore utiliser son pouvoir.
ECHEC SUCCES : Le garde de la ronde arrive, Maddison se cale contre un mur, son vapododo prêt pour assommer le garde. Suite à ça, l'objet sera totalement inutilisable car il lui a déjà servi à arriver jusqu'ici. Mais Maddison et Gen seront... Seules. Pour le moment.
ECHEC ECHEC : Le garde arrive, le vapododo est vide. Ce n'est pas sur Gen qu'elle engage le combat mais sur le garde. Il faut l'empêcher de sonner l'alerte coute que coute.

INVENTAIRE :
Vapododo : utilisé sur ce tour (non opérationnel)
Gadget rétinien et à empreintes : utilisé (non opérationnel)
Satellite : opérationnel
Particules d'Evan : Utilisé sur les caméras du couloir actuel (non opérationnel)
Brouilleur : opérationnel



I've made some mistakes. And I paid for them. I just hope I don't have to keep paying for them my entire life.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.always-escalate.com
Butterfly Effect
avatar
Le membre 'Maddison DeLuca' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Quitte ou double' :


--------------------------------

#2 'Quitte ou double' :


Revenir en haut Aller en bas
Gen Caleb
avatar
J'avais presque réussi à trafiquer la serrure lorsque j'ai entendu une voix dans mon dos m'ordonnant, avec politesse, de reculer. J'ai légèrement froncé les sourcils: cette voix me semblait familière, sans que je sache trop pourquoi, comme si je l'avais déjà entendue à la radio ou à la télévision sans savoir qui ou quel personnage exactement. J'ai relevé la tête, un léger sourire aux lèvres. "Ça me fait toujours mal de pas bien répondre à un please, les bonnes manières se perdent tellement de nos jours." Et sur ce, je me suis retournée vivement, brandissant mon arme...

Et j'ai figé, l'arme pointée vers elle, trop perturbée pour faire feu ou même en placer une. Je m'attendais à une garde lambda que j'aurais descendu sans état d'âme: je me doutais que la voix appartenait à la personne que j'avais littéralement envoyée promener, mais je ne me doutais pas de l'identité réelle de cette personne. Qu'est-ce que l'Underground venait foutre là-dedans ? Qu'est-ce qu'ELLE venait foutre là-dedans ?

Je me suis ressaisie, braquant toujours l'arme sur elle. "Toi, tu recules. J'ai un travail à faire, et personne ne va se mettre dans mon chemin, surtout pas toi." Hors de question que je me retrouve échec et mat devant l'Underground, surtout représenté par... elle. "Allez." Je lui ai servi mon sourire le plus ironique. "Please." Je n'avais pas de temps à perdre avec elle: Samaël était quelque part dans ce bâtiment, peut-être à ce niveau, peut-être plus bas encore. Pourquoi ? Je l'ignorais, et je ne pensais pas qu'il m'en voudrait si je le sortais de là avant qu'il ne découvre par lui-même. Je doutais qu'il soit mort: se donner le mal de l'enlever n'avait aucun sens si c'était pour le tuer aussitôt, mais le ramener à Liberation devait demeurer ma priorité. Bon, si en prime, je pouvais trouver qui était derrière tout ça et nous ramener une pizza pour la soirée, Abel serait bien content, mais je doutais que Maddison me soit utile en quoi que ce soit.

J'ai fait un pas vers elle, menaçante. "Passe ton chemin." Elle était plus grande que moi, flic et ancienne militaire, mais je m'en foutais: je n'étais pas née de la dernière pluie non plus. "Retourne d'où tu viens, fais un bisou à ton doudou et tout ira bien." Je n'avais pas peur d'elle. Hey, elle était de l'Underground, elle allait faire quoi si je ne l'écoutais pas ? Me faire un gros câlin en me disant qu'elle m'acceptait quand même ?

Souriez, vous êtes filmées ! (ou pas):
 


"Those who make peaceful revolution impossible will make violent revolution inevitable."

Revenir en haut Aller en bas
Butterfly Effect
avatar
Le membre 'Gen Caleb' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Quitte ou double' :


Revenir en haut Aller en bas
Maze Ellis
avatar
Quand j'en ai eu enfin fini de me morfondre sur mon état sur les possibles raisons du dit état j'avais observé la pièce longuement avant de relever réellement la tête pour voir qu'en face dans l'autre cellule un homme avait la chance d'être dans le même état que moi, autant dire que nous avions du vivre vraisemblablement la même chose.

Je me relevais et ma main parcouru le mur banc, froid et lisse de la pièce, rien, pas une aspérité et surtout rien à balancer sur cette magnifique paroi de verre qui n'avait pas la moindre prise visible. En d'autres circonstances j'aurais joué les bourrins et tenté de tout fracasser en usant de ma masse et de la résistance de l'acier mais la je n'avais rien à disposition hormis mon cerveau.

J'approchais donc de la paroi de verre et commençait à parler pour voir si mon interlocuteur entendait ou si il savait lire sur les lèvres, au pire si les deux ne fonctionnaient pas je tenterai de le faire en morse sur la paroi vitrée, sans avoir le bruit ce serait dur mais si la personne avait l'habitude il verrait les impulsions et compterait non?

- T'es la depuis longtemps? Tu sais ce que c'est ce bâtiment? Tu vas bien?

Cela étant dit j'observais le couloir.

Big brother is watching you:
 

Dans tous les cas je montre d'un signe de la main aussi discret que possible diverses directions et indique ensuite un "8" en ouvrant ma main. Vu son physique, ce gars la ce n'est pas un nerd ou un professeur de philosophie non?


Revenir en haut Aller en bas
http://www.darkover.fr/
Butterfly Effect
avatar
Le membre 'Maze Ellis' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Quitte ou double' :


Revenir en haut Aller en bas
Maddison DeLuca
avatar
Et si Matt avait raison ? Et si je nous mettais en danger ? Gen protégeait la porte autant que moi et je m'en mordais les lèvres de nervosité. Le petit fusil dirigé vers elle, la tête penchée sur le viseur, je l'ai observée sans être touchée une seconde par ses mots. Elle parlait... beaucoup... trop. Quant à mon doudou...

Mon regard allait et venait vers la porte. je réfléchissais à comment me débarrasser d'elle, en essayant de ne pas me demander qui elle était.

"Tu crois vraiment qu'un mec avec un fusil garderait une porte qu'on peut crocheter avec deux épingles à cheveux et un brevet d'outilleur ? T'es qui, toi, la nièce de McGyver ?"

Retourner d'où je viens, hein ? Avec Maze, mais pas avant. J'ai levé un regard vers la caméra qui allait bientôt tourner vers nous pour balayer le couloir. Un seul angle mort... Si elle se faisait repérer, moi aussi ! Alors je me suis volatilisée. Un léger "pouf" caractéristique et je me suis retrouvée quelques secondes plus tôt dans le dos de Gen. Le garde avait disparu, je l'avais placé sous l'angle mort de la caméra.

Un coup dans la jambe pour la faire fléchir et je l'ai faite tourner avec moi pour retrouver le sol, dos au mur avec la caméra au-dessus de nos têtes. J'avais des étoiles dans la vue, mon pouvoir se remettait doucement en marche. J'avais été contente de ne l'utiliser qu'une seule fois. Je ne pouvais vivre sans lui, c'était un fait... Mais je rechignais à l'utiliser si cela dépassait des minutes.

Fate


#1
SUCCES : Maddison a plus de force qu'on le croit et sa prise sur Gen la bloque suffisamment bien. Résumé : Caméra ok, garde ok, porte... Euh... On va voir ça.
ECHEC : Gen a de la force aussi et un entraînement au niveau de Maddison. Elle l'a pousse et elle rencontre la porte dans un bruit sourd.

#2 si SUCCES : Best seller
SUCCES : Les empreintes que Maddison a récupéré sur le chemin sur un scientifique leur ouvre la porte... SHAZAAAAAAM ! Les garçons, here we come !
ECHEC : Les empreintes ne passent pas. Same player joue encore.


#2 si ECHEC : Don't push your luck, sweetie.
SUCCES : La porte est semie blindée (une paille) et le bruit ne traverse pas, elles n'alertent donc pas ni à l'intérieur du labo, ni à l'extérieur avec leurs souffles de combattantes amazones.
ECHEC : La porte est bien protégée mais le coup s'entend à l'intérieur. L'alerte n'est pas encore générale mais c'est la troisième fois et... Et disons qu'à un moment donné, entraînée ou non... Quand on est possédée par ses émotions et ses sentiments, on fait implacablement des erreurs.

INVENTAIRE :
Vapododo : non opérationnel
Gadget rétinien et à empreintes : non opérationnel
Satellite : opérationnel
Particules d'Evan : non opérationnel
Brouilleur : opérationnel



I've made some mistakes. And I paid for them. I just hope I don't have to keep paying for them my entire life.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.always-escalate.com
Butterfly Effect
avatar
Le membre 'Maddison DeLuca' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Quitte ou double' :


--------------------------------

#2 'Quitte ou double' :


Revenir en haut Aller en bas
Gen Caleb
avatar
J'étais hyper concentrée sur la serrure à trafiquer... et subitement, je me suis pris un coup de derrière à la jambe, me faisant perdre l'équilibre momentanément, mais... n'est pas agent de la CIA ou membre de Liberation qui veut, et j'ai presque aussitôt eu le réflexe d'envoyer mon assaillant contre la porte dans un bruit sourd. Merde, s'il y avait quelqu'un derrière, ils avaient probablement entendu le bruit, la porte ne semblait pas être blindée: il fallait que je neutralise ce garde beaucoup trop intrépide et que je me dépêche de dégager de cette zone, avant que la cavalerie - et pas la bonne - débarque. On serait bien avancés, si je me faisais prendre avec Samaël... et je ne vous parle pas de la tête qu'Abel allait tirer.

AWAY WITH YOU !:
 

SI DOUBLE SUCCÈS OU ÉCHEC/SUCCÈS

Je l'ai reconnue, mais je n'ai pas baissée mon arme pour autant. Au contraire, je l'ai relevée pour l'appuyer contre son front. Elle, elle ne me connaissait pas. Dire que je la connaissais était un bien grand mot... j'ignorais comment elle était. Je connaissais sa relation avec Abel, j'avais eu son dossier entre les mains, mais elle, je ne la connaissais pas vraiment. Notez bien que je n'en avais pas particulièrement envie. J'essayais de faire abstraction de ce que j'avais vu d'elle et d'Abel. Pour l'heure, j'essayais de sauver un des miens, et elle se mettait dans mon chemin. "Qu'est-ce que l'Underground vient foutre là-dedans ?" J'ai plongé mon regard dans le sien, menaçante. L'idée que l'Underground était responsable ne me traversait pas l'esprit, évidemment, ça n'aurait aucun sens, mais elle était habillée en garde... si elle était en mission d'infiltration ici, elle savait peut-être quelque chose ? "Où est-il ? PARLE !"


SI SUCCÈS/ÉCHEC

Je ne l'avais pas frappée aussi fort que j'avais voulu, mais j'avais fait mouche quand même, et je m'apprêtais à la pousser dans le mur lorsque je l'ai reconnue. Qu'est-ce que l'Underground et Maddison DeLuca venaient faire là ? DE QUEL DROIT ils se mettaient dans mon chemin ? C'était pas assez qu'elle soit avec Abel, fallait qu'elle me mette des bâtons dans les roues alors que j'essayais de voler au secours de Samaël ? Hors de question que je laisse ça arriver. Je l'ai agrippée par sa veste, le regard mauvais. L'Underground ne serait jamais impliqué dans une action contre les Positifs ou les Candidats, et je doutais qu'ils s'en prennent à nous comme à des ennemis, mais si elle était là, habillée en garde, elle était peut-être en infiltration ? Peut-être qu'elle savait ce qui se tramait dans ce foutu bâtiment ? "Qu'est-ce que l'Underground fout ici ? Où sont tes renforts ? Où est le prisonnier ? PARLE !"

SI DOUBLE ÉCHEC (pitié forum... pense à mon honneur...)

Non seulement elle m'avait bloquée, mais elle m'avait envoyée vers le sol. J'ai cherché mon arme du regard - derrière elle, suuuuper - avant de lever les yeux vers elle, voyant son visage et la reconnaissant pour la première fois. J'ai écarquillé les yeux, sous le choc. "You..." De toutes les personnes qui pouvaient m'avoir frappée dans le dos... c'était elle que j'attendais le moins, et de loin. Je me suis ressaisie. "Qu'est-ce que l'Underground fout là ? Qu'est-ce que TU fous là ?!"


"Those who make peaceful revolution impossible will make violent revolution inevitable."

Revenir en haut Aller en bas
Butterfly Effect
avatar
Le membre 'Gen Caleb' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Quitte ou double' :


Revenir en haut Aller en bas
Samaël
avatar
Libérez l'underground ou enterrez la liberté?
Feat. Maze Ellis, Maddison Delucas & Gen Caleb.


Leurs regards se croisèrent presque au même moment et alors que Sam était déjà aux abords de sa porte, l'autre détenu approcha de la sienne. Grâce au silence pesant de cet endroit, il pu entendre la voix de l'homme. Le son était faible, très faible, le verre de leurs cages était épais, mais le peu qu'il percevait plus pouvoir voir ses lèvres lui permettait de comprendre. En guise de réponse, jugeant qu'il serait plus simple de se comprendre si le geste était privilégié à la parole, Sam haussa les épaules. Il n'avait aucune idée du temps qu'il avait pu passer ici. Il aurait pu supposer quelques heures mais rien ne pouvait le lui prouver. A la question au sujet du bâtiment pouvait prétendre cette unique réponse. Il ne savait pas non plus où ils étaient ni quel était le but de cette installation même s'il pouvait deviner sans mal qu'une financement conséquent avait été nécessaire. L'endroit était vaste et vide de toute autre présence, le tout était fermé et il ne pouvait voir aucune vitre ou fenêtre donnant sur l'extérieur. L'air était frais et sec et même s'il avait la sensation qu'ils étaient sous terre, là encore, rien ne prouvait quoi que ce soit dans ses observations. Aux gestes que lui fit l'homme en face il comprit qu'il parlait des caméras et acquiesça insensiblement, son regard disant qu'il avait comprit et prit connaissance de ce détail. - Ça va. Toi?

Deux options à son sujet: il pouvait être un détenu, comme lui, ayant été enlevé en pleine rue par des types en noir puis salement amoché et mit là dans un but aussi sale qu'étrange. Ou alors, il pouvait être une taupe, amoché pour l'image, et placé là de façon à lier une relation de confiance précaire avec lui pour lui soutirer des informations. Certaines personnes seraient capables d'aller jusque là pour si peu, et certains agents seraient prêt à subir les coups pour que leur couverture soit crédible. Pouvait-il lui faire confiance? D'un autre côté il n'y avait aucun risque à simplement discuter, après tout tant qu'il ne révélait rien d'important, il pouvait toujours l'utiliser pour sortir de là si c'était une option. Il serait vite fixé. Sam posa sa main sur le verre et la fit glisser de haut en bas, cherchant une quelconque aspérité, un relief, quelque chose d'exploitable. Il observa minutieusement les contours de la porte, du moins ce qu'il supposait être les contours, c'était comme si la porte et le reste des parois ne faisait qu'un et il avait du mal à comprendre comment ce truc là pouvait s'ouvrir. Foutu technologie. Les derniers à l'avoir enfermé contre sa volonté n'étaient plus là pour s'en blâmer eux même, il s'occuperait de ceux-là de la même façon. Sanguinaire? Sociopathe? On l'avait autrefois affublé de ces mots là, quoi qu'il soit relativement modéré dans ses pratiques. Non, il était là question de simples conséquences fâcheuses mais méritées à une attaque contre sa propre liberté. Il aimait sa liberté.

Je vois pas de faille, t'as quelque chose de ton côté? - Leurs geôliers devaient bien se douter qu'ils chercheraient à sortir, pourquoi s'en cacher. Si ça ne leur permettait pas de sortir, peut être que ça pousserait les enflures qui les avaient mis là à sortir de l'ombre et à venir se présenter eux même.


« That's what we do! We fight for it! We fight for... Things! Like chicken! I love chicken. » - Samaël
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t652-samael-observateur-shifter http://forum.childrenofluxaeterna.com/t657-samael http://ectraconcept.tumblr.com
Maddison DeLuca
avatar
J’ai accusé le coup quand elle m’a plaquée contre le mur et j’ai jeté un oeil à la caméra, le souffle court. Je m’étais attendue à tout… Sauf à rencontrer quelqu’un avec le même but que le mien.

« Mon prisonnier ?! » J’ai froncé les sourcils. D’où savait-elle d’où je venais ?! Savait-elle aussi qui j’étais ? Qui lui avait dit, d’où provenaient ses informations ?! Elle n’était pas du labo, ça se voyait et elle était bien trop entraînée pour ça. « Si tu sais d’où je viens, espèce d’idiote, tu sais bien que je n’ai pas de prisonnier. Je ne sais pas qui tu es et je me poserai les questions en temps et en heure, je te prie de me croire, mais en attendant… »

D’un coup, je me suis dégagée de ses bras en les barrant de mes coudes et je l’ai repoussée, en reprenant ma respiration. Nous allions au même endroit. Avec la même motivation et j’avais l’impression, la même détermination. J’espérais juste que nous n’étions pas là pour la même personne. La seule personne hors Underground à savoir qui j’étais… C’était Abel. Mais l’information m’a semblée bien trop grosse,e t surtout bien trop douloureuse. Les lèvres pincées, je n’ai pas rouvert la bouche, me contentant de respirer fortement par le nez. J’y réfléchirai plus tard.

« Mes renforts sont là-dedans. » J’ai ouvert un bras et j’ai montré la porte de l'autre. « Happy, now ? »

Considérer Maze comme renforts était bien optimiste. Mais si elle était de Liberation… Cela voulait dire qu’Abel avait fini par parler de moi ? Si oui, qu’avait-il dit ? Et… Se pouvait-il qu’il ne s’agisse pas que de Maze à l’intérieur ? Attendez, une autre personne savait d’où je venais. Du moins, j’émettais un doute. J’ai soupiré. Ce n’était décidément pas le bon moment pour se poser autant de questions.

« Tu permets ? »

Un regard à la caméra puis j'ai entendu un déclic sur la porte qui venait de s'ouvrir. J'ai tourné la tête et un sourire est né sur mes lèvres. Evan avait réussi. Je lui ai désigné la porte à peine entrouverte d'une main.

« Après toi. »

Moi vivante, jamais je laisserai quelqu'un que je ne connais pas dans mon dos.

EVAN


SUCCÈS SUCCÈS : J’ai réussi à m’infiltrer dans le système grâce aux particules que tu as projetées sur une caméra. Je t’ouvre la porte. Et… Oui, je commence à mener des recherches sur elle.
SUCCÈS ÉCHEC : J’ai réussi à m’infiltrer dans leurs systèmes mais je n’ai pas encore déverrouillé les accès...
ÉCHEC SUCCÈS : Une chance que tu aies trouvé le bon bonhomme avec les bonnes empreintes. Fais attention à l’intérieur, ils ne sont pas bêtes, ils vont bientôt arriver pour examiner Maze, quoiqu'on lui ait fait.
ÉCHEC ÉCHEC : Je ne peux pas t’atteindre, leurs systèmes sont protégés par un autre CYBER, c’est la seule solution que je vois. Je ne peux pas t’ouvrir.

INVENTAIRE :
Vapododo : non opérationnel
Gadget rétinien et à empreintes : non opérationnel
Satellite : opérationnel
Particules d'Evan : non opérationnel
Brouilleur : opérationnel



I've made some mistakes. And I paid for them. I just hope I don't have to keep paying for them my entire life.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.always-escalate.com
Butterfly Effect
avatar
Le membre 'Maddison DeLuca' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Quitte ou double' :


Revenir en haut Aller en bas
Gen Caleb
avatar
J'ai froncé les sourcils en entendant le déclic de la porte. Je n'avais pas fini plus tôt, et elle n'y avait pas touché... preuve qu'elle avait du renfort, parce que ça ne pouvait pas être son oeuvre. Elle était Slider et je le savais très bien, ce qui voulait dire que quelque part dans le bâtiment ou autour, elle avait un ou une Cyber avec elle pour l'appuyer, alors que moi, j'avais... que dalle, à part Jason qui m'attendait dehors dans son hummer à surveiller le bâtiment. Sa réponse à ma question m'a surprise: je l'avais crue en infiltration, observation, le genre de choses dont l'Underground était apparemment friand... mais apparemment, elle était là pour récupérer quelqu'un, elle aussi ? Combien de gens étaient prisonniers dans ce maudit bâtiment ?

Lorsqu'elle a suggéré que je passe devant, j'ai éclaté de rire. Mais vraiment, franchement et spontanément. "Non, je t'en prie, toi d'abord." Non seulement je me refusais à lui tourner le dos par principe - elle ignorait qui j'étais, je n'avais pas l'intention de lui dire, et même si elle le savait, est-ce que ça changerait quelque chose pour elle ? - mais en plus, elle venait TOUT JUSTE de m'attaquer dans le dos, et y'avait pas "grosse conne" de tatoué sur mon front, quand même... Comme elle ne bronchait pas plus, j'ai soupiré. "À trois." Je me suis placée devant la porte avec elle. "Un." Je me suis penchée rapidement pour récupérer mon arme, quand même, Dieu sait ce qui se trouvait derrière. "Deux." Mon regard a coulissé vers elle: elle était en position, et ne semblait pas vouloir me sortir un coup fourré. "TROIS !" J'ai poussé la porte entrouverte de mon pied, et nous avons franchi la porte en même temps.

J'ai cligné des yeux. Ouah, ce blanc, c'était violent. "Oh..." Je me suis figée dans l'entrée, mon regard balayant le corridor de cellules hyper sécurisées. "Holy fucking shit, tu vois ce que je vois ?" ai-je soufflé. Les cellules étaient quasiment toutes vides, sauf deux. J'ai vite repéré Samaël, et, en face... pourquoi je tombais toujours sur lui ? Mon regard a glissé vers Maddison qui, de toute évidence, avait été envoyée par l'Underground pour récupérer Maze comme j'avais été envoyée par Liberation pour récupérer Samaël. "Ton Cyber, il peut quelque chose pour ces caméras qui surveillent les cellules ?" En même temps, je regardais autour de moi, cherchant un moyen d'atteindre les deux prisonniers sans que l'alerte générale soit sonnée et qu'on se retrouve à deux contre cinquante voire pire.

You should see what I see:
 

"Et ça s'ouvre comment ces saloperies, t'as une carte d'accès avec l'uniforme ?"

Tout ce que j'espérais, c'était ce qu'ils nous voyaient, ils n'allaient pas avoir de réaction trahissant notre arrivée. Pour l'heure, aucune caméra ne nous voyait, mais on ne pouvait pas avancer sans être vues.


"Those who make peaceful revolution impossible will make violent revolution inevitable."

Revenir en haut Aller en bas
Butterfly Effect
avatar
Le membre 'Gen Caleb' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Quitte ou double' :


Revenir en haut Aller en bas
Maddison DeLuca
avatar
J’ai inspiré profondément d’un air particulièrement ennuyé. Elle faisait de l’esprit, en prime. Comme moi, en réalité mais ça me semblait plus approprié pour moi.

Mes yeux sont sensibles à la forte lumière, aussi, j’ai plissé les paupières en entrant. Où étaient les gens ? Le plafond était si haut que j’en avais le vertige d’en bas. J’ai regardé autour de nous à la recherche d’un bruit ou d’une personne, mais… RAS. La voix de Gen m’a sortie de mon observation et j’ai suivi son regard. Je n’ai jamais été enfermée. Jamais de ma vie. J’ai toujours été libre, j’ai grandi dans la liberté, même. J’ai porté une main à ma bouche, les yeux horrifiés. J’ai voulu courir vers lui mais Gen m’a retenue avec une question.

J'étais en uniforme, en effet, je pouvais m’approcher. J’ai donné mon sac à Gen et j’y suis allée, d’un pas normal, aussi militaire que je m’en souvienne, le fusil au poing. A voix basse, j’ai soufflé en espérant qu’elle m’entende.

« Evan, c’est le moment de faire ton truc. »

Un regard à la caméra. Nous avions un code. Très simple. J'ai vu le voyant clignoter, me confirmant que tout était sous contrôle. J'ai lâché l'arme qui s'est mise à pendre à mon épaule et j'ai couru jusqu'à Maze. J'ai plaqué mes mains sur la vitre et j'ai plissé le front pour l'étudier. Silencieusement, je lui ai demandé s'il allait bien et j'ai fouillé mes poches en cherchant quelque chose mais je n'avais rien qui pourrait nous aider. J'ai alors regardé autour de moi et j'ai enfin reconnu Samaël. J'ai entrouvert les lèvres et je crois que je suis devenue blême. C'était une blague. C'était obligatoirement une blague. J'ai soupiré et secoué la tête avant de reposer une main sur la cage de verre de Maze.

Sans vouloir jouer du sentiment, voir Maze ainsi enfermé m'a révoltée et m'a fendu le coeur en même temps. Petit à petit, mon visage s'est composé un masque de colère, un que Maze avait déjà pu voir une ou deux fois. J'ai à nouveau levé les yeux vers la caméra et j'ai fait un signe à Gen pour qu'elle observe le chemin des clignotements qui nous indiquaient par où aller. J'ai posé un index sur mes lèvres et je me suis à nouveau armée le poing, moyennant un signal à Maze signifiant un magnifiquement inutile "Ne bouge pas, je reviens."

EVAN


#1
3 SUCCÈS : J’ai réussi à accéder à toutes leurs commandes. Avance, tu ne risques rien pour le moment. Je te vois, donne-moi une seconde et je donne tous les accès au badge du garde que tu as. Présente le moi et je ferai le nécessaire.
2 SUCCÈS : J’ai réussi à accéder à la plupart de leurs commandes, mais j’ai de la résistance. Leur Cyber n’est pas aussi avancé que moi mais il a de la ressource, je ne sais pas combien de temps je vais garder le contrôle. Je n’arrive pas à trouver quelle est la commande d’ouverture des cellules ! Ne t’inquiète pas des caméras mais il faut que tu t’occupes d’un des laborantins, ils ont les bons accès. A droite, là-bas. Tu peux le faire !
2 ÉCHECS : Leur Cyber est puissant, il me bloque, j’ai du mal à lutter, on dirait… On dirait qu’il sait tout ce que je tente ! Il m’anticipe. Il me connaît. Souviens-toi : le plus gros risque c’est de ne pas prendre de risques. Sors Maze de là, ne t’occupe pas du reste. Elvis m’aide, on va te donner un sauf conduit.
3 ÉCHECS : No Response.

#2 Dé de 6
Nombre de laborantins présents dans le labo : 2

INVENTAIRE :
Vapododo : non opérationnel
Gadget rétinien et à empreintes : non opérationnel
Satellite : opérationnel
Particules d'Evan : non opérationnel
Brouilleur : opérationnel



I've made some mistakes. And I paid for them. I just hope I don't have to keep paying for them my entire life.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.always-escalate.com
Butterfly Effect
avatar
Le membre 'Maddison DeLuca' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Quitte ou double' :


--------------------------------

#2 'Dé de 6' : 2


Revenir en haut Aller en bas
Gen Caleb
avatar
J'ai suivi Maddison des yeux alors qu'elle se précipitait vers la cellule de Maze: j'espérais, quand même, que son Cyber s'en était mêlé, parce que sinon, on aurait l'air fin. Mais vu qu'il n'y avait pas d'alerte de lancée, touuuut allait bieeeen. Elle m'a fait signe vers les caméras, et j'ai compris ce qu'elle voulait dire lorsque j'ai vu le clignotement sur la caméra la plus près de moi: le ou la cyberpathe de l'Underground allait nous ouvrir le chemin. En temps normal, j'aurais eu du mal à faire confiance à un groupe hors Liberation, mais l'Underground tenait visiblement à récupérer Maze autant que nous tenions à récupérer Samaël, alors un, deux, trois, go !

Les yeux sur les caméras, surveillant les clignotements, j'ai couvert la distance entre les petits génies en blouse blanche aussi furtivement que possible.

Ninja...:
 

SI SUCCÈS AU DÉ 1 (NINJA...):

Doubeul ninja:
 

SI SUCCÈS AU DÉ 2 (DOUBEUL NINJA):

J'ai traîné le scientifique inconscient dans un angle mort, et après une fouille rapide, j'ai mis la main sur les cartes d'accès dans sa poche: levant les yeux, j'ai cherché le chemin tracé par le cyberpathe.

Evan, es-tu là ?:
 


SI ÉCHEC AU DÉ 1 (NINJA...)

Le scientifique qui m'a repérée a lâché un "Hey !", attirant l'attention de son collègue avant que je ne lui saute dessus pour couvrir sa bouche avec ma main. Vas-y, débats-toi, mords-moi, j'ai connu pire, rien à cirer. J'espérais quand même que Maddison allait assurer mes arrières sur le deuxième type.


SI ÉCHEC AU DÉ 2 (DOUBEUL NINJA)

J'ai laissé "mon" scientifique inconscient tomber par terre comme un sac à patate, me dépêchant de couvrir la bouche de l'autre avec ma main: s'il se mettait à gueuler, on était dans de sales draps. Je ne savais pas ce qu'ils faisaient aux gens dans ces cellules, mais croyez-moi, je ne voulais pas le savoir. Le scientifique affolé se débattait comme un diable et j'espérais que Maddison me file un coup de main pour le neutraliser, parce que j'avais du mal à le retenir et surtout à l'empêcher de crier à l'intrus.


"Those who make peaceful revolution impossible will make violent revolution inevitable."

Revenir en haut Aller en bas
Butterfly Effect
avatar
Le membre 'Gen Caleb' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Quitte ou double' :


--------------------------------

#2 'Quitte ou double' :


--------------------------------

#3 'Quitte ou double' :


Revenir en haut Aller en bas
Maddison DeLuca
avatar
Je me suis ruée sur le second laborantin mais il m'a donné du fil à retordre. Gen m'avait déjà donné des coups et je ne faisais pas la maligne, encore moins lorsqu'il s'agissait de mon ventre. Un deuxième coup et je suis tombée à genoux. Heureusement, Gen l'a maîtrisé pour moi pendant que je rendais mes boyaux sur le sol.

Je me suis reprise, en me tenant le ventre dans un bras et je me suis relevée pour lui arracher le badge de la ceinture avant de lui cracher dessus. Ne vous méprenez-pas... J'ai beau être clémente, quand on touche à ma famille, je suis pire qu'un lion enragé. En toussant, j'ai pianoté sur l'ordinateur. Evan n'aurait pas pris le risque de se matérialiser sur l'écran alors j'ai tapoté quelques touches jusqu'à repérer le nom de Maze... Et d'autres qui m'étaient familiers. Un ou deux. J'ai plaqué une main sur l'écran en fronçant les sourcils. J'ai lancé une impression de la dite liste et je l'ai arrachée du petit copieur pour aller ouvrir à Samaël puis Maze.

Je n'ai pas réfléchi, je suis juste rentrée pour le rejoindre et je me suis pendue à son cou en le serrant de toutes mes forces. J'en tremblais tant j'avais eu peur pour lui. Quelque part, je trouvais tout ça bien louche. Nous n'étions pas entrée si difficilement... Alors que je pensais à l'éventualité d'un piège, je me suis remise à tousser.

Je me suis détachée de Maze mais j'ai gardé une main sur son épaule en sentant mes jambes se dérober. Ma tête me tournait, c'était comme... Si j'étais sous un anesthésiant.

EVAN


3 SUCCÈS : Le laborantin n’est… Qu’un laborantin. Tu peux le maîtriser très rapidement. Il aura beau crier, on s’en fiche. Maîtrise le, scotche le et emparez-vous de leurs pass. Profites-en pour regarder dans leurs fichiers, tu as accès à leurs ordinateurs d’ici. Je m’occupe de la sécurité.
2 SUCCÈS : Ils les recrutent à Langley maintenant, les laborantins, ou quoi ? C’était moins une… Quand elle veut ta nouvelle copine pour utiliser un peu son pouvoir… Elle sait faire quoi à ton avis ?
2 ÉCHECS : Le laborantin a eu le temps de sonner l’alerte. Je n’arrive pas à la désactiver. Prends le badge et SORTEZ IMMÉDIATEMENT !
3 ÉCHECS : Tu ne peux pas utiliser ton pouvoir ! Ils ont activé une valve, je la vois mais je ne peux pas l’atteindre. Quelque chose vous bride ! Maddison !

Si 2 ou 3 SUCCÈS #1 :
SUCCÈS : Une liste de noms défile sur leur écran, c’est sûrement un indice.
ÉCHEC : Le temps presse, occupe-toi des cellules et laisse-la s’occuper de ça.

Si 3 ÉCHECS #1 :
SUCCÈS : Tu peux le faire. Ouvre les cellules et sortez ! C’est un gaz !
ÉCHEC : No Response.


SUCCÈS : Le gaz a été totalement dissout. Il n'y a pas de soucis.
ÉCHEC : Les déchets de gaz restants dans la cellule sont insuffisants pour tuer un Positif mais agir sur son pouvoir et le détraquer, oui. Maddison en inhale assez pour que son pouvoir affaibli. Et elle avec.

INVENTAIRE :
Vapododo : non opérationnel
Gadget rétinien et à empreintes : non opérationnel
Satellite : opérationnel
Particules d'Evan : non opérationnel
Brouilleur : opérationnel



I've made some mistakes. And I paid for them. I just hope I don't have to keep paying for them my entire life.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.always-escalate.com
Butterfly Effect
avatar
Le membre 'Maddison DeLuca' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Quitte ou double' :


--------------------------------

#2 'Quitte ou double' :


Revenir en haut Aller en bas
Maddison DeLuca
avatar
Excusez-moi, je rajoute un dé, parce que je viens de penser à autre chose.



I've made some mistakes. And I paid for them. I just hope I don't have to keep paying for them my entire life.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.always-escalate.com
Butterfly Effect
avatar
Le membre 'Maddison DeLuca' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Quitte ou double' :


Revenir en haut Aller en bas
Samaël
avatar
Libérez l'underground ou enterrez la liberté?
Feat. Maze Ellis, Maddison Delucas & Gen Caleb.


Autant il pouvait à peine entendre le gars en face, autant tout ce qui pouvait provenir de plus loin que ça lui était absolument inaudible. Devait y avoir un truc, un bouton, pour que le son traverse le verre, mais là c'était en mode sourdine. Agacé, Sam fit quelques pas en arrière, balayant le niveau du regard, observant à quel point chaque cellule était identique. Il constata d'ailleurs qu'elles n'étaient pas collés et qu'entre chaque cage de verre il y avait au moins deux mètres d'écarts. Cet endroit était immense et maintenant qu'il prenait conscience de ça il ne pouvait qu'admettre qu'ils se trouvaient sous terre. Un immeuble aussi vaste ne passait pas inaperçu. Le niveau était un grand quadrillage de couloirs autour de plusieurs cellules identiques à la leurs, mais vides. Sam parcourait du regard tout ce qu'il pouvait voir pour trouver une issue extérieure faute d'en trouver une intérieure. Une fois sortit de cette cellule il aurait déjà en tête le chemin pour sortir de la salle. Enfin encore fallait-il sortir de là, mais le moment viendrait.

Et à vrai dire le moment approchait. Le regard attiré par du mouvement, Sam approcha d'une des parois transparente et pu observer un garder approcher. Ne voyant d'abord que l'uniforme, il nota ensuite la démarche féminine quoi que militaire pour enfin avoir un aperçu plus proche lorsqu'elle lui tourna le dos pour aller voir son codétenu. Une expression de surprise traversa son visage lorsqu'elle se tourna vers lui, la même expression sur son visage à elle. Il n'avait pas vu Maddison depuis un long moment déjà et il la retrouvait là? Bon ok, elle avait pas l'air d'être là pour lui, mais c'était une drôle de coïncidence. Au moins il aurait pas été séquestré ici trop longtemps, enfin, il était pas encore sortis d'affaire. Ils n'étaient pas encore sortis d'affaire. Et puis elle s'éloigna, le regard ailleurs. Ailleurs oui, mais présent, elle devait avoir quelqu'un en ligne. A sa suite passa une autre silhouette féminine familière, Gen, qui tira un sourire soulagé à Samaël avant qu'une question ne se pose dans son esprit: qu'est-ce qu'elles foutaient ensemble ces deux-là? Étaient-elles arrivées ensemble? Ou était-ce un semi-hasard? Il ne fallu que quelques minutes à attendre durant lesquelles Sam et Maze se jetèrent quelques regards impatients avant que les portes ne s'ouvrent. Curiosité quand tu nous tiens, les questions de Sam à ce sujet trouvèrent réponses. Le verre n'était pas vraiment du verre et Sam pu observer un courant électrique traverser l'une des lignes presque invisibles de la paroi transparente, occasionnant une torsion dans la matière ce qui "ouvrit" la porte. Il existait des matériaux répondant ainsi à l'électricité, il ne s'attendait pas à ce qu'un truc ressemblant à du verre soit inventé.

Appréciant le doux son des pas de leurs héroïnes et la fin de ce silence sourd, même s'il s'y connaissait en silence, Sam fit en pas dehors, levant le regard sur l'autre homme en blanc. - Enchanté, Samaël. - Après ça, il méritait au moins qu'il lui dise son nom. Si Maddison était là pour lui, c'est qu'il devait au moins lui accorder un minimum de confiance, et puis s'il lui donnait un alias, la Slider rétablirait la vérité immédiatement. Posant enfin son regard sur les deux femmes, incommodés par cette tenue qui ne le mettait pas vraiment à son avantage, il sourit à Gen en la voyant revenir. - Alors? Je vous manquais? - Quelqu'un allait le taper pour ça, tôt ou tard. Il fini par retrouver son sérieux, du moins en apparence, et lorsque la petite brune fut proche, il demanda à mi-voix... - Vous avez pas trouver des vêtements par hasard? Non parce que bon, là... - Comment ça le plus urgent était de sortir vivant? Moi pas comprendre. C'est stratégique. Allez donc vous battre en chemise médicale, c'est loin d'être pratique.


« That's what we do! We fight for it! We fight for... Things! Like chicken! I love chicken. » - Samaël
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t652-samael-observateur-shifter http://forum.childrenofluxaeterna.com/t657-samael http://ectraconcept.tumblr.com
Gen Caleb
avatar
[Mais je... je... je suis brune...]

J'ai commencé à porter attention à l'écran alors qu'elle reprenait ses esprits et son souffle, surtout... elle était moins costaude que je pensais, dites donc ! Une liste de noms, pour la plupart qui ne me disaient rien, mais j'ai tiqué sur un, et je n'ai pas eu le temps d'en voir plus qu'elle avait imprimé, récupéré ce qu'elle avait imprimé, et surtout ouvert les cellules, ce qui venait de prendre priorité sur tout le reste. Qu'importe cette liste, au final, elle avait ouvert les cellules: sortons les deux Candidats de là d'abord, posons-nous les questions sur qui que quoi comment ensuite. Je me suis dirigée vers la cellule de Samaël, maintenant ouverte comme celle de Maze. "Sam, nom de Dieu !" De loin, je n'avais pas remarqué, mais maintenant qu'il sortait de sa cellule, force était d'admettre qu'il avait connu des jours meilleurs, et je ne parlais pas de son look de cobaye, mais de sa tête de type passé à tabac.

Je me suis précipitée vers lui pour l'examiner, soucieuse - et encore là je ne vous parle pas de son look dont je n'avais pas grand-chose à cirer, pardon hein... - et alors que je constatais l'étendue des dégâts, mon regard devenait de plus en plus noir. Je n'appréciais pas, mais alors là pas DU TOUT, qu'on fasse du mal à l'un des miens, alors l'enlever, le tabasser et le sapper comme un cobaye ? J'allais les trouver et les crucifier un par un, ces types. "On va trouver." J'ai cligné des yeux. C'était moi ou la pièce tournait un peu, maintenant que je m'étais approchée de lui et de sa cellule ouverte ? Tournant la tête, j'ai vu l'état de Maddison dans les bras de Maze, et je me suis éloignée de la cellule ouverte. De toute évidence... ça puait. "On sort d'ici tout de suite. Même avec vos glorieuses fesses exposées."


"Those who make peaceful revolution impossible will make violent revolution inevitable."

Revenir en haut Aller en bas
Maze Ellis
avatar
Mon interlocuteur ne semblait pas mieux que moi finalement et surtout il avait l’air de chercher autant que moi une sortie éventuelle. Il avait compris ce que je tentais de dire et poursuivait sa propre analyse du lieu ce que je pouvais comprendre en effet. J’étais tout aussi perturbé par l’absence de liaison au mur visible entre la vitre et le mur justement, quel était ce mystère technique ?

Néanmoins tout à mon étude je pris la peine de répondre que « Ca allait » c’était vrai, j’étais debout, rien de cassé, mais de nombreuses contusions et l’horrible sensation d’être mou, sans résistance, et donc faible. Bien sûr j’avais mes réflexes, mes techniques de combat mais sans mon don qui était devenu une partie intégrante de moi je me sentais nu comme un ver et cela n’avait rien à voir avec cette tenue des plus classieuse.

Au bout du couloir une porte s’ouvrit à un moment donné et je vis un garde s’avancer, un garde à l’allure féminine, étrangement cette démarche me semblait familière, pourquoi donc ?
Et quand elle s’approcha de ma cellule je compris, Maddison était venue, la cavalerie avait été envoyée par Elvis, mon transpondeur avait eu le temps de transmettre ma dernière position. Je me sentais soulagé en un sens autant qu’agacé, je détestais directement l’idée qu’elle me voit aussi « faible », ce n’était pas l’ordre naturel des choses !
Néanmoins je hochais la tête pour lui signifier que cela pouvait aller, à quoi bon s’étendre non ?

Maddison se retourna ensuite et fit un geste vers l’entrée, quelqu’un d’autre était avec elle ? Je m’approchais de la vitre pour voir qui était son soutien. Reese, Camy, Amber ? Et la je dois dire que j’aurais pu en tomber sur le cul, Hope. Qu’est-ce qu’elle fichait ici, trois fois depuis le début de l’année, c’était trop pour être normal. Ou alors il allait falloir qu’on comprenne que l’Underground et Liberation avaient plus en commun qu’on ne le pensait. D’un coup je relevais la tête vers l’homme en face, était-il un membre de Liberation du coup ? Un allié de Hope ? Des questions sans réponse pour l’heure.

Les deux femmes avaient à faire cependant et s’occupèrent des laborantins qui devaient nous surveiller ou nous étudier, enfin cela revenait au même non ? Cela sembla durer une véritable éternité même si cela ne dépassa pas quelques minutes. Alors que j’observais la scène je sentis la paroi changer de texture, c’était quoi ce bordel ? Je réalisais alors que c’était l’électricité qui avait créé cette vitre et donc cela expliquait l’absence d’aspérités au mur, c’était ingénieux et totalement flippant de savoir qu’ils étaient capables de faire ce genre de choses, restait à savoir qui était ce « il ».

Comme l’autre homme je sortis de la cellule quand nos héroïnes revinrent devant nous. Pour l’éventuel cas ou les murs se refermeraient à nouveau, avc les protocoles de sécurité on ne savait jamais.

- Moi c’est Maze.

Samael donc et la chose surprenante, il semblait connaître Hope, ce que je trouvais logique, mais Maddison aussi ! Je croyais qu’elle n’avait de liens qu’avec Eve et Abel à Liberation , mais cela semblait plus compliqué que cela. Et la chose qui me surprit le plus ce fut de voir Maddison me sauter au cou, étrangement je sentis la force qui émanait d’elle quand elle m’enserra dans ses bras, car avoir mon pouvoir en berne cela m’offrait de nouveau une opportunité dont je rêvais en d’autres circonstances, celle de sentir et ressentir les choses. Malgré moi et en dépit de la situation dans laquelle on se trouvait j’enserrais aussi Maddison comme pour graver cette sensation en moi. Elle chancela à ce moment la et je la retins. Elle ne semblait pas franchement au top.

Je grimaçais alors et m’avançais avec elle plus avant dans le couloirs.

- Ca doit être dans l’air, ce qui nous rend…faible.

Allais-je dire ce qui annihile Yu ?
Posant mon regard sur Hope j’ajoutais.

- Trois fois depuis le début de l’année… Ca fait beaucoup je trouve.

Restait en effet à nous trouver des tenues plus pratiques, pas que j’étais quelqu’un de pudique, je m’en foutais même carrément mais bon se trimballer à moitié à poil si on devait se battre pour se frayer un chemin vers la sortie cela risquait d’être compliqué.

- Les scientifiques la bas j’imagine que leur gabarit collera pas ? On devrait fouiller nos affaires sont peut-être rangées quelque part.

Je continuais de tenir Maddison qui ne semblait pas en super état.

- Ca va aller ?


J’étais inquiet oui et pour une fois j’étais capable de l’exprimer sans même le réaliser et je sentais que j'avais la trouille pour elle car elle était venue se jeter dans la gueule du loup pour m'extraire d'ici, c'était une mission comme en faisait régulièrement mais d'habitude... Yu m’ôtait toute émotion ou sentiment.


[hj] Acte 1, Scène 1 , retrouvailles : done :p


Revenir en haut Aller en bas
http://www.darkover.fr/
Maddison DeLuca
avatar
Prise d'une légère quinte de toux, mes joues ont viré au rouge. Je me suis retenue à Maze jusqu'à ce qu'il s'adresse à Gen. A cet instant, je suis sortie de mes gonds. Très honnêtement, j'avais autre chose à faire que serrer des poignées de main et faire copain copain avec Liberation. Si toutefois c'était bien ce que je suspectais. Retenant ma toux dans ma gorge, je me suis interposée entre elle et Maze et j'ai brandi mon arme vers elle. Je tremblais quelque peu mais ça m'était égal. J'ignorais toujours qui elle était et dans un sens, je m'en fichais, après tout. Mais il y avait trop de coïncidence. Elle m'avait aidée ? Tant mieux pour elle, je n'avais rien demandé.

"Même pas en rêve tu lui adresses la parole. Garde ta salive pour quelqu'un que ça intéresse." Mes épaules se sont secouées sur une toux, mais je n'ai pas éclairci mon regard qui ressemblait très étrangement à un autre que Gen connaissait bien. Ferme, efficace, pressant, autoritaire. J'ai désigné la sortie d'un geste de l'arme, la liste froissée dans ma main, sur la détente. "McGyver et Mister Timelaps, vous passez devant."

Mes joues se sont gonflées sous une nouvelle toux et j'ai répondu à Maze sans quitter Gen de mon regard noir.

"Il y a un garde dans le couloir, ça devrait t'aller." J'ai légèrement tourné le regard pour imaginer Maze dans mon dos sur le côté puis j'ai reporté les yeux sur Gen. "Mieux que toi, j'ai envie de dire."

Ma voix était encore plus éraillée que d'habitude, comme si... Je développais une sorte d'allergie. Je sentais que quelque chose n'allait pas en moi, je ne me sentais pas très bien, rien qui ne m'empêche de marcher, mais suffisamment pour tacher mes réflexes.

YU


SUCCES : Les effets du gaz étaient très latents. Tout va bien, à présent, malgré quelques petites faiblesses en terme de stabilité.
ECHEC : Maddison en a inhalé plus qu'on pense et sur un Positif, le taux n'a rien de fatal mais suffit à endormir le pouvoir de Maddison. Heureusement, elle en a pris l'habitude ces derniers mois.

INVENTAIRE :
Vapododo : non opérationnel
Gadget rétinien et à empreintes : non opérationnel
Satellite : opérationnel
Particules d'Evan : non opérationnel
Brouilleur : opérationnel



I've made some mistakes. And I paid for them. I just hope I don't have to keep paying for them my entire life.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.always-escalate.com
Butterfly Effect
avatar
Le membre 'Maddison DeLuca' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Quitte ou double' :


Revenir en haut Aller en bas
Samaël
avatar
Libérez l'underground ou enterrez la liberté?
Feat. Maze Ellis, Maddison Delucas & Gen Caleb.


Fai... - Sam regarda Maze et Maddison tour à tour, mettant en lien l'état de la jeune femme avec les derniers mots de l'homme avant de tourner la tête vers Gen et de lui lancer un regard étrange. Elle devait se douter de ce qu'il faisait à cet instant, et la veine qui apparu sur son front ne fit que le confirmer. Rien à faire, il avait beau essayer, le temps demeurait inlassablement actif. - Et merde. - Avait-il dit en s'éloignant de quelques pas, marmonnant dans sa barbe nombre d'injures entre mauvaises et violentes. S'il y avait une chose, une chose, que Sam ne supportait pas c'était qu'on le prive de son pouvoir. Il avait souffert et enduré des tourments impensables pour l'obtenir, il avait passé une vie entière avec, il détestait ne plus l'avoir. C'était une partie de lui, comme respirer, et on sait tous que sans respiration, généralement, on meurt. Les bras croisés, clairement plus d'humeur, c'est ce moment-là que choisit Maddison pour faire sa crise de jalousie slash d'autorité.

Avisant le cordon de sécurité enroulé autour du torse de Maddi pour éviter qu'elle perde son fusil, Sam repoussa l'option du désarmement. Frustration quand tu nous tiens... - Hey! Jsuis pas d'humeur là, alors tu baisses ça. Tu crois que ça va nous être d'une quelconque utilité? - Lançant un regard à Maze, comme pour lui demander son avis, Sam poursuivit. - Si je me trompe pas on a tous les deux été privé de nos pouvoirs... - Il revint à Maddi, lui offrant un regard des plus agacé. - ... et vu ton état, tu dois être dans le même cas, alors vient pas cracher sur les quelques atouts que tu peux avoir pour sortir d'ici. - Sam tapota son oreille en fixant Maddison, signifiant qu'il faisait référence à la voix dans son oreillette. - Il ne combattra pas les gardes à notre place. - Laissant passer un soupir, Sam tourna les talons et jeta un œil aux scientifiques avant de revenir, un peu déçu. Deux grandes brindilles, il rentrerait un bras là-dedans, c'était même pas la peine d'essayer, et une de leur blouse ne ferait que l'entraver. Il lui faudrait se dégoter un autre garde, il y en aurait probablement sur le chemin du retour, mais encore fallait-il qu'ils y parviennent.

Passant entre Gen et Maddison sans un regard, il traversa le couloir de verre et approcha de la porte encore ouverte. Aucune alarme, aucun bruit de pas précipités, les caméras devaient avoir été désactivée d'une façon ou d'une autre ce qui leur donnait un peu de temps. Cela dit, l'ouverture des cellules avait dû prévenir quelqu'un. Il doutait qu'une telle installation laisse toute supervision à deux laborantins.


« That's what we do! We fight for it! We fight for... Things! Like chicken! I love chicken. » - Samaël
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t652-samael-observateur-shifter http://forum.childrenofluxaeterna.com/t657-samael http://ectraconcept.tumblr.com
Gen Caleb
avatar
J'ai haussé un sourcil lorsque Maddison a braqué son arme sur moi. Elle cherchait à me faire peur ? Quoi, parce que je n'avais jamais eu d'arme braqué sur moi, peut-être, et que j'allais sûrement faire dans ma culotte si elle me menaçait avec ? Elle pensait peut-être que son regard noir allait m'impressionner, aussi ? Ma pauvre, je suis sous les ordres de l'homme qui a INVENTÉ ce regard glacial. Va te rhabiller. "Range ça avant de te casser un ongle. À moins que tu veuilles vraiment tirer sur la seule personne ici possédant encore son pouvoir, on perd un temps précieux, là."

J'ai soutenu son regard, m'approchant d'elle alors que je parlais. "Je te prie de me croire, je n'aime pas plus l'Underground que tu aimes Liberation, mais les gens qui ont enlevé Maze et Samaël ne feront pas la différence s'ils nous tombent dessus. Alors tu baisses ton fusil, on habille les deux Kens, on sort et tout le monde rentre chez soi manger de la pizza." Et, sur ce, je lui ai plaqué sur le torse son sac qu'elle m'avait lancé plus tôt avant de me détourner pour approcher de la porte.

Les petits génies étaient de toute évidence trop maigrichons pour que Maze et Samaël puissent espérer voler leurs vêtements, il faudrait donc des gardes. Maddison disait en avoir neutraliser un, on en trouverait bien un autre. Arrivée à la porte, j'ai jeté un oeil dans le couloir.

Toc toc ?:
 

SI ÉCHEC:

Petit petit petit....:
 


"Those who make peaceful revolution impossible will make violent revolution inevitable."

Revenir en haut Aller en bas
Butterfly Effect
avatar
Le membre 'Gen Caleb' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Quitte ou double' :


--------------------------------

#2 'Quitte ou double' :


Revenir en haut Aller en bas
Maze Ellis
avatar
Est-ce que je pouvais dire que sur le coup je ne comprenais ce qu’il se passait ? Pourquoi Maddison refusait qu’on me parle ? Ok j’avais sale gueule, ok je me sentais faible mais bordel je pouvais encore parler et comme je l’entendais à qui je le voulais, non la j’étais paumé, le gaz devait aussi m’avoir ramolli l’esprit.

Maddison ne semblait pas au mieux de sa forme par contre mais elle ne voulait rien montrer, bien sûr des étrangers n’y verraient que du feu mais moi j’y voyais clair.

Je hochais la tête aux paroles de Samael, non nous engueuler comme des mômes n’allait pas nous aider, d’aucune manière.
Par contre j’étais un peu sidéré que tous veuillent se barrer direct sans chercher plus avant, il y avait un laboratoire la à côté, on était amoché, on avait des marques de piqures et perso je voulais savoir ce qu’on m’avait injecté ou prélevé, j’avais pas spécialement envie de laisser mon sang en étude de je ne savais pas trop qui. Mais la ils semblaient n’avoir qu’une idée, partir en courant. En fait c’était juste mal me connaître que de présumer que j’allais suivre gentiment sans rien dire.

Quand tous prirent la direction de la « sortie » pour ma part je tournais vers le laboratoire. Et j’allais directement voir le matériel présent. Ordinateurs, connectés au réseau interne des lieux surement, armoire à médication, matériel de chirurgie, matériel pour analyser le sang, des microscopes et pleins de choses dont je ne connaissais même pas le nom finalement. J’approchais des armoires réfrigérées et je vis diverses fioles avec des références dessus.

Je regardais ma superbe tunique et aperçut un code barre numéroté, voila c’était donc mon petit numéro de cobaye du lieu.

Bon sang ne saurait mentir:
 

Dans tous les cas, je récupère les fioles me concernant et je les range dans un des sac qu'avait un des laborantins et je montre à Samael les autres? Il les veut ou je brise tout? Perso je vais tenter de faire analyser ce qui me concerne par Echo quand nous serons rentrés. (Bien sûr est-ce que des fioles en verre tiendront le coup même emmitouflées dans une chemise de laborantin, mystère et donc à suivre)

Si échec: Je prends aussi le reste des fioles ou au moins une ou deux pour les autres cobayes.

Ensuite je vais vers l'ordinateur pour voir si je peux trouver des plans du bâtiments ou des dossiers avec les références qui vont bien. Pour effacer ce qui nous concerne.

Ordinateur livre moi tes secrets:
 


Revenir en haut Aller en bas
http://www.darkover.fr/
Butterfly Effect
avatar
Le membre 'Maze Ellis' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Quitte ou double' :


--------------------------------

#2 'Quitte ou double' :


Revenir en haut Aller en bas
Maddison DeLuca
avatar
Je devais avouer que le petit toutou d'Abel faisait bien son travail. Elle se trompait seulement sur une chose : je n'avais rien contre Liberation. Je l'ai dévisagée elle, puis Samaël. Je détestais, au plus haut point, le fait qu'on puisse savoir qui je suis sans savoir à qui je m'adressais. Liberation savait donc qui j'étais ? Tous ? Jusqu'à quel point ? Notez qu'à aucun instant je n'ai pensé que cela pouvait venir de Maze. Nous nous connaissions tous et je voyais ça d'un mauvais oeil.

D'un coup, j'ai baissé mon fusil mais sans desserrer les dents. "Ne prends pas ton cas pour une généralité. Je n'ai rien contre Liberation, sauf quand ça fouille dans mes affaires. Du coup, j'ai peut-être un truc contre toi, en fait..." J'avais fini ma phrase avec un air plutôt léger mais franchement cynique en m'avançant vers elle, menaçante et défiante. J'ai cru que nos nez allaient se toucher et je l'ai fusillée du regard autant qu'elle. A cet instant, l'électricité pouvait sûrement se former. Je la haïssais, je crois mais je n'étais pas encore sûre du pourquoi véritablement et de quel rôle elle avait joué. Cependant, ce n'était vraiment pas le moment et je le savais. J'ai récupéré mon sac en la suivant des yeux, toujours glaciale, Abel or not Abel like. J'ai coulé un regard vers Maze en repassant mon sac sur mes épaules alors que Samaêl s'éloignait, et Gen à sa suite. Je parlais à voix basse de sorte que seul Maze m'entende et puisse voir la grimace d'ironie sur mon visage.

"A part ça, ça servait bien de me faire la morale sur ma vie privée... Et elle, elle te connaît comment, au juste ?"

J'ai secoué la tête dans un soupir, moyennant une ou deux toux puis j'ai retrouvé Gen devant la porte.

"Et ta cavalerie à toi, elle est où ?"

J'allais passer devant Gen, mais... En vérifiant si Maze suivait, il avait disparu. J'ai abattu un bras sur Samaël pour l'immobiliser.

"Attendez. Maze, qu'est-ce que tu fais, c'est pas le moment ! Oh, Iron Man !"

J'ai pincé un juron entre mes lèvres et je me suis éloignée de Samaël pour retrouver Maze et le tirer vers le bras mais ma main n'avait aucune prise de force sur lui.

"Je n'ai pas envie de rencontrer tes ravisseurs..."

Je suis repassée devant Gen, de retour à la porte, viseur dans l'oeil pour les couvrir si quelqu'un arrivait. Le garde était toujours là, dans l'angle mort de la caméra, à présent contrôlée par Evan. Laissant du temps à Maze (ou Samaël) de se changer, je me suis tournée vers le second, baissant légèrement .

"Ca veut dire quoi... 'privés de nos pouvoirs ?' Depuis quand tu es là ? Maze, je sais mais toi ?"

L'inconvénient d'Evan c'est qu'elle demeurait silencieuse pour réussir à naviguer dans le système. Mais j'aurais aimé qu'elle me parle et qu'elle m'oriente ce qui, sur l'instant, n'était pas possible.

YU


SUCCÈS : Une fois sortis du labo, ça va beaucoup mieux et les effluves sont vite dissipées
ÉCHEC : Une fois inhalé… Faut que ça se digère et ça peut prendre des heures. Maddison a des vertiges.

INVENTAIRE :
Vapododo : non opérationnel
Gadget rétinien et à empreintes : non opérationnel
Satellite : opérationnel
Particules d'Evan : non opérationnel
Brouilleur : opérationnel


HJ : On a donc une liste et des fioles maintenant ? Mmmhhh... Dans la mesure où l'Underground a les deux, je propose de rendre les fioles hyper fragiles et de pas oublier de bien les jouer aux dés. Sinon, c'est de réunir la liste ET les fioles pour que ça forme un seul item à se passer de l'un à l'autre au besoin.



I've made some mistakes. And I paid for them. I just hope I don't have to keep paying for them my entire life.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.always-escalate.com
Butterfly Effect
avatar
Le membre 'Maddison DeLuca' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Quitte ou double' :


Revenir en haut Aller en bas
Gen Caleb
avatar
J'ai dû me mordre la langue d'une VIOLENCE pour ne pas lui sortir une réponse du style "tu peux" lorsqu'elle a dit qu'elle avait peut-être quelque chose contre moi. Certes je n'avais pas monté le dossier sur elle... mais je l'avais lu et surtout, mis entre les mains d'Abel. Une partie de moi se demandait ce qui était arrivé entre eux après - si j'utilisais mon pouvoir sur elle, je le saurais, non ? - et l'autre partie me gueulait de ne SURTOUT pas aller dans cette direction. Soit dit en passant, j'ai ravalé ma réplique uniquement parce que Samaël était là, et que si je larguais un commentaire du genre, il ne manquerait pas de se poser des questions, et il était absolument, ABSOLUMENT hors de question que je le mette au courant. Plutôt mourir - ce qui pouvait m'arriver si je l'ouvrais et qu'Abel l'apprenait.

Mais lorsqu'elle a demandé où se trouvait ma cavalerie... c'est un rire que j'ai retenu. "Où est ma cavalerie ?" J'ai tourné le regard vers Samaël, le prenant à témoin. "Elle est sérieuse là ?" Puis 'ai reporté aussitôt mon attention sur Maddison. Qu'elle était mignonne... c'était peut-être le genre d'informations qu'on balançait chez elle, mais pas chez moi. "Tu veux pas notre photo de groupe du mois dernier, aussi ? Je te la conseille, j'ai un super beau sourire dessus, et la lumière était juste excellente !" ai-je fait, acide à souhait. Non mais ça va bien maintenant... elle en savait déjà beaucoup trop à mon goût sur Liberation, plutôt crever que de lui en donner plus.

J'ai roulé les yeux lorsqu'elle a fait un mouvement pour passer devant moi - tiens, elle changeait d'avis sur le fait de me tourner le dos, tout d'un coup ? - mais, au lieu de sortir, elle s'est retournée vers Maze qui avait porté son attention sur le laboratoire. J'ai retenu un soupir exaspéré. Oui, je voulais sortir d'ici avec Samaël, mais de vous à moi, j'avais compté sur son intervention pour fausser companie à Maddison et Maze, afin qu'on puisse, NOUS, trouver qui était derrière tout ça, et laisser l'Underground crever la bouche ouverte. Non mais ils allaient faire quoi, concrètement, s'ils trouvaient les responsables ? Leur envoyer des fleurs avec un petit mot qui disait "désolés pour les bleus sur vos laborantins" ? Cependant, si je me fiais à la veine sur son front un peu plus tôt et à son humeur, son pouvoir était hors-service - quelque chose qui ne lui plaisait pas du tout, et je le comprenais parfaitement.

"Oh, vous allez pas camper ici, quand même ?" Je me suis avancée vers Maze et Maddison. "Non, parce que j'ai laissé les marshmallows avec la cavalerie, je croyais qu'on allait se faire le feu de camp qu'après être sorti D'UN LABORATOIRE OÙ ON ENFERME DES CANDIDATS COMME DES FOUTUS RATS !" Le regard noir, j'ai pointé la porte - le message était clair, tout le monde à la maison - mais c'est alors que j'ai remarqué les échantillons que Maze avait laissé. Vraisemblablement, c'était les prélèvements de Sam et Maze avait pris les siens... et moi, hors de question que je laisse l'ADN de Samaël derrière, alors je les ai prise pour les mettre dans mon sac.

Ce faisant, j'ai remarqué que Maze se butait à... une session d'ordinateur verrouillée. Bim, bienvenue dans la technologie, où on se fout de la taille de tes bras. "Bouge de là." Et comme il ne se bougeait pas assez vite à mon goût, je l'ai poussé d'un coup de hanche avant de passer devant. Entre vous et moi, je lui en voulais toujours pour l'Argentine, alors poussez-vous. Sans un regard de plus en direction de l'Underground, je me suis mise au travail. Je n'étais pas une Cyber, ni même Jericho ou Marlene, mais pour Howard Stenton, j'avais bien réussi à mettre la main sur les plans et à désactiver sa sécurité, alors on pouvait dire que je me débrouillais.

Clic clic:
 

Clé USB et fioles dans mon sac, arme en main, j'ai commencé à avancer vers la porte, prête à réagir si quoi que ce soit arrivait. J'étais méfiante: à l'arrivée, j'avais évité gardes et caméras en passant dans les conduits d'aération, mais je doutais que notre petite troupe passe inaperçue là-haut. J'espérais aussi fortement que le Cyber de l'Underground était un surdoué, parce que ça n'allait pas être du luxe.

[Bon alors si l'Underground ne reprend pas la clé USB et sort vainqueur, on dira qu'elle contenait la liste d'épicerie du gars...]


"Those who make peaceful revolution impossible will make violent revolution inevitable."

Revenir en haut Aller en bas
Butterfly Effect
avatar
Le membre 'Gen Caleb' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Quitte ou double' :


Revenir en haut Aller en bas
Samaël
avatar
Libérez l'underground ou enterrez la liberté?
Feat. Maze Ellis, Maddison Delucas & Gen Caleb.


Sam s'arrêta lorsque Maddi l'attrapa, tournant la tête pour la voir repartir dans l'autre sens. Qu'est-ce qu'ils foutaient encore ces deux-là? Une visite guidée touristique? Mais non, lorsque Maze revint avec des fioles de sang à la main, Sam se frappa mentalement la tête. Ce gaz avait endormit son cerveau en fin de compte, il aurait dû penser à ça. - Bien vu. - Avait-il dit avant que Gen ne lui passe devant pour mettre les fioles dans son sac. De toute façon ça l'aurait plus encombré qu'autre chose. Le garde de devant était pour Maze et il lui fit signe d'aller piller sa tenue alors qu'il restait en retrait et répondait à Maddi. - J'en sais rien. On m'a tasé puis assommé, je me suis réveillé ici et Maze était en face. Il me semble qu'on s'est réveillé en même temps. Les pouvoirs j'en sais pas plus non plus, tout ce que je sais, c'est que j'y ai plus accés. Mais s'il y a quelque chose dans notre sang qui nous permet de savoir ce qui les éteint, ça peut être une bonne chose de le savoir, on pourrait trouver une parade, un vaccin, qui nous immunise contre le produit. - Si c'était actif, alors c'était dans le sang. Il doutait que ce soit un produit commun mais en cherchant bien peut être qu'ils découvriraient quelque chose d'utile qui leur éviterait d'autres mésaventures négatives de ce genre.

Pour le temps je sais pas, quelques heures? Gen? - Mais avant qu'elle ne réponde, Sam se dirigea discrètement vers le garde entrain de se faire dépouiller de son uniforme. - Attend, laisse moi ça. - Avait il dit en montrant la cheville du garde. Il y avait accroché un long couteau de combat. Ne lui laissant pas le temps de répondre en fin de compte, Sam fit glisser la lame dans l'étui et l'en sortit avant de le faire tourner entre ses doigts. Au moins sa mémoire procédurale n'était pas embrumée et faute de savoir ce qu'ils foutaient là, sa technique n'était pas devenu molle. Faisant finalement tourner le couteau de façon à ce que la lame se place le long de son avant-bras, Sam tourna la tête vers les filles et Gen qui revenait vers eux. Bien, il était temps de quitter ce niveau de malheur. Encore que, ils l'avaient pas quitté et c'était pas tout à fait terminer. Des bruits de pas arrivaient vers eux au coin du couloir, l'une des rondes de surveillance, deux hommes qui n'allaient pas tarder à les voir.

Spoiler:
 

Sam accéléra la cadence sans un mot et s'accroupi au coin du couloir, contre le mur. Il n'eut qu'à à attendre quelques secondes avant que la première jambe ne passe et planta son couteau dans le pieds avant de se redresser rapidement pour que son point remonte en travers de la tronche du type qu'il venait de planter au sol, le sonnant sur le coup. Mais l'autre avait eu le temps de reculer pour être hors de portée de l'un de ses coups. Sam arracha le couteau du pied du premier garde. - « ALERTE NIVEAU -3! Les co... » - Mais pas le temps de finir sa phrase que le couteau traversait l'air et se plantait de tout son long en travers de sa gorge. - Bordel... - Se pressant, Sam entreprit d'échanger sa chemise médicale contre l'uniforme de ces gardes. Oui, des deux. Il récupéra du premier tous les vêtements et prit les chaussures du second. Après tout, les chaussures du premier était pleines de sang et l'une d'elle était trouée, et les vêtements du second étaient eux aussi couverts de sang à cause de sa gorge. Bref, Sam récupéra aussi un pistolet qu'il fourra dans un holster et attrapa un autre couteau qu'il fixa dans son dos, bien coincé dans la ceinture de son tout nouveau pantalon.

Oui, les cobayes s'échappent, enfoiré. Enfin maintenant il faudrait s'échapper un peu plus vite.


« That's what we do! We fight for it! We fight for... Things! Like chicken! I love chicken. » - Samaël
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t652-samael-observateur-shifter http://forum.childrenofluxaeterna.com/t657-samael http://ectraconcept.tumblr.com
Butterfly Effect
avatar
Le membre 'Samaël' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Quitte ou double' :


Revenir en haut Aller en bas
Maze Ellis
avatar
Sérieusement elle me faisait sur le coup Maddison? De quoi elle parlait? Ma vie privée? N'avais-je justement pas parlé de la listener que j'avais croisé et qui avait rejoint Liberation, celle que j'avais revu sur le parvis du tribunal et dont j'avais aussi fait mention dans mon rapport sur la mission concernant Tiago Alamaz, parce que oui Liberation nous avait courcuité sur le coup?
Du coup juste passablement énervé je n'ai rien répondu, cela attendrait, elle comprendrait ou pas, pour le moment je m'en foutais royalement.

J'étais occupée avec ce putain d'ordinateur et je n'écoutais pas spécialement ce que disaient Maddie ou les autres pour le coup.

Hope s'approcha avec l'assurance du hacker confirmé, ce que je pouvais comprendre, je n'en étais pas un, je ne l'avais jamais prétendu aussi j'observais sa méthode... Aussi bonne que la mienne finalement. Par contre elle attrapa une clé usb et je saisis son poignet avant qu'elle la fourre dans le sac.

- Ca tu me le donne, j'ai laissé les échantillons sanguins de ton pote, vous alliez partir, donc rien de ce que je regardais et cherchais ne part avec toi. Entiendes carya mia ?

Et même sans pouvoir je lui adressais un magnifique sourire comme je lui avais servi à Buenos Aires, celui du tu insistes je vais jouer la pute, mais j'aurais prévenu bien sûr.

Récupération en douceur ou pas:
 


Samael me semblait dans ce monde de filles le seul point de repère stable.
Je me dirigeais donc avec lui vers le premier garde pour prendre son pantalon et sa chemise et je lui laissais sans même discuter le couteau, je me battais aussi bien à mains nues de toutes façons, j'appréçiais les clés de bras et autres prises au contact handicapantes mais pas forcément planter les gens.

Habillé récupérant le flingue j'entendis comme Samael l'arrivée de deux hommes. Je n'eus même pas à intervenir car il s'en chargea seul.

L'alerte néanmoins fut rapidement donnée et en d'autres circonstances j'aurais pris l'initiative de choisir un chemin au hasard mais après tout je ne connaissais pas lieux.

- Indiquez nous le chemin, on l'ouvre, vous veillez nos arrières.

Fin de la discussion ;p


Revenir en haut Aller en bas
http://www.darkover.fr/
Butterfly Effect
avatar
Le membre 'Maze Ellis' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Quitte ou double' :


Revenir en haut Aller en bas
Maddison DeLuca
avatar
Maze ne revenait pas. Et Gen non plus. Je suis revenue dans le labo, prête à les ramener par la peau des fesses, s'il le fallait, mais j'ai vu Gen le pousser et j'ai vu rouge. Possessive ? Je ne sais pas. En tout cas, elle essayait de l'empêcher de faire quelque chose. Et parce que nous ne pouvions nous supporter... Je n'ai jamais à ce point volé jusqu'à la gorge de quelqu'un. Lâchant mon arme pour qu'elle glisse dans mon dos avec mon sac, j'ai attrapé son haut entre mes doigts et je l'ai faite voler dos contre le premier mur que j'ai trouvé. J'ai plaqué mon bras sous sa gorge et je l'ai mise en garde d'un regard plus que mauvais, pour ne pas dire extrêmement dangereux.

"Je ne sais pas qui tu es et je m'en fous, je sais que tu sais qui je suis et je sais comment tu le sais, mais je vais te dire quelque chose que toi, tu ne sais pas, et lui non plus. Ecoute-moi bien parce que je ne vais te le dire qu'une seule fois, alors tu as intérêt d'ouvrir grandes tes écoutilles et de bien intégrer chacun de mes mots parce que Iron Man ici présent ne te fera jamais ce plaisir mais moi je vais m'en donner à coeur joie."

Ma voix était outrageusement basse, le genre de ton que j'employais quand je parlais entre mes dents et que j'étais on ne pouvait plus sérieuse. Même Maze ne m'avait jamais entendue aussi menaçante. Mais je n'étais jamais vraiment moi-même lorsqu'il s'agissait d'Abel, peu importait le cas. Mon nez contre le sien, j'ai parlé.

"La pupille de ton leader est vivante et c'est grâce à moi. Elle vous a été rendue entière et c'est aussi grâce à moi. Seulement tu vois, c'est aussi grâce à Maze. Et si ton leader est mort pour l'intégralité de l'Underground, à l'exception de trois personnes dont deux sont présentes dans cette pièce et la troisième qui attend sûrement en bas, si tu ne nous portes pas dans ton coeur, alors je suis désolée mais je n'en ai rien à carrer. Et comme tu l'as si bien fait remarquer, ici Liberation ou l'underground, ça ne fait aucune différence. J'ai pris soin d'Eve comme je prends soin de mon propre frère. On l'a considérée comme des nôtres et ce, en sachant parfaitement d'où elle venait. En revanche, si je suis en vie, ce n'est sûrement pas grâce a toi."

J'ai pris une voix plus enlevée, en haussant les sourcils, mais n'enlevant rien à ma menace.

"En ce qui me concerne... Nous règlerons nos comptes, dehors. Je ne sais pas qui a balancé mon dossier médical mais je sais que ce n'est pas Samaël et à défaut d'avoir un autre membre de Liberation sous la main, telle que tu me vois, je me retiens de t'éventrer en deux et de t'arracher les tripes encore vivante pour les faire bouffer aux rats de nos souterrains histoire que tu aies un aperçu... De ce que j'ai ressenti et un fragment de ce que j'ai vécu."

Parlais-je de l'opération ou de mon entrevue avec Abel ? Les deux, sûrement. Quoi qu'il en soit, mes yeux ne faisaient pas les fiers. Ils étaient même luisants alors que je peinais à cracher mes mots. Ceux-là même qui avaient eu du mal à franchir la barrière de dents à m'en briser la mâchoire en deux.

"Enfin."

J'ai laissé planer quelques secondes, mon regard dans le sien et ma main tremblante serrant son haut contre son épaule en me forçant à ne pas l'étrangler. Les lèvres pincées, j'ai légèrement changé d'appui sur mes pieds parce que si Maze était doué pour ne rien montrer, en ce qui me concernait, je peinais.

"Alors tu vas nous faire le plaisir de fermer ta grande gueule et d'avancer sinon, je te jure... Sur la tête d'Abel que je te fais exploser de l'azote liquide entre les deux yeux, ici et maintenant, et que je me fous éperdument de ce qu'il en pensera."

Je l'ai subitement lâchée et je me suis reculée. Je l'ai désignée d'un index entre deux respirations fortes.

"Touche-le encore une fois et je te promets que Abel ne sera qu'un simple cauchemar à côté de l'enfer que je te réserve. Alors redresse-toi et avance, il faut qu’on sorte d’ici, tous les quatre. Compris ?"

Pas besoin de comprendre que dans son regard, elle appelait aux représailles. Et je n’avais rien contre. Et sans demander mon reste, je suis retournée vers le couloir, tendant la liste des noms à Maze pour qu’il réunisse tout ce qu’on avait trouvé.

En revenant dans le couloir, j’ai laissé Maze se changer, mais alors que j’écoutais Samaël, à moitié à cause du tambourinement dans mes tempes tant j’étais stressée et tendue, je n’ai pas fait attention aux pas qui arrivaient. Mais à peine ai-je eu le temps de comprendre que déjà le couteau de Samaël se levait.

« SAM, NON ! »

Je ne saurais vous dire ce qui m’est arrivé et pourquoi j’ai agi ainsi. Je me suis sentie crépiter, comme une interférence dans mon pouvoir, j'ai slalomé entre la lumière mais rien ne s'est produit. J'ai fini par tomber à côté de Samaël, regardant le garde égorgé, horrifiée. Ah, elle était belle la cavalerie...

YU


SUCCÈS SUCCÈS : Le pouvoir de Maddison fonctionne. Pendant qu’ils sont dans le couloir, elle récupère le couteau sur le garde assommé. L’équation modifiée, Maddison a le temps de prévenir de l’arrivée et avec Samaël, ils les assomment et peuvent continuer leur chemin.
SUCCÈS ÉCHEC : Le pouvoir de Maddison fonctionne… A peu près. Elle ne revient pas assez loin, juste de quoi empêcher Samaël de tuer le deuxième garde en tirant ce dernier sur le côté.
ÉCHEC SUCCÈS : Le pouvoir de Maddison crapote, encore sous l’effet du gaz. Elle va mieux mais son pouvoir est encore un peu endolori. Elle tombe sur Samaël au moment de jeter le couteau, laissant le soin à Maze ou Gen de le réduire au silence, sans pour autant en venir au meurtre.
ÉCHEC ÉCHEC : Le pouvoir de Maddison ne fonctionne pas

INVENTAIRE :
Vapododo : non opérationnel
Gadget rétinien et à empreintes : non opérationnel
Satellite : opérationnel
Particules d'Evan : non opérationnel
Brouilleur : opérationnel



I've made some mistakes. And I paid for them. I just hope I don't have to keep paying for them my entire life.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.always-escalate.com
Butterfly Effect
avatar
Le membre 'Maddison DeLuca' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Quitte ou double' :


Revenir en haut Aller en bas
Gen Caleb
avatar
J'allais partir et mettre la clé USB dans mon sac lorsque Maze m'en a empêchée d'une main sur mon poignet. "Lâche-moi. Tout de suite." Je l'ai regardé, l'air mauvaise, mais il avait trop de poigne pour moi, et j'ai senti la clé me glisser des doigts bien malgré moi, récupérée par Maze. Lorsqu'il m'a lâchée, j'ai à peine eu le temps de récupérer mon poignet et de ramasser mes dents, métaphoriquement parlant, que Maddison me tombait dessus comme une furie. Avant que je n'ai même pu penser à la retenir ou à me dégager, elle m'a envoyée dans le mur dans un bruit sourd, le regard plus noir que le hummer de Jason. Faut dire, elle était nettement plus costaude que moi, pas besoin de s'étonner qu'elle ait de la facilité à me saisir et à me plaquer dans le mur.

Avec un regard des plus assassins, je l'ai écoutée parler. Et pour parler, ça, elle parlait. On me disait à moi que je parlais trop, mais elle ne donnait pas sa place non plus ! Elle parlait d'Eve, d'Abel, du dossier, tout ça ensemble. Je n'avais pas eu besoin d'elle pour comprendre qu'elle avait aidé Eve à sortir de l'Underground - qui d'autre l'aurait ramenée directement au saloon ? Elle n'était pas revenue en bus, quand même... mais si elle pensait qu'il fallait que je l'apprécie pour ça, elle pouvait oublier le projet. Ce que j'avais vu de sa relation avec Abel effaçait tout le reste. Oui, j'étais jalouse, clairement, ET ALORS ? J'étais humaine, que voulez-vous.

Je la sentais et je la voyais souffler, trembler: elle me détestait à ce point comme bouc émissaire, ou il y avait plus ? Elle était entrée dans la cellule de Maze, après tout... mais surtout, ce n'était pas mon problème, et lorsqu'elle m'a finalement lâchée, j'ai ravalé toutes les réponses qui me venaient en tête - et croyez-moi, il m'en venait à toutes les sauces - avant de m'éloigner et de me diriger vers la porte, non sans la fusiller du regard avant. Elle avait raison, il fallait qu'on sorte d'ici. Tous, de préférence.

J'ai à peine eu le temps de sortir du laboratoire que je l'ai entendue crier à Samaël d'arrêter: quand j'ai levé la tête, Samaêl était sappé comme un garde, et on avait deux cadavres sur les bras. Maddison, elle, n'en menait vraiment pas large, du coup... ce qui me surprenait un peu. J'ai soupiré. Je n'étais pas contre la méthode radicale... mais maintenant,, on avait deux cadavres sous les bras, et du sang sur un lino bien blanc. Je l'ai regardé, secouant la tête. "T'avais sérieusement pas plus subtil ?" J'ai levé la tête vers les caméras pour voir si la Cyber de l'Underground nous couvrait toujours.

Bip bip bip:
 

J'ai fait signe aux autres. "Par là, allez." J'ai enjambé le garde assommé par Maddison pour refaire notre trajet à l'envers.


"Those who make peaceful revolution impossible will make violent revolution inevitable."

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
[MISSION Terminée - Underground VS Liberation] Libérez l'underground ou enterrez la liberté?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Children of Lux Aeterna :: ARCHIVES :: Children of Lux Aeterna :: [ÉPISODE 0] Missions-