2076. Côte est des Etats-Unis. Megalopolis est le centre névralgique d'une guerre géo-politique mondiale depuis qu'un attentat biologique en 2026 a divisé l'humanité en deux populations bien distinctes : ceux qui se battent pour le futur, et ceux qui font avec le présent.
NAVIGATION

Partagez | 
 

 [CLOS] [Garin/Sky] Le loup, le renard et la belette

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Garin DeLyons
avatar
Juin 2075

[SMS] Il faut que je te vois.

Le ton pressant n'était pas vraiment volontaire mais Hyun ne m'avait pas été d'une grande aide. Selon lui, aucune des deux n'était une bonne fréquentation. La première, il était resté évasif, nonobstant son âge avec un aimant interne à saletés. La seconde, a-t-il dit était le bras du loup dans la gueule duquel je n'avais pas envie de m'engouffrer. Je n'avais aucun futur ni avec l'une, ni avec l'autre. Pour Hyun, je n'étais qu'un gamin capricieux qui ferait mieux de se mettre au boulot plutôt que de penser aux filles.

Il n'avait pas tort. Mais il ne savait pas ce que je savais. Il n'avait jamais vu ce que j'avais connu. Alors il ne pouvait pas comprendre. Pour Eve, j'étais d'accord avec lui, d'une certaine manière. Il me faudrait vraiment être d'une profonde stupidité pour m'engouffrer là-dedans, peu importaient mes sentiments à son égard. Je n'étais pas suicidaire. Quant à Sky... Quelque chose me dit qu'elle déciderait pour moi.

[SMS] Je suis en bas.

Du Casino, bien sûr. J'étais venu directement. Et à pieds, en prime, ça m'avait aidé à me clarifier les idées. Autrement dit : je n'avais AUCUNE idée de ce que je foutais là. Il faisait déjà bien nuit mais l'avantage de mon pouvoir, s'il m'enlevait la sensibilité du toucher, il me protégeait du froid comme du chaud.


Revenir en haut Aller en bas
Sky Cervantes
avatar
Non pas qu'elle l'ait oublié - ca surement pas et au grand dame d'Hyune - mais elle avait eu de quoi lui occuper l'esprit depuis qu'elle était sortie de prison, fermement escortée par une certaine Maddison de Luca en qui le chinois semblait avoir placé sa confiance.
Aussi quand elle reçu ce petit sms aussi lapidaire, elle fronça les sourcils. Pour sa part, elle aurait envoyé un "j'ai envie de te voir" ou un truc du genre. Un truc du genre. D'ailleurs à bien y réfléchir, depuis leurs derniers échanges par HP interposés, elle n'avait plus eu de nouvelles.
Elle n'avait pas su comment interpréter ce "il faut" mais elle espérait que Hyune n'avait pas tenté quelque chose pour les séparer malgré ce qu'il lui avait dit. Elle s'attendait à tout de sa part. Et même s'il s'était montré plutôt gentil au terme de leur petit tête à tête au poste, elle savait que même le loup pouvait bouffer du miel avant de se boulotter un chevreau.
Elle avait renvoyé un sms "Dis moi quand ?" qui avait reçu comme seule réponse, un long moment plus tard, "Je suis en bas".
Awoué.
Carrément.
Il n'avait pas perdu de temps.
Sky avait bondi sur son lit, faisant tomber au passage les quelques bouquins entassés dessus et deux ou trois sucettes.
Elle n'était pas franchement en état de le voir là, maintenant tout de suite, toute prête qu'elle était à s'endormir sagement, sa crinière encore mouillée de sa douche du soir et son tee-shirt serpillière préféré pour le dodo. Ce mec avait vraiment le chic pour choisir ses moments.
Au pas de course, elle avait tombé son haut et enfilé une petite robe de coton blanc qui passait par là. En ce moment, vu les températures, elle avait laissé tomber les jeans et les boots.
Sky tourna sur elle même cherchant ses chaussures. Au milieu du bazar elle n'arrivait plus à mettre la main dessus. Elle poussa du bout des orteils le tout sous le lit pour essayer d'y dénicher ses ballerines mais rien de rien. La chambre était immense et elle les avait peut-être bien balancées négligemment d'un coup de pied en rentrant la dernière fois.
Merde.
Tant pis.
De toutes manières à cette heure, il lui faudrait soit passer par la fenêtre, soit être d'une discrétion légendaire. Autant rester pieds nus donc.
Elle mit la main sur un stylo, enroula sur eux-mêmes les cheveux qui voudraient bien se montrer un peu dociles (autant dire pas tant que ca) et cala ce chignon improvisé avec le crayon.
Sky jeta un oeil par l'interstice de sa porte entrouverte. Le couloir était plongé dans le noir et seul le bureau des éducateurs brillait d'une lumière crue. Elle entendait le ronron d'un écran qui diffusait un film ou une série. Parfait, la vigie était occupée.
Elle profita de cette inattention pour prendre la poudre d'escampette mais préféra la sortie du côté des cuisines à celle pas vraiment discrète du Hall principal. Il lui faudrait franchir quelques mètres supplémentaires pieds nus pour retrouver Roméo mais au moins, elle se ferait pas gauler.

C'est donc par le côté du Casino qu'elle arriva. Elle espérait qu'il aurait les yeux rivés sur l'entrée monumentale pour pouvoir le surprendre. Sky aimait ces petits jeux à la con. C'était dans sa nature.






She's from a different world
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t908-sky-cervantes-cyberpathe http://forum.childrenofluxaeterna.com/t909-sky-cervantes
Garin DeLyons
avatar
Adossé au muret qui bordait la l'océan avec le Casino à ma gauche, je scrutais le coin de la bâtisse, attendant qu'elle arrive et j'ai poussé un profond soupir. Bon sang qu'elle était longue. Et moi, j'étais de plus en plus nerveux. Je n'avais aucune idée de comment faire, de quoi dire, comment m'y prendre. Qu'est-ce que je voulais, qu'est-ce qui était mieux ?! Un mois lus tôt, ma vie était redevenue simple, je savais où j'allais et ce que j'avais à faire, mais maintenant ?

Mon pied battait le rythme contre le muret de plus en plus vite que les minutes passaient et je serrais les poings, manquant presque d'activer mon foutu pouvoir. N'y tenant plus, je me suis tourné pour regarder l'océan et essayer de me calmer un minimum. Ca ne servait à rien de me montrer aussi ridicule. Ce n'était qu'une fille, après tout !

Pourtant... J'avais un peu peur pour mon entrejambe à la moindre erreur et dans ma tête, un milliard de discours se sont succédés, mais aucun n'était bon, ni valable, ni juste, ni honnête. Pour un peu, mon poing allait se transformer en La Chose et j'allais défoncer ce foutu muret.


Revenir en haut Aller en bas
Sky Cervantes
avatar
- WAAAAAAAAAA !

Lui fit-elle dans l'oreille en lui ceinturant la taille pendant qu'il observait l'océan.
C'est vrai, elle n'était pas mécontente de sa petite surprise, silencieuse comme un chat avec ses pieds nus et la brise perpetuelle venant du large couvrant le reste.
Collée à son dos comme une moule à son rocher, elle enfouit son nez dans son cou pour y déposer un baiser qu'il ne sentirait sans doute pas, et posa son menton sur son épaule.
Elle rayonnait, autant que la nuit pouvait lui permettre de le voir.

- Tu m'as manqué ! J'suis contente que tu sois venu. Même si bon, à cette heure c'est un peu chaud patate pour quitter la taule mais j'suis contente.

Sky vint se coller à côté de lui et, comme elle avait coutume de le faire, glissa sa main dans la sienne.

- J't'ai manqué aussi alors ? il te fallait ta dose ? lui demanda-t-elle en souriant.






She's from a different world
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t908-sky-cervantes-cyberpathe http://forum.childrenofluxaeterna.com/t909-sky-cervantes
Garin DeLyons
avatar
J'ai retenu un juron en l'entendant dans mon dos. Si je ne sentais son baiser dans mon cou, je savais pourtant qu'elle le déposait. C'est vraiment une sensation étrange de ne pas… Avoir de sensation.

"Sky !"

Mon coeur a fait un de ces bonds, j'ai cru que j'allais m'évanouir. C'est que je suis une petite chose fragile, en vérité ! J'ai repris mon souffle en regardant l'océan avec l'impression d'être passé sous un bulldozer. En temps normal, j'aurais sûrement ri, mais j'étais trop ailleurs pour ça. Je me suis tourné légèrement en levant le bras pour le passer par dessus sa tête et j'ai froncé les sourcils.

"Aussi ?"

Qui d'autre lui manquait ? J'avais un Chinois, elle avait un dragon. En dehors de ça, nous n'avions personne d'autre ni l'un ni l'autre, il me semblait. Oui, il m'arrivait d'être simpliste quand mon esprit était perturbé. Elle s'est positionnée à côté de moi et je n'ai pas effacé le front soucieux de mon visage.

"Oui, en quelque sorte."

Par quoi commencer ? Quoi dire ? "Salut, ma copine… Mon ex… Euh…" Non, pas comme ça. "Je t'ai pas dit que j'étais à Liberation, et bah à cette époque…" Oh bon sang… Aidez-moi. "Pourquoi tu restes avec moi ?" Non, cette question, je l'avais déjà posée, elle avait déjà répondu. Elle n'apprécierait pas la répétition. Pas plus que mon hésitation. Vous savez ce que je fais quand je sais pas quoi dire, que j'ai grave merdé quelque part mais que j'essaye de m'en sortir un peu lâchement en sauvant les meubles que je peux ? Oh bon sang, elle était en robe. Faites quelque chose… J'aimais beaucoup la Sky rebelle et débrouillarde, mais la Sky "fille" était vraiment très mignonne.

Mon hésitation a pu passer pour une contemplation de son visage. Il avait faire nuit, en Ville Médiane, on voyait bien la lune. Il ne restait presque plus d'orangé du coucher de soleil même si on pouvait encore le deviner à l'horizon. Ce qui donnait au bleu de ses yeux un éclat assez lumineux. J'ai encadré son visage de mes mains et je l'ai embrassée, mêlant mes doigts dans ses cheveux. En me rapprochant d'elle, à la coincer contre le muret, je n'espérais qu'une chose : qu'elle ne se doute… de rien. Après tout, elle me connaissait encore si mal. Ce qui pouvait alerter le Chinois ou même Eve sur mon comportement, elle n'y avait pas encore été confrontée… Je crois.


Revenir en haut Aller en bas
Sky Cervantes
avatar
Il n'avait pas l'air aussi content de la voir qu'elle espérait.

- Oui "aussi". Tu m'as manqué, je t'ai manqué... aussi...

Tu vois ? non ? bon pas grave n'insistons pas, c'est visiblement pas le jour. Ou la nuit. Il avait la tête ailleurs et, bien qu'elle s'en soit douté, elle redoutait que le message qu'elle avait reçu ne soit pas de l'impatience. Elle n'aimait pas les "il faut" car le plus souvent, ils n'auguraient rien de bon.
Pourtant, cette fois, il n'avait pas l'air décidé à causer.
Sky commençait à maîtriser le sujet et savait bien qu'il ne servait à rien de lui poser des questions et qu'il suffisait d'attendre. Pour sa part, elle avait tout son temps.
La brise du large amenait son lot de sel et d'océan qui collait sur ses bras nus et elle se félicita d'avoir ramassé ses cheveux. Même la petite bride autour de son cou qui retenait les ambres commençait à lui donner la sensation de se solidariser à sa peau. Garin la regardait intensément mais il n'avait toujours pas l'air décidé à lui dire ce qui le rendait si soucieux. Son regard inquisiteur lui arracha un sourire encore plus grand mais cela ne la mit pas mal à l'aise. On aurait dit qu'il la découvrait.
Sky s’apprêtait à prendre les devants histoire de lui faciliter la tâche mais il la surprit en choisissant une délicieuse esquive.
Elle se laissa aller à ce baiser qui scellait autant sa bouche que la sienne.






She's from a different world
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t908-sky-cervantes-cyberpathe http://forum.childrenofluxaeterna.com/t909-sky-cervantes
Garin DeLyons
avatar
Ca a eu le mérite de m'apaiser. Croyez-le ou non, mais quand une fille ne vous repousse pas, ça a tendance à aider. Au mieux, ça m'a même donné un peu de courage.

"Tu m'as manquée aussi."

Ai-dez-moi. Mon front contre le sien, j'ai à nouveau commencé à réfléchir.

"J'ai confiance en toi, tu le sais ?"

C'était vrai. C'est ça le pire. Je m'effrayais moi-même en réalisant que j'avais plus confiance en Sky qu'en Eve. En fait, je me rendais surtout compte que j'avais déjà pris ma décision. Un argumentaire commençait à faire son chemin dans ma tête. J'ai caressé sa joue d'un pouce avant de reprendre.

"Quelqu'un m'a retrouvé. C'est pas Itembe, c'est quelqu'un que je croyais disparu, que je ne reverrai jamais. J'ignore comment elle a retrouvé mon numéro, mais, ce que je sais… C'est que ce n'est pas bon signe. J'ai peur qu'un jour, ils te trouvent toi. Je suis pas quelqu'un bercé par la chance ou quoi et je sais d'expérience que chaque chose bien dans ma vie s'est mal finie. Je ne veux pas que ce soit le cas avec toi."

Sky avait trouvé mon numéro sans que je lui donne, tout comme Eve. J'avais besoin de me recentrer, de faire plus attention. Quand bien même je ne me cachais pas, il fallait que je fasse montre d'une bien meilleure prudence. Laquelle me faisait défaut depuis que j'avais rencontré Sky.


Revenir en haut Aller en bas
Sky Cervantes
avatar
Voyons les deux faces de cette même pièce d'un peu plus près.
D'un côté il y avait cette paranoïa insidieuse qui commençait à bercer Sky depuis son escapade avec Hyun. Elle savait qu'il ne voyait pas d'un bon oeil sa relation avec Garin (et comment l'en blâmer bien que, de son point de vue, c'est lui qui risquait le plus de mettre son protégé en danger) et que si Six et ses copains avaient décidé de la trouver, il ne leur faudrait pas longtemps. Delà à ce qu'ils comprennent qu'il existait un lien entre le chinois et la blondinette et qu'il s'appelait Garin, il n'y avait qu'un pas. Mais si vite ? Ils étaient efficaces à ce point ?
De l'autre côté, elle était à mille lieues de penser qu'il puisse faire allusion à Libération et/ou à une de ses connaissances passées.

Sky se raidit malgré elle.
Comment se sortir de ce merdier dans lequel elle s'était fourrée et dans lequel Hyun l'avait un peu plus plongé ? Le monde était un village et ils s'étaient déjà trouvé des connaissances communes. Six était candidate. Comme Garin. Et bien qu'elle ne connaisse pas le détail de leur histoire à chacun, elle pouvait avoir tenté de s'approcher de lui pour l'atteindre elle.
Une chose était certaine, s'il touchait à lui, elle se trouverait des ascendances léonines. Il y'aurait du sang sur les murs et de la chair sous les ongles.
Sans véritablement y prêter attention, Sky s'était calée contre le muret et avait pris appui dessus pour enlacer Garin comme son trésor qu'il était.

- Tu peux avoir confiance je te l'ai dit. J't'ai déjà prouvé que c'était réciproque.

Elle ponctua sa phrase d'un petit baiser tendre.

- Y'a un début à tout et je vois pas pourquoi ca se finirait mal cette fois ci. Et j'suis pas une chose, j'suis Sky. La super, la mega, l'exceptionnelle. Ta carte chance c'est moi !

Payes ta succession de conneries ouais. Elle avait récemment acquis quelques casseroles au cul. Toute une batterie même. Mais elle était ce qu'elle était, convaincue qu'elle s'en sortirait toujours, peut-être même avec panache.
Elle lui sourit, s'efforçant de l'apaiser un peu. Elle attendait la suite sans envisager une seule minute qu'il puisse décider de lui-même de se séparer d'elle. Ce qui, pour Sky, était impensable. Surtout maintenant.






She's from a different world
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t908-sky-cervantes-cyberpathe http://forum.childrenofluxaeterna.com/t909-sky-cervantes
Garin DeLyons
avatar
"Je suis sérieux, Sky…"

Chaque baiser m'affaiblissait un peu plus. J'ai pris ses mains pour les regarder, mêlant ses doigts dans les miens.

Je suis du genre menteur. Ou du moins, pas forcément très franc du collier. J'aime l'honnêteté, sauf quand elle peut me causer des problèmes. Ce jour-là, j'aurais dû pouvoir m'en sortir avec quelques pirouettes, mais quelque chose me poussait à dire la vérité à Sky. Je ne sais pas ce que c'était. Sûrement du respect.

"Je suis un peu paumé. Depuis quelques temps, tout allait mieux ! Je veux dire que c'est pas non plus le paradis, mais… Tu m'apportes quelque chose de positif et je sais qu'à un moment donné, je vais tout foutre en l'air, parce que c'est toujours comme ça que ça se passe. Je ne fais pas exprès ! Je ne suis juste pas doué. Pour plaire aux filles, ça pas de problèmes. Pour les garder…"

J'ai inspiré profondément. Non, je ne voulais pas lâcher ses mains, mais je n'étais pas sûr de les mériter.

"Avant, je ne contrôlais rien de mon pouvoir, ce n'était qu'une malédiction, je faisais comme des crises d'asthme régulièrement parce que je respirais trop d'oxygène et que ça m'enflammait les poumons. Quand j'ai dit que le C4, c'était moi, c'est parce qu'à trop haute dose d'oxygène… Je suis un festival de son et lumière. Une crise en engageant une nouvelle, puis une plus forte encore, jusqu'à ce que le niveau d'oxygène soit trop fort et… BOOM. Heureusement, je n'ai jamais eu à exploser. Et puis il y avait cette fille, capable d'endormir tous les pouvoirs. Avec elle, plus de crises, plus de malaises, plus rien. Elle me rappelait quelqu'un, et puis, on s'entendait bien alors… Ca roulait. Un jour elle a disparu et de ce jour là, son frère n'a plus attendu qu'une bonne raison de m'éliminer de l'équation. Littéralement. Ce qu'il a fait. C'est Angela qui m'a trouvé, plusieurs heures plus tard. On pense que c'est un Positif qui m'a ramené à la vie ou je sais pas quoi parce qu'elle en a vu un détaler quand elle est arrivée. Depuis, mon pouvoir a changé. Dans un sens, je suis reconnaissant à ce connard d'avoir mis fin à mes jours. J'ai essayé de retrouver sa soeur, j'y ai passé des mois, mais rien ! J'ai fini par… Abandonner. En réalité, je venais tout juste de me faire une raison quand je t'ai trouvée. Et maintenant… Elle revient. Pendant des années, je n'avais confiance qu'en elle, mais… Aujourd'hui ? Je ne crois pas. Si je restais à Megalopolis, c'était pour elle. Si j'ai accepté le deal de Hyun, c'était pour elle. Alors…"

Ca passe ou ça casse, dans ces situations.

"Je lui ai demandé, si je l'emmenais maintenant, est-ce qu'elle viendrait ? Son frère m'a tué, c'est un terroriste. Elle m'a dit non. Alors… maintenant ? Si je reste à Megalopolis… C'est pour toi. mais la minute où tu me dis 'On se casse', c'est sans appel."

J'ai enfin relevé les yeux sur elle et je peux vous assurer que je ne faisais pas le malin. Je m'attendais même à la gifle du siècle, le summum du rejet, le slap in my face bien mérité. Mais j'étais en partie furieux contre Eve. Je ne me suis même pas avoué que je l'avais mise face à un ultimatum consciemment. Non, j'ai fermé les yeux et me suis contenté d'un gros mensonge. Eve ne serait jamais venue avec moi. Elle m'avait pourtant retrouvé, avait insisté sur le fait que je lui avais manqué, que je lui manquais. Mais elle ne me suivrait pas en fuite. Sky n'avait pas réfléchi… Elle avait beau être bien plus jeune, ça m'était totalement égal.


Revenir en haut Aller en bas
Sky Cervantes
avatar
Effectivement, il délaissa son mutisme pour lui servir toute sa vie sur un plateau en un flot de paroles continu.
Sky écouta attentivement tant elle percevait derrière les mots ce qui le malmenait.
Et là encore, elle ne fut pas déçue du voyage.
Au terme de son discours, un maelstrom de sentiments la chamboula toute entière.
Elle en resta bouche bée, incapable de quoi que soit. S'il s'attendait à une réaction de sa part, il en était pour son compte. Elle lui avait volontiers laissé ses mains mais n’y accordait plus d’importance.

Elle ressentit d'abord le soulagement. Non, il ne parlait pas de Six et de son blondinet collant, ni même de cet homme incroyable qu'elle avait semé sur un coup de chance.
Puis vint l'incompréhension lorsqu'il aborda son passé. Il était vraiment mort. Ce n'était pas une figure de style. Ce type dont il parlait... c'est lui dont il voulait se venger. Elle s'en souvenait. Mais le reste de l'histoire, Angela, son pouvoir et cette fille qui avait été sa raison d'être... qu'elle place Sky avait-elle là-dedans ?
Elle comprit qu'elle n'était qu'une variable toute nouvelle dans l'équation de sa vie et comme de coutume, qu'elle ne pesait pas bien lourd face au reste. Pourtant il semblait vouloir lui donner une réelle importance car s'il était là, non pas ici au Casino face à l'océan, mais là, à Mégalopolis, c'était pour elle.
Alors ce vide abyssal qui lui rongeait l'âme réclama son dû.
Elle n'avait que 17 ans. Pourtant à chaque fois dans sa vie misérable, chaque homme à qui elle avait accordé son affection, voire son amour, l'avait quittée, abandonnée. Son père d'abord, puis John et quelque part... Ros.
L'angoisse la saisit que Garin fasse de même. Une peur incommensurable.
Sky dégagea ses mains puis entoura son cou de ses bras avec force ne craignant pas de lui faire mal. Elle enroula ses jambes autour de sa taille pour hisser sa bouche jusqu'à son oreille, les larmes au bord des yeux.

- Tu me fais pas ca hein ! tu me laisses pas ! On s'en va maintenant si tu veux mais tu me laisses pas. Moi je t'aime, je te jure que c'est vrai sur tout ce que j'ai, et j'ai pas grand-chose mais je te le donne ! Me laisse pas.

Qu’importe ce qu’il était ou d’où il venait. Elle n’était pas dupe de son passé même s’il lui en avait peu dit. Et dernièrement, au vu de ce qu’elle avait appris sur Hyun, elle pressentait que son présent n’était pas beaucoup plus banal.
Elle avait entendu son questionnement, son envie de partir alors cette fois, c’est elle qui posa ses lèvres sur les siennes, là encore avec force, avec toute l’énergie de son désespoir.






She's from a different world
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t908-sky-cervantes-cyberpathe http://forum.childrenofluxaeterna.com/t909-sky-cervantes
Garin DeLyons
avatar
Une chose est sûre. Je ne m'attendais pas à ça. Quand Sky m'a sauté au cou, j'ai écarquillé les yeux et l'ai rattrapée de justesse. J'ai remercié le ciel de peser près de 100kg malgré ma taille pour avoir les deux pieds bien enfoncés dans le sol.

"Je ne te laisserai pas."

Je n'ai pas relevé sa déclaration. Dite comme ça, elle m'a plus fait l'effet d'un dit à la va vite qu'une véritable déclaration. Quoiqu'il en soit, je n'avais aucune envie d'en parler sur le moment. Ce n'était pas quelque chose qui me venait aussi naturellement, finalement. Je n'ai pas non plus sa déclaration au sérieux car jusque là, nous n'avions rien fait qui justifie un tel sentiment. A mon sens. Et même, je dirais que jusqu'à ce baiser-là, je n'avais même jamais connu de relation aussi sage. Même au collège, ou au lycée, je me suis fait choper deux ou trois par le principal avec une fille… Je maudissais cet homme. C'est de sa faute si je suis devenu une tête brûlée ! Le jeu de la rébellion était si tentant. Elle me tenait bien à en juger par la proximité de nos visages alors je l'ai reposée sur le muret, repoussant les mèches de cheveux de son visage que le vent faisait voler.

"Et je ne partirai pas sans toi."

Chaque fois que je faisais une promesse, j'essayais de la tenir. En tout cas, quand je la prononçais, je le pensais toujours sincèrement. J'irais voir Eve. Parce qu'il le fallait, mais je savais déjà ce que je lui dirais. Et quand Sky m'a embrassé à nouveau, je me suis senti tellement plus léger, libéré. Je ne sais pas ce qui me retenait de m'en aller sur le champ avec elle. Nous aurions pu. Mais il faut croire que Hyun avait fait un bien meilleur travail que je ne le pensais sur ce coup-là. Parce que je ne voulais pas le décevoir et faire simplement ma forte tête. Je voulais qu'il soit fier de moi. Donc non, je ne voulais pas partir sur le champ. Mais c'était bon de savoir qu'elle était prête à le faire.

Si elle était désespérée, son empressement était contagieux. Je n'avais beau pas ressentir ses lèvres contre les miennes, l'effet restait le même. D'une main sur sa cuisse, j'ai remonté légèrement sa robe, l'enlaçant toujours dans un bras pour la garder contre moi. J'aurais juré sentir sa peau sous mes doigts.


Revenir en haut Aller en bas
Sky Cervantes
avatar
Sky était un poids plume même si Garin ne risquait pas d'être déstabilisé, tout du moins physiquement. Elle eut du mal à le lâcher mais son coeur fit des bonds de soulagement quand elle l'entendit lui assurer qu'il ne la laissait pas.
C'était sa terreur.
Elle n'avait jamais rien ressenti d'aussi intense pour un autre et même s'il ne prenait pas ses déclarations au sérieux, qu'importe, elle savait ce qu'il en était pour elle. D'un certain côté si Garin avait pu mesurer à quel point son amour pour lui était viscéral, entier, il aurait fui. Parce que oui, quand Sky avait choisi d'aimer, elle ne faisait pas dans la demi-mesure, c'était... dévastateur. Surtout pour elle.
Sa promesse était sincère. Comme le reste de son discours, elle n'en doutait pas, cela transparaissait à travers ses mots. Cela lui suffit et son angoisse reflua.
Elle s'absorba dans la contemplation de ses yeux magnifiques lorsqu'il lui assura qu'il ne partirait pas sans elle, et se demanda, l'espace d'une petite seconde, ce qu'il envisageait de faire de tout ça, de ces nouvelles données. Mais elle choisit délibérément de ne pas y penser, pas encore du moins, tandis qu'ils s'embrassaient.
Sky sentit sa main glisser sur sa cuisse et son corps s'électrisa tout entier. Elle ne doutait pas qu'il eut pu lui dire la vérité quant à son incapacité à percevoir les sensations mais bon sang qu'il était doué pour lui laisser croire le contraire. Ses gestes étaient toujours doux et tendres.
Ses bras se couvrirent de chair de poule et son baiser devint plus intense, plus gourmand. Elle se lova contre lui profitant de cet instant, de ses caresses, en redemandant encore et encore, goûtant sa bouche comme la plus sucrée des friandises. Ses doigts lui semblèrent mus par leur propre vie et glissèrent d’eux-mêmes sous son tee-shirt pour toucher la peau de ses reins.
Maintenant, le monde n’existait plus. Il pouvait partir en cendres, elle n’en avait juste rien à foutre.






She's from a different world
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t908-sky-cervantes-cyberpathe http://forum.childrenofluxaeterna.com/t909-sky-cervantes
Garin DeLyons
avatar
Je crois que je hais mon corps. Je crois que je le hais... Physiquement. Il a le chic pour se réveiller quand il ne faut pas. Où il ne faut pas, et dans des situations les plus imprévisibles. Il était resté calme depuis que je n'avais plus revu Eve. Même avec Angela, il avait écouté la raison. Mais là ? Il n'y avait rien. Aucune barrière, aucun interdit. Que de mauvaises idées et celles-ci étaient assez faciles à taire dans un trou bien profond perdu milieu du désert, quelque part où même en hurlant à l'aide, le mirage d'un oasis le plus proche est à des années lumières...

Alors, quand Sky s'est empressée d'autant plus, j'en ai eu le vertige. Mais je n'étais pas au bout de mes surprises. Si j'étais resté sage jusque là, ce n'était pas innocent, je n'avais pas voulu me confronter à des échecs comme j'en avais connu pendant des années. Pour autant, mon pouvoir avait changé, alors peut-être que... Seulement, la chaleur qui irradiait ma poitrine a fait monter un vent de panique en moi. Je me souvenais de la première fois que je m'étais retrouvé euh... Intimement avec une fille - qui n'était pas Eve et qui n'avait donc pu endormir mon pouvoir - j'ai cru que j'allais mourir. C'est le genre d'impression et d'expérience qui reste ancré fermement dans votre esprit et qui fait office de barrière naturelle aux débordements euh... Charnels.

Je 'aurais bien ralentie - histoire de sauvegarder encore un peu de temps de vie - mais j'ai senti dans ses mains sur mes reins. Elles étaient brûlantes, et glacées à la fois. Je ne saurais dire, simplement que je les avais senties. Je me suis séparé de ses lèvres, un peu subitement peut-être. Si j'avais du mal à respirer, ça n'avait rien à voir avec mon pouvoir, pour une fois. C'était l'oeuvre de Sky. En fait, je sentais tout. Ses jambes contre mes hanches, sa poitrine contre la mienne, ses bras autour de moi, ses mains sur ma peau, ses lèvres sur les miennes. Je n'avais rien fait, je n'avais rien dit de faire à mon pouvoir mais il avait agi tout seul, comme Moïse ouvrant la Mer Rouge devant lui. C'était comme si Sky faisait fuir tous les atomes de ma peau sous ses caresses et qu'ils allaient se réfugier... Ailleurs. Pitié, ne me faites pas faire un dessin...

Mon coeur battait plus fort que jamais, j'ai cru qu'il allait briser sa cage en résonnant jusque dans mes tempes. Pas totalement conscient de ce qui pouvait m'arriver dans des conditions pareilles, le fait de ressentir le toucher à nouveau m'a comme enivré. Comme si jusque là, j'étais resté en apnée et que Sky m'offrait le bouche à bouche de secours. Et de la même manière qu'elle avait eu peur en me sautant au cou, mon regard a accroché le sien quelques secondes et j'ai pris le même élan pour fondre à nouveau sur ses lèvres. Je lui ai fait confiance pour s'accrocher à moi et j'en ai profité pour laisser mes mains s'aventurer à nouveau le long de ses cuisses, savourant chaque parcelle de peau en la resserrant contre moi. Sky avait un effet sur mon pouvoir - ou sur moi pour ce que j'en sais... - et rien qu'avec ça, je me sentais plus vivant que jamais.


Revenir en haut Aller en bas
Sky Cervantes
avatar
Son expérience avec les garçons ? La bonne blague. Là-dessus, même sous la torture, elle avouerait jamais qu’elle était plus que limitée. Bon admettons. Elle avait été précoce mais c’était lié aux circonstances. Ce qui avait commencé comme des jeux d’enfants entre John et elle avait pris des tournures d’expérimentations assez rapidement. Par la suite, quand ils avaient grandi, c’était devenu leur jardin secret, leur échange intime qui apaisait les blessures et les tensions. Une sorte de communion dans la souffrance, surtout pour elle. John était un petit peu plus âgé et elle supposait qu’elle avait été la bonne personne au bon moment. La fille qui ne demandait pas d’efforts à conquérir à l’âge où en approcher une relevait de la mission ultime.
Quand elle s’était retrouvée à la rue, autant dire que les plans drague et coucheries relevaient plutôt de la voltige à haut risque. Sans parler du manque d’intimité. Pour autant, il y avait bien eu Bip, gentil garçon, mais à qui elle n’avait pas laissé une seule chance d’approcher son cœur. Pour le reste il s’était servi mais c’est ce qui avait conduit inexorablement à une méchante dispute.
Ajoutons à tout ca la variable inconnue « Garin » dont les mots et les réactions se contredisaient visiblement.
De fait, Sky laissa son instinct et son envie la guider, comme elle l’avait toujours fait.
Elle ressentait son désir qui répondait aux caresses qu’elle lui prodiguait et pas la peine d’être grand druide pour comprendre qu’il n’était pas insensible à cet instant. Lorsqu’il s’écarta de ses lèvres et qu’elle rouvrit les yeux, elle vit bien qu’il était surprit lui-même de sa propre réaction.
La bouche et les joues de Sky avaient pris une teinte carmine sous les battements forcenés de son cœur. Elle lui adressa un sourire hésitant mais déjà il revenait à elle plus avide encore.
Elle avait l’impression de n’être plus qu’un corps frémissant, une sorte d’instrument de musique qui ne vibrait que sous les baisers de Garin et les harmonies qu’il voulait bien lui jouer. Ses mains devenaient entreprenantes le long de ses jambes et elle ne le désirait que plus encore. Elle était brûlante, d’amour et de caresses, mais tandis qu’elle-même savourait la douceur de sa peau contre ses paumes, le muret se rappela durement et fraîchement à elle.
La réalité fit une brusque entrée dans le monde merveilleux des délices.

- Garin… l’appela-t-elle doucement après avoir dégagé sa bouche pour lui donner son cou.

Ses mains délaissèrent son dos pour glisser sur sa taille, profitant encore quelques secondes de son doux contact, puis elles se posèrent sur ses joues. Il fallait qu’elle essaie d’apaiser ce feu ardent même si elle n’en avait aucune envie.

- Garin... Pas ici, lui murmura-t-elle

Sky ne savait pas vraiment quoi faire. Elle était désireuse de lui proposer un lieu plus propice à leur ébats mais pour le coup, carrément plus dangereux étant donné les circonstances. Insidieusement, elle se demanda comment réagirait Sunny si elle la chopait au lit avec un mec. Que ca pourrait être drôle ! Mais chiant.
Restait que si elle revenait au monde, sentait de nouveau les embruns et la sueur qui collait sa robe à son corps, elle ne savait pas s’il en était de même pour Garin et s’il l’avait ne serait-ce qu’entendue.






She's from a different world
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t908-sky-cervantes-cyberpathe http://forum.childrenofluxaeterna.com/t909-sky-cervantes
Garin DeLyons
avatar
J'ignore si c'est parce que je me sentais libéré d'un poids, ou simplement parce que j'étais bien, avec la bonne personne, mais quand elle m'a appelé la première fois, je n'ai pas répondu. Je l'ai entendue, oui, mais aussitôt qu'elle m'a offert son cou, mes lèvres s'en sont emparées. Mes mains sont remontées dans son dos, jusqu'à ce que mes doigts glissent dans sa nuque. J'ai embrassé ses épaules, faisant tomber une bretelle sur son bras à l'aide d'un pouce. J'étais conscient que ce n'était pas l'endroit, mais je voulais encore en profiter. Je ne voulais rien faire de plus, j'étais simplement déjà assez reconnaissant de ce cadeau du ciel de la sentir sous mes doigts. De ressentir la chaleur de sa peau, elle était si douce, avec pourtant tout ce mordant. Croustillante et dorée à l'extérieur, fondante à l'intérieur.

Mais quand elle a posé ses mains sur mon visage, pour m'apaiser et qu'elle m'a appelé à nouveau, j'ai répondu à contre coeur.

"Quoi ?"

J'ai redressé la tête, le regard fiévreux et je l'ai observée, le souffle court. Pas ici ? Bien sûr que non, pas ici ! Et quoi encore ?! De ma main sur sa nuque, je l'ai ramenée contre moi pour l'embrasser à nouveau. Je n'étais plus capable de m'en séparer. Ni de m'en lasser. Elle avait ouvert une porte, c'était comme une nouvelle drogue douce et délicieuse. Intérieurement, je lui criais quelque chose comme "encore un peu", "encore une minute, s'il te plaît !".

J'ai embrassé ses lèvres plus doucement, ses mains m'avaient effectivement apaisé parce que oui, ce n'était pas le bon endroit. Mais j'en voulais encore. J'ai caressé son épaule de mon nez. Mais plus je m'apaisais, et plus je perdais ma sensibilité au toucher à nouveau. Ce qui forçait ma rage à remonter. J'ai reporté mes lèvres à sa mâchoire pour la couvrir de baisers chauds mais doux, mes doigts continuant leurs caresses sur ses bras.

"Cette fois, je ne laisserai pas tout ça mal finir." C'était une promesse.

J'ai relevé le visage pour jouer avec son nez du mien. Petit à petit, j'avais retrouvé ma respiration, mais maintenant qu'elle m'avait montré le chemin... Ca aurait pu être le moment où je lui dis que je l'aime. Je le ressentais comme tel, d'ailleurs. Mais je commençais à me connaître, j'étais dans l'oeil du cyclone, au coeur de l'action, je n'étais pas objectif. Alors à la place, je l'ai embrassée encore, délicatement, caressant sa joue doucement.


Revenir en haut Aller en bas
Sky Cervantes
avatar
Lorsqu’il répondit enfin à son appel, elle eut l’impression de le sortir de transe. Cela lui arracha un tendre sourire. Il n’avait pas l’air d’avoir envie de mettre un terme à leurs caresses lui non plus. Il continuait de l’embrasser, tendrement cette fois-ci et elle se sentit devenir liquide sous ses baisers.
Mais il était conscient de tout de ce que leur échange sur ce muret avait scellé. Il n’avait sans doute jamais perdu de vue ce pour quoi il était venu même si Sky, elle, avait choisi de ne pas se pencher dessus et de ne s’attacher qu’à son angoisse.
Angoisse qui lui semblait une étrangère maintenant qu’il l’avait rassurée. Aussi ce qu’il dit prit un poids qu’il n’aurait sans doute pas eu quelques instants avant, d’une part parce qu’il parlait avec ses tripes et d’autres part parce qu’elle en mesura la portée. Elle ne voulait rien savoir des autres fois, celle-là seulement comptait pour elle. Et ce dont Garin pouvait être sûr, c’est qu’elle-même serait sa meilleure alliée pour que les choses aillent comme ils l’entendaient.
Sky ne croyait pas au destin. Plus. Elle croyait en sa propre chance, celle qu’elle se donnait.

- Ca ne finira pas mal.

Elle répondit à son baiser puis posa la main sur son cœur pour en percevoir le rythme. Une musique palpitante et envoutante. Sky savait que l’heure des questions devaient venir même si elle en redoutait les réponses. C’est sans doute pourquoi sa voix était douce, à peine un filet ténu dans la brise de la côte.

- Qu’est-ce que tu comptes faire exactement ?






She's from a different world
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t908-sky-cervantes-cyberpathe http://forum.childrenofluxaeterna.com/t909-sky-cervantes
Garin DeLyons
avatar
Il m'a fallu du temps pour percuter. Elle avait raison de parler de transe. Et j'avais du mal à en sortir complètement. J'ai posé ma main sur la sienne, la faisant doucement rouler dans mes doigts avant de lui embrasser. Ce que j'allais faire ? Quand mon cerveau a finalement interprété la discussion initiale, j'en ai voulu à Sky de ramener ça sur le tapis.

"Je sais ce que je ne compte pas faire."

La laisser tomber, elle. J'ai pincé son menton entre mes doigts pour l'embrasser doucement avec un demi sourire. Et puis, j'ai soupiré. Sky avait le chic pour faire tomber le charme d'un coup. Les mains posées sur ses cuisses, comme un appui, j'ai haussé les épaules.

"Je sais que c'est risqué, mais je vais aller la voir et lui expliquer. Il serait encore plus risqué de la laisser venir à moi. Je vais commencer par changer de téléphone. Encore. Et je pense que Hyun va vouloir déménager. Encore." J'ai secoué la tête en baissant le menton. "Il était déjà furieux quand il a compris avec qui je parlais. Au début, j'ai même cru que c'était Itembe. J'allais lui refaire les chicos, à ce salopard. Elle veut que j'ai confiance en elle et je veux bien avoir confiance en elle, mais c'est... Pas possible ! Une fois, elle me reconnaît pas dans la rue, elle me jette, ensuite, je lui donne la chance de partir avec moi, elle me dit non ! Elle vit sa vie avec un décérébré du ciboulot, maniaco dépressif, unicellulaire du managment avec les décisions barbares d'un bouleau cuit, et je dois la croire sur parole ?! Non, c 'est..."

J'ai soupiré à nouveau en secouant la tête et je me suis frotté le visage de lassitude.

"Non." Je ne voulais pas m'épancher sur Sky, mais finalement, elle était la seule à qui je pouvais parler. J'aurais peut-être pu avec Angela, mais... Je voulais parler avec Sky, je voulais lui montrer que j'étais quelqu'un de bien, faire mes preuves. "C'est trop tard, je... C'est fini."

Je jouais avec le tissu de sa robe sur sa cuisse, le lissant pour qu'il ne reste aucun pli. Chose impossible à cause du vent, même léger. Hors de ma transe, sans la chaleur de Sky, la respiration régulière... J'avais retrouvé un corps sans sensation aucune. Joie. Ca m'a irrité aussitôt.

"Elle m'a demandé comment j'avais pu changer autant. Je lui ai répondu que tout avait changé. A commencé par le fait que son frère m'avait laissé crever entre deux poubelles. Je croise ce fils de p... Je le tue de mes propres mains. J'ai de quoi faire, maintenant. Visiblement elle n'était pas au courant." J'ai haussé les épaules avec une moue.......... Faussement désolé. "Oops."

Ce que je comptais faire ? J'avais déjà commencé. On parlait de Liberation, je n'avais aucune pitié.


Revenir en haut Aller en bas
Sky Cervantes
avatar
Tout comme lui, elle n’avait aucune envie d’aborder ce sujet mais elle n’était pas de celle qui esquivait et ca, il devait commencer à le savoir. Il a embrassé ses doigts avant de répondre.
Il lui parlait sincèrement oui. Seulement Sky n’avait que la moitié des informations alors elle avait peut-être une intelligence assez vive, mais pour tout comprendre celui lui demandait de sincères efforts.
Là pour le coup, il lui manquait un élément.
Hyun prêt à déménager et à exiger qu’il change de numéro ? Pour une fille et son frère ? Limite il lui avait fait comprendre que si elle-même était autorisée à voir Garin c’est uniquement parce qu’il le tolérait alors que concrètement, tôt ou tard, elle aurait droit à quelques visites impromptues. Alors pour une fille qui avait un frère agité du bocal ? C’était sans doute un peu excessif.
Qui plus est Sky connaissait bien les violences domestiques. Son cœur, au-delà de cette petite pointe de jalousie insidieuse, lui disait qu’il faudrait peut-être porter secours à cette fille malgré tout. Elle était sans doute en danger. Garin avait même parlé de « terroriste ».
Elle observa ses doigts qui tentaient un repassage express de sa robe qui n’avait pas du connaître un traitement aussi attentionné depuis qu’elle en avait fait l’acquisition.

- Excuse-moi mais…

Comment aborder le sujet sans qu’il se fache. Etant donné ce qu’il en pensait, elle pressentait qu’elle devait avancer sur des œufs.
Sky posa ses mains sur les siennes avant de reprendre.

- Si son frère est si terrible, peut-être que tu ne devrais pas la laisser où elle est. Il faut peut-être faire quelque chose pour la sortir de là, non ? Et je ne suis pas sure que de te faire déménager t’empêche de te venger de son frangin… c’est un peu expéditif comme décision, non ?

Ca ne ressemblait pas à Hyun surtout.






She's from a different world
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t908-sky-cervantes-cyberpathe http://forum.childrenofluxaeterna.com/t909-sky-cervantes
Garin DeLyons
avatar
"J'ai essayé, Sky ! Elle ne veut pas ! Je lui ai demandé des millions de fois quand on était encore ensemble. Je l'ai presque suppliée ! Elle n'a connu que son frère, il a été bercé trop près du mur, c'est un fêlé ! Il est prêt à tout pour ne pas être retrouvé lui-même..."

J'ai levé les yeux au ciel en poussant un léger juron et j'ai reporté mes eux dans les siens. Comment faisait-elle ? Je n'avais aucunement peur de lui dire la vérité. Soit dit en passant, je n'aurais pas dû. J'ai mêlé mes doigts aux siens, lui caressant doucement des pouces. Je ne la sentais peut-être pas, mais je savais que l'inverse était vrai, en revanche.

"Ce n'est pas... N'importe quel frère. Il a fondé Liberation... Sky. Je faisais partie de Liberation. Et un jour, j'ai merdé. On aurait pu remonter jusqu'à lui à cause de moi, alors il a... Effacé les traces. Non, Sky, c'est pas tous des brutes à Liberation, mais ils sont leadés par un dégénéré qui ne pense qu'à la mort et à la vengeance."

J'ai baissé le nez, désolé.

"Je ne veux pas te mêler à tout ça, c'est déjà tellement compliqué. Mais je porte la poisse, il se passe pas un jour sans que je me demande où tu es, ce que tu fais, est-ce que tu vas bien, est-ce qu'ils t'ont trouvée avant moi, comme Itembe... Mais je peux pas être tout le temps là et ça me rend malade."


Revenir en haut Aller en bas
Sky Cervantes
avatar
A oui là d’accord.
Effectivement.
Elle en resta comme deux ronds de flan.
D’accord il n’avait pas eu un discours très officiel concernant le groupuscule mais de là à imaginer qu’il ait pu en faire partie, non franchement, ca ne l’avait pas effleuré. Elle était restée sur l’idée d’une organisation gouvernementale qu’il aurait désertée et, depuis quelques temps, rattrapée par une autre en la personne même de Hyun. Mais Libération non.
Pour le coup ca compliquait les choses et ses envies de vengeance prenaient une autre ampleur.
Haha la bonne blague. En imaginant la gueule du chinois à cette idée, Sky en aurait ri à pleine gorge. Sauf que non, elle n’avait pas trop envie de rire en fait.
Elle fronça les sourcils et regarda ses mains qui jouaient avec les siennes.

- La vengeance ouais… y’a beaucoup de gens qui pensent à la vengeance… toi le premier, hein ?

Six aussi parlait de vengeance et la jeune femme si douce et si agréable qu’elle avait connue avait laissé place à une furie irraisonnée. Elle comprenait, ô combien, que cela puisse être une bonne motivation mais elle trouvait que cela annihilait toutes facultés de raisonnement calculés. Elle-même, si elle tenait Itembe, elle serait bien incapable de garder son sang-froid. Mais elle ne le cherchait pas, non. Elle attendrait l’heure et l’occasion si elles devaient se présenter.
Sky soupira et releva les yeux sur Garin. Il avait baissé le nez.
Elle sourit, secoua la tête et posa son front contre le sien.

- Tu t’inquiètes trop pour moi, beau gosse, tu vas te faire un trou dans l’estomac !

Elle reprit un ton plus sérieux pour poursuivre.

- Ils me feront rien, j’suis rien pour eux. S’ils veulent t’atteindre ils ont d’autres moyens d’le faire. Crois-moi quand je te dis qu’en matière d’emmerdes, j’ai d’autres chats à fouetter que tes anciens copains, et qu’en matière d’ange gardien, j’ai ce qu’il faut aussi.

Quoi qu’il en était, il ne lâcherait rien de ses projets alors autant qu’elle lui donne sa bénédiction, même si au fond, ca n’avait sans doute aucune importance.

- Fais ce que tu as à faire et tu reviens à moi.






She's from a different world
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t908-sky-cervantes-cyberpathe http://forum.childrenofluxaeterna.com/t909-sky-cervantes
Garin DeLyons
avatar
« Si je voulais seulement me venger, je lui aurais fait la peau l’année dernière. »

Mais je n’avais aucune envie de m’appesantir sur ce sujet. J’ai fermé les yeux au contact de son front et j’ai soupiré. Je l’ai écoutée, comme ça, sans rien dire. C'était sûrement sa façon de me réconforter ou de me rassurer, je ne sais pas. Elle avait peut-être raison, mais ça ne m’empêcherait pas de m’inquiéter. Je ne pense pas que Abel aurait fait quoi que ce soit à Sky. C'est une Positive et elle n'était effectivement rien pour eux. Mais avec lui… Sait-on jamais. Et puis, j’ai acquiescé.

Sur ça aussi, elle devait avoir raison : elle était mon porte chance. Je l’ai embrassée en la serrant contre moi pour l’aider à descendre du muret. Je m'apprêtais presque à partir, histoire d'en finir une bonne fois pour toutes avec les émotions désagréables - je ne m'attendais pas à ce que ma visite chez Eve soit courte… - mais au lieu de ça, j'ai froncé les sourcils en me redressant et je l'ai dévisagée.

"Ton ange gardien ? Tu as un ange gardien ?"

Sous entendu : qui n'était pas moi. J'aurais été dans un état un peu plus léger, j'aurais probablement ri. Je lui aurais sûrement aussi demandé s'il nous avait vus. J'aurais peut-être même crié un coup pour savoir s'il s'était bien rincé l'oeil, ce voyeur ! Et j'aurais terminé avec des mains baladeuses et un sourire carnassier en lui rappelant qu'il n'y avait que moi pour être son ange gardien. Bref… Mes conneries de grande gueule, comme d'habitude. Mais j'étais un peu trop inquiet pour ça, bien que la mine soucieuse ne fasse pas mon meilleur profil.


Revenir en haut Aller en bas
Sky Cervantes
avatar
Elle lui rendit son baiser en descendant du muret. Ca le chamboulait cette histoire, elle n'en doutait pas. Il avait été si différent, sans parler de ses élans amoureux, au moins dans sa façon d'être avec elle. Lui qui riait pour un rien en lui cherchant des poux...
Sky afficha ce petit air mutin amusé, un peu mystérieux, qu'elle arborrait quand elle voulait le taquiner. En ce qui la concernait elle ne pouvait indéfiniment lâcher sa nature.

- Ouais... un super ange gardien que tu connais bien. Il me file des armes quand un grand noir veut me couper les doigts et il me sort de taule quand je me fais choper.

Elle rit et lui adressa un clin d'oeil

- Hyun a décidé de monter une crèche collective, il avait pas assez à faire avec toi.

Ok elle pouvait bien prendre quelques libertés avec la vérité, après tout il ne s'était pas gêné lui. Et puis c'est pas comme si elle lui mentait. C'était même très vrai : elle avait piqué un truc et fini au poste. Littéralement.
Sky releva soudainement le genoux. Un caillou lui avait piqué le dessous du pied et fait une petite entaille.

- Ah merde ! j'suis bonne pour une douche et un peu de désinfectant. Va falloir que j'y retourne de toutes manières...






She's from a different world
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t908-sky-cervantes-cyberpathe http://forum.childrenofluxaeterna.com/t909-sky-cervantes
Garin DeLyons
avatar
J'ai pouffé de rire. Ok, c'était vraiment très léger, mais suffisant pour m'arracher un sourire. Cet ange gardien là, d'accord. Je n'aimais pas beaucoup la façon qu'il avait de "coller" Sky, comme si je pressentais qu'il y avait plus qu'une simple protection d'elle ou de moi. Je sais qu'elle n'était pas la femme idéale, pas le genre clôture et toutou en laisse, jolie maison en Ville Médiane etc… Dans le genre attrape-ennuis, elle se posait là. Mais de là à vouloir m'éloigner d'elle comme d'Eve ? Qui sait s'il ne s'était pas attendu à ce que Sky fasse le sale boulot pour lui.

Loupé. Elle avait bien plus de ressources que ça, et si j'ose dire, il devait sous estimer ses sentiments pour moi. Ou surestimer ceux que j'avais pour Eve. Ca me rendait curieux, mais Hyun n'était pas le plus facile à espionner. C'était même assez frustrant et agaçant. J'ai acquiescé à son anticipation du départ. Il se faisait tard et le temps que je rentre - trop tard pour aller voir Eve maintenant… Quoique.

J'ai caressé son visage avec un léger sourire avant de l'embrasser à nouveau. Un chaste. Pour la bonne nuit. Mes mains ont glissé sur ses bras alors que je m'écartais jusqu'à n'avoir plus que ses doigts emmêlés aux miens. Je l'ai dévisagée, sans me défaire de mon sourire qui s'agrandissait alors que j'imprimais cette fille dans ma tête. Je lui avais déjà dit que je la trouvais exceptionnelle, mais ça dépassait mon entendement, maintenant. Et puis je sentais encore ses doigts dans mon dos, sa peau dans ma paume, ses baisers brûlants qui m'avaient rendu moitié dingue, chose qui n'était pas arrivée depuis… Euh… Probablement depuis mon arrivée à Liberation quand Eve et moi nous étions retrouvés enfin seuls pour la première fois. Dans un sens, elles se ressemblaient. Toutes les deux défiaient les lois de mon pouvoir, juste… Pas de la même manière. Et même si les deux agissaient comme une drogue pour moi…

Celle de Sky n'était pas temporaire.

J'allais partir, mais je suis revenu. J'ai serré sa main dans la mienne et je suis retombé contre ses lèvres, nettement moins chaste, cette fois. D'un bras autour de ses reins, je l'ai serrée contre moi, soulevant presque sa jupe dans le mouvement, et mon autre main soutenant sa tête. Entre deux baisers, j'ai répondu à sa précédente requête en une promesse.

"Attends-moi."

Je me suis subitement détaché de ses lèvres pour les presser contre son front avant de m'éloigner. Si je restais une seconde de plus… Je ne partais pas.


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
[CLOS] [Garin/Sky] Le loup, le renard et la belette
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Children of Lux Aeterna :: MEGALOPOLIS :: Ville médiane-