2076. Côte est des Etats-Unis. Megalopolis est le centre névralgique d'une guerre géo-politique mondiale depuis qu'un attentat biologique en 2026 a divisé l'humanité en deux populations bien distinctes : ceux qui se battent pour le futur, et ceux qui font avec le présent.
NAVIGATION

Partagez | 
 

 [MISSION] [Bogdan/Samaël/Lisbet] God was never on your side

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
Bogdan Lupescu
avatar
Je vais pour sortir quand le Doc m'interpelle. Je fronce légèrement les sourcils et alors qu'il prend un sac, je range le couteau de Meredith dans la poche arrière de mon jean, laissant mon pull retomber par dessus. J'ouvre le sac pour en regardant le contenu avec un grand intérêt. Malheureusement, je n'ai pas le temps de faire tout l'inventaire. Finalement, comme Lisbet, je m'attarde un peu. Sam et Gordon sont avec Paul.

"Ne me mentez pas, je le saurai." Je jette un oeil à Meredith puis je reporte les yeux sur le Doc. "Elle a ses chances ?"

Je ne la connais pas, je n'ai pas spécialement envie qu'elle claque, simplement parce que le Sanctuaire ne l'aime pas. Elle a des informations qui, avec ou sans Paul, pourraient très certainement m'aider à l'avenir. Et puis, je force un peu ma chance.

"Vous auriez un t-shirt propre ?"

Quand je rejoins enfin le petit groupe d'exploration, je me sens ragaillardi. Je ne suis plus sans arme, et qui plus est, j'ai deux gros tanks avec nous. Samaël ne fera pas long feu avec une plaie pareille alors les renforts sont les bienvenus. Parce que je suis un fin limier moi-même, je ne cesse d'observer autour de moi, mon regard fendant l'obscurité. Pour un peu, j'aurais pu faire partie du quartier des Sliders. Je n'avais rejoins Resistance que pour Maze et parce que les idées se rapprochaient le plus de Liberation, sans pour autant en embrasser les méthodes un peu drastiques.

Je ne sais pas lequel approcher. Je pense plutôt au tank à ma droite, ayant besoin de Gordon pour rassurer Paul. Je l'ai vu à l'oeuvre. Alors je m'approche de l'autre comparse et lui demande à voix basse de fermer la marche plusieurs mètres derrière nous et d'ouvrir l'oeil. Même les deux. J'aurais bien envie de faire l'éclaireur mais je n'ai aucune idée de où Paul nous emmène.

[Je demanderai bien des renseignements supplémentaires à Lisbet mais tant que je sais pas si elle suit ou non..................]


Dear Dad,
I think about you every day. The end of your world. The beginning of mine. Six billion lights that went out in six months. Six billion lives lost to a mystery. All the mothers, fathers, sisters, brothers over the age of innocence. Of fifteen years full of missing you.
But I keep you alive in my words.
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t944-bogdan-lupescu-listener http://forum.childrenofluxaeterna.com/t945-bogdan-la-iele-lupescu
Lisbet Miller
avatar
Maintenant qu'elle avait englouti suffisamment de nourriture pour se sentir mieux, elle  retrouvait les idées clairs et finalement elle n'aurait pas de migraine, enfin pas de suite être un léger mal de tête mais elle était équipé.

-Si j'ai bien suivit Meredith servait de rabatteuse pour le chirurgien, je sais pas ce qu'il trafique j'ai juste suivi une piste qui menait au sanctuaire, maintenant deux options pour trouver le petit coin d'Israel qui se cache dans votre sanctuaire. Soit suivre Paul en espérant qu'il ne délire pas, soit faire parler les deux mercenaires..l'idéal serait un listener je pense, ils sont entraîné a résister a la torture...je le sais j'ai laissé les cadavres de deux d'entre eux en ville, celui que je gardais pour interrogatoire avait le cœur fragile, il a claqué avant que pose des questions. A vous de voir c'est votre secteur, mais je suivrais bien les autres, au cas ou il trouve mon chirurgien.

Oui oui elle usait de « diplomatie », bien qu'aimant se battre et surtout accro au monté d'adrénaline, autant évité un combat qui ne lui apporterait que des emmerdes dans le futur. Machinalement elle plongea la main dans la poche arrière de son pantalon et en sortit une plaquette de cachet. Dessus en gros on pouvait  lire, « paracétamol codéiné », elle en extrait un de sa capsule protectrice et l'avale.


Revenir en haut Aller en bas
Samaël
avatar
God was never on your side.
Feat. Bogdan & Lisbet


Sam marchait à pas rapides, suivant Paul et Gordon à un mètre devant. Marcher lui faisait mal, même avec l'anesthésiant la plaie le brûlait et en même temps, c'était pas étonnant. C'était supportable pour le moment mais il devait rester prudent, éviter le corps à corps et les grands gestes, faire sauter les points n'était clairement pas une bonne idée. C'était pas très malin que de suivre le gamin comme ça dans la nuit en se doutant de leur destination mais pouvait-il simplement abandonner? Probablement pas. Bogdan parlait à voix presque basse au gars que Bucha leur avait assigné en escorte et ses mots ne parvinrent pas jusqu'à ses oreilles, il avait le regard rivé sur Paul, attentif à tout changement de direction, à tout changement de comportement.

Lorsque Bogdan eu fini de parler au gars, Sam tourna la tête vers lui et   remarqua le sac élimé qu'il n'avait pas jusque-là. - Qu'est-ce que tu as d’intéressant là-dedans?


« That's what we do! We fight for it! We fight for... Things! Like chicken! I love chicken. » - Samaël
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t652-samael-observateur-shifter http://forum.childrenofluxaeterna.com/t657-samael http://ectraconcept.tumblr.com
Butterfly Effect
avatar
Malheureusement le Doc n’a pas de vêtements propres à fournir à Bogdan non, c’est pas Emmaüs non plus. Lorsqu’il lui demande si Meredith à ses chances, il grogne avant de répondre

- Possible. Je ne sais pas encore. J’vous le dirai dans 24h mais je me serai pas casser le cul à la soigner si c’était pour la laisser crever, si c’est votre question.

Cela arracha un rire guttural et sec à Bucha’ qui ne perdait pourtant pas une miette de ce que faisait Lisbet et de ce qu’elle pouvait dire. Là encore, Bogdan su qu’il s’agissait de la vérité et que miss Miller ne mentait pas. L’homme tank grogna en réponse à ses remarques

- On doit pouvoir trouver quelqu’un capable de ca par ici. Les positifs ca nous manque pas. On les garde au chaud en attendant votre retour. S’il faut prévoir une dératisation, on organisera ca… allez-y, Paul a l’air de savoir ce qu’il fait. Enfin… j’espère !

Les protecteurs du sanctuaire se resserrèrent autour des deux cibles. Lisbet et Bogdan purent partir à la suite de Samaël.

Dehors la nuit est particulièrement noire du fait du peu d’éclairage. Le petit groupe ne tarde pas à se reformer à la suite du bi-positif qui avance comme un chien de chasse, cherchant son chemin et courant presque dès qu’il le trouve.
Le garde de Bucha écoute attentivement Bogdan et dans un hochement de tête assure la fermeture de la marche.
Le silence est maitre en ces lieux et vous n’entendez ni ne voyez personne.

Après un bon quart d’heure de marche, le paysage avait changé. Des bouches d’évacuation d’eau et de produits chimiques s’ouvraient comme des gueules béantes sur des ruisseaux asséchés. Des carcasses de voitures rouillaient à l’air libre et une décharge à ciel ouvert mourrait paisiblement dans le silence.
Au détour d’un monticule d’immondices, Paul s’arrêta devant une entrée qui menaient au réseau souterrain maintenant abandonné des anciennes galeries d’approvisionnement en eau et en gaz des anciennes zones d’habitation. Aujourd’hui, tout était désert mais les constructions subsistaient, inutiles.

- C’est par là, dit-il en tendant le doigt.

Gordon sortit une lampe de poche de son sac à dos et l’alluma. La lumière se perdit plus loin, dans ce tunnel stérile qui s’enfonçait dans les entrailles de la terre. L’homme de Bucha arriva a son tour et fit de même. Malgré les deux lampes, personne ne percevait le fond du passage. Seul répondait le silence. Pas même un souffle d’air.


[HJ : Je vous laisse échanger entre vous si vous voulez discuter avant de vous engager dans le tunnel. Quand vous avez eu les réponses que vous souhaitiez de la part des autres et/ou que vous êtes prêts, vous terminez votre rp par un « OK pour moi ». Je déroulerai la suite quand j’aurai vos 3 OK]


Revenir en haut Aller en bas
Lisbet Miller
avatar
Lisbet ne s'attarda pas plus quand Bucha l’autorisa à suivre la joyeuse équipe qui allait suivre Paul. Elle aurait bien aimé que sa jambe soit correctement soigné mais cela n'allait pas l'arrêter pour autant. Elle récupéra un autre sandwich avant de reprendre son sac et de sortir en mordant a pleine dent dans son trophée. Elle pouvait bien après tout elle les avait payé ces sandwichs. Une foi se dernier avalé, elle fouilla dans son sac et en sortit l'un des flingues avec silencieux récupéré sur les deux mercenaires venu fouiller son logement. Le fusil démonté ne lui serait pas d'une grande utilité du moins pas tant qu'elle ne l'aurait pas correctement remis en état.

-J'en ai un autre avec un silencieux si cela intéresse quelqu'un. Le fusil n'est malheureusement pas en état, pas avant un bon nettoyage et graissage. Bon appelez moi Miller et toi ?

Elle s'adressait à Bogdan, pour Samael elle avait déjà un alliasse : Aiden suffisait largement pour le moment.

-Aiden et moi on sait déjà croisé auparavant mais toi je ne t'ai jamais vu.


Revenir en haut Aller en bas
Bogdan Lupescu
avatar
Je suis pratiquement certain que Paul sait plus que ce qu'il fait. Le soupçonne même d'être guidé. Mais ça, je n'en dis rien. Je balance le sac sur mon épaule en écoutant la Miller, non sans en avoir les sourcils froncés sur le nez. Je n'ai pas une once de confiance en cette nana. C'est sûrement à cause de sa tenue. Ou de son arme. En tout cas, ses infos recoupent les miennes, d'une certaine manière. Je garde ça en tête, je ferai le tri plus tard. S'il faut un PSY entraîné, j'en connais un. Une, en fait, et elle se fera un plaisir. Techniquement, on peut même dire que j'en connais deux qui se feront plaisir. Mais ça aussi, je le garde pour moi.

Malgré tout... J'ouvre le sac du Doc pour qu'elle y vide ses poches si elle manque de place et je garde volontiers l'un des deux flingues que je rentre dans ma ceinture, dans mon dos.Je vous garantis que j'ai gesticulé deux secondes à cause du froid sur ma peau. Comme si une douce Cheerleader pulpeuse venait de me claquer les fesses. En tout cas, elle n'appelle pas mon collègue par son prénom, j'en déduis qu'ils ne sont pas... De grands amis.

"Si ! J'était trompettiste au stage militaire d'été, quand j'étais ado."

Par acquis de conscience, je la laisse passer devant pour sortir, lui montrant le chemin d'une main élégante, mais d'un visage égal à une meurtrière de prison. Avant de passer la porte, néanmoins, je jette un dernier regard à Meredith. Je n'aime pas voir les gens mourir, qu'ils soient bons ou mauvais. Alors même pour elle-même, j'espère qu'elle s'en sortira. Et puis que je la reverrai. A la question de Samaël, je le détaille de haut en bas, et puis je souris. Peu importe ce que je dis, la moitié est vraie, l'autre est fausse, ça dépend de quel point de vue on se place. C'est un peu comme le blanc bonnet ou bonnet blanc.

"De quoi éviter que tu me claques entre les pattes."

Avec un peu d'imagination, j'ai de quoi l'aider à voir au fond du tunnel, toutefois. Et de l'imagination, j'en ai pour 12.

Paul force mon sérieux et je coupe court à la conversation. De toute façon, présentement, ce que contient le sac n'a pas grande importance. Pas d'argent, pas de caillou qui brille... Il est déjà armé...

"Tu entends quelque chose, tu vois quelque chose ? Tu es attiré par quelque chose ? C'est quoi ?"

Mon front n'est plus qu'une crevasse du Grand Canyon alors que Paul nous arrête devant l'entrée d'un tunnel. Je me penche pour essayer d'y voir le fond également et joint la lampe du Doc que j'ai sortie du sac à celle de Gordon. Je me redresse vers l'homme de Bucha quand il revient et l'interroge du regard. Nous sommes assez nombreux, en petite délégation, n'importe qui pourrait nous repérer à des kilomètres.

J'inspire profondément en réfléchissant. J'ai des tas de questions à poser à Lisbet, autant à Paul et je sais que le temps joue contre nous. Mais je rentre pas là-dedans sans comprendre où je vais, l'aveuglette, c'est pas mon forte. Et si c'était un piège ? Je désigne Samaël et Lisbet d'un index.

"C'est quoi votre job, concrètement ? Chasseur de prime ? Qui vous envoie, en fait ?"

Quant à moi, tout le monde a déjà entendu les raisons de ma présence.


Dear Dad,
I think about you every day. The end of your world. The beginning of mine. Six billion lights that went out in six months. Six billion lives lost to a mystery. All the mothers, fathers, sisters, brothers over the age of innocence. Of fifteen years full of missing you.
But I keep you alive in my words.
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t944-bogdan-lupescu-listener http://forum.childrenofluxaeterna.com/t945-bogdan-la-iele-lupescu
Samaël
avatar
God was never on your side.
Feat. Bogdan & Lisbet


La réponse de Bogdan était des plus vaste quoi qu'il pu en déduire qu'il s'agissait de médication. Normalement. A l'intervention de Lisbet Sam, ne dit pas un mot. Bogdan récupéra le flingue et entendre la jeune femme prononcer le nom de son alias le rassura l'espace d'un instant. Il se fichait qu'elle sache que c'en était un du moment qu'elle n'apprenait pas son véritable nom.

A force que la petite troupe avançait, le paysage changeait et les souks laissaient la place à une espèce de décharge sauvage éclairée par la lune. Ils atteignirent un tunnel sombre, vestige d'anciens souterrain de gestion des eaux et gaz de la ville. Des galeries abandonnées, en théorie. Paul semblait être sûr de lui, sûr qu'il fallait y entrer et il ne demandait qu'à le croire mais ils ne savaient rien du terrain sur lequel ils allaient se rendre, de ce qui pouvait les y attendre. La lumière de leurs torches n'allait pas aussi loin qu'ils le voudraient et bien vite Bogdan se retourna sur eux, enchaînant le genre de questions nécessaires dont Sam se passerait bien. - « C'est quoi votre job, concrètement ? Chasseur de prime ? Qui vous envoie, en fait ? » - Sam décrocha son regard de la pénombre humide du tunnel et le posa sur Bogdan. - J'ai entendu parler de Paul en fait, du  coup je suis venu voir par moi même ce qui s'était passé. J'étais venu en tant que simple observateur à la base et puis bon... J'ai été un peu dépassé par les événements. - Avait-il dit dans un léger sourire tout en posant doucement une main sur sa blessure.


« That's what we do! We fight for it! We fight for... Things! Like chicken! I love chicken. » - Samaël
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t652-samael-observateur-shifter http://forum.childrenofluxaeterna.com/t657-samael http://ectraconcept.tumblr.com
Lisbet Miller
avatar
Non mais il pouvait lui donner un faux nom, elle s'en foutait de connaître sa véritable identité, mais c'était quoi ce gars, un civil venu récupérer sa fiancé ?! Vraiment, soit il était complètement stupide, soit amoureux quoique les deux étant presque des synonymes. Elle voulait juste un nom pour éviter de l'appeler « trompettiste au stage militaire d'été » sur le terrain c'était bien trop long. Bon il récupéra le deuxième flingue avec silencieux et pour un civil il avait l'air de savoir par quel bout on prenait ce genre d'arme. Quand à sa question il pouvait se brosser pour qu'elle lui donne ce genre d'info.

-tu sais si on te mens et bien je n'ai pas le droit de divulguer ce genre d'information, clause de confidentialité. Je suis la pour retrouver le chirurgien le reste ne me concerne pas. Maintenant je pense que ces tunnels sont de véritable P.A.C, des pièges a cons. Vraiment au vue de leur orga militaire ils savent que nous somme la. Ils doivent être sur de leur défense, le site doit être piégé genre mines antipersonnel et autre joyeuseté du genre. Nous devrions calmé notre limier avant qu'ils nous face tous sauter à courir partout comme ça. Aiden tu préfères une arme avec silencieux ou sans ?

Ben oui son sac n'était pas encore vide, il ya avait aussi les armes de son appartement, et le couteaux de combat d'un des mercenaires. Elle glissa ses matraques télescopique dans ses poches.

-Nous ne sommes pas des amis mais sur le terrain faut savoir faire des alliances de circonstances.


Revenir en haut Aller en bas
Bogdan Lupescu
avatar
Dans le genre antipathique, elle se pose là, la dame.

"Le fin limier, il s'appelle Paul." Et j'ai plus confiance en lui qu'en elle. Ca commence par là. "Mais... Puisque tu as l'air de t'y connaître..."

Et je me recule légèrement en désignant le tunnel d'une main, et lui tendant la lampe de l'autre.

"Honneur aux... Femmes ?"

Lisbet n'est pas une femme - et encore moins une dame -, je sais reconnaître une femme. J'aime les femmes. Je jette un oeil à Samaël, puis à l'homme de Bucha avant de regarder autour de nous. Au moins, le vieux soulard semble avoir le même but que moi, ou approchant. Par conséquent, je me range bien plus facilement de son côté, même si je sais qu'à un moment donné, il va y avoir débat. Je le pressens. Il ne peut pas avoir simplement "entendu parler de Paul". Mais nous sommes trop nombreux, si j'ai des questions, je préfère que les réponses ne soient pas pour tout le monde.

(ok pour moi)


Dear Dad,
I think about you every day. The end of your world. The beginning of mine. Six billion lights that went out in six months. Six billion lives lost to a mystery. All the mothers, fathers, sisters, brothers over the age of innocence. Of fifteen years full of missing you.
But I keep you alive in my words.
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t944-bogdan-lupescu-listener http://forum.childrenofluxaeterna.com/t945-bogdan-la-iele-lupescu
Samaël
avatar
God was never on your side.
Feat. Bogdan & Lisbet


« Nous ne sommes pas des amis mais sur le terrain faut savoir faire des alliances de circonstances. » - Sam n'infirma pas, ils n'avaient pas le temps pour ça, mais il ne confirma certainement pas et s'ils avaient été dans un salon de thé à siroter un petit Earl Grey britannique, il lui exposé les plusieurs raisons pour lesquelles elle mériterait que ses couteaux aillent se loger dans sa gorge, plusieurs fois. La raison la plus grande étant qu'elle prenait part au trafic de Candidats et clairement, il ne laisserait jamais passer ça. Pourtant ses compétences pourraient se révéler utiles et il ne fit que répondre à sa proposition. - Le silencieux plutôt. - Il récupéra aussi un chargeur supplémentaire qu'il fourra au fond de sa poche arrière gauche. En cause l'encombrant canon de l'arme, il le garda à la main. Sam n'avait jamais aimé les armes à feu, préférant de loin l'efficacité tranchante et discrète d'une lame, mais les circonstances n'étaient pas en faveur de ses préférences à ce moment.

Sam balaye le petit groupe du regard. Paul, leur guide et mystère; Gordon, un homme bon mais pas un guerrier; l'homme de Bucha' dont il ne savait rien pour le moment; Lisbet, à garder à l’œil et enfin Bogdan dont au final il ne savait pas grand chose mais qui au moins avait l'avantage de se trouver du bon côté de la ligne si une telle ligne existe vraiment. Sam vérifia rapidement son équipement, ses couteaux, son flingue et le chargeur à l'intérieur, et posa finalement sur Paul qui devenait difficile à maintenir en place. Il était temps d'y aller.

Ok aussi.


« That's what we do! We fight for it! We fight for... Things! Like chicken! I love chicken. » - Samaël
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t652-samael-observateur-shifter http://forum.childrenofluxaeterna.com/t657-samael http://ectraconcept.tumblr.com
Butterfly Effect
avatar
Lisbet ouvre la marche, collé par Paul qui lui sait où il va, ou tout du moins, vous donne cette impression.
Aux questions de Bogdan il répond volontiers. Son état s’est considérablement amélioré depuis votre première rencontre.

- Non j’entends rien juste… je sais que c’est là. Je connais, j’vous l’ai dit.

On peut pas les laisser là-bas les autres mais tout seul…
Il hausse les épaules pour indiquer qu’il est démuni.
S’ensuivent alors toute la petite troupe.
Gordon d’abord, secondé par Samël, puis Bogdan et enfin l’homme de Bucha’.
Dans les premiers temps, la structure est assez large pour que vous puissiez avancer deux à deux. La lumière manque mais grâce à vos lampes de poche, vous vous en sortez plutôt bien.
Ce qui commence à devenir oppressant toutefois, c’est l’immobilité de l’air, mais vous n’avez pas le choix tant que Paul continue.
La notion du temps qui passe s’évanouit aisément dans ces profondeurs et au bout d’un moment interminable vous arrivez à une première intersection. Sans hésitation aucune, Paul bifurque sur la droite et continue son chemin.
A plusieurs reprises vous vous confrontez à des carrefours et à chaque fois, votre guide sait exactement où aller.
A mesure que vous avancez, les canaux deviennent moins larges et l’air plus lourd.
Au terme d’une longue marche, vous débouchez dans une vaste construction circulaire de béton, haute de plusieurs mètres et large d’autant.
Au sol, des rigoles de béton aujourd’hui asséchées partent dans 5 directions différentes, passant sous de lourdes herses qui ferment autant de couloirs. Sauf un.
Paul s’arrête et se passe une main nerveuse dans les cheveux.

- Ce n’est plus très loin. Il y a un petit complexe plus loin qui était abandonné. Y’a encore de l’eau et y’a même de l’électricité. Mais avant faut traverser le couloir… et les prisons.

La façon dont il le disait vous collait la chair de poule mais vous n’auriez pas su dire pourquoi.

Spoiler:
 

Et tandis que Paul parle, il vous semble percevoir un cri rauque qui s’interrompt rapidement.


Revenir en haut Aller en bas
Butterfly Effect
avatar
Le membre 'Butterfly Effect' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé de 6' : 2


Revenir en haut Aller en bas
Bogdan Lupescu
avatar
Les prisons ? Me superbe en prend un coup. Je n'étais déjà pas tranquille en sentant l'étau se resserrer autour de nous, certains souvenirs se rappelaient à moi et j'aurais bien balancé quelques vannes pourries, mais je n'étais vraiment pas rassuré. Plus on avance et plus je pense à un piège. Et plus que l'arme à feu dans ma ceinture, c'est le couteau que je préfère serrer dans la paume de ma main. En fait, j'ai du mal à respirer et l'homme de Bucha et Samaël doivent sûrement m'entendre. Il faut que je fasse diversion pour mon esprit, j'ai envie de parler et d'user de mon pouvoir pour me rassurer, débiter plus de conneries que mon imagination m'en offre et poser le plus de questions possibles pour identifier qui ment ou pas, juste comme un jeu ou un entraînement... Mais je me tais. Il en faut beaucoup plus pour me faire peur, ça c'est certain. Et pourtant, putain, je crèche à l'Underground. Mais mes premiers temps là-bas n'ont pas été des plus joyeux, il m'a fallu du temps.

Je ne supporte pas d'être enfermé. Je crois que 90% des Candidats vous diront la même chose, et autant de repris de justice et de l'Amistad. Bref, vous avez saisi le sentiment.

A ce nouveau carrefour, bien large, ce qui me permet de respirer un peu, je me colle dos à un mur pour prendre quelques secondes et je ferme les yeux. Juste trois secondes, histoire de savourer le fait que je suis toujours en vie. Quand je les rouvre, je regarde autour de moi, toutes les portes. Et c'est ça que je l'entends. Je déglutis. Ca ne me rappelle plus seulement le MSS, ça me rappelle autre chose, je vous jure qu'il ne s'agit pas de faire le malin. Heureusement qu'il fait sombre, je suis pâle comme un linge. Ces grilles, cet air, ces bruits... Le dernier me glace le sang.

Je me décolle du mur en réajustant le sac sur mon épaule et je pousse Paul d'une main sur son épaule pour prendre le seul couloir ouvert avec lui. S'il est nerveux, je le suis encore plus que lui et ça... C'est très mauvais signe. J'en ai même oublié ma crainte que l'on soit suivis.

"T'occupe. Plus vite on y sera, plus vite on sortira. Go."

Plus que jamais, le couteau de Meredith fusionne avec la paume de ma main.


Dear Dad,
I think about you every day. The end of your world. The beginning of mine. Six billion lights that went out in six months. Six billion lives lost to a mystery. All the mothers, fathers, sisters, brothers over the age of innocence. Of fifteen years full of missing you.
But I keep you alive in my words.
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t944-bogdan-lupescu-listener http://forum.childrenofluxaeterna.com/t945-bogdan-la-iele-lupescu
Samaël
avatar
God was never on your side.
Feat. Bogdan & Lisbet


Sam avançait à la suite des autres, juste derrière Gordon et juste avant Bogdan. Le tunnel qui se réduisait au fur et à mesure qu'ils parcouraient la distance n'était pas pour lui plaire. S'il n'était pas claustrophobe, il n’appréciait pas pour autant ce manque d'espace, forcé de marcher en biais par endroit à cause de ses larges épaules: non, ça n'a pas toujours du bon que d'être battis comme lui. Dans son dos il entendait la respiration de Bogdan devenir plus forte, comme s'il manquait d'air... Il ne pouvait pas vraiment lui en vouloir, cet endroit était un piège de béton. Et puis ils arrivèrent finalement à ce grand espace circulaire et quand Sam sortit du petit tunnel, il prit une grande inspiration tout en faisant quelques grandes enjambées pour se retrouver rapidement au centre de la construction, le point le plus grand. Il voyait peu mais les lumières qu'ils transportaient étaient suffisantes pour se diriger et rapidement Paul avança vers le seul chemin ouvert.

La façon dont il avait parlé des prisons lui avait comme qui dirait foutu la chair de poule, un long frisson remontant dans son dos, comme un rappel du passé. Il se souvenait de comment étaient les prisons à l'époque et il ne pouvait s’empêcher de transposer ses souvenirs à cette situation. Bogdan semblait pressé de sortir de ces galeries sombres et humides et il était plutôt d'accord, ils n'étaient pas à leur avantage là-dessous. Et puis ce cri rauque qui déchira le silence avant de s'interrompre. Sam se redressa immédiatement, figé, la tête tourné vers le couloir ouvert, alerte. C'était quoi ce bordel! Paul poussé par Bogdan, Samaël suivit le mouvement, il fallait se bouger.


« That's what we do! We fight for it! We fight for... Things! Like chicken! I love chicken. » - Samaël
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t652-samael-observateur-shifter http://forum.childrenofluxaeterna.com/t657-samael http://ectraconcept.tumblr.com
Lisbet Miller
avatar
Lisbet avance dans le souterrain suivit de Paul qui lui indique la marche. Au premier croisement elle utilise son couteau pour marquer leur passage, elle n'avait aucune envie de se perdre dans un labyrinthe souterrain. Elle répète l'opération à chaque intersection, plus ils avancent dans les ténèbres et plus la notion du temps s’effiloche. Si au départ ils pouvaient être deux de front bientôt ce n'est plus le cas, une certaine tension est palpable dans leur petit groupe et cela elle peut le comprendre. Même sans être claustrophobe ni avoir été candidate elle c'est déjà retrouvé dans ce genre de situation au cour de ses 5 années de services au sein des Marines. Dans l'obscurité votre imagination s'emballe, facile de s'imaginer un monstres vous traquant dans ce dédale.

Quand ils débouchent dans une vaste salle, chacun en profite pour respirer un bon coup. Lisbet en profite pour fouiller dans son sac et en sortir l'une de ses armes à feu, qui elles ne sont pas équipé de silencieux. Alors que Paul leur indique qu'ils ne sont plus très loin, tous semble percevoir un même cris rauque. En réponse elle vérifie l'état de son arme. L'évocation de la présence d'une prison n'a rien de rassurant, tout cela pouvait très bien être un piège. Leur guide pouvait très bien être manipuler à son insu. Le signal est donné, et elle reprend sa place juste devant Paul et avance avec précaution vérifiant le terrain devant eux, son arme dans une main et une lampe dans l'autre.


Revenir en haut Aller en bas
Butterfly Effect
avatar
Pour être très honnête Paul n’est pas rassuré du tout non plus. Et le comportement de ses compagnons ne l’incite pas vraiment à se sentir confiant. Toutefois, ils n’ont pas le choix et il faut bien avancer.

Au bout de quelques mètres, le couloir bifurque et s’ouvre alors sur un espace plus large qui part sur votre droite et sur votre gauche. Ici, il y a de lumière diffusé par d’antiques néons. Certains tressautent dans un grésillement exaspérant. L’installation n’est certainement pas du premier âge mais a au moins le mérite de fonctionner.
Sur votre droite, de chaque côté, s’alignent de lourdes portes en métal comme celles que l’on trouve dans les manufactures. Au centre de chacune, une petite fenêtre sale. Vous comptez 4 portes de part et d’autre. Chacune est barré d’une inscription en noire « Restricted Area. Authorized Personnel Only ». Au bout de cette pièce en couloir, au-delà des portes, quelques escaliers qui donnent sur une plus large, elle aussi close. Cette dernière est surmontée d’un gyrophare actuellement éteint.
Vous ne voyez pas l’autre extrémité à gauche, car la pièce tourne en angle droit.
Alors que le petit groupe s’avance courageusement, une des portes se met soudainement à tressauter sous l’effet d’un coup. Puis une voix féminine s’élève.

- Y’a quelqu’un ? Vous m’entendez ? y’a quelqu’un ?

Vous vous approchez surement (ou pas) mais Paul reste en retrait, de plus en plus nerveux. L’air immobile commence à circuler comme un petit courant d’air. Gordon semble découvrir les lieux et ne fait pas attention, quant au garde de Bucha’, il continue de regarder derrière vous, assurant son rôle jusqu’au bout.
C’est alors que tout le monde entend ce bruit.
Ce crissement de craie contre un tableau… ou de métal contre métal.
Paul, lui, est blême.


Revenir en haut Aller en bas
Bogdan Lupescu
avatar
Il y a une chose qui m'empêche d'aller à la crise cardiaque. Bon peut-être une ou deux de plus. D'abord, je ne suis pas seul. Alors, j'avance. Ensuite, j'ai de la fierté. Alors, j'avance. Enfin, il y a de l'animation, ça permet à mon esprit de se concentrer sur autre chose. Qui plus est, grâce à la lumière, je me sens nettement moins oppressé. Et surtout, j'ai de quoi réfléchir. Deux couloirs, des portes un peu partout...

Courageusement, c'est le mot. Il m'en faut une sacrée paire pour m'avancer. Heureusement, la donzelle qui nous accompagne n'est pas que la moitié d'un garçon manqué, c'est aussi une armurerie ambulante. Pour le reste, en dehors de la demie portion, je ne me fais pas trop de souci, je ne m'attends pas à entendre japper comme une vieille l'un de mes comparses. A moins que ce ne soit moi... Bon sang, je vais vomir.

Légèrement haletant, j'avise les deux directions. Je m'apprête à prendre à droite, les portes ça inspire quand on est claustro comme moi, quand j'entends quelqu'un tambouriner à une porte. Ca, et l'appel. Dans mon esprit, si c'est une voix de femme, c'est la personne que je cherche, mais je peux encore me tromper. Je regarde l'homme de Bucha.

"Vous êtes SÛR de n'avoir vu PERSONNE ?!"

Si quelqu'un joue avec mes nerfs, moi, je vais jouer avec ses molaires à lui faire bouffer de la soupe non pas pendant des jours, mais pendant des mois. Je jette un oeil à Samaël qui, malgré son état, a l'air bien plus serein que moi. En même temps, j'admets que ce n'est franchement pas difficile.

Et puis le reste. Je suis tétanisé, les yeux ronds, le teint pâle, je transpire, je le sais, je sens une goutte salée qui me coule au coin de l'oeil. Je murmure pour moi-même, ma voix alignée à une clé de Mi majeur alors que je m'approche de l'intersection.

"Bogdan, notre champion favori armé comme un tank de l'armée russe n'est pas là..."

Je vais être particulièrement honnête tout de suite, là, maintenant. Sans mon entourage et ma fierté, je serais déjà blotti dans un coin à chouiner comme une pucelle en attendant des secours que je n'aurais même pas eu le courage d'appeler. Le mythe du Onzième se serait probablement effondré. Il m'est arrivé de connaître des nuits difficiles à l'Underground...

"...Je ne voudrais pas alerter tout le monde, je me fais sûrement du souci pour rien..."

Mais l'air déplacé par Paul me rassure, étrangement. J'en savoure la bise dans ma nuque. Et comme je suis un garçon courageux et plein de ressources, et que le fait que notre tank biffurque à gauche pour faire l'éclaireur (vu avec Lisbet hier) me rassure d'autant plus, je donne mon couteau au petit. Je le laisse aux soins de Gordon et je récupère l'arme de Lisbet à ma ceinture. Les portes sont sûrement verrouillées et je ne vais pas m'essayer à l'épaule pour l'ouvrir.

"...Tu veux bien t'en occuper ?"

Je suis Lisbet mais dans l'autre sens, l'arme au poing dirigée vers la porte au gyrophare. Si elle s'ouvre, je fais carton !

"Mais oui, bien sûr, j'aime tellement les espaces clos avec des bruits à me glacer l'Ether... Ça me rappellera mon papa et maman quand ils me chantaient cette comptine"

Je suis pas un tireur d'exception, mais dans un couloir comme celui-ci, si je rate ma cible, je n'ai plus qu'à bouffer mon pédigrée russkov...

"Une souris verte... qui courrait dans l'herbe..."

C'est la chanson qui a toujours le mieux illustré ma vie. Qui peut se targuer d'avoir réellement vu une souris verte courir dans l'herbe autour de sa roulotte ?

"Je l'attrape par le Yu... Je la montre à des Chinois..."

Je regarde toutes les lucarnes devant lesquelles je passe. Et quand j'arrive au niveau de la porte d'où provient le bruit, je regarde par la lucarne, mon arme toujours dirigée vers celle du fond.

"Ethan ?"


Dear Dad,
I think about you every day. The end of your world. The beginning of mine. Six billion lights that went out in six months. Six billion lives lost to a mystery. All the mothers, fathers, sisters, brothers over the age of innocence. Of fifteen years full of missing you.
But I keep you alive in my words.
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t944-bogdan-lupescu-listener http://forum.childrenofluxaeterna.com/t945-bogdan-la-iele-lupescu
Samaël
avatar
God was never on your side.
Feat. Bogdan & Lisbet


Autant le dire clairement, l'apparition de la lumière même grésillante des vieux néons était en soit une bonne chose. La pénombre ne les oppressait plus désormais et ils voyaient clairement où ils mettaient les pieds. Une intersection, des portes de métal s'alignant à droite, une couloir qui bifurque à gauche: la civilisation était bien arrivée jusque là, mais des coups brisent le silence en le faisant sursauter avant qu'une voix féminine ne s'élève. Il y avait des gens derrière ces portes? Après tout Paul avait parlé de prisons... Et puis il le sentit, le mouvement, ce courant d'air agréable et révélateur. Sam posa son regard sur la nuque de Paul avant de faire un pas en avant, posant sa main gauche sur son épaule droite. - Tout va bien, on est là avec toi. - Comme une petite conscience au creux de son oreille. - Souviens toi pourquoi on est là, concentre toi sur l'objectif. - C'est sûr, ils avaient suivi Paul jusque là, mais le sauvetage de ses amis avait été évoqué bien avant cette excursion et il se doutait que c'était de ça qu'il s'agissait.

Lisbet partis à gauche, Bogdan à droite, approchant de la porte d'où était venu la voix. La présence de cette femme était inquiétante en soit mais ce qui fit parcourir le frisson dans le dos de Sam était autre chose, ce crissement, métal contre métal, strident. Dés qu'il avait retenti, Sam avait resserré l'étreinte de sa main sur son arme sans pour autant la lever, n'ayant aucune cible à viser. Il avait immédiatement posé son regard sur Paul, seul à être venu ici auparavant, et il l'avait vu blêmir... Rassurant. Passant devant lui, arme au poing, attentif, il demanda. - Tu sais ce que c'était? Par où on va maintenant?


« That's what we do! We fight for it! We fight for... Things! Like chicken! I love chicken. » - Samaël
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t652-samael-observateur-shifter http://forum.childrenofluxaeterna.com/t657-samael http://ectraconcept.tumblr.com
Lisbet Miller
avatar
Finalement le petit groupe hétéroclite rejoint un espace plus large éclairé par la lumière incertaine de vieux néons. Le premier geste de Lisbet est d'éteindre sa lampe avant de s'engouffrer dans cette espace. Sur leur droite de lourdes portes métalliques et au fond des escaliers donnant sur une porte encore plus massive. La dite porte est clause pour le moment, la jeune femme reporte donc son attention vers la gauche ou la pièce semble se prolonger mais impossible d'en voir plus a cause du prolongement a angle droit. Lisbet s'avance donc vers cet angle mort histoire de sécuriser la zone. Au même moment, un coup contre l'une des portes du couloir de droite se fait entendre suivit d 'une voix féminine. L'ex Marine ne détourne pas la tête préférant surveiller ce qui se cache au loin a gauche, et continue d'avancer jusque l'angle mort avec précaution tenant désormais son arme a deux mains. Arrivé au coin du mur elle risque un  bref coup d’œil, prête à agir au besoin.


Revenir en haut Aller en bas
Butterfly Effect
avatar
En bonne militaire Lisbet prend le temps de sécuriser le terrain et s’avance du côté invisible de la pièce. Le long du mur, arme en poing, elle se tient prête à anticiper tout danger. Mais dès qu’elle passe l’angle… rien.
L’espace fait un coude qui donne sur une petite impasse vide, délaissée. Une bizarrerie architecturale rien de plus.
De son côté Bogdan a retrouvé les réflexes de ses entraînements militaires et lui aussi s’est équipé. Avant qu’il ne s’avance à son tour, il interroge leur garde mais celui-ci se contente de secouer la tête en signe de dénégation, tout en continuant de scruter l’obscurité.
La lourde porte centrale ne semble pas bouger à l’approche du roumain, ni même le gyrophare s’allumer. Rien de tout ca.  Bogdan se raconte autant de salades qu’il peut pour se rassurer mais allez savoir si ca marche aussi bien sur lui que sur les autres.
"Ethan ?"
La voix s’interrompit, comme interloquée. Impossible de voir quoi que ce soit à travers la petite fenêtre, elle est trop sale et abîmée.

- Oui ! Oui c’est moi ! enfin techniquement… c’est l’Underground ? vous venez me chercher ? oh merde je le savais !

La voix s’emballe de reconnaissance.

- Sortez-moi de là ! s’il vous plait ! sortez-moi de là !

Gordon s’est approché à son tour pour essayer de voir par-delà les autres ouvertures des portes usinées mais là encore, tout est trop sale et…

- Là-dedans ! Y’a du mouvement ! dit-il en montrant la porte adjacente à celle d’Ethan.

Le grésillement des néons fait écho au grincement qui semble osciller sans pour autant enfler. Gordon entreprend de frapper le panneau de métal.

- Y’a quelqu’un ? hey on est venu vous aider ! y’a quelqu’un ?

Paul le regarde faire, sans avoir bougé malgré l’invitation de Bogdan à s’occuper des portes. Son couteau dans la main, il se tient collé à Samaël comme une moule à son rocher. Ce dernier est d’ailleurs resté à l’intersection, près de l’entrée. S’il observe la manœuvre de Lisbet et des autres hommes, il peut aussi garder un œil sur leur sentinelle.
Tout le monde est sur les nerfs. L’obscurité qui règne au-delà de la pièce est oppressante. L’homme de Bucha’ tient son arme droit devant lui, une lampe led à la main, assurant leurs arrières.
Puis le grincement s’arrête.
Un bruit qui se tait brusquement devient aussi angoissant qu’un bruit qui se fait soudainement entendre.
Le petit groupe retient son souffle.
Percevant la tension à travers sa porte, Ethan aussi s’est arrêté de parler.

- OH MERDE ! hurle le comparse de Bucha’

Et instantanément, tout le monde entend la résonance d’une grille qui s’ouvre ou se ferme. Ou les deux.
Le grincement reprend et cette fois-ci, il s’approche, mettant à rude épreuve les plombages de tous.
Paul est terrorisé et l’homme sentinelle tente de revenir  précipitamment vers l’ensemble du groupe en tenant toujours sa lampe en direction du noir.

- L’issue s’est fermé putain ! J’vois quelque chose…  J’VOIS QUELQ… !

Mais il n’a pas le temps de finir.
Un éclair de lumière scintille sur l’acier quand sa lampe led gicle de ses mains jusqu’aux pieds de Samaël, qui parvient tout juste à lever les yeux vers lui pour le voir se faire découper en deux, de bas en haut, fauché en pleine course par une immense lame.
Il n’y a pas de doute.
Une… chose… monstrueuse s’avance dans le couloir dans leur direction, trainant avec elle cet exaspérant crissement de métal contre le béton brut.
Samaël et Paul sont les premiers à le voir grâce au jeu de lumière de la lampe du garde. Sans demander leur reste, ils décampent de l’intersection pour se projeter dans la pièce.
Vous ne tardez pas non plus à comprendre.

Ce qui apparaît dans l’ouverture est un monstre.
Un humanoïde qui doit avoisiner les deux mètres cinquante si ce n’est plus. Il est taillé dans la masse brute et ses muscles saillants apparaissent comme autant de blocs de bronze. Sous un crâne chauve, un visage difforme mais surtout aveugle.
Mais ce que vous ne manquez pas, c’est cette immense lame disproportionnée qu’il tient dans sa main droite. La pointe posée sur le sol devant lui, le sang du garde coule encore le long de son fil. Déjà, il la relève pour frapper…


Revenir en haut Aller en bas
Lisbet Miller
avatar
Et dans l'angle mort rien, rien qu'un espace vide entre les murs. Rassuré sur ce point Lisbet revient vers le petit groupe et la elle n'aurait pas entendu le mot Underground la tout de suite ! Bon après tout rien de si extraordinaire vue que derrière chaque porte des cellule doit se trouver un positif. La brune vérifie son bracelet connecté, et évidement pas de réseau mais ça elle si attendait, mais au moins elle peut activer ses lentilles. Avec tout ce qui c'était passé elle elles les avait oublié.

Malheureusement elle n'a pas le temps de cadrer le visage de celui qui n'arrête pas de parler, quand quelque chose change....le bruit, le bruit étrange semble s'arrêter, suivit de la citation des situations désastreuse hurler par le garde du sanctuaire resté surveillé la seule sorti ouverte. Et la tout s'enchainne, un bruit de grille et le grincement qui reprend. L'homme de Bucha panique et les rejoins en marche arrière en leur annonçant la première mauvaise nouvelle. Ils sont désormais piégé, la grille c'est refermée et quelque chose arrive. L'homme est coupé en deux, et le responsable ressemble a un monstre de série Z. Sauf que la, le monstre est bien réelle, alors que Paul et Aiden s'éloigne de l'intersection.

-ya rien dans le fond c'est un cul de sac !

Lisbet s'avance l'arme pointé en direction de la créature et vise ce qui lui tient lieu de crane. Sans hésiter elle appuie sur la détente de son arme autant de fois que son chargeur contient de balles. Si elle s'en sort Blondie a intérêt a être généreuse sinon elle lui pète son nez refait.


Revenir en haut Aller en bas
Samaël
avatar
God was never on your side.
Feat. Bogdan & Lisbet


Sam agrippé par Paul, demeurés à l'intersection, était sur ses gardes, attentif à ce que Lisbet découvrirait autant qu'à ce que Bogdan faisait. Lisbet annonça un cul de sac mais du côté de Bogdan, la voix se fit moins étrangère. C'était bien cet Ethan, potentiellement Underground, et elle était enfermée dans cette pièce. Elle? Peu importe, le grincement s'arrête, pesant, avant que le son du métal qui coulisse ne soit confirmé par la sentinelle comme étant leur seule issue qui se fermait. Sam a déjà bondi devant Paul lorsque le lampe torche roule jusqu'à ses pieds, éclairant la masse immense qui avance vers eux après avoir coupé d'un geste leur sentinelle silencieuse. Un humanoïde si grand et musculeux que ça lui en donnerait le vertige. Sa peau métallique reflète le faisceau lumineux et son visage informe est la dernière chose que Sam voit dans le détail avant d'inspirer et d'attirer Paul en arrière, vers Bogdan et Gordon.

A peine ont-ils fait quelques pas que Lisbet tire sur le colosse, balle après balle. Aussitôt que les néons l'éclaire, Sam interpelle Bogdan et Gordon du regard, et Paul d'une pression sur l'épaule, et place aussitôt son doigt sur sa bouche, leur signalant de faire silence, avant de montrer du pouce en arrière le monstre puis de plaquer sa main sur ses yeux, signifiant sa cécité. Ça expliquait que la sentinelle se soit fait avoir, il avait fait trop de bruit. En tout cas c'était sa théorie sur le moment. Pour l'heure ils devaient dégager de là et en vitesse. Lisbet les avait informé que le couloir de gauche était une impasse, leur seule issue était donc cette porte au fond. Incitant Paul à l'accompagner pour l'éloigner du monstre autant que pour le garder à porté, Sam se dirigea vers la porte au girophare. Peut être était-elle déverrouillée ou peut être y avait-il un quelconque mécanisme pour l'ouvrir. Il fallait essayer, et silencieusement une fois que Lisbet aurait fini sa cacophonie pyrotechnique.


« That's what we do! We fight for it! We fight for... Things! Like chicken! I love chicken. » - Samaël
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t652-samael-observateur-shifter http://forum.childrenofluxaeterna.com/t657-samael http://ectraconcept.tumblr.com
Bogdan Lupescu
avatar
[Ye n'ai yamais invité Paul à me chouivre ! C'est Gordon qui me suit !]

"Non, c'est Liberation ! Maintenant, tais-toi et recule !"

On était nombreux dans le couloir et j'avais le souci de la discrétion ! Dans sa panique Ethan ne révélait pas que ma position, mais aussi celle de l'Underground. Alors que Gordon s'essaye à une autre porte, je me recule d'un pas en me protégeant le visage d'un main et je vise la poignée de la porte pour en faire sauter le verrou. Je m'essaye à une, deux, trois balles, pas plus. Si je n'y arrive pas, une autre idée me vient à l'esprit. Et elle est potentiellement... Dangereuse. Pour ne pas dire suicidaire.

Elle s'impose à moi dans une suite de bruits horribles et je redresse la tête avec l'impression de perdre 10kg de flotte tant la panique me gagne. Les yeux ronds, je regarde Gordon et je crois même que l'expression qui se dessine sur mon visage ne peut pas être mieux illustrée que par un "help" silencieux.

Aussitôt que je regarde dans la direction de la bête qui arrive, Samaël la devance et Lisbet commence à vider son chargeur. Ce spectacle son et lumière me fait me recroqueviller sur moi-même en me protégeant d'un bras. S'il y a une balle perdue, je suis content que cette monstruosité fasse barrage entre le fusil d'assaut et ma peau d'étalon pommelé et douce comme celle d'un bébé. Très bientôt, je sens que je vais devoir enquiller un sacré paquet de mensonges si je veux regagner mon calme et mon sang froid.

Samaël nous intime au silence et je fronce les sourcils. AU SILENCE ?! Non, mais vous avez vu la bestiole ?! Pourtant, je l'écoute, après avoir jeté un regard à Gordon. Si Lisbet fait diversion pour l'instant, ça ne va pas pouvoir durer et en regardant mon pull, il me vient une nouvelle idée à utiliser en temps et en heure. A ce compte, je n'ai pas fini d'en avoir ! Plus stupides les unes que les autres. A cheval donné, on ne regarde pas les dents, je n'ai que du soin, dans mon sac. Et ce n'est pas tout à fait un AK47 ou un RPG qui accompagne les seringues. Rien qui ne puisse chatouiller notre nouvel ami, en tout cas.

J'aurais bien essayé la compassion pour l'apaiser, mais quelque chose me dit que ça ne servirait à rien. Aussi, je tire Paul à moi par le bras et je me colle dos à la porte (ou au mur si la porte a cédé sous les balles) et je regarde le spectacle en attendant que Lisbet ait fini de s'amuser. A ce moment-là, c'est tout un remake de Jurassic Park qui passe dans ma tête. On aura déjà de la chance si cette grande gigue ne nous rend pas sourds à tirer une arme pareille dans un espace aussi clos.


Dear Dad,
I think about you every day. The end of your world. The beginning of mine. Six billion lights that went out in six months. Six billion lives lost to a mystery. All the mothers, fathers, sisters, brothers over the age of innocence. Of fifteen years full of missing you.
But I keep you alive in my words.
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t944-bogdan-lupescu-listener http://forum.childrenofluxaeterna.com/t945-bogdan-la-iele-lupescu
Butterfly Effect
avatar
Le membre 'Butterfly Effect' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Quitte ou double' :


--------------------------------

#2 'Dé de 6' : 6

--------------------------------

#3 'Quitte ou double' :


--------------------------------

#4 'Dé de 100' : 88

--------------------------------

#5 'Dé de 6' : 4


Revenir en haut Aller en bas
Butterfly Effect
avatar
Bogdan essaye la plus vieille méthode du monde depuis que la poudre à canon existe pour détruire les serrures. Pas le temps de faire dans la subtilité. Ethan recule sur ses conseils et il tire directement sur la porte.

Jet de dés #1
Succès : La serrure cède et la porte peut s’ouvrir.

Toutefois, il n’a pas le temps d’épiloguer quand les choses s’enchainent à une rapidité effrayante. Voyons le bon côté des choses, maintenant ils savent tous à quoi ils ont à faire.
Encore que… difficile de nommer cette chose qui a tout l’air d’être sortie d’un cauchemar. L’épée magistrale (qui, maintenant que vous le voyez n’en est pas vraiment une) se soulève en direction de Lisbet qui est la première à réagir.
En bonne militaire qui tire d’abord et cause après, elle pointe son arme directement vers la tête.

Jet de dés #2
Nombre de balles qui touchent : 6


Toutes les balles font mouche et sous l’effet de leur vélocité, le colosse recule d’un pas. Mais c’est à n’y rien comprendre. Elles lui éraflent juste le crâne et semblent rebondir dessus.
Sauf une  qui l’atteint sous la pommette et lui arrache une partie de la joue au passage.
La chose pousse un cri guttural et dans un mouvement latéral, tente de faucher cet individu belliqueux. L’épée improvisée tape le mur et sous l’impact, arrache quelques résidus de béton.

Jet de dés #3
Succès Echec : L’acier manque Lisbet de peu mais elle s’est projetée au sol pour éviter le coup. Il lui faut le temps de remettre sur pieds avant de répliquer.

Gordon ne tarde pas non plus à réagir et malgré l’effroi met en joue le monstre. Il n’est pas militaire, lui et ne possède que quelques rudiments dans le maniement des armes. Toutefois, étant donné la masse, il ne sera pas difficile de le rater. Quoiqu’ait pu dire Samaël, il n’a rien vu et rien entendu, en proie à la panique la plus totale.

Jet de dés #4 :
75%  : touche.
Reste : manque

Spoiler:
 

De son côté Paul est lui aussi en train de se laisser envahir par la panique. Il se colle à Bogdan qui se place aussitôt en protecteur.
Samaël, lui, s’intéresse à la porte à l’extrémité du couloir qui est fermée à clé elle aussi. Si elle vibre sous ses tentatives d’ouverture, il constate aussi qu’elle doit être fragilisée par son âge et qu’elle s’écarte légèrement du chambranle dès qu’il pousse sur le battant.
Ce qui était encore un courant d’air il y a quelques instants, commence à se transformer en un vent soutenu.


Revenir en haut Aller en bas
Lisbet Miller
avatar
Comme au tir sur cible, Lisbet fait mouche à chaque détonation, cependant l'effet sur la chose est assez décevant, le colosse n'a fait qu'un pas de recule et à part une balle sur les six il encaisse le tout. Malgré sa taille, l'adversaire bouge vite et ce n’est que de peux qu'elle évite de se faire couper en deux elle aussi. Mais le géant n'est pas le seul à savoir réagir dans le feux de l'action. Lisbet a bien compris que rester a porter n'est pas une bonne idée, à peine coucher sur le sol elle fait appel a son pouvoir pour effectuer une forte poussé sur cette machine à trancher. Le but n'est pas de le faire reculer ou tomber mais bien de profiter de son poids bien supérieur au sien pour être repoussée contre le mur le plus éloigné de lui.

-Try again freak !

Lisbet se cale contre la paroi  et déchaîne son pouvoir au maximum en concentrant la force de l'impact sur l'arme de la créature. L'idée est bien de lui faire perdre son arme, même sans elle ce truc doit rester létal mais bon ce serait déjà un début.


Revenir en haut Aller en bas
Bogdan Lupescu
avatar
Je suis moi-même bluffé par ma chance. A peine la porte ouverte, je fais un geste de la main pour attirer Ethan à moi et le tirer dans le couloir. Je suis... Au-delà de l'adjectif "pressé". Je suis à un niveau encore plus élevé que la "panique". Je me suis branché sur mon mode instinctif et je n'en sortirai que lorsque Ethan et moi seront en sécurité avec Paul. Loin de ce couloir et de cette chose. J'en ai oublié ma phobie, je suis tout simplement de retour en Russie et je réagis au quart de tour, sans réfléchir trois ans. Je ne m'occupe pas de Lisbet. Pour l'instant, elle fait diversion.

Mais quand Gordon tire, je me planque la tête dans les bras, tellement j'ai peur d'un ricochet dans mes reins. J'attrape vivement son poignet pour lui faire baisser son arme.

"Ne gaspillez pas ces foutues munitions ! Vous allez le faire se retourner contre nous et je vous rappelle que nous avons un enfant. De ce que j'ai vu, c'est une grande fille. Trouvons plutôt une issue !"

Et je le pousse vers Samaël et la porte. En le suivant, je lance le sac du Doc à Ethan.

"Il y a une arme dedans."

Devant la porte que Gordon avait tenté d'ouvrir, je répète la manoeuvre employée sur celle d'Ethan. S'il y avait du mouvement, il y a quelqu'un à l'intérieur. J'espère seulement que Lisbet va réussir à le tenir suffisamment longtemps pour nous permettre d'ouvrir l'issue. S'il faut une nouvelle diversion, j'ai une idée. J'aimerais juste... Eviter. Si possible.

Cependant... J'ai encore une autre idée. En réalité, ça ne s'arrête plus. Je m'accroupis à côté de Paul et pose mes mains sur ses épaules. Je dois lui paraître complètement fou et absurde, mais je sais une chose : nos dons ont la fâcheuse tendance à être le plus facilement contrôlables lorsque nous avons besoin d'eux. D'ailleurs, ils se manifestent le plus souvent dans des situations extrêmes.

"Quelqu'un m'a dit un jour que les Elémentaires sont les plus difficiles à maîtriser. C'est vrai. Je ne vais pas te mentir. Mais ça fait partie de toi, maintenant, alors si tu paniques, utilise plutôt cette peur à ton avantage. Concentre cette force qui t'anime... Mais sur lui !"

Et je montre notre grand tout moche.

"Fais-le chavirer. Ne réfléchis pas. Juste, fais-le. Tu as un pouvoir qui peut te protéger alors sers-t'en !"

Je regarde par-dessus l'épaule de Paul pour voir où Samaël en est, espérant que Gordon et Ethan lui prêtent mains fortes.


Dear Dad,
I think about you every day. The end of your world. The beginning of mine. Six billion lights that went out in six months. Six billion lives lost to a mystery. All the mothers, fathers, sisters, brothers over the age of innocence. Of fifteen years full of missing you.
But I keep you alive in my words.
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t944-bogdan-lupescu-listener http://forum.childrenofluxaeterna.com/t945-bogdan-la-iele-lupescu
Samaël
avatar
God was never on your side.
Feat. Bogdan & Lisbet


De là où il se trouve Sam ne pouvait pas apprécier les résultats des tirs de Lisbet, il savait juste que personne n'avait été blessé et que le colosse était toujours debout et après tout c'était bien l'essentiel. Après deux coups d'épaules contre la porte verrouillée, Sam constata le jeu dans sa fixation et l'écart qui se creusait entre le battant et l'ouverture. Le verrou céderait, la porte aussi. En fait il fallait exercer une plus grande force là-dessus.

Lorsqu'il se retourna, Sam observa un nouveau venu, enfin une: Ethan? Peu importe, déjà Bogdan envoyait Gordon et Ethan vers lui et il n'allait pas dire non à un coup de main. - La porte n'est plus très jeune, y'a du jeu, si on force assez, elle devrait céder! - Tant pis pour le silence, tout le monde parlait et tirait de toutes façons. Au moins le géant de métal était occupé avec Lisbet. Sam se concentra à nouveau sur cette foutue porte, leur seule issue. A trois, à coup d'épaules et de pieds, elle s'ouvrirait. Il fallait qu'elle s'ouvre. C'était même pas une option.


« That's what we do! We fight for it! We fight for... Things! Like chicken! I love chicken. » - Samaël
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t652-samael-observateur-shifter http://forum.childrenofluxaeterna.com/t657-samael http://ectraconcept.tumblr.com
Butterfly Effect
avatar
14

Bogdan dégage Gordon du chemin et l’envoie rejoindre Samaël vers la porte du fond. L’homme hésite visiblement à suivre mais devant le monstre improbable qui leur barre la route, il prend rapidement une décision et va jusqu’à la porte.
Le roumain a donné un rôle à chacun, y compris à Ethan qui vient juste de sortir de sa geôle - une jolie brunette habillée avec des fringues d’homme trop grandes - et met à profit le peu de temps dont il dispose pour ouvrir la seconde porte, celle derrière laquelle l’homme du Doc Lantern avait entendu du bruit.

Jet de dés #1
Succès : La serrure cède et la porte s’ouvre.

Avant d’entrer, Bogdan remarque que Paul se laisse envahir par la panique et il voit là l’opportunité de donner une première leçon au gosse qui ne semble pas maîtriser vraiment son pouvoir. Ils n’ont que peu de temps mais il le prend quand même.
Le jeune homme l’écoute, tremblant, puis acquiesce. Voyant Lisbet tenter le tout pour le tout, il essaie de l’aider comme il peut à son tour.

Jet de dés #2
Echec Echec : Paul soulève un vent fort qu’il place juste entre la chose et le petit groupe qui s’attèle à la porte, espérant leur faire gagner du temps.

Spoiler:
 

De son côté, Lisbet aussi essaie d’user de son pouvoir avec toute la force qu’elle peut y mettre. Elle sait très bien que l’effet de l’opposition des force la percutera de plein fouet.

Jet de dés #4
Echec Succès : La lame se plaque contre le mur adjacent avec une force mais la chose ne la lâche pas et parviendra à la décoller sous peu, laissant que quelques secondes de répit à Lisbet. De son côté, elle est projetée contre le mur en face mais préparée à cette option, elle encaisse le coup mieux que prévu.

Samaël, Ethan et Gordon combinent leurs efforts pour faire céder les gonds de la porte. Ils s’organisent en quelques secondes pour faire céder le battant sous leurs poussées conjointes. Tout le monde y met du cœur.

Jet de dés #5 :
30 % : S’ouvre.
Reste : manque encore des efforts

Malheureusement la porte doit être plus solide qu’il n’y paraît car si elle bouge, elle n’a pas l’air décidée à s’ouvir.

Du pas de la porte, Bogdan jette un œil dans la prison ouverte. A sa grande surprise, elle est très différente de celle d’Ethan. Au fond, un bassin rempli d’eau. Dans le bassin, du mouvement.


Revenir en haut Aller en bas
Butterfly Effect
avatar
Le membre 'Butterfly Effect' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Quitte ou double' :


--------------------------------

#2 'Quitte ou double' :


--------------------------------

#3 'Dé de 6' : 4

--------------------------------

#4 'Quitte ou double' :


--------------------------------

#5 'Dé de 100' : 95


Revenir en haut Aller en bas
Bogdan Lupescu
avatar
Rentrant légèrement la tête dans une épaule, je regarde le monstre se battre avec Lisbet et je grimace. J'ai un mauvais pressentiment mais je le recale quelque part au fond de mon esprit et je ne m'en occupe pas.

"Encore !" Je regarde Paul et j'appuie sur son ventre. "Je suis sûr que t'es en colère, que t'es énervé et que tu as mal. Tu n'es pas un rat de laboratoire et personne n'avait le droit de faire ce qu'on t'a fait ! On s'est foutu de toi ! Quelqu'un t'a menti et s'est joué de toi, c'est servi de toi ! C'est de la bonne colère, un bon moteur, n'aie pas peur d'exprimer ta rage ! Canalise-la sur un seul et même point."

Mon bras s'allonge et ma main fait office de viseur en direction de la bête. Je n'ai aucune envie de le tuer, je préférerais l'assommer... Même si je sais que dans le pire des cas, nous n'aurons pas le choix.

Mais alors, quelque chose dans mon champ de vision bouge et ce n'est pas Paul, c'est autre chose. Plus loin. Machinalement, je regarde autour de moi pour vérifier le tiercé gagnant contre la porte. Paul pourrait peut-être l'ouvrir, mais j'en doute. Je préfère qu'il se charge d'aider Lisbet. Un nouveau mouvement attire mon oeil et je regarde dans la cellule que je viens d'ouvrir, devant laquelle je me tiens avec Paul.

Je ne sais pas pourquoi, mais ça a beau être le chaos autour de nous... Je me redresse et me lève, une main sur l'épaule de Paul et je m'approche de la cellule. C'est assez marrant de constater que comme la panique m'a quitté. Elle est toujours là, mais je m'en sers pour avancer, comme une force. Je fronce les sourcils et penche la tête. Un nouveau mouvement dans l'eau. Ca a beau être un Dégénéré comme nous - j'en suis persuadé - quand je vois ce qui se trame dans le couloir, je ne suis pas tout à fait certain qu'il s'agisse d'un simple Positif ou Candidat...

Aussi, je vérifie le nombre de balles dans mon arme, et je la reprends au poing, visant le bassin en m'approchant, prêt à tirer s'il faut. Je pourrais me contenter de fermer la porte, mais j'ai fait sauter le verrou, autant dire que fermer maintenant servirait un peu à rien. Je déglutis, quand même, je suis pas hyper rassuré. J'ai une chance sur deux qu'il s'agisse d'un vrai prisonnier et pas d'une bête enragée. J'en ai vu des vertes et des pas mûres, je connais le pourcentage.


Dear Dad,
I think about you every day. The end of your world. The beginning of mine. Six billion lights that went out in six months. Six billion lives lost to a mystery. All the mothers, fathers, sisters, brothers over the age of innocence. Of fifteen years full of missing you.
But I keep you alive in my words.
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t944-bogdan-lupescu-listener http://forum.childrenofluxaeterna.com/t945-bogdan-la-iele-lupescu
Samaël
avatar
God was never on your side.
Feat. Bogdan & Lisbet


Leurs efforts combinés n'avaient clairement pas portés leurs fruits. La porte demeurait fermée et solide, toujours fragile, mais pas tant que ça finalement. - Et merde! - Sam fit deux pas en arrière, passant une main dans ses cheveux, sentant la crosse de l'arme frotter son crâne... Il se retourna. - Ecartez-vous! - Sam visa et tira. Le ciment était gorgée d'humidité à cause de la profondeur et de l'âge de l'infrastructure. Les dégâts causés par l'arme du colosse en était une preuve. Sam visait la partie de l'encadrement où était fixé la porte de façon à faire sauter le ciment autour pour rendre son accroche bien moins sûre.

Sam vida le chargeur de son silencieux sur les différents points d'attache avant de recharger son arme. - Allé! Cette fois on va y arriver! - Et c'était reparti pour un tour.


« That's what we do! We fight for it! We fight for... Things! Like chicken! I love chicken. » - Samaël
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t652-samael-observateur-shifter http://forum.childrenofluxaeterna.com/t657-samael http://ectraconcept.tumblr.com
Lisbet Miller
avatar
Raté, la montagne  ne lâche pas son arme ses muscle ne sont pas de la gonflette. Lisbet Profite de ces quelques secondes de répit pour se relever, plonger ses mains dans les poches de sa veste pour en sortir ses matraques télescopiques. Elle relâche la poussé sur l'arme concentrant l'intégralité de son pouvoir sur sa défense, afin de modeler son armure télékinétique. L'objectif est de passer au contact, miser sur les esquives et espérer que le colosse n'absorbe pas non plus les décharges électrique. Pas la peine de réfléchir, Lisbet règles ses matraques électriques au maximum. Elle s'avance légèrement remarquant du coin de l’œil que les autres n’ont toujours pas trouvé de sortie. Elle doit donc continuer à capter l'attention du monstre, ce qui dans un sens lui plais assez. Elle peut sentir l'adrénaline parcourir son corps à plein régime.

-Hey le Morlock c'est tout ce que t'as !


Revenir en haut Aller en bas
Butterfly Effect
avatar
14

Ni une ni deux, Lisbet met à profit le temps que lui accorde sa petite manœuvre. Elle arme ses matraques électriques sans chercher à modérer son attaque et se jette sur le monstre. Tactiquement bien vu, il ne peut plus user de son arme énorme contre un morback qui lui grimpe dessus. Aussi il essaie de s’en débarrasser avec ses bras colossaux directement.

Jet dés #1 :
Succès Echec : Le premier coup porte, secouant le monstre d’une décharge qui lui arrache un cri de douleur. Sous l’effet de surprise, Lisbet manque son second coup.

Jet dés #2 :
Dégats coup 1 : 6 PV

Spoiler:
 

Jet dés #4
Localisation : Torse


De son côté Samaël ne perd pas plus de temps à chercher à faire dans la discrétion. Il fait écarter de la porte ses comparses et vide son chargeur sur le chambranle de la porte afin de leur facilité la tâche.
Ceci fait, ils reprennent leur manège.

Jet de dés #5 :
75% de réussite

Samaël a eu une bonne idée mais le chargeur n’a pas été suffisant pour qu’ils réussissent maintenant. La porte bouge, plus qu’un effort et elle cèdera sous les impacts de chacun.

Bogdan s’attache à donner à Paul sa première leçon de maitrise de son pouvoir. Le roumain sait y faire, il a plutôt l’habitude de gérer les jeunes adultes à l’Underground et surtout sa propre expérience fait de lui un guide efficace.
Le jeune homme écoute attentivement et malgré la pression, hoche la tête. Il se concentre de nouveau et tente alors de faire de son don une arme.

Jet de dés #6 :

Succès Echec : Paul aiguise son vent comme une arme contondante. Il frappe. Le coup part une première fois mais le second manque sa cible. Il se concentre mieux.

Jet de dés #7 :
Dégâts coup : 2 PV

Jet de dés #8 :
Localisation : Jambes

Une fois son premier cours donné, Bogdan s’arme et s’avance courageusement dans la pièce qu’il vient d’ouvrir.
Au fond de la geôle, le bassin semble s’allumer d’éclairs bleus. Lorsqu’il s’approche, une forme humanoïde ondule à l’intérieur.
Mais qu’est…. ?
Doucement, une tête émerge et des yeux étrangement bleus se posent sur Bogdan.
Un jeune homme. Ou tout du moins, ce qui y ressemble.
Il s’extirpe de l’eau, nu comme un ver, et Bogdan comprend aussitôt exactement quel est le don de ce positif. Un totem poisson. Et tandis qu’il l’observe stupéfait, le jeune homme grogne comme sous l’effet d’une immense douleur puis une décharge électrique s’extirpe de son corps pour rejoindre aussitôt l’eau conductrice à ses pieds.
Bogdan manque de peu l’électrocution en reculant.
L’homme poisson, lui, tombe à genoux, haletant.

- Dé… solé.


Revenir en haut Aller en bas
Butterfly Effect
avatar
Le membre 'Butterfly Effect' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Quitte ou double' :


--------------------------------

#2 'Dé de 6' : 6

--------------------------------

#3 'Dé de 6' : 6

--------------------------------

#4 'Dé de 6' : 1

--------------------------------

#5 'Dé de 100' : 81

--------------------------------

#6 'Quitte ou double' :


--------------------------------

#7 'Dé de 6' : 2

--------------------------------

#8 'Dé de 6' : 5


Revenir en haut Aller en bas
Bogdan Lupescu
avatar
Tous égaux, et pourtant si différents... A peine cette tête commence à émerger que je recule. Je ne suis pas stupide, j'en ai vu des choses, rien qu'en Russie ! J'ai continué mon étude de l'étrange avec l'Underground et lorsque Paul a parlé de double mutation forcée, l'une des choses qui m'ont traversé l'esprit a été l'horreur d'une mutation causée sur une autre. J'imagine que c'est pire sur un Positif qu'un Candidat. Yu ne fait pas de nous tous des monstres, mais il nous transforme de manière singulière et significative. Qu'arrive-t-il si l'on place un Yu étranger face à un Yu déjà hôte et bien installé ? Mon coeur s'emballe alors que les réponses m'envahissent et je ne quitte pas le triton de mon arme en continuant de reculer à petits pas lents.

Alors il se laisse tomber et j'éclate dans un juron, faisant deux pas larges en arrière, les yeux sur mes chaussures pour éviter l'eau électrifiée. NI une ni deux, je relève mon arme sur sa tête, prêt à tirer. Je le ferais sans sommation s'il me le demandait, je suis là, prêt à l'achever - ce ne serait pas la première fois - parce que je sais qu'il est condamné. Il ne s'agit pas de contrôler du vent ou de faire taire des voix dans sa tête, on parle de réussir à vivre, et à respirer. Typiquement, ce mutant est la raison pour laquelle on nous surnomme des Dégénérés. Je vais pour tirer, je commence à presser la détente, même, quand il me dit être désolé.

Je retiens mon geste à temps et j'inspire profondément en fronçant les sourcils. Je suis qui pour juger de la vie ou de la mort d'autrui ? Mon coeur bat la chamade et j'entends du bruit derrière moi qui me rappelle que le temps presse. Je me recule, jusqu'au couloir dans mon dos et j'indique au Triton de venir avec moi. Il souffre, c'est évident, mais peut-être qu'il peut encore faire quelque chose. Et alors la douleur ne sera plus. J'attrape Paul sous les bras pour qu'il n'ait aucun contact éventuel avec le Triton ni l'eau, et je désigne le Titan de 2m50 aux prises avec Lisbet de l'autre côté du couloir pour que le Triton comprenne ce que je veux. Je suis particulièrement injuste, dur, et sévère. Mais j'ai appris le sens de ce qui nécessaire un jour et c'est une leçon que je n'ai jamais oubliée.

Alors que Lisbet fait office de matraques électriques, une idée me vient. Je repose Paul dans mon dos et avise la flotte aux pieds du Triton. Un oeil à Samaël et je regarde Paul. Et si...

"Tu vois l'eau, là ? Tu crois que tu pourrais la jeter sur notre grand copain, là-bas ?"

J'admets... J'ai de ces idées...


Dear Dad,
I think about you every day. The end of your world. The beginning of mine. Six billion lights that went out in six months. Six billion lives lost to a mystery. All the mothers, fathers, sisters, brothers over the age of innocence. Of fifteen years full of missing you.
But I keep you alive in my words.
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t944-bogdan-lupescu-listener http://forum.childrenofluxaeterna.com/t945-bogdan-la-iele-lupescu
Samaël
avatar
God was never on your side.
Feat. Bogdan & Lisbet


Raaah! - La porte était toujours debout, leur barrant le chemin, mais ils avaient tous trois pu voir que c'en était fini d'elle. - Une dernière fois! - Sam massa son épaule droite. Chaque coup contre cette foutue porte envoyait une décharge à sa plaie et c'était pas vraiment agréable. - A la une... - Sam serra son bras contre son torse. - A la deux... - Il prit appui sur ses pieds, tout comme ses comparses ouvreurs de portes. - A la trois! - Et ils foncèrent. Cette porte aller s'ouvrir bordel!



« That's what we do! We fight for it! We fight for... Things! Like chicken! I love chicken. » - Samaël
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t652-samael-observateur-shifter http://forum.childrenofluxaeterna.com/t657-samael http://ectraconcept.tumblr.com
Lisbet Miller
avatar
Bon au moins le géant était sensible au décharge électrique, ça c'était une bonne nouvelle. Mais elle ne devait pas crier victoire pour autant, elle n'avait pas envie de tester ce qui se passerait s'il arrivait à la chopper avec ses mimines. Lisbet continue donc de le harceler avec ses matraques en espérant que les autres finissent par trouver une porte de sortie.


Revenir en haut Aller en bas
Butterfly Effect
avatar
6

Lisbet continue son petit manège au corps à corps voyant que la méthode s’avère efficace. Malheureusement, si son premier coup porte, il touche la tête protégée. La matraque ne fait pas autant de dégâts qu’elle pourrait.
L’ogre aveugle, dans un mouvement de rage, essaie de s’en débarrasser avec ses bras comme des piliers mais sans y parvenir. De sa dextre, il fait jouer la colossale épée pour essayer d’atteindre cet ennemi invisible qui le détruit. Son cri de rage résonne dans vos crânes avec une intensité à vous faire relâcher vos sphincters.
Alors que le trio essaie de s’organiser sous les injonctions de Samaël pour forcer la porte de sortie, l’acier fend l’air.

- ATTENTION ! hurle Gordon.

Ils n’ont qu’une seconde pour se baisser avant que l’arme ne vienne mordre le montant. Sous le choc, le gyrophare explose et… le battant aussi.
La porte est maintenant ouverte.

Jet dés #1 :
Succès Echec : Le premier coup porte, secouant le monstre d’une décharge qui lui arrache un cri de douleur. Sous l’effet de surprise, Lisbet manque son second coup.

Jet dés #2 :
Dégats coup 1 : 6 PV

Spoiler:
 

Jet dés #4
1D6 Localisation : Tête

Jet de dés #5
Succès : le géant arrive a coller une baffe a Lisbet
Echec : Il n’arrive pas à l’atteindre.

Des débris de béton tombent et une poussière fine s’élève dans le couloir.
Samaël entraine alors les autres à sa suite pour pénétrer dans la salle adjacente.

Bogdan de son côté continue son exploration et devient de plus en plus nerveux à mesure de ses découvertes. Il comprend rapidement que le jeune homme poisson n’est pas un ennemi mais que son état ne lui assurera pas de vieillir tranquillement. Visiblement, il est même très affaibli et quoi qu’il lui demande, il est incapable d’intervenir.
Ce n’est pas sur lui qu’il va falloir compter pour prêter main forte à Lisbet.
Paul continue de se concentrer. Il écoute les recommandations du roumain mais ce qu’il lui demande est bien au-delà de sa maitrise.
C’est déjà exceptionnel ce qu’il a réussi à faire jusque maintenant.
Toutefois, c’est un brave garçon et il ferait n’importe quoi pour que tout le monde sorte de ce merdier.
Protégé par la porte de la nouvelle cellule récemment ouverte, Paul regarde l’eau du bassin et ferme les yeux.

Jet de dés #6 :
Echec Succès : Paul essaie de créer un tourbillon pour aspirer l’eau du bassin, comme sous l’effet d’un typhon. Malheureusement, l’exercice est trop difficile pour être vraiment efficace. C’est tout juste s’il parvient à projeter un peu de liquide sur le monstre. Au moins maintenant ce dernier est mouillé. Un peu. Cela pourra peut-être aider à augmenter les dégats de la matraque de Lisbet lors de sa prochaine attaque.

Spoiler:
 

Lisbet est d’une redoutable efficacité et le monstre continue de grogner mais cette fois ci de douleur et d’exaspération. Alors que Paul fait ce qu’il peut, il s’effondre à genoux, haletant, à la merci de son adversaire.
De l’autre côté, la porte est ouverte.


Revenir en haut Aller en bas
Butterfly Effect
avatar
Le membre 'Butterfly Effect' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Quitte ou double' :


--------------------------------

#2 'Dé de 6' : 6

--------------------------------

#3 'Dé de 6' : 5

--------------------------------

#4 'Dé de 6' : 3

--------------------------------

#5 'Quitte ou double' :


--------------------------------

#6 'Quitte ou double' :


--------------------------------

#7 'Dé de 6' : 6


Revenir en haut Aller en bas
Lisbet Miller
avatar
Le combat contre l'ogre tourne enfin à son avantage quand un peut d'eau vint mouiller la bête. Lisbet ignore d'ou et comment le liquide est arrivé la et elle perd pas son temps  à essayer de comprendre le phénomène. Le colosse finit par tomber à genoux, visiblement épuiser et sans défense. La jeune femme n'hésite pas une seconde, elle appuie l'extrémité de ses matraques de chaque coté du cou énorme du géant, et balance le jus une dernière foi.

Elle finit la créature d'un coup de couteau de combat dans la gorge, quand elle retire sa lame, le sang de la créature gicle par la plaie. Le visage de Lisbet n'exprime aucune émotion, son visage a ce moment est totalement neutre. Comme si pour elle cela était une sorte de routine, d'automatisme. Puis elle prend le temps de récupérer l'arme à feu qu'elle avait laissé tombé plutôt, et va fouiller les deux partie du corps de l'homme de Bucha pour récupérer ce qui pourrait leur être utile.

Quand elle rejoind le groupe, elle tient en main son deuxième flingue perso et découvre qu'en plus de Paul ils ont  maintenant deux autres sujet d'expériences du chirurgien fou. Si l'une semble pouvoir être en état de suivre, ce n'est pas le cas du second.

-Avec tout ce bruit on devrait pas tarder à avoir de la compagnie, à moins que nos hotes en profitent pour évacuer les lieux. Je sais pas pour vous mais je pense que l'on a tout intéret à avancé rapidement.


Revenir en haut Aller en bas
Bogdan Lupescu
avatar
A peine la porte ouverte, j'attrape Paul et le pousse vers Ethan.

"Ne le quitte pas d'un oeil !"

Difficile à faire vu le grabuge, mais nous avons, à l'Underground, une fâcheuse tendance à prendre soin des nôtres. Particulièrement des plus jeunes. Le triton que j'ai pris pour une aide précieuse de dernière minute n'est qu'un zombie, et je me demande combien de temps il pourra tenir dans cet état.

Je vais pour passer la porte malgré tout et je me tourne pour voir si Lisbet suit. Elle fait mieux que ça. Elle achève notre dragon, et alors qu'elle revient vers nous, couverte de sang à en coller une indigestion à un vampire, il n'y a que son regard qui me donne froid dans le dos. Je hausse un sourcil à sa remarquer. Non mais sans blague. On va attendre là sagement que quelqu'un vienne nous chercher, oui. Dit-elle alors qu'elle vient de fouiller toute la pièce sans se montrer si pressée.

"Merci, Captain Obvious."

Je la laisse passer devant et je me fige, la main sur la porte. Ce que j'entends dans mon dos, ce sont les crépitements de l'électricité. Je n'ai pas tiré la première fois parce que je pensais le sauver, sans prétention aucune, en lui donnant une fin digne. Il s'avère que ce qu'il lui reste, ce ne sont que des douleurs. Et que je ne peux rien pour lui. Si je ne peux pas le sauver, alors... Il n'est pas question que qui que ce soit le trouve et lui fasse je ne sais quoi, l'étudie, le catalogue, bref... Je pousse un profond soupir.

"Merde."

Ce que je pense n'appartient qu'à moi. Ce que je suis réellement, j'en détiens la seule conscience. Pour le reste... Je lève le poing et je tire, sans même y penser à deux fois. Il ne serait jamais allé loin, il n'aurait jamais vécu que comme un esclave... Je ne m'octroie que trois secondes. Et puis je suis les autres.


Dear Dad,
I think about you every day. The end of your world. The beginning of mine. Six billion lights that went out in six months. Six billion lives lost to a mystery. All the mothers, fathers, sisters, brothers over the age of innocence. Of fifteen years full of missing you.
But I keep you alive in my words.
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t944-bogdan-lupescu-listener http://forum.childrenofluxaeterna.com/t945-bogdan-la-iele-lupescu
Samaël
avatar
God was never on your side.
Feat. Bogdan & Lisbet


Le cri du colosse vrilla ses tympans autant que son cerveau et c'est l'alerte bruyante de Gordon qui le rappela à la réalité. Dans la seconde il avait saisit les épaules d'Ethan pour la forcer à se baisser, leur évitant de mourir décapité par une fausse épée volante au fond de ce trou sordide. La porte était ouverte. - Prend ça! - Et puis plus fort. - C'est ouvert! -  Aussitôt, il poussa ses deux comparses ouvreurs de porte au travers de l'ouverture sans plus se soucier de ce qui se passait derrière.

De là où ils se trouvaient désormais, impossible de voir ce qui se tramait dans le couloir du désastre et les oreilles de Sam captèrent le tir d'un silencieux, bien après que le silence soit retombé. Il s'était retourné, alerte, les sourcils froncés, et il avait vu passer Bogdan, le visage dur, fermé mais pas tout à fait... Las. Il l'avait regardé passer sans rien dire, sans comprendre. Ils étaient tous là, sur quoi avait-il tiré? Qu'avait-il raté dans sa quête de l'issue salvatrice?
Qu'était cette chose? Un gardien? Le gardien de la prison? Ça amenait à se demander un chose: bordel mais c'était quoi cet endroit?!


« That's what we do! We fight for it! We fight for... Things! Like chicken! I love chicken. » - Samaël
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t652-samael-observateur-shifter http://forum.childrenofluxaeterna.com/t657-samael http://ectraconcept.tumblr.com
Butterfly Effect
avatar
Bogdan ne s’attarde pas plus que nécessaire tandis que le mutant agonise sous ses balles. Le jeune homme n’aura pas eu la chance ni de Paul, ni d’Ethan.
Le monstre git maintenant lui aussi en travers de la pièce, entre les portes de prison, achevé par Lisbet qui n’a montré aucune pitié, mutant ou pas. Sur l’homme de Bucha, rien. Ce qu’il portait a volé loin. Seule la petite lampe à Led éclaire encore courageusement une partie du couloir adjacent.

Le trio de tête, mené par Samaël passe la porte complètement explosée sous les coups qu’ils leur ont portés et sous l’effet non moins dévastateur de la colossale épée.
Une vaste pièce, bien éclairée avec des éléments modernes. A droite et à gauche des armoires aux parois vitrées, immenses, mais vides pour la plupart.
Le sol est carrelé et est immaculé malgré la vétusté des lieux. Pourtant ce qui vous frappe en premier c’est l’odeur. Ce mélange étrange aseptisé de produits chimiques et de sang, de matériel médical et de viscères.
Au centre de la pièce, deux tables d’auscultations en acier.
Sur l’une, un corps.
Impossible a identifier, il est recouvert d’un drap bleu typique du milieu hospitalier.
Au fond, devant vous, derrière les tables, un large plan de travail est fixé au mur. Beaucoup de matériel high tech de biologie médicale et d’analyses, de chirurgie aussi. Des interfaces holo et des restes de repas frugaux.
Et devant, un homme.
Il tient un fusil.

- Le premier qui approche, je le tue ! vous m’aurez pas !

Il parle avec un accent chantant, en roulant les « r » mais vous ne reconnaissez pas un accent européen. Son teint est basané et ses cheveux noirs portent quelques filaments blancs typique de l’âge. Un nez busqué, des lèvres épaisses et des lunettes d’une autre mode, une blouse médicale par-dessus des vêtements fonctionnels.


Revenir en haut Aller en bas
Bogdan Lupescu
avatar
Je secoue la tête en me passant une main sur le front avec un soupir. Je ne fais même pas gaffe au regard de Samaël, à dire vrai, j'ai autre chose en tête.

Je n'ai pas le temps de bien observer la pièce - je suis entré le dernier - que j'entends une voix. Parce que je suis fatigué, que j'ai une foutue migraine qui monte et que, pour une fois, ça n'a rien à voir avec mon pouvoir, que j'en assez vu, que je n'ai pas besoin d'en savoir plus, que j'ai envie de rentrer chez moi, avec Ethan et le gamin, pour prendre une douche parce que l'odeur de sang de la pièce est couverte par celle que je dégage moi-même de mon pull souillé ET de celui de Samaël ET du sang tout frais de Lisbet...

Je lève le poing et je tire à nouveau.

Je suis pas le meilleur des tireurs, encore une fois, mais le plus déterminé des deux ici, c'est peut-être pas celui qu'on croit.


Dear Dad,
I think about you every day. The end of your world. The beginning of mine. Six billion lights that went out in six months. Six billion lives lost to a mystery. All the mothers, fathers, sisters, brothers over the age of innocence. Of fifteen years full of missing you.
But I keep you alive in my words.
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t944-bogdan-lupescu-listener http://forum.childrenofluxaeterna.com/t945-bogdan-la-iele-lupescu
Lisbet Miller
avatar
Pas de doute Lisbet reconnais bien le docteur Yachar Adani, ce dernier les menaces d'un fusil de chasse et tente de les intimider en les menaçant de tirer s'ils approchent. Pendant que Bogdan pointe son arme sur le chirurgien, Lisbet se concentre sur le vieux fusil de ce dernier avec son pouvoir pour le contraindre a placer le bout du canon sous sa mâchoire. L'idée étant bien sur d'appuyer sur la détente de l'arme par la suite.


Revenir en haut Aller en bas
Samaël
avatar
God was never on your side.
Feat. Bogdan & Lisbet


Et à peine tout ce petit monde avait-il eu le temps d'entrer que tout dégénéra à vitesse grand v. L'homme en blouse blanche les menaça, visiblement pas rassuré, un coup de feu fut tiré, un fusil fut détourné, et Sam agit sur un réflexe tout en serrant les poings: il figea le temps. Sachant sa fenêtre courte, il ne perdit pas une seconde et traversa la distance jusqu'au chirurgien pour lui arracher le fusil des mains sans pour autant le défiger lui, lui évitant une mort imminente. Il démonta le fusil, par automatisme, comme il avait apprit à le faire et à le défaire, et finalement, au bout de cette trentaine de secondes, il relança le temps, se tenant bien au milieu, entre le chirurgien et ses assaillants. Le tir venu de Bogdan? Il n'avait pas eu le temps de s'en occuper, l'urgent c'était le fusil.

Mais c'est quoi votre problème! - Pour eux la scène venait de changer: le chirurgien était désarmé et le fusil, du moins ses morceaux, était éparpillé autour de Sam qui avait visuellement jumpé d'un point à un autre. Ça partait en couille et fallait pas non plus pousser mémé dans les orties. - Lisbet je veux même pas savoir pourquoi t'es là. Bogdan à quoi tu joues! Tu le connais pas ce type! On sait pas qui c'est, on sait pas où on est! Depuis quand on tire d'abord et on pose les questions ensuite?! - L'action de Lisbet, froide et meurtrière, le laissait supposer qu'elle n'avait pas agit par simple légitime défense et cette seule déduction le poussait à garder cet homme en vie, pour autant il savait pourquoi ils étaient venus jusque là et son regard se tourna vers Paul. - Paul, tu es le seul, avec peut être Ethan, à savoir véritablement ce qui se passe ici et à pouvoir me dire qui est cet homme et ce qu'il fout là. Tu es aussi le seul à véritablement pouvoir nous dire quelle punition il mérite. - Et il revint aux deux fous de la gâchette. - On ne tue pas sommairement sans en avoir les bonnes réponses!- Il avait apprit cette leçon des années auparavant, après des années à l'ignorer, et il ne comptait pas la bafouer maintenant. Si ce type était vraiment celui qui était à l'origine de ces manipulations, alors il reverrait sa copie, mais pour l'heure, ce type n'était qu'une victime. Quand bien même il avait effectivement agit contre Paul ou Ethan, peut être lui aussi était-il là contre son gré.


« That's what we do! We fight for it! We fight for... Things! Like chicken! I love chicken. » - Samaël
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t652-samael-observateur-shifter http://forum.childrenofluxaeterna.com/t657-samael http://ectraconcept.tumblr.com
Butterfly Effect
avatar
Tout ce petit monde entre donc dans la pièce, Samaël en tête, en bon éclaireur. La rencontre avec l’homme est rapidement mise sous haute tension.
Et c’est peu dire.
Bogdan, suivi d’une Lisbet en sang (mais pas le sien), ne prend pas le temps de discuter. C’est le trop plein, l’amertume et le ras-le bol mêlé. Il lève son bras, vise et tire, mobilisant toutes les compétences acquises dans sa jeunesse. Tuer un mec c’est un peu comme le vélo. On sait toujours comment faire et on n’oublie pas.
Qui plus est, personne ne l’a vu venir, surtout pas le type au fusil.

Jet de dés #1 :
80 % de réussite

Jet de dés #2 :
1D6 : localisation (ICI)

Et bien évidemment son expérience n’est plus à démontrer.
Le coup part et cueille notre homme en pleine tête, le tuant sur le coup.
Lisbet n’a le temps de rien faire. Samaël non plus qui, comme les autres, a sursauté quand le roumain a tiré, ne comprenant que trop tard ce qu’il venait de se passer.
Pourtant, le temps, Samaël le maitrise plutôt bien.
Le silence s’abat sur le petit groupe médusé.
Un silence las, qui sent la peur, le soulagement et le sang.
Au-delà des tables dont l’une porte encore de macabres stigmates, le médecin git dans une mare pourpre qui s’étend doucement en cercle autour de lui.
C’est Ethan la première qui réagit et qui s’approche du macchabé. Elle observe le cadavre, prend le pouls et se tourne vers l’attroupement

- Il est mort.


Revenir en haut Aller en bas
Butterfly Effect
avatar
Le membre 'Butterfly Effect' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé de 100' : 75


Revenir en haut Aller en bas
Bogdan Lupescu
avatar
Honnêtement ?! Je ne pensais franchement pas le tuer sur le coup. J'en suis moi-même bouche bée ! Les lèvres entrouvertes, je le regarde tomber, le souffle coupé. Ce n'est pas que je regrette mon shoot ! Mais j'en reste pantois. C'est Samaël qui me sort de ma torpeur et je tourne les yeux vers lui. Tout à coup, c'est la rage qui me monte aux joues et je m'avance vers lui. Si j'avais su qu'il était de Liberation à ce moment-là, j'aurais éclaté d'un rire sardonique et franchement cynique. Mais le cynisme ne me va clairement pas au teint.

"Et tu as VU ce qu'il y a dans le couloir ou bien je dois te rafraîchir la mémoire ?! Tu vois un autre gars dans la pièce ?"

Et j'éructe comme un lion enragé.

"On ne JOUE PAS avec les gènes d'adolescents Positifs comme Candidats dans un laboratoire miteux dans les souterrains du Sanctuaire ! Est-ce que tu as ne serait-ce que la moindre idée de ce que ce genre de types sont capables de faire subir aux nôtres ?! T'es qui, au juste !"

Et je désigne Ethan.

"J'en ai rien à foutre des réponses de ce mec, ce que j'ai vu me suffit, je suis pas né chez les Bisounours et j'ai pas non plus grandi avec ! Mon objectif, c'est lui, il était HORS DE QUESTION que je laisse le temps à qui que ce soit de le mettre en danger. Alors si t'es pas content, va te plaindre à Liberation, je suis curieux de savoir ce qu'ils en pensent de tout ce merdier. Pour le reste, moi je rentre après avoir fait brûler cet endroit et je prends le gamin avec moi. Il a quelque chose à redire, le Jumper ?!"

Soudain, je m'arrête. Le Jumper... Mon regard se perd dans le vague et je percute.

"Le Jumper..."

Je me tourne vers Ethan et ma voix redevient soudainement calme.

"Où est-il ?" Alors que mon coeur menace d'imploser dans ma poitrine pendant que les images repassent dans ma tête, je m'impatiente. "Celui qui t'a sorti ! Le Jumper qui t'amené ici, c'était qui !"


Dear Dad,
I think about you every day. The end of your world. The beginning of mine. Six billion lights that went out in six months. Six billion lives lost to a mystery. All the mothers, fathers, sisters, brothers over the age of innocence. Of fifteen years full of missing you.
But I keep you alive in my words.
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t944-bogdan-lupescu-listener http://forum.childrenofluxaeterna.com/t945-bogdan-la-iele-lupescu
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
[MISSION] [Bogdan/Samaël/Lisbet] God was never on your side
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Children of Lux Aeterna :: ARCHIVES :: Children of Lux Aeterna :: [ÉPISODE 0] Missions-