2076. Côte est des Etats-Unis. Megalopolis est le centre névralgique d'une guerre géo-politique mondiale depuis qu'un attentat biologique en 2026 a divisé l'humanité en deux populations bien distinctes : ceux qui se battent pour le futur, et ceux qui font avec le présent.
NAVIGATION

Partagez | 
 

 [MISSION - Lizzie/Abel] Requiem for a dream

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Lizzie Scott
avatar
Parfois on pense pouvoir sortir aisément de ses travers, oublier ses mauvais penchants et c’est sans compter sur la pression sociale qui finalement a un poids plus que conséquent. Lizzie n’échappe pas à la règle en réalité et ses réseaux, ses contacts, du même bord qu’elle, ont souvent tendance à se rappeler les mauvais côtés, les vices et s’en servir. Bien sûr qu’elle n’est pas sotte et avoir fini au poste la dernière fois interrogée par un agent du FBI fort sympathique au demeurant lui avait fait se poser des questions sur elle, sur ses envies et besoins réels. Avait-elle besoin de la drogue ? Non c’était une certitude mais en avait-elle envie ? Oh que oui, elle aimait ces moments ou elle lâchait prise, elle ne jouait plus son rôle, n’était plus qu’une fille comme une autre qui s’offrait un trip.

Néanmoins elle était clean depuis sa mésaventure, et elle travaillait depuis lors, la majeure partie de ses journées elle les passait pour l’heure à compulser les archives à la bibliothèque principale de Megalopolis qui avait récupéré les archives de New York et de Philadelphia. C’était un puits sans fond de connaissance et elle travaillait sur l’évolution de la ville, comment elle s’était créée, étudiait les relevés de cadastre, comment Autumn avait tout détruit, chamboulé et été force de changement en fin de compte.

Ses distractions étaient rares, hormis quelques verres pris avec Jeremiah de temps à autre, des soirées à discuter avec lui. Il était clairement ce qui s’approchait le plus d’un ami maintenant, est-ce que cela lui convenait ? Pour le moment elle s’en satisfaisait mais avait du mal, elle n’avait jamais tissé de vrais liens d’amitié, tout avait toujours été dans le paraître.

Alors qu’elle travaillait, elle reçu un mail sur un des comptes qu’elle n’avait pas utilisé depuis un moment forcément, celui de ses soirées particulières. En soit elle aurait pu vouloir refuser l’invitation, elle était tentée forcément et avait peur en même temps de céder à la tentation mais pour le coup elle décida qu’elle devait s’y rendre, parce que cette came dont lui parlait son contact c’était surement ce dont elle avait pris connaissance dernièrement.

Et elle réalisait que cela pouvait servir ses intérêts, enfin ceux de la cause qu’elle avait finalement embrassé sans le réaliser, elle devait montrer au monde par sa thèse ou d’autres moyens que les positifs n’étaient que des enfants et qu’on devait les contrôler, les canaliser justement pour éviter de revivre des débordements comme en janvier. Sa rencontre avec Sherwill l’avait conforté dans cette idée la clairement et la découverte deux jours après d’une radio pirate avait fini de la convaincre.


Salut Buck
Je ne peux refuser une telle invitation tu t’en doutes. Envoie moi donc le clé pour ce sésame que je puisse aller découvrir un monde empli de merveille.
Alice.


Dans la journée elle reçut son passe et elle savait donc ou aller et quand pour en apprendre plus.


Revenir en haut Aller en bas
Lizzie Scott
avatar
[21 juin 2075]

Le thème de la soirée ou elle avait été conviée dans un des club de renom de la Ville Haute, "Le Paradise Land" était on ne peut plus banal en fin de compte, c'était une soirée de solstice, une fête dédiée à l'arrivée de l'été.

Il restait donc à la teufeuse à se préparer pour se montrer à la hauteur de la soirée, à son standing et surtout pour en savoir plus sur la dite drogue et en apprendre plus sur ses effets.

L'après midi fut donc consacré comme il se devait à des séances qui exécraient les hommes en général, esthéticienne, coiffeuse, masseuse et manucure bien entendu. Paraître élégante même en semblant décontracté était tout un art dans lequel la jeune femme excellait.



Elle avait attendu qu'il soit minuit pour faire son entrée dans la boîte, hélas c'était l'heure ou la foule s'amassait en bas attendant de passer et les physionomistes et les invitations et les contrôles divers et variés. Elle observait ceux qui comme elle espéraient entrer ce soir.


Revenir en haut Aller en bas
Abel Henoch
avatar
Le message transmis par Marlene avait tiré un froncement de sourcils à Abel. Ce contact n’était pas n’importe qui, même si Jericho n’en avait jamais parlé. A dire vrai, Abel avait toujours fait confiance au metamorphe pour gérer ses contacts, et n’y avait jamais mis le nez : la confidentialité des sources n’étaient pas un vain mot, dans le renseignement, et Liberation vivait de cela. Abel tenait donc pour acquis que lorsque Jericho parlait de ses sources, elles étaient fiables et leurs informations, vérifiées.

Quoi qu’il en soit, le message qu’ils avaient reçu n’était pas anodin. La source connaissait Jericho, savait ce qui lui était arrivé, ca ne faisait pas l’ombre d’un doute. Non que ca ait une réelle importance en soit, mais ca placait ce Six dans la catégorie du sérieux. Trop pour laisser Marlene gérer elle-même l’information et éliminer cette menace envers les Positifs. Que ce soit un autre Positif qui se chargeait de la vente rendait Abel malade, d’autant que ca allait les obliger à agir contre un Positif, ce qu’il exécrait. Mais lorsqu’un Positif se comportait en danger pour les autres Positifs, il ne pouvait pas rester sans rien faire.

Restait à trouver un moyen d’entrer en Ville Haute… Sa meilleure chance était encore une puce temporaire. Liberation avait quelques contacts pour s’en procurer une. Restait à savoir s’ils arriveraient à le fournir rapidement - si toutefois ils étaient encore en activité. Sinon… Il lui faudrait utiliser des moyens détournés… Au risque d’attirer l’attention plus rapidement.

Les fournisseurs de Liberation sont les plus forts:
 

Tyler avait juré ses grands dieux qu’il ne pourrait pas avoir de nouvelles puces avant une bonne quinzaine de jours. Trop long pour Abel. Il décida donc de prendre le risque de passer par un des passages clandestins dont Liberation avait la primeur, en croisant les doigts pour échapper à tout contrôle inopiné.

Autre point faible de la mission ? Il allait devoir se rendre dans une boite de nuit. Un lieu public, bondé, où sans nul doute son sérieux dénoterait. Levy aurait été nettement plus indiqué pour se fondre dans la masse, mais le laisser s’y rendre seul était exclu : Abel ne lui faisait pas encore assez confiance pour cela, du fait de son recrutement… peu banal.
Il n’y avait pas le choix, Abel allait devoir se faire violence. Et se fondre dans la foule normale. Heureusement, il avait été formé pour cela… Il avait opté pour un jean foncé et un t-shirt d’une marque à la mode sous un gilet qui donnait une touche d’élégance à l’ancienne. Et avait pris un soin particulier à sa coiffure.


Son passage en Ville Haute s’était fait sans encombre et il s’était présenté à l’entrée de la boite. Un peu tendu dans un premier temps, il se rasséréna en constatant que, par extraordinaire, les videurs ne scannaient pas les puces. Un principe de confiance qui étonna notre leader, mais dont il ne lui vint pas à l’idée de se plaindre.
Affichant une décontraction de façade, il observait lui aussi la file de clients, guettant d’éventuels flics en civil, des fauteurs de trouble… n’importe quoi qui pourrait le gêner dans la mission qu’il s’était donnée. La plupart des clients étant venue en groupe et discutaient avec excitation, la jeune femme seule qui observait elle aussi les gens attira son attention. Il nota rapidement sa présence avant de passer à autre chose pour qu’elle ne le remarque pas - si toutefois elle était là pour autre chose que la qualité relative de la musique - et passa le vigile avec un sourire de bellâtre avant de déboucher dans la salle principale.

Retrouver le Rêveur n’allait pas être une mince affaire… Un mot de passe était une chose, le donner à la bonne personne en était une autre.


No profit ever came
without costing another man
everything.
Revenir en haut Aller en bas
Butterfly Effect
avatar
Le membre 'Abel Henoch' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Quitte ou double' :


Revenir en haut Aller en bas
Lizzie Scott
avatar
Enfin c’était son tour, la jeune femme n’avait pas vu qu’on l’observait un infime instant, c’était le jeu dans ce genre d’endroit. Le vigile observa son invitation et ne testa pas sa puce ce qui ne manqua pas de la surprendre car une soirée en ville haute sans test c’était courir le risque que quelque chose tourne mal. Chat échaudé craint l’eau chaude dit on et la jeune femme avait bien compris la leçon.

Quand elle vit la porte s’ouvrir (après qu’Abel ne fut passé en l’occurrence) elle glissa à l’oreille du videur

- Je suis étonnée que vous ne controliez pas les puces, n’importe qui ou presque pourrait entrer, trouver un papier est chose aisé, une puce en est une autre.

Son élocution, son applomb, l’homme ne remit pas un seul instant sa légitimité mais néanmoins il répondit.

- Je l’ai dit au patron mais il voulait soirée différente ce soir ma demoiselle. J’en suis le premier navré on risque d’avoir des ennuis. Si vous avez le moindre soucis n’hésitez à faire demander Patrick O’Riley au bar.

Elle esquissa un magnifique sourire et répondit qu’elle était ravie de voir qu’il y avait des gens avec les pieds bien sur terre. Derrière elle, certains râlaient, mais elle n’en avait « Cure » !

Une fois entrée dans la boîte sélect elle prit le temps d'observer la salle d'un oeil de connaisseuse. Rapidement et par réflexe elle chercha les issues de secours, oui c'est le genre de détail qui servait parfois quand on ne voulait pas être ennuyé par des flics qui se croyaient discrets et qui bloquaient de manière nonchalante l'accès à la sortie.

Le bar était sur la partie centrale de la pièce qui était immense et qui ressemblait à une île paradisiaque pour le coup. Cocotiers,sable au sol, quelques transats, la déco avait de quoi surprendre. Les gogos danceurs et danceuses étaient vêtus de simples maillots de bain minimalistes ce qui en soit ne changeait pas beaucoup de leurs tenues habituelles.

Deux grands escaliers encadraient la pièce et montaient à l'étage d'ou des lumières fusaient et ou la musique rythmait la lumière. Pas d'alcôve visible depuis l'entrée, ni de grands couloirs, seuls le vestiaire et les toilettes "semblaient accessibles".

Cela signifiait donc que les salles et parties privées devaient être accessibles depuis l'étage mais elle connaissait la règle, on ne rencontrait pas les dealers d'un claquement de doigt, il fallait d'abord montrer patte blanche, carte de crédit gonflée à bloc et obtenir l'attention de ceux qui croisaient pratiquement tout le monde, les barmans.

Aussi d'un pas nonchalant elle gagna le bar déjà bien pris d'assaut et se faufila entre deux groupes de jeunes qui parlaient fort pour s'entendre.

- Un golden dream s'il vous plait.

Chieuse européenne en vue:
 

Si réussite:

La jeune femme félicite le barman.

- Vous êtes le premier barman que je croise en ville qui connaisse les cocktails du Vieux Continent. Ma préférence va pour le Cointreau, j'aime le côté amer orangé que cela donne au mélange.

- Ma demoiselle est une fine connaisseuse visiblement, c'est rare aussi.

Un clin d'oeil presque discret et elle ajoute.

- Que voulez vous le savoir vivre ne s'improvise pas.

Et la conversation est bien entamée et bien partie avec le barman, un homme d'une trentaine d'année, sûr de lui, qui maîtrise son job visiblement et l'art de suivre une conversation avec la clientèle complexe du lieu.

Si échec :

La jeune fille fait mine de soupirer mais ne se plaint pas ouvertement du service déplorable, elle pensait que l'endroit était d'un haut standing et le fait bien sentir, elle n'est pas la première des péquenaude du coin.

Le barman soupire et ajouta.

- Que puis-je vous servir en ce cas pour me faire pardonner notre négligence?

- Eh bien si je ne peux avoir un golden... je me contenterai d'un sweet dream.

Oups I did it again:
 


Revenir en haut Aller en bas
Butterfly Effect
avatar
Le membre 'Lizzie Scott' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Quitte ou double' :


--------------------------------

#2 'Quitte ou double' :


Revenir en haut Aller en bas
Abel Henoch
avatar
Avec la sirène d’alarme prête à retentir du fait de son absence de puce, il déambulait dans la salle principale de la boite de nuit. Si Lizzie avait jeté son dévolu sur le barman pour mettre la main sur le dealer, lui visait plutôt une riche fêtarde. Les traditionnelles bimbos en mal d’aventures n’hésitaient pas à tester les derniers jouets des petits chimistes. C’est donc dans un rôle de parfait piège à gonzesses qu’il patrouillait.

Pour qui le connaissait, le voir agir de la sorte aurait eu de quoi étonner. Pourtant, ce genre d’inflitration faisait partie de sa formation. Le MSS visant des opérations sur le territoire américain, il avait veillé à ce que ses agents puissent se fondre dans le paysage. La subtilité avait été de dissocier l’être et le paraitre, ce que l’organisation chinoise avait fini par réussir : sous une apparente frivolité, ses agents restaient des machines à tuer sans scrupule, prêts à tout pour accomplir la mission. Abel ne faisait pas exception. Ainsi pour tout les gens présents ce soir là, il avait tout du beau gosse sniper de belles plantes. Et à en juger par les multiples regards qui se tournaient sur lui - dans une parfaite indifférence du principal intéressé - le MSS avait bien travaillé.

Restait à trouver la bonne cible...

Target acquired:
 

Il avait éliminé quelques possibilités et avait finalement repéré une jeune femme entourée d’un groupe d’amies qui n’aurait sans doute pas résisté bien longtemps à un sourire et un verre. Il était d’ailleurs sur le point de les aborder quand une silhouette floue lui passa devant, coupant son élan.

En fait, il eut d’abord conscience d’une paire de bras entourant son cou, d’un poids - pas excessif mais néanmoins pas négligeable - pesant sur sa nuque et une haleine aussi chargée qu’une cuve de whisky.
« Toi, je sens que tu as envie de passer la soirée de ta vie-han ! » minauda une voix déja bien altérée par l’alcool. Il était pourtant encore tôt...

Un peu contrarié, il balaya la jeune femme du regard et jaugea rapidement son intérêt - inexistant : maquillage, parfum, allure générale, tout dénotait la fille qui n’avait aucun contact intéressant, clairement mid-class de la Ville Haute. Il tenta de s’en défaire avec tout le charme qu’il avait appris, commencant par un sourire ravageur.
« Peut-être bien oui… » Il posa les mains sur les avant-bras de la jeune femme pour tenter de se défaire de son étreinte. « Si tu allait nous chercher un verre ? » lui dit-il sur un ton chaud, destiné à la faire fléchir.

Voix de velour et sourire bogoss, elles craquent toutes:
 

Malgré ses efforts - un peu comiques, car il se retrouva à se tortiller comme un ver - il ne réussit pas à échapper totalement à la jeune femme. Impuissant, il la vit chiper un verre sur un plateau et le lui tendre avec un sourire mutin.
« Han tu vois… Même pas besoin de se déplacer, on est livrés à domicile ! » Elle lui lanca un regard incendiaire en montant le verre à hauteur de ses yeux. « On partage ? » Très fière de sa connerie.

Abel ravala une remarque désobligeante. Il ne pouvait pas vraiment la rejeter trop brusquement sans risquer un esclandre. Et à la voir, le risque était majeur. Il allait bien réussir à s’en débarrasser sans heurt, non ?!


No profit ever came
without costing another man
everything.
Revenir en haut Aller en bas
Butterfly Effect
avatar
Le membre 'Abel Henoch' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Quitte ou double' :


Revenir en haut Aller en bas
Abel Henoch
avatar
Parce que je suis un boulet et que j'ai oublié le deuxieme lancé...


No profit ever came
without costing another man
everything.
Revenir en haut Aller en bas
Butterfly Effect
avatar
Le membre 'Abel Henoch' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Quitte ou double' :


Revenir en haut Aller en bas
Lizzie Scott
avatar
Lizzie ne savait pas trop comment la danse, visiblement on ne rentrait pas en contact simplement avec le rêveur sinon pourquoi mettre tout ce cérémoniel en place, non il devait avoir un réseau, des observateurs et n'accepter de répondre aux requêtes qui pouvaient lui sembler digne d'intérêt.

La jeune femme continuait donc de deviser sereinement sans aucune pression avec le barman, rapidement on l'aborda, elle déclina poliment les invitations, pour l'heure il n'était pas question de se disperser d'aucune manière que ce soit.

Après le golden dream elle avait donné carte libre au barman pour la surprendre et c'est ce qu'il fit en sortant un coktail dont elle ne connaissait même pas lenom "adios motherfucker" cela eut le mérite de la faire rire et quand elle le vit elle en apprécia la couleur douce et par contre ce fut un choc pour les papilles, c'était douc, fruité mais extrêmement fort en alcool.

- Vous n'avez pas menti, c'est détonnant comme mélange.

Elle fit mine d'observer la salle un moment, l'ambiance, mais surtout les gens et leurs réactions.

oeil de lynx?:
 

Rien personne de passionnant en apparence du moins. La jeune femme soupira et avisant le barman exprima son profond désarroi.

- Je m'attendais tout de même à plus d'ambiance, c'est une boîte de nuit lambda dirait-on.Enfin. Puis-je vous demander de garder ma pochette et de veiller sur mon cocktail le temps que j'aille prendre la température de la piste de danse?

Cela étant dit dans un magnifique battement de cils auquel le barman se résista pas.

- Allez y je vous range ça et je surveille le cocktail, n'oubliez pas de revenir.

Parce que cela arrivait souvent . Il prit la pochette et ouvrit un tiroir sous son comptoir ou il la glissa et déplaça le verre du côté de son espace de travail. Le bar était vaste, ils étaient trois derrière et chacun avait son espace, on n'empiétait pas sur les autres.

Cela étant fait Lizzie gagna donc la piste de danse pour s'immerger dans la fête, se fondre dans la masse,onduler comme toutes les femmes présentent, jouer le jeu de la séduction en somme. Mais surtout elle observait les gens, leurs regards, des gens "absents" pourraient indiqué qu'ils venaient de prendre de la drogue.


Revenir en haut Aller en bas
Butterfly Effect
avatar
Le membre 'Lizzie Scott' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Quitte ou double' :


Revenir en haut Aller en bas
Abel Henoch
avatar
Puisqu'elle était là, autant en profiter. Au milieu de la piste de danse, Abel est l'un des rares à sembler "extra-lucide". Il n'a pas bu, pas pris de drogue et son air peu avenant le fait passer plus pour un videur de boîte qu'un véritable danseur émérite, capitaine de la chaloupe de séduction. Elle a tout de même l'air plutôt bien écorchée, qui sait. Quant à passer la soirée de sa vie… Peut-être qu'elle en sait plus qu'elle ne veut le montrer, une sorte de test ?

Il coula une main sur les reins de la jeune femme qui se sentit tout à coup bien chaude et ronronnante avec des yeux imbibés face au sourire qu'il lui offrait. Il se rapprocha de son visage et la dévisagea avec un vif intérêt extérieur. Vu de l'intérieur, il eut plutôt envie de vomir tant son parfum, mêlé à l'alcool, lui pétait le cartilage des narines. Il la rapprocha de lui et lui glissa à l'oreille :

"Hey, tu sais ce que j'aimerais pour passer la soirée de ma vie ? Quelque chose de plus… Fort." Il joignit le geste à la parole en resserrant sa main sur ses reins pour la coller à lui. Son regard hypnotisant la submerge et pour le coup, elle n'ose plus l'ouvrir. C'est une chose de harponner les mecs à l'aveuglette, c'en est une autre lorsqu'ils deviennent… Entreprenants. "Tu n'aurais pas quelque chose pour voir les étoiles ? J'ai envie de planer un peu."

Même pas besoin d'un esclandre, mais amorcée comme elle était, elle le repoussa un peu violemment des deux mains sur le torse, forçant à Abel à faire de son mieux pour masquer le sourire convenant sur ses lèvres.

"Chuis pas celle que tu crois, les junkies, c'est en Ville Basse, péteux !"

Et elle se faufila à nouveau dans la foule. Abel put laisser libre court à ses lèvres d'afficher son sourire satisfait, encore que bien sombre compte tenu du fait qu'il n'a... Toujours rien.

#1
SUCCÈS SUCCÈS: Derrière ses faux airs, c'est une fille avant tout du genre à tout toucher, tout essayer. Ne jamais sous estimer les blondes. Et elle a compris le message. Elle sait effectivement que Le Rêveur est là et lui désigne une salle au fond, cachée par un rideau avec deux gorilles devant. Elle ne lui donne pas le mot de passe mais… Il l'a déjà, de toute façon.
SUCCÈS ÉCHEC : Même si elle sait le Rêveur ici, elle ne l'a pas vu encore, mais clairement, la piste de danse, ce n'est pas son terrain de jeu.
ÉCHEC SUCCÈS : Non elle ne sait rien et puisqu'il en parle, elle est pas complètement stupide. Sûrement pas non ! Picoler, c'est une chose ! Le reste non. Elle lui grimace au nez et s'en va.
ÉCHEC ÉCHEC : Non, la fille est une vraie greluche qui a la gueule grande ouverte à faire semblant d'être saoule, un appel au viol répugnant, mais qui doit être bien malheureuse dans sa vie.

#2 Si SUCCÈS SUCCÈS :
SUCCÈS : Il est là pour affaires. Elle le laisse tranquille.
ÉCHEC : Attends, elle aussi elle en veut, mais elle a pas le mot de passe ! Et si Abel l'avait ? Elle le suit.

#2 Si SUCCÈS ÉCHEC :
SUCCÈS : A fouiller la salle du regard, Abel finit par voir la pièce cachée en se rendant du côté des toilettes.
ÉCHEC : Trop de monde, il ne voit rien et percute une jeune femme brune aux grands yeux bleus, Lizzie.


#2 Si ÉCHEC ÉCHEC :
SUCCÈS : Picoler, c'est une chose ! Le reste non. Elle lui grimace au nez et s'en va.
ÉCHEC : Elle aussi, elle aimerait bien planer.


No profit ever came
without costing another man
everything.
Revenir en haut Aller en bas
Butterfly Effect
avatar
Le membre 'Abel Henoch' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Quitte ou double' :


--------------------------------

#2 'Quitte ou double' :


Revenir en haut Aller en bas
Lizzie Scott
avatar
Pour le moment la musique était assez calme mais plutôt dansante, enjouée, pas encore d'air psychédélique ou propice aux envolées et délires. Néanmoins la jeune femme connaissait ce monde, ce milieu, c'était le sien, elle était un petit poisson dans une mare pleine de poissons à ferrer.

Elle se mit donc à danser, onduler, doucement, lentement, presque en décalage avec la musique, c'était un art finalement que d'arriver à avoir un demi temps de retard sur tous, un exercice mental pour ne pas succomber au rythme réel et s'y fondre mais elle aimait jouer avec son mental.

Elle était plutôt mignonne, savait aguicher et elle collait tellement avec le lieu que plusieurs regards s'étaient glissés le long de son corps, observant les ondulations de ses hanches, les gestes délicats de ses mains et de ses doigts, faisant presque des arabesques visibles dans l'air. Elle semblait seule dans son univers, perdue au milieu de tous, une proie tellement facile pour les requins avides.

Dé 1: Lizzie a l'attention de 1mec, c'est pas la panacée

Les regards ont beau couler sur elle, un seul semble réellement prêt à l'approcher, c'est toujours mieux que rien non? Alors sans faire mine que cela soit volontaire elle se déplace au gré de ses mouvements, sa tête se balançant deci dela, comme si elle vivait intensément la musique. Elle se dit d'ailleurs, qu'une petit pilule l'aiderait surement pour le coup.

Dé 2:
Succès: entreprenant
Echec : réservé

Le jeune homme est finalement près d'elle, elle sourit et tente de lancer la conversation mais nulle réponse ne se fait entendre ou du moins rien qui soit vraiment compréhensible dans une boîte de nuit.
Il ne tente pas le moindre rapprochement ce qui en soit ne l'arrange pas.

Dé 3 si Succès Dé 2:
Succès: elle force le dialogue
Echec: si elle veut des infos faudra être "gentille"


Dé 4 si Echec Dé 2:
Succès: elle use de ses charmes et attire son attention
Echec: il est trop timide ou alors sa copine est pas loin

Soit elle doit donc donner plus, c'est elle qui prend l'initiative et danse jusqu'à se coller au dit jeune dandy d'une trentaine d'année. Il est de son monde, c'est écrit sur sa tête mais peut-être a-t-il peur de tomber sur une greluche voulant abuser de ses largesses?

- C'est une idée ou je te fais peur?

- Non pas vraiment.

- J'ai pas l'habitude qu'on se montre aussi distant j'avoue.

- Je mais non.

Il est mal à l'aise, tant mieux, autant en abuser, elle se rapproche, l'effleure et au détour d'une virevolte sur elle même murmure.

- Elizabeth et toi beau gosse?

- Andrew, Andrew MacField comme l'entreprise de super bétons de Seattle. T'es nouvelle en ville?


La bonne blague, il donnait son pedigree, c'était probablement pas gagné pour le décoincer mais qui sait...

Sans se départir de son sourire elle répond avec l'innocence d'un ange tombé du ciel.

- Oui et je m'y ennuie énormément...

Avant de se coller à lui pour mieux suivre le rythme de la musique qui vient de changer, c'est bon elle a son attention la plus totale !


Revenir en haut Aller en bas
Butterfly Effect
avatar
Le membre 'Lizzie Scott' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Dé de 6' : 1

--------------------------------

#2 'Quitte ou double' :


--------------------------------

#3 'Quitte ou double' :


--------------------------------

#4 'Quitte ou double' :


Revenir en haut Aller en bas
Abel Henoch
avatar
[Bon, on va pas tourner en rond des plombes, comme dit, mon ordre de mission était pas clair, j'avais imaginé que les deux savaient très bien où aller, pas qu'ils mettraient autant de temps à chercher, donc, pas de dés.]

Abel aperçut enfin la salle close au fond, un rideau pourpre tiré sur une arcade bien gardée par deux gorilles. Il n'a plus qu'à leur donner le mot de passe pour entrer et découvrir de quoi il retourne de ces petites pilules. Il songea à les essayer, une seconde, une fraction de seconde, car il aimait savoir de quoi il parlait. Pour autant, cette pensée fugace s'échappa de son esprit aussitôt. Non, il ne toucherait pas ces trucs.

Alors qu'il réfléchissait à tout ça, il ne vit pas la petite serveuse avec son plateau et la collision fut brutale. Les verres s'éclatèrent au sol après s'être vidés sur Abel et celui-ci manqua de perdre son équilibre en écrasant le pied d'un homme dans son dos, son coude allant également embrasser le menton du co-pilote de Lizzie. Il se retourna et leva les mains pour marmonner des excuses peu sincères.

SUCCÈS : Le jeune homme ne dit rien, c'est pas grave, et Abel peut repartir où il allait
ÉCHEC : Le type s'énerve et pourrait éventuellement ralentir Abel

[Finalement, j'ai trouvé de quoi mettre un dé]


No profit ever came
without costing another man
everything.
Revenir en haut Aller en bas
Butterfly Effect
avatar
Le membre 'Abel Henoch' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Quitte ou double' :


Revenir en haut Aller en bas
Lizzie Scott
avatar
Alors que Lizzie commençait réellement à se demander comment se sortir de ce statut quo, un homme par malchance pour son cavalier fit se renverser un plateau sur lui. Ce nul levait déjà les mains en signe pour signifier que ce n'était pas grave, c'était une occasion en or de se débarrasser de lui non?

Parce qu'à ce moment là, par le biais d'un rideau soulevé Lizzie avait repéré une salle cachée et deux gorilles devant, cela devait donc être le précieux Sésame qu'elle recherchait non?

Dans le brouhaha de la musique alors que son cavalier voulait reprendre elle se recula presque horrifiée.

- Allons allons on a le temps, va donc enlever l'alcool de ta chemise.


Car oui chance il en avait reçu moins qu'Abel mais quand même et surtout, il venait de se prendre deux mauvais coups. Cela étant dit, souriant de toutes ses dents elle passa à côté d'Abel une fois son cavalier parti et lui adressa un clin d'oeil.

- Vous n'imaginez pas combien votre maladresse me libère d'un poids.

Cela étant dit, dansant, bougeant au gré de la musique, elle se déplaça vers le fond de la salle non sans avoir fait un arrêt au bar pour reprendre sa pochette et son cocktail avant d'aller soulever le rideau et de se présenter aux deux gorilles qui respiraient l'amabilité forcément.

Cela étant dit , cocktail aux lèvres elle but une gorgée avant de dire vu qu'aucun des deux ne semblait vouloir engager la conversation.

- Je viens voir le Rêveur, je cherche un peu de courage.


Le gorille sans mot dire se tourne vers la porte derrière lui, sort une clé digitale et ouvre la porte. Derrière un escalier? Oui oui un escalier qui descend.

Lizzie entre dans l'escalier et a l'impression de se retrouver un peu prise au piège alors que la porte se referme derrière elle.

Panic or not?:
 

Lizzie descend donc et arrive devant un rideau de velours épais qu'elle soulève pour arriver dans une vaste pièce qui pourrait ressembler à ce qu'étaient les anciennes fumeries d'opium. Sauf que la nulle fumée ne s'élève de narguilé mais de quelques fumoirs des vapeurs d'encens rendent l'ambiance lourde.

Des canapés, des fauteuils, des gens vautrés, qui se dandinent, d'autres debouts qui dansent ailleurs, nul doute c'est le bon endroit. Reste à trouver le Reveur.


Revenir en haut Aller en bas
Butterfly Effect
avatar
Le membre 'Lizzie Scott' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Quitte ou double' :


Revenir en haut Aller en bas
Abel Henoch
avatar
Ce ne fut qu'un bougonnement qui s'échappa de ses lèvres.

"De rien."

Sa maladresse ? Celle de la serveuse sur son passage, oui, surtout. Une de celles à qui l'on a pas appris à marcher droit ni à tenir un plateau à l'horizontal sur sa tête. Pourquoi l'on apprenait ça qu'à des gamins terrifiés par une bande de bridés constipés à qui le succès soudain et inattendu est monté à la caboche aussi rapidement que la propagation de Yu, à les enivrer comme une ligne de Tequila paf cul sec...

Ceci étant tourné sept fois autour de sa langue, Abel put se contrôler et ne pas répondre à la jeune femme de son ton acerbe qui en faisait une légende dans son antre terroriste. Mais c'est autant de temps qu'il resta de marbre avant de s'apercevoir... Qu'elle prenait la même direction que lui. Positive ? Négative ? Suicidaire ? Il la vit entrer avec facilité et en déduit qu'elle possédait le même mot de passe que lui. En tout cas, il espérait qu'on ne lui ait pas filé le mauvais, qui que fut ce Six dont il ignorait tout alors qu'il le découvrait aussi subitement.

Abel scruta les alentours, cherchant un regard qui croiserait le sien avec curiosité ou suspicion. On n'est jamais trop prudent. Jamais.

SUCCES : Tout le monde s'en fout d'Abel... Tout le monde.
ECHEC : Quelqu'un le surveille, il passe de bras en bras, il regarde partout, c'est suspicieux, mais on se contente de l'observer, des fois qu'il cause des problèmes, sait-on jamais, on n'est jamais trop prudent !

Avec le mot de passe, il franchit le passage du gorille et souleva lentement le rideau à la recherche de Lizzie. Il ne souhaitait pas se faire remarquer tout de suite et passer pour un stalker.

SUCCES SUCCES : Le Rêveur n'est pas difficile à trouver, il est le plus "beau" et le "moins" occupé au fond de la pièce, assis sur un canapé à regarder quelqu'un se prendre la Rave du siècle, un demi sourire en coin. A côté de lui : un bonhomme compte une liasse de billets.
SUCCES ECHEC : Le Rêveur est au fond mais bien encadré, visiblement, on ne l'approche pas comme ça...
ECHEC SUCCES : Le Rêveur n'est pas là, tout de suite, mais une sulfureuse bonne femme, deux mêmes, une pour Lizzie et une pour Abel, viennent leur proposer mille et un calumets de la paix. Ce n'est pas ce qu'ils viennent chercher, mais au moins, ils sont sur place
ECHEC ECHEC : Si ça se trouve, le Rêveur n'existe même pas, ou alors, comme Liberation, ce n'est qu'un vaste symbole et toutes ces personnes sont le Rêveur, reste à savoir lequel détient la pilule magique qu'il cherche.

Très vite, Abel sentit une main remonter sur son torse et il baissa les yeux avant de suivre le bras jusqu'à l'épaule d'une jolie blonde aux lèvres rosées, au teint halé et aux grands yeux bleus que la passion illuminait. De son expertise, il sut que celle-ci n'était pas endormie par les affres de la drogue. Il se surprit même à apprécier le joli sourire.

"Sur sept ciels, lequel voudrais-tu connaître, beau brun ?" Elle le détailla de haut en bas avant qu'il n'ait de quoi répondre. "Tu n'as pas chaud, comme ça ?"


No profit ever came
without costing another man
everything.
Revenir en haut Aller en bas
Butterfly Effect
avatar
Le membre 'Abel Henoch' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Quitte ou double' :


--------------------------------

#2 'Quitte ou double' :


Revenir en haut Aller en bas
Lizzie Scott
avatar
[HJ] un mois passé pour répondre j'ai honte sad

Lizzie était donc enfin dans l'endroit dédiée aux mille plaisirs et rapidement alors qu'elle parcourait la salle du regard cherchant celui qui pourrait être le grand manitou des lieux. Elle avait fini par se retourner pour voir arriver l'homme qu'elle n'avait que brièvement aperçu et croisé en haut, tiens donc lui aussi venait la? Il avait pourtant l'air clean et pas du genre à s'amuser de prime abord, comme quoi on pouvait parfois se trouver sur les gens quand on s'amusait à les juger d'un bref regard.

Elle n'eut guère à attendre longtemps et fut entreprise par une jeune femme fort avenante et acorte, si elle pouvait parfois s'être amusée avec des femmes, ce n'était pas sa tasse de thé finalement, elle avait essayé histoire de se faire sa propre opinion mais il manquait à son gout du craquant et du viril à une relation entre femmes.

Jouant le jeu néanmoins, elle caressa la nuque de celle qui venait lui proposer monts et merveilles et répondit avec un sourire enjôleur.

- Tout ce qui pourrait me donner du courage vois tu. J'en cherche désespérement dans ce monde si terriblement pragmatique et dur pour les femmes comme nous.

Chance es tu la?:
 

La chance sourit enfin à la jeune femme, on lui désigne celui qu'elle cherche, au moins ne va-t-elle pas perdre de son précieux temps. Elle s'approche plus avant de la pulpeuse femme et l'embrasse afin de la remercier pour son renseignement.

Autant jouer le jeu à fond avant de retrouver son sérieux et se diriger non pas d'un pas décidé vers le Reveur mais plutôt d'une démarche plutôt chaloupée.

Arrivée à la hauteur de l'homme qui ne fait en rien rêver de prime abord, plutôt banal, la trentaine, un léger embonpoint mais avec une assurance démesurée, il est le Roi en sa demeure ici. Aussi se pliant au jeu, Lizzie, s'avance et s'incline, exécutant une de ces désuètes révérences protocolaires dont seuls les nobles ont encore le secret avant de se relever minaudant.

- Je commençais à désespérer de pouvoir enfin vous trouver. Mes nuits sont tellement tristes et froides, je cherche réconfort et courage et l'on m'a tant vanté vos louanges doux Rêveur que je n'avais d'autre hâte de vous rencontrer enfin.

L'homme l'observe, la juge littéralement sur pièce et sourit, c'est presque malsain, il dégouline de pédance et de nombreuses autres choses peu catholiques.

- Viens t'asseoir on va parler tous les deux mais arrête les grandes phrases ça donne mal au crâne, t'es jolie contente toi de ça.

Le lourdingue primaire, elle était mal barrée elle qui aimait la subtilité et l'intelligence par dessus tout.


Revenir en haut Aller en bas
Butterfly Effect
avatar
Le membre 'Lizzie Scott' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Quitte ou double' :


Revenir en haut Aller en bas
Abel Henoch
avatar
Il croisa son regard mais ne cilla pas. Ils ne devaient sûrement pas être les seuls à venir dans cet endroit et à... "se croiser". La jeune femme connaissait son jeu et Abel ne put s'empêcher de hausser les sourcils en la voyant "négocier". Il devait lui offrir ça : elle était douée, et il appréciait. Pas tellement parce que Lizzie était jolie, mais parce qu'elle lui inspira une certaine... Intelligence et subtilité. Ironique s'il en était, à défaut d'être subtil, il était au moins malin. Sauf quand il s'agissait de femme. Et celle qui cherchait on ne sait quel micro sur son torse à l'aide d'une main ferme lui fit serrer les dents.

"Tu m'as pourtant pas l'air de quelqu'un qui a besoin d'aide pour trouver son courage, si ?"

Ces petits jeux, contrairement à Lizzie, lui tapaient sur le système et Abel dut faire appel à ses ressources inestimables de patience pour ne pas flanquer l'hôtesse contre un mur, un couteau sous la gorge et lui ordonner de déguerpir. Un jour, peut-être, travaillerait-il à ses petits problèmes de violence. Un jour de pleine lune bleue quand les loups hurlent, allez savoir... Quand bien même son regard noir était impénétrable, la jeune femme ne s'en offusqua pas. Elle sourit même. Ah les hommes réticents devaient sûrement plus l'attirer que les gentils garçons de la Médiane.

"Allons, détends-toi, tu es tout raide."

Elle lui mordit l'oreille et Abel serra le poing. Il était à deux doigts de lui attraper le cou quand elle lui glissa :

"Ne le faisons pas attendre..."

SUCCÈS : L'hôtesse l'accompagne.
ÉCHEC : Une seule personne à la fois, il devra attendre son tour.

Elle lui prit la main et le tira avec elle avant de le présenter comme le nouveau garde du corps joujou du Rêveur. Le genre qui se déclenche au mot "guerrier" et qui vous nettoie une pièce en clignant des yeux.

"Je crois que quelqu'un ici est curieux..."

Abel s'immobilisa aux côtés de Lizzie mais ne lui adressa pas un regard. Il lui faudrait plus de souplesse s'il ne voulait pas éveiller quelconque soupçon. Il serra les dents de toutes ses forces en entendant toutefois le Rêveur s'adresser à Lizzie. Abel était peut-être un être violent, peu doué de compassion et de savoir vivre. Mais il n'était pas misogyne, il fallait lui reconnaître ça. Il était même plutôt le contraire et son esprit se nourrit alors d'une pléiade de scénarios sur l'avenir possible des testicules du Rêveur face à lui.

"Et de quoi est-il curieux notre nouvel ami ?"

"Je suis très intéressé par votre fournisseur pour cette nouvelle pilule miracle."

Et il haussa un sourcil à l'éventualité, un fin sourire étirant le coin de ses lèvres. Juste assez pour faire le malin, pas suffisamment pour avoir l'air galactiquement stupide.

"Droit au but. Audacieux."

Il garda la place à ses côtés pour Lizzie et désigna la plus loin pour Abel. Les hommes, pas son truc. Mais pas du tout. Il ne quitta d'ailleurs pas la jeune femme des yeux, surveillant ses gestes. Si Jaba venait à lever une seule main sur elle... Il ne promettait pas de se contenir.

Il y a deux choses face auxquelles Abel était incontrôlable. Les Sliders. Et la drogue. Pour lui, tout ça entrait dans la pire faction qui existe au monde : les manipulateurs.


No profit ever came
without costing another man
everything.
Revenir en haut Aller en bas
Butterfly Effect
avatar
Le membre 'Abel Henoch' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Quitte ou double' :


Revenir en haut Aller en bas
Lizzie Scott
avatar
Lizzie voyait bien que l'homme n'était pas à son aise, tout n'était qu'illusion, comédie, léchage de bottes en ce genre de lieux et Abel, tout en lui montrait qu'il n'avait pas du tout l'habitude de courber l'échine, pour aucune raison que ce soit, son regard avait une telle intensité que l'on pouvait se demander ce qu'il faisait la, si on cherchait du moins.

Lizzie fut surprise néanmoins par l'entrée en matière de la pouliche du Rêveur, garde du corps? Cela sonnait juste en tout cas.

Elle eut du mal pour sa part à cacher sa surprise quand l'homme parla de pillule miracle, était-il présent lui aussi pour en savoir plus? Elle avait un instant espéré que l'inconnu s'incruste finalement car si elle aimait le risque et le jeu, elle ne sentait pas forcément armée pour lutter contre un dealer dans son antre, elle était venue d'elle même, si elle jouait les effarouchés cela risquait de mal tourner pour elle.

L'attention du rêveur était donc maintenant partagée, si elle parlait trop elle se ferait rembarrer, elle ne voulait pas cela donc affichant un doux sourire angélique elle ajouta.

- Vends moi du rêve, je suis ici pour ça moi aussi.

Alors il en vend du rêve facilement ou pas?
Succès: Le Rêveur est de bonne humeur et donc sort de l'intérieur de sa veste une pochette contenant des petits cristaux, cela y ressemblait en tout cas. Par contre la couleur verte qui faisait penser à la kryptonite c'était inconnu même pour Lizzie.

Echec :  Le Rêveur est un dealer et aussi un profiteur. Le voila donc qui se baisse pour s'approcher de Lizzie, sa main gauche se posant sur le genou de la jeune femme.


Si Echec :
Succès : Lizzie joue un instant avec la main posée sur son genou, doucement, en souriant, caressant les doigts et ni vu ni connu, en habituant des lourdingues elle sort son genou de ses griffes et repose la main du lourd sur la banquette.

Echec : Bon visiblement, monsieur n'est pas décidé à lacher prise et son regard en dit long sur ce qu'il pense...


Le sourire de la jeune femme s'aggrandit en découvrant les petites pillules, le sésame vers un monde de rêve merveilleux, la clé pour prouver que les positifs sont des abrutis si ils se mettent hors service sciemment pendant des jours, des gamins qui ne comprennent pas les règles de la vie, on s'amuse quand on en a les moyens, et quand cela ne nuit pas à sa vie.

- Ah voila donc le fameux Vertigo qui permet de partir au pays des Merveilles et de retrouver Alice?

Le Rêveur sourit, fier de lui.

- Le rêve à portée de main. Le sésame d'un autre monde. Mais... je ne vends qu'à ceux qui testent.

Oui parce que bien sûr ce genre de came, en plus on devient accroc presque dès la première prise, c'est pas écrit dessus mais c'est le cadeau bonux.

- Je veux l'essayer ça va de soit mais je préfère le faire chez moi, en comité restreint, je n'aime pas quand il y a des gens que je ne connais pas à côté de moi, on m'a toujours dit de me méfier des étrangers...

Elle en rajoutait mais il semblait accrocher, alors autant en profiter non? Et avec du bol, Abel demanderait aussi a essayer ailleurs? Deux argumentaires ça devrait le convaincre plus facilement?


Revenir en haut Aller en bas
Butterfly Effect
avatar
Le membre 'Lizzie Scott' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Quitte ou double' :


--------------------------------

#2 'Quitte ou double' :


Revenir en haut Aller en bas
Abel Henoch
avatar
(Tu me TUES avec ton jaune, tu le sais ça ? T'es d'accord que sans Liberation, que je me tire les dés ou non, y a plus d'enjeu, pour moi, je me fais un peu MJ du coup.)

Abel ne demandait rien sinon la source de ces convois pour tout brûler. Il suivit la pouliche alors que sa main glissait de son torse pour l'inviter à s'asseoir. Sincèrement, si elle ne s'arrêtait pas très vite de le toucher, il allait lui casser le poignet. Il se contenta de lui repousser la main et il se pencha sur ses genoux.

"Je ne suis pas un client, je suis là pour le business."
"Audacieux et ambitieux..."
"Laissez partir Loïs Lane et on pourra discuter."

Sans Maddison, cette référence n'aurait jamais atteint ses connaissances. Elle lui avait fait regarder Star Wars - jusqu'au dernier -, Star Trek - qu'elle préférait - et tous les films de Super Héros en énonçant les pouvoirs qu'elle aurait aimé avoir - Captain America, bien sûr. Lui n'avait pas de préféré. Mais celui qu'il détestait le plus, c'était Superman. Plus con qu'un mec à lunettes, tu meurs. Mais c'était aussi un des préférés de Maddison. Les goûts, les couleurs... Alors ces pilules lui mettaient déjà la rate au court-bouillon. Quoiqu'il en soit, la couleur n'avait rien de très avenant.

Le Rêveur passa un bras autour des épaules de Lizzie pour la rapprocher de lui et Abel serra les dents.

"J'ai dit, je ne vends qu'à ceux qui testent. Qui plus est, Loïs Lane, c'est ma petite préférée."
"Elle est pourtant des plus galactiquement stupide et elle ne sert à rien."
"..."

Le Rêveur s'immobilisa avec un léger sourire en coin.

"Dis donc, ce n'est pas très gentleman comme discours." Pour ce qu'Abel en avait à s'en carer le fondement... Le Rêveur ouvrit une main. "Je ne vends... Qu'à ceux qui testent."

Et il tendit une pilule à chacun avec un sourire de Joker aimable.


No profit ever came
without costing another man
everything.
Revenir en haut Aller en bas
Lizzie Scott
avatar
Lizzie observa l'homme arrivé avec curiosité, pour le business? La ou elle avait des a priori positifs car sa présence pouvait l'aider, elle eut un sentiment de dégoût pour Abel, comment pouvait-on vouloir faire du business avec cette drogue qui rendait dépendant les positifs? Se défoncer pour s'amuser oui mais le reste, elle ne supportait pas cette idée, c'était pour cela qu'elle était la.

Le Rêveur était du genre sacrément collant mais elle devait se contenir pour ne pas lui rentrer dedans, elle voyait bien qu'elle touchait au but. C'était à portée de main, elle allait récupérer des pilules et elle pourrait les faire analyser pour que les gens comprennent et voient surtout comment des positifs jouaient avec la vie des leurs, les manipulaient, des enfants à éduquer !

Par contre Lizzie ne comprenait rien à leur histoire de Loïs Lane pour le coup.

Bon le deal semblait assez simple pourtant. AlorsLizzie prit la pilule dans sa main.

- Soyons clair honey, je goûte ta came, et si ça me convient tu m'en vends cinq, j'ai une soirée bientôt avec des amis proches. Je veux pas d'embrouille, on fixe le prix, on fait la transaction clean et ensuite je teste ta merveille.


Il cède ou pas?
Succès: Lizzie peut acheter ses pilules avant d'avoir testé.
Echec : Monsieur n'est pas joueur non...

- On a dit que loïs lane était stupide t'as déjà oublié poupée, alors tu goûtes la pilule, tu rêvasses quelques minutes et ensuite on fait affaire tout simplement. Et personne risque rien ici, si j'avais des cadavres dans les placards on m'aurait viré de ce club depuis belle lurette tu crois pas?

Lizzie prend donc la pilule et l'avale d'un trait, c'est pas comme si le risque et la peur des effets d'une drogue nouvelle l'effrayait, elle jouait souvent.


Effets de la drogue sur Lizzie

- Prendra effet dans 7minutes
- Perdra contact avec la réalité pendant 93h (de quoi la faire mourir de trouille quand elle reviendra à elle forcément), sera demandeuse de nouvelle dose... Positive et accroc?


Revenir en haut Aller en bas
Butterfly Effect
avatar
Le membre 'Lizzie Scott' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Quitte ou double' :


Revenir en haut Aller en bas
Abel Henoch
avatar
Abel essaya de rester de marbre, mais il était bien sûr HORS DE QUESTION qu'il avale un de ces trucs. Si son pouvoir l'avait immunisé contre les effets de drogues, ça se saurait depuis très longtemps. Sans pour autant être lâche, Abel attendit que la jeune femme prenne les devants et l'observa pendant un long moment, jouant la timidité. Concrètement, il s'en fichait de cette fille, si c'était une toxico, pas son problème, elle n'avait que ce qu'elle voulait, pas vrai ?

Il baissa les yeux sur son propre cachet et inspira profondément. C'était l'heure du tour de passe passe.

0 SUCCÈS : Tu ne sais rien, Abel... Bon voyage.
1 SUCCÈS : Abel réussit son petit tour de faire croire qu'il a pris sa pilule comme tous les copains, mais celui-ci tombe au sol et peut être vu.
2 SUCCÈS : Abel réussit son petit tour de faire croire qu'il a pris sa pilule comme tous les copains, mais celui-ci tombe au sol sans être vue, Abel n'a qu'à la cacher de sa chaussure.
3 SUCCÈS : Abel, notre héros...

Le temps se suspendit. Abel n'osa pas baisser les yeux et tenta de faire comme si de rien n'était, dévisageant Lizzie qui commençait à montrer des signes douteux.

Si 1 SUCCÈS : Le Rêveur - ou quelqu'un d'autre - s'en rend-il compte ?
SUCCÈS : Non
ÉCHEC : Oui...

Une chose est sûre avec Abel, ce n'est pas un grand menteur. Il peut vous faire miroiter des saletés, c'est vrai, ce n'est pas un magicien. Non ça, c'était le rôle de Bogdan à une certaine époque, pour qui il était si facile de passer pour un gentillet innocent. Abel, lui, affichait largement sur son visage quand il avait commis une faute. En général, il ne se perdait pas en excuses et agissait rapidement.

La nymphe se pencha sur lui. Elle était revenue pour avoir une petite dose, elle aussi, pourquoi pas et elle glissa son bras entre les jambes d'Abel pour ramasser le petit cachet et lui montrer.

"T'as fait tomber ça, beau brun..."

Le Rêveur releva la tête sur Abel et ils se fixèrent pendant de longues secondes. C'était le moment d'agir. Bien sûr, il n'était pas armé sinon il aurait repeint la pièce avec des bouts de cervelle, ça mettrait fin clairement à ce trafic. Néanmoins, il lui fallut agir plus intelligemment, il y avait des innocents dans cette boîte. Le Rêveur ne se fit aucune illusion, Abel n'avait clairement pas le profil de ses clients.

C'était long 7 minutes. C'est le temps que le Rêveur dû attendre en fixant son nouvel ennemi dont il ne savait rien. Il imprimait son visage et son regard dans sa tête pour le retrouver si jamais il s'échappait. Chose dont il ne souffrirait pas, bien entendu. Abel prit subitement le cachet suspendu et se leva d'un bond en renversant la table sur les pieds du Rêveur.

Quand il se retourna pour fuir, le Rêveur hurla dans son dos en désignant un type à moitié affalé, comateux.

"Tue-le !"

L'homme se réveilla et regarda autour de lui do'ù venait l'ordre et qui concernait-il avant de verrouiller sa cible sur Abel. L'ordre fut également entendu par Lizzie qui, même si elle entrait en plein trip - et donc en tant que Positive, forcée d'obéir - elle n'en demeurait qu'aux premières minutes... Elle avait donc encore une petite chance d'y résister.


No profit ever came
without costing another man
everything.
Revenir en haut Aller en bas
Butterfly Effect
avatar
Le membre 'Abel Henoch' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Quitte ou double' :


--------------------------------

#2 'Quitte ou double' :


Revenir en haut Aller en bas
Lizzie Scott
avatar
Le cacheton avalé, Lizzie attendait le prix pour finaliser le reste de ses "achats" qu'elle ne soit pas venue pour rien en somme. Sauf que tout ne se passe pas comme elle l'entendait.

Elle a l'impression que le temps se ralentit pour la simple et bonne raison que le Réveur et le beau gosse se font un concours de kikitoudur en se défiant du regard. Non pas que cela la dérange, l'effraye ou quoi que ce soit mais en un sens cela la contrarie parce qu'elle aimerait bien finaliser cet achat et se barrer avant de triper totalement. Ca ne monte jamais en cinq minutes, elle doit pouvoir payer, appeler un taxi et ensuite partir... C'est comme ça que ça se passe et en Ville Haute les taxis s'en foutent qu'on tripe tant qu'on paye et qu'on ne vomit pas !

Finalement l'homme se décide à avaler son cachet enfin non, il tombe la non? C'est le genre de choses qui passe pas bien, les dealer, revendeurs sont genre tatillons.

Et la un truc assez dingue se produit, le Rêveur donne un ordre simple "tue-le" elle aurait ri ou pleuré elle ne savait pas trop, encore un cauchemar éveillé non, comme Jerry elle allait devoir songer à vivre cloîtrée un jour à trop attirer la poisse.

La jeune écossaise sentit alors une étrange compulsion. Bon sang c'était quoi ça?

Killer instinct:
 

La colère brille dans ses yeux alors qu'elle semble lutter.

- Qu'est-ce que tu m'as fait bon sang? Pourquoi je veux tuer ce gars!

Pour l'heure l'envie existe mais elle n'a pas de mal à y résister. Heureusement son cerveau fonctionnant encore pour peu de temps, encore que l'adrenaline aidant, elle peut gagner du temps.... Elle se tourne vers Abel et le gars qui lui saute dessus pour lui faire un croc en jambe, oui quoi il se lève juste il est pas au top.

Son regard est effrayé.

- Sors moi de la.

Elle ne sait pas pourquoi elle voit en ce mec étrange qui a refusé de goûter la came sa porte de sortie et son regard est presque implorant.


Revenir en haut Aller en bas
Butterfly Effect
avatar
Le membre 'Lizzie Scott' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Quitte ou double' :


Revenir en haut Aller en bas
Abel Henoch
avatar
Un camé contre un Candidat surentraîné, à votre avis ? Même si Abel trébucha pour éviter le croche pied, il se rattrapa à une table, qu'il renversa sous l'effet de son poids et la légèreté du meuble. Son assaillant en profita pour lui mettre un crochet du droit, finissant de le déstabiliser jusqu'à ce qu'Abel s'étende au sol. Oui, mais c'est bien là que l'humiliation s'arrêta. Pour la suite, le camé n'arriva plus à lui mettre une main dessus. La voix de Lizzie résonna dans sa tête. Abel avait beau être un anti-héros, il possédait tout de même ses principes, ce qui lui donna de la force. Il tendit la main pour prendre une lampe à fumer et l'asséna sur la tempe du bonhomme qui hurla avant de rouler sur le côté en se tenant la tête.

Abel se releva, la lampe toujours dans la main. La nymphe, quant à elle, resta terrée derrière un gros siège molletonné, prise de trouille. Le petit homme se redressa et Abel l'attendait. Non mais, une blague. Un quidam de la Haute VS le leader de Libération... Coucou... Tu veux voir mon Yu ?

Pouvoir du Bonhomme : Listener

Cette fois, ils étaient énervés tous les deux. Abel s'apprêtait à en découdre, mais il faut croire qu'il n'était pas aussi fort qu'il l'aurait voulu. Il sentit quelque chose lui percer les tempes et grimaça, reconnaissant l'oeuvre d'un PSY tentant d'entrer dans sa tête pour deviner ses mouvements. Il tenta de résister mais rien n'y fit. Soit Abel était trop peu entraîné, soit pas en condition, soit le Psy en face de lui bien trop robuste. Et des baffes, il s'en prit, heureusement qu'il le dominait en force. Quand bien même l'autre ne savait pas se battre comme un homme, Abel n'eut qu'une solution : lui faire croire qu'il partait à gauche.

Mais c'est à ce moment qu'une voix s'écria à nouveau dans son dos :

"Tututututu, Les chien de l'enfer !"

Il tenait Lizzie, une main sous la gorge et serrait suffisamment pour la gênait. Mais il n'était pas armé, en tout cas.

"On se calme, on reste sage comme un brave toutou ou sinon je lui brise son petit cou d'espionne !"

Abel hésita. Face à un Listener, il n'était jamais sûr de comment il devait opérer...


No profit ever came
without costing another man
everything.
Revenir en haut Aller en bas
Butterfly Effect
avatar
Le membre 'Abel Henoch' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Roue des pouvoirs' :


Revenir en haut Aller en bas
Abel Henoch
avatar
Degré de résistance (merci Gen pour l'entraînement)


No profit ever came
without costing another man
everything.
Revenir en haut Aller en bas
Butterfly Effect
avatar
Le membre 'Abel Henoch' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé de 100' : 16


Revenir en haut Aller en bas
Lizzie Scott
avatar
Lizzie avait une marge de manœuvre très très courte et surtout un laps de temps pour réagir encore plus mince. Elle sentait que déjà son cerveau avait une furieuse envie de se mettre au repos de toute activité normale.

Néanmoins, elle ne remercierait que plus tard cette magnifique hormone et neurotransmetteur qu'était l'adrenaline parce qu'il y avait grâce à elle une chance pour qu'elle arrive à faire quelque chose d'utile.

Prise à la gorge, elle avait dans l'idée que sa vie n'était pas réellement menacée, oui on avait parfois des certitudes un peu bizarre en effet. Aussi,  sentant que se débattre était vain et qu'elle risquait au mieux de perdre son souffle elle agit en jeune femme du monde qui savait ou se trouvaient ses meilleures armes.

Elle arrêta de bouger de se débattre, elle put ainsi sentir la prise se desserrer un peu sur son cou et c'est à ce moment la qu'elle usa de ses son 125cm ! oui pas un 9mm vous avez bien vu, un 12cm de talon pointu et effilé et d'une rare solidité, le chic c'est choc !

Trouver chaussure à son pied:
 

Et voila comment on se débarrasse sans savoir se battre ni rien d'un homme bien trop pressant et trop désireux de vous avoir contre lui ! Cela va laisser le champ libre à beau gosse non?


Revenir en haut Aller en bas
Butterfly Effect
avatar
Le membre 'Lizzie Scott' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Quitte ou double' :


Revenir en haut Aller en bas
Abel Henoch
avatar
Le Rêveur poussa un cri et se dégagea de Lizzie en la repoussant dans les fauteuils. Abel en profitant pour lancer un coup mais son assaillant l'évita, ayant entendu son intention.

Est-ce que ça déconcentre le bonhomme d'Abel : ECHEC -.-'

Il devait sûrement attendre qu'Abel se fatigue, mais l'Islandais avait de la ressource et pas la manie de balancer des coups inutiles. Ils se fixèrent en chien de faïence pendant un moment et Abel usa d'une autre tactique. Ok, l'autre esquivait tous ses coups parce qu'il les entendait venir. Aussi, le Candidat en profita.

Alors que le camé tenta d'esquiver, Abel le retint par le poignet. Soit il prenait le coup, soit il devait esquiver et se faisait rattraper. L'un dans l'autre, Abel marquait un point. Il le fit tourner avec lui et l'envoya dans le mur, faisant tomber avec lui un guéridon et tous les objets entreposés dessus.

Le leader de Liberation se tourna pour voir le Rêveur en train d'essayer de s'enfuir tant qu'il le pouvait.


No profit ever came
without costing another man
everything.
Revenir en haut Aller en bas
Butterfly Effect
avatar
Le membre 'Abel Henoch' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Quitte ou double' :


Revenir en haut Aller en bas
Lizzie Scott
avatar
Lizzie retomba presque lourdement dans un des fauteuils mais elle avait réussi son coup et le Rêveur avait mal à son peton c'était donc maintenant que la balle était dans le camp de beau gosse sauf que...

Visiblement elle avait présumé de lui, il semblait ne pas jouer de chance ou alors, il lui vint l'idée saugrenue qu'elle était un genre de porte poisse car vu la poisse que se collait Jerry en sa compagnie on pouvait légitimement se poser des questions non?

Mais finalement la chance tourna enfin et le Rêveur vola. Brisant un peu tout sur son passage ce qui donna une idée à la jeune femme chancelante.
Elle se saisit d'un narguilé à porté de main et tant qu'elle marchait encore un peu droit tenta de l'abattre sur la tête de l'homme pour l'envoyer au pays des songes.

David et Goliath
Succès: le narguilé explose sur la tête du Rêveur, une plaie apparaît sur son front, pas profonde mais forcément ça saigne vite et il tombe inconscient.
Echec: le Rêveur se prend un mauvais coup, déjà pas en forme il n'est pas apte à réagir pendant quelques minutes.

Coup de bol?
Succès: dans sa chute, une poche de kryptonite est tombée au sol, Lizzie la voit, la prend, l'ouvre, en sort quelques unes qu'elle prend pour elle pour les faire étudier et elle jette le paquet à Abel.

Echec: pas de chance le paquet doit être encore sur le Rêveur.

Nombre de pilules sur le Rêveur dans tous les cas: 2Dés10 : 19

Lizzie entreprend donc de fouiller le Rêveur, hors de question de partir bredouille, la tête lui tourne et la drogue monte assez fortement, elle va perdre conscience d'ici peu hélas...


Revenir en haut Aller en bas
Butterfly Effect
avatar
Le membre 'Lizzie Scott' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Quitte ou double' :


--------------------------------

#2 'Quitte ou double' :


--------------------------------

#3 'Dé de 10' : 9, 10


Revenir en haut Aller en bas
Abel Henoch
avatar
Avant de voir des étoiles, le Rêveur a le temps de lancer un ordre : ÉCHEC

"TUE-LE !"

Alors que le Rêveur s'effondre sous le coup de Lizzie en grognant, Abel va pour récupérer la jeune femme et fuir.

Si ÉCHEC #1 :
SUCCÈS SUCCÈS : L'assaillant est trop sonné pour répondre et l'ordre était clairement pour lui, Lizzie ne le prendra pas pour elle.
SUCCÈS ÉCHEC : L'assaillant est trop sonné pour répondre et l'ordre était clairement pour lui, mais Lizzie le perçoit également comme un ordre qui lui est adressé
ÉCHEC SUCCÈS : L'assaillant se jète sur Abel, laissant tout à loisir à Lizzie de fouiller le Rêveur
ÉCHEC ÉCHEC : L'assaillant, Lizzie... Tout ce beau monde juste pour Abel. Let's Rock n Roll !

Il se fit renverser néanmoins par une masse et roula au sol jusqu'à une banquette, son dos heurtant le bois. Grâce à l'adrénaline, Abel se sentit pousser des ailes où il se doit. Il n'était pas drogué, très bien entraîné et les leçons de Gen avaient fini par payer. Quand même. Il réussit alors à déjouer son assaillant en le retournant et lui flanquant bien des coups. Néanmoins, le junkie avait de la ressource. Un tel ordre impérialiste avait de quoi vous faire oublier toutes vos faiblesses. L'homme rendait coup pour coup.

Fatigué de se faire coincer par un malheureux Positif, Abel vit rouge et envoya l'ersatz d'humain dans le décor avant de se relever, prêt à en découdre. La nymphe au fond de la pièce n'osait plus sortir de sa cachette et attendit que le bal soit achevé. Abel, en revanche, ne demanda pas son reste et attrapa Lizzie par la taille pour la relever et l'entraîner avec lui.

"Vite, avant que la sécurité ne débarque !"

Et vu sa gueule, un agent aurait tôt fait de comprendre ce qui se passait. Il avait pourtant un mensonge bien senti, mais aurait-il suffisamment de chance ?


No profit ever came
without costing another man
everything.
Revenir en haut Aller en bas
Butterfly Effect
avatar
Le membre 'Abel Henoch' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Quitte ou double' :


--------------------------------

#2 'Quitte ou double' :


Revenir en haut Aller en bas
Abel Henoch
avatar
J'ai oublié la résistance d'Abel... Si +50, c'est un win


No profit ever came
without costing another man
everything.
Revenir en haut Aller en bas
Butterfly Effect
avatar
Le membre 'Abel Henoch' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé de 100' : 95


Revenir en haut Aller en bas
Lizzie Scott
avatar
Mais c'était juste pas possible, ce satané dealer allait leur en faire baver jusqu'au bout du bout même à la limite de l'inconscience, comme elle en fin de compte.

L'ordre de tuer beau gosse fut donné de nouveau et Lizzie craignit pour lui, il était sa porte de secours, son salut en cette sombre affaire qui venait de tourner au cauchemar, le pire de ses bad trip alors que la drogue ne l'avait encore pas embarqué dans un ailleurs peuplé d'elle ne savait pas quoi encore.

L'homme se jette sur beau gosse mais étrangement ce dernier semble alors se révéler être une bête de combat, mouvements fluides, souples, il avait de l'entrainement c'était obligatoire, était-ce un flic qui avait tenté de venir faire tomber le dealer? Tenter de devenir son client pour l'arrêter plus tard lui et ses équipes de chimistes?

Allez savoir en tout cas Lizzie eu juste assez d'esprit et d'énergie pour fouiller le corps inerte du Rêveur et de chopper rapidement dans la poche intérieure de son veston le sachet contenant les pilules de drogue.

Elle se releva et chancela, elle allait tomber, comment pourrait-elle sortir de la entière? Elle sentit alors qu'on la soulevait presque et elle eut l'impression qu'elle avait des ailes.

- Au bar, O'Riley, le barman, il nous aidera à sortir j'en mettrai ma main à couper.

Oui bon la elle commençait déjà à perdre pied totalement.

Résiste prouve que tu existes!
Succès : Lizzie garde les yeux ouverts jusqu'a atteindre l'étage et qu'ils s'approchent du bar ou le barman semble surpris de la voir si mal en point. Elle demande d'un voix faible une sortie rapide et il sort de sous la bar le sac de Lizzie et invite les deux jeunes gens à le suivre vers une porte derrière son bar, menant aux réserves,de la, il expliquera qu'il y a un escalier de service.

Echec: Lizzie part en trip avant d'arriver au bar et le barman semble surpris voire inquiet de la voir inerte. A beau gosse de jouer.


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
[MISSION - Lizzie/Abel] Requiem for a dream
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Children of Lux Aeterna :: ARCHIVES :: Children of Lux Aeterna :: [ÉPISODE 0] Missions-