2076. Côte est des Etats-Unis. Megalopolis est le centre névralgique d'une guerre géo-politique mondiale depuis qu'un attentat biologique en 2026 a divisé l'humanité en deux populations bien distinctes : ceux qui se battent pour le futur, et ceux qui font avec le présent.
NAVIGATION

Partagez | 
 

 [CLOS] [Jason/Libset] Han Solo et son Wookie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Jason Israel
avatar
Mai 2075

Sa dernière entrevenue avec Lisbet, Jason y pensait nuit et jour. Il allait et venait dans le Saloon, il faisait les 100 pas à rendre Abel fou et Gen encore plus à cran. Il tournait en rond, ne sachant pas quoi faire de sa vie ni de son temps. Il prenait également plus de risques inconsidérés, ce qui ne lui ressemblait pas. Il cherchait un moyen de se calmer, ne pas être lourd pour les autres, redevenir celui qu'il était avant les émeutes de janvier.

Alors régulièrement, il pensait à Lisbet, même quand Annie lui parlait, lui racontait sa journée, toute excitée qu'elle était. Même quand Abel établissait des plans stratégiques et qu'il réclamait leur attention. Même quand Gen buvait un café à côté de lui sans rien dire. Même quand le parfum naturel de Libby parvenait à ses narines. Même quand Samaël était en danger ou que Marlene et Levi entraient en action en urgence et qu'il fallait réfléchir vite.

A défaut de retrouver Lisbet, il s'est rendu à l'endroit qu'elle avait indiqué. Au moins, il aurait un aperçu, verrait un peu de quoi il retourne et qui sait, peut-être s'inscrirait-il. Il espérait la retrouver là-bas, d'ailleurs. A l'intérieur, Jason se faufila jusqu'au comptoir. Première étape : l'observation. Deuxième étape : éviter la bière de base. Quelque chose lui disait que les petits combats se passaient en arrière... Avec un mot de passe peut-être ? Combien de types allaient disparaître pendant des heures aux toilettes ?

Régulièrement, Jason regarda par dessus son épaule, cherchant Lisbet des yeux. Maintenant qu'il était là, il ne pensait plus qu'à ça. Il voulait voir ces combats et peut-être même en faire partie. Il avait tellement d'énergie à revendre qu'il ne compterait pas.


"I'm not good at everything.
I'm just doing my best at everything.
I don't wanna be the next anybody.
I just wanna be me."
Revenir en haut Aller en bas
Lisbet Miller
avatar
Enfin elle était de retour au bar « Chez Joe », cela faisait trop longtemps à son goût qu'elle n'y avait remis les pieds. Il était vrais aussi qu'elle avait moins de temps pour traîner dans les bars ne payant pas de mine et un peut louche de la ville basse, depuis qu'elle ne vivait plus dans cette partie de Mégalopolis. Le gros bras planté a l'entrée lui ouvrit la porte, et la débarrassa de son manteau avec quelque chose comme de la déférence ou de la peur allez savoir. L'homme derrière le comptoir l'interpella tout sourire.

-Hey regardez qui est venu rendre visite à son ancien patron !

Lisbet répondit en premier en souriant au gérant du bar puis passa derrière le comptoir pour le saluer pas une franche accolade. Alors qu'elle relâchait son étreinte elle cru bien reconnaître un certain visage à l'autre bout du comptoir.

-Je vais repasser de l'autre coté avant que la bandes de poivraux qui te sert d’habitué ne jase.

Cette dernière phrase avait été prononcer bien fort pour que les personnes concerné l'entende et la salue en levant leur verres. Elle repassa de l'autre coté non sans les mains vident, dans sa main droite une bouteille de Grappe invecchiate   et dans la gauche deux verres propres. Comme si de rien n'était elle s’installa juste à coté de Jason, plaçant l'un des verre devant lui et l'autre devant elle puis y versa le breuvage. Sans rien dire elle leva son verre attendant visiblement qu'il face de même pour qu'ils puissent trinquer.


Revenir en haut Aller en bas
Jason Israel
avatar
Jason tourna la tête pour voir qui faisait tellement sensation. Il la vit et la suivit du regard jusqu'à ce qu'elle l'aperçoive. Il leva tout juste ses doigts du comptoir pour la saluer de loin mais son visage n'exprima rien, comme d'habitude. Cette bonne femme avait le mérite d'être populaire, visiblement. Il baissa la tête jusqu'à ce qu'elle soit à ses côtés. Une chose de bien avec Lisbet : elle ne l'assommait pas, elle n'usait pas de mots inutiles.

Il la laissa servir son verre pendant qu'il repoussait la bière vide et il n'hésita même pas avant de récupérer le breuvage ainsi tendu. Il le leva à son tour et vint le cogner délicatement contre celui de Lisbet… Avec un sourire. Il but une gorgée pour en savourer l'alcool qui lui réchauffait le gosier, en scrutant l'intérieur du verre pour en juger la qualité.

"J'espérais bien te trouver."

Il glissa les yeux vers elle. Souriant ou non, Jason restait un garçon peu bavard.

"Alors ? Comment ça fonctionne ?"

Et droit au but, aussi.


"I'm not good at everything.
I'm just doing my best at everything.
I don't wanna be the next anybody.
I just wanna be me."
Revenir en haut Aller en bas
Lisbet Miller
avatar
Jason trinqua enfin au moins il fit le bon geste même si cela manquait un peut de ...oui quoi l’intérêt c'était tout de même que l'on entende le bruit caractéristique du verre qui s’entre-choc. C'était amusant de penser que cette coutumes, cette forme de politesse tirait son origine dans des temps reculer ou les hommes entrechoquaient suffisamment leur choppe pour que leur contenu se mélange légèrement entre eux pour prouver sa bonne fois qu'une poison n'avait été ajouté. Lisbet  but son verre d'un trait et le reposa sur le comptoir en le faisant claquer.

-Je te manquais déjà ? Étrange on a même pas coucher ensemble.

Elle lui décocha un grand sourire a sa question.

- Ok.

Lisbet se leva de son tabouret et appela Joe d'un signe de la main et ce dernier ne mis pas bien longtemps à les rejoindre de l'autre coté du comptoir.

-Joe, j'utilise mon invitation pour mon ami, c'est un fan de « boxe » lui aussi.

La jeune femme termina sa phrase en faisant glisser sur le comptoir ce qui ressemblait à un jeton de poker accompagner d'un billet de 100 dollars. Joe récupéra le tout dans un geste vif et précis et hocha la tête en signe d'accord. Sans regarder si Jason la suivait, c'était futile, elle se dirigea vers les toilettes et passa la porte réservé aux hommes comme si de rien n'était. A l'intérieur en plus des pissotières et des deux portes pour ceux ayant besoin de plus d'intimité ou de soulager l'autre envie pressante, il avait une porte avait inscrit dessus « service only ». Lisbet l'ouvrit et révéla....une sorte de vestibule derrière lequel deux gros bras en costume de mauvaise qualité, mais en costume quand même se tenait encadrant une lourde porte, probablement insonorisé.

-Miss Miller, cela faisait longtemps vous aller combattre ce soir ?

-Peut être, peut-être pas seulement si ya assez d'argent en jeux.

-Je vais devoir vous fouiller votre ami, on le connaît pas.

L'un des deux s'approcha de Jason et commença par sortir un détecteur de métaux portatif, ensuite seulement il y aurait palpation.


Revenir en haut Aller en bas
Jason Israel
avatar
Jason retint un soupir. Elle l'avait d'abord embrassé, sortie de nulle part. Ensuite, il avait senti quelque chose contre sa joue. Deux fois, en réalité et vu son sourire à ce moment-là, il avait compris que c'était elle, peu importait comment. Et elle continuait ses allusions. A quel moment se rendrait-elle compte que c'était parfaitement inutile avec lui ? Probablement jamais. Non seulement il n'y était pas réceptif, mais en plus… Fondamentalement, ça le soulait. Abel se chargeait bien d'assouvir les besoins de tout Liberation. Pour Jason… C'était déjà bien trop, mais personne ne lui avait demandé son avis, cela dit.

Il but son propre verre et manqua de s'étouffer dans sa gorge en levant un index, alors que l'argent passait sur le comptoir. Il suivit ce dernier des yeux, il espérait qu'on ne lui demanderait pas de se battre ce soir. Il n'était pas échauffé et il n'était pas stupide au point de se dépenser sans réfléchir où il mettait les pieds. Les joues gonflées par le liquide, l'alcool lui brûla la langue. Il déglutit finalement avant de reposer son verre et de suivre Lisbet. Il se passa le pouce sur le coin des lèvres pour en essuyer une goutte de liqueur et il ne se posa même pas de question sur la porte des toilettes. Néanmoins, un grognement s'extirpa de sa gorge.

"Bien évidemment…"

Ca correspondait totalement avec le personnage de Lisbet, à laquelle il adressa un regard en biais désabusé. Il écarta les mains pour laisser le détecteur faire son travail.

"Il y a plus de sécurité ici qu'à la Waleman Dynamics…"

Une voix basse, un regard dans le vague en laissant opérer les deux Malabars et une pic provocatrice pour Lisbet. Faisait-elle ça pour justifier un maigre salaire ? Il imaginait mal une femme se battre, il vivait pourtant avec une certaine Libby tous les jours. Mais elle se battait pour la liberté. Lisbet se battait pour quoi, elle ? Il coula un regard vers elle, en biais, curieux.


"I'm not good at everything.
I'm just doing my best at everything.
I don't wanna be the next anybody.
I just wanna be me."
Revenir en haut Aller en bas
Lisbet Miller
avatar
A la pic lancé à son attention Lisbet répondit par un éclat de rire, qui surprit les deux hommes de mains. Oui parce que bon soyons sérieux, la sécurité du lieu n'avait rien à voir avec les protocoles en place chez la Waleman, elle le savait et Jason devait bien le savoir aussi. Les armes retirés furent rangé dans des boites métalliques numérotés. Elle récupéra la clef portant le numéro correspondant a la boite ou fut rangé ses biens puis passa la portes que l'ont ouvrait pour eux. Durant le laps de temps d'ouverture de la porte, de  la musique s’engouffra dans le vestibules.

-Nous y voilà !

En effet, après avoir marché quelques pas dans un couloir étroit, ils arrivèrent dans en surplomb d'une vaste salle, certainement une ancienne cave aménagée. Dans le fond un large comptoir derrière lequel trônait un large choix de bouteilles divers et varié. Des tables et des banquettes étaient répartit tout autour d'un ring trônant au centre de la salle. Deux hommes ayant laissé tomber leur vestes et leur cravate s'échangeait des coup en ce moment même. Lisbet alla s'installer à la table la plus proche du ring, celle qui était aussi la plus grande, étrangement elle était libre. A moins que le petit carton avec inscrit dessus réservé ai quelque chose à voir avec cela.

-Il est encore tôt en début de soirée les combats ne sont pas très intéressant, juste des costards cravate venant se défouler, mais comme il payent comme tous le monde les 100 billets pour avoir le droit de descendre ici....Tu as vu le bar dans le fond, il y a de charmantes serveuse comme...

Lisbet ne pu finir sa phrase ses lèvres étant occupé à recevoir la bouche de l'une des charmantes serveuse.




-...Linda.

-Hey Lis tu nous à manqué tu vas combattre ce soir ?

-Je sais pas si je suis inspiré peut-être. Tu veux bien nous servir deux coupes de bulles.

Avant de laisser Linda repartir, Lisbet glissa quelques mot au creux de son oreille, ce qui fit pouffer la serveuse qui jeta un coup d’œil amusé vers Jason.


Revenir en haut Aller en bas
Jason Israel
avatar
Jason regardait un peu partout autour de lui quand la serveuse a fondu sur Lisbet. D'ailleurs, il avait cru mal voir. Sa tête se retourna d'un coup pour s'apercevoir qu'il ne s'était pas trompé et il haussa les sourcils avec un mouvement de recul. Il n'était pas pour prendre un coup de dents, ce soir. Bon sang, il était entouré de plein de Lisbet… Partout. Et s'il voulait revenir, il devrait débourser 100 billets à chaque fois ? Assurément qu'un jour, Abel s'en rendrait compte. Bientôt, on penserait même qu'il paye des femmes… De là à ce qu'on s'imagine qu'il se prostitue, le gouffre se rétrécissait… Jason roula des yeux et secoua la tête en scrutant à nouveau la salle.

Il observa les bagarreurs pendant que Lisbet se faisait taper la discut, ce qui visiblement ne l'intéressait absolument pas. Son sourcil était haut alors qu'il constatait leurs mouvements comme ceux d'un bleu. Il avait été formé parmi les meilleurs et les voir se chamailler comme des écoliers. Il secoua la tête, dépité, se retenant d'aller expliquer à cette bande d'illuminés en Hugo Boss comment on se bat réellement en temps de guerre.

"Même pas en rêve."

Du coin de l'oeil, Jason avait remarqué le petit manège des filles et il plissa les yeux en regardant la serveuse, des fois qu'elle se fasse des idées sur peu importe la supercherie et le coup fourré.

"Tu oublies."

Lisbet lui avait déjà une ou deux démonstrations et s'il était entouré de plein de ses clones, alors il se doutait qu'elle tenterait une nouvelle approche, qu'il soit d'accord ou non. Il se devrait donc d'assurer ses propres arrières. Il n'avait pas l'habitude de sortir sans les autres, encore moins sans Jericho qui faisait plus d'animation à lui seul que tout Liberation réunit avec ses secrets. Levi n'était pas en reste, mais ce n'était pas la même complicité qu'ils partageaient. Puis à Lisbet :

"Tu lâches souvent 100 billets gratuitement, juste au cas où tu aies envie de tâter du dentier ?" ... "Quoi que ce soit déjà fait, remarque."


"I'm not good at everything.
I'm just doing my best at everything.
I don't wanna be the next anybody.
I just wanna be me."
Revenir en haut Aller en bas
Lisbet Miller
avatar
Lisbet attendit que Linda s'éloigne pour s'occuper de la commande, avant de répondre à ce pauvre Jason.

-les 100 dollars c'était pour payer ton entrer pas la mienne, tu préférerais peut- être un serveur ? C'est possible, Mike est canon lui aussi.

Puis Lisbet jeta un œil au deux amateurs sur le ring, leur niveau était affligeant mais fort heureusement ce genre de combat nu durait pas longtemps. L'un des deux décocha un uppercut sur son camarade qui s'écroula de tout son long en arrière. Le « gagnant » avait l'arcade exploser, mais souriait de sa victoire pitoyable. Un homme en costume sombre monta sur le ring et alla vérifier le ko. Ceci vérifié il déclara le vainqueur, et le ring fut évacué et nettoyé pour le prochain combat. Jason pouvait voir que le perdant fut pris en charge par deux gros bras qui le traînèrent s'en ménagement  derrière une porte a coté de l'escalier.

-Derrière la porte c'est « l'infirmerie », le doc n'est pas le meilleur du monde mais il assure les premiers soins.

Linda revint avec sur son plateaux leur verre champagne qu'elle déposa sur la table avant de repartir, non sans oublier de lancer un regard aguicheur vers Lisbet. Entre temps la salle commençais à se remplir, d'autres personnes arrivaient par l'escalier, et notamment un homme dont le haut de chemise ouverte avait du mal à dissimuler les tatouages sur le haut de son torse et recouvraient aussi les phalanges de ses mains.

-Tiens vla Boris, mafia russe, plus ils ont de tatouage plus ils sont réputé dangereux, c'est leur CV à eux.

Lisbet se saisit de son verre et le leva en direction du géant blond en souriant, oui elle le narguait ostensiblement.


Revenir en haut Aller en bas
Jason Israel
avatar
Jason leva tout juste un regard sur Linda. Non, un serveur ne lui allait pas mieux qu'une serveuse. Les jeux du sexe et de la séduction lui passaient tellement au-dessus que Gen roulait fréquemment des yeux quand il ne comprenait pas une blague bien sentie. Jason pourrait jurer que Jericho lui manquait pour ça bien plus que pour le reste. Au moins, Levi rattrapait bien le coup, de ce côté là. Il lui reconnaissait au moins ça : il forçait Liberation à conserver son humour, ce qui n'était pas du luxe. Mais son regard s'arrêta net sur Lisbet à laquelle il décocha des yeux sombres.

"Pour moi ? Je n'ai pas parlé de me battre, je ne désire pas me jeter dans la gueule du loup sans avoir vu la couleur de son poil."

L'ancien agent de la CIA scruta les alentours au fur et à mesure que Lisbet lui faisait faire le tour du propriétaire. Plus ça allait, plus il y voyait un nid à enfumer par Liberation. Toute cette racaille était néfaste pour la ville, peut-être, mais ce qu'il en était pour les Candidats et les Positifs, c'était autre chose et ça, il devrait encore pouvoir le prouver. Il y avait des mutants dans les mafias, aussi, après tout. Mais il s'en méfiait comme la peste. Ca ou lest gangs de la ville, c'était sensiblement le même combat. Cela dit… Si les voir crever comme des chiens faisait partie de leur passe-temps, nulle doute qu'il n'y aurait pas que des Négatifs sur le ring. Jason acquiesça, d'abord sans quitter les chaises musicales du ring des yeux pour lui parler. Puis, finalement il tourna la tête vers elle.

"Seuls les Négatifs sont acceptés ? Je veux dire, comment font-ils pour empêcher les Positifs d'utiliser leurs pouvoirs pour gagner ? Pour la majorité, ils doivent bien rigoler face à la mafia, russe italienne ou peu importe, s'ils ont des pouvoirs et qu'ils peuvent s'en servir, ils le feront."

Rien ne pouvait empêcher un pouvoir d'agir, à moins qu'il bénéficie de ce que Samaël avait connu et dont ils n'avaient pas encore trouvé la provenance exacte. A cette pensée, d'ailleurs, Jason fixa soudainement Lisbet. Elle était de la Waleman, non ? Peut-être qu'elle savait quelque chose. Peut-être pas. Elle était Positive, pour ce qu'il en savait, ou Candidate, peu importait. Il ne comprenait pas comment elle avait pu soutenir un acte comme celui de faire du trafic d'enfants pour la Waleman. Qui sait ce qu'elle aurait pu faire contre la nature de Yu. Mais après tout, il n'en savait rien. Il ne savait rien d'elle, c'était encore beaucoup trop tôt. Son regard se faisait quelque peu inquisiteur à présent. Allez savoir pourquoi.

"Certains pouvoirs sont plus difficiles à maîtriser que d'autres."


"I'm not good at everything.
I'm just doing my best at everything.
I don't wanna be the next anybody.
I just wanna be me."
Revenir en haut Aller en bas
Lisbet Miller
avatar
-relax c'est pas moi qui t'ai forcé à venir ici ce soir alors si ce n'es pas pour te battre peut-être qu'on fond de toi tu avais envie de me revoir.....ou alors tu ne l'admet pas mais tu as besoin d'exorciser quelque chose en cognant sur un truc qui contrairement a un sac de frappe puisse te répondre.

Elle leva à nouveau son verre et le vida d'un trait, en écoutant grincheux lui poser ses questions. Voila bien le truc qui le chagrinait en réalité, il avait peur que l'on neutralise son précieux pouvoir une foi sur le ring. Son petit laïus sur les mafias démontrait qu'il ne les connaissait pas temps que ça en fait, ou alors comme beaucoup juste les parties les plus visibles.

-Je te l'avais dit dans la baie, les positif son aussi accepté et toutes les personnes qui viennent ici n'ont pas envie de perdre un lieu tel que celui si, juste parce qu'un positif n'a pas été capable de se maîtriser. Il n'y a pas de dispositif caché sous le ring ou au dessus, ni de gars avec un pouvoir inhibiteur. Le seul dont j'ai entendu parler c'est la police de la ville qui l'a embauché.  

Quelque chose dans le regard de Jason changea, et elle n'appréciait pas du tout ce changement, en réponse sa voix se fit plus froide, voire glaciale.

-t'es venu pour critiquer et me servir t'a propagandes toute la foutue soirée ç'est ça !? Vous me fatiguer si fier de vos pouvoirs mais quand vous ne pouvez pas les utiliser vous chialez comme des mioches. C'est pour ça que t'es venue pour pleurez et geindre toute la soirée si c'est le cas tu pouvais le faire chez toi.

Sans demander son reste Lisbet se leva et observa la sa salle à la recherche de « Boris », l'autre avait réussi à la mettre en colère alors qu'elle était venu se détendre, démolir du ruskov voilà de quoi elle avait envie maintenant. Elle le repéra bien assez vite, à une table a se pavaner et  exhiber ses tatouages. La jeune femme fendit la foule jusque la table ou « Boris » c'était installé et le défia sa manière.

-tout ses gribouillis sur ta peau ça doit dire que t'es un dur un vrais ou c'est juste que t'as un goût de chiotte en tatouage !? Je te défis sur le ring blondinet a moins que t’aies peur de te battre contre une fille.

Le tout bien évidement prononcer bien fort histoire que les tables les plus proches entendent ce qu'elle venait de dire. Lisbet jeta un œil vers le bars, et l'homme derrière le comptoir hocha la tête, la sonnerie annonçant un prochain combat retentit, la salle se mit a bruisser d'un coup.


Revenir en haut Aller en bas
Jason Israel
avatar
Le moins que l'on puisse dire, c'est que Lisbet était susceptible. Oui oui, bien plus que lui.

"Non, je posais juste une qu…"

Mais il abandonna et la laissa s'énerver toute seule, son regard revenant sur le ring. Être privé de son pouvoir, jamais de la vie. Cela étant, il ne ferait pas de mal à une mouche avec. Encore que… Non, il voulait surtout parler des gars d'en face. S'il devait prendre des coups, il les préférait d'un Négatif. Son pouvoir n'avait rien d'offensif, en tout cas, pas pour une bagarre, il en aurait fait quoi ? Il leva une main et secoua la tête en la laissant dire.

Alors, elle se leva et il la suivit des yeux avec un regard de pas y toucher, désabusé. Il l'aurait bien jugée faible d'esprit mais ça aurait été s'estimer meilleur qu'elle. Ils étaient différents, voilà tout, mais il n'y avait pas là de quoi détruire un monde. Il pouffa même de rire en la regardant se gargariser un peu plus loin et un sourire déchira son visage. Elle se prendrait sûrement une rouste mais au moins, il serait là à regarder. Un bras sur la table, il admira la vaillance de la jeune femme. Il aurait bien aimé la remplacer pour le coup ! Mais c'était son choix à elle de se battre et après tout, il était aussi là pour regarder. Quoiqu'il en soit… Il parirait sur elle. Une idée, comme ça. Quelque chose lui disait qu'elle était plus maligne qu'elle n'en avait l'air.

Si Lisbet coulait un regard sur lui, il ne quitterait pas son sourire amusé et même, il lui désignerait le ring en lui faisant les honneurs, espérant qu'elle gagne.


"I'm not good at everything.
I'm just doing my best at everything.
I don't wanna be the next anybody.
I just wanna be me."
Revenir en haut Aller en bas
Lisbet Miller
avatar
Boris, oui appelons le Boris donc quelque soit son vrais nom cela n'avait peut d'importance. Elle était énervé en colère même, tout ça a cause de Jason et cela l'énervait encore plus. Boris se leva révélant la différence de taille entre lui et Lisbet, qui pourtant n'était pas petite. Il la toisa d'un regard que l'on pouvait qualifier d'inamicale mais en même temps un éclats malsain luisait au fond de ses yeux.

-ça tombe bien j'adore cassé les jolie poupée qui connaisse par leur place..

Les spectateur présents attendaient avec avidité le combat à venir, ici la drogue la plus consommé était la violence et pour le moment durant cette soirée la came n'avait pas été de bonne qualités.Tous les regards étaient désormais braqués vers eux, Lisbet pour toute réponse se contenta de sourire aux géant russe. La belle se retourna et commença a rejoindre le ring en marchant calmement, à chaque pas qu'elle faisait l'expression de son visage se transformait. Son visage passait de le joie de vivre à un masque dur et froid à mesure qu'elle se concentrait, seule ses yeux pouvaient encore exprimer quelque chose. Une flamme semblait danser dans son regard, une flamme froide aussi froide que le pouvait être son âme.

Arrivéà la hauteur de sa table ou Jason était donc aux meilleurs loges pour le prochain combat, elle retira de sa veste une paire de gant de cuire, ou plutôt une paire de mitaines de cuir. Elle les enfila après s'être débarrassé de la veste sur la table. Son regard croisa celui de Jason, ce dernier ne pouvait que reconnaître la flamme dans le regard de la jeune femme, Lisbet avait déjà tué et tuera encore car elle était de ceux qui survive coûte que coûte.

Boris Lui retira sa chemise une foi sur le ring dévoilant quelques cicatrices mais surtout tout ses tatouage et pour ceux chassant déchiffré ceux de la Bratsva ils pouvait lire tout son historique au sein de l'organisation criminelle. Et le CV de Boris était assez impressionnant mais cela ne semblait pas affecter  Lisbet qui le rejoignit.

-Je vais te faire crier poupée, j'adore ça faire crier les poupées.

La cloche retentit et le combat pouvait enfin commencer, Boris ne resta pas en reste et se rua sur Lisbet.

Ready Fight:
 


Revenir en haut Aller en bas
Butterfly Effect
avatar
Le membre 'Lisbet Miller' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Quitte ou double' :


Revenir en haut Aller en bas
Jason Israel
avatar
En la regardant faire, Jason secoua lentement la tête. Quelque part, elle le désolait. Mais après tout, n'était-il pas prêt à faire la même chose, avec la même rage au ventre ? Néanmoins, il ne put s'empêcher, pour répondre à son regard, de lui faire comprendre qu'il la jugeait fortement immature. Un léger soupir s'échappa de ses lèvres et il une jambe pour la plier sur son genou en se tenant les chevilles. Il l'avait déjà vue se battre, mais pas à fond. A dire vrai, il était un peu curieux, aussi.

Jason commença à réaliser que ce qu'il voulait était stupide. Se battre, pendant que les autres parient sur vous ? Et pour quoi ? Pour la paix dans le monde ? Foutaises.

Sans sourciller, il la regarda se faire démonter et ferma les yeux un instant. Quel sacrilège, un si joli visage. Etait-elle stupide ou faisait-elle semblant ? Une fois à terre, il attendit qu'elle capte son regard et il la fixa de longues secondes avant de hausser les sourcils.

"Allez !"

Personne ne ferait croire à Jason que cette femme ne savait pas se défendre. Elle manquait juste d'échauffement. Il leva une main pour montrer le ring. Il articula pour qu'elle arrive à lire sur ses lèvres.

"Je m'ennuie."

Et... Il sourit.


"I'm not good at everything.
I'm just doing my best at everything.
I don't wanna be the next anybody.
I just wanna be me."
Revenir en haut Aller en bas
Lisbet Miller
avatar
Lisbet semblait en bien mauvaise posture, bon Boris était plus rapide qu'elle ne l'avait estimé au départ, mais ce n'était pas plus mal finalement, pour le public mais surtout pour les parieurs. La voire ainsi a terre dès le début du combat ferait remontrer la cote du russe. Elle sentait l'adrénaline parcourir son corps et elle aimait ça. Jason n'était pas dupe lui, à en juger par son haussement de sourcils, il articula quelque chose et elle parvint à déchiffrer sur ses lèvre le message, il s'ennuyait.

Comme en réponse un sourire vint se dessiner sur ses lèvres, et l'instant d'après elle c'était libéré de la prise du géant russe par un mouvement rapide de rotation entraîné par le balancement de ses jambes. Et sans perdre de temps elle c'était relevé d'un bond sur ses pieds et cette fois si ce fut elle qui lança l'attaque.


round 2 Fight !:
 


Revenir en haut Aller en bas
Butterfly Effect
avatar
Le membre 'Lisbet Miller' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Quitte ou double' :


Revenir en haut Aller en bas
Jason Israel
avatar
Jason ne put qu'admirer la technique de la jeune femme, même s'il n'aurait pas fait comme ça. Mais ils n'avaient pas connu le même entraînement, après tout. Il se demanda alors lequel était pire. Celui de l'armée, ou celui de la CIA ? Entre ses lèvres, Jason soupira.

"Arrête de jouer avec lui."

A ses yeux, elle manquait d'offensive, ce qui n'était pourtant pas peu dire. Jason préférait la défense, usant bien moins d'énergie. Jason suivit chaque mouvement et grimaça chaque fois qu'elle prenait un coup. Elle, ou lui. Ca ne devait pas faire du bien !


"I'm not good at everything.
I'm just doing my best at everything.
I don't wanna be the next anybody.
I just wanna be me."
Revenir en haut Aller en bas
Lisbet Miller
avatar
Boris commençait à être mur, il n'avait pas pris beaucoup de coup, mais il avait désormais la bouche en sang et tout ça a cause d'une femme. Lisbet aimait bien le asticoter ces grosses brutes, surtout sur le ring, dans la rue elle ne prendrait pas son temps dans ce genre de situation. Son adversaire voyait rouge maintenant et perdait son calme, exactement ce qu'elle voulait. Avec rage Boris lança une attaque par un violent coup de pied frontal.

Round 3 Fight:
 
Lisbet recule par un salto arrière, et fait signe de la main vers Boris pour l'inviter à la rejoindre, elle n'oublie pas de sourire en plus. Les personnes les plus proche du ring peuvent entendre Boris grogner comme un animal avant de parcourir la distance qui le sépare de la jeune femme. Quand il arrive face à elle il enchaîne une série de coup de poing.

Round 4 fight:
 


Revenir en haut Aller en bas
Butterfly Effect
avatar
Le membre 'Lisbet Miller' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Quitte ou double' :


--------------------------------

#2 'Quitte ou double' :


Revenir en haut Aller en bas
Jason Israel
avatar
Jason grimaça. Lisbet était passablement violente et il avait beau ne pas manquer de souplesse... Elle était vraiment violente. Il se demanda ce qui pouvait motiver sa rage. La sienne était elle-même assez exceptionnelle pour qu'il s'interroge et il avait trahi la CIA. Il se demandait souvent ce qui motivait la rage des gens, en général. Jason avait beau aimer et respecter Abel, il savait celui-ci empli d'une colère sourde insurmontable. Il ne l'imaginait ni heureux, ni en paix ni maintenant, ni jamais.

En s'accoudant à la table, Jason porta son poing devant sa bouche et il étudia rapidement la salle qui montait en chaleur. Nul doute que le Boris se redresserait très vite mais pour combien de temps ? Jason avait confiance en Lisbet pour ne pas se laisser abattre. Bien au contraire.


"I'm not good at everything.
I'm just doing my best at everything.
I don't wanna be the next anybody.
I just wanna be me."
Revenir en haut Aller en bas
Lisbet Miller
avatar
Lisbet relâcha le bras de Boris, et s'écarta de lui non sans le quitter des yeux. Un léger sourire semblait se dessiner sur ses lèvres, à moins que cela soit du à l'éclairage de la salle. Le géant tatoué, se releva en lâchant un grognement sourd en remboîtant son bras à son épaule, un vrais dur à cuir ou bien peut sensible à la douleur allez savoir. La foule était captivé par leur combats et les billets vert continuaient de s'échanger des parieurs vers les bookmakers.

-Alors mon grand je t'attend !

Boris ne se fit pas attendre et se rapprocha doucement cette foi, l'information venait enfin d'atteindre son cerveau. La grande blonde en face de lui était dangereuse, elle aimait se battre, jouer avec ses adversaires et prenait son pied a humilier une grosse brute. Boris décocha son poing droit pour la forcer a esquiver et enchaîner avec son coude gauche, coude gauche qui visait la gorge de Lisbet. Un coup potentiellement mortel, et interdit dans l'arène.

Final round !:
 

Si Succès/succès : Lisbet pratique  une clef sur la jambe de Boris et sans aucune hésitation force pour lui briser la jambe, cela lui apprendra d'essayer de la tuer.

Si Succès/échec ou 2chec/succès : lisbet ne se laisse pas déconcentrer et frappe son adversaire d'un coup de pied retourné dans la mâchoire, Boris en perd quelques dents il devra manger avec une paille un moment.

Si échec/échec : Lisbet n'hésite pas une seconde d'un bond elle enserre la gorge de l'adversaire avec ses jambes dans une prise d'étranglement sanguin. Boris finit par perde conscience après s'être écroulé, Lisbet toujours accroché à son bras.


Un silence s'empare de la salle ou seul la musique résonne, jusqu'à que la cloche annonce la fin du combat. Lisbet quitte le ring alors que son adversaire est transporté à l'infirmerie. Elle se sentait mieux maintenant, beaucoup plus calme, elle disparaît derrière une porte sur laquelle une plaque annonce : accès réservé. La dite porte étant sous la garde d'un homme imposant. Elle réa-parait quelques minutes plus tard, et rejoint Jason a la table. Visiblement la jeune femme à reçut des soins, à en juger par les pansements de rapprochement sur son visage.Elle sourit et la première chose qu'elle fait après s'être assise c'est de se saisir de coupe de champagne que l'ont vient de déposer devant elle.


Revenir en haut Aller en bas
Butterfly Effect
avatar
Le membre 'Lisbet Miller' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Quitte ou double' :


Revenir en haut Aller en bas
Jason Israel
avatar
On aurait pu croire qu'il s'ennuyait, le menton dans sa main, accoudé à la table à la regarder faire, en attendant que ça se passe. Plus il les voyait, plus ça le calmait sans avoir besoin de se casser un ongle. La seule chose qui vint à l'esprit de Jason fut que s'il ne mettait pas la main au gant, on allait finir par le prendre pour une mauviette. Il savait se battre, pourtant. Et même rudement bien. Le meilleur de sa promo. Il possédait une grande agilité depuis qu'il avait retrouvé l'ouïe. A croire qu'il entendait tellement mieux que les autres désormais, qu'il était d'autant plus à même de percevoir un mouvement avant qu'il ne soit engagé. De plus, son parfait équilibre était un atout majeur. Mais il n'arrivait pas à être violent... Pourtant, un homme comme une femme, il n'hésitait pas à frapper. Il avait juste besoin d'une motivation suffisamment importante.

Jason regarda Lisbet s'approcher, sans bouger. Il l'observa alors qu'il se réinstallait. Son menton toujours dans sa main, seuls ses yeux la suivaient. Tout en lui criait la désinvolture, et presque la déception. Il ne comprendrait jamais comment les gens pouvaient être à ce point en colère en permanence. Comme Abel. Lui était très agacé par la mort de Jericho... Mais il savait qu'un jour, il se sentirait mieux. Un jour proche, même, car rien qu'à la voir s'énerver seule, il se sentit mieux, comme si sa colère était injustifiée, qu'il le voyait maintenant.

"Faut te trouver un mec, hein... De toute évidence, ça te ferait pas de mal."

Regardez qui cause.

Il baissa sa main et croisa les bras sur la table en soupirant.

"C'est quand même dommage de défouler un entraînement militaire sur un ring aussi petit pour des paris aussi ridicules." Il fronça les sourcils. "C'est gratuit ou tu avais vraiment un compte à régler avec ce type ?" Il cherchait réellement à comprendre les motivations des gens qui s'adonnaient à ce... "sport".


"I'm not good at everything.
I'm just doing my best at everything.
I don't wanna be the next anybody.
I just wanna be me."
Revenir en haut Aller en bas
Lisbet Miller
avatar
Sa coupe en main elle la porta à ses lèvres pour boire un gorgée de son contenu, ce précieux liquide qui avait fait la réputation d'une région de l'autre coté de l'atlantique, chez ses emmerdeurs de français. Boire de l'alcool après avoir avaler un "painkiller" n'était pas quelque chose de recommandé, mais franchement une coupe par dessus le cachet qu'on lui avait administré n'allait pas la tuer. Les fameuses petites bulles de champagne venaient juste de chatouiller son palet et sa langue que les premiers mots que prononça Jason depuis son retour arrivèrent jusqu'à son cerveau.

Lisbet crut un instant pouvoir se retenir de cracher sa gorgée de champagne mais le fou-rire qui s'empara d'elle eut raison de sa volonté et sa gorgée fut évacué dans un jet de bruine doré  annonçant l'éclat de rire qui suivit. Son visage hésitait entre la joie pure et simple du rire mais aussi avec des grimaces de douleurs, rire comme ça avec ses pansements et ses bleus c'était une sensation  pas très agréable.

-Arrête de ma faire rire j'ai pas envie que mes pansements et points de colle ne lâchent, oh oh vraiment c'est mignon vraiment mais ne t'inquiètes pas je trouve toujours ce qui faut, mec ou nana ne t'inquiètes pas.

La suite permit a la jeune femme de se concentrer pour arrêter les soubresauts d'envie de rire qui lui prenaient les tripes. Mais par sécurité elle reposa sa coupe sur la table, quel dommage elle allait se réchauffer et rien de pire que de boire du champagne tiède. Ah cela ne faisait pas si longtemps qu'il se « parlait » mais elle avait bien remarquer un détail ou deux sur son interlocuteur. L'un de ses détails était qu'il posait toujours des question sur ce qui motivait les gens, a moins qu'il ne se posait ces question que pour elle. Cette pensé la fit sourire intérieurement, mais elle ne la laissa pas franchir la barrière de son visage. Jason en plus d'appartenir a un groupe qualifié officiellement de terroriste, ne sortait pas de l'armé comme elle mais de quelques chose ou l'ont vous apprend à manipuler et vous servir des autres.

-J'espère que tu avais parié sur moi, moi je l'ai fait enfin le staf s'en est occupé pour moi, à chaque foi que je monte sur le ring, ya 500 billets de posé pour moi . Mon salaire me permet de vivre correctement à la limite je n'ai pas besoin de cet argent pour vivre, mais tout ne peut pas être payer avec ça …

Lisbet leva son poignet à la hauteur des yeux de son camarade de soirée.

-Ce n'est pas parce que je travaille principalement en haute ville que j'en oublie les règles de son opposée.

Non vraiment laisser la température du champagne dans la coupe continuer de monter était un crève cœur pour elle. Elle récupéra donc son verre sur la table et se décida a la vider d'une traite....quand elle reposa son verre, elle poussa une légère grimace.

-Donc pour résumer si je monte sur ce ring, ce n'est pas pour l'argent, quoique ce petit détails a ses avantages pour acheter certaine choses, ici je peux réellement m’entraîner, et si en plus je peux fracasser de la merde russe je vais pas me gêner, ils se le joue gros dure mais en somme l'histoire a montrer que se sont les petites salopes des chinois. Ce n'est pas parce que Yu fait de moi une positive que j'oublie qui à bombardé  notre nation.


Revenir en haut Aller en bas
Jason Israel
avatar
« Ce n’est pas parce que ce sont les Chinois qui ont bombardé le pays que les Américains sont des Saints. »

C’était sorti tout seul. Et avec une once de virulence. Presque craché, en vérité. Il n'allait pas défendre les Chinois mais pour autant, il n'irait pas protéger les Etats-Unis... Il secoua la tête en regardant ailleurs. Il ne souriait plus, allez savoir pourquoi. Sûrement parce que Lisbet avait été prise d’un fou rire dont il ne comprenait pas l’origine.

« Je n’ai pas parié. Jamais sur l’inconnu. Tu miserais une paye sur un cheval juste sur un nom ou parce que tu veux laisser le hasard faire les choses ? Pas moi. Maintenant je sais. »

Il secoua la tête en fronçant les sourcils et la regarda à nouveau.

« Pourquoi ne pas t’entraîner pour de vrai ? Si c’est vraiment ce que tu veux, ce n’est pas en rétamant du Russe que tu vas rester au poil. Ces mecs n’ont pas la faim, ils sont juste enragés. Ils n’ont aucune technique, c’est du gras, du bedonnant. Si tu veux t’entraîner, choisis un partenaire qui te repousse tes limites. Moi, ce que je crois, c’est que tu t’ennuies. Qui plus est, tu perds ton temps, ici. Ces mecs ne savent pas se battre ! Pas comme toi. Ils ne sont pas de ton niveau, c’est trop facile. »

Il se redressa et croisa les bras sur sa poitrine en la dévisageant.

« Je te rendrais pas les choses aussi aisées, en tout cas. Tu passerais plus de temps sur le ring et il t’en faudrait d’autant plus pour arriver à me mettre un seul coup. Tu t’épuiserais peut-être même avant d’y arriver, quoiqu’à te voir, je me demande ce qui te fatigue… »

Un sourire naquit sur son visage.

« Mais je vais te laisser te remettre, pour ce soir. »


"I'm not good at everything.
I'm just doing my best at everything.
I don't wanna be the next anybody.
I just wanna be me."
Revenir en haut Aller en bas
Lisbet Miller
avatar
-Et le monde n'est pas noire et blanc, il y a plus de 50 nuance de gris, la survie d'une nation dépasse le sort d'une petite partie de sa population.  Et je m'arrête la car cela sert à rien de parler politique entre nous cela ne nous mènera nul part.

Et voilà qu'il faisait à nouveau la tête, décidément son coté féminin était très prononcé chez lui, plus que la moyenne de l’hétéro de base. Lisbet avait du mal à l'imaginer homo pour autant, cela devait être autre chose, comme si tout cela lui était inconnu. Encore des questions et toujours des questions cela devenait rébarbatif à  la longue.

-ok Sherlock tu m'a démasqué, je monte pas ici que pour m’entraîner, en plus de l'argent casser des gros bras maintient ma « réputation » ici bas, cela aide quand on a des questions a poser ou pour obtenir un rendez vous. La peur voilà le langage que les criminelles respectent. Joe en haut m'aime bien sans doute, mais il sait de quoi je suis réellement capable....

Lisbet s'arrêta de parler, souriant à Linda qui venait de rejoindre la table pour y déposer une enveloppe volumineuse. Elle lui glissa quelques mots à l'oreille, en réponse elle lui effleurer délicatement la joue du bout des doigts avant de repartir. Elle la suivit des yeux quelques instant, détaillant avec envie la silhouette de la serveuse. Elle reporta ensuite son attention sur Jason.

-Je ne sais pas si nous entraîner ensemble soit une bonne chose Jason, soyons honnête nous routes se recroiseront un jour, un jour ou ne serons en mission et nous savons que nos objectif seront, et bien, pour le moins opposé.....j'ai une question moi aussi, es tu insensible aux plaisirs charnelles ? Je ne t'ai jamais vu regarder avec appréciation une femme ou un homme comme si tout cela t'était étranger …..nan me dit pas qu'a ton age tu es encore vierge ?

Pour le coup Lisbet avait poser ses coudes sur la table et avait posé sa tête entre ses mains pour l'observer.


Revenir en haut Aller en bas
Jason Israel
avatar
Jason roula des yeux au petit numéro entre elle et la serveuse. Ca devenait une habitude. En fait, ils étaient déjà opposés, mais pour le coup, ils étaient tellement différents. Elle ne voulait pas s’entraîner avec lui ? Parfait. Lui-même n’usait pas de la peur pour se faire respecter et jusque là, ça marchait plus bien. Encore qu’il n’était le leader de personne.

A sa première question, il serra d’abord les dents. Mais de quoi je me mêle ?! A la deuxième, il soupira d’exaspération. Personne lui avait jamais posé cette question, alors il se fichait bien de Lisbet. Il secoua la tête, plus par dépit que par réelle réponse.

« Ca te vient pas à l’idée que celle que je regarde ne soit pas dans cette pièce et qu’elle soit la seule que je vois ? » S’il parlait de Libby, il se garda bien de se l’avouer. « Peut-être que je n’ai pas envie de penser à ça en ce moment et que j’ai autre chose à faire de ma vie que m’abandonner à un théâtre de luxure, comme toi. Je n’ai pas besoin d’une bande de décérébrés du portefeuille pour asseoir ma propre réputation. »

Quand bien même elle visait juste, ce n’était absolument pas un sujet qui le touchait. Pour ainsi dire, il s’en fichait même assez royalement. Il savait ce qu’il valait, il savait ce qu’il faisait, il savait qu’il ne se trompait pas. Sa vie était vouée à Liberation et s’il y avait pourtant eu une fille dans sa vie, cela datait d’une autre vie qu’il avait abandonnée depuis des années. Ses yeux étaient alors aussi froid que sa stature et que sa voix. A n’en point douter qu’il était totalement inintéressant pour Lisbet mais c’était carrément le cadet de ses soucis, bien au contraire. Si elle pouvait cesser de le regarder comme un bout de viande curieux, ça l’arrangerait. Jason grimaça et pencha la tête.

« Qu’est-ce que ça peut te faire à quoi je suis sensible ? Si t’es candidate, oublie, tu n’es pas mon genre. »

C’était rien de le dire.


"I'm not good at everything.
I'm just doing my best at everything.
I don't wanna be the next anybody.
I just wanna be me."
Revenir en haut Aller en bas
Lisbet Miller
avatar
Et bien et bien, elle venait de pointer du doigt un sujet sensible, vraiment elle ne comprenait pas pourquoi le sujet du sexe bloquais tant de ses concitoyens, surtout ceux qui affrontait la mort presque tous les jours de par leurs activités légales ou illégales. Mais les paroles qui suivirent le serrage de dents et le soupir furent encore plus instructives sur le sujet Jason. Il y avait quelques part une femme qui faisait vibrer son petit cœur, c'était trop choupi et c'était une information à garder dans un coin de son esprit. D'après ce qu'il ajouta à la suite de cette confidence, il devait traverser une période de conflit avec les personnes les plus proche de lui. La tirade sur le théâtre de luxure la fit sourire, vraiment qu'il était prude..

-je suis juste curieuse, j'ai touché un point sensible je cherchais pas a te mettre sur la défensive spécialement mais j'ai réussi a te faire réagir cela me suffit. Mais un jour ou l'autre il te faudra passer à l'étape luxure avec l'élue de ton cœur.

Donc l’heureuse élu était donc une candidate, vue que d'après ses propres paroles monsieur n'envisage de fricoter qu'avec des candidates.

-Oh bon j'ai compris, évité de parler des choses « luxurieuse » avec toi, ton coté puritain je peux respecter ça même si je ne comprend pas vraiment. Pour ton information, j'ai remarqué que cela t’intriguais, je ne suis effectivement pas une candidate.

Elle avait finit par décoller son visage de ses mains, elle avait saisit l'enveloppe tout en continuant de parler, et après avoir jeter un rapide coup d’œil à l'intérieur la rangea dans une poche intérieur de sa veste. Puis elle se cala confortablement contre le dossier de la banquette, croisa les jambes, posa se mains jointes sur ses cuisses et observa l'assemblé silencieusement.


Revenir en haut Aller en bas
Jason Israel
avatar
"Au risque de me répéter, ce n'est pas au programme. J'ai plus important pour le moment."

Comme faire payer aux Négatifs leurs provocations du mois de janvier. Pourtant, Jason rit. Il secoua la tête et rit, tout simplement, sans véritable amusement, cela dit.

"Tu pourrais être Négative ou extra-terrestre que ça ne changerait rien. Tu ne serais toujours pas mon genre. Je les préfère moins suicidaires et avec un peu plus d'amour propre."

Il ne savait pas ce qu'elle avait remarqué qui l'intriguait, mais il ne releva pas. Conscient de la provoquer, néanmoins, elle avait dégainé la première. Quand bien même elle n'était pas méchante ou mauvaise... Ils n'étaient pas non plus amis. Jusqu'à preuve du contraire. Il aimait que cela reste ainsi, comme... Un contact professionnel. Lisbet le prenait assez facilement pour un jouet dont elle disposait à sa guise. Autant dire qu'il allait lui passer l'envie. Il était là pour se battre. Pas pour tergiverser sur l'aspect désirable ou non d'une paire de fesses flasques qui a été déjà tripotées par un nombre incalculables de mecs............... Comme de nanas.

Pardonnez-le... Il avait des goûts de luxe et un operating system un peu archaïque. Les valeurs, sûrement...

Il suivit son regard sur l'assemblée et secoua finalement la tête en se mordant la lèvre.

"Je ne suis pas sûr que ce soit une bonne idée."

Ca y est, la raison reprenait le dessus, Jason descendait enfin en pression. Pensif, il soupira doucement et reprit d'une voix basse.

"Je ne suis pas sûr que ça aide qui que ce soit."

Il parlait pour lui mais cela pouvait passer pour une remarque générale. Pourtant, à regarder le ring, il serra les dents. C'était tout de même attrayant de se dire que pendant cinq minutes, il n'existait rien d'autre que quelques poings échangés. Il se passa une main sur les lèvres en réfléchissant.

Jason réfléchissait beaucoup, en effet.


"I'm not good at everything.
I'm just doing my best at everything.
I don't wanna be the next anybody.
I just wanna be me."
Revenir en haut Aller en bas
Lisbet Miller
avatar
Un peut plus d'amour propre ?! Lisbet ne comprenait pas vraiment cette réflexion, à moins qu'il faisait exprès juste pour l'enquiquiner, et bien non elle ne réagirait pas à cette pique et resta silencieuse. Il ne savait pas ce qu'il voulait ou quoi ? Elle ne l'avait pas forcer à venir, quand elle lui avait parler du lieu, il avait semblé plus qu'intéressé et maintenant il tergiversait. Sans le regarder, elle brisa son silence ;

-tu n'es pas obligé de monter sur le ring ce soir, en plus c'est calme ce soir je trouve. Je pense que pour ma prochaine sortie détente j'irai faire un tour au sanctuaire, le sable et le soleil brûlant me manque...

Oui étrange, parce qu'elle en avait bouffé du désert et elle ni avait pas que vécu des trucs sympas, mettre une balle dans la tête d'une bleusaille pour mettre fin à ses souffrances il y avait mieux comme souvenir. Comme se retrouvé aspergé du sang et de la cervelle du lieutenant,  le bon coté c'est que sa tête avait suffisamment ralentit la balle du sniper pour qu'elle ne traverse pas son gilet.
Heureusement que ses mains ne tenaient pas un verre en ce moment, sinon elle en aurait renversé la moitié. Ses mains tremblaient et pour le masquer elle les serra l'une dans l'autre.


Revenir en haut Aller en bas
Jason Israel
avatar
Jason acquiesça à la mention du Sanctuaire. C'était déjà, à ses yeux, mieux que de se battre pour de l'argent. Il le voyait bien maintenant. Rester en forme, c'était une chose mais, autant qu'il s'entraîne avec Gen, plutôt qu'avec des inconnus. Non, définitivement, ce n'était pas une bonne idée. Il devait rester lui-même, et ne pas se perdre. Il soupira et acquiesça.

"Je connais mieux le Sanctuaire. Mais il n'y a pas autant de sable qu'on le dit. Mais tu pourrais aussi sortir pour te détendre. Tout simplement."

Il tourna alors la tête pour la regarder, elle et ses mains.

"Je crois... Que je ne vais pas me battre ce soir. Ce serait pour les mauvaises raisons. De plus, si je rentre amoché, on va me poser des questions..."

Et il lui sourit. Il posa sa main sur les siennes.

"Tu vas provoquer une secousse sismique en Inde, si tu continues..."

Comme d'un fait exprès, il porta sa main à son menton pour mieux voir son visage et il grimaça.

"C'est pas des infirmières ici, en tout cas. Peut mieux faire."

Il soupira en récupérant sa main et se leva finalement.

"Si tu veux, je connais un bon endroit au Sanctuaire pour se détendre. Je suis presque certain que ça te plairait. Ou bien tu préfères tenter ta chance avec Barbie là-bas ?"

Du menton, il désigna la serveuse lèvres en feu.


"I'm not good at everything.
I'm just doing my best at everything.
I don't wanna be the next anybody.
I just wanna be me."
Revenir en haut Aller en bas
Lisbet Miller
avatar
Des images confuses fusaient dans sa tête, les scène défilaient les unes après les autres en boucle rapide mais quelques choses ne collait, les mots prononcés par Jason l'atteignait mais ils étaient comme atténué comme s'ils devaient traverser une barrière de coton invisible.

Lisbet gardait les yeux fixé sur un point  invisible et son regard paressait non pas éteint mais comme en veilles, ou peut -être plus comme quelqu'un qui dormait les yeux grands ouverts. Quand elle sentit la main de l'homme sur les siennes une partie de son esprit s'en étonna mais cet étonnement resta sans réponse, sans aucune réaction.

Non vraiment quelque chose ne collait pas sur ses fugaces images de son passés, elle tenta de se concentrer pour définir ce qui n'allait pas dans cette boucle de flasback. La l'impact du projectile dans la tête du lieutenant quelque chose cloche et la bleusaille son regard était étrange, terrifié mais bordel c'était bien lui qui l'avait supplié de mettre fin à son calvaire......plus rien un voile blanc passa le temps d'un clignement de paupière et Lisbet retrouva sa place sur la banquette, juste à temps pour voir le visage et la main de Jason sur son menton s'éloigner de son visage.

-Linda pas barbie, enfin elle est brune pas blonde et elle est loin des mensuration de barbie.

Comme en réponse, lisbet se leva de la banquette, récupéra sa veste et l'enfila. Ses mains ne tremblaient pas, et si Jason ou tout autre personnes lui en parlait maintenant elle ne s'en souvenait pas de toute façon.

-Tu connais pas un healer par hasard ?

Elle l'achat sa question alors qu'elle faisait signes aux quelques personnes qu'elle connaissait pour leur signifier son départ tout en marchant calmement vers l'escalier.

-Et de la tequila? La ou tu n’emmène encore mieux du mezcal ou bien encore du pisco, des années que j'ai pas bu un bon pisco sour.


Revenir en haut Aller en bas
Jason Israel
avatar
Jason était suffisamment conscient des affres du militarisme qu’il perçut combien elle était loin. Néanmoins, rien n’affirmait que c’était ce qui stressait Lisbet. D’ailleurs, lorsqu’elle revint à elle, elle était à nouveau normale, bien que plus… calme. Quoiqu’il en soit, dans les standards de Barbie ou non, c’était une poupée avec un plateau qui ondulait devant n’importe qui. A sa question, il secoua la tête dans un sourire qui se voulut étonnement attendri.

« Non. Mais je connais une infirmière. Elle m’a appris quelques trucs. Quelque chose me dit que tu vivras. »

Il la suivit pour ressortir et pouffa de rire à sa commande d’alcool. Cela dit, il n’y répondit qu’une fois à la surface. Il poussa la porte et la laissa passer, gentleman.

« Très probablement, oui. »

Avant de sortir après elle, Jason regarda par-dessus son épaule et réfléchit une seconde à ce que signifiait ce lieu. De la bagarre gratuite, de la violence inutile et un rabaissement psychologique et intellectuel. Jason valait mieux que ça. Liberation méritait mieux que ça. Il serra les dents une seconde et remonta en fermant la porte derrière lui.

Les mains dans les poches, il retrouva l’air frais et inspira profondément avant de marcher à côté de Lisbet.

"Je pense qu'on ira plus vite si je conduis."

Lui dit-il en montrant le tout nouveau Hummer flambant neuf et brillant, même dans la nuit, trop fort kikoolol compensatoire ON. Ce qu'il ne dit pas, par contre, c'était son manque de confiance en elle. Il ne la laisserait sûrement pas s'amuser au volant de SA bagnole et le conduire tout droit à la Waleman. Les moeurs ont la vie dure, quand on est Candidat, déserteur ET membre actif d'un mouvement rebelle jugé terroriste. La liste était encore longue en ce qui le concernait.

Ils furent assez vite au Sanctuaire, finalement. Il y faisait toujours bon, même la nuit, surtout la nuit. Des bidons en flammes éclairaient les lieux et on entendait la musique à des kilomètres. Si le souk était fermé, il y avait pourtant du passage. Quelques trocs, des trafics... Une zone de non-droit... Des combats aussi, peut-être moins prisés que ceux que Lisbet connaissait, où on misait des petites sommes. On était plus facilement là pour s'amuser, finalement. Des bras de fer, des arcades de fêtes foraines, des stands de chicken wings, de glace ou autre trucs épicés. Et au milieu, une grande place de vie éclairée aux lanternes, dont certaines flottaient dans l'air comme par magie. Des tables entouraient des personnes en train de danser collé-serré sur des rythmes endiablés très latino.

Jason se posta à côté de Libset et croisa les bras, presque par défi.

"Maintenant, je pense que tu peux te détendre en toute tranquillité."

Et il prit un risque. Ce risque. Doucement, il coula un regard vers elle avec un sourire en coin.

"Bienvenue chez moi."


"I'm not good at everything.
I'm just doing my best at everything.
I don't wanna be the next anybody.
I just wanna be me."
Revenir en haut Aller en bas
Lisbet Miller
avatar
Lisbet laissa Jason jouer les gentlemen, et découvrit son nouveau véhicule, un Hummer flambant neuf, un large sourire s'afficha sur son visage.

-celui la a meilleur mine que l'ancien, tes camarades t'en on payé un autre ? Ils se sentaient coupable d'avoir fait sauté l'ancien …...tu vois comme je suis gentille moi je me suis contenté de crever tes pneus.

La jeune femme monta donc à bord du véhicule et s’installa bien confortablement coté passager. Durant le voyage elle ne s'évertua pas a meubler la conversation, c'était pas le genre de Jason et la elle voulait préférer de la tranquillité du voyage. Bien sur cela pouvait être un piège, enlever un membre des forces de sécurité de la Waleman ferait certainement bien sur le CV d'un terroriste, mais sans trop savoir pourquoi elle était plutôt confiante. Ou bien peut-être qu'elle espérait être enlevé après tout ce serait un bon moyen d'identifier leur planque. Ses vêtements n'étaient pas marqué pour rien, mais surtout ce soir elle n'était pas de service et la nouveauté était bien agréable, l’excitation de l'inconnu.
Ils arrivèrent relativement vite au sanctuaire, avec regret elle remarqua que le souk était fermé. Mais il restait suffisamment d'activité pour rendre le lieu vivant.

-Merci j'avais bien besoin de sortir de Mégalopolis....et bien le loyer doit être très abordable en comparaison avec la ville. J'ai besoin de manger quelque chose comme on est chez toi je te laisse me guider, je serais tenter par des quelque chose d'épicé, ensuite une glace mais en premier un petit verre ce serait parfait.


Revenir en haut Aller en bas
Jason Israel
avatar
Jason échangea un regard avec Lisbet. Encore cette histoire de compensation, songea-t-il. Pourtant, il rit. En effet, Libby - par un acte d'amour insensé, avait fait exploser le Hummer, et finalement, il avait racheté le même ! En soi, sa compagnie avait payé. Mais oui, Lisbet avait été la plus mignonne des deux. Il réfléchit à un combat entre Lisbet et Libby et… Son cerveau ne put computer une pareille chose. Il ne voyait aucune gagnante et pourtant, aucune perdante.

"Oui, l'avantage, c'est que j'ai pu en avoir un neuf et que l'assurance a pu couvrir sur une justification de vandalisme."

Une fois au Sanctuaire, Jason ne perdit pas de son sourire. Il était un peu plus chez lui, ici. Voilà qui lui convenait bien mieux.

"A ton service."

Jason lui sourit en acquiesçant. S'ils pouvaient s'allier pour décompresser, alors c'était tout bénef. Bien sûr, il ne songea pas un instant que Lisbet puisse s'imaginer des choses à son égard. Quoiqu'il en soit, elle avait un programme bien huilé. Au moins savait-elle ce qu'elle désirait ! Il leur dégota des fajitas au piment et le petit verre se transforma en bière. Ici, le repas du pauvre faisait la richesse d'une communauté vivant en toute liberté, et en paix… Sans police, ni forces de l'ordre en faction. Chacun faisait sa loi : celle du respect.

"Le loyer n'est pas vraiment abordable quand il n'y a personne pour le récupérer. Il y a pas mal de gens du voyage et pour les autres, ils s'installent avec leurs propres moyens. Je ne vis pas ici mais je connais des gens. On se croirait dans un vieux far west du 19e siècle, peuplé par des Mexicains et des Arabes. Le mélange est détonant, mais c'est quelque chose qui marche. Regarde…"

Il lui désigna un groupe, bien plus loin, derrière les tables et chaises, avec un foyer de feu montant et un groupe d'hommes et de femmes s'agitant autour de quelque chose. Un homme tomba entre deux autres, ouvrant le cercle pour révéler l'activité en son centre : un combat. Sans ring ni gants et sans t-shirt, le combattant tendit la main pour aider son adversaire à se relever avant de reprendre.

"Ca arrive une fois par semaine. C'est un peu comme un concours de bras de fer. Ici, il ne s'agit pas uniquement de types en costume venant décompresser bêtement d'une journée de boulot. Ceux là, je leur recommanderais bien d'aller dans une salle de sport. C'est marrant, j'ai du mal à imaginer ce qui t'attire dans ce que j'ai vu tout à l'heure. Du peu que j'ai pu apercevoir, tu es bien trop férale pour te contenter de gens qui s'ennuient… En fait, tu m'apparais bien trop sauvage pour être tout simplement entourée de gens qui s'ennuient."


"I'm not good at everything.
I'm just doing my best at everything.
I don't wanna be the next anybody.
I just wanna be me."
Revenir en haut Aller en bas
Lisbet Miller
avatar
Lisbet mordit avec envie dans sa fajitas au piment, un vrais régal. Elle avait beau apprécier la nourriture servit en ville haute avec ses grands restaurants coûtant une semaine voir deux de salaire d'un habitant de la ville basse, elle était prête à se déplacer pour de vrais hot dog ou de vrais fajitas. Si en plus par dessus tout ça vous pouvez vous envoyer una cerveza fresca, un vrais bonheur pour ceux qui aime les repas tout plein de calories, et c'était bien son cas.

-Rien que pour ces fajitas je pense bien revenir, mais en journée le bazar m'intéresse aussi, enfin le souk, le marcher peut importe comment ils l'appel dans le coin.....Oh il y a des chevaux dans le coin gringo ? Bah attend ambiance far west il faut des chevaux pour aller se taper une balade dans le désert !!!

Jason lui désigna un attroupement autour d'un grand feu de joie, le cercle se brisa un moment révélant deux combattant torse dénué, l'un d'entre eux venait de mordre la poussière mais son adversaire l'aidait a se relever. Elle était la à contempler la scène et sans détourner le regard elle écouta son guide. Finissant sa bière, elle jeta un dernier coup d’œil vers le cercle de combat et tourna la tête vers Jason pour lui répondre.

-tu te poses vraiment beaucoup de question tu sais ça, en fait quand je vais dans la cave de chez joe c'est pour me détendre un peut mais aussi dans le cadre de mon travail
Lisbet sortie l'enveloppe qu'elle avait toujours sur elle et l'ouvrit pour en faire dépasser un paquet de billet vert.

-tu es un pro aussi non tu devrais comprendre, il t a certaine dépense dont on a pas envie qu'elles apparaissent sur ses relevés bancaire. Tu me trouves féral ! C'est mignon ça, mais ne t'inquiètes pas pour moi je sais trouver de quoi contenter mes envie primaires quand j'en ai besoin et je ne parle pas que de sexe. Je dois bien avouer tu m'intrigue un peut, mais c'est agréable de tomber sur quelqu'un comme toi et frustrant en même temps. Peut d'hommes ou de femmes me résistent généralement mais cela fait du bien aussi.

Elle rangea l'enveloppe qui retourna dans l'intérieur de sa veste.

-Bon comme tu as pu le voire on peut se faire une sacré soirée, ce soir no limites sur les dépenses.


Revenir en haut Aller en bas
Jason Israel
avatar
Jason rit en secouant la tête, portant le goulot d'une bière à ses lèvres.

"Non, il n'y a pas de chevaux, ici."

Les interrogations de Lisbet le laissèrent assez de marbre, pour autant, son sourire ne quitta pas ses lèvres.

"C'est quoi, quelqu'un comme moi ?"

Sûrement quelqu'un avec d'autres besoins que primaires, la tête dans le travail, le coeur à une cause, pas de place pour une fille, aussi rousse soit-elle. Il pouffa de rire en baissant les yeux.

"Je suis désolé de te frustrer, mais disons que j'ai autre chose en tête. Et… Tu n'es pas mon genre." Il grimaça dans un sourire d'excuse. "Je les aime avec moins de testostérone et moins de poils aux pattes." Jason faisait-il de l'humour ? A n'en point douter. "Et je ne me pose pas trop de questions, je m'intéresse, nuance. Quant à ton argent, tu ferais mieux de ne pas trop l'exhiber, même ici. De plus, c'est le tien, et je n'en ai pas besoin. Mais je suis persuadé qu'il y a plein d'hommes désireux de se faire entretenir par une jolie femme."

De l'humour encore, c'est Noël ! Quand bien même Jason s'était contenté d'un 'jolie', il lui avait tout de même fait un compliment.

[Je sais, c'est pas grand chose mais j'avoue ne pas trop savoir quoi faire/dire d'autre]


"I'm not good at everything.
I'm just doing my best at everything.
I don't wanna be the next anybody.
I just wanna be me."
Revenir en haut Aller en bas
Lisbet Miller
avatar
-Pas de chevaux ! Quel dommage moi qui nous voyaient déjà nous éloigner dans les ténèbres de la nuit sur le dos de nos montures a la poursuite d'un trésor perdu caché dans le désert.

Leur conversation restait détendu cela changeait, Jason devait vraiment bien se sentir içi, il était moins tendu. Remarquez cela semblait normal, ici n'importe qui pouvait se faire oublier pour un peut que vous ne faisiez pas de « bruit ».

-Tu as raison tu es unique, il n'y en a pas d'autre comme toi. Oh je me suis épilée monsieur, peut tu en dire autant ?! * rire * ok tu t'intéresses juste un peut plus que la moyenne alors. Oh oh tu t'inquiètes pour moi c'est trop mignon, mais je pense être assez grande pour me défendre.  Oui plein d'hommes et de femmes aussi, mais je n'aime pas les sangsues de ce genre. Mais merci du compliment tu n'es pas trop moche non plus.

Lisbet risqua un regard vers le cercle de combattant, mais ne si attarda pas d'avantages, elle avait déjà assez bastonné pour cette soirée. Puis attirés par les sons provenant de la piste de danse son regard glissa vers les couples de danseurs.

-finis ta bière et allons danser, dansons jusqu'à que nous pieds n'en peuvent plus.



(on peut clore gentiment, je pense qu'on la bien mérité)


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
[CLOS] [Jason/Libset] Han Solo et son Wookie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Children of Lux Aeterna :: MEGALOPOLIS :: Ville basse-