2076. Côte est des Etats-Unis. Megalopolis est le centre névralgique d'une guerre géo-politique mondiale depuis qu'un attentat biologique en 2026 a divisé l'humanité en deux populations bien distinctes : ceux qui se battent pour le futur, et ceux qui font avec le présent.
NAVIGATION

Partagez | 
 

 [CLOS] [Garin/Sky] Too much, too young, too fast

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Garin DeLyons
avatar
J’ai grimacé à nouveau.

« MMhh, je ne sais pas… »

Il y avait plusieurs raisons qui me faisaient penser que c’était une mauvaise idée, mais je n’ai pas voulu me montrer défaitiste. J’ai soupiré.

« Je te JURE qu’elle me fait flipper. Elle marche comme El Gringo ! » J’ai sûrement exagéré sa marche en arquant les cuisses. « Et la première fois que je l’ai vue, j’ai cru que c’était un mec ! Elle ressemblait vraiment pas à une fille avant. Je te le promets. Elle a pris un peu de poids et ses cheveux sont plus longs, autant te dire que c’est pas dommage. Je l’adore et tout mais je te jure qu’il y a des fois, j’ai envie de l’étrangler. Et puis, de toute façon, il n’y a que les cons qui changent pas d’avis. Je voulais pas de moto avant mais c’est carrément plus simple à garer. Un jour, tu me diras ton truc pour les sucettes, aussi, que je rigole moi aussi, je me sens seul sous les feux de la rampe, là. » J’ai secoué la tête et je me suis frotté un oeil. Je me suis affaissé dos contre la vitre et me suis appuyé de mes mains sur la barre contre mes reins. « J’arrive pas. Je viens de te le dire, ça ne passe qu’avec toi. Angela est tout ce qu’il me reste, avec le Chinois, mais… On n’a jamais réussi à communiquer. Il y a des jours où ça va mais la plupart du temps, on s’engueule parce que je ne suis pas d’accord avec ce qu’elle fait ou ce qu’elle pense. J’ai l’impression de la juger en permanence et je déteste ça. » J’ai secoué la tête en regardant ailleurs. Rien que de parler d’Angela et je me souvenais de toutes nos disputes et ça m’énervait. Ce que je n’aimais pas plus. « J’ai vu le Chinois la reluquer, un jour… Je te jure, je l’ai vu. » J’ai haussé les épaules et reporté mon attention sur Sky, un peu plus calme. « Mais je lui dois beaucoup à elle aussi. J’essaye de l’appeler autant que je peux, on discute, pourtant on vit pas si loin l’un de l’autre, maintenant mais, on se dispute moins, comme ça. Disons qu’elle ne fait pas briller le meilleur de moi-même. Elle fait plutôt resurgir ce gamin défaitiste que j’ai un jour été. J’en deviens moralisateur, en plus. » Et puis j’ai ri. « Angela à la télé ? Du coup, il faut que je vois cette émission ! T’as fait l’éloge des sucettes ? »

On n’était peut-être pas dans une série innocente mais quand je regardais Sky… Je voyais plein de choses. Elle me faisait autant rire qu’Angela me mettait hors de moi. Je ne pouvais pas concevoir me retrouver au milieu des deux. Soit l’une se montrerait distante parce que j’étais à l’aise avec l’autre, soit l’autre finirait par fuir parce que je suis un énorme connard avec l’une. Peut-être que tout irait bien avec l’une comme l’autre mais je n’étais pas prêt à prendre le risque pour l’instant. J’étais bien avec Sky tant que personne ne savait et je n’avais, de toute façon, aucune envie d’en parler pour le moment. Quoiqu’il en soit, je nous imaginais parfaitement bien dans un coin reculé que le Chinois nous aurait dégotté pour nous protéger du monde extérieur. Loin de la ville, de la foule, je finissais de remplir mon contrat avec eux et… Pfiout ! J’embarquais ma blonde loin d’ici pour finir des jours heureux bien mérités. Et en même temps, je me voyais bien remplir ma mission à ses côtés. Elle avait du cran et de la volonté. Elle manquait juste d’entraînement et d’expérience, mais j'étais certain qu’elle aurait fait une partenaire en crime des plus majestueuses. Jamais je n’aurais pensé ça d’Angela. Et plus j’y pensais, moins j’étais capable de comprendre véritablement pourquoi. J’ai dévisagé Sky et j’ai froncé les sourcils.

« C’est quand ton 18e anniversaire déjà ? »

Le détournement de mineur, très peu pour moi, je n’avais pas envie que le Casino appelle les flics !


Revenir en haut Aller en bas
Sky Cervantes
avatar
- Ouah…

Ouais bah des fois en terme de commentaires, c’est à peu près tout ce qu’il vous vient à l’esprit. Autant dire que de parler d’Angela ca le remuait. C’était marrant cette perception différente que chacun avait des gens. Pour sa part, Sky avait trouvé Angela plutôt jolie. Certes avec un côté androgyne, garçon manqué sans doute, mais loin du portrait de cowboy que lui en faisait Garin. De son point de vue, elle ne trouvait pas vraiment étonnant que Hyun ait pu regarder Angela comme ce qu’elle était, une femme. Et puis à moins qu’il n’aille aux putes de temps en temps, y’a un moment, jouer les colocataires sympas entre mecs, ca doit quand même être lourdingue. Enfin bon pour ce qu’elle en savait et disait…
Sky avait calé la sucette dans sa joue comme elle le faisait toujours. Quand il s’était installé contre la balustrade, elle s’était décalée pour faire de même juste à côté de lui et profiter quand même aussi un peu plus du paysage. De base, ils étaient venus pour ca.
Il avisa la sucrerie qu’elle avait dans la bouche comme si c’était un secret bien gardé. Sky prit la sucette dans ses doigts et la regarda.

- C’est juste un bonbon. C’est pour que j’arrête de fumer et vu que j’ai du tenir ma première clope j’devais avoir dans les 11, 12 ans, tu peux me croire, c’est juste le truc le plus balaise que j’ai eu à faire. Ils m’ont proposé des machins médicaux…. Elle balaya de la main le vide devant elle… connerie ! Au moins j’ai le plaisir de les manger et de les piquer. C’est déjà ca.
Et franchement cette émission, c’était juste une vaste blague !


Clairement, elle avait été à la hauteur de ce qu’on attendait d’une gamine de 17 ans prise en charge par le Casino : théâtrale, provocatrice, mal élevée et carrément délurée. Toute en finesse quoi. A ce souvenir d’ailleurs, elle rit doucement. A côté d’elle, Angela avait eu l’air si sérieux.

- J’crois qu’on a fait un duo de choc. Pas certaine que Shannon ait adoré notre numéro mais moi j’y ai mis du cœur hey !

Maquiller le sordide voilà ce à quoi ca avait servi. Il y avait eu des morts tout de même et Sky se rappelait bien dans quel état elle s’était sentie après. Pas sur le coup, non. Juste après. Mais curieusement, ce n’est pas tant le dramatique de la situation qui l’avait chamboulée. Patauger dans la merde elle connaissait depuis sa plus tendre enfance. Non ce qui l’avait surtout retournée, c’était le souvenir de cette voiture qui lui fonçait dessus sans qu’elle ne puisse rien faire. Cette impuissance l’avait complètement fait flipper.
Il lui demanda alors quand est-ce qu’elle aurait 18 ans, la prenant complètement au dépourvu. Elle avait beau se triturer les méninges, elle ne voyait pas le rapport entre Angela, l’émission et son âge.
Sky leva son poignet pucé et le fit tourner dans l’air

- Fin mars elle dit. Mais je peux me donner plus si nécessaire...

D'être une cyber avait quand même quelques avantages. Si elle voulait s'acheter un pack de bière par exemple, ce n'était pas un problème. Sauf que la plupart du temps elle trouvait beaucoup plus amusant de piquer ledit pack.






She's from a different world
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t908-sky-cervantes-cyberpathe http://forum.childrenofluxaeterna.com/t909-sky-cervantes
Garin DeLyons
avatar
Arrêter de fumer. En voilà une bonne idée ! J'ai haussé les sourcils en la regardant - le paysage ne ... m'intéressait pas. - 11, 12 ans, c'était plutôt jeune. J'étais content, pour elle, qu'elle ait arrêté. Je ne suis pas un pro-anti-fumer, les gens font encore ce qu'ils veulent mais clairement, si je devais encore embrasser cette fille, je préférais encore le goût de fraise ultra chimique que ça. Je n'ai pas le sensation des choses... Mais j'en ai toujours le goût et l'odeur. Faut pas déconner, non plus.

"Le Chinois il brûle notre budget hebdomadaire en chips. Hebdomadaire. En chips. Si j'ai le malheur d'en manger une, il me pète le genou et il m'empêche de me le remettre en place pour 24h. A chaque fois il me dit : je tape pas dans ton beurre de cacahuète, alors tu touches pas à mes chips. Je ne touche jamais à ses chips ! Et je veux voir cette émission. Et puis ensuite, j'appellerai Angela. Je me demande combien de contacts en commun on a encore."

J'ai suivi son poignet des yeux. Des fois, je me demandais ce que ça me ferait de ne plus l'avoir à nouveau, de me sentir libre. Je me sentais mieux depuis que j'en avais une nouvelle, même fausse. Mais si un jour je pouvais ne plus en avoir du tout et rester quand même libre... Ce serait le paradis, non ? Mais à ses paroles, j'ai écarquillé les eux et je me suis redressé pour me tourner vers elle.

"MARS ?! Mais on est qu'en juin !"

Normalement, je n'ai pas tellement de problème avec l'âge. Après tout, Eve est âgée de deux années de plus que moi. Et même si Sky faisait un peu plus... Je ne sais pas. Une partie de moi ne voulait peut-être pas se sentir adolescente, ou bien se sentait-elle déjà plus adulte que je ne le pensais.

"Tu m'as dit que c'était bientôt." Et avant qu'elle ne se mette sur la défensive comme la dernière fois, j'ai levé les mains. "Ca ne me dérange pas ! Juste... Ils sont quand même super à cheval là-dessus. Je dirais même assez frileux. Un jour, j'ai vu un cyborg faire un contrôle de puces d'un couple dans un parc de la Ville Médiane. Médiane. Ils ont ramené la gonzesse chez elle et lui a passé la nuit au poste. Simplement parce qu'il a bavé un peu trop dans la gorge de sa nana ! Je suis pas un mec frileux, tu vois, mais..."

Entra alors... Le Garin moralisateur. Le merdeux de merde. J'ai soupiré en secouant la tête et j'ai laissé mon dos cogner à nouveau contre la barre.

"Peu importe, je m'en fiche. Je suis certain que si je me fais taper, ça vaudra très probablement la peine d'une nuit au frais !"


Revenir en haut Aller en bas
Sky Cervantes
avatar
Ca elle pouvait tout à fait le comprendre. La clope c’est une addiction terrible parce que ses ravages sont lents et pernicieux. C’est pas comme les trucs que devaient s’enfiler Itembe. Lui direct il chope son pète au casque et au moins il se le tient pour dit. Non, la clope c’est… mesquin.
Alors oui, ca la fit marrer quand il lui décrivit comment Hyun avait mis des barrières infranchissables pour tenir sa dépendance à distance. Les chips, pourquoi pas.
Mais ce qui la fit le plus rire, c’est la réaction de Garin à sa conception du temps. C’était donc ca qui l’inquiétait ? Qu’il puisse s’attirer ce genre d’emmerdes à la fréquenter ? Ahaha. La bonne blague. Il avait un sens des priorités qui la laissait assez dubitative quand même.

- Bah ouais. A l’échelle de l’univers, Mars c’est demain.

Elle tourna à peine le regard vers lui, amusée de le faire mijoter.
Devant sa mine déconfite, elle finit par pouffer avant de reprendre.

- T’inquiète pas pour ça, beau gosse. Je te l’ai dit ! Je fais dire ce que je veux à ma puce. Dans mon cas, j’aurais aucun intérêt à m’en débarrasser, tu peux me croire ! elle m’apporte bien plus en restant là où elle est.

Elle soupira sans se départir de son sourire

- Si une de leurs machines se sent de venir vérifier nos identités, j’aurai 21 ans sonnants. Et en me concentrant bien, peut-être même que j’arriverai à t’en donner 17. Ce serait marrant, non ? C’est moi qui irai chez les flics. Note que c’est pas un problème, j’ai mes quartiers là-bas, j’les connais presque tous. Enfin la piétaille en tous cas, pas les huiles…






She's from a different world
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t908-sky-cervantes-cyberpathe http://forum.childrenofluxaeterna.com/t909-sky-cervantes
Garin DeLyons
avatar
"J'en ai chié pour avoir l'âge que j'ai, alors merci de me le garder ! J'y tiens, ça n'a pas été de tout repos."

Je suis mort deux fois, quand même. Et je me suis retenu d'agiter mon majeur et mon index sous son nez pour lui faire remarquer. Deux fois, déjà. Et j'avais pas hâte d'être à la prochaine. Je n'étais pas sûr d'y survivre toute ma vie ! Saisissez l'ironie ? J'ai à nouveau soupiré. Avec ou sans humeur, ça n'avait pas d'importance, juste, j'ai soupiré. Les eux visant le sol, j'ai avisé sa main, puis la mienne. J'étais persuadé de faire une connerie. Plus grosse encore que celle que j'avais faite avec Angela. Et comme à chaque fois, j'ai pas réfléchi à la voix que j'entendais dans ma tête. Celle de l'adulte. Je vivais au jour le jour et advienne que pourra.

J'ai glissé ma main dans la sienne, mes doigts filant entre les siens et à mon tour, je l'ai observée. Je ne lisais pas dans les lignes mais à défaut de ressentir sa peau, je me l'imaginais. Je me suis dit que ma propre peau devait sembler un peu rugueuse et pas aussi douce que je l'aurais aimé. J'ai tourné sa main dans la mienne en réfléchissant - comme toujours, donc.

"Je me ferai jamais à cette sensation. Celle de ne pas en avoir."

En vérité, c'était même presque désagréable. Comme quand on est sourds mais qu'on ressent encore les vibrations. Mais je n'ouvrirais pas la bouche pour le lui dire à voix haute.

"Tu pourrais me foutre un grand coup de latte... Je le sentirais pas. Sur une échelle de 1 à 1000, à combien tu juges ça triste au possible ?"


Revenir en haut Aller en bas
Sky Cervantes
avatar
Non elle n’avait pas l’intention de faire quoi que ce soit concernant la puce de Garin. Pour la première raison évidente qu’elle redoutait les conséquences. L’effet Blast était aléatoire et elle ne le maîtrisait pas, même si elle avait vu une nette amélioration grâce aux cours de Matt. La seconde raison est qu’elle n’avait pas l’intention de changer quoi que ce soit quand ce n’était pas utile. L’enjeu était tentant mais elle ne voulait pas attirer l’attention sur ses compétences et la plupart du temps, elle se gardait d’en expliquer et le fonctionnement, et les implications. A ce jour, seuls Matt et Garin en connaissaient l’étendue et elle doutait que le second soit très au clair là-dessus.
Sky ne se posait pas autant de questions que lui concernant leur situation. Pour être fondamentalement honnête, elle n’en avait juste rien à foutre. Elle prenait ce qu’il y avait à prendre au moment où cela se présentait. Ce n’était pas plus compliqué que ca.
Elle n’était pas morte deux fois, elle. La concernant elle la jouait plutôt « Memento Mori ». Demain, Inch Allah ! Après elle le déluge.
Bref.
Ses yeux suivirent les gestes de Garin quand il lui prit la main. Sa bouche faisait faire des circonvolutions à sa sucette et elle haussa un sourcil interrogateur.
Soudainement, il sembla que ce qu’il venait de lui dire parvenait à son petit cerveau. Mais vraiment. Non parce qu’il lui avait bien dit qu’en terme de sensations tactiles il n’était pas franchement un grand champion. Le premier soir d’ailleurs. Parce que de fait, il était incapable de percevoir si elle s’accrochait suffisamment à lui ou non quand elle était sa passagère. Sauf que là, d’un seul coup, comme si l’illumination faisait enfin jour dans sa tête, elle comprit.
De sa main libre elle attrapa la sucrerie pour dégager sa bouche et fronça les sourcils.

- Attends que je comprenne bien. Tu veux dire que là, typiquement, j’ai été toute seule à profiter de nos… échanges ?

Dit comme ca, ca revêtait un coté tellement pragmatique qu’elle s’en désillusionnait toute seule. Un échange. Pathétique. Elle aurait pu trouver un terme un peu plus romantique mais rien ne lui était venu à l’esprit tant les implications de ce qu’il lui disait prenaient toute la place.
C’était plus que triste en effet. Surement que comme un aveugle ou un sourd il avait développé ses autres sens mais… le toucher restait, depuis le berceau de l’humanité, le premier support du langage. Le sens qui faisait d’eux ce qu’ils étaient. Le premier.






She's from a different world
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t908-sky-cervantes-cyberpathe http://forum.childrenofluxaeterna.com/t909-sky-cervantes
Garin DeLyons
avatar
J'ai éclaté de rire.

"Non..." J'ai secoué la tête en la regardant, en riant encore. "Non, en fait..." Je me suis frotté la joue avant de reprendre. "J'ai compris une chose récemment. Quand tu étais inconsciente, en vérité. Le Chinois tenait à peine debout et il fallait qu'on te ramène. Mais j'avais le bras qui faisait le double, il était bloqué, je ne pouvais rien faire non plus. Tu te souviens, je t'ai dit que j'étais composé principalement de carbone, que je le contrôlais. Et bien je peux le concentrer dans une partie de mon corps pour me protéger, ça me donne une sorte de résistance comme du marbre. Utile, la plupart du temps mais ensuite, je ne peux plus bouger tant que ça ne s'est pas dissipé. Alors il m'a forcé, il m'a dit de me concentrer, et j'ai réussi, je ne sais pas trop comment, sûrement l'adrénaline. Mon bras est redevenu normal au bout d'un moment mais j'avais des fourmillements. Ca ne m'était jamais arrivé avant. Et donc, j'ai voulu te soulever... Et j'ai d'abord senti le tissu, j'ai voulu voir ta température parce que tu étais toute rouge et j'ai senti ta peau ! C'était la première fois que je ressentais quelque chose au toucher depuis que mon pouvoir avait évolué ! J'avoue... En avoir... Peut-être un peu... Profité. Du moins, le temps que les fourmillements disparaissent et que tout redevienne normal. Triste."

Je l'ai dévisagée un temps. Avec mon sourire. Je n'avais toujours pas répondu à sa question, pas vrai ? Chacun son tour, elle me faisait tourner en bourrique, moi aussi, je pouvais le faire. J'ai lâché sa main.

"Ca m'a surpris." Et je l'ai portée à sa ceinture pour l'attirer lentement vers moi. "Alors mon pouvoir s'est déclenché. Par réflexe."

J'ai répété l'opération, forçant le carbone à se concentrer dans mes reins comme quelques minutes plus tôt et d'un index, j'ai écarté une mèche de cheveux de ses yeux. très vite, j'ai ressenti sa peau sous mes doigts, mon pouce caressant sa joue. Je lui ai souri un peu plus en la dévorant des yeux.

"Ne t'inquiète pas pour le profit."

Ma main a glissé à sa taille, soulevant légèrement son haut pour retrouver sa peau. Je commençais déjà à ressentir une pointe de fatigue, mais rien comparé à la masse qui s'était abattue sur moi en Arabie. Je n'utilisais qu'une faible énergie de mon pouvoir, mais suffisamment pour savoir que ce n'était pas une solution idéale à long terme.

"C'est partagé."

Je l'ai embrassée à nouveau, sans avoir jamais quitté mon sourire, jusqu'à la faire légèrement pencher en arrière. Est-ce que je pouvais vraiment critiquer son manque de romantisme ? Non, pas vraiment. Mais j'ai quand même ri contre ses lèvres.

"Nos 'échanges' ?" Je me suis légèrement redressé en ceinturant ses reins de mes mains, les doigts croisés. "Vraiment ?"


Revenir en haut Aller en bas
Sky Cervantes
avatar
Oui elle se souvenait de son histoire de carbone. Mais le carbone était à Sky ce qu’un couteau est à une poule. Elle savait juste que c’était le composant principal de la mine de son crayon papier et des diamants et franchement, elle s’était toujours demandé ce que la nature avait pu inventer pour passer de l’un à l’autre avec autant de désinvolture. Quand elle serait gemmologue… euh… géologue… elle saurait peut-être.
A la lumière de ses explications elle comprit l'enchaînement des événements qui avait conduit Itembe à terre et elle-même à conserver ses doigts. Ainsi le grand noir avait pris en pleine poire le retour de manivelle du pouvoir de Garin. Classe. Elle commençait à entrevoir tout le potentiel d’un tel don quand il l’attirait vers lui.
La surprise avait joué son rôle. Elle en prit bonne note. Toutefois elle ne put s’empêcher de penser qu’il était tout autant capable de restituer ses sensations s’il se concentrait parce que, à cet instant, quand il lui parlait profit (et rien à voir avec une balance commerciale nous sommes d’accord), elle eut le très net sentiment que ses caresses n’étaient pas gratuites.
Sa peau à elle réagit instantanément quand elle sentit ses doigts sur sa taille. Sa peau et le reste autant dire. Cela devenait assez exaspérant cette facilité qu’il avait à la faire rougir et quand il l’eut embrassée une nouvelle fois, elle posa une main sur les siennes dans son dos.
Elle écarta légèrement son visage du sien puis fronça le regard comme une maitresse d’école reprenant un de ses élèves récalcitrants.

- Arrête tu me donnes chaud. Et d’accord c’est le premier mot qui m’est venu à l’esprit désolée. C’est pas le mieux.

Mais sa mauvaise humeur feinte laissa place à son sourire.

- Un don ca a une vie bien à lui. Enfin c’est toujours comme ca que je l’ai vu. Tu sais jamais comment il va évoluer mais c’est pas toujours en mal. Et puis l’entrainement aidant, les effets secondaires sont moins méchants. Peut-être que demain les choses seront différentes, tu sais pas.






She's from a different world
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t908-sky-cervantes-cyberpathe http://forum.childrenofluxaeterna.com/t909-sky-cervantes
Garin DeLyons
avatar
J'ai à nouveau ri à en faire vibrer mes lèvres. Elle ignorait comment je faisais pour la faire rougir à ce point ? Moi, je me demandais comment elle réussissait à me faire autant rire, quoiqu'il arrive.

"Chaud ? Avec ça ? Quoi, c'est tout ? Juste ça, ça te donne chaud ?! Je te touche même pas ! Hey, j'ai senti, ça."

J'ai libéré mes doigts pour lui prendre sa main dans son dos et la faire passer par dessus sa tête. Je l'ai emprisonnée dans les miennes en l'écoutant, frictionnant sa peau le temps que la sensation durerait encore.

"Ouais, j'ai même donné un nom à mon pouvoir. Je l'ai appelé Hyun. Parce qu'il est chiant et qu'il m'étouffe. Mais je l'aime bien quand même."

Et parce que Sky faisait ressortir le terrible adolescent stupide en moi, j'ai frotté sa main contre ma joue.

"C'que c'est doux, oh lala, c'est doux, ça me donne chaud."

Pour tout avouer, il m'était très difficile de garder mon sérieux plus de cinq minutes avec Sky. Et puis, se moquer d'elle était aussi assez facile. Autant que de se moquer de moi, en fait. J'ai retrouvé mon sérieux - le faux - en lui rendant sa main avec un rictus en coin. Et je lui ai donné une claque sur la fesse, plus qu'amusé.

"Appelle-moi quand tu voudras vraiment que je te donne chaud, petite fille. J'ai l'âme d'un vulcanologue, chaud comme la braise, je pourrais t'en apprendre plus que n'importe lequel des bouseux de cette ville."

Géologue un jour, géologue toujours ? Entre âmes scientifiques, on se reconnaît ? Cela dit, cette folle réplique d'accroche, je la devais à Jason. Etonnant, non ? Le pire, c'est que je parlais, ma grande gueule, mais j'en avais pas la queue d'un. C'était juste ma façon de me montrer confiant et sûr de moi... Alors qu'il n'en était rien. Si j'étais sûr de moi avec Eve, c'était bien grâce à son pouvoir. En dehors de ça... J'étais un monumental imposteur de première. Ca aussi, je n'étais pas près de le faire découvrir à Sky.

Vous savez quoi ? Elle me l'avait sûrement dit pour ses effets secondaires d'un autre univers, mais j'avais sûrement cru à une farce.

"C'est quoi, les tiens ? Une fatigue et une migraine, j'parie. Et une chaleur dans les reins, tiens."


Revenir en haut Aller en bas
Sky Cervantes
avatar
Quelle gonzesse n’a pas un jour jeté ce regard. Celui qui commence par « On peut se tutoyer ? » et qui se termine indubitablement par :

- T’es lourd.

Non c’est vrai quoi ! Ca se trouve Hyun lui collait du bromure en douce dans son foutu beurre de cacahouètes que ca l’étonnerait même pas. Elle, elle avait 17 ans. C’était une raison nécessaire et suffisante.

- Et c’est vrai t’es super doux en fait. Tu crois que t’auras du poil au menton quand tu seras grand ou ca aussi c’est mort ?

A charge de revanche garçon. Le prendre au mot et par défi Sky pourrait bien lui filer chaud juste pour le plaisir de l’emmerder. Ca, c’était à la portée de n’importe quelle gourdasse, elle comprise.
Et puis c’était quoi cette réplique de Don Juan d’opérette ?
Si elle avait su, elle n’aurait sans doute pas misé un rouble sur ce fameux Jason qui devait se terrer en boule dans un coin de sa chambre en serrant contre lui sa bible « la drague quand t’es nul ».

Elle se contenta de secouer la tête d’un air désolé. A se demander lequel était le plus adulte des deux.
Puis elle récupéra sa main et ajouta avec un air offusqué très théâtral :

- Ouais c’est ca. Une fatigue et une migraine. J’l'ai appelé Garin. Parce qu’il me fait chier aussi des fois.

Par réflexe, elle avait levé la main libre pour le bousculer mais se souvint au dernier moment que cela était inutile. Elle se colla sa sucette dans la bouche.






She's from a different world
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t908-sky-cervantes-cyberpathe http://forum.childrenofluxaeterna.com/t909-sky-cervantes
Garin DeLyons
avatar
Rien ne m'a offusqué. Absolument rien. Limite, je lui souriais tendrement, allez savoir pourquoi. Ca me faisait marrer, voilà tout. Je n'étais pas moi-même, elle le savait très bien, je jouais la comédie, rien de plus. Je me suis frotté l'une et l'autre joue puis le menton dans une moue dubitative.

"Je t'assure, c'est naturel. Ca pousse comme ça, j'y touche pas." J'ai haussé les épaules. "Je ressemble pas à un ours et je suis pas non plus un puceau donc ça me va très bien comme ça. J'avoue que je m'en fiche, en plus, j'y fais tellement pas attention."

De quoi je me fichais au final, je sais pas trop. Elle. Déjà. Pour commencer. Et c'était pas mal, en soi. J'ai repris sa ceinture de mes index pour l'attirer à moi, retrouvant mon air "normal".

"Allez, dis-moi." J'ai penché la tête pour lui embrasser la mâchoire. "Je suis même pas capable de dresser un synopsis de toi tellement je crois que je sais rien." Je me suis redressé et je l'ai dévisagée avec surprise en haussant les sourcils. "A quel point c'est juste, à ton avis ?!"

Je n'avais peut-être pas tout retenu, cela dit... Honte à moi ? Pour quelqu'un qui a une mémoire carbone, j'étais nul à chier pour ce qui était des vivants. D'ailleurs, c'était bien le mot à entendre Sky...

"On a tous des migraines et des fatigues, mais on a le bonus express propre à chacun."

Je n'avais pas que l'absence de sensation mais les autres étaient vraiment pas glorieux...


Revenir en haut Aller en bas
Sky Cervantes
avatar
Il n’avait pas tout à fait tort. Elle n’avait pas dit grand-chose d’elle au final. L’emmener au Queen’s avait été ce qu’elle avait fait de plus significatif concernant sa vie d’avant. On voyait comment ca c’était fini. Elle lui avait parlé de son don, un peu. Juste elle n’avait pas l’impression d’avoir grand-chose à raconter d’intéressant la concernant. Ses dossiers médical et pénal parlaient pour elle et c’était amplement suffisant.
Sa main vint caresser sa joue et elle fit une petite moue dubitative.

- T’as le bonus express ouais…

Elle était sure à l’avance de sa réaction mais bon, c’était le jeu et si à l’avenir ils devaient agir de concert sur quelques projets communs, autant qu’il soit prévenu.

- Comme je t’ai dit, ou pas en fait je me souviens plus, les réseaux et tout ce qui y ressemble sont pour moi comme un autre univers. J’veux dire, j’y suis presque physiquement. C’est l’impression que j’ai et que mon cerveau a. Quand je… bascule ?... c’est comme si je changeais de plan.

Payes tes explications foireuses mais c’était une sensation tellement dure à décrire.

- Quand je reviens, je reviens dans ce plan. Le monde merveilleux des vivants, dit-elle avec ironie. Tu sais cette sensation que t’as des fois quand tu montes dans des montagnes russes ? quand tu prends de la vitesse en descendant tu as l’impression que tu laisses ton corps derrière toi, qu’il n’arrive pas à suivre mais quand tu retrouves le sol, tout reprend sa place d’un seul coup. En général, c’est là que la plupart des gens se… répandent.

Elle s’amusa de la comparaison.

- Et bien c’est pareil pour moi. La plupart de mes pantalons n’y survivent pas si le voyage est trop long ou trop difficile. Et je crois que Deniz a dû y perdre une paire de chaussures une fois aussi qu’elle était restée trop proche.

Sky haussa les épaules avec une petite moue désabusée.

- Matt m’aide à rendre mes voyages plus faciles. Du coup les effets secondaires sont moins violents. C’est une question de proportion. Ma puce, c’est facile, les DAB un peu moins et ainsi de suite.






She's from a different world
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t908-sky-cervantes-cyberpathe http://forum.childrenofluxaeterna.com/t909-sky-cervantes
Garin DeLyons
avatar
Sky était littérale. Quand elle disait que son pouvoir la faisait chier, c’était comme quand je disais que j’étais un mort vivant. On ne plaisantait ni l’un ni l’autre.

L’histoire des plans ? « Jusque là, je te suis. » Comme mes visions. Les retours dans le monde des vivants ? « Je comprends totalement et j’imagine très bien la sensation, en effet. » La première fois ? J’avais vomi. J’ai haussé les sourcils. Les gens se répandent ? « Quoi, tu… » Vomis aussi ? J’ai grimacé légèrement mais plus parce que je partageais sa douleur que par dégoût. « Je vois… Rappelle-moi de jamais t’embrasser sur les fesses, d’accord ? »

J’ai soupiré en secouant la tête. Elle et moi, nous avions décidément des pouvoirs farceurs. J’ai encadré son visage de mes mains et j’ai souri.

« Tu me parles d’un tas de gens, Princesse mais je sais pas qui c’est. A part Matt, j’imagine que c’est le même qu’Angela. »

Et à bien y réfléchir, lui aussi, je lui en devais une sacrée chandelle. Il avait aidé à me porter et je ne savais même pas qui il était. Je ne l’avais jamais vu ! Je n’étais jamais allé au nouveau bar d’Angela, justement parce que je n’aurais pas su quoi dire à ce type. Merci, je sais, mais… Et s’il posait des questions ? Et si… Non, je n’avais pas envie. J’ai préféré embrasser le front de Sky alors que mes mains glissaient sur ses épaules.

« Le Chinois m’aide pour mon pouvoir, aussi. Il m’en fait suer tous les jours, je suis rincé. Mais j’ai des résultats alors ça me fait une vie plus simple depuis. Ca vient avec le temps et les efforts. Et puis, toi comme moi, on est à un âge où le pouvoir évolue alors ça ne peut qu’aller en s’arrangeant, maintenant. C’est ce que je me dis tout le temps quand j’en ai plus que marre et que je suis au bord de l’évanouissement parce qu’il m’a épuisé. Et donc, Sky, c’est ton vrai nom ? » J’ai brandi mon index. « Je t’ai le mien au prix de l’effort, joue le jeu ! »


Revenir en haut Aller en bas
Sky Cervantes
avatar
Il n’avait même pas explosé de rire, chose à laquelle elle s’était vraiment préparée. Bon ok, il n’avait pas pu s’empêcher la petite remarque taquine mais Garin est à Garin ce que Jules est à César. Faut pas pousser mémé non plus. Au moins s’il partageait un peu de son expérience, quelle qu’en soit la cause, il pouvait comprendre aisément ses explications sans qu’elle ait à se triturer les méninges pour être plus claire. C’était toujours un exercice difficile que de faire part de ses impressions. Et, il fallait bien le reconnaître, un négatif ne pourrait jamais comprendre. C’est peut-être ce qui les avait séparées avec Deniz finalement. Ca… et le départ de Ros sans doute.

- Deniz. C’était la gonzesse de Roswell et une amie aussi quand on était à la rue.  Ah oui et Matt ! Il tient le bar dans lequel bosse Angela oui. Il est cool comme prof. Il est gentil et super calme, ca aide vachement.

Là-dessus, elle devait le reconnaître, Sunny avait marqué un point. D’ailleurs, plus le temps passait, plus Sky se disait que la blonde, sous ses airs de none troppo, avait la pertinence d’un moine tibétain. Par plaisir de la provocation, les profs constituaient pour Sky une cible de choix. Elle les avait fuis depuis longtemps mais dès qu’elle en croisait un, son épiderme devenait réactif et son cerveau imaginait dores et déjà ce qu’elle allait bien pouvoir inventer, avant même qu’ils aient ouvert la bouche. Or Matt se posait là. En dehors de ce petit jeu tordant du je-t’aime-moi-non-plus avec Sunny, elle n’avait vraiment aucune réticence à son égard, juste une réelle volonté de bien faire. Elle en voulait pour preuve sa facilité à lui livrer son Don et ses conséquences, sans coup férir, dès leur premier entretien. Et franchement, vous lui auriez demandé pourquoi, elle aurait été incapable de répondre.
Elle écouta attentivement Garin sur ce qu’il savait de l’évolution des pouvoirs. En avait-elle déjà entendu parler ? Difficile. Pour Sky, si elle avait conscience de ses capacités depuis pas mal d’années maintenant, elle n’en découvrait le potentiel que depuis tout récemment. Delà à savoir que son pouvoir pouvait évoluer… ca ne tomba pas dans l’oreille d’une sourde. Il semblait aussi, à travers ses paroles, que le Chinois s’avérait être un prof particulièrement exigent.

- Ouais Sky c’est mon vrai prénom.

Bah oui. C’aurait pu être Daisy, Cherry, April ou même hey, Sunny ! Mais non. Sky.

- Parait que c’est mon père qui a dit à ma mère de m’appeler comme ca. Ca devait être un adepte du retour à la nature tu vois le genre. Enfin j’en sais rien. C’est tout ce que je sais de lui. Et qu’il était positif puisque c’est de lui que je tiens ca aussi. Ma daronne est négatif et son enculé de mari aussi.

Elle haussa les épaules. Pas grand-chose de plus à livrer de ce côté-là.

- J’ai assez vite compris que mon père, c’était pas le sujet à aborder à la maison. Dans le meilleur des cas, ma mère s’enfermait dans la chambre pendant des heures, dans le pire mon beau-père me collait ma raclée.

Elle lui sourit, puis enchaina

- J’ai choisi mon pseudo par contre. Lucy. J’ai toujours gardé celui-là à chaque fois que j’en ai besoin. C’était la première femme du genre humain il parait et ca m’a plu. J’aimais bien l’idée de la première femme, c’était marrant, et l’autre qui m’était venu était moins banal. Du coup… Lucy. C’est discret.






She's from a different world
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t908-sky-cervantes-cyberpathe http://forum.childrenofluxaeterna.com/t909-sky-cervantes
Garin DeLyons
avatar
"Ouh, dis-m'en plus, tu m'intéresses." J'ai passé mon bras autour de son cou et je me suis remis à marcher tranquillement vers le fond du tube pour détendre mes reins que je sentais durs comme la pierre. "Ton Roswell, que je connaissais sous un autre nom, avait une nana depuis des années et je t'assure que c'était pas Deniz. On parle bien du gars dont tous les journaux ont fièrement placardé la photo pour dire 'Regardez, on a fumé cet enfoiré !' avant de se rendre compte qu'ils n'ont fait qu'empirer les choses... Je suis curieux d'en savoir plus. J'avoue que c'est tard pour apprendre à le connaître mais il n'était pas quelqu'un de très... Expressif. 'Fin, si... Vachement, même, une vraie pile électrique, le machin que tu fais jamais taire ni arrêter de bouger. Mais jamais quand ça le concernait. Un Candidat, lui aussi, mais on venait pas du même endroit. Pour lui, c'était un peu plus... Trash, dirons-nous. Encore une fois, il n'a rien dit, ce sont des choses que je sais maintenant, après coup."

Malicieux, un brin vicieux et Gala, peut-être. J'adorais Jericho et se moquer de l'un comme de l'autre était un sport national que nous pratiquions tous les jours.. Quant à en apprendre un peu plus sur Matt, c'était aussi plaisant. Mais mon égo a fait taire la curiosité. J'ai souri à l'insulte de son beau père. Elle avait l mérite d'être franche et honnête et j'aimais ça.

"J'aurais été là, ton daron je lui aurais refait les dents. Je ne sais as ce qui est pire. D'avoir été mis sous le fait accompli de la mutation ou d'être né avec et rejeté depuis son plus jeune âge, sans avoir eu la volonté propre de se battre avant. Je veux dire, psychologiquement, c'est traitre. Mais je trouve que tu t'en sors bien, en tout cas."

J'ai tourné un peu la tête vers elle pour la regarder et je lui ai offert un clin d'oeil.

"J'aime bien Lucy, mais je préfère Sky. Sky High... Là-haut dans le ciel... Il avait de bons goûts ton paternel. Skyyyyyy..."

J'ai levé le menton en laissant le Y se perdre dans l'air, aérien en suivant le geste de mon poignet.


Revenir en haut Aller en bas
Sky Cervantes
avatar
Pour être très honnête Sky n’avait pas beaucoup connu Roswell mais elle s’était toujours demandé ce qu’il pouvait bien glander avec eux. Il semblait à la fois si présent et si détaché. L’avenir lui avait sans doute donné raison puisqu’il avait fini par trouver sa voie.
Même la grande et la petite d’ailleurs, mais Sky avait toujours supposé qu’elles étaient frangines et qu’elles avaient choisi la rue plutôt que d’être séparées. Ils avaient tous un truc en commun finalement: celui de ne rien avoir à dire, par choix ou par nécessité, sur leur histoire. Ce qu’ils savaient des uns et des autres n’était jamais que de surface. Mais Sky leur reconnaissait une chose, c’est que cette nuit là, ils l’avaient accueillie bras ouverts et en la matière, elle aurait pu bien mal tombée. Et c’était suffisant à sa reconnaissance. Du moins en ce qui concernait Ros.

- Je l’ai pas tant connu que ca tu sais…

Elle ne voulait pas aborder ce qui l’avait conduit à la rue. Pas encore, pas maintenant. Elle régla son pas sur le sien quand il l’invita à marcher.

- Quand j’ai débarqué cette nuit là vers eux, j’avais pas grand-chose à envier à une serpillère. Deniz et Ros étaient en train de se bécoter sous le pont, j’osais pas les déranger. C’était…

Ouais c’était quand d’ailleurs ? Une éternité surement…

- Pas loin de trois ans, peut-être un peu plus, je sais plus trop. Ils étaient 5 mais c’est Deniz qui m’a vue la première. C’était elle qui prenait les décisions la plupart du temps. Soit Ros approuvait et elle était charmante, soit Ros disait rien et la laissait faire, et elle était puante. J’crois que mine de rien, elle lui mangeait dans la main et il la canalisait vachement. C’est le genre de gonzesse qui a un dossier psy aussi gros que mon casier judiciaire.

Ouais ca, pour avoir un grain cette connasse elle se posait là. Sky l’avait encore mauvaise de leur petite entrevue même si en matière de chienlit, elle ne doutait pas que Deniz put faire mieux.

- Roswell c’était le gars à te sortir une vanne parce que ca le faisait marrer même si elle était mauvaise. J’l’ai jamais vu en colère ou de mauvaise humeur en fait. Au pire, il causait pas. Mais tu pouvais lui demander un service ou n’imp, s’il pouvait le faire pour t’aider, il se posait même pas la question, il le faisait. Tu vois on n’a jamais vraiment parlé de nos pouvoirs. Je sais même pas s’il était au courant des miens. Enfin il savait que j’étais positive mais il m’a jamais posé aucune question sur ce que je savais faire. Lui c’était pareil, il en disait rien mais s’il fallait les utiliser pour t’aider, ben il le faisait. Juste comme ca. Alors que bon, lui aussi devait bien avoir des effets secondaires…

A bien y réfléchir, elle ne s’en souvenait même pas. Il n’avait jamais dû s’en plaindre ou alors il était discret à ce sujet.

- Je ne sais pas grand-chose en fait. C’était presque un fantôme parmi nous. Et puis Deniz l’accaparait autant que possible. Dans le genre jalouse j’suis une petite joueuse à côté tu peux me croire

Elle fit des yeux ronds qui signifiaient très clairement que la donzelle ne devait pas avoir la lumière à tous les étages à ce sujet. Et puis merde, si elle pouvait un peu égratigner Deniz au passage, elle n’allait pas s’en priver. Ca soulageait.
Elle aurait bien aimé avoir un Garin sous le coude quand elle prenait des coups. Combien de fois, elle avait prié, petite, pour que ca s’arrête, que Dieu ou un truc du genre vienne la sortir de là. Ca n’avait jamais marché. La petite fille en elle ne put qu’être touchée par la remarque puérile de Garin mais qu’elle aimait entendre. En souvenir de cette gamine terrorisée qu’elle avait été.

- J’sais pas si je m’en sors bien mais je fais de mon mieux en tous cas. Mais merci.

Et elle le pensait sincèrement. Merci de m’encourager, de me soutenir et de me donner l’impression d’être quelqu’un qui compte. Il avait une façon de répéter son prénom, de le faire rouler, de lui donner de l’envol… elle le trouvait encore plus joli quand c’était lui qui le disait. Au moins, de ca, elle ne s’en était jamais plainte. Elle aurait aimé en savoir plus sur son père. Quel était son don, ce qu’il en pensait. Et pourquoi « Sky ».
Elle rit de voir faire Garin et suivit des yeux son geste.






She's from a different world
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t908-sky-cervantes-cyberpathe http://forum.childrenofluxaeterna.com/t909-sky-cervantes
Garin DeLyons
avatar
"De rien, Princesse."

Ce qu'elle me décrivait ressemblait tellement à Jericho et en même temps, c'était un autre. J'ai souri tout le long. Parce que j'adorais vraiment Jericho et que comme elle, il m'avait apporté quelque chose. Il ne m'avait pas à proprement aidé, comme Sky, il ne m'avait jugé, il m'avait laissé tranquille, il s'était amusé avec moi. J'ai souri un peu plus.

"Je me souviens... En fait, Jericho, sa nana et une autre, adoraient fumer. Mais vraiment, des trucs pas légaux et tout. Et un jour, ils ont dosé un gâteau avec je sais pas quoi dedans. Curieux, j'ai demandé ce qu'il y avait dedans et ils ont dû croire qu'avec mes soucis de pouvoirs, je prendrais pas le risque. Je supporte pas qu'on me dise que je peux pas faire quelque chose et de toute façon, j'avais envie de voir de quoi ça parlait ! J'ai avalé le truc d'un coup, j'ai vu des éléphants roses pendant des heures. Il était mort de rire. Sa nana aussi, pourtant, c'est le genre de fille qui pète pas un sourire. Sauf avec lui. C'est le truc... Le plus taré que j'ai jamais bouffé. Je me suis pris pour un Croisé jusqu'à m'effondrer dans le sable et ronfler. C'est d'une puissance. Je ne sais plus comment ça s'appelle mais il était doué pour les faire. En tout cas, la fille que tu décris n'a rien à voir avec celle avec laquelle il était. Pas jalouse pour un sou, ni rien. Faut dire, ils étaient faits l'un pour l'autre, pour ainsi dire, de ce que je sais, ils se connaissaient depuis l'adolescence, un truc comme ça. Quoiqu'il en soi, je ne lui ai pas connu de problèmes de pouvoirs ou d'effets secondaires. C'est rageant, quand on y pense ! On est tous là à crever la bouche ouverte et lui se balade avec la queue d'un paon enfariné."

J'ai secoué la tête, toujours avec un sourire. J'avais lâché son épaule et en arrivant au bout du tube, c'était comme une énorme bulle de savon. Et sous nos pieds : le vide. La ville en dessous, le ciel au dessus, la Ville Haute à gauche, les montagnes au loin à droite...

"Je crois que je pourrais m'habituer à venir ici."

J'ai mêlé mes doigts aux siens et j'ai levé le bras par dessus sa tête pour l'emprisonner contre moi. Tant qu'à l'avoir avec moi, autant en profiter. J'ai embrasser sa joue en la regardant et j'ai finalement repris pour qu'elle soit seule à entendre.

"Ton Itembe aussi je vais lui refaire les dents, quand je vais le retrouver. Je suis peut-être pas quelqu'un de jaloux, mais y paraît que je suis rabat-joie."


Revenir en haut Aller en bas
Sky Cervantes
avatar
Sky écouta avec attention sa petite anecdote. Si ce qu’il lui en décrivait était vrai, et elle n’avait aucune raison d’en douter, elle rit en imaginant bien qu’ils avaient du s’amuser du caractère de Garin juste pour le plaisir, avec la certitude qu’il ne les décevrait pas. A leur place elle aurait fait pareil, elle n’aurait pas même hésité une seconde. On ne se refait pas visiblement. Et plus il en ajoutait dans les détails et plus elle riait.
Mais derrière la petite anecdote, ce qui l’interrogeait pour le coup, c’était de savoir définitivement ce que Roswell foutait dehors avec eux. Ce n’était clairement pas un hasard. Et par extension, elle se demandait si Deniz soupçonnait quoi que ce soit à ce sujet. Si non… Sky sourit intérieurement.

Leurs pas les avaient amenés dans l’espace le plus beau du point de vue. Sky n’avait pas le vertige. Aussi loin qu’elle s’en souvenait, elle n’avait jamais craint le vide. Elle regarda la ville sous ses pieds, appréciant la sensation d’être en train de voler. C’était splendide, Garin avait raison, on pouvait facilement se trouver une nouvelle addiction.
Elle se laissa enlacer et n’eut aucun mal à entendre ce qu’il lui murmurait. Itembe c’était son problème mais à ce moment-là, elle n’en avait rien à faire. Elle était juste aux anges qu’il lui dise qu’il allait lui refaire le dentier et que le grand noir le trouverait moins rigolo pour le coup. C’était adorable. Elle l’embrassa doucement, et tant pis si ce n’était que pour elle.






She's from a different world
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t908-sky-cervantes-cyberpathe http://forum.childrenofluxaeterna.com/t909-sky-cervantes
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
[CLOS] [Garin/Sky] Too much, too young, too fast
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Children of Lux Aeterna :: MEGALOPOLIS :: Ville médiane-