2076. Côte est des Etats-Unis. Megalopolis est le centre névralgique d'une guerre géo-politique mondiale depuis qu'un attentat biologique en 2026 a divisé l'humanité en deux populations bien distinctes : ceux qui se battent pour le futur, et ceux qui font avec le présent.
NAVIGATION

Partagez | 
 

 [CLOS] [Eve/Garin] Est-ce que ça reviendra ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Eve
avatar
Juin 2075

Six mois. Cela faisait six mois que j'étais revenue chez moi, Libération, ma mémoire avec même si parfois j'avoue me faire peur lorsque je cherche un peu trop dans mes souvenirs...
J'ai eu le temps de la travailler, il faut dire que d'être entourée par tous les membres de Libération, ceux qui faisaient ma famille, et le soutien de mon frère, ont apporté leur lot d'avantages. Ce n'est pas encore parfait, mais je peux dire que je reviens de loin.

J'étais assise là, devant mon téléphone, seule dans le saloon, à hésiter depuis au moins une heure. Devrai-je l'appeler ?
Par ce que dans ce tableau presque parfait, il y avait un gros point noir, un vide et pas des moindre, surtout depuis que je me souvenais de lui.
Je n'avais pas reconnu Garin lorsque j'ai pu pour la première fois sortir de l'Underground avec Maze. Je vois encore son visage se décomposer, j'entends encore ses mots lorsqu'il comprit qu'il n'était pour moi qu'un simple inconnu.

J'ai pris le téléphone qui n'avait encore jamais servi et un instant, j'ai pensé qu'il valait mieux que je m'abstienne. Puis j'ai pensé à ce bon vieux Maze qui m'avait filé son numéro, mais là, c'était vraiment une mauvaise idée...

J'ai soupiré en levant les yeux au plafond et je me suis lancée. J'ai d'abord composé le numéro de Garin, j'avais eu toutes les peines du monde à me le procurer, je ne pouvais plus me dégonfler.


[SMS : Numéro inconnu] Je te cherche depuis longtemps...

Et j'ai pincé mes lèvres lorsque le message est parti, puis je n'ai plus quitté l'écran...


Revenir en haut Aller en bas
Garin DeLyons
avatar
Je ne l'ai pas vu tout de suite. Parce que je n'attendais pas de message avant ce soir. La journée, mon téléphone était souvent planqué, je ne le sortais que lorsque le Chinois partait travailler et en ce moment, il rentrait de plus en plus tard. Ca avait tendance à commencer à m'inquiéter. Mais tant que je pouvais faire ma vie, je le laissais vivre la sienne. Mais ce jour là, il était de repos, alors comme à chaque fois, la journée était pour nous. Quand il n'était pas là, je regroupais des infos pour lui - d'un chiant - mais de repos, c'était entraînement, renforcement des langues et plus précisément ces derniers temps : mon pouvoir. J'étais simplement épuisé. Je n'ai vu le message qu'en montant prendre ma douche en fin de journée.

J'ai blanchi. Mon premier réflexe a été de jeter le téléphone et de reculer. C'est une chose de provoquer quelqu'un, c'en est une autre quand ce quelqu'un vous trouve. C'est une chose de contrôler sa vengeance... C'en est une autre quand l'autre prend les devants avant vous. Alors j'ai hurlé pour appeler Hyun. Le protocole voulait qu'à la moindre faille, on change de plan. Nom, ville peut-être ? Mais quoiqu'il en soit, mon nom... Devait disparaître totalement.

Le Chinois ne m'a pas répondu, j'imagine qu'il ne m'a pas entendu. J'ai soupiré en me forçant à retrouver mon courage et j'ai dégluti en prenant le téléphone. Qu'il s'agisse d'Abel ou d'Itembe... J'avais attendu ce moment depuis longtemps, autant l'embrasser. J'ai pris délicatement le téléphone et je suis resté en apnée le temps de répondre. Pour le coup, j'étais d'un coup bien mieux réveillé.

[SMS] Tu n'as pas dû bien chercher. Je n'ai pas bougé depuis.

Il ne me faudrait pas longtemps pour réaliser quelle ironie de ma vie était en train de se présenter à moi.


Revenir en haut Aller en bas
Eve
avatar
La réponse se faisait désirer et ma patience avait ses limites. Ce fut la journée la plus longue depuis... Non, les journées sont interminables depuis ce malheureux incident. Alors je me suis occupée comme j'ai pu, je me suis même lancée dans la cuisine, erreur fatale...

Le téléphone vibra dans ma poche et je crois n'avoir jamais dégainé quelque chose aussi rapidement. J'ai incliné la tête en lisant, j'ai répondu aussitôt.

[SMS] J'ai eu un léger contre temps.

Ce n'était pas de ma faute si j'avais la mémoire défectueuse.


Revenir en haut Aller en bas
Garin DeLyons
avatar
La colère me montait dans les tripes et mon coeur palpitait de plus en plus vite, mes doigts tremblaient.

[SMS] No shit.

J'ai attendu impatiemment. Si je devais rencontrer mon destin alors j'étais prêt, je l'attendais. Viens me chercher, enfoiré !


Revenir en haut Aller en bas
Eve
avatar
J'ai eu un sourire en coin. Cette réponse lui correspondait tellement, je le retrouvais en deux mots...

[SMS] Tu connais bien ça n'est ce pas ?

Garin avait lui aussi un CV d'emmerdes bien rempli. Je me suis mordillée la lèvre inférieure, je ne sais pas ce qui me retenait de l'appeler...


Revenir en haut Aller en bas
Garin DeLyons
avatar
Ce n'était pas Abel. Non, ce n'était pas son genre. Définitivement pas un joueur. Je me suis senti soulagé. Mais juste un peu. Si ce n'était Abel...

[SMS] Qu'est-ce que tu veux ? Ca va mieux, la tête, au fait ? Je sais, ça fait mal... J'ai érigé une croix pour ton pote. Ca fait bien dans le fond de mon jardin.

Garin...

Si seulement j'avais une seule idée du quiproquo que je mettais en place.


Revenir en haut Aller en bas
Eve
avatar
Alors que je changeais de pièce, le message arriva quand je grimpais les escalier pour gagner la chambre vide d'Abel. J'ai retiré mes chaussures en les balançant d'un coup de pied à l'autre bout de la pièce et je me suis laissée tomber sur le lit.
J'ai relevé les sourcils en découvrant la suite.

[SMS] Ce que je veux ? Certainement la même chose que toi. Et si je te contacte c'est qu'elle va bien...

La question était légitime même si je la trouvais idiote, mais j'ai moyennement apprécié la façon dont il parlait de Jericho... Ce manque de respect pour celui qui était, enfin je le croyais, son ami...

[SMS] Tu pourrais avoir plus de respect pour lui. Aurais-tu changé autant qu'on le laisse entendre ?

Je commençais à croire que tous ces derniers évènements l'avaient peut être affecté plus que je ne pouvais imaginer. Mais comment lui en vouloir après tout ce qu'il avait subi durant mon absence.


Revenir en haut Aller en bas
Garin DeLyons
avatar
Alors que je me changeais, j'ai froncé les sourcils.

[SMS] Excuse-moi ?

Ce n'était toujours pas Abel. Celui-ci n'aurait jamais attendu pour venir essayer de me noyer à nouveau. Mais c'était bien trop doux pour Itembe. Parce que je suis malin mais pas forcément des plus intelligents - je laissais ça à des Chinois... - je n'ai pas cherché plus loin qu'Itembe.

[SMS] J'ai changé, oui. Qui tu te crois pour parler de respect ?


Revenir en haut Aller en bas
Eve
avatar
[SMS] Une rencontre.

Est-ce si compliqué à comprendre ? Je mourrai d'envie de le revoir et j'avais cru que c'était réciproque. Je me suis relevée le coeur serré, je ne comprenais pas sa réaction.

[SMS] Pour quelqu'un qui te connait mieux que n'importe qui.

J'étais certaine, personne ne pouvait le connaitre mieux que moi, non ?



Revenir en haut Aller en bas
Garin DeLyons
avatar
J'ai fixé le téléphone, interloqué mais sans savoir qui dire ni quoi faire. Itembe était-il vexé ? De quoi ?! Il croyait me connaître, ce connard.

[SMS] Tout ce que tu sais de moi, c'est de la merde. Quand je te retrouverai... Tu sauras qui je suis. Et là, seulement là, tu pourras dire que tu me connais avant de le regretter.

La démarche était curieuse. Venant d'Itembe, ça ne collait pas, mais j'étais tellement en colère que je n'ai pas réfléchi. J'avais juste envie de lui faire la peau.


Revenir en haut Aller en bas
Eve
avatar
Mon coeur eut un loupé. Je ne pouvais croire ce que je lisais. Mes mains s'étaient mises à trembler au point que je n'étais plus capable d'écrire quoi que ce soit.
Il m'a fallu quelques minutes pour me reprendre. Comment celui que l'on aime et réciproquement, pouvait se mettre à parler ainsi, remettre en doute toutes nos confidences. Cela n'avait pu être du pipeau, il avait été honnête avec moi.

[SMS] Tu sais pourtant où me trouver, et je viens à toi quand tu veux.

J'avais déjà eu beaucoup de peine à écrire ce misérable message que je n'ai pas trouvé le courage d'en ajouter d'avantage.


Revenir en haut Aller en bas
Garin DeLyons
avatar
...

Un doute m'a pris. Le genre qui donne chaud. Le genre qui donne mal à la tête. Le genre qui, un an plus tôt, m'aurait porté à la suffocation.

Je ne savais pas où trouver Itembe. C'était bien là le problème. Je suis donc revenu sur Abel.

Une minute. Deux minutes, trois minutes, quatre cinq... J'étais une statue de marbre au milieu de ma chambre.

[SMS] T'es qui, au juste ?


Revenir en haut Aller en bas
Eve
avatar
Si j'avais eu un miroir à la place de mon téléphone, je crois que je me serai fait peur en me voyant faire les gros yeux. Me serai-je trompée de destinataire ? Tapé le mauvais numéro en prenant un chiffre pour un autre... Je n'allais pas me dévoiler totalement, ni lui.

[SMS] M'aurais-tu déjà oublié, D.?

Il allait comprendre là, c'était certain.


Revenir en haut Aller en bas
Garin DeLyons
avatar
Mon coeur a raté un battement. Littéralement. Je me suis raclé la gorge et j'ai toussé un coup pour éloigner le surplus d'oxygène qui menaçait mes poumons. Et j'ai dégluti.

Cinq personnes connaissaient mon nom. Trois d'entre elles étaient dans mon répertoire. La quatrième ne passait jamais par moi quand il avait besoin de quelque chose. La dernière...

J'ai lâché le téléphone et il est tombé au sol. Sous le coup du choc, j'ai attrapé ma serviette et j'ai filé à la douche sans demander mon reste. Tant que j'étais en charge, sous le contrôle d'Abel, tout allait bien. Mais... Elle allait le mener droit à moi. Etait-ce même sa volonté ? Pendant un instant, j'ai levé le pied en commençant à concentrer mon pouvoir lentement. Il fallait que je détruise cet appareil avant que quelqu'un ne puisse arriver jusqu'à nous.

Mais avant d'abattre mon pied, j'ai serré les dents. Le souffle me manquait de plus en plus. Une respiration. Deux respirations plus fortes. Trois respirations plus rapprochées...

Je suis parti à la douche. Et j'y ai passé plus de temps que la normale, plus que je n'aurais dû. En revenant, le téléphone était toujours là, par terre. J'ai passé la serviette dans mes cheveux avant de la jeter sur la chaise. Je n'arrivais pas à éloigner mes yeux de là et j'ai dégluti à nouveau. Quand un bruit m'a sorti de mes pensées au rez-de-chaussée, j'ai appelé le Chinois mais toujours pas de réponse. Sûrement un coup de vent, j'avais laissé la baie vitrée ouverte pour aérer en arrivant.

Au bout d'un moment, j'ai fini par ramasser le téléphone. Ok, heure de vérité. Les mains tremblantes, la mâchoire pincée, j'ai répondu :

[SMS] C'est une erreur de me contacter.

A moins qu'elle soit totalement orpheline, mais ça, je le saurais si c'était le cas.


Revenir en haut Aller en bas
Eve
avatar
C'était donc ça. Je n'avais plus de réponse. Le numéro était erroné. La poisse !

Je me suis assise sur le sol, contre la porte et ma tête est venue la percutée doucement dans un long soupir. J'ai laissé glisser le téléphone qui chuta sur le plancher.
Déjà une boule dans la gorge, j'ai pu ajouter un début de migraine. Il fallait que je cherche Garin par mes propres moyens, on ne pouvait décidément plus compter sur qui que ce soit !

Je désespérais et me frottais les yeux qui commençaient à piquer quand l'appareil vibra. Je n'arrivais pas à lire l'écran au sol, ma vue était troublée, voilée par les larmes qui montaient bien malgré moi.
Je l'ai attrapé, lu et répondu aussitôt en reniflant, soulagée de recevoir une réponse.

[SMS] Tu me manques. Je suis seule ne t'inquiète pas.

Je n'allais quand même pas me lancer dans une grande conversation avec le meilleur ennemi de mon frère, alors que ce dernier lisait par dessus mon épaule.

[SMS] J'ai besoin de te revoir.

Par ce que notre dernière rencontre avait été un fiasco... Saleté d'amnésie !


Revenir en haut Aller en bas
Garin DeLyons
avatar
Je me suis assis sur le lit et j'ai fermé les eux, le téléphone au creux de ma main. J'avais passé des mois à la chercher, pour la récupérer de l'Underground, et maintenant, c'est elle qui me trouvait et pour se préciser seule, elle savait que quelque chose clochait. J'imagine ? Quant à me revoir...

J'ai fixé le message avec une expression de zombie sur le visage.

[SMS] Ce n'est pas possible. C'est trop risqué.

Regardez qui parle de risque. Une part de moi n'avait pas confiance. Pourquoi ? La dernière fois, elle ne s'était pas souvenue de moi. Un peu plus de six mois plus tard, je fais chier son frère, je le taquine plusieurs fois, et... Elle revient vers moi ? Non. Même si elle ne pensait pas à mal, Abel devait sûrement la surveiller. Attendant qu'elle me retrouve d'elle-même.

[SMS] Je suis désolé.

J'ai pensé les lèvres et serré les dents d'autant plus. Tout ça pour ça ?

[SMS] Tu me manques, aussi.


Revenir en haut Aller en bas
Eve
avatar
Risqué ? Depuis quand se souciait-il des risques? Je tirais une tête de six pieds de long.

[SMS] Quels risques ? Tu ne me fais plus confiance ? Quelle différence avec la dernière fois ?

C'était nouveau et ne manquait pas d'originalité le concernant. Le risque était bien plus élevé en présence de Maze . Dans tous les cas, il n'était certainement pas plus désolé que moi. Je doutais même de la sincérité de son dernier message qui pourtant, me laissait un espoir.

[SMS] Alors pourquoi refuser ? Je n'ai pas oublié ce que tu m'as dit cette fois là...

Comment oublier un inconnu qui vous balance une telle déclaration, promesse. J'ai laissé ma tête reposer sur mes genoux.


Revenir en haut Aller en bas
Garin DeLyons
avatar
Et juste comme ça. Je le tenais. J'ai fermé les yeux. J'ai serré le téléphone dans ma main et j'ai donné un coup, puis deux sur mon genou avant de me remettre à écrire, l'effort caractérisant mon pouvoir au bout des doigts.

[SMS] La différence ? Je suis mort, Eve ! Tout a changé. J'ai changé.

Garin, c'est mal, ce que tu fais. C'était mal, ce que je faisais. Je me suis penché en avant et j'ai soupiré en posant mes poings contre ma tête, histoire de me donner du courage. A la une, à la deux...

[SMS] Le risque, c'est toi. Ton frère te surveille sûrement, à la minute où il saura que tu m'as retrouvé, que tu lui donneras la confirmation que je suis vivant... Eve, il cherchera à finir ce qu'il a commencé. Mais cette fois, je me laisserai pas faire sans me battre.

J'espérais qu'elle ignorait les véritables circonstances de mon "départ" de Liberation... Parce que le moment où elle le saurait ?


Revenir en haut Aller en bas
Eve
avatar
C'était déjà le flou complet en ce qui concernait le départ de Garin. Je n'avais eu le droit qu'à des "C'est compliqué" ou "c'était son choix". Il avait été question, dans ce que j'avais pu comprendre dans des conversations pleines de sous-entendus de ce qui devait être une supposition de mort mais finalement démentie... Et là, personne n'avait daigné me donner la moindre explication.
Abel se défilait toujours.

[SMS] Tu veux dire que tu te fais passer pour mort ? Pourquoi ?

Je replaçais la bretelle de mon soutien gorge. J'ai du relire une dizaine de fois son dernier message. Je ne comprenais pas, ou je ne voulais pas comprendre. Je devais faire une mauvaise interprétation, c'était ça n'est ce pas?
Abel n'avait pu vouloir tuer Garin... Son frère ne lui aurait jamais fait ça. Il pouvait détester Garin, il ne s'en cachait pas, mais il faisait des concessions pour moi.

J'ai du effacer trois fois le message avant de me décider à l'envoyer.

[SMS] Je ne dirai rien si tu me le demandes, je ne comptais pas le faire de toute façon. Mais Garin, que cherchera-t-il à finir ?

J'ai retenu ma respiration en validant l'envoi. J'avais peur, peur de comprendre l'impensable. Je vivais certainement les minutes les plus pénibles de ma vie.


Revenir en haut Aller en bas
Garin DeLyons
avatar
Je n'avais pas beaucoup de temps. C'était une décision difficile. Mais je devais le faire. En fermant les yeux, j'ai envoyé.

[SMS] Moi... Eve.


Revenir en haut Aller en bas
Eve
avatar
J'en ai connu des douleurs, mais quand j'ai gouté à celle de la trahison, le monde autour de moi s'est écroulé. Je ne sais pas comment j'ai réussi à continuer la "conversation".

[SMS] Qd ?! Pq ?!

Je n'ai pas su me relever.


Revenir en haut Aller en bas
Garin DeLyons
avatar
J'ai soupiré et secoué la tête. Bien sûr que ça aurait été plus facile de l'affronter de vive voix, mais je n'arrivais pas à m'y résoudre. C'était impossible. Je n'en avais pas le courage.

[SMS] Fin septembre... J'ai merdé... J'ai attiré un agent du FBI sur moi, j'ai déclenché mon avis de recherche de la CIA, Abel a vu rouge. Tu n'étais plus là, je n'avais plus de raison d'être à Liberation. Alors, il... Et il m'a eu.


Revenir en haut Aller en bas
Eve
avatar
Les deux premiers mots m'ont achevée. Je ne sais pas pourquoi, mais j'ai fait tout de suite le lien avec cette nuit là, j'avais eu des flashs fin septembre, j'avais vu Garin et je m'étais retrouvée à l'infirmerie dans un sale état, Maddie à mon chevet... Avions-nous plus qu'un lien d'amour ? Je le crois. Mais je crois également qu'il a été perdu ce même jour.

Je ne m'étais jamais accordée de lâcher-prise, j'étais à deux doigts de craquer. Abel avait profité de mon absence pour éliminer Garin au premier faux pas.

[SMS] Mais comment es tu revenu ?

Finalement je n'en avais rien à faire du comment du pourquoi. Je ressentis plus encore l'envie de le voir, le sentir, le serrer dans mes bras.

[SMS] Comment vas tu aujourd'hui ? Laisse-moi venir te voir...

C'est ça que je voulais savoir, comment il allait, ce qu'il avait fait, ce qu'il faisait.


Revenir en haut Aller en bas
Garin DeLyons
avatar
[SMS] Je ne sais pas très bien. Un Positif m'a ramené, je crois.

Foutre la merde à Liberation par le biais de Eve, c'était une idée. Mais ruiner mes efforts pour Eve, ce n'était pas une bonne idée.

[SMS] Et conduire ton frère et tout Liberation jusqu'à moi, alors que je m'arrache le cul depuis des mois pour l'atteindre sans que le retour soit possible ? Non... Je vais bien. Mieux, en fait. Il m'a fallu plusieurs jours pour tenir debout, mais ça va. Je ne suis pas seul. En fait... C'est même la meilleure chose qui me sois arrivée. Eve... Tu dois supprimer mon numéro. Je ne sais pas comment tu l'as eu et je ne veux pas le savoir. Mais c'est une faille dans ma sécurité. Tu comprends ?

J'ai soupiré.

[SMS] Où es-tu ?


Revenir en haut Aller en bas
Eve
avatar
C'était me sous estimer de croire que Libération débarquerait, je n'étais pas une débutante. Et puis, Abel me fichait une paix royale depuis mon retour, je n'étais impliquée dans aucune mission et j'appréciais mon tête à tête avec moi-même. Ma mémoire me faisait de moins en moins défaut. Chaque jour, je redevenais la Eve que mon frère avait laissé pour morte. Je n'étais pas surveillée ou du moins pas comme Garin l'imaginait.

[SMS] J'espère qu'on prend bien soin de toi là où tu es...

Une autre? A cette idée, la nausée me montait. Il ne voulait plus me voir, les raisons étaient légitimes même si je ne les acceptais pas. Ça me coutait, vraiment, ça me tuait même, mais je respectais son choix. A quel point ? Je ne saurai répondre à cet instant.

[SMS] Dans sa chambre.

Je me suis laissée glisser, maintenant j'étais allongée à même le sol et j'ai scruté le plafond avant d'ajouter.

[SMS] Accorde-moi juste une chose, ensuite je sortirai de ta vie.


Revenir en haut Aller en bas
Garin DeLyons
avatar
Sur l'instant, j'avais du mal à respirer. Mais ce n'était pas vraiment pour les raisons qu'elle pensait. Sa chambre ? La chambre de qui ? Hôtel ? Hôpital ? Underground ? Où était-elle, bon sang ! J'avais passé des mois à la chercher, sans succès. J'avais retourné la Ville Basse pour trouver ce foutu Underground, mais RIEN ! Les quelques fois où je me suis risqué jusqu'au Sanctuaire, je ne l'y avais pas vue.

[SMS] Oui ça va, ça fait un moment maintenant, je suis remis.

J'ai failli ajouter "Je te raconterai."

[SMS] Ca ne me dit pas où tu es.

Mon coeur s'est emballé à sa dernière phrase et cette fois, j'ai envoyé bouler toutes les prudences. Je l'ai appelée, le visage caché dans une main. Si le Chinois arrivait à ce moment-là et qu'il comprenait que je reprenais contact avec ma vie d'avant...


Revenir en haut Aller en bas
Eve
avatar
Le portable posé sur ma poitrine, je tentais de reste maître de moi-même. L'appareil s'est mis à vibrer une première fois, puis une deuxième fois quelques secondes après. Je n'ai pas lu immédiatement ses réponses, mais à peine avais-je fini de le faire que je recevais un appel entrant... Il m'avait devancé ou il me connaissait suffisamment pour comprendre ce que je désirai.

Avant de répondre, j'ai regardé l'écran où clignotait le petit combiné. J'ai décroché. Lentement j'ai porté le téléphone à l'oreille. Je crois que je n'ai jamais eu autant de mal à respirer. Garin put entendre mon souffle à plusieurs reprises avant que je ne me lance, l'émotion dans un filet de voix, bien plus grande que je ne voulais laisser paraitre.

- Garin....

J'ai fermé les yeux...


Revenir en haut Aller en bas
Garin DeLyons
avatar
Rien que le son de sa voix, j'ai pris un électrochoc.

"Tu n'aurais jamais dû me retrouver. Qu'est-ce qui t'as pris, Eve !"

Bien sûr que je ne lui en voulais pas. Ca s'entendait dans ma voix que je réagissais sur le coup du stress mais que je n'avais clairement pas les idées claires.

"Il ne s'agit pas que de toi et moi..." J'ai soupiré. "Je t'ai cherchée partout..."


Revenir en haut Aller en bas
Eve
avatar
Lorsque j'ai entendu sa voix, je n'ai pu retenir une larme, j'ai porté l'autre main sur le front, c'était tellement bon de l'entendre.

- Pardonne-moi... Mais je devais savoir... Personne ne voulait m'expliquer ton absence.

J'ai repris une grande inspiration, je n'arrivais pas à dissimuler mon trouble.

- Je suis rentrée... C'est tellement bon de t'entendre, mon amour...

Heureusement j'étais allongée, la tête me tournait tellement... Les idées n'étaient pas plus claires ici.

- Je suis tellement désolée pour tout...


Revenir en haut Aller en bas
Garin DeLyons
avatar
Je n'arrivais plus à dire une seule phrase. Je ne sais pas pourquoi mais je sentais quelque chose n'allait pas. En moi, je veux dire. J'ai fermé les eux en me frottant le visage. Une seule chose me ferait tout plaquer, tout lâcher. Qu'il s'agisse du MSS ou du reste, d'Abel ou... Tout et tout le monde. C'était la seule chose dont je n'avais aucune assurance, aucune certitude.

J'ai entendu du bruit en bas et j'ai regardé l'heure. Le Chinois rentrait sûrement. je me suis levé pour fermer la porte.

"Eve, si je te dis viens avec moi. Je veux dire, maintenant. Tout de suite ou même demain au pire du pire. Tu lâcherais tout, on partirait. Toi et moi. Loin de Megalopolis, d'ici. J'ai une puce, on peut aller n'importe où."


Revenir en haut Aller en bas
Eve
avatar
Si je m'étais attendue à ça... Et pourtant, inconsciemment je le souhaitais plus que tout. Partir, loin de Mégalopolis, Libération, d'Abel que je ne voulais plus voir même en peinture après ce qu'il avait fait. Partir avec Garin tout simplement, un doux rêve impossible... Pourtant, j'ai marqué un temps d'hésitation.

- J'ai cru un instant que tu ne me le demanderais jamais... C'est ce que j'ai toujours voulu, aujourd'hui plus encore, mais...

Par ce qu'il y avait toujours un mais. J'ai grimacé en me redressant.

- Mon frère se lancera dans une chasse à l'homme, il dira que tout est de ta faute, que tu m'as forcée la main... Garin, je ne veux pas d'une vie où je dois fuir mon frère en plus de mes bourreaux, je dois déjà vivre cachée et je sais que tu ne le veux pas plus que moi...

Il avait une puce, lui était donc libre maintenant... J'ai soupiré doucement.

- J'ai besoin de toi... Ég elska þig svo mikið.


Revenir en haut Aller en bas
Garin DeLyons
avatar
J'ai grimacé en pinçant les lèvres.

"Je parle beaucoup de langues, beauté, mais pas celle-ci."

Dos contre la porte, j'ai repris.

"Ce n'est pas la première fois que je te le demande. Mais c'est la dernière, Eve. Je ne veux plus vivre caché, je ne veux plus fuir. Je veux juste partir et profiter de ma seconde chance d'avoir une vie normale."

On a frappé à ma porte et j'ai bloqué la poignée en la serrant dans ma main, utilisant mon pouvoir pour la renforcer. J'allais finir par m'effondrer à force.

"N'entre pas, j'suis à poil !"

Hésitation.

"C'est ton tour, c'est le bordel en bas."

"Ouais, j'arrive une minute ! Commence sans moi !" Et j'ai repris d'une même voix pressée, mais lus basse. "C'est maintenant ou jamais, Eve. J'ai juré que je reviendrai pour toi et j'ai tenu ma promesse. Je suis vivant. Maintenant, il va payer, et je ne veux pas que Annie ou toi soyez au milieu."


Revenir en haut Aller en bas
Eve
avatar
J'ai ri doucement lorsqu'il ne comprit pas ma déclaration.

J'ai ouvert la bouche pour lui répondre mais nous étions interrompu par... Je ne sais qui, je ne lui ai même pas demandé, j'ai simplement écouté...
Je ne pouvais tout bonnement pas choisir entre les deux hommes de ma vie. Abel a fait une chose impardonnable mais il restait mon frère, nous étions indissociables. Garin... Jamais je ne retrouverai ce que ressens pour lui chez un autre.

- Je me suis jurée de ne plus me mêler de vos différents. Je ne veux plus prendre parti, je...

J'ai secoué la tête, ma voix trahissait à nouveau mon trouble.

- Je ne suis pas celle qui t'apportera une vie normale.

Tuez-moi...


Revenir en haut Aller en bas
Garin DeLyons
avatar
Dos contre la porte, la main coincée sur la poignée, j'ai baissé la tête en fermant les yeux. Je ne pouvais que comprendre. Je n'étais pas d'accord avec son choix mais ça ne regardait que moi, après tout. Je suis resté silencieux un long moment.

"Je me souviens de ma vie avant et... Je veux une vie normale. Je suis pas un soldat. Je n'obéis pas aux ordres, je ne suis pas non plus un héros. Je veux juste vivre. Tu comprends ? Je... Je suis désolé, Eve..."

Garin, raccroche.

Le ton était froid et implacable. Bien sûr qu'il m'écoutait. Sauf que j'avais besoin de tout sauf de ça sur le moment.

"La ferme ! Est-ce que tu peux me foutre la paix DEUX minutes dans ta foutue vie ?!"

Silence.

"Ou au moins essayer d'avoir une vie normale."


Revenir en haut Aller en bas
Eve
avatar
Un long silence, un silence rompu par l'arrivée du Hummer de Jason, le bruit du moteur était caractéristique, et il n'y en avait peu qui passer dans le coin. Je me suis levée pour regarder par la fenêtre. Il me chercherait dans une minute à peine.
J'écoutais Garin qui fut lui aussi interrompu, j'ai froncé les sourcils lorsqu'il s'agaça, Jason descendait de son véhicule.

J'ai passé une mèche derrière mon oreille et changé le téléphone de côté. Doucement j'ai enchainé.

- Est ce qu'il ne resterait pas une place pour moi, même petite, dans cette vie normale?

Définitivement non, je n'étais pas prête à le laisser partir...

Eve ? T'es là?!

Notre temps se faisait court maintenant.


Revenir en haut Aller en bas
Garin DeLyons
avatar
Bon sang, que c'était dur. J'avais l'impression que le temps n'avançait pas et que, pourtant, nous n'en avions pas. Je réfléchissais à toute vitesse, j'en avais mal à la tête, je savais le Chinois derrière la porte à attendre. J'ai regardé le téléphone pour voir le numéro. Sérieusement, Eve ?

Fudge Abel.

"D'accord. Il faut que je te vois."

Ma main était toujours fusionnée dans la poignée de la porte, tant que je ne relâchais pas, je ne manquais pas de m'étaler par terre. Je n'étais absolument pas sûr de ma décision. En fait, je n'en prenais même pas. Je ne pouvais pas. Il faut croire que le Chinois m'avait un peu plus ramené à la réalité que je ne le pensais. Tout ça avait un goût de fumée dans ma bouche. Mais je devais la voir.

"Mais pas maintenant. Je te rappellerai. Je peux avoir confiance en toi ? Eve, j'ai besoin d'avoir confiance en toi."

Je n'étais plus sûr de rien. Je voulais pouvoir compter sur elle, mais... Ce n'était pas vraiment elle que je craignais. Plus les autres autour d'elle. D'accord, j'étais devenu parano à cause du Chinois aussi. Mais je devais la voir, quand même.


Revenir en haut Aller en bas
Eve
avatar
J'ai d'abord souri quand il accepta de me voir, les yeux fermés j'ai collé mon front contre la vitre, j'ai senti ma nuque se décrisper instantanément.

Eve?!

Jason me ramena à la réalité, je me suis précipitée vers la porte que j'ai entrouverte pour me faire entendre.

- J'arrive ! Sors-moi une bière !

J'espérais qu'il ne monte pas, j'espérais gagner de précieuses secondes. J'ai froncé les sourcils et parlé plus bas.

- Oui bien sûr, tu peux avoir confiance, on me fout plus ou moins la paix ici. Je serai discrète... Mais ne me laisse pas sans nouvelles trop longtemps.

J'ai marqué un temps.

- Garin... Je suis retournée chez moi, j'y suis chaque soir, mais probablement surveillée...


Revenir en haut Aller en bas
Garin DeLyons
avatar
J'ai acquiescé.

"Très bien. Dis à Annie que je ne lui en veux pas. Dis-lui que ce n'est pas grave, que tout va bien."


Revenir en haut Aller en bas
Eve
avatar
Si Garin voulait éveiller des soupçons sur nos contacts, il fallait dire qu'il s'y prenait parfaitement. Si je venais à passer ce message à Annie, je ne donnais pas longtemps à Abel pour qu'il vienne me tirer les vers du nez. Mais il fallait croire qu'il accordait plus facilement sa confiance à Annie.
En délivrant ce message, je compris maintenant qu'elle en savait beaucoup plus qu'elle ne l'avait laisser entendre. elle ne pourrait plus se défiler.

J'ai acquiescé à mon tour.

- Je le lui dirai... Prends soin de toi, Garin...

Notre conversation touchait à sa fin, je n'en avais pas du tout envie et l'avais bien fait sentir.


Revenir en haut Aller en bas
Garin DeLyons
avatar
J'ai acquiescé au bout d'un moment. J'aurais dû en dire des choses. J'aurais pu en dire. Mais j'ai fermé les yeux et j'ai fermé ma bouche.

"Toi aussi. Fais attention. Je viens très vite."

Et quand j'ai senti une pression contre la porte, j'ai raccroché en me reculant, emportant la poignée avec moi. Le Chinois s'est tenu face à moi, le regard sévère.


Revenir en haut Aller en bas
Eve
avatar
Je n'ai rien ajouté, et c'est à contre coeur que j'ai baissé mon portable. Après un soupir, j'ai effacé toutes traces, les sms, l'appel... Je devais maintenant attendre un signe de Garin.
J'ai fourré le téléphone dans ma poche en secouant la tête et suis descendue pieds nus rejoindre Jason.

- Eh ! Tape pas dans ma bière toi !

Et faire comme si rien était.



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
[CLOS] [Eve/Garin] Est-ce que ça reviendra ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Children of Lux Aeterna :: ZONES DE NON DROIT :: Correspondances-