2076. Côte est des Etats-Unis. Megalopolis est le centre névralgique d'une guerre géo-politique mondiale depuis qu'un attentat biologique en 2026 a divisé l'humanité en deux populations bien distinctes : ceux qui se battent pour le futur, et ceux qui font avec le présent.
NAVIGATION

Partagez | 
 

 [MISSION] [Bogdan/Samaël/Lisbet] God was never on your side

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
Samaël
avatar
God was never on your side.
Feat. Bogdan & Lisbet


Sam écouta les mots de Bogdan mais ce qui avait retenu son attention était le bruit sourd du corps qui s'était écroulé dans son dos. Lorsqu'il avait arrêté le temps il avait pu parer au plus évident, l'attaque de Lisbet avec le fusil, mais il n'avait pas pu s'occuper du tir de Bogdan, produit un poil plus tôt, un poil trop tôt. Les arguments du menteur étaient censés, dans un sens, pour autant Sam ne les acceptait pas aussi simplement et sa réponse fut sans équivoque, prononcé sur un ton subtilement déçu alors que son regard se faisait froid. - J'avais mal compris, je ne te voyais pas tueur de sang froid. - Était-ce le cas? Peut être, peut être pas, il voulait simplement jeter un froid. Sam tourna la tête, posant son regard sur le corps qu'Ethan avait déjà rejoint. - Ce type, jusqu'à preuve du contraire, c'est personne. Ne présuppose pas de ce que j'en sais beaucoup trop, et ce gars là, on savait pas qui c'était. - Il avait vécu cette vie de cobaye et de victime, il avait subi les tortures et l'isolement, il connaissait tout ça, il savait exactement ce qui pouvait bien s'être passé ici.

Il se retourna finalement sur Bogdan. - Et alors? Maintenant on est bien avancé. Avant de coller une balle dans la tête d'un inconnu juste parce que t'en a marre, tu t'es demandé si lui il voulait être là aussi? Pour ce qu'on en sait, il pourrait tout aussi bien n'être qu'un subalterne manipulé, ou un type qu'on fait chanter avec je sais moi, des menaces sur sa famille. Tu ferais quoi si on menaçait ta famille? Si on te disait que si tu ne tue pas un gars, on torturera ta femme? Tu ferais quoi? - Sam ne savait pas qui ici avait une famille, qui n'en avait pas, mais si quelqu'un se disait qu'il n'en avait rien à foutre juste parce qu'il n'avait pas de famille à protéger, il le traiterait d’égoïste et d'hypocrite. On a tous quelqu'un à protéger, quelqu'un à qui on tiens, que ce soit par le sang ou par choix. - Et quand bien même ce type était fautif et méritait ça, on est dans un souterrain gardé par une atrocité mutante: tu crois que y'a que ça? On est passé par un carrefour avec d'autres tunnels de ce genre, y'a quoi au bout? On le sait? Est-ce qu'il y a d'autres gardiens du genre? Ou des soldats? Des militaires comme tout à l'heure? Ce type aurait pu nous apprendre ces détails là pour nous éviter de se retrouver acculé sous terre sans renforts. - Et puis il posa son regard sur Paul. - Et le "gamin" il est grand, il peut faire le choix de te suivre s'il le décide.

Cela étant dit les interrogations sur ce Jumper étaient légitimes, du moins il le supposait. Il en avait pas entendu parler et Bogdan attendait qu'Ethan réponde à sa question, tout comme Sam qui resta attentif. Ce Jumper était une variable inconnue qu'ils devaient éclaircir s'il était du mauvais coté de la ligne.


« That's what we do! We fight for it! We fight for... Things! Like chicken! I love chicken. » - Samaël
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t652-samael-observateur-shifter http://forum.childrenofluxaeterna.com/t657-samael http://ectraconcept.tumblr.com
Lisbet Miller
avatar
Mais What The Fuck !? L'instant d'avant il y avait personne entre eux et le chirurgien, maintenant Samaël était planté devant eux et au sol gisaient les différent éléments de l'antique fusil. C'était donc bien lui le complice de Jason, lui qui avait déplacé l'un de ses hommes ce jour la. Voila donc le responsable de l'exfiltration des cobayes de la cache du conteneur. Toute a ses réflexions, elle ne réalisa pas tout de suite qu'autre chose avait changé. Le docteur Adani, ex employé de la Waleman, gisait au sol derrière Aiden, une balle dans le front. Bon le contrat était remplit, sa cible était morte maintenant elle devait sortit de ce trou à rats.

La « discution » entre Bogdan et Samaël faisait clairement apparaître deux point de vue ou intérêt différent. Ces deux la n'appartenaient pas au même groupe, l'un était clairement la pour les positifs, d'ailleurs s'il ne semblait pas connaître Paul avant de le rencontrer, cela n'était pas le cas pour la fille. Cela semblait indiqué qu'il était plus proche d'un groupe comme l'underground que de libération, même s'il avait dit le contraire avant.

-un jumper ? Enfin un autre que monsieur je veux dire.

Lisbet se déplaça vers le corps d'Adani et le retourna du bout du pied.

-ce n'est pas parce qu'il est mort qu'il ne peut rien nous apprendre, clairement  ce genre d’installation demande un sacré budget et ça m'étonnerais qu'il ai installé tout ce matos tout seul.

Tout en parlant elle c'était accroupit près du corps et entreprit de le fouiller.

-pendant que j'y pense « Aiden », passe le bonjour de ma part à ton pote Jason, c'est un excellent danseur dommage qu'il ne fasse que danser...


Revenir en haut Aller en bas
Butterfly Effect
avatar
Alors que le cadavre du chirurgien n’est pas encore refroidi les deux hommes commencent à s’invectiver. Leur divergence d’opinion fait état de la tension qui anime tout le groupe, même si chacun fait preuve de maitrise en avançant ses arguments. Lisbet n’en a cure. Pour sa part, son objectif baigne dans son sang et c’est tout ce qui l’intéresse dans l’immédiat. Elle s’approche et observe le cadavre pour essayer d’en tirer encore quelques indices.
Sur lui l’homme n’a rien si ce n’est une paire de lunettes et quelques stylos dans une poche.
La mort l’a saisi soudainement et son visage porte encore l’expression de stupeur qu’il a à peine eut le temps d’arborer.
Ethan s’écarte, remontant les manches de son sweat d’homme bien trop grand, et s’avance jusque vers Bogdan.

- Non je sais pas qui c’est. C’est un gamin mais il m’a pas dit son nom et il portait un masque de Batman. J’avais été approché pour participer à des expériences pour aider les positifs, j’ai cru bien faire. Il m’a amené dans le sanctuaire en utilisant son pouvoir et puis… une femme, Meredeath, m’a accompagné ici.

Ethan baisse les yeux, les poings serrés

- Je suis vraiment désolé, je ne savais pas ce que je faisais…

Elle alla se placer près de son sauveur parce que oui, elle en avait ras le bol et ce petit séjour à freak land lui avait servi de leçon. Ethan était prête à le suivre.
De son côté, Paul observait Adani en restant à distance raisonnable. Sur ses joues roulaient de grosses larmes silencieuses et à travers ses yeux, on pouvait lire de la rage. Gordon le remarqua et lui passa un bras autour des épaules pour lui apporter un peu de réconfort. Il n’écouta que d’une oreille les échanges entre Bogdan et Samaël mais il dit à leur intention.

- Si vous avez besoin d’un coup de main pour faire brûler tout ca...

Il engloba les armoires et la paillasse de laboratoire. Sur cette dernière, une interface holo restait en stand by sur un graphique incompréhensible. Un peu partout, des documents. Ici, un reste de repas. Là, un cookie pas même entamé posé sur d’autres papiers.


Revenir en haut Aller en bas
Bogdan Lupescu
avatar
Je lève la main pour faire taire Ethan. Honnêtement, je ne veux pas en savoir plus. Pas maintenant. Pas devant des factions adverses. Le fait qu'il s'excuse me fait soupirer, parce que je suis d'autant plus désolé que lui.

"C'est pas grave, c'est rien. Le principal, c'est que tu ailles bien. Tu vas bien ?"

Puis, je regarde Samaël, Lisbet, puis Samaël. Si ces deux-là se connaissent, je m'en moque, c'est pas mon problème. Ni l'une, ni l'autre. Je désigne le couloir du bout de mon arme, le visage rigide sans expression.

"Personne n'est ici contre son gré à moins d'être enfermé dans des cellules. Et je n'ai plus de famille. Ma famille, c'est lui, maintenant." Un mensonge pour une vérité alors que je fais référence à Ethan. J'ai de la famille, elle est juste... Tellement loin, pour ce qu'il en reste. "Si quelqu'un menaçait ma femme, ma fille, ma soeur, mon frère, ou qui tu veux proche de moi, j'aurais même pas attendu qu'on menace de me tuer eux et moi pour réagir, c'est clair ?"

J'ignore encore son affiliation mais plus tard, j'en rirai de l'ironie. Liberation est du genre pas discret à tuer les grosses cibles sans ciller. Ce que je viens précisément de faire, donc. Et pourtant, c'est lui qui réagit comme n'importe quel membre de l'Underground. Et de Sliders plus précisément. Malgré tout, je ne regrette rien.

A la remarque de Gordon, alors que je commence déjà à m'éloigner pour étudier la pièce, j'acquiesce.

"Il faut fouiller toutes les cellules, avant. Faire sortir le plus de monde possible." Je baisse les yeux sur Paul qui n'a pas dit un mot. Ni à Samaël, ni à personne depuis de longues minutes, puis je reporte mon regard sur Gordon. "Mais il ne peut pas rester avec vous, au Sanctuaire. C'est trop dangereux. Je peux l'aider. Il sera en sécurité avec nous."

Et je donne une légère tape sur l'épaule d'Ethan pour m'accompagner dans la fouille de la pièce. Ma première destination : le corps sous drap. Je soulève ce dernier du bout du canon. Avec toute cette lumière, je ne ressens pas la claustrophobie me gagner, ce qui m'aide à rester concentré. Puis, à Samaël, je reprends tout en découvrant le corps après avoir indiqué à Ethan de scruter l'interface holo et les dossiers..

"J'ai tiré pour mettre fin à tout ça. C'était la priorité. Le reste, Meredith nous dira ce dont on a besoin. Elle n'aura pas le choix. Enfin... Si elle survit..." Je relève les yeux sur lui. "Et une seule personne ne détient jamais toutes les informations. On aura le fin mot de l'histoire, Superman, t'en fais pas."

J'avise mes deux acolytes et je me redresse.

"Vous êtes misérables. Faut vous soigner, vous faites vraiment peur à voir."


Dear Dad,
I think about you every day. The end of your world. The beginning of mine. Six billion lights that went out in six months. Six billion lives lost to a mystery. All the mothers, fathers, sisters, brothers over the age of innocence. Of fifteen years full of missing you.
But I keep you alive in my words.
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t944-bogdan-lupescu-listener http://forum.childrenofluxaeterna.com/t945-bogdan-la-iele-lupescu
Samaël
avatar
God was never on your side.
Feat. Bogdan & Lisbet


Aha. Dommage que je ne sache pas voler. - Ironie, pure, simple, visible. Leur divergence d'opinion quoi que portant sur quelque chose de plutôt important, n'était pas importante, pas maintenant alors qu'ils étaient au final en territoire ennemie. Déjà tout le monde s'activait pour fouiller la salle et Sam en fit de même. Sa main plaquée doucement sur sa blessure, la douleur réveillée par ses mouvements rapide pour aller désarmer Adani, il marcha jusqu'à une pile de papiers. Le cookie posé dessus ne fit pas long feu, après avoir vérifié qu'il était encore bon, tout en lisant en diagonale les informations qu'il pouvait trouver. Le chirurgien était mort mais effectivement, il y avait d'autres moyens d'obtenir des informations et cette salle en regorgeait.

Sam marchait tout en lisant et il leva son regard pour balayer la pièce avant de finalement le poser sur Paul, son regard, ses larmes. Sa rage. C'est vrai qu'il n'avait rien dit depuis tout à l'heure alors que bien des choses s'étaient passés. Il fit quelques pas vers lui. - Paul? Est-ce que ça va? - Bien sur que non que ça n'allait pas, mais quoi dire de plus autrement? Il n'avait pas la capacité de lire dans sa tête et visiblement quelque chose brûlait d'en sortir.


« That's what we do! We fight for it! We fight for... Things! Like chicken! I love chicken. » - Samaël
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t652-samael-observateur-shifter http://forum.childrenofluxaeterna.com/t657-samael http://ectraconcept.tumblr.com
Lisbet Miller
avatar
Rien à part la paire de lunettes et des stylos, déçu Lisbet se désintéresse du corps, comme les documents papier et l'interface holo sont déjà examiné elle décide d'inspecter les armoire et les machines, c'est tout de même curieux que les armoires soit vident.

-j'me demande d’où provient l'électricité ?


Revenir en haut Aller en bas
Butterfly Effect
avatar
Ethan se contente d’un hochement de tête pour répondre à Bogdan, signifiant par-là que compte tenu des circonstances, il va bien. Il n’a d’ailleurs aucune égratignure, juste quelques blessures émotionnelles mais comme presque eux tous ici.
Gordon écoute le roumain avec attention et s’il ne remet pas en cause ses compétences médicales, ne l’a jamais vu officier dans le Sanctuaire.

- Qui « nous » ? vous êtes spécialistes des mutations ?

Aucun soupçon dans sa question juste de la curiosité. Après tout, il ne connaissait pas non plus Paul avant d’avoir eu à le prendre en charge même si, aux dires du jeune homme, il connait suffisamment bien le sanctuaire et ses anciennes installations pour s’y retrouver, attestant qu’il doit circuler dans le coin depuis quelques années
Tout en parlant, Bogdan commence son inspection et ce qu’il découvre sous le drap finit sans doute à le conforter dans sa décision d’abattre le chirurgien.
Une jeune fille au visage paisible git sur la table d’inox. Elle est morte, c’est indéniable. Sur sa poitrine menue, elle a ses deux bras croisés. L’horreur prend tout son sens quand Bogdan remarque une autre paire de bras prenant naissance aux aisselles et reposant le long de son corps. Juste au-dessus de sa taille, une troisième paire est greffée.
Ni Paul ni Ethan n’ont encore remarqué le cadavre. Le premier est encore sous l’effet de ses émotions et le second s’attèle déjà à la tâche qui lui a été assignée.

Samaël aussi participe à la fouille des lieux pour tenter de comprendre par lui-même ce qu’il n’a pu obtenir du médecin mort. Sa blessure, même bénigne, commence à le gratter sérieusement mais les points ont visiblement tenu. Le Doc Lantern avait fait un excellent boulot.
La fatigue, le stress et peut-être bien aussi un indubitable besoin physiologique font de ce cookie un met idéal pour récupérer. Il est encore bon quoiqu’un peu sec. Il s’enquiert de la santé de Paul et ce dernier semble sortir de sa léthargie quand Samaël s’adresse à lui. Le positif essuie rageusement ses joues et son nez d’un revers de bras.

- Ouais. Ca va ouais. Cet enfoiré est mort, c’est bien fait pour sa gueule. J’veux sortir d’ici maintenant…

Il baisse les yeux et entoure son torse de ses bras en cherchant visiblement une sortie. Mais à part le couloir d’où ils viennent, il n’y en a pas d’autres.

- J’peux avoir la lampe ? j’crois savoir comment on peut faire…. Demande-t-il à la cantonnade.

Samaël s’intéresse alors un peu plus aux papiers qu’il a en main quand un détail attire son attention. Il y’a un schéma grossièrement tracé au crayon. On dirait un cœur ? ou une masse ? reliée à un détonateur qu’une main tient fermement. Comme si on avait voulu expliquer le fonctionnement d’une pompe à morphine à quelqu’un, ou un dispositif médical cardiaque complexe à un néophyte. Juste dessous, le plan grossier d’un bâtiment avec quelques indications sur les postes de garde, les bureaux, les couloirs etc. Quelques noms aussi. Et ajouté hâtivement au crayon sous un grand cercle « Max personnes ici à 13h ».
Plusieurs dates enfin sous les dessins.
Toutes sont passées. Sauf une. Celle d’aujourd’hui.

Ethan se relève en soupirant de ses inspections.

- Je comprends rien ! c’est que des tableaux, des analyses. Même les papiers imprimés sont super confus, y’a rien ou que des trucs compliqués.

La jeune fille tient dans sa main deux documents usés et visiblement tâchés.

- Il s’est fait virer de la Waleman ! c’est dire comme il devait pas être bien pour que même eux le gardent pas !

Lisbet qui était occupée à inspecter les armoires relèvera sans doute la remarque d’Ethan. Pourtant, ce qu’elle trouve de son côté est tout aussi intrigant. En dehors d’un fouillis médical incommensurable (gants, masques, blouses, cartons vident ou plein de papiers froissée, etc), elle met la main sur une petite boite réfrigérée contenant quatre fioles d’un liquide brun étonnant.
C’est Paul qui intervient alors qu’il cherche toujours une petite lampe.

- Ca ressemble à ce qu’il m’a injecté…


Revenir en haut Aller en bas
Bogdan Lupescu
avatar
C'est la sinistre habitude qui me retient de pleurer et de vomir. Pas forcément dans cet ordre et probablement en boucle aléatoire. Je pince les lèvres en répondant à Gordon, d'une voix évasive.

"J'en ai vu pas mal, oui. J'en ai vus ne pas y survivre. J'ai aussi vu des non porteurs en mourir. Ca fait pas de moi un expert."

Je relève les yeux sur lui en recouvrant le corps et je range l'arme dans mon dos, coincé dans ma ceinture. Je suis pâle comme un linge, le calme est de mise, oui, mais la lumière ne fait qu'atténuer le fait que je suis enfermé dans un trou à rats de laboratoire. La pression, elle, est toujours bien présente. Le pire, c'est que je dis la vérité et que ça commence à doucement faire danser les taches sur ma mâchoire. Ca m'attaque aussi gravement le citron et mon estomac grogne comme un loup-garou de Transylvanie.

"Mais ça force l'expérience."

Je regarde autour de moi et j'inspire profondément. Il n'y pas que ma phobie qui entre en jeu. C'est cet endroit qui me rappelle de nombreux souvenirs.

"J'en suis pas à mon premier labo."

Je cherche de l'alcool, de l'acide sulfurique, un détergent quelque qu'il soit, une bouteille en verre... voire deux. Même du phosphore si j'en trouve. Si je peux en grande quantité, tant mieux. Sinon, il m'en faudra suffisamment pour écrouler les couloirs et chaque entrée/sortie possible. De ce que j'en ai vu, ce n'est pas non plus extrêmement solide, la preuve en est la poussière sur mes épaules. Alors que je fouille les étagères et placards pour trouver de quoi faire péter tout ça, je me rappelle au souvenir de Lisbet d'une voix morte :

"C'est une ancienne installation réhabilitée." Et je me tourne vers elle, le regard vide. "On s'en fout d'où elle vient." Je reprends mon exploration chimique. "On va sortir, Paul, une minute..."

C'est le moment que choisit Ethan pour s'énerver. S'il ne conserve pas son calme, je ne vais jamais y arriver. Il l'ignore peut-être mais tout de suite, j'ai besoin de lui, il est mon seul allié.

"C'est en quelle langue ?"

Je parle le chinois, le russe, le roumain, bien sûr, l'anglais, de toute évidence. Et j'avais bien entamé l'arabe avant de m'évader. Si j'ai bien continué à pratiquer les deux premières, la dernière m'échappe facilement. La voix de Paul attire mon attention et je suis son regard jusqu'à la boîte à à peine un mètre de moi. Je quitte l'étagère et m'approche pour regarder ce qui intéresse Lisbet. Des fioles, j'en ai vu, mais j'admets ne jamais avoir vraiment fait attention à la couleur. J'en prends une entre mes doigts et je me tourne vers la lumière pour agiter lentement le liquide. Je suis autant curieux que violent. Je la porte également à mon nez des fois que je reconnaisse quelque chose, même si je n'ai pas grand espoir, j'étais analyste, pas chimiste. La seule chose qui m'empêche de les briser, toutes, c'est que quoiqu'il arrive, on va tout brûler. Je ne sais pas grand chose mais ça, c'est certain. Je glisse la fiole dans ma poche et je reviens vers Ethan en lui reprenant le sac pour fouiller dedans. A la lumière, je vois clairement mieux son contenu et je lance une barre nutritive à Paul avant de montrer la deuxième à tout le monde.

"Quelqu'un ?"

Je laisse le sac sur le bureau. Alors que je reviens vers lui, je pose une main sur l'épaule d'Ethan, comme si je l'intimais au calme tout en regardant l'écran. Dans un effort mutant, cependant, j'arrive à lui adresser un sourire. Il y a sûrement des caméras, des trucs, quelque chose qui nous permette d'y voir mieux dans ce labyrinthe. Des tritons, des Vishnu ou des géants comme ceux qu'on vient de voir, il y en a sûrement d'autres... Si je pouvais ouvrir les cellules à distance... Quoique je ne sais pas si je le ferai si ça implique libérer des monstres. Mais avoir deux euthanasies et une exécution sommaire sur la conscience, est-ce que ce ne serait pas déjà assez lourd ? J'évite de réfléchir plus. Je verrai selon ce que je trouve. Je me passe une main sur le visage en soupirant.

"C'est forcément compréhensible pour quelqu'un."


Dear Dad,
I think about you every day. The end of your world. The beginning of mine. Six billion lights that went out in six months. Six billion lives lost to a mystery. All the mothers, fathers, sisters, brothers over the age of innocence. Of fifteen years full of missing you.
But I keep you alive in my words.
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t944-bogdan-lupescu-listener http://forum.childrenofluxaeterna.com/t945-bogdan-la-iele-lupescu
Samaël
avatar
God was never on your side.
Feat. Bogdan & Lisbet


Sam ne répondit pas à Paul, rien de plus du moins qu'un regard compatissant. Il aurait bien réduit en cendres les siens, alors pourquoi pas celui-là. La différence était qu'il avait besoin du chirurgien pour comprendre... Mais les papiers entre ses mains étaient autant révélateur. - Oh le salopard. - Avait-il dit à mi-voix. Le plan et ses indications le frappèrent et son cerveau fit un tour dans sa tête alors qu'une cloche sonnait au fond de sa mémoire. Il était venu ici sur un appel de Marlène dans lequel elle lui parlait de Paul, mais au détour de la conversation elle avait aussi fait mention d'un taré qui disait vouloir faire sauter la Waleman. Ce plan entre ses mains était clairement une illustration d'un attentat. C'était forcément lié. Ou alors il y avait plusieurs mecs en colères contre l'entreprise, c'était pas à exclure.

Écoutant les plaintes d'Ethan, Sam les rejoint elle et Bogdan devant l'écran, le pas plus pressé et concerné qu'avant. Il parlait lui aussi plusieurs langues, peut être que ça se révélerait être utile. Si ce type planifiait un attentat, il fallait absolument l'éviter. La Waleman était pourrie jusqu'à la moelle, mais pas tous ses employés. Certains étaient innocents et ne méritaient pas une bombe en travers des dents. Sam avait besoin de plus de détails cependant et peut être que l'ordinateur pourrait les lui apporter. De sa main libre et d'un coup d’œil il vérifiait son téléphone pour savoir s'il pouvait contacter Marlène, pour qu'elle fasse rapidement plus de recherches sur cette menace en ligne. Le chirurgien était mort, il semblait être seul ici, et s'il en était l’instigateur, même mort, il était toujours possible que son kamikaze soit toujours en ville, prêt à agir. 13h en ce jour, c'était l'heure conseillée sur le plan: il faisait normalement encore nuit mais combien de temps avait-il pour prévenir cette attaque? Ou avaient-ils?


« That's what we do! We fight for it! We fight for... Things! Like chicken! I love chicken. » - Samaël
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t652-samael-observateur-shifter http://forum.childrenofluxaeterna.com/t657-samael http://ectraconcept.tumblr.com
Lisbet Miller
avatar
Sa fouille des armoires ne fut pas veine, au milieu du fouillis sans intérêt, elle finit par tombé sur une boite réfrigéré, contenant des fioles remplit d'un contenu non identifié. Fatigué, épuisé même par l'usage de son pouvoir a plusieurs reprise depuis leur petite balade dans les souterrains, plus son épaule dont la douleur c'est réveillé, Lisbet n'a pas l'énergie de se prendre la tête avec Bogdan. Si les fioles étaient dans une boite réfrigérés ce n'est pas pour rien. Non la sa priorité c'est de manger, si bien qu'elle  laisse le roumain faire. Suite a quoi elle range la boite et les trois fioles restante dans son sac, puis se déplace en grimaçant en tenant son bras jusqu'au sac contenant des barres énergétiques.

La trouvailles d'Ethan est quelque peut problématique, mais Blondie ne lui avait demandé que de retrouvé et d'éliminé Adani. Lisbet s'empare avec avidité de la deuxième barres énergétique, et l'engloutie en trois bouchés. Elle fouille le sac à la recherche d'autre nourriture mais n'en trouve pas, par contre identifiant des ampoules d'auto injection d'analgésique, elle s'en empare d'une et ce l'injecte aussi sec au niveau de son épaule blessée.

-Si l'électricité est produite localement genre avec un électrogène on aura de quoi faire un beau boum et un jolie feu de joie. Par contre si le Morloch a des frangins je vous les laisses chacun son tour.


Revenir en haut Aller en bas
Butterfly Effect
avatar
Les documents présents sur les interfaces holo ne sont pas autrement qu’en anglais. A l’exception de quelques notes rapidement rédigées sur papier qui sont en hébreux pour ce que peut en voir tout le monde [HJ : Précisez-moi si l’un d’entre vous lit l’hébreu.].
Non, le reste est bien en anglais mais les termes employés sont tellement techniques et les graphiques tellement obscurs que cela reste absolument incompréhensible. Le tout est confus en plus d’être illisible pour un néophyte. En tous cas, l’homme ne s’attendait pas à avoir de la visite car rien n’a été nettoyé ou dissimulé.

Bogdan et Lisbet reprennent leurs recherches chacun ayant une idée bien précise de comment faire sauter le labo. Peut-être qu’en les mettant en commun…

Jet de dés #1 :
Echec : Bogdan ne trouve pas l’acide sulfurique.


Jet de dés #2 :
Echec : L’électricité est fournie par un groupe électrogène dans un placard de la pièce.

De son côté Samaël essaie d’obtenir plus d’informations par l’intermédiaire de son contact privilégié sur cet attentat prévu.

Jet de dés #3 :
Echec Echec : dans la foule des événements Samaël s’aperçoit que son HP a souffert. Il est complètement kaput.

Gordon a donné sa lampe à Paul qui fouillait dans le sac laissé par Bogdan. Le jeune mutant a pris alors la porte défoncée pour retourner dans le couloir pendant que chacun vaquait à ses occupations.
Le roumain a bien hésité à se montrer plus sévère pour qu’il reste avec eux quand il le vit franchir le seuil mais le gamin semblait plus que déterminé.
Au bout d’une bonne dizaine de minutes, vous entendez le bruit caractéristique des grilles qui se lèvent et un cri de victoire assourdi par la distance. Paul a visiblement trouvé ce qu’il cherchait.

[HJ :
Bogdan > Au nez, tu ne reconnais pas le liquide.
Samaël > Sur l’écran de l’interface holo, il serait 1h53.]


Revenir en haut Aller en bas
Butterfly Effect
avatar
Le membre 'Butterfly Effect' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Quitte ou double' :


--------------------------------

#2 'Quitte ou double' :


--------------------------------

#3 'Quitte ou double' :


Revenir en haut Aller en bas
Bogdan Lupescu
avatar
Je regarde Lisbet fouiller le sac et se servir, non sans un sourcil froncé et une légère marque de dégoût. Comme je le disais : Lisbet n'était pas une femme à mes yeux. Passons, je soupire en secouant la tête.

"Imprime tout ce que tu veux, on demandera."

Le fait que Paul sorte de la pièce, sans surveillance, ça me fait serrer les fesses. Et au moment où je vais pour demander à Gordon de l'accompagner, j'entends la grille qui se relève. Le petit a marché au milieu des cadavres sans rien dire ? Même moi, je vais transpirer, je le sais. Je ne sais même pas ce qu'il reste de l'homme de Bucha. J'ai entendu. Ca m'a largement suffit. Bordel, il va falloir qu'on ressorte. Voilà en gros pourquoi je ne suis pas tellement pressé de quitter cette pièce, malgré l'ambiance glauque à souhait.

Le changement d'expression - si c'est possible - de Samaël me fait tiquer. Mais je me dis qu'on verra... Plus tard. Pour l'heure, savoir Paul tout seul m'inquiète grandement et je ne veux pas y envoyer Ethan que je refuse de quitter des yeux, maintenant. Quant à Gordon... Bah, je l'aime bien, en fait. Les deux autres, pas confiance. Moralité, j'ai hâte de sortir et en même temps j'en transpire déjà. Cependant, quand il faut y aller... Je récupère le sac avant que Lisbet ne le fouille sans en laisser pour les autres... Je tends juste une autre ampoule d'analgésique à Samaël parce que je ne veux pas le voir me claquer dans les doigts. Il y a un truc avec ce type. Il a un discours de l'Underground, sauf qu'il n'y est pas.

Je vais pour sortir et rejoindre Paul, mais je regarde avant l'étagère où étaient posées les fioles parce que je me dis que je les prendrai bien toutes vu que je ne sais toujours pas comment faire pour que cet endroit disparaisse... Sauf qu'elles n'y sont plus. Je me fige et je cligne des yeux en repassant une bretelle du sac sur mon épaule.

"Où sont les fioles ?"

Je me tourne vers Lisbet parce que je SAIS que ce n'est pas Samaël, il ne les a même pas vues.


Dear Dad,
I think about you every day. The end of your world. The beginning of mine. Six billion lights that went out in six months. Six billion lives lost to a mystery. All the mothers, fathers, sisters, brothers over the age of innocence. Of fifteen years full of missing you.
But I keep you alive in my words.
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t944-bogdan-lupescu-listener http://forum.childrenofluxaeterna.com/t945-bogdan-la-iele-lupescu
Lisbet Miller
avatar
Allez savoir, peut-être le fait d'avoir mangé un morceau même si ce n'était qu'une barre la ou elle aurait engloutie un paquet de 8 plus un gobelet xxl de soda saturé de sucre ou bien l'injection de l'anti douleur ou encore la combinaison des deux, quoi qu'il en soit le langage corporel de Lisbet semble différent. Plus décontracté, ou bien est juste une apparence difficile de le savoir au vue du sang qui macule sa tenue. Bogdan lui posait une question il lui semblait c'était quoi déjà ? L'amazone capitaliste tourne son regard azur sur lui, étonnant elle avait pas remarqué que même si elle préférait généralement des hommes plus dans le format de Samaël, il avait son charme.

-quoi ? Ah les fioles elles sont dans mon sac dans leur boite réfrigéré, au passage merci ce cinglé est mort t'as fait le boulot à ma place, même si dans d'autrse conditions je l'aurais bien passé à la question.

Lisbet ouvre en grand la porte du placard ou était dissimulé le groupe électrogène.

-Ah dommage la réserve de carburant pour ce truc aurait été plus pratique.

Au loin le cri de victoire de Paul mêlé à celui des grilles se font entendre, la porte de sortie était donc ouverte.


Revenir en haut Aller en bas
Samaël
avatar
God was never on your side.
Feat. Bogdan & Lisbet


Sa fourrait son téléphone dans sa poche non sans un soupir agacé lorsqu'il vit Paul sortir. Inquiet mais pas plus que ça, il assuma que Bogdan le suivrait de prêt sous peu et continua de fouiller. Si le groupe électrogène n'était d'aucune utilité, lui même avait une petite théorie qui pourrait s'avérer utile si elle se vérifiait. Cet endroit était vaste et souterrain et personne n'aurait comprit un truc aussi vaste juste pour y caser quelques cellules et un laboratoire du coup ça lui laissait penser que le chirurgien avait utilisé l'endroit. Mais suivant ce raisonnement Sam en était venu à se dire que tout ces larges couloirs et ces grilles, humides, pouvaient être autre chose. Lorsque Bogdan questionna Lisbet sur des fioles Sam fouillait déjà les papiers à la recherche d'un plan des lieux. Dans tout ce bordel il devait bien y avoir ça: s'il avait raison cet endroit pouvait être un genre de zone de déversement pour par exemple un barrage voisin et le cas échéant, ils pouvaient l’inonder faute de le faire exploser.

Attendez... Des fioles? Sam avait rivé son regard sur les deux autres en entendant la réponse Lisbet. Certainement pas. - Les fioles ne partent pas avec toi. - Il ne savait pas de quelles fioles ils parlaient mais quoi qu'elles soient il était hors de question qu'elle emporte tout avec elle. Qui plus est il comptait bien en savoir plus sur ce qui s'était passé ici et de fait étudier le contenu de ces fioles pouvait être très utile à terme. Le cri de joie de Paul couvert par le son des grilles qui se lèvent firent lever le regard de Sam vers la porte. S'il avait pu leur rouvrir le passage c'était tant mieux mais de deux choses l'une: Lisbet ne quitterait pas ce labo avec les fioles en sa possession ET si l'un des couloirs abritait un colosse de cuivre, pourquoi pas les autres? Ils devaient se bouger. Et n'oublions pas l'attentat, H-10. Oh merde...


« That's what we do! We fight for it! We fight for... Things! Like chicken! I love chicken. » - Samaël
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t652-samael-observateur-shifter http://forum.childrenofluxaeterna.com/t657-samael http://ectraconcept.tumblr.com
Butterfly Effect
avatar
Ethan avait commencé à prendre quelques initiatives pendant que tout le monde se penchait sur les interfaces holos et les documents. Après une fouille un peu plus approfondie, elle avait trouvé une holo-clé basique. En quelques manipulations, elle put faire basculer un maximum de document dessus en vue d’une analyse ultérieure.
Gordon avait suivi Paul jusqu’au seuil de la porte, hésitant quant à ce qu’il devait faire. Il accueillit le cri de victoire de ce dernier avec soulagement.

- Paul ne bouge pas ! on arrive ! reste où tu es, ok ?

Il se tourna vers Bogdan et ajouta à son attention

- Je vais voir où il est. Il est même pas armé…

Ce gamin s’était jeté au milieu des cadavres et de la nuit avec juste une petite lampe de poche. Comme quoi, il avait plus de ressources qu’il n’y paraissait. Assez étonnamment d’ailleurs, cela faisait un moment qu’il ne s’était pas plaint de la tête maintenant qu’on y pensait. Gordon s’engagea alors dans le couloir encore éclairé, revenant sur leurs pas.

Lisbet fouille un peu plus le placard et trouve un bidon d’essence à proximité du groupe. Il est crasseux et il ne reste qu’un tiers de liquide dedans. Peut-être 5 litres, peut-être moins.

A la connaissance de Sam, L’eau était à peu près aussi rare dans le sanctuaire qu’une pucelle. A sa connaissance aussi, la première vous coutait toutefois moins cher que la seconde si vous n’étiez pas trop exigeant quant à la qualité ou la quantité. Alors un barrage… d’ailleurs si les installations avaient été abandonnées, c’était peut-être bien parce qu’elles n’avaient plus d’utilité. Et d’ailleurs… en dehors du bassin de l’homme poisson, il n’y avait pas une goutte de flotte dans les tunnels traversés, si ce n’est quelques résidus de condensation ou d’infiltration.
Mais qui sait, un plan des lieux pouvait se révéler utile, au moins pour le chemin du retour.

Jet de dés #1 :
Chance de trouver un plan : 30%

Malheureusement, pas de plan ici.


Revenir en haut Aller en bas
Butterfly Effect
avatar
Le membre 'Butterfly Effect' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé de 100' : 94


Revenir en haut Aller en bas
Lisbet Miller
avatar
En attendant l'éventuel réponse de Bogdan, Lisbet tendis le bras pour atteindre un truc qui ressemblait a un bidon, la derrière le groupe. Et bingo un bidon d'essence, il ne restait pas grand chose dedans mais c'était cela devrais suffire pour lancer le feu. Samael, entendit parlé des fioles et se rapprocha du duo, le faisant passer à un trio. Une seule phrase il prononça mais elle ne souffrait pas d’ambiguïté. Il ne voulait pas qu'elle emportent les fioles.

-Ah donc, lui il en prend une et tu lui dis rien, mais moi j'ai pas le droit.....je suppose que quand tu dis : « Les fioles ne partent pas avec toi. » tu comptes  récupérer les restantes pour toi et tes copains....bon je comprend la démarche, et je vais pas me battre avec toi, aujourd'hui du moins.  Mais pourquoi devraient elles revenir à toi plus qu'a un autre? Je m'exclue du choix, cela aurait pu m'apporter un bonus ou pas mais c'était pas l'objectif de ma mission.

Lisbet après terminé par sa question, posa son sac sur une l'une des machines qui ornait la salle et en sortit la boite contenant les fameuse fioles, il en manquait une, celle la même que Bogdan détenait désormais.


Revenir en haut Aller en bas
Bogdan Lupescu
avatar
Je m'étais attendu à beaucoup de choses, mais sûrement pas à ce qu'elle me réponde franchement. Même sans mon pouvoir, j'aurais pu déceler qu'elle ne mentait pas. Je hausse franchement les sourcils parce que, de toute évidence, je m'attendais à de la bagarre. Et j'en suis presque déçu. J'ai un fort taux d'angoisse à évacuer et j'admets je l'aurais bien lâché sur elle. Je ne la connais pas et autant je n'aime pas frapper les filles - je n'aime pas beaucoup frapper tout court - autant celle-ci, ça ne me dérangerait pas.

"Oui, je suis de la police scientifique, j'ai besoin d'un échantillon, mais je comptais bien détruire le reste tout comme ce laboratoire, grâce à..."

Je désigne son bidon d'essence. Ces deux-là se connaissent et j'aimerais savoir ce qu'elle entend par "toi et tes copains" parce que je commence à avoir une idée mais que je n'espère pas voir avérée. Mais encore une fois, je garde ce doute pour moi-même et je verrai plus tard. Je lève une main vers Lisbet.

"Il ne partira pas plus avec une de ces fioles. Autant éviter que ce truc se répande." Je me tourne vers Samaël. "Je veux l'étudier et le comparer et on remontera la trace jusqu'à un fournisseur. Si vous êtes sages, je vous tiendrai même au parfum, parce que vous êtes mes potes de cachots, maintenant, ça vous va ? Mais en attendant ?"

Je prends la boîte et l'ouvre avant de la renverser pour que les fioles s'éclatent au sol. Comme ça, pas de jaloux. Pas de discussion.

"Ce truc a fait assez de dégâts."

Je tatonne mes poches à la recherche de mon briquet histoire de nous fabriquer une mèche de fortune pour le feu d'artifice, mais j'espère ne pas l'avoir perdu en chemin.

"On peut y aller, maintenant ? J'ai une foutue migraine, j'ai mal jusque dans les cheveux et quand je pense au chemin de retour, j'ai envie de me faire sauter la cervelle, alors si on pouvait bouger pour sortir d'ici au plus vite, ça m'arrangerait. Pas vous ?"


Dear Dad,
I think about you every day. The end of your world. The beginning of mine. Six billion lights that went out in six months. Six billion lives lost to a mystery. All the mothers, fathers, sisters, brothers over the age of innocence. Of fifteen years full of missing you.
But I keep you alive in my words.
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t944-bogdan-lupescu-listener http://forum.childrenofluxaeterna.com/t945-bogdan-la-iele-lupescu
Samaël
avatar
God was never on your side.
Feat. Bogdan & Lisbet


Pas de plan, raté. Et c'est Bogdan qui souffla la parole à Sam en répondant directement à Lisbet. Dans la foulée il projeta les fioles au sol, ce qui fit lever un regard mauvais de la part de Sam. Ok. Et donc être de la police scientifique lui donnait le droit de tout garder pour lui? Sam n'avait aucune confiance envers Lisbet, c'était sa raison, mais il n'avait rien fait envers Bogdan pour justifier ça. Ou alors c'était juste un paranoïaque, au choix. En tout cas il marquait pas des points et Sam se dirigea vers la porte, ne prenant même plus la peine d'expliquer à Lisbet le pourquoi du comment, il n'y avait plus de fioles sur lesquelles argumenter. Il ne fit que tourner la tête en passant devant Bogdan avant de sortir. - Moi ça me va pas. - Il comptait bien savoir, sage ou pas. Pour l'heure Sam retourna dans le couloirs où l'odeur du sang se répandait et se répandrait plus encore. Maintenant qu'ils avaient plus de temps et moins de colosse aux fesses, il s'attarda sur les murs, sur son chemin vers Paul, à la recherche d'un plan.


« That's what we do! We fight for it! We fight for... Things! Like chicken! I love chicken. » - Samaël
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t652-samael-observateur-shifter http://forum.childrenofluxaeterna.com/t657-samael http://ectraconcept.tumblr.com
Butterfly Effect
avatar
Le groupe partit après avoir négocié sur les fioles. Actuellement seul Bogdan avait pu en récupérer une. A bon entendeur…
Le premier couloir était donc encore éclairé. Les portes qui cachaient des mutants avaient été forcées et béaient maintenant sur des cellules vides. Le cadavre de l’homme poisson était dans le cachot qui contenait encore de l’eau. Le colosse, lui, gisait au sol, son regard aveugle dérangeant qui vous faisait froid dans le dos, mort bien avant lui.
Samaël fut le premier à s’engager dans le couloir sombre qui menait à la vaste pièce voutée. Le corps découpé en deux de l’homme de Bucha y était encore mais fort heureusement, le peu de luminosité ne permettait pas d’en voir les détails les plus morbides. Il rejoingnit rapidement Gordon et Paul qui attendaient au centre des arcades. De ce qu’il put en constater par lui-même, le chemin qu’ils avaient pris à l’aller était maintenant ouvert.
Bogdan suivit, escorté par Ethan qui le collait comme un chiot sa mère. Les ténèbres devenant plus épaisses au-delà de la grille ne l’incitaient guère à prendre des initiatives.
Restait Lisbet qui prit le temps de mettre son plan à exécution avec l’essence et ce qu’elle put trouver pour réduire le laboratoire en cendres.
Une odeur de fumée parvint aux nez délicats de tous et Lisbet apparut enfin au détour du couloir.

Le petit groupe reformé, on fit le compte des lampes de poche. Il n’en restait pas beaucoup. Gordon disposait toujours de la sienne et Paul avait récupéré celle de l’homme de Bucha. L’adjoint de Lantern donna la sienne à Bogdan afin de les répartir puisque Paul allait ouvrir la marche, comme à l’aller.
De la même manière, il leur fallut un temps qui leur sembla interminable avant d’apercevoir le bout des tunnels. Samaël scrutait comme il pouvait les murs mais il ne vit rien à part quelques panneaux rouillés et abimés de mise en garde, comme on pouvait en trouver dans toutes les installations manufacturées.
Lorsqu’ils virent la large ouverture de la sortie, la lueur de la nuit leur sembla clarté journalière tant leurs yeux s’étaient habitués à l’obscurité. Et de l’intérieur, le martellement de la pluie se fit entendre comme un bruit assourdissant.
Dehors ! Enfin ! À l’air libre ! Le cauchemar touchait à sa fin.
Le groupe sortit sous l’averse torrentielle et quelques secondes plus tard tous entendirent cette voix masculine qui leur était inconnue :

- Et merde ! dit un grand gaillard mal rasé et qui tenait la main de Bogdan.

Il portait sur lui les vêtements qui habillaient la jeune fille quelques instants plus tôt. Et cette fois, ils lui allaient bien.


Revenir en haut Aller en bas
Bogdan Lupescu
avatar
Le retour m'a semblé plus long que l'aller. Je crois que même s'il faisait noir, j'ai gardé les yeux fermés, me dirigeant à la présence de Samaël que je sentais devant moi. J'avais de plus en plus de mal à respirer et si ça n'avait pas été parce que Ethan me bloquait la marche, je serais reparti me terrer dans les flammes au fin fond de la lumière. Non, sérieusement... Je suis claustrophobe. Voilà, c'est dit, c'est officiel. Je n'ai pas peur du noir, j'ai peur d'être enterré vivant, comme j'ai cru l'être pendant des mois.

Je ne sais pas si c'est parce que Ethan était dans le même état que moi ou bien parce qu'il a compris que si on ne m'aidait pas, je n'avancerai plus - compte tenu du fait que j'étais à l'arrêt... - mais quand j'ai senti sa main, j'ai ravalé ma fierté et j'ai dégluti, puis j'ai avancé. Plus vite j'aurais été dehors, mieux ça aurait été.

Et dehors je me retrouve. A sursauter comme un animal sauvage en plein Safari quand une voix résonne dans mon dos. Je me retourne et quand je le vois, je lâche sa main. Alors que je salue la vierge pluie sur mon visage, j'écarquille les yeux en apercevant ce grand gaillard qui ne l'était pas deux secondes plus tôt. Je suis pourtant pas chrétien... Je ne suis même pas croyant. Mais un juron biblique s'échappe de mes lèvres et je fais un pas de côté en regardant ailleurs, le coeur battant la chamade. Je serre mes poings devant mes lèvres en crispant les paupières. Ce con m'a flanqué une frousse bleue.

Quand je reviens parmi les vivants, mon coeur n'a pas cessé de battre, il tambourine toujours. Je l'observe, ce grand brun et d'un coup... Ca me revient. Je hausse les sourcils et j'inspire profondément avant qu'un "Aaaahhhhhh...".

"Ah oui, je vois maintenant, ça me revient." Je laisse ma main claquer ma cuisse. "Ah bah oui, tout de suite je replace mieux."

Je suis trempé jusqu'aux os, maintenant. Mais qu'est-ce que je m'en fous. Je suis dehors. Je respire. Et alors que je regarde autour de nous, je retrouve même un rythme cardiaque normal. En ce qui me concerne, ce n'est pas encore l'heure de rentrer... Je regarde le tunnel que j'ai peur de bientôt voir exploser et je regarde Gordon. Silencieusement, indiquant à Ethan de me suivre d'un geste de la main - même si je le suppose fatigué et que je le suis aussi - mais pour l'heure, je veux revoir le Doc. Et au passage, je pose une main sur l'épaule de Paul pour qu'il m'accompagne.


Dear Dad,
I think about you every day. The end of your world. The beginning of mine. Six billion lights that went out in six months. Six billion lives lost to a mystery. All the mothers, fathers, sisters, brothers over the age of innocence. Of fifteen years full of missing you.
But I keep you alive in my words.
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t944-bogdan-lupescu-listener http://forum.childrenofluxaeterna.com/t945-bogdan-la-iele-lupescu
Samaël
avatar
God was never on your side.
Feat. Bogdan & Lisbet


« Et merde! » - Le trajet du retour avait été long et la fumée de l'incendie volontaire avait imprégné ses vêtements si bien que son nez en était saturé. Le retour à l'extérieur avait été espéré et apprécié et la pluie venait taire l'odeur fumée mais cette exclamation masculine fit sursauter Samaël qui se retourna d'un bond, tirant gentiment sur sa plaie, le regard alerte. Bogdan n'en menait pas large non plus, à la limite de la crise cardiaque. Faut dire que le calme qui s'était imposé était en désaccord avec une exclamation impromptue d'une voix inconnue... Le cœur de Sam battait à tout rompre de la surprise. Il scruta le jeune homme, un grand gaillard, portant les mêmes vêtements qu'Ethan mais bien mieux, jusque là proche de Bogdan... Et puis le menteur sembla comprendre et se calmer, sur quoi Sam croisa les bras, l'air perplexe, passant de l'un à l'autre sans comprendre. Il lui fallu quelques secondes de vide cérébral avant que le déclic ne se fasse et ne s’enchaîne une expression impressionnée prenant place sur son visage fatigué. - J'adore c'que tu fais! - Avait-il lancé dans un grand sourire tout en montrant Ethan du doigt, sans impolitesse.

Sam les laissa passer devant, un sourire con sur les lèvres, ravi d'apprendre qu'un tel pouvoir puisse exister, quoi qu'il n'en avait pas les détails mais c'était plutôt génial. Au final il suivait la marche, il ne comptait pas laisser ce flic se barrer avec la seule fiole sans être certain de pouvoir le retrouver ou le contacter pour être sûr d'avoir les informations... Et puis Meredith avait des choses à dire, enfin si elle avait survécu.


« That's what we do! We fight for it! We fight for... Things! Like chicken! I love chicken. » - Samaël
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t652-samael-observateur-shifter http://forum.childrenofluxaeterna.com/t657-samael http://ectraconcept.tumblr.com
Butterfly Effect
avatar
Le petit groupe reprend sa progression dans la nuit et sous la pluie. Ils sont fatigués à la fois par les épreuves mais aussi par l’heure avancée. Fort heureusement, le soutien inattendu du Doc avec quelques seringues d’auto-injection avait permis aux blessés de se sentir pousser des ailes d’adrénaline.
Le trajet se déroule sans encombre et tout le monde apprécie de pouvoir respirer l’air nocturne. Enfin, la bicoque encore éclairée de Doc Lantern se dessine dans leur champ de vision.
En quelques pas ils ont franchi la distance qui les en séparait, Gordon en tête.
A l’intérieur tout le monde est calme.
Meredith n’est plus sur la table. Cette dernière est occupée par Bucha’ et Lantern, assis en train de discuter à voix basse. Devant la porte qui mène à la chambre, un garde est posté avec une arme. Il est assis de guingois sur une chaise qu’il s’amuse nonchalamment à faire basculer comme un rocking-chair. Derrière et devant le comptoir, deux autres jouent aux cartes, indifférents à ce qu’il se passe dehors. Leurs armes sont posées à portée de main.
Lorsque Gordon franchit le seuil tout ce petit monde se retourne vers lui.
Lanterne et Bucha’ sont les premiers à se lever.
Le premier semble rasséréné aussitôt qu’il aperçoit Paul derrière son assistant. L’homme tank, lui, observe le groupe d’un œil pragmatique et puis renifle bruyamment.
Ils ont l’air d’être tous passés à la moulinette et Bucha’ doit comprendre que la balade n’a pas été une partie de plaisir.
Gordon est le premier à ouvrir la bouche. Rapidement, il fait un résumer de ce qu’ils ont trouvé, de ce qui s’est passé surtout, sans omettre de détails mais sans s’attarder non plus dessus.
Le Doc ne l’interrompt pas mais quand son assistant lui montre la table maintenant vide, il hausse les épaules.

- Elle est morte y’a un peu plus d’une heure. On va attendre le jour pour aller chercher le fossoyeur. En attendant je l’ai mise derrière…. dit-il en indiquant d’un mouvement de menton la pièce avec les lits.


Revenir en haut Aller en bas
Bogdan Lupescu
avatar
Passé à la moulinette, c'était le mot. Je retire le sac dans un soupir et je le jète contre le mur avant de me frotter le visage. J'ai besoin d'un verre. Et d'une cigarette. De préférence les deux en même temps. Et de m'asseoir. Je me laisse tomber contre le mur en écoutant Gordon faire son compte rendu et je déplie une jambe pour attraper le paquet complètement écrasé dans ma poche. Même cassée en deux, je l'aurais fumée si mon briquet n'avait pas fait de la résistance.

La mort de Meredith m'affecte bien plus que je ne l'aurais voulu et je dois refouler la rancoeur qui se mêle à une goutte de désespoir. Je relève la tête en récupérant la cigarette tordue entre mes lèvres et ferme les yeux en allant me cogner le crâne dans le mur derrière moi. Si je crispe les yeux c'est parce que toute la tension vient de me tomber sur les épaules, que je suis un peu fatigué, bouleversé parce qui nous est arrivé, et ce que j'ai vu, mais aussi parce que c'est de ma faute.

"Fait chier."

Non pas que la mort de Meredith soit de ma faute, non, mais j'ai tué le chirurgien et Samaël avait raison, je n'aurais pas dû. Cependant, quelque chose me dit que si ça n'avait pas été moi, Lisbet aurait pris mon tour. C'était sa mission, non ? De ce que j'avais vu, elle ne posait déjà pas beaucoup de question sans adrénaline... Alors avec. Je rouvre les yeux mais c'est dans la douleur et c'est tout juste si je reconnais ma voix.

"Vous auriez pas de l'ADVIL ?"

Et je me lève, avec autant de douleur en reportant ma cigarette à mes lèvres. Et puis, je traîne les pieds jusqu'à la chambre.

"Je peux la voir ?"


Dear Dad,
I think about you every day. The end of your world. The beginning of mine. Six billion lights that went out in six months. Six billion lives lost to a mystery. All the mothers, fathers, sisters, brothers over the age of innocence. Of fifteen years full of missing you.
But I keep you alive in my words.
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t944-bogdan-lupescu-listener http://forum.childrenofluxaeterna.com/t945-bogdan-la-iele-lupescu
Samaël
avatar
God was never on your side.
Feat. Bogdan & Lisbet


Fraîchement piqué de l'auto-injecteur d'analgésique, Sam sentait déjà les effets du produit lorsqu'ils arrivèrent chez Lantern. La nuit était toujours noire et la pluie battait, rare en ces lieux arides, si bien qu'une petite inondation ne serait pas un étonnement si ça continuait comme ça. Trempé mais soulagé d'être arrivé à bon port, Sam s'était posé pas loin de Bogdan contre un mur, étendant sa jambe pour ne pas compresser sa blessure et écouta silencieusement le récit de Gordon, le regard dans le vide, subissant la fatigue des dernières heures, un bon vieux coup de barre post-adrénaline. C'est seulement lorsque le Doc leur annonça la mort de Meredith que Sam sortit de son flou. - Ah magnifique! - Et son regard c'était tourné vers Bogdan l'espace d'une seconde avant qu'il ne recolla son dos contre le mûr, sifflant entre ses dents une longue ligne d'air. Bouder? Non, mais être passablement en colère probablement. Bogdan avait fait une connerie, il le lui avait dit, il n'allait pas le répéter et il n'allait pas non plus lui pardonner. La seule différence avec Lisbet? Si elle l'avait fait, il n'aurait probablement pas juste sifflé entre ses dents.

Et puis il sentit son téléphone dans sa poche et les affaires qui le pressaient, estompées par la fatigue, revinrent en masse dans ses pensées et son regard reprit toute sa clarté. - Quelqu'un a un téléphone? C'est très urgent. - En fait le mot urgent était tout simplement inutile vu le ton qu'il avait employé. Il allait contacter Marlène, lui demander des précisions sur cette histoire de bombe, l'alerter, faire quelque chose. Ils avaient le plan, la date et l'heure, mais ils ne savaient pas qui. Il fallait qu'ils agissent et vite, si ce n'était pas eux, au moins alerter les autorités compétentes. Ces types en uniformes n'étaient pas des bons à rien, enfin pas tous.


« That's what we do! We fight for it! We fight for... Things! Like chicken! I love chicken. » - Samaël
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t652-samael-observateur-shifter http://forum.childrenofluxaeterna.com/t657-samael http://ectraconcept.tumblr.com
Lisbet Miller
avatar
Elle n'avait pas décrocher un mot depuis qu'ils étaient tous sortie de ces foutus souterrains, l'injection lui avait fait du bien, mais elle savait bien que pour elle les effets devraient s'estomper plus vite que pour les autres. Lisbet avait marcher en tenant son bras handicapé part sa blessure à l'épaule par celui encore valide. Quand ils approchèrent de la zone habité du sanctaire, elle c'était épuiser les yeux a surveiller les toits et les allées qu'ils croisaient. Adani était peut-être mort, mais il était fort possible que les gros bras eux soit encore dans le coin. C'est d'un pas lourd qu'elle pénétra à son tour chez Doc lanterne, et qu'elle investit la première place permettant de s’asseoir à sa portée.

Gordon se chargea du rapport, Bucha lui n'avait pas besoin d'un dessin pour comprendre que l'absence de son homme ne pouvait signifier qu'une chose, ce dernier n'avait pas survécu.

-dans mon sac j'ai du paracétamol codéiné....

Quand Samaêl demanda qu'on lui prête un téléphone, Lisbet fouilla dans sa veste, elle n'avait pas vérifier si le siens était encore en état. Elle vérifie donc son état, s'il fonctionne toujours elle le tend vers lui non sans en retirer la carte mémoire.


Revenir en haut Aller en bas
Butterfly Effect
avatar
Epuisé est un faible mot concernant tout le monde. Les questions ne manqueront peut-être pas mais pas maintenant.
Lantern hoche la tête à la demande de chacun. Il s’exile quelques instants dans la pièce derrière le comptoir et revient avec des kits médicaux et de quoi réparer tout le monde. Il ausculte d’abord Paul et Gordon, par acquis de conscience, mais aucun n’est blessé.

- Vous pouvez y aller oui, mais elle avait rien sur elle, on a vérifié… dit-il en lui tendant deux cachets blancs non identifiés. Advil ou autre… ?

Quand Bogdan se relèvera pour aller voir le corps, Bucha’ jettera un rapide coup d’œil à son garde en faction pour le laisser passer. Une façon discrète de rappeler qui assure l’ordre dans le coin.
Lantern s’approche alors de Lisbet parce que c’est un praticien sérieux. Il observe d’abord sa plaie à l’épaule qui avait été soignée par un de ses confrères, puis celle à sa jambe. Rien qui ne semble l’affoler.

Jet de dés #1 :
Succès Echec : Juste les pansements à refaire à l’épaule en revanche il va falloir bien nettoyer la plaie à la jambe.

Pendant que le doc fait son diagnostic, Lisbet fouille dans ses affaires pour trouver son portable.

Jet de dés #2 :
Echec : Kaput

Hélas, elle constate que elle aussi devra changer de HP. Dans son combat contre le géant, peut-être l’utilisation de son pouvoir qui sait, l’interface holo est complètement HS.

- J’vais regarder aussi votre blessure… dit Lantern en direction de Samaël, et j’ai un HP vous inquiétez pas.

Avant d’entamer ses soins, il se lève et va chercher un portable âgé mais fonctionnel. Il y a un peu de réseau. Suffisamment pour ce que veut faire Sam.
Le temps qu’il s’occupe de Lisbet, Bogdan a pu faire sa petite observation. Quand le roumain revient dans la pièce, le doc vérifie la blessure de Samaël

Jet de dés #3 :
Succès : Les points ont tenu. C’est qu’il fait du bon boulot quand même.


Revenir en haut Aller en bas
Butterfly Effect
avatar
Le membre 'Butterfly Effect' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Quitte ou double' :


--------------------------------

#2 'Quitte ou double' :


--------------------------------

#3 'Quitte ou double' :


Revenir en haut Aller en bas
Bogdan Lupescu
avatar
Je ne dirai rien. Je suis entré, j'ai fait mon truc, le Doc avait de toute façon lu dans mes pensées et je ne sais pas pourquoi mais je lui ai fait confiance, et puis je suis ressorti, la mine fade comme une vieille orange. On pourrait croire qu'à force de voir des morts, on s'y fait. C'est faux. On vous ment.

Je reviens, je lance un regard à Ethan, puis à Paul... J'avise les autres compagnons de cellule et les renforts du Doc, puis je serre les dents. J'analyse dans ma tête. Tout. Et pourtant, je suis fatigué. Moins que mes confrères, mais j'ai pris un pet au casque, j'ai pris sévère dans le citron et bientôt, il va me couler de la résine des meurtrières si je ne me mets pas très vite la tête au travail. J'avale les deux cachetons sans y regarder. Encore une fois, j'ai confiance dans le Doc.

"Paul ?"

Je suis fatigué et par conséquent, pas forcément enclin à prendre de bonnes décisions. Admettons qu'elles ne seraient pas non plus si mauvaises, juste... Peut-être plus borderlines que si j'étais à jeune. J'ai recalé ma cigarette tordue entre mes lèvres et j'ai fouillé la poche de mon jean.

"Qu'est-ce que tu veux faire alors ?"

Je sors mon briquet et tente de l'allumer, mais en vain. Le coup même de Murphy qui veut se détendre en faisant chier les copains.

"Tu vois, moi... Je vais faire un truc. Et puis après, tu décideras si tu veux venir avec nous ou pas."

J'adresse un regard à Gordon pendant que je fouille l'autre poche de mon jean et j'en sors la petite fiole que je pose sur la table où reposait feu Meredith.

"Je vais laisser le Doc' analyser le truc qu'on vous a injecté." Je souris au dit Doc de façon particulièrement entendue. Je sais ce que je fais. "Qui sait si c'est pas le début d'une grande aventure." Enfin... La plupart du temps. Foutu briquet.


Dear Dad,
I think about you every day. The end of your world. The beginning of mine. Six billion lights that went out in six months. Six billion lives lost to a mystery. All the mothers, fathers, sisters, brothers over the age of innocence. Of fifteen years full of missing you.
But I keep you alive in my words.
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t944-bogdan-lupescu-listener http://forum.childrenofluxaeterna.com/t945-bogdan-la-iele-lupescu
Lisbet Miller
avatar
Meredith était morte, un problème de moins à gérer mais une source d'information potentiel en moins. Malgré tout il restait bien des personnes qui pouvait encore parler, pour le moment elle avait besoin que ses blessures soient vérifiées et correctement soignées. Elle avait beau guérir un peut plus vite que la moyenne humaine standard elle était tout de même très loin d'un captain américa et encore bien plus loin d'un logan, ne parlons pas de Deadpool.

-Est ce qu'il resterait un truc à manger ? Et ou sont passé nos charmant invités d'israel ? Cela auront peut -être des réponses a nos questions ? En tout cas perso j'aimerai  bien les interroger, histoire de savoir comment deux d’entre eux on put se retrouver chez moi.


Revenir en haut Aller en bas
Samaël
avatar
God was never on your side.
Feat. Bogdan & Lisbet


Sam acquiesca lorsque Lantern lui dit qu'il va vérifier ses points et lui passer un HP. Ça ne prend que quelques minutes, le temps que Bogdan fasse son allé-retour dans la chambre temporairement funéraire. Il en ressort tout bizarre mais Sam ne s'en étonne pas plus que ça et à peine le Doc a-t-il assuré que les points ont tenu qu'il retourne à l'extérieur, le HL en main. Il y reste quelques minutes en pleine conversation avec Marlène a faire les cents pas, le téléphone à l'oreille, l'autre main tenant un papier qu'il avait jusque là gardé dans sa poche, avant de finalement revenir, le regard fatigué, blasé, non sans avoir oublié de supprimer ses traces, le numéro, l'appel, les messages et photos.

Traversant la distance, il retourne s'asseoir autour de la table et pose son regard sur Lisbet. - Lisbet, est-ce que tu es là pour le compte de la Waleman? - Sa question n'avait rien d'un ordre mais le ton employé intimait la vérité. - J'en ai pas parlé jusque là parce que j'avais besoin d'informations avant mais sur place j'ai trouvé ça. - Il posa le papier sur la table, cette feuille où se trouvait un schéma grossier, des dates et une heure... Bref le plan de l'attentat. - C'est le plan, grossier, d'un attentat visant le bâtiment administratif de la Waleman, à l'heure où il y a le plus de monde, aujourd'hui à 13h. Je viens de contacter quelqu'un qui m'a confirmé que depuis quelques jours, un type sur le net menace de faire exploser la Waleman... Disons que c'est un peu gros pour une coïncidence... - Sam marqua une pause. - Je suppose que tu connais du monde là-bas, de la sécurité ou quoi. Je voudrais que tu les contactes pour les avertir. J'ai des raisons de penser qu'un certain Herbert Mills est lié à l'attentat. Soit c'est lui, soit il va prendre sa place, soit c'est un complice. Le seul soucis... - Sam marqua une nouvelle pause. - C'est qu'on ne peux pas l'arrêter maintenant. On est pas sûr de qui il est vraiment et il est très probable que les portiques et les gardes ne puissent pas détecter la bombe... - Sur ses mots il tourna la tête vers Paul et Ethan. - Lorsque vous étiez là-bas tous les deux, est-ce que vous auriez entendu parler d'un autre positif séquestré comme vous qui aurait le pouvoir de se faire exploser?


« That's what we do! We fight for it! We fight for... Things! Like chicken! I love chicken. » - Samaël
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t652-samael-observateur-shifter http://forum.childrenofluxaeterna.com/t657-samael http://ectraconcept.tumblr.com
Butterfly Effect
avatar
Bucha’ se tenait droit, debout, ses bras comme des pelles croisés sur son vaste buste. Il laissait tout le monde échanger gentiment mais ne perdait pas une miette de ce qui se disait.
Paul haussa les épaules à la question de Bogdan. Il ne comprenait pas vraiment ce qu’il lui demandait d’ailleurs. Jusqu’à maintenant, il avait plutôt erré dans le Sanctuaire en bossant à droite à gauche pour assurer sa subsistance mais pas de projet précis.

- J’sais pas …. Pourquoi ? demanda-t-il curieux, non sans jeter quelques regards intrigués à l’autre gaillard qui fut jadis une gonzesse.

Doc Lantern prit la fiole que lui tendait le roumain et l’observa attentivement. Comme lui, il mit le nez dessus mais à sa moue, vous comprenez que ca ne lui inspire rien.

- Ca va me demander du temps. On n’a pas de labo à la Waleman dans le coin. On a des arrangements avec certaines personnes mais c’est pas simple. Laissez moi une adresse ou autre que je puisse vous joindre, si vous voulez, d’accord ?

C’est le colosse qui vint au secours de Bogdan. Il prit un briquet dans une poche de son treillis et vint lui allumer sa cigarette avant de s’en sortir une aussi. C’est comme les bâillements ca. C’est contagieux. Ce faisant, il en profita pour répondre à Lisbet

- Ils sont en lieux surs. On se chargera de les interroger. J’serais toi ma jolie je surveillerai mon cul si t’en as trouvé dans ton pieu. Tu dois avoir de sacrées mauvaises fréquentations, huh ?

Il avait ce petit sourire goguenard du mec qui est fatigué et qui s’octroie quelques minutes de détente. Après tout, il avait perdu un homme dans l’affaire, et gagné un joyeux bordel dans son secteur. Il devait être particulièrement chatouilleux le Buchadonozor.
Samaël choisit ce moment pour revenir parmi eux. Rapidement, il leur brossa un tableau de ce qu’il avait pu apprendre en fouillant l’antre du médecin fou.
Ethan haussa les épaules en réponse à sa question mais Paul intervint.

- Oui, un autre gars. Je l’ai vu quand il m’a emmené dans son laboratoire pour m’injecter sa merde. Ce type, il lui avait fait une opération là, dit-il en montrant son cœur, sauf qu’il avait l’air d’être d’accord lui, pas comme moi. C’est comme s’ils étaient complices ou amis, je sais pas. Ils lui parlaient à voix basse et c’est quand il a plus fait attention que je me suis enfui.

Paul réfléchit puis ajouta

- Je l’ai pas vu là-bas tout à l’heure. Il y était pas.


Revenir en haut Aller en bas
Bogdan Lupescu
avatar
C'est qu'il me colle, en plus.

"Et bien, pour euh..." Je jète un oeil à Ethan pour qu'il m'aide et je gonfle les joues en cherchant mes mots. Oui, tiens, pourquoi ? Je me gratte une joue et regarde Paul à nouveau en haussant les épaules. "Être à l'abri... Avec d'autres comme toi. Plein, des comme toi. C'est... Si tu veux, bien sûr. J'ai pensé que tu serais bien avec nous. Bien entouré et en sécurité. Je fais un excellent service petit déjeuner !"

Quant au Doc, je ne quitte son regard que pour remercier Bucha d'un hochement de tête. Entre l'aspect flou de ma présence, la fiancée qui n'en est plus un et mes dires à Paul, j'imaginais que le Doc serait assez intelligent pour relier les points entre eux. Je lui adresse alors un sourire.

"C'est moi qui vous joindrai."

Quand Samaël se rapproche, je m'écarte et penche la tête pour voir ce qu'il avait trouvé - qui justifiait donc son regard morne dans le labo. Je fronce les sourcils en l'écoutant lui, puis Paul. Mon amie la nausée remonte. Un volontaire pour ça ? Avec un pouvoir d'explosif ? Soit je suis de retour en Russie, soit Megalopolis a de mauvaises fréquentations et je l'enverrais bien réfléchir à ses méfaits dans sa chambre. Lisbet et la Waleman, ça me fait ni chaud ni froid. Elle m'a l'air, de toute façon, bien assez grande pour se défendre toute seule. Je me tourne alors vers Samaël.

"Qu'est-ce que tu comptes faire ?"

En moi, une question se dessine doucement compte tenu de sa réaction plus tôt, face à mon acte sur le chirurgien. Il avait raison sur les questions, mais ça ne collait pas avec mon doute. Un mercenaire ? Samaël devait savoir que s'il était face à ce Candidat terroriste... Il ne devrait faire de sentiment sur la gâchette.

Je ne sais pas quand je suis devenu un tueur de sang-froid, exactement, mais je sais que j'ai payé le prix fort pour ça. Je sais aussi que c'est paradoxal avec le fait que j'ai quitté Liberation. Mais il s'agissait alors d'une exécution et d'un meurtre prémédité. Le revendiquer, c'était signer sa sentence à vie.


Dear Dad,
I think about you every day. The end of your world. The beginning of mine. Six billion lights that went out in six months. Six billion lives lost to a mystery. All the mothers, fathers, sisters, brothers over the age of innocence. Of fifteen years full of missing you.
But I keep you alive in my words.
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t944-bogdan-lupescu-listener http://forum.childrenofluxaeterna.com/t945-bogdan-la-iele-lupescu
Lisbet Miller
avatar
Les mercenaires Israélien ou agents du Mossad, était maintenant aux mains de Bucha', autant les laissé la, pour le moment du moins. Le commentaire quand à son derrière, elle c'était déjà dit la même chose. Il y avait du avoir une fuite quelques part, quelqu'un avait du baver quand elle c'était renseigné en utilisant ses contacts dans la pègre. Ou bien la fuite venait du seins de la Waleman même. Bref elle avait plein de boulot en perspective et de cassage de dents. Elle regarda le chef de la sécurité de ce secteur du sanctuaire danse les yeux.

-J'apprécierai de savoir ce qu'ils pourraient raconter, je repasserais quand je le pourrais. Pour le reste je vais m'en charger personnellement, mon appart est fichu et je l'aimais bien cet appart.

Alors qu'elle souriait au début à Bucha', son visage devint aussi chaud que l'intérieur d'un congélateur quand elle évoqua son appartement.

Samaël revint à l'intérieur après avoir passé un moment au HP du Doc et posa ses fesses autour de la table et Fixa Lisbet du regard avant de commencer par lui poser une question. Le ton n'était pas autoritaire, mais ce n'était pas clairement une question juste pour entamer une conversation. Elle pouvait répondre que non, après tout blondie lui avait demander de la discrétion. Mais il ne s'arrêta pas a sa question et expliqua la raison de sa question.

Monsieur avait trouvé, un papier laissant penser a la préparation d'une attaque, d'un attenta. Visiblement ce document avait été la raison de son appel téléphonique, et son interlocuteur avait confirmé ses doutes.

-La Waleman fait face à ce genre de menace sur le net tous les jours.....je sais que ces derniers jours on parlait d'une menace terroriste contre la compagnie de la part du groupe Libération, sans savoir ou, quand, juste que cela semblait imminent. Et bien voilà donc que cette menace est confirmée.....

Lisbet se pinça l'arête du nez quelques seconde en fermant les yeux, elle devait réfléchir vite et évaluer tout les composants de la situation. Blondie voulait que la disparition d'Adani ne laisse aucune trace et qu'aucune possible enquête de police officiel ne remonte jusqu'à elle. Lisbet savait très bien que cette pétasse la lâcherait aux lions sans hésiter. Mais la cette attaque à la bombe humaine, dans le bâtiment principal faisant clairement partie de ses prérogatives. Elle lâcha son nez et ouvrit les yeux en inspirant et expirant profondément.

-je peux effectivement contacter des agents sur place, et obtenir des infos sur ce Herbert Mills. Doc je vais avoir besoin de ton téléphone.

Lsibet tendit la main vers le téléphone et le saisit, puis rejoins l'extérieur pour passer ses appels. Elle commence par son propre service, et demande qu'on lui envoi sur ce même numéro la fiche de l'employé dénommé Herbet Mills. Ensuite elle appel le numéro que Blondie lui avait laissé, et l'averti que l'objectif est accompli, et bonus elle connaît la date et l'heure prévue de l'attaque terroriste. Lisbet n'en dira pas plus, pas avant d'être sur qu'elle a le soutiens des avocats de la compagnie pour gérer l'imprévue de son appart, et le tout par écrit.


Revenir en haut Aller en bas
Samaël
avatar
God was never on your side.
Feat. Bogdan & Lisbet


La réponse de Paul mit fin à ses doutes et confirma ses soupçons. Les petits dessins n'étaient pas que des métaphores et le chirurgien avait manipulé ce positif pour en faire une bombe humaine. Mais si ce second terroriste était volontaire, la question était pourquoi. Enfin... Était-ce vraiment si important de le savoir. Ce type était allé jusqu'à la chirurgie génétique pour arriver à son but, discuter ne servirait pas à grand chose. Sur ça, Bogdan lui demanda ce qu'il comptait faire, et Sam haussa les épaules. - L'arrêter? S'il avait ciblé un laboratoire ou quelque chose de plus précis j'aurais rien fait, j'aurais peut être juste fait le déplacement pour observer le feu d'artifice, mais là il s'agit d'un bâtiment administratif, la face publique. Sur les centaines de personnes à l'intérieur il doit y en avoir 5 ou 6 qui méritent cette bombe. Ces gens n'ont rien demandé, ils ne savent pas la vérité. - C'est sûr, la Waleman était pourrie. Ses laboratoires expérimentaient et produisaient, des candidats y entraient et en sortaient, et Sam ne souhaite qu'une chose à leur sujet c'est bien une explosion, mais pas là, pas comme ça.

La réponse de Lisbet, pleine d'assurance, fit serrer les dents à Samaël. - La Waleman n'a pas tous les jours à faire à une bombe humaine indétectable. L'interpeller? Il explose. Lui tirer dessus? Il explose. Le toucher en pleine tête? Il pourrait exploser quand même. Le tazer, l'endormir, lui demander l'heure, ce type peut allumer la mèche selon son bon désir pour ce qu'on en sait. - Mais déjà elle se dirigeait vers l'extérieur si bien que Sam se tourna un peu pour que sa voix porte bien. - Obtiens moi une entrée. S'ils veulent éviter cet attentat, je dois être là. - Au moins sa demande était claire. A elle de les convaincre, du moins s'ils voulaient vraiment éviter l'attentat. Sam avait bien entendu la référence à Libération mais il ne fit aucun commentaire. hors de question de ne serait-ce que sous entendre appartenir à Libération. Et puis de toute façon avec ce qu'ils avaient vu ce soir, il était clair pour tous le monde que les suppôts d'Abel n'étaient pas impliqués.


« That's what we do! We fight for it! We fight for... Things! Like chicken! I love chicken. » - Samaël
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t652-samael-observateur-shifter http://forum.childrenofluxaeterna.com/t657-samael http://ectraconcept.tumblr.com
Butterfly Effect
avatar
Ton propre service ne répond pas à cette heure, pas plus que miss Blondie. Dans les deux cas tu tombes sur un répondeur. Bien évidemment tu leur laisses tes instructions mais il va falloir te dégoter un nouveau téléphone rapidement si tu veux qu’ils te rappellent (HJ : la puce fonctionne toujours, c’est le HP qui est mort).


HJ :
Vous voilà à la fin de la mission telle qu’elle était déterminée au départ.
D’un commun accord avec le Logocrate Sapientissime de ce forum, la suite s’orientera autour d’une nouvelle mission qui sera dévolue à Libération, compte tenu que le héros de ce nouveau volet est Samaël.

Bogdan > tu peux retourner à L’underground. Paul t’y suivra au moins par curiosité mais rien ne dit qu’il y restera. Cela dépendra de l’accueil, de sa prise en charge etc. Tu as donc rempli la mission de démantèlement de trafic de positifs et ramené Ethan. Tu as même rempli la mission de Lisbet et comme t'es un Dieu tu vas allez finir celle de LIbé. Non ? *tousse*

Lisbet > deux solutions s’offrent à toi : soit tu files tes infos quand tu les auras à Samaël (qui devra alors te laisser un contact) et tu les laisses se démerder vu que l’empêchement de l’attentat n’était pas dans ton contrat, soit tu fais du zèle et tu leur proposes tes services (lucratifs ou non à toi de voir). De toutes manières, ta mission a été remplie (même si c'est par Bogdan huhu).

Samaël > Tu as accompli la mission pour laquelle tu avais été mandaté par Marlène. Néanmoins la suite ne t’appartient pas seulement dans la mesure où la réputation même de Libération est en jeu. Tu retournes donc à Libération pour leur faire part de tes infos et de ce que vous aurez décidé avec LIsbet.

Dans tous les cas !
Jouez rp ce que vous souhaitez faire les uns par rapport aux autres que je sache qui sera de la partie ou non pour la mission.
Vous avez maintenant deux contacts au Sanctuaire : Le Doc Green aka Lantern et Buchadonozor qui est chef de la sécurité du secteur des rebouteux. Vous pourrez les contacter au besoin, ils répondront.
Bogdan je te fais par mp ce que tu obtiendras d’ici quelques semaines comme info sur le liquide.
Idem Lisbet quant à l’interrogatoire des mecs des services secrets.

Si vous avez des questions, n’hésitez pas (et si j’ai oublié quelque chose aussi d’ailleurs.)


Revenir en haut Aller en bas
Bogdan Lupescu
avatar
"L'arrêter ? Comment ?"

A mon sens, la Waleman pouvait bien exploser, je m'en fichais. Ce n'était pas exactement la cible principale de Liberation, mais l'Underground en faisait une pièce de choix. Si demain, la Waleman n'existait plus, ce serait toute la Ville Haute en perdition et la Basse pourrait se redresser. Mais mes idéaux étaient peut-être un peu extrémistes, aussi, je les ai gardés pour moi. Sauf que c'est Lisbet qui me fait relever la tête avec une certaine colère sourde. Je fronce les sourcils et me redresse pour la regarder, et le plus dans les yeux, le mieux c'est.

"Je crois que quand on ne sait pas de quoi on parle, on fait mieux de se taire avant d'accuser n'importe qui et n'importe quoi. Liberation n'a que faire de faire péter un bâtiment." Je connaissais suffisamment bien Eve et Abel - et Gen - pour savoir que de là à y envoyer un Candidat faire le sale boulot pour eux. En ce qui me concerne, paraître de Liberation ou non, je m'en balance. "Tiens, une menace sur un bâtiment qui va péter, accusons Liberation, c'est tellement plus facile, rapide et pratique ! Être prédateur ne fait pas de nous des tueurs." (spéciale dédicace)

Je grimace légèrement en l'étudiant de la tête aux pieds. Finalement, qu'elle soit de la Waleman ne m'étonne pas. L'esprit obtus, le corps droit comme un robot... Je soupire en secouant la tête et finalement, je me concentre. Venir en éclaireur et me retrouver à gérer une crise comme celle-ci, pourquoi pas. Mais partir faire la misère à la Waleman ? Tout seul ? Non. Je me retourne vers Samaël en levant une main.

"Ok, je ne peux pas venir avec toi, mais je peux t'aider. Je peux t'amener un Healer. Un vrai." Je regarde le Doc et je hausse les sourcils d'excuse. "Sauf votre respect, je parle d'un Positif d'une trentaine d'années, expérimenté à guérison rapide." Puis, je reporte mon attention sur Samaël. "Tu n'iras pas loin comme ça, inutile d'aller te suicider, de ce que j'ai vu, tu n'es pas un Kamikaze. Je peux peut-être te trouver du renfort, aussi."

J'inspire profondément, même si Samaël n'est pas de Liberation, j'ai ma propre idée et je sais qui pourrait l'aider. Je le fixe quelques secondes avant de reprendre.

"Pour faire exploser un bâtiment pareil, il faut quelque chose de suffisamment puissant, d'accord ? Non... Oublie les Magnets, pense plutôt Elémentaire. Un peu de flotte devrait aider."

S'il ne voyait pas ce que je voulais dire... Moi, j'avais bien une idée. Et elle ne devait pas être très loin d'ici.


Dear Dad,
I think about you every day. The end of your world. The beginning of mine. Six billion lights that went out in six months. Six billion lives lost to a mystery. All the mothers, fathers, sisters, brothers over the age of innocence. Of fifteen years full of missing you.
But I keep you alive in my words.
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t944-bogdan-lupescu-listener http://forum.childrenofluxaeterna.com/t945-bogdan-la-iele-lupescu
Lisbet Miller
avatar
Fatigué elle était, agacé aussi, décidément il la prenait tous pour une débile mais elle n'allait pas s'énerver pour si peut.

-Je te retourne le compliment, ce n'est pas comme si cela faisait plusieurs jours qu'un individu menace de faire péter la Waleman en se réclamant de Libération. Qu'il en soit ou non un véritable membre ne change rien, le responsable c'est bien Libération par sa seul existence.

Il pouvait la fixer dans les yeux autant qu'il voulait, cela ne changerait rien, dans son regard on pouvait apercevoir cette froide lueur de ceux qui ont survécus à plusieurs champs de bataille et pour qui la mort est devenue une compagne de tous les jours.

-Que cela vous plaise ou non, c'est grâce aux grandes entreprises comme la Waleman que notre pay c'est redressé après l'attaque des chinois. Maintenant certain ici on un travail à faire.

Sans rien ajouté de plus, ni même un dernier regard pour Bogdan Lisbet peut enfin sortir pour passer ses coups  de file. En sortant elle croit rêver en entendant Samaël lui demander de lui obtenir une autorisation d'entré dans le bâtiment. Bien sur elle allait filer les clef a un inconnu ayant déjà œuvré contre les intérêts de la compagnie. Alors qu'elle est sorti depuis une ou deux minutes ceux prêtant l'oreille peuvent entendre une série de jurons bien sentie. Son appel a son propre services ou il devrait avoir du monde pour répondre à ce foutu téléphone, même de nuit, ne donne rien. Enfin si elle finit par tomber sur la boite vocale, ou après s’être identifié, elle laisses ses instructions concernant la demande d'accès à la fiche Herbet Mills.

Passablement énervé c'est donc dans cet état, qu'elle compose le numéro laissé par Blondie, la aussi personne ne répond, mais de la part d'une haute cadre de la compagnie vue l'heure rien d'étonnant. Lisbet laisse donc un message sur la boite vocale. En précisant que l'objectif est atteint mais qu'il est lié à la menace d'attaque prévu ce jour à 13h. Lisbet précise qu'elle est sur l'affaire mais qu'elle va avoir besoin de tous soutiens possible.

Comme son prédécesseur lisbet efface les traces de son utilisations du HP de Lantern et retourne à l'intérieur pour retourner le téléphone à son propriétaire et au passage elle s'empare de son sac.

-quand le chat n'est pas la les souris danses...c'est bien ce qu'on dit hein ! Je suis tombé sur la boite vocale, je n'ai aucune info pour le moment. Bucha ou je dois aller dans le sanctuaire à cette heure si pour me procurer des vêtements propres et un nouveau HP.

Se retournant vers l’ensemble de l'assistance elle fouille dans à l'intérieur de sa veste et dépose une liasse de billet à coté du Doc.

-Pour vos soins Doc et votre aide.

Ensuite elle ouvre son sac.

-J'aimerais aussi récupérer les armes que je vous ai prêté, enlever les munitions si cela peut vous rassurer mais ce sont mes trophées. Désolé mais notre collaboration n'a plus lieu d'être.


Revenir en haut Aller en bas
Samaël
avatar
God was never on your side.
Feat. Bogdan & Lisbet


Libération n'est pas derrière tout ça donc cette conversation n'a aucun intérêt. - Recentrer les choses, il commençait à en avoir l'habitude et c'était lassant. A la proposition d'aide de Bogdan Sam cogita l'espace de quelques secondes en regardant la tâche de sang sur son t-shirt avant de répondre. - Je dis pas non au Healer, tu as raison. - Mais lorsqu'il commença lui même à cogiter sur les façons de stopper cette explosion, Sam l'observa, sentant précisément le sous-entendu. - J'y penserais, merci. J'ai mon seau d'eau à disposition.

Le retour de Lisbet après son apologie de la Waleman que Sam ignora totalement n'amena que son lot d'inutilité et sans l'appui de la sécurité du bâtiment leur action allait vite être compliqué. Avait-elle donné des instructions? Avait-elle communiqué sa demande? Ou pas? Si elle n'en disait rien Sam ne pouvait pas prévoir et ça minimisait clairement ses plans. Délaissant le silencieux de Lisbet pour qu'elle le récupère, il avait toujours ses lames, souillées certes mais intactes, et c'était bien suffisant. Sa blessure était recousue, la douleur estompée et la fatigue grandissait surtout qu'elle n'était pas uniquement physique mais bien découlant de l'utilisation de son pouvoir. Sa sieste dans la chambre voisine n'avait suffit qu'à lui donner un sursis et il avait vraiment besoin de dormir aussi il ne resta pas bien longtemps après cette conversation.

Il avait remercié Lantern pour ses soins et Bucha pour sa coopération non sans un regard appuyé pour son homme perdu dans la manœuvre. Un homme tel que lui ne montrerait jamais ouvertement son chagrin mais il en avait déjà connu d'autres et il savait que ça le touchait tout de même. Lisbet n'eu droit qu'à... A rien en fait. Et Sam s'était tourné vers Bogdan, Ethan et Paul après s'être muni de papier et d'un stylo sur le comptoir. Il avait donné à Bogdan et à Paul un papier chacun, une adresse mail pour le contacter. Pour Bogdan c'était pour les résultats des tests sur le liquide trouvé dans le laboratoire. Pour Paul et bien c'était au cas où, si un jour il avait besoin d'aide en quoi que ce soit. Bien sûr Ethan n'était pas mit à l'écart mais il doutait qu'il manque de quoi que ce soit avec Bogdan dans le coin même s'il supposait que cette adresse mail pourrait communiquer de l'un à l'autre. Il précisa aussi sur le papier de Bogdan une adresse pour que son Healer et lui puisse se rencontrer le lendemain en début de matinée.

Finalement et après tout ça, Sam avait fini par partir. Le premier? Peut être, ou peut être pas, qui ça intéressait. Il allait retourner à sa moto, retourner à son appartement, à son lit et à ces heures de sommeil profondes et vitales qui le remettraient sur pieds. Demain allait encore être une journée agitée et juste après avoir rencontré le Healer il lui faudrait rejoindre Libération pour se coordonner. Il laisserait à Marlène un message aussitôt rentré pour l'avertir de cette réunion matinale.


« That's what we do! We fight for it! We fight for... Things! Like chicken! I love chicken. » - Samaël
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t652-samael-observateur-shifter http://forum.childrenofluxaeterna.com/t657-samael http://ectraconcept.tumblr.com
Bogdan Lupescu
avatar
C'est à peine perceptible, mais lorsque Samaël me parle d'un seau d'eau, j'acquiesce et me fends d'un léger sourire entendu. Je suis le dernier à partir, laissant mon collègue de Lisbet rejoindre qui ils sont. Je ne sais pas ce qui se passe chez Liberation en ce moment, mais si des non membres s'amusent à revendiquer des attentats sans en être, la mauvaise publicité se répandra plus vite que la bonne poudre, et à travers le monde. Depuis quelques temps, Liberation avait l'air plus grande et plus musclée... Etait-ce une bonne ou une mauvaise chose ? Ce n'est pas Gen qui me le dirait. Ni moi qui irais demander. Est-ce que Sam avait enregistré mon nom et si oui, est-ce que cela signifiait que les autres entendraient parler de moi ? D'après Gen, il en restait encore quelques uns pour me connaître. Mais de la même manière que Abel semblait me faire confiance... Je lui faisais confiance en retour.

Finalement, j'embarque Paul après ses au revoir, Ethan à ma suite. Comme promis, je donne l'adresse de Sam à Noah, notre healer Positif. J'hésite à lui faire parvenir du renfort, également, mais... Liberation peut s'en sortir seule. Alors, je me contente de mettre Paul à l'abri, de laisser Ethan retrouver ses habitudes, et je garde un oeil sur l'Underground. Qui qui ait pu faire sortir le Métamorphe est toujours dans les parages...


Dear Dad,
I think about you every day. The end of your world. The beginning of mine. Six billion lights that went out in six months. Six billion lives lost to a mystery. All the mothers, fathers, sisters, brothers over the age of innocence. Of fifteen years full of missing you.
But I keep you alive in my words.
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t944-bogdan-lupescu-listener http://forum.childrenofluxaeterna.com/t945-bogdan-la-iele-lupescu
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
[MISSION] [Bogdan/Samaël/Lisbet] God was never on your side
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Children of Lux Aeterna :: ARCHIVES :: Children of Lux Aeterna :: [ÉPISODE 0] Missions-