2076. Côte est des Etats-Unis. Megalopolis est le centre névralgique d'une guerre géo-politique mondiale depuis qu'un attentat biologique en 2026 a divisé l'humanité en deux populations bien distinctes : ceux qui se battent pour le futur, et ceux qui font avec le présent.
NAVIGATION

Partagez | 
 

 [Tomorrow Night Talks - 24/04/75] Rencontre avec les Héroïnes d'Ealdwic Station

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Shannon O'Dair
avatar

24 avril 2075 - 7.04pm
Channel 1 - UNITED NEWS En Direct




La télévision c’était une première pour Sky. Sunny n’avait émis aucun avis sur son allure vestimentaire, aussi décida-t-elle de rester égale à elle-même. Elle portait un jean skinny sur des boots noires et un tee-shirt très explicite « F**** me I’m famous. ». Pour une visibilité nationale c’était le moins qu’elle pouvait faire. En terme de maquillage elle était restée très sobre, mais s’était faite des lèvres rouge sang juste avant de rejoindre la journaliste, histoire d’échapper à Sunny.

Angela était arrivée aux studios comme d’habitude, en jean, sweat à capuche et baskets, son casque à la main et son sac à dos à l’épaule. Mais son look ne les avait pas tout à fait convaincus. Pendant de longues minutes, ils avaient essayé de la forcer à entrer dans une robe. Ils avaient finir par comprendre qu’ils n’avaient aucune chance et avaient changé de plan. Elle avait donc fait son entrée sur le plateau affublée d’un jean plus élégant que ceux qu'elle avait l’habitude de porter et d’une chemise à manche longue. Un peu plus classe que d’habitude quoi. Et maquillée aussi. Et coiffée. Elle n'avait pas l’habitude et autant vous dire qu'elle était carrément mal à l’aise. Au moins, ils lui avaient laissé ses converses, c’était déjà ça !

Elle était donc là, assise à côté de Sky, carrément tendue (son nez la grattait, c’était certainement le maquillage, juste affreux !), à fixer Shannon O’Dair, attendant qu’elle leur pose les questions qu'elles avaient reçues quelques jours auparavant. La bonne chose dans toute cette histoire, c’est qu’au moins, elles avaient les préparer !

« Ce soir, je reçois deux héroïnes de la Ville Basse, Angela Foster et Sky Cervantes. Angela, vous êtes serveuse dans un bar assez populaire de la Ville Basse, le Alice Was a Junkie et Sky, vous avez récemment rejoint le programme du Casino du Bout du Monde de la Ville Médiane. Vos destins se sont croisés lors d’un effondrement dans les réseaux de métro de la ville où deux rames se sont renversées en faisant plusieurs morts et emprisonnant toutes les personnes présentes sur les lieux. »

Showtime.

« Toutes les deux, vous avez accompli un exploit, cette semaine et je pense que l’on peut mentionner votre courage ! Cela devait être horrible ! Dites-nous ce que vous avez ressenti. »

A la première question sur ce qu’elles avaient ressenti Sky répondit très spontanément :

« J’ai eu peur de mourir.  Le métro est arrivé face à moi. J’étais bloquée contre le mur et la voiture de tête s’est écrasée juste à côté de moi. J’ai vraiment cru mourir. »

Et d’enchainer aussitôt :

« Vous avez raison c’était horrible ! Le chauffeur a été écrasé comme une crêpe sur son tableau de commandes ! il avait la mâchoire qui lui était remontée dans les sinus, on voyait ses dents à travers ses orbites et son œil droit pendait comme ca… là…. Beeeeuurg et ca tenait que par le fil du nerf optique et son crane avait explosé comme une pastèque plaf ! y’avait du sang partout. Angela a grave assuré ! quand il a fallu soigner ce pauvre gars qui mourrait, elle a pas hésité. Elle a plongé les doigts dans ses tripes, ca faisait un bruit horrible comme quand on mange des spaghettis mais en plus dégueulasse, et elle a recousu l’artère pendant que le sang giclait avec le môme qui chialait à côté ! »

Sky accompagnait ses description de mimes tous plus théâtraux les uns que les autres. Elle se délectait d’ajouter des détails. Pour autant, elle affichait un visage des plus angéliques et prenait des mines de circonstances.

Angela se demanda ce qu'elle faisait là. À côté d'elle, Sky semblait être comme un poisson dans l’eau. Elle se tassa légèrement sur son siège. Si elle avait espéré garder un peu d’anonymat, c’était foutu. Ils savaient même où elle bossait. Elle n'était pas sûre que ça soit une très bonne chose et espéra secrètement qu'Alex n'était pas en train de regarder, craignant un peu sa réaction.

« Euh… »

Ce qu’Angela avait ressenti ? Elle l'avait préparée cette question, qu’avait-elle pensé dire à ce sujet déjà ? Ah oui, rien, elle avait séché. Mais elle ne pouvait pas rester silencieuse. Pas maintenant ! Allez Angie, réfléchis ! Elle jeta un regard à Sky et se lança, cherchant mes mots.

« C’était horrible ouais. Quand la rame s’est renversée, les gens se sont mis à crier, beaucoup ont été blessés. C’était juste le chaos à l’intérieur. Et ça a été pire quand on s’est rendu compte qu’on était coincés. »

Ok, c’était un début. Que pouvait-elle dire de plus ? Pas grand-chose, elle attendit donc la question suivante qui ne tarda pas à venir.

« Alliées aux vaillants hommes du Heal&Protect Service, vous avez bravé tous les dangers qui se sont dressés devant vous. Si seulement plus de personnes étaient comme vous… Où avez-vous puisé cette force ? »  

Celle-ci, Angela l'avait bien préparée déjà, et elle put y répondre sans trop de difficulté.

« Je crois que c’est une question d’adrénaline. Je veux dire, quand on est dans une situation comme celle-ci, l’instinct de survie prend le dessus et on fait tout ce qu’on peut pour s’en sortir. Personnellement, je ne dirais pas que j’ai été particulièrement forte, j’ai juste… fait ce que j’avais à faire. J’ai suivi mon instinct, sans réfléchir. »

Lorsqu’arriva la seconde question, Sky fronça les sourcils. Ce coup-ci elle s’amusait nettement moins.

« Où on a puisé toute cette force ? J’sais pas ! Peut-être qu’en fait c’est juste que deux connards ont rien trouvé de mieux que de se poutrer dans le métro au milieu d’innocents pour les beaux yeux d’une gonzesse qui vaut pas mieux qu’une autre et vous pouvez me croire, des salopes j’en connais un paquet. Ca vous donne du courage de ne pas vouloir finir en dommage collatéral, hein. »

Cette remarque suscita sans doute la suite des questions, Shannon sautant sur l’occasion de revenir sur la nature des terroristes.

« Des témoins ont parlé de deux Positifs qui s’affrontaient mais la police n’a pas réussi à leur mettre la main dessus. Les avez-vous approchés ? Depuis les événements de janvier, il n’est pas peu dire que tout ceci porte préjudice à la Ville Basse et à plus forte raison aux Positifs eux-mêmes. Tout n’est pas noir ou blanc, dans la vie et certains clament déjà au scandale et au danger qui surplombe notre ville pourtant jugée l’une des plus sécuritaires au monde derrière Tokyo, Berlin et Chicago. Quel est votre regard à ce sujet ? »

Angela acquiesça sans commenter les paroles quand Shannon demanda si elles avaient approché les Positifs. Un peu qu'elles les avaient approchés ! Angela avait menacé le premier avec une arme avant de s’assurer qu’il ne leur ferait pas de mal, et elle était tombée sur l’autre par surprise avant de l’assommer. Alors, oui, on pouvait dire qu’elles les avaient approchés.

« Mon regard à ce sujet ? Je crois que la population de cette ville stigmatise trop les Positifs. Je veux dire, ok, deux d’entre eux ont déclenché cet accident de métro. Et c’est certain que des actions comme celle-ci ne vont pas encourager les gens à faire confiance aux Positifs. Mais l’un des deux nous a épargnées alors qu’il aurait pu utiliser son pouvoir sur nous. Et il est important de garder à l’esprit que tous les Positifs de cette ville ne sont pas dangereux. Je veux dire, la plupart aspirent certainement à une vie normale. Peut-être que s’ils étaient traités avec égard et respect, on ne dirait pas que la ville est aussi dangereuse… »

Sur ce point, les avis étaient bien divergents. Nul doute que The Cure devait bouillir devant son écran à l’entente de pareilles paroles. Des inepties à leurs yeux, ni plus ni moins. Et Shannon était au juste en plein milieu des feux croisés. Angela plongea son regard dans celui de la journaliste. Elle avait clairement montré à quel point elle ne se sentait pas à sa place sur ce plateau de télévision, face à elle. Mais pendant quelques secondes, elle avait retrouvé toute l’assurance dont elle était capable de faire preuve. La même assurance qu’elle avait eue dans le métro, ce soir-là.

« Et bien à moins que ce ne soit deux DJ en manque de reconnaissance qui ont décidé d’une battle souterraine à grand renfort de sons et lumières, fort probablement que c’était des Positifs, oui. Maintenant, si les flics ne les ont pas arrêtés, c’est juste parce que ce sont des branques. Quand ils arriveront à se sortir les doigts du cul, ils parviendront peut-être à faire ce pour quoi on les paie plutôt que d’emmerder les jeunes filles honnêtes ou massacrer des innocents. J’vais vous dire ! Le problème, c’est pas les Positifs. Y’a des gens super chez les Positifs, comme moi. Non le problème c’est les flics. Y’en a trop, partout, on est surveillés tout le temps, on est suivis, épiés, traqués, on nous empêche d’être libres ! On nous emprisonne, on nous bâillonne on nous assassine, c’est un scandale ! »

Les partisans de Liberation avaient de quoi être fiers. Les Positifs en général, d’ailleurs. Shannon conserva son sourire, pour autant un glaçon lui coulait le long de la colonne vertébrale. Un message à faire passer ? Oui bien sûr, Sky n’allait pas se priver :

« Je peux faire passer un message, c'est vrai ? La prochaine fois, évitez de prendre le métro et passez votre permis. Sinon je voudrais aussi embrasser ma maman, mon papa et puis aussi Jonathan t’es trop coule mec, change pas, et puis Camilia j’pense à toi chaque fois que je mets ton pull, t’es trop mimi ma choute et puis j’veux dire aussi GO GO Les Yankees !!! Whouhouhouhou »

Mais la gêne d'Angela revint quelques secondes après.

« Que comptez-vous faire, maintenant ? »

Ça aussi c’était une question facile, quoique… Elle pouvait avoir tout un tas de sens. Que comptait faire Angela, dans un avenir proche ou lointain ?

« Pour ma part, je vais essayer d’oublier tout ça et reprendre une vie normale. En espérant qu’on me laisse tranquille. »

A bon entendeur… Sky prit une mine sérieuse et très inspirée avant de répondre :

« Je voudrais passer mon degré pour continuer mes études dans la géologie. Plus tard je voudrais être Miss Megalopolis, mais j’veux d’abord obtenir mon diplôme parce que même si je suis super sexy, j’suis aussi super intelligente et je ne veux pas qu’on m’aime que pour mon physique. »

Sky adressa un sourire éblouissant à la caméra.




« It's a good sign for Humanity when Intelligence is considered Hot. »
Revenir en haut Aller en bas
 
[Tomorrow Night Talks - 24/04/75] Rencontre avec les Héroïnes d'Ealdwic Station
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Children of Lux Aeterna :: MEGALOPOLIS :: UNITED TV-