2076. Côte est des Etats-Unis. Megalopolis est le centre névralgique d'une guerre géo-politique mondiale depuis qu'un attentat biologique en 2026 a divisé l'humanité en deux populations bien distinctes : ceux qui se battent pour le futur, et ceux qui font avec le présent.
NAVIGATION

Partagez | 
 

 [MISSION] [Bogdan/Samaël/Lisbet] God was never on your side

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
Samaël
avatar
God was never on your side.
Feat. Bogdan & Lisbet


T'as essayé, t'as perdu. Sam relança le temps immédiatement après sa tentative, ne perdant pas plus de temps et d'énergie, sentant déjà ses forces s'échapper. Il était blessé et clairement c'était pas le moment. Il n'avait aucun moyen de savoir s'il avait réussi et il ne souhait pas prendre le risque de devenir une cible potentielle. Un autre alcoolo pourrait jouer les morts en sursis? Il aurait bien fait un point de compression sur sa plaie mais... Il en avait deux, dont une qu'il ne pouvait clairement pas obstrué lui même. Il lui fallu une minute pour constater que ce n'était pas si grave que ça, le sang n'affluant pas non plus à le vider dans la demi-heure. C'était douloureux mais il avait apprit à gérer ça depuis longtemps. Profitant que l'attention du sniper soit tournée ailleurs, Sam se hissa sur ses jambes et boita jusqu'à être certain de ne plus être dans son champ de vision.

S'il était clairement usé et diminué par sa blessure, la douleur et l'adrénaline le maintenait en alerte et apte à se défendre... Ou à attaquer. S'armant du coteau de combat à sa cheville, Sam longea le bâtiment par la gauche, dans l'ombre, profitant d'être dans l'angle mort du sniper et invisible des hommes au sol. Il avait repéré la position du troisième gars en s'éloignant, celui qui tenait le cerbère en joue. C'était lui qui lui avait tiré dessus et c'était à lui qu'il allait s'en prendre en premier. Incapable pour l'instant de maintenir son pouvoir trop longtemps au risque de perdre son avantage physique déjà problématique, Sam ne fit que flasher pour se mettre à courir hors du temps avant d'immédiatement relancer le temps, arrivant sur le type presque à ce moment-là. Son objectif? Loger la lame en travers de sa gorge. Il avait l'effet de surprise et était trop proche du mur pour être correctement visible par le sniper. Seul le premier gars était une variable inconnue et d'ailleurs il se demandait où Lantern en était à l'intérieur.


« That's what we do! We fight for it! We fight for... Things! Like chicken! I love chicken. » - Samaël
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t652-samael-observateur-shifter http://forum.childrenofluxaeterna.com/t657-samael http://ectraconcept.tumblr.com
Bogdan Lupescu
avatar
"L'autre taré, lequel ?"

Je lâche un juron en voyant l'état de mon téléphone. C'était franchement pas le moment. Je lève les yeux à nouveau pour regarder autour de nous. C'est là que je le vois : le saoulard, pas si vieux ni saoul que ça, s'apprêtant à intervenir, ce qui m'offre quelques secondes de diversion, je l'espère. Je joue avec ma vie. Je suis à la vue de tous et de tout le monde et je n'ai pas du tout envie de me mettre inutilement en danger. J'essaye alors de faire au plus vite. Au mieux, mais surtout au plus vite, tant pis si elle hurle. Je cherchais une femme. Et je l'ai trouvée. J'enlève mon pull, puis mon t-shirt. Si j'avais mieux, je vous jure que je l'aurais fait. Je lui roule mon t-shirt en boule sur sa blessure et y place ses mains par dessus.

"Appuyez."

Je remets mon pull et reviens l'aider à faire pression sur la blessure avant de relever les yeux sur elle, le visage impassible. Je la dévisage de haut en bas en cherchant une arme quelconque. Je passe un de ses bras autour de mon cou et je la soulève, profitant de tater ses reins à la recherche d'une arme, juste le temps d'aller contre le mur pour éviter d'autres balles perdues.


Dear Dad,
I think about you every day. The end of your world. The beginning of mine. Six billion lights that went out in six months. Six billion lives lost to a mystery. All the mothers, fathers, sisters, brothers over the age of innocence. Of fifteen years full of missing you.
But I keep you alive in my words.
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t944-bogdan-lupescu-listener http://forum.childrenofluxaeterna.com/t945-bogdan-la-iele-lupescu
Butterfly Effect
avatar
La situation semble des plus compliquée pour qui regarderait de l’extérieur.
A l’intérieur du bâtiment, le Doc Lantern tente de recharger son fusil hypodermique mais cette manœuvre lui prend plus de temps que pour un fusil normal. Toutefois, Ennemi n°1 commence très sérieusement à ressentir les effets de l’anesthésiant et déjà sa vue se trouble.

Jet dés #1 :
Echec Echec.
Il tombe à genoux et parvient à tirer sur Lantern qu’il touche. Heureusement, la balle ne fait que l’effleurer créant une blessure superficielle.

Dehors le mélodrame continue mais c’est sans compter sur les capacités de Samaël.
Il utilise ses dernières ressources pour bloquer le temps sur quelques secondes afin de s’approcher d’ennemi n° 2 qui tient en joue le cerbère de Lantern, Gordon. Ce dernier s’est redressé aussi et a sorti une arme qu’il pointe sur ennemi n°2. Les adversaires se font face et le temps suspend son vol.
Samaël n’a aucun mal à glisser sa lame sous la gorge du type et l’ouvre comme un cochon d’une oreille à l’autre. Dès qu’il relance le cours du temps, celui-ci s’effondre. Il lâche son arme et porte les mains sur sa gorge ouverte, le sang coulant à flot par l’interstice de ses doigts. Ses yeux ronds de surprise se voilent rapidement du linceul caractéristique de la mort et il tombe face première sur le sol.
Cet effort a été considérable pour Samaël étant donné son état de fatigue. Ses jambes ne le soutiennent quasi plus, il a juste le temps de se décaler avant de s’écrouler à son tour, épuisé.
Gordon a été le plus rapide des deux duettistes et son doigt pressait déjà la détente quand Sam avait suspendu le temps. Aussitôt la balle fusa dans un sifflement caractéristique mais ne rencontra personne sur sa route. Il vit alors le positif lessivé qui lui avait sauvé la vie et le regarda avec étonnement.

De son côté Bogdan n’a pas non plus perdu de temps. Meredith est étonnamment calme et la seule chose qu’il peut lire sur son visage, malgré la nuit, c’est de la colère. Pas de douleur. Elle écoute attentivement les recommandations du romano et suit ses indications sans protester. Toutefois, elle ne répond plus à ses questions. Avant de la prendre dans ses bras, il note la présence d’un couteau de combat glissé dans la ceinture de la dame. Elle le porte à nu, facilement repérable mais facilement saisissable.
Bogdan note que l’hémorragie est assez conséquente et que n’importe qui d’autre que cette femme serait déjà tombée dans les pommes. Tandis qu’il la soulève pour la mettre en lieu sur ou, autant que faire se peut, en revenant vers le bâtiment, il remarque une autre silhouette qui s’avance dans leur direction d’un pas déterminé. Celle-ci aussi est armée de ce qu’il peut rapidement en percevoir à la faveur de la lueur des étoiles. Et elle a l’air tout aussi déterminé que les autres.
Sans perdre un instant, le roumain poursuit son objectif. Sur le perron du bâtiment, un cadavre git dans une mare de sang, le soulard est assis le long du mur, harassé, veillé par un Gordon complètement dépassé par les événements. Quand ce dernier aperçoit Bogdan et la femme blessée qu’il tient dans ses bras, il fronce les sourcils. Mais déjà, lui aussi aperçoit la silhouette qui s’approche et il pointe son arme vers elle.

Lisbet avait foiré son interrogatoire. En beauté. Elle s’en mordait encore les doigts tant les informations qu’elle avait récolté étaient succinctes. Pourtant elle maitrisait bien les techniques d’interrogatoire mais ce con devait avoir le cœur fragile, il lui avait claqué dans les doigts. Chiasse. Elle avait une épaule en vrac, une séance de questions foirée, et une sérieuse envie de casser de la bouche pour se défouler. C’est donc une Lisbet au taquet qui s’avançait vers ce bâtiment où il semblait s’en passer de belles. Aux alentours, personne n’était encore intervenu. A croire que le sanctuaire dormait. Le médecin qu’elle avait trouvé pour la soigner était proche et du coup elle était la première sur les lieux. Prudente cependant, elle avait pris son arme pour parer à toutes les éventualités.
Lisbet s’approchait d’un pas déterminé.
Et tandis que tout ce petit monde observait du perron cette énième silhouette qui arrivait, craignant de voir se pointer un autre larron, ils entendirent très clairement un bruit métallique sourd et un juron dans une langue inconnue. Le flingue du sniper s’était enrayé.


Revenir en haut Aller en bas
Butterfly Effect
avatar
Le membre 'Butterfly Effect' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Quitte ou double' :


Revenir en haut Aller en bas
Samaël
avatar
God was never on your side.
Feat. Bogdan & Lisbet


Rendez-lui sa bouteille, il est au summum de son art! Avachi ainsi, somnolant presque, Sam n'en menait pas large. Au moins il avait changé la donne. Sa cible gisait sur le sol, s'étendant autour de lui une marre de sang sombre. Le Cerbère l'avait tiré contre le bâtiment, l'appuyant contre le mur. Seuls son visage, ses bras et ses mains étaient visibles et déjà ses membres se flétrissaient. Sa peau se marquait de nouvelles cicatrices et de rides que seul un homme vieillissant saurait porter. Si un sourire satisfait, quoi que fatigué, étirait ses lèvres en entendant le fusil s'enrayer sur le toit, bien vite la peau de son visage se ternie. Sa tentative avait réussi mais à l'évidence elle avait aussi des conséquences tout comme le reste. Son regard porté par des yeux parsemés de vaisseaux éclatés alla se poser sur la silhouette féminine qui s'avançait vers eux, une démarche décidée guidant ses pas. Serait-elle leur salut? Ou leur fin à tous? Sam était incapable de bouger, assaillit par le sommeil du watcher. Il ne devait pas dormir, pas encore. Cette nouvelle venue lui donnait deux options: le tuer immédiatement, ou lui offrir le temps nécessaire à se remettre suffisamment pour se remettre sur pieds.


« That's what we do! We fight for it! We fight for... Things! Like chicken! I love chicken. » - Samaël
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t652-samael-observateur-shifter http://forum.childrenofluxaeterna.com/t657-samael http://ectraconcept.tumblr.com
Lisbet Miller
avatar
Bon tout ce raffuts n'avait peut-être rien à voir avec son affaire mais bon la elle avait besoin de se défouler. Elle s'avançait d'un pas déterminé vers le bâtiment ou l'action se déroulait, avec en main l'un des flingue a silencieux récupérer sur les cadavres des deux inconnus venus fouiller chez elle. Autant le premier elle l'avait descendu parce que bon fallait pas déconner, mais le deuxième lui avait claqué entre les doigts, se connard avait fait un arrêt cardiaque et pas moyen de la ranimer. Tout ce qu'elle avait c'était un tatouage, et la certitude d'avoir à faire a des anciens soldats et pas de deuxième classe. M'enfin claquer alors qu'elle venait a peine de jouer avec lui à coup d'électrocution, c'était un manque de professionnalisme.

Dans le bâtiment elle aperçut la silhouette d'un homme portant quelqu’un entré et un mastard a l'intérieur qui l'apercevant levait son arme vers elle. Un volontaire c'était choupi, mais le bruit caractéristique d'une arme s'enrayant et un juron dans une langue qu'elle ne comprenait pas, lui fit lever les yeux vers le toit du bâtiment ou un sniper c'était positionner. La la belle senti la moutarde lui monter au nez, comment avait elle pu le manquer, ne pas vérifier les toits !!! sans doute a cause de son épaule,  de son début de soirée merdique et merde après tout ça elle devra gérer le merdier dans son logement de fonction. Blondie n'allait pas s'en sortir comme ça, c'était vraiment plus que louche de lui refiler cette histoire, maintenant elle voyait pourquoi.

Lisbet bondit de la ou elle était et avec l'aide d'une bonne poussé télékinétique donne l'impression de voler ver sa cible. Tant qu'a faire elle se réceptionne le plus près possible du tireur, et cherche à l’assommer d'un coup de crosse de son arme. On ne savait jamais tuer un garde du sanctuaire ne serait pas une bonne idée.


Revenir en haut Aller en bas
Bogdan Lupescu
avatar
Je n'étais pas le plus doué en armes. J'étais meilleur en combat, même s'il y en avait nés pour ça. Non, mon truc, c'était l'analyse, l'observation, les calculs, l'interprétation, la déduction. Pourtant, que je vois cette silhouette approcher, alors que je tiens une femme blessée dans mes bras, je me sens plus qu'exposé, je me sens nu et c'est sans compter que je n'ai qu'un pull qui gratte sur la peau.

En fait, je me sens bien chanceux. Je suis au milieu de tout ce merdier, et je respire encore. Je retiens un haut le coeur face à la victime de l'égorgeur - peu importe lequel c'est, j'avais le dos tourné et j'aime autant. Sans être un douillet de la vue du sang - sans parler du fait que j'en suis couvert et que ce n'est pas le mien - le sacrifice gratuit façon Tabaski, très peu pour moi. Mais pour moi, ça ne peut être que l'homme debout, le soulard a été touché et il n'a franchement pas l'air frais. J'ai beau vivre entre deux ou trois Sliders, ceux-là ne me viennent jamais à l'idée.

Je regarde la silhouette approcher et je me dis qu'à un moment, je vais lâcher Meredith - qui commence à me peser sur les bras - pour m'emparer de son couteau et ne pas me laisser faire. Mais alors un cliquetis se fait entendre et je relève d'un coup la tête, comme les autres, sûrement suivi de Meredith dont la constitution m'épate de seconde en seconde. Elle n'est pourtant que mon intermédiaire vers la personne qui m'intéresse réellement, et que j'espère à l'intérieur de la bâtisse, que je ne fasse pas tout ça pour rien.

Et la femme prend son envol. J'en perds ma mâchoire, je ne suis pas habitué aux kinétiques, j'en ai bien peur. Ou aux humains volants, au choix. Mais inutile de perdre du temps. Qui que soient tous ces mecs, je dépose Meredith à côté du bonhomme et de Gordon. Je récupère le couteau sans scrupule et jette un regard à la femme qui se veut aussi impassible que n'importe quel mensonge que je pourrais éructer. Je crois qu'on se comprend, d'une certaine manière. Je suis un peu particulier comme agent du FBI, pas vrai ? J'ai un petit avantage, dans cette obscurité, mes taches sur la mâchoire ne se voient pas et passent aisément pour de simples taches de rousseurs. Au moins, je ne ressemble pas à un Positif égaré. Ou dangereux… Du moins, pas à première vue. Les sourcils hauts, je lui montre le couteau.

"Merci !"

Je me lève et me voilà maintenant armé. Je me sens un peu plus complet. Je m'approche de la porte, dos à la façade et je glisse jusqu'à l'ouverture pour voir à l'intérieur. Je n'en vois que deux, mais pour ce que j'en sais, il y en a peut-être d'autre dans une pièce au fond. L'envie de sauter à la gorge du gars qui titube me prend. Cependant, ce n'est pas mon mode opératoire. Je manque d'information à commencer par une chose importante : lequel est le docteur, lequel est le méchant, lequel sait où se trouve Ethan et probablement les autres, lequel je vais devoir molester pour arriver à mes fins ? Je manque de beaucoup trop d'informations pour m'avancer à l'aveuglette. C'est pourtant pas le challenge qui m'en manque.

Je m'en reviens vers Meredith et les deux hommes et je m'accroupis à nouveau à ses côtés en posant ma main libre sur son front. Je m'adresse alors à Gordon :

"Vous devriez plutôt mettre ce pauvre type à l'abri au lieu de le laisser ici."

Et je reporte mon attention sur Meredith. Je ne peux pas m'empêcher de lui trouver une certaine affection. C'est sûrement à cause de sa blessure et de sa coopération - même faible.

"Ce docteur, il fait quoi ? Vous rabattez des Positifs jusqu'ici. Pour quoi faire ? Où sont-ils ?"

Je tente le bluff. Je n'ai aucune certitude qu'il s'agisse de Positifs. Mais Ethan en est un, autant forcer ma chance.


Dear Dad,
I think about you every day. The end of your world. The beginning of mine. Six billion lights that went out in six months. Six billion lives lost to a mystery. All the mothers, fathers, sisters, brothers over the age of innocence. Of fifteen years full of missing you.
But I keep you alive in my words.
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t944-bogdan-lupescu-listener http://forum.childrenofluxaeterna.com/t945-bogdan-la-iele-lupescu
Butterfly Effect
avatar
La balle qui a éraflé le Doc Lantern lui arrache un grognement de douleur mais il n’interrompt pas pour autant ce qu’il faisait. Le fusil hypodermique est chargé et tandis qu’il s’apprêtait à tirer la fléchette, ennemi n°1 s’écroule, inconscient, bien qu’il ait tenté de lutter jusqu’au bout. Lantern contourne alors le comptoir pour vérifier, avant de sortir sur le perron.

Lisbet n’a pas perdu de temps. D’un bond maitrisé elle rejoint le sniper sur le toit. Une femme visiblement.

Jet de dés #1 :
Echec Succès
Elle voit arriver Lisbet et sort un couteau. D’un geste vif et sur, elle lui inflige une longue balafre sur le tibia. Lisbet réagit promptement et l’assomme aussitôt.

De leur côté, personne n’ose bouger en entendant le bruit sur la partie supérieur du bâtiment. Qui est cette gonzesse ? Une amie ? Une ennemie ? (une fusée ??? non c’est supermaaaaan…. *désolée*)
Ca a l’air de se battre en tous cas.
Bogdan s’est équipé en prévision au cas où la situation dégénèrerait. En même temps, peut-elle vraiment être pire ? Meredith (je remets sa description pour Bogdan : C’est une petite brune d’une quarantaine d’années, la face ravagée par une vie rude et certainement par l’alcool aussi. Toutefois elle montre une dureté dans ses traits et une musculature qui laisse penser qu’elle n’est pas sans ressource.) ne semble pas sensible au « merci ». Elle lui jette un regard furibond mais ne bouge pas pour autant, consciente sans doute de son état de santé. Elle ne répond pas à ses questions non plus. C’est Gordon qui prend la parole, non sans lâcher des yeux le ciel et ce qui pourrait en émerger.

- Elle rabat des positifs pour le pognon ! y’a que le pognon qui fait avancer Meredith, pas vrai ?
- Ta gueule Gord’ !
- J’sais pas ce que tu leur promets mais celui-là on te le laissera pas.

Elle le fusille du regard. Le tee-shirt de Bogdan commence à se teinter de rouge. Lantern s’avance, lui aussi intrigué par le grabuge sur l’étage supérieur mais s’intéresse rapidement à Samaël. Il ne fait aucun commentaire mais se tourne vers Gordon.

- Aide le. A l’intérieur. J’m’occupe de Meredith.

Il se penche sur sa plaie, grimace et lui murmure

- T’as du bol d’être positive toi ! … et de la soulever pour l’emmener à l’intérieur aussi.

Avant de passer la porte, il se tourne vers Bogdan.

- Vous pouvez m’aider ? j’aurais bien besoin d’un coup de main…


Revenir en haut Aller en bas
Butterfly Effect
avatar
Le membre 'Butterfly Effect' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Quitte ou double' :


Revenir en haut Aller en bas
Bogdan Lupescu
avatar
"Qui ça, 'celui-là' ?

Mais Gordon n'a pas le temps de me répondre et une voix surgit dans mon dos. Je me redresse d'un coup, serrant mes doigts autour du couteau et je suis enfin des yeux Lantern. Il ne semble pas vraiment surpris de me voir. Soit il s'en fiche, soit je ne représente aucun danger pour lui, soit il ne fait pas la fine bouche. Le raffut en haut s'est arrêté et mes sourcils n'ont pas défroncé alors que je lève les yeux vers ce silence inquiétant.

"Et moi d'informations."

Dis-je en répondant à Lantern. Je le suis à l'intérieur jusqu'à ce qu'il pose Meredith mais je ne lâche pas mon nouveau jouet. Je retrousse les manches de mon pull, et pendant ce temps, check up de la pièce : combien de portes, fenêtres, issues possibles. Dans un premier temps. Et je dévisage mieux les deux hommes, Latern et Gordon, avant de remarquer que le soulard est moins vieux que je le pensais. Et moins saoul, aussi...

Ils sont tous blessés. Seuls Gordon et moi sommes indemnes. Mais pour combien de temps ? Je m'accroupis à côté de Numéro Un pour m'assurer qu'il soit toujours vivant, mais il est toujours sonné et alors que je regarde autour de moi si je trouve quelque chose d'utile, je songe à l'attacher avant qu'il se réveille. Je suis à présent convaincu qu'il ne s'agit pas de l'homme que je cherche. Moralité : sois beau et tais toi. Et m'occupant, je relève les yeux vers le Docteur qui devra attendre deux minutes que je me sente en sécurité avant de l'aider à je ne sais quoi faire. Soigner les blessés assurément. Mais bien inutile si Un se réveille et décide de nous canarder le dos tourné.

"Pourquoi un médecin miracle se fait canarder ?"

Et dire que je n'ai pas encore rencontré la dernière béquille du toit...


Dear Dad,
I think about you every day. The end of your world. The beginning of mine. Six billion lights that went out in six months. Six billion lives lost to a mystery. All the mothers, fathers, sisters, brothers over the age of innocence. Of fifteen years full of missing you.
But I keep you alive in my words.
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t944-bogdan-lupescu-listener http://forum.childrenofluxaeterna.com/t945-bogdan-la-iele-lupescu
Lisbet Miller
avatar
Et merde voilà maintenant elle pouvait changer de pantalon, la blessure ne semble pas trop grave mais ça pique quand même. La sniper savait bien se battre, mais pas suffisamment Lisbette réussit à l’assommer.Elle commence par vérifier les alentours histoire de ne pas se faire prendre par surprise. Elle enlève ensuite son foulard atour de son cou et s'en sert comme pansement improvisé sur sa jambe histoire de pas laisser son sang partout. Ensuite elle récupère le couteau et le glisse à sa ceinture puis fouille la femme à la recherche de la moindre information. Le fusil bien qu'enrayer est démonté et rejoins sa nouvelle collection dans son sac à dos.


Revenir en haut Aller en bas
Samaël
avatar
God was never on your side.
Feat. Bogdan & Lisbet


On accordera au moins à au pauvre Gordon, il était fort. Sam était presque un poids mort et tenait tout juste sur ses jambes. Il n'aurait probablement pas pu ramper jusqu'à l'intérieur même s'il l'avait voulu. Gordon l'aida à entrer, Lantern s'occupe de transporter Meredith. L'homme au couteau suit le mouvement. Sur le toit... Et bien Sam était trop loin pour y penser en fait. Posé sur une chaise, ou un fauteuil, ou quelque chose, Sam se laissait dériver, tiraillé entre la fatigue tenace et l'instinct de survie. Seulement voilà, son instinct de survie c'était aussi son pouvoir. Lâchant prise, Sam perdit connaissance. Pour combien de temps c'était impossible à dire et si ensuite on pourrait le réveiller, durant les premières minutes il serait absolument impossible de le sortir de son sommeil profond. C'était l'une des conséquences de son pouvoir, c'était comme ça, mais déjà sa peau reprenait doucement, très doucement, une apparence plus lisse et plus jeune.


« That's what we do! We fight for it! We fight for... Things! Like chicken! I love chicken. » - Samaël
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t652-samael-observateur-shifter http://forum.childrenofluxaeterna.com/t657-samael http://ectraconcept.tumblr.com
Butterfly Effect
avatar
A l’intérieur les choses semblent s’organiser sous les recommandations de Lantern.
Gordon a bien toutes les peines du monde à tirer Sam à l’intérieur mais il y parvint tout de même en mobilisant tous ses efforts. Mais le doc ne lui épargne rien et après quelques instants de réflexion, au vu de l’état de Sam, dit à son second :

- Allonge-le à côté. Tu l’attaches et tu le surveilles… tant qu’on ne sait pas d’où il sort. J’m’en occuperai après. Ah et… vérifie si l’autre va bien.

Brave Gordon qui se contente d’acquiescer et qui sue comme pas permis en passant la petite porte de la salle principale. Cette dernière ouvre sur une pièce plongée dans la pénombre. Samaël est dans les pommes pour l’heure et il n’en verra vraiment le contenu que lorsqu’il se réveillera, menotté au montant du lit et pas pour faire mumuse avec Lisbet. Non. A son chevet, cerbère sera là, vigilant, son arme dans les mains, même si à son regard, Samaël comprendra vite qu’il ne lui veut aucun mal.

Lantern de son côté fait un premier pronostic pour le cas de Meredith qui ne lui semble pas bon du tout mais qu’il exprime par une petite grimace contenue. Elle ne la manque pas et ses yeux prennent une lueur d’affolement.

- C’est pas bon hein ? J’vais crever c’est ca ?
- Tais toi. Plus tu t’agites et moins tu te rends service. Allonge-toi sur cette table et laisse-moi faire mon boulot.

L’endroit est spartiate. Propre, très propre, mais spartiate. Le Doc regarde faire Bogdan qui, prudent, préfère encore s’assurer que l’homme qui les a agressés est bien dans les choux.
En passant derrière le comptoir, Lantern s’adresse à lui.

- Il va dormir un moment. J’mets toujours la dose d’anesthésiant, pour être sur.

Puis il lui disparait dans la seconde pièce derrière le bar pour revenir avec une large mallette et des liens de contention, de ceux qu’on utilise pour attacher les psychotiques agités. Il les lance à Bogdan

- Tenez. Pour quand il se réveillera.

Il met longtemps à répondre à la question du roumain. Non pas qu’il ne l’ait pas entendu mais soit il n’a pas la réponse, soit il n’est pas pressé de la donner. Il finit par lui adresser un sourire en revenant vers Meredith. C’est un sourire chaleureux et bienveillant, de ceux qui inspirent confiance. Lantern doit être le genre de toubib qui doit avoir sa petite notoriété au sanctuaire car il a cette patine du bon médecin, de celui à qui on laisse sa vie. D’un geste ferme et doux il invite la femme à rester calme.

- J’vais t’injecter un antibiotique puissant pour commencer. T’auras pas besoin d’anesthésiant c’est déjà ca mais évite de regarder quand même.

Puis, calmement, très professionnellement, il s’occupe de la blessure qui pourrait bien mener sa patiente de l’autre côté s’il n’agit pas vite.
Cela lui prend vingt bonnes minutes pendant lesquelles Bogdan a tout le loisir de s’occuper du type. Une chaise, les liens et le voilà solidement immobilisé.
Au terme de son intervention, le doc va se laver les mains, apporte une couverture à Meredith en lui intimant de ne pas bouger, puis va se laisser tomber sur une chaise.

- Ils sont là pour le positif à côté, dit-il à Bogdan. C’est eux dont tu parlais Mer, hein ?

La gonzesse ne répond pas, le visage fermé.

- J’ai voulu m’occuper de ce pauvre type, je ne pouvais pas le laisser errer dans le sanctuaire. Non seulement il était dangereux mais un positif qui ne maitrise pas ses dons c’est une catastrophe pour lui-même aussi. Et puis celui là est un vrai cas médical…

Au-dessus de leur tête, de nouveau du mouvement, qu’ils perçoivent à travers le plafond de béton sonore qui sépare les deux étages.

Amochée de toutes parts, Lisbet ne semble pas s’en formaliser pour autant. Elle a ramassé les morceaux du fusil démonté du sniper et son bas de pantalon est rouge du sang de sa blessure au tibia qu’elle a contenu comme elle pouvait. Aux alentours tout est calme. L’endroit est un peu à l’écart du reste du quartier des rebouteux et si personne n’a donné l’alerte, probablement que personne ne viendra.
Elle n’a rien trouvé de significatif et la pénombre était telle que tout petit objet aurait pu passer inaperçu. Pourtant elle a fouillé, vraiment. Elle n’a toutefois pas manqué le petit tatouage sur l’avant-bras, similaire à ses propres agresseurs.
A ses pieds, la femme sniper gît, dans les pommes elle aussi.


Revenir en haut Aller en bas
Bogdan Lupescu
avatar
Je n'en loupe pas une. L'autre à côté, la première pièce, tout. Mais je ne suis pas du genre à me ruer sur le premier venu sans être certain. C'est risqué et peut-être que si j'arrêtais de réfléchir, je serais déjà dehors avec Ethan. Mais est-ce bien Ethan ?

Je me charge de Un et serre suffisamment les liens pour avoir le temps de réagir s'il s'en défait. D'un oeil, je surveille la façon dont il s'occupe de Meredith et quand il me répond enfin, je regarde la pièce. Mon visage n'exprime toujours rien, je reste le plus impassible possible alors que je n'ai qu'une envie : me ruer dans la pièce. Je croyais chercher une fille, et visiblement, il s'agit d'un garçon. Si Ethan a changé de forme entre temps... En même temps, en quoi son pouvoir serait une catastrophe pour lui-même ? Et dangereux ?!

Définitivement pas Ethan là-dedans, mais qui qui y soit, soit je n'ai pas confiance en le Doc, soit j'ai juste l'âme d'un bon Samaritain. Je me rapproche du Doc.

"Et moi, je cherche toujours ma fiancée." Je montre la pièce et commence à m'en approcher sans trop attendre l'autorisation.


Dear Dad,
I think about you every day. The end of your world. The beginning of mine. Six billion lights that went out in six months. Six billion lives lost to a mystery. All the mothers, fathers, sisters, brothers over the age of innocence. Of fifteen years full of missing you.
But I keep you alive in my words.
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t944-bogdan-lupescu-listener http://forum.childrenofluxaeterna.com/t945-bogdan-la-iele-lupescu
Samaël
avatar
God was never on your side.
Feat. Bogdan & Lisbet


Une sensation de tiraillement autant que d'urgence rythmais ce cycle rapide de sommeil. Malgré son micro coma il pouvait sentir la chair meurtrie par la balle et ses muscles endoloris par la fatigue et l'effort. Il ne rêvait pas, pas encore, et s'il avait dormit plus longtemps il l'aurait sûrement fait mais non, il ouvrit doucement les yeux telle une belle au bois dormant virile et engourdie. On l'avait allongé dans un un lit, dans une pièce sombre dont il ne décelait encore rien. La seule chose qu'il constata c'est la paire de menotte qui maintenait son bras gauche accroché au montant du lit en métal. Il pu rapidement remonter son regard embrumé sur le visage de Gordon qui était à son chevet, armé. Sam ne prononça pas un mot mais dans son regard on pouvait parfaitement lire "C'est quoi ce bordel?".


« That's what we do! We fight for it! We fight for... Things! Like chicken! I love chicken. » - Samaël
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t652-samael-observateur-shifter http://forum.childrenofluxaeterna.com/t657-samael http://ectraconcept.tumblr.com
Lisbet Miller
avatar
Oh oh alors la enfin un coup de bol, le même tatouage que sur les deux cadavres dans son appart, enfin il devrait plutôt être à la morgue maintenant. A peine un jours après le début de ses recherches, deux visiteurs chez elle, et ici au sanctuaire elle tombe sur une femme de la même unité. Sachant que son autre début de piste ce trouvais dans cette zone...soit il cherchait la même cible qu'elle, soit ils y étaient liés d'une autre manière. Lisbet manquait d'informations, que la sniper pouvait lui fournir, mais la dans le noir elle avait peut être raté un indice en la fouillant.

Après avoir mis la belle au bois dormant sur ses épaules, elle se rapprocha du bord du toit et sauta pour atterrir délicatement devant l'entrée du bâtiment. Elle ne pu raté corps de l'homme égorgé, et vu sa tenu un camarade de son fardeau. Elle entra dans le bâtiment pour profiter de la lumière, lâcha  au sol son paquet sans ménagement.

-De rien c'était gratuit …..

Lisbet lâcha ces quelques mots avant de vérifier qu'elle n'avait rien louper dans sa fouille sur le toit.

-Sans vouloir jouer les rabats joies, ya des chances que les autres membre de cette unité rappliquent.


Revenir en haut Aller en bas
Butterfly Effect
avatar
Quand Samaël ouvre un œil, Gordon se penche sur lui et observe sa blessure. Il le détache avec un air d’excuse avant d’ajouter d’une voix basse :

- Désolé mais on ne savait pas quel genre de positif… on est un peu sur les nerfs en ce moment. J’me suis permis aussi…

D’un geste, il lui montre une petite table sur lesquelles reposent les lames de Sam, alignées.
La pièce n’est pas très grande et contient deux lits qui sont en vis-à-vis. La seule fenêtre est condamnée et la lumière provient d’une petite lampe à led sur la table des lames.

- Lantern va regarder pour ta blessure. J’vais lui dire que t’es réveillé.

Une silhouette s’agite dans l’autre lit. Elle est assise, recroquevillée en chien de fusil comme si elle était plus qu’apeurée. Un jeune homme, d’une vingtaine d’années, les traits creusés par la maladie ou une fatigue extrême.

- Me laisse pas…
- Panique pas Paul ! Il te fera pas de mal. Je reste t’inquiète pas.
- Me laisse pas… répète le jeune homme avec une voix plus affolée encore.

La pièce est close, pourtant Samaël sent un courant d’air sur ses bras nus et son visage.

- Arrete ca Paul. Je m’en vais pas. Calme-toi. Tu sais comment ca finit sinon.

La silhouette s’agite sur le lit mais semble se calmer effectivement. Le courant d’air disparait.

De l’autre côté de la porte, Bogdan s’impatientait et Lantern continuait de se montrer prudent bien qu’il ait jugé pouvoir lui faire confiance. Qui porterait secours à Meredith ? Il ne devait pas être du coin. Mais comme le roumain se montrait entreprenant, le doc se saisit du pistolet hypodermique disponible sur le comptoir.

- Ils sont déjà trois là-dedans. C’est trop. On n’a pas votre petite amie si c’est à elle que vous pensez. C’est un pauvre gars qu’on a ramassé, un positif.

Lantern a l’air épuisé soudainement.

- Ecoutez… vous m’avez l’air d’un brave gars. Votre réaction dehors… y’a plus d’un mec du sanctuaire qui l’aurait laissée crever – en montrant Meredith du menton. Votre ami est blessé aussi alors j’vais m’occuper de lui d’abord et on parlera de votre fiancée après. D’accord ?

Le Doc frappa sur la porte, tout doucement, comme s’il redoutait de réveiller un bébé. Avant même qu’on réponde, Lisbet fit son entrée.
Tout le monde sursauta quand elle lâcha son paquet. Les yeux comme des soucoupes. Lantern braqua aussitôt son fusil hypodermique que la donzelle et demanda à Bogdan.

- Une amie à vous elle aussi ?


Revenir en haut Aller en bas
Bogdan Lupescu
avatar
"Wow ! Doucement !"

Je lève mes mains rouges de sang en m'immobilisant face au doc, mes yeux passant des siens à l'arme, puis lui à nouveau. Je n'avais pas envie de me faire trouer, encore moins drogué. Je me demande ce qui arriverait si on me droguait au penthotal. Je pourrais peut-être en mourir, qui sait. Et puis j'ai tourné les yeux vers Meredith avant de froncer les sourcils.

"Ca, c'est parce que je suis tombé en amour avec son regard de braise. Je suis pas très vieux, j'ai la fibre fébrile pour les femmes mûre. Elle m'a tapé dans le Yu. J'ai tout de suite su que mon coeur lui appartenait."

Je ferme les doigts d'une main - toujours hautes - et ne laisse pointer qu'un index, les sourcils haussés avec un sourire insolent.

"Ca et parce que je suis un gentil g--"

Je sursaute avec les autres quand la femme fait son entrée. Elle est... Imposante, c'est le moins qu'on puisse dire. Mais alors, immédiatement, je n'ai absolument aucune confiance en elle. Et encore moins dans sa propre confiance en elle-même. Je réponds au doc.

"Ouais." lol. "Ca se voit, non ?" lolilol.


Dear Dad,
I think about you every day. The end of your world. The beginning of mine. Six billion lights that went out in six months. Six billion lives lost to a mystery. All the mothers, fathers, sisters, brothers over the age of innocence. Of fifteen years full of missing you.
But I keep you alive in my words.
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t944-bogdan-lupescu-listener http://forum.childrenofluxaeterna.com/t945-bogdan-la-iele-lupescu
Lisbet Miller
avatar
Non mais quoi ça lui apprendra a aider gratuitement des inconnus tiens, mais l'homme qui la vise avec ..un fusil hypodermique !? N'a rien d'un soldats entraîné, sans doute un « docteur » du coin. L'autre gars a quelques chose de dérangeant mais Lisbet ne met pas le doigt dessus mais cela suffit a ce qu'elle s'en méfie plus que du vieux. Au cas  elle fit pression sur le canon du fusil pour obliger son proprio à baisser son arme.

-Je me répète et je n'aime pas ça, leurs camarades ne vont pas rester inactif très longtemps, toute info les concernant seraient .. »apprécier ».

Vous avez vu comment elle fait des efforts, c'est prodigieux, miraculeux presque. Peut de gens l'ayant braqué avec un flingues son encore la pour en parler.

-Ces gens sont des soldats, enfin plutôt des unités d'élites je penche pour Tsahal, du moins ils l'ont été un moment donné, aujourd'hui peut-être juste des mercenaires ou des agents de terrain du Mossad. Si vous avez la moindre idée de ce qu'il peuvent foutre ici dans le sanctuaire cela pourrait m'aider.

Lisbet baissa les yeux vers la femme étaler à ses pieds.

-Sinon ce n'est pas grave, je devrais arriver à la convaincre de parler mais je crains de manquer de temps.


Revenir en haut Aller en bas
Samaël
avatar
God was never on your side.
Feat. Bogdan & Lisbet


Le bras de Sam retrouva rapidement sa liberté et Gordon reçu en récompense sa gratitude. Se massant le poignet par réflexe même si le lien n'était pas si serré que ça, Sam se redressa sur le lit pour appuyer son dos contre le montant. - Oui je comprend. - Bien sûr qu'on l'avait fouillé et désarmé. Après le bordel de tout à l'heure c'était compréhensible qu'il soit prudent. Pour autant Gordon était un bon gars, dépassé c'est tout. Gérer un abruti du sanctuaire était une chose, l'effrayer de loin par sa simple présence aussi, mais gérer des hommes entraînés c'était pas la même histoire. Mais lorsque l'homme lui dit qu'il allait sortir une minute, Sam prit enfin conscience de l'autre présence, des deux lits dans cette pièce, et de la silhouette recroquevillée en face de lui. Sentant aussitôt le frisson de l'air sur sa peau, il fronça les sourcils, perplexe. Il y avait un homme en face. Paul? Gordon le rassura rapidement et le mouvement d'air s'arrêta. Ce jeune homme est clairement le positif dont son sauveur de l'après-midi parlait. Un élémentaire doublé d'un psy, il le rencontrait enfin. Il n'y avait aucune ambition dans ses intentions cependant et à peine l'air s'était-il apaisé que Sam ouvrit la bouche. - Rassure toi, je ne te ferais rien. A vrai dire, j'suis un peu comme toi, j'ai besoin de leur aide moi aussi. - Après tout Lantern était médecin et Sam était blessé, il avait besoin de soins, c'était évident.

De là il pouvait entendre les voix des autres mais pas comprendre ce qu'elles disaient. Il y avait Lantern, il y avait le fumeur étrange, probablement aussi la femme blessée. Et puis un bruit sourd vint stopper toute conversation et une autre voix s'éleva. Elle lui était familière mais ça faisait des mois et le contexte était si différent qu'il ne la reconnu pas, il ne fit même pas vraiment attention au fait qu'il l'avait déjà entendu. Tout ce qu'il retint c'était le silence qui s'était imposé avant que les voix ne reprennent. Sam avait levé le regard vers Gordon. Une nouvelle personne se joignait à la bande? Était-ce la silhouette féminine qui s'était avancée vers eux avant qu'ils n'entrent se mettre à l'abri? Devaient-ils s'en inquiéter? Il ne pouvait pas vraiment se lever comme ça et il avait le sentiment que demander l'une de ses lames pourrait inquiéter de la mauvaise façon le jeune homme en face. D'un autre côté si cette nouvelle variable avait été contre eux ils auraient probablement entendu plus de bruit que ça... La douleur lancinante de sa blessure lui tira une grimace avant qu'il ne se laisse glisser sur le matelas. Mauvaise idée que de s'être redressé, à quoi pensait-il? - J'ai dormis longtemps? - Probablement pas mais il n'aimait pas ce silence, ce silence précis qui lui rappelait les hôpitaux. Et puis habituer Paul a sa voix pourrait ne pas être un mal s'il devait rester dans ce lit quelques temps...


« That's what we do! We fight for it! We fight for... Things! Like chicken! I love chicken. » - Samaël
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t652-samael-observateur-shifter http://forum.childrenofluxaeterna.com/t657-samael http://ectraconcept.tumblr.com
Butterfly Effect
avatar
Gordon secoua la tête à la question de Samaël :
- Une vingtaine de minutes. Je reviens…


- Tsahal ? Mossad ? Que… ?

Lantern avait l’air complètement ahuri. Cette fille venait de lui expliquer que des militaires… ou mercenaires… israéliens débarquaient pour son patient. Vraiment ? Difficile à croire. C’est cet instant que Meredith choisit pour ouvrir sa gueule de la table où elle était allongée.

- Putain Lantern ! Je te l’avais dit ! je te l’avais dit que y’aurait des types pour lui. Fallait me le rendre ! Maintenant on est tous dans la merde tout ca parce que t’es buté ! tu fais chier !
- C’est toi qui fais chier Mer. Tais-toi !

Le doc jeta un coup d’œil en coin à Bogdan et baissa son fusil mais ne s’en sépara pas.

- Comment vous savez qui ils sont ? on n’a rien ici, juste…

Il pouvait lui faire confiance ? Avait-il seulement le choix ?

- … juste un positif complètement affolé à côté. Paul. Il n’est pas bien. Je veux dire, il est vraiment malade. Son pronostic vital est engagé sérieusement, il risque un avc n’importe quand ! Pourquoi est-ce qu’il viendrait le chercher ?

Gordon choisit ce moment pour interrompre la conversation. Doucement il ouvrit la porte et jeta un coup d’œil, surpris de voir arriver une euh… bombe ? Surarmée ? Avec un otage ? Ce lui coupa un peu le sifflet quelques secondes avant de dire à Lantern

- Il est réveillé. Il aurait besoin que tu regardes sa plaie. Il m’a l’air cool doc…

Puis avisant la femme tank qui venait d’entrer

- Tu veux que je… euh… la surveille ?

Lantern baissa un peu plus son fusil et soupire.

- Bon ! écoutez tous ! c’est un sacré merdier et je sais pas ce que vous foutez là mais j’ai du boulot. Vous aussi vous êtes blessé, dit-il en indiquant la jambe de Lisbet. Je vais déjà m’occuper de votre ami et après on discutera calmement. Et si y’a d’autres types armés qui arrivent et ben…

Il se tourna vers Gordon.

- Va chercher du renfort. Il doit encore y’avoir Bucha’ au barnum…

Cerbère acquiesça et prit la porte, non sans avoir contourné Lisbet avec un « pardon madame » impressionné pour accéder à la sortie.
De nouveau seuls dans la pièce, Lantern attrapa sa trousse de soin près de Meredith, tout en conservant son fusil à la main, et prit l’initiative de passer la porte qui menait à la chambre adjacente. Premier entré, il se tourna vers le positif.

- C’est moi Paul. Ne t’inquiète pas. Je viens juste soigner notre ami.

Il se retourna pour observer Samael et prit une chaise pour s’assoir à côté de lui. Un coup d’œil, un pronostic.

- C’est rien. Je vais faire un pansement et une piqure d’antibiotique et ca devrait aller. C’est quoi votre nom ?

Et s’adressant à Bogdan qui venait de suivre

- Et le vôtre ?

Lisbet n’allait sans doute pas rester derrière à moins qu’elle n’ait préféré s’assurer d’immobiliser sa copine avant de se pointer.

Paul, le positif, jetait des regards nerveux aux trois hommes avec lui. D’une paume tremblante il écrasa son œil droit avant d’haleter quelques secondes, puis reprit sa position fœtale. Il recommença l’opération quelques secondes plus tard.

- Dooooooc…. Gémit-il.
- Tout va bien Paul. Reste calme.

Lantern s’occupait de Samaël avec un grand professionnalisme et cela accaparait toute son attention.
La pièce était à peine éclairée d’une lampe de chevet à led sur la table où s’alignaient les couteaux. Elle n’était pas bien grande mais tout ce petit monde entrait sans difficulté s’ils ne cherchaient pas tous une place assise.


Revenir en haut Aller en bas
Bogdan Lupescu
avatar
Je baisse mes mains lorsque Lantern ne me vise plus. Mon regard passe de l'un à l'autre. Je sais pas qui est cette femme, mais si elle me dit qu'elle est vendeuse de bisounours en peluche, je n'aurai pas besoin de mon pouvoir pour ne pas la croire. De là à impliquer le Mossad ?! Je réponds à Lantern avec mon flegme connu, les sourcils hauts de l'innocence même.

"Son petit doigt lui a dit à elle, pas à moi."

Je n'en sais ABSOLUMENT rien et je me pose EXACTEMENT les mêmes questions que lui, mais je suis un peu nerveux donc je m'en remets nerveusement à mon pouvoir, parce que pour l'instant, je ne sais pas quoi faire d'autre. Lantern est fatigué, je le vois aux poches sous ses yeux, son visage ne ment pas. J'imagine que ces gars sont venus mais n'ont pas posé les questions d'abord. Je regarde Gordon partir, non sans un point d'interrogation et je résiste à l'envie de l'accompagner, je ne me sens absolument pas en sécurité ici. Mais s'il y a un gamin à côté, c'est pour moi alors je reste.

En m'approchant de la porte, alors que je suis Lantern, je frotte mes mains sur mon pull dans une grimace. A sa question, je ne cille pas.

"Adriacco. Camille." Je roule des yeux. "Oui, je sais." Quand bien même il n'a pas le choix de me croire, ça ne l'empêchera pas de vérifier. J'espère secrètement qu'il ne verra que "Camy" et pas une photo... Mais pour l'heure, tout le monde s'en fout de mon nom, je ne sais même pas en quoi ça l'intéresse. Alors je jète un oeil à Meredith pour voir sa réaction. Si elle tente une fouille, je dois me préparer à un nouveau mensonge.

L'état du gamin me vrille l'estomac. J'ai le coeur bien accroché en général, mais je suis suffisamment empathique pour ressentir sa détresse. Je fronce les sourcils en le voyant faire et je m'approche lentement.

"Hey Paul, tu veux me dire ce qui t'arrive ? Je suis médecin aussi, je peux peut-être faire quelque chose pour toi pendant que le Doc s'occupe de mon pote à côté, qu'est-ce que t'en dis ?"

Je traite avec des gamins depuis que j'en suis un moi-même, mais celui-ci ma l'air des plus imprévisibles. S'il est malade sans que je sache ce qu'il a, je ne préfère pas le toucher de suite, cependant, j'entreprends le geste de m'asseoir au pied de son lit, ni trop proche, ni trop distant. Je fais le premier pas vers lui, je le laisse faire le reste du chemin. Je lui montrerais bien pattes blanches mais avec le sang que je n'ai pas réussi à enlever, j'ai peur de le faire fuir plus qu'autre chose. Pour tout le reste, j'ai mon sourire, mon regard bienveillant, ma voix sans accent russe - contrairement à d'autres - et surtout : JE SUIS PAS ARME MOI ! Le couteau de Meredith, je l'ai posé à défaut de me découper les reins en lamelles. Quant au fusil du Doc, je prends le canon d'une main et je le ramène derrière moi pour qu'il ne reste pas à la vue du gamin.

"Je suis un ami du Doc, il m'a appelé pour que je vienne t'aider. Mais pour ça, il faut que tu m'en dises un peu plus."


Dear Dad,
I think about you every day. The end of your world. The beginning of mine. Six billion lights that went out in six months. Six billion lives lost to a mystery. All the mothers, fathers, sisters, brothers over the age of innocence. Of fifteen years full of missing you.
But I keep you alive in my words.
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t944-bogdan-lupescu-listener http://forum.childrenofluxaeterna.com/t945-bogdan-la-iele-lupescu
Samaël
avatar
God was never on your side.
Feat. Bogdan & Lisbet


Sam n'eut à attendre que quelques seconde, une minute au plus, avant que Lantern ne le rejoigne à l'intérieur. Un simple pansement ferait l'affaire? Tant mieux, c'était pas si grave au final, même si une blessure par balle c'est pas rien. Ce serait suffisant pour le moment. Patient, Sam laissa le Doc agir, et il agissait bien. Lantern leur demanda leurs noms et l'autre gars, le fumeur, révéla le sien. Enfin... Sam le fixa, détaillant les traits de son visage et les quelques tâches noires sur sa peau. Il n'était pas Camille Adriacco. Il connaissait Camy, et clairement, il n'était pas elle. Pour autant, il garda cette information pour lui, ne voulant pas effrayer Paul ou même Lantern, et il passa cet homme dans la case des suspects potentiels. Si l'oeuvre du médecin était parfaite, la douleur demeurait et un pic fit rouler les yeux de Samaël dont le regard passa sur la porte ouverte et la pièce principale... Et la femme qui était entrée la dernière. Ok, ça devenait compliqué. Faisant marcher sa mémoire à vitesse grand v, Sam répondit à Lantern. - Aiden. - C'était le nom qu'il avait donné ce jour-là, ce jour où ils avaient subtilisé le chargement du camion que Lisbet était censée escorter. Il ne s'était jamais montré lors de la traque dans l'ancienne école, elle ne pouvait pas l'avoir vu autrement que comme Aiden, le chauffeur de poids lourd père et divorcé. Il allait falloir rester cohérent.

En face le menteur se rapprochait de Paul qui n'allait clairement pas mieux. Son approche était bonne, expérimentée à l'évidence, mais son mensonge le rendait peu fiable et si Sam le laissait faire en silence, souhaitant savoir ce que Paul pourrait lui répondre, il n'en restait pas moins suspicieux et prudent. Le gamin était la priorité. S'il n'était pas là pour l'embarquer ou quoi que ce soit, il le protégerait si besoin se faisait... Et besoin se ferait.


« That's what we do! We fight for it! We fight for... Things! Like chicken! I love chicken. » - Samaël
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t652-samael-observateur-shifter http://forum.childrenofluxaeterna.com/t657-samael http://ectraconcept.tumblr.com
Lisbet Miller
avatar
-Je vais attendre içi Doc, le temps que votre homme aille chercher ce Bucha'. Il faut bien que quelqu'un surveille le coin en attendant.

Lisbet souri quand Gordon lui donna du Madame, et d'un geste de la main le stoppa pour lui fourrer un billet de 50 dans la main.

-pendant que tu y es ramènes nous donc à manger et une bouteille de quelque chose.

Une foi Gordon sorti, Lisbet prend le temps de fouiller le cadavre égorgé, vu leur situation toute arme ou munition supplémentaire ne serait pas du luxe. Il restait aussi le cas de la femme du toit, dont elle s'occupa en utilisant la ceinture de son pantalon pour lui attacher les poignets au chevilles. Satisfaite elle se rapprocha de Meredith et lui parla a voix basse.

-je vais te montrer une photo, je veux que tu me dises si tu l'as déjà vue.....fait attention je n'aime pas qu'on  me mente.

Lisbet sortit son téléphone, et avant d'afficher une photo du visage de sa cible, activa ses lentilles histoire de monitorer la réaction de la vieille, et enregistrer leur entretien.


Revenir en haut Aller en bas
Butterfly Effect
avatar
[HJ : Je vous sépare car vous êtes dans deux pièces différentes. Pour moi, seule une porte vous sépare. Sam ou le Doc peuvent voir ce qui se passe au-delà (mais ne pas entendre) mais pas Bogdan et Paul.]

Samaël & Bogdan :

Les mensonges de Bogdan sont tout un art.
Vraiment.
Et reconnaissons que jusqu’ici cela lui a plutôt bien réussi.
Mais voilà. Face à un autre Psy, les choses n’étaient pas si évidentes et même si Samaël avait bien noté les contradictions flagrantes et n’en avait rien dit, le gamin, lui, s’agita soudainement.
Le Doc avait anesthésié la plaie de Sam et était en train de le recoudre quand tout le monde sentit ce courant d’air dans la chambre spartiate.
Un courant d’air qui s’amplifiait.

- Pourquoi vous mentez ???? demanda un Paul visiblement extrêmement nerveux. Toi tu t’appelles Samaël, dit-il en direction du concerné, et toi c’est… c’est… Bogdan ? dit-il plus hésitant.

Jet de dés #1 :
Succès Succès : Il sait que Samaël ment. Et que Bogdan s’appelle bah euh… Bogdan.

Lantern leva les yeux vers Samaël puis les tourna vers Bogdan. Instinctivement, il porta le regard sur le fusil hypodermique. Il ne savait pas vraiment quelle était l’urgence : écarter ces hommes à qui il avait ouvert la porte ou apaiser le positif.
Son choix, sans doute mu par une expérience cuisante, se tourna vers le jeune homme.
A présent tout le monde sentait dans la pièce un petit vent soutenu, des mouvements d’air non naturels.

- Paul ! PAUL ! Arrete ca ! Tout le monde ment ici ! on est au Sanctuaire bon sang ! Tu peux me faire confiance, tu le sais. Calme toi s’il te plait je ne voudrais pas utiliser le fusil encore une fois.
- J’ai maaaal Doc ! ca me brule le cerveauuuu, gémit Paul. J’ai mal !!!
- Respire. Respire mon gars ! allez... tu vas y arriver.
- J’entends trop de choses dans ma tête, ca me brûûûûle !

Lantern termina de panser la plaie de Samaël non sans lui jeter un regard noir, puis il s’approcha du lit du positif avec un cachet. Il attrapa un verre d’eau disponible sur une table de chevet de fortune.

- Prends ca. Ca aidera à te détendre. Je suis là, tu peux me faire confiance.

Paul prit docilement le cachet mais retrouva aussitôt sa position fœtale.
Lantern regarda Bogdan d’un œil sévère.

- Je sais pas qui vous êtes, vous deux, et je ne sais pas si je veux le savoir. Les capacités de Paul, c’est pas un secret mais on essaie de pas trop l’ébruiter pour le moment. C’est un positif, élémentaire. Il manipule l’air. Sauf que depuis qu’on l’a récupéré il a développé des pouvoirs psy.

D’un geste du bras il indique l’autre pièce par l’intermédiaire de la porte.

- Meredith en sait sans doute plus que moi à ce sujet. Elle a beaucoup trop de pognon en sa possession pour se payer sa bibine depuis quelques temps. Et apparemment, elle sait aussi d’où il vient.

Il reprend son fusil, par précaution sans doute.

- Je ne suis pas un spécialiste en Yu  mais j’ai jamais vu de positif qui cumulait deux mutations. Alors non, c’est pas normal. Alors oui, Paul reste mon patient tant que je ne sais pas pourquoi. Maintenant j'aimerais bien savoir qui vous êtes vraiment et si j'ai quelque chose à craindre de vous ! J'ai pas le temps pour ce genre de conneries, ok ?

Malgré sa fatigue sévère, il a l'air d'être droit dans ses bottes le Doc. C'est le genre à qui on n'aime pas dire non.
Les mouvements d’air, eux,  semblèrent s’apaiser quelques peu, redevenant de simples courants.


Lisbet :

Gordon récupère ton billet un peu malgré lui, non sans rougir subrepticement, décontenancé. Il file aussitôt sans demander son reste.

Tu sors à sa suite pour fouiller le cadavre mais il n’a rien sur lui, à part le même tatouage, la même unité donc. Si tu vérifies sur l’homme endormi et attaché aussi, tu trouveras la même marque.

Ficeler la donzelle ne te pose pas de soucis. C’est instinctif et finalement très professionnel. Après t’être assurée qu’elle est complètement immobilisée, tu t’approches de Meredith, allongée sur la table en train de récupérer, et lui adresse la parole à voix basse.
Elle ne semble pas souffrir bien que la gravité de sa blessure ne soit pas surfaite.
Elle t’adressa un œil torve et méfiant. Ca devait la faire chier de te répondre mais elle n’avait pas envie que tu l’achèves et au ton employé, compris que c’était une éventualité tout à fait envisageable.
Mais elle n’ouvrit pas la bouche, ne décrocha pas un mot.
Meredith se contenta d’un bref hochement de tête, signifiant qu’elle savait qui était l’homme sur la projection holo.

Jet de dés #2 :
Echec : Samaël est concentré sur le trio en face de lui et ne regarde pas Lisbet.


Revenir en haut Aller en bas
Butterfly Effect
avatar
Le membre 'Butterfly Effect' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Quitte ou double' :


--------------------------------

#2 'Quitte ou double' :


Revenir en haut Aller en bas
Bogdan Lupescu
avatar
Je ne suis pas infaillible. Encore moins face à un autre PSY. Cela dit, je commence à comprendre quand il m'accuse de mentir. C'est un doux euphémisme. Je fronce les sourcils et je commence à lever les mains pour essayer de calmer tout le monde. Je ne suis pas là pour ça et surtout, je sais que ça nous ferait perdre beaucoup plus de temps qu'autre chose. J'essaye de calmer le gamin comme le Doc, mais c'est pas gagné.

"Oui, je mens, je sais ! Et j'en suis désolé."

Alors ça, ça m'étonnerait, mais je suis pas là pour être honnête non plus. Je crois que 'je suis désolé' est un mensonge que je dois servir un peu comme le sel sur les frites. Je dévisage Paul en réfléchissant à toute allure, puis le Doc que j'écoute avec une grande attention, mes yeux rivés dans les siens. Je commence à comprendre quelque chose. Il me manque toujours les coins du puzzle que détient Meredith, mais je veux calmer le petit avant de m'occuper du reste. Je n'ai pas envie qu'il nous prive d'air !

Les mains toujours levées, je jète un oeil à Samaël mais ce n'est pas lui qui m'intéresse pour le moment. Alors je passe du Doc à Paul, puis au Doc.

"Je suis venu chercher quelqu'un. Je suis presque certain que Meredith sait puisqu'on m'a dit de venir ici. Je ne vous veux aucun mal. Ni à vous, ni au petit. C'est pas moi qui tranche des gorges !"

Dis-je en faisant un geste vers Samaël. Puis je reprends mon sérieux en tendant une main plus sécuritaire vers le Doc.

"Il est blessé, elle est blessée, l'autre branque aussi, vous êtes blessé également et le petit ne va pas se calmer si tout le monde s'énerve autour de lui, alors lâchez ce fusil avant de faire mal à quelqu'un. Si vous voulez vraiment vous inquiéter pour quelqu'un, demandez plutôt d'où elle vient attifée comme un membre de l'armée gouvernementale et laissez-moi faire mon job."

Les sourcils hauts, je fais une légère pause avant de reprendre.

"Meredith semble savoir beaucoup de choses et pour l'instant, elle est seule avec une femme dont vous ne savez rien en la croyant avec moi ce qui, de toute évidence, était un mensonge aussi. Je ne connais pas cette femme, mais si j'étais vous, je me méfierais d'autant plus d'elle seule avec ma mine d'infos plutôt que d'un type moitié grabataire, un trou dans les reins, qui ne vous ment que sur un prénom dont tout le monde se carre divinement l'oignon, et un mec en parfaite santé - moi - qui plus est un PSY aussi et parfaitement capable d'aider votre protégé."

Une nouvelle pause courte. Tout ce temps, je ne parle pas fort, non seulement pour inciter tout le monde au calme, à la confiance, mais aussi parce que je n'ai absolument… aucune… confiance en Lisbet. Pas plus qu'en Meredith, du reste.

"Vous êtes visiblement fatigué et moi je vais très bien. Si vous voulez qu'on avance… Laissez-moi faire. Je peux vous aider. J'ai connu quelqu'un avec deux mutations, qui plus est, je traite avec des enfants toute la journée, c'est mon job. Je sais que ce que je vais vous demander va être compliqué, voire impossible, mais vous devez me faire confiance. Je ne peux pas vous dire toute la vérité, mais je suis de votre côté."

Je ne veux pas paraître prétentieux ni trop directif, mais je n'ai pas le temps d'ergoter sur des états d'âme.


Dear Dad,
I think about you every day. The end of your world. The beginning of mine. Six billion lights that went out in six months. Six billion lives lost to a mystery. All the mothers, fathers, sisters, brothers over the age of innocence. Of fifteen years full of missing you.
But I keep you alive in my words.
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t944-bogdan-lupescu-listener http://forum.childrenofluxaeterna.com/t945-bogdan-la-iele-lupescu
Lisbet Miller
avatar
Enfin quelque chose de concret, et presque par hasard en plus, mais elle ne croyait pas trop au hasard. Bon « il » était dans le coin et même si elle n'avait pas toute les données, les barbouzes israéliennes et sa cible étaient liés. Bon sang soit Blondie et son personnel était vraiment une banque de branques, soit elle ne lui avait pas tout dit ?! Dans les deux cas elle devait faire le ménage. Gordon allait bien finir par revenir, elle devait agir vite et bien. Elle rangea son téléphone et s'adressa de nouveau à Meredith sur le même ton.

-bien maintenant je veux que tu me dises ou je peux le trouver et je compte sur toi pour ne pas parler de tout ça aux autres, crois moi si tu caftes je te retrouverais...


Revenir en haut Aller en bas
Samaël
avatar
God was never on your side.
Feat. Bogdan & Lisbet


Allons bon. Ce gamin était véritablement un Psy après tout. Il avait réussi à dénicher son véritable nom d'emprunt et le Menteur s’appelait finalement Bogdan. Sam riva son regard sur lui l'espace d'une seconde avant que la conversation ne s'échauffe. Le Bogdan? L'air s'agita et le Doc fit le choix de calmer le gamin avant toutes choses et c'était plus que prioritaire en l'état actuel des choses. Recousu et apaisé, Sam évitait de bouger pour le moment mais écouta sans en perdre une miette chaque mot que prononça Bogdan. Les inquiétudes de Lantern étaient fondées bien sûr mais de ce qu'il en avait vu, le Menteur n'était peut être simplement qu'un menteur, et pas un danger. Pas immédiatement. Lisbet en revanche... - Je peux donner un temps de répit à Paul. Si ce sont les voix qui l'agressent, je peux les faire s'arrêter. Et ça nous donnera plus de temps pour s'occuper des intentions de Miller. - Hein? Il la connaissait? Et bah oui. Révélation. - Tu as raison de te méfier, ses employeurs ne sont pas toujours les plus honnêtes qui soient. - En réalité il en savait rien, mais sa seule expérience avec elle avait été sur un transfert d'enfants voués à devenir des Candidats alors bon...

Gardez les mains et les pieds à l'intérieur du véhicule... - Sam activa son pouvoir et à peine avait-il tout figé qu'il rendit leur temporalité à Bogdan, Lantern, Meredith, Lisbet et finalement Paul. Pour les autres, rien ne devrait sembler s'être passé mais en réalité ils étaient au centre de l'univers sans temps de Samaël. Gordon lui, bien plus loin, était probablement figé quelque part. Pour Paul, et c'était le but premier si les voix étaient trop violentes, il devrait ne plus entendre que les leurs. Une période de répit pour tout le monde, temporaire, mais bienvenue. Ils ne pourraient pas rester comme ça indéfiniment cependant mais ça leur donnait plus d'options désormais. - Ça va? - Avait-il alors demandé à Paul.


« That's what we do! We fight for it! We fight for... Things! Like chicken! I love chicken. » - Samaël
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t652-samael-observateur-shifter http://forum.childrenofluxaeterna.com/t657-samael http://ectraconcept.tumblr.com
Butterfly Effect
avatar
Le membre 'Sky Cervantes' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Quitte ou double' :


--------------------------------

#2 'Quitte ou double' :


Revenir en haut Aller en bas
Butterfly Effect
avatar
Jet de dés au dessus

Samael & Bogdan :

Le Doc ne sait pas trop sur quel pied danser mais les arguments de Bogdan sont imparables. Et même, il a envie de le croire. Plus encore, il a besoin de soutien parce que la situation le dépasse. Il jette un œil à Samaël quand le roumain lui rappelle qui a tué au cours de l’escarmouche. Toutefois, les mercenaires n’auraient sans doute pas fait de quartier alors…
Lantern grogne mais ne lâche pas son fusil hypodermique qui repose le long de son corps. De son côté, le cachet semble agir et le gamin se détend visiblement, s’asseyant sur le lit en se massant les tempes.
Le Doc pousse un grognement d’assentiment en direction de Bogdan.

- Ok. Je vous laisse avec lui mais si vous lui faites du mal je vous garantis que je vous laisse entre les mains de gars qui seront moins conciliants que moi.

Non seulement il n’avait pas vraiment le choix mais en plus il devait reconnaître qu’il ne pouvait rien faire de plus pour Paul que ce qu’il avait déjà fait.
En prenant la direction de la porte il passe devant Samaël qui n’est pas au mieux de sa forme.

- Non il n’entend pas les voix de tout le sanctuaire. Enfin… je sais même pas si c’est des voix. Juste plus il y a de monde à côté de lui, plus il perçoit leurs pensées. Et apparemment le phénomène s’accentue si les gens commencent à s’énerver ou à paniquer.

A l’adresse du trio, il ajoute.

- Je vais voir la jeune femme à côté.

Jet de dés #1 :
Succès Succes

Samaël arrive à figer le temps mais la fatigue liée à sa blessure et son premier essai lui revient dans les dents. Il défige le doc, Bogdan et Paul mais ne peut pas aller jusqu’à la pièce à côté.

Lantern ouvre des yeux affolés quand Samaël le défige, comme s'il se réveillait d'un cauchemar. Il regarde alentour, lève son fusil hypodermique puis fronce les sourcils en direction du slider.

- Bon sang ! J'aime définitivement pas les surprises !

Se calmant, il baisse son arme avant de soupirer.

- Alors vous voulez quoi cette fois ?


(HJ : Samaël, tu vas vite être submergé par la fatigue compte tenu de ta blessure et de tes prouesses auparavant. Tu es parvenu a figer le temps que grâce au succès succès, je te suggère donc d'être concis.)

Lisbet :

Meredith t’écoute attentivement.

Jet de dés #2 :
Succès Succès :
Meredith parle. Il est dans le sanctuaire. Elle sait où mais Lisbet ne le trouvera pas toute seule, sans guide. Paul aussi saurait y retourner

Le Doc fait alors son entrée dans la pièce et regarde Lisbet près de sa patiente non sans une pointe de méfiance.

- Vous sortez d’où vous alors si vous ne travaillez pas avec eux ? Et laissez Mérédith tranquille. Si elle ne sent pas la douleur c’est pas pour autant qu’elle ne risque pas de crever ! Elle doit rester au repos.


Revenir en haut Aller en bas
Samaël
avatar
God was never on your side.
Feat. Bogdan & Lisbet


Sam leva les yeux vers Lantern et avisa le fusil hypodermique sans ciller: il avait déjà envie de dormir de toutes façons. A l'évidence son action n'avait pas eu l'effet escompté et pire, le repos qu'il avait eu n'avait pas été suffisant. Ça aurait dû, c'était pas le cas, s'attaquer au fusil du sniper avait dû pomper bien plus de son énergie que ce qu'il avait supposé. - Moi je veux rien. Je voulais simplement nous donner un peu plus de temps pour se préparer. - Et si d'autres hommes arrivaient, ils en manqueraient cruellement. Pour autant, et de ce qu'il pouvait voir de là où il était, Lisbet et Meredith étaient toujours figées, et si elles étaient leurs seules alliées avec Gordon, ne pas pouvoir les défiger rendait l'effet inutile, qui plus est si au final les maux de Paul venaient d'eux et pas d'autres plus loin. Un coup dans l'eau en somme.

Fatigué, Sam relança le temps, laissant à toutes choses reprendre son cours et Lantern sortit de la pièce en direction de Lisbet. Handicapé par sa blessure et sa fatigue, il se laissa glisser sur le matelas, silencieux. Son regard se perdait dans le vide même s'il pouvait toujours percevoir les présences et mouvements de Bogdan et Paul.


« That's what we do! We fight for it! We fight for... Things! Like chicken! I love chicken. » - Samaël
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t652-samael-observateur-shifter http://forum.childrenofluxaeterna.com/t657-samael http://ectraconcept.tumblr.com
Lisbet Miller
avatar
Meredith se met à table, "il" est bien dans le sanctuaire, elle connaît sa localisation, mais sans guide elle affirme que Lisbet ne pourra pas le trouver. Un certain Paul pourrait la guider enfin il saurait y retourner. Vue l'état de la femme, cette dernière crèverait avant d'arriver sur les lieux et le Paul en question n'était pas mieux d'après les paroles du Doc Lantern, qu'avait il dit d'ailleurs qu'il était positif malade avec un pronostic vital engagé. Mais surement qu'avec de bon arguments, les deux israéliens "endormis" serait enclin a servir de guide.

-je sorts de l'un de chez vos confrère, suite a une petite discussion avec deux des amis de vos invités. Vous avez pas besoin d'en savoir plus ou bien le sanctuaire a t'il temps changé que ça ? Je vous demande pas l'aumône, je vais vous payer pour me soigner la jambe. Ensuite j'aurais des question pour celle la.

Lisbet termina sa phrase en désignant la femme qu'elle avait ligoté, moins tout ce petit monde en savait mieux cela valait pour elle et pour eux.

-Et comme elle ne voudra pas répondre je vais devoir me montrer très persuasive, cela risque de prendre du temps, à moins que vous sachiez ou Meredith comptais le ramener ?

Elle devait être tombé sur le seul médecin du sanctuaire n'ayant presque pas oublié son serment, mais pour officier dans le coin Lantern devait lui aussi avoir ses casseroles.


Revenir en haut Aller en bas
Bogdan Lupescu
avatar
"Je ne lui ferai rien, je vous le répète, je ne suis pas là pour ça."

Je viens d'un endroit où les Candidats ont la vie rude et où on découvre tout ce dont Yu est capable de vous faire à vous, mais aussi aux autres, autrement dit : un éventail de possibilités. Des Sliders, j'en côtoie également tous les jours. Journeyman, observateurs, jumpers… On a de tout à l'Underground. Je n'ai jamais vraiment su quoi penser de ces pouvoirs. Il m'arrive de me demander si, avec ce pouvoir, j'irais m'empêcher d'être pris par le MSS. Ou Irina et Magda de mourir, ou même… Empêcher la mort de Stenton. Mais ma réponse a toujours été que non, je ne le ferais pas. Je ne sais pas pourquoi, je ne suis pourtant pas si fataliste.

Pour autant, me retrouver engoncé dans le pouvoir d'un autre, qui plus un Slider, je sens la moutarde me monter au nez. Je n'aime pas que l'on m'inflige quelque chose à mon insu, cela me fait remonter de vieux souvenir détestables. D'autant que j'essaye de calmer ce petit monde et que Supermaël pense faire mieux que moi en prenant les devants. Je crois bien que je vire au rouge quand je comprends ce qui se passe. Je sais que je dois me maîtriser à cause du petit, parce que si je veux retrouver Ethan, quelque chose me dit que Paul est ma clé. Et puis quelles voix ?! Qui a parlé de voix ?! Tous les PSY ne sont pas des liseurs de pensées !

Je ne vois plus seulement rouge quand je me redresse pour me mettre face à lui. Et heureusement que le Doc reprend la parole - et son fusil. Il en a de la chance. Ce gars connaît la femme de l'autre côté, il fige le temps et personne ne sait qui il est ni ce qu'il fout là. Je me retiens de le faire parler en lui cassant les dents et Paul en est l'unique raison.

Malgré tout, je ne peux m'empêcher de lui infliger mon regard contrarié, si ce n'est profondément agacé. Un regard qu'on a déjà comparé à celui d'Abel, d'ailleurs. A la différence que ses yeux à lui étaient noirs. Comme les miens avant que je ne me mette à mentir, en réalité. Ils ont retrouvé leur vert d'eau, depuis. Je ne m'énerve pas souvent, mais en général, je ne fais pas semblant. je n'aime pas qu'on m'impose quoi que ce soit. Yu me suffit largement. Il a l'air suffisamment sonné pour que je n'ai pas à trop m'inquiéter de lui. En revanche, l'autre...

En revenant prendre la place du Doc face à Paul, j'en profite pour jeter un cou d'oeil à l'autre pièce. Meredith et la femme sont toujours là. Bien. Le Doc assure l'autre pièce, en espérant que son homme de main ne tarde plus. Et moi je reprends mon étude du petit. Je m'assieds en face de lui en frottant à nouveau mes mains sur mon jean.

"Je recommence." Je lui ai tendu ma main - même crade et me voilà imiter les vieilles émissions de télé. "Je m'appelle Bogdan, je viens d'avoir 30 ans, je suis drogué et vacciné, PSY par ma condition, supernounou par mon activité. J'adore tricoter, le lait de poule au citron avec une larme de rhum, je ne sais pas faire du pédalo parce que j'ai peur de l'eau, je fume comme une cheminée à Noël, mais je te promets que je peux pas te forcer à dire la vérité, je n'ai pas ce pouvoir. En revanche, je saurai si tu me mens."

Et je lui souris doucement. Voilà pour mes bribes de vérités enrobées de bêteries mensongères mais pas méchantes qui m'ouvrent l'appétit avant de reprendre plus sérieusement.

"Ok, maintenant, dis-moi quand est-ce que ça a commencé ? Tu n'as que des migraines, pas de maux de ventre, des hallucinations, peut-être ? Je suis pas médecin mais j'en connais un petit rayon sur les trucs qui font mal à la tête, alors essaye-moi."

Je lui souris, cette fois je ne mens pas. Je sais vraiment ce que ça fait des migraines de PSY. J'en avais encore eu une quelques semaines à peine plus tôt. Quant aux maux de ventre qui vous retournent l'estomac comme un mal de mer en pleine océan… Je me souviens que j'avais failli courir sur les toits quand Maze m'avait coincé pour discuter de Liberation il n'y a pas si longtemps...


Dear Dad,
I think about you every day. The end of your world. The beginning of mine. Six billion lights that went out in six months. Six billion lives lost to a mystery. All the mothers, fathers, sisters, brothers over the age of innocence. Of fifteen years full of missing you.
But I keep you alive in my words.
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t944-bogdan-lupescu-listener http://forum.childrenofluxaeterna.com/t945-bogdan-la-iele-lupescu
Butterfly Effect
avatar
Lisbet :

Le doc commence à en avoir ras la Lantern de tout ce petit monde qui fait son business chez lui. Alors le ton de Lisbet, bombe atomique ou pas, ca commence à le chomber sérieusement.
Il fronce les sourcils et lui répond un peu sèchement.

- Je ne sais pas d’où vous sortez et je m’en fous royalement. J’ai le droit de demander à en savoir plus parce que vous êtes chez moi, que je viens de me faire attaquer par des sauvages du Mossad ( ?) et que je ne suis pas comme n’importe quel trouffion de ce coin pourri, je me soucie de la santé de mes patients. Oui je sais, c’est complètement dingue dans le sanctuaire, mais je ne me changerai pas. Maintenant si vous voulez on peut la jouer collaboration, ou je peux aussi vous foutre mon pied au cul et vous virer ! Vous choisissez quoi ?

Il jette un coup d’œil à Meredith qui affiche un visage fermé, buté même, sans même l’ombre d’une reconnaissance pour l’intervention du médecin.

- Meredith a été gravement touchée. Si vous intervenez, vous la tuez et j’ai pas l’impression que c’est ce que vous voulez, non ? Vous cherchez quoi au juste ?

Samael & Bogdan :

Samaël profite de l’instant pour prendre un peu de repos. C’est donc Bogdan qui prend les rênes en se tournant vers Paul.
Ce dernier semble plus calme, plus détendu, sous l’effet des drogues de Lantern. Toutefois Bogdan peut remarquer que le gamin est dans un sale état psychique. Ses pupilles sont dilatées et ses yeux injectés de sang. Il a les traits creusés et le stress se lit sur son visage.
Paul écoute attentivement le roumain et hoche imperceptiblement la tête lorsque ce dernier se présente.
Harassé, il se laisse aller contre le montant du lit avant de répondre aux questions.

- C’est ce doc complètement fou. Ca a commencé quand je me suis réveillé dans ma cage.

A ces souvenirs, Paul entoure son buste de ses bras et se met à trembler.

- Je sais pas ce qu’il m’a fait… j’en sais rien. Meredith m’a dit que là bas un chirurgien pourrait m’aider à maitriser mon pouvoir. Je l’ai crue. Mais non ca a juste été l’enfer.
J’sais même plus comment j’ai réussi à m’échapper ! J’crois que… que… c’est parce que je connais bien le sanctuaire.
Je me suis évanoui quand j’suis revenu ici. Et alors tous ils se sont jetés sur moi et tous ils parlaient dans leur tête et ca arrêtait pas et ils étaient dans ma tête à moi…


Le gosse se met à pleurer silencieusement, les larmes roulant sur ses joues.

- C’est l’enfer là-bas… l’enfer. Et j’ai si maaaal… faut que ca s’arrête.


Revenir en haut Aller en bas
Samaël
avatar
God was never on your side.
Feat. Bogdan & Lisbet


Sam, allongé sur son lit, écoutait la conversation d'en face avec attention, son regard allant de Bogdan à Paul en fonction de qui faisait entendre sa voix. Paul semblait être un positif à la base mais un chirurgien semblait avoir fait quelque chose chez lui qui avait déclenché un second pouvoir... Pouvait-on vraiment cumuler deux mutations? Yu agissait en interaction avec l'ADN de chacun, c'est ce qui rend chaque mutation unique, mais s'il en a deux, comment est-ce possible. Serait-ce possible qu'on lui ai greffé un élément avec un ADN différent? Ou répandent un Yu altéré qui agit mais n'est pas pour autant modifié ou assimilé par le corps du porteur?

Samaël était un Candidat, il n'avait connu que la souffrance tout le début de sa vie. Il avait été une expérience torturée, puis un soldat poussé au-delà des limites... Mais quoi qu'il n'ai jamais douté de l'impact d'un pouvoir Psy sur le mutant qui le possédait, se faire triturer les méninges par quelqu'un d'autres, à cet âge là... Au moins s'il avait eu cette mutation dans l'enfance, il aurait apprit à la gérer. Là il ne faisait que la subir. A ce qu'il disait, c'est Meredith qui lui avait indiqué ce chirurgien et c'est aussi elle qui était venu tenter de le récupérer, accompagnant sa demande de menaces camouflées en fausse gentillesse. Ou peut être en vrai. - Faudrait peut être avoir une petite conversation avec Meredith dans ce cas, elle a l'air d'avoir pas mal de réponses à donner... - Et d'un autre côté il n'avait pas entendu cette femme ouvrir véritablement la bouche depuis un moment, quoi qu'il n'entende pas vraiment ce qui se passait à côté. - Est-ce que tu l'entends? D'ici? - Si je vous dis de ne surtout pas penser à un chat rose, y arriverez-vous? Sam supposait sans soucis que Meredith avait été questionnée sur tout ça dans la pièce d'à côté et si elle y pensait, peut être que Paul pouvait le lire. Dans le même temps, ça lui donnerait peut être une chose sur laquelle se concentrer, pour oublier la douleur, sa propre rémission.


« That's what we do! We fight for it! We fight for... Things! Like chicken! I love chicken. » - Samaël
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t652-samael-observateur-shifter http://forum.childrenofluxaeterna.com/t657-samael http://ectraconcept.tumblr.com
Bogdan Lupescu
avatar
Et plus je e regarde, plus je me revois, seulement avec quelques années de plus, peut-être. J'en perds mon sourire, petit à petit parce que je commence à comprendre quelque chose que je n'ai peut-être pas envie de comprendre. Je m'en suis bien sorti, en ce qui me concerne, mais les premiers temps n'ont été que douleurs et enfer pour moi. Je n'ose pas imaginer ce qu'il a vécu, mais je ne peux pas m'empêcher de dire que je connais ce qu'il ressent. Aussi, je ne lui pose pas de questions, je n'en ai pas le temps, je ne sais même pas quelle est ma fenêtre d'opération, mais je sais une chose : ce gamin rentre avec moi. Et alors on posera les questions. Il est trop tard pour retrouver Ethan, maintenant, chaque chose en son temps. Ma priorité, c'est de le sortir d'ici, maintenant.

"Ok..."

Je regarde Samaël à sa proposition. Je suis d'accord et j'ai moi-même prévu quelque chose - je n'ai pas de plan, je n'ai jamais de plan, j'improvise - mais je secoue la tête doucement.

"C'est trop risqué, il ne supporte pas l'exposition. Ca peut être une réaction allergique en plus d'un mauvais contrôle. Pour ce qu'on en sait, il pourrait entendre n'importe qui. Même je suis d'accord."

J'ai reporté mon attention sur Paul et j'ai pris sa main, comme pour le rassurer.

"Je sais ce que tu ressens, et je peux te dire une chose : plus tu lutteras, plus tu auras mal. Je sais que tu as peur, que tu ne comprends pas ce qui t'arrive, et je sais à quel point tu as mal. Tu penses tenir le coup ? On va te sortir de là."

JE vais le sortir de là. Je me lève en posant une main sur la tête de Paul et je prends une des lames de Samaël sur le chevet avant de m'approcher de la porte. Je veux entendre ce qui se dit et accessoirement voir quelque chose si je peux.

"Quand je pense que je venais juste en reconnaissance et que je suis à moitié à poil..."

Et mon téléphone qui ne marche plus. Je crois n'avoir jamais été aussi seul face à l'inconnu.


Dear Dad,
I think about you every day. The end of your world. The beginning of mine. Six billion lights that went out in six months. Six billion lives lost to a mystery. All the mothers, fathers, sisters, brothers over the age of innocence. Of fifteen years full of missing you.
But I keep you alive in my words.
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t944-bogdan-lupescu-listener http://forum.childrenofluxaeterna.com/t945-bogdan-la-iele-lupescu
Butterfly Effect
avatar
Le membre 'Sky Cervantes' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Quitte ou double' :


Revenir en haut Aller en bas
Butterfly Effect
avatar
[HJ : Jets de dés au dessus -_- ]

Bogdan & Samael :

Paul secoue la tête en direction de Samaël. Sous l’effet du traitement délivré par le Doc Lantern, il semble plus détendu et donc plus conciliant.

- Je choisi pas ce que je perçois ou qui. C’est comme ca, c’est dans ma tête, je le sais, c’est tout. Meredith elle sait oui. Meredith elle m’a amenée à lui, elle aussi elle connaît le chemin.

Bogdan accapare son attention et ses mots ont un effet aussi apaisant que les drogues. Le gamin a envie de lui faire confiance et même, sent qu’il peut se raccrocher à lui pour ne pas sombrer. Alors il lui parle. Comme il peut. Il lui dit ce qu’il n’a pas dit au Doc même si au fond de lui, il sait qu’il aurait pu. Mais Bogdan est un PSY et il a aussi cette faculté à mettre en confiance par les bons mots. Paul acquiesce quand il le rassure, compatit puis le regarde s’éloigner armé en direction de la porte.

- J’veux pas partir encore. Non ca non. Mais là-bas… là-bas y’en a d’autres. Des comme moi ! Je peux tenir le coup oui… on peut pas les laisser. Il faut les sortir de là. Pas avec ce fou. Faut pas les laisser avec ce fou. Il fait des trucs… des bombes… des bombes humaines… on peut pas, hein qu’on peut pas ?

Il guette d’abord l’approbation de Bogdan puis celle de Samaël. Ce dernier a un aspect martial qui, en certaines circonstances, inspire autant confiance qu’un bon parleur.
Et Paul insistait :

- On peut pas les laisser… on peut pas les laisser. Je veux pas… on peut pas…

Bogdan délaisse quelques instants ses comparses pour s’approcher de la porte et se tenir au courant de ce qu’il se passe de l’autre côté.

[HJ : Bogdan tu peux lire le rp pour Lisbet, c’est ce que tu verras et entendras.]

Lisbet :

La tension monte d’un cran dans la salle. Bien que le Doc se montre conciliant, il ne lâche pas son fusil hypodermique. Meredith de son côté, commence à devenir pâle, à deux doigts de tourner de l’œil.

Jet de dés #1 :
Succès : Elle reste dans l’action
Echec : Elle tombe dans les pommes

Toutefois la bombe militarisée n’a pas le temps de répondre aux questions. Alors qu’elle s’apprêtait à ouvrir la bouche, Gordon fait son entrée, un sac en papier à la main qu’il va déposer sur le comptoir, suivi de près par une armada de caïds en goguette.
D’un rapide coup d’œil vous en comptez 6, armés jusqu’aux dents.
Un mastard colossal sort du groupe et s’avance vers le Doc.
Une véritable armoire à glace, vêtu d’un débardeur kaki et pantalon militaire associé, des rangers renforcés et un gilet-sweat à capuche noir. Assez étonnamment son visage est plutôt poupin et agréable, encadré par de longues dreads brunes qui coulent jusqu’à ses reins.

- Salut Green ! dit-il d’une voix à la Barry White.
- Bucha’ ! lui répond le Doc, visiblement soulagé de voir qu’il ne va plus être seul à gérer ce merdier.

Le colosse fait un rapide tour d’horizon sur la pièce. Ses yeux perçants et aguerris lui rendent immédiatement compte de la situation. Il s’attarde sur les deux agents hors d’état de nuire et ligotés, puis sur Lisbet. Inutile de dire qu’il ne s’enquiert pas seulement de ses compétences martiales quand il la détaille. Elle écope même d’un petit sourire averti.

- Ca va, vous gérez bien !

Autant dire que de sa part, c’est un compliment. Il montre Meredith du menton et dit d’une voix amusée

- Si elle crevait celle-là, elle ne manquerait à personne ! Y’a bien que toi pour la soigner, sérieux !

Puis il se tourna vers ses hommes qui investirent la pièce alors qu’il n’avait pas prononcé un mot. C’est le Doc qui reprit.

- Tu m’connais Bucha’, j’peux pas lutter contre ma nature. Y’a deux autre types derrière avec le gamin mais ils ont l’air clean. Enfin ils m’ont aidé. Y’en a un… il est médecin, et l’autre, c’est à lui que tu dois le cadavre devant.

- Ouais un peu plus et j’étais plus de ce monde, compléta Gordon qui n’avait pas bougé de son comptoir.

Bucha’ hoche la tête brièvement mais celle qui l’intéresse au plus au point, et pas seulement à cause de ses seins comme des obus, c’est Lisbet. En bon responsable de la sécurité du sanctuaire, il savait reconnaître un militaire quand il en voyait un. Et qui plus est, le Doc n’avait rien dit à son sujet.
Comme s’il s’installait pour boire le thé, il prend une chaise, et sans même un coup d’œil pour la mourante qui était allongée sur la table, s’assiit à côté de la femme armée.

- Moi c’est Buchadonozor. Bucha’ pour les intimes. Je vais pas t’insulter en te sortant un mauvais plan drague, c’est pas mon genre, mais je veux bien savoir ton nom et d’où tu viens et ce que tu fous là. Mais surtout, si t’as l’intention de foutre le bordel dans mon sanctuaire en général et… chez Green en particulier ?

Il n’avait pas manqué les blessures qui affectaient Lisbet. Cela avait suffi à lui forger une opinion.


Revenir en haut Aller en bas
Samaël
avatar
God was never on your side.
Feat. Bogdan & Lisbet


Sam acquiesça lorsque Bogdan expliqua que Paul était trop submergé pour gérer mais fut soulagé d'entendre le gamin dire qu'il pouvait sélectionner ce qu'il voulait entendre. Mérédith savait comment se rendre dans ce laboratoire? Prison? Peu importe. Paul était vraiment inquiet pour les autres et à le voir maintenant, enfin sans ces cachets, il y avait de quoi. Sam pouvait imaginer ce qui se tramait là-bas et il n'était pas contre une petite visite. Posant un regard rassurant sur Paul, Sam répondit. - Non, rassure-toi. On ira les chercher. - Et par on il disait lui, et d'autres si besoin. Bogdan s'éloigna vers la porte en pestant sur l'aspect impromptu de la situation. - A qui l'dis-tu... - Après tout lui aussi, à la base, il n'était là que pour faire de la reconnaissance et poser des questions. Comme quoi, tout peut arriver.

Sam avait vu Bogdan prendre l'une de ses lames sans s'en formaliser. C'était pas le moment. Il y avait sur cette petite table trois couteaux: un couteau de combat militaire classique et deux couteaux plus fins plus utile en lancer qu'en combat au corps à corps quoi que clairement efficace quelque soit la situation. Sam posa son regard sur le pansement protégeant la plaie rouge et cousue de sa hanche. Les plaies d'ailleurs. Et inspirant, il se redressa et pivota doucement pour s'asseoir au bord du lit, laissant retomber son t-shirt un peu remonté jusque là pour que Lantern puisse œuvrer. Il s'occuperait de reboutonner son jeans quand il se lèverait mais pour l'heure il posait son regard sur Bogdan et parlait un peu moins fort pour ne pas gêner l'écoute. - Alors? Il se dit quoi d’intéressant?


« That's what we do! We fight for it! We fight for... Things! Like chicken! I love chicken. » - Samaël
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t652-samael-observateur-shifter http://forum.childrenofluxaeterna.com/t657-samael http://ectraconcept.tumblr.com
Bogdan Lupescu
avatar
"On ira les chercher oui, mais d'abord, on va te sortir de là. Et le Doc aussi."

Sur le coin de la porte, je tourne la tête de 3/4 vers Samaël.

"Je veux dire…" Et je remonte mon pull pour qu'il puisse admirer la courbe exquise de mes reins et mes constellations de taches qui les soulignent, comme la signature de l'Ether en moi. Bizarrement, c'était à cet endroit qu'il m'en restait le plus. "Littéralement."

Et puis je laisse retomber le pull pour me concentrer sur l'autre pièce, serrant le couteau de combat dans la paume de ma main. Je ne suis pas très bon au lancer, mais au combat rapproché, je suis une véritable teigne égorgée. De ma main libre, je fais un geste vers Samaël pour indiquer le nombre d'hommes à l'aide de mes doigts. Jusqu'à ce qu'un juron s'échappe comme un souffle de mes lèvres.

"Chier…" Je regarde Samaël en continuant à voix basse. "Meredith…"

Pour ce que j'en sais, elle n'est pas morte, j'essaye de me concentrer sur sa poitrine pour la voir respirer, mais je sais surtout qu'au pire, elle est morte. Au moins pire, elle a sombré et c'est que son état est critique et qu'il ne me reste plus assez de temps pour l'observation dans mon trou de souris.

Je n'ai plus le temps. Point. Je suis pratique sûr de faire une connerie mais je prends le risque de faire confiance au Doc. Je sors de la pièce, sans pour autant dégager du chemin, défiant n'importe qui - même le plus gros et le plus armé - d'entrer.

"Miller." Je me fous éperdument de l'image que je renvoie avec mon couteau dans la main alors que je désigne la militaire d'un oeil mauvais. "Et elle partait."

Ca, c'est mon premier avertissement. Je ne suis peut-être pas armé. Je suis peut-être à moitié à poil, mais je possède quelque chose que cette donzelle n'a pas et que je n'hésiterai pas à utiliser contre elle. Encore faudrait-il qu'elle ignore mon avertissement. Bizarrement, je ne demande que ça. Je regarde Lantern.

"Et j'ai besoin de Meredith vivante."


Dear Dad,
I think about you every day. The end of your world. The beginning of mine. Six billion lights that went out in six months. Six billion lives lost to a mystery. All the mothers, fathers, sisters, brothers over the age of innocence. Of fifteen years full of missing you.
But I keep you alive in my words.
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t944-bogdan-lupescu-listener http://forum.childrenofluxaeterna.com/t945-bogdan-la-iele-lupescu
Butterfly Effect
avatar
L’anesthésie locale du médecin agissait. Samaël se sentait mieux maintenant que la douleur avait disparue et d’une certaine manière, il se sentait requinqué. Peut-être bien que le repos pris, même court, avait aussi eu son petit effet.
Paul se leva du lit et s’approcha de lui comme pour se placer sous sa protection, tandis que Bogdan s’avançait dans la pièce principale envahie par la petite armada.

Bucha’ détourna son attention de LIsbet. Il détailla Bogdan de la tête au pied et demanda à Lantern.

- L’égorgeur ?
- Non. Le médecin.

Il faut dire qu’avec son arme en main, la méprise était facile. Bucha haussa les sourcils puis les fronça.

- Miss Miller ne part pas non. Tu comptes faire quoi avec ton couteau là ?

Le colosse se leva en faisant grincer la chaise. Oreilles sensibles s’abstenir. Le Doc, s’approcha du comptoir pour regarder ce que Gordon avait ramené à manger. Puisque la militaire avait décidé de rester silencieuse, elle ne devait pas avoir faim non plus.

- Meredith est dans les pommes, dit-il en ouvrant le sac en papier.

Bucha’ la poussa d’une main sans ménagement et confirma.

- L’est presque cannée. Elle te sera pas vraiment utile. Alors ? si vous me disiez à moi ce que vous foutez là, tous ? Il en manque pas un d’ailleurs ?

… ajouta-t-il en levant à peine les yeux tat il était immense, pour regarder par-delà le roumain en direction de la porte.

Les hommes de Buchadonorzor se tenaient en arc de cercle dispersés dans la pièce. La femme que Lisbet avait ramenée commença à gémir dans son coma et l’un d’entre eux s’assura qu’elle était correctement immobilisée.


Revenir en haut Aller en bas
Samaël
avatar
God was never on your side.
Feat. Bogdan & Lisbet


Passons sur le regard de Sam qui s'attarda sur la chute de reins nue de Bogdan, Meredith avait... quelque chose. En fait le menteur n'avait pas été très clair sur la question avant de sortir de la pièce pour s'aventurer au milieu des gorilles du Sanctuaire. Paul s'était rapproché de lui et Sam appréciait l’anesthésie tout en se levant, reboutonnant son pantalon en évitant de trop serrer les plaies, les chairs étaient toujours sensibles. Il récupéra les deux lames qui restaient, les deux couteaux plus fins, et les fourra dans leurs fourreaux, dans son dos avant d'approcher de l'encadrement de la porte. Il se retourna au dernier moment vers Paul. - Tu devrais peut être rester là le temps qu'on sache qui est fiable. - Probablement qu'il pourrait le savoir de lui même mais il valait mieux être prudent, d'autant que beaucoup trop de monde souhaitait le récupérer. Enfin c'était son choix. Sam passa la porte, entrant dans la pièce fréquentée, et balaya chaque visage du regard. - Si, et j'aime pas manquer.

Sam posa son regard sur Lisbet l'espace d'une seconde. Les masques allaient tomber si sa mémoire à elle était bonne. Honnêtement, il n'était plus temps de conserver sa couverture, il était déjà grillé, et puis vu la situation dans laquelle ils se trouvaient tous? Il n'allait pas jouer les conducteurs de camion juste pour une couverture périmée depuis des mois qu'il n'utiliserait probablement plus jamais. Sam resta au niveau de l'encadrement de la porte. Il avait compté les hommes dans la pièce et jaugé la menace hypothétique. S'ils voulaient entrer dans cette pièce il leur faudrait passer par lui tant qu'il ne serait pas certain qu'ils étaient tous des alliés. Merdith était dans les choux, il faudrait attendre pour pouvoir lui parler... A moins que ce bon docteur ait un petit produit miracle à lui injecter? Elle était la seule à savoir véritablement ce qui se passait ici. - On fait du baby-sitting et Meredith a oublié de nous dire où elle avait mis les couches. Faudra qu'on lui pose la question quand elle se réveillera.


« That's what we do! We fight for it! We fight for... Things! Like chicken! I love chicken. » - Samaël
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t652-samael-observateur-shifter http://forum.childrenofluxaeterna.com/t657-samael http://ectraconcept.tumblr.com
Bogdan Lupescu
avatar
Je les regarde un à un et même si je sens la présence de Samaël dans mon dos, je ne sais pas comment on pourrait faire face à ces types s'il leur prenait l'envie de nous affronter. Honnêtement, ils ne feraient qu'une bouchée de nous. Ce que j'allais faire de mon couteau ? Je hausse un sourcil en m'adressant à celui que je nomme désormais Alpha, le chef de la meute, et je désigne à nouveau Meredith.

"J'ai le souci d'être bien équipé. Je vais éplucher ses pommes, si ça fait rien à personne."

Quant à ce que je fais là, je pousse... un soupir... A déforester l'Amazonie et je roule des yeux.

"Je la refais pour ceux qui prennent l'épisode en cours de route. J'ai comme qui dirait une fiancée qui a disparu. Elle était avec son frère Ethan la dernière fois que je l'ai vu et Meredith sait où la trouver. Pour le reste, je suis juste pas du genre peluche de collection, pour vous dresser le tableau."

Je commence à vouloir me rapprocher de Meredithn, laissant Samaël faire porte close devant Paul.

"Et puisqu'on en est à taper le morceau de croûte ensemble, vous êtes plutôt thé blanc, thé noir ou thé vert ? J'ai une préférence pour le blanc, il est nettement plus doux, cela dit, j'ai deux vices indissociables, le café et la cigarette, honte à moi."

Je pouffe de rire et je hoche la tête avec une moue satisfaite.

"Ca et le reste." Je hausse les sourcils en les avisant chacun leur tour. "Vous aviez rendez-vous, alors ?"


Dear Dad,
I think about you every day. The end of your world. The beginning of mine. Six billion lights that went out in six months. Six billion lives lost to a mystery. All the mothers, fathers, sisters, brothers over the age of innocence. Of fifteen years full of missing you.
But I keep you alive in my words.
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t944-bogdan-lupescu-listener http://forum.childrenofluxaeterna.com/t945-bogdan-la-iele-lupescu
Butterfly Effect
avatar
Bucha’ jeta un œil interrogateur à Lantern au terme du discours de Bogdan. Celui-ci haussa vaguement une épaule tout en récupérant un sandwich dans le sac de papier. Gordon fit le tour du comptoir et entreprit de vérifier son arme à feu et d’en refaire le plein.
Les agents assommés roupillaient toujours.

- Ecoutez les mecs, on n’est pas dans un film hollywoodien où le but c’est de trouver la réplique la plus nulle et la plus drôle qui amusera la peuple. Là j’ai carrément pas de temps à perdre avec vos petites remarques de merde.

C’était dit sans violence mais avec beaucoup de lassitude. D’un mouvement sec de la main, il demanda à un de ses collègues de surveiller Miss Miller à sa place, puis il contourna la table pour s’approcher du roumain et de son comparse. De près, ce mec était vraiment une tourelle tankée comme un blindé.

- Ta nana ? t’as une photo ? demanda-t-il de sa voix grave.

Bogdan lui montra son HP hors service.

- Ah ouais. C’est con. Bon écoute si c’est un joli petit lot, elle a peut-être trouvé des trucs sympas à faire au sanctuaire et elle va rentrer dans pas longtemps, bien sagement. Et puis…

Paul traversa soudainement la pièce, comme hypnotisé par quelque chose, et s’avança vers la sortie.

- Paul ? Tu vas où là ?

Demanda le Doc en posant le sandwich et saisissant le fusil anesthésiant.

- Là ! Je crois que…

Le garçon jeta un regard à Samael puis à Bogdan, un regard plein d’espérance.

- Faut y aller ! Maintenant !

Et il s’élança dans la nuit.
Bucha’ poussa un juron et jeta un regard noir au Doc qui hésitait entre lâcher son dispensaire et le garçon. Gordon comprit de suite la situation et suivit le gamin. Avant de passer la porte, il jeta un coup d’œil par-dessus son épaule pour voir si nos deux héros allaient suivre.


Revenir en haut Aller en bas
Samaël
avatar
God was never on your side.
Feat. Bogdan & Lisbet


La réponse de la montagne était claire mais Sam s'en fichait. Comme pour beaucoup, l'humour était une façon de détourner la conversation, garder secret ce qui l'était. Même si c'était clair qu'il voulait pas en dire plus, ça dissimulait ce qu'il voulait garder dans l'ombre et c'était très bien. Et puis quoi, le Sanctuaire, c'pas une bande de bons gars tous honnêtes. Bucha' s'avança vers Bogdan et Sam ne le quittait pas des yeux. La photo de la fiancée de Bogdan était perdue dans un HP brisé et avant que la discussion n'aille plus loin, Sam fut bousculé par Paul qui entrait dans la pièce. Son premier réflexe avait été de l'attraper par l'épaule mais il s'était immédiatement ravisé, faudrait pas qu'il leur ponde une tornade. Son attitude et son regard étaient étrange, si bien que Sam fronça les sourcils en le voyant approcher de la porte. Machinalement il porte sa main gauche dans son dos, discret, prêt à lancer son couteau au moindre problème... Et puis il fila dans la nuit, tel un Batman anorexique. - Et merde! Paul! - Sam emboîta le pas de Gordon. Si Paul allait à l'endroit qu'il avait décrit juste avant, ils devaient absolument l'accompagner. Même s'il allait juste dehors en fait. Quelque chose clochait.


« That's what we do! We fight for it! We fight for... Things! Like chicken! I love chicken. » - Samaël
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t652-samael-observateur-shifter http://forum.childrenofluxaeterna.com/t657-samael http://ectraconcept.tumblr.com
Bogdan Lupescu
avatar
Je grimace face au gorille sous stéroïdes qui ne me fait, visiblement, absolument pas peur. J'en ai matté des plus gros. C'est ce que je dirai si on me le demande et tout le monde me croira ! Alors je peux bien le penser, c'est pareil. Je n'ai pas plus de temps à perdre que lui, mais il se trouve dans mon passage et je n'ai pas confiance.

"Ecoute, 'Mec', j'ai pas pour habitude de sortir avec des laiderons, mais je sais encore reconnaître une disparition d'une fugue."

Mais Paul nous coupe dans notre élan de testostérone et je sursaute en l'entendant, mon visage redevenant plus ouvert et expressif que face à cette grosse brute. Je n'ai pas besoin d'un mot de plus, son regard me suffit. D'un geste, j'attrape le couteau de Meredith que j'avais laissé et je relance sa lame à Samaël.

En suivant Paul, je désigne le Doc d'une main et Meredith.

"Occupez-vous d'elle !"

Et de Bucha à Lisbet.

"Et vous, d'elle."

Et j'emboite vivement le pas de Gordon et de Samaël.


Dear Dad,
I think about you every day. The end of your world. The beginning of mine. Six billion lights that went out in six months. Six billion lives lost to a mystery. All the mothers, fathers, sisters, brothers over the age of innocence. Of fifteen years full of missing you.
But I keep you alive in my words.
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.childrenofluxaeterna.com/t944-bogdan-lupescu-listener http://forum.childrenofluxaeterna.com/t945-bogdan-la-iele-lupescu
Lisbet Miller
avatar
Lisbet avait mal jugé Doc, ce rebouteux la avait du cran et du courage quand il s'agissait de ses patients. Elle alllait lui répondre quand du mouvement attira son attention. Gordon était revenus et il n'était pas seul, tout une bande de caid du coin le suivait. Mais un seul attira son attention, une espèce de montagne de muscle. Même pour elle ce genre de format représentait un challenge.

-Lisbet, j'ai été engagé pour retrouver la trace d'un chirurgien Israélien qui doit un paquet de fric a des gens qui n'apprécient pas qu'on partent sans rembourser sa dette et les intérêts qui vont avec. Apparemment il bosse avec ses mercenaires  compatriotes qui ont attaqué cet « établissement ». J'étais chez un concurrent de Doc quand j'ai entendu le raffut.

Pour explicité ses paroles la brune dévoile son épaule pour exposer sa blessure à l'épaule recousu. Et voilà que l'un des gars qui était dans l'autre pièce fait son apparition, de plus il balance son nom de famille aors qu'elle ne le connaît ni d'Adan ni de Eve. La elle décide de ne pas bouger histoire de voir ce qui va se passer, l'ambiance est plutôt tendu. Elle entend à peine la question de Bucha temps elle est accaparée par l'autre arrivant. Habillé différemment certes, mais elle le reconnaît de suite, l'autre chauffeur le sois disant collègue de Jason. La plus de doute, ils étaient bien complice ce jour la. Bon pas que cette révélation la surprenne, mais elle n'avait eut que des doutes jusque la.  

Putain mais dans quoi Blondie l'avait fourré !!! Cela devenait de plus en plus lourdingue vraiment. A peine avait elle eu cette pensée, qu'un troisième sortie de la pièce de derrière, celait devait être Paul ce que confirma Doc. Meridith dans inconsciente tout comme les deux ligotés, ce gamin était le seul guide debout pour la mener vers sa cible. Super géniale, elle se souvenait en même temps qu'elle avait faim, que la belle entaille sur sa jambe n'était toujours pas soigné, qu'elle risquait de perdre la piste menant a l'ex employé de la Waleman. Et elle commençait à avoir mal au crane, elle devait manger !!! Plus par pulsion qu'autre chose elle fit voler le sandwich abandonné par Doc de la ou il l'avait posé a sa main, pour y mordre dedans.


Revenir en haut Aller en bas
Butterfly Effect
avatar
Lisbet avait pris le temps de voir comment évolué la situation et pour une fois, n’avait pas sauté à la gorge du premier type armé. Il faut dire que Bucha n’était pas la moitié d’un con non plus et que s’il avait sécurisé le périmètre, il n’était pas belliqueux. Ce n’était pas le genre à taper d’abord et à causer ensuite, non. On ne devient pas chef d’une escouade de sécurité du sanctuaire en la jouant Vlad Tepes (HJ : Kassdedi à Bogdanichounet).
Aussi le garde armé relava son arme en direction de la bombesque militaire quand elle se jeta sur la nourriture mais ne tira pas. Elle n’avait pas tergiversé à dire ce qu’elle foutait là et Bogdan a pu constater par lui-même que tout ce qu’elle avait balancé était vrai. De A à Z. En 10 mots, elle avait apporté un lot d’informations qui laissa toute la petite troupe pantoise.

Mais Paul avait pris la tangente et tout le monde suivait.
Bucha soupira.
D’une grande mais très grande lassitude.
Voilà que le roumain se la jouait belle-mère du mariage et donnait ses ordres comme si de rien n’était. Pourtant, chacun sembla reconnaître son autorité, comme par magie.
Samaël avait été le plus rapide à réagir et avait déjà suivi Paul et Gordon dans la nuit.
Bogdan s’apprêtait à faire de même quand le Doc interpella avant qu’il ne franchisse la porte.

- Hey ! prenez ca !

De derrière le comptoir il avait sorti un vieux sac à dos élimé qui était visiblement plein de matériel.
Il ne soucia plus des hommes, et alla jusqu’à Meredith pour faire un bilan de son état de santé.

Buchadonozor avait lancé un ordre lui aussi. C’était guttural, pas vraiment distinct, mais la petite troupe qui suivait Paul se trouva rapidement escortée par un de ses hommes.
Pui il s’était approché de Lisbet et la regardait bâfrer, intrigué. Comment une donzelle aussi fine pour manger comme un ogre ? Ca le fit sourire.
Il attendit qu’elle ait terminé de déglutir et il lui demanda :

- Ton chirurgien là… il a un rapport avec le gamin ? et montrant Meredith du doigt… Et elle ?



Du côté des explorateurs, Paul avait filé comme un fou furieux en direction de l’est. Plus on s’enfonçait dans cette partie du sanctuaire, plus les bâtiments devenaient des ruines. Ca et là, des déchets de la civilisation pourrissaient à l’air libre et le gamin traçait sa route sans se retourner.
Il était comme à l’affut, un vrai chien de chasse.

Spoiler:
 

A peine quelques secondes d’arrêt et il poursuivit sa route.

- Par là ! dit-il à la petite troupe.





[HJ : Lisbet tu m’as pas dit si tu suivais ou non, j’ai donc considéré que tu ne quittais pas le dispensaire à leur suite, cependant si tu veux le faire, tu peux encore.]


Revenir en haut Aller en bas
Butterfly Effect
avatar
Le membre 'Butterfly Effect' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé de 6' : 2


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
[MISSION] [Bogdan/Samaël/Lisbet] God was never on your side
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Children of Lux Aeterna :: ARCHIVES :: Children of Lux Aeterna :: [ÉPISODE 0] Missions-